La décision modificative n 2 au Budget régional 2006 adoptée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La décision modificative n 2 au Budget régional 2006 adoptée"

Transcription

1 La décision modificative n 2 au Budget régional 2006 adoptée Session du Conseil régional des Pays de la Loire Hôtel de Région Nantes Vendredi 20 octobre 2006 Communiqué de presse p 2 et 3 Technocampus Emc2 p 4 Transfert anticipé au 1 er janvier 2007 pour l AFPA p 5 Bilan TER 2005 p 6 Lycées : un plan quinquennal d investissement immobilier pour p 7 Une nouvelle politique régionale d innovation numérique p 8 1

2 Communiqué de presse Octobre 2006 Décision modificative n 2 au Budget régional Le Conseil régional des Pays de la Loire s est réuni en séance plénière le vendredi 20 octobre 2006 et a adopté sa Décision modificative N 2 au Budget régional La majorité (groupes socialiste, radical et divers gauche, les Verts et élus communistes) a voté pour et l opposition s est abstenue (groupes UPL et UDF). Cette décision modificative vient consolider l action de la Région depuis l adoption du Manifeste régional. Elle concerne les ultimes ajustements des autorisations pluriannuelles et des crédits pour l année 2006 et s inscrit pleinement dans les objectifs stratégiques à la fois politiques et financiers du Budget Cette séance budgétaire est également l occasion de créer 2110 emplois de personnels TOS dans les lycées transférés par application de la loi du 13 août 2004 (en plus des 30 postes créés précédemment). Une enveloppe globale de 19,35 M (en AP/AF) était soumise au vote des élus régionaux, ce qui porte pour 2006, le budget de la Région à 1 162,553 M. Au-delà, cette session a également été l occasion de soumettre aux élus de nouvelles orientations de politiques régionales notamment dans le domaine de l innovation numérique de la formation continue et de l éducation. 1 L emploi et l innovation économique S il en est encore besoin, cette séance est une nouvelle preuve de l implication de la Région dans : la mise en œuvre d une politique industrielle régionale qui articule programmes sectoriels et action territoriale. la constitution de grands pôles d innovation, de performance et de compétitivité associant entreprises, universités, centres de recherche. Illustration forte du levier très offensif de soutien régional aux filières et réseaux, la Région inscrit une enveloppe de 27,5 M permettant le lancement du projet Technocampus Emc2 : avec ce premier budget et le dépôt du permis de construire, ce projet transversal sur les matériaux composites et complexes s articule autour d Airbus Industries et implique l ensemble des filières construction navale, plaisance, mécanique automobile et aéronautique, au croisement de la recherche et de l industrie : il permettra de répondre aux besoins des principaux pourvoyeurs d emplois technologiques des Pays de la Loire. Implanté à proximité de l établissement Airbus de Bouguenais, il sera composé de deux bâtiments principaux : un Centre de Recherche de type mixte tertiaire et laboratoires d une surface de m² et une Halle industrielle disposant des moyens lourds pour la réalisation d éléments prototypes et l industrialisation de nouvelles technologies d une surface d environ m². Sous maîtrise d ouvrage régionale, le projet sera réalisé entr e 2006 et L estimation prévisionnelle est de 52,5 M (30 M pour le projet bâtiment et infrastructure hors foncier et 22,5 M pour les équipements). Cette session a également été l occasion d ajouter une enveloppe supplémentaire de 1,2 M pour poursuivre la politique d aide individuelle aux projets de développement des entreprises, qui se tournent de plus en plus vers la Région compte tenu du désengagement de l Etat. Malgré les effets d annonce du gouvernement, créant un statut de l entreprise, l insuffisance des crédits d Etat pour les entreprises se mesure aussi dans la rareté des crédits affectés au soutien des filières agroalimentaires sensibles tel que le lait ou la volaille. La Région a la volonté de ne pas abandonner ses producteurs et transformateurs qui doivent faire face à des investissements majeurs : une enveloppe supplémentaire de 2,3 M en faveur de ces filières. En concourrant à l amélioration de la compétitivité, à la création de nouveaux produits, de services et d emplois, en facilitant l accès aux marchés, la Région est un acteur majeur du financement de l aide au développement et à la modernisation des secteurs stratégiques tant dans les services publics qu au sein des grands groupes industriels et des PME. Elle coordonne, anime des réseaux, accompagne et participe à la prévention et à la gestion des mutations, à l émergence des grands besoins futurs. 2

3 2 L éducation Le Plan quinquennal d investissement immobilier dans les lycées adopté par les élus aujourd hui représente un coût total de 245 M. Il a été adopté par 130 lycées et conçu selon une nouvelle démarche de programmation et 4 priorités : l enseignement professionnel (notamment les ateliers), l hygiène, la sécurité et le confort des usagers, les conditions d hébergement et de vie sociale des lycées, les énergies et l environnement (démarches HQE, développement durable). La nouvelle démarche, exemple concret de démocratie participative, est fondée sur une analyse des besoins réels, sur la concertation avec les communautés éducatives et sur le principe de contractualisation. Pour , 1 ère année du programme, le budget est de près de 42 M, dont 7 M supplémentaires lors de cette DM lycées et EREA sur les 132 des Pays de la Loire, bénéficieront d opérations de rénovation ou de construction au cours des 5 prochaines années, dont 10 rénovations globales et l informatisation de tous les établissements. 3 La formation La convention tripartite Région-Etat-Afpa concernant le transfert de compétence anticipé au 1 er janvier prochain du programme des actions subventionnées de l AFPA a été adoptée par les élus : elle se traduit par une enveloppe de plus de 39 M. Le transfert définitif sera opéré au 1 er janvier Cette convention s inscrit dans la perspective de la création d un service public de la formation continue ouvert à tous les publics (demandeurs d emploi et salariés), fondé sur les principes d égalité, de diversité et de sécurité d accès à la formation tout au long de la vie, animé par la Région, en partenariat avec l Etat. L Afpa, par la place qu elle occupe dans le champ de la formation sera un élément essentiel et structurant de ce service public favorisant la formation. Par ailleurs, dans le domaine sanitaire et social dont la Région est désormais responsable, les élus ont souhaité que les bénéficiaires de bourses soient informés de leur montant 2 mois avant la rentrée et qu un premier versement de 50 % soit effectué dès le début de leur formation. Une enveloppe de 3,8 M permettra ainsi d assurer un versement plus réactif de ces bourses ainsi que les dotations aux instituts de formations sanitaires. 4 Les transports Cette session a été l occasion de présenter l excellent bilan 2005 du réseau TER. Le trafic a connu une forte hausse par rapport à l année précédente (+ 9,4 %), entraînant de fait une augmentation des recettes (+ 11,5 %). La fréquentation sur toutes les lignes routières et ferroviaires est en croissance. A souligner les excellents résultats enregistrés sur l axe Le Croisic Nantes Angers Le Mans, illustrant la vitalité de cette ligne, renforcée par la mise en place d un matériel performant (ZTER). La tendance à la hausse se poursuit en 2006, avec une progression du trafic de 11,1 % lors du premier semestre. La carte TIVA lancée fin août et l ACTIcarte fin avril rencontrent un vif succès, répondant ainsi aux besoins des usagers concernés (Carte TIVA : vendues fin septembre et ACTIcarte : 3381 pour voyages). 5 Les investissements dans les équipements culturels et sportifs L effort de la Région s amplifie en direction de l investissement dans les équipements culturels et sportifs. Une aide de 4,8 M supplémentaires permettra de financer les travaux du Château de Saumur (44), du Zénith de Nantes (44), des théâtres de Laval et Angers (53 et 49) ou de la Salle de spectacles Alvéole 14 de Saint Nazaire (44). Par ailleurs, 0,8 M iront à la rénovation du CREPS des Pays de la Loire et à la modernisation du stade de la Beaujoire de Nantes en vue de la Coupe du Monde de rugby de Présentation de la politique régionale de l innovation numérique Après analyse sur l accès au haut débit et le développement des usages innovants, une nouvelle politique globale en matière d innovation numérique est aujourd hui proposée : l après «Mégalis» pour les infrastructures avec le lancement de Gigalis, véritable autoroute très haut débit qui constitue une 1 ère en France, l élargissement de la politique des cybercentres aux Espaces numériques régionaux et enfin le développement d usages innovants dont la création de l Espace régional de la Connaissance, véritable portail des savoirs qui prendra la suite de l Université virtuelle. 3

4 Technocampus Emc2 : 27,5 M pour le lancement du projet Technocampus Emc2 sera un centre de recherche et de développement à vocation industrielle sur les matériaux composites. Il rassemble donneurs d ordre, PME/PMI et organismes d enseignement supérieur et de recherche des secteurs de l aéronautique, la mécanique, l automobile, la construction navale et la plaisance. Ce projet très transversal porté par les industriels et les collectivités, trouve donc déjà une concrétisation avec la construction d un ensemble immobilier implanté à proximité de l établissement Airbus de Bouguenais. Il sera composé de deux bâtiments principaux : un centre de recherche (TECHNOCAMPUS) de type mixte tertiaire et laboratoires d une surface de m², une halle industrielle disposant des moyens lourds pour la réalisation d éléments prototypes et l industrialisation de nouvelles technologies d une surface d environ m². Technocampus s est développé autour du rassemblement de 6 membres, industriels et universitaires : Airbus (usines de Nantes et St Nazaire), EADS CCR (R&D), Ecole Centrale de Nantes (ECN), Ecole des Mines de Nantes (EMN), Ecole Polytechnique de l Université de Nantes (Polytech), Institut Catholique des Arts et Métiers de Nantes (ICAM). Ses missions seront : conduire des projets de recherche sur des technologies émergentes et sur des concepts technologiques, assurer le transfert de technologies en particulier vers les PME-PMI, notamment au sein du pôle EMC2, attirer des jeunes vers les métiers de la recherche en s appuyant sur les établissements d enseignement supérieur. Ce bâtiment sera réalisé sous maîtrise d ouvrage régionale. L estimation prévisionnelle est globalement de 52,5 M qui se décompose en : 30 M pour le projet bâtiment et infrastructure, hors foncier, 22,5 M pour les équipements. Le financement immobilier sera réparti entre la Région, l Etat, l Europe et les collectivités locales. Les équipements sont apportés par les industriels et les laboratoires : CETIM, AIRBUS, TECHNOCAMPUS EADS (ECN, Ecole Polytechnique, Université de Nantes, EMN, ). Les discussions sont en cours avec de nouveaux industriels tels que Bénéteau, Alstom, Aker Yards, ACI, SOTIRA, ainsi qu avec des partenaires comme le CETIM, le CTTM, le LAUM, sur la base de projets de recherche partenariale. 4

5 Transfert anticipé de l AFPA : vers un service public régional de la formation continue La convention tripartite Etat Région AFPA adoptée par les élus du Conseil régional le 20 octobre 2006, pour être signée avant la fin de l année, précise les conditions du transfert anticipé au 1 er janvier 2007 du programme des actions subventionnées de l AFPA. Cette convention va permettre de coordonner les actions des 3 partenaires et de faciliter la contribution de l AFPA à la réalisation des orientations de la Région, notamment sur la base du Schéma Régional de l Education et de la Formation (SREF) et du service public régional de formation professionnelle. Il s agit aussi de définir les dispositions financières et les modalités de contribution de l AFPA à ce service régional de formation professionnelle continue durant cette période transitoire de 2 années Cela se traduit par une enveloppe budgétaire transférée à la Région de 39,1 M : 31 M au titre du fonctionnement 8,144 M pour la rémunération des stagiaires. La Région négociera des conventions avec les autres réseaux et fédérations d organismes de formation, dans le cadre de l élaboration du service public régional de la formation continue ouvert à tous les publics (demandeurs d emploi et salariés) et qui repose sur 3 axes fondamentaux : la continuité, l égalité, l adaptabilité. Les contributions de la Région et de l Afpa concernent : la veille sur la relation emploi-formation l information et l orientation la construction des parcours de formation l accès à la certification (par la formation ou la validation des acquis de l expérience) l ingénierie de formation Enfin, la convention prévoit que des évolutions pourront être négociées et mises en application avant la fin de la période transitoire. L AFPA en Pays de la Loire en bref 9 centres de formation et services d orientation professionnelle : Nantes, Saint-Nazaire, Angers, Cholet, Doué la Fontaine, Laval, Le Mans, La Roche-sur-Yon, Fontenay le Comte. 707 salariés dont 313 formateurs stagiaires demandeurs d emploi accueillis et salariés. Un taux d accès à l emploi au cours des 6 premiers mois après la formation de 77% Plus de repas servis et une capacité d hébergement de lits en interne. Spécialités principales (% nombre d actions) : industrie 34%, bâtiment 18%, tertiaire administratif et informatique 11%, transport 5%, commerce 5%, pré-insertion préformation 12%. L offre Afpa se concentre exclusivement sur les niveaux V, IV et III Toutes les formations Afpa débouchent sur un titre professionnel du Ministère du Travail. L Afpa offre par ailleurs dans toutes ses formations des services associés sans équivalent dans les autres programmes régionaux tels que le suivi psychopédagogique des stagiaires, l accompagnement social et médical et, comme indiqué ci-dessus, des possibilités de restauration et d hébergement. 5

6 Bilan TER 2005 : Un succès qui se confirme et s amplifie Dans un contexte général où l usage de la voiture recule (pour la 1ère fois en France depuis trente ans, la circulation automobile a baissé en 2005 ), alors que les problématiques environnementales sont de plus en plus prégnantes, que grimpent les prix du carburant, atteignant des records inégalés, les transports collectifs s affirment comme une alternative crédible pour des usagers chaque jour plus nombreux. Cette séance offre l opportunité de s arrêter sur le bilan 2005 du réseau régional. Le trafic a connu une forte hausse par rapport à l année précédente (+ 9,4 %), entraînant de fait une augmentation des recettes (+ 11,5 %). Toutes les lignes routières et ferroviaires enregistrent une hausse de fréquentation. A souligner les excellents résultats enregistrés sur l axe Le Croisic Nantes Angers Le Mans, illustrant la vitalité de cette ligne, renforcée par la mise en place du matériel performant (ZTER). La tendance à la hausse se poursuit en 2006, avec une progression du trafic de 11,1 % lors du premier semestre. Naturellement, l effort soutenu du Conseil régional en faveur de l optimisation de son réseau, notamment par la création de nouvelles dessertes générant un surcroît de fréquentation, explique, pour partie, ces résultats. L attachement des Ligériens à leurs trains régionaux est bien réel. Pour la collectivité régionale - parfaitement dans son rôle d Autorité Organisatrice des Transports - il s agit d accompagner le mouvement, et de décider des investissements nécessaires : 54 nouveaux trains auront ainsi été commandés depuis Développer l offre, tout en s assurant des meilleures conditions d accessibilité, c est-à-dire permettre au plus grand nombre de bénéficier des transports régionaux. L accent a donc été mis sur des publics jusque là trop souvent tenus à l écart. C est le cas des demandeurs d emplois, pour lesquels le Conseil régional a lancé au printemps, un dispositif inédit appelé «ACTICARTE», actuellement en pleine montée en charge : plus de 3381 cartes ont été délivrées en l espace de seulement 4 mois pour voyages effectués. Concernant le public Jeune, des mesures spécifiques viennent tout juste d entrer en vigueur (septembre 2006). La carte «TIVA» s annonce d ores et déjà comme une réussite : 8100 cartes ont été vendues depuis début septembre dernier. A l évidence, cette nouvelle tarification régionale couvre, là aussi, un vrai besoin. Quelques chiffres Nombre de voyageurs transportés : 12,4 millions Recettes 51 M TTC, soit +11,5%, (y compris PTU de l agglomération nantaise (tarifications combinées)). Evolution juin 2005 et juin 2006 : hausse du trafic : + 11,1%, recettes + 14%. Voyageurs : + 9% Deux exemples significatifs : lignes Nantes-Angers et Angers-Saumur : Nantes-Angers : voyageurs transportés en voyageurs transportés en 2005 (+ 10,6%)- Entre juin 2005 et juin 2006 : +13,6% Angers-Saumur : voyageurs transportés en voyageurs transportés en 2005 (+7,10%) : entre juin 2005 et juin , 7%, soit voyages. A l évidence, le cap du million de voyageurs sera franchi à la fin de l année 2006 également sur cet axe. 6

7 Lycées : un plan quinquennal d investissement immobilier de 245 M pour Le Plan quinquennal d investissement immobilier : Un lycée - des besoins et des objectifs - un contrat Le Plan quinquennal d investissements est réalisé à partir des besoins exprimés par la communauté éducative du lycée en matière d équipements mobiliers et/ou pédagogiques et de construction/rénovation et dans le cadre de la politique éducative menée par la majorité régionale. 4 priorités ont été arrêtées : Les lycées professionnels (notamment l état des ateliers professionnels) L hygiène, la sécurité et le confort des usagers Les conditions d hébergement et de vie sociale des lycéens (en particulier effort sur les internats et sur le pôle vie scolaire) Les énergies et la «qualité environnementale». La Région s est engagée dans une démarche de développement durable, pour la construction ou la rénovation des bâtiments, nommée Haute Qualité environnementale (HQE). Elle suppose une prise en compte de l environnement à toutes les étapes de l élaboration et de la vie des bâtiments : programmation, conception, construction, (gestion, utilisation), démolition Exemples de construction HQE en matière de politique éducative : Rénovation du LYP et LP CHEVROLLIER à Angers, Restructuration du Lycée Jean Monnet aux Herbiers, Construction d une Maison des Lycéens au Lycée La Colinière à Nantes. Un projet contractualisé Formalisé par un contrat, ce programme est une démarche nouvelle visant à engager tant la Région que le lycée. Ce plan quinquennal a fait l objet d une large concertation: pour la première fois depuis que la Région est en charge des lycées, ces derniers connaissent désormais pour les cinq prochaines années les engagements de la Région pour leur établissement. Les conseils d administration ont été largement mis à contribution pour débattre, enrichir puis adopter le plan dans chacun des lycées. C est un véritable exercice de démocratie participative qui a permis d élaborer ce plan en fonction des besoins réels dans chaque établissement des jeunes et de leurs familles. Un projet durable, un document unique... En intégrant pour la première fois les opérations de travaux et d équipements dans un document unique, cette démarche permet une visibilité prospective et durable des besoins de l EPLE. 7

8 Une nouvelle politique régionale d innovation numérique La mise ne place d une nouvelle politique régionale d innovation numérique doit permettre de mettre en cohérence l ensemble des actions de technologies de l information et de la Communication (TIC) portées par la Région des Pays de la Loire et d en assurer une forte visibilité. Cette nouvelle politique comporte trois grands axes stratégiques : 1. le soutien aux réseaux et infrastructures de télécommunication, avec la mise en œuvre du réseau à très haut débit Gigalis, 2. la redéfinition des missions des Espaces Régionaux Numériques 3. le développement des services et usages TIC innovants Gigalis prend le relais de Mégalis Mégalis a répondu à ses objectifs (plus de 1300 sites raccordés), et arrive à son terme en juin 2007, dans un contexte réglementaire concernant l intervention des collectivités qui a largement évolué depuis quelques années. Le haut débit est un véritable enjeu d aménagement des territoires afin d éviter les exclusions géographiques liées aux zones d ombre et réduire les fractures sociales vis-à-vis de la société de l information. Mamers Mayenne Laval Le Mans Château Châteaubriant Gontier Segré La Flèche St Nazaire Ancenis Angers Nantes Saumur Cholet La Roche sur Yon Les sables d Olonne Fontenay le Comte Gigalis, en utilisant les fibres en place, devra : Développer un maillage territorial : Gigalis desservira 17 villes Assurer une continuité de services pour les établissements de santé et d enseignement supérieur, actuellement sur Mégalis, Fournir des services aux entreprises innovantes : pôles de compétitivité, filières TIC S ouvrir aux opérateurs de services afin de développer les offres aux entreprises ligériennes et de faire baisser les tarifs, Favoriser le désenclavement numérique du territoire : inciter les opérateurs à s ouvrir aux petites villes. Des espaces régionaux numériques L élargissement de la politique des cybercentres aux espaces numériques régionaux, suite à un audit (53 en Pays de la Loire, 95 animateurs motivés, 250 à 1500 utilisateurs par semaine selon les sites mais encore des zones blanches, un 18 rang des régions françaises en terme d espaces numériques), doit permettre de passer d un logique de guichet à une logique privilégiant projets et usages : l e-inclusion des publics éloignés notamment des seniors, l aide à l appropriation de l administration électronique, l emploi, l élargissement de l offre d animation à d autres catégories d espaces numériques, le renforcement des liens avec les lycées et CFA, la contribution à l espace numérique régional de la connaissance Un portail des savoirs prend la suite de l université virtuelle Dans le cadre du développement d usages innovants avec la création d un Comité régional des Usages TIC, une réorientation ciblée des appels à projets, la mise en œuvre d actions en faveur de l administration électronique et enfin la création de l Espace numérique régional de la Connaissance, véritable portail du savoir qui prendra la suite de l université virtuelle des Pays de la Loire emplois TIC : domaine en forte croissance (moins de en 1998) 550 chercheurs dans la recherche publique et approximativement 800 dans la recherche privée sur ces domaines, Les enjeux : Soutenir le développement de nouveaux usages : télésanté, administration électronique Favoriser la localisation en Pays de la Loire de services innovants encore trop «parisiens» et créer des pôles d excellence Développer un niveau d intervention régionale, en cohérence avec les initiatives des différentes collectivités. 8

RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19. au CONSEIL GÉNÉRAL. Séance du 25/06/2012

RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19. au CONSEIL GÉNÉRAL. Séance du 25/06/2012 Direction de l'action sociale Service insertion RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19 au CONSEIL GÉNÉRAL Séance du 25/06/2012 Plan stratégique départemental d'insertion 2012-2014. Vingt ans après l instauration du

Plus en détail

L élaboration d un PLU unique pour toutes les

L élaboration d un PLU unique pour toutes les Août 2015 Plan Local d Urbanisme Métropolitain : #prise de position placer l économie au cœur des politiques d urbanisme L élaboration du PLUM de Nantes Métropole, un enjeu stratégique pour l économie

Plus en détail

[Diagnostic] Les musiques actuelles, une filière dynamique et structurée en Pays de la Loire

[Diagnostic] Les musiques actuelles, une filière dynamique et structurée en Pays de la Loire DÉCLARATION COMMUNE D INTENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DES MUSIQUES ACTUELLES EN PAYS DE LA LOIRE ÉTAT - DRAC des Pays de la Loire, Région des Pays de la Loire, Centre National de la Chanson des Variétés

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional de Laval Mardi 9 mai 2007 Communiqué de presse L Espace Régional de Laval en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!» Communiqué

Plus en détail

Paris, le 20 décembre 2009

Paris, le 20 décembre 2009 Paris, le 20 décembre 2009 REPONSE A LA CONSULTATION SUR LE LIVRE BLANC DU COMITE DES REGIONS SUR LA GOUVERNANCE A MULTINIVEAUX Think tank européen dédié à la promotion des idées communautaires et de la

Plus en détail

La création nette de 80 emplois. Des réponses concrètes au contexte de crise. Ploudaniel, le 17 juin 2014

La création nette de 80 emplois. Des réponses concrètes au contexte de crise. Ploudaniel, le 17 juin 2014 Ploudaniel, le 17 juin 2014 COMMUNIQUÉ de PRESSE Chiffres 2013 et actualités 1er semestre 2014 Des signaux positifs pour les agriculteurs adhérents et les salariés : - un chiffre d affaires à 2,1 milliards

Plus en détail

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020»

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Introduction L Europe est au carrefour de ses propres ambitions. Le choix des voies

Plus en détail

Dossier de Presse. Défense Mobilité 7 Avril 2011 CONTACTS PRESSE

Dossier de Presse. Défense Mobilité 7 Avril 2011 CONTACTS PRESSE Dossier de Presse Défense Mobilité 7 Avril 2011 CONTACTS PRESSE Défense Mobilité - Séverine Petitgas - 01 57 24 80 95 severine.petitgas@defense.gouv.fr Publicis Consultants - Cécile Draunet - 01 44 82

Plus en détail

Aéroport Notre-Dame-des-Landes

Aéroport Notre-Dame-des-Landes Aéroport Notre-Dame-des-Landes Approche prospective sur l ouest de la métropole Nantes / Saint-Nazaire Conférence de l ouest 7 décembre 2012 1 Présentation générale du projet Contexte et Historique 2 Une

Plus en détail

NOROIT : La première entreprise s installe sur le nouveau Village d Artisans-TPE de Loire-Atlantique

NOROIT : La première entreprise s installe sur le nouveau Village d Artisans-TPE de Loire-Atlantique Communiqué de presse 26 mai 2010 NOROIT : La première entreprise s installe sur le nouveau Village d Artisans-TPE de Loire-Atlantique Présenté à l occasion de son inauguration en septembre 2009, le premier

Plus en détail

Contribution de la CELLULE ECONOMIQUE REGIONALE DE LA CONSTRUCTION (CERC)

Contribution de la CELLULE ECONOMIQUE REGIONALE DE LA CONSTRUCTION (CERC) 5 e Etats Généraux du Logement des Pays de la Loire Mardi 6 décembre 2016 Conseil régional des Pays de la Loire LE LOGEMENT RÉVÉLATEUR ET LEVIER DES DYNAMIQUES TERRITORIALES Contribution de la CELLULE

Plus en détail

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne CTI Accompagnement des Communes et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne 2016-2021 Dans un contexte de réduction des dotations de l État, cette nouvelle politique territoriale affiche la

Plus en détail

Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic. Dossier de presse

Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic. Dossier de presse Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic Dossier de presse Pornic, le 8 juillet 2011 Sommaire I- Un village d artisans TPE à Pornic : un tremplin pour les petites entreprises des secteurs de

Plus en détail

Dossier de presse. Favoriser l aménagement numérique du territoire

Dossier de presse. Favoriser l aménagement numérique du territoire Dossier de presse Marianne Fresnais Attachée de presse du conseil général du Calvados 02 31 57 11 20-06 98 96 05 45 - presse@calvados.fr 1 Sommaire Avant-propos p. 3 Les choix stratégiques du Calvados

Plus en détail

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES Articulation politique régionale RSE et PRIDES Direction de l Economie Régionale, de l Innovation et de l Enseignement Supérieur (DERIES) Mission PRIDES 3 juin 2015 La Région, convaincue que la RSE constitue

Plus en détail

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI de France Pour des jeunes compétents et des entreprises compétitives Septembre 2012 POUR DES JEUNES COMPETENTS ET DES ENTREPRISES

Plus en détail

Pratiques DD & RS de l Ecole des mines de Nantes

Pratiques DD & RS de l Ecole des mines de Nantes Pratiques DD & RS de l Ecole des mines de Nantes AXE : GOUVERNANCE Action : Formaliser une politique et une organisation DD & RS AXE : FORMATION Action : Favoriser l apprentissage d une vision systémique

Plus en détail

Plan d'action pour le renforcement de l'efficacité de l aide et la mise en oeuvre de la Déclaration de Paris

Plan d'action pour le renforcement de l'efficacité de l aide et la mise en oeuvre de la Déclaration de Paris Plan d'action pour le renforcement de l'efficacité de l aide et la mise en oeuvre de la Déclaration de Paris N PROPOSITIONS ACTIONS MODALITES DE MISE EN OEUVRE Permettre la pleine appropriation des stratégies

Plus en détail

Tours, le 12 mai 2014. Présidence. Le Président de l université de Tours

Tours, le 12 mai 2014. Présidence. Le Président de l université de Tours Présidence Tours, le 12 mai 2014 Le Président de l université de Tours A Mesdames, Messieurs, les directeurs de composante et responsables administratifs Objet : lettre de cadrage budgétaire pour l année

Plus en détail

Créer son entreprise Développer son activité

Créer son entreprise Développer son activité Créer son entreprise Développer son activité L Offre de 2ème semestre 2013 1 Envie d indépendance? De créer votre entreprise? BGE, spécialiste de la création d entreprise depuis plus de 30 ans, vous accompagne.

Plus en détail

MISSIONS DE DÉVELOPPEMENT ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

MISSIONS DE DÉVELOPPEMENT ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Communauté urbaine d Alençon - Nombre d étudiants dans votre ou vos universités (pour la rentrée 2009-2010) : 144 (Deug de Droit et Licence professionnelle activités notariales) - Nombre d étudiants dans

Plus en détail

Vendredi 8 avril 2011

Vendredi 8 avril 2011 www.laregion.fr Vendredi 8 avril 2011 La Région et la Banque Européenne d Investissement (BEI) mettent en place le Fonds photovoltaïque régional en partenariat avec trois banques régionales Muriel PIN

Plus en détail

Projet d Agence 2013/2015

Projet d Agence 2013/2015 Agence d'urbanisme et de développement Essonne Seine Orge 4 rue Jean Raynal 91390 Morsang-sur-Orge - tél : 01 69 04 30 61 fax : 01 69 04 30 69 courriel : contact@audeso.org approuvé par l Assemblée générale

Plus en détail

PRÉSENTATION AÉROPORTS DU GRAND OUEST

PRÉSENTATION AÉROPORTS DU GRAND OUEST PRÉSENTATION AÉROPORTS DU GRAND OUEST SHOE 2 Octobre 2014 1 VINCI et VINCI Airports 2 Aéroports du Grand Ouest 3 Nantes Atlantique Infrastructures et Acteurs Exploitation des ressources aéroportuaires

Plus en détail

PASSEPORT TERRITORIAL SUD-EST SNCF IMMOBILIER ACTEUR DU DÉVELOPPEMENT URBAIN INNOVANT

PASSEPORT TERRITORIAL SUD-EST SNCF IMMOBILIER ACTEUR DU DÉVELOPPEMENT URBAIN INNOVANT SNCF IMMOBILIER ACTEUR DU DÉVELOPPEMENT URBAIN INNOVANT QUI SOMMES-NOUS? NOTRE ORGANISATION TERRITORIALE AU SERVICE DES ACTEURS LOCAUX SNCF IMMOBILIER EN QUELQUES CHIFFRES 12 MILLIONS DE M 2 de bâtiments

Plus en détail

Axe 3 : Développer une économie durable et créative

Axe 3 : Développer une économie durable et créative Axe 3 : Développer une économie durable et créative Intitulé de la fiche Responsable technique de la fiche : Etat d avancement de la fiche : 32.0 Mise en œuvre du plan d actions MECABOURG Frédérique Laroche

Plus en détail

Document d information Budget du Québec 2015-2016

Document d information Budget du Québec 2015-2016 Document d information Budget du Québec 2015-2016 27 mars 2015 LE BUDGET EN BREF 3 FORMATION ET ÉDUCATION Déclarations pertinentes Discours sur le budget 4 Explication des mesures 5 1- Adapter la formation

Plus en détail

Association France Alzheimer

Association France Alzheimer Association France Alzheimer Maladie d Alzheimer et Maladies Apparentées Appel à projets «Sciences Médicales» (AAP SM 2016) Subventions allant jusqu à 100.000 Euros Il est recommandé aux candidats de lire

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2016

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2016 DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2016 Contexte national Objectif de réduction du déficit public : 3 % du PIB à horizon 2017 (3,3 % en 2016) : 50 milliards d économie sur 2015-2017 dont réduction des concours

Plus en détail

Périmètre : les associations au cœur de l ESS

Périmètre : les associations au cœur de l ESS La version définitive du projet de loi sur l Économie sociale et solidaire a été adoptée lundi 21 juillet 2014 par le Parlement. Fruit de près de deux ans de réflexion et de travaux auxquels Le Mouvement

Plus en détail

Plateformes Régionales d'innovation Lancement de PROXINNOV, une PRI dédiée à la robotique

Plateformes Régionales d'innovation Lancement de PROXINNOV, une PRI dédiée à la robotique 1 Plateformes Régionales d'innovation Lancement de PROXINNOV, une PRI dédiée à la robotique Osez la robotique en Pays de la Loire! Sommaire : - Communiqué de synthèse - PROXINNOV, une PRI dédiée à la robotique

Plus en détail

«POLE UNIVERSITAIRE ET D INNOVATION DE LA GUYANE»

«POLE UNIVERSITAIRE ET D INNOVATION DE LA GUYANE» «POLE UNIVERSITAIRE ET D INNOVATION DE LA GUYANE» PROGRAMME D ACTIVITES PAGE 2 ETAT PREVISIONNEL DES DEPENSES, DES RECETTES ET DES EFFECTIFS PAGE 9 Date : juin 2012 1 PROGRAMME D ACTIVITES Date : juin

Plus en détail

Présentation Matinale de l AEPV 31 mai 2012

Présentation Matinale de l AEPV 31 mai 2012 Présentation Matinale de l AEPV 31 mai 2012 Les compétences d un EPCI EPCI = établissement public de coopération intercommunale Compétences : Compétences obligatoires : - développement économique - aménagement

Plus en détail

Le Conseil général conserve une politique d investissement dynamique

Le Conseil général conserve une politique d investissement dynamique Dossier de presse 1ère session extraordinaire Orientations budgétaires 2014 Malgré la hausse des dépenses sociales et grâce à une gestion maîtrisée, Le Conseil général conserve une politique d investissement

Plus en détail

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 Une ambition à 10 ans Le décolletage est l industrie d usinage de pièces de haute précision. Celles-ci sont des

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 AVRIL 2013 DELIBERATION N CR-13/06.158 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de développement qualitatif de

Plus en détail

La Commission des Titres d Ingénieur a adopté la présente décision :

La Commission des Titres d Ingénieur a adopté la présente décision : Décision n 2015/06-06 relative à l accréditation de l École catholique d arts et métiers de Lyon (ECAM Lyon) à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet Dossier A : renouvellement, à compter du 1er

Plus en détail

Territoires Métropolitains Innovants: Technopoles et Pôles de compétitivité Tunis 19 & 20 Juin

Territoires Métropolitains Innovants: Technopoles et Pôles de compétitivité Tunis 19 & 20 Juin Territoires Métropolitains Innovants: Technopoles et Pôles de compétitivité Tunis 19 & 20 Juin Atelier n 5: «Le financement des technopoles et des pôles de compétitivité» Intervention de Madame GONGI Neila

Plus en détail

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement A la demande des commissions locales de l eau (CLE) concernées, l Etablissement devrait assurer en 2015 le rôle de structure

Plus en détail

Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME

Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME Fiche Action 5 : Management des ressources humaines (RH) 1 SOMMAIRE I. PLAN

Plus en détail

FORMATIONS 2014. des salariés et bénévoles. Réseau des centres sociaux et socioculturels des Pays de la Loire

FORMATIONS 2014. des salariés et bénévoles. Réseau des centres sociaux et socioculturels des Pays de la Loire FORMATIONS 2014 des salariés et bénévoles Réseau des centres sociaux et socioculturels des Pays de la Loire Union Régionale centres sociaux et socioculturels des Pays de la Loire Organisme de formation

Plus en détail

Le schéma de mobilité du Département de l Ain. Présentation du 24 novembre 2015 CoTITA Centre-Est

Le schéma de mobilité du Département de l Ain. Présentation du 24 novembre 2015 CoTITA Centre-Est Le schéma de mobilité du Département de l Ain Présentation du 24 novembre 2015 CoTITA Centre-Est PLAN Présentation du contexte Les étapes du schéma de mobilité : Le diagnostic Définition des enjeux Le

Plus en détail

Convention de création d une «PACES» sur le site du Centre Universitaire de la Charente

Convention de création d une «PACES» sur le site du Centre Universitaire de la Charente Convention de création d une «PACES» sur le site du Centre Universitaire de la Charente Vu le code de l éducation ; Vu le code général des collectivités territoriales ; Vu la loi du 7 août 2015 portant

Plus en détail

NOTE DE COMMUNICATION PUBLIQUE D OPÉRATION RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN CCM 3013

NOTE DE COMMUNICATION PUBLIQUE D OPÉRATION RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN CCM 3013 NOTE DE COMMUNICATION PUBLIQUE D OPÉRATION RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN CCM 3013 Volets recherche et culture du premier Contrat de désendettement et de développement SOMMAIRE VOLET RECHERCHE I - LE SECTEUR ET

Plus en détail

Groupe Europe du Réseau CTI

Groupe Europe du Réseau CTI Groupe Europe du Réseau CTI Atelier Mesures PME - 2 avril 2007 1 / 27 1 Partie Les Centres Techniques Industriels Atelier Mesures PME - 2 avril 2007 2 / 27 41, Boulevard des Capucines F- 75002 PARIS Tel:

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES

DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES 1. Structure-Contexte : Ce projet est proposé par le Contrat de Développement Local du Faucigny, en Haute-Savoie. Le CLD est un organe consultatif,

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional de Saint Nazaire Jeudi 9 novembre 2006 Communiqué de presse L Espace Régional de Saint Nazaire en bref Communiqué de presse La

Plus en détail

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche Comité de suivi des programmes européens de la période 2007-2013 Dossier de Presse FSE FEDER FEADER FEP Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement

Plus en détail

3 e Conférence annuelle du Plan France Très Haut Débit

3 e Conférence annuelle du Plan France Très Haut Débit 3 e Conférence annuelle du Plan France Très Haut Débit DOSSIER DE PRESSE Mardi 28 juin 2016, Bercy ÉDITO D EMMANUEL MACRON, MINISTRE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE ET AXELLE LEMAIRE, SECRETAIRE

Plus en détail

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction générale de la recherche et de l innovation Direction générale pour la recherche et l'innovation Direction générale

Plus en détail

I. FORMATION DES ARCHITECTES LIBERAUX : LES DISPOSITIFS DE SOUTIEN EXISTANTS

I. FORMATION DES ARCHITECTES LIBERAUX : LES DISPOSITIFS DE SOUTIEN EXISTANTS Le comité stratégique du Plan Bâtiment du Grenelle a réuni les organisations représentant les entreprises du bâtiment, les architectes, les bureaux d études et les grandes écoles du bâtiment, afin de renforcer

Plus en détail

Signature d une convention entre l Etat, la Collectivité territoriale de Corse et le COPAREF

Signature d une convention entre l Etat, la Collectivité territoriale de Corse et le COPAREF Signature d une convention entre l Etat, la Collectivité territoriale de Corse et le COPAREF Vendredi 22 avril 2016 Dossier de presse Depuis 2012, l un des objectifs du Gouvernement, partagé par les régions

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL ECOLOGIE HUMAINE

MASTER PROFESSIONNEL ECOLOGIE HUMAINE MASTER PROFESSIONNEL ECOLOGIE HUMAINE Mention : Géographie, science de l'espace et du territoire Spécialité : Ecologie humaine : enjeux environnementaux des activités de production et de consommation Contacts

Plus en détail

S implanter en Ille-et-Vilaine!

S implanter en Ille-et-Vilaine! La logistique Idea 35, l agence de développement économique d Ille-et-Vilaine L Ille-et-Vilaine : Barycentre du Grand Ouest La logistique 3 - Mars 2008 1 L Ille-et-Vilaine : votre plateforme pour le Grand

Plus en détail

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 10/03/2016 Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment Les politiques publiques de la performance énergétique et environnementale et l innovation José Caire Directeur Villes

Plus en détail

Agir pour l insertion dans l industrie

Agir pour l insertion dans l industrie Guide pratique Agir pour l insertion dans l industrie 1. Pourquoi un fonds pour l insertion? 2. Comment intervient-il? 3. Qui est éligible à un financement? 4. Quels sont les critères de sélection des

Plus en détail

L expérience. Un levier de transformation des territoires

L expérience. Un levier de transformation des territoires L expérience citoyenne numérique Un levier de transformation des territoires L expérience citoyenne numérique en vidéo L expérience citoyenne numérique de Capgemini améliore par le digital la relation

Plus en détail

Objectif 3 : jeudi 27 janvier 2005 à la Mutualité (Paris 5ème)

Objectif 3 : jeudi 27 janvier 2005 à la Mutualité (Paris 5ème) Objectif 3 : jeudi 27 janvier 2005 à la Mutualité (Paris 5ème) Maison de la Mutualité 9h30-13h Salle Monge 24, rue Saint Victor 75005 Paris - Métro Maubert- Mutualité 1 - Modifications du Complément de

Plus en détail

Journées Alésiennes de l air

Journées Alésiennes de l air Dossier de presse Mars 2015 De la métrologie au traitement Contact presse Lucile Lallié 06 01 20 83 93 lucile.lallie@pole-risques.com twitter.com/polerisques Sommaire Communiqué de presse p. 3 A propos

Plus en détail

ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES?

ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES? ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES? Synthèse En France, la compétitivité des PME, reconnues comme essentielles à la prospérité du pays,

Plus en détail

RETRAVAILLER A 20 ANS

RETRAVAILLER A 20 ANS RETRAVAILLER A 20 ANS RETRAVAILLER EN AVANT POUR LE CHANGEMENT Dossier de Presse Le jeudi 10 novembre 2010 à 17 h 30 Présentation de la nouvelle communication de RETRAVAILLER suivie de la Conférence de

Plus en détail

CAT 037M C.P. P.L. 27 Économie sociale

CAT 037M C.P. P.L. 27 Économie sociale CAT 037M C.P. P.L. 27 Économie sociale Mémoire présenté à la Commission de l aménagement du territoire dans le cadre de consultations particulières et auditions publiques sur le projet de loi n 27 Loi

Plus en détail

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales.

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales. DÉCISION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANCEAGRIMER MEP/SMEF/ Délégation nationale de VOLX. BP 8 25 Rue Maréchal Foch 04130 VOLX Dossier suivi par : Denis Cartier-Millon Tel. : 04.92.79. 34.55 E-mail : denis.cartier-millon@franceagrimer.fr

Plus en détail

Introduire la matière budgétaire comme levier de la réforme est une nouveauté. Surtout lorsqu elle se traduit en actes concrets.

Introduire la matière budgétaire comme levier de la réforme est une nouveauté. Surtout lorsqu elle se traduit en actes concrets. Conférence The Economist le 29 janvier 2003 Intervention d Alain Lambert, ministre délégué au budget et à la réforme budgétaire Quelles innovations budgétaires pour réformer la France? Mesdames, messieurs,

Plus en détail

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS DOSSIER DE PRESSE TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS 2 avril 2012 Ce lundi 2 avril, à l Hôtel du Département à Privas, Pascal

Plus en détail

Railenium, deux ans après

Railenium, deux ans après Mars 2015 1 Railenium, deux ans après Soutenu par l Agence Nationale pour la Recherche ANR sur un principe de soutien de 80M (selon la Convention le 24 mai 2013) IRT de référence de la filière ferroviaire,

Plus en détail

Conférence de presse Ecole Centrale de Nantes Audencia Nantes

Conférence de presse Ecole Centrale de Nantes Audencia Nantes Conférence de presse Nantes Paris, le 25 avril 2013 Photo de l arrêt du Tramway à Nantes qui porte le nom des deux écoles Dossier de presse 25 avril 2013 L École Centrale de Nantes et Nantes se rapprochent

Plus en détail

Innovation Process Présentation de la recherche

Innovation Process Présentation de la recherche Innovation Process Présentation de la recherche Présentation du projet Innovation Process Qui fait partie du projet? : Une équipe pluridisciplinaire (sociologie, gestion, psychologie) de l Ulg, active

Plus en détail

PRÉSENTATION. Un «grand collège» qui continue de se développer!

PRÉSENTATION. Un «grand collège» qui continue de se développer! PRÉSENTATION Un «grand collège» qui continue de se développer! Voilà le titre qui chapeautait la présentation du plan stratégique 2010 2015 que le conseil d administration avait adopté en juin 2010. Deux

Plus en détail

1- Assurer un accès réciproque aux exportateurs et aux investisseurs des deux pays

1- Assurer un accès réciproque aux exportateurs et aux investisseurs des deux pays Déclaration économique franco-japonaise entre le Premier Ministre de la République française, M. François FILLON, et le Premier Ministre du Japon, M. Yasuo FUKUDA A l occasion du 150 ème anniversaire des

Plus en détail

FISEA FONDS D INVESTISSEMENT ET DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN AFRIQUE

FISEA FONDS D INVESTISSEMENT ET DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN AFRIQUE FISEA FONDS D INVESTISSEMENT ET DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN AFRIQUE PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L EMPLOI EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Créé en 2009, le Fonds d investissement et de soutien aux entreprises

Plus en détail

11/07/16 - Séance publique du Conseil départemental des Deux-Sèvres

11/07/16 - Séance publique du Conseil départemental des Deux-Sèvres DOSSIER DE PRESSE 11/07/16 - Séance publique du Conseil départemental des Deux-Sèvres ATTRACTIVITÉ ET ÉCONOMIE, SOUTIEN AU MONDE AGRICOLE, DÉPLOIEMENT NUMÉRIQUE LE DÉPARTEMENT RÉPOND PRÉSENT! Loin d une

Plus en détail

L'HUMANISME MÉTHODOLOGIQUE CONCEPTION ET INGÉNIERIE DU TOURISME TERRITORIAL UNE MUTATION RADICALE

L'HUMANISME MÉTHODOLOGIQUE CONCEPTION ET INGÉNIERIE DU TOURISME TERRITORIAL UNE MUTATION RADICALE SENS ET COHÉRENCES HUMAINES L'HUMANISME MÉTHODOLOGIQUE Roger NIFLE Panneau d'information - Accueil du site - Télécharger le texte au format PDF - Adobe Acrobat Reader CONCEPTION ET INGÉNIERIE DU TOURISME

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DE LA RECHERCHE À L UQAR

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DE LA RECHERCHE À L UQAR RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DE LA RECHERCHE À L UQAR 1. Cadre institutionnel L Université du Québec à Rimouski se distingue par ses choix clairement affirmés, c est-à-dire l adéquation

Plus en détail

Bilan d activité 2015 PAYS DE LA LOIRE

Bilan d activité 2015 PAYS DE LA LOIRE Bilan d activité 2015 PAYS DE LA LOIRE 01. Chiffres Clés 2015 Pays de la Loire......6 02. Le Partenariat Bpifrance / Région Pays de la Loire... 11 SERVIR L AVENIR 03. 04. 05. Activité Financement & Garantie....

Plus en détail

créer de l emploi dans les territoires

créer de l emploi dans les territoires 3 créer de l emploi dans les territoires 3 Créer de l emploi dans les territoires L Économie sociale et solidaire trouve sa force dans les territoires : quartiers urbains, zones rurales, bassins industriels

Plus en détail

La région Pays-de-la-Loire

La région Pays-de-la-Loire La région Pays-de-la-Loire A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La région Pays-de-la-Loire en France Histoire-Géographie 3 e 1 2 Les chiffres-clés de la région Pays-de-la-Loire

Plus en détail

une rationalisation d ampleur inédite

une rationalisation d ampleur inédite Conférence de presse 20 octobre 2015 Dossier de presse Aides aux entreprises et au développement économique à Bruxelles : une rationalisation d ampleur inédite Didier Gosuin Ministre bruxellois de l Economie

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE FONDS POUR L INNOVATION DANS L INDUSTRIE

GUIDE PRATIQUE FONDS POUR L INNOVATION DANS L INDUSTRIE GUIDE PRATIQUE FONDS POUR L INNOVATION DANS L INDUSTRIE 1- POURQUOI UN FONDS POUR L INNOVATION 2- COMMENT INTERVIENT-IL 3- QUI EST ELIGIBLE A UN FINANCEMENT 4- QUELS SONT LES CRITERES DE SELECTION DES

Plus en détail

Conférence de presse de lancement TOULOUSE TECH TRANSFER. Mercredi 25 janvier 2012 à 10h30. Salle Capitulaire de l Université de Toulouse

Conférence de presse de lancement TOULOUSE TECH TRANSFER. Mercredi 25 janvier 2012 à 10h30. Salle Capitulaire de l Université de Toulouse Mercredi 25 janvier 2012 Conférence de presse de lancement TOULOUSE TECH TRANSFER Mercredi 25 janvier 2012 à 10h30 Salle Capitulaire de l Université de Toulouse Contexte Lancé fin 2009 à partir des conclusions

Plus en détail

LE BATIMENT ET LES TRAVAUX PUBLICS

LE BATIMENT ET LES TRAVAUX PUBLICS Janvier 2014 LE BATIMENT ET LES TRAVAUX PUBLICS Service Etudes CCI Indre Le bâtiment et les travaux publics Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LE BATIMENT

Plus en détail

SENIOR INNOV : un nouvel élan pour les cadres seniors Cahier des charges pour un dispositif de formation-action

SENIOR INNOV : un nouvel élan pour les cadres seniors Cahier des charges pour un dispositif de formation-action SENIOR INNOV : un nouvel élan pour les cadres seniors Cahier des charges pour un dispositif de formation-action 29-10-2013 1 SOMMAIRE 1. LES ENJEUX ET FONDAMENTAUX DU PROJET page 3 2. LES OBJECTIFS ET

Plus en détail

ACCORD DU 12 JANVIER 2015

ACCORD DU 12 JANVIER 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3245 Convention collective nationale IDCC : 1501. RESTAURATION RAPIDE ACCORD

Plus en détail

Sommaire. ENM - Cahier Clauses Particulières 15ENM08 - Formation «La conduite du changement» FC Page 2 sur 8

Sommaire. ENM - Cahier Clauses Particulières 15ENM08 - Formation «La conduite du changement» FC Page 2 sur 8 Sommaire GENERALITES ET CONTEXTE DES FORMATIONS... 3 I. NATURE DES PRESTATIONS... 4 II. CONDITIONS D EXECUTION... 4 a) Durée du marché et notification du marché au titulaire... 4 b) Formation «la conduite

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des emplois et des compétences de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. général et Règ. FEDER) Objectif Spécifique Priorité d'investissement (art. 5 Règ. FEDER) Page 1 Axe 3 : Améliorer la compétitivité des entreprises OT 3 : Renforcer

Plus en détail

DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES»

DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES» LES DOSSIERS THEMATIQUES DE L APESA DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES» Juillet 2012 INTRODUCTION : L ACHAT, LEVIER EFFICACE POUR UN DEVELOPPEMENT PLUS DURABLE! La définition précise de ses besoins

Plus en détail

LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE

LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE A. LANCEMENT DE LA DEMARCHE A.1. Contexte Le CEA est situé en plein cœur du Polygone scientifique de Grenoble, à 15 minutes à pied du centre

Plus en détail

LE NOUVEAU TGV ATLANTIQUE 2017 : ANNONCE DES DESSERTES PAYS DE LA LOIRE

LE NOUVEAU TGV ATLANTIQUE 2017 : ANNONCE DES DESSERTES PAYS DE LA LOIRE LE NOUVEAU TGV ATLANTIQUE 2017 : ANNONCE DES DESSERTES PAYS DE LA LOIRE J - 4 3 8 3 +1,5 million de voyageurs attendus Le nouveau TGV Atlantique 2017, c est une promesse de voyage de haute qualité VOYAGER

Plus en détail

Maturation de projets innovants Logiciels et Services numériques

Maturation de projets innovants Logiciels et Services numériques 10 e Appel à projets de Lyon Science Transfert Logiciels et services innovants Contexte Lyon Science Transfert (LST), service de valorisation de l Université de Lyon, accompagne les chercheurs issus des

Plus en détail

LE TEXTE LU FAIT FOI. Cap sur l innovation et la productivité 2

LE TEXTE LU FAIT FOI. Cap sur l innovation et la productivité 2 Allocution de Josée Fortin Directrice générale de Sherbrooke Innopole Chambres de commerce de Sherbrooke et Fleurimont 30 avril 2013 LE TEXTE LU FAIT FOI Cap sur l innovation et la productivité 2 Bonjour,

Plus en détail

Données, faits, chiffres

Données, faits, chiffres Données, faits, chiffres RECHERCHE FORMATION INNOVATION KIT Université du Bade-Wurtemberg et Centre national de recherche de la Communauté Helmholtz www.kit.edu «Avec le KIT, nous rejoignons le groupe

Plus en détail

Contribution de la CPCA au diagnostic territorial

Contribution de la CPCA au diagnostic territorial Contribution de la CPCA au diagnostic territorial NB : Ce travail a été réalisé en interne par les équipes techniques de la CPCA Introduction La CPCA Picardie rassemble depuis 2001 les quinze grandes coordinations

Plus en détail

TRANSPORT POUR LES JEUX OLYMPIQUES

TRANSPORT POUR LES JEUX OLYMPIQUES ATHENES LA RESTRUCTURATION DU RESEAU DE TRANSPORT POUR LES JEUX OLYMPIQUES Mots clés : Intégration des systèmes de transport ; Planification ; Politique environnementale ; Projets de transports publics

Plus en détail

Animations Ligne Baie

Animations Ligne Baie Animations Ligne Baie Des animations dans le train ou autour des gares pour découvrir la baie du Mont St Michel Présentation de l appel à projets 2014 Une initiative des Régions Basse-Normandie et Bretagne

Plus en détail

LOGEMENT SOCIAL. Politique régionale en matière de logement social

LOGEMENT SOCIAL. Politique régionale en matière de logement social LOGEMENT SOCIAL Politique régionale en matière de logement social 1 700 000 à 800 000 nouveaux arrivants à l horizon 2030 sur l ensemble de la région, Face à des enjeux prégnants soit un besoin prévisionnel

Plus en détail

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les artisans et entreprises prêts à travailler en groupement

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les artisans et entreprises prêts à travailler en groupement Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les artisans et entreprises prêts à travailler en groupement Enjeux énergétiques de l habitat - Le secteur du bâtiment est

Plus en détail

master métiers de la communication

master métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Communication et Développement des Territoires master 1 - master 2 objectifs de la formation

Plus en détail

LE BUDGET DE SCIENCES PO EN 13 QUESTIONS

LE BUDGET DE SCIENCES PO EN 13 QUESTIONS Printemps 2003 LE BUDGET DE SCIENCES PO EN 13 QUESTIONS FONDATION NATIONALE DES SCIENCES POLITIQUES / INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE PARIS 27, RUE SAINT-GUILLAUME 75337 PARIS CEDEX 07. TEL : +33 (0)1

Plus en détail