Théorie sur le récupérateur de chaleur de douche.(rcd)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Théorie sur le récupérateur de chaleur de douche.(rcd)"

Transcription

1 Théorie sur le récupérateur de chaleur de douche.(rcd Par. A] Etude de l échangeur seul : On suppose que l échangeur se comporte comme un échangeur à contre-courant (counter-flow. Appelons ds la surface élémentaire et K le coefficient d échange linéique. Unités : K, en W/(m 2.K P, en m TC(x : température du fluide chaude à la position x. TF(x : température du fluide froid à la position x. qc, qf : débits respectifs des fluides chaud et froid (en kg/s cc, cf : chaleur massique respective des fluides chaud et froid (en J/(kg.K L : longueur totale de l échange. S : surface totale de l échangeur en m 2. φ, en W. Bilan thermique sur une surface élémentaire ds : Pour le fluide chaud : qccc(t C(x TC (x+ dx = K.P.dx.(TC(x TF (x La chaleur cédée par le fluide chaud au fluide froid est proportionnel à la différence de température entre les 2 fluides. dtc = (T (x T (x dx q K. c P C F C C Pour le fluide froid : qfcf(t F(x+ dx TF (x = K.P.dx.(TC(x TF (x La chaleur reçue par le fluide froid par le fluide chaud est proportionnel à la différence de température entre les 2 fluides. Le signe représente la chaleur reçue. dtf = (T (x T (x dx q K. c P C F F F Equations : θ ( x = TC(x TF (x d θ = KP 1 1 θ dx q c q c. F F C c On obtient :

2 θ ( x = A.exp(M.x avec M= KP. q 1 1 FcF qcc c, qui est un coefficient en m-1. Conditions aux limites en x= et en x=l : θ( = A= TCE TFS = Ta θ ( L = A.exp(ML = TCS TFE = Tb Température T a T CE T FS ds chaud froid q C chaud T C (x θ(x T F (x T CS T FE T b q F froid dx P L x Calcul du flux échangée φ : L [ exp(ml 1] φ= KP. θ(x.dx= K. T M P. a Exprimons cette relation mais en avec la valeur enne de θ : L θ = 1 T θ = a (x.dx.(exp(ml 1 L ML or Tb = T a.exp(ml T ainsi ML = ln b Ta La valeur enne s exprime donc par : θ T = b Ta T ln b Ta Cette relation est aussi appelée enne logarithmique T LN, bien qu elle représente la valeur enne tout court de θ. φ =KPL. θ avec PL=S

3 et KS=UA UA : coefficient d échange thermique du RCD en W/K. φ = UA. θ = UA. T LN B] Application au RCD : Glossaire : X : fraction de débit d eau chaude à 6 C par rapport au débit de la douche. : débit douche en L/mn TD : température de douche (en général vers 4 C TB : température récupérée par le RCD TDB : pertes de température entre le pommeau et le bac à douche (environ 5 C T : température d eau froide d arrivé du réseau. T D X. ECS Eau chaude à 6 C T DB (1-X. Bac à douche T B T CE T FS T FE T CS Réseau Égout T RCD Mise en équation : Appelons R, le rapport : q c q R= F F et R=1-X C c C Hypothèse : cc = cf= c q= q C

4 q C c C = qc q F c F = R.qc qc= 7. Notons que M est positif, ce qui donne l allure des températures sur le graphique. Relations obtenues : φ =φmax. ε avec φ MAX= qc.r.(tce TFE L efficacité de l échangeur est donnée par [ 1 ] 1 exp( R R qc UA ε= 1 R.exp( [ ] qc UA 1 R R TFS = TFE + (TCE TFE. ε TCS= TCE (TCE TFE.R. ε ( 6 4 R= ( 6 TFS 1 exp( ML ε= 1 R.exp( ML Attention : le calcul est itératif mais au bout de 3 itérations le résultat converge. C] Economie réalisée : Appelons W la puissance utilisé pour chauffer l eau à 4 C sans RCD. Appelons W= qc( 4 TFE = X.qc( 6 TFE avec X la fraction d eau chaude sans utiliser le RCD. φ / W l économie réalisée en %. φ= ( X X.qc( 6 TFE (T T φ /W= R. CE FE. ε ( 4 T Remarque : si en plus, on modifie le débit q, la relation devient : FE (T T φ /W=λR. CE FE. ε ( 4 T FE avec [ 1 ] 1 exp( UA R R λqc ε= 1 R.exp( UA[ 1 ] λqc R R

5 D] Comment connaître UA? C est simple, on suppose connues les valeurs de : TFS, TCE et. ( 6 4 R= et ( 6 TFS On en déduit qc= 7. T T ε = FS FE, ce qui donne UA par : T CE T FE UA = qc. R.ln 1 R ( 1.R 1 ε ε E] Variante plus intéressante d un point de vue énergétique. On suppose que les débits de froid et de chaud dans le récupérateur sont identiques. R tend vers 1. Ce cas permet d obtenir plus de puissance récupérée φ. (Voir exercice donné par Vincent R.B. Autier. La figure ci-dessous donnée pour une température TFE=1 C et une température TCE=35 C, un débit de =9L/mn, et un coefficient UA=2W/ K. Puissance récupérée (W φ (W,2,4,6,8 1 1,2 R Sur le graphique, nous donnons la valeur de UA/qc pour des débits de douche allant de 7 à 12L/mn selon 3 valeurs du coefficient d échange UA. Cette solution permet de récupérer plus d énergie.

6 T D X. ECS Eau chaude à 6 C T DB (1-X. Bac à douche T B T CE T FS T FE T CS Réseau Égout T RCD Valeur de UA/qc en fonction du débit de Douche 2,9 2,4 UA/qc 1,9 1,4,9,4 7 7,5 8 8,5 9 9,5 1 1, ,5 12 Débit (L/mn UA=5 UA=1 UA=15

7 La puissance récupérée φ est donnée pour une température TFE=1 C et une température TCE=35 C en fonction de la valeur de UA/qc obtenue. 14 TFE=1 C; TCE=35 C 12 Puissance récupérée (W ,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 UA/qc Exemple : Exploitons un document de constructeur. On lit TFS=27 C, TFE=1 C, et =9L/mn. A partir de ces données, il est possible de connaître la valeur de UA. qc = 7. = φ = 63 qc.( TFS TFE = 171W Le graphique nous donne pour cette puissance une valeur de UA/qc environ de 1,9. Ce qui donne alors une valeur de UA=1197W/ K.

Échangeurs de Chaleur

Échangeurs de Chaleur Objectifs Échangeurs de Chaleur Objectifs Fournir des notions de base caractérisant les échangeurs thermiques Présenter grossièrement les différentes classe des échangeurs thermiques Analyser des échangeurs

Plus en détail

Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur. Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 11 p.1

Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur. Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 11 p.1 Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 11 p.1 Les types d échangeurs de chaleur 1) Échangeur simple co-courant 2) Échangeur simple contre-courant

Plus en détail

Durée de l épreuve : 3 heures Documents autorisés Date examen : Mercredi 15 février 2012 de 18h30 à 21h30 Date rattrapage : Mercredi 18 avril 2012 de 18h30 à 21h30 1 ECHANGEUR On utilise un échangeur à

Plus en détail

Machine frigorifique : corrigé

Machine frigorifique : corrigé Machine frigorifique : corrigé 1 Prise en mains du diagramme enthalpie-log(pression) HFA 134a P (bar),0,0,0,0 15,0,0 8,00 6,00 5,00 4,00 3,00 1, - - 0, 0,05-0,02 0,03 0,04-0,004 0,006 0,01 s=1, kj/(kg.k)

Plus en détail

Echangeurs de chaleur

Echangeurs de chaleur Echangeurs de chaleur Pascal Tobaly 14 mars 2002 IUT de St Denis Licence Professionnelle GPI option MISM Module Ingénierie des systèmes multitechniques. Dans le cadre de ce module, un petit nombre d heures

Plus en détail

Étude thermique des ailettes :

Étude thermique des ailettes : Kotler Vivien Unfer Aurélien AP - ENSGSI Étude thermique des ailettes : Objectifs : Au cours de ce TP nous avons vérifié expérimentalement un calcul de transfert de chaleur en régime permanent dans des

Plus en détail

E, P, t. 1B L homme et l énergie L homme ne peut ni créer, ni perdre de l énergie, celle-ci doit exister au préalable.

E, P, t. 1B L homme et l énergie L homme ne peut ni créer, ni perdre de l énergie, celle-ci doit exister au préalable. 1 / 8 E, P, t 1. ENERGIE 1A Mot d usage très répandu Energies nucléaire, solaire, thermique, hydraulique, d un aliment... Il a de l énergie crise de l énergie économie d énergie... 1B L homme et l énergie

Plus en détail

Echangeur de chaleur

Echangeur de chaleur Echangeur de chaleur I. Technologie 1. Echangeur tubulaire simple a. Qu est-ce qu un échangeur de chaleur? Un échangeur de chaleur est un système qui permet de transférer un flux de chaleur d un fluide

Plus en détail

LES ECHANGEURS THERMIQUES

LES ECHANGEURS THERMIQUES ES ECHANGEURS HERMIQUES I) Généralités : Un échangeur thermique est destiné à transmettre de la chaleur, d un fluide à un autre. Généralement les fluides sont séparés par une paroi, à travers laquelle

Plus en détail

Titre: Energétique Etu #1

Titre: Energétique Etu #1 Titre: Energétique Etu 2015-2016 #1 Auteur: Patrice Nortier Objectif de l'exercice : Cours : Energétique Code : 3FMT1026 Durée : 1h30 Évaluer les compétences acquises, Promotion : 2018 essentiellement

Plus en détail

masse dm entrant à t Le fluide étudié est un fréon qui évolue dans un réfrigérateur. Il subit quatre évolutions successives formant un cycle :

masse dm entrant à t Le fluide étudié est un fréon qui évolue dans un réfrigérateur. Il subit quatre évolutions successives formant un cycle : DM31 Réfrigérateurs I Réfrigérateur à fréon 1) Question Préliminaire : On note (Σ) le système ouvert constitué d une «machine»(compresseur, Évaporateur,... ) et du fluide (fréon) qu elle contient. On lui

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

T.Flow Hygro + Maison Individuelle Saisies RT2012 Perrenoud

T.Flow Hygro + Maison Individuelle Saisies RT2012 Perrenoud T.Flow Hygro + Maison Individuelle Saisies RT2012 Perrenoud Version du 29/07/2014 1 1. Partie Ventilation a. Saisie de la ventilation 1 2 3 3 4 b. 5 6 7 8 Version du 29/07/2014 2 1 Type de ventilation

Plus en détail

Master MASS 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 4

Master MASS 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 4 Master MASS Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 4 Corrigé Dans ces exercices, W désignera toujours un processus de Wiener brownien standard. Soient s et t deux réels positifs. Montrer que

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamique Split. Compress 3000 DWS

Chauffe-eau thermodynamique Split. Compress 3000 DWS Compress 3000 DWS Chauffe-eau thermodynamique Split 2 Chauffe-eau thermodynamique Split Compress 3000 DWS. L air, source naturelle d eau chaude. Avec sa nouvelle gamme de chauffe-eau thermodynamiques Split

Plus en détail

2. Logarithme exponentielle équation différentielle du premier ordre 2.1. Exponentielle - Logarithme

2. Logarithme exponentielle équation différentielle du premier ordre 2.1. Exponentielle - Logarithme 2. Logarithme exponentielle équation différentielle du premier ordre 2.1. Exponentielle - Logarithme Tracer l allure de y = exp x = e x e = 2,71828 Tracer l allure de : (logarithme népérien base e) x =

Plus en détail

Les Besoins calorifiques d un local

Les Besoins calorifiques d un local Les Besoins calorifiques d un local Deux cas sont à considérer : Période d hiver Période d été 1. Période HIVER La quantité de chaleur (positive) à apporter au local est égale à la quantité de chaleur

Plus en détail

Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transfert de Chaleur et de Masse Corrigée de TD4 - Convection en écoulements internes

Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transfert de Chaleur et de Masse Corrigée de TD4 - Convection en écoulements internes Université de Caen UFR des Sciences 1 Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transfert de Chaleur et de Masse Corrigée de TD4 - Convection en écoulements internes Solution de l exercice - IV.1:

Plus en détail

Sens de variation. Chapitre 2 Améliorer ses techniques Corrigés

Sens de variation. Chapitre 2 Améliorer ses techniques Corrigés Sens de variation Exercice 1 Quand la longueur AM augmente, l aire du triangle AMD augmente. La fonction qui à AM associe l aire de d 1 est donc une fonction strictement croissante. C est donc elle qui

Plus en détail

TD 15 : transferts thermiques

TD 15 : transferts thermiques TD 15 : transferts thermiques Exercice 1 : La sensation de chaud ou de froid Tout l'exercice est à une dimension : x et les transferts thermiques sont purement conductifs. On s'intéresse à deux cylindres

Plus en détail

THERMOFLUIDE II (TRANSMISSION DE CHALEUR) IMC 220 CONVECTION. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

THERMOFLUIDE II (TRANSMISSION DE CHALEUR) IMC 220 CONVECTION. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke HERMOFLUIDE II (RANSMISSION DE CHALEUR IMC 220 CONVECION Marcel Lacroix Université de Sherbrooke 1 CONVECION 1. Concepts et définitions 2. Convection forcée 2.1 Écoulements externes 2.2 Écoulements internes

Plus en détail

5 ÉCHANGEURS DE CHALEUR

5 ÉCHANGEURS DE CHALEUR 5 ÉCHANGEURS DE CHALEUR Les échangeurs de chaleurs sont des appareils permettant de transférer de la chaleur entre deux fluides à des températures différentes. Dans la plupart des cas, les deux fluides

Plus en détail

Simulation numérique des données météorologiques et des paramètres adoptés sur le fonctionnement dynamique d un

Simulation numérique des données météorologiques et des paramètres adoptés sur le fonctionnement dynamique d un Simulation numérique des données météorologiques et des paramètres adoptés sur le fonctionnement dynamique d un Khalil KAHINE 1, Rayan SAWALHI 2 1. Université Libanaise, IUT de Saida, Liban. auteur correspondant:

Plus en détail

Table des matières. Diusion thermique. S.Boukaddid Thermodynamique MP2

Table des matières. Diusion thermique. S.Boukaddid Thermodynamique MP2 Diusion thermique Table des matières 1 oi de Fourier 2 1.1 Flux thermique.................................... 2 1.2 Vecteur densité volumique du courant thermique................ 2 1.3 oi de Fourier.....................................

Plus en détail

TRANSFERTS de MASSE et ECHANGEURS de CHALEUR

TRANSFERTS de MASSE et ECHANGEURS de CHALEUR TRANSFERTS de MASSE et ECHANGEURS de CHALEUR - 151 NOMENCLATURE - 153-1. INTRODUCTION - 154-1.1. Qu appelle-t-on échangeur de chaleur? - 154-1.2. Les modes de transferts - 154-1.3. Les fluides utilisés

Plus en détail

Fardeleuse (Sujet concours TSI CCP 2011)

Fardeleuse (Sujet concours TSI CCP 2011) Fardeleuse (Sujet concours TSI CCP 2011) Contexte de l étude : Pour satisfaire les clients, certains produits de grande consommation sont enveloppés sous film plastique pour à la fois les protéger, faciliter

Plus en détail

THERMIQUE. Sommaire. G.P. Thermique 2013

THERMIQUE. Sommaire. G.P. Thermique 2013 THERMIQUE Sommaire Chap 1: Les trois modes de transfert thermique...3 I.Conduction+...3 II.Conducto-convection...3 III.Rayonnement...3 Chap 2: Conduction...4 I.Équation de la chaleur dans un problème à

Plus en détail

Transferts de chaleur et de masse : Objectifs

Transferts de chaleur et de masse : Objectifs Convection Objectifs Transferts de chaleur et de masse : Objectifs Faire comprendre les mécanismes de transferts par convection Metter en évidence et présenter des outils de calcul des transferts par convection

Plus en détail

Système rénal cours- TD 2.2

Système rénal cours- TD 2.2 Système rénal cours- TD 2.2 2V321 Physique des grandes fonctions des organismes vivants Diffusion : la première loi de Fick Rappel : concentration inhomogène, flux Dans le cours- TD 2.1 nous avons vu que

Plus en détail

T x T = exp ( αx) φ p = h P e λ S T 0 T

T x T = exp ( αx) φ p = h P e λ S T 0 T Donc T(x) est solution de l équation différentielle suivante appelée équation de la barre d T dx = α T x T f avec α = 1. Ailette rectangulaire longue de section constante : Dans le cas de l ailette longue,

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat ES, centre étranger de juin 2005.

Corrigé du baccalauréat ES, centre étranger de juin 2005. Corrigé du baccalauréat ES centre étranger juin 005 Corrigé du baccalauréat ES, centre étranger de juin 005 Exercice Question Attention, la fonction est affine de coefficient directeur e et d'ordonnée

Plus en détail

Licence 2 nde année Jussieu, année 2014/2015

Licence 2 nde année Jussieu, année 2014/2015 Licence 2 nde année Jussieu, année 2014/2015 INTRODUCTION Rappel Dans le cas où système matériel et champ de rayonnement sont en déséquilibre, les interactions entre molécules et photons conduisent à des

Plus en détail

Méthodologie scientifique (L1) : fonctions usuelles, dérivées première et seconde, point d inflexion

Méthodologie scientifique (L1) : fonctions usuelles, dérivées première et seconde, point d inflexion Méthodologie scientifique (L1 : fonctions usuelles, dérivées première et seconde, point d inflexion 1 Cinétique chimique On s intéresse aux fonctions f : t f(t avec t 0 dont la dérivée première est proportionnelle

Plus en détail

Chapitre 1. Droites. Nos objectifs. Activités et applications. Chapitre 1. 2. Équations de droites. 1. Coefficient directeur

Chapitre 1. Droites. Nos objectifs. Activités et applications. Chapitre 1. 2. Équations de droites. 1. Coefficient directeur hapitre Droites Nos objectifs Beaucoup d élèves ont des difficultés avec les droites et la résolution de sstèmes d équations linéres est pourquoi nous avons choisi de regrouper dans un chapitre «à part»

Plus en détail

TP de Thermique. Évaluation des performances thermiques d un échangeur à plaques et d'un échangeur à tubes

TP de Thermique. Évaluation des performances thermiques d un échangeur à plaques et d'un échangeur à tubes L3 Mécanique 2014-2015 TP de Thermique Évaluation des performances thermiques d un échangeur à plaques et d'un échangeur à tubes Un échangeur de chaleur est un dispositif permettant de transférer de l'énergie

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE 1- Introduction : isolation d une maison Après avoir regardé la vidéo «bien isoler sa maison», répondre aux questions suivantes : Depuis 2011, qu impose la réglementation

Plus en détail

Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Dynamique des Fluides réels : Td1 - Rappel

Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Dynamique des Fluides réels : Td1 - Rappel Université se Caen-Basse Normandie UFR des Sciences 2009-200 Master IMM mention Ingénierie Mécanique (M) ynamique des Fluides réels : Td - Rappel Équation intégrale de la conservation de quantité de mouvement,

Plus en détail

FONCTIONS LOGARITHMES ET EXPONENTIELLES

FONCTIONS LOGARITHMES ET EXPONENTIELLES Maths FONCTIONS LOGARITHMES ET EXPONENTIELLES I. LA FONCTION LOGARITHME DECIMAL (log) a) Découverte de la fonction Nous allons utiliser la touche log de la calculatrice. Par exemple : log 3 = (Arrondir

Plus en détail

Exploitation pédagogique d un dossier technique (2 ème épreuve) : Les cytoculteurs dans le domaine biomédical

Exploitation pédagogique d un dossier technique (2 ème épreuve) : Les cytoculteurs dans le domaine biomédical Exploitation pédagogique d un dossier technique (2 ème épreuve) : Coefficient 1 - durée : 6 heures Les cytoculteurs dans le domaine biomédical Eléments de correction : 1. Cahier des charges Cytoculteurs

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Corrigé des exercices de mise à niveau en Mathématiques

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Corrigé des exercices de mise à niveau en Mathématiques UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 04 05 L Économie Cours de M. Desgraupes Corrigé des exercices de mise à niveau en Mathématiques Séance 0 : Fonctions usuelles

Plus en détail

I. Barre métallique isolée thermiquement

I. Barre métallique isolée thermiquement TP N 8 DE THERMO-MECA TRANSFERTS THERMIQUES Les buts du TP sont de : mesurer la conductivité thermique de l aluminium λ mesurer et voir l influence de paramètres sur le coefficient moyen global d échange

Plus en détail

Cellules à effet Peltier Bilan thermique et exemples d application

Cellules à effet Peltier Bilan thermique et exemples d application Cellules à effet Peltier Bilan thermique et exemples d application François Penot CNRS LET ENSMA Poitiers - Futuroscope ntérêts pratiques de la thermoélectricité, le point de vue du thermicien Production

Plus en détail

Mathématique ECS 1 03 Sept Devoir surveillé 1.

Mathématique ECS 1 03 Sept Devoir surveillé 1. Mathématique ECS 0 Sept. 06 Devoir surveillé. Veillez à bien justifier vos réponses : un exercice bien traité rapporte des points, un exercice traité de façon non rigoureuse ne rapporte pas de points.

Plus en détail

COURS : NOTION DE FONCTION

COURS : NOTION DE FONCTION CHAPITRE 6 COURS : NOTION DE FONCTION Numéro Capacités Pour toi F Déterminer l image d un nombre par une fonction déterminée par une courbe, par un tableau de données ou par une formule F Déterminer un

Plus en détail

ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES-PHYSIQUE Durée : 3 heures

ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES-PHYSIQUE Durée : 3 heures Banque «Agro-Véto» B-MP6 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES-PHYSIQUE Durée : 3 heures L usage de la calculatrice, d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère

Plus en détail

POLYNOMES. Table des matières. Fonction polynôme. I.1 Fonction polynôme de degré n

POLYNOMES. Table des matières. Fonction polynôme. I.1 Fonction polynôme de degré n POLYNOMES Table des matières I Fonction polynôme 1 I.1 Fonction polynôme de degré n.................................. 1 I.2 Egalité de deux polynômes................................... 1 I.3 Racine d un

Plus en détail

Bac S 2015 Métropole - Correction épreuve de mathématiques.

Bac S 2015 Métropole - Correction épreuve de mathématiques. Bac S 2015 Métropole - Correction épreuve de mathématiques. Exercice 1 : 6 points Commun à tous les candidats Les résultats des probabilités seront arrondis à 10 3 près. Partie 1 : 1 ) Soit X une variable

Plus en détail

ECHANGEURS A FLUIDES SEPARES

ECHANGEURS A FLUIDES SEPARES EHANGEUR A LUIDE EPARE L'industrie du hauffage et du roid nécessite, pour la majorité de leurs applications, des échangeurs thermiques présentant la plus grand surface d'échange de chaleur sous un volume

Plus en détail

LES ECHANGEURS. secondaire

LES ECHANGEURS. secondaire L CHANGUR I. Présentation Fonction : Transférer de l'énergie d'un fluide à un autre fluide. Ces deu fluides peuvent être en contact (e : tour de refroidissement ouverte ou non (échangeur à plaque. Dans

Plus en détail

DV DV DV DV DV

DV DV DV DV DV Echangeurs à plaques en inox type DV28 Description technique Fig. 1 Type DV 28-1 DV 28-2 DV 28-3 DV 28-4 DV 28-6 Nombre de plaques - 1 2 3 4 6 isolé isolé isolé isolé isolé Code 9171 92 833 93 834 94 832

Plus en détail

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 02 Comment bien isoler une maison? Bien isoler sa maison avec Fred et Jamy Filière Scientifique - Option Sciences de l

Plus en détail

Température de l air extérieur. Température de l eau froide. d un espace tampon Surface d un groupe desservie. Besoin d ECS en entrée majorés

Température de l air extérieur. Température de l eau froide. d un espace tampon Surface d un groupe desservie. Besoin d ECS en entrée majorés Température de l air extérieur Température de l eau froide d un espace tampon Surface d un groupe desservie Besoin d ECS en entrée majorés Température du réseau d ECS Valeurs opérées par d autres modules

Plus en détail

Chauffage par le sol à eau chaude

Chauffage par le sol à eau chaude Chauffage par le sol à eau chaude Dimensionnement Christophe Delmotte, Ir Laboratoire Mesure de prestations d Installations Techniques CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 15-03-2016

Plus en détail

Université Denis Diderot Paris 7 ( ) Devoir maison 2

Université Denis Diderot Paris 7 ( ) Devoir maison 2 Université Denis Diderot Paris 7 (03-04) Maths, Agro & Véto Devoir maison Exercice [Sujet Analyse 03] Soit la fonction d une variable réelle f définie sur D = [0,+ [ par f(x) = xe x +x. On appelle Cf la

Plus en détail

Introduction aux signaux discrets aléatoires TP N II

Introduction aux signaux discrets aléatoires TP N II TP - Traitement u Signal 1 Introuction aux signaux iscrets aléatoires TP II I-otions théoriques intervenant ans le TP I.1 Variables aléatoires Variables aléatoire (VA) réelles (notions supposées connues)

Plus en détail

Formulaire des fonctions usuelles

Formulaire des fonctions usuelles Université d Orléans Formulaire des fonctions usuelles Licence 1 de Mathématiques Groupe 2 Baptiste Morelle 29/09/2008 Page 1 sur 28 Page 2 sur 28 Table des matières Fonctions particulières... 4 Fonction

Plus en détail

Références. A. LEONTIEV, Théorie des échanges de chaleur et de masse Édition Mir-Moscou

Références. A. LEONTIEV, Théorie des échanges de chaleur et de masse Édition Mir-Moscou GSI-M1-2011-2012 BLAbla Les Échangeurs Thermiques E. Rouland 1 Références A. LEONTIEV, Théorie des échanges de chaleur et de masse Édition Mir-Moscou J.F. SACADURA Initiation aux transferts thermiques

Plus en détail

Machines thermiques. Exercice 1 : Cycle de Lenoir d un récepteur thermique

Machines thermiques. Exercice 1 : Cycle de Lenoir d un récepteur thermique Machines thermiques Exercice 1 : Cycle de Lenoir d un récepteur thermique Une mole de gaz parfait, caractérisé par le coefficient 𝛾 = 𝐶 /𝐶 constant, subit les transformations suivantes : - une détente

Plus en détail

Comment faut-il enseigner les fonctions logarithme et exponentielle?

Comment faut-il enseigner les fonctions logarithme et exponentielle? Comment faut-il enseigner les fonctions logarithme et exponentielle? A. El Kacimi Dans les manuels récents de Terminale (c est ce qui figure aussi dans les programmes officiels) la fonction logarithme

Plus en détail

Sujet. calculatrice: non autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: non autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: non autorisée durée: 4 heures Sujet Rails de Laplace... 2 I.Questions préliminaires...2 II.Oscillations d'une barre sur des rails...2 A.En l'absence de frottements...

Plus en détail

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : Accès à l'université chez DUNOD Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD Les supports de cours ne sont pas complets, ils ne contiennent ni les démonstrations,

Plus en détail

Etape de stérilisation du lait

Etape de stérilisation du lait Etape de stérilisation du lait L'objectif de cette opération est de stériliser le lait écrémé de façon continue en le portant de 4 C à 130 C pendant 10 s. 0/ Déterminer le débit de lait écrémé à stériliser.

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Concours e3a Session Epreuve de Physique MP Durée 4 heures EXERCICE. Un modèle de frottement fluide

Concours e3a Session Epreuve de Physique MP Durée 4 heures EXERCICE. Un modèle de frottement fluide Concours e3a Session 2001 Epreuve de Physique MP Durée 4 heures Cette épreuve est constituée d un exercice de mécanique et d un problème de thermodynamique totalement indépendants l un de l autre. L usage

Plus en détail

Mars 2006 Baccalauréat blanc TGM

Mars 2006 Baccalauréat blanc TGM Exercice (5 points). Le plan est muni d un repère orthonormal (; u, v ).. Résoudre dans C l équation d inconnue z : z 2 2z + 5 = 0 2. Soit P le polynôme défini par P (z) = z 3 4z 2 + 9z 0. (a) Démontrer

Plus en détail

Licence Science de la Mer et de l Environnement. Physique Générale

Licence Science de la Mer et de l Environnement. Physique Générale Licence Science de la Mer et de l Environnement Physique Générale Chapitre 10 :Calorimétrie 1 Notion de quantité de chaleur Si on place des corps ayant des températures différentes dans une enceinte isolée

Plus en détail

Correction Bac Blanc de juin : Liban 31 mai 2010 TES

Correction Bac Blanc de juin : Liban 31 mai 2010 TES Correction Bac Blanc de juin : Liban 31 mai 2010 Modalités : Durée de l épreuve : 3 heures ; Calculatrice autorisée ; Répondre sur votre copies) et non sur le présent sujet, sauf l annexe à remettre ;

Plus en détail

Caractéristiques des procédés industriels

Caractéristiques des procédés industriels Caractéristiques des procédés industriels 1 Introduction Chapitre 6 Pour le technicien de régulation le terme procédé désigne une partie ou un élément d une unité de production industrielle ; par exemple

Plus en détail

Transmission de chaleur

Transmission de chaleur Transmission de chaleur Matthieu Schaller et Xavier Buffat matthieu.schaller@epfl.ch xavier.buffat@epfl.ch 31 octobre 2007 Table des matières 1 Introduction 2 2 Méthode 2 2.1 Matériel..............................

Plus en détail

Les machines thermiques :

Les machines thermiques : Les machines thermiques : I) Machines thermiques monothermes, dithermes : 1) Description d'une machine thermique : Système (ouvert ou fermé) qui subit des cycles de transformation. échange de transferts

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE APPLIQUÉE PARTIE 2 BILAN D ÉNERGIE APPLIQUÉ AUX SYSTÈMES OUVERTS

THERMODYNAMIQUE APPLIQUÉE PARTIE 2 BILAN D ÉNERGIE APPLIQUÉ AUX SYSTÈMES OUVERTS THERMODYNAMIQUE APPLIQUÉE PARTIE 2 BILAN D ÉNERGIE APPLIQUÉ AUX SYSTÈMES OUVERTS I. Différentes formes d énergie L énergie est un concept fondamental en physique Différentes formes d énergie existent.

Plus en détail

Le tableau ci-dessous est extrait du catalogue d'un fournisseur de fibres optique :

Le tableau ci-dessous est extrait du catalogue d'un fournisseur de fibres optique : LOGARITHME DÉCIMAL Exercice 1 Aujourd'hui 80 % du trafic mondial longue distance se fait par des fibres optiques. Ces dernières ont en effet de multiples avantages par rapport aux câbles électriques classiques.

Plus en détail

a. Déterminer la résistance électrique et thermique du dispositif. de la tige à 15 cm de son extrémité froide. EXERCICE 2

a. Déterminer la résistance électrique et thermique du dispositif. de la tige à 15 cm de son extrémité froide. EXERCICE 2 1 EXERCICE 1 1. On considère une tige en aluminium de longueur = 50 cm, de section S = 2 cm 2 possédant une conductivité thermique λ = 239 W m -1 K -1 et une résistivité électrique de 2,65µ Ω. cm. Cette

Plus en détail

EQUATIONS DIFFERENTIELLES

EQUATIONS DIFFERENTIELLES EQUATIONS DIFFERENTIELLES .Définition On appelle équation différentielle du n ième ordre une relation de la forme : f [ ( )] n x,,, K, 0 entre la variable réelle x, une fonction inconnue (x) et les dérivées

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : Mathématiques Obligatoire Série S Métropole

Corrigé du bac 2016 : Mathématiques Obligatoire Série S Métropole Corrigé du bac 2016 : Mathématiques Obligatoire Série S Métropole BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2016 MATHEMATIQUES Série S ÉPREUVE DU LUNDI 20 JUIN 2016 Enseignement Obligatoire Coefficient : 7 Durée de

Plus en détail

Cinétique enzymatique

Cinétique enzymatique Travaux Pratiques Chimie Physique I Semestre d automne 2007 Cinétique enzymatique ABEGG Daniel SURRIABRE Pedro Université de Genève Science II, Laboratoire 110 11 octobre 2007 Table des matières 1 Cinétique

Plus en détail

CHAPITRE VI : APPLICATIONS DES DEUX PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE. Q Impossible

CHAPITRE VI : APPLICATIONS DES DEUX PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE. Q Impossible CHAPITRE VI : APPLICATIONS DES DEUX PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE VI.1 DEFINITIONS DES MACHINES THERMIQUES VI.2 DIAGRAMME DE RAVEAU VI.3 LE CYCLE DE CARNOT VI.4 RENDEMENT DE CARNOT VI.4.1 RENDEMENT DE

Plus en détail

Chapitre 6 La fonction exponentielle

Chapitre 6 La fonction exponentielle I Introduction Soit a un nombre réel. On considère l'équation d'inconnue x : ln x = a. 1. Pour a = 0, quelle est la solution de l'équation ln x = a? 2. Pour a = 1, quelle est la solution de l'équation

Plus en détail

Chapitre 9. Échangeurs de chaleur

Chapitre 9. Échangeurs de chaleur Chapitre 9 Échangeurs de chaleur (Deuxième partie) Éléments de technologie des échangeurs tubulaires (TEMA) Transfert de chaleur Chap 9 b - 1 Transfert de chaleur Chap 9 b - 2 Transfert de chaleur Chap

Plus en détail

Chap.2 Diffusion thermique

Chap.2 Diffusion thermique Chap.2 Diffusion thermique 1. Description de la diffusion thermique 1.1. Les trois types de transferts thermiques 1.2. Flux thermique (ou Puissance thermique) Vecteur densité de courant 1.3. Analogies

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire SESSION 2014 Sous-épreuve écrite de sciences physiques et chimiques

Plus en détail

SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1

SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1 SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1 OBJECTIFS POURSUIVIS 1 NOTION DE TEMPERATURE 2 NOTION DE CHALEUR 3 DÉFINITIONS 3 ECHANGE DE CHALEUR À TRAVERS UNE SURFACE 3 UNITÉS SI ET UNITÉS PRATIQUES 4 EXEMPLES DE

Plus en détail

2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE. GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles

2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE. GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles 2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles 0 Introduction Nous sommes quatre élèves de terminale S au lycée Hoche de Versailles : Cyril

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SYSTEMES ELECTRONIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SYSTEMES ELECTRONIQUES BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SYSTEMES ELECTRONIQUES EPREUVE E4 Etude d un Système Technique Unité U4.2 PHYSIQUE APPLIQUEE Durée : 4 heures coefficient : 4 Systèmes électroniques embarqués dans la C6

Plus en détail

Table des matières. Introduction. 1 La convection. 1.1 Convection naturelle et convection forcée

Table des matières. Introduction. 1 La convection. 1.1 Convection naturelle et convection forcée Principes physiques des échanges de chaleur par convection avec et sans changement de phase liquide-vapeur. Applications au refroidissement des convertisseurs de l électronique de puissance. RÉMI SIESKIND

Plus en détail

1.2 Notions de conductivité et de conservation

1.2 Notions de conductivité et de conservation Modélisation d un phénomène de diffusion J. Erhel Janvier 2014 1 Phénomène de diffusion voir http://www.breves-de-maths.fr/la-conduction-un-moteur-universel/ 1.1 Exemples de diffusion Le phénomène de diffusion

Plus en détail

PT Pour le jeudi DEVOIR LIBRE n 2

PT Pour le jeudi DEVOIR LIBRE n 2 PT 016-017 Pour le jeudi 17-11-016 DEVOIR LIBRE n L usage de calculatrices est interdit pour les 1 er, ème et 3 ème problèmes, et autorisé pour le 4 ème problème. PREMIER PROBLEME : Etude de géothermie

Plus en détail

Thème : Les différents systèmes de condenseur frigorifique

Thème : Les différents systèmes de condenseur frigorifique Nom : Date : TP N 4 Bac Pro Technicien du Froid et du Conditionnement de l Air DOSSIER : découverte professionnelle Thème : Les différents systèmes de condenseur frigorifique TACHES : Cette séquence participe

Plus en détail

TD3-Thermique Analyse fonctionnelle d un CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL (CESI)

TD3-Thermique Analyse fonctionnelle d un CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL (CESI) D3-hermique Analyse fonctionnelle d un CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL (CESI) COMPEENCES AENDUES : L élève doit être capable de : - Identifier les principaux constituants d un système Chauffe Eau Solaire

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 2005 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1 Durée : 4 heures Les calculatrices sont autorisées. * * * NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la

Plus en détail

E1.2. Détermination d une tension. On considère le réseau linéaire suivant : Déterminer l'expression de la tension UAB à l'aide des lois de Kirchhoff.

E1.2. Détermination d une tension. On considère le réseau linéaire suivant : Déterminer l'expression de la tension UAB à l'aide des lois de Kirchhoff. E1.1. Thermistance. Une thermistance est un composant thermosensible dont la valeur de la résistance R dépend fortement de sa température absolue T. On admettra que la relation entre ces deux grandeurs

Plus en détail

Chauffage par le sol à eau chaude

Chauffage par le sol à eau chaude Chauffage par le sol à eau chaude Dimensionnement Christophe Delmotte, Ir Laboratoire Mesure de prestations d Installations Techniques CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 15-06-2016

Plus en détail

Leçon N 9 : La fonction exponentielle.

Leçon N 9 : La fonction exponentielle. Leçon N 9 : La fonction exponentielle. Définition La fonction exponentielle à base e notée f(x) = e x est calculable pour tout réel x. Elle est définie par f(0) = 1 et par f (x) = f(x) pour tout x réel

Plus en détail

Méthode numériques ANSYS

Méthode numériques ANSYS ESIEE PARIS Méthode numériques ANSYS AKNOUCHE Amine DRAME Daouda BEDJA Walid 1 ESIEE-PARIS 2015/2016 SOMMAIRE I. Description et introduction du problème II. Modélisation et expérimentations 2.1) Etude

Plus en détail

Épreuve de MATERIAUX ET TECHNOLOGIES

Épreuve de MATERIAUX ET TECHNOLOGIES C30162 Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d admission en 3 ème année GÉNIE CIVIL Session 2010 Épreuve de MATERIAUX ET TECHNOLOGIES Durée : 4 heures «Aucun

Plus en détail

FONCTION LOGARITHME. ln = a.

FONCTION LOGARITHME. ln = a. FONCTION LOGARITHME I. DEFINITION DU LOGARITHME a) Définition Problème : Soit a un réel strictement positif. Démontrer que l équation e x = a admet une solution unique α dans IR. (théorème des valeurs

Plus en détail

Ici on connaît donc l image qui est 6, on recherche le nombre x tel que f : x 6

Ici on connaît donc l image qui est 6, on recherche le nombre x tel que f : x 6 FONCTIONS AFFINES 1/ DEFINITION Soient a et b deux nombres donnés et fixés. Une fonction affine est une fonction de la forme : f : x ax + b ou f(x) = ax+b Exemple 1 : Soit f(x) = 3x - 6 a. Calculer f(-3)

Plus en détail

Thermodynamique générale et technique Séance d exercices 5 A.A

Thermodynamique générale et technique Séance d exercices 5 A.A Thermodynamique générale et technique Séance d exercices 5 A.A. 0-0. Une turbine à vapeur admet de la vapeur à 6 MPa et à 800 C et la détend adiabatiquement jusqu à une pression de 5 kpa avec un rendement

Plus en détail

Exercices et Annales Maths Terminale S

Exercices et Annales Maths Terminale S Stages intensifs Exercices et Annales Maths Terminale S www.groupe-reussite.fr contact@groupe-reussite.fr 1 Chapitre 1 Fonction exponentielle, logarithme népérien et logarithme décimal 1.1 Exercices préliminaires

Plus en détail

Contrôle de distribution des fluides

Contrôle de distribution des fluides Contrôle de distribution des fluides 2011-2012 Questions de cours (6pts) 1/ Dans le cadre d une production d ECS décentralisée (locale), deux systèmes sont disponibles : - la production instantanée, -

Plus en détail