Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes"

Transcription

1 Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes

2 LE BIO EN QUELQUES MOTS L agriculture biologique est un mode d agriculture alternatif qui se veut respectueux des équilibres écologiques. Basée sur une production mesurée, plus autonome, plus économe et non polluante, elle respecte l environnement, permet au sol de conserver une fertilité naturelle et agit en faveur de la biodiversité. LE BIO EN QUELQUES CHIFFRES Un marché en croissance : +10% par an. Hit parade des ventes du bio : fruits et légumes, pains, oeufs puis produits laitiers. Plus de exploitations bio en France. Près de hectares de terres en bio, soit 2% de la surface agricole utile (SAU) nationale. Il faut 3 ans à un agriculteur pour se convertir au bio, pour permettre à ses terres de retrouver une fertilité naturelle! C est une conversion longue et rigoureuse, extrêmement contrôlée. Une valorisation pas toujours évidente de la production : 40% du lait bio aujourd hui ne trouve pas de débouchés dans des produits bio. Sources : Agence Bio, Office de l élevage 1

3 LES PRINCIPES DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE L agriculture biologique obéit à un mode de culture respectueux de l environnement : les techniques mécaniques sont favorisées et les cycles biologiques sont respectés. L agriculture biologique a pour principe de n utiliser ni pesticides de synthèse, ni engrais chimique de synthèse, ni OGM. C est pour cela, qu elle cherche à favoriser par exemple : le développement des prédateurs naturels, véritables auxiliaires des cultures (coccinelles, taupes), ou bien la création de conditions défavorables aux animaux destructeurs de cultures (par exemple, l oignon est répulsif pour les mouches qui abîment les plants de carottes, donc les fermiers bio veillent à planter des oignons près de leurs carottes ) la mise en place de techniques culturales moins favorables au développement de maladies (moindre densité de semis, plus d espace entre les rangs, ) le choix de variétés adaptées au contexte local, moins sensibles aux maladies. Pour nourrir la terre et lui conserver une bonne fertilité, l agriculteur : privilégie les engrais organiques tels que les composts, fumiers, lisiers, évite les monocultures qui appauvrissent la terre : un bon assolement et une bonne rotation des cultures permettent à la terre de se reposer en fonction de la profondeur d enracinement de chaque culture cultive des engrais verts et/ou des légumineuses. Ces dernières ont la capacité de fixer l azote de l air pour se nourrir et enrichir naturellement le sol évite les labours profonds qui diluent la matière organique de surface favorable à une bonne structure du sol 2

4 PAS SI VACHE, LA VIE D UNE VACHE BIO Respectueuse de l environnement, l agriculture bio l est aussi des animaux. Elle obéit à un cahier des charges bien précis sur le respect du bien être animal. La douce vie des animaux bio Ils disposent d une aire de couchage confortable, propre, sèche et suffisamment grande pour éviter une trop grande densité de l élevage et ne sont pas attachés. Pour les vaches, l écornage (le fait de couper les cornes) n est réalisé que dans certaines mesures pour des raisons de sécurité. La reproduction a lieu de façon naturelle, et les veaux tètent leurs mères autant de temps que nécessaire pour leur bon développement. Une alimentation bio pour des animaux bio Les vaches des fermiers bio ont accès à des pâturages, et peuvent brouter librement. Pour les autres éléments de leur alimentation, notamment en hiver, tous les animaux bio sont nourris avec des aliments qui doivent eux-même être bio, et 50% de ces aliments doivent provenir de la ferme où ils sont élevés. Les fermes biologiques doivent donc allier élevage et agriculture. Si l agriculteur est dans l impossibilité d obtenir ces 50% (mauvaise récolte, ), il peut utiliser des aliments conventionnels (donc non issus de l agriculture biologique) à hauteur de 5% de la ration. Ces aliments ne contiennent aucun OGM ou produits dérivés. Des animaux bio aux petits soins! Dans un élevage bio, on s appuie au maximum sur la prévention grâce à une sélection appropriée des races. De plus, le fermier bio soigne en priorité les animaux avec des médecines douces comme l homéopathie. Dans le cas de maladies plus graves, il peut éventuellement donner un traitement antibiotique en nombre strictement limité. 3

5 ET UN PRODUIT BIO, QU EST CE QU IL A DE BIO? Tous les ingrédients des produits issus de l AB sont très contrôlés. Pour qu un produit soit bio, il faut qu il contienne au moins 95% de matières premières agricoles biologiques. Pour les 5% maximum restant, il faut obtenir une dérogation en prouvant qu il s agit de matières premières non disponibles en bio. Et les ingrédients non issus de l AB doivent être parfaitement identifiés dans la liste des ingrédients. Par exemple, pour nos produits laitiers «Les 2 Vaches des fermiers du bio», seuls les ferments et les arômes naturels sont concernés. De plus, il est interdit d utiliser des additifs de synthèse, tels les colorants, les exhausteurs de goût, les arômes et édulcorants artificiels dans les produits biologiques. Ces éléments sont remplacés par des ingrédients naturels et des pratiques alternatives. Enfin, le bio cherche à utiliser des procédés de transformation respectueux de l environnement et de la qualité des aliments. RECONNAÎTRE UN PRODUIT BIO : LA CERTIFICATION ET LE LABEL AB La plupart des pays établissent leurs propres labels et les exigences qui en découlent. Il existe un label européen, dont la nouvelle réglementation (voir ci dessous) votée en juin 2007 impose l utilisation pour tous les produits AB européens. Ce label, non obligatoire, cède souvent la place à des labels nationaux ou indépendants. Le logo AB français est le label le plus strict d Europe. 4

6 Pour obtenir la certification AB, les agriculteurs français doivent respecter un cahier des charges précis et rigoureux. Toutes les étapes de fabrication d un produit biologique sont contrôlées : transformation, emballage, transport, distribution, etc... Chacune suit une démarche volontaire et répond à une obligation de moyens. Un organisme de contrôle spécialisé et indépendant réalise des contrôles plusieurs fois dans l année et certifie les sites de production. En France, la marque «AB» est la propriété exclusive du Ministère de l agriculture et de la pêche. Chaque fois que nous voulons l utiliser, il nous faut l accord préalable du Ministère. Une nouvelle réglementation européenne sur la production bio Les ministres de l agriculture de l Union européenne ont adopté en juin 2007 un nouveau texte réglementant les pratiques et l étiquetage des produits biologiques. Ce texte entrera en vigueur le 1er janvier 2009 et s impose donc à tous les produits biologiques européens. Parmi les mesures votées, on note des nouveautés, telles que : - l obligation d utiliser le logo biologique de l Union européenne qui pourra être accompagné de logos privés, - le fait qu un produit fini conventionnel contenant des ingrédients bio ne pourra en aucun cas le préciser dans le champ visuel du produit ou dans sa publicité, mais pourra le mentionner dans la liste des ingrédients. Le texte voté réaffirme certains fondamentaux du bio tels que : - la confirmation que pour être bio, au moins 95% des ingrédients d origine agricole du produit devront être obtenus selon le mode biologique, - l interdiction d utiliser des pesticides et engrais de synthèse mise à part ceux figurant sur une liste de produits autorisés en bio, - la confirmation de la règle de non utilisation d OGM à tous les stades de la filière bio mais avec la fixation d un seuil de contaminations accidentelles pour les OGM à 0,9%. 5

7 6

8 LE COÛT DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE Pourquoi le bio est-il plus cher? Plusieurs paramètres tendent à augmenter le coût de revient des matières premières des produits biologiques : Le mode de production biologique implique des modes de culture et d élevage moins intensifs qui demandent plus de temps, d espace et de main d œuvre Par exemple, le mode d élevage bio impose de disposer de plus de terres pour alimenter un même troupeau (il faut plus d hectare de prairies que d hectare de mais pour nourrir des vaches) Les subventions octroyées à un élevage AB sont inférieures (les prairies sont moins subventionnées que les cultures de maïs par exemple). Le réseau de distribution encore restreint ne permet pas de faire des économies d échelle Vous l avez bien compris, si un produit fi ni bio coûte de façon générale un peu plus cher qu un produit fi ni conventionnel, c est parce que les ingrédients bio coûtent encore entre 30% et 200% plus cher que les ingrédients classiques! En consommant des produits issus de l agriculture biologique, on travaille au développement de ce mode de production. Et plus la fi lière se développera, plus ces produits seront accessibles à tous! 7

9 ATTENTION DE NE PAS TOUT MÉLANGER AGRICULTURE BIOLOGIQUE, AGRICULTURE RAISONNÉE, DÉVELOPPEMENT DURABLE Toutes ces idées sont largement évoquées aujourd hui, par les entreprises, le monde politique, les médias Mais est-ce que l on sait vraiment ce qui se cache derrière? Quelles sont les différences entre agriculture raisonnée et agriculture biologique? L agriculture raisonnée correspond à une démarche globale de gestion de l exploitation agricole. L agriculteur doit chercher à renforcer les impacts positifs des pratiques agricoles sur l environnement et à en réduire les effets négatifs. Les mesures à mettre en œuvre concernent par exemple la traçabilité des aliments et des animaux, la gestion des déchets, la fertilisation et la protection des cultures, la santé et le bien-être des animaux, la biodiversité On retrouve donc des principes similaires à ceux de l agriculture biologique, et cette appellation est, elle aussi soumise à qualification, mais les restrictions sont moindres (pas d interdiction des produits chimiques de synthèse notamment), et laissent plus de liberté d appréciation à l agriculteur, qui doit pouvoir garder les mêmes rendements et la même rentabilité économique sur son exploitation. Et le développement durable alors? Le développement durable est une idée bien plus large, qui préconise un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Il s appuie sur 3 piliers : l économie, l écologie et le social. Les hommes et les entreprises doivent apprendre à économiser et à partager de manière équitable les ressources, en utilisant les technologies qui polluent moins, qui gaspillent moins d eau, moins d énergie, Et cela passe aussi et surtout par un changement de nos habitudes de consommation et nos comportements, au quotidien! Il ne s agit pas de consommer moins, mais mieux. Du coup, l agriculture biologique est une réponse en accord avec les valeurs du développement durable, dans son volet agricole et alimentaire, mais elle n en constitue qu une petite partie! Elle agit en favorisant le développement durable au niveau des enjeux écologiques de la planète. 8

10 POUR EN SAVOIR PLUS Le syndicat national des transformateurs de produits naturels et de culture biologique. Il rassemble, représente et défend les transformateurs et les opérateurs de mise en marché de produits issus de l agriculture biologique dans toutes leurs composantes et sur l ensemble du territoire français. Ce site est dédié à la promotion de la biodiversité naturelle et humaine. L Association Intelligence Verte a pour vocation la sauvegarde des espèces végétales et animales et la réhabilitation de variétés agricoles anciennes. Encyclopédie pratique des techniques alternatives de vie. Penser, s alimenter, jouer, se déplacer autrement Le magazine de l Ecocitoyen a aussi son site Internet Rubriques, dossiers, bons plans pour apprendre, se divertir et agir en écocitoyen responsable! Et bien sûr, qu on ne présente plus A découvrir, plein d informations supplémentaires pour approfondir vos connaissances sur le bio et les enjeux environnementaux de la planète. 9

Réunion d information sur l agriculture l

Réunion d information sur l agriculture l Réunion d information d sur l agriculture l biologique Mercredi du Développement D Durable Limoges MétropoleM 3 mars 2010 GABLIM GABLIM (Groupement des Agrobiologistes du Limousin) est une association

Plus en détail

AUJOURD HUI ON MANGE BIO

AUJOURD HUI ON MANGE BIO AUJOURD HUI ON MANGE BIO EDITO Tout le monde connaît l adage «bien manger c est le début du bonheur». En choisissant d introduire des aliments bio dans les menus proposés aux écoliers, les villes de Stains

Plus en détail

Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? Quels enjeux?

Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? Quels enjeux? Inter profession biologique de Normandie Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? vous accompagne Action soutenue par Réussir son introduction de produits biologiques locaux

Plus en détail

PRODUITS LAITIERS BIO : DIVERSITE ET NATURALITE

PRODUITS LAITIERS BIO : DIVERSITE ET NATURALITE 1 PRODUITS LAITIERS BIO : DIVERSITE ET NATURALITE Les produits laitiers biologiques participent activement à la dynamique du marché bio. Ils ont de plus en plus de succès auprès des Français et figurent

Plus en détail

Guide Bovins Lait et Viandes

Guide Bovins Lait et Viandes Guide Bovins Lait et Viandes 1 Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 du 28 Juin 2007 Règlement (CE) N 889/2008 du 5 Septembre 2008 CCF Production biologique du 15 Janvier 2010 Autres documents

Plus en détail

SOMMAIRE POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4

SOMMAIRE POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4 SOMMAIRE INTRODUCTION : POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4 2. QUELLE DEMARCHE POUR INTRODUIRE DES PRODUITS BIO LOCAUX EN

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Découverte de la France et des Français 9. Le prix du bio Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM

Plus en détail

L agriculture bio. Qu est ce que c est?

L agriculture bio. Qu est ce que c est? L agriculture bio Qu est ce que c est? Sommaire L agriculture bio, un mode de production spécifique L agriculture biologique et le bien-être animal Comment limiter l apparition l des maladies des animaux

Plus en détail

Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais

Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais ARRÊTÉ établissant le programme d actions régional en vue de la protection des eaux contre la pollution par les nitrates d origine agricole pour la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Anakae. Il y a bio, Bio et BIO NATURELLEMENT. Un label biologique ne veut pas dire 100 % d ingrédients 100 % biologique!

Anakae. Il y a bio, Bio et BIO NATURELLEMENT.  Un label biologique ne veut pas dire 100 % d ingrédients 100 % biologique! Anakae NATURELLEMENT Parce que dans le bio... Un label biologique ne veut pas dire 100 % d ingrédients 100 % biologique! La qualité n est pas un label, et les labels ne garantissent pas tous la même qualité!

Plus en détail

LEADER COOPERATION. Présentation de la charte durable

LEADER COOPERATION. Présentation de la charte durable LEADER 2007-2013 COOPERATION Présentation de la charte durable Pourquoi une charte? OBJECTIFS des deux territoires : accompagner les agriculteurs vers plus de durabilité dans les pratiques et les systèmes

Plus en détail

L agriculture biologique

L agriculture biologique L agriculture biologique Chloé MILESI Conseillère en agriculture biologique Chambre d agriculture des Bouches-du-Rhône 22 av. Henri Pontier 13 626 Aix en Pce Tél.: 04 42 23 86 26 c.milesi@bouches-du-rhone.chambagri.fr

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 EARL le Feuil Isabelle et Pascal VASLET Saint-Etienne en Coglès Redon Production laitière 2014 2011 L HISTORIQUE 1934 1963 1988 1992 1994 1997 2011 2012 2013 20 mai 2013 Location de la ferme du Feuil par

Plus en détail

COP21 LA BIO : UNE ALTERNATIVE QUI CONTRIBUE À LA LUTTE

COP21 LA BIO : UNE ALTERNATIVE QUI CONTRIBUE À LA LUTTE COP21 LA BIO : UNE ALTERNATIVE QUI CONTRIBUE À LA LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Dans le cadre de la COP 21, la Bio est présente sur le site Paris-Le Bourget jusqu au 11 décembre prochain. L agriculture

Plus en détail

News & Trends dans l'agriculture biologique 2003/04 Consolidation de la croissance

News & Trends dans l'agriculture biologique 2003/04 Consolidation de la croissance News & Trends dans l'agriculture biologique 2003/04 Consolidation de la croissance par Stefan Odermatt, directeur BIO SUISSE Aujourd'hui, 6'445 exploitations agricoles travaillent selon le cahier des charges

Plus en détail

Vous êtes en agriculture biologique, en conversion vers l AB ou en agriculture conventionnelle et motivé par les conduites alternatives?

Vous êtes en agriculture biologique, en conversion vers l AB ou en agriculture conventionnelle et motivé par les conduites alternatives? Vous êtes en agriculture biologique, en conversion vers l AB ou en agriculture conventionnelle et motivé par les conduites alternatives? Vos coordonnées : (pour l envoi des bulletins d inscription correspondants

Plus en détail

LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion. nov.-12 1

LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion. nov.-12 1 LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion nov.-12 1 1. Les Règlements 2. Le Champ d Application 3. Mixité bio/non bio 4. La conversion des végétaux 5. Production végétale : les grands principes

Plus en détail

Un réseau, des valeurs, des Hommes

Un réseau, des valeurs, des Hommes Qui sommes- nous? Une structure régionale en place depuis 1975 : Syndicat de développement Inscrite dans un réseau Une mission : Promouvoir et développer l Agriculture Biologique en Lorraine Nos fondamentaux

Plus en détail

Présentation et débat le dimanche 6 juin à 16h30 avec le concours de la BioCoop d Avon

Présentation et débat le dimanche 6 juin à 16h30 avec le concours de la BioCoop d Avon 1. Nouveau label européen 2. Label français depuis 1993 3. Nouveau label privé 4. Labels de professionnels de la cosmétique Présentation et débat le dimanche 6 juin à 16h30 avec le concours de la BioCoop

Plus en détail

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur L agriculture Biologique Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur Le marché des produits bio Part de la consommation des produits bio en Europe Marché

Plus en détail

Une cantine biologique à l école des enfants

Une cantine biologique à l école des enfants Une cantine biologique à l école des enfants Projet de l'association Indépendante des Parents d'elèves de Châteaugay Septembre 2009 Projet AIPEC Septembre 2009 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. CE QU

Plus en détail

L élevage biologique des bovins

L élevage biologique des bovins AGRI P R O DUC TION Élevage bovin L élevage biologique des bovins Dominique Antoine 26097_elevage_bio.indb 3 L ouvrage L élevage biologique des bovins a été dirigé par : Anne-Marie Paulais L élevage biologique

Plus en détail

L élevage biologique des bovins

L élevage biologique des bovins AGRI PRO DUC TION Élevage bovin L élevage biologique des bovins Dominique Antoine L ouvrage L élevage biologique des bovins a été dirigé par : Anne-Marie Paulais L élevage biologique des bovins Éditions

Plus en détail

Guide Production Porcine

Guide Production Porcine Guide Production Porcine 1 Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 modifié du 28 Juin 2007 Règlement (CE) N 889/2008 modifié du 5 Septembre 2008 CCF Production biologique modifié homologué

Plus en détail

UN AN APRÈS, OÙ EN SONT LES DISTRIBUTEURS?

UN AN APRÈS, OÙ EN SONT LES DISTRIBUTEURS? LA COURSE ZÉRO PESTICIDE UN AN APRÈS, OÙ EN SONT LES DISTRIBUTEURS? #LeclercObscur GREENPEACE CLASSE LES ENSEIGNES DE LA GRANDE DISTRIBUTION SELON TROIS CRIT ÈRES : Les efforts pour éliminer les pesticides

Plus en détail

La Ferme Expérimentale des Bordes et ses études

La Ferme Expérimentale des Bordes et ses études D 1 La Ferme Expérimentale des Bordes et ses études Dans le cadre du Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin avec le soutien financier de : Jean Paul GIRAULT, Président de l OIER Emilie BOURIEL,

Plus en détail

Ecosystème Agrosystème

Ecosystème Agrosystème Ecosystème Agrosystème 21/01/2013 Du concept de nature à celui de développement durable Des concepts gigognes Nature Milieu Écologie Environnement Développement durable Une brève histoire des agricultures

Plus en détail

Guide n 3 - Elevage d animaux

Guide n 3 - Elevage d animaux TS03(NOP) v03 en Guide n 3 - Elevage d animaux Selon le Règlement NOP de l United States Department of Agriculture (USDA) Ce guide ne remplace pas la règlementation en vigueur. Il fournit des explications

Plus en détail

II- UNE AGRICULTURE POUR NOURRIR LES HOMMES :

II- UNE AGRICULTURE POUR NOURRIR LES HOMMES : Pb : Comment améliorer les rendements agricoles? II- UNE AGRICULTURE POUR NOURRIR LES HOMMES : Activité 5 : Apports de matière et croissance végétale Capacités et attitudes : Relier les progrès de la science

Plus en détail

MANUEL SUR LE CONCEPT

MANUEL SUR LE CONCEPT MANUEL SUR LE CONCEPT D AGRICULTURE BIOLOGIQUE A l intention des producteurs Travailler pour un monde meilleur 1 Table des matières I OBJECTIF ET DEFINITION I-1. Avantages de l Agriculture Biologique 3

Plus en détail

Notice spécifique de la mesure «Mesure système grandes cultures niveau 2» «RA_BLV2_SGN2»

Notice spécifique de la mesure «Mesure système grandes cultures niveau 2» «RA_BLV2_SGN2» Direction départementale des territoires de l Isère Mee agroenvironnementale et climatique (MAEC) Notice spécifique de la mee «Mee système grandes cultures niveau 2» «RA_BLV2_SGN2» du territoire «PAEC

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE FAÇONNAGE

GUIDE PRATIQUE FAÇONNAGE ID-SC-185- GUIDE PRATIQUE FAÇONNAGE - 19.01.12 GUIDE PRATIQUE FAÇONNAGE RÉFÉRENCES RÈGLEMENTAIRES : RCE 834/2007 Art. 28.1 Dernier alinéa «lorsqu un opérateur sous-traite l une de ses activités à un tiers,

Plus en détail

Démystifier le bio! Sonia Gosselin, conseillère en production laitière biologique. Valacta, LE CENTRE D EXPERTISE EN PRODUCTION LAITIÈRE DU QUÉBEC

Démystifier le bio! Sonia Gosselin, conseillère en production laitière biologique. Valacta, LE CENTRE D EXPERTISE EN PRODUCTION LAITIÈRE DU QUÉBEC Démystifier le bio! Sonia Gosselin, conseillère en production laitière biologique Agriculture bio Ne doit pas se résumer uniquement à de simples pratiques qui excluent l emploi de produits de synthèse

Plus en détail

dossier de presse tous les produits fermiers bio bretons sur une carte interactive en ligne

dossier de presse  tous les produits fermiers bio bretons sur une carte interactive en ligne www.bonplanbio.fr tous les produits fermiers bio bretons sur une carte interactive en ligne #Mon bon plan bio a d beaux oeufs tu sais! dossier de presse Un outil interactif innovant La spécificité de cette

Plus en détail

Avenir de la PAC après 2013 Propositions de France Nature Environnement

Avenir de la PAC après 2013 Propositions de France Nature Environnement Réseau agriculture Marie-Catherine SCHULZ agriculture@fne.asso.fr Tél. : 01 44 08 64 12 Paris, le 21 juin 2010 Avenir de la PAC après 2013 Propositions de France Nature Environnement Oui à une Politique

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APFLBB associé à la marque BIOBREIZH

CAHIER DES CHARGES APFLBB associé à la marque BIOBREIZH Dernière mise à jour avril 2012 CAHIER DES CHARGES associé à la marque BIOBREIZH PREAMBULE Je soussigné,... adhérent de l (Association des Producteurs de Fruits et Légumes Biologiques de Bretagne), et

Plus en détail

Séminaire Enseigner à produire autrement 14 novembre 2014

Séminaire Enseigner à produire autrement 14 novembre 2014 Séminaire 14 novembre 2014 Programme régional de l enseignement agricole pour la transition agro-écologique et de mobilisation à cet effet des exploitations agricoles en région Île-de-France 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

Cahier des charges pour la mise en œuvre de l appui technique pour la conversion en agriculture biologique Pass BIO / SUIVI BIO

Cahier des charges pour la mise en œuvre de l appui technique pour la conversion en agriculture biologique Pass BIO / SUIVI BIO Cahier des charges pour la mise en œuvre de l appui technique pour la conversion en agriculture biologique Pass BIO / SUIVI BIO 1- Objectif de l appui technique L objectif du dispositif PASS BIO / SUIVI

Plus en détail

GUIDE SUR LES PREALABLES A LA CONVERSION EN AGROBIOLOGIE. Production bovins laitiers

GUIDE SUR LES PREALABLES A LA CONVERSION EN AGROBIOLOGIE. Production bovins laitiers GUIDE SUR LES PREALABLES A LA CONVERSION EN AGROBIOLOGIE Production bovins laitiers Agathe DUAULT 3 ième année Ecole d Ingénieur de Purpan Juin 2012 MANUEL D UTILISATION DU GUIDE Ce guide a été conçu dans

Plus en détail

L agriculture biologique : un atout pour le climat

L agriculture biologique : un atout pour le climat L agriculture biologique : un atout pour le climat www.agencebio.org L agriculture biologique : naturellement respectueuse de l environnement Visant la protection de l environnement des sols, de l air,

Plus en détail

Le verdissement des aides directes - Le paiement vert

Le verdissement des aides directes - Le paiement vert Le verdissement des aides directes - Le paiement vert Le verdissement des aides du 1 er pilier de la PAC est un objectif majeur de cette réforme. L introduction d une dimension environnementale dans les

Plus en détail

Ferme du Hameau de Gournay Pascal DONNET. Polyculture élevage Pays de Caux occidental

Ferme du Hameau de Gournay Pascal DONNET. Polyculture élevage Pays de Caux occidental Réseau de Fermes de Démonstration du GRAB de Haute-Normandie Mise à jour des données de la ferme : 07/2008 Ferme du Hameau de Gournay Pascal DONNET Polyculture élevage Pays de Caux occidental Caractéristiques

Plus en détail

Association Professionnelle de Cosmétique Ecologique et Biologique

Association Professionnelle de Cosmétique Ecologique et Biologique Association Professionnelle de Cosmétique Ecologique et Biologique LES COSMETIQUES BIO : Comment être belle et beau en respectant l environnement Betty Santonnat Directrice du Développement COSMEBIO Le

Plus en détail

Le Vin bio : rappel des fondamentaux. Qu est ce qu un vin bio?

Le Vin bio : rappel des fondamentaux. Qu est ce qu un vin bio? Le Vin bio : rappel des fondamentaux. Qu est ce qu un vin bio? Conférence Millésime Bio Mardi 26 Janvier 2016 Patrick Guiraud - Président de Sudvinbio Virgile Joly - Vigneron - Domaine Virgile Joly Brice

Plus en détail

Se former. grandes cultures arboriculture communication. elevage Maraichage. aux techniques alternatives. utilisées en agriculture biologique

Se former. grandes cultures arboriculture communication. elevage Maraichage. aux techniques alternatives. utilisées en agriculture biologique Groupement Régional des Agriculteurs BIO de Haute-Normandie catalogue de formations Se former aux techniques alternatives utilisées en agriculture biologique elevage Maraichage grandes cultures arboriculture

Plus en détail

Qu est ce qu un VIN BIO? Conférence Millésime Bio Mardi 28 Janvier 2014

Qu est ce qu un VIN BIO? Conférence Millésime Bio Mardi 28 Janvier 2014 Qu est ce qu un VIN BIO? Conférence Millésime Bio Mardi 28 Janvier 2014 - Promotion et défense des intérêts de la filière viti-vinicole bio LR - Expertise technique viti/oeno - Organisateur d évènement:

Plus en détail

1. Description du type d opération

1. Description du type d opération HERBE_08 - Entretien des prairies remarquables par fauche à pied Sous-mesure : 10.1 Paiements au titre d'engagements agroenvironnementaux et climatiques 1. Description du type d opération L objectif de

Plus en détail

les labels alimentaires BIO (1/2)

les labels alimentaires BIO (1/2) les labels alimentaires BIO (1/2) Agriculture biologique Bio Cohérence Nature et Progrès Labels mis en place par l Union Européenne Le logo de gauche est français, celui de droite européen, mais les 2

Plus en détail

Le Vin bio: rappel des fondamentaux.

Le Vin bio: rappel des fondamentaux. Le Vin bio: rappel des fondamentaux. Qu est ce qu un vin bio? Conférence Millésime Bio Mardi 27 Janvier 2015 Références règlementaires Définition du vin (OIV): Boisson résultat de la fermentation alcoolique

Plus en détail

ÉVALUATION DE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES PRATIQUES AGRICOLES

ÉVALUATION DE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES PRATIQUES AGRICOLES ÉVALUATION DE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES PRATIQUES AGRICOLES Philippe GIRARDIN Responsable de l équipe «Agriculture durable» UMR «Agriculture - Environnement» Nancy-Colmar L ÉVALUATION ÉVALUATION DES

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA 1 Principes, critères essentiels (en bleu) et critères désirés/recommandés (bleu clair). PRINCIPE 1 : Respect de la législation Critère

Plus en détail

A 3) Agriculture biologique : Définition :

A 3) Agriculture biologique : Définition : A 3) Agriculture biologique : Définition : L agriculture biologique est un mode de production agricole spécifique, un ensemble de pratiques agricoles respectueuses des équilibres écologiques et de l autonomie

Plus en détail

Qu est ce qu un VIN BIO? Conférence Millésime Bio Mercredi 30 Janvier 2013

Qu est ce qu un VIN BIO? Conférence Millésime Bio Mercredi 30 Janvier 2013 Qu est ce qu un VIN BIO? Conférence Millésime Bio Mercredi 30 Janvier 2013 - Promotion et défense des intérêts de la filière viti-vinicole bio LR - Expertise technique viti/oeno - Organisateur d évènement:

Plus en détail

Production biologique : réglementation et primes

Production biologique : réglementation et primes Production biologique : réglementation et primes Direction de la Qualité Département du Développement Ir. Laurence Chateau HUY 9 décembre 2013 1 Production biologique : réglementation et primes Le cahier

Plus en détail

Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable

Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable CRÉDIT PHOTO : GETTYIMAGES - FÉVRIER 2008-07102 - Ce document est imprimé sur papier certifié PEFC. 10-31-1143 Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable Édition de février 2008

Plus en détail

GUIDE DES PRATIQUES ÉCORESPONSABLES

GUIDE DES PRATIQUES ÉCORESPONSABLES GUIDE DES PRATIQUES ÉCORESPONSABLES APPLICABLE À L ENTENTE Produits de papier service sanitaire (308) TABLE DES MATIÈRES 2 Présentation 3 Concept de cycle de vie 4 Lexique commun 5 Écolabels 7 3RV-E 8

Plus en détail

Les aliments. un choix logique!

Les aliments. un choix logique! Les aliments biologiques, un choix logique! Du bio québécois dans votre assiette! Bien que nous puissions trouver de plus en plus d aliments biologiques sur les tablettes des épiceries, il est important

Plus en détail

Les chiffres de la bio en région Centre

Les chiffres de la bio en région Centre 1 Les chiffres de la bio en région Centre 2010 La bio accentue son rayonnement en France, affichant une évolution du nombre d exploitations de 55% en 2 ans, un développement du marché bio de 32% en 2 ans

Plus en détail

D après le travail de Casassus Thomas Chabert Sébastien. Première ES 4

D après le travail de Casassus Thomas Chabert Sébastien. Première ES 4 D après le travail de Casassus Thomas Chabert Sébastien Première ES 4 Quiche Lorraine maison du Lycée Claude Bernard 1 pate brisée salée pour 100 personnes: -3Kg de farine -60g de sel -1Kg de beurre -10

Plus en détail

LES ALIMENTS BIOLOGIQUES,

LES ALIMENTS BIOLOGIQUES, LES ALIMENTS BIOLOGIQUES, UN CHOIX LOGIQUE! >> DU BIO QUÉBÉCOIS DANS VOTRE ASSIETTE! Bien que nous puissions trouver de plus en plus d aliments biologiques sur les tablettes des épiceries, il est important

Plus en détail

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait LE SOL forts Sol sensible à l érosion Part du parcellaire labourable faible Accès limité ou difficile aux parcelles pâturées Peu d engrais organiques (effluents d élevage) disponibles sur l exploitation

Plus en détail

Présentation de la filière Biologique

Présentation de la filière Biologique Présentation de la filière Biologique Tradition et Innovation Entreprise familiale et indépendante créée en 1951 basée à Noyal sur Vilaine près de Rennes Effectif : 950 personnes 12 sites de production

Plus en détail

le végétal et vous Semences et agriculture biologique

le végétal et vous Semences et agriculture biologique le végétal et vous Semences et agriculture biologique La filière semences s adapte aux règles de production de l agriculture biologique L e signe distinctif AB (Agriculture Biologique) garantit une qualité

Plus en détail

Agriculture biologique et protection de l eau

Agriculture biologique et protection de l eau Agriculture biologique et protection de l eau PNR des Caps et Marais d Opale Démarche de concertation Agriculture Biologique Atelier 3 : Réglementation et volonté politique 22 mai 2015 Les principes de

Plus en détail

Développement de la production biologique en Suède

Développement de la production biologique en Suède Développement de la production biologique en Suède Dirk van der Krogt Coordinateur du développement du marché à l Association des Agriculteurs Biologiques Suédois Ekologiska Lantbrukarna dirk.vanderkrogt@ekolantbruk.se

Plus en détail

Les démarches qualité produit

Les démarches qualité produit Les démarches qualité produit Les textes réglementaires qui s appliquent Textes français Loi N 2006-11 du 5 janvier 2006 d orientation agricole (notamment son article 73). Ordonnance N 2006-1547 du 7 décembre

Plus en détail

POUR LES VOLAILLES POUR LES LAPINS NOTRE GAMME EN SAC DE 25 KG

POUR LES VOLAILLES POUR LES LAPINS NOTRE GAMME EN SAC DE 25 KG Certisys BE-BIO-01 POUR LES VOLAILLES ACTI POUSSIN [438000000] Aliment complet pour poussins sous forme de farine, produit selon les L Acti Poussin est composé de matières premières 100 % végétales directement

Plus en détail

Mémoire. présenté au Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs. par la Fédération des producteurs maraîchers du Québec

Mémoire. présenté au Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs. par la Fédération des producteurs maraîchers du Québec Mémoire présenté au Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs par la Fédération des producteurs maraîchers du Québec dans le cadre de la Consultation publique sur le Plan de développement

Plus en détail

1/ Labels et Mentions

1/ Labels et Mentions 1/ Labels et Mentions Aujourd hui, on rencontre sur le marché des écoproduits, 3 labels ou mentions : a) La certification NATURE & PROGRES (association 1964) C est une fédération internationale d agriculture

Plus en détail

La Fête de la Bio 2013

La Fête de la Bio 2013 Le Groupement des Agriculteurs Biologiques de la Manche vous présente La Fête de la Bio 2013 16 ème édition GAB 50 Maison de l Agriculture Avenue de Paris 50 009 SAINT LO Cedex Contact : Jérôme VIRLOUVET

Plus en détail

Le bon choix: Les légumes Bourgeon

Le bon choix: Les légumes Bourgeon Le bon choix: Les légumes Bourgeon Le Bourgeon Attirés par la saveur et le naturel des aliments bio, les acheteurs de produits biologiques sont de plus en plus nombreux. Synonymes de plaisir gustatif,

Plus en détail

La certification La horticole française. Le label des fleurs et des plantes cultivées dans le respect de l environnement

La certification La horticole française. Le label des fleurs et des plantes cultivées dans le respect de l environnement La certification La horticole française Le label des fleurs et des plantes cultivées dans le respect de l environnement LE LABEL «PLANTE BLEUE», FACILEMENT IDENTIFIABLE GRÂCE À SON LOGO, GARANTIT DES PRATIQUES

Plus en détail

mobilisation de la biomasse

mobilisation de la biomasse 6 La mobilisation de la biomasse Stockage, logistique et structuration des acteurs Diagnostic de territoire Insertion dans les exploitations Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte

Plus en détail

EDITORIAL. AGRICOMPOST Bulletin d information Juillet 2014 SOMMAIRE. Editorial. 1

EDITORIAL. AGRICOMPOST Bulletin d information Juillet 2014 SOMMAIRE. Editorial. 1 AGRICOMPOST Bulletin d information Juillet 2014 SOMMAIRE Editorial. 1 News 2 Gamme de produits 2014 5 L agriculture écologiquement intensive ou comment produire plus et mieux avec moins.... 7 Foire agricole

Plus en détail

16 RAISONS DE MANGER BIO

16 RAISONS DE MANGER BIO 16 RAISONS DE MANGER BIO www.panswiss.org www.semaine-sans-pesticides.fr 1. RESPECTUEUX La certification «bio» accordée à un produit signifie qu il a été cultivé, traité et transformé selon des normes

Plus en détail

Caprins bio règlementation

Caprins bio règlementation Caprins bio règlementation 25 novembre 2015 La conversion de l atelier caprin en bio Conversion non simultanée TERRES engagement 24 mois terres bio 0 12 24 30 engagement lait bio Particularité : engagement

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques ID-SC-172 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE 11.10.10 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règlement Européen N 834/2007

Plus en détail

Charte Internationale des Achats Responsables

Charte Internationale des Achats Responsables Charte Internationale des Achats Responsables 2015 Nourrir & Epanouir La mission de notre société est de développer, produire et vendre des produits offrant santé et naturalité tout en respectant les principes

Plus en détail

Les modes officiels. de valorisation des produits agroalimentaires. Les signes d identification de la qualité et de l origine

Les modes officiels. de valorisation des produits agroalimentaires. Les signes d identification de la qualité et de l origine ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt panorama 2014 Les modes officiels de valorisation des produits agroalimentaires Les modes officiels de valorisation des produits agricoles

Plus en détail

Agriculture biologique et changement climatique

Agriculture biologique et changement climatique Agriculture biologique et changement climatique Les enseignements d un colloque (Clermont-Ferrand, 17-18 avril 2008) Claude Aubert DinABio, 19-20 mai 2008 Petit rappel En France, l agriculture, c est 24%

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APFLBB associé à la marque BIOBREIZH

CAHIER DES CHARGES APFLBB associé à la marque BIOBREIZH CAHIER DES CHARGES associé à la marque BIOBREIZH PREAMBULE Je soussigné,... adhérent de l (Association des Producteurs de Fruits et Légumes Biologiques de Bretagne), et résidant. m engage à respecter l

Plus en détail

SYNTHESE DE L ETUDE DE CAS

SYNTHESE DE L ETUDE DE CAS SYNTHESE DE L ETUDE DE CAS -Nourrir les Japonais : les agricultures sur l île d Hokkaido et au Japon- dans un contexte de mondialisation de l agriculture et de changements démographiques, démographiques,

Plus en détail

Guide du Réseau de Fermes Témoins

Guide du Réseau de Fermes Témoins Guide du Réseau de Fermes Témoins Edition 2014 Eau & Bio L agriculture biologique se développe autour des trois piliers du développement durable : l écologie, l économie et le social. Elle est reconnue

Plus en détail

Dégradation de la qualité de l eau. Dégradation de la qualité de l eau. Dégradation de la qualité de l eau. Dégradation de la qualité de l eau

Dégradation de la qualité de l eau. Dégradation de la qualité de l eau. Dégradation de la qualité de l eau. Dégradation de la qualité de l eau Dégradation de la qualité de l eau Dégradation de la qualité de l eau Dégradation de la qualité de l eau Dégradation de la qualité de l eau Le troupeau national bovin est responsable d au moins 25 % de

Plus en détail

Des traditions autochtones à l agriculture urbaine

Des traditions autochtones à l agriculture urbaine Des traditions autochtones à l agriculture urbaine Sean Lacroix, Chargé de projet en agriculture urbaine Élizabeth Viens, Coordonnatrice Éco-quartier Tétreaultville Plan de présentation Histoire de l agriculture

Plus en détail

Cahier des charges FILIERE TRACEE SANS GLUTEN

Cahier des charges FILIERE TRACEE SANS GLUTEN Cahier des charges FILIERE TRACEE SANS GLUTEN Version de janvier 2016 BIOGASCOGNE Lieu-dit "Haubelon" 32330 LAGRAULET DU GERS Le cahier des charges est protégé par les dispositions du Code de la propriété

Plus en détail

Fertiliser en agriculture biologique

Fertiliser en agriculture biologique FERTI-pratiques Fertiliser en agriculture biologique Raisonnement et cadre réglementaire européen FICHE N 31 L importance de la fertilit du sol en AB Le sol vivant nourrit les plantes C est sur ce principe

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 Les Petits Gourmets Virginie FRABOT Betton Redon Production de porcs et de volailles 2012 2011 L HISTORIQUE Ferme familiale de 16 ha de SAU avec 13 vaches allaitantes + les suites productions de céréales

Plus en détail

E c o l a b e l F r a n ç a i s

E c o l a b e l F r a n ç a i s E c o l a b e l F r a n ç a i s Créé en Ce label certifie que le produit répond à des critères environnementaux, basés sur le cycle de vie du produit. Label officiel contrôlé. Créée en 1991, la marque

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D APPLICATION DU DECRET RELATIF A L AOC «CANTAL» OU «FOURME DE CANTAL»

REGLEMENT TECHNIQUE D APPLICATION DU DECRET RELATIF A L AOC «CANTAL» OU «FOURME DE CANTAL» REGLEMENT TECHNIQUE D APPLICATION DU DECRET RELATIF A L AOC «CANTAL» OU «FOURME DE CANTAL» Article 1 Le présent règlement précise les modalités d application du décret du 8 mars 2007 relatif à l appellation

Plus en détail

Denis Torralba Grenoble. Au pied des vignes.

Denis Torralba Grenoble. Au pied des vignes. Au pied des vignes. Les appellations d'origine Contrôlé sont une subtile rencontre entre des sols, des cépages et des hommes. Bien plus qu'une entité géographique ou un concept marketing, c'est toute la

Plus en détail

La création nette de 80 emplois. Des réponses concrètes au contexte de crise. Ploudaniel, le 17 juin 2014

La création nette de 80 emplois. Des réponses concrètes au contexte de crise. Ploudaniel, le 17 juin 2014 Ploudaniel, le 17 juin 2014 COMMUNIQUÉ de PRESSE Chiffres 2013 et actualités 1er semestre 2014 Des signaux positifs pour les agriculteurs adhérents et les salariés : - un chiffre d affaires à 2,1 milliards

Plus en détail

Ces données sont indicatives et synthétiques. Pour plus de détails, se reporter aux documents officiels (cahier des charges, circulaires ).

Ces données sont indicatives et synthétiques. Pour plus de détails, se reporter aux documents officiels (cahier des charges, circulaires ). Origine Aide Montant Conditions Démarches AIDE A LA CONVERSION à l Agriculture Biologique (2 ème pilier) Montants MAXIMUM possible : Maraîchage, arboriculture 1 : 900 /ha/an Cultures légumières plein champ:

Plus en détail

ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET QUALITE NUTRITIONNELLE? DIETETICIENNE NUTRITIONNISTE Hombeline ROGER Conférence 22 janvier 2015

ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET QUALITE NUTRITIONNELLE? DIETETICIENNE NUTRITIONNISTE Hombeline ROGER Conférence 22 janvier 2015 ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET QUALITE NUTRITIONNELLE? DIETETICIENNE NUTRITIONNISTE Hombeline ROGER Conférence 22 janvier 2015 Le bio c'est bon au goût! mais à la santé? Pour répondre à cette question je vais

Plus en détail

Le bon choix: La viande Bourgeon

Le bon choix: La viande Bourgeon Le bon choix: La viande Bourgeon Le Bourgeon Attirés par la saveur et le naturel des aliments bio, les acheteurs de produits biologiques sont de plus en plus nombreux. Synonymes de plaisir gustatif, de

Plus en détail

AGRI GAME 2014/2015 «UNE AGRICULTURE LOCALE TOUJOURS PLUS RESPECTUEUSE DE L ENVIRONNEMENT»

AGRI GAME 2014/2015 «UNE AGRICULTURE LOCALE TOUJOURS PLUS RESPECTUEUSE DE L ENVIRONNEMENT» AGRI GAME 2014/2015 «UNE AGRICULTURE LOCALE TOUJOURS PLUS RESPECTUEUSE DE L ENVIRONNEMENT» Lycée Anne de Bretagne de Locminé 2014/2015 UNE AGRICULTURE LOCALE TOUJOURS PLUS RESPECTUEUSE DE l ENVIRONNEMENT

Plus en détail

GUIDE POUR LES OPERATEURS AYANT UNE ACTIVITE DE TRANSFORMATION A LA FERME

GUIDE POUR LES OPERATEURS AYANT UNE ACTIVITE DE TRANSFORMATION A LA FERME ID-AUD-048 Mars 2013 GUIDE POUR LES OPERATEURS AYANT UNE ACTIVITE DE TRANSFORMATION A LA FERME EXIGENCES REGLEMENTAIRES L activité de transformation de produits biologiques à la ferme est régie par les

Plus en détail

Le marché des produits agroalimentaires bio : quelles opportunités pour les transformateurs et les distributeurs?

Le marché des produits agroalimentaires bio : quelles opportunités pour les transformateurs et les distributeurs? Le marché des produits agroalimentaires bio : quelles opportunités pour les transformateurs et les distributeurs? Dossier de presse 07 octobre 2010 La filière bio, un marché en plein essor La filière bio

Plus en détail

RENDEZ-VOUS TECH&BIO BOURGOGNE FRANCHE - COMTE Aiserey (21) 27 mai 2016 de 9h à 18h

RENDEZ-VOUS TECH&BIO BOURGOGNE FRANCHE - COMTE Aiserey (21) 27 mai 2016 de 9h à 18h RENDEZ-VOUS TECH&BIO BOURGOGNE FRANCHE - COMTE Aiserey (21) 27 mai 2016 de 9h à 18h Terre d agriculture, la Bourgogne Franche-Comté a vu ces dernières années s accroître significativement et rapidement

Plus en détail

Art. 1 Objet La présente ordonnance règle: a. l hygiène dans la production laitière; b. le contrôle de l hygiène du lait.

Art. 1 Objet La présente ordonnance règle: a. l hygiène dans la production laitière; b. le contrôle de l hygiène du lait. Ordonnance sur le contrôle du lait (OCL) 916.351.0 du 20 octobre 2010 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 15, al. 3, et 37, al. 1 de la loi du 9 octobre 1992 sur les denrées

Plus en détail