DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive du Groupement Hospitalier de Territoire Haute Bretagne signée par 11 établissements publics de santé membres a été transmise à l Agence Régionale de Santé de Bretagne. Ce document fondateur, fruit d une démarche de concertation approfondie menée depuis octobre 2015 entre les acteurs concernés, illustre la stratégie d alliance de 11 établissements dans l intérêt des patients du territoire. La loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016, crée les groupements hospitaliers de territoire (GHT) auxquels tous les hôpitaux publics doivent adhérer avant le 1er juillet L objectif de ces groupements, à travers la coopération renforcée des établissements hospitaliers, est la mise en place d une stratégie de groupe pour construire une offre de soins graduée sur tout le territoire au bénéfice de la population. Le Groupement Hospitalier de Territoire permettra à tous les patients un meilleur accès aux soins en renforçant la coopération entre établissements de santé autour d un projet médical et soignant. A l échelle du territoire, les Centres hospitaliers publics élaboreront une offre de soins graduée avec, en ligne de mire, une meilleure réponse aux besoins de santé de proximité et la mise en place d un parcours de soins coordonné avec accès à une filière de recours pour les activités spécialisées. La convention constitutive signée le 30 juin pose ainsi les conditions et les bases d un projet médical partagé : identification de filières claires et graduées pour les différentes pathologies, possibilité d une prise en charge de proximité en maintenant les exigences de qualité et de sécurité des soins et déclinaison des orientations vers des soins de recours et de référence. 1

2 Une alliance de 11 établissements au sein d un territoire de habitants Délimité par les villes d Antrain et de St Brice au nord, de Redon et du Grand Fougeray au sud, de Saint Méen le Grand et de Carentoir à l ouest et de Vitré et Fougères à l est, le GHT est constitué du CHU de Rennes et de 10 centres hospitaliers. Ce maillage territorial correspond au territoire de Santé n 5 et propose une offre de soins au service d une population de plus de habitants. (Le département d Ille et Vilaine comprend également le territoire n 6 de santé du bassin de Saint Malo Dinan). Le Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne s appuie sur lits et places, professionnels dont près de 914 médecins, 394 internes et personnels non médicaux. Il représente un budget de fonctionnement de 954,9 millions d euros. Au 1er juillet, le GHT Haute Bretagne est composé comme suit : - Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes - 3 Centres Hospitaliers ayant une activité de médecine, chirurgie et obstétrique (MCO): o Le Centre Hospitalier de Redon ; o Le Centre Hospitalier de Fougères ; o Le Centre Hospitalier de Vitré ; - 7 Centres Hospitaliers de proximité : o Le Centre Hospitalier de Janzé ; o Le Centre Hospitalier des Marches de Bretagne ; o Le Centre Hospitalier de La Guerche de Bretagne (en direction commune avec le CH de Vitré); o Le Centre Hospitalier du Grand Fougeray ; o Le Centre Hospitalier de Montfort-sur-Meu (en direction commune avec le CHU de Rennes) ; o Le Centre Hospitalier de Saint-Méen-le-Grand (en direction commune avec le CHU de Rennes); o Le Centre Hospitalier de Carentoir (en direction commune avec le CH de Redon); 2

3 Le GHT : une étape supplémentaire pour développer des coopérations déjà engagées dans 21 spécialités médicales et chirurgicales Le CHU et les Centres hospitaliers du territoire 5 ont déjà développé de nombreuses actions de coopération dans plusieurs spécialités médicales, chirurgicales mais aussi médico-techniques. Actuellement, plus de 35 médecins du CHU sont en postes partagés avec un autre établissement du GHT Haute Bretagne ou exercent une activité de consultation sur plusieurs établissements. Hors du Groupement Hospitalier de Territoire Haute Bretagne, ce sont 17 médecins qui travaillent également sur des postes partagés entre établissements publics et privés du territoire 5 et de la région. Ces coopérations permettent d'organiser une prise en charge spécialisée des patients au plus près de chez eux, tout en structurant la filière de recours vers le CHU ce qui constitue un atout pour les patients d abord mais également pour les établissements qui peinent parfois à recruter des médecins ou des chirurgiens sur certaines disciplines. Ces partenariats étroits se sont concrétisés par la signature de conventions de coopération entre le CHU et les Centres hospitaliers du territoire. Chacun de ces établissements a également développé des coopérations avec d autres acteurs. Deux Fédérations médicales inter-hospitalières engagent le CHU de Rennes et les Centres hospitaliers de Redon, Vitré, Fougères, sur les filières digestive et les filières pédiatrie et périnatalité. Au Centre hospitalier de Fougères, plusieurs jeunes médecins et chirurgiens sont arrivés en 2015, tout en continuant à exercer et à se perfectionner au CHU. Ainsi, en chirurgie vasculaire, le recrutement d un jeune chirurgien thoracique et vasculaire qui exerce en temps partagé entre les deux établissements. Il assure conjointement, avec un chirurgien vasculaire plus expérimenté du CHU, une activité de consultation et il pratique avec lui des interventions de chirurgie vasculaire le lundi à Fougères. Les interventions lourdes restent toutefois réalisées au CHU. A Redon, depuis 2014, c est une organisation mutualisée qui permet également au Centre hospitalier de bénéficier d une permanence des soins en radiologie, au moyen de la télé-radiologie. 3

4 A Vitré, un cardiologue partage son temps à 50/50 entre le Centre hospitalier et le CHU alors que des consultations de neurologie sont ouvertes aux Vitréens tous les quinze jours. Le Centre hospitalier de Janzé a ouvert un centre bucco-dentaire destiné à la population en grande dépendance (personnes âgées et personnes handicapées) du sud du Territoire. Un centre qui répond aux difficultés d accès à la prévention et aux soins de ces populations, et pour lequel le CHU apporte son recours pour les prises en charge complexes. Le Centre hospitalier de Fougères et celui des Marches de Bretagne ont développé une convention dans le but de mieux organiser et coordonner l offre des différents services de santé, sociaux et médico-sociaux pour les soins aux personnes de plus de 75 ans. L objectif est d orienter le patient vers la structure la plus adaptée à son état de santé, au moment où il en a besoin. Cette organisation vise à améliorer, notamment, le parcours de soins, entre l hôpital et le lieu de vie. De nombreux partenaires sont également partie prenante de cette filière tels que les établissements d hébergement (EHPAD, foyers-logements, MARPA ), les Services de Soins à domicile, les structures d accompagnement social (CDAS, CLIC ), les professionnels de santé libéraux, l association Appui Santé du Pays de Fougères. 4

5 Un projet médical et soignant partagé à l échelle du territoire engagé sur des orientations stratégiques Des travaux préparatoires ont été engagés ces derniers mois entre le CHU et les Centres hospitaliers afin de décliner les orientations stratégiques d un projet médico-soignant à décliner pour le 1er juillet Ce projet, fondé sur la qualité et la sécurité des soins de chaque patient, tiendra compte de l évolution des besoins de santé et des flux des patients au sein du territoire desservi. Autour de la table, les présidents des Commissions Médicales d Etablissements, les chefs d établissement, les directeurs des soins et des praticiens de chaque établissement. Grâce à leur travail fondé sur un état des lieux et une analyse des forces et faiblesses des coopérations déjà engagées, les établissements ont dégagé des orientations stratégiques sur les thématiques suivantes : Médecine, Plateau technique : pharmacie, biologie, imagerie, Soins non programmés et critiques, Chirurgie, Fédération Médicale Inter Hospitalière «pathologies digestives», Fédération Médicale Inter Hospitalière «périnatalité et pédiatrie», Les établissements ont ainsi approuvé les orientations stratégiques déclinées ci-dessous : Assurer une prise en charge de qualité et de sécurité des soins de chaque patient au sein des établissements parties du GHT. Favoriser une offre de soins graduée conformément aux orientations du PRS, entre les activités de soins de proximité, les activités de recours et les activités hautement spécialisées. Tenir compte de l évolution des besoins de santé et des flux de patients au sein du territoire desservi par chacun des établissements membres parties du GHT. Définir les parcours patients par filière en précisant leur prise en charge sanitaire ou médico-sociale, en complémentarité avec les différents acteurs de santé et le secteur médico-social. 5

6 Développer une stratégie de groupe public par une offre de sanitaire et médicosociale, adaptée aux besoins de la population du territoire. Coordonner les actions des établissements parties pour mieux répondre aux défis démographiques concernant les professionnels de santé en organisant le travail médical de manière à être attractif pour les praticiens quels que soient les sites d exercice, et ainsi favoriser la pérennité des équipes médicales, enjeu majeur de santé publique. Pour le CHU de Rennes, coordonner au sein du groupement hospitalier de territoire, les missions hospitalo-universitaires d'enseignement, de formation initiale des professionnels médicaux, de recherche, de gestion de la démographie médicale, et de référence et de recours. Dans le respect de ces orientations stratégiques et leur déclinaison en filières de prise en charge, les établissements parties s engagent ainsi à: Faire face à l évolution des besoins liés au vieillissement, aux maladies chroniques et au cancer ; Poursuivre les coopérations déjà engagées sur les activités chirurgicales et médicales, à savoir la filière digestive, l orthopédie et traumatologique, la gynécologiqueobstétrique, l ORL, la prise en charge des pathologies cardio-vasculaires, l urologie, ou encore les filières de périnatalité et pédiatrique ; Consolider les filières de prises de soins non programmées à savoir les urgences, la réanimation et soins continus, la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux ; Inscrire la structuration de la filière gériatrique hospitalière qui aura été définie par les 4 pays du territoire au sein du projet médico-soignant du PMP du groupement, afin de répondre à l enjeu d une organisation territoriale coordonnée de l offre de services sanitaires, médico-sociaux et sociaux, et créer une véritable dynamique organisationnelle permettant d assurer une prise en charge graduée et de qualité aux patients ou résidents âgés sur le territoire ; Contribuer à l organisation de la filière santé mentale, animée et coordonnée par le Centre hospitalier Guillaume Régnier, établissement public de santé mentale, sur proposition des établissements du GHT en définissant l organisation des problématiques cliniques partagées, à savoir, urgence et crise, addictologie, psychiatrie de liaison (enfant et adolescent, adulte, sujet âgé) et accès aux soins des 6

7 personnes atteintes de troubles psychiques ; et précisant les axes de coopérations possibles en matière d enseignement et la recherche ; Développer de nouvelles filières de prise en charge déclinant une offre de soins graduée au sein des établissements parties du territoire. Enfin, les établissements s engagent à définir une stratégie partagée sur les activités médicotechniques, portant sur la pharmacie, la biologie et l imagerie, dans le respect des orientations du projet médico-soignant. Concrètement, ces coopérations se concrétiseront grâce des consultations de praticiens du CHU délocalisées dans les Centres hospitaliers, à des postes de médecins partagés entre les Centres hospitaliers et le CHU permettant notamment aux plus jeunes de profiter des compétences des seniors sur leurs spécialités ; le développement de la télémédecine et de la téléradiologie sera également déterminant pour accompagner ces projets. 7

8 Le GHT : une structure souple et fédérative, un groupement ouvert aux autres acteurs de la santé et du médico-social Les établissements travaillent ensemble tout en conservant leur autonomie juridique et financière. Dans le fonctionnement du groupement, même si le CHU de Rennes est établissement support, ils affirment le principe de subsidiarité. Le GHT doit s assurer que les coopérations ne sont pas à sens unique mais assurent des parcours de soins cohérents et favorisent une présence médicale de qualité sur l ensemble du territoire. Le Groupement Hospitalier Haute Bretagne a fait le choix d une structure de gouvernance souple, dans une logique fédérative et non intégrative avec des instances resserrées (comité stratégique du groupement, collège médical, comité des usagers, commission des soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques, comité territorial des élus locaux, conférence territoriale de dialogue social). La responsabilité du pilotage de l élaboration du projet médical partagé permettra de valoriser tous les acteurs médicaux du GHT, et pas seulement ceux du CHU. Ce travail, qui a également déjà été engagé sur les fonctions supports (achats, système d information, qualité, coordination des instituts de formation et des écoles), relève du même souci de valorisation et de développement de toutes les compétences. Les établissements du GHT se sont aussi engagés à élaborer une «charte sociale» permettant, dans le cadre du GHT, de définir des règles du jeu communes en matière de gestion des ressources humaines. Par ailleurs, conformément à ses missions régionales et universitaires, le CHU de Rennes, établissement support du GHT - Haute Bretagne, assurera les activités de recours, de recherche, de gestion de la démographie médicale et d enseignement au sein du GHT. Il sera également membre associé pour la conduite de ces missions hospitalo-universitaires pour les GHT de la région relevant de la sub-division de l internat. Enfin, le GHT associera les autres acteurs de la santé et du médico-social du territoire à l élaboration du projet médical partagé dans un esprit d ouverture : médecine de ville, Etablissement de Santé d Intérêt Collectif : le Groupe HSTV - dont la Polyclinique Saint Laurent, 8

9 le Centre de Lutte Contre le Cancer Eugène Marquis, la clinique Saint Yves, le pôle gériatrique rennais, le Centre Rey Leroux, l Hospitalisation à Domicile 35, les EHPAD, les établissements privés à but lucratif, etc 9

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION SEPTEMBRE 2011 Le contexte Fin juillet 2011, le Groupe Cap Santé, un groupe privé régional d établissements de soins,

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 6 DÉCEMBRE 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 6 DÉCEMBRE 2011 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 6 DÉCEMBRE 2011 Territoire Ouest en Rhône Alpes : le Centre Hospitalier Universitaire de Saint-Étienne et la Mutualité française Loire SSAM s engagent dans une coopération inter-établissements

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 13 mars 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 13 mars 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 13 mars 2015 Adopté Rédiger ainsi cet article : SANTÉ - (N 2302) AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE 27 N o AS970 «I. Le code de la santé publique est ainsi modifié

Plus en détail

Réseau Santé Bucco-Dentaire. Handicap. Le Réseau poursuit 5 objectifs basés sur ses valeurs fondamentales :

Réseau Santé Bucco-Dentaire. Handicap. Le Réseau poursuit 5 objectifs basés sur ses valeurs fondamentales : Réseau Santé Bucco-Dentaire & Handicap Rhône-Alpes Le RÉSEAU SANTE BUCCO-DENTAIRE & HANDICAP RHÔNE ALPES, association loi 1901. Faciliter l accès aux soins bucco-dentaires des personnes en situation de

Plus en détail

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours Direction adjointe de l'offre ambulatoire et de la coordination des acteurs Pôle organisation des soins Juin 2012 Affaire suivie par : Arnaud GANNE L approche territoriale pour répondre à la demande et

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Dossier réalisé avec la participation de :

Dossier réalisé avec la participation de : Dossier réalisé avec la participation de : Paul Verdiel, Président de H2AD Jean-Loup Durousset, Directeur du Centre de l Hospitalisation Privée de la Loire (CHPL) Thierry Depois, Directeur Général d Europ

Plus en détail

CIRCULAIRE N 101/DHOS/O/2004/ du 05 mars 2004 relative à l élaboration des SROS de troisième génération

CIRCULAIRE N 101/DHOS/O/2004/ du 05 mars 2004 relative à l élaboration des SROS de troisième génération MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPÉES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS Sous-direction de l organisation du système de soins

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Troubles. Alimentaire

Troubles. Alimentaire C onference S t e r r i t o i r e d e s a n t e n 5 anitaire Troubles du Comportement Alimentaire Pays de Rennes Pays de Brocéliande Pays de Fougères Pays de Redon Pays des Vallons de Vilaine Pays de Vitré

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Groupement de coopération sanitaire entre l Hôpital d Instruction des Armées (HIA) Val-de-Grâce et le Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu de l AP-HP Le Groupement de coopération

Plus en détail

Projet de Loi de Santé. Réunion d'information. Caen jeudi 11 décembre

Projet de Loi de Santé. Réunion d'information. Caen jeudi 11 décembre Projet de Loi de Santé Réunion d'information Caen jeudi 11 décembre 1 Avec le soutien de l ensemble des syndicats et représentants de la médecine libérale en Basse-Normandie 2 57 articles dont la plupart

Plus en détail

territ Contact : Ministère Bureau.scf

territ Contact : Ministère Bureau.scf Le «Pacte Bureau.scf territ oire-santé» Pour lutter contre les déserts médicaux 13 décembree 2012 DOSSIER DE PRESS SE Contact : Ministère des Affaires sociales et de la santé 01 40 56 60 65 Communiqué

Plus en détail

Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins

Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins Inauguration de l extension 6 JUILLET 2015 À 12h00 AU CŒUR DE LA SANTE DE SON TERRITOIRE, LE CENTRE HOSPITALIER D ANTIBES SE DONNE UN NOUVEAU VISAGE SOMMAIRE

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE. 2 e PROCÉDURE. POLYCLINIQUE DU GRAND SUD 350, avenue Saint-André-de-Codols 30932 NÎMES CEDEX 9

RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE. 2 e PROCÉDURE. POLYCLINIQUE DU GRAND SUD 350, avenue Saint-André-de-Codols 30932 NÎMES CEDEX 9 RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE 2 e PROCÉDURE POLYCLINIQUE DU GRAND SUD 350, avenue Saint-André-de-Codols 30932 NÎMES CEDEX 9 Janvier 2009 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Dates

Plus en détail

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013 Dossier de Presse Mercredi 10 juillet 2013 Pacte territoire santé Provence-Alpes-Côte d Azur Un pacte, pour quoi faire? Le pacte territoire santé vise à garantir et à renforcer l accès aux soins, en particulier

Plus en détail

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares»

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» (mars 2007) Ministère de la Santé et des Solidarités DHOS Bureau O4 1 Table des matières 1. DESCRIPTION DU CENTRE DE COMPETENCES...4 1.1 L'EQUIPE

Plus en détail

Les nouveaux PHU du CHU de Nantes Madame COUDRIER Professeur POTEL

Les nouveaux PHU du CHU de Nantes Madame COUDRIER Professeur POTEL Les nouveaux PHU du CHU de Nantes Madame COUDRIER Professeur POTEL Mardi 15 novembre 2011- Espace Vianey -Quai de la Rapée- Paris 12 FHF CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 Des pôles cliniques

Plus en détail

SSR ET TERRITOIRES :

SSR ET TERRITOIRES : SSR ET TERRITOIRES : OPTIMISER LES PARCOURS PATIENTS Dr Lawrence BORIES Gériatre Chef du pôle d activité clinique et médical 1 Projet médical de territoire et Soins de suite et réadaptation : Témoignage

Plus en détail

ACCORD-CADRE NATIONAL D ENGAGEMENT DE DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES POUR L AUTONOMIE (2014-2016)

ACCORD-CADRE NATIONAL D ENGAGEMENT DE DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES POUR L AUTONOMIE (2014-2016) ACCORD-CADRE NATIONAL D ENGAGEMENT DE DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES POUR L AUTONOMIE (2014-2016) Exposé des motifs En France, les personnes âgées de 60 ans et plus, au nombre de 15 millions

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer M e r c r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président du conseil

Plus en détail

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées 10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées Une part de plus en plus importante de l activité hospitalière concerne la prise en charge des personnes âgées La patientèle âgée concentre une

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision

Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision DOSSIER DE PRESSE Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision Inauguration du CyberKnife M6 au Centre de Lutte Contre le Cancer Eugène Marquis de Rennes 20 février

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONSEIL EXTRAORDINAIRE DE LA CNSA DU 15 OCTOBRE 2013

DOSSIER DE PRESSE CONSEIL EXTRAORDINAIRE DE LA CNSA DU 15 OCTOBRE 2013 CONSEIL EXTRAORDINAIRE DE LA CNSA DU 15 OCTOBRE 2013 16 octobre 2013 Paulette Guinchard élue présidente du Conseil de la CNSA Biographies des trois personnalités nommées au Conseil de la CNSA. Tarification

Plus en détail

Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) :

Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) : Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) : Les meilleures expertises du CHU Amiens-Picardie rassemblées dans un pôle d excellence régional. Avril 2014 1 Communiqué de synthèse La prévention,

Plus en détail

DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF. Amandine Potier Psychologue 3C Besançon

DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF. Amandine Potier Psychologue 3C Besançon DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF Amandine Potier Psychologue 3C Besançon I Un dispositif d annonce : pourquoi? Le 28 novembre 1998 à Paris ont lieu les premiers états généraux de patients

Plus en détail

DES BÉNÉVOLES DE LA CROIX-ROUGE EN FORMATION AU SERVICE DES URGENCES DE LA CLINIQUE SAINTE ANNE À STRASBOURG DOSSIER DE PRESSE

DES BÉNÉVOLES DE LA CROIX-ROUGE EN FORMATION AU SERVICE DES URGENCES DE LA CLINIQUE SAINTE ANNE À STRASBOURG DOSSIER DE PRESSE DES BÉNÉVOLES DE LA CROIX-ROUGE EN FORMATION AU SERVICE DES URGENCES DE LA CLINIQUE SAINTE ANNE À STRASBOURG DOSSIER DE PRESSE CLINIQUE SAINTE ANNE CROIX-ROUGE URGENCES SECOURISME FORMATION PRÉVENTION

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY 1, rue du Bosquet BP 85 24400 SAINT -MÉDARD-DE-MUSSIDAN Février 2005 Haute Autorité de santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...

Plus en détail

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération PLAN CANCER 2003-2007 Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération consolidant le plateau technique du Centre Hospitalier Sud Francilien dédié à la cancérologie Mercredi 19 décembre

Plus en détail

Soins palliatifs en EHPAD

Soins palliatifs en EHPAD Soins palliatifs en EHPAD Dr Astrid AUBRY aaubry@ch-aix.fr Centre Hospitalier du Pays d Aix Aix en Provence le 16 mai 2006 Les soins palliatifs en EHPAD Les EHPAD : le domicile des personnes qui y résident,

Plus en détail

Plan Stratégique 2010-2014

Plan Stratégique 2010-2014 Plan Stratégique 2010-2014 Sommaire 1. Introduction : l AP-HP demain, une institution qui sait s adapter aux évolutions des besoins et du système de santé 1.1. Les défis pour l'ap-hp de demain 1.2. Des

Plus en détail

Référentiel de formation des études paramédicales 2009

Référentiel de formation des études paramédicales 2009 Référentiel de formation des études paramédicales 2009 Plan Contexte d émergence de la réforme des études Principes du référentiel de formation Organisation de la formation Unités d enseignement et stages

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Rappel : caractéristiques du Loi du 24/11/09 relative à l orientation et à la formation tout au long de la vie Objectifs : Définir

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1 QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES «EXPERIMENTATION DE NOUVEAUX MODES D ORGANISATIONS DES SOINS DESTINES A OPTIMISER LES PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

Plus en détail

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE LE CANCER EN QUELQUES CHIFFRES Problème majeur de santé publique avec près de 355 000 nouveaux cas estimés chaque année, le cancer est la première

Plus en détail

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A.

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A. L évolution programmée de l accompagnement des malades Alzheimer et de leurs familles: la Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer ( M.A.I.A. ) Stéphanie FACHE, Pilote local, Expérimentation

Plus en détail

Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain

Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain Après deux années de travaux, l Institut de cancérologie du Gard (ICG) ouvrira prochainement ses portes afin de lutter contre les pathologies cancéreuses,

Plus en détail

Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015

Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015 Dr Corinne PLESSIS EHPAD «Les Pommeris» VALLIERES LES GRANDES et MDPH Dr Séverine DURIN EHPAD du Pays Vendômois et CH VENDOME Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015 Dr PLESSIS - Dr DURIN Journée

Plus en détail

Préparation du projet de loi «Patients, santé, territoire» DDGOS/DAS/DPREV 1

Préparation du projet de loi «Patients, santé, territoire» DDGOS/DAS/DPREV 1 Préparation du projet de loi «Patients, santé, territoire» DDGOS/DAS/DPREV 1 4 Missions pour moderniser le système de santé 4 missions ont été commanditées par le gouvernement et menées avec l appui du

Plus en détail

SYNTHESE PROJET MEDICAL

SYNTHESE PROJET MEDICAL SYNTHESE PROJET MEDICAL POSITIONNEMENT GENERAL DU PROJET MEDICAL Confirmer et renforcer le positionnement du Centre Bouffard-Vercelli, comme Etablissement PSPH de référence et de recours pour la prise

Plus en détail

Les maisons de santé de proximité en Languedoc-Roussillon

Les maisons de santé de proximité en Languedoc-Roussillon Les maisons de santé de proximité en Languedoc-Roussillon Signature de la convention régionale relative aux maisons de santé de proximité Mercredi 16 juillet 2008 Georges Frêche, Président de la Région

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

Le réseau de santé ARCADE en 2006

Le réseau de santé ARCADE en 2006 Le réseau de santé ARCADE en 2006 Le réseau de santé ARCADE en 2006 Résidence Le Lac Bleu 4, rue du IV Septembre 65000 TARBES Téléphone : 05 62 93 11 12 Télécopie : 05 62 93 89 53 Messagerie : contact@reseau-arcade.fr

Plus en détail

Annexe 1 (Convention RTU 40)

Annexe 1 (Convention RTU 40) Annexe 1 (Convention RTU 40) 1. Engagement des établissements sur les prises en charge de proximité (Ne sont recensés que les établissements possédants un SU)... 2 Centre Hospitalier de Mont de Marsan...

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture

Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture DOSSIER de PRESSE 05.09.14 Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture L Hôpital transfrontalier L Hôpital de Cerdagne offre ses services à un territoire divisé entre deux États, dans une

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Action 1 : Améliorer l accessibilité à l offre de soins pour les personnes âgées et personnes en situation de handicap isolées notamment

Plus en détail

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative CENTRE HOSPITALIER BÉZIERS dossier de presse janvier 2014 le dispositif alzheimer au centre hospitalier de béziers Contacts presse Françoise PERIDONT Directrice Communication Anne-Claire ITIé Chargée de

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

L organisation des services médicaux de première ligne à Montréal

L organisation des services médicaux de première ligne à Montréal Trousse d information L organisation des services médicaux de première ligne à Novembre 2004 L organisation des services médicaux de première ligne à Centre de santé et de services sociaux de La Petite

Plus en détail

Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie

Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie Quelques chiffres sur la France (FNEHAD) Prise en charge pour 2014 *105.000 patients en HAD/66 millions d habitants *4.4 millions de journées

Plus en détail

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ NOR : SJSH0830983C

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ NOR : SJSH0830983C MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction de l organisation des soins Bureau de l offre régionale

Plus en détail

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE janvier 2014 Décembre 2015 NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé propose aux acteurs de l acccompagnement des structures une série

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Evaluation externe de. l EHPAD de la Fondation Roguet SYNTHESE

Evaluation externe de. l EHPAD de la Fondation Roguet SYNTHESE Evaluation externe de l EHPAD de la Fondation Roguet 2012 SYNTHESE I. Introduction L évaluation externe a été introduite par la loi n 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico-sociale.

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Centre Hospitalier de Pont-à-Mousson

Centre Hospitalier de Pont-à-Mousson Centre Hospitalier de Pont-à-Mousson Situé au cœur du Val de Lorraine, à mi distance de Nancy et Metz, le Centre Hospitalier de Pontà-Mousson a vocation à accueillir des patients du grand bassin de vie

Plus en détail

LA SANTÉ ET LA PRÉCARITÉ UN

LA SANTÉ ET LA PRÉCARITÉ UN LA SANTÉ ET LA PRÉCARITÉ UN NÉCESSAIRE TRAVAIL EN RÉSEAUX! Intervention DU «santé précarité» Vendredi 11 janvier 2013 de 11H à 13H Marina LAZZARI coordinatrice du réseau Santé Solidarité Lille Métropole

Plus en détail

Hôpital Max Fourestier nouveau bloc opératoire La modernité au service de la santé publique

Hôpital Max Fourestier nouveau bloc opératoire La modernité au service de la santé publique TERRITOIRE DE SANTÉ, 92 NORD UNE POPULATION, EN FORTE CROISSANCE, EN DEMANDE DE SOINS PUBLICS Territoire 92 Nord Gennevilliers Villeneuve-la-Garenne Hôpital Max Fourestier Nanterre H Colombes Bois-Colombes

Plus en détail

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Si le projet de loi «hôpital, patients, santé, territoires» a pour ambition

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Dans cet objectif, le présent rapport d activité est organisé comme suit : Programme Hôpital numérique Rapport d activité 2013

AVANT-PROPOS. Dans cet objectif, le présent rapport d activité est organisé comme suit : Programme Hôpital numérique Rapport d activité 2013 AVANT-PROPOS Lancé fin novembre 2011 avec la publication du guide des indicateurs des pré-requis et des domaines fonctionnels prioritaires, le programme Hôpital numérique, plan stratégique de développement

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

Vers la mise en place de la primo-prescription de Méthadone en ville

Vers la mise en place de la primo-prescription de Méthadone en ville Vers la mise en place de la primo-prescription de Méthadone en ville Constats, problématiques et préconisations Depuis l autorisation des traitements de substitution aux opiacés (TSO) la question centrale

Plus en détail

Repères 2014 : l essentiel

Repères 2014 : l essentiel Atouts Prévention Rhône-Alpes Repères 2014 : l essentiel POUR Ensemble, les caisses de retraite s engagent Le label Pour bien-vieillir permet d identifier les actions de prévention proposées par vos caisses

Plus en détail

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE Modèles et Orientations? Mireille Saint Etienne Valenciennes novembre 2014 Genèse Emergence de la clinique USA/Canada 1943 : Francis REITER, lance l idée aux

Plus en détail

Qu est ce qu une maison médicale?

Qu est ce qu une maison médicale? Qu est ce qu une maison médicale? Septembre 2011 2 1. Une maison médicale, c est Les maisons médicales sont des équipes pluridisciplinaires dispensant des soins de santé primaires, continus, polyvalents

Plus en détail

LA SANTE EN TARENTAISE (Savoie) Enjeux, orientations et plans d actions pour une offre adaptée aux besoins des populations

LA SANTE EN TARENTAISE (Savoie) Enjeux, orientations et plans d actions pour une offre adaptée aux besoins des populations Vendredi 6 juin 2014 LA SANTE EN TARENTAISE (Savoie) Enjeux, orientations et plans d actions pour une offre adaptée aux besoins des populations Le territoire du projet page 2 La population concernée page

Plus en détail

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 1 INTRODUCTION L accès aux soins de premier recours est une des composantes majeures du droit fondamental à la santé.

Plus en détail

Bienvenue dans le Pays d Oloron Haut Béarn

Bienvenue dans le Pays d Oloron Haut Béarn Bienvenue dans le Pays d Oloron Haut Béarn CE LIVRET VOUS ACCOMPAGNE ET VOUS GUIDE Bonne visite!!! Futur(e) praticien(ne) Adepte d activités de pleine nature Epicurien(ne) Seul(e) ou en famille Nous avons

Plus en détail

OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN

OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN www.reseau-osean.com Passé Juin 1998 réunion d un groupe de travail association

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI PORTANT REFORME DE LA BIOLOGIE MEDICALE CONCLUSIONS DE LA CMP

PROPOSITION DE LOI PORTANT REFORME DE LA BIOLOGIE MEDICALE CONCLUSIONS DE LA CMP 25avril2013 PROPOSITION DE LOI PORTANT REFORME DE LA BIOLOGIE MEDICALE CONCLUSIONS DE LA CMP Rapport n 492 de M. Jacky LE MENN (SOC-AF/SOC) Texte de la commission mixte paritaire n 493 Examen des conclusions

Plus en détail

Centre hospitalier de Dieppe CHIFFRES CLÉS 2014. Juillet 2015

Centre hospitalier de Dieppe CHIFFRES CLÉS 2014. Juillet 2015 CHIFFRES CLÉS 2014 Juillet 2015 Le Centre hospitalier de Dieppe, un établissement de référence Le Centre hospitalier de Dieppe est l hôpital de référence du territoire de santé de Dieppe qui couvre une

Plus en détail

Quelques réflexions sur le PLAN PSYCHIATRIE ET SANTÉ MENTALE

Quelques réflexions sur le PLAN PSYCHIATRIE ET SANTÉ MENTALE Rapport adopté lors de la session du Conseil national de l Ordre des médecins de mai 2007 Docteur Irène Kahn-Bensaude Quelques réflexions sur le PLAN PSYCHIATRIE ET SANTÉ MENTALE Le plan psychiatrie et

Plus en détail

Etude prospective sur les métiers de la Fonction Publique Hospitalière

Etude prospective sur les métiers de la Fonction Publique Hospitalière Etude prospective sur les métiers de la Fonction Publique Hospitalière Présentation sommaire Hugues JURICIC - 9 novembre 2007 53 rue de Fives 59650 Lille +33 320 61 02 56 16 rue Jean-Pierre Timbaud 75011

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Permanence des soins ambulatoire. NUIT, WE, jours fériés, POUR JOINDRE UN MEDECIN. Composez le

DOSSIER DE PRESSE. Permanence des soins ambulatoire. NUIT, WE, jours fériés, POUR JOINDRE UN MEDECIN. Composez le Conseil de l'ordre des médecins de la Creuse DOSSIER DE PRESSE Permanence des soins ambulatoire A partir du 1 er octobre 2012, partout en Creuse NUIT, WE, jours fériés, POUR JOINDRE UN MEDECIN Composez

Plus en détail

Projet médico-social 2013-2017

Projet médico-social 2013-2017 Projet médico-social 2013-2017 C E N T R E H O S P I T A L I E R R É G I O N A L D O R L É A N S Hôpital Porte Madeleine 1, rue Porte Madeleine BP 2439 45032 Orléans cedex 1 Le service social de par ses

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir 2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif ARHM : riche de son passé et tournée vers l avenir EDITO Montrer le chemin et rassembler Scriptum Née en 1950 de la volonté d un petit nombre de professionnels de la

Plus en détail

Montmorillon sous-préfecture du département de la Vienne territoire typiquement rural 40 000 habitants

Montmorillon sous-préfecture du département de la Vienne territoire typiquement rural 40 000 habitants Montmorillon, sous-préfecture du département de la Vienne compte un peu moins de 7 000 habitants et s intègre au sein d un territoire typiquement rural qu est le Pays Montmorillonnais, territoire considéré

Plus en détail

Les dépenses d assurance maladie à horizon 2015

Les dépenses d assurance maladie à horizon 2015 Point d information mensuel Jeudi 5 juillet 2007 Les dépenses d assurance maladie à horizon 2015 L évolution des dépenses de santé et les modalités de leur prise en charge sont au cœur de nombreuses réflexions

Plus en détail

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le schéma: outil de planification Document opposable, adopté pour 5 ans par le Conseil

Plus en détail

Management Certification des Établissements de santé

Management Certification des Établissements de santé Management Certification des Établissements de santé FORMER GESTION DES RISQUES ACCOMPAGNER Qualité et sécurité de la prise en charge du patient AUDITER ÉVALUATION Patient traceur Certification V2014 Pilotage

Plus en détail

clinique monticelli-vélodrome 1er centre ambulatoire de Marseille Présentation du projet architectural - 26 juin 2014 www. generale-de-sante-fr

clinique monticelli-vélodrome 1er centre ambulatoire de Marseille Présentation du projet architectural - 26 juin 2014 www. generale-de-sante-fr clinique monticelli-vélodrome 1er centre ambulatoire de Marseille Présentation du projet architectural - 26 juin 2014 www. generale-de-sante-fr COMMUNIQUE DE PRESSE Marseille, le 26 juin 2014 GENERALE

Plus en détail

Programme de développement

Programme de développement r Projet Régional de Santé Programme de développement de la Télémédecine de Haute-Normandie Document soumis à la consultation 2012-2017 Sommaire Programme régional de télémédecine de Haute-Normandie Pourquoi

Plus en détail

Pour l atelier santé ville (ASV 20) Anne GUILBERTEAU, Coordinatrice de l ASV 20, a.guilberteau@croix-saint-simon.org

Pour l atelier santé ville (ASV 20) Anne GUILBERTEAU, Coordinatrice de l ASV 20, a.guilberteau@croix-saint-simon.org GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL LOCAL DE SANTE MENTALE (CLSM) DU XXÈME ARRONDISSEMENT REFLEXION D UN PARTENARAIT ENTRE LE CLSM ET LES BAILLEURS SOCIAUX 20 juillet 2012 RAPPEL DU CONTEXTE L ordre du jour du

Plus en détail

Fiche n 22 : Droit à la santé

Fiche n 22 : Droit à la santé Fiche n 22 : Droit à la santé Repères revendicatifs La CGT propose Le droit à la santé tout au long de la vie. La santé est un droit fondamental qui doit être garanti à tous. La santé est un concept large,

Plus en détail

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale 1 L offre de soins en santé mentale dans l accord gouvernemental L accord gouvernemental du 9 octobre 2014 prévoit en

Plus en détail

Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue

Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue DOSSIER DE PRESSE le 14 décembre 2015 Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue Dans le cadre du Gérontopôle Régional de Saint-Etienne et pour répondre aux besoins croissants de prise en charge

Plus en détail

Projet d établissement 2012-2016. Projet de Prise en charge du Patient Synthèse

Projet d établissement 2012-2016. Projet de Prise en charge du Patient Synthèse Projet d établissement 2012-2016 Projet de Prise en charge du Patient Synthèse 1 Les axes stratégiques du Projet de Prise en charge du Patient Le CHR de La Réunion occupe déjà une place importante dans

Plus en détail

Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire

Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire Dossier de presse Mercredi 22 juillet 2009 Contact presse : Service de presse de Roselyne Bachelot-Narquin

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

Réseau de cancérologie Paris sud et ouest : Géographie

Réseau de cancérologie Paris sud et ouest : Géographie LE RÉSEAU DE CANCÉROLOGIE DE PARIS SUD OUEST et LE RÉSEAU ENSEMBLE 12 juin 2009 Réseau de cancérologie Paris sud et ouest : Géographie Les étapes de la création Cadre juridique : Groupement de Coopération

Plus en détail