Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création"

Transcription

1 entreprises Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises existent toujours trois ans après leur création Maryse Aguer Le Limousin se place au deuxième rang des régions françaises pour le taux de survie à trois ans des entreprises créées au premier semestre Les créateurs quadragénaires, bénéficiant d une expérience professionnelle, et possédant des investissements initiaux conséquents, ont été plus nombreux à faire aboutir leur projet. Le bilan de ces trois premières années d existence est positif pour l emploi, surtout pour l'emploi salarié. Sur trois entreprises créées en Limousin au 1 er semestre 1994, plus de deux sont toujours en activité en septembre La région se classe ainsi au deuxième rang des régions françaises, avec un taux de survie de 67,2 %, derrière la Bretagne (avec 1,3 points de plus). L Auvergne et l Alsace suivent de près avec respectivement 0,6 et 0,9 point de moins. Devant la moyenne française valant 58,8 %. Ainsi, près d une nouvelle entreprise limousine sur trois a cessé son activité avant son troisième anniversaire. Les disparitions dès la première année d existence sont plus nombreuses (13 %) que celles qui surviennent la deuxième ou la troisième année (8 %). Dans la région comme en France, les chances de réussite sont très variables et très inégales selon l origine : création pure ou reprise. Les créations par reprise sont avantagées avec un taux de survie à trois ans supérieur de quinze points aux créations pures. Particulièrement les transformations du statut juridique, avec un taux de survie supérieur à 85 %. Mais ce 8 r insee limousin

2 type de création ne représente que 7 % du total régional. Les héritages et les reprises au conjoint ont un taux de survie de deux points plus bas. Les créations par rachat, représentant près d une entreprise créée sur cinq, ont un taux de survie de 82 %. L entourage entrepreneurial familial a donc une influence pour la survie de l entreprise. Le chef d entreprise de la plupart des entreprises créées par héritage ou reprise au conjoint a dans son entourage familial des personnes à son compte. Près de sept entreprises sur dix sont encore en activité au bout de trois ans lorsque le créateur ou repreneur est aidé par son entourage familial. Sinon, le taux de survie se situe cinq points plus bas. La principale raison de la création a aussi son importance. En effet, 92 % des entreprises créées sont «survivantes» trois ans plus tard lorsque le créateur a dans son entourage des exemples réussis d entrepreneurs. Ce taux descend à 70 % lorsqu une opportunité s est présentée. Parmi les entreprises créées par héritage ou reprise au conjoint, 81 % des entrepreneurs considèrent que cela a été leur principale motivation. Le taux de survie baisse encore de trois points si le goût d entreprendre ou l indépendance a été la motivation principale. Enfin, si une entreprise a été créée en raison d une idée nouvelle de produit ou de marché, ou par le fait de ne pas retrouver d emploi, seulement 58 % sont toujours en activité trois ans plus tard. Les créations pures, qui totalisent plus de six créations sur dix en Limousin, n ont préservé que 62 % de leur contingent entre 1994 et Il est sans doute plus difficile d assurer la survie d une entreprise créée de toutes pièces que la continuité d une affaire qui a été reprise. Ces nouvelles entreprises rencontrent des difficultés qui leur sont propres : recherche de clients, problèmes de financement... La région au deuxième rang Le Limousin se classe à la deuxième place des régions françaises, aussi bien pour le taux de survie des créations pures que celui des créations par reprise. Ces taux sont supérieurs aux moyennes françaises, de 6,3 points pour le premier, de 5 points pour le insee limousin rr 99

3 second. L activité exercée conditionne assez fortement le taux de survie. Les transports, les industries agricoles et alimentaires et la construction détiennent les niveaux les plus élevés (plus de 80 %). Les services aux entreprises et les hôtels, cafés, restaurants les plus faibles : 54 et 57 %. Le reste de l industrie, le commerce et les autres services ont une position intermédiaire, en ayant préservé entre 66 et 69 % des entreprises entre 1994 et Les taux de survie calculés pour chaque catégorie socioprofessionnelle permettent de dégager quatre groupes : les employés, les artisanscommerçants, les agents de maîtrise avec des taux supérieurs à 70 %, les ouvriers, les étudiants, (68,5 et 65 %), les cadres et les professions intermédiaires (63 et 61 %), et enfin les inactifs et les chefs d entreprise (respectivement 54 et 53 %). Un actif a plus de chances de réussite Les créateurs qui étaient en activité ont des taux de survie de 72 %. Pour les chômeurs depuis moins d un an, ils sont cinq points plus bas. Les taux de survie tombent à 59 % pour les inactifs et les chômeurs de plus d un an. Le niveau de diplôme est également un facteur discriminant pour les taux de survie. Les créateurs dont le niveau de diplôme est au moins le baccalauréat ont un taux de survie supérieur à 70 %. Il n est que de 62 à 67 % chez les créateurs sans diplôme ou ayant CAP, BEP, ou BEPC. L âge du créateur a une importance relative. Plus de 75 entreprises survivantes sur 100 ont un créateur âgé de plus de 40 ans. Le taux de survie est inférieur de quatre points quand le créateur avait 25 à 29 ans. Il est encore dix points plus bas lorsque l entrepreneur avait la trentaine au démarrage de l entreprise. Pour les plus jeunes créateurs de moins de 25 ans, moins d une entreprise sur deux est encore en activité trois ans plus tard. Ainsi, le créateur qui a acquis antérieurement des compétences dans l activité où il s installe a un taux de survie de 74 %. Lorsque l activité est 10 r insee limousin

4 totalement différente pour lui, mais familière pour l un des associés du projet, il se situe à neuf points plus bas. Il baisse encore lorsque l activité est différente pour tous. Les caractéristiques des créateurs ne sont pas les seuls facteurs qui interviennent dans la vie d une entreprise. Les spécialités de l entreprise créée jouent également un rôle non négligeable. Comme on l a déjà vu, le type de création influence fortement sur le taux de survie : il est plus élevé de quinze points dans les reprises que dans les créations pures. Investir pour durer Les entreprises qui ont bénéficié d aides financières publiques ont un taux de survie de 63 % contre 72 % pour celles qui n en ont pas obtenu au moment de l enquête. Celles qui attendent une réponse pour cette aide ont un taux de survie de 57 %. Les créations ont des taux de survie très différents selon le montant des investissements initiaux. S ils sont compris entre et F, le taux de survie est le plus faible : 59 %. Il croît à plus de 80 % si les moyens mis en oeuvre pour démarrer sont supérieurs à F, et même à 91 % lorsqu on investit entre et un million de francs. Comme on peut le remarquer, un investissement conséquent entraîne une certaine pérennité de l entreprise. La présence de salariés dans l entreprise influe positivement sur sa durée de vie. Pour les entreprises ayant employé au moins six salariés au démarrage, plus de 90 % sont toujours actives fin Ce n est le cas que de 62 entreprises sur 100 pour celles qui démarrent sans salarié. À remarquer que les entreprises issues d une création pure ayant investi plus de un million de francs ont démarré avec au moins dix salariés. Les entreprises pérennes en 1997 comprenaient globalement au démarrage de leur activité emplois répartis à peu prés également entre création pure et reprise. Lors de la deuxième enquête en 1997, dans les entreprises toujours actives, prés de emplois ont été recensés, dont plus de 900 dans les entreprises issues d une création nouvelle. insee limousin r 11

5 Méthodologie La notion de création d entreprise englobe les créations ex nihilo et les reprises. La création ex nihilo résulte de la création d un établissement jusqu alors inexistant. La reprise se produit lorsqu une unité reprend, partiellement ou totalement, l activité d un établissement d une autre unité. Le système d information sur les nouvelles entreprises (SINE), mis en place en collaboration entre l INSEE et l Agence Nationale pour la Création d Entreprise, a pour objectif de suivre durant leurs cinq premières années d existence une génération d entreprises nouvellement créées. La première phase de ce dispositif a consisté à interroger en septembre 1994 un échantillon d entreprises créées au 1 er semestre En septembre 1997, une deuxième enquête a été réalisée auprès des mêmes entreprises toujours en activité, ce qui a permis de repérer celles qui avaient cessé. Le taux de survie à trois ans est le rapport des entreprises toujours en activité en 1997 sur les entreprises initialement présentes en Une troisième interrogation s est déroulée fin 1999 et permettra de calculer les taux de survie à cinq ans. Ces 300 emplois nouveaux ont été créés dans les entreprises survivantes au bénéfice quasiexclusif de l emploi salarié. Progression de l emploi salarié Au total, l emploi non salarié se maintient et l emploi salarié progresse de plus d un quart. Les entreprises survivantes créées de toutes pièces représentaient au démarrage un effectif global de 720 personnes dont 66 % de salariés. Trois ans plus tard, elles totalisent plus de 900 emplois. Cette progression de près de 26 % profite à l emploi salarié. L emploi non salarié s est maintenu alors que la croissance de l emploi salarié à été supérieure à un tiers. Pour les entreprises survivantes ayant fait l objet d une reprise, le bilan est également positif mais la progression des effectifs est de moindre ampleur. L emploi non salarié se maintient, l emploi salarié a progressé de près de 15 %. Les entreprises survivantes et les entreprises disparues forment la totalité des entreprises observées. Trois ans après leur création, on y retrouve à peine plus de salariés. Par contre, le nombre de non-salariés a diminué d'un tiers. L'emploi salarié progresse de 6 % cependant que l'emploi non-salarié diminue de 44 % pour les entreprises observées créées de toutes pièces. Pour celles ayant fait l'objet d'une reprise, le bilan est stable pour les salariés alors que les effectifs des non-salariés ont diminué de 30 %. Mais le développement économique d une entreprise ne se mesure pas seulement au nombre de ses salariés. D autres éléments comme l évolution du chiffre d affaires sont également à prendre en compte. 44 % des chefs d entreprises créées début 1994 ont indiqué que leur chiffre d affaires avait augmenté entre 1995 et % d entre eux considèrent même qu il a beaucoup augmenté. Inversement, ils sont 18 % à avoir déclaré un chiffre d affaires en baisse et 28 % à avoir indiqué une stabilité. Finalement, la plupart des créateurs de 1994 dont l entreprise est encore en activité en 1997 ne semblent pas regretter leur choix. 45 % d entre eux se déclarent beaucoup ou totalement satisfaits de la création de leur entreprise. 35 % se déclarent «un peu» satisfaits et seulement 20 % ont une opinion négative. Pour en savoir plus : - «Le créateur d entreprise en Limousin» - Insee/MRCTE en vente 40 F. - Des créations d entreprises solides - Insee Limousin «Résultats statistiques n 7/99». - Des réussites inégales - Insee Limousin «Résultats statistiques n 8/99». - Nouvelles entreprises : les créations dynamisent l emploi salarié - Insee première n janvier en vente 15 F. 12 r insee limousin

Des créations pérennes qui peinent à se développer

Des créations pérennes qui peinent à se développer Les nouvelles entreprises de 2006, cinq ans plus tard Des créations pérennes qui peinent à se développer Conférence de presse du 25 juin 2013 Bruno BALOUZAT, Claude MALLEMANCHE, André PAGÈS Insee Limousin

Plus en détail

COIFFURE. Evolution des profils de dirigeants et besoins d accompagnement des jeunes entreprises. Analyse des données SINE 2002 et 2006

COIFFURE. Evolution des profils de dirigeants et besoins d accompagnement des jeunes entreprises. Analyse des données SINE 2002 et 2006 COIFFURE Evolution des profils de dirigeants et besoins d accompagnement des jeunes entreprises Analyse des données et 1 PLAN 1. Introduction : à propos de et 2. Profil des entrepreneurs 3. Motivations

Plus en détail

Situation. La création et la reprise. d établissements en 2010

Situation. La création et la reprise. d établissements en 2010 Situation AQUITAINE La création et la reprise d établissements en 2010 Données de cadrage Note méthodologique : Les statistiques ci-après concernent des établissements et non pas des entreprises. Les créations

Plus en détail

Dares Analyses. Les salariés effectuant des heures supplémentaires rémunérées en 2010

Dares Analyses. Les salariés effectuant des heures supplémentaires rémunérées en 2010 Dares Analyses MARS 2013 N 015 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Les salariés effectuant des heures rémunérées en 2010 En 2010, 49 % des salariés

Plus en détail

les résidences principales en côtes d armor

les résidences principales en côtes d armor 266.353 résidences principales en : + 92.450 par rapport à (+ 53 ) 579.277 personnes habitant dans les résidences principales : + 69.774 par rapport à (+ 14 ) Progressions les plus fortes dans l espace

Plus en détail

Etat des lieux de la création reprise en Bretagne : en avantpremière, Animé par : Ronan Lhermenier (Direccte) Laurent Auzet (Insee)

Etat des lieux de la création reprise en Bretagne : en avantpremière, Animé par : Ronan Lhermenier (Direccte) Laurent Auzet (Insee) Etat des lieux de la création reprise en Bretagne : en avantpremière, étude 2015 de l'insee Animé par : Ronan Lhermenier (Direccte) Laurent Auzet (Insee) CREATIONS D ENTREPRISE DEPUIS 2009 en milliers

Plus en détail

Population totale de 15 à 64 ans. Population active de 15 à 64 ans

Population totale de 15 à 64 ans. Population active de 15 à 64 ans Dares Analyses mars 2014 N 023 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des descendants d immigrés en 2012 En 2012, 3,9 millions de personnes

Plus en détail

Focus économique et financier BORDEAUX MÉTROPOLE : Les TPE métropolitaines face à la crise

Focus économique et financier BORDEAUX MÉTROPOLE : Les TPE métropolitaines face à la crise Focus économique et financier BORDEAUX MÉTROPOLE : Les TPE métropolitaines face à la crise SYNTHÈSE Entre 2005 et 2014, les évolutions de chiffre d affaires des Très Petites Entreprises (TPE) constatées

Plus en détail

Les effets du statut d activité des mères sur les loisirs des enfants : la découverte de la lecture par les 3 à 5 ans

Les effets du statut d activité des mères sur les loisirs des enfants : la découverte de la lecture par les 3 à 5 ans Claire LETROUBLON, CIRR-EHESP-Paris Thème Famille et transmission Les effets du statut d activité des mères sur les loisirs des enfants : la découverte de la lecture par les 3 à 5 ans Cette communication

Plus en détail

Données au 2 ème trimestre 2014

Données au 2 ème trimestre 2014 Données au 2 ème trimestre 2014 Page 2 Page 3 Page 11 Page 15 Page 19 Page 22 Page 24 Page 26 Page 30 Principales tendances au 30 juin 2014 Chômage Emploi salarié dans le secteur privé Tourisme Agriculture

Plus en détail

Emploi intérimaire en janvier 2012

Emploi intérimaire en janvier 2012 DIRECTION ETUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS Emploi intérimaire en janvier 2012 7 mars 2012 Principaux résultats Fin janvier 2012, le nombre d intérimaires s établit à 620 100, soit une évolution de -0,2%

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Les données chiffrées sont parfois arrondies, en général au plus près de leurs valeurs réelles. Le résultat arrondi d une combinaison de chiffres (qui fait intervenir leurs valeurs réelles)

Plus en détail

PREMIERS ELEMENTS SUR LA SITUATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE

PREMIERS ELEMENTS SUR LA SITUATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE PREMIERS ELEMENTS SUR LA SITUATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE - 2015 Ce rapport est le fruit du premier groupe de travail inter-ceser qui a été mis en place

Plus en détail

DE L ARTISANAT. Exploitation de l enquête INSEE/SINE Avril 2013

DE L ARTISANAT. Exploitation de l enquête INSEE/SINE Avril 2013 LES ENTREPRENEURS DE L ARTISANAT Exploitation de l enquête INSEE/SINE 2010 Avril 2013 La création d entreprise dans l artisanat : L évolution des dirigeants diversité des modes d entrée Diversité des profils

Plus en détail

Les jeunes agriculteurs picards : moins nombreux mais bien formés. En 2010, les chefs d exploitation ou coexploitants de moins de 40

Les jeunes agriculteurs picards : moins nombreux mais bien formés. En 2010, les chefs d exploitation ou coexploitants de moins de 40 Agreste Picardie - - n 42 Agreste n 42 - juillet 2012 Picardie Les jeunes agriculteurs picards : moins nombreux mais bien formés Même s ils sont moins nombreux qu en 2000, les jeunes agriculteurs de moins

Plus en détail

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes PREFET DE LA MARTINIQUE Un prèt pour les femmes, une garantie pour la banque PREFET DE LA MARTINIQUE

Plus en détail

PRINCIPAUX RESULTATS

PRINCIPAUX RESULTATS REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie --------------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ---------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland ------------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS ----------

Plus en détail

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Confédération Construction Wallonne Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Chiffres arrêtés au 8/6/211 Francis Carnoy Salim Chamcham Juin

Plus en détail

Les étudiants créateurs (création pure)

Les étudiants créateurs (création pure) - 1 - (création pure) Les données utilisées pour la réalisation de cette analyse sont issues de l enquête Sine 2002 de l INSEE. Elles portent sur un échantillon de 47 668 créées ou reprises durant le premier

Plus en détail

BILAN DU 1 er SEMESTRE 2007 DU PLAN NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL

BILAN DU 1 er SEMESTRE 2007 DU PLAN NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL PREMIER MINISTRE MINISTERE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ DILTI Délégation Interministérielle à la Lutte contre le Travail Illégal BILAN DU 1 er SEMESTRE 2007 DU PLAN NATIONAL DE

Plus en détail

Méthodologie. 1. Concernant les résultats aux examens, voir le n 50 d Ofipe résultats 4.623 diplômes délivrés en 2003.

Méthodologie. 1. Concernant les résultats aux examens, voir le n 50 d Ofipe résultats 4.623 diplômes délivrés en 2003. # 6 1HKRGTÃUWNVCVU! " $# %& # ' (*) +-,./ 10323254 798 ::/;# 9= " &GXGPKTGPFGUFKRNÏOÃUFG&'# En 2002, 171 étudiants inscrits à l université de Marne-la-Vallée ont obtenu

Plus en détail

ODACE Entreprendre en Morbihan. Les partenaires

ODACE Entreprendre en Morbihan. Les partenaires La Création et la reprise d entreprises Dans le Morbihan Résultat de l année 2013 Les partenaires ODACE en Morbihan : Chambre d Agriculture du Morbihan Chambre de Commerce et d Industrie du Morbihan Chambre

Plus en détail

CREER OU REPRENDRE UNE ENTREPRISE A PARTIR DE 50 ANS

CREER OU REPRENDRE UNE ENTREPRISE A PARTIR DE 50 ANS CREER OU REPRENDRE UNE ENTREPRISE A PARTIR DE 50 ANS Les nouveaux dirigeants âgés de 50 ans et plus représentent 16 % des créateurs et des repreneurs de France au premier semestre 2002. Ainsi, on estime

Plus en détail

6 ÉDUCATION PRIORITAIRE CARACTERISATION DU PASSAGE DU DISPOSITIF RAR AU DISPOSITIF ECLAIR

6 ÉDUCATION PRIORITAIRE CARACTERISATION DU PASSAGE DU DISPOSITIF RAR AU DISPOSITIF ECLAIR 6 ÉDUCATION PRIORITAIRE CARACTERISATION DU PASSAGE DU DISPOSITIF RAR AU DISPOSITIF ECLAIR À la rentrée 2011, 297 collèges publics font partie du dispositif ECLAIR (écoles, collèges, lycées pour l ambition,

Plus en détail

ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES?

ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES? ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES? Synthèse En France, la compétitivité des PME, reconnues comme essentielles à la prospérité du pays,

Plus en détail

Alors que l ensemble des indicateurs

Alors que l ensemble des indicateurs ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE00.19 JUIN En 1998, pour la première fois depuis cinq ans, l activité des GRETA et des CAFOC augmente. Les groupements d établissements du second degré

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES

COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL

Plus en détail

Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie. Rennes, le 10 septembre 2010

Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie. Rennes, le 10 septembre 2010 Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie Rennes, le 10 septembre 2010 La consommation d électricité en Bretagne continue de croître, plus rapidement que la moyenne nationale

Plus en détail

1.4. L'activité et l'emploi. La santé observée dans les régions de France

1.4. L'activité et l'emploi. La santé observée dans les régions de France L'activité et l'emploi 1.4 Le contexte En 1993, la France compte 25 millions de personnes exerçant une activité professionnelle ou à la recherche d un emploi. Depuis 1975, leur nombre a augmenté de près

Plus en détail

Points forts LE TAUX DE CHÔMAGE DOUBLE ENTRE 2007 ET 2012 ÉTUDES. De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE

Points forts LE TAUX DE CHÔMAGE DOUBLE ENTRE 2007 ET 2012 ÉTUDES. De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Points forts 6 De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE LE TAUX DE CHÔMAGE DOUBLE ENTRE 27 ET 212 Points forts De la Polynésie française La population active a augmenté

Plus en détail

L intérim en Franche-Comté en septembre 2013

L intérim en Franche-Comté en septembre 2013 DÉCEMBRE 20 L intérim en Franche-Comté en septembre 20 L emploi intérimaire en légère baisse en septembre 20 Chiffres clés Le nombre d intérimaires diminue de 0,1% en un mois En septembre 20, le nombre

Plus en détail

Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire

Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire 21 Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire Fin 2014, 11,5 millions de personnes détiennent un contrat de retraite supplémentaire en cours de constitution auprès

Plus en détail

Appropriation des Tic et performance des entreprises

Appropriation des Tic et performance des entreprises Appropriation des Tic et performance des entreprises Virginie Lethiais, Wided Smati To cite this version: Virginie Lethiais, Wided Smati. Appropriation des Tic et performance des entreprises. 9288. Quatre

Plus en détail

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 31 décembre Région Poitou-Charentes

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 31 décembre Région Poitou-Charentes Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 31 décembre 2011 Région Poitou-Charentes Edito Intégrés dans le paysage quotidien de chacun d entre nous, les artisans sont tellement présents

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Les résultats et analyses présentés dans la vue d ensemble, dans les fiches sectorielles et dans la plupart des fiches thématiques sont, sauf mention contraire, définis sur la base d unités

Plus en détail

Chiffres-clés de la création et la reprise d entreprises en 2013

Chiffres-clés de la création et la reprise d entreprises en 2013 Chiffres-clés de la création et la reprise d entreprises en 2013 Laure BERTHELEMY Juillet 2014 1 Partie 1 : Chiffres-clés de la création et de la reprise d entreprises en 2013 Source CCI de Touraine-OE2T

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 6 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

DIRECCTE A Q U I T A I N E. Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires

DIRECCTE A Q U I T A I N E. Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires SESE Bordeaux, 8 Septembre 2015 Chiffres-clés Plus de 7600 jeunes concernés Durée

Plus en détail

E0Z-Ouvriers non qualifiés des industries de process. Synthèse

E0Z-Ouvriers non qualifiés des industries de process. Synthèse E0Z-Ouvriers non qualifiés des industries de process Synthèse Les ouvriers non qualifiés des industries de process, industries de transformation des matières premières, exécutent des tâches simples et

Plus en détail

En 2011, le secteur des transports et de

En 2011, le secteur des transports et de 1.1 Chiffres clés des transports et entreposage En 11, le secteur des transports et de l entreposage compte environ 93 entreprises et réalise un chiffre d affaires (CA) de milliards d euros, soit 5 % de

Plus en détail

/ Observatoire des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs Lettre trimestrielle d'information

/ Observatoire des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs Lettre trimestrielle d'information Note trimestrielle N 21 Janvier 2016 / Observatoire des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs Lettre trimestrielle d'information ACTIVITE DU 4 ème TRIMESTRE 2015 (octobre-novembre-décembre 2015)

Plus en détail

DUREES DE PRODUCTION DES LOGEMENTS DE L AUTORISATION A L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

DUREES DE PRODUCTION DES LOGEMENTS DE L AUTORISATION A L ACHEVEMENT DES TRAVAUX DOSSIER 2 DUREES DE PRODUCTION DES LOGEMENTS DE L AUTORISATION A L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Un tiers environ des logements qui ont obtenu un permis de construire en 2000, ont été terminés un an plus tard.

Plus en détail

Observatoire Des Entreprises de la Moselle

Observatoire Des Entreprises de la Moselle Observatoire Des Entreprises de la Moselle Baromètre semestriel de conjoncture 2 ème semestre 212 Synthèse conjoncturelle Janvier 213 Chambre de et d Territoriale de la Moselle 1-12 Avenue Foch - BP 733-5716

Plus en détail

Les bacheliers du panel 1995 : évolution et analyse des parcours

Les bacheliers du panel 1995 : évolution et analyse des parcours note d informationseptembre 10.13 La proportion de bacheliers au sein d une génération a connu, ces dernières années, une légère hausse : 63 % des élèves entrés en sixième en 1995 ont obtenu le baccalauréat,

Plus en détail

GLOBALEMENT, près de la moitié des usagers qui se sont rendus dans une MJD de leur propre initiative estiment

GLOBALEMENT, près de la moitié des usagers qui se sont rendus dans une MJD de leur propre initiative estiment INFOSTAT JUSTICE Mars 11 Numéro 113 Bulletin d information statistique Les Maisons de Justice et du Droit et leurs usagers V. Carrasco, O.Timbart * GLOBALEMENT, près de la moitié des usagers qui se sont

Plus en détail

2 ème semestre 2016 / 1 er semestre L enquête de conjoncture des CCI de Nouvelle-Aquitaine

2 ème semestre 2016 / 1 er semestre L enquête de conjoncture des CCI de Nouvelle-Aquitaine 2 ème semestre 2016 / 1 er semestre 2017 L enquête de conjoncture CCI de Nouvelle-Aquitaine le sommaire Méthodologie 2 tendances régionales 3-5 6-7 8-9 10-11 12-13 focus tourisme 14 TENDANCES PAR TERRiTOIRE

Plus en détail

Commentaire général pour l année 2016

Commentaire général pour l année 2016 7 février 2017 Commentaire général pour l année 2016 Au cours de l année 2016, l emploi intérimaire progresse de +6,7 %, correspondant à la création de 36 500 emplois en équivalent temps plein. L année

Plus en détail

Situation économique des entreprises du Grand Hainaut au 2 ème trimestre 2014 JUILLET 2014

Situation économique des entreprises du Grand Hainaut au 2 ème trimestre 2014 JUILLET 2014 Situation économique des entreprises du Grand Hainaut au 2 ème trimestre JUILLET RÉSUMÉ DES RÉSULTATS D E P U I S L E D É B U T 2 0 1 4, L É C O N O M I E L O C A L E P R O G R E S S E B E A U C O U P

Plus en détail

Commentaire général pour le 1 er semestre 2016

Commentaire général pour le 1 er semestre 2016 26 juillet 2016 Commentaire général pour le 1 er semestre 2016 Au cours du 1er semestre 2016, l emploi intérimaire progresse de 5,8 %, soit un rythme légèrement inférieur au 2 nd semestre 2015 (+6,1 %).

Plus en détail

L entreprise LA S UNNY F RENCH T ECH AT T IT UDE

L entreprise LA S UNNY F RENCH T ECH AT T IT UDE L entreprise innovante moteur de croissance FRENCH TECH MONTPELLIER LA S UNNY F RENCH T ECH AT T IT UDE Étude économique des entreprises accompagnées par le BIC de Montpellier Méditerranée Métropole -

Plus en détail

Les allocataires du RSA dans le. Département du Nord

Les allocataires du RSA dans le. Département du Nord Les allocataires du RSA dans le Département du Nord Evolution depuis 2009 et Profil des bénéficiaires Direction Générale de la Solidarité DPMC - Service pilotage et observation sociale Paule Laidebeur

Plus en détail

Communiqué de presse. Le parc hôtelier français a gagné 4 600 chambres en 2012. En résumé. Pauline Florentin. Contacts

Communiqué de presse. Le parc hôtelier français a gagné 4 600 chambres en 2012. En résumé. Pauline Florentin. Contacts Communiqué de presse Contacts Pauline Florentin Agence Rumeur Publique + 33 (0)1 55 74 52 10 pauline@rumeurpublique.fr Le parc hôtelier français a gagné 4 600 chambres en 2012 En résumé Début 2013, le

Plus en détail

LA REPRISE AU RENDEZ-VOUS

LA REPRISE AU RENDEZ-VOUS 2016 LA REPRISE AU RENDEZ-VOUS Activité : retour à la croissance Emploi : nouvelle augmentation des effectifs Comme pressenti fin 2015, les chefs d entreprise de la région Auvergne-Rhône- Alpes anticipent

Plus en détail

Les usages de consommation des Français et leur rapport aux commerces de proximité

Les usages de consommation des Français et leur rapport aux commerces de proximité Note détaillée Les usages de consommation des Français et leur rapport aux commerces de proximité Etude Harris Interactive pour la Fédération Nationale des Marchés de Gros / Cap Les résultats sont issus

Plus en détail

Le tourisme d affaires en Languedoc-Roussillon

Le tourisme d affaires en Languedoc-Roussillon Le tourisme d affaires en Languedoc-Roussillon Données 2007 Etat des lieux France - Source Coach Omnium. Evolution des dépenses des entreprises en France 8,0% 6,0% 6,0% 4,8% 4,5% 4,0% 2,0% 2,8% 2,3% 1,6%

Plus en détail

Bois Construction Tableau de bord Région Lorraine

Bois Construction Tableau de bord Région Lorraine 11bis, rue Gabriel Péri CS 4511 54519 VANDOEUVRE Cedex Tél 3 83 37 54 64 Fax 3 83 35 38 28 E-mail contact@gipeblor.com Conjoncture Bois Tableau de bord Région Lorraine Activité 1 er semestre & Prévisions

Plus en détail

Fréquentation touristique en Valais «Bilan et impressions à la mi-été 2015»

Fréquentation touristique en Valais «Bilan et impressions à la mi-été 2015» Fréquentation touristique en Valais «Bilan et impressions à la mi-été 2015» Juillet 2015 SOMMAIRE Contenu Introduction et méthodologie... 3 Evaluation de la saison en cours... 4 Eléments influençant les

Plus en détail

FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS

FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS... 5 L'ACTIVITÉ DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS...

Plus en détail

Direccte Alsace Champagne-Ardenne Lorraine. 4 études. é TUDE N 6 - septembre 2016

Direccte Alsace Champagne-Ardenne Lorraine. 4 études. é TUDE N 6 - septembre 2016 4 études Profil des créateurs d entreprise et pérennité des entreprises à trois ans dans les régions Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine sur la période de 2010 à 2013 é TUDE N 6 - septembre 2016 Direction

Plus en détail

Que deviennent les bénéficiaires d un contrat de professionnalisation en Midi-Pyrénées six mois après la fin de leur contrat?

Que deviennent les bénéficiaires d un contrat de professionnalisation en Midi-Pyrénées six mois après la fin de leur contrat? Mission Synthèses Que deviennent les bénéficiaires d un contrat de professionnalisation en Midi-Pyrénées six mois après la fin de leur contrat? Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé

Plus en détail

Sur l ensemble du premier semestre 2015, une légère reprise se dessine. Prévisions d investissement pour % 15% IAA (C1)

Sur l ensemble du premier semestre 2015, une légère reprise se dessine. Prévisions d investissement pour % 15% IAA (C1) Note de Conjoncture N 67 Page 1 Sur l ensemble du premier semestre 2015, une légère reprise se dessine 2 Prévisions d investissement pour 2015 1 1 1 1 7% 9% 7% 1% -1% -1% - -1 Ensemble de l'industrie Industrie

Plus en détail

ETUDE DE L IMPACT DU MICRO-CREDIT DANS LE CADRE DE L ENTREPRENARIAT FEMININ

ETUDE DE L IMPACT DU MICRO-CREDIT DANS LE CADRE DE L ENTREPRENARIAT FEMININ ETUDE DE L IMPACT DU MICRO-CREDIT DANS LE CADRE DE L ENTREPRENARIAT FEMININ Introduction Cette étude a pour but de dresser un premier bilan de la situation de l entreprenariat féminin à la suite de l obtention

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 3 e vague Juin 2010

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 3 e vague Juin 2010 Observatoire de l Auto-Entrepreneur 3 e vague Juin 2010 Contexte Après plus d un an et demi du lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus de 500 000 personnes s'y sont inscrites. Ce succès quantitatif

Plus en détail

HORIZON ECO N 232 AVRIL situation économique des entreprises du Grand Lille au 1er trimestre 2017

HORIZON ECO N 232 AVRIL situation économique des entreprises du Grand Lille au 1er trimestre 2017 HORIZON ECO N 232 AVRIL 2017 situation économique des entreprises du Grand Lille au 1er trimestre 2017 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS AMÉLIORATION DE L ACTIVITÉ, MAIS LES EFFETS SUR LA TRÉSORERIE ET L EMPLOI NE

Plus en détail

Le bilan économique 2014 en Midi-Pyrénées

Le bilan économique 2014 en Midi-Pyrénées Le bilan économique 2014 en Midi-Pyrénées Conférence de presse Bertrand BALLET Chef de la division Conjoncture Insee Midi-Pyrénées 29 mai 2015 Une e-publication réalisée en collaboration avec les principaux

Plus en détail

Evolution des dons déclarés par les entreprises au titre de l impôt sur les sociétés en 2011

Evolution des dons déclarés par les entreprises au titre de l impôt sur les sociétés en 2011 Evolution des dons déclarés par les entreprises au titre de l impôt sur les sociétés en 2011 A retenir En 2011, le montant des dons déclarés par les entreprises a augmenté de +33,82 % par rapport à 2010

Plus en détail

Succès de la petite entreprise au Québec

Succès de la petite entreprise au Québec Succès de la petite entreprise au Québec De quelle façon de meilleures connaissances financières peuvent mener à une prospérité à long terme Le succès des petites entreprises est possible au Québec Démarrer

Plus en détail

En Midi-Pyrénées, seules 6 % des PME régionales sont exportatrices

En Midi-Pyrénées, seules 6 % des PME régionales sont exportatrices Numéro 151 : juin 2013 En Midi-Pyrénées, seules 6 % des PME régionales sont exportatrices Les PME de Midi-Pyrénées exportent peu, à la fois en nombre et en intensité. Celles qui exportent sont néanmoins

Plus en détail

Portraits des 4 zones d emploi de Guadeloupe et des Îles du Nord

Portraits des 4 zones d emploi de Guadeloupe et des Îles du Nord Îles du Nord Ministère du travail, de l emploi et de la santé Portraits des 4 zones d emploi de Guadeloupe et des Îles du Nord Population, emploi, demande d emploi Est Grande-Terre Pointe-à-Pitre Basse-Terre

Plus en détail

Confiance des dirigeants : là, ça va VRAIMENT mieux!

Confiance des dirigeants : là, ça va VRAIMENT mieux! Résultats du 62 e Observatoire Banque Palatine des PME-ETI Confiance des dirigeants : là, ça va VRAIMENT mieux! Paris, le 15 décembre 2016 La Banque Palatine, banque des ETI et banque privée du dirigeant

Plus en détail

Pôle n 6 : Centre-ville Saint-Amand-les-Eaux

Pôle n 6 : Centre-ville Saint-Amand-les-Eaux Pôle n 6 : Centre-ville Saint-Amand-les-Eaux Situé au centre de la commune de Saint-Amand-les-Eaux, ce pôle regroupe 4 200 emplois salariés au 31/12/2004, ce qui représente 65 % de l'ensemble de l'emploi

Plus en détail

Situation économique des entreprises du Nord-Pas de Calais au 3 ème trimestre 2014 OCTOBRE 2014

Situation économique des entreprises du Nord-Pas de Calais au 3 ème trimestre 2014 OCTOBRE 2014 Situation économique des entreprises du Nord-Pas de Calais au 3 ème trimestre OCTOBRE RÉSUMÉ DES RÉSULTATS : LA FIN DE L ANNEE S ANNONCE DIFFICILE A L O R S Q U E L L E É TA I T D É J À FA I B L A R D

Plus en détail

Faible fécondité et espérance de vie élevée en Midi-Pyrénées

Faible fécondité et espérance de vie élevée en Midi-Pyrénées Numéro 159 : juin 2014 Bilan démographique 2012 Faible fécondité et espérance de vie élevée en Midi-Pyrénées Malgré une faible fécondité, la croissance de la population en Midi-Pyrénées est l une des plus

Plus en détail

BAROMÈTRE. de l économie

BAROMÈTRE. de l économie BAROMÈTRE de l économie 4 ème trimestre 29 1 er trimestre 211 VERS UNE AMÉLIORATION DE L ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE? Tendance des soldes d opinions du 1 er trimestre 211 comparés à ceux du 4 ème trimestre 2 Chiffre

Plus en détail

Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse

Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse Etude réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Novembre 2009 Table des matières 2 Page 1. Descriptif

Plus en détail

Des projets de territoire pour les publics les plus éloignés de l emploi

Des projets de territoire pour les publics les plus éloignés de l emploi Rencontre interrégionale d information et d échanges Des projets de territoire pour les publics les plus éloignés de l emploi PRESENTATION DU CONTEXTE LOCAL Un déclin démographique enrayé à l échelle de

Plus en détail

Les experts-comptables font parler les comptes des TPE & PME

Les experts-comptables font parler les comptes des TPE & PME Les experts-comptables font parler les comptes des TPE & PME Philippe Arraou, Président de l Ordre des Experts-comptables La performance des entreprises françaises en 2015 Données 2015 déclarations pour

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES NOVEMBRE 2014 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES Enquête typologique 2013 Analyses nationale et régionale Sommaire INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble

Plus en détail

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA QUALITÉ DE VIE AU BUREAU - Synthèse de l Institut CSA "#$%&$')*+,-./#/"#"0."0%$, "#$%&'&)&*&#$+,-%&.%-&*$/01&21#$%&'&34&*&#$56#3&$7 )#8.-6.&9:$1;$-&%+?*@?.$*&624#8.-6.&3A:$1;$-&%56#3&$7

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. S0Z-Bouchers, charcutiers, boulangers

Synthèse. Dynamique de l emploi. S0Z-Bouchers, charcutiers, boulangers S0Z-Bouchers, charcutiers, boulangers Synthèse Boulangers ou bouchers pour la plupart, les métiers de bouche emploient en moyenne 261 000 personnes sur la période 2007-2009. Ils sont deux fois plus nombreux

Plus en détail

Enjeux. Avec le régime de l auto-entrepreneur, les profils des créateurs d entreprises franciliens ont été modifiés. n 166 - juillet 2014

Enjeux. Avec le régime de l auto-entrepreneur, les profils des créateurs d entreprises franciliens ont été modifiés. n 166 - juillet 2014 Centre REGIONAL d Observation du commerce de l industrie et des services Enjeux Avec le régime de l auto-entrepreneur, les profils des créateurs d entreprises franciliens ont été modifiés Depuis la mise

Plus en détail

Situation économique des entreprises de l Artois au 2 ème trimestre 2014 JUILLET 2014

Situation économique des entreprises de l Artois au 2 ème trimestre 2014 JUILLET 2014 Situation économique des entreprises de l Artois au 2 ème trimestre JUILLET RÉSUMÉ DES RÉSULTATS U N D E U X I È M E T R I M E S T R E 2 0 1 4 E N D E M I - T E I N T E : Le niveau d activité reste meilleur

Plus en détail

Préparateurs en pharmacie

Préparateurs en pharmacie Collection OREF Alsace «Sanitaire et social» Tableaux de bord Préparateurs en pharmacie Portrait statistique emploi-formation des préparateurs en pharmacie travaillant dans la Région Grand Est. Document

Plus en détail

ENTREPRISES EN DIFFICULTES

ENTREPRISES EN DIFFICULTES ENTREPRISES EN DIFFICULTES CHIFFRES Défaillances d entreprises Si l on se réfère à la dernière étude EULER HERMES SFAC de janvier 2004, les dépôts de bilan ont, en 2003, progressé en moyenne de 11,7% par

Plus en détail

VEILLE DOCUMENTAIRE FEVRIER 2012

VEILLE DOCUMENTAIRE FEVRIER 2012 Observatoire VEILLE DOCUMENTAIRE FEVRIER 2012 ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L échelle des salaires est plus resserrée dans le secteur de l économie sociale Pour les 2,3 millions de salariés travaillant

Plus en détail

Fiches sectorielles. Construction

Fiches sectorielles. Construction Fiches sectorielles 7.1 Chiffres clés de la construction Avec 576 entreprises et un chiffre d affaires de 289 milliards d euros en 214, la construction représente 16 % des entreprises et 8 % du chiffre

Plus en détail

Points forts LES ÎLES SOUS-LE-VENT EN 2012 : LE DÉFICIT MIGRATOIRE FREINE LA CROISSANCE DE LA POPULATION ÉTUDES. De la Polynésie française

Points forts LES ÎLES SOUS-LE-VENT EN 2012 : LE DÉFICIT MIGRATOIRE FREINE LA CROISSANCE DE LA POPULATION ÉTUDES. De la Polynésie française Points forts 08 De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE LES ÎLES SOUS-LE-VENT EN 2012 : LE DÉFICIT MIGRATOIRE FREINE LA CROISSANCE DE LA POPULATION Points forts De

Plus en détail

La formation professionnelle dans les entreprises du commerce interentreprises et international

La formation professionnelle dans les entreprises du commerce interentreprises et international La formation professionnelle dans les entreprises du commerce interentreprises et international Nord-Pas-de- Calais Région Nord-Pas-de-Calais Exercice 2010 INTERGROS : OPCA du commerce interentreprises

Plus en détail

En 2011, plus d un créateur sur deux est toujours à la

En 2011, plus d un créateur sur deux est toujours à la Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 37 - Septembre 2013 Une entreprise guadeloupéenne sur deux est active cinq ans après sa création En 2011, 54 % des nouvelles entreprises de Guadeloupe

Plus en détail

Agir pour l emploi et la création d activités 2014/2017 Signature de la convention locale d application «Partenariat Embauche premier salarié»

Agir pour l emploi et la création d activités 2014/2017 Signature de la convention locale d application «Partenariat Embauche premier salarié» Agir pour l emploi et la création d activités 2014/2017 Signature de la convention locale d application «Partenariat Embauche premier salarié» Dossier de Presse La Convention de partenariat en faveur des

Plus en détail

Le prix des terrains à bâtir en 2010

Le prix des terrains à bâtir en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 279 Décembre 2011 Le prix à bâtir en 2010 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 2010, 142 000 permis de construire 1 ont été délivrés à

Plus en détail

SERVICE STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATION. Repères & Analyses. région Centre

SERVICE STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATION. Repères & Analyses. région Centre Septembre 2010 SERVICE STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATION Repères & Analyses région Centre L emploi salarié en région Centre 2 ème trimestre 2010 Informations complémentaires Pour davantage d informations,

Plus en détail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Emploi 3 Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Jean-François Giret, Emmanuelle Nauze-Fichet, Magda Tomasini * Les nouvelles générations d actifs sont beaucoup plus diplômées qu il y a trente

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/GE.22/2006/7 16 février 2006 FRANÇAIS Original: RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS

Plus en détail

BAROMETRE VALHOR / I+C

BAROMETRE VALHOR / I+C Juillet-août-septembre-octobre-novembre-décembre 20 Note semestrielle N 15-20 BAROMETRE VALHOR / I+C Suivi d activité semestriel des entrepreneurs du paysage 1. EVOLUTION DE L'ACTIVITE I - CONJONCTURE

Plus en détail

> La part des familles nombreuses est moins importante à Paris qu en Ilede-France

> La part des familles nombreuses est moins importante à Paris qu en Ilede-France Composition des ménages et des familles, modes de garde des enfants Modes de cohabitation > Huit jeunes Parisiens sur dix de 15-19 ans vivent chez leurs parents. > Deux Parisiennes sur cinq de 20-34 ans

Plus en détail

Entreprises et emploi en Pays de la Loire

Entreprises et emploi en Pays de la Loire Septembre 214 Service "Études, Statistiques, Évaluation" (ESE) Entreprises et emploi en Pays de la Loire Principaux indicateurs de conjoncture 1 er trimestre 214 BAROMÈTRE REGIONAL (évolutions sur un an)

Plus en détail

Vilogia acquiert 330 logements à Lyon et Villeurbanne

Vilogia acquiert 330 logements à Lyon et Villeurbanne 22 décembre 2015 Développement Vilogia acquiert 330 logements à Lyon et Villeurbanne Vilogia Lyon Métropole poursuit le développement engagé depuis 2010 sur le territoire de la Métropole de Lyon. A compter

Plus en détail

Essonne. Baromètre des affaires. Note méthodologique. N 48 Août 2016

Essonne. Baromètre des affaires. Note méthodologique. N 48 Août 2016 Essonne Baromètre des affaires N 48 Août 2016 Note méthodologique Le baromètre des affaires a pour objectif de refléter l opinion des chefs d entreprise du département de l Essonne sur la conjoncture économique,

Plus en détail

6 - Les accidents du travail dans le TRM

6 - Les accidents du travail dans le TRM 6 - Les accidents du travail dans le TRM 6,7 % des salariés du transport et de la manutention ont été victimes d accidents du travail avec arrêt contre 3,9 % pour l ensemble de l économie. Ce taux atteint

Plus en détail