Maisons de Santé Pluridisciplinaires et nouveaux modes de rémunération des professionnels de santé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maisons de Santé Pluridisciplinaires et nouveaux modes de rémunération des professionnels de santé"

Transcription

1 Maisons de Santé Pluridisciplinaires et nouveaux modes de rémunération des professionnels de santé Noëllie PROT, Martine SENCEY, Christine VAN KEMMELBEKE Petit Déjeuner ARS- 7 avril 2011

2 Les Maisons de santé pluridisciplinaires et la Loi HPST Les maisons de santé (art. L du code de la santé publique) : - Les maisons de santé assurent des activités de soins sans hébergement et peuvent participer à des actions de santé publique ainsi qu'à des actions de prévention et d'éducation pour la santé et à des actions sociales. - Les maisons de santé sont constituées entre des professionnels médicaux et des auxiliaires médicaux. Elles peuvent associer des personnels médico-sociaux. - Les professionnels médicaux et auxiliaires médicaux exerçant dans une maison de santé élaborent un projet de santé, témoignant d'un exercice coordonné et conforme aux orientations des SROS. Tout membre de la maison de santé adhère à ce projet de santé. Celui-ci est transmis pour information à l'agence régionale de santé. Textes réglementaires r : - Circulaire NOR N EATV C du 27 juillet 2010 rel ative au lancement d un plan d équipement en maisons de santé en milieu rural.

3 Les pôles de santé et la Loi HPST Les pôles de santé (art. L du code de la santé publique) : - Les pôles de santé assurent des activités de soins de premier recours, le cas échéant de second recours, et peuvent participer aux actions de prévention, de promotion de la santé et de sécurité sanitaire prévues par le schéma régional de prévention. - Ils sont constitués entre : - des professionnels de santé et, - le cas échéant, des maisons de santé, des centres de santé, des réseaux de santé, des établissements de santé, des établissements et des services médicosociaux, des groupements de coopération sanitaire et des groupements de coopération sociale et médico-sociale.

4 Le plan d équipement en maisons de santé pluridisciplinaires en milieu rural Discours présidentiel sur l avenir des territoires ruraux le 9 février Décision du CIADT le 11 juin 2010 d un programme national pour le financement de 250 maisons de santé pluridisciplinaires sur 3 ans. Circulaire du 27 juillet 2010 met en œuvre le plan national d équipement en maisons de santé pluridisciplinaires. Objectifs: - Répondre aux problèmes de démographie médicale, en particulier en médecine générale en milieu rural - Favoriser le développement des maisons de santé pluriprofessionnelles pour: -faciliter l exercice professionnel -optimiser le temps médical -apporter une meilleure réponse pour la prise en charge des patients (parcours et continuité des soins, qualité de prise en charge: développement de la prévention, éducation thérapeutique, )

5 Le plan d équipement en maisons de santé en milieu rural Financement du programme Fonctionnement - Financement ponctuel via le FIQCS (étude préalable, ingénierie, aide au démarrage): maximun par maison de santé - Financement via les nouveaux modes de rémunération Investissement - Financement Etat, maximun 25% du projet (dotation globale d équipement, dotation développement rural, fonds national d aménagement du territoire). - Financement spécifique possible dans le cadre de l appel à projet pôles d excellence rurale (PER)

6 Le plan d équipement en maisons de santé en milieu rural Sélection des dossiers Comité de sélection présidé par la DGARS et le Préfet de Région associant le Conseil Régional, les Conseils Généraux, les Préfets de Département, les représentants des maires et les représentants des professionnels. Des comités départementaux articulés avec le comité de sélection régional ont été mis en place. Critères requis pour la maison de santé: - être sur un territoire dont l offre de soins doit être confortée; - avoir un exercice pluriprofessionnel: au moins 2 médecins et un paramédical; - avoir établi un projet de santé: -Projet professionnel: organisation, coordination des professionnels, partage des informations. -Projet de prise en charge des patients: accès et continuité des soins, prévention, éducation thérapeutique, coopération avec d autres structures.

7 Le plan d équipement en maisons de santé en milieu rural Le comité régional de sélection d Aquitaine a retenu 18 projets ou maisons de santé pluridisciplinaires en fonctionnement au regard des exigences de la circulaire du 27 juillet 2010 (plan national d équipement en maisons de santé en milieu rural) pour les années 2010 et maisons de santé dans le Lot-et-Garonne, 5 maisons de santé en Dordogne, 2 maisons de santé dans les Landes, 4 maisons de santé dans les Pyrénnées-Atlantiques et 3 maisons de santé en Gironde. Financements au titre FIQCS en 2010 et 2011 dans le cadre du plan national - 2 maisons de santé en 2010 (Albret, Benquet et Sauveterre-de- Béarn). Au total c est 4 MSP qui ont été soutenues par le FIQCS en 2010 pour un montant total de euros - Une enveloppe prévisionnelle correspondant à 5 projets soit euros

8 Expérimentations de nouveaux modes de rémunération des professionnels de santé Objectifs des expérimentations Adapter les modes de rémunération aux nouveaux modes d organisation des professionnels de santé libéraux Valoriser par une rémunération plus adaptée certaines missions (prévention, suivi de pathologies chroniques, éducation thérapeutique, coordination ) Contexte Historique 2008: Lancement du projet d expérimentation de 2 modules dans 6 régions auprès de 18 maisons de santé, 21 centres de santé et 3 pôles de santé. 2010: Extension des expérimentations à tout le territoire. Elles se dérouleront jusqu à fin Structures concernées par ces expérimentations - structure pluri-professionnelle ambulatoire (maisons, centres, pôles et réseaux de santé) - offrant des soins de premier recours - ayant un projet de santé : exercice coordonné, prise en charge globale du patient (prévention, suivi de pathologie chronique ), continuité des soins, dispositif de partage d information sécurisé.

9 Expérimentations de nouveaux modes de rémunération des professionnels de santé Module 1 «forfait missions coordonnées» Forfait attribué à la structure, en plus du paiement à l acte, garanti jusqu en 2012 Versement du forfait rémunérant les missions de coordination au sein des sites expérimentateurs (management de la structure, temps de concertation interprofessionnelle) Le forfait comprend : - Une dotation de base qui rémunère le temps de management de la structure calculée en fonction du nombre de patients ayant désigné leur MT au sein de la structure - Une dotation variable qui rémunère le temps de coordination calculée en fonction du temps passé par chaque professionnel de santé au sein de la structure (équivalent temps plein) et modulée selon l atteinte d objectifs assignés à la structure.

10 Expérimentations de nouveaux modes de rémunération des professionnels de santé Calcul du Module 1 «forfait missions coordonnées» N o m b re d e p atients ayant u n M T d an s la str u ctu re ( x) Cl asse 1 C lasse 2 Class e 3 Class e 4 x< p atien ts 2 300< x< 5300 patients 5 300<x < p atien ts x> p atien ts D o tation fixe D otatio n v ar iab le Sup plém ent po ur le 1 er ET P m édecin g éné raliste Sup plém ent po ur les autres ET P m éde cins g éné ralistes Sup plém ent po ur c haque E TP d e p rofessio nne l de santé supp léme ntair e

11 Expérimentations de nouveaux modes de rémunération des professionnels de santé Module 2 «nouveaux services aux patients» Paiement forfaitaire pour certaines activités en médecine de ville: éducation thérapeutique: seule activité expérimentée dans le cadre du module 2 à ce jour. Equipe d intervention ETP = au moins 2 professionnels de santé de discipline différente File active: au moins 50 patients à la fin de la 1ère année puis augmentation de 10% minimum Pathologies prioritaires : diabète de type 1 et 2, asthme et BPCO,insuffisance cardiaque et/ou HTA et obésité.

12 Expérimentations de nouveaux modes de rémunération des professionnels de santé Module 2 «nouveaux services aux patients» «éducation thérapeutique» 3 types de forfaits possibles : formation des professionnels: 1000 / professionnel (y compris les professionnels paramédicaux) dans la limite de deux formations par an et par type de programme aide à la structuration initiale du projet : 1000 en début de programme un forfait par programme et par patient dans la limite d un programme par patient par an pour une pathologie: - variable selon le nombre de séances: 250 pour le diagnostic éducatif et 3 ou 4 séances (collectives ou individuelles); 300 si le nombre de séances est de 5 ou 6 - indemnisation de 100 en cas d abandon du programme par le patient après le diagnostic éducatif initial et la 1ère séance

13 Expérimentations de nouveaux modes de rémunération des professionnels de santé Les autres modules: Module 3 : coopération entre les professionnels de santé (déploiement prévu en 2011) Les professionnels peuvent s engager, à leur initiative, dans une démarche de coopération ayant pour objet d opérer entre eux des transferts d activité ou d actes de soins ou de réorganiser leurs modes d intervention auprès des patients. Module 4 : capitation ou forfait maladie chronique (en cours d élaboration) Rémunération forfaitaire de la prise en charge d un patient atteint de maladie chronique par une équipe soignante. Forfait a vocation à remplacer la totalité des actes et forfaits facturés précédement facturé par les professionnels pour le traitement de ces patients.

14 Expérimentations de nouveaux modes de rémunération des professionnels de santé En Aquitaine, 5 structures ont répondu à l appel à projet. 4 structures ont été retenues: - 3 maisons de santé pluridisciplinaires dans les Landes : Gabarret (modules 1 et 2), Roquefort (module 2), Albret (module1) - 1 pôle de santé dans les Pyrénées-Atlantiques: Mauléon (modules 1 et 2) L expérimentation bénéficie d un cadre juridique conventionnel tripartite entre l ARS, les organismes d assurance maladie obligatoire (caisse locale unique) et, le cas échéant,complémentaire (MGEN?) et les sites expérimentateurs. La signature des conventions pour les modules 1 est prévue en Avril et celle pour les modules 2 sont liées par les délais d autorisation des programmes d éducation thérapeutique.

15 Maisons de santé, pôles de santé et ENMR

LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT

LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT Seuls sont éligibles à une aide financière, quelle qu en soit la source, les

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS RELEVANT DE L OFFRE DE 1 ER RECOURS

FOIRE AUX QUESTIONS RELEVANT DE L OFFRE DE 1 ER RECOURS 1. Pôle d attractivité 1.1. Qu'est-ce qu'un pôle d'attractivité? Il s'agit d'une notion développée par le groupe territoire au cours des travaux qu'il a conduit en 2009/2010. Dans le cadre des travaux

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1 QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES «EXPERIMENTATION DE NOUVEAUX MODES D ORGANISATIONS DES SOINS DESTINES A OPTIMISER LES PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

Plus en détail

Quelles sources de financement pour l éducation thérapeutique du patient?

Quelles sources de financement pour l éducation thérapeutique du patient? Quelles sont les sources de pour l éducation thérapeutique du patient? IPCEM 2007 Quelles sources de pour l éducation thérapeutique du patient? Repères généraux relatifs au actuel de l activité d éducation

Plus en détail

SOMMAIRE. Vos interlocuteurs Fiche 1. Article 44 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2008 Fiche 2

SOMMAIRE. Vos interlocuteurs Fiche 1. Article 44 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2008 Fiche 2 NOUVEAUX MODES DE REMUNERATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE LES EXPERIMENTATIONS SOMMAIRE Vos interlocuteurs Fiche 1 Article 44 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2008 Fiche 2 Objectifs

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

MISSION RÉGIONALE DE SANTÉ LA RÉUNION

MISSION RÉGIONALE DE SANTÉ LA RÉUNION MISSION RÉGIONALE DE SANTÉ LA RÉUNION CGSS REUNION DECISION N 04/2009 Vu les articles L.6321-1, L.6321-2 et D6321-1 à D6321-7 du Code de la Santé Publique ; Vu les articles L.162-45 à L.162-47 et R.162-59

Plus en détail

Maison ou un Pôle de santé

Maison ou un Pôle de santé Les 4 points clés pour créer une Maison ou un Pôle de santé pluri-professionnel De nouveaux modes d exercice coordonné et regroupé : L exercice médical dans les villes et dans les campagnes est aujourd

Plus en détail

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins 29/03/2014 Le PB Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins Groupement des Professionnels de Santé du Pays Beaunois 19 route de Gigny 21200

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

Congrès National des Réseaux de Cancérologie

Congrès National des Réseaux de Cancérologie Congrès National des Réseaux de Cancérologie Eléments relatifs aux réseaux de santé en cancérologie 21 et 22 novembre 2013 Evelyne SATONNET, cheffe de bureau «Coopérations et Présentation Réseaux territoriaux

Plus en détail

PÔLE SANTÉ PLURI PROFESSIONNEL PAYS DE CONDÉ

PÔLE SANTÉ PLURI PROFESSIONNEL PAYS DE CONDÉ DOSSIER DE PRESSE PÔLE SANTÉ PLURI PROFESSIONNEL PAYS DE CONDÉ CONDÉ SUR L ESCAUT POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE 7 NOVEMBRE 2015 Contact presse : Sandrine DUPUIS-KEMPA 06 43 14 87 91 / 03 27 09 63 16 sdupuis@valenciennes-metropole.fr

Plus en détail

Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique

Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique Groupement Hospitalier Pitié Salpetrière Charles Foix Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique Valérie ACHART-DELICOURT Coordinateur Paramédical P3I journées infirmières JNI 2012 Source

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

Définition La permanence des soins ambulatoires est un dispositif sanitaire permettant au citoyen de recourir à un médecin généraliste :

Définition La permanence des soins ambulatoires est un dispositif sanitaire permettant au citoyen de recourir à un médecin généraliste : FICHE 1 LA PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES Dossier de presse Définition La permanence des soins ambulatoires est un dispositif sanitaire permettant au citoyen de recourir à un médecin généraliste : -

Plus en détail

Lien hôpital ville. - douleur chronique

Lien hôpital ville. - douleur chronique Lien hôpital ville - douleur chronique 1 ere année Cette labellisation vise à distinguer des expériences exemplaires et des projets innovants traduisant l'engagement dans la promotion des droits des patients.

Plus en détail

Modes de financt MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 ANNEXE I LES MODES DE FINANCEMENT DES MAISONS DE SANTE PLURI-PROFESSIONNELLES (MSP) Sous réserve de répondre, a minima, aux critères définis au II 2 du cahier

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 23 février 2015 portant approbation du règlement arbitral applicable aux structures

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

CRÉATION D UNE MAISON DES SPÉCIALISTES À NEVERS

CRÉATION D UNE MAISON DES SPÉCIALISTES À NEVERS MÉDECINE DE SPÉCIALITÉ CLINIQUE DE PROXIMITÉ DANS LA NIÈVRE CRÉATION D UNE MAISON DES SPÉCIALISTES À NEVERS DOCTEUR PATRICK BOUILLOT ENDOCRINOLOGUE NEVERS VICE-PRÉSIDENT DE L URPS-MÉDECINS LIBÉRAUX DE

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités Ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité Direction générale de l action sociale Sous-direction

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE Direction générale de l'offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins, Bureau

Plus en détail

Loi portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires

Loi portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires n 95.09 PB/GM Loi portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires Après cinq mois d intenses débats parlementaires, la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital

Plus en détail

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne 1 Stratégie régionale de l Agence Pourquoi un référentiel? Consolider l offre de santé coordonnée déjà en place Impulser et développer l exercice

Plus en détail

Pistes de réflexion pour une valorisation «hors T2A» de l activité transversale en infectiologie

Pistes de réflexion pour une valorisation «hors T2A» de l activité transversale en infectiologie Pistes de réflexion pour une valorisation «hors T2A» de l activité transversale en infectiologie Arnaud Pouillart Centre hospitalier Louis Pasteur de Dole 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise,

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

territ Contact : Ministère Bureau.scf

territ Contact : Ministère Bureau.scf Le «Pacte Bureau.scf territ oire-santé» Pour lutter contre les déserts médicaux 13 décembree 2012 DOSSIER DE PRESS SE Contact : Ministère des Affaires sociales et de la santé 01 40 56 60 65 Communiqué

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Projet médico-social 2013-2017

Projet médico-social 2013-2017 Projet médico-social 2013-2017 C E N T R E H O S P I T A L I E R R É G I O N A L D O R L É A N S Hôpital Porte Madeleine 1, rue Porte Madeleine BP 2439 45032 Orléans cedex 1 Le service social de par ses

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France

Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France Qu est-ce que l ENMR? Ses enjeux et objectifs principaux Le financement du système de soins constitue

Plus en détail

OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN

OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN www.reseau-osean.com Passé Juin 1998 réunion d un groupe de travail association

Plus en détail

La directrice de la CNSA

La directrice de la CNSA 1 Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Caisse nationale de solidarité pour l autonomie Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l autonomie des personnes

Plus en détail

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier DGOS/PF3/CdC MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier L article L. 6323-3 du code de la santé publique prévoit

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE INAUGURATION DES LOCAUX DE L UNITE TRANSVERSALE D EDUCATION THERAPEUTIQUE AU CENTRE HOSPITALIER DE BETHUNE PRESENTATION DE l UTEP En juillet 2003, l Hôpital s est doté d une Unité

Plus en détail

Le réseau de santé ARCADE en 2006

Le réseau de santé ARCADE en 2006 Le réseau de santé ARCADE en 2006 Le réseau de santé ARCADE en 2006 Résidence Le Lac Bleu 4, rue du IV Septembre 65000 TARBES Téléphone : 05 62 93 11 12 Télécopie : 05 62 93 89 53 Messagerie : contact@reseau-arcade.fr

Plus en détail

Syntec Numérique Groupe de travail Open Data Santé

Syntec Numérique Groupe de travail Open Data Santé Cas d usage 1 Open data dans le domaine de la Santé Annexes Exemple de services sélectionnés pour leur valeur ajoutée santé publique et axés sur l amélioration des pratiques des professionnels de santé

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES POLES D ACTIVITES ET DE SOINS ADAPTES (PASA) ET UNITES D HEBERGEMENT RENFORCE (UHR) QU EST-CE QU UN PASA?

QUESTIONS-REPONSES POLES D ACTIVITES ET DE SOINS ADAPTES (PASA) ET UNITES D HEBERGEMENT RENFORCE (UHR) QU EST-CE QU UN PASA? QUESTIONS-REPONSES POLES D ACTIVITES ET DE SOINS ADAPTES (PASA) ET UNITES D HEBERGEMENT RENFORCE (UHR) 1 Quelle population est accueillie en PASA? QU EST-CE QU UN PASA? Chaque jour, le PASA accueille un

Plus en détail

Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé

Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant

Plus en détail

Préparation du projet de loi «Patients, santé, territoire» DDGOS/DAS/DPREV 1

Préparation du projet de loi «Patients, santé, territoire» DDGOS/DAS/DPREV 1 Préparation du projet de loi «Patients, santé, territoire» DDGOS/DAS/DPREV 1 4 Missions pour moderniser le système de santé 4 missions ont été commanditées par le gouvernement et menées avec l appui du

Plus en détail

Coordination Ville Hôpital

Coordination Ville Hôpital Coordination Ville Hôpital Lien entre pharmaciens et utilisation d une banque de données Bassin sanitaire alésien 2 juin 2015 Jean-Pierre CORNUT, Pharmacien d officine, URPS Pharmaciens LR Vincent BOUIX,

Plus en détail

Fiche de présentation du projet de décret fixant les conditions et les modalités de mise œuvre des contrats santé solidarité (CSS)

Fiche de présentation du projet de décret fixant les conditions et les modalités de mise œuvre des contrats santé solidarité (CSS) Fiche de présentation du projet de décret fixant les conditions et les modalités de mise œuvre des contrats santé solidarité (CSS) L article 43 de la loi «hôpital, patients santé et territoires», dispose

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Scolarisation des élèves handicapés dans les établissements du second degré et développement des unités pédagogiques d intégration (UPI)

Scolarisation des élèves handicapés dans les établissements du second degré et développement des unités pédagogiques d intégration (UPI) Scolarisation des élèves handicapés dans les établissements du second degré et développement des unités pédagogiques d intégration (UPI) Circulaire n 2001-035 du 21 février 2001 B.O.E.N. n 9 du 1 er mars

Plus en détail

De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles?

De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles? De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles? Docteur Christian VEDRENNE, Médecin généraliste, Gérant de la MSP de Saint Paul de Fenouillet

Plus en détail

Synthèse des ateliers par le Grand Jury

Synthèse des ateliers par le Grand Jury Synthèse des ateliers par le Grand Jury Animateur : Sylvie FONTLUPT, consultante, cellule communication de la CSMF Quelles coopérations inter et intraprofessionnelles dans le domaine sanitaire? Rapporteur

Plus en détail

Les maisons de santé de proximité en Languedoc-Roussillon

Les maisons de santé de proximité en Languedoc-Roussillon Les maisons de santé de proximité en Languedoc-Roussillon Signature de la convention régionale relative aux maisons de santé de proximité Mercredi 16 juillet 2008 Georges Frêche, Président de la Région

Plus en détail

Certification HAS et Méthode du Patient traceur

Certification HAS et Méthode du Patient traceur Certification HAS et Méthode du Patient traceur Réseau des représentants des usagers de ES et du Conseil de vie sociale des EMS 26 septembre 2015 ARLIN Martinique Certification HAS: les évolutions Exigences

Plus en détail

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Accompagnement des Ressources Humaines L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) A - l aide à la préparation des entreprises à la GPEC (sensibilisation) B - l

Plus en détail

Professionnel de santé ou étudiant... Je m installe en Auvergne

Professionnel de santé ou étudiant... Je m installe en Auvergne Professionnel de santé ou étudiant...... Je m installe en Auvergne Mesures incitatives à l installation en : zone déficitaire zone de revitalisation rurale et zone franche urbaine Mise à jour novembre

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE DIRECTION GENERALE DE LA SANTE Sous-direction prévention des risques infectieux Bureau Infections par le VIH, IST et hépatites Personnes chargées du dossier

Plus en détail

Atelier FSE. FSE - Fonds Social Européen. IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes. Atelier FSE

Atelier FSE. FSE - Fonds Social Européen. IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes. Atelier FSE Atelier FSE FSE - Fonds Social Européen Atelier FSE IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes Fonds Social Européen Initiative pour l Emploi des Jeunes 1 RAPPEL : Architecture du FSE sur la période 2007/13

Plus en détail

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A.

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A. L évolution programmée de l accompagnement des malades Alzheimer et de leurs familles: la Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer ( M.A.I.A. ) Stéphanie FACHE, Pilote local, Expérimentation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUE Aide Financière Simplifiée Régionale n 29

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUE Aide Financière Simplifiée Régionale n 29 Caisse d Assurance Retraite et de la Santé au Travail Page 1/5 AFS R 29 «Parcours Prévention TMS EHPAD- USLD» Objet : Le programme de prévention vise à réduire les risques auxquels sont exposés les salariés

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

AVIS D APPELS A PROJETS

AVIS D APPELS A PROJETS AVIS D APPELS A PROJETS Dans le cadre de la mise en œuvre du programme régional et interdépartemental d accompagnement des handicaps et de la perte d autonomie 010-013 et des orientations du plan Solidarité

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Premier partenariat. Agence régionale de santé Ile-de-France. URPS médecins Ile-de-France

Premier partenariat. Agence régionale de santé Ile-de-France. URPS médecins Ile-de-France 1 Premier partenariat Agence régionale de santé Ile-de-France & URPS médecins Ile-de-France Claude EVIN- Directeur Général de l ARS Ile-de-France Bruno SILBERMAN - Président de l URPS médecins Ile-de-France

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant la ratification de l accord cadre entre la République française et le Royaume d Espagne sur la coopération sanitaire transfrontalière

Plus en détail

Investissements d avenir

Investissements d avenir Investissements d avenir Aide à la rénovation thermique des logements privés «Avenant relatif à la mise en œuvre du programme Habiter Mieux» Programmes d Intérêt Général de la Communauté d Agglomération

Plus en détail

Le Plan de Santé Personnalisé [PSP] - Un outil de la décision partagée

Le Plan de Santé Personnalisé [PSP] - Un outil de la décision partagée Le Plan de Santé Personnalisé [PSP] - Un outil de la décision partagée PREAMBULE. La prévalence des maladies chroniques est en progression constante. 15 millions de personnes présenteraient une affection

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations

Plus en détail

10-7 LES FONDS MEDICAUX ET HOSPITALIERS

10-7 LES FONDS MEDICAUX ET HOSPITALIERS 0-7 LES FONDS MEDICAUX ET HOSPITALIERS L intitulé regroupe des fonds de nature différente : le FNASS, le FNPEIS, le FIQCS, le FMESPP et le FORMMEL. Le FNASS et le FNPEIS sont des fonds internes à la CNAM.

Plus en détail

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours Direction adjointe de l'offre ambulatoire et de la coordination des acteurs Pôle organisation des soins Juin 2012 Affaire suivie par : Arnaud GANNE L approche territoriale pour répondre à la demande et

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ Mesure 40 du plan cancer Novembre 2005 Introduction Le dispositif d annonce est une mesure

Plus en détail

Cahier des charges MSP Commentaires en réponse Juin 2011

Cahier des charges MSP Commentaires en réponse Juin 2011 Cahier des charges MSP Commentaires en réponse Juin 2011 RAPPEL DU CONTEXTE Par une lettre de mission de la DGOS et de la DSS du 12 octobre 2010, l ASIP Santé a été chargée d établir un cahier des charges

Plus en détail

REUNION REGIONALE DES DELEGUES ETUDIANTS DES INSTITUTS DE FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIAUX MARDI 12 FEVRIER 2013

REUNION REGIONALE DES DELEGUES ETUDIANTS DES INSTITUTS DE FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIAUX MARDI 12 FEVRIER 2013 REUNION REGIONALE DES DELEGUES ETUDIANTS DES INSTITUTS DE FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIAUX MARDI 12 FEVRIER 2013 ORDRE DU JOUR Rapide présentation des missions de la Région, l ARS, la DRJSCS et de l Université

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Action 1 : Améliorer l accessibilité à l offre de soins pour les personnes âgées et personnes en situation de handicap isolées notamment

Plus en détail

12 engagements pour lutter contre les déserts médicaux

12 engagements pour lutter contre les déserts médicaux 12 engagements g g pour lutter contre les déserts médicaux 1 pacte, 3 objectifs, 12 engagements Changer la formation et faciliter l installation des jeunes médecins engagement 1 Un stage en médecine générale

Plus en détail

Questions / Réponses sur les pôles d activités et de soins adaptés (PASA) et les unités d hébergement renforcées (UHR)

Questions / Réponses sur les pôles d activités et de soins adaptés (PASA) et les unités d hébergement renforcées (UHR) Questions / Réponses sur les pôles d activités et de soins adaptés (PASA) et les unités d hébergement renforcées (UHR) 1. Les aspects de labellisation et de fonctionnement des PASA/UHR Q 1 - Concernant

Plus en détail

LA SANTÉ ET LA PRÉCARITÉ UN

LA SANTÉ ET LA PRÉCARITÉ UN LA SANTÉ ET LA PRÉCARITÉ UN NÉCESSAIRE TRAVAIL EN RÉSEAUX! Intervention DU «santé précarité» Vendredi 11 janvier 2013 de 11H à 13H Marina LAZZARI coordinatrice du réseau Santé Solidarité Lille Métropole

Plus en détail

FINANCEMENT MIGAC - FIR

FINANCEMENT MIGAC - FIR CONFERENCE DE PRESSE 2 ème JOURNEE THEMATIQUE FINANCEMENT 26 janvier MIGAC 2012 - FIR Mercredi 28 mai 2014 FINANCEMENT MIGAC - FIR 10h00 à 16h00 Programme 10h00 10h30 : Les Enveloppes de financement :

Plus en détail

Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile (S.N.M.P.M.I.) Ouvrir de nouveaux horizons pour la PMI

Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile (S.N.M.P.M.I.) Ouvrir de nouveaux horizons pour la PMI Union Confédérale des Médecins Salariés de France Siège social, secrétariat : 65-67 rue d Amsterdam 75008 Paris Tél : 01.40.23.04.10 Fax : 01.40.23.03.12 Mél : contact@snmpmi.org Site internet : www.snmpmi.org

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3339 Convention collective nationale IDCC : 2603. PRATICIENS-CONSEILS DU RÉGIME

Plus en détail

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Rôle de l OMEDIT Bertrice LOULIERE OMEDIT Aquitaine 1 1. Présentation et missions de l OMEDIT 2 L Observatoire

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel

GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel Sommaire - Préambule - Missions de l AVSI - Mise en œuvre de l accompagnement - Cadre de l emploi - Temps de

Plus en détail

LES AIDES AU MAINTIEN OU A L INSTALLATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX. Aides au remplacement. Modes d exercice particuliers

LES AIDES AU MAINTIEN OU A L INSTALLATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX. Aides au remplacement. Modes d exercice particuliers LES AIDES AU MAINTIEN OU A L INSTALLATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX Avertissement : Ce tableau ne comporte que le récapitulatif des dispositifs en vigueur pour les médecins libéraux au 25 mai

Plus en détail

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE janvier 2014 Décembre 2015 NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé propose aux acteurs de l acccompagnement des structures une série

Plus en détail

ANNE BATTUT SAGE-FEMME, PARIS

ANNE BATTUT SAGE-FEMME, PARIS ANNE BATTUT SAGE-FEMME, PARIS «D É C L A R E N E P A S A V O I R D I N T É R Ê T D I R E C T O U I N D I R E C T ( F I N A N C I E R O U E N N A T U R E ) A V E C U N O R G A N I S M E P R I V É, I N D

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation MAISON DE L EMPLOI DE LA METROPOLE NANTAISE Cahier des charges d achat de formation Formation Outiller les professionnels de l accompagnement PLIE sur la thématique «migrant» Achat d une prestation en

Plus en détail

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE Modèles et Orientations? Mireille Saint Etienne Valenciennes novembre 2014 Genèse Emergence de la clinique USA/Canada 1943 : Francis REITER, lance l idée aux

Plus en détail

Label lycée des métiers

Label lycée des métiers Encart : Mise en oeuvre de la loi d orientation et de programme pour l avenir de l école Label lycée des métiers C. n 2005-204 du 29-11-2005 NOR : MENE0502572C RLR : 520-2 MEN - DESCO Texte adressé aux

Plus en détail

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - HOTELLERIE

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - HOTELLERIE CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - HOTELLERIE OBJECTIFS Dans un contexte de concurrence et de concentration des opérateurs, les PME doivent s adapter et renouveler et moderniser leur offre de

Plus en détail

Le Département de Loire-Atlantique, représenté par son Président, agissant en sa qualité d exécutif du Département.

Le Département de Loire-Atlantique, représenté par son Président, agissant en sa qualité d exécutif du Département. CONVENTION Relative à la mise en œuvre des actions de prévention spécialisée sur les territoires des villes de Nantes, Saint-Herblain et Rezé ENTRE Le Département de Loire-Atlantique, représenté par son

Plus en détail

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 1 INTRODUCTION L accès aux soins de premier recours est une des composantes majeures du droit fondamental à la santé.

Plus en détail

Commentaire aux adhérents de la fiche 55837. Parution de la circulaire relative à la campagne tarifaire 2010

Commentaire aux adhérents de la fiche 55837. Parution de la circulaire relative à la campagne tarifaire 2010 Comm Commentaire aux adhérents de la fiche 55837 Parution de la circulaire relative à la campagne tarifaire 2010 Cette circulaire tant attendue, ne fait que préciser aux toutes nouvelles ARS les modalités

Plus en détail

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS Appel à candidature Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie Document n ARS/AAC/DAMS Contexte Les besoins à satisfaire et les orientations du

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D APPEL À PROJETS CAHIER DES CHARGES. Avis d appel à projets n CPH 2015

CAHIER DES CHARGES D APPEL À PROJETS CAHIER DES CHARGES. Avis d appel à projets n CPH 2015 Annexe 3 CAHIER DES CHARGES D APPEL À PROJETS CAHIER DES CHARGES Avis d appel à projets n CPH 2015 Pour la création de places en Centres provisoires d hébergement (CPH) DESCRIPTIF DU PROJET NATURE PUBLIC

Plus en détail

L Atelier Santé Ville à Rennes

L Atelier Santé Ville à Rennes L Atelier Santé Ville à Rennes Fort d une dynamique historique de travail autour des enjeux de santé, la Ville de Rennes dispose d un atelier santé ville depuis 2006. L ASV est porté par la Direction Santé

Plus en détail

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission»

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» Emploi... Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» La Région et plus de 160 partenaires en Basse-Normandie se sont engagés en faveur

Plus en détail

Filière de soins. Chapitre 21. Points essentiels F. DUQUESNE

Filière de soins. Chapitre 21. Points essentiels F. DUQUESNE Chapitre 21 Filière de soins F. DUQUESNE Points essentiels Une filière de soins est la trajectoire de soins empruntée par le patient. Un réseau de soins est une offre multidisciplinaire coordonnée et organisée

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations

Plus en détail