IMMOBILIER D ENTREPRISE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IMMOBILIER D ENTREPRISE"

Transcription

1 A l issue d une excellente année, quelle peut-être la résistance de nos marchés dans un environnement financier complexe? AGGLOMÉRATION LYONNAISE 25 janvier 2012 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre service 1

2 LOCAUX D ACTIVITÉ MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ Présenté par : Thibaut d Anterroches LOCAUX D ACTIVITE Évolution de la demande placée (m²) et part du neuf % 41% 23% 21% 11% 15% ancien neuf 2

3 LOCAUX D ACTIVITE Évolution de la répartition location-vente 44% 51% 46% 44% 51% 46% 56% 49% 54% 56% 49% 54% location vente LOCAUX D ACTIVITÉ Répartition de la demande placée (en m²) Extérieurs Nord : 3 % Grand Lyon Nord : 7 % Nord-est : 14 % Ouest : 10 % Villeurbanne / carré de soie 7 % Rocade Est: 26 % Est lyonnais 20 % Extérieurs Sud / Nord-Isère: 13 % 3

4 LOCAUX D ACTIVITÉ Répartition de la demande placée par taille 27 % 7 % 48 % 36 % 12 % 11 % 41 % 18 % En nombre En m 2 <500 m m m 2 > m 2 LOCAUX D ACTIVITÉ Transactions significatives Preneur Surface (m²) Lieu THERMADOR ST-QUENTIN-FALLAVIER FOOT EN SALLE IRIGNY STEMCOR SAINT-PRIEST LOCAPOST CORBAS GABIALEX RILLEUX GRAVOTECH RILLEUX DCA GENAS WURTH MEYZIEU MESIDOR VAULX-EN-VELIN TORDJMAN METAL SAINT-PRIEST 4

5 LOCAUX D ACTIVITÉ Offre de locaux d activité disponibles à moins de 6 mois (m²) fin 2005 fin 2006 fin 2007 fin 2008 fin 2009 fin 2010 fin LOCAUX D ACTIVITÉ Bilan LA DEMANDE PLACÉE L OFFRE Un très bon cru : + 10% en. Des mesures d accompagnement d actualité Montée des valeurs locatives tant dans l ancien que le neuf. Des fourchettes locatives qui varient de 40 à 55 HT pour l ancien et 55 à 75 HT pour le neuf. Prix de vente: des valeurs de 320 à 700 HDE pour l ancien et 700 à 950 HT pour le neuf. Renversement de tendance : les locations ont dépassé les ventes Baisse des demandes placées comprises entre 500 et m² tant en nombre qu en surface Augmentation importante des surfaces comprises entre 0 et 500 m² et entre et m² Une augmentation de l offre de 7% 15% de cette offre est neuve Bonne tenue du secteur Est historiquement le plus important et dense. Pas assez d offre de qualité dans le secteur Ouest (Techlid) malgré un marché demandeur. Une offre trop souvent obsolète et un manque d offre de qualité à la vente. PERSPECTIVES 2012 Lancements de ZAC publiques ou de fonciers privés dans le secteur EST permettant la réalisation de clé en main ou parcs d activités comme la ZAC des Gaulnes à Meyzieu, Chasse sur Rhône, Communay, bientôt Genas. Une année de clés-en-main grâce à ces nouveaux fonciers. La part relative de la demande locative passera-telle la barre des 60%? La crise sera-t-elle un vrai frein au financement des projets immobiliers des promoteurs? Les banques financeront-elles les projets immobiliers des utilisateurs? 5

6 LOGISTIQUE MARCHÉ DE LA LOGISTIQUE Présenté par : Thibaut d Anterroches LOGISTIQUE Évolution de la demande placée (m²) et part du neuf % 42% 39% % 56% 55% ancien neuf 6

7 LOGISTIQUE Évolution de la répartition location-vente 18% 21% 20% 20% 20% 80% 80% % 82% 79% 80% 67% location vente LOGISTIQUE Offre logistique disponible à moins de 6 mois (m²) fin 2005 fin 2006 fin 2007 fin 2008 fin 2009 fin 2010 fin 7

8 LOGISTIQUE Bilan LA DEMANDE PLACÉE m² placés contre m² moyen en 7 ans, soit 18% de plus qu en 2010 Répétition de notre ratio 80/20 relatif aux locations et aux ventes Répartition Logisticien/chargeurs avec 54% et 46 % chacun Des mesures d accompagnement qui restent dynamiques Tendance qui reste à la diminution des valeurs locatives sur les bâtiments non occupés depuis un certain temps et de qualité moindre Une demande qui s est principalement placée sur l Ile d Abeau du fait du stock proposé. L OFFRE Bonne nouvelle : le stock à moins de 6 mois a diminué de près de 30% m² disponibles dont m² en «classe A» et m² «neufs» Taux d écoulement : 1 an et demi 80% des transactions ont été réalisées sur des immeubles de classe A Une offre raréfiée dans la segmentation «+ de m²» en classe A pour accueillir les grandes demandes PERSPECTIVES 2012 Renouveau avec des projets en gris principalement situé en zone Est lyonnais. Arrêt très probable des diminutions des valeurs locatives selon la taille des surfaces recherchées notamment dans la segmentation 10 à m² en classe A. Peu de vente d actif neuf à utilisateurs excepté les rares clés en mains qui se réaliseront. Lyon reste une place de choix en France en étant en 2ème position sur le marché hexagonale et le 1er marché des régions. Le financement des promoteurs et ou investisseurs impactera-t-il sur la production nouvelle? MARCHÉ DES Présenté par : Thomas Durand 8

9 Évolution de la demande placée (m²) et part du neuf % % 42% % 45% 41% % 2006 demande placée 60% % 59% % 39% part du neuf Répartition géographique de la demande placée (en m²) 6e / Tonkin St Clair 6 % Techlid 21 % Villeurbanne 8% Vaise / Fourvière Presqu île Confluence 7% Part-Dieu 22 % 7% Grand Lyon Est 12 % Hôpitaux / 8 Autres... 3% Gerland 2% 12 % 9

10 Évolution de la répartition location-vente en volumes 74% 76% 88% 84% 86% 82% 81% 16% 14% 18% 19% % 24% 12% vente % 74% 24% 26% % 18% location Répartition de la demande placée par taille 43 % 12 % 7% 3% 35 % 39 % 6% 22 % 15 % 18 % En nombre < 150 m m m2 En m m2 > m2 10

11 Transactions significatives Preneur Surface (m²) Lieu EDF PART-DIEU BANQUE POSTALE GERLAND ARS PART-DIEU SOPRA GROUPE TECHLID SEB TECHLID TECHNIP CARRE DE SOIE EURONEWS CONFLUENCE MANITOWOC TECHLID CCI DE LYON TECHLID ECOLE DE CONDE GERLAND Bilan de l année : les valeurs des loyers (en ) loyer moyen loyer moy. ancien 2009 loyer moy.neuf 2010 loyer median 11

12 Comparaison des performances bureaux Demande placée (m²) Évolution 2010/ Stock disponible (m²) Loyer HT/m²/an Haut de gamme Paris IDF* % Francfort** % Amsterdam** % Barcelone* % LYON % Milan* % Manchester* % Lille* % Marseille / Aix* % Toulouse* % *Données CBRE ** Données BNP PARIBAS REAL ESTATE Offre de bureaux disponibles à moins de 6 mois (m²) % 33% 35% fin 2009 fin 2010 fin % 27% 32% 32% 29% fin 2004 fin 2005 fin 2006 fin 2007 fin 2008 Part du neuf 12

13 Ventilation de l offre de bureaux disponibles à moins de 6 mois % 71 % % 37% 29 % 0 Lyon intra-muros 63% 37% Ancien 90 % Neuf 67 % 33 % 33% 10 % Extérieur Ancien Neuf Lyon intra-muros m m2 Extérieur m m m TOTAL m2 Bilan LA DEMANDE PLACÉE Une progression de 18% en un an de la demande placée, avec une très bonne dynamique sur les grandes surfaces et sur le neuf. Avec près de m², le marché du tertiaire enregistre sa 2ème meilleure performance sur les 10 dernières années, bien supérieure à la moyenne décennale à m². Attrait des grandes entreprises pour les immeubles à haute performance énergétique. L OFFRE Légère baisse du stock disponible alimenté par des libérations significatives. Renouvellement du Parc tertiaire lyonnais par des immeubles nouvelles générations (BBC-RT 2005) Une partie du stock est obsolète et doit faire l'objet de transformations (requalification, changement de destination, réhabilitation, démolition, reconstruction ) PERSPECTIVES 2012 Nous sommes raisonnablement confiants dans les performances du marché en 2012 avec une demande exprimée toujours présente de 0 à m². Une légère baisse des grandes transactions de + de m² devrait apparaitre au vu des excellents résultats de sur ce créneau de surfaces. Livraisons des premiers bâtiments BBC sur Gerland, Vaise et Confluence. Les valeurs faciales devraient conserver leur niveau en 2012 et augmenter à partir de

14 INVESTISSEMENT INVESTISSEMENT Présenté par : Frédéric Prenot INVESTISSEMENT Répartition par typologie 85 % 9% 4% 2% Bureaux Près de 667millions investis dont : Commerce Logistique 567 M en bureaux 13 M en commerce 62 M en logistique. 25 M en locaux d activité Locaux d'activités 14

15 INVESTISSEMENT Répartition par typologie d investisseurs 40% 35% 34% 30% 25% 20% 18% 15% 17% 16% 10% 10% 5% 5% 0% SCPI Assurance Vie Foncière non côté Fonds Allemands Fonds Côtées SIIC Autres Etrangers INVESTISSEMENT Typologie des investissements Répartition par tranches de montants investis (% du nb de transactions) : 55 % < 1M de 1 à 15 M 6% 15 % de 15 à 30 M 24 % > 30 M 15

16 INVESTISSEMENT Évolution des taux Prime 9,5% 9,0% 9,0% 8,5% 8,0% 8,0% 7,5% 7,5% 7,3% 7,4% 7,0% 6,4% 6,6% 6,5% 6,2% 6,0% 6,0% 6,0% 5,5% 5,6% 5,8% 5,0% bureaux logistique INVESTISSEMENT BILAN GÉNÉRAL Une année qui a nettement dépassé les estimations d'investissements de début d'année. Un marché fortement animé par les acteurs disposant de fonds propres (SCPI et Compagnies d'assurance vie). Année record en terme de collecte pour les SCPI, ces dernières restent le véhicule plébiscité par les investisseurs en recherche de détention long terme et délivrant de bons rendements. Les fonds opportunistes sont restés dans l'attente, les ventes forcées ne s'étant peu présentées. A l'instar des investissements au niveau national, les bureaux représentent le volume principal avec 85% des investissements. Confiance affichée dans les secteurs d'affaires bien identifiés : Part-Dieu, Gerland, Vaise, Confluence et Techlid. Du fait de la rareté des produits BBC, les investisseurs se sont positionnés sur des produits en Vefa et en blanc (privilégiant la situation et la qualité environnementale des actifs). Les rendements primes descendent à 6% sur la Part-Dieu ACTIVITÉ Un volume unitaire inférieur à 5M, avec une majorité des transactions comprises entre 500K et 2M, correspondant à un volume unitaire d'investissement idéal pour les investisseurs privés LOGISTIQUE Marché de "pure player" où l'on retrouve les grandes foncières étrangères qui ont une politique d'investissement globale (l axe rhodanien étant recherché pour le territoire national). Un rendement prime à 7,4%, grimpant à 8,5% dès lors que l'actif reste de Classe A, mais avec des baux peu sécurisés. Reprise du marché locatif qui a permis de redynamiser le marché de l'investissement. 16

17 INVESTISSEMENT PERSPECTIVES 2012 Les acteurs disposant de fonds propres devraient continuer à dominer le marché en Certains freins à l'investissement : - part en fonds propres plus importante dans le financement et coût du prêt plus élevé, - incertitude sur le marché locatif avec une activité économique trop faible pour générer des emplois, - forte concurrence sur les actifs sécurisés, - disparition du levier fiscal 210E Le volume d'investissement pourrait être sensiblement le même en 2012, du fait d'un 1er trimestre en cours très dynamique, suivant la tendance de fin année. Pour les taux de rendement, le marché prévoit une légère hausse des taux de l'ordre de 10 points de base (essentiellement du fait du coût du crédit). Membres de FNAIM Entreprises : Tél : Tél : Tél : Tél : Tél : Tél : Tél : Tél : Tél : Tél : Tél : Tél : Tél : Tél : Tél : Téléchargez cette présentation sur ou sur 17

MARCHE LYONNAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan 2016 Conjoncture, environnement et enjeux janvier 2017

MARCHE LYONNAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan 2016 Conjoncture, environnement et enjeux janvier 2017 MARCHE LYONNAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan 2016 Conjoncture, environnement et enjeux 2017 23 janvier 2017 C E N T R E D E T U D E S D E L A C O N J O N C T U R E I M M O B I L I È R E 16 CABINETS

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan. Conjoncture & environnement financier 2013/2014 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 30 janvier 2013 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre service 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ Présenté par : Jean-Pascal

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan 2013 Conjoncture, environnement et enjeux 2014 2015 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 29 janvier 2014 FNAIM ENTREPRISES : 15 CABINETS À VOTRE SERVICE 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ

Plus en détail

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 Conférence de Presse Immobilier d Entreprise AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 2011, cap sur la reprise? AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 LOCAUX D ACTIVITÉ MARCHÉDES LOCAUX D ACTIVITÉ 2010

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Siège social SCE Keran, Nantes - Dominique Perrault Architecture - Crédit photo : AURAN Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année 2015 en chiffres Nantes Métropole Édito

Plus en détail

Le marché des bureaux NIMES. Bilan 1 er semestre 2009 Septembre 2009 Prochaine parution : Février 2010

Le marché des bureaux NIMES. Bilan 1 er semestre 2009 Septembre 2009 Prochaine parution : Février 2010 Le marché des bureaux NIMES Bilan 1 er semestre 29 Septembre 29 Prochaine parution : Février 21 Dynamique régionale Scenarii économiques fortement dégradés, crise financière avérée et globalisée, le 1er

Plus en détail

Point Marché 1 er trimestre 2013

Point Marché 1 er trimestre 2013 Point Marché 1 er trimestre 213 AMUNDI IMMOBILIER Département Recherche Cécile Blanchard 213 Sommaire 1 Le marché locatif Les bureaux Paris Île de France Régions La logistique France 2 Le marché de l investissement

Plus en détail

Le marché des bureaux en France

Le marché des bureaux en France Le marché des bureaux en France Bilan 2007 www.dtz.fr 2 Sommaire 05 Synthèse 08 Alsace 12 Aquitaine 16 Bourgogne - Franche-Comté 22 Bretagne 26 Champagne-Ardenne 30 Languedoc-Roussillon 34 Lorraine 38

Plus en détail

L offre en immobilier d entreprise en. Seine-et-Marne. OBIE 7 Novembre 2014 présenté par

L offre en immobilier d entreprise en. Seine-et-Marne. OBIE 7 Novembre 2014 présenté par L offre en immobilier d entreprise en Seine-et-Marne OBIE 7 Novembre 2014 présenté par Avant propos GEMOFIS en quelques chiffres Un accompagnement sur mesure La force d un réseau, la proximité pour atout

Plus en détail

Bien en locatif, excellent en investissement

Bien en locatif, excellent en investissement PROPERTY TIMES Bien en locatif, excellent en investissement France Entrepôts T4 215 29 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 5 Offre immédiate 5 Investissement 6

Plus en détail

QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014?

QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014? QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014? SOMMAIRE 1. Editorial - Immobilier ancien : bilan d un marché locatif impacté par la loi Alur p. 04 2. Evolution des loyers moyens en 2014 p. 07 3. Evolution des loyers moyens

Plus en détail

TOULOUSE BUREAUX : DEMANDE PLACÉE & VALEURS LOCATIVES à fin sept. 2014

TOULOUSE BUREAUX : DEMANDE PLACÉE & VALEURS LOCATIVES à fin sept. 2014 TOULOUSE BUREAUX : DEMANDE PLACÉE & VALEURS LOCATIVES à fin sept. 2014 BUREAUX VOLUMES M2 Total Location 19 392 m 2 40 054 m 2 59 446 m 2 Acquisition (utilisateurs et investisseurs) 37 434 m 2 9 448 m

Plus en détail

VENTES DE BUREAUX À UTILISATEURS < M² ILE-DE-FRANCE

VENTES DE BUREAUX À UTILISATEURS < M² ILE-DE-FRANCE VENTES DE BUREAUX À UTILISATEURS < 5 000 M² ILE-DE-FRANCE 9M 15 VENTES À UTILISATEURS < 5 000 M² - ILE-DE-FRANCE SOMMAIRE Contexte financier p.3 Offre disponible p.4 Demande placée Ile-de-France p.5 Paris

Plus en détail

Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants :

Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants : SCPI EDISSIMMO DÉCOUVREZ LES AVANTAGES DE SCPI EDISSIMMO L opportunité de souscrire à une SCPI de bureaux parmi les leaders du marché français L accès à l immobilier d entreprise au travers d un patrimoine

Plus en détail

SCPI Corum Convictions

SCPI Corum Convictions L investissement indirect dans l immobilier via une SCPI SCPI Corum Convictions Société Civile de Placement Immobilier Avertissement à l investisseur La Société Civile de Placement Immobilier Corum Convictions

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan 2015 Conjoncture, environnement et enjeux 2016 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 15 janvier 2016 FNAIM ENTREPRISES : 16 CABINETS À VOTRE SERVICE 1 MARCHÉ DES LOCAUX INDUSTRIELS Présenté

Plus en détail

Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier Conférence de presse du 1 er février 2017

Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier Conférence de presse du 1 er février 2017 Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier Conférence de presse du 1 er février 2017 BILAN 2016 MARCHÉ DU CRÉDIT 2016 1,32% : TAUX D INTÉRÊT AU T4 2016 2016 : DES TAUX HISTORIQUEMENT BAS Niveau

Plus en détail

Le marché des bureaux 1er trimestre 2009 Avril Paris Nord-Est ( )

Le marché des bureaux 1er trimestre 2009 Avril Paris Nord-Est ( ) Le marché des bureaux 1er trimestre 2009 Avril 2009 Paris Nord-Est (18-19-20) Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de Paris Nord-Est (18-19-20) au 1er trimestre 2009 : - Une absence d'investissement,

Plus en détail

LE MARCHÉ LOCATIF ÎLE-DE-FRANCE 3 EME TRIMESTRE 2016

LE MARCHÉ LOCATIF ÎLE-DE-FRANCE 3 EME TRIMESTRE 2016 LE MARCHÉ LOCATIF 3 EME TRIMESTRE 2016 LE MARCHÉ LOCATIF Cartographie En m² LE MARCHÉ LOCATIF 3T 2016 Demande placée 1 763 600 m² +15% : l activité transactionnelle continue de progresser fortement sur

Plus en détail

POINT MARCHÉ RÉGIONS JEUDI 12 SEPTEMBRE 2013

POINT MARCHÉ RÉGIONS JEUDI 12 SEPTEMBRE 2013 POINT MARCHÉ RÉGIONS JEUDI 12 SEPTEMBRE 2013 SOMMAIRE 1. Tendances marchés/ panel des 15 grandes villes 2. Focus sur les 5 principaux marchés Région Marseille/Aix-en-Provence Lyon Bordeaux Lille Toulouse

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE GRAND LYON. Une métropole confiante en ses forces. Jacques Léone Grand Lyon

IMMOBILIER D ENTREPRISE GRAND LYON. Une métropole confiante en ses forces. Jacques Léone Grand Lyon IMMOBILIER D ENTREPRISE GRAND LYON Une métropole confiante en ses forces Jacques Léone Grand Lyon 21 janvier 2005 AIRES D ENTREPRISES DE JOANNES JONES LANG LASALLE ARTHUR LLOYD BRICE ROBERT DTZ JEAN THOUARD

Plus en détail

La place de la Techlid dans le marché d immobilier d entreprise lyonnais

La place de la Techlid dans le marché d immobilier d entreprise lyonnais La place de la Techlid dans le marché d immobilier d entreprise lyonnais Prix Concurrence Grand Lyon Accessibilité Stratégie Dans une métropole qui se redessine Locaux d activités Prévisions Immobilier

Plus en détail

Etude de marché Jones Lang LaSalle Incorporated. Baromètre des livraisons futures Lyon. 1 er trimestre 2017

Etude de marché Jones Lang LaSalle Incorporated. Baromètre des livraisons futures Lyon. 1 er trimestre 2017 Etude de marché Jones Lang LaSalle Incorporated Baromètre des livraisons futures Lyon 1 er trimestre 2017 Le baromètre des livraisons futures en région lyonnaise Le parc tertiaire lyonnais franchira la

Plus en détail

Club Développement Durable Arseg

Club Développement Durable Arseg Club Développement Durable Arseg 17 janvier 2011 1. Sinteo en quelques mots 2. La Française REM en quelques mots 3. Une démarche pionnière entreprise par La Française REM 4. Les principaux résultats de

Plus en détail

Le marché de l investissement logistique en France. Bilan 2009

Le marché de l investissement logistique en France. Bilan 2009 Le marché de l investissement logistique en France Bilan 2009 Ce qu il faut retenir du marché de l investissement logistique au 4 ème trimestre 2009 Les volumes investis en immobilier logistique s élèvent

Plus en détail

SCPI SCPI. Marché des parts et performances en 2010. Marché des parts SYNTHÈSE

SCPI SCPI. Marché des parts et performances en 2010. Marché des parts SYNTHÈSE SYNTHÈSE Mars 2011 SCPI Marché des parts et performances En 2010 l immobilier a conquis sa position de valeur refuge pour les épargnants. Dans un environnement où l incertitude domine, où la rémunération

Plus en détail

Les Clés du Marché Bureaux - Ile-de-France 1 er trimestre 2016 Sur de bons rails

Les Clés du Marché Bureaux - Ile-de-France 1 er trimestre 2016 Sur de bons rails Les Clés du Marché Bureaux - Ile-de-France 1 er trimestre 2016 Sur de bons rails Clés du marché des bureaux en Ile-de-France au 1 er trimestre 2016 Un peu plus de 492 000 m² de surfaces tertiaires auront

Plus en détail

LE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AUTOUR DES AEROPORTS FRANCILIENS

LE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AUTOUR DES AEROPORTS FRANCILIENS L immobilier d entreprise au cœur des marchés LE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AUTOUR DES AEROPORTS FRANCILIENS Les pôles économiques autour des aéroports internationaux de Paris-Orly et Paris-CDG

Plus en détail

Les locaux d'activités et entrepôts

Les locaux d'activités et entrepôts L'immobilier d'entreprise en 03 réalisées en comptes propre au sein de l'agglomération de Tours Avec un volume global d'environ 3 00 m² placés en 03, le marché des locaux d'activités et entrepôts de l'agglomération

Plus en détail

Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T Pas si mal...

Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T Pas si mal... Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2014 Pas si mal... 7 Janvier 2015 Données Ile-de-France T4 2014 : Demande placée : 567 700 m² Loyer moyen de première main : 330 Loyer moyen de seconde main : 320 Offre

Plus en détail

Boucle Sud. Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008

Boucle Sud. Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008 Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de la au 3ème trimestre 2008 : - Un recul du marché de l'investissement, - Un niveau toujours

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2015

RESULTATS ANNUELS 2015 Paris, le 15 mars 2016, 8h00 RESULTATS ANNUELS 2015 Résultat net part du groupe en nette progression à 5,4 M Impact significatif des acquisitions récentes (Immeubles de Gentilly et de Levallois) Poursuite

Plus en détail

Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T Démarrage difficile...

Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T Démarrage difficile... Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T1 2015 Démarrage difficile... 7 Avril 2015 Données Ile-de-France T1 2015 : Demande placée : 372 700 m² Loyer moyen de première main : 565 Loyer moyen de seconde main :

Plus en détail

LE MARCHÉ LOCATIF LA DÉFENSE 3 ÈME TRIMESTRE 2016

LE MARCHÉ LOCATIF LA DÉFENSE 3 ÈME TRIMESTRE 2016 LE MARCHÉ LOCATIF 3 ÈME TRIMESTRE 2016 LE MARCHÉ LOCATIF Cartographie En m² LE MARCHÉ LOCATIF 3T 2016 Demande placée 205 200 m² +106% : l activité transactionnelle sur La Défense réalise une performance

Plus en détail

PATRIMMO CROISSANCE L ESSENTIEL

PATRIMMO CROISSANCE L ESSENTIEL PATRIMMO CROISSANCE L ESSENTIEL au 01.01.2016 L IMMOBILIER DE CONVICTION LA 1 ÈRE SCPI PRINCIPALEMENT INVESTIE EN NUE-PROPRIÉTÉ UN PATRIMOINE RÉSIDENTIEL SOCIAL ET INTERMÉDIAIRE UNE CAPITALISATION À LONG

Plus en détail

L effondrement des crédits immobiliers au premier trimestre pèsera sur la production de l année 2012

L effondrement des crédits immobiliers au premier trimestre pèsera sur la production de l année 2012 1 Numéro 177, juillet 2012 L effondrement des crédits immobiliers au premier trimestre pèsera sur la production de l année 2012 I) Immobilier : un premier trimestre en chute libre Chute de 39,4% des crédits

Plus en détail

DTZ + UGL. De cette fusion naît le 3 ème acteur mondial du conseil en immobilier d entreprises, présent dans 240 bureaux et 45 pays. Europe.

DTZ + UGL. De cette fusion naît le 3 ème acteur mondial du conseil en immobilier d entreprises, présent dans 240 bureaux et 45 pays. Europe. www.dtz.com DTZ + UGL De cette fusion naît le 3 ème acteur mondial du conseil en immobilier d entreprises, présent dans 240 bureaux et 45 pays. - 31 pays - 88 villes - 2.350 collab. Europe Amérique - 3

Plus en détail

Observatoire local des loyers privés. Chiffres clés au 1er janvier 2012

Observatoire local des loyers privés. Chiffres clés au 1er janvier 2012 Observatoire local des loyers privés Chiffres clés au 1er janvier 2012 Enquête au 1er janvier 2012 Niveaux de loyers au 01/01/2012 : Toujours en progression +1,8% pour les loyers moyens +3,5% pour les

Plus en détail

L impact du lissage instauré par la loi Pinel sur la valorisation du droit au bail des locaux commerciaux

L impact du lissage instauré par la loi Pinel sur la valorisation du droit au bail des locaux commerciaux L impact du lissage instauré par la loi Pinel sur la valorisation du droit au bail des locaux commerciaux Patrick Colomer, Chartered Surveyor MRICS, Expert immobilier près la Cour d Appel de Paris La loi

Plus en détail

Quel est le poids de la vente occupée dans le marché immobilier? 5 février 2008

Quel est le poids de la vente occupée dans le marché immobilier? 5 février 2008 Quel est le poids de la vente occupée dans le marché immobilier? 5 février 2008 AD VALOREM 8H45 : Stéphane Imowicz Introduction 8H50 : Christophe Volle, Directeur des Etudes et de la Recherche d Ad Valorem

Plus en détail

Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement. 28 janvier 2010

Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement. 28 janvier 2010 Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement 28 janvier 2010 1 Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement UNE ANNEE CONTRASTEE

Plus en détail

Bilan du marché des entrepôts et locaux d activité en Métropole Lilloise

Bilan du marché des entrepôts et locaux d activité en Métropole Lilloise Dossier de presse 18 février 2014 Bilan du marché des entrepôts et locaux d activité en Métropole Lilloise Bilan 2013 LA FNAIM ENTREPRISES, EN QUELQUES MOTS La FNAIM Entreprises, portrait d un organisme

Plus en détail

La rentabilité 2010 d Epargne Foncière était de 5.34%, la prévision pour 2011 est de 5.3%.

La rentabilité 2010 d Epargne Foncière était de 5.34%, la prévision pour 2011 est de 5.3%. Notre proposition SCPI Epargne Foncière (UFG) Nous avons sélectionné pour vous la SCPI de bureaux «Epargne foncière» distribuée par UFG. La SCPI «Epargne Foncière», fermée depuis plus de 20 ans, rouvre

Plus en détail

Organes de gestion et de contrôle

Organes de gestion et de contrôle Lion SCPI Rapport annuel 2011 SOMMAIRE Organes de Gestion et de contrôle 2 Chiffres clés et indicateurs de performance 2011 3 Rapport de la Société de gestion 4 Tableaux annexes 14 Situation des investissements

Plus en détail

Investment Market Update France T La reprise se veut toujours lente

Investment Market Update France T La reprise se veut toujours lente France T1 211 La reprise se veut toujours lente 2 avril 211 Auteur Delphine Mahé Responsable des Etudes France +33 ()1 49 64 47 91 delphine.mahe@dtz.com Contacts Magali Marton Head of CEMEA Research +33

Plus en détail

Vilogia acquiert 330 logements à Lyon et Villeurbanne

Vilogia acquiert 330 logements à Lyon et Villeurbanne 22 décembre 2015 Développement Vilogia acquiert 330 logements à Lyon et Villeurbanne Vilogia Lyon Métropole poursuit le développement engagé depuis 2010 sur le territoire de la Métropole de Lyon. A compter

Plus en détail

DOMAINE DE LA CASCADE

DOMAINE DE LA CASCADE Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) BORDEAUX - ARTIGUES PRES BORDEAUX (33) - DOMAINE DE LA CASCADE Aquitaine Gestionnaire Fourchette de rentabilité locative Date de livraison Actabilité Fourchette de prix

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1 er trimestre 214 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché locatif Île-de-France 214 : UN BON DÉBUT

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN LORRAINE

LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN LORRAINE LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN LORRAINE BILAN 2015 CHIFFRES CLES 2015 CBRE ACTE CBRE ACTE CBRE EN LORRAINE PRÉSENTATION D AGENCE Présente à Nancy depuis l année 2000, et à Metz depuis fin 2009,

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-176 du 9 décembre 2014 relative à la prise de contrôle conjointe d un ensemble immobilier à usage de bureaux à construire par CNP Assurances et Sogécap L Autorité

Plus en détail

Investir dans l Immobilier via la Pierre Papier

Investir dans l Immobilier via la Pierre Papier Investir dans l Immobilier via la Pierre Papier Web Conférence du 31 mai 2012 Web Conférence : 1. Le marché des SCPI et ses performances 2. Présentation de BNP Paribas REIM France 3. La SCPI ACCIMMO PIERRE

Plus en détail

Définitions et données

Définitions et données NOTE Analyse du marché de l immobilier commercial 1, 2 Définitions et données L immobilier commercial («commercial real estate» ou CRE) désigne l ensemble des biens immobiliers détenus par des acteurs

Plus en détail

HABITAT ET VIEILLISSEMENT : Expériences atypiques

HABITAT ET VIEILLISSEMENT : Expériences atypiques HABITAT ET VIEILLISSEMENT : Expériences atypiques Vous présente trois réalisations de «résidences séniors» ou logements pour personnes âgées non dépendantes : La résidence du Cédre à Saint Uze (26) La

Plus en détail

Étude sur l'immobilier tertiaire de Seine-et-Marne 27 Mars 2008

Étude sur l'immobilier tertiaire de Seine-et-Marne 27 Mars 2008 Étude sur l'immobilier tertiaire de Seine-et-Marne 27 Mars 2008 Plan Introduction : la base de données IPD Présentation des résultats de l'étude : Caractéristiques du marché de la Seine-et-Marne Performances

Plus en détail

Marché immobilier, perspectives et impacts des nouvelles mesures

Marché immobilier, perspectives et impacts des nouvelles mesures Conférence de presse Marché immobilier, perspectives et impacts des nouvelles mesures Les réalités du marché Les indicateurs uniques Rendez-vous N 3 Contacts presse: Maël Resch : 01.55.80.58.66 / Agence

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION. SÉANCE du 15 décembre 2010 RÉSOLUTION N 2010-15. Acquisition de locaux administratifs à Nantes. Rapport de présentation

CONSEIL D ADMINISTRATION. SÉANCE du 15 décembre 2010 RÉSOLUTION N 2010-15. Acquisition de locaux administratifs à Nantes. Rapport de présentation CONSEIL D ADMINISTRATION SÉANCE du 15 décembre 2010 RÉSOLUTION N 2010-15 Acquisition de locaux administratifs à Nantes Rapport de présentation 1. Présentation du projet Pôle Bois des Pays de la Loire à

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Mars 2016. Le marché suisse de l immobilier 1H16

Mars 2016. Le marché suisse de l immobilier 1H16 Mars 206 Le marché suisse de l immobilier H6 Environnement macroéconomique Le creux de la vague semble dépassé et une légère accélération de la croissance est attendue pour 206. Cette tendance devrait

Plus en détail

Métiers du Bâtiment. Observatoire économique 2014. Inscrit au tableau de l Ordre des Experts-comptables. www.cerfrance-alliancecentre.

Métiers du Bâtiment. Observatoire économique 2014. Inscrit au tableau de l Ordre des Experts-comptables. www.cerfrance-alliancecentre. Métiers du Bâtiment Observatoire économique 2014 Inscrit au tableau de l Ordre des Experts-comptables www.cerfrance-alliancecentre.fr Les entreprises du bâtiment adhérentes de CERFRANCE Alliance Centre

Plus en détail

ANALYSE DU MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉS EN ILE-DE

ANALYSE DU MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉS EN ILE-DE Visuel de couverture ANALYSE DU MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉS EN ILE-DE DE-FRANCE ET DE L IMMOBILIER LOGISTIQUE EN FRANCE 18 octobre 2013 SOMMAIRE 1 Locaux d activités (toutes surfaces) et petit entreposage

Plus en détail

La loi ALUR, un dispositif aux impacts paradoxaux sur le marché immobilier du résidentiel

La loi ALUR, un dispositif aux impacts paradoxaux sur le marché immobilier du résidentiel Le marché en toute transparence Octobre 2015 - Spécial Résidentiel EDITO La loi ALUR, un dispositif aux impacts paradoxaux sur le marché immobilier du résidentiel Un an après sa promulgation, la loi ALUR

Plus en détail

Marché de l investissement immobilier genevois 2016

Marché de l investissement immobilier genevois 2016 Marché de l investissement immobilier genevois 2016 kpmg.ch/realestate Genève Rive Gauche Est Rive Gauche Ouest Rive Droite Les volumes d investissement Les volumes investis* en immobilier direct en 2016

Plus en détail

25 ème Colloque de l ORIE

25 ème Colloque de l ORIE 25 ème Colloque de l ORIE 25 ans d analyses, 25 ans de projets 9 février 2012 25 ans d analyses, 25 ans de projets Louis-Baudouin Decaix Président de l ORIE 25 ans d analyses, 25 ans de projets Rétrospective

Plus en détail

Infos financières. Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE UNE ACTIVITÉ ORIENTÉE FAVORABLEMENT

Infos financières. Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE UNE ACTIVITÉ ORIENTÉE FAVORABLEMENT Infos financières Juin 2014 Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE Selon les perspectives de l économie mondiale publiées par le Fonds Monétaire

Plus en détail

La construction de maisons individuelles. Marché 2012 : confirmation du repli de 2011

La construction de maisons individuelles. Marché 2012 : confirmation du repli de 2011 La construction de maisons individuelles Marché 2012 : confirmation du repli de 2011 Point de conjoncture à début 2012 Le marché de la maison individuelle en 2011 Quelles perspectives pour 2012? Questions

Plus en détail

Fiche 5 Densification pavillonnaire & Bail à construction

Fiche 5 Densification pavillonnaire & Bail à construction Direction Territoriale Normandie Centre/ Direction Territoriale Ile de France Septembre 2014 Action Bimby 3.2 : Intégration de la démarche aux outils fonciers et procédures d aménagement Fiche 5 Densification

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

Enghien-les-Bains. Objectif de collecte : 375 960. Montant de la part : 5 371. Nombre de parts : 70. Rendement annuel avant impôt : 7 %

Enghien-les-Bains. Objectif de collecte : 375 960. Montant de la part : 5 371. Nombre de parts : 70. Rendement annuel avant impôt : 7 % Opportunité d investissement Enghien les bains EN BREF Objectif de collecte : 375 960 Montant de la part : 5 371 Nombre de parts : 70 Rendement annuel avant impôt : 7 % Type de bien : Commerce 28m² Localisation

Plus en détail

Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs. Résultats au 3 ème trimestre 2016

Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs. Résultats au 3 ème trimestre 2016 DREAL Service connaissance et développement durable Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs Commercialisation des appartements neufs Résultats au 3 ème trimestre 216 N o 15 décembre

Plus en détail

VENTES DE BUREAUX À UTILISATEURS < M² ILE-DE-FRANCE

VENTES DE BUREAUX À UTILISATEURS < M² ILE-DE-FRANCE VENTES DE BUREAUX À UTILISATEURS < 5 000 M² ILE-DE-FRANCE 9M 2015 CONTEXTE FINANCIER Indicateurs financiers, en fin de période Évolution des taux d intérêt (taux débiteurs) Évolution des taux, fin de période

Plus en détail

the art of creating value in retail estate

the art of creating value in retail estate Société anonyme, sicaf immobilière publique de droit belge, dont le siège social est établi à B-1740 Ternat (Belgique), Industrielaan n 6 RPM Bruxelles : 0434.797.847 the art of creating value in retail

Plus en détail

GRAND LYON IMMOBILIER D ENTREPRISE. Le marché 2003 : bilan et perspectives

GRAND LYON IMMOBILIER D ENTREPRISE. Le marché 2003 : bilan et perspectives Immobilier d entreprise, support, reflet et vecteur des succès du Grand-Lyon IMMOBILIER D ENTREPRISE GRAND LYON Le marché 2003 : bilan et perspectives 30 janvier 2004 30 janvier 2004 1 La FNAIM ENTREPRISES

Plus en détail

L activité des établissements spécialisés au premier semestre 2015

L activité des établissements spécialisés au premier semestre 2015 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés au premier semestre L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements spécialisés : 289 entreprises

Plus en détail

L année immobilière 2015

L année immobilière 2015 creditfoncier.com L année immobilière 2015 vue par le Crédit Foncier MARS 2016 DERNIÈRES PUBLICATIONS L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages : Paris et 12 métropoles régionales

Plus en détail

N 51. Edito. Dans une économie sans croissance, Investissement Résidentiel Commerce Logistique Expertise Activité Foncier Bureau. 2 ème Trimestre 2016

N 51. Edito. Dans une économie sans croissance, Investissement Résidentiel Commerce Logistique Expertise Activité Foncier Bureau. 2 ème Trimestre 2016 N 51 2 ème Trimestre 2016 Edito Dans une économie sans croissance, avec une faible inflation et une dette qui s accumule depuis quelques décennies, l immobilier reste un actif attractif qui permet de générer

Plus en détail

EUROVALYS. Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne

EUROVALYS. Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne EUROVALYS Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne Diversifiez votre patrimoine en investissant indirectement

Plus en détail

GUIDE DE DEFISCALISATION IMMOBILIERE

GUIDE DE DEFISCALISATION IMMOBILIERE GUIDE DE DEFISCALISATION IMMOBILIERE LOI PINEL 2015 Principe général La loi Pinel s inscrit dans le principe de l investissement locatif. Son but est de faire bénéficier d une importante réduction d impôt

Plus en détail

Lettre immobilière. Marché Tertiaire +65 % +66 % +64 % 2012 2012. Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre 2013.

Lettre immobilière. Marché Tertiaire +65 % +66 % +64 % 2012 2012. Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre 2013. Lettre immobilière du GRAND LYON Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre Marché Tertiaire Dans un contexte économique tendu au niveau national, plus largement, au sein de la zone euro, le marché

Plus en détail

INVESTIR À Bordeaux. Guide de l immobilier

INVESTIR À Bordeaux. Guide de l immobilier INVESTIR À Bordeaux HABITER OU INVESTIR sur Bordeaux 2016 Guide de l immobilier 2 INVESTIR à BORDEAUX page. 4 1. LE POSITIONNEMENT DE BORDEAUX DANS LE MARCHÉ IMMOBILIER page. 6 2. POURQUOI INVESTIR SUR

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2014

RESULTATS ANNUELS 2014 Communiqué de presse Paris, le 22 janvier 2015 RESULTATS ANNUELS Principaux éléments d activité commerciale Réservations Logement : 5 871 logements : + 9,1% vs 1 128,5 M (TTC) : +14,0% vs Réservations

Plus en détail

LÉGÈRE HAUSSE DES PRIX DE L ANCIEN EN 2015 AUGMENTATION SOUTENUE DES PRIX DU NEUF EN 2015

LÉGÈRE HAUSSE DES PRIX DE L ANCIEN EN 2015 AUGMENTATION SOUTENUE DES PRIX DU NEUF EN 2015 LÉGÈRE HAUSSE DES PRIX DE L ANCIEN EN 2015 Durant le printemps 2015, la courbe des prix des logements anciens s était inversée. Et dès novembre, le rythme annuel d évolution des prix signés s est stabilisé.

Plus en détail

Les Clés du Marché Bureaux / Ile-de-France 4 ème trimestre 2016

Les Clés du Marché Bureaux / Ile-de-France 4 ème trimestre 2016 Les Clés du Marché Bureaux / Ile-de-France 4 ème trimestre 2016 Clés du marché des bureaux en Ile-de-France au 4 ème trimestre 2016 : Une performance solide...portée par Paris En progression régulière

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Information réglementée 17 février 2012 :7h45 Résultats consolidés au 31 décembre 2011 Stabilité des revenus locatifs nets. Les revenus des actifs acquis fin 2010 compensent les revenus

Plus en détail

Les Clés du Marché Bureaux / Ile-de-France 1 er trimestre 2017

Les Clés du Marché Bureaux / Ile-de-France 1 er trimestre 2017 Les Clés du Marché Bureaux / Ile-de-France 1 er trimestre 2017 Le coup de boost de Duo! Le marché des bureaux francilien a conservé sa très bonne dynamique de 2016 et débute l'année 2017 sur un volume

Plus en détail

Chiffre d affaires consolidé en nette hausse : +27,5%

Chiffre d affaires consolidé en nette hausse : +27,5% Paris, le 7 novembre 2011, 8h30 Communiqué de presse Chiffre d affaires et activité commerciale du 3 ème trimestre 2011 Chiffre d affaires consolidé en nette hausse : +27,5% Commerce Stabilité des revenus

Plus en détail

les résidences principales en côtes d armor

les résidences principales en côtes d armor 266.353 résidences principales en : + 92.450 par rapport à (+ 53 ) 579.277 personnes habitant dans les résidences principales : + 69.774 par rapport à (+ 14 ) Progressions les plus fortes dans l espace

Plus en détail

Les entreprises moyennes cotées en bourse : de bonnes performances en 2011 mais moins favorables en 2012

Les entreprises moyennes cotées en bourse : de bonnes performances en 2011 mais moins favorables en 2012 Les entreprises moyennes cotées en bourse : de bonnes performances en 211 mais moins favorables en 212 Jean Luc CAYSSIALS Direction des Entreprises Observatoire des entreprises L analyse porte sur la situation

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES

COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL

Plus en détail

N 4 ÉDITORIAL. CONJONCTURE Marché résidentiel* BULLETIN TRIMESTRIEL 4 e TRIMESTRE 2015 FRUCTIRÉSIDENCE FRUCTIRÉSIDENCE BBC

N 4 ÉDITORIAL. CONJONCTURE Marché résidentiel* BULLETIN TRIMESTRIEL 4 e TRIMESTRE 2015 FRUCTIRÉSIDENCE FRUCTIRÉSIDENCE BBC BULLETIN TRIMESTRIEL 4 e TRIMESTRE FRUCTIRÉSIDENCE FRUCTIRÉSIDENCE BBC N 4 NON APPLICATION DES DISPOSITIONS ISSUES DE LA TRANSPOSITION DE LA DIRECTIVE AIFM Aux termes de l article L 214-24 II du Code monétaire

Plus en détail

HAUT HAU T : paire pa ire Image BAS : imp ai imp re ai re Image 1

HAUT HAU T : paire pa ire Image BAS : imp ai imp re ai re Image 1 Image 1 A l Ecoute des Actionnaires Octobre 2014 2 Sommaire Acteur du Développement des Métropoles Régionales Page 04 Stratégie, Diversité Géographique et Croissance Page 13 Un Pipeline d Acquisitions

Plus en détail

L Espagne livre-t-elle une bataille perdue d avance? Malgré

L Espagne livre-t-elle une bataille perdue d avance? Malgré FICHE PAYS ESPAGNE : UNE BATAILLE PERDUE D AVANCE? Département analyse et prévision L Espagne livre-t-elle une bataille perdue d avance? Malgré tous les efforts en termes de finances publiques et de réformes

Plus en détail

Les Clés du Marché Bureaux / Ile-de-France 2 ème trimestre 2017

Les Clés du Marché Bureaux / Ile-de-France 2 ème trimestre 2017 Les Clés du Marché Bureaux / Ile-de-France 2 ème trimestre 2017 Un 2 ème trimestre en marche... arrière! En 2016, le 2 ème trimestre de l'année avait marqué le début de l'accélération du marché des bureaux

Plus en détail

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Confédération Construction Wallonne Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Chiffres arrêtés au 8/6/211 Francis Carnoy Salim Chamcham Juin

Plus en détail

Résultats semestriels

Résultats semestriels Résultats semestriels 17 juin 2005» 1 Faits marquant au 1 er semestre 2005» Croissance significative des réservations de logements» Forte progression du taux de marge brute» Forte progression du backlog

Plus en détail

Pascal CHASSAING. Président de la Chambre des Notaires de Paris

Pascal CHASSAING. Président de la Chambre des Notaires de Paris 8 septembre 2016 Pascal CHASSAING Président de la Chambre des Notaires de Paris Marc FRIEDRICH Notaire à Levallois-Perret (92) Introduction Appartements en Ile-de-France : la forte progression des volumes

Plus en détail

ANALYSE DE MARCHÉ : BELGIQUE

ANALYSE DE MARCHÉ : BELGIQUE 2016 ANALYSE DE MARCHÉ : BELGIQUE I. MARCHÉ DES BUREAUX EN BELGIQUE A. BRUXELLES 2016 a été une année marquante pour le marché bruxellois des bureaux, avec la demande la plus forte enregistrée depuis quatre

Plus en détail

Editorial. Mai 2008. Chère assurée, cher assuré, Dans ce 7 e bulletin vous trouverez les informations suivantes:

Editorial. Mai 2008. Chère assurée, cher assuré, Dans ce 7 e bulletin vous trouverez les informations suivantes: Mai 2008 Bulletin N o 7 Fonds de prévoyance de l association vaudoise des organismes privés pour enfants, adolescents et adultes en difficulté et de l association vaudoise des travailleurs de l éducation

Plus en détail

LE MARCHÉ LOCATIF LA DÉFENSE ANNÉE 2016

LE MARCHÉ LOCATIF LA DÉFENSE ANNÉE 2016 LE MARCHÉ LOCATIF ANNÉE 2016 LE MARCHÉ LOCATIF Cartographie En m² LE MARCHÉ LOCATIF ANNÉE 2016 Demande placée 275 000 m² +80% : l activité transactionnelle sur La Défense progresse très fortement, surpassant

Plus en détail

évaluation qualitative de l impact du volet document final

évaluation qualitative de l impact du volet document final évaluation qualitative de l impact du volet «propriétaires bailleurs» de l opah communautaire 2005-2010 sur l attractivité du territoire pays de montbéliard agglomération document final 1 bis rue du château,

Plus en détail

DECLARATION INTERMEDIAIRE DU GERANT STATUTAIRE COUVRANT LE TROISIEME TRIMESTRE DE L EXERCICE CLOTURE LE 31 MARS

DECLARATION INTERMEDIAIRE DU GERANT STATUTAIRE COUVRANT LE TROISIEME TRIMESTRE DE L EXERCICE CLOTURE LE 31 MARS COMMUNIQUE DE PRESSE Information règlementée Le 14 février 2014 16h30 DECLARATION INTERMEDIAIRE DU GERANT STATUTAIRE COUVRANT LE TROISIEME TRIMESTRE DE L EXERCICE CLOTURE LE 31 MARS 2014 (du 1 er octobre

Plus en détail