@ir_salon. n 45. Sommaire. p 1. Le magazine de la Base - Écoles. trimestriel octobre 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "@ir_salon. n 45. Sommaire. p 1. Le magazine de la Base - Écoles. trimestriel octobre 2013"

Transcription

1 @ir_salon «Connaître ce n est pas démontrer ni expliquer : c est accéder à la vision». Antoine de Saint-Exupéry Sommaire Le magazine de la Base - Écoles n 45 trimestriel octobre P 1 Éditorial Dossier : L ouverture de la Base-Écoles vers les grandes écoles, l université Périodicité : Publication trimestrielle Numéro d ordre de sortie : Numéro 45, Octobre 2013 Directeur de la publication : Général de brigade aérienne Francis Pollet Directeur adjoint de la publication : Ingénieur divisionnaire d études et de fabrication Colette Vioujas Rédacteur en chef : Colonel (H) François Mével Comité de rédaction : Capitaine Florence Marie Secrétaire administratif Françoise Longhi Conception graphique : Adjoint administratif principal 2 e classe Valérie Spanu-Aubert Crédits photos : Section PARVI des Écoles d officiers de l Armée de l air Mise en ligne : Section communication et Section d aide pédagogique informatisée ISSN : Chers lecteurs, Je prends le commandement des Écoles d officiers de l Armée de l air et de la Base aérienne 701, quelques jours avant le vote de la loi de programmation militaire. La rationalisation va se poursuivre mais nous pouvons rester sereins et optimistes. Depuis 28 ans, on me prévient que l année prochaine sera plus difficile que l année en cours mais je constate que finalement jamais l Armée de l air n a bénéficié de matériel aussi sophistiqué et d hommes et femmes aussi efficaces. Rafale, A 400 M, Mamba, Predator, Multi Role Tanker Transport (MRTT), il ne manquera rien dans les années à venir. Mais nous devons encore travailler à la mise en place du système perfectible des bases de défense. C est à nous de trouver les solutions et de les proposer au chef du groupement soutien. Des projets sont nombreux et ambitieux pour les Écoles d officiers. Mon objectif est de les atteindre avec un personnel heureux de vivre et de travailler ensemble, pour le plus grand bien de la Défense de notre pays. Général de brigade aérienne Francis Pollet P 2 à l honneur Biographie du Général Francis Pollet P 3-4 Rétrospective P 5 Sport P 6 Traditions Défilé du 14 juillet P 7 Retour d expérience La traversée des États-Unis avec Solar Impulse P 8 L Institut d études politiques et les Écoles d officiers de l Armée de l air P 10 DGEUER, vous avez dit «DIDJEUR»? P 12 Partenariat Écoles d officiers de l Armée de l air (EOAA)-Reims Management School (RMS) Au-delà des objectifs initiaux! P 13 Calendrier p 1

2 à l honneur BIOGRAPHIE DU GÉNÉRAL FRANCIS POLLET Marié, 3 enfants, il est né le 5 mai 1964 à Roubaix. Il intègre l École de l air de Salon-de-Provence en 1985 promotion «Général Houdemon». Le général Francis Pollet débute sa carrière militaire comme officier de l air le 3 septembre Il rejoint l Escadron de transport «Touraine» comme pilote sur Transall. Il participe aux opérations «Épervier» au Tchad et «Requin» au Gabon où il participe à l assistance opérationnelle des forces armées centrafricaines. Détaché en Arabie saoudite durant la guerre du Golfe, il effectue 34 missions de guerre pendant les opérations «Daguet», «Aconit» et «Alysse» et participe ainsi à la libération du Koweit. Promu capitaine le 1 er août 1991, il obtient le Certificat de chef de patrouille et commandant de bord. Le 1 er septembre 1993, il est affecté à l escadron de transport, d entraînement et de calibration de Villacoublay en qualité de chef pilote d escadrille puis de commandant d escadrille. Il occupe les fonctions de chef du Groupement de transport au cours du pont aérien sur Sarajevo. Durant la période , il effectue 53 missions de guerre ainsi que de nombreuses évacuations sanitaires. Il est promu commandant le 1 er novembre Affecté le 1 er septembre 1997 à l État-major du Commandement des forces aériennes de projection, il occupe les fonctions de chef de la division avions, logistique. Il suit l enseignement de la 7 e promotion du Collège interarmées de Défense. Il est promu au grade de lieutenant-colonel le 01 novembre Le 28 août 2000, il est nommé commandant en second de l Escadron de transport, d entraînement et de calibration de Villacoublay. Il en prend le commandement le 6 septembre Il effectue notamment 130 vols comme commandant de bord du Président de la République sur Airbus A319 et Falcon 900. Ce qui lui vaut une lettre de félicitations du Chef d état-major particulier du Président de la République. Il totalise heures de vol et 103 missions de guerre. Le 5 juillet 2004, il rejoint la Direction du personnel militaire de l Armée de l air comme conseiller du personnel navigant en charge de la gestion des officiers «transport en postes à l étranger». Il contribue à la réalisation du vivier «hauts potentiels» et est promu au grade de colonel le 1 er octobre Il est désigné pour devenir stagiaire de la 7 e promotion de l Institut des hautes études de l entreprise en Il rejoint en août 2007 la direction des ressources humaines du ministère de la Défense en qualité de chef du bureau politique des ressources humaines, gestion prévisionnelle des effectifs emplois et compétences et de la formation du personnel civil et militaire. à ce titre il met en place le plan de transformation Ressources humaines du ministère de la Défense et participe aux travaux de la loi de programmation militaire, de la révision générale des politiques publiques ainsi que du Livre Blanc de la Défense. Il intervient à l ENA, Sciences Po et dans les Instituts régionaux d Administration sur les problématiques de gestion prévisionnelle du personnel. Le 1 er septembre 2009, il est auditeur de la 59 e session du Centre des Hautes Études Militaires et de la 62 e session de l Institut des Hautes Études de Défense Nationale. Le 1 er juillet 2010, il est affecté au cabinet militaire du Ministre de la défense en qualité d adjoint air et chef de la cellule organisation et ressources humaines. Il sert successivement Messieurs Morin, Juppé, Longuet et Le Drian. C est à ce poste qu il conseille le cabinet lors des opérations «Harmattan» et «Serval». Le 1 er septembre 2013, il prend les fonctions de commandant la Base aérienne 701 de Salon-de-Provence et les Écoles d officiers de l Armée de l air. p 2

3 Rétro Mardi 09, 16 et 23 juillet 2013 Les Flâneries Pour la troisème année consécutive, la Base aérienne 701 de Salon-de- Provence et les Écoles d officiers de l Armée de l air (EOAA) ont ouvert leurs portes pour une matinée exceptionnelle, dans le cadre des «flâneries» d été, organisées en partenariat avec l Office du tourisme. Cet évènement permet de découvrir les trésors de la ville, d un point de vue architectural et historique. Mardi 03 septembre 2013 Prise de commandement C est sur la place d armes Pelletier d Oisy que la cérémonie de prise de commandement de la Base aérienne 701 «Général Pineau» s est déroulée sous la présidence du Général d armée aérienne Denis Mercier, Chef d état-major de l Armée de l air. Le général de division aérienne Gilles Modéré quittait ses fonctions de commandant des Écoles d officiers de l Armée de l air et de la Base aérienne 701, pour prendre le poste de second des Forces aériennes et Commandant en second du soutien des forces aériennes à Bordeaux. Puis c est dans la cour ombragée du mess des élèves que tous les personnels et invités ont pu assister aux diverses allocutions des personnalités présentes. Vendredi 26 juillet 2013 Présentation au Drapeau des volontaires pour la formation militaire initiale de réserviste (FMIR) 2013 volontaires à la formation militaire initiale de réserviste 2013 de Salon-de-Provence, Istres et Nice ont été présentés au drapeau sur la place de la Mairie de la 85 commune de La Barben lors d une cérémonie présidée par le colonel (R) Jean-Marie Partiot. A l issue de celle-ci, un défilé a précédé un rafraîchissement dans les allées ombragées de la Mairie. Mardi 10 septembre 2013 Réunion de l Institut supérieur de l aéronautique et de l espace (ISAE) Des représentants des quatre Écoles du groupe ISAE dont les Écoles d officiers de l Armée de l air (EOAA) se sont réunis sur la Base aérienne 701 de Salon-de-Provence à l occasion d un comité de formation et d un comité de direction. Ces réunions de travail très denses ont permis de dégager une synergie d actions communes pour ces quatre grandes Écoles de l aéronautique dans différents domaines que sont la formation, la recherche et l international. La qualité et l E-learning furent également abordés. p 3

4 Rétro Mercredi 11 septembre 2013 Dimanche 15 septembre 2013 Journée du patrimoine Couleurs et commémoration de la dernière citation du Capitaine Guynemer Sur la Base aérienne 701 de Salon-de-Provence s est déroulée la cérémonie mensuelle des couleurs sous la présidence du général de brigade aérienne Francis Pollet, commandant les Écoles d officiers de l Armée de l air (EOAA) et la Base aérienne 701, en présence de l ensemble du personnel de la Base Écoles, tant militaire que civil. Cet évènement était également l occasion de commémorer la dernière citation du Capitaine Georges Guynemer, mort au combat le 11 septembre 1917 à Poelkapelle, titulaire de 53 victoires homologuées, et choisi pour parrain par la promotion 1935 de l École de l air qui a fait sienne sa devise «Faire Face». Mercredi 25 septembre 2013 Journées des nouveaux arrivants pour la quatrième édition, la Base aérienne 701 participe aux journées européennes du patrimoine en proposant une visite historique des lieux riches en traditions, commentée par des historiens du Centre de recherche de l Armée de l air. 400 personnes ont pu apprécier en famille la richesse des lieux à travers les symboles et les salles mythiques de notre prestigieuse école. Civils et militaires nouvellement affectés, ainsi que leur famille, ont découvert leur environnement professionnel et social. p 4

5 p 5 qj Largués à mètres d altitude, les parachutistes, par H équipes de quatre, disposent de 35 EYUqJ EY f YUqJ EYUqJ Du 19 au 21 juillet 2013 Sport Coupe de France de Vol Relatif La coupe de France de vol relatif qui rassemble les meilleures équipes nationales sert de qualification pour le championnat de France. Elle s est déroulée sur la plate forme de Bouloc (82). Avec 29 équipes en lice et près de 140 compétiteurs, l Équipe parachutiste de présentation et de compétition de l Armée de l air ( EPPCAA) s est démarquée de ses concurrents dans la discipline reine du vol relatif à 4. secondes pour réaliser un maximum de figures lors de leur chute libre à 200km/h. L équipe, composée des sergents-chefs Grégory Patissou, Edwige Bauer, Fabien Glangeaud ainsi que du lieutenant-colonel Vincent Noré et du sergent-chef Florian Denonfoux, a remporté la Coupe de France de vol relatif Du 14 au 26 août 2013 Championnats d Europe de précision d atterrissage et de voltige (parachutisme) Les 7 e championnats d Europe de précision d atterrissage et de voltige se sont déroulés à Cheboksary (Russie). La délégation française était composée en majorité de sportifs de haut niveau de la Défense. 157 compétiteurs représentant 17 nations se sont affrontés. Championne d Europe de précision d atterrissage en 2011, le sergent-chef Déborah Ferrand a remporté une belle médaille de bronze au combiné précision d atterrissage/ voltige. L équipe féminine remporte deux titres de vice-championne d Europe en précision d atterrissage et au combiné précision d atterrissage/voltige. Rendez-vous est pris pour l échéance majeure de la saison avec les championnats du Monde militaires qui se dérouleront à Qionglai (Chine) du 14 au 25 octobre Jeudi 26 septembre 2013 Cross de masse L e premier des dix cross de l année participants : on peut mieux faire...

6 Traditions défilé du 14 juillet De tout temps les défilés militaires ont fait partie du «quotidien» des grandes puissances armées. Départs en guerre, retours triomphaux, démonstrations de force, étaient l occasion de montrer au peuple, et éventuellement aux adversaires lors de grandes parades, sa puissance, le nombre de ses soldats, la qualité de l armement, de l équipement, la discipline impeccable des troupes Le défilé militaire du 14 juillet est très attendu chaque année par tous les Français. Moment de fierté et d admiration devant les forces armées, qu il s agisse des troupes à pied, motorisées ou de l aviation, c est aussi l occasion de grands rassemblements festifs, tout aussi attendus. Mais d où ce défilé tire-t-il ses origines? 14 juillet Le peuple qui grondait depuis de longs mois se révolte. De partout à Paris, la foule se rassemble, pille les armureries, pour se diriger vers l un des symboles de la royauté : la prison de la Bastille. Même des provinciaux viennent grossir les rangs des révoltés. Dans la journée, la Bastille tombe et sa démolition se fait sans attendre. Les bases de la monarchie, représentées par la prison, sont sapées. 14 juillet Une année s est écoulée. Une grande fête, baptisée «Fête de la Fédération» ou «Fête de la Réconciliation et de l Unité», est organisée à Paris pour commémorer la prise de la Bastille. D autres évènements ont déjà eu lieu un peu partout en France, entre 1789 et 1790, mais celle-ci doit être celle de la fédération générale. Ce sera la fête de tous les Français mais aussi l occasion de rassembler toutes les gardes nationales disséminées dans tous les départements afin de restaurer un semblant d unité fragilisée par l affaiblissement du Pouvoir. Une grande délégation d environ soldats est présente sur le Champ de Mars, où s illustre notamment La Fayette, devant le roi et spectateurs. Cependant la vocation de cette fête n est pas de mettre l armée en valeur. Une messe est dite, des serments sont prêtés. Toutes les classes sont présentes, dans la joie et l unité, et de grands bals populaires sont organisés. Les années suivantes, si quelques festivités ont encore lieu, le 14 juillet tombe dans l oubli, même si cinq ans plus tard, sous le Directoire, les quelques célébrations existantes se militarisent fortement, ceci étant dû au climat extrêmement violent de l époque. Puis, doucement, la fête du 14 juillet perd de son importance. Il faudra attendre la III e République pour qu elle refasse surface En 1880, sous la présidence de monsieur Jules Grévy, le député Raspail propose de redonner jour au 14 juillet en le faisant «Jour de la Fête Nationale», ce qui fût accepté, et la Marseillaise devient «Hymne national». Ce jour sera l occasion de grands défilés militaires, rappelant ceux organisés sous le Directoire. Mais pourquoi avoir attendu si longtemps? Ces décisions sont en fait entièrement politiques et patriotiques Dix ans plus tôt, sous Napoléon III, la France a essuyé une cuisante défaite face à la Prusse et a perdu l Alsace-Lorraine. L organisation de défilés militaires a pour but de montrer aux Français que l État a redressé la tête, s est «refait une santé» et que la France est prête pour la revanche et reprendre ce qui lui appartient. Et pourquoi cette date? Contrairement à ce que l on peut croire, le 14 juillet n a pas été retenu pour commémorer la prise de la Bastille en 1789, mais pour rappeler le sentiment d unité nationale qui flottait à la Fête de la Fédération, en 1790! Les députés d alors avaient jugés que le 14 juillet 1789 était un symbole un peu trop sanglant pour être commémorer comme Fête Nationale. C est donc lors du 14 juillet 1880, devant environ personnes, qu a eu lieu le «premier» défilé militaire de la Fête Nationale, à Longchamp, à l occasion duquel furent remis les nouveaux drapeaux, fabriqués pour l occasion aux chefs de corps de chaque régiment. Pas un ne manque à l appel et à l issue de la distribution, sous les salves des canons, la revue commence, en ordre impeccable. Le Défilé du 14 juillet est né. Par la suite, chaque grand défilé du 14 juillet sera célébré de la sorte, même si le lieu peut varier, jusqu à ce qu il se fixe sur les Champs-Elysées. Les deux guerres mondiales perturberont ces célébrations mais la date est toujours dans les mémoires. Bien sûr, progrès oblige, les composantes motorisées et aéronautiques vont se rajouter, les régiments vont changer, disparaître, d autres vont apparaître, mais l esprit reste identique au tout premier. Le 14 juillet réunit tous les Français, dans un grand élan patriotique, fiers de leur pays et de leur Armée. Monsieur Matthieu Guillermat Bureau évènements communication accueil p 6

7 Retour d expérience La traversée des États-Unis avec Solar Impulse Élèves de la promotion 2010 de l École de l air, nous avons réalisé notre stage de fin d études du 1 er janvier au 17 juillet 2013 aux Etats-Unis, au sein du projet Solar Impulse dont la mission Across America consistait en une traversée des États-Unis d ouest en est avec un avion monoplace solaire, et ce en plusieurs étapes. Nous étions intégrés au sein de l équipe au sol responsable de toutes les opérations relatives au premier prototype de cet avion atypique d une envergure identique à celle d un Airbus A340 mais d une masse inférieure à 2 tonnes et s affranchissant totalement des énergies fossiles, la seule source d énergie utilisée pour sa propulsion provenant des cellules solaires réparties sur l aile et le stabilisateur horizontal. Cette intégration sur la base de la National Agency for Space and Aeronautics (NASA) de Moffett Field à San Francisco a été aisée, l utilisation majoritaire du Français au sein de Solar Impulse facilitant nos rapports. Après avoir fait connaissance avec l avion, nous avons travaillé sur le système de marquage au sol du hangar mobile, structure gonflable développée et mise en œuvre par Solar Impulse pour abriter l avion en cas d absence d un bâtiment adapté. Nous avons également pris part à différentes opérations lors des essais en vol, d exercices de montage de hangar mobile. Nous avons ainsi pu appréhender de multiples aspects du projet, abordant également les volets communication et marketing, en participant par exemple à la préparation des journées «sponsors» ou bien en accueillant le public lors des portes ouvertes. Le vol à destination de la première étape, Phoenix, a eu lieu le 3 mai. Après une visite périodique sur HB-SIA, nous avons participé à l intégralité de la phase opérationnelle du vol, depuis la préparation de l avion à la sécurité au décollage, puis aux derniers préparatifs. Cette première étape s est révélée très instructive quant à la compréhension du tempo opérationnel de Solar Impulse. L atterrissage de la seconde étape sur la plateforme de Dallas Fort Worth au Texas a été délicat en raison d un fort vent. Il s est cependant parfaitement déroulé, mais l étape a essuyé de fortes tempêtes provoquant l inondation du hangar dédié à l avion. Aussi, le départ vers Saint-Louis a-t-il été différé plusieurs fois. Puis ce fut le toit du hangar censé abriter l avion qui s est effondré suite à des tornades. Le déploiement du hangar mobile a été rendu nécessaire. Avec les membres de Solar Impulse déjà sur le site, nous avons réalisé le marquage au sol et la mise en place des différents modules de celui-ci. Les conditions météorologiques ont encore perturbé le vol Saint-Louis Washington finalement coupé par une nuit à Cincinnati. à Washington, c est à l annexe du Musée de l Air et de l Espace, sur l aéroport international de Dulles, que nous avons accueilli l avion. Durant les deux semaines passées à Washington, diverses autorités politiques ont rendu visite à Solar Impulse dont le secrétaire américain à l énergie. Puis ce sont près de visiteurs sur une seule journée qui sont venus lors des Public Days. L équipe a ensuite gagné la destination finale de la mission Across America : New York City, pour laquelle nous avions participé à toutes les phases opérationnelles précédant le décollage. à l arrivée sur l aéroport John F. Kennedy à New-York, le pilote a rencontré des difficultés dues à une déchirure sur l aile. Dès lors, tous les scénarii ont étés envisagés jusqu à une éjection du pilote audessus de l Atlantique. Nous avons alors apprêté le matériel de première nécessité afin de partir sur un autre terrain en cas de déroutement. L avion, finalement arrivé à bon port, a gagné son lieu d exposition avant d être démonté après notre départ. Cette étape a permis l organisation de diverses manifestations dont l officialisation d un rapprochement entre la fondation «Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse (F-ASEJ)» et la fondation «Solar Impulse». Nous avons quitté les États-Unis le 17 juillet après avoir participé à la préparation du hangar destiné au démontage futur de l avion. Retour d expérience : Pour nous les enjeux étaient multiples : ce stage visait à valider le diplôme d ingénieur ; les résultats ont été de premier ordre concernant l expérience opérationnelle et le management ; il était aussi l occasion d établir un partenariat pour l accueil d autres stagiaires de l École de l Air, officialisé lors de la cérémonie organisée à New-York avec le lieutenant-colonel de Saint-Exupéry où les principaux cadres de Solar Impulse, Bertrand Piccard et André Borschberg, ont dit leur intérêt pour notre travail et le constat de notre intégration au sein de l équipe. Le projet avec l avion solaire HB-SIB prévoyant déjà un tour du monde en 2015, la participation de futurs élèves de l École de l air, sera alors extrêmement intéressante. Liens : Slt Guilhem Gineste et Slt Goran Chatelus (promotion 2010 de l École de l air) Décollage de Moffett Field Best of de la mission Across America p 7

8 Dossier : L ouverture de la Base-Écoles vers les grandes écoles, l université L Institut d études politiques et les Écoles d officiers de l Armée de l air Les Écoles d officiers de l Armée de l air (EOAA), résolument tournées vers l extérieur, que ce soit les grandes écoles civiles, le monde universitaire voire l étranger, entretiennent depuis de nombreuses années des liens privilégiés avec l Institut d études politiques d Aix-en-Provence. Des liens anciens Une formation rémunérée sur trois ans sanctionnée par le diplôme de l IEP d Aix-en-Provence (valant grade de master) L Institut d études politiques (IEP) d Aix-en-Provence entretient des liens avec la Base aérienne 701 de Salon-de-Provence, et plus particulièrement avec les écoles qui y sont implantées depuis de nombreuses années. Ceux-ci ont longtemps pris une forme non institutionnelle se traduisant par des contacts établis de façon individuelle, notamment dans la perspective d échanges de prestations réciproques de formation. Trois structures appartenant à l IEP d Aix ont plus particulièrement cultivé cette coopération : - le Centre de préparation à l administration générale (CPAG) qui prépare les étudiants de l IEP aux différents concours administratifs de catégorie A des fonctions publiques d État, hospitalière et territoriale. Un lien naturel a pu se tisser avec l École du commissariat de l air basé sur l échange de bonnes pratiques et de prestations de formation ; - le Master d «Histoire militaire comparée, géostratégie, Défense et sécurité» fournit également le cadre d échanges fructueux entre chercheurs, enseignants et étudiants impliqués dans ce cursus, d une part, et cadres des Écoles d officiers de l Armée de l air (EOAA), d autre part. De nombreux étudiants de cette filière se destinent à la carrière des armes. Les étudiants de l IEP d Aix peuvent opter pour ce parcours de Master, en parallèle du diplôme de l IEP, pour déboucher sur un double diplôme ; - le Centre d intelligence économique de l Institut d études politiques d Aix a assuré un enseignement spécialisé aux futurs officiers «renseignement» Dynamisme pendant plusieurs années et accueille aujourd hui des cadres de l Armée de l air en Master de «Management de l information stratégique». Par ailleurs, le rapprochement entre l Armée de l air et l IEP d Aix a pu prendre des formes différentes : - une scolarité à l IEP d Aix dans le cadre de l Enseignement militaire supérieur scientifique et technique (EMSST) a permis à quelques officiers de l Armée de l air d obtenir le diplôme de l IEP d Aix. Cette possibilité d accès au diplôme de l IEP d Aix n est plus activée ; - des intervenants de l IEP d Aix servent comme officiers de réserve de l Armée de l air, certains sur la Base aérienne 701 de Salon-de-Provence, voire même, depuis peu, au sein des EOAA. Cela permet de consolider les liens entre les deux établissements, en particulier en permettant une meilleure compréhension réciproque des milieux considérés ainsi qu une meilleure interactivité dans le cadre de la gestion des actions de partenariat. Un élan renouvelé Avec un réseau très large de partenaires Parallèlement à l effort d ouverture entrepris avec les EOAA, l IEP d Aix a planifié et conduit depuis 2009 une politique d extension, de développement et d ouverture qui a permis le lancement de nombreux partenariats avec des acteurs publics et privés, français et internationaux. À chaque fois, une.../... p 8

9 Dossier : L ouverture de la Base-Écoles vers les grandes écoles, l université cohérence des regards et une complémentarité des approches sont recherchées, dans une logique de relation équilibrée entre partenaires égaux, privilégiant l enrichissement réciproque par des échanges croisés dans des champs variés.l IEP a décidé de proposer à différents partenaires son expertise dans la formation de futurs décideurs aptes à gérer des problématiques complexes pluridisciplinaires tant au sein des entreprises que des administrations. Cet objectif poursuivi par le directeur de l IEP a reçu l approbation et le soutien de Madame Christine Lagarde, Directeur général du Fond monétaire international, qui préside le Conseil d administration de l IEP d Aix. Il se décline tant dans les cursus de formation initiale que de formation continue. L Institut reste fondamentalement attaché au niveau de crédibilité atteint par la scolarité menant aux diplômes qu il délivre et en particulier au «diplôme de l IEP d Aix». Il maintient une vigilance de tous les instants à ce sujet, tant en interne qu avec ses partenaires. Passion Avec des acteurs de la Défense et de la sécurité l accompagnement des grandes écoles de service public comme l École des officiers de la Gendarmerie nationale (EOGN), l École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (ENSOSP) ou les EOAA. Par ailleurs, les experts de l Institut sont régulièrement associés aux divers travaux conduits par les instances gouvernementales. Enfin, l Institut s est doté en 2008 d un Centre de recherche unique à vocation pluridisciplinaire et intégrative. Le Master de «Management de l information stratégique» est, de plus, actuellement en préparation, dans le cadre de partenariats actifs entre établissements, et particulièrement au profit de plus d une centaine d officiers de l ENSOSP et de l EOGN. Avec l Armée de l air Différentes actions, qui en appellent d autres, s intègrent dans la stratégie globale de rayonnement de l IEP d Aix. Elles se sont inscrites dans une logique d intensification du partenariat avec la mise en production en 2010 du cursus «sciences politiques» de l École de l air. Ce dernier marque le renouveau de relations désormais institutionnalisées qui ont permis d explorer de nouvelles pistes. Par exemple, le Master d «Histoire militaire comparée, géostratégie, Défense et sécurité» accueille actuellement des officiers sélectionnés par l Armée de l air. De plus, des officiers de l Armée de l air affectés sur les bases aériennes de la région suivent au sein de l IEP, selon une démarche personnelle, une formation continue débouchant soit sur le diplôme de l IEP, soit sur le Master de «management de l information stratégique». Le cursus «sciences politiques» ouvert à l École de l air a visé, dans un premier temps, l obtention des savoir-faire méthodologiques et des savoirs pluridisciplinaires conduisant au diplôme de l IEP d Aix, valant grade de Master. À la demande des EOAA, une refonte de ce cursus est en cours afin qu il puisse déboucher à la fois sur le diplôme de l IEP d Aix mais également sur un diplôme de Master, constituant en soi une spécialisation orientée«défense». D autres possibilités de formations diplômantes sont explorées qui pourraient concerner des populations spécifiques (Licence pour certains élèves de l École militaire de l air ou Master pour les officiers supérieurs du cours supérieur d état-major). Par ailleurs, la participation croisée à des forums, conférences et colloques, l organisation en commun d évènements ou encore la participation à des activités spécifiques, comme le stage d aguerrissement organisé par les EOAA au profit des étudiants de l IEP, complètent de façon non exhaustive le champ des possibles. Le partenariat noué avec les EOAA, voisin prestigieux de l IEP d Aix, en est encore à l adolescence. Il sera possible d établir un premier bilan d étape lorsque les six sous-lieutenants de la promotion 2010 ayant embrassé le cursus «sciences po» auront terminé leur scolarité. Il est cependant clair que cette coopération en devenir présente de nombreuses vertus et contribue au rayonnement des deux établissements. Jeunesse Dans le domaine particulier de la Défense et de la sécurité, l établissement est un des plus anciens sites universitaires de France à héberger, depuis 1968, des enseignements dédiés. Plus récemment il s est engagé dans la promotion des carrières d active et de réserve (Partenaires de la Défense) et dans Colonel (R) Éric Nicod, Directeur des stages, Responsable du parcours franco-russe Responsable des partenariats avec les EOAA et l ECA, Chargé d enseignement, IEP d Aix en Provence p 9

10 Dossier : L ouverture de la Base-Écoles vers les grandes écoles, l université DGEUER, vous avez dit «DIDJEUR»? Qui se cache derrière cet acronyme? Quelles sont ses fonctions? Pour répondre à toutes ces interrogations, allons ensemble à la rencontre de l émérite détenteur de ce titre, monsieur Jacques Aben, DGEUER ou, plus précisément, monsieur le Directeur général de l enseignement universitaire et de l enseignement par la recherche. En matière d enseignement traditionnel, j ai pour rôle de vérifier la qualité de la formation dispensée aux élèves des EOAA dans toutes les disciplines et de s assurer que cet enseignement est au même niveau que celui d écoles comparables (écoles d ingénieurs, écoles militaires) ; je me dois de proposer les changements qui pourraient s avérer utiles dans ce contexte, voire d aller chercher à l université les enseignements dont nous avons besoin et que nous ne savons pas donner par nous-mêmes. Il s agit donc d avoir ce regard réputé expert sur l enseignement que doivent recevoir nos futurs officiers. Je veille également sur l enseignement par la recherche, c est-à-dire la possibilité pour l élève d acquérir l ensemble du savoir dont il a besoin au travers de son propre travail de recherche et plus seulement via la relation directe qu il entretient avec l enseignant dans le cadre d un cours magistral ; il y gagne également plus d autonomie et le savoir nécessaire à l état d officier. En réalité, si je voulais synthétiser, je dirais que je suis le conseiller académique du général commandant les Écoles d officiers de l Armée de l air. Pour occuper ce poste, il fallait un universitaire, ayant un regard aigu sur le monde académique, et qui, cela peut paraître paradoxal, ait la meilleure connaissance possible du monde militaire. Si j ai été choisi parmi tous les prétendants à ce poste c est également parce que je suis officier de réserve, ce qui me permet de comprendre les militaires et d être compris d eux. Je suis professeur de sciences économiques mais je vous dirai que cela n a en soit aucune importance. Quand je devrais définir la fiche de poste de mon successeur, je pense qu une culture juridique, acquise précocement ou tardivement, sera utile car nos partenariats avec le monde académique passent nécessairement par des conventions et il n est pas mauvais que celui qui en a la responsabilité sache lire et écrire une convention. Je contribue également au recrutement des personnels enseignants de statut civil. Je suis détaché de l Université Montpellier I. Depuis de très longues années je me suis constitué une spécialité qui a pu peser dans mon recrutement. Une spécialité à la fois en termes de recherche et d enseignement, dans le domaine de la politique de défense. J ai une autre spécialité qui m aura été utile : je faisais de la recherche dans le domaine de la gestion et du financement des collectivités locales. Cela m a donné une connaissance pratique de l administration. Abandonnant mes enseignements en matière d administration locale, j ai gardé le cœur de ma spécialisation : la «défensologie», dans deux masters 2 à Montpellier et à Nice, pour garder un lien avec l université mais j ai abandonné les cours, faute de temps. Être en lien direct avec le chef, faisant ainsi partie du trio supérieur du système, c est à la fois très fort et très agréable. Les conseils que je peux donner débordent largement de ce que j ai décrit au sens où mon âge et mon bagage font que je peux donner des conseils de sage à mes camarades militaires. J ai eu à traiter une myriade de sujets : j ai présidé et organisé le recrutement de professeurs de second degré, d universitaires, SERVIR - OBÉIR - COMMANDER je me suis penché sur des réformes de statuts, j ai négocié des partenariats avec l université, j ai calmé des conflits Ce qui a fait la richesse de ces quatre années c est l extrême complexité des dossiers que le général m a donné à traiter ou dont je me suis moimême saisi, du fait de mes compétences. Même si à l université on peut varier les plaisirs, ça n est jamais aussi varié que cela peut l être ici, sauf à s impliquer soi-même dans la direction de l université. Des quatre ans passés ici, la chose dont je peux être le plus fier : de constater que l école d aujourd hui n est pas celle dans laquelle je suis entré en 2009 et que certains des traits qu elle a aujourd hui ne me sont pas étrangers. Le général Modéré avait l habitude de dire «Nous avançons» et j ai la modeste prétention de constater que je suis un des rouages du moteur de cette avancée. Par exemple, une réforme des charges du personnel enseignant : il y avait carence, les textes qui nous régissaient étaient périmés. Cela a été un très long travail, avec le besoin d une bonne connaissance de ces textes, de négociations, de gestion des conflits potentiels, conclu par la rédaction d un texte pesé au trébuchet et consacré par la signature du général. Cela a duré deux longues années. Autre exemple : la convention qui nous lie à l université d Aix-Marseille -AMU-, dont l idée remonte à 2009, a été signée en 2012 par son président, M. Berland, et le DRHAA. Elle se concrétise par un texte qui, en un seul document, réunit toutes les relations entre nos deux établissements, soit 10 diplômes différents et quelques généralités. Un énorme travail de consultations a été nécessaire, beaucoup de personnes ont été concernées afin de sortir un seul document lisible. On ne peut pas ne pas en être fier quand cela prend fin, même si c est un travail d équipe..../... p 10

11 Dossier : L ouverture de la Base-Écoles vers les grandes écoles, l université Les liens des eoaa avec les grandes écoles et universités J ai la responsabilité de négocier et de mettre en forme les partenariats avec le monde académique. Cela consiste à externaliser une partie de la formation de nos élèves. C est le cas, par exemple, avec l IEP d Aix-en-Provence qui nous a permis de mettre en place une formation d officiers qui débouche sur le diplôme de l IEP et un diplôme de master et qui nous permet de recruter des élèves qui ne sont pas des scientifiques. C est le cas aussi avec l université d Aix-Marseille. Ainsi nous sommes capables d offrir à nos élèves une gamme extrêmement variée de diplômes de tout niveau, à côté du diplôme d ingénieur que nous avons l habilitation de délivrer, ce qui permet qu aucun élève a carrière longue, quel que soit son recrutement, ne quitte l école sans un diplôme. De plus, nous avons des relations avec des écoles qui nous sont très proches par la nature de leurs formations : l Institut supérieur de l aéronautique et de l espace (ISAE) et l École nationale de l aviation civile (ENAC). Notre aptitude à former les futurs commandeurs de l armée de l air a incité quelques grandes écoles à donner à leurs élèves tous les bagages nécessaires pour devenir de bons dirigeants, à nous confier la tâche d organiser des stages de formation au commandement pour leurs élèves. On peut compter : HEC, l École, Kedge qui est la fusion de l École de commerce de Marseille et de celle de Bordeaux, l École de management de Lyon, celle de Reims, l EDHEC qui est à la fois à Paris et à Nice, l IEP Nous organisons de l ordre de 8 stages par an. Dans ce cas, ce sont les EOAA qui sont prestataires de service. Mais comme nous sommes en très bonnes relations avec ces écoles, elles nous facilitent l inscription d officiers dans les formations supérieures qu elles organisent : masters, mastères spécialisés, principalement dans le domaine du management, MBA, c est-à-dire des diplômes de niveau supérieur qui permettent à des officiers entrants dans une 2 e partie de carrière d acquérir une spécialisation dans un domaine qui leur sera ultérieurement utile. Des ouvertures vers d autres écoles sont envisageables, mais il existe un problème qui est notre capacité de «faire face» : nous n avons plus guère de créneaux de formation disponibles. En revanche, il n est pas dit que nous ne pourrons pas avoir de nouveaux partenariats qui nous aideraient à enrichir encore notre offre de formation, mais là aussi il est très coûteux d élargir, car plus vous avez de diplômes moins vous avez d élèves et plus chaque élève coûte cher à former. Il est concevable que la réduction à prévoir du nombre d élèves en formation nous conduise, au contraire, à une réduction du nombre de diplômes offerts. Propos recueillis par le colonel (H) François Mével Rédacteur en chef de la Salon p 11

12 Dossier : L ouverture de la Base-Écoles vers les grandes écoles, l université Partenariat Écoles d officiers de l Armée de l air (EOAA)-Reims Management School (RMS) Au-delà des objectifs initiaux! Partout, l intérêt mutuel que se portent le monde militaire et le monde des affaires ne date pas d aujourd hui et il va maintenant bien au-delà de la simple utilisation de la métaphore militaire dans la formulation des stratégies d entreprise ou dans la formation au management. À Reims Management School (RMS), cet intérêt mutuel n a cessé de se développer durant ces dernières années et se traduit aujourd hui par l émergence de nouvelles pratiques éducatives visant à partager dans la gratuité les expertises respectives des écoles militaires et civiles pour la formation initiale d étudiants et la formation continue de cadres du privé ou d officiers en activité. Reims Management School a ainsi fait partie des Grandes Écoles de Business pionnières dans ce domaine en nouant dès 2008 toute une série de partenariats : Avec la Direction des ressources humaines de l Armée de terre dans le cadre du Partenariat Grandes Écoles (PGE), en vue de la formation d officiers de réserve d abord à l École spéciale militaire de Saint-Cyr et ensuite en École d application. Le stage dure 6 mois et culmine dans un passage en corps de troupe avec le grade d aspirant. Il est complètement intégré au cursus d étudiants volontaires et donne lieu à l attribution de crédits ECTS en vue de l obtention du leur diplôme. Avec le Service de recrutement des officiers de la Marine, qui propose des années de césure en qualité de volontaire officier aspirant (VOA) dans les forces, après une formation initiale de plusieurs semaines à l École navale. Avec l École des Fusiliers Marins de Lorient, qui accueille nos Executive MBA en immersion pendant une semaine, afin de les préparer à leur futur rôle de leader. Ce partenariat a été initié et est administré par le Paris Executive Campus (PEC), campus parisien commun à RMS, et à Rouen Business School (RBS). Avec le Service du Commissariat des Armées, qui propose lui aussi des VOA, en particulier en tant que commissaire adjoint embarqué sur un navire de la flotte. Et enfin avec l École des officiers de l Armée de l Air de Salon-de-Provence, qui accueille chaque année une quarantaine de nos étudiants «International MBA» et «Master Grande École» pour deux stages d une semaine fort prisés et intitulés «Hors de la Zone de Confort». Tout comme le PGE cité plus haut, ce stage fait partie intégrante de leur cursus et donne lieu à l attribution de crédits en vue de l obtention de leur diplôme. Ces liens tissés avec les Armées (ainsi qu avec l IHEDN Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale) se concrétisent également par l accueil en retour d officiers supérieurs à RMS, qui viennent complémenter leur formation en obtenant un MBA. Après quatre années d un fonctionnement ininterrompu, le partenariat EOAA-RMS apparait très fructueux à tous ceux qui s y impliquent. L Armée de l Air y trouve un bon moyen de rétablir un lien Armée-Nation quelque peu malmené par la professionnalisation et de rayonner au sein d un public de futurs décideurs du monde de demain. Reims Management School y trouve une magnifique opportunité de mettre en application un de ses axes stratégiques, à savoir la diversité des parcours et des expériences au sein de son corps étudiant. Elle y trouve également une magnifique occasion de faire passer ses élèves par une expérience humaine profonde, formatrice et unique, dont la plupart se souviendront toute leur vie. Mais il semble, et c est heureux, que les grands gagnants du partenariat EOAA-RMS soient ultimement les étudiants eux-mêmes, qui reviennent toujours pleinement satisfaits de leur formation à Salon-de-Provence. Il est en effet intéressant de noter, qu en accord avec l École de l Air, RMS présente les objectifs initiaux du stage de la façon suivante : Développer son aptitude à diriger les hommes Se dépasser soi-même Fonctionner en équipe Gérer la crise Réfléchir et agir éthiquement Découvrir les milieux militaire et aéronautique Il apparait dans la pratique que, si le cahier des charges ainsi établi est toujours respecté, les retours des étudiants indiquent systématiquement que les choses sont allées bien plus loin et que d autres objectifs ont simultanément été atteints. Il n est en effet pas rare d obtenir des commentaires tels que : «nous avons beaucoup appris sur nous-mêmes et sur les autres», «j ai adoré cette constante insistance sur les notions de service, d intérêt commun», «je me suis vraiment retrouvé dans ces valeurs d effort, de courage, de rigueur...», «j ai pris de bonnes leçons de vie en écoutant ces témoignages d officiers», «j ai compris l importance du collectif», «j aspirais à autre chose, et ce stage m a beaucoup aidé», etc Ainsi et bien au-delà d être uniquement formatrice, il s avère que l expérience des étudiants de RMS à l EOAA soit de fait très souvent fondatrice. Et nous sommes ici bien au-delà des objectifs initiaux! Dominique GARVAL Professeur de Marketing Reims Management School p 12

13 Calendrier É V è n e m e n t s... FêTE DE LA SCIENCE 8-12 octobre 2013 Espace Charles Trenet Salon-de-Provence EXPOSITION «BULLES D AIR» octobre 2013 Espace culturel Robert de Lamanon Salon-de-Provence EXPOSITION LES «PINCEAUX DE L AIR» novembre 2013 Espace culturel Robert de Lamanon Salon-de-Provence Calendrier 13/11/2013 Remise du Prix Saint-Exupéry pour la Jeunesse 19/11/2013 Concert en Marin-la-Meslée : «Les mardi de l IMFP» 06/12/2013 Colloque de l association des directeurs d hôpital 15/12/2013 Arbre de Noël p 13 Retour sommaire

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

MASTER OF PUBLIC ADMINISTRATION

MASTER OF PUBLIC ADMINISTRATION MASTER OF PUBLIC ADMINISTRATION (Bac+4, +5, 300 ECTS) IEAM PARIS - Institut des Études d'administration et de Management de Paris & SCIENCES PO AIX - Institut d Etudes Politiques d Aix-en-Provence ou PKU

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS**

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** * CAFERUIS : Certificat d aptitude aux fonctions d encadrement et de responsable d unité d intervention sociale **

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Annexe : maquettes pédagogiques des nouveaux cursus Toulouse, le 15 mai 2013 Toulouse Business School et l École Nationale de l Aviation Civile lancent 4 double-diplômes et une filière Bachelor dédiés

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS INITIALES DES ÉCOLES D OFFICIERS DE L ARMÉE DE L AIR

CATALOGUE DES FORMATIONS INITIALES DES ÉCOLES D OFFICIERS DE L ARMÉE DE L AIR CATALOGUE DES FORMATIONS INITIALES DES ÉCOLES D OFFICIERS DE L ARMÉE DE L AIR 2014-2015 CATALOGUE DES FORMATIONS INITIALES DES ÉCOLES D OFFICIERS DE L ARMÉE DE L AIR SOMMAIRE Présentation générale... 3

Plus en détail

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005)

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (SEA) est un service interarmées relevant du Chef d Etat Major des armées et doté d un compte

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

Développeur de talents. École Universitaire de Management. Cultivez votre. différence!]

Développeur de talents. École Universitaire de Management. Cultivez votre. différence!] Développeur de talents École Universitaire de Management Cultivez votre différence! L I.A.E de www.iae-grenoble.fr Depuis plus de cinquante ans, l IAE de forme à la fois des managers «double compétence»

Plus en détail

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS :

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : QUELS NOUVEAUX DÉFIS, QUELLES NOUVELLES OPPORTUNITÉS POUR LES ACTEURS DE SANTÉ? :: CERTIFICAT 7 modules de mars à décembre 2015 :: Public visé Professionnel médical et

Plus en détail

Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires

Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires Mastère spécialisé Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires Rouen, France Mastère spécialisé accrédité par la conférence des grandes écoles en partenariat avec l école de management

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL DOSSIER DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS DE L EXPERIENCE PROFESSIONNELLE (RAEP) CONCOURS DE CATEGORIE A CAEO SAEG ET SAEO La loi du 2 février

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport A Paris, mardi 04 mars 2014 [validé] Seul le prononcé fait foi Page 1

Plus en détail

Plan égalité des chances du ministère de la Défense à Coëtquidan Le 16 janvier 2013 Coëtquidan

Plan égalité des chances du ministère de la Défense à Coëtquidan Le 16 janvier 2013 Coëtquidan Plan égalité des chances du ministère de la Défense à Coëtquidan Le 16 janvier 2013 Coëtquidan Dossier de presse «Pour accomplir de grandes choses, il faut d abord les avoir rêvées.» Général DE GAULLE

Plus en détail

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement INTRODUCTION : Le constat Le principe d une école destinée à former tous les magistrats

Plus en détail

BÂTIR ENSEMBLE UN PÔLE D EXCELLENCE SCIENTIFIQUE ET MANAGÉRIAL

BÂTIR ENSEMBLE UN PÔLE D EXCELLENCE SCIENTIFIQUE ET MANAGÉRIAL Partenariat entre l Université Paul Cézanne et l École Centrale de Marseille L École Centrale de Marseille et l IAE Aix Graduate School of Management, composante de l Université Paul Cézanne, signent une

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : MANAGEMENT DE LA QUALITE ET GESTION DES SERVICES PUBLICS www.managementpublic.univ-cezanne.fr Marseille :

Plus en détail

Première Business School online de France

Première Business School online de France Première Business School online de France Avril 2011 Contact presse RP carrées Vanessa Vazzaz Tel : 03.28.52.07.42 vanessa.vazzaz@rp-carrees.com La première école de commerce en mode XXI ème siècle ENACO,

Plus en détail

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle ISUP, l excellence statistique au service de l actuariat des métiers porteurs Les métiers de l actuariat sont des pièces maîtresses du monde

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : MANAGEMENT EURO-MEDITERRANEEN : DEVELOPPEMENT DURABLE www.managementpublic.univ-cezanne.fr Marseille : 110,

Plus en détail

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE CIRCULAIRE N 2012-28 Châlons-en-Champagne, le 17 août 2012 Le Président du Centre de Gestion à Mesdames et Messieurs les Maires Mesdames et Messieurs les Présidents d Etablissements Publics Communaux REFORME

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015 MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Bercy Financements Export Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Mardi 17 mars 2015 Contact presse :

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

LE COMMISSAIRE AUX COMPTES CRÉATEUR DE CONFIANCE

LE COMMISSAIRE AUX COMPTES CRÉATEUR DE CONFIANCE LE COMMISSAIRE AUX COMPTES CRÉATEUR DE CONFIANCE se former à son rythme Dans un monde de plus en plus ouvert et réactif, nos économies réclament des informations comptables et financières les plus fiables

Plus en détail

SYLVIA PINEL. Jeudi 9 janvier 2014

SYLVIA PINEL. Jeudi 9 janvier 2014 SYLVIA PINEL MINISTRE DE L ARTISANAT, DU COMMERCE ET DU TOURISME Discours Discours Vendredi 10 janvier 2014 N 340 Discours de Sylvia PINEL ministre de l Artisanat, du Commerce et du Tourisme lors de la

Plus en détail

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014 Intervention de Thierry BRAILLARD Clôture du Forum sur l intégrité du sport Université de la Sorbonne Paris le 15 mai 2014 Mesdames, Messieurs, Chers amis du sport, Depuis que j'ai été nommé secrétaire

Plus en détail

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs,

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, C est toujours un grand plaisir de vous retrouver au Liban. Mais le plaisir se double aujourd hui d une grande

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

MASTER ERASMUS MUNDUS

MASTER ERASMUS MUNDUS MASTER ERASMUS MUNDUS POLITIQUES DE L UNION EUROPÉENNE & COOPÉRATION INTERNATIONALE Le Master Études Européennes Aix-Marseille Université 2 avenue Jules-Isaac 13626 Aix-en-Provence cedex master.europe@univ-amu.fr

Plus en détail

Master MAE. Management et Administration des Entreprises

Master MAE. Management et Administration des Entreprises Formation Continue Master MAE Management et Administration des Entreprises I.A.E de Lyon - Université Jean Moulin - Lyon 3 6, cours Albert Thomas - BP 8242-69355 Lyon cedex 08 - http://iae.univ-lyon3.fr

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

L Association France-Pologne : promouvoir la langue française et la culture francophone en Pologne

L Association France-Pologne : promouvoir la langue française et la culture francophone en Pologne L Association France-Pologne : promouvoir la langue française et la culture francophone en Pologne Mesdames, Messieurs, En 1995, nous étions dix-neuf jeunes Polonais à fonder l Association France-Pologne,

Plus en détail

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE Convention de partenariat entre L Académie de Nice La zone de Défense Sud L Association Régionale des anciens auditeurs de l Institut des Hautes Etudes de

Plus en détail

école nationale d administration

école nationale d administration école nationale d administration une école de service public et d application Créée par le Général de Gaulle en octobre 1945, l École nationale d administration a pour principes fondateurs de démocratiser

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova. Moscou 26 ami 2014

Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova. Moscou 26 ami 2014 Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova Moscou 26 ami 2014 Discours de M. Jean-Maurice Ripert Ambassadeur de France en Russie Chère Elena

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

La formation professionnelle selon le programme d études de 1955

La formation professionnelle selon le programme d études de 1955 Jacky TESSIER, premier directeur de l Institut de Formation en Soins Infirmiers d Allonnes, nous a laissé son témoignage à propos du «cheminement de la formation initiale du personnel soignant sur près

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA CEREMONIE D OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA SIXIEME SESSION DE

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

L entretien professionnel annuel (EPA)

L entretien professionnel annuel (EPA) INSTRUCTION n 2012-43 du 21 février 2012 L entretien professionnel annuel (EPA) Emetteurs : DGA RH Direction gestion des carrières et politique de rémunération Correspondants : Marie BALLAND Isabel IBANEZ

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Évaluation des masters de l Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique

Section des Formations et des diplômes. Évaluation des masters de l Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique Section des Formations et des diplômes Évaluation des masters de l Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique juin 2008 Section des Formations et des diplômes Évaluation des masters de l Ecole des Hautes

Plus en détail

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE)

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) Qu est ce que l intelligence économique (IE)? L intelligence économique (IE) consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

COMMUNICATION INTERCULTURELLE. Brochure 2015/2016

COMMUNICATION INTERCULTURELLE. Brochure 2015/2016 COMMUNICATION INTERCULTURELLE Brochure 2015/2016 SOMMAIRE LA FILIÈRE CFI 4 LICENCE LLCER PARCOURS PROFESSIONNALISANT : COMMUNICATION INTERCULTURELLE 6 MASTER LLCER PARCOURS CIM : COMMUNICATION, INFORMATION

Plus en détail

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION A L EXPERTISE COMPTABLE «La nouvelle solution pour l expertise comptable»

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION A L EXPERTISE COMPTABLE «La nouvelle solution pour l expertise comptable» CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION A L EXPERTISE COMPTABLE «La nouvelle solution pour l expertise comptable» EN PARTENARIAT AVEC LA PRESTIGIEUSE ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE ET D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES

Plus en détail

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2014-033015 Orléans, le 16 juillet 2014 Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263

Plus en détail

MAstère SPÉCIALISÉ. Marketing, Communication et Ingénierie des Produits Agroalimentaires. ROUEN, France

MAstère SPÉCIALISÉ. Marketing, Communication et Ingénierie des Produits Agroalimentaires. ROUEN, France MAstère SPÉCIALISÉ Marketing, Communication et Ingénierie des Produits Agroalimentaires ROUEN, France MASTÈRE SPÉCIALISÉ ACCRÉDITÉ PAR LA CONFÉRENCE DES GRANDES ÉCOLES En partenariat avec l École de Management

Plus en détail

MBA DGC SCIENCES PO* Filière MANAGEMENT

MBA DGC SCIENCES PO* Filière MANAGEMENT MBA DGC SCIENCES PO* DENOMINATION OBJECTIF DE LA FORMATION VALIDATION MODE D EVALUATION EPREUVES ECRITES ET ORALES DE RATTRAPAGE MEMOIRE DE FIN DE CYCLE Filière MANAGEMENT MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SCHEMA DES FORMATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE,

Plus en détail

DEVENEZ MEMBRE DE LA COMMUNAUTE «FRANCE ALUMNI!» NOUS VOUS SOUHAITONS LA BIENVENUE!

DEVENEZ MEMBRE DE LA COMMUNAUTE «FRANCE ALUMNI!» NOUS VOUS SOUHAITONS LA BIENVENUE! NOUS VOUS SOUHAITONS LA BIENVENUE! DEVENEZ MEMBRE DE LA COMMUNAUTE «FRANCE ALUMNI!» Depuis plus de 50 ans, Campus France, Agence française pour la promotion de l enseignement supérieur, l accueil et la

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Communication et Commerce Spécialité «Ingénierie de l information et de la communication» Autorité responsable de la certification

Plus en détail

YOUR STUDY ABROAD EXPERIENCE, MADE IN FRANCE

YOUR STUDY ABROAD EXPERIENCE, MADE IN FRANCE YOUR STUDY ABROAD EXPERIENCE, MADE IN FRANCE CYCLES BACHELOR PROGRAMMES GRANDE ECOLE CYCLES SUPÉRIEURS BAC+4 / BAC+5 & MBA PARIS - LYON - TOULOUSE - BORDEAUX - NANTES - MONTPELLIER - LILLE - NICE - AMIENS

Plus en détail

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel IPAG Business School Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014 LALLEMAND Thibault Groupe : 2S81 Stage de formation au recrutement et au placement de personnel Adecco

Plus en détail

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014 Université d été 2014 du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Paris Du 30 juin au 18 juillet 2014 Professionnels du français langue étrangère - Enseignants - Managers ou futurs managers

Plus en détail

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Discours de Marylise LEBRANCHU Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Jeudi 17 octobre 2013 Je suis heureuse de pouvoir commencer,

Plus en détail

SOMMAIRE. Préambule... 3. 1. Présentation de l EPES... 3. 2. Avis sur le rapport technique de satisfaction des conditions... 3

SOMMAIRE. Préambule... 3. 1. Présentation de l EPES... 3. 2. Avis sur le rapport technique de satisfaction des conditions... 3 1 SOMMAIRE Préambule... 3 1. Présentation de l EPES... 3 2. Avis sur le rapport technique de satisfaction des conditions... 3 3. Description de la visite sur le terrain... 4 4. Appréciation de l EPES au

Plus en détail

BTS - DUT. Durée de 2 ans. Nombreux exercices pratiques. DUT dans les universités, les BTS dans des lycées.

BTS - DUT. Durée de 2 ans. Nombreux exercices pratiques. DUT dans les universités, les BTS dans des lycées. BTS - DUT Durée de 2 ans. Nombreux exercices pratiques. DUT dans les universités, les BTS dans des lycées. Les DUT permettent plus facilement la poursuite en école de commerce.. Travail soutenu avec 35

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES

MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Information, communication

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Histoire de l art : création artistique occidentale Finalité : Recherche Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des

Plus en détail

«Security Manager» 2014

«Security Manager» 2014 Dossier de candidature Cycle d expertise «Security Manager» 2014 Institut National des Hautes Études de LA Sécurité et de la justice Cycle d expertise «Security Manager» 2014 C y c l e d expertise «Security

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

SPORTS MANAGEMENT SCHOOL. Le meilleur chemin vers le business du sport

SPORTS MANAGEMENT SCHOOL. Le meilleur chemin vers le business du sport SPORTS MANAGEMENT SCHOOL Le meilleur chemin vers le business du sport L univers du SPORT BUSINESS Aujourd hui, le sport est un univers de business, aux mains de spécialistes du droit, de la finance, de

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Licence Administration publique

Licence Administration publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Administration publique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Guangzhou, en Chine, du 11 au 14 novembre 2014. Préparé par Joe Lam

Guangzhou, en Chine, du 11 au 14 novembre 2014. Préparé par Joe Lam ITS China Guangzhou, en Chine, du 11 au 14 novembre 2014 Préparé par Joe Lam Résumé Mon voyage en Chine pour la participation réussite. Il a contribué à raffermir la relation entre STI Canada et ITS China

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues du monde et formation appliquée en relations internationales de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15

CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15 CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15 Vu la délibération du Conseil d Administration du CNFPT n 2014/174 du 5 novembre 2014 relative à la participation financière des collectivités territoriales

Plus en détail

Le statut franco-allemand du stagiaire. Pour que les stages à l étranger ne soient plus un casse-tête

Le statut franco-allemand du stagiaire. Pour que les stages à l étranger ne soient plus un casse-tête Le statut franco-allemand du stagiaire Pour que les stages à l étranger ne soient plus un casse-tête Sommaire 1. PRAXES en bref 1 2. Contexte.. 2 3. PRAXES = Praxis + accès 2 4. Qui peut participer à PRAXES?...

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Islam et droit de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master of Business Administration

Master of Business Administration UFR LSHS Cellule de Formation Continue Master of Business Administration Diplôme Universitaire Associé à un Master 2 Professionnel Diplôme : MBA Management Territorial Durable Associé au : Master 2 professionnel

Plus en détail

Les grandes étapes de l orientation en France

Les grandes étapes de l orientation en France Septembre 2011 Lettre d Information sur l Orientation du Lycée Français du Caire N 1 Editorial Chers lecteurs, L orientation postbac se prépare sur le long terme en construisant son projet personnel pas

Plus en détail

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Samedi 23 Novembre 2013 Introduction : le commerce en quelques chiffres 590 000 entreprises Commerce de gros Commerce de détail

Plus en détail

INSCRIPTION STAGE ATE 2015

INSCRIPTION STAGE ATE 2015 ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES Techniques de bureautique 412.AA : «Coordination du travail de bureau» INSCRIPTION STAGE ATE 2015 C est le temps d y penser! 1 Témoignage de Michelle Éthier Enseignante en Techniques

Plus en détail

MASTÈRE DE SPÉCIALISATION EN FINANCE

MASTÈRE DE SPÉCIALISATION EN FINANCE MASTÈRE DE SPÉCIALISATION EN FINANCE page 1 Vous occupez un poste à responsabilité dans le domaine de la Finance et souhaitez développer vos connaissances, théories et outils, dans tous les domaines de

Plus en détail

OBTENIR UN DOUBLE DIPLÔME À L EISTI

OBTENIR UN DOUBLE DIPLÔME À L EISTI école d ingénieurs Mathématiques - Informatique Cergy-Pau www.eisti.fr OBTENIR UN DOUBLE DIPLÔME À L EISTI Mathématiques - Nouvelles Technologies Systèmes d Information - Finance Innovation - Management

Plus en détail

MASTER EN MANAGEMENT 2014-2015 LEADERS DE DEMAIN

MASTER EN MANAGEMENT 2014-2015 LEADERS DE DEMAIN MASTER EN MANAGEMENT 2014-2015 LEADERS DE DEMAIN MARIE-PIERRE FENOLL-TROUSSEAU Marie-Pierre Fenoll-Trousseau est professeur de droit au sein d ESCP Europe. Elle coordonne le département Sciences Juridiques,

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail