LOGEMENT COLLECTIF 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LOGEMENT COLLECTIF 2013"

Transcription

1 LOGEMENT COLLECTIF 2013 Analyse régionalisée du marché du logement collectif et de ses acteurs Les 650 promoteurs privés et publics du secteur Perspectives 2013 Descriptif de l étude 150 rue Galliéni Boulogne-Billancourt - France tél : fax : web :

2 LOGEMENT COLLECTIF 2013 Un outil marketing et commercial régionalisé conçu pour les industriels fournisseurs de produits destinés au secteur du logement collectif Pour votre réflexion marketing Cerner et comprendre les enjeux nouveaux du marché du logement collectif : taille du marché, structure, organisation, mécanismes, orientations et tendances d évolution prévisible d ici à 2013 Saisir la dynamique d évolution de la profession des promoteurs privés et publics, à partir de la nouvelle donne imposée par la crise et en fonction des nouvelles stratégies d offre développées par les professionnels Pour votre action commerciale et de prescription Agir sélectivement et efficacement auprès des 650 promoteurs du secteur, en ciblant leurs centres de décisions opérationnels, à partir d un fichier très qualifié avec, nominativement identifiés, les décideurs techniques clés du marché français Organiser et programmer votre action au plan national, régional et départemental en fonction de la réalité des enjeux de marché, à des fins d optimisation de vos moyens marketing et commerciaux OBJECTIF DE CETTE NOUVELLE ÉTUDE : Vous donner les moyens opérationnels de votre réussite sur le marché français du logement collectif

3 LOGEMENT COLLECTIF 2013 LE MARCHÉ DU LOGEMENT COLLECTIF ET LES 650 PROMOTEURS QUI FONT LA RÉALITÉ DU SECTEUR Cible de votre action à court-moyen terme Le marché français du logement collectif en 2010, c est environ mises en chantier en France métropolitaine, pour un enjeu en valeur niveau entreprises de près de 15 milliards HT. Autrement dit un secteur de débouchés tout à fait important pour les industriels du secteur de la construction. Après avoir connu une période de croissance soutenue de 2003 à 2007, ce marché a subi un retournement de tendance en 2008, sous l effet de la crise qui a durement frappé le secteur de la construction. Confrontée à cette situation de crise, la profession des promoteurs a vu son paysage se modifier sensiblement, tant dans son périmètre que dans ses activités. Une nouvelle donne caractérise à présent ce marché qui bénéficie de tout un bouquet d aides gouvernementales visant à permettre aux professionnels du secteur d entreprendre les mutations nécessaires à la fois en termes d organisation et de stratégie d offre, avec pour cibles majeures la primoaccession et l investissement locatif défiscalisé du type dispositif Scellier. Dans ce contexte de recomposition du paysage de la profession, où la double dimension du développement durable, et de la performance énergétique s impose de manière évidente, il est important pour les industriels de la construction de pouvoir disposer d un état des lieux précis du marché et des opérateurs privés et publics qui en font aujourd hui la réalité. Le marché du logement collectif, de fait, va à court-moyen terme constituer un terrain propice à l innovation technique et aux démarches innovantes de tous ordres. Un terrain sur lequel il est important que, vous industriels de la construction et professionnels de la promotion immobilière, puissiez renforcer ou consolider vos positions. Pour ce faire, il est impératif pour vous de : comprendre la réalité nouvelle de ce marché en pleine mutation, d en cerner la structure, l organisation et les segmentations essentielles, l évolution prévisible, situer les contours nouveaux de la profession des promoteurs, d en saisir la logique de développement et, in fine, déployer sélectivement votre action auprès des promoteurs privés et publics du secteur. LOGEMENT COLLECTIF 2013 L outil pour optimiser votre action auprès des promoteurs Conçue pour répondre aux besoins des industriels du bâtiment directement concernés par le secteur du logement collectif, cette nouvelle étude poursuit un double objectif : vous apporter la connaissance chiffrée de ce marché dans sa situation actuelle au plan national, par région et département ; en cerner les tendances et enjeux nouveaux en termes de débouchés et de perspectives d ici à 2013 ; présenter et analyser à travers une base de données «acteurs» très qualifiée les 650 promoteurs du secteur au niveau de leurs centres de décisions opérationnels, avec quelque décideurs techniques identifiés.

4 CONTENU ET OBJECTIFS NOUVELLE ÉTUDE LOGEMENT COLLECTIF 2013 En résumé, cette nouvelle étude, c est : Un support de réflexion marketing et d action commerciale pour : cerner avec précision toutes les grandeurs caractéristiques de ce marché, au plan national et par région, en comprendre les mécanismes et en saisir les tendances d évolution agir avec la plus grande efficacité auprès des 650 promoteurs privés et publics qui font aujourd hui la réalité du marché, au niveau de leurs décideurs techniques, nominativement identifiés en un fichier qualifié. Ce fichier recense les décideurs-clés qui seront la cible de votre action commerciale et de prescription Un outil mettant en évidence le positionnement et les caractéristiques d activité des promoteurs recensés : Nombre de logements collectifs mis en chantier, niveau de gamme et nature des logements construits (classique, tourisme, étudiants), leur destination (accédants, investisseurs particuliers, investisseurs institutionnels) options constructives privilégiées au plan technique en termes de systèmes constructifs et de choix-produits (toiture, isolation, chauffage, ) profil-type des opérations avec évaluation du nombre moyen de programmes, du nombre moyen de logements par programme et/ou du nombre moyen de niveaux par bâtiment construit

5 CONTENU ET OBJECTIFS LOGEMENT COLLECTIF 2013, c est aussi La mise en perspective des grandes évolutions marquantes du marché et de ses opérateurs : repositionnement et redéploiement des grands acteurs nationaux et multi-régionaux du secteur nouveau marketing d offre en phase avec une demande devenue à la fois très exigeante en termes de rapport prestations/prix et de plus en plus sensibilisée aux problématiques du développement durable création de nouvelles certifications du type Habitat &Environnement, développement de projets du type HQE (Haute Qualité Environnementale) et BBC (Bâtiments Basse Consommation) diversification vers de nouvelles activités et développement de nouveaux produits, de nouveaux services La base de données informatique la plus complète et la plus rigoureuse pour un suivi optimisé des 650 promoteurs privés et publics qui font la réalité du marché français du logement collectif, avec décideurs techniques identifiés : un rapport-papier d environ 400 pages un fichier informatique qualifié, livré sur CD Rom sous format Access et Excel avec toutes possibilités de tris à plat et croisés Avec cette nouvelle étude, vous aurez : une connaissance approfondie du marché français du logement collectif, les moyens d une action commerciale très ciblée auprès des promoteurs qui comptent véritablement sur le marché français, au niveau de leurs centres de décision

6

7 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Les 3 grands volets de l étude : le volet de réflexion marketing et stratégique Résultats de synthèse sur le marché français du logement collectif en 2009 et 2010 Ses enjeux et orientations nouvelles d ici à 2013 le volet d analyse de la profession des promoteurs Organisation de la profession des promoteurs privés et publics Concentration et redéploiement stratégique de l offre le volet opérationnel d'action commerciale et de prescription Identification qualifiée des 650 promoteurs qui font aujourd hui la réalité du marché. 22 monographies régionales comportant chiffres-clés régionaux et départementaux Volet 1 LE MARCHÉ DU LOGEMENT COLLECTIF EN 2009 ET 2010 SES PERSPECTIVES A L HORIZON 2013 Introduction - Typologie du secteur du logement collectif - Définitions essentielles Définitions des différentes catégories de logements collectifs : logements ordinaires, en résidence, logements d hébergement, Typologie des différentes catégories d acteurs intervenant dans la construction de logements collectifs : promoteurs privés, promoteurs publics (organismes de l habitat social, SEM) et acteurs occasionnels. Principaux dispositifs d incitation en faveur de la construction neuve de logements collectifs : Prêt à Taux Zéro (PTZ), Nouveau Prêt à Taux Zéro (NPTZ), dispositif Scellier, Pass Foncier, PLUS, PLS, ). Données-clés du marché français de la construction neuve de logements collectifs au plan national, régional et départemental Les grandeurs caractéristiques du marché du logement collectif en volume (mises en chantier) et en valeur niveau entreprises au plan national en Le marché de la construction neuve de logements collectifs en valeur au plan régional en Le marché de la construction neuve de logements collectifs en volume au plan départemental en Les segmentations essentielles du marché au plan national et régional : Structure du marché selon le type de logements : logement classique, logement en résidence, Structure du marché selon la nature de la construction : construction nouvelle, construction sur existant, Structure du marché selon l usage des logements : résidence principale, résidence secondaire, Structure du marché selon la catégorie de maîtres d ouvrage : logements secteur privé, secteur public, Structure du marché spécifique du logement en résidence avec services selon le type de résidences : résidences de tourisme, résidences pour étudiants, résidences services pour personnes âgées (hors résidences médicalisées). Enjeux de ces différents marchés en volume.

8 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Tous les données pour appréhender le marché dans toute sa complexité, au plan national et local

9 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Tendances d évolution du marché français du logement collectif Perspectives à l horizon 2013 Les données-clés d évolution du marché français du logement collectif de1999 à L évolution attendue du marché du logement collectif en Le contexte et le cadre d évolution du marché. La nouvelle donne de ce marché, ses enjeux majeurs face aux contraintes imposées par la pénurie foncière, la loi SRU, le dispositif Scellier, le Pass Foncier,... Les grandes tendances d évolution du marché et ses principaux facteurs structurants au plan technique et financier. L évolution prévisible du marché de la construction neuve de logements collectifs d ici à Les éléments-clés de compréhension de l évolution du marché en 2011et sur la période La réalité prévisible du marché du logement collectif neuf en Ses grandeurs et segmentations prévisibles au plan national et régional en Caractéristiques nouvelles des logements collectifs aujourd hui mis en chantier en France La structure du marché du logement collectif en fonction de la taille moyenne des opérations au plan national et par région. Nombre moyen de logements par programme. La structure du marché du logement collectif en fonction de la surface moyenne des logements construits et du nombre moyen de pièces par logement, au plan national et par région. Les prestations les plus recherchées par les accédants à la propriété. L impact de la demande de caractère environnemental liée à la sensibilisation des acquéreurs aux enjeux du développement durable et au Grenelle de l Environnement. Les options jugées prioritaires par les acquéreurs. Les caractéristiques techniques des logements collectifs aujourd hui construits et les choix techniques envisagés par les opérateurs du secteur à l horizon Analyse selon le type de systèmes constructifs, les choix en matière d isolation thermique de l enveloppe, les systèmes d équipements de production de chaleur (chauffage) et production d eau chaude sanitaire. Volet 2 LA PROFESSION DES PROMOTEURS DE LOGEMENTS COLLECTIFS : PROMOTEURS PRIVÉS ET PROMOTEURS PUBLICS Présentation générale des acteurs et opérateurs partie prenante dans la production de logements collectifs sur le marché français Les grandeurs caractéristiques et les chiffres-clés Poids respectifs des opérateurs du secteur structuré et du secteur non structuré (acteurs occasionnels). Mesure de la concentration de la production. La structure et l organisation de la profession des promoteurs et opérateurs du secteur structuré - Univers des promoteurs privés et publics. Activité et structure de la profession des promoteurs privés et des organismes de l habitat social en France La structure de la profession selon le type de promoteurs : promoteurs privés, promoteurs publics. Chiffres-clés au plan national et régional. Evolution des rapports de force entre les différents types de promoteurs, redéploiement des périmètres d intervention, nouvelles stratégies d offre,... La profession des promoteurs privés : structure, importance et organisation de la profession. Caractéristiques de leur activité, concentration. Les 100 promoteurs privés leaders du marché français. La profession des promoteurs publics : structure, importance et organisation de la profession. Caractéristiques de leur activité, concentration. Les 50 promoteurs leaders du secteur social.

10 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Fiches de firmes Ordre alphabétique Promoteurs privés AKERYS PROMOTION ALTAREA COGEDIM BNP PARIBAS IMMOBILIER RESIDENTIEL PROMOTION BOUWFONDS MARIGNAN BOUYGUES IMMOBILIER CONSTRUCTA PROMOTION CREDIT AGRICOLE IMMOBILIER PROMOTION EIFFAGE IMMOBILIER ICADE PROMOTION KAUFMAN & BROAD LES NOUVEAUX CONSTRUCTEURS (LNC) NEXITY PROMOGIM SOGEPROM VINCI IMMOBILIER Promoteurs publics GROUPE ARCADE GROUPE BATIGERE GROUPE BPCE - POLE HABITAT SOCIAL GROUPE IMMOBILIERE 3F GROUPE LOGEMENT FRANÇAIS GROUPE POLYLOGIS GROUPE SNI GROUPE VALOPHIS

11 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Présentation sous forme de fiches de firmes des plus grands promoteurs privés et publics du marché français L importance et l'organisation de leur activité, leurs structures de décisions opérationnelles, l organisation de leurs services techniques, leurs grandes orientations stratégiques à court-moyen terme. Promoteurs privés présentés : AKERYS PROMOTION, ALTAREA COGEDIM, BNP PARIBAS IMMOBILIER RESIDENTIEL PROMOTION, BOUWFONDS MARIGNAN, BOUYGUES IMMOBILIER, CONSTRUCTA PROMOTION, CREDIT AGRICOLE IMMOBILIER PROMOTION, EIFFAGE IMMOBILIER, ICADE PROMOTION, KAUFMAN & BROAD, LES NOUVEAUX CONSTRUCTEURS (LNC), NEXITY, PROMOGIM, SOGEPROM, VINCI IMMOBILIER. Promoteurs publics présentés : GROUPE ARCADE, GROUPE BATIGERE, GROUPE BPCE - POLE HABITAT SOCIAL, GROUPE IMMOBILIERE 3F, GROUPE LOGEMENT FRANÇAIS, GROUPE POLYLOGIS, GROUPE SNI, GROUPE VALOPHIS. Volet 3 ANALYSE RÉGIONALISÉE ET DÉPARTEMENTALISÉE DU MARCHÉ DU LOGEMENT COLLECTIF ET DE LA PROFESSION DES PROMOTEURS PRIVÉS ET PUBLICS 22 monographies régionales «marchés et acteurs» Présentation qualifiée des 650 promoteurs qui font la réalité du marché français décideurs-techniques nominativement recensés De caractère très opérationnel, ce volet est consacré à l'analyse détaillée du secteur, par région et département. Il compte 22 monographies de marché et des listings qualifiés d acteurs. Dans chaque monographie, sont ressortis : L analyse chiffrée du marché régional et départemental du logement collectif Données / Perspectives 2013 L évolution récente des mises en chantier de logements collectifs dans la région sur la période Chiffres-clés régionaux 2009 et Prévisions d ici à Les grandeurs caractéristiques du marché dans chacun des départements constitutifs de la région et les segmentations essentielles du marché : ventilation selon la nature des travaux (construction nouvelle, construction sur existant), selon le type de logements (collectif classique, collectif en résidence), l usage des logements (résidence principale, résidence secondaire), l origine des promoteurs : secteur public, secteur privé. Taille des logements collectifs construits dans chacun des départements de la région : surface hors œuvre nette moyenne des logements collectifs mis en chantier, au niveau du logement collectif classique et du logement en résidence. La structure de la profession des promoteurs de logements collectifs dont le siège se trouve dans les départements constitutifs de la région analysée Structure par tranche de production en 2009 (200 logements collectifs et plus, 100 à 199 logements, 50 à 99 logements, moins de 50 logements collectifs,...) de la profession des promoteurs privés et publics basés dans la région. Nombre de promoteurs dans la région et volume global de production 2009 par tranche de production.

12 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Tous les chiffres-clés «marché et promoteurs» dans chacune des 22 régions françaises Extraits de la monographie régionale Midi-Pyrénées

13 SOMMAIRE DE L ÉTUDE Le recensement nominatif des promoteurs privés et publics les plus importants de la région Recensement sélectif des promoteurs privés et publics les plus importants de la région, eu égard à leur production annuelle de logements collectifs (nombre de mises en chantier), sous forme de listings opérationnels comportant toutes les informations utiles à une action de prospection efficace : identification du promoteur : raison sociale, coordonnées, téléphone, fax, nom des dirigeants et des responsables techniques, zone géographique d intervention,... activité : nombre de logements collectifs mis en chantier en 2009 et/ou activité annuelle moyenne, le type de logements produits (classique, tourisme, étudiants) et chaque fois que possible, le nombre de programmes annuels, le profil des opérations (nombre de logements, d étages par bâtiment, ) ; positionnement sur le marché et caractéristiques techniques des produits proposés par le promoteur : type de logements commercialisés et chaque fois que possible, clientèle servie (accédants, investisseurs particuliers, investisseurs institutionnels). Niveau de gamme des logements construits en pourcentage de la production. Conçus à des fins d'action commerciale et de prescription, ces listings recensent les 650 promoteurs de logements collectifs privés et publics qui font aujourd hui la réalité du marché français. Toutes les données de ce recensement qualifié sont également disponibles sur support informatique (CD Rom), réservé aux seuls acquéreurs de l'étude. Base de données très performante, ce support informatique se révèlera vite comme un outil indispensable à votre Direction Commerciale, pour une exploitation optimisée du fichier des quelque décideurs-clés recensés au plan national, régional et local, dans le cadre de cette étude.

14 MODALITÉS DE COMMANDE ET DE DIFFUSION LOGEMENT COLLECTIF 2013 est une étude approfondie de type multi-clients et de diffusion limitée. Elle fait l objet : - d un rapport confidentiel et nominatif, - d une base de données informatique, réservée aux acquéreurs de l étude, et portant sur les 650 promoteurs de logements collectifs recensés dans l étude. Prix de vente Prix de l étude (rapport + fichier informatique) : Euros HT Les exemplaires supplémentaires, commandés en vue d être utilisés par la même société, sont vendus au prix de 150 Euros HT. Modalités de commande Pour passer commande de cette étude, il convient de retourner à Développement Construction le contrat ci-contre sur lequel devront être portés les noms et fonctions des destinataires des rapports commandés. Ce contrat, qui porte engagement de l acquéreur sur le respect des clauses de confidentialité-exclusivité, nous est nécessaire pour enregistrer votre commande. Clause de confidentialité-exclusivité LOGEMENT COLLECTIF 2013 est une étude réservée à l'usage exclusif des sociétés qui s en portent acquéreur. De caractère strictement confidentiel, le rapport nominatif et son support informatique ne pourront être communiqués, même partiellement, à toute personne extérieure à la société ayant acquis l étude. Cette clause de confidentialitéexclusivité vaut également vis-à-vis d'autres sociétés filiales du même groupe ou relevant d un même groupement, club, syndicat ou association d industriels et/ou de professionnels du bâtiment. L acquéreur s'engage, lors de la commande, à respecter et faire respecter cette clause et à réserver à l'usage exclusif de sa société l'exploitation de l'étude et de son fichier informatique. Toute représentation, reproduction et diffusion, même partielle, sur tout support (y compris Internet) par tous procédés, notamment par procédés photomécaniques (photocopie, microscopie,...) ainsi que tout enregistrement d'adresses et de nomenclatures,... par systèmes de traitement de données à des fins professionnelles ou privées sont interdits et leurs auteurs pourront être poursuivis en justice. Le fichier informatique de l étude LOGEMENT COLLECTIF 2013 fait l'objet d'un enregistrement auprès de la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés. LOGEMENT COLLECTIF 2013 est immédiatement disponible

15 BON DE COMMANDE Contrat LOGEMENT COLLECTIF 2013 Acquéreur M..... Fonction..... Société.... Adresse Tél.. Fax Désignation et montant de la commande Je passe commande de l'étude LOGEMENT COLLECTIF exemplaire de base de l'étude (rapport + fichier informatique) : Euros HT... exemplaire(s) supplémentaire(s) du rapport pour usage interne société, au prix unitaire de 150 Euros HT soit au total... exemplaires du rapport de l étude nominatifs destinés aux personnes dont le nom est porté au dos du présent contrat. Règlement Par chèque joint (facture de régularisation adressée par retour de courrier) A réception de facture Important : cette étude, de caractère strictement confidentiel, ne pourra être communiquée, même partiellement. Je déclare avoir pris connaissance des clauses de confidentialité-exclusivité présentées au dos de ce contrat et m engage vis-à-vis de Développement Construction à en accepter pleinement les conditions. Cachet de la société Date et signature À retourner à : DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION Espace Gallieni rue Gallieni Boulogne-Billancourt Tél : Fax :

16 LOGEMENT COLLECTIF 2013 Destinataire de l exemplaire de base M..... Fonction. Destinataires des exemplaires supplémentaires pour usage strictement interne société M... Fonction.. M... Fonction.. M... Fonction.. Destinataire de la base de données informatique (1) M... Fonction.. (1) livrée sur CD Rom sous formats Access et Excel, après tests antivirus. Toutes les marques de logiciels mentionnées dans cette plaquette sont des marques déposées. Clauses de confidentialité-exclusivité LOGEMENT COLLECTIF 2013 est une étude réservée à l usage exclusif des sociétés qui s en portent acquéreur. La loi du 11 mars 1957 révisée en 1985, n autorisant aux termes des alinéas 2 et 3 de l article 41, d une part, que les «copies ou reproductions strictement réservées à l usage du copiste et non destinées à une utilisation collective» et, d autre part, que les analyses et courtes citations dans un but d exemple et d illustration, «toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite» (alinéa 1er de l article 40). De caractère strictement confidentiel, le rapport nominatif de LOGEMENT COLLECTIF 2013 et son support informatique -aux termes de la loi du 1 er juillet 1998 fixant les règles de protection juridique des bases de données- ne peuvent donc être communiqués, même partiellement, sans un accord préalable de Développement Construction, à toute personne extérieure à la société ayant acquis l étude. Cette clause de confidentialitéexclusivité vaut également vis-à-vis d autres sociétés appartenant au même groupe, ou relevant d un même groupement, club, syndicat ou association d industriels et/ou professionnels du bâtiment. Toute représentation reproduction ou diffusion (y compris via Internet) par quelque moyen que ce soit (reprographie, photocopie, enregistrement informatique,...) de l étude LOGEMENT COLLECTIF 2013 et de son fichier informatique constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code Pénal qui prévoit à l encontre des contrefacteurs des amendes ainsi que des peines d emprisonnement. L acquéreur de cette étude est engagé contractuellement à respecter et faire respecter ces clauses de confidentialité et à réserver à l usage exclusif de sa société l exploitation de l étude et de son fichier informatique. En conséquence, il s interdit toute forme de vente, de commercialisation ou de cession, même gratuite, à des tiers de l étude ou de son fichier informatique. L utilisation abusive de l ouvrage et du fichier informatique qui lui est associé expose en conséquence ses auteurs à des poursuites judiciaires. Le fichier informatique de LOGEMENT COLLECTIF 2013 fait l objet d un enregistrement auprès de la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés.

LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS

LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS Les enjeux travaux en construction neuve et dans l'entretien-amélioration Les 350 groupes hôteliers, chaînes, établissements indépendants et maîtres d'œuvre majeurs du

Plus en détail

MARCO 2016. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières

MARCO 2016. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières MARCO Tableau de bord des marchés du bâtiment Michel Ormières DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION MARCO MARCO Système complet d informations-marchés, MARCO est devenu en France l outil prévisionnel de référence

Plus en détail

MAISON INDIVIDUELLE 2013

MAISON INDIVIDUELLE 2013 MAISON INDIVIDUELLE 2013 Analyse régionalisée du marché et des acteurs du secteur de la maison individuelle Perspectives à l horizon 2013 Les 1 100 premiers constructeurs et promoteurs du secteur Descriptif

Plus en détail

Promotion. Immobilière. en France UN OUTIL MARKETING INDISPENSABLE POUR:

Promotion. Immobilière. en France UN OUTIL MARKETING INDISPENSABLE POUR: (en millions de m²) 20 Le Marché de la 15 Promotion 10 Immobilière 5 en France 0 2003.000 2.004 2.005 2.006 2.007 2.008 2.009 2.010 2.011 2012 UN OUTIL MARKETING INDISPENSABLE POUR: Centres Commerciaux

Plus en détail

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes 150 rue Gallieni - 92100 Boulogne-Billancourt Tél : 01 46 03 59 59 - Fax : 01 46 03 16 03 - info@dev-construction.com www.developpement-construction.com

Plus en détail

Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016. Une nouvelle étude de marché indispensable pour :

Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016. Une nouvelle étude de marché indispensable pour : Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016 Nouvelles tendances et prévisions Avril 2016 Le marché global de la construction en bois dans le secteur résidentiel a connu

Plus en détail

NÉGOCE 2013. Descriptif de l étude

NÉGOCE 2013. Descriptif de l étude NÉGOCE 2013 Analyse régionalisée du réseau français des négociants généralistes et multi-spécialistes Perspectives à l horizon 2013 Les 1 100 premiers négoces de France et leurs 4 600 agences Descriptif

Plus en détail

L immobilier de logements en France et en régions

L immobilier de logements en France et en régions L immobilier de logements en France et en régions Analyse du jeu concurrentiel et des principaux enjeux du secteur Le groupe Xerfi vient de publier une étude exclusive sur l immobilier de logements en

Plus en détail

BATI-PRESCRIPTION Maîtres d'oeuvre

BATI-PRESCRIPTION Maîtres d'oeuvre BATI-PRESCRIPTION Maîtres d'oeuvre Les 2 400 grands prescripteurs techniques du bâtiment Descriptif de l étude 2012 150 rue Gallieni - 92100 Boulogne-Billancourt - France tél : 01 46 03 59 59 - fax : 01

Plus en détail

GROSSISTES SANITAIRE-CHAUFFAGE 2014

GROSSISTES SANITAIRE-CHAUFFAGE 2014 GROSSISTES SANITAIRE-CHAUFFAGE 2014 Analyse régionalisée du réseau français des grossistes spécialisés en équipements de sanitaire, chauffage et climatisation Perspectives à l horizon 2014 370 grossistes

Plus en détail

MARCO 2015. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières

MARCO 2015. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières MARCO Tableau de bord des marchés du bâtiment Michel Ormières DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION MARCO MARCO Système complet d informations-marchés, MARCO est devenu en France l outil prévisionnel de référence

Plus en détail

L immobilier de logements en France et en régions Perspectives à l horizon 2017 Bilan 2013 et panorama des grands enjeux du secteur

L immobilier de logements en France et en régions Perspectives à l horizon 2017 Bilan 2013 et panorama des grands enjeux du secteur L immobilier de logements en France et en régions 500 000 nouveaux logements par an : un objectif réalisable? L année 2013 s est achevée sur un bilan très éloigné de l objectif des 500 000 nouveaux logements.

Plus en détail

La filière du bâtiment face aux enjeux environnementaux à l horizon 2015

La filière du bâtiment face aux enjeux environnementaux à l horizon 2015 La filière du bâtiment face aux enjeux environnementaux à l horizon 2015 La filière de la construction vient à peine de relever la tête qu un défi majeur s annonce avec l entrée en vigueur prochaine de

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Rofaïda LAHRECH rofaida.lahrech@cstb.fr Les dispositifs réglementaires pour l amélioration de la performance énergétique des bâtiments en France Maîtrise

Plus en détail

MSI. Marché des Maisons Bois en France 2010. Nouvelles tendances et prévisions. décembre 2010. Une nouvelle étude de marché indispensable pour :

MSI. Marché des Maisons Bois en France 2010. Nouvelles tendances et prévisions. décembre 2010. Une nouvelle étude de marché indispensable pour : Marché des Maisons Bois en France 2010 Nouvelles tendances et prévisions décembre 2010 Le marché français de la maison bois retrouve un peu de croissance en 2010, après avoir légèrement diminué sur la

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons

Plus en détail

MSI. Le Marché des Plafonds en France 2016. Nouvelles tendances et prévisions

MSI. Le Marché des Plafonds en France 2016. Nouvelles tendances et prévisions Le Marché des Plafonds en France 2016 Nouvelles tendances et prévisions Avril 2016 Le marché des plafonds, directement relié à l activité de construction neuve, a néanmoins été soutenu par une activité

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Le marché de. l individuel. Le livre blanc. du foncier. Observatoire de l Habitat de l a-urba. atelier-débat

Le marché de. l individuel. Le livre blanc. du foncier. Observatoire de l Habitat de l a-urba. atelier-débat Le marché de Le livre blanc l individuel du foncier Observatoire de l Habitat de l a-urba atelier-débat 20 février 2013 Syndicat National des Aménageurs Lotisseurs UNE ORGANISATION NATIONALE Le Syndicat

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

MSI. Marché de la Robinetterie Sanitaire en France 2015. Nouvelles tendances et prévisions. Novembre 2015

MSI. Marché de la Robinetterie Sanitaire en France 2015. Nouvelles tendances et prévisions. Novembre 2015 Marché de la Robinetterie Sanitaire en France 2015 Nouvelles tendances et prévisions Novembre 2015 Le marché français de la robinetterie sanitaire a connu une période 2010- particulièrement contrastée

Plus en détail

Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010

Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010 Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010 1 Sommaire Le Groupe en bref Résultats semestriels 2010/2011 Axes de développement Bonne orientation du marché immobilier Focus sur deux projets

Plus en détail

Concours «Bâtiments Biosourcés 2015» pour les étudiants en architecture Règlement

Concours «Bâtiments Biosourcés 2015» pour les étudiants en architecture Règlement Concours «Bâtiments Biosourcés 2015» pour les étudiants en architecture Règlement Présentation générale Les matériaux biosourcés sont par définition des matériaux issus de la biomasse végétale et animale

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2011 DLH 222 Réalisation par Paris Habitat OPH d un programme de construction neuve de 32 logements PLUS, 6 logements PLAI, 22 logements PLS 102-104-108, rue Castagnary

Plus en détail

LOGEMENT COLLECTIF 2019

LOGEMENT COLLECTIF 2019 LOGEMENT COLLECTIF 2019 Analyse régionalisée du marché du logement collectif et de ses acteurs Perspectives 2019 Les 600 opérateurs privés et publics du secteur Descriptif de l étude 2017 23 Avenue Louis

Plus en détail

La participation au Trophée des Audacieuses

La participation au Trophée des Audacieuses Réglement du concours A ÉDITION 2013 Article 1 : Objet et catégories du Trophée A La création d entreprise par les femmes est encore insuffisante. Les femmes ne représentent, en effet, que 30 % créateurs

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE «ENFANTILLAGES & CO» ET MENTIONS LÉGALES

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE «ENFANTILLAGES & CO» ET MENTIONS LÉGALES CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE ET MENTIONS LÉGALES Il est expressément précisé que les présentes conditions générales (ci-après les «Conditions Générales») régissent

Plus en détail

En partenariat avec La Maison Passive France :

En partenariat avec La Maison Passive France : Offre de formation Concepteur Européen Maison Passive (CEPH) Certified European Passive House Designer En partenariat avec La Maison Passive France : 10 jours (9, 10, 22, 23 juin, 5 et 6 juillet, 13,14,

Plus en détail

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Sommaire Production de logements Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Amélioration des conditions de logement Aide à la réhabilitation

Plus en détail

Le Secteur du Logement en France 2013 : Activité et Données de Cadrage. Dernières tendances et perspectives

Le Secteur du Logement en France 2013 : Activité et Données de Cadrage. Dernières tendances et perspectives Le Secteur du Logement en France : Activité et Données de Cadrage Dernières tendances et perspectives Septembre Depuis le début de l année, l activité immobilière se dégrade progressivement, et ce tant

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat DOSSIER DE PRESSE Jean-Louis BORLOO, Valérie LETARD et Benoist

Plus en détail

Projet de programme. Baccalauréats professionnels du secteur industriel. Consultation des enseignants. Économie - gestion.

Projet de programme. Baccalauréats professionnels du secteur industriel. Consultation des enseignants. Économie - gestion. Baccalauréats professionnels du secteur industriel Consultation des enseignants Projet de programme Économie - gestion Avril 2008 eduscol.education.fr/ - D0048 Rénovation du programme d Économie - Gestion

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS Septembre 2015 Cabinet Stéphane Lefebvre, Conseil & Formation, contact@stephane-lefebvre.fr, www.stephane-lefebvre.fr, www.mieux-et-plus.com DEVELOPPER COMMERCIALEMENT VOTRE ENTREPRISE.

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ISF 2016

MANDAT DE GESTION ISF 2016 P MANDAT DE GESTION ISF 2016 OBJECTIFS DU MANDAT Le Mandat (1) est investi principalement (soit au minimum à hauteur de 75% au moment de l investissement initial) dans des PME Eligibles exerçant une activité

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 4 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 6 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

CILOGER HABITAT 2. SCPI SCELLIER BBC Janvier 2011

CILOGER HABITAT 2. SCPI SCELLIER BBC Janvier 2011 CILOGER HABITAT 2 SCPI SCELLIER BBC Janvier 2011 CILOGER HABITAT 2 SCPI fiscale, éligible au dispositif Scellier label BBC Réduction d impôt à 22 %* sur 9 ans Immobilier résidentiel neuf SCPI fiscale,

Plus en détail

Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation

Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation Une approche globale de la relation marché / emploi / formation dans le secteur du Bâtiment en Bretagne 2

Plus en détail

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur Appel à projets Compétitivité énergétique des entreprises 2016 Usine du futur 1 I. Contexte S inscrivant dans le cadre des 34 plans industriels et le développement de l Usine du Futur, le Conseil régional

Plus en détail

Réseau Pro - Panofrance : un dispositif complet au service de la rénovation positive Jeudi 14 Juin 2012

Réseau Pro - Panofrance : un dispositif complet au service de la rénovation positive Jeudi 14 Juin 2012 Face aux enjeux du Grenelle de l environnement et aux exigences de la RT 2012, Réseau Pro et Panofrance, les deux principales enseignes de la Division Bois et Matériaux de Wolseley France, affirment leur

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

sarl au capital de 45000 - RC 388 928 772 - code APE 744B

sarl au capital de 45000 - RC 388 928 772 - code APE 744B GUIDE 2014-2015 COLLABORER AVEC L AGENCE Parc Athena Immeuble Thema 10 rue Jane Addams 14280 Saint Contest tél 02 31 39 70 60 fax 02 31 39 70 63 facebook.com/agencebingo bingo@agencebingo.fr www.agencebingo.fr

Plus en détail

Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2015"

Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2015 Description & Bon de commande de l étude Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2015" Objectifs de l'étude L'évolution du tourisme de loisir et des déplacements

Plus en détail

Marché de l Assistance Respiratoire à Domicile et en Milieu Hospitalier en France 2013. Nouvelles tendances et prévisions février 2013

Marché de l Assistance Respiratoire à Domicile et en Milieu Hospitalier en France 2013. Nouvelles tendances et prévisions février 2013 Marché de l Assistance Respiratoire à Domicile et en Milieu Hospitalier en France 2013 Nouvelles tendances et prévisions février 2013 En 2012, le marché français de l assistance respiratoire à domicile

Plus en détail

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets Lyon, le 1er septembre 2014 Une politique patrimoniale dynamique Filiale du groupe SNI - Société Nationale Immobilière détenue par la caisse des Dépôtspremier

Plus en détail

Cahier des charges. Consultation pour la réalisation d une étude sur :

Cahier des charges. Consultation pour la réalisation d une étude sur : 12/10/2015 Cahier des charges Consultation pour la réalisation d une étude sur : «Évolution de l ingénierie française de la Construction liée au BIM (Building Information Modeling)» CDC ETUDE BIM COPIIEC

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E.

Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E. Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E. Syndicat Départemental d Électricité et d Énergies de Lot-et-Garonne 26 rue Diderot 47031 AGEN Cedex Tél : 05 53 77 65 00 Fax : 05 53 77 72 78 www.sdee47.fr

Plus en détail

Contribuer à Solvabiliser les ménages modestes par la réduction des dépenses en énergie dans le logement

Contribuer à Solvabiliser les ménages modestes par la réduction des dépenses en énergie dans le logement Contribuer à Solvabiliser les ménages modestes par la réduction des dépenses en énergie dans le logement Permettre la réduction des besoins énergétiques des logements grâce à des constructions performantes

Plus en détail

Le marché locatif privé en Mayenne 2011

Le marché locatif privé en Mayenne 2011 Le marché locatif privé en Mayenne 2011 Adil 53 01-07-2012 SOMMAIRE 1 - Introduction P 4 2 - Zoom sur le Département P 5 3 - Le fichier locatif en Mayenne P 6 4 - Le marché locatif sur Laval Agglomération

Plus en détail

Pistes de réflexions pour l avenir

Pistes de réflexions pour l avenir ASSOCIATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT IMMOBILIER L épargne intermédiée au soutien du logement intermédiaire : Pistes de réflexions pour l avenir Matinée RTDI Herbert Smith Freehills Paris, 19

Plus en détail

Un concours conçu et organisé par la délégation FCE Grand Lille CONFIDENTIEL 1/12

Un concours conçu et organisé par la délégation FCE Grand Lille CONFIDENTIEL 1/12 CONFIDENTIEL 1/12 SOMMAIRE COMMENT REMPLIR CE DOSSIER DE CANDIDATURE?...3 LES INFORMATIONS RELATIVES A VOTRE SOCIETE...3 Identification de votre projet (une page maximum) :... 3 Identité des créateurs

Plus en détail

ANNEXE 3 CONVENTION 2012 Au titre du Programme Local de l Habitat Entre : La Communauté Urbaine de Bordeaux et L ADIL 33 de la Gironde ENTRE LES SOUSSIGNES : Monsieur le Président de la Communauté Urbaine

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

- SITES DE VISITES ET DE LOISIRS -

- SITES DE VISITES ET DE LOISIRS - CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - SITES DE VISITES ET DE LOISIRS - OBJECTIFS Dans un contexte de concurrence et de concentration des opérateurs, les PME doivent s adapter et renouveler leur offre

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS)

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS) CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS) INTRODUCTION Heaventys est une solution de billetterie en ligne, destinée à des

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique Axe 3 : Promouvoir l efficacité énergétique Objectif Thématique 4 : Soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2 dans

Plus en détail

ENTRETIEN ET SECURITE. Batigère Ressources - Développement & Patrimoine

ENTRETIEN ET SECURITE. Batigère Ressources - Développement & Patrimoine ENTRETIEN ET SECURITE Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 9ESH 1 Coop d HLM 70 000 logements, 1 350 collaborateurs Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 1 Batigère Ressources -

Plus en détail

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération*

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération* DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES Etude de programmation pour Nom de l opération* (Programme fonctionnel, architectural, urbanistique, technique et environnemental dans le cas d une réhabilitation)

Plus en détail

Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine

Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine Adequation - Caron Marketing - SNAL / UMF - Novembre 2010 1 Objectifs de l étude et

Plus en détail

Quel marché pour l investissement socialement responsable?

Quel marché pour l investissement socialement responsable? Finance Quel marché pour l investissement socialement responsable? Jeudi 13 et vendredi 14 novembre 2008 DE L INFORMATION À LA FORMATION Cercle Républicain 5, avenue de l Opéra 75001 Paris Inscriptions

Plus en détail

--------------------------------------- 1 --------------------------------------- PubOnline

--------------------------------------- 1 --------------------------------------- PubOnline ARTICLE 1 - CHAMP D'APPLICATION Les présentes conditions générales de vente et de fourniture de services s'appliquent, sans restriction ni réserve, à l'ensemble des produits et des services proposés par

Plus en détail

3 ème édition Concours national de création d entreprises dans la filière cosmétique/parfumerie

3 ème édition Concours national de création d entreprises dans la filière cosmétique/parfumerie Start In Cosmetic 3 ème édition Concours national de création d entreprises dans la filière cosmétique/parfumerie Règlement du concours Date limite de dépôt des dossiers : vendredi 27 novembre 2015 minuit

Plus en détail

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Communiqué de presse 16 juin 2005 Fusion de Stock at Stake (membre du groupe Ethibel) et Vigeo : naissance du Groupe Vigeo, première agence européenne de mesure de

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

Marché des Vérandas en France 2014. Nouvelles tendances et prévisions

Marché des Vérandas en France 2014. Nouvelles tendances et prévisions Marché des Vérandas en France Nouvelles tendances et prévisions Septembre Dans un environnement de marché dégradé propice à une recrudescence des comportements attentistes, le développement du marché de

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Conditions générales d utilisation. de la licence du logiciel PROTEXA Version FullWeb

Conditions générales d utilisation. de la licence du logiciel PROTEXA Version FullWeb - 1 Conditions générales d utilisation de la licence du logiciel PROTEXA Version FullWeb PROTEXA 23 rue des Jeûneurs 75002 PARIS ERLI Sarl (Etude et Réalisation de Logiciels Informatiques) Sarl au capital

Plus en détail

Société Civile de Placement Immobilier. l InvestIssement durable

Société Civile de Placement Immobilier. l InvestIssement durable Société Civile de Placement Immobilier l InvestIssement durable L ensemble des illustrations de ce document sont des exemples des résidences gérées par le Groupe Elience. Photos non contractuelles. 2 scpi

Plus en détail

VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES

VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR > TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES L ENJEU FORMATION 300 formations pour réussir La transition énergétique est une chance Les opportunités de cette transition

Plus en détail

Formation «Création et fabrication de lignes de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 1 er et 2 avril 2015

Formation «Création et fabrication de lignes de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 1 er et 2 avril 2015 Formation «Création et fabrication de lignes de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 1 er et 2 avril 2015 Présentation générale de la formation Une boutique de site

Plus en détail

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013 DOSSIER DE PRESENTATION 8 JANVIER 2013 «Ma première pierre» Reconduction et actualisation en 2013 du dispositif d aide aux primo-accédants modestes, acquéreurs d un logement neuf ou ancien avec travaux,

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique Axe 3 : Promouvoir l efficacité énergétique Objectif Thématique 4 : Soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2 dans

Plus en détail

MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE

MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE N 2012-001 CAHIER DES CHARGES Midi-Pyrénées Innovation Agence régionale de l innovation 11 bd des Récollets 31078 Toulouse Cedex 4 Objet de la consultation Production

Plus en détail

FICHE DE SELECTION CONTRAT STRATEGIQUE FILIERE AUTOMOBILE Internationalisation/Export 2013 2014

FICHE DE SELECTION CONTRAT STRATEGIQUE FILIERE AUTOMOBILE Internationalisation/Export 2013 2014 FICHE DE SELECTION CONTRAT STRATEGIQUE FILIERE AUTOMOBILE Internationalisation/Export 2013 2014 Nom Prénom (de la personne responsable du dossier) : Coordonnées (tél courriel) Société : Adresse : Code

Plus en détail

Vous. souhaitez emprunter. Emprunteur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :...

Vous. souhaitez emprunter. Emprunteur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :... CADRE RÉSERVÉ À ENTREPRISES-HABITAT Emprunteur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :... Date de réception du dossier :... Vous souhaitez emprunter?

Plus en détail

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL -

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL - CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL - OBJECTIFS Dans un contexte de concurrence et de concentration des opérateurs, les PME doivent s adapter et renouveler leur offre de service

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES E-BOUTIQUE A EMPORTER

CONDITIONS GENERALES E-BOUTIQUE A EMPORTER CONDITIONS GENERALES E-BOUTIQUE A EMPORTER CONDITIONS GENERALES DE VENTES 1. MENTIONS LEGALES BAUD SARL SARL au capital de 64 000 Euros 4 Grande Rue 25000 BESANCON RCS BESANCON 387598576 TVA intracommunautaire

Plus en détail

DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés

DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés Anaïs Cloux Chargée de mission Patrimoine et Développement

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

Aide à la production de logements sociaux en vue de favoriser la mixité sociale

Aide à la production de logements sociaux en vue de favoriser la mixité sociale Sommaire Aide à la production de logements sociaux en vue de favoriser la mixité sociale _ 3 Aide en faveur de la réhabilitation énergétique des logements sociaux 5 Aide pour l adaptabilité des logements

Plus en détail

Bâtiment Travaux neufs & Rénovations

Bâtiment Travaux neufs & Rénovations Bâtiment Travaux neufs & Rénovations ATALIAN PPR, une référence gagnante dans l univers du Bâtiment Travaux neufs Rénovation Avec la création d ATALIAN nous avons initié une nouvelle étape d expansion

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 L élaboration de la RT 2012 Une concertation large et structurée 2 ans de travaux depuis septembre 2008 13 groupes de travail thématiques

Plus en détail

Résultats annuels 2012 25 janvier 2013

Résultats annuels 2012 25 janvier 2013 Résultats annuels 2012 25 janvier 2013 Sommaire Introduction Résultats financiers annuels 2012 Marché et perspectives Le présent document contient des informations prospectives. Celles-ci sont susceptibles

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ADHÉSION 2015 ATOUT FRANCE

DOSSIER DE DEMANDE D ADHÉSION 2015 ATOUT FRANCE DOSSIER DE DEMANDE D ADHÉSION 2015 ATOUT FRANCE SOMMAIRE 3 ATOUT FRANCE 4 POURQUOI ADHÉRER A ATOUT FRANCE 5 COMMENT ADHÉRER? 6 LES STATUTS D ADHÉSION 7 VOS CONTACTS ANNEXE 1 BULLETIN D ADHÉSION ANNEXE

Plus en détail

FINANCE ISLAMIQUE EN FRANCE QUEL MARCHE POUR LES BANQUES DE DETAIL?

FINANCE ISLAMIQUE EN FRANCE QUEL MARCHE POUR LES BANQUES DE DETAIL? FINANCE ISLAMIQUE EN FRANCE QUEL MARCHE POUR LES BANQUES DE DETAIL? Un marché international avec une croissance annuelle supérieure à 15% Plus de 500 milliard de dollars d actifs. Des investisseurs à la

Plus en détail

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Introduction : Ce document vise à présenter de manière chronologique les étapes d un projet de rénovation en copropriété. Vous y trouverez

Plus en détail

1 CONTEXTE ET DEFINITION

1 CONTEXTE ET DEFINITION REFERENCEMENT DE CABINETS CONSEILS POUR LA REALISATION DE PRESTATIONS DE DIAGNOSTIC RH et FORMATION TPME EXERCICES 2016-2017 DOSSIER DE CONSULTATION Dossier de consultation : DC /14 / N 1/2016 Date de

Plus en détail

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT Les missions de la Direction de l Habitat La Direction de l Habitat (2 services ; 9 personnes) est chargée d organiser et de mettre en œuvre la politique locale de l habitat sur le territoire de Brest

Plus en détail

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Février 2013 Dossier de presse Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Sommaire : Communiqué de presse Favoriser l accession à

Plus en détail

La cotation Banque de France à travers la crise et la sortie de crise. 14 avril 2011

La cotation Banque de France à travers la crise et la sortie de crise. 14 avril 2011 La cotation Banque de France à travers la crise et la sortie de crise 14 avril 2011 La connaissance des entreprises par la Banque de France La cotation pour les entreprises et les banques GEODE pour les

Plus en détail

Marché des Stores en France 2015

Marché des Stores en France 2015 Marché des Stores 2015 Nouvelles tendances et prévisions Avril 2015 Après avoir accusé une forte baisse en 2013, le marché français des stores intérieurs sur-mesure s est stabilisé en. Une stabilité relative

Plus en détail

Le Foyer Rémois. www.foyer-remois.fr

Le Foyer Rémois. www.foyer-remois.fr AFPOLS La connaissance de la vacance : un levier pour développer une stratégie commerciale proactive fondée sur une segmentation des produits /services et clientèles 21 mars 2014 Le Foyer Rémois Siège

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Les présentes conditions régissent les relations commerciales entre les ÉDITIONS DE LA RAMONDA et son client, les deux parties les acceptant sans réserve. Ces conditions générales

Plus en détail

Document téléchargeable sur http://www.quechoisir.org/ PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR

Document téléchargeable sur http://www.quechoisir.org/ PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR Conférence de presse du 27 mai 2008 POUR QUE LES DIAGNOSTICS IMMOBILIERS REMPLISSENT LEUR MISSION, L UFC-QUE CHOISIR PROPOSE ET AGIT Bien que l obligation légale de diagnostic

Plus en détail