Technicien Spécialisé en Développement Informatique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "www.dimaista.c.la Technicien Spécialisé en Développement Informatique"

Transcription

1 Technicien Spécialisé en Développement Informatique

2 Partie 1 - Procédures stockées Lorsque vous créez une application avec SQL Server, le langage de programmation Transact-SQL est la principale interface de programmation entre vos applications et la base de données SQL Server. Lorsque vous utilisez des programmes Transact-SQL, vous disposez de deux méthodes pour enregistrer et exécuter les programmes. Vous pouvez enregistrer les programmes localement et créer des applications qui envoient les commandes à SQL Server et traitent les résultats, ou vous pouvez enregistrer les programmes comme des procédures stockées dans SQL Server et créer des applications qui exécutent ces procédures stockées et traitent les résultats. Les procédures stockées de SQL Server ressemblent aux procédures d'autres langages de programmation car elles peuvent : accepter des paramètres d'entrée et renvoyer plusieurs valeurs sous forme de paramètres de sortie à la procédure ou au lot d'instructions appelant ; contenir des instructions de programmation qui exécutent des opérations dans la base de données, y compris l'appel d'autres procédures ; renvoyer une valeur d'état à une procédure ou à un lot d'instructions appelants pour indiquer une réussite ou un échec (et la raison de l'échec). Vous pouvez utiliser l'instruction EXECUTE de Transact-SQL pour exécuter une procédure stockée. Les procédures stockées diffèrent des fonctions en ce sens qu'elles ne renvoient pas de valeurs à la place de leurs noms et qu'elles ne peuvent pas être employées directement dans une expression.

3 Les avantages d'utiliser des procédures stockées dans SQL Server au lieu de programmes Transact-SQL enregistrés localement sur des ordinateurs clients sont les suivants : Possibilité d'utiliser la programmation modulaire. Vous pouvez créer la procédure une fois, la stocker dans la base de données et l'appeler autant de fois que vous le voulez dans votre programme. Les procédures stockées peuvent être créées par une personne spécialisée dans la programmation des bases de données ; elles peuvent ensuite être modifiées indépendamment du code source du programme. Leur exécution est plus rapide. Si une opération nécessite un volume important de code Transact-SQL ou si elle est exécutée à de nombreuses reprises, les procédures stockées peuvent s'avérer plus rapides que les lots de code Transact-SQL. Elles sont analysées et optimisées au moment de leur création et, après leur première exécution, il est possible d'utiliser une version en mémoire des procédures. Les instructions Transact-SQL envoyées à plusieurs reprises depuis le client lors de chaque exécution, sont compilées et optimisées chaque fois qu'elles sont exécutées par SQL Server. Réduction du trafic du réseau. Une opération qui demande des centaines de lignes de code Transact-SQL peut être effectuée au moyen d'une seule instruction qui exécute le code dans une procédure, au lieu d'envoyer toutes ces lignes sur le réseau. Utilisation comme mécanisme de sécurité. Les utilisateurs peuvent obtenir l'autorisation d'exécuter une procédure stockée même s'il ne leur est pas permis d'exécuter directement les instructions de la procédure.

4 L'instruction Transact-SQL CREATE PROCEDURE permet de créer les procédures stockées de SQL Server et l'instruction ALTER PROCEDURE, de les modifier. La définition d'une procédure stockée contient deux composants principaux : la spécification du nom de la procédure et de ses paramètres, et le corps de la procédure, qui contient les instructions Transact-SQL permettant d'exécuter les opérations de la procédure. Création d'une procédure stockée Vous pouvez créer une procédure stockée en utilisant l'instruction Transact-SQL CREATE PROCEDURE. L'instruction CREATE PROCEDURE ne peut pas s'utiliser conjointement avec d'autres instructions SQL dans un même lot d'instructions. L'autorisation de créer des procédures stockées revient par défaut au propriétaire de la base de données, qui peut la transmettre à d'autres utilisateurs. Les procédures stockées sont des objets de base de données et leur nom doit respecter les règles gouvernant les identificateurs. Vous ne pouvez créer une procédure stockée que dans la base de données en cours. Pour créer une procédure stockée, vous devez préciser : les paramètres d'entrée et de sortie de la procédure ou du lot appelant ; les instructions de programmation qui exécutent les opérations dans la base de données, y compris l'appel à d'autres procédures ; la valeur d'état renvoyée à la procédure ou au lot appelant pour indiquer la réussite ou l'échec et, dans ce cas, la raison de l'échec.

5 Procédures stockées système Nombre d'activités administratives dans SQL Server s'exécutent à l'aide d'un type spécial de procédure connu sous le nom de procédure stockée système. Les procédures stockées système sont créées et enregistrées dans la base de données master et ont le préfixe sp_. Les procédures stockées du système peuvent s'exécuter depuis n'importe quelle base de données, sans avoir à qualifier complètement le nom de la procédure stockée, en utilisant le nom de base de données master. Il est fortement recommandé de ne pas créer de procédures stockées avec le préfixe sp_. SQL Server recherche toujours une procédure stockée en commençant par sp_ dans l'ordre suivant : 1. elle existe dans la base de données master ; 2. ensuite, en fonction des éventuels identificateurs fournis (nom de base de données ou propriétaire) ; 3. enfin, avec dbo comme propriétaire si aucun propriétaire n'est spécifié. Par conséquent, bien qu'il puisse exister dans la base de données en cours une procédure stockée créée par l'utilisateur ayant le préfixe sp_, la base de données master est toujours analysée la première, même si la procédure stockée est qualifiée avec le nom de la base de données. Important Si une procédure stockée créée par un utilisateur porte le même nom qu'une procédure stockée système, celle de l'utilisateur ne s'exécutera jamais. Regroupement Une procédure peut être créée avec le même nom qu'une procédure stockée existante, mais avec un numéro d'identification différent, ce qui permet de grouper les procédures logiquement. En regroupant les

6 procédures de même nom, vous pouvez les supprimer toutes en une seule fois. Les procédures utilisées dans la même application sont souvent regroupées de cette manière. Par exemple, les procédures utilisées avec l'application my_app pourraient s'appeler my_proc;1, my_proc;2, etc. En supprimant my_proc, vous supprimez tout le groupe. Une fois les procédures groupées, les procédures individuelles à l'intérieur du groupe ne peuvent pas être supprimées. Procédures stockées temporaires Les procédures stockées temporaires privées et globales, comme les tables temporaires, peuvent être créées en ajoutant les préfixes # et ## à leur nom. # désigne une procédure stockée temporaire locale, et ##, une procédure stockée temporaire globale. Ces procédures n'existent plus après l'arrêt de SQL Server. Les procédures stockées temporaires sont utiles lorsque vous vous connectez à des versions antérieures de SQL Server qui ne prennent pas en charge la réutilisation des plans d'exécution des instructions ou lots d'instructions Transact-SQL. Les applications se connectant à SQL Server version 2000 doivent utiliser la procédure stockée système sp_executesql au lieu de procédures stockées temporaires. Pour plus d'informations, voir Mise en mémoire cache et réutilisation du plan d'exécution. Seule la connexion qui a créé une procédure temporaire locale peut exécuter la procédure, laquelle est automatiquement supprimée au moment de la déconnexion (lorsque l'utilisateur se déconnecte de SQL Server ). Toute connexion peut exécuter une procédure stockée temporaire globale. Une procédure stockée temporaire globale existe jusqu'à ce que l'utilisateur qui l'a créée se déconnecte ; les versions de cette procédure en cours d'exécution par d'autres utilisateurs s'achèvent. Lorsque la connexion utilisée pour créer la procédure est fermée, aucune nouvelle exécution de cette procédure temporaire globale

7 n'est possible. Seules les connexions ayant déjà lancé l'exécution de la procédure stockée peuvent la terminer. Si une procédure stockée est créée directement dans la base de données tempdb sans le préfixe # ou ##, elle sera automatiquement supprimée à l'arrêt de SQL Server, parce que la base de données tempdb est recrééeà chaque démarrage de SQL Server. Les procédures créées directement dans la base de données tempdb continuent d'exister même au terme de la connexion qui l'a créée. Comme pour n'importe quel autre objet, l'autorisation d'exécuter une procédure stockée temporaire peut être accordée à d'autres utilisateurs, leur être refusée ou révoquée. Création d'une procédure stockée (Enterprise Manager) Pour créer une procédure stockée 1. Développez un groupe de serveurs, puis développez un serveur. 2. Développez le dossier Bases de données, puis développez la base de données dans laquelle créer la procédure. 3. Cliquez avec le bouton droit sur Procédures stockées, puis cliquez sur Nouvelle procédure stockée. 4. Entrez le texte de la procédure stockée. Pour indenter le texte de la procédure stockée, appuyez sur TAB. Pour quitter la zone de texte, appuyez sur CTRL+TAB ou cliquez sur le bouton approprié. 5. Pour vérifier la syntaxe, cliquez sur Vérifier la syntaxe. 6. Pour définir des autorisations, cliquez sur Autorisations. Création d'une procédure stockée à l'aide de l'assistant Création de procédures stockées (Enterprise Manager) Pour créer une procédure stockée à l'aide de l'assistant Création de procédures stockées SQL Server

8 1. Développez un groupe de serveurs, puis développez le serveur sur lequel créer la vue. 2. Dans le menu Outils, cliquez sur Assistants. 3. Développez le dossier Bases de données. 4. Cliquez deux fois sur l'assistant Création de procédures stockées. 5. Exécutez les étapes de l'assistant. Définition des paramètres Une procédure stockée communique avec le programme appelant par le biais de ses paramètres. Lorsqu'un programme exécute une procédure stockée, il peut lui transmettre des valeurs à travers ses paramètres. Ces valeurs peuvent être utilisées comme des variables standard dans le langage de programmation Transact-SQL. Une procédure stockée peutaussi renvoyer des valeurs au programme appelant, par l'intermédiaire de paramètres OUTPUT. Elle peut compter jusqu'à 2100 paramètres, chacun doté d'un nom, d'un type de données, d'une direction et d'une valeur par défaut. Attribution d'un nom Chaque paramètre d'une procédure stockée doit être défini avec un nom unique. Les noms des procédures stockées doivent être précédés du comme les variables standard de Transact-SQL, et doivent respecter les règles se rapportant aux identificateurs d'objets. Le nom du paramètre peut être utilisé dans la procédure stockée pour obtenir et modifier la valeur du paramètre. Des valeurs peuvent être passées aux procédures stockées soit de façon explicite en nommant les paramètres et en leur donnant la valeur appropriée, soit en fournissant des valeurs aux paramètres dans l'instruction CREATE PROCEDURE sans les nommer. Par exemple, si la procédure stockée my_proc attend trois paramètres nommés

9 les valeurs qui lui sont transmises peuvent être assignées aux noms de paramètres de la façon suivante : EXECUTE = = = 3 ou selon leur position sans les nommer : EXECUTE my_proc 1, 2, 3 Vous pouvez spécifier les paramètres dans n'importe quel ordre si, pour exécuter une procédure stockée, vous les désignez par leur nom. Par contre, si vous ne les nommez pas, vous devez spécifier les paramètres dans le même ordre (de gauche à droite) qu'ils sont définis dans la procédure stockée. Vous devez, en outre, spécifier tous les paramètres, même s'ils sont facultatifs ou s'ils ont des valeurs par défaut. Par exemple, si les paramètres de my_proc sont tous facultatifs, vous pouvezexécuter my_proc en indiquant uniquement les valeurs des deux premiers paramètres, mais pas en vous contentant de spécifier seulement celles des deuxième et troisième paramètres. Cette règle est nécessaire pour que SQL Server soit en mesure d'identifier les paramètres spécifiés. Spécification d'un type de données Les paramètres d'une procédure stockée sont définis avec un type de données, comme dans le cas des colonnes d'une table. Ils peuvent être définis avec n'importe quel type de données Microsoft SQL Server 2000, y compris text et image. Et ils peuvent également utiliser des types de données définis par l'utilisateur. Remarque Le type de données cursor est exclusivement réservé aux paramètresoutput des procédures stockées. (Pour plus d'informations sur l'utilisation des variables de curseur, voir Portée des noms de curseur Transact-SQL).

10 Le type de données d'un paramètre détermine le type et la plage de valeurs admis pour le paramètre. Par exemple, si vous définissez un

11 paramètre avec le type de données tinyint, seules les valeurs numériques comprises entre 0 et 255 seront acceptées. Une erreur est renvoyée lorsqu'une procédure stockée est exécutée avec une valeur incompatible avec le type de données. Spécification de la direction d'un paramètre Tous les paramètres d'une procédure stockée peuvent recevoir des valeurs d'entrée lorsque la procédure est exécutée par le programme qui l'appelle. Exemple La procédure stockée ci-dessous, get_sales_for_title, utilise un paramètre d'entrée. Le reçoit, comme valeur d'entrée, le titre d'un livre défini par le programme appelant. L'instruction SELECT pour obtenir la valeur correcte ytd_sales et l'afficher. CREATE PROCEDURE varchar(80) -- This is the input parameter. AS -- Get the sales for the specified title. SELECT "YTD_SALES" = ytd_sales FROM titles WHERE title RETURN GO Si vous spécifiez le mot clé OUTPUT pour un paramètre dans la définition de la procédure stockée, cette dernière peut renvoyer la valeur actuelle du paramètre au programme appelant lors de sa sortie. Le programme appelant doit également utiliser le mot clé OUTPUT lorsqu'il exécute la procédure pour enregistrer la valeur du paramètre dans une variable, qu'il pourra ensuite utiliser. Pour plus

12 d'informations, voir Renvoi de données au moyen de paramètres OUTPUT. Attribution d'une valeur par défaut Vous pouvez créer une procédure stockée contenant des paramètres facultatifs en attribuant à ces derniers une valeur par défaut. Lorsque la procédure est exécutée, la valeur par défaut est prise en compte si aucune autre valeur n'a été spécifiée. L'attribution de valeurs par défaut est nécessaire parce qu'une erreur système est renvoyée lorsqu'un paramètre d'une procédure stockée n'a pas de valeur par défaut et que le programme appelant ne fournit pas de valeur pour ce paramètre lors de l'exécution de la procédure. S'il n'est pas possible d'affecter une valeur par défaut appropriée à un paramètre donné, vous pouvez spécifier à cet effet la valeur NULL, et faire en sorte que la procédure stockée affiche un message personnalisé lorsqu'elle est exécutée sans qu'une valeur ait été spécifiée pour ce paramètre. Remarque Si la valeur par défaut est une chaîne de caractères contenant des espaces ou des signes de ponctuation, ou si elle débute par un nombre (par exemple, 6xxx), elle doit figurer entre guillemets simples. Exemple L'exemple suivant illustre le comportement particulier adopté par la procédure get_sales_for_title lorsqu'elle est exécutée sans qu'une valeur ne soit affectée au CREATE PROCEDURE varchar(80) = NULL, -- NULL default int OUTPUT AS

13 -- Validate parameter. IS NULL BEGIN PRINT 'ERROR: You must specify a title value.' RETURN END -- Get the sales for the specified title and -- assign it to the output parameter. = ytd_sales FROM titles WHERE title RETURN GO L'exemple suivant illustre la procédure my_proc avec des valeurs par défaut pour chacun des et les valeurs affichées lorsque la procédure est exécutée avec des valeurs différentes : CREATE PROCEDURE int = NULL, -- NULL default int = 2, -- Default value of int = 3 -- Default value of 3 AS -- Display @third GO EXECUTE my_proc GO -- No parameters supplied Affiche :

14 NULL 2 3 EXECUTE my_proc 10, 20, 30 GO -- All parameters supplied Affiche : EXECUTE = Only second parameter supplied by name GO Affiche : NULL EXECUTE my_proc = Only first and third parameters GO Affiche : -- are supplied Programmation de procédures stockées Lorsque vous créez une procédure stockée, vous pouvez y insérer pratiquement n'importe quel code Transact-SQL pouvant faire l'objet d'un lot d'instructions. Règles de programmation des procédures stockées Les règles à suivre pour la programmation de procédures stockées

15 sont les suivantes : SQL Server La définition de CREATE PROCEDURE peut inclure n'importe quel nombre et type d'instructions SQL, excepté les instructions CREATE suivantes qui ne peuvent être employées dans aucune procédure stockée : CREATE DEFAULT CREATE PROCEDURE CREATE RULE CREATE TRIGGER CREATE VIEW Une procédure stockée peut créer des objets de base de données. Vous pouvez référencer un objet dans la procédure stockée où vous l'avez créé, à condition que sa création précède sa référence. Vous pouvez référencer des tables temporaires dans une procédure stockée. Si vous créez une table temporaire locale dans une procédure stockée, cette table n'existe que dans le cadre de cette procédure et disparaît au terme de la procédure. Si vous exécutez une procédure stockée qui en appelle une autre, la procédure appelée peut accéder à tous les objets créés par la première procédure, y compris aux tables temporaires. Si vous exécutez une procédure stockée distante qui apporte des modifications à une instance distante de SQL Server, ces modificationsne pourront pas être annulées (rollback). Les procédures stockées distantesne font pas partie des transactions. Une procédure stockée peut contenir au maximum 2100

16 paramètres. Le nombre maximal de variables locales dans une procédure stockée n'est limité que par la mémoire disponible.

17 Selon la mémoire disponible, la taille maximale d'une procédure stockée est de 128 Mo. Pour plus d'informations sur les règles de création des procédures stockées, voir CREATE PROCEDURE. Qualification des noms à l'intérieur d'une procédure stockée Dans une procédure stockée, les noms des objets non qualifiés par l'utilisateur et utilisés dans des instructions (par exemple, SELECT ou INSERT) reviennent par défaut au propriétaire de la procédure stockée. Si un utilisateur qui crée une procédure stockée n'indique pas le nom des tables référencées dans les instructions SELECT, INSERT, UPDATE ou DELETE de la procédure stockée, l'accès à ces tables par le biais de la procédure stockée est limité par défaut au créateur de la procédure. Les noms d'objets utilisés avec les instructions ALTER TABLE, CREATE TABLE, DROP TABLE, TRUNCATE TABLE, CREATE INDEX, DROP INDEX, UPDATE STATISTICS et DBCC doivent être qualifiés avec le nom du propriétaire de l'objet si d'autres utilisateurs doivent employer la procédure stockée. Par exemple, l'utilisatrice Mary, qui possède la table marytab, doit qualifier le nom de sa table quand celle-ci est utilisée avec l'une de ces instructions, si elle souhaite que d'autres utilisateurs puissent exécuter la procédure stockée dans laquelle la table est utilisée. Cette qualification est nécessaire parce que les noms d'objets sont résolus à chaque exécution de la procédure. Si marytab n'était pas qualifiée, lorsqu'un utilisateur nommé John tenterait d'exécuter la procédure, SQL Server rechercherait en vain une table appelée marytab appartenant à John. Cryptage des définitions de procédure Si, lors de la création d'une procédure stockée, vous voulez être sûr qu'aucun autre utilisateur ne puisse visualiser sa définition, utilisez la

18 clause WITH ENCRYPTION. La définition de la procédure est alors stockée dans un format illisible. Une fois cryptée, la définition de la procédure stockée ne peut être décryptée et visualisée par personne, que ce soit son propriétaire ou l'administrateur système. Exemple A. Création d'une procédure utilisant des paramètres Voici un exemple de création d'une procédure stockée qui est utile dans la base de données pubs. À partir du nom et du prénom d'un auteur, la procédure stockée affiche le titre et l'éditeur de chacun des livres de cet auteur : CREATE PROC varchar(20) AS SELECT au_lname, au_fname, title, pub_name FROM authors INNER JOIN titleauthor ON authors.au_id = titleauthor.au_id JOIN titles ON titleauthor.title_id = titles.title_id JOIN publishers ON titles.pub_id = publishers.pub_id WHERE au_fname AND au_lname GO Vous obtenez un message indiquant que la commande n'a renvoyé aucune donnée ni aucune ligne, ce qui signifie que la procédure a été créée. Exécutez maintenant la procédure stockée au_info : EXECUTE au_info Ringer, Anne GO Voici le jeu de résultats obtenu :

19 au_lname au_fname title pub_name Ringer Anne The Gourmet Microwave Binnet & Hardley Ringer Anne Is Anger the Enemy? New Moon Books (2 row(s) affected) B. Création d'une procédure stockée dont les paramètres utilisent des valeurs par défaut La procédure stockée suivante, pub_info2, affiche le nom de tous les auteurs qui ont écrit un livre publié par l'éditeur spécifié au moyen d'un paramètre. Si aucun nom d'éditeur n'est précisé, la procédure renvoie les noms des auteurs publiés par Algodata Infosystems. CREATE PROC varchar(40) = 'Algodata Infosystems' AS SELECT au_lname, au_fname, pub_name FROM authors a INNER JOIN titleauthor ta ON a.au_id = ta.au_id JOIN titles t ON ta.title_id = t.title_id JOIN publishers p ON t.pub_id = p.pub_id = p.pub_name Exécutez pub_info2 sans fournir de paramètre : EXECUTE pub_info2 GO Voici le jeu de résultats obtenu : au_lname au_fname pub_name Green Marjorie Algodata Infosystems

20 Bennet Abraham Algodata Infosystems O'Leary Michael Algodata Infosystems MacFeather Stearns Algodata Infosystems Straight Dean Algodata Infosystems Carson Cheryl Algodata Infosystems Dull Ann Algodata Infosystems Hunter Sheryl Algodata Infosystems Locksley Charlene Algodata Infosystems (9 row(s) affected) C. Exécution d'une procédure stockée qui remplace la valeur par défaut d'un paramètre par une valeur explicite Dans la procédure stockée suivante, showind2, titles est définie comme valeur par défaut pour le : CREATE PROC varchar(30) = 'titles' AS SELECT TABLE_NAME = sysobjects.name, INDEX_NAME = sysindexes.name, INDEX_ID = indid FROM sysindexes INNER JOIN sysobjects ON sysobjects.id = sysindexes.id WHERE sysobjects.name Les titres de colonne (par exemple, TABLE_NAME) facilitent l'interprétation des résultats. Voici les résultats de la procédure stockée pour la table authors : EXECUTE showind2 authors GO TABLE_NAME INDEX_NAME INDEX_ID authors UPKCL_auidind 1

21 authors aunmind 2 (2 row(s) affected) Si l'utilisateur ne spécifie pas de valeur, SQL Server emploie la table par défaut titles : EXECUTE showind2 GO Voici le jeu de résultats obtenu : TABLE_NAME INDEX_NAME INDEX_ID titles UPKCL_titleidind 1 titles titleind 2 (2 row(s) affected) D. Création d'une procédure stockée utilisant un paramètre de valeur NULL par défaut La valeur par défaut d'un paramètre peut être NULL. Dans ce cas, si l'utilisateur ne spécifie pas de paramètre, SQL Server exécute la procédure stockée en fonction de ses autres instructions. Aucun message d'erreur ne s'affiche. La définition de la procédure peut également indiquer l'action (ou les actions) à accomplir si l'utilisateur ne fournit pas de paramètre. Exemple : CREATE PROC varchar(30) = NULL AS IS NULL PRINT 'Give a table name' ELSE SELECT TABLE_NAME = sysobjects.name,

22 INDEX_NAME = sysindexes.name, INDEX_ID = indid FROM sysindexes INNER JOIN sysobjects ON sysobjects.id = sysindexes.id WHERE sysobjects.name E. Création d'une procédure stockée utilisant un paramètre par défaut contenant des caractères génériques La valeur par défaut peut contenir des caractères génériques (%, _, [] et [^]) si la procédure stockée utilise le paramètre avec le mot clé LIKE. Par exemple, showind peut être modifiée pour afficher des informations sur les tables système si l'utilisateur ne fournit pas de paramètre : CREATE PROC varchar(30) = 'sys%' AS SELECT TABLE_NAME = sysobjects.name, INDEX_NAME = sysindexes.name, INDEX_ID = indid FROM sysindexes INNER JOIN sysobjects ON sysobjects.id = sysindexes.id WHERE sysobjects.name La variante suivante de la procédure stockée au_info a des valeurs par défaut contenant des caractères génériques pour les deux paramètres : CREATE PROC varchar(30) = varchar(18) = '%' AS SELECT au_lname, au_fname, title, pub_name FROM authors INNER JOIN titleauthor ON authors.au_id = titleauthor.au_id JOIN titles ON titleauthor.title_id = titles.title_id JOIN publishers ON titles.pub_id = publishers.pub_id WHERE au_fname AND au_lname Si vous exécutez au_info2 sans spécifier de paramètre, la procédure affiche tous les auteurs dont le nom commence par la lettre D :

23 EXECUTE au_info2 GO Voici le jeu de résultats obtenu : au_lname au_fname title pub_name Dull Ann Secrets of Silicon Val Algodata Infosystems del Castillo Innes Silicon Val Gastrono Binnet & Hardley DeFrance Michel The Gourmet Microwave Binnet & Hardley (3 row(s) affected) L'exemple suivant omet le deuxième paramètre lorsque des valeurs par défaut ont été définies pour deux paramètres. Vous pouvez ainsi afficher les livres et les éditeurs de tous les auteurs dont le nom est Ringer : EXECUTE au_info2 Ringer GO au_lname au_fname title pub_name Ringer Anne The Gourmet Microwave Binnet & Hardley Ringer Anne Is Anger the Enemy? New Moon Books Ringer Albert Is Anger the Enemy? New Moon Books Ringer Albert Life Without Fear New Moon Books (4 row(s) affected)

24 Imbrication de procédures stockées On dit que les procédures stockées sont imbriquées lorsqu'une procédure stockée en appelle une autre. Vous pouvez ainsi aller jusqu'à 32 niveaux d'imbrication. L'imbrication augmente d'un niveau lorsque la procédure stockée appelée commence à s'exécuter, et diminue d'un niveau lorsque son exécution est terminée. Au-delà de 32 niveaux d'imbrication, la totalité de la chaîne de procédures échoue. Le niveau d'imbrication actuel des procédures stockées en exécution est enregistré dans la fonction Renvoi de données à partir d'une procédure stockée Les procédures stockées de SQL Server renvoient les données sous quatre formes : des paramètres de sortie, qui renvoient soit des données (entiers ou caractères) ou une variable de curseur, les curseurs étant des ensembles de résultats pouvant être extraits ligne par ligne (pour plus d'informations sur l'utilisation des variables de curseur, voir Portée des noms de curseur Transact-SQL) ; des codes de retour, qui sont toujours un entier ; un ensemble de résultats pour chaque instruction SELECT contenue dans la procédure stockée ou toute autre procédure stockée appelée par cette dernière (pour plus d'informations sur l'utilisation de l'instruction SELECT, voir Principes de base des requêtes) ; un curseur global qui peut être référencé en dehors de la procédure stockée Renvoi de données au moyen de paramètres OUTPUT Si vous spécifiez le mot clé OUTPUT pour un paramètre dans la définition de procédure, la procédure stockée peut renvoyer la valeur actuelle du paramètre au programme appelant lors de la sortie de la procédure. Pour enregistrer la valeur du paramètre dans une variable

25 afin que le programme appelant puisse l'utiliser, ce dernier doit inclure le mot clé OUTPUT lorsqu'il exécute la procédure stockée. Exemple L'exemple ci-dessous illustre une procédure stockée avec un paramètre d'entrée et un paramètre de sortie. Le premier paramètre de la recevra la valeur d'entrée spécifiée par le programme appelant tandis que le second sera utilisé pour renvoyer la valeur au programme appelant. L'instruction SELECT utilise le pour obtenir la valeur ytd_sales correcte et assigne cette valeur au paramètre de CREATE PROCEDURE varchar(80), -- This is the input int OUTPUT -- This is the output parameter. AS -- Get the sales for the specified title and -- assign it to the output parameter. = ytd_sales FROM titles WHERE title RETURN GO Le programme ci-dessous exécute la procédure stockée avec une valeur pour le paramètre d'entrée, et enregistre la valeur de sortie de la procédure dans la variable du programme appelant. -- Declare the variable to receive the output value of the procedure. int -- Execute the procedure with a title_id value -- and save the output value in a variable.

26 EXECUTE get_sales_for_title "Sushi, OUTPUT -- Display the value returned by the procedure. PRINT 'Sales for "Sushi, Anyone?": ' + GO Sales for "Sushi, Anyone?": 4095 Des valeurs d'entrée peuvent également être définies pour les paramètres OUTPUT lorsque la procédure stockée est exécutée. Ceci permet à la procédure de recevoir une valeur du programme appelant, de la modifier ou de l'utiliser pour exécuter des opérations, puis de renvoyer la nouvelle valeur au programme appelant. Dans l'exemple précédent, la peut recevoir une valeur avant l'exécution de la procédure stockée. La contient la valeur du paramètre dans le corps de la procédure stockée, et la valeur de la est renvoyée au programme appelant lorsque la procédure est terminée. On appelle habituellement ce mécanisme «capacité de passage par référence». Si vous spécifiez OUTPUT pour un paramètre pendant l'exécution d'une procédure stockée alors que le paramètre n'est pas défini avec OUTPUT dans la procédure, vous obtiendrez un message d'erreur. Il est néanmoins possible d'exécuter une procédure stockée avec des paramètres OUTPUT et de ne pas spécifier OUTPUT lors de l'exécution de la procédure. Aucune erreur n'est renvoyée, mais vous ne pouvez pas utiliser la valeur de sortie dans le programme appelant. Renvoi de données au moyen d'un code de retour Une procédure stockée peut renvoyer une valeur entière appelé code de retour pour indiquer l'état d'exécution d'une procédure. Le code de retour d'une procédure se définit au moyen de l'instruction RETURN. Comme dans le cas des paramètres OUTPUT, vous devez

27 enregistrer le code de retour dans une variable lors de l'exécution de la procédure afin de pouvoir utiliser sa valeur dans le programme appelant. Par exemple, la de type de données int, sert à stocker le code de retour de la procédure stockée my_proc : int = my_proc Les codes de retour sont couramment utilisés dans les blocs de contrôle de flux à l'intérieur des procédures stockées afin de renseigner la valeur du code de retour pour chaque situation d'erreur possible. Vous pouvez utiliser la fonction après une instruction Transact-SQL pour détecter si une erreur a eu lieu pendant l'exécution de l'instruction. Exemple A. Envoi d'un code de retour variable selon le type d'erreur L'exemple ci-dessous illustre comment la procédure get_sales_for_title adopte un comportement différent en définissant des valeurs de code de retour spéciales en fonction de l'erreur. Le tableau répertorie les valeurs entières que la procédure stockée affecte à chaque erreur possible. Valeur Description 0 Exécution réussie 1 Valeur de paramètre obligatoire non spécifiée 2 Valeur de paramètre incorrecte 3 Erreur d'obtention de la valeur des ventes 4 Valeur de ventes NULL dans le titre CREATE PROCEDURE get_sales_for_title -- This is the input parameter, with a varchar(80) = NULL,

28 -- This is the output int OUTPUT AS -- Validate parameter. IS NULL BEGIN PRINT "ERROR: You must specify a title value." RETURN(1) END ELSE BEGIN -- Make sure the title is valid. IF (SELECT COUNT(*) FROM titles WHERE title = 0 RETURN(2) END -- Get the sales for the specified title and -- assign it to the output parameter. = ytd_sales FROM titles WHERE title -- Check for SQL Server errors. IF <> 0 BEGIN RETURN(3) END ELSE BEGIN -- Check to see if the ytd_sales value is NULL. IS NULL RETURN(4) ELSE -- SUCCESS!!

29 RETURN(0) END GO Une telle utilisation des codes de retour permet aux programmes appelants de détecter et de traiter les erreurs qui se produisent pendant l'exécution de la procédure stockée. B. Traitement des différents codes de retour renvoyés par une procédure stockée L'exemple suivant crée un programme qui traite les codes de retour renvoyés par la procédure get_sales_for_title. -- Declare the variables to receive the output value and return code -- of the procedure. INT -- Execute the procedure with a title_id value -- and save the output value and return code in variables. = get_sales_for_title "Sushi, OUTPUT -- Check the return codes. = 0 BEGIN PRINT "Procedure executed successfully" -- Display the value returned by the procedure. PRINT 'Sales for "Sushi, Anyone?": ' + END ELSE = 1 PRINT "ERROR: No title_id was specified." ELSE = 2 PRINT "ERROR: An invalid title_id was specified."

30 ELSE = 3 PRINT "ERROR: An error occurred getting the ytd_sales." GO Exécution d'une procédure stockée Utilisez l'instruction EXECUTE de Transact-SQL pour exécuter une procédure stockée. L'utilisation dumot clé EXECUTE n'est pas nécessaire à cette exécution si la procédure est la première instruction du lot. Des valeurs de paramètres peuvent être fournies si une procédure stockée a été écrite pour les accepter. Remarque Si vous entrez des paramètres sous la = value, leur ordre n'a pas d'importance. Vous pouvez aussi omettre les paramètres pour lesquels une valeur par défaut a été définie. Si vous spécifiez un paramètre donné sous la = value, vous devez tous les spécifier de cette façon. Sinon, ils doivent apparaître dans l'ordre indiqué par l'instruction CREATE PROCEDURE. Lorsque le serveur exécute une procédure stockée, il refuse tous les paramètres qui n'étaient pas insérés dans la liste des paramètres au moment de la création de la procédure. Tout paramètre qui est passé par référence (en fournissant explicitement son nom) ne sera pas accepté si son nom ne concorde pas. Bien que vous puissiez omettre des paramètres ayant des valeurs par défaut, seule la liste des paramètres peut être tronquée. Par exemple, si une procédure stockée a cinq paramètres, vous pouvez omettre les deux derniers paramètres, mais pas omettre le quatrième et inclure le cinquième, à moins d'utiliser le = value.

31 La valeur par défaut d'un paramètre, si elle a été définie dans la procédure stockée, est utilisée dans les cas suivants : si aucune valeur n'est spécifiée pour le paramètre au moment de l'exécution de la procédure ; si le mot clé DEFAULT est spécifié comme valeur du paramètre. Pour exécuter une procédure stockée qui est groupée avec d'autres procédures du même nom, indiquez le numéro d'identification de la procédure à l'intérieur du groupe. Par exemple, pour exécuter la seconde procédure stockée du groupe my_proc, spécifiez : EXECUTE my_proc;2 Exécution automatique des procédures stockées Les procédures stockées marquées pour être exécutées automatiquement le sont à chaque démarrage de Microsoft SQL Server Cette exécution automatique est utile si vous voulez effectuer régulièrement certaines opérations ou dans le cas d'une procédure exécutée en arrière-plan, qui doit toujours être active. Elle revêt également de l'importance dans le cas de procédures stockées exécutant des tâches système ou de maintenance dans tempdb, par exemple la création d'une table temporaire globale. De cette façon, la table temporaire existe toujours dès que tempdb est recréée lors du démarrage de SQL Server. Une procédure stockée exécutée automatiquement présente les mêmes autorisations que les membres du rôle de serveur sysadmin. Les éventuels messages d'erreur générés par une procédure stockée sont enregistrés dans le journal des erreurs de SQL Server. Une procédure stockée en exécution automatique ne renvoie pas d'ensemblesde résultats. En effet, la procédure stockée est exécutée par SQL Server et non par un utilisateur, c'est pourquoi l'ensemble de résultats ne sortirait nulle part.

32 Bien que l'exécution automatique s'applique individuellement pour chaque procédure stockée, l'option de configuration scan for startup procs de SQL Server peut être définie de façon à éviter l'exécution automatique de toutes les procédures au démarrage de SQL Server. Pour valider ou invalider l'exécution automatique d'une procédure stockée Modification d'une procédure stockée et attribution d'un autre nom Si vous devez modifier les instructions ou les paramètres d'une procédure stockée, vous pouvez soit supprimer et recréer la procédure, soit la modifier en une seule étape. Si vous supprimez et recréez une procédure stockée, toutes les autorisations qui lui sont associées seront perdues. Si vous la modifiez, sa définition (ou celle de ses paramètres) est modifiée, mais ses autorisations sont préservées. Vous pouvez aussi renommer une procédure stockée. Le nouveau nom doit se conformer aux règles en vigueur pour les identificateurs. Seul le propriétaire d'une procédure stockée peut renommer celle-ci, mais le propriétaire de la base de données peut changer le nom des procédures stockées de n'importe quel utilisateur. Pour pouvoir renommer une procédure stockée, celle-ci doit se trouver dans la base de données en cours. Une procédure stockée peut aussi être modifiée de façon à crypter sa définition ou à rendre obligatoire sa recompilation à chaque exécution. Remarque La modification du nom ou de la définition d'une procédure stockée peut, lors de l'exécution, entraîner un échec au niveau de ses objets dépendants si ceux-ci n'ont pas été mis à jour pour tenir compte des modifications de la procédure. Modification d'une procédure stockée (Enterprise Manager) Pour modifier une procédure stockée

33 1. Développez un groupe de serveurs, puis développez un serveur. 2. Développez le dossier Bases de données, développez la base de données à laquelle appartient la procédure stockée, puis cliquez sur Procédures stockées. 3. Dans le volet de détails, cliquez avec le bouton droit de la souris sur la procédure stockée puis cliquez sur Propriétés. 4. Dans la boîte Texte, modifiez le texte de la procédure stockée comme il convient. Utilisez les touches CTRL+TAB pour créer un alinéa dans le texte de la procédure stockée SQL Enterprise Manager. 5. Pour vérifier la syntaxe, cliquez sur Vérifier la syntaxe. 6. Pour modifier les autorisations, cliquez sur Autorisations. Attribution d'un nouveau nom à une procédure stockée (Enterprise Manager) Pour renommer une procédure stockée 1. Développez un groupe de serveurs, puis développez un serveur. 2. Développez le dossier Bases de données, développez la base de données à laquelle appartient la procédure stockée, puis cliquez sur Procédures stockées. 3. Dans le volet de détails, cliquez avec le bouton droit de la souris sur la procédure stockée puis cliquez sur Renommer. 4. Tapez le nouveau nom de la procédure stockée. 5. Confirmez le nouveau mot de passe. Remarque Si vous renommez une procédure stockée, le nom figurant dans le texte de la définition de la procédure n'est pas

34 modifié pour autant. Pour changer ce nom, vous devez modifier directement la procédure stockée. Attention Les procédures stockées étendues ne doivent pas être renommées, à moins que le code utilisé pour la définir ne soit lui aussi modifié. Sinon, la procédure ne s'exécutera pas. Recompilation d'une procédure stockée Comme une base de données est modifiée par des opérations telles que l'ajout d'index ou la modification de données dans les colonnes indexées, les plans de requête d'origine servant à accéder à ses tables doivent être à nouveau optimisés par leur recompilation. Cette optimisation s'effectue automatiquement lors de la première exécution d'une procédure stockée au redémarrage de Microsoft SQL Server Elle se produit également lorsqu'une table sousjacente utilisée par la procédure est modifiée. Toutefois, si vous ajoutez un nouvel index dont la procédure pourrait bénéficier, l'optimisation n'est pas automatique (il faut attendre une nouvelle exécution de la procédure après le redémarrage de SQL Server ). SQL Server offre trois moyens de recompiler une procédure stockée : La procédure système sp_recompile force la recompilation d'une procédure stockée lors de son exécution suivante. La création d'une procédure stockée incluant l'option WITH RECOMPILE dans sa définition indique que SQL Server ne met pas de plan en cache pour cette procédure et que celle-ci est recompilée à chaque fois qu'elle est exécutée. Utilisez l'option WITH RECOMPILE pour les procédures stockées dotées de paramètres dont les valeurs varient fortement d'une exécution à l'autre, ce qui entraîne à chaque fois la création de nouveaux plans d'exécution. L'utilisation de cette option n'est pas courante car elle ralentit l'exécution de la procédure stockée ; cette dernière doit en effet être recompilée à chaque exécution.

35 Vous pouvez forcer la recompilation d'une procédure stockée en spécifiant l'option WITH RECOMPILE lorsque vous exécutez celle-ci. Utilisez cette option uniquement lorsque le paramètre fourni n'est pas courant ou si les données ont changé de façon significative depuis la création de la procédure. Remarque Si un objet référencé par une procédure stockée est supprimé ou renommé, l'exécution de la procédure produit une erreur. Cependant, si un objet référencé dans une procédure stockée est remplacé par un objet du même nom, la procédure s'exécute sans qu'il soit nécessaire de la recompiler. Visualisation d'une procédure stockée Plusieurs procédures stockées système fournissent des informations sur les procédures stockées à partir des tables système. À l'aide de ces procédures stockées, vous pouvez : afficher les instructions Transact-SQL utilisées pour créer une procédure stockée, ce qui peut être utile si vous ne disposez pas des fichiers de script Transact-SQL utilisés pour créer la procédure stockée ; obtenir des informations sur une procédure stockée, comme son propriétaire, la date de sa création et ses paramètres ; afficher la liste des objets utilisés par la procédure stockée spécifiée et des procédures qui l'utilisent, cette liste permettantd'identifier les procédures affectées par la modification ou la suppression d'un objet de la base de données. Affichage de la définition d'une procédure stockée (Enterprise Manager) Pour visualiser la définition d'une procédure stockée 1. Développez un groupe de serveurs, puis développez un serveur.

36 2. Développez le dossier Bases de données, développez la base de données à laquelle appartient la procédure stockée, puis cliquez sur Procédures stockées. 3. Dans le volet de détails, cliquez avec le bouton droit de la souris sur la procédure stockée puis cliquez sur Propriétés. Affichage de la définition d'une procédure stockée (Enterprise Manager) Pour visualiser la définition d'une procédure stockée 1. Développez un groupe de serveurs, puis développez un serveur. 2. Développez le dossier Bases de données, développez la base de données à laquelle appartient la procédure stockée, puis cliquez sur Procédures stockées. 3. Dans le volet de détails, cliquez avec le bouton droit de la souris sur la procédure stockée puis cliquez sur Propriétés. Affichage des dépendances d'une procédure stockée (Enterprise Manager) Pour visualiser les dépendances d'une procédure stockée 1. Développez un groupe de serveurs, puis développez un serveur. 2. Développez le dossier Bases de données, développez la base de données à laquelle appartient la procédure stockée, puis cliquez sur Procédures stockées. 3. Dans le volet de détails, cliquez avec le bouton droit sur la procédure stockée, pointez sur Toutes les tâches, puis cliquez sur Afficher les dépendances. Affichage d'informations sur une procédure stockée étendue (Enterprise Manager) Pour afficher des informations sur une procédure stockée étendue

37 1. Développez un groupe de serveurs, puis développez un serveur. 2. Développez le dossier Bases de données, développez la base de données master, puis cliquez sur Procédures stockées étendues. 3. Dans le volet de détails, cliquez avec le bouton droit de la souris sur la procédure stockée puis cliquez sur Propriétés. 4. Facultativement, cliquez sur (...) pour localiser la DLL contenant la procédure stockée étendue. 5. Facultativement, cliquez sur Autorisations pour voir ou définir les autorisations pour la procédure stockée étendue. Suppression d'une procédure stockée Vous pouvez supprimer une procédure stockée si elle ne vous est plus utile. Si une procédure stockée qui a été supprimée est appelée par une autre, SQL Server affiche un message d'erreur au moment de l'exécution de la procédure appelante. Cependant, si vous définissez une nouvelle procédure stockée ayant le même nom et les mêmes paramètres pour remplacer celle qui a été supprimée, les autres procédures qui la référencent pourront s'exécuter avec succès. Prenons par exemple une procédure stockée proc1 qui référence la procédure stockée proc2. Si vous supprimez proc2 et créez une procédure différente nommée proc2, proc1 référencera la nouvelle procédure stockée, et il n'est pas nécessaire de la recompiler. Dès que des procédures stockées ont été groupées, il est impossible de supprimer des procédures individuelles du groupe. La suppression d'une procédure stockée entraîne celle de toutes les procédures stockées du même groupe. Suppression d'un procédure stockée (Enterprise Manager) Pour supprimer une procédure stockée 1. Développez un groupe de serveurs, puis développez un serveur.

38 2. Développez le dossier Bases de données, développez la base de données à laquelle appartient la procédure stockée, puis cliquez sur Procédures stockées. 3. Dans le volet de détails, cliquez avec le bouton droit de la souris sur la procédure stockée puis cliquez sur Supprimer. 4. Pour connaître la manière dont la suppression de cette procédure stockée affectera la base de données, cliquez sur Afficher les dépendances. 5. Cliquez sur Supprimer tout. Suppression d'une procédure stockée étendue (Enterprise Manager) Pour supprimer une procédure stockée étendue 1. Développez un groupe de serveurs, puis développez un serveur. 2. Développez le dossier Bases de données, développez la base de données master, puis cliquez sur Procédures stockées étendues. 3. Dans le volet de détails, cliquez avec le bouton droit de la souris sur la procédure stockée étendue à supprimer puis cliquez sur Supprimer. 4. Pour connaître la manière dont la suppression de cette procédure stockée étendue affectera la base de données, cliquez sur Afficher les dépendances. 5. Cliquez sur Supprimer tout.

39 Partie 2 - Respect des règles d'entreprise à l'aide des déclencheurs SQL Serverfournit deux mécanismes principaux pour assurer l'application des règles d'entreprise et de l'intégrité des données : les contraintes et les déclencheurs. Un déclencheur est un type spécial de procédure stockée qui est automatiquement invoqué lorsque les données d'une table spécifique sont modifiées. Les déclencheurs sont invoqués en réponse aux instructions INSERT, UPDATE ou DELETE.Il peut interroger d'autres tables et peut inclure des instructions Transact-SQL complexes. Le déclencheur et l'instruction qui le déclenche, sont traités comme une unique transaction qui peut être annulée (par une opération de rollback) à partir du déclencheur. Si une erreur grave est détectée (par exemple un espace disque insuffisant), toute la transaction est automatiquement annulée. Les déclencheurs sont utiles dans les cas suivants : Les déclencheurs peuvent effectuer des modifications en cascade dans des tables associées de la base de données, mais ces modifications peuvent être exécutées plus efficacement par le biais de contraintes d'intégrité référentielle en cascade. Pour assurer l'application de restrictions plus complexes que celles définies à l'aide de contraintes CHECK. Contrairement aux contraintes CHECK, ils peuvent faire référence à des colonnes d'autres tables. Par exemple, un déclencheur peut utiliser une instruction SELECT à partir d'une autre table afin de comparer avec les données insérées ou mises à jour et d'effectuer des actions supplémentaires, comme modifier les données ou afficher un message d'erreur défini par l'utilisateur. Pour détecter la différence entre l'état d'une table avant et après une modification des données, et entreprendre une ou plusieurs actions en fonction de cette différence.

TP lotus notes. Cette installation s effectue sur les postes client. Lancer le programme R 5.5 Client Septup.exe et choisir l installation standard.

TP lotus notes. Cette installation s effectue sur les postes client. Lancer le programme R 5.5 Client Septup.exe et choisir l installation standard. I. Installer le client Notes TP lotus notes Cette installation s effectue sur les postes client. Lancer le programme R 5.5 Client Septup.exe et choisir l installation standard. II. Lancer le client Notes

Plus en détail

La gestion des utilisateurs. create login nomlogin with password = 'mot de passe', default_database = database

La gestion des utilisateurs. create login nomlogin with password = 'mot de passe', default_database = database 1. Étape numéro 1 : Connexion au serveur Création d'un login Pour pouvoir se connecter à SQL Server un utilisateur doit posséder un login (nom d'accès). SQL Server peut utiliser la sécurité intégrée (il

Plus en détail

PARTIE 3 STRUCTURE PRESENTATION ELEMENT CALCULÉ

PARTIE 3 STRUCTURE PRESENTATION ELEMENT CALCULÉ PARTIE 3 STRUCTURE PRESENTATION ELEMENT CALCULÉ mardi, 14 mai, 2002 1 Structure d un formulaire... 3 L utilisation des données... 5 L utilisation des tables... 5 L utilisation des éléments liés... 6 Le

Plus en détail

Python et bases de données. Khalid HOUSNI

Python et bases de données. Khalid HOUSNI Python et bases de données Khalid HOUSNI Une base de données c'est quoi? Une base de données (database en anglais) est un conteneur dans lequel il est possible de stocker des données de façon structurée

Plus en détail

STATISTICA Entreprise (Version 9) : Instructions d'installation pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix

STATISTICA Entreprise (Version 9) : Instructions d'installation pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix Remarques : STATISTICA Entreprise (Version 9) : Instructions d'installation pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix 1. Ces instructions s'appliquent à une installation sous Terminal Server

Plus en détail

MANUEL DE L ADMINISTRATEUR ÉDITIONS CORPORATE ET ENTERPRISE. Version 7.6

MANUEL DE L ADMINISTRATEUR ÉDITIONS CORPORATE ET ENTERPRISE. Version 7.6 MANUEL DE L ADMINISTRATEUR ÉDITIONS CORPORATE ET ENTERPRISE Version 7.6 MANUEL DE L ADMINISTRATEUR ÉDITIONS CORPORATE ET ENTERPRISE Version 7.6 OBJECTIF LUNE Inc. 2030 Pie-IX, Suite 500 Montréal, QC, Canada,

Plus en détail

Changer le mode zoom. Si vous êtes spectateur ou présentateur, vous pouvez changer entre la vue totale et l'affichage d'un extrait :

Changer le mode zoom. Si vous êtes spectateur ou présentateur, vous pouvez changer entre la vue totale et l'affichage d'un extrait : Page 1 OpenScape Collaboration pour Microsoft Windows OS Démarrer une conférence Vous trouverez des informations sur le démarrage d'une conférence dans le manuel du client utilisé. Pour vous connecter

Plus en détail

Rédacteur TYPO3. Niveau 1 - les bases. Objet et Contexte

Rédacteur TYPO3. Niveau 1 - les bases. Objet et Contexte Rédacteur TYPO3 Niveau 1 - les bases Objet et Contexte Ce document présente les notions de base pour permettre de rédiger et gérer les pages d un site web sous Typo3. Il répond à autant de questions que

Plus en détail

Solution de communication d entreprise Aastra

Solution de communication d entreprise Aastra Solution de communication d entreprise Aastra Système de messagerie vocale sur l'aastra 400 dès R2.1 Mode d emploi Plates-formes prises en charge: Aastra 415 Aastra 430 Aastra 470 Ce mode d'emploi décrit

Plus en détail

Worry-Free TM Remote Manager TM 1

Worry-Free TM Remote Manager TM 1 Worry-Free TM Remote Manager TM 1 for Small and Medium Business Manuel d'installation des agents Trend Micro Incorporated se réserve le droit de modifier ce document et les produits décrits ici sans préavis.

Plus en détail

Les triggers d'oracle

Les triggers d'oracle J. Akoka & I. Wattiau 1 Les triggers d'oracle Création de triggers Exemple : CREATE TRIGGER nom BEFORE DELETE OR INSERT OR UPDATE ON table FOR EACH ROW WHEN (new.empno>0) DECLARE...

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE Stormshield Network Firewall Multifonctions Utilisation de Virtual Log Appliance

NOTE TECHNIQUE Stormshield Network Firewall Multifonctions Utilisation de Virtual Log Appliance Stormshield Network Firewall Multifonctions Utilisation de Virtual Log Appliance Version du document : 1.1 Référence : snfrtno_virtual-log-appliance-1.1 SOMMAIRE PREREQUIS 3 PREMIERS PAS 3 Accès au serveur

Plus en détail

Par le département Documentation Services and Standards de Citrix. Citrix Systems, Inc.

Par le département Documentation Services and Standards de Citrix. Citrix Systems, Inc. Licences : la console License Management Console Par le département Documentation Services and Standards de Citrix. Citrix Systems, Inc. Avis Les informations contenues dans cette publication peuvent faire

Plus en détail

WORD. Tableaux Bordures & trames Outils de dessins & graphiques

WORD. Tableaux Bordures & trames Outils de dessins & graphiques WORD Tableaux Bordures & trames Outils de dessins & graphiques Les tableaux Créer un tableau (1) Par la barre d outil Placer le curseur à l endroit où le tableau doit être inséré Cliquer sur le bouton

Plus en détail

Instructions d'installation d'ibm SPSS Modeler Server 17.1 for Windows

Instructions d'installation d'ibm SPSS Modeler Server 17.1 for Windows Instructions d'installation d'ibm SPSS Modeler Server 17.1 for Windows Table des matières Avis aux lecteurs canadiens...... v Instructions d'installation....... 1 Configuration requise........... 1 Installation...............

Plus en détail

WEBSTATISTICA - Version 10

WEBSTATISTICA - Version 10 WEBSTATISTICA - Version 10 Instructions d'installation WEBSTATISTICA Serveur Unique Remarques : 1. L'installation de WEBSTATISTICA s'effectue en deux temps a) l'installation du serveur et b) l'installation

Plus en détail

Sage CRM. Sage CRM 2016 R1. Guide de démarrage rapide Édition Essentials

Sage CRM. Sage CRM 2016 R1. Guide de démarrage rapide Édition Essentials Sage CRM Sage CRM 2016 R1 Guide de démarrage rapide Édition Essentials Copyright 2015 Sage Technologies Limited, éditeur de ce produit. Tous droits réservés. Il est interdit de copier, photocopier, reproduire,

Plus en détail

TP PHP (/HTML/CSS/PostgreSQL)

TP PHP (/HTML/CSS/PostgreSQL) TP PHP (/HTML/CSS/PostgreSQL) ENSIIE - 2015/2016 Le but de ce TP est de compléter les fichiers fournis pour réaliser une micro-application interactive qui permet, suivant le choix de l utilisateur, de

Plus en détail

HP Visual Collaboration Desktop. Mise en route

HP Visual Collaboration Desktop. Mise en route HP Visual Collaboration Desktop Mise en route HP Visual Collaboration Desktop v2.0 First edition: December 2010 Mentions légales Copyright 2010 Hewlett-Packard Development Company, L.P. Les informations

Plus en détail

BARDY Guillaume DEVAUX Thomas DE ROUSIERS Charles GOTTERO Jérémie HOUILLON Nicolas REBESCHE Guillaume H4111 2006 / 2007

BARDY Guillaume DEVAUX Thomas DE ROUSIERS Charles GOTTERO Jérémie HOUILLON Nicolas REBESCHE Guillaume H4111 2006 / 2007 BARDY Guillaume DEVAUX Thomas DE ROUSIERS Charles GOTTERO Jérémie HOUILLON Nicolas REBESCHE Guillaume H4111 2006 / 2007 TABLE DES MATIÈRES PROBLÉMATIQUE...3 FONCTIONNEMENT GÉNÉRAL...4 I. En bref...4 II.

Plus en détail

ordinateur Sécurité et protection

ordinateur Sécurité et protection ordinateur Sécurité et protection Régler les paramètres vie privée de Windows et de Microsoft Edge Configurer et créer des comptes - Filtrer le contenu web Modifier les paramètres de notification et d

Plus en détail

a) Lire vos messages :

a) Lire vos messages : Créer une adresse de courrier électronique dans le cadre du partenariat Education Nationale / La Poste 1. Création de l'adresse de courrier électronique! Ouvrez Internet Explorer.! Dans la barre d'adresse,

Plus en détail

A. Introduction. B. Les DATABASES TRIGGERS. Objets de la base utilisant PL/SQL. Oracle 11g - SQL, PL/SQL, SQL*Plus 261

A. Introduction. B. Les DATABASES TRIGGERS. Objets de la base utilisant PL/SQL. Oracle 11g - SQL, PL/SQL, SQL*Plus 261 Objets de la base utilisant PL/SQL A. Introduction En plus des blocs PL/SQL anonymes utilisés par SQL*PLus ou par les outils de développement (Oracle*FORMS, Oracle*Reports), on peut utiliser le PL/SQL

Plus en détail

Gestion du site web www.college-st-paul.qc.ca. Manuel d instructions

Gestion du site web www.college-st-paul.qc.ca. Manuel d instructions Gestion du site web www.college-st-paul.qc.ca Table des matières Accéder au panneau d administration...3 Ajouter un administrateur...5 Structure du site...6 Ajouter une page...8 Éditer une page nouvellement

Plus en détail

IBM SPSS Modeler Text Analytics Instructions d installation (licence de site)

IBM SPSS Modeler Text Analytics Instructions d installation (licence de site) IBM SPSS Modeler Text Analytics Instructions d installation (licence de site) Les instructions suivantes permettent d installer IBM SPSS Modeler Text Analytics version 15 en utilisant un licence de site.

Plus en détail

PARAMETRER LE WEBMAIL DE NORDNET

PARAMETRER LE WEBMAIL DE NORDNET PARAMETRER LE WEBMAIL DE NORDNET Ref : FP. P1167 V 8.0 Résumé Le Webmail vous permet de consulter et envoyer vos messages à partir d internet où que vous soyez. Ce document vous indique comment utiliser

Plus en détail

XTremisWeb Employé - Module de base

XTremisWeb Employé - Module de base Manuel utilisateur XTremisWeb Employé - Module de base GET S.A. Antwerpsesteenweg 107 B-2390 Oostmalle www.get.be Member of the Primion Group www.primion.de Table des matières XTremisWeb Employé Module

Plus en détail

Programmer. avec. MySQL. SQL - Transactions - PHP - Java - Optimisations. 2 e édition. Groupe Eyrolles, 2006, 2011, ISBN : 978-2-212-12869-7

Programmer. avec. MySQL. SQL - Transactions - PHP - Java - Optimisations. 2 e édition. Groupe Eyrolles, 2006, 2011, ISBN : 978-2-212-12869-7 Programmer avec MySQL SQL - Transactions - PHP - Java - Optimisations 2 e édition Groupe Eyrolles, 2006, 2011, ISBN : 978-2-212-12869-7 Table des matières Introduction..................................................................................

Plus en détail

Résolution des problèmes de sauvegarde SQL dans Unity

Résolution des problèmes de sauvegarde SQL dans Unity Résolution des problèmes de sauvegarde SQL dans Unity Contenu Introduction Conditions préalables Conditions requises Composants utilisés Conventions La sauvegarde programmée de base de données ne travaille

Plus en détail

Table des matières. 1. Introduction. 2. Envoi d'un nouveau paiement. 3. Retour de transaction au marchand

Table des matières. 1. Introduction. 2. Envoi d'un nouveau paiement. 3. Retour de transaction au marchand Table des matières 1. Introduction 2. Envoi d'un nouveau paiement 2.1 Cartes de crédit 2.2 Direct Debits 3. Retour de transaction au marchand 3.1 A l'écran 3.1.1 Cartes de crédits 3.1.2 Direct Debits /

Plus en détail

Guide de référence Guide rapide. référence rapide. www.bellaliant.net/solutionsbureaudebellaliant/ www.bellaliant.net/solutionsbureaudebellaliant/

Guide de référence Guide rapide. référence rapide. www.bellaliant.net/solutionsbureaudebellaliant/ www.bellaliant.net/solutionsbureaudebellaliant/ Solutions Bureau Bureau de Bell de Bell Aliant Aliant Guide de référence Guide rapide référence rapide www.bellaliant.net/solutionsbureaudebellaliant/ www.bellaliant.net/solutionsbureaudebellaliant/ AVIS

Plus en détail

L enregistrement des clés. Manuel d utilisation

L enregistrement des clés. Manuel d utilisation L enregistrement des clés fr Cette documentation a fait l'objet d'une élaboration très soignée. Elle est basée sur les informations dont disposait Kaba SA à la date de sa publication. Kaba SA ne se porte

Plus en détail

Table des matières. Le transfert de fichiers sécurisé

Table des matières. Le transfert de fichiers sécurisé GUIDE D UTILISATION LOGICIEL 2008/2009 Table des matières Connexion :... 1 Choix d application :... 1 1. Présentation du formulaire d envoi :... 2 1.1. Personnalisation du répertoire d envoi et sécurisation...

Plus en détail

Instructions d'installation de IBM SPSS Modeler Text Analytics (licence nominative)

Instructions d'installation de IBM SPSS Modeler Text Analytics (licence nominative) Instructions d'installation de IBM SPSS Modeler Text Analytics (licence nominative) Table des matières Avis aux lecteurs canadiens...... v Instructions d'installation....... 1 Configuration requise...........

Plus en détail

Signets. Documentation utilisateur tout public disposant d'un compte ENT - Accès : Personnalisation de l'ent

Signets. Documentation utilisateur tout public disposant d'un compte ENT - Accès : Personnalisation de l'ent Documentation utilisateur tout public disposant d'un compte ENT - Accès : Personnalisation de l'ent Version 1.0.0 Da te Décembre 2010 Rédacteur Pédagogique et Médiatisation Torrent Stéphanie - Direction

Plus en détail

Bases de Données TP Transactions et Gestion des Droits Utilisateurs

Bases de Données TP Transactions et Gestion des Droits Utilisateurs Bases de Données TP Transactions et Gestion des Droits Utilisateurs 1. Dictionnaire de données Nous rappelons que le dictionnaire de données est un ensemble de tables dans lesquelles sont stockées les

Plus en détail

Guide pour l'utilisateur de PWS

Guide pour l'utilisateur de PWS Guide pour l'utilisateur de PWS ENSM.SE - SCALE Project IST-1999-10664 Avril 2004 Auteurs: Annie Corbel Philippe Jaillon Hubert Proton Xavier Serpaggi Tous droits réservés, Copyright SCALE Guide pour l'utilisateur

Plus en détail

MozyPro Guide d'administration Publié le : 2013-07-02

MozyPro Guide d'administration Publié le : 2013-07-02 MozyPro Guide d'administration Publié le : 2013-07-02 Sommaire Préface Préface...vii Chapitre 1: Présentation de MozyPro...9 Chapitre 2: Comprendre les concepts MozyPro...11 Comprendre MozyPro...11 À

Plus en détail

Procédures Stockées WAVESOFT... 12 ws_sp_getidtable... 12. Exemple :... 12. ws_sp_getnextsouche... 12. Exemple :... 12

Procédures Stockées WAVESOFT... 12 ws_sp_getidtable... 12. Exemple :... 12. ws_sp_getnextsouche... 12. Exemple :... 12 Table des matières Les Triggers... 2 Syntaxe... 2 Explications... 2 Les évènements déclencheurs des triggers... 3 Les modes de comportements des triggers... 4 Les pseudo tables... 5 Exemple... 6 Les procédures

Plus en détail

PL/SQL : procédures et déclencheurs. Grégory Bonnet, AI Mouaddib Département Informatique Université de Caen

PL/SQL : procédures et déclencheurs. Grégory Bonnet, AI Mouaddib Département Informatique Université de Caen PL/SQL : procédures et déclencheurs Grégory Bonnet, AI Mouaddib Département Informatique Université de Caen Introduction Introduction générale Étendre SQL pour l aide à la décision Nombreuses formes du

Plus en détail

Oracle Database 11g : Introduction à SQL Release /b

Oracle Database 11g : Introduction à SQL Release /b Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 11g : Introduction à SQL Release /b Durée: 5 Jours Description Ce cours présente les concepts élémentaires relatifs aux bases de données

Plus en détail

Documentation S@T Utilisateur

Documentation S@T Utilisateur SERVICE INFORMATIQUE DE GESTION DE L'ACADÉMIE DE TOULOUSE (S.I.G.A.T) Documentation S@T Utilisateur SIGAT/CRIA & AIDAT 18/12/2006 18/12/06 Documentation S@t utilisateur 1 PRÉAMBULE Objet Nom : Champs d

Plus en détail

Carrefour de l information Université de Sherbrooke. Dreamweaver MX 2004 Deuxième partie Savoir améliorer ses sites Web

Carrefour de l information Université de Sherbrooke. Dreamweaver MX 2004 Deuxième partie Savoir améliorer ses sites Web Carrefour de l information Université de Sherbrooke Dreamweaver MX 2004 Deuxième partie Savoir améliorer ses sites Web Par : Josée Martin (hiver 2005) Édition revue et augmentée par : Marc-André Dulude

Plus en détail

Instructions pour les agences utilisant la solution web

Instructions pour les agences utilisant la solution web Instructions pour les agences utilisant la solution web INFORMATIONS GÉNÉRALES L inscription aux services en ligne permet d utiliser le système de transmission des informations de paiement par Internet

Plus en détail

I N F O S T A N C E. Manuel Vie Scolaire

I N F O S T A N C E. Manuel Vie Scolaire I N F O S T A N C E Manuel Vie Scolaire I N D E X INTRODUCTION... 4 PERSONNALISATION DE LA PAGE D ACCUEIL... 5 COMMENT PERSONNALISER SA PAGE D ACCUEIL... 5 Sélection d un composant... 5 Edition d un composant...

Plus en détail

Didacticiel de création d'outils avec ModelBuilder

Didacticiel de création d'outils avec ModelBuilder Didacticiel de création d'outils avec ModelBuilder Copyright 1995-2012 Esri All rights reserved. Table of Contents Didacticiel : création d'outils avec ModelBuilder...................... 0 Copyright 1995-2012

Plus en détail

Guide de référence abrégé de la Messagerie de bureau électronique de la Messagerie vocale Norstar

Guide de référence abrégé de la Messagerie de bureau électronique de la Messagerie vocale Norstar Guide de référence abrégé de la Messagerie de bureau électronique de la Messagerie vocale Norstar Nortel Networks 1999 P0908834 Édition 01 Messagerie du bureau électronique de la Messagerie vocale Norstar

Plus en détail

Cours 8 : Séquences, vues et index

Cours 8 : Séquences, vues et index Cours 8 : Séquences, vues et index Les séquences Générer des valeurs (numériques) Par exemple de clés primaires Coordonner les valeurs de clés dans plusieurs lignes ou tables 2014-2015 Bases de données

Plus en détail

Novell Vibe 4.0. Mars 2015. Démarrage rapide. Démarrage de Novell Vibe. Présentation de l'interface de Novell Vibe et de ses fonctions

Novell Vibe 4.0. Mars 2015. Démarrage rapide. Démarrage de Novell Vibe. Présentation de l'interface de Novell Vibe et de ses fonctions Novell Vibe 4.0 Mars 2015 Démarrage rapide Lors de la première utilisation de Novell Vibe, vous souhaiterez peut-être commencer par configurer votre espace de travail personnel et créer un espace de travail

Plus en détail

Guide d'organisation de Microsoft Office Live Meeting

Guide d'organisation de Microsoft Office Live Meeting Guide d'organisation de Microsoft Office Live Meeting Démarrage Cette section fournit des instructions pour accéder à votre compte et pour configurer vos options de réunion par défaut. www.intercalleurope.com

Plus en détail

Contrat de licence de l application Fon

Contrat de licence de l application Fon Contrat de licence de l application Fon Votre utilisation de l application mobile Contrat de licence ( le contrat ) de l'application Fon ( l application ). Le présent contrat est conclu entre vous (ou

Plus en détail

Osilog On Line. GUIDE UTILISATEUR (Version 3)

Osilog On Line. GUIDE UTILISATEUR (Version 3) Osilog On Line GUIDE UTILISATEUR (Version 3) TABLES DES MATIERES 1. Connexion 3 a. Problèmes de connexion : 3 b. Mot de passe oublié 4 c. Modification du mot de passe 4 d. Espace Client 5 a. Rechercher

Plus en détail

Plan de test - Indexation des documents scannés par lots Version 6.003 SP00002

Plan de test - Indexation des documents scannés par lots Version 6.003 SP00002 Groupe GED/Notes Page 1de24 Plan de test - Indexation des documents scannés par lots Version 6.003 SP00002 Abréviation Date Rédaction : TILOR 03.08.2001 Mise en forme : TILOR 29.11.2001 Contrôle : Approbation

Plus en détail

Programme d avis d embauchage (PAE) Guide de l utilisateur pour la Passerelle de données Fichier (BH1202)

Programme d avis d embauchage (PAE) Guide de l utilisateur pour la Passerelle de données Fichier (BH1202) Programme d avis d embauchage (PAE) Guide de l utilisateur pour la Passerelle de données Fichier (BH1202) Version 5.0 Table des matières PROGRAMME D AVIS D EMBAUCHAGE (PAE) GUIDE DE L UTILISATEUR POUR

Plus en détail

DREAMWEAVER 2. Introduction. Créer un dossier et la première page d'un site. Faire alterner deux images

DREAMWEAVER 2. Introduction. Créer un dossier et la première page d'un site. Faire alterner deux images DREAMWEAVER 2 SOMMAIRE Introduction Créer un dossier et la première page d'un site Utiliser les fenêtres de l'écran et saisir du texte Contrôler les éléments de l'en-tête Insérer une image Insérer et paramétrer

Plus en détail

Conferencing. Novell. Conferencing 1.0. novdocx (fr) 6 April 2007

Conferencing. Novell. Conferencing 1.0. novdocx (fr) 6 April 2007 Guide de démarrage rapide de Conferencing Novell Conferencing novdocx (fr) 6 April 2007 1.0 Juillet 2007 DÉMARRAGE RAPIDE www.novell.com Conferencing La fonction de multiconférence de Novell est mise en

Plus en détail

,QIeFROH³ZZZFKH]FRPLQIHFROH

,QIeFROH³ZZZFKH]FRPLQIHFROH 6200$,5( /H EXUHDX S /HV LF{QHVSDUWLFXOLqUHV S /D %DUUHGHVWkFKHV S )HQrWUHV HWEDUUHGHVWkFKHV S /HV %RvWHVGHGLDORJXHSHUPHWWDQWGHSDUFRXULUOHVOHFWHXUV S /H 0HQXGpPDUUHU S /D /LJQHSDUDPqWUHV S 3DQQHDX GHFRQILJXUDWLRQVXSSULPHUXQORJLFLHOSDUDPpWUHUOHFODYLHURXODVRXULV

Plus en détail

Les 10 meilleurs astuces pour accélérer le démarrage de votre PC!

Les 10 meilleurs astuces pour accélérer le démarrage de votre PC! Les 10 meilleurs astuces pour accélérer le démarrage de votre PC! Cherchez-vous depuis longtemps comment accélérer le démarrage de votre ordinateur? Votre PC passe plus de 3 minutes dans le démarrage?

Plus en détail

Guide web connect. Version 0 FRE

Guide web connect. Version 0 FRE Guide web connect Version 0 FRE Modèles concernés Le présent guide de l utilisateur s applique aux modèles suivants : ADS-600W. Définitions des remarques Les encarts suivants sont utilisés tout au long

Plus en détail

ACCESSOIRE TÉLÉCOPIEUR ANALOGIQUE 500. Guide du pilote Send Fax

ACCESSOIRE TÉLÉCOPIEUR ANALOGIQUE 500. Guide du pilote Send Fax ACCESSOIRE TÉLÉCOPIEUR ANALOGIQUE 500 Guide du pilote Send Fax Accessoire télécopieur analogique HP500 Guide du pilote Send Fax Copyright et licence 2013 Copyright Hewlett-Packard Development Company,

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR. Le 19 Janvier 2010 Version openmairie.org

MANUEL UTILISATEUR. Le 19 Janvier 2010 Version openmairie.org Le 19 Janvier 2010 Version 2.03 1 openmairie.org MANUEL UTILISATEUR opencourrier est un logiciel qui permet de : gérer le courrier entrant dans une collectivité en affectant un courrier à UN service de

Plus en détail

Microsoft Excel (tableur électronique)

Microsoft Excel (tableur électronique) Microsoft Excel (tableur électronique) Excel est un programme de type "tableur". L'objet de ce type de programmes est de permettre à l'utilisateur d'avoir accès à la puissance de calcul de l'ordinateur

Plus en détail

Assistant Video Recording Manager export Version 1.0. Manuel du logiciel

Assistant Video Recording Manager export Version 1.0. Manuel du logiciel Assistant Video Recording Manager export Version 1.0 fr Manuel du logiciel Assistant Video Recording Manager export Table des matières fr 3 Table des matières 1 Introduction 4 2 Vue d'ensemble du système

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SITE INTERNET CHEZ FREE

MISE EN PLACE D'UN SITE INTERNET CHEZ FREE MISE EN PLACE D'UN SITE INTERNET CHEZ FREE En dehors de la partie création du compte, les autres informations ont un caractère général et s'appliquent à d'autres fournisseurs Internet. Il est ici question

Plus en détail

b.a.b-technologie gmbh Control R (Planification attribution pieces)

b.a.b-technologie gmbh Control R (Planification attribution pieces) b.a.b-technologie gmbh Control R (Planification attribution pieces) Manuel d instructions I.a II Actual state 12/2009 Date: 2. mai 2013 EN Manuel d instructions Control R b.a.b technologie gmbh im INHOUSE

Plus en détail

Premiers pas avec OFFICE EXCEL 2007

Premiers pas avec OFFICE EXCEL 2007 Premiers pas avec OFFICE EXCEL 2007 Présentation des formules avec Excel 2007 1 Table des matières : 1. UTILISATION DE CONSTANTES DANS LES FORMULES... 4 2. UTILISATION D OPERATEURS DE CALCUL DANS LES FORMULES...

Plus en détail

Le travail collaboratif

Le travail collaboratif Le travail collaboratif Module 3 Introduction : publication, rubriques et populations 1. La définition des groupes. La création des rubriques associées aux groupes 3. Le partage des dossiers 4. Les sessions

Plus en détail

Guide d utilisation pour les systèmes Polycom CX7000

Guide d utilisation pour les systèmes Polycom CX7000 Guide d utilisation pour les systèmes Polycom CX7000 1.1 Août 2012 3725-82842-007/C Informations relatives aux marques de commerce Polycom, le logo «Triangles» de Polycom ainsi que les noms et les marques

Plus en détail

Guide utilisateur Semmlabs

Guide utilisateur Semmlabs Guide utilisateur Semmlabs 2 Table des matières Chapitre - Titre de l'animation... 4 Chapitre 2 - Saisie de la dimension des images... 6 Chapitre 3 - Dimensions de l'animation finale... 9 Chapitre 4 -

Plus en détail

Livre framemaker.book Page 109 Mercredi, 12. décembre 2001 12:43 12. Références croisées

Livre framemaker.book Page 109 Mercredi, 12. décembre 2001 12:43 12. Références croisées Livre framemaker.book Page 109 Mercredi, 12. décembre 2001 12:43 12 5 Références croisées Souvent, une nouvelle information ne prend pleinement son sens ou ne devient intelligible que si elle est mise

Plus en détail

PICASA ET INTERNET. Picasa dispose de 4 fonctionnalités essentielles qui dépendent d Internet :

PICASA ET INTERNET. Picasa dispose de 4 fonctionnalités essentielles qui dépendent d Internet : PICASA ET INTERNET Picasa dispose de 4 fonctionnalités essentielles qui dépendent d Internet : Envoyer des photos par email à la bonne taille Mettre un album en ligne et le partager avec les personnes

Plus en détail

4. LES OPERATIONS DANS LES REQUETES 4.1. LISTE DES FONCTIONS DISPONIBLES LES REQUETES

4. LES OPERATIONS DANS LES REQUETES 4.1. LISTE DES FONCTIONS DISPONIBLES LES REQUETES LES REQUÊTES (SUITE) 4. LES OPERATIONS DANS LES REQUETES Après avoir collecté les données dans une feuille de réponses, il est possible de visualiser le résultat ou de l'imprimer. Mais il peut s'avérer

Plus en détail

CONCOP Concordance - Parcellaire - Cadastre

CONCOP Concordance - Parcellaire - Cadastre CONCOP Concordance - Parcellaire - Cadastre manuel d'utilisation version du 10 novembre 2006 Ce document explique comment établir la concordance-parcellaire-cadastre pour un inventaire forestier d'aménagement

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SERVEUR DE FICHIERS

MISE EN PLACE D'UN SERVEUR DE FICHIERS MISE EN PLACE D'UN SERVEUR DE FICHIERS L entreprise APC nous demande de mettre en place un dossier nommé concentration accessible en lecture seul pour tous les services. Celui-ci devra être disponible

Plus en détail

Vous avez la possibilité de participer à l amélioration des applications Sage en adhérant au Programme d Amélioration Produits :

Vous avez la possibilité de participer à l amélioration des applications Sage en adhérant au Programme d Amélioration Produits : Programme d Amélioration Produits Vous avez la possibilité de participer à l amélioration des applications Sage en adhérant au Programme d Amélioration Produits : Une fois les conditions générales acceptées,

Plus en détail

e.magnus gestion financière 2009 FICHE PRATIQUE La normalisation des tiers

e.magnus gestion financière 2009 FICHE PRATIQUE La normalisation des tiers e.magnus gestion financière 2009 FICHE PRATIQUE La normalisation des tiers Introduction Dans le cadre de l'utilisation du PES, des options de contrôle et de vérification des tiers ont été mises en place

Plus en détail

Dr Aser J. BODJRENOU / Dernière mise à jour : Juillet 2008 Ce document s adresse à tous les apprenants ayant un prérequis en MS Word Objectifs

Dr Aser J. BODJRENOU / Dernière mise à jour : Juillet 2008 Ce document s adresse à tous les apprenants ayant un prérequis en MS Word Objectifs SUPPORT DE COURS SUR LE MODULE EXCEL Dr Aser J. BODJRENOU / Dernière mise à jour : Juillet 2008 Ce document s adresse à tous les apprenants ayant un prérequis en MS Word Objectifs spécifiques : Démarrer

Plus en détail

2012 BOSS CORPORATION

2012 BOSS CORPORATION GT-100 Librarian Mode d emploi en ligne 2012 BOSS CORPORATION Tous droits réservés. Toute reproduction intégrale ou partielle de cette publication est interdite sous quelque forme que ce soit sans l autorisation

Plus en détail

L'avantage est double : assurer une sauvegarde des données et permettre un accès à la base Bcdi par le Web.

L'avantage est double : assurer une sauvegarde des données et permettre un accès à la base Bcdi par le Web. Voici un document qui permet de sauvegarder la base documentaire vers BcdiWeb automatiquement tous les jours sans intervention humaine et gratuitement! L'avantage est double : assurer une sauvegarde des

Plus en détail

SERVICE PIÈCES DÉTACHÉES COMMANDES EN LIGNE

SERVICE PIÈCES DÉTACHÉES COMMANDES EN LIGNE SERVICE PIÈCES DÉTACHÉES COMMANDES EN LIGNE MODE D EMPLOI http://ricambi.goldoni.com 2 Index 1 - CONFIGURATION DU PC / INSTALLATION... 4 2 - SE CONNECTER A GOLDONI PAR INTERNET... 5 3 - CRÉATION D UN DEVIS...

Plus en détail

Installation des mises à jour CUBIC for DOS 6.86.01 (Mars 2011)

Installation des mises à jour CUBIC for DOS 6.86.01 (Mars 2011) Installation des mises à jour CUBIC for DOS 6.86.01 (Mars 2011) Les informations ci-dessous sont communiquées de bonne foi, sur base des données transmises par Exact Software Belgium S.A. et de notre expérience.

Plus en détail

Modifications apportées dans PowerPoint 2010

Modifications apportées dans PowerPoint 2010 Modifications apportées dans PowerPoint 2010 Publié : 2012/05/16 Cet article répertorie les modifications apportées à Microsoft PowerPoint 2010 depuis Microsoft Office PowerPoint 2007 et les points à prendre

Plus en détail

Oracle Database 11g : Programmer avec PL/SQL Release 2

Oracle Database 11g : Programmer avec PL/SQL Release 2 Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 11g : Programmer avec PL/SQL Release 2 Durée: 5 Jours Description Ce cours présente le puissant langage de programmation PL/SQL et

Plus en détail

Courrier Electronique

Courrier Electronique Courrier Electronique PLAN I. Introduction II. Configuration du courrier électronique local sous Windows 95 III.Configuration du bureau de poste IV. Courrier électronique sur un PC ou un ordinateur portable

Plus en détail

ÉDITEUR E-COMMERCE MANUEL D UTILISATION:

ÉDITEUR E-COMMERCE MANUEL D UTILISATION: MANUEL D UTILISATION: ÉDITEUR E-COMMERCE 0. Avant de commencer... 2 0.1 Configurez votre boutique en ligne... 2 1. Espace utilisateur... 4 1.1 Aperçu de la boutique :... 4 1.2 Commandes... 6 1.3 Paramètres

Plus en détail

Script sous Photoshop.

Script sous Photoshop. Script sous Photoshop. Un script permet d'enregistrer une série d'évènements pour les reproduire à volonté et à l'identique. Si vous souhaitez modifier plusieurs photos de la même façon, il vous suffit

Plus en détail

COLOR LASERJET ENTERPRISE CM4540 MFP SERIES. Guide d'installation du logiciel

COLOR LASERJET ENTERPRISE CM4540 MFP SERIES. Guide d'installation du logiciel COLOR LASERJET ENTERPRISE CM4540 MFP SERIES Guide d'installation du logiciel HP Color LaserJet Enterprise CM4540 MFP Series Guide d'installation du logiciel Copyright et licence 2010 Copyright Hewlett-Packard

Plus en détail

Tutoriel d aide à la première connexion au forum de l aéroclub de Haute-Saône.

Tutoriel d aide à la première connexion au forum de l aéroclub de Haute-Saône. Tutoriel d aide à la première connexion au forum de l aéroclub de Haute-Saône. Depuis quelques semaines, notre aéroclub dispose d un forum de discussion et il semble que certains aient eu quelques difficultés

Plus en détail

Initiation à Le courrier électronique novembre 12

Initiation à Le courrier électronique novembre 12 Si vous possédez plusieurs comptes de messagerie, la gestion de votre courrier électronique peut rapidement tourner au casse-tête. Pour vous faciliter la vie, la solution la plus simple s'appelle Gmail,

Plus en détail

Oracle Database: Program with PL/SQL

Oracle Database: Program with PL/SQL Oracle University Appelez-nous: +33 15 7602 081 Oracle Database: Program with PL/SQL Durée: 5 Jours Description Ce cours est disponible au format "à la demande" /a/b/p/p/b/p/p/b/p/p/b/p/a/a/p/b/pulli/lili/lili/lili/lili/lili/li/u

Plus en détail

SEFIA ROUGE (Racine) LE GUIDE UTILISATEUR PRODUCTEURS ADMINISTRATEURS LOCAUX

SEFIA ROUGE (Racine) LE GUIDE UTILISATEUR PRODUCTEURS ADMINISTRATEURS LOCAUX SG - STSI Service d Echange de Fichier Inter Académique SEFIA ROUGE (Racine) LE GUIDE UTILISATEUR PRODUCTEURS ET ADMINISTRATEURS LOCAUX Page 1 Rédacteur Philippe Simonetta/Frédérique Clausse Date de création

Plus en détail

CONDITIONS RELATIVES AUX APPLICATIONS MINDJET DESKTOP ET MINDJET ON-PREMISE. Date : décembre 2012

CONDITIONS RELATIVES AUX APPLICATIONS MINDJET DESKTOP ET MINDJET ON-PREMISE. Date : décembre 2012 CONDITIONS RELATIVES AUX APPLICATIONS MINDJET DESKTOP ET MINDJET ON-PREMISE Date : décembre 2012 Les présentes conditions relatives aux applications Mindjet Desktop et Mindjet On-Premise (les «Conditions

Plus en détail

Fondements des bases de données Programmation en PL/SQL Oracle (1/2)

Fondements des bases de données Programmation en PL/SQL Oracle (1/2) Fondements des bases de données Programmation en PL/SQL Oracle (1/2) Équipe pédagogique BD romuald.thion@univ-lyon1.fr http://liris.cnrs.fr/~rthion/dokuwiki/enseignement:lif10/ Version du 12 février 2014

Plus en détail

Liste de contrôle Avant de vous connecter à Quantum View Outbound

Liste de contrôle Avant de vous connecter à Quantum View Outbound Liste de contrôle Avant de vous connecter à Quantum View Outbound Lors de la procédure d'abonnement, le système vous invite à entrer des informations détaillées que vous ne possédez peutêtre pas. Avant

Plus en détail

Conditions générales d'utilisation - KAPITALISER

Conditions générales d'utilisation - KAPITALISER Conditions générales d'utilisation - KAPITALISER Objet des CGU : Les présentes Conditions d'utilisation de KAPITALISER ont pour objet d'informer l'utilisateur des conditions et modalités d utilisation

Plus en détail

SUPPORT FORMATION Publisher 2007 initiation.

SUPPORT FORMATION Publisher 2007 initiation. SUPPORT FORMATION Publisher 2007 initiation. Sommaire I. INTRODUCTION... 4 1. Avantage de Publisher... 4 2. Composition prédéfinies... 5 3. Composants indépendants et déplaçables... 5 4. Les atouts des

Plus en détail

Sommaire Aperçu du système PSP 3

Sommaire Aperçu du système PSP 3 Guide d utilisation Sommaire Aperçu du système PSP 3 Guide de démarrage rapide 4 Démarrage 6 Comment tirer le meilleur parti de Go!Messenger 6 Que me faut-il d autre? 6 Mettre à jour le logiciel système

Plus en détail

Introduction C est une suite d instructions Syntaxe BEGIN TRAN suite d instructions COMMIT TRAN

Introduction C est une suite d instructions Syntaxe BEGIN TRAN suite d instructions COMMIT TRAN Introduction C est une suite d instructions Syntaxe BEGIN TRAN suite d instructions COMMIT TRAN Transactions imbriquée @@trancount Points de sauvegarde SAVE TRAN nom ROLLBACK TRANSACTION nom Exemple Solution

Plus en détail

Guide de l administrateur DOC-OEMCS10-GA-FR-01/01/12

Guide de l administrateur DOC-OEMCS10-GA-FR-01/01/12 Guide de l administrateur DOC-OEMCS10-GA-FR-01/01/12 Les informations contenues dans le présent manuel de documentation ne sont pas contractuelles et peuvent faire l objet de modifications sans préavis.

Plus en détail

E-Tracker Pro. Suivez le statut de vos paquets en ligne. User guide

E-Tracker Pro. Suivez le statut de vos paquets en ligne. User guide E-Tracker Pro Suivez le statut de vos paquets en ligne User guide Version 0.1 Table des matières 1 Introduction... 2 2 Se connecter à e-tracker Pro... 3 3 Comment utiliser e-tracker Pro?... 5 3.1 Le menu

Plus en détail