Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques."

Transcription

1 Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques. Docteurs Marie-Laure Camp (biologiste), Anastasie Lymperopoulou (gynécologue- obstétricienne), Définition : et Marie-Dominique Ghnassia. L AMP désigne un ensemble de pratiques techniques pour une approche palliative de l infécondité en éliminant non sa cause mais le symptôme qui est l absence de grossesse menée à terme. Le médecin se trouve dans une démarche «reproductive» qui a pour objet la conception d un être humain. Modalités techniques : Il existe deux grandes catégories de techniques d AMP avec des variantes et des évolutions qui les ont améliorées. Chacune a des indications particulières. L insémination Artificielle : solution déjà ancienne. Le sperme est déposé à l orifice du col de l utérus (insémination intra cervicale) ou dans l utérus (Insémination intra utérine), la fécondation se produit dans le corps de la femme qui apporte les ovocytes. Le sperme du conjoint peut être utilisé si le spermogramme est normal : l insémination intra-utérine (IIU) étant réalisée chez une femme fertile dont les trompes sont perméables mais qui présente un problème de glaire cervicale. Cette technique peut être aussi utilisée si le couple présente un cas d infertilité inexpliquée. L insémination artificielle peut faire appel au sperme d un donneur en cas d infertilité masculine (on parle alors d IAD) : dans ce cas on utilise deux paillettes de sperme qui vont être décongelées avec sélection des spermatozoïdes par centrifugation. Il y a toujours stimulation de l ovulation avant insémination. A noter que des banques de sperme étrangères proposent sur internet l achat de sperme congelé avec description des caractéristiques des donneurs et photos de ceux ci: certaines femmes vont les utiliser pour une injection intra vaginale artisanale avec tous les risques que cela peut comporter (absence possible de tout contrôle sanitaire concernant le donneur). La fécondation in Vitro (FIV) : La femme subit une stimulation hormonale qui permet l extraction de plusieurs ovocytes par ponction transvaginale echoguidée sous anesthésie parfois générale le plus souvent locale. La fécondation extracorporelle s opère ensuite en laboratoire et le ou les embryons qui en résultent sont implantés dans l utérus. Cette technique est proposée en cas d obstruction tubaire, d endométriose, de dysovulation ou d échecs d insémination intra utérine. Le sperme utilisé peut être celui du conjoint ou celui d un donneur.

2 Une variante technique de la FIV consiste à féconder l ovocyte par microinjection d un spermatozoïde : c est l Intra Cytoplasmic Sperm Injection (ICSI) qui est utilisée en cas d altérations des paramètres spermatiques du conjoint. Le succès de l ICSI est indépendant de la qualité du spermogramme mais dépend étroitement du nombre et de la qualité des ovocytes ou du défaut d implantation dans l utérus. Cette technique prise en charge à 100% par la Sécurité sociale Française, comme tout traitement de l infertilité, coûte environ 100 fois plus que l IAD aux USA (10000 dollars contre 100) Dans certains cas il est nécessaire de recourir aux dons d ovocytes : cette possibilité existe depuis plus de 25 ans en France, elle concerne les femmes qui présentent une agénésie gonadique, une insuffisance ovarienne définitive liée à une ménopause précoce, une castration chirurgicale, une chimiothérapie pour un cancer dont elles ont guéri. La donneuse appariée à la receveuse doit recevoir un traitement stimulant l ovulation tandis que la receveuse reçoit un traitement hormonal substitutif pour maturation de l endomètre permettant à la réimplantation de se faire dans de bonnes conditions. Les ovocytes prélevés chez la donneuse seront fécondés par le sperme du conjoint de la receveuse donnant lieu à des embryons qui seront transférés après contrôles biologiques dans l utérus de la receveuse soit à l état «frais» soit après congélation. La receveuse suivra le traitement substitutif hormonal jusqu à la constatation d une sécrétion placentaire satisfaisante (contrôlée par des dosages plasmatiques) ce qui permet la réduction progressive du traitement au deuxième mois de grossesse. Qui peut bénéficier de l AMP en France? L AMP est réservée aux couples hétérosexuels, en âge de procréer : la sécurité sociale a fixé à 43 ans pour les femmes l âge maximum du remboursement, l âge des hommes est de 65ans. Ces couples doivent faire la preuve d une vie commune sans durée minimum depuis la nouvelle loi de Bioéthique de Le recours à l AMP est indiqué : - en cas d infertilité du couple : absence de grossesse spontanée après deux ans de rapports non protégés, - pour ne pas transmettre une maladie génétique grave à l enfant (maladie dominante présente chez l un des conjoints ou maladie récessive chez les deux sont concernées en particulier la Mucoviscidose, la myopathie de Duchenne, les maladies de l hémoglobine.) - pour ne pas transmettre une maladie sexuellement transmissible à son conjoint : VIH, Hépatite B, Hépatite C. Les risques liés à l AMP concernent essentiellement les femmes : A court terme : Risques liés au traitement de stimulation hormonal avec un risque d hyperstimulation en réponse à ce traitement : création d un troisième secteur, et risque de thromboses nécessitant l interruption de la stimulation et la mise sous traitement anticoagulant adapté. Apparition de kystes fonctionnels. Risques de torsion d annexes. - Risques de grossesse extra utérine

3 - Risque chirurgical lié à la ponction ovocytaire echoguidée : formation de brides péritonéales, lésions viscérales, très rares cas d infections - Risque lié au mode d anesthésie (10% seulement d AG) - Risque de grossesses multiples, mais actuellement en France 1,7 embryons sont implantés en moyenne ce qui aboutit à environ 12% de grossesses gémellaires. - Certaines dysgénésies gonadiques présentent un risque obstétrical majeur menaçant le pronostic vital en raison de malformations cardiovasculaires méconnues ou sous estimées : il est donc nécessaire de peser le risque obstétrical au moment de l indication d une AMP avec don d ovocytes. A moyen terme : Les prises de poids et troubles du cycle observés après les tentatives de FIV rentrent dans l ordre en 3 à 4 mois. A long terme : Cancer du sein : les femmes infertiles ont un risque plus élevé que la population générale mais il n y aurait pas de majoration par les traitements de l infertilité. Cancer de l ovaire : augmentation du risque en cas d infertilité prolongée (5 ans) et d endométriose (ovarienne et plus de 10 ans) mais pas d augmentation de ce risque avec les traitements de l infertilité. Cependant le citrate de clomifène inducteur de l ovulation a pu être mis en cause dans certaines études. Pour les Enfants : - Risques de prématurité, de petit poids de naissance, de mortalité périnatale augmentée, risques liés à la gémellarité. - On a également observé un taux plus important de malformations majeures : cardiopathies, malformations urogénitales chez les garçons, excès de syndromes génétiques comme le rétinoblastome. Ceci est vérifié quelle que soit la technique utilisée : IIU, FIV classique, ICSI, transfert d embryon après décongélation. Les manipulations in vitro ne seraient donc pas en cause dans le sur risque malformatif, mais les stimulations ovariennes ou encore l infertilité elle-même pourraient être responsables. Quelques chiffres : En 2010 il y a eu tentatives d AMP et enfants nés de ces tentatives soit 2,7% des enfants nés en France durant cette année ( ). 95% des tentatives se font en intra conjugal avec gamètes de l homme et de la femme du couple concerné, dans 5% des cas il y a recours à un donneur ou donneuse.

4 Nouvelle Possibilité : Depuis 2011 il est possible de congeler rapidement des ovocytes : c est la Vitrification ovocytaire : elle peut être proposée aux patientes en âge de procréer et devant recevoir un traitement potentiellement stérilisant. Elle est également proposée aux donneuses d ovocytes qui parallèlement à leur don peuvent conserver un certain nombre d ovocytes vitrifiés pour leur usage personnel de façon à préserver leur procréation future. Elle ne présente pas de complications pour les grossesses à venir. ETHIQUE et Réglementation en France : de nombreuses questions ont été soulevées en février 2011 lors de la révision des lois de bioéthique qui se font tous les 5ans. De nouvelles questions sont apparues avec le «Mariage pour tous». Les techniques d AMP sont réalisées dans des centres spécialisés agréés, certifiés et régulièrement contrôlés. Le don de gamètes reste anonyme et gratuit. Il est réalisé après entretiens médicaux et psychologiques, en particulier pour les donneuses d ovocytes (de façon à déceler des pressions éventuelles de leur entourage) qui vont également recevoir des informations détaillées sur la procédure les concernant et ses risques ; le consentement est recueilli par écrit et révocable à tout moment jusqu à utilisation des gamètes. La sélection des donneurs et donneuse est très stricte après bilans clinique et biologique. Il n est plus exigé que les donneurs ou donneuses aient procréé avant de faire un don. Les donneuses d ovocytes sont intégralement remboursées de leurs frais sur présentation de justificatifs. Il est nécessaire de consentir devant un juge ou un notaire à l AMP avant de recourir à un donneur. Le nombre d enfants issus du don d un même donneur est limité à 10. A noter que 2 enfants au maximum sont issus du don d une même donneuse. Un dispositif de suivi de la santé des donneuses a été mis en place. Le double don de gamètes est interdit. L AMP post mortem reste interdite (utilisation de paillettes de sperme congelé ou transfert d embryons surnuméraires après décès du conjoint). Il n y a pas de limitation du nombre d embryons à créer : il reste de nombreux embryons surnuméraires dans les cuves d azote des centres d AMP : en 2009 l Agence de Biomédecine a reporté embryons congelés (avec une augmentation prévue de par an) dont 16% sans projet de grossesse soit embryons que les «parents» peuvent demander de détruire mais qu ils peuvent aussi donner à d autres couples (ceci se réalise surtout lorsque l embryon est issu d un don d ovocytes) ou donner pour la recherche. Le Diagnostic Pré Implantatoire (DPI) pour détection de maladies héréditaires graves et des anomalies chromosomiques est possible avec des techniques de plus en plus performantes mais strictement interdit sans indication médicale et en particulier pour la détermination du sexe. Par ailleurs la circulaire récente adressée aux gynécologues les menaçant de 5 ans de prison et de euros d amende si ils indiquent à leurs patientes une adresse de centre d AMP à l étranger a de quoi surprendre quand on sait que la Sécurité Sociale prend en charge à hauteur de 1600 euros le don d ovocytes effectué en Europe. La Gestation pour autrui (GPA) est interdite : Elle existait avant 1991 avec des associations qui servaient d intermédiaires : la filiation donnait lieu à une manipulation du système légal : enfant abandonné par la mère porteuse à la naissance, reconnaissance anténatale par le père qui emmenait l enfant vivre à son domicile dès la naissance puis adoption plénière par son épouse.

5 La cour de cassation a interdit cette pratique après le procès de l Association Alma Mater. Les raisons invoquées : détournement d adoption, incitation à l abandon d enfant, entrave aux principes d indisponibilité du corps humain et de l état des personnes. En effet, la GPA consiste en un transfert d embryon dans l utérus d une femme volontaire pour assumer grossesse et accouchement. Elle permet de pallier les infertilités d origine utérines : utérus absent ou non fonctionnel. La GPA est interdite également en Italie, Espagne, Suisse, Allemagne. Elle est légalisée dans plus de la moitié des Etats-Unis (Californie..), au Canada, en Grèce, Argentine, Israël, Ukraine, Inde, Royaume Uni. Elle est pratiquée, sans législation, en Belgique, Pays Bas, Finlande, Danemark Il est à noter que la GPA autorisée sans encadrement strict de la loi, peut donner lieu à des dérives telles que refus de remettre l enfant au couple d intention, mise aux enchères du bébé, gestantes rejetées par leur entourage, indemnités dérisoires pour les gestantes, intermédiaires florissants La gestante doit être consciente des risques qu elle encourt comme dans toute grossesse. Par ailleurs se pose la question de son investissement affectif : soit elle se désinvestit de sa maternité et le fœtus sera privé des liens qui se tissent habituellement in utero, soit elle vit sa grossesse de manière altruiste et s attache au fœtus ce qui peut être source de risques psychiques pour elle-même. Comment oublier le rôle des facteurs extérieurs qui peuvent influer sur la formation de l enfant par la transmission placentaire? L épigénèse ne peut être gommée (Jean Didier Vincent) Comment gérer la possibilité d une malformation fœtale entrainant une interruption médicale de grossesse et la souffrance en résultant? Que dire d une non-conformité aux normes des parents d intention? On comprend qu il est particulièrement difficile de banaliser ce geste qui n est pas équivalent aux autres techniques d AMP. Avènement de l AMP pour des raisons autres que médicales avec utilisation de ces techniques pour «infertilité sociale» : jusqu où peut on aller? Le Pr François Olivennes, spécialiste de l AMP, indique que l on s est affranchi du rôle de censeur que jouait la nature d où l incroyable désir d enfant qui s exprime. Le médecin peut apporter son aide à la procréation, mais il doit en faire bon usage et examiner chaque cas en sachant dire «non» (enfants de vieillards, enfants presque orphelins avant leur naissance, couples sans relations sexuelles où la prescription ne peut être que «faire l amour le plus souvent possible») Le Comité Consultatif National d Ethique (CCNE) présidé par le Professeur Jean Claude Ameisen doit donner son avis, à la demande du Président de la République, sur l accès aux techniques d AMP pour ce qui n est plus une indication médicale mais bien une demande pour «convenances personnelles». Les Etats généraux du CCNE sur ce sujet sont prévus pour le début de l année Il apparait actuellement que le «droit à l enfant» prime trop souvent sur le «droit de l enfant». Il est donc indispensable de réfléchir à toutes les conséquences d une décision qui concerne en priorité les enfants qui en seront issus.

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples receveurs L accueil d embryons Sommaire Du couple donneur au couple receveur 3 L accompagnement médical et l encadrement juridique de

Plus en détail

Anomalies génétiques DPI ou DPN?

Anomalies génétiques DPI ou DPN? Anomalies génétiques DPI ou DPN? Alexandra Benachi, Frédéric Lamazou, Muriel Flis-Trèves, Nelly Frydman, Julie Steffann Hôpital Antoine Béclère, Hôpital Necker-Enfants Malades Diagnostic prénatal Le DPN

Plus en détail

GENESIS. L autoconservation ovocytaire devrait être autorisée

GENESIS. L autoconservation ovocytaire devrait être autorisée GENESIS L autoconservation ovocytaire devrait être autorisée Chef du service de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction à Sèvres depuis juillet 1992 puis, depuis mars 2015, du Centre hospitalier

Plus en détail

LA PROCREATION (AMP) L1 Novembre 2009

LA PROCREATION (AMP) L1 Novembre 2009 ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) Pr Claudine Mathieu L1 Novembre 2009 Art. L. 152-1. - L'assistance médicale à la procréation s'entend sentend des pratiques cliniques et biologiques permettant

Plus en détail

L AMP Assistance médicale à la procréation

L AMP Assistance médicale à la procréation L AMP Assistance médicale à la procréation Introduction 14% des couples Le délai nécessaire à concevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine

Plus en détail

Quelques définitions

Quelques définitions L AMP Introduction 14% des couples Le délai nécessaire àconcevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine 20% sont d origine masculine 40% des

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation

Assistance médicale à la procréation Assistance médicale à la procréation Principaux aspects biologiques, médicaux et éthiques Session IDE2 Septembre 2009 Boudarias Lionnel (Int.GO) Le langage courant utilise certains termes à tort et à travers

Plus en détail

Problèmes éthiques posés par l Assistance Médicale à la Procréation. Dominique LE LANNOU Biologie Reproduction -CECOS

Problèmes éthiques posés par l Assistance Médicale à la Procréation. Dominique LE LANNOU Biologie Reproduction -CECOS Problèmes éthiques posés par l Assistance Médicale à la Procréation Dominique LE LANNOU Biologie Reproduction -CECOS Avril 2011 Procréation impossible 15% des couples consultent pour stérilité 5% auront

Plus en détail

L Agence de la Biomédecine

L Agence de la Biomédecine L Agence de la Biomédecine Organisation, missions et AMP Françoise MERLET Agence de la biomédecine francoise.merlet@biomedecine.fr Loi de bioéthique du 06 août 2004 l Agence de la biomédecine Une nouvelle

Plus en détail

La fertilité du couple

La fertilité du couple 28/04/2016 LANDRY Marie D1 CR : BOUACHBA Amine Hormonologie & Reproduction Pr Jean-Marie GRILLO 10 pages HORMONOLOGIE REPRODUCTION La fertilité du couple Plan La fertilité du couple A. Quelques définitions

Plus en détail

PEDIATRES 72000 Le Mans

PEDIATRES 72000 Le Mans CENTRE D'ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (A.M.P.) CLINIQUE DU TERTRE ROUGE Tél: 02 43 78 58 58 Site internet: polesantesud.fr 62, RUE DE GUETTELOUP (fax: 02 43 78 58 63) 72000 LE MANS DOSSIER I.A.C.

Plus en détail

LA FECONDATION IN VITRO (FIV)

LA FECONDATION IN VITRO (FIV) LA FECONDATION IN VITRO (FIV) Le site du Docteur Jean-Jacques BENSAID Gynécologue-Obstétricien Adresse du site : www.docvadis.fr/jean-jacques-bensaid Il s agit là encore d une PMA, qui comme les techniques

Plus en détail

Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter.

Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter. Nous allons faire un bilan de fertilité Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter. Fécondité et fertilité, est-ce la même chose? Ces deux mots

Plus en détail

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Text LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Contraception, contragestion, procréation médicalement assistée, bioéthique La régulation des naissances La régulation des naissances! Contraception : ensemble des moyens

Plus en détail

L AMP et l adoption. Analogies et différences Controverses. Agence française de l adoption - 10 décembre 2009

L AMP et l adoption. Analogies et différences Controverses. Agence française de l adoption - 10 décembre 2009 L AMP et l adoption Analogies et différences Controverses Agence française de l adoption - 10 décembre 2009 L AMP Le cadre juridique La loi du 6 août 2004 relative à la bioéthique - mise en place de l

Plus en détail

«Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles

«Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles «Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles Plan Définition Historique Technique Modalités pratiques Mise en perspective Conclusions Social freezing: Définition Congélation

Plus en détail

AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI

AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI Le site du Docteur Philippe WEBER Adresse du site : www.docvadis.fr/philippe-weber Validé par le Comité Scientifique Fertilité Plus de

Plus en détail

NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE

NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE 650 000 enfants naissent chaque année en France, tandis que le pays déplore 530 000 décès. Le différentiel entre émergence et effacement est étroit.

Plus en détail

Chapitre 3 : La maîtrise de la procréation

Chapitre 3 : La maîtrise de la procréation Chapitre 3 : La maîtrise de la procréation La fécondation et le début de grossesse La fécondation La fécondation et le début de grossesse Chapitre 3 : La maîtrise de la procréation I. Une sexualité sans

Plus en détail

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Introduction La maitrise de la procréation et L assistance médicale à la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles

Plus en détail

Plateforme régionale de préservation de la fertilité

Plateforme régionale de préservation de la fertilité Plateforme régionale de préservation de la fertilité Christine Denoual-Ziad Annie Benhaim denoualziad-c@chu-caen.fr benhaim-a@chu-caen.fr En 2008, 7641 nouveaux cas annuels sont diagnostiqués chez l homme

Plus en détail

L ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION Principaux aspects éthiques, cliniques et biologiques Dr Aline Papaxanthos

L ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION Principaux aspects éthiques, cliniques et biologiques Dr Aline Papaxanthos L ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION Principaux aspects éthiques, cliniques et biologiques Dr Aline Papaxanthos Service de Biologie de la Reproduction - CECOS Maternité-Pellegrin-CHU de Bordeaux L AMP:

Plus en détail

CENTRE A.M.P. DU TERTRE ROUGE

CENTRE A.M.P. DU TERTRE ROUGE ,, Vous êtes certains que tous les éléments précédents sont à jour, c'est-à-dire que : - vos 100% TS sont toujours valables (regarder les dates). 3 mois avant l échéance, penser à en parler à votre gynécologue

Plus en détail

LA CONGELATION D OVOCYTES MATURES, IMMATURES ET D EMBRYONS

LA CONGELATION D OVOCYTES MATURES, IMMATURES ET D EMBRYONS LA CONGELATION D OVOCYTES MATURES, IMMATURES ET D EMBRYONS 1ére journée régionale en préservation de la fertilité 25 janvier 2014 C JIMENEZ Service Biologie de la reproduction CECOS Pôle O.R.G Centre Aliénor

Plus en détail

L accueil d embryons. Les aspects organisationnels Françoise MERLET

L accueil d embryons. Les aspects organisationnels Françoise MERLET L accueil d embryons Les aspects organisationnels Françoise MERLET 1 Qu est-ce que l accueil d embryons? Une AMP à part entière comportant 2 volets Le don d embryons L accueil d embryons Concernant les

Plus en détail

20 octobre 1983 à Marseille Docteurs Sacha Geller, Roland Dajoux et Maître Gilbert Collard

20 octobre 1983 à Marseille Docteurs Sacha Geller, Roland Dajoux et Maître Gilbert Collard GESTATION POUR AUTRUI LA LOI EN ISRAEL mars 1996 Docteur Roland DAJOUX Gynécologue. Etti SAMAMA Ministère de la Santé. Jérusalem 20 octobre 1983 à Marseille Docteurs Sacha Geller, Roland Dajoux et Maître

Plus en détail

Collège de Gynécologie CVL

Collège de Gynécologie CVL LE DON D OVOCYTES EN FRANCE ML Couet praticien hospitalier, service de médecine et biologie de la reproduction, CHU Tours IL PEUT ETRE INDIQUE EN CAS D absence ou d épuisement du capital folliculaire D

Plus en détail

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Validé par le Dr Lavoué Épidémiologie - Prévalence des couples infertiles : 15 % - Prévalence des couples stériles : 4 % Dé nition

Plus en détail

UNITE D AIDE MEDICALE A LA PROCREATION ( A.M.P. )

UNITE D AIDE MEDICALE A LA PROCREATION ( A.M.P. ) UNITE D AIDE MEDICALE A LA PROCREATION ( A.M.P. ) CLINIQUE DU TERTRE ROUGE LABORATOIRE DE L AVENUE DE GAULLE Madame, Monsieur Vous avez déjà réalisé une tentative de Fécondation In Vitro, et vous souhaitez

Plus en détail

Procréation par don de spermatozoïdes: Indications et Résultats

Procréation par don de spermatozoïdes: Indications et Résultats Procréation par don de spermatozoïdes: Indications et Résultats Création du premier CECOS : Professeur G. DAVID = CECOS Bicêtre en 1973 L objectif était double : - aider les couples stériles qui le choisissaient

Plus en détail

Qu est-ce que la fécondation In Vitro?

Qu est-ce que la fécondation In Vitro? CHT de Nouméa Laboratoire d Assistance Médicale à la Procréation 78 rue du 18 juin Magenta 98800 Nouméa Tél. 25 67 34 Fax 25 68 81 Madame, Monsieur, Vous allez commencer prochainement un traitement de

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA)

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Historique 25 juillet 1978 : Naissance du premier bébé éprouvette en Angleterre 24 février 1982 : Naissance du premier bébé éprouvette

Plus en détail

INFERTILITÉ I. DÉFINITION II. LES FACTEURS QUI INFLUENCENT LA FERTILITÉ. 1 Age. 2 Maladies génétiques

INFERTILITÉ I. DÉFINITION II. LES FACTEURS QUI INFLUENCENT LA FERTILITÉ. 1 Age. 2 Maladies génétiques INFERTILITÉ Docteur Jeanine OHL, CMCO - SIHCUS, Schiltigheim) I. DÉFINITION Il est d usage de parler d infertilité lorsqu un couple n a pas réussi à concevoir après un an de rapports non protégés. En effet,

Plus en détail

LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS. Offrir des spermatozoïdes. à un couple qui ne peut pas avoir d enfants,

LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS. Offrir des spermatozoïdes. à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, Établissement relevant du ministère de la santé LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS Offrir des spermatozoïdes à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, c est lui faire un cadeau

Plus en détail

La gestation pour autrui en Belgique

La gestation pour autrui en Belgique La gestation pour autrui en Belgique CHU Saint-Pierre, Bruxelles Dr Marie-Laure GUSTIN (psychiatre) Dr Candice AUTIN (gynéco-obstétricienne) Colloque CLARA Paris, 13 novembre 2010 - Française de 27 ans

Plus en détail

Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle

Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Avant la séance [youtube https://www.youtube.com/watch?v=orlubkbwdw8&w=420&h=315] A l'aide de la vidéo, construire une frise

Plus en détail

Thérapeutique en Stérilité

Thérapeutique en Stérilité Université Paris-Sud Diplôme Universitaire Thérapeutique en Stérilité Mars ou Avril 2007 (dates non encore déterminées) Lieu de l enseignement Hôpital Antoine Béclère Amphithéâtre de la Faculté 157, rue

Plus en détail

Don d ovocytes. Qu est-ce que c est?

Don d ovocytes. Qu est-ce que c est? Don d ovocytes Qu est-ce que c est? Depuis la loi de bioéthique du 29 juillet 1994, le don d'ovocytes et le transfert d'embryons ont donné aux femmes un moyen d être enceintes et donner naissance à un

Plus en détail

Fécondation In Vitro (FIV / ICSI)

Fécondation In Vitro (FIV / ICSI) Fécondation In Vitro (FIV / ICSI) Définition La fécondation in vitro (FIV) est une technique de procréation médicalement assistée (PMA) qui consiste à féconder un ovocyte (ou gamète féminin) par un spermatozoïde

Plus en détail

PMA et médecine générale Dr Jacques CAPRASSE Chef de Service de Gynécologie-Obstétrique - CHA Libramont

PMA et médecine générale Dr Jacques CAPRASSE Chef de Service de Gynécologie-Obstétrique - CHA Libramont PMA et médecine générale Dr Jacques CAPRASSE Chef de Service de Gynécologie-Obstétrique - CHA Libramont Face à un problème d infertilité 3 grandes questions : Existe-t-il réellement un problème d infertilité?

Plus en détail

quels examens chez la femme?

quels examens chez la femme? Notre médecin nous conseille un bilan pour infertilité : quels examens chez la femme? Vous avez consulté votre médecin généraliste ou votre gynécologue et vous avez convenu ensemble qu un bilan d infertilité

Plus en détail

CATALOGUE DES ACTES DU SERVICE DE BIOLOGIE DE LA REPRODCUTION-CECOS

CATALOGUE DES ACTES DU SERVICE DE BIOLOGIE DE LA REPRODCUTION-CECOS Page : 1/12 TABLEAU DES EVOLUTIONS INDICE DATE D'APPLICATION MOTIF 01 Avril 2011 Création 02 Mars 2012 Modification : BHN Participants du groupe d'élaboration : Dr PAPAXANTHOS A. - Pr JIMENEZ C. - Dr SOULA

Plus en détail

Préservation de la fertilité. Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris

Préservation de la fertilité. Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris Préservation de la fertilité Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris Préservation de la fertilité n Nécessaire quand risque d infertilité

Plus en détail

Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant

Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant Recommandations pour la pratique clinique Prise en charge du couple infertile Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant Sophie Bringer-Deutsch Joelle Belaisch-Allart, Annick Delvigne

Plus en détail

Benguy. Et la biologie dans tout ça?

Benguy. Et la biologie dans tout ça? Benguy Et la biologie dans tout ça? 2 2 Ces quelques pages n ont pas été écrites d un trait ni même en quelques jours. La première d entre elles date des années 1970. Le tout s étale donc sur plus de trente

Plus en détail

Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP)

Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Tps Normal : 40 min Indication : - absence de grossesse après un an de rapports sexuels réguliers (au moins 3 par semaine) non protégés

Plus en détail

CENTRE D'ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (A.M.P.) DOSSIER FIV N 2-3 - 4 (entourer) PRATICIENS DU CENTRE GYNECOLOGUES AGREES

CENTRE D'ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (A.M.P.) DOSSIER FIV N 2-3 - 4 (entourer) PRATICIENS DU CENTRE GYNECOLOGUES AGREES CENTRE D'ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (A.M.P.) CLINIQUE DU TERTRE ROUGE Tél: 02 43 78 58 58 Site internet: polesantesud.fr 62, RUE DE GUETTELOUP (fax: 02 43 78 58 63) 72000 LE MANS DOSSIER FIV

Plus en détail

L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le

L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le APPAREIL GENITAL MASCULIN L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le médecin andrologue est le spécialiste de l andrologie. Les principaux organes de l appareil

Plus en détail

L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement

L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement CHAPITRE 1 EXAMEN GYNÉCOLOGIQUE Hors programme de l ECN. I. INTRODUCTION L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement : interrogatoire ; palpation abdominale ; examen sous spéculum,

Plus en détail

Table des matières. N 21. Examen prénuptial...9 Définition...10 L entretien...10 Examen clinique...11 Biologie...11 Prévention...11 QRM...

Table des matières. N 21. Examen prénuptial...9 Définition...10 L entretien...10 Examen clinique...11 Biologie...11 Prévention...11 QRM... Table des matières N 21. Examen prénuptial...9 Définition...10 L entretien...10 Examen clinique...11 Biologie...11 Prévention...11 QRM...12 N 22. Grossesse normale...13 Diagnostiquer une grossesse...14

Plus en détail

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance ENDOMETRIOSE ET INFERTILITE Dr. Michel CANIS On admet classiquement que 20 à 50 % des patientes qui consultent pour une infertilité ont une endométriose et que 30 à 40 % des patientes qui ont une endométriose

Plus en détail

Problématique: Quelles sont les différentes méthodes contraceptives et quels sont leurs modes d action?

Problématique: Quelles sont les différentes méthodes contraceptives et quels sont leurs modes d action? Partie 2 Sexualité et procréation Chapitre 1 Les méthodes de contraception La connaissance des mécanismes de la reproduction a permis, depuis les années 1950, le développement de la contraception. On regroupe

Plus en détail

ETHIQUE DE LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE (PMA)

ETHIQUE DE LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE (PMA) FACULTE DE MEDECINE D ORAN MODULE D EHIQUE MEDICALE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 Dr AYADI. N ETHIQUE DE LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE (PMA) I / INTRODUCTION : La procréation médicalement assistée

Plus en détail

Docteur, je voudrais un bébé!

Docteur, je voudrais un bébé! Dr Martine Philippe Claude-Annie Duplat Docteur, je voudrais un bébé! Deuxième édition Groupe Eyrolles 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54858-7 Groupe Eyrolles Table des matières Avertissement..............................................

Plus en détail

DESU DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION ONCOFERTILITE. Année universitaire

DESU DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION ONCOFERTILITE. Année universitaire DESU DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION ONCOFERTILITE Année universitaire 2016-2017 1 ère semaine : «Physiologie et pathologie de la reproduction» Janvier 2017 Amphi OLMER Hôpital de la Conception LUNDI ACCUEIL

Plus en détail

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de l ICSI

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de l ICSI D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n Les différentes phases de l ICSI L e s d i f f é r e n t e s p h a s e s d e l I C S I Madame, Monsieur, Vous allez

Plus en détail

~ 98 ~ ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION ET DIAGNOSTIC PRENATAL

~ 98 ~ ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION ET DIAGNOSTIC PRENATAL ~ 98 ~ ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION ET DIAGNOSTIC PRENATAL ~ 99 ~ 4.5 Assistance médicale à la procréation (AMP) et diagnostic prénatal (DPN) 4.5.1 Assistance Médicale à la Procréation (AMP) L

Plus en détail

Indications reconnues : Anovulation (SOPK) Dysovulation (Phase lutéale courte, endomètre inadéquat )

Indications reconnues : Anovulation (SOPK) Dysovulation (Phase lutéale courte, endomètre inadéquat ) Dr Geoffroy ROBIN Ensemble des procédures médicales permettant: la conception in vitro, le transfert embryonnaire, l insémination artificielle, Réponse à la demande d un couple ainsi que toutes les techniques

Plus en détail

PACES - Année 2014-2015

PACES - Année 2014-2015 PACES - Année 2014-2015 UE 7 : Santé Société Humanité Concours blanc du 13 avril 2015 Durée de l épreuve : 2 heures Nom : Prénom : Numéro d anonymat : Vous disposez de deux documents : Ce fascicule comportant

Plus en détail

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2012, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ces activités. Les

Plus en détail

1- Module : «Aspects épidémiologiques et économiques de l infertilité du couple»

1- Module : «Aspects épidémiologiques et économiques de l infertilité du couple» Le CEC de Médecine de la Reproduction a été lancé depuis l année scolaire 2007/2008. C est le seul diplôme tunisien qui traite de ce sujet. Le public cible : - Les Résidents en, urologie, endocrinologie

Plus en détail

CORPS HUMAIN ET SANTE (3)

CORPS HUMAIN ET SANTE (3) CORPS HUMAIN ET SANTE (3) Sexualité et procréation (suite) Bases biologiques du plaisir Des études en laboratoire ont montré que la satisfaction procurée par différents comportements incite certains animaux

Plus en détail

Don de gamètes Des parcours médicalement et juridiquement encadrés pour les donneurs et les couples receveurs

Don de gamètes Des parcours médicalement et juridiquement encadrés pour les donneurs et les couples receveurs Fiche 1 Don de gamètes Des parcours médicalement et juridiquement encadrés pour les donneurs et les couples receveurs Pour certains couples confrontés à une difficulté pour concevoir, le don de gamètes

Plus en détail

IIU : Insémination Intra-Utérine

IIU : Insémination Intra-Utérine Ils consistent à isoler les spermatozoïdes et les ovocytes avant leur mise en fécondation. L'isolement des spermatozoïdes et du liquide séminal est indispensable pour les inséminations (IIU) comme la Fécondation

Plus en détail

Infertilité et procréation assisté

Infertilité et procréation assisté Infertilité et procréation assisté 02.12.2008 2 décembre 2008 Définitions La fertilité est une potentialité La fécondité est un fait (avoir un enfant) L infécondité (ou infertilité) est la difficulté pr

Plus en détail

Devenir parents, l aventure d une vie. Grâce à la procréation médicalement assistée (PMA)

Devenir parents, l aventure d une vie. Grâce à la procréation médicalement assistée (PMA) Devenir parents, l aventure d une vie Grâce à la procréation médicalement assistée (PMA) La vie contrarie parfois vos plus beaux projets La décision de fonder une famille est un projet primordial pour

Plus en détail

Bilan d activité AMP CMCO 2012

Bilan d activité AMP CMCO 2012 Bilan d activité AMP CMCO 2012 La 8ème journée d Infertilité d Alsace 20 septembre 2013 Laetitia Ladureau-Fritsch Nathalie Guyomard C M C O Bilan général 2012 Nombre de tentatives Les inséminations intra-utérines

Plus en détail

Centre d Assistance Médicale à la Procréation

Centre d Assistance Médicale à la Procréation Centre d Assistance Médicale à la Procréation Hôpital Privé de Parly II Le Chesnay 21, Rue Moxouris 78150 Le Chesnay EQUIPE CLINIQUE Cliniciens agréés: Dr Marie José BOCQUET Dr Xavier GUETTIER Dr Guy KERBRAT

Plus en détail

CENTRE D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION DE BRETAGNE-SUD Lorient

CENTRE D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION DE BRETAGNE-SUD Lorient CENTRE D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION DE BRETAGNE-SUD Lorient Référentiel de prise en charge des patients en AMP 26/03/2015 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Ce document précise les règles de prise

Plus en détail

DON D OVOCYTES VOUS POUVEZ DONNER LE BONHEUR D ÊTRE PARENTS. Agence relevant du ministère de la santé

DON D OVOCYTES VOUS POUVEZ DONNER LE BONHEUR D ÊTRE PARENTS.  Agence relevant du ministère de la santé DON D OVOCYTES VOUS POUVEZ DONNER LE BONHEUR D ÊTRE PARENTS www.dondovocytes.fr Agence relevant du ministère de la santé Qu est-ce qu un ovocyte? UN GESTE POUR CEUX QUI La plupart des couples peuvent avoir

Plus en détail

Offrir des ovocytes. dondovocytes.fr. à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, c est lui faire un cadeau tout petit

Offrir des ovocytes. dondovocytes.fr. à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, c est lui faire un cadeau tout petit LES NE SONT PLUS PA S BEAUX CADEAUX FORCÉMENT LES PLUS GROS Offrir des ovocytes à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, c est lui faire un cadeau tout petit pour un bonheur très grand. 3 familles

Plus en détail

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation Maitrise de la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles 2. Les contraceptifs locaux 3. Les préservatifs 4. Les pilules 5. Les dispositifs intra-utérins II. L assistance médicale

Plus en détail

FIV / ICSI. C e n t r e I n t e r n a t i o n a l d e F e r t i l i t é. Une vie nouvelle

FIV / ICSI. C e n t r e I n t e r n a t i o n a l d e F e r t i l i t é. Une vie nouvelle FIV / ICSI C e n t r e I n t e r n a t i o n a l d e F e r t i l i t é Une vie nouvelle Qu'est-ce que la fécondation ou fertilisation in vitro? La fécondation ou fertilisation in vitro consiste à féconder

Plus en détail

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE Dr Juliette GUIBERT Gynécologue-obstétricienne CMC Baie de Morlaix CHEM/APSPM, 19 février 2015 Définition 1 à 2 ans d exposition au risque de grossesse En dehors d antécédents

Plus en détail

BIOTECHNOLOGIES DE LA REPRODUCTION CHEZ LES BOVINS LAITIERS

BIOTECHNOLOGIES DE LA REPRODUCTION CHEZ LES BOVINS LAITIERS BIOTECHNOLOGIES DE LA REPRODUCTION CHEZ LES BOVINS LAITIERS Depuis 40 ans, l insémination artificielle est le vecteur de l amélioration génétique des bovins laitiers, et prouve son efficacité. Plus récemment,

Plus en détail

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire Pr. Jean-Marie ANTOINE Dr Olivia FIORI Dr Jacqueline MANDELBAUM Service de Gynécologie-Obstétrique et Médecine de la Reproduction

Plus en détail

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE Site Besançon Centre d Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme humains. Dr Oxana Blagosklononov Service de Génétique biologique- Histologie-Biologie du Développement

Plus en détail

Item 37 (Item 29) Stérilité du couple : conduite de la première consultation EVALUATIONS

Item 37 (Item 29) Stérilité du couple : conduite de la première consultation EVALUATIONS Item 37 (Item 29) Stérilité du couple : conduite de la première consultation EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Parmi les propositions suivantes, quels sont les facteurs de risque d infertilité masculine?

Plus en détail

Thème 3 : FEMININ MASCULIN. Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle

Thème 3 : FEMININ MASCULIN. Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Thème 3 : FEMININ MASCULIN Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Comment la connaissance des fonctions de reproduction a-telle permis de maîtriser et de faire

Plus en détail

L assistance médicale à la procréation

L assistance médicale à la procréation L assistance médicale à la procréation Introduction L assistance médicale à la procréation (AMP) renvoie à la sphère de l intime, elle met en jeu le désir de procréer de personnes infertiles, l intérêt

Plus en détail

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de Les différentes phases de l insémination avec sperme

Plus en détail

LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS. Offrir des ovocytes. dondovocytes.fr. à un couple qui ne peut pas avoir d enfants,

LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS. Offrir des ovocytes. dondovocytes.fr. à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS Offrir des ovocytes à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, c est lui faire un cadeau tout petit pour un bonheur très grand. 3 familles de

Plus en détail

LE DON D OVOCYTES. Parlons-en!

LE DON D OVOCYTES. Parlons-en! I N F O R M AT I O N À D E S T I N AT I O N D E S P R O F E S S I O N N E L S D E S A N T É LE DON D OVOCYTES Parlons-en! Aujourd hui en France, le nombre de donneuses d ovocytes n est pas suffisant pour

Plus en détail

Don d ovocytes. Dans quels cas ce traitement est-il indiqué? Définition

Don d ovocytes. Dans quels cas ce traitement est-il indiqué? Définition Définition Cette procédure consiste à féconder dans un laboratoire les ovocytes provenant d'une donneuse avec le sperme du partenaire de la receveuse, puis à transférer les embryons obtenus dans l'utérus

Plus en détail

Lorsqu un couple ne peut concevoir après un an de

Lorsqu un couple ne peut concevoir après un an de La fertilisation in vitro Une méthode de plus en plus utilisée Camille Sylvestre, MD L infertilité touche environ 10 % des couples, et cette incidence a tendance à augmenter, car les femmes retardent l

Plus en détail

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie Collège national des gynécologues et obstétriciens sous la direction du Pr Jacques lansac Coordonné par le dr nicolas evrard En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie La sexualité féminine

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. La conservation. des embryons

Assistance médicale à la procréation. La conservation. des embryons Assistance médicale à la procréation La conservation des embryons Sommaire La conservation des embryons, pourquoi, comment? 2 Le transfert des embryons congelés en pratique 5 Un choix éclairé et encadré

Plus en détail

La révision des lois Bioéthique

La révision des lois Bioéthique (es 4-pages) Juin 2011 Pour en savoir plus... E GRAND-SEBIE Catherine, a maternité de substitution, Colloque sur la Bioéthique, Sénat Paris 2009 PEUCHON Corine, Approches philosophiques des révisions de

Plus en détail

En février 2011 est né le premier «bébé-médicament» Umut-Talha, a permis de guérir sa grande sœur d une maladie génétique grave du sang.

En février 2011 est né le premier «bébé-médicament» Umut-Talha, a permis de guérir sa grande sœur d une maladie génétique grave du sang. R20 = ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) R20 = ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) I) DEFINITION/ OBJECTIFS : Définition : AMP : Ensemble des pratiques biologiques et cliniques permettant

Plus en détail

LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT

LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT DESC d ANDROLOGIE, DU d études complémentaires en Andrologie 30 Mai 2013 LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT Bob WAINER PH Responsable du Centre d AMP du CHI Poissy Saint Germain DES

Plus en détail

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2012, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ces activités. Les

Plus en détail

Congres ffer 2011 marseille Poster n 8

Congres ffer 2011 marseille  Poster n 8 Congres ffer 2011 marseille www.ffer-marseille2011.com Poster n 8 Prevention du syndrome d hyperstimulation ovarienne par injection d un agoniste retard en cours de stimulation pour Fecondation In Vitro

Plus en détail

Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2013-

Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2013- Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2013- Contexte Depuis 2005, l Agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques

Plus en détail

Le don d ovocytes en France en 2008

Le don d ovocytes en France en 2008 Le don d ovocytes en France en 2008 Dossier de presse M a i 2 0 0 8 SOMMAIRE Communiqué de presse Chiffres clés du don d ovocytes en France Parcours d une donneuse d ovocytes Parcours d un couple receveur

Plus en détail

UNIVERSITE PANTHEON-ASSAS (PARIS II) Année universitaire 2012-2013

UNIVERSITE PANTHEON-ASSAS (PARIS II) Année universitaire 2012-2013 1 UNIVERSITE PANTHEON-ASSAS (PARIS II) Année universitaire 2012-2013 Travaux dirigés - Première année, Licence Droit DROIT CIVIL Cours de Madame Astrid MARAIS Distribution : semaine du 11 février Première

Plus en détail

Désir d enfant. Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve)

Désir d enfant. Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve) Désir d enfant Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve) Dr Cédric Arvieux - COREVIH Bretagne CHU de Rennes Merci au Pr. Laurent Mandelbrodt et aux autres contributeurs dont j ai pu utiliser certains

Plus en détail

UN ENFANT POUR SOI, POUR LUI OU POUR LES AUTRES - -

UN ENFANT POUR SOI, POUR LUI OU POUR LES AUTRES - - UN ENFANT POUR SOI, POUR LUI OU POUR LES AUTRES - - Professeur Marie Odile RETHORÉ Membre de l Académie Nationale de Médecine Directeur médical de l Institut Jérôme Lejeune Jamais, sans doute, le désir

Plus en détail

SERVICE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - CLINIQUE DE FERTILITE. Clinique de Fertilité ULB ERASME HOPITAL ERASME

SERVICE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - CLINIQUE DE FERTILITE. Clinique de Fertilité ULB ERASME HOPITAL ERASME Clinique de Fertilité ULB ERASME Introduction Pour des couples à haut risque de mettre au monde un enfant atteint d une maladie génétique, l approche classique par les examens anténatals conventionnels

Plus en détail

Les inséminations intra-utérines

Les inséminations intra-utérines Document destiné aux patients Les inséminations intra-utérines FRA04PUR023 Novembre 2004 BSIP/Manfred Kage, Digitalvision www.procreanet.com Les inséminations intra-utérines l e désir d enfant est un motif

Plus en détail