Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus. Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus. Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur"

Transcription

1 Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur

2 Travailler avec des micro-organismes Les procaryotes comprennent les bactéries et les archéobactéries. Les virus qui parasitent les bactéries se nomment bactériophages. À la différence des eucaryotes, les organismes procaryotes et les virus ont des chromosomes simples qui ne sont pas contenus dans l espace délimité par la membrane nucléaire. Les procaryotes sont haploïdes (ou monploïdes), ces chromosomes ne subissent pas de méiose, mais ils passent par des stades qui rappellent ceux de la méiose.

3 La réplication de l ADN chromosomique bactérien Les bactéries possèdent habituellement un seul chromosome sous forme circulaire. Chez E. coli, la réplication débute à partir d une origine fixe (origine unique appelée oric) et procède ensuite de manière bidirectionnelle (les fourches migrant vers les deux extrémités du fragment en cours de réplication) pour se terminer au niveau d un site appelé site de terminaison. Chez E. coli, un cycle de réplication-division ne dure qu une vingtaine de minutes.

4 Les types sauvages et les mutants Les bactéries de type sauvage sont prototrophes: elles peuvent former des colonies sur un milieu minimum, un substrat qui ne contient que des sels inorganiques, une source de carbone pour l énergie et de l eau. Les clones (individus d une colonie descendant tous d un ancêtre génétique commun) mutants peuvent être identifiés parce qu ils sont auxotrophes: ils ne poussent pas tant que le milieu ne contient pas un ou plusieurs nutriments spécifiques. De plus, les organismes de type sauvage sont sensibles à certains inhibiteurs tels que la streptomycine, tandis que des mutants résistants peuvent former des colonies malgré la présence de substances inhibitrices.

5 Les bactéries échangent de l ADN par différents processus

6 Découverte de la conjugaison bactérienne Les pili: des projections bactériennes

7 Le facteur sexuel F (facteur de fertilité) Le transfert de matériel génétique chez E. coli n est pas réciproque. Une cellule joue le rôle de donneur et l autre de receveur. La capacité de donner est un état héréditaire conféré par un facteur sexuel F (facteur de fertilité). Le facteur F réside habituellement sur un plasmide, un élément cytoplasmique circulaire à réplication autonome. Les souches donneuses sont appelées F + tandis que les souches dépourvues de F ne peuvent donner et sont receveuses. On les appelle F -.

8 Les souches Hfr Souche Hfr: Haute fréquence de recombinaison. Une souche Hfr résulte de l intégration du facteur F dans le chromosome. Exconjugant: Une cellule bactérienne femelle qui vient de se conjuguer avec une cellule bactérienne mâle et qui contient un fragment d ADN mâle.

9 L insertion du facteur F par crossing-over Les régions d appariement du plasmide sont homologues à des régions du chromosome d E. coli.

10 Déterminer la liaison génétique à l aide de la conjugaison La conugaison interrompue permet de déterminer quels gènes sont transmis de Hfr à F - et dans quel ordre. En effet, chaque allèle du donneur apparaît chez le receveur à un instant précis après le début du croisement. De plus, les allèles du donneur apparaissent dans un ordre déterminé à partir d un point appelé origine (O).

11 La circularité du chromosome et l intégration de F 1- L orientation dans laquelle F s insère détermine la polarité du transfert du chromosome Hfr. 2- À une extrémité du facteur F intégré se trouve l origine. Le terminus du transfert, proche de l autre extrémité de F, n est transféré qu après que tout le chromosome l ait été.

12 La recombinaison entre gènes marqueurs L échange génétique chez les procaryotes n implique pas deux génomes complets comme chez les eucaryotes. Plutôt, il se produit entre un génome complet issue de F -, appelé endogénote, et un génome incomplet, issue du donneur, appelé exogénote. Nous obtenons donc des diploïdes partiels ou mérozygotes. La génétique des bactéries est donc la génétique des mérozygotes. De plus, en génétique bactérienne, on observe généralement des doubles crossing-over et il ne faut donc pas s attendre à retrouver des recombinants réciproques.

13 Le gradient de transfert En général, seul un fragment du chromosome donneur apparaît chez le receveur, conséquence de la séparation spontanée des cellules en cours de conjugaison. La séparation spontanée peut se produire à n impoprte quel moment suivant le début du transfert, ce qui crée un gradient de transfert et rend de moins en moins probable le transfert des marqueurs génétiques les plus tardifs (désigne ici des marqueurs éloignés de l origine et donc transférés plus tard) dans la cellule receveuse. leu + arg + arg + arg + met + met + met + met + met + met + Hfr: met + arg + leu + his + str S X F - : met - arg - leu - his - str r met + = 100% arg + = 60% leu+ = 20% his + = 4%

14 Mesurer la distance génétique entre les marqueurs leu + arg - met - 4% leu + arg + met - 9% leu + arg + met + 87%

15 Les déterminants génétiques portés par des plasmides Les facteurs R contiennent des gènes de résistance à des antibiotiques.

16 Le cyle de conjugaison d E. coli

17 La transformation bactérienne La transformation consiste en la conversion d un génotype en un autre par l introduction d ADN exogène. Pour que ce processus se produise, les cellules doivent être compétentes pour la transformation bactérienne.

18 La génétique des bactériophages La plupart des bactéries sont sensibles à l attaque par des bactériophages. Un phage se compose d un «chromosome» d acide nucléique (ADN ou ARN), entouré d une paroi de protéines. Phage T4 d E. coli

19 Le cycle lytique Lyse: Rupture et mort d une cellule bactérienne à la suite de la libération de la descendance d un phage infectant. Bactériophage se fixant à une bactérie

20 Les plages de lyse La morphologie de la plage de lyse est un caractère du phage utilisable pour l analyse génétique. De même, le spectre d hôtes peut être analysé. Les phages diffèrent entre eux par le spectre de souches bactériennes qu ils peuvent infecter et lyser. Par exemple, certaines souches bactériennes ne permettent pas l adsorption des phages (la fixation) ni l injection du chromosome.

21 Le croisement de phages La recombinaison entre des chromosomes phagiques peut être étudiée en rassemblant les chromosomes parentaux dans une même cellule hôte, par le biais d une infection mixte. On peut rechercher chez les descendants phagiques les génotypes parentaux et recombinants. La fréquence de recombinaison se calcule de la façon suivante: FR = (h + r + ) + (h - r - ) d nombre total de plages

22 La transduction Certains phages sont capables de mobiliser des gènes bactériens et de les transporter d une cellule à une autre. Ce phénomène est appelé transduction. Il existe deux types de transduction: généralisée et spécialisée. Dans la transduction généralisée, les phages peuvent Transduction généralisée transporter n importe quelle région du chromosome alors que dans la transduction spécialisée, les phages transfèrent des parties bien précises du chromosome bactérien.

23 Déterminer la liaison génétique à partir de la transduction La transduction généralisée peut servir à obtenir des informations sur la liaison génétique de gènes bactériens, lorsque les marqueurs sont suffisamment proches les uns des autres pour que le phage puisse les emporter et les transduire sous la forme d un seul fragment d ADN. Les souches qui sont transduites simultanément par plus d un gène sont appelées des cotransductants. Les valeurs de liaison génétique sont généralement exprimées sous la forme de fréquences de cotransduction. Plus la fréquence de cotransduction est élevée, plus deux marqueurs génétiques sont proches l un de l autre. Carte génétique de la région purb-cysb chez E. coli déterminée à l aide de la cotransduction par P1.

24 La lysogénie Certaines souches bactériennes apparaissent résistantes à l infection par certains phages, mais ces bactéries résistantes entraînent la lyse d autres bactéries non-résistantes quand on mélange les deux souches bactériennes. On appelle les bactéries résistantes qui provoquent la lyse d autres cellules des bactéries lysogéniques ou lysogènes. Lorsque des bactéries non lysogènes sont infectées par des phages provenant d une souche lysogène, une petite fraction de cellules infectées ne se lysent pas, mais deviennent lysogènes à leur tour. Les bactéries lysogènes contiennent un prophage dont la présence protège la cellule de l infection par un autre phage, ou surinfection, et qui est dupliqué et transmis aux cellules filles lors de la division. Chez une petite fraction des cellules lysogènes, le prophage est induit, ou activé, produisant ainsi des phages infectieux. Les phages peuvent donc être virulents, suivant un cycle infectieux qui est toujours lytique, ou ils peuvent être tempérés, suivant un cycle lysogène au cours duquel le phage est présent dans la cellule bactérienne sous la forme d un prophage.

25 La fixation du prophage Allan Campbell proposa en 1962 que le phage tempéré l (lambda) se fixe au chromosome bactérien par un crossing-over réciproque entre son chromosome circulaire et le chromosome circulaire d E. coli. Le crossing-over se produirait au niveau d un site spécifique du chromosome l appelé site de fixation l et un site du chromosome bactérien d E. coli situé entre les gènes gal et bio.

26 Transduction spécialisée Suite aux expériences de Campbell, nous pouvons à présent comprendre le phénomène de transduction spécialisée, par lequel seuls certains marqueurs de l hôte peuvent être transduits. Ce mécanisme de transduction est limité aux gènes très proches du prophage Intégré.

27 Cartographie des chromosomes bactériens Échelle linéaire représentant 5 minutes de la carte de liaison de 100 minutes d E. coli établie en La corrélation entre des cartes génétiques et physiques effectuée suite au séquençage complet de E. coli en Représentation de la région comprise entre 60 et 61 minutes. Carte génétique d E. coli établie en 1963

28 Les processus de recombinaison chez les bactéries

Chapitre VI : Génétique Bactérienne

Chapitre VI : Génétique Bactérienne Chapitre VI : Génétique Bactérienne La biologie moléculaire est née dans les laboratoires de microbiologistes étudiant des virus et des bactéries telles que E.coli. Ce sont des expériences avec des virus

Plus en détail

Les virus et les bactéries

Les virus et les bactéries Les virus et les bactéries Les bactéries sont des procaryotes. Une cellule procaryote est plus petite et plus simple qu une cellule eucaryote. Les virus sont encore plus petits et plus rudimentaires. Les

Plus en détail

Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes

Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes Microbiologie Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes Partie 2 : La transduction I. Les vecteurs de la transduction : les bactériophages La transduction est un phénomène

Plus en détail

Exercice de rappel sur les virus

Exercice de rappel sur les virus Exercice de rappel sur les virus 1- Vrai ou Faux (justifier lorsque la proposition est fausse) - Toutes les particules virales possèdent obligatoirement une capside faites de protéines et du matériel génétique

Plus en détail

GENETIQUE BACTERIENNE

GENETIQUE BACTERIENNE Laboratoire de biologie/module de génétique. Dr Boudiaf Benaferi R. GENETIQUE BACTERIENNE 1-MORPHOLOGIE BACTERIENNE ET VIRALE : Morphologie bactérienne : La bactérie est un organisme unicellulaire constitué

Plus en détail

Microbiologie BIOL La génétique microbienne: les mécanismes de la variation génétique

Microbiologie BIOL La génétique microbienne: les mécanismes de la variation génétique Microbiologie BIOL 3253 La génétique microbienne: les mécanismes de la variation génétique Reproduction sexuée et asexuée Contrairement aux organismes eucaryotes, les procaryotes n effectuent pas de reproduction

Plus en détail

Introduction à la génétique des micro-organismes

Introduction à la génétique des micro-organismes 4 Introduction à la génétique des micro-organismes PLAN 4.1 Génétique bactérienne 4.2 Génétique des bactériophages 4.3 Test de complémentation ou test d allélisme fonctionnel 4.4 Test d allélisme structural

Plus en détail

TD 5 : GÉNÉTIQUE BACTÉRIENNE Exercices et solutions

TD 5 : GÉNÉTIQUE BACTÉRIENNE Exercices et solutions TD 5 : GÉNÉTIQUE BACTÉRIENNE Exercices et solutions I - : TAUX DE MUTATION Soit une culture d'e.coli, sensible à la streptomycine, dont la dilution 10-7, étalée à raison de 0,1 ml sur un milieu gélosé

Plus en détail

La diversification des génomes

La diversification des génomes Partie Biologie IA -- Partie Le IV - La biodiversité et sa dynamique C - La diversification des génomes La diversification des génomes 1. Brassage et diversification : la reproduction sexuée 2 Les gamètes

Plus en détail

LA GENITIQUE BACTERIENNE

LA GENITIQUE BACTERIENNE LA GENITIQUE BACTERIENNE I- INTRODUCTION Les caractères d un individu ou d une cellule sont transmis de génération en génération, on dit qu ils sont héréditaires. Ces caractères sont stables mais de temps

Plus en détail

Transfert de gènes chez les procaryotes

Transfert de gènes chez les procaryotes 9 janvier 2010 RT : Marie Beaufrère Pr. Claire Poyard RL : Pierre-Henri Jacquin Transfert de gènes chez les procaryotes I/ Transduction II/ Transformation III/ Conjugaison IV/ Plasmides V/ Systèmes de

Plus en détail

GENETIQUE BACTERIENNE ET VIRALE GENETIQUE COURS. DR MAMMERIA AICHA BEYA 2EME ANNEE BIOLOGIE Univ. Badji Mokhtar Annaba

GENETIQUE BACTERIENNE ET VIRALE GENETIQUE COURS. DR MAMMERIA AICHA BEYA 2EME ANNEE BIOLOGIE Univ. Badji Mokhtar Annaba GENETIQUE BACTERIENNE ET VIRALE GENETIQUE COURS DR MAMMERIA AICHA BEYA 2EME ANNEE BIOLOGIE Univ. Badji Mokhtar Annaba GENETIQUE BACTERIENNE ET VIRALE 1. Introduction : Cellule procaryote (Bactérie) Les

Plus en détail

Génétique bactérienne : les échanges génétiques évolution, plasticité des génomes bactériens

Génétique bactérienne : les échanges génétiques évolution, plasticité des génomes bactériens Génétique bactérienne : les échanges génétiques évolution, plasticité des génomes bactériens L3 Agents infectieux Pr. Marie-Hélène NICOLAS-CHANOINE Bactérie = cellule procaryote Paramètre Protiste supérieurs

Plus en détail

«Gene recombination in Escherichia coli» J. Lederberg, E.L. Tatum, Nature, Vol 158, 19 octobre 1946

«Gene recombination in Escherichia coli» J. Lederberg, E.L. Tatum, Nature, Vol 158, 19 octobre 1946 22. La conjugaison Les bactéries se multiplient par fission binaire, de manière asexuée. Une cellule mère va donner deux cellules filles génétiquement identiques, ainsi le brassage génétique est pratiquement

Plus en détail

Nom : Groupe : 18 avril 2016 Test 3OC (45 ) B. Emery Génétique moléculaire des procaryotes COPAD

Nom : Groupe : 18 avril 2016 Test 3OC (45 ) B. Emery Génétique moléculaire des procaryotes COPAD Nom : Groupe : 18 avril 2016 Test 3OC (45 ) 3BCoc B. Emery Génétique moléculaire des procaryotes COPAD Aucun document autorisé (ni personnel, ni fourni). Les réponses doivent figurer sur l énoncé. Écrivez

Plus en détail

Soit l arbre généalogique suivant où I.2 et III.1 présentaient une hémophilie A, maladie qui se transmet selon un mode récessif lié à l X :

Soit l arbre généalogique suivant où I.2 et III.1 présentaient une hémophilie A, maladie qui se transmet selon un mode récessif lié à l X : Question Soit l arbre généalogique suivant où I. et III. présentaient une hémophilie A, maladie qui se transmet selon un mode récessif lié à l X : I II III 3 4 IV 3 4 V Parmi les propositions suivantes,

Plus en détail

La paroi des procaryotes

La paroi des procaryotes Les procaryotes Les procaryotes appartiennent à deux domaines, les bactéries et les Archéobactéries, qui présentent de nombreuses caractéristiques structurales, physiologiques et biochimiques distinctes.

Plus en détail

Exposé réalisé par: Afrouch Rajae, Hassanaïn Imane,

Exposé réalisé par: Afrouch Rajae, Hassanaïn Imane, Laboratoire de Microbiologie et Biologie Moléculaire Université Mohamed V - Agdal Faculté des Sciences B.P. 1014 - Rabat - MAROC Filière SVI - S6 Module de Génétique et Biologie Moléculaire M21 Elément

Plus en détail

Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative

Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative Master 1 Bactério 10/01/09 8h30-10h30 RT : Stéphanie Ripert-Bernusset RL: Benjamin de Sainte Marie Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative PLAN DU COURS : I- GENOME

Plus en détail

CHAPITRE 6 : ÉCHANGE GÉNÉTIQUE

CHAPITRE 6 : ÉCHANGE GÉNÉTIQUE HAPITRE 6 : ÉHANE ÉNÉTIQUE I) Transduction Il s agit du transfert des gènes bactériens via un bactériophages. Il existe plusieurs bactériophages : bactériophages λ, µ, P1, P22. Le phénomène est principalement

Plus en détail

Chapitre n 5 : génétique bactérienne

Chapitre n 5 : génétique bactérienne Chapitre n 5 : génétique bactérienne 1. Structure et fonctions du génome bactérien 1.1. Organisation Le matériel génétique des Procaryotes est généralement constitué que d une seule molécule d ADN double-brin

Plus en détail

Architecture bactérienne

Architecture bactérienne UE : De l'agent infectieux à l'hôte Bactériologie Date : 11/02/2011 Plage horaire : 14-16h Promo : PCEM2 Enseignant : F.Mégraud Ronéistes : POUSSOT Benjamin STEMPFER Gautier Architecture bactérienne I.

Plus en détail

TD4 Microbiologie. 1. Transfer d'adn d'une cellule donneuse à une cellule receveuse par un bactériophage: c. transduction

TD4 Microbiologie. 1. Transfer d'adn d'une cellule donneuse à une cellule receveuse par un bactériophage: c. transduction # Andrew Tolonen (atolonen@genoscope.cns.fr) # mars 2014 TD4 Microbiologie Exercice 1: Associez les termes proposés aux définitions des questions. a. conjugaison b. transcription c. transduction d. transformation

Plus en détail

Dans chaque cellule: -génome nucléaire -génome mitochondrial (-génome chloroplastique)

Dans chaque cellule: -génome nucléaire -génome mitochondrial (-génome chloroplastique) 6- Structure et organisation des génomes 6-1 Génomes eucaryotes Dans chaque cellule: -génome nucléaire -génome mitochondrial (-génome chloroplastique) 6-1-1 Génomes nucléaires 6-1-1-1 Nombre d exemplaires

Plus en détail

LA CELLULE BACTÉRIENNE

LA CELLULE BACTÉRIENNE Matière: Microbiologie Générale Enseignement commun aux 2ème années de Biologie et d Agronomie Chapitre 2 : LA CELLULE BACTÉRIENNE -LES COMPOSANTS FACULTATIFS 4. Plasmide 5. Endospore Docteur MOUSSI Abdelhamid

Plus en détail

Emergence de souches virulentes et/ou résistantes aux antibiotiques

Emergence de souches virulentes et/ou résistantes aux antibiotiques Emergence de souches virulentes et/ou résistantes aux antibiotiques Met en évidence l adaptabilité des bactéries et leur capacité à évoluer très rapidement. Plusieurs routes d évolution des génomes bactériens

Plus en détail

GENETIQUE BACTERIENNE : mise en évidence transformation

GENETIQUE BACTERIENNE : mise en évidence transformation 1 GENETIQUE BACTERIENNE Bactéries très étudiées : - 1928 : mise en évidence transformation - Utilisation des bactéries comme outils multiplication très rapide grand nb d individus dans volume réduit (A.

Plus en détail

LV312 Génétique et Biologie Moléculaire I 1 ère session-26 mai 2009 CORRIGE

LV312 Génétique et Biologie Moléculaire I 1 ère session-26 mai 2009 CORRIGE LV312 Génétique et Biologie Moléculaire I 1 ère session-26 mai 2009 CORRIGE Sujet de Génétique- Durée conseillée : 1h- Sans document ni calculatrice- Les téléphones portables doivent être éteints. Vos

Plus en détail

VI- Les variations de l ADN

VI- Les variations de l ADN VI- Les variations de l ADN ! Concernent aussi bien les cellules somatiques que germinales! Permettent l évolution du contenu des chromosomes VI- Les variations de l ADN A- Les mutations : modifications

Plus en détail

GENETIQUE DES PROCARYOTES. Cours proposés par Dr SAIDI Niveau L3

GENETIQUE DES PROCARYOTES. Cours proposés par Dr SAIDI Niveau L3 GENETIQUE DES PROCARYOTES Cours proposés par Dr SAIDI Niveau L3 Programme National - Structure, organisation et réplication du matériel génétique bactérien : - chromosome - plasmides - bactériophages II-

Plus en détail

ORGANISATION MOLÉCULAIRE DES GÈNES ET RÉPLICATION DE L ADN

ORGANISATION MOLÉCULAIRE DES GÈNES ET RÉPLICATION DE L ADN ORGANISATION MOLÉCULAIRE DES GÈNES ET RÉPLICATION DE L ADN I- Définition moléculaire du gène Génos qui donne naissance Classe II (structure) Classe III Classe I Gène A Gène B Gène C mrna trna rrna Protéines

Plus en détail

DEUG2 Sciences de la vie

DEUG2 Sciences de la vie UNIVERSITÉ DE TOULON ET DU VAR U.F.R. de Sciences et techniques DEUG2 Sciences de la vie ANNALES D EXAMENS 2000-2001 UNIVERSITE DE TOULON ET DU VAR 7 NOVEMBRE 2000 Faculté des Sciences et Techniques La

Plus en détail

CHAPITRE III: Le Clonage

CHAPITRE III: Le Clonage BIOLOGIE MOLECULAIRE CHAPITRE III: Le Clonage I) Définition: Cloner un fragment d'adn consiste à: isoler physiquement ce fragment. en augmenter le nombre de copie (cf: amplification) II) Principe: Le clonage

Plus en détail

Chapitre 5 : La «sexualité» des bactéries, transferts horizontaux de gènes

Chapitre 5 : La «sexualité» des bactéries, transferts horizontaux de gènes Microbiologie Chapitre 5 : La «sexualité» des bactéries, transferts horizontaux de gènes Partie 1 : La conjugaison I. Introduction : les transferts horizontaux de gènes Chez les organismes supérieurs,

Plus en détail

Physiologie bactérienne

Physiologie bactérienne Mardi 7 Avril 2009 10h30 à 12h30 BPV Pr Romond Binôme n 20 : Ophélie et Elodie 14 Pages Physiologie bactérienne II TRANSFORMATIONS Nous avons vu la dernière fois que pour avoir une transformation efficace,

Plus en détail

MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES

MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES Procaryotes et Eucaryotes Virus Bactéries Champignons Bactéries Non pathogènes Pathogènes Pathogènes par opportunisme Infection Infection

Plus en détail

Collège Calvin. Cours de Biologie 2 DF

Collège Calvin. Cours de Biologie 2 DF 2BI-dr Cours de Biologie 2 DF La biologie Le terme biologie est composé de deux mots d origine grecque: bios (la vie) et logos (l étude). Ce mot a été défini à la fin du XVIIIème siècle par le naturaliste

Plus en détail

PRODUCTION DE PROTEINES RECOMBINANTES DANS DES CELLULES DE MAMMIFERES ET DES ANIMAUX TRANSGENIQUES

PRODUCTION DE PROTEINES RECOMBINANTES DANS DES CELLULES DE MAMMIFERES ET DES ANIMAUX TRANSGENIQUES PRODUCTION DE PROTEINES RECOMBINANTES DANS DES CELLULES DE MAMMIFERES ET DES ANIMAUX TRANSGENIQUES Pourquoi les cellules de mammifères? - Elles permettent la production de protéines complexes : anticorps

Plus en détail

Imagerie du petit animal. ******** Un exemple d imagerie moléculaire

Imagerie du petit animal. ******** Un exemple d imagerie moléculaire Imagerie du petit animal ******** Un exemple d imagerie moléculaire Pr Pierre-Olivier Kotzki Certificat optionnel: Imagerie métabolique et moléculaire I- La transgénèse Addition d'un gène étranger, appelé

Plus en détail

Bactéries E. Coli avec facteur de. résistance

Bactéries E. Coli avec facteur de. résistance 10.12.07-1 - Bactéries E. Coli avec facteur de résistance 10.12.07-2 - But de l expérience : Pendant cette expérience nous allons tester la résistance de la bactérie E. Coli (Escherichia Coli) mâle, femelle,

Plus en détail

Questions de EVAL-02 - Test AP Jour 2 A

Questions de EVAL-02 - Test AP Jour 2 A Q.C.M. n 1 QCM-001000001 Une cellule : 1. Est la plus petite structure biologique constituée de protéines, de lipides et d acides nucléiques. 2. Est l unité fondamentale de la vie. 3. Est toujours constituée

Plus en détail

Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques

Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques Dr Gérald Vallet Centre Hospitalier de VERDUN 16èmes Journées Régionales d'hygiène et de Lutte contre les Infections Nosocomiales 12 et 13

Plus en détail

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil CONCOURS BLANC EPREUVE DE PHARMACIE 25 QCMs 45 Minutes Semaine du 07 Avril 2014 QCM 1 : A propos des endotoxines bactériennes

Plus en détail

Partie 3 : La biodiversité et sa dynamique. Chapitre III : La diversification des génomes

Partie 3 : La biodiversité et sa dynamique. Chapitre III : La diversification des génomes Partie 3 : La biodiversité et sa dynamique Chapitre III : La diversification des génomes La résistance aux antibiotiques chez les eubactéries Un exemple d antibiogramme http://geniebio.ac-aixmarseille.fr/zimages/spip.php?article172&id_do

Plus en détail

Cours de Génétique GNT305. Génétique des microorganismes Chapitre 8

Cours de Génétique GNT305. Génétique des microorganismes Chapitre 8 Cours de Génétique GNT305 Génétique des microorganismes Chapitre 8 D7-3021 Eric Massé Département de Biochimie-CHUS Fleurimont Bureau 5436 Tel: 346-1110 ext 15475 eric.masse@usherbrooke.ca Livre de référence:

Plus en détail

MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE L EXPRESSION DES GÉNES : LA TRADUCTION OU BIOSYNTHÈSE DES PROTÉINES

MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE L EXPRESSION DES GÉNES : LA TRADUCTION OU BIOSYNTHÈSE DES PROTÉINES MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE L EXPRESSION DES GÉNES : LA TRADUCTION OU BIOSYNTHÈSE DES PROTÉINES Le sens de lecture L ARN polymérase lit le brin matrice dans la direction 3 vers 5 de façon à synthétiser

Plus en détail

EXPRESSION ET ANALYSE DE

EXPRESSION ET ANALYSE DE EXPRESSION ET ANALYSE DE PROTÉINES DE FUSION DANS DES CELLULES HUMAINES EN CULTURE Assistants : Fabrizio Vacca Katarina Trajkovic - 1 - 1. Introduction Le but de cette expérience est d étudier des protéines

Plus en détail

Biologie Moléculaire des Procaryotes

Biologie Moléculaire des Procaryotes Faculté des Sciences Rabat Laboratoire de Microbiologie et Biologie Moléculaire -------------------------------------- Université Mohamed V - Agdal Faculté des Sciences B.P. 1014 - Rabat - MAROC Filière

Plus en détail

Biologie Moléculaire des Procaryotes

Biologie Moléculaire des Procaryotes Faculté des Sciences Rabat Laboratoire de Microbiologie et Biologie Moléculaire -------------------------------------- Université Mohamed V - Agdal Faculté des Sciences B.P. 1014 - Rabat - MAROC Filière

Plus en détail

Thème 1 thème 1A expression, stabilité et variation du patrimoine génétique RAPPELS

Thème 1 thème 1A expression, stabilité et variation du patrimoine génétique RAPPELS Thème 1 thème 1A expression, stabilité et variation du patrimoine génétique RAPPELS Cellule Toutes les cellules possèdent un ou des chromosomes qui renferment l information génétique et sont constituées

Plus en détail

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire nicolas.glaichenhaus@unice.fr Master IADE Année 2013-2014 Plan du cours Rappels de biologie moléculaire et de biologie cellulaire Les molécules

Plus en détail

Correction Simulation d examen 30 novembre 2016

Correction Simulation d examen 30 novembre 2016 Correction Simulation d examen 30 novembre 2016 1. Donnez la formule (en projection de Haworth pour les sucres) des substances suivantes : a - D- glucopyranose Syllabus I, page 49 novembre 2016 1 Inuline

Plus en détail

Analyse génétique chez Caenorhabditis elegans

Analyse génétique chez Caenorhabditis elegans Analyse génétique chez Caenorhabditis elegans Qu est ce que le nématode C. elegans? Génétique de C. elegans Analyse génétique chez C. elegans Anatomie de C. elegans L hermaphrodite 1 mm http://www.wormatlas.org/

Plus en détail

Exposé réalisé par: Afrouch Rajae, Hassanaïn Imane,

Exposé réalisé par: Afrouch Rajae, Hassanaïn Imane, Laboratoire de Microbiologie et Biologie Moléculaire Université Mohamed V - Agdal Faculté des Sciences B.P. 1014 - Rabat - MAROC Filière SVI - S6 Module de Génétique et Biologie Moléculaire M21 Elément

Plus en détail

Le clonage moléculaire

Le clonage moléculaire Le clonage moléculaire et les vecteurs de clonage 1/ Définition 2/ Utilisation d un vecteur 3/ clonage orienté et clonage non orienté 4/ Les différents vecteurs A Les plasmides a - plasmides de 1ère génération

Plus en détail

LES CELLULES. Un être vivant (végétal ou animal) naît, respire, rejette des déchets, se nourrit, grandit, se reproduit et meurt.

LES CELLULES. Un être vivant (végétal ou animal) naît, respire, rejette des déchets, se nourrit, grandit, se reproduit et meurt. I) L organisation du vivant : Un être vivant (végétal ou animal) naît, respire, rejette des déchets, se nourrit, grandit, se reproduit et meurt. Exemple : Une cellule, une bactérie, une algue, un champignon,

Plus en détail

Module de Cytologie et Physiologie cellulaire enseigné par 4 enseignantes. Madame Benzine Madame Dekar Madame Elahcene Madame Foukrache

Module de Cytologie et Physiologie cellulaire enseigné par 4 enseignantes. Madame Benzine Madame Dekar Madame Elahcene Madame Foukrache Module de Cytologie et Physiologie cellulaire enseigné par 4 enseignantes Madame Benzine Madame Dekar Madame Elahcene Madame Foukrache Programme de la Cytologie et Physiologie cellulaire Sommaire chapitre

Plus en détail

Reproduction conforme de la cellule et réplication de l ADN

Reproduction conforme de la cellule et réplication de l ADN 1 Reproduction conforme de la cellule et réplication de l résumés de cours Vous avez vu en classe de seconde qu au sein du règne vivant, il existe une grande unité (, cellules, voies métaboliques semblables

Plus en détail

AGENDA. Introduction. Bactériophage. Prion. Nouvelles thérapies

AGENDA. Introduction. Bactériophage. Prion. Nouvelles thérapies AGENDA Introduction Bactériophage Prion Nouvelles thérapies LES VIRUS Le Bactériophage VIRUS II Cours de Cytologie VIRUS II Cours de Cytologie VIRUS II Cours de Cytologie Où trouve t-on les bactériophages?..

Plus en détail

Traitements anti-infectieux notions de sensibilité et de résistance. en virologie

Traitements anti-infectieux notions de sensibilité et de résistance. en virologie Traitements anti-infectieux notions de sensibilité et de résistance Pr Diane Descamps Laboratoire de Virologie Hôpital Bichat-Claude Bernard EA 4409 Université Paris 7 en virologie Plan Généralités Les

Plus en détail

COPIES DE L ADN VIRAL

COPIES DE L ADN VIRAL a VIRUS VIRAL BACTÉRIE n 1 CHROMOSOME b DE LA BACTÉRIE n 1 g c COPIES DE L VIRAL FRAGMENTS DE CHROMOSOME f BACTÉRIE n 2 d BACTÉRIEN e BACTÉRIOPHAGE RESPONSABLE DE LA TRANSDUCTION 60 Échanges de gènes entre

Plus en détail

L ADN à insérer est préparé de façon à ce que ses extrémités soient compatibles (complémentaires) avec celles du vecteur.

L ADN à insérer est préparé de façon à ce que ses extrémités soient compatibles (complémentaires) avec celles du vecteur. LES VECTEURS : Ce sont des molécules nucléiques (généralement ADN procaryotique) qui permettent le transfert de gènes vers un autre organisme. Ce fragment d ADN peut être : Fragment de restriction Fragment

Plus en détail

LA CELLULE BACTÉRIENNE

LA CELLULE BACTÉRIENNE Matière: Microbiologie Générale Enseignement commun aux 2ème années de Biologie et d Agronomie Chapitre 2 : LA CELLULE BACTÉRIENNE -LES COMPOSANTS OBLIGATOIRES Docteur MOUSSI Abdelhamid Année universitaire

Plus en détail

Génie génétique et biotechnologie

Génie génétique et biotechnologie Génie génétique et biotechnologie Acides nucléiques (rappel) Transcription ADN ARNm Traduction protéines Nucléotides Acides aminés Acides nucléiques Nucléotides : Gr. Phosphate Campbell 2 e edition, fig.

Plus en détail

L anémie falciforme. Cours n 3. Marc Prudhomme. Paramétrage phénotypique : «maladie falciforme» Stratégie de l analyse génétique

L anémie falciforme. Cours n 3. Marc Prudhomme. Paramétrage phénotypique : «maladie falciforme» Stratégie de l analyse génétique Stratégie de l analyse génétique Cours n 3 Marc Prudhomme Paramétrage phénotypique Obtention de phénotype mutant Crible Localisation des mutations Analyse du gène, regulation d expression, approche bio

Plus en détail

Préparation spécifique aux études de Médecine - Testez votre niveau 10 juillet 平成 24

Préparation spécifique aux études de Médecine - Testez votre niveau 10 juillet 平成 24 Préparation spécifique aux études de Médecine - Testez votre niveau en Médecine Biologie 10 juillet 平成 24 Consignes : Cette évaluation comporte uniquement des questions de type QCM (Questions à Choix Multiples).

Plus en détail

Cours de Biologie moléculaire de Licence professionnelle 2011

Cours de Biologie moléculaire de Licence professionnelle 2011 Cours de Biologie moléculaire de Licence professionnelle 2011 Sommaire 1. Introduction 2.1. La structure de l ADN 2.2. La structure de l ARN 2.3. Du gène à la protéine 2.3.1. La réplication 2.3.2. La transcription

Plus en détail

* Des mutations qui arrivent spontanément et de façon inévitable. * Le brassage génétique qui a lieu au cours de la méiose.

* Des mutations qui arrivent spontanément et de façon inévitable. * Le brassage génétique qui a lieu au cours de la méiose. Causes de variations génétiques : * Des mutations qui arrivent spontanément et de façon inévitable. * Le brassage génétique qui a lieu au cours de la méiose. * Le cycle parasexué Les mutations spontannées

Plus en détail

TTGGGGTTGGGGTTGGGGTTGGGG - 3

TTGGGGTTGGGGTTGGGGTTGGGG - 3 L2 Biologie Moléculaire 2016 Frédéric Dardel Télomères et Télomérase Les documents et notes de cours sont autorisés Faites des réponses synthétiques dans les cadres prévus sur l énoncé Les différentes

Plus en détail

CARACTERISTIQUES GENETIQUES D ORGANISMES MODELES

CARACTERISTIQUES GENETIQUES D ORGANISMES MODELES Rappels historiques 1869 - F. Miescher : substance dans les noyaux : la nucléine riche en phosphore, baptisée acide nucléique en 1889 (stockage du phosphore..). 1896 - G. Mendel : lois de l hérédité. 1910

Plus en détail

Programme de génétique

Programme de génétique Programme de génétique Génétique formelle Génétique humaine Génétique moléculaire Cartographie des gènes humains Cytogénétique Outils du génie génétique Notion du diagnostic génotypique Notion de génétique

Plus en détail

Examen de Biologie moléculaire 2011(1, 2), Faculté des Sciences-Semlalia, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc. Durée 1 heure

Examen de Biologie moléculaire 2011(1, 2), Faculté des Sciences-Semlalia, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc. Durée 1 heure Examen de Biologie moléculaire 2011(1, 2), Faculté des Sciences-Semlalia, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc. Durée 1 heure Examen 1 (Corrections 1) -- Examen 2 (Corrections 2) -- Examen 1 - Partie

Plus en détail

Le vivant. A. Les êtres vivants sont composés de cellules

Le vivant. A. Les êtres vivants sont composés de cellules Le vivant Les êtres vivants partagent de nombreux caractères qui témoignent d une origine évolutive commune. Ces caractères partagés définissent aussi ce que l on appelle l unité du vivant. Les êtres vivants

Plus en détail

Microbiologie BIOL Les virus: introduction et caractères généraux

Microbiologie BIOL Les virus: introduction et caractères généraux Microbiologie BIOL 3253 Les virus: introduction et caractères généraux Les virus Organismes acellulaires simples. Parasites intracellulaires obligatoires. Virologues Scientifiques qui étudient les virus.

Plus en détail

Prépara2on à l Agréga2on interne de SV STU Universités Paris Diderot et Paris Est Créteil. Eléments de génie génétique

Prépara2on à l Agréga2on interne de SV STU Universités Paris Diderot et Paris Est Créteil. Eléments de génie génétique Prépara2on à l Agréga2on interne de SV STU Universités Paris Diderot et Paris Est Créteil Eléments de génie génétique 2 octobre 2010 Hervé TOSTIVINT Muséum Na2onal d Histoire Naturelle htos2vi@mnhn.fr

Plus en détail

Cartographie. Cours 8. Les cartes génétiques

Cartographie. Cours 8. Les cartes génétiques Cartographie Cours 8 Les cartes génétiques Les marqueurs génétiques Les marqueurs génétiques Le Pourquoi de la carte génétique et des marqueurs J ai isolé une plante mutante (m) qui résiste aux infections

Plus en détail

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Fiche technique n 14 2 ème édition Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Le syndrome de l'immunodéficience féline est communément appelé le «SIDA du chat». Il se transmet entre

Plus en détail

DIVERSITE DU MONDE MICROBIEN

DIVERSITE DU MONDE MICROBIEN DIVERSITE DU MONDE MICROBIEN Les salmonelles : responsables d infections alimentaires. Les moisissures : responsables de la dégradation de certains aliments. La levure de bière vue au microscope optique.

Plus en détail

CHAPITRE 3 LES MUTATIONS.

CHAPITRE 3 LES MUTATIONS. 1 CHAPITRE 3 LES MUTATIONS. 1. Introduction 1.1. Définition. Les mutations sont des changements brusques et d emblée héréditaires de l'information génétique. L'information héréditaire est normalement stable,

Plus en détail

MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE L EXPRESSION DES GÉNES : LA TRANSCRIPTION DU DNA

MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE L EXPRESSION DES GÉNES : LA TRANSCRIPTION DU DNA MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE L EXPRESSION DES GÉNES : LA TRANSCRIPTION DU DNA I- INTRODUCTION - DÉFINITION Rappel : définition moléculaire du gène Expression moléculaire du gène Clase II A B C Transcription

Plus en détail

Université D Oran, Faculté de Médecine, Service D Histologie-Embryologie Dr Belarbi-Amar. Le virus. Les virus(acaryotes)

Université D Oran, Faculté de Médecine, Service D Histologie-Embryologie Dr Belarbi-Amar. Le virus. Les virus(acaryotes) Les virus(acaryotes) Le virus I-Généralités : Le virus (cellule acaryote) est une entité biologique incapable de se reproduire de façon autonome, nécessitant une cellule hôte, dont il utilise les constituants

Plus en détail

Différentes techniques pour obtenir de nouvelles variétés de maïs (Entraînement à l exercice II.2 du baccalauréat)

Différentes techniques pour obtenir de nouvelles variétés de maïs (Entraînement à l exercice II.2 du baccalauréat) Différentes techniques pour obtenir de nouvelles variétés de maïs (Entraînement à l exercice II.2 du baccalauréat) Partie du programme : Thème 2B- la plante domestiquée Durée approximative: 1 heure Organisation

Plus en détail

Bactériologie générale

Bactériologie générale Bactériologie générale I- Qu est ce qu une bactérie? C est un micro-organisme (0,5 à 5 microm) unicellelulaire C est un procaryote puisqu elle n a pas de noyau, le matériel génétique est libre dans le

Plus en détail

CHAPITRE 1 : Des mécanismes liés à la reproduction à l origine de la diversité génétique... 2

CHAPITRE 1 : Des mécanismes liés à la reproduction à l origine de la diversité génétique... 2 Table des matières CHAPITRE 1 : Des mécanismes liés à la reproduction à l origine de la diversité génétique... 2 I- Déroulement de la méiose, division permettant de produire des gamètes... 4 II Une diversité

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie (Paris 6) BMC 403 Interface Immunologie-Microbiologie-Environnement février 2007

Université Pierre et Marie Curie (Paris 6) BMC 403 Interface Immunologie-Microbiologie-Environnement février 2007 Université Pierre et Marie Curie (Paris 6) BMC 403 Interface Immunologie-Microbiologie-Environnement février 2007 Durée de l épreuve : 2 heures Vous devez obligatoirement traiter les sujets I et II sur

Plus en détail

Connaissance et Techniques du Gène

Connaissance et Techniques du Gène Bio57 2010 Connaissance et Techniques du Gène Application du clonage dans la génération d une souris transgénique Yannick Alexandre alexandre@ciml.univ-mrs.fr Rappel : promoteur d un gène - Les facteurs

Plus en détail

Mitose dans une celule végétale

Mitose dans une celule végétale Cours 1 101-NYA-05 Afin de respecter les droits d auteur, à moins d avis contraire, toutes les figures présentées ont été prises dans le manuel suggéré au début de la session : Campbell, Neil A. 4 e Édition,

Plus en détail

Les protéines recombinantes

Les protéines recombinantes Les protéines recombinantes Produire des protéines de manière contrôlée et en grande quantité 1 Les cellules hôtes 2 Les vecteurs recombinants 3 Purification des protéines recombinantes 1 1 Les cellules

Plus en détail

La cellule : notions de base de la biologie

La cellule : notions de base de la biologie La cellule : notions de base de la biologie Sommaire : 1. Qu est-ce qu une cellule? 2. Du gène à l organisme 3. Animal ou végétal, réponse au niveau cellulaire? 4. Vie et mort de la cellule 5. Communication

Plus en détail

Les antibiotiques. Découverte de la pénicilline en 1928 par A. Fleming

Les antibiotiques. Découverte de la pénicilline en 1928 par A. Fleming Les antibiotiques Définition complète (du grec anti, contre et bios, la vie) Tout composé chimique, élaboré par un morganisme ou produit par synthèse, dont l'activité thérapeutique se manifeste à très

Plus en détail

Les origines de la vie (cours 04) Organisation du vivant 101-JAA-JQ Esteban Gonzalez

Les origines de la vie (cours 04) Organisation du vivant 101-JAA-JQ Esteban Gonzalez Les origines de la vie (cours 04) Organisation du vivant 101-JAA-JQ Esteban Gonzalez Quand et comment les organismes vivants sont-ils apparus? L horloge du temps Temps Événements -15 milliards 100 000

Plus en détail

Mécanisme de la conjugaison

Mécanisme de la conjugaison 2. La conjugaison Mécanisme de la conjugaison Contact physique entre cellules et passage d ADN d une cellule à l autre. Cas des facteurs F (fertilité) d E. coli : - Opéron tra : 21 gènes. - Le contact

Plus en détail

ADN. Night tutorat UE 1

ADN. Night tutorat UE 1 ADN Night tutorat UE 1 L ADN est une molécule allongée qui peut être linéaire ou circulaire, elle subit également différent degrés de compaction. Chez les procaryotes: molécule généralement circulaire

Plus en détail

*+&,-./0120& 34560& 0/2& 71& 0809,:0& ;0& ;0560-560& 02&?

*+&,-./0120& 34560& 0/2& 71& 0809,:0& ;0& ;<//40-& -+,,<-2+12& 71&,-<=02& ;0& >0560-560& 02&? "#$%&%'%()*%& *+&,-./0120& 34560& 0/2& 71& 0809,:0& ;0& ;

Plus en détail

UEL BIO36. Le Caryotype Humain. Plan «structure des génomes» (dc) Le Génome, C est : Introduction à la biologie moléculaire (pour non SV, non BIM)

UEL BIO36. Le Caryotype Humain. Plan «structure des génomes» (dc) Le Génome, C est : Introduction à la biologie moléculaire (pour non SV, non BIM) Plan «structure des génomes» (dc) UEL BIO36 Introduction à la biologie moléculaire (pour non SV, non BIM) Définition Le support physique Les chromosomes dans le noyau : nombre, morphologie, centromère,

Plus en détail

Newsletter Avril 2013

Newsletter Avril 2013 1. Introduction Le thème de ce bulletin d information nous permet de nous concentrer sur les fondements de l élevage : la génétique de base. En effet, que vous le vouliez ou non... c est également la base

Plus en détail

CHAPITRE 3 : NUTRITION ET CROISSANCE MICROBIENNE. I) Les besoins nutritifs

CHAPITRE 3 : NUTRITION ET CROISSANCE MICROBIENNE. I) Les besoins nutritifs CHAPITRE 3 : NUTRITION ET CROISSANCE MICROBIENNE I) Les besoins nutritifs La nutrition est un paramètre permettant l étude de bactéries. Leurs sources sont variables dans la nature, on peut observer des

Plus en détail

Exercices de génétique et correction.

Exercices de génétique et correction. Exercices de génétique et correction. Exercice 1 À partir du document proposé et de vos connaissances, expliquez la diversité génétique des individus obtenus à l issue du deuxième croisement. Vos explications

Plus en détail

3 ème année BCG / LMD TD N 1

3 ème année BCG / LMD TD N 1 TD N 1 Soit le brin d ADN monocaténaire : 5 -TACGCCTAGCTTACGCAT-3 - Combien y a-t-il de liaisons phosphodiester dans le brin bicaténaire? - Combien y a-t-il de liaisons hydrogène dans le brin bicaténaire?

Plus en détail

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH On sait aujourd hui que le VIH est transmis par voie sexuelle, sanguine et de la mère à l enfant au cours de la grossesse : il se propage donc par

Plus en détail