Compte rendu du Conseil de la Communauté de Communes du Haut Vivarais Séance du 10 décembre 2013 (Mairie de Devesset)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte rendu du Conseil de la Communauté de Communes du Haut Vivarais Séance du 10 décembre 2013 (Mairie de Devesset)"

Transcription

1 Compte rendu du Conseil de la Communauté de Communes du Haut Vivarais Séance du 10 décembre 2013 (Mairie de Devesset) Présents : MM. BONNEFOY Guy BOUIX Laurent CHAREYRON Mireille COUEDEL Bernard DELAYGUE Guy FOUTRY Jean-Marie LABOURI Philippe MOREL Brigitte FOUVET Charles ROCHE Etienne SENECLAUZE Henri WEISS Maurice Excusés : DUCHAMP André (donne pouvoir à SENECLAUZE Henri) GUILLOT Henri (donne pouvoir à CHAREYRON Mireille) Assistent à la réunion : PERRIER Julien (Trésorier) LEMARCHAND Jeanne (Directrice de la Communauté de Communes) GRIFFON Aurélie (Chargée de mission Economie/Culture) CARREL BILLARD Jean-Hugues (Président du CAM) ARNULF Olivier (Médiateur scientifique astronomie) Introduction Bernard Couëdel introduit la réunion en soulignant que cette séance est la dernière de la communauté de communes du Haut Vivarais, et devrait permettre de solder ce qui peut l être et de faire le point sur l avancement des dossiers importants avant la fusion. Le compte rendu de la précédente réunion du conseil est approuvé sans réserve sur son contenu. Mireille Chareyron souligne toutefois la présence de 2 fautes d orthographe au chapitre du SICTOM, à la P12. Bernard Couëdel assure qu elles seront corrigées. Intervention extérieure Point sur Planète Mars Bernard Couëdel explique que le projet Planète Mars suit son cours sur divers plans : - Investissement matériel : avancement et planning de la commande effectuée à Optique Unterlinden - Préparation du fonctionnement à venir de l Observatoire Il passe la parole à Jean-Hugues Carrel-Billard et Olivier Arnulf pour faire un point sur ce projet. Olivier Arnulf dresse d abord un historique du projet astronomie : «En 2001, des astronautes de la NASA viennent sur la commune de Mars pour le nouveau millénaire. En 2003, une soirée des étoiles est organisée qui donnera trois ans plus tard le Festival des Etoiles. En 2006, le premier Festival d Astronomie est organisé sur le site de Saint-Romain-Le-Désert, sur la commune de Mars, dans les locaux mis à la disposition par la Mairie. Il compte dans sa dernière édition aux environs de 500 entrées sur 3 jours et 3 nuits. En 2007, après un voyage d étude à la Ferme des Etoiles à Fleurance, les élus communautaires engagent un processus d étude préalable pour vérifier l opportunité et la faisabilité de la mise en place d une structure permanente pour la pratique de l Astronomie tout au long de l année. En 2008/2009, un cabinet spécialisé dans le développement touristique des territoires conclue sa mission par un avis favorable à la mise en place effective de cet outil. En 2009, la CCHV investit dans un premier lot de matériels d observation qui servira pour la future école itinérante, pour le Festival des Etoiles de l été et au futur club d astronomie. Le Club d Astronomie de Mars (Le CAM) est créé et organise la première Fête de la Science à Saint-Agrève. Début 2010, l école de formation itinérante à l astronomie dénommée l Astromobile est créée. L année 2010 est consacrée pour l essentiel à la mise en place de cette structure. La CCHV investit aussi dans un deuxième lot de matériels d astronomie. 1

2 Le CAM est parrainé par Marc LACHIEZE-REY, qui est astrophysicien, cosmologiste reconnu dans le monde entier. Il s intègre aussi au réseau de l AFA, Planète Sciences, et au réseau R2A2 (Réseau Rhône-Alpin d Astronomie). Le Club et la CCHV formalisent leur niveau de collaboration par la signature d une convention. Celle-ci prévoit que le CAM en contrepartie des matériels mis gratuitement à sa disposition organisera deux événementiels par an : le Festival des Etoiles en été et la Fête de la Science à l automne voit l activité d enseignement et d animation de l Astromobile se développer. L Astromobile intègre le réseau des CCSTI 1 (L Arche des Métiers au Cheylard). En 2011 aussi, le dossier de demande du permis de construire de l observatoire est déposé auprès des autorités compétentes, à la suite de quoi les coûts du projet sont affinés. L année 2012 voit la construction effective de l observatoire. Les élus communautaires de la CCHV votent une résolution pour faire appel au mécénat sera une année de travaux. La coupole est remise en état (ponçage et peinture adaptée) avant que celle-ci soit montée au sommet de l extension. Pour l Astromobile, 2012 est l année de l arrivée d un nouvel outil d animation : le planétarium itinérant. Une convention a été signée avec le laboratoire Univers et particules de Montpellier qui prête le projecteur de planétarium. Ensuite le dôme a été acheté à une MJC du centre de la France et a été rénové par l animateur de l Astromobile. Ce nouvel outil est très demandé par les écoles. En 2013, l étape suivant la construction de l extension est l appel d offre pour les fournitures des matériels qui vont être installé dans la coupole. Le télescope de 600mm d ouverture, la monture sur laquelle il va être installé ainsi que toute l informatique qui va coordonner les mouvements de la monture et de la coupole. Cet appel d offre a été remporté par l entreprise Optique Unterlinden. D après le planning prévisionnel envoyé par l entreprise, l observatoire avec son nouveau télescope devrait être opérationnel dès l été est aussi une année charnière dans la fréquentation au Festival des Etoiles. En effet grâce à un programme diversifié le nombre d entrées est passé de 600 à 900.» Olivier Arnulf établit ensuite un bilan de l année 2013 de l astromobile : il a effectué 84 animations dont 34 pour le tout public. La tendance s est inversée par rapport à l année dernière, il constate un regain de fréquentation des écoles. Il note aussi avec satisfaction l augmentation des demandes spontanées, qui signifie que le bouche à oreille commence à fonctionner. Le renouvellement de l agrément de l éducation nationale est une force pour aller dans ce sens. Olivier Arnulf explique que le planétarium acquis fin 2012, est un outil très demandé car il permet des animations avec un public large. Lors de la fête de la science au mois d octobre, il a effectué 80 séances de planétarium. En temps normal sur cette période, les animations sont plutôt difficiles à trouver parce que la rentrée n est pas loin. Brigitte Morel pose une question sur les tarifs du planétarium. Olivier Arnulf explique que les tarifs avec planétarium sont les mêmes que les tarifs classiques à la demi journée. La différence appréciable pour les écoles est de pouvoir faire passer deux classes dans une même demi journée. Jean-Hugues Carrel-Billard indique pour compléter les liens établis avec le milieu scolaire, qu une collaboration avec le lycée du Cheylard a été sollicitée lors d une réunion de rentrée avec l ensemble des professeurs, en présence de Jean- Marie Foutry et de Jeanne Lemarchand. Un projet a pu se caler dans le cadre des programmes scolaires de la filière technologique avec une classe de 5 ème ; le projet pour les élèves consiste à monter un observatoire. Jean-Hugues Carrel-Billard expose ensuite de façon synthétique l état d avancement du projet Planète Mars, au plan des investissements et des travaux réalisés sur le prévisionnel de fonctionnement. L ensemble des documents de travail sont fournis aux élus. Il explique que son intervention, aboutissement du travail accompli ces dernières semaines, a vocation à constituer un dossier étayé et nourri pour expliquer le projet de fonctionnement de l observatoire auprès des élus de Val Eyrieux. Il doit permettre d apporter une meilleure visibilité sur ce projet pour le nouvel exécutif. Jean-Hugues Carrel-Billard indique que sa présentation est un prévisionnel d activités au stade de document de travail. Celui-ci devra être complété et croisé par d autres regards pour corroborer les données présentées ou au besoin, être ajusté. 2

3 Olivier Arnulf indique qu ils se sont quand même déjà appuyés sur des informations relevées dans des stations de nuit existantes. Jean-Hugues Carrel-Billard souligne enfin que le prévisionnel d exploitation comme le scénario de montée en puissance des trois prochaines années, se présentent en trois hypothèses : haute, moyenne et basse. Pour éviter toute mauvaise surprise, le choix a plutôt porté sur une surestimation des dépenses que sur une sous-estimation, le tout étant que l analyse soit la plus réaliste possible. Enfin, une fiche action avec l ensemble des postes de dépenses concernées a été établie pour chaque type d activité. Bernard Couëdel conclut en disant que cette étude a été réalisée pour l instant sans tenir compte des mutualisations qui seront probablement envisageables avec l Arche des métiers ou encore l école du vent. Il rappelle également le déploiement d une étude dans le cadre des chéquiers expertise tourisme, entièrement financée par la Région RA, qui permettra de donner des orientations pour requalifier le bâtiment de St Romain en vue de lui redonner des capacités d hébergement aux normes. Jean-Hugues Carrel-Billard remercie l assemblée pour le portage de ce projet et rappelle son réel dévouement pour le mener à bien. Gestion intercommunale Vote du budget annexe Primitif 2013 «ZA Rascle 2» Bernard Couëdel rappelle que la Communauté de communes s est engagé dans le projet d extension de la zone d activité de Rascle et explique que les premières opérations relatives à l acquisition des parcelles sont en cours de réalisation. Il y a donc lieu de voter le budget annexe primitif 2013 attaché à cette opération de façon à permettre d engager les premières dépenses au premier trimestre Jeanne Lemarchand rappelle que la Communauté de communes avait déjà délibéré le 10 septembre dernier pour créer ce Budget annexe ZA Rascle 2. Le budget primitif 2013 proposé est un budget minimaliste qui traduit uniquement les opérations engagées. Il sera étoffé en 2014 avec l ensemble des travaux projetés sur la zone. Jeanne Lemarchand précise que l ensemble des dépenses est affecté en fonctionnement. Julien Perrier explique effectivement que les acquisitions de terrains pour les zones d activité, comme pour les lotissements, ont un traitement budgétaire différent puisque leur raison d être n est pas de constituer un patrimoine à la Collectivité mais d être revendus après aménagement. Elles ne constituent donc qu un stock et ne sont de ce fait pas amorties. Ces opérations sont déstockées à l issue des ventes de parcelles. Voici le budget TTC proposé : 3

4 DEPENSES DE FONCTIONNEMENT RECETTES DE FONCTIONNEMENT libellé BP 2013 libellé BP déficit de fct reporté 0, excédent de fct reporté 022 dépenses imprévues 0, Virement de section 7015 ventes de terrains 0, acquisition terrains , frais d'études 70 PRODUITS DE GESTION 0, travaux 7472 Région 0, redevance archéologique 7473 Conseil Général 0, SDE 0, DETR 0, CHARGES A CARACTERE GENERAL ,00 74 Subventions 0, Intérêts des emprunts ICNE 7133 stocks ,00 66 CHARGES FINANCIERES 0, Opérations de Stocks , prise en charge intérêts 0, opérations d'ordre IS 0, prise en charge intérêts 0, TOTAL DEPENSES DE FONCTIONNEMENT ,00 TOTAL RECETTES DE FONCTIONNEMENT ,00 DEPENSES D'INVESTISSEMENT RECETTES D'INVESTISSEMENT libellé BP 2013 libellé BP déficit d'ivt reporté 0, excédent d'ivt reporté 0, Dépenses imprévues 021 virement de section 1641 remboursement capital 0, réserves 0,00 16 EMPRUNTS 0,00 10 RESERVES 0,00 13 SUBVENTIONS emprunts ,00 16 EMPRUNTS , stocks , opérations de stocks ,00 TOTAL DEPENSES D'INVESTISSEMENT ,00 TOTAL RECETTES D'INVESTISSEMENT ,00 - APPROUVE le budget annexe primitif «ZA Rascle 2»

5 DM 3 (Remboursement anticipé de l emprunt, transfert d une part de l emprunt au BA Rascle 2) Jeanne Lemarchand explique qu une décision modificative de fin d année est à voter pour régulariser la situation sur certains comptes. Il s agit d abord de permettre le remboursement anticipé de l emprunt de contracté cette année. Elle rappelle que le Conseil avait retenu cette solution pour réduire les frais. Bernard Couëdel propose donc d inscrire de dépenses en plus pour le remboursement des intérêts en diminuant d autant les dépenses imprévues et d inscrire supplémentaires pour le remboursement du capital, en équilibrant par une augmentation de l emprunt. D autre part, Jeanne Lemarchand rappelle que cet emprunt a été contracté en partie pour répondre aux besoins attachés au projet d extension de la zone d activité. En conséquence, et conformément au budget annexe voté cidessus, il s agit d inscrire au budget principal, de dépense au (créance sur des collectivités) et d équilibrer en diminuant d autant les dépenses de l opération Zone d activité. La décision modificative devra également permettre le financement de cloisons à la maison de santé pour réaffecter la salle de réunion pour les permanences de Santé au travail. Il est donc nécessaire d ajouter de dépenses à l opération Santé en équilibrant par de l emprunt. Elle précise que la location pendant un an des locaux permettra de rentabiliser cet investissement. Enfin, Jeanne Lemarchand explique qu il faut ajouter à l opération Pole astronomie pour permettre de poursuivre le financement des opérations sur le premier trimestre Les crédits budgétaires 2013 étaient sous estimés d une part en raison de RAR 2012 omis et d autre part en raison de dépenses complémentaires qui ont du être mobilisées sur la construction du bâtiment (installation d une VMC, intervention sur la motorisation de la coupole). Cette décision modificative permettra d inscrire les montants correspondants en RAR Voici le schéma de la décision modificative compte Dépenses compte Recettes APPROUVE la DM 3 Adhésion SOFCAP (assurance risque statutaire) Bernard Couëdel explique que la fusion intercommunale nécessite de procéder à l harmonisation de certains contrats. Jeanne Lemarchand poursuit en disant que la Communauté de communes du Haut Vivrais est par conséquent en cours de résiliation de son contrat d assurance Risque statutaire avec le Cigac, qui couvre l ensemble des frais de soins et d arrêt maladie (ordinaire, professionnelle et longue maladie) des agents CNRACL et IRCANTEC, non couverts par la CPAM, pour s intégrer au contrat SOFCAP négocié par le Centre de Gestion de la Fonction Publique de l Ardèche. Pour information, la Communauté de communes des Boutières n avait jusqu alors pas de contrat Risque statutaire et La Communauté de Communauté de communes du Pays du Cheylard est actuellement sous contrat avec SOFCAP. 5 - DECIDE d accepter la proposition suivante :

6 Durée du contrat 4 ans à compter du 1 er janvier 2014 Pour les agents permanents (titulaires ou stagiaires) immatriculés à la CNRACL, les risques garantis sont : décès, accident de service et maladie imputable au service, longue maladie, maladie de longue durée, maternité/adoption, paternité, maladie ordinaire, temps partiel thérapeutique, disponibilité d office, infirmité de guerre, invalidité temporaire. Conditions : taux 6.65% ave une franchise de 10 jours par arrêt en maladie ordinaire et remboursement des indemnités journalières à hauteur de 90% Pour les agents titulaires ou stagiaires non affiliés à la CNRACL et les agents non titulaires de droit public effectuant plus ou moins de 200 heures par trimestre, les risques garantis sont : Accident de service, maladie professionnelle, grave maladie, maternité, paternité, adoption, maladie ordinaire. Conditions : taux 1.15% ave une franchise de 10 jours par arrêt en maladie ordinaire - AUTORISE LE Président à signer les conventions en résultant Demande de congés sans solde d un agent Jeanne Lemarchand explique qu Aurélie Griffon, agent actuellement en charge de la Culture et de l Economie demande un congé sans solde équivalent à 50% de son temps de travail du 30 décembre 2013 jusqu à la date de sa fin de contrat fixée au 25 février Elle explique qu elle a été reçue au conservatoire de musique de St Etienne pour préparer l examen lui permettant d être professeur de musique et demande par conséquent à disposer de temps personnel pour préparer cet examen, sans pour autant souhaiter se désengager de la collectivité. Ces dispositions ont été discutées et validées par la Commission Administration générale. Un congé sans solde permet pour l heure de maintenir un poste à 100% même s il doit être rediscuté ultérieurement par Val Eyrieux. Bernard Couëdel considère que les deux mois de transition pourront permettre de vérifier si la conduite de ses nouvelles missions consacrées exclusivement à la Culture sur Val Eyrieux, sont envisageables sur un temps partiel. Aurélie Griffon explique d une part qu elle essaie d anticiper et de faire le maximum pour mettre les projets 2014 dans les rails et ajoute d autre part que le festival des étoiles et la fête de la science ne lui incomberont plus. Ce travail d anticipation la rend confiante sur la possibilité de conduire les missions sur un mi temps sur le début d année Maurice Weiss juge qu il y a un risque majeur à accorder ce congé sans solde puisque cela pourrait inciter à décider de la réduction du temps de travail sur ce poste. En effet, si les élus de Val Eyrieux jugent, à l issue de cette période transitoire, que les missions peuvent être effectuées sur un mi temps, ils pourraient décider de prendre les mesures correspondantes. Maurice Weiss exprime un souci de nécessaire vigilance face à l incertitude des évolutions organisationnelles de Val Eyrieux. Le risque confirme Brigitte Morel est de perdre un demi poste en culture sur Val Eyrieux, alors qu un poste à temps complet a jusqu alors été prévu. Elle insiste sur le fait que la culture demande beaucoup de temps, de réunions et de travail partenarial d autant que le volume sera forcément plus important sur Val Eyrieux. Il lui semble impératif de conserver un temps plein pour défendre la culture sur nos territoires. Bernard Couëdel partage le risque évoqué ; réussir sur les deux premiers mois à mi temps ne sera effectivement pas la preuve que ça pourra marcher sur le long terme. Pour répondre à la question de Maurice Weiss, la formation d Aurélie Griffon est prévue jusqu en avril 2015, soit après la fin de son contrat initial. 6

7 Jeanne Lemarchand explique qu elle a informé Aurélie Griffon des risques que comportait sa demande en terme de pérennisation de son embauche après le 25 février La question devra nécessairement être anticipée et rediscutée avec les élus de Val Eyrieux dès le début d année Maurice Weiss suggère de réfléchir à la création d un poste de chargé de mission culture à mi temps, à pourvoir par un intérimaire sur la période du congé sans solde d Aurélie Griffon. Cette solution lui semble davantage justifier dans le temps, le maintien du besoin d un plein temps en Culture. Bernard Couëdel propose donc de voter en deux temps : A la question «Etes-vous d accord de conserver un poste à temps plein sur la culture?», le conseil acquiesce à l unanimité A la question «Etes vous d accord pour attribuer un congé sans solde à Aurélie Griffon à hauteur de 50% de son temps de travail et pour procéder au recrutement d un agent Chargé de mission culture à 50%?», le conseil s exprime favorablement malgré deux voix contre. Mireille Chareyron demande toutefois que soit vérifiée la légalité de l octroi d un congé sans solde à un agent sur ce format. M. Julien Perrier évoque également la possibilité d accorder à un salarié, un congé de formation, tout en respectant la règle qui consiste à ne pas excéder un certain pourcentage de la masse salariale. Sous toute réserve de légalité, la délibération prise est donc la suivante : - APPROUVE le maintien d un poste à temps plein sur la Culture - APPROUVE la demande de congés sans solde d Aurélie Griffon, à hauteur de 50% de son temps de travail jusqu au 25 février 2014, date d achèvement de son contrat. - CREE un poste de chargé de mission culture à mi temps, à pourvoir par un intérimaire Pour : 12 Contre : 2 Abstention : 0 Après vérification et transmission des informations à l ensemble des délégués par mail, il s avère que le congé sans solde n est pas réglementé, ce qui signifie qu aucune condition, ni procédure ne sont imposées pour en bénéficier. Heures supplémentaires Bernard Couëdel explique que dans la perspective de fusion et afin d initier l activité de Val Eyrieux au 1 er janvier 2014 dans les meilleures conditions, la Communauté de communes du Haut Vivarais s est attachée à solder les heures supplémentaires des agents, prioritairement par récupération et lorsque cela n a pas été possible en les payant. Il indique donc que certains agents ont obtenu des compléments de salaires au mois de décembre. Aménagement de l espace Modification des statuts du Syndicat Mixte Ardèche verte Bernard Couëdel explique que des statuts modificatifs du CDDRA Ardèche verte sont proposés au vote afin d'anticiper sur les évolutions territoriales à venir. En effet, la communauté de communes du Bassin d'annonay se transformant en agglomération au 1er janvier 2014, il y a obligation de modifier les statuts qui prévoient uniquement l'adhésion de communautés de communes et du Conseil Général. D'autre part, cette modification permet de clarifier la représentativité au sein du syndicat, des nouvelles communautés de communes issues de fusion. 7

8 Ce projet de modification de statut permettra de gérer une période transitoire au cours de l'année 2014 dans l'attente de la mise en œuvre de nouveaux périmètres de contractualisation de CDDRA avec la Région Rhône Alpes. En effet, la Région Rhône Alpes a demandé aux territoires de se positionner sur de nouveaux périmètres de CDDRA d'ici fin 2013 et de finaliser les plans d'actions pour le 2ème semestre Ces nouveaux CDDRA seront donc, en toute probabilité, soumis pour vote à la RRA à l'automne APPROUVE la modification des statuts du Syndicat mixte Ardèche verte Dégradations sur un véhicule privé causées par une chute de neige du toit de la maison de santé Jeanne Lemarchand explique que le véhicule de M. Drancourt, kinésithérapeute à la maison de santé a été endommagé par une chute de neige qui est tombée sur son toit alors qu il était garé sur le parking des professionnels. Outre les dommages matériels, il met en garde sur le caractère très dangereux de l événement, notamment si une personne était passée au même moment et sur le fait que cela pourrait se reproduire. Les travaux de réparation son devisés après expertise de son assurance (MACSF) à , avec une franchise de 460. La MACSF n a pas procédé à la mise en cause de la CCHV. Groupama, qui est l assureur de la CCHV, considère par conséquent, au regard des éléments apportés, qu elle n a pas à intervenir dans cette affaire puisque les dommages liés à des phénomènes naturels ne relèvent pas de la responsabilité civile. Jeanne Lemarchand précise que M. Drancourt avait sollicité la CCHV pour paiement de sa franchise. Le Conseil juge qu il n a pas à intervenir sur ce dossier. Il s accorde en revanche pour mettre en place un dispositif de sécurité en condamnant la place de parking concernée. Brigitte Morel en profite pour souligner un problème de verglas au niveau du silo de la maison de santé. Jeanne Lemarchand le prend en note. Elle indique que les agents de voirie y mettent normalement du sel ou de la pouzzolane. Culture-Tourisme-communication Notre conseil communautaire est appelé ce soir à délibérer sur l évènementiel et le soutien aux associations culturelles pour Ces délibérations permettent, comme d habitude à pareille époque, d engager la préparation d une saison culturelle qui commence très tôt, et de demander les subventions correspondantes. Néanmoins, il y aura nécessité de valider ces dispositions au sein du conseil de Val Eyrieux et de les inscrire au budget primitif correspondant. Demande de subvention au Conseil Général pour le festival de musique en Vivarais Lignon Jean-Marie Foutry rappelle que le festival est organisé conjointement par les Communauté de communes du Haut- Lignon et du Haut-Vivarais, le portage étant assuré par le Haut-Lignon. Afin de pérenniser cet événement de qualité, les Communautés de communes préparent actuellement les demandes de subventions pour l organisation de l édition Il s agit aujourd hui de délibérer pour solliciter une subvention du Conseil général de l Ardèche à hauteur de Le budget prévisionnel 2014 de l opération est le suivant : 8 Charges prévisionnel (année 2014) Charges en personnel (non artistique) ,00 Autres charges fixes 1 000,00 Budget technique 3 000,00

9 Communication 5 000,00 Budget artistique ,00 TOTAL CHARGES ,00 Produits prévisionnel (année 2014) Conseil régional d Auvergne 3 000,00 Conseil régional Rhône-Alpes 3 000,00 Conseil général Haute-Loire 5 000,00 Conseil général Ardèche 1 500,00 Communauté de communes du Haut-Lignon ,33 Communauté de communes du Haut-Vivarais 5 741,67 dont Recettes propres Billetterie ,00 Partenaires privés (sponsors, mécénat) 2 000,00 Autres produits 3 000,00 TOTAL PRODUITS ,00 - AUTORISE le Président à solliciter le Conseil Général 07 à hauteur de pour le festival Musiques en Vivarais Lignon 2014 Demande de subvention au Conseil Général pour le cabaret Therezin Jean-Marie Foutry expose le projet. Josette Milgram, productrice de spectacle à l échelle internationale est aujourd hui implantée sur la commune de Saint Jeure d Andaure. Le Communauté de communes du Haut-Vivarais a répondu avec beaucoup d intérêt à sa proposition pour monter un projet autour du spectacle «Cabaret Therezin», en partenariat avec le collège de Saint Agrève. Ce projet fait le lien avec le nouvel EPCI. Ainsi, deux représentations se dérouleront à la Salle des Arts et des cultures de Saint Agrève, et deux représentations se dérouleront à la salle de la Chapelle au Cheylard. Le partenariat avec le lycée du Cheylard est aussi engagé. Il s agit de délibérer sur les demandes de subvention concernant ce projet. Jean-Marie Foutry propose que la Communauté de communes du Haut-Vivarais, à l initiative de cette coopération, prenne une délibération pour anticiper la demande de subvention au Conseil Général, au titre du futur EPCI Val Eyrieux. Le budget prévisionnel de l opération est le suivant : Budget prévisionnel Cabaret Therezin 3 et 4 avril 2014 Postes de dépenses Montant TTC Recettes Montant TTC Prestation artistique 8 440,00 CG (ligne action citoyenne) 3 000,00 SACEM 800,00 Valdac (que sur partie le Cheylard) 1 500,00 Location piano (Saint Collège louis Jouvet 300,00 Agrève) (que sur partie saint Agrève) 700,00 Location piano (Le Cheylard) 350,00 Autofinancement Communauté de communes du Haut-Vivarais 2 795,00 Régie salle des arts 400,00 Autofinancement Communauté de communes du Cheylard 2 795,00 Régie salle chapelle 300,00 Communication (coûts internes) 200,00 Total ,00 Total ,00 9

10 - AUTORISE le Président à solliciter le Conseil Général 07 à hauteur de pour le projet «Cabaret Therezin». Notification des Subventions 2014 aux associations Jean-Marie Foutry indique que le budget culture élaboré par la commission culture pour 2014, atteint la somme de ; Il précise qu il s agit d un montant légèrement en retrait par rapport à celui de l an passé. Par ailleurs, il précise que les débours réels sont toujours inférieurs au budget car basés sur les justificatifs de dépenses demandés aux associations Jean Marie Foutry propose de délibérer sur l attribution des subventions aux associations sur la base du tableau suivant, proposé par la commission culture: Nom de l'association Nom de la manifestation ou de l'action subvention Association Patrimoine en Journées Européennes du Patrimoine et Exposition Vivarais Lignon 100ans du tourisme Plateau Vivarais-Lignon 900,00 Art Sème Festival Par ici la danse 1 500,00 Les St Jeur heux Fête de la musique 495,00 centre socioculturel Programmation culturelle Rencontres Nord Sud CUPS Projections films 2012/2013 Commémoration guerre 14/18 Semaine de la musique ,00 Equiblues Festival Equiblues 8 000,00 Festival international des Arts Festival International des Arts 5 000,00 Typographie et poésie Lectures sous l'arbre 4 000,00 TOTAL ,00 Les modalités de versement des subventions sont les suivantes : Si la dépense n atteint pas le coût prévisionnel de l action, la subvention est versée au prorata du montant des dépenses éligibles, effectivement justifiées. Le versement de la subvention sera effectué sur demande écrite du bénéficiaire selon les modalités suivantes : - Une avance de 30% maximum du montant de la subvention au vu d un budget prévisionnel actualisé, équilibré, daté et signé (en original). - Le solde au vu d une fiche bilan de la manifestation, le bilan financier et la copie des factures acquittées. - APPROUVE l attribution des subventions aux associations inscrites dans le tableau ci-dessus et les modalités de versement de celles-ci. Plan de financement pour le «Bal itinérant» Jean-Marie Foutry expose au conseil le projet de spectacles décentralisés «Bal Itinérant» Le «Bal itinérant» finira son périple au fil de l Eyrieux sur le territoire du Haut Vivarais en passant par Mars, Devesset puis Rochepaule. Les associations de chacune des communes seront mobilisées (organisation d une buvette et relais communication auprès des habitants). Ce projet de spectacles décentralisés a pour objectif d être un vecteur de lien social entre les habitants, les visiteurs et la troupe du «Bal itinérant», mais aussi de faire découvrir ou redécouvrir les sentiers de randonnées du territoire de la Communauté de communes. 10

11 Le budget prévisionnel de l opération est le suivant : Budget prévisionnel du projet «Bal itinérant sur le Haut Vivarais», les 22,23 et 24 juillet 2014 Postes de dépenses coût TTC recettes prévisionnelles TTC Prestation artistiques troupe du bal itinérant pour trois représentations Communication (affiches et flyers randonnées + soirées) Participation communes PACT Ardèche verte Communauté de communes du Haut- Vivarais 1787 Total Total AUTORISE le Président à solliciter le PACT Ardèche Verte à hauteur de pour le projet de spectacles décentralisés 2014 «Bal Itinérant». Site Internet : dispositions pour mise en œuvre opérationnelle du changement Jeanne Lemarchand rappelle qu une commission avait été missionnée pour travailler sur la question de l avenir du site internet. En effet, au vu de la fusion des Communautés de communes et de la disparition de la Communauté de communes du Haut-Vivarais, se pose la question du devenir et de la pertinence du site du Pays de Saint- Agrève, qui est un site Internet collaboratif, axé autour du territoire de l actuelle Communauté de communes. La Commission propose les évolutions suivantes : Transfert de la gestion du site de la Communauté de communes à l office de tourisme, tout en gardant les sites des communes et, dans un premier temps, le site de la Communauté de communes. Jean Marie Foutry confirme que ça ne change rien pour les communes. Elles gardent leurs informations, toujours mises à jour comme elles le sont actuellement (Devesset, Saint-Agrève et Mars en interne, Rochepaule, Saint-André et St Jeure par Rachel), et ont toujours un accès direct vers leur site (via une adresse directe comme par exemple). Le site de la CCHV restera en place en attendant que le site Internet de la nouvelle CC émerge. La page d accueil sera simplement retravaillée pour bien expliquer la situation des CC aux internautes. L office de tourisme prendra désormais en charge l hébergement du site Internet. Chaque commune reste en revanche propriétaire de son nom de domaine. Il faudra toutefois que chaque commune engage une réflexion sur la mise en place d un site Internet autonome courant La reprise de la gestion par l OT nécessiterait donc de faire un avenant à la convention avec l Office de tourisme. Il faudra toutefois attendre la création de Val Eyrieux pour la voter, en intégrant un effet rétroactif. Jeanne Lemarchand informe le conseil que pour respecter la loi, il faudra très probablement uniformiser la gestion des Offices de Tourisme, en n établissant plus qu une seule convention avec un seul organisme, quitte à maintenir des annexes sur les différents territoires. 11

12 - APPROUVE le transfert du Site Internet de la Communauté de communes du Haut Vivarais à l Office de Tourisme du Pays de Saint Agrève - APPROUVE la mise à disposition de Rachel Combauroure pour mettre à jour les pages communales de St André en Vivarais, St jeure d Andaure et Rochapaule en attendant de former les secrétaires de Mairie sur la période de transition Economie- Agriculture Renouvellement de la convention avec Vanessa Lesman pour le pâturage des bords de chemins sur Rochepaule Jean-Marie Foutry exprime sa satisfaction sur le travail réalisé cette année concernant l expérimentation de pâturage des chemins sur la commune de Rochepaule par un troupeau de brebis. Le bilan est très positif et l éleveuse est sérieuse et impliquée. Il rappelle que l opération avait couté 800 en 2013 mais a évité le travail d une épareuse. Il pense qu il serait intéressant de renouveler et étendre cette opération l an prochain et propose de voter le renouvellement en 2014, sur la base des conditions de APPROUVE le renouvellement de la convention portant sur une opération de pâturage expérimental des chemins balisés entre l éleveur, la communauté de communes et la commune de Rochepaule. Acquisition des parcelles de la Commune de Saint-Agrève Bernard Couëdel rappelle que la Communauté de communes a délibéré au dernier conseil pour acquérir les parcelles de la zone d activité appartenant à la mairie de Saint-Agrève au tarif de /m². Il précise que le piquetage a été établi sur place avec le géomètre et la commune de Saint-Agrève pour fixer un prélèvement sur les parcelles AE 175, AE 173, AE 123 et AE 72 d une superficie totale de m², ce qui fait un montant, hors frais d acte, de Il propose au conseil de valider cette emprise de m². - APPROUVE la cession d'une emprise foncière de m² prise sur une partie des parcelles AE175, AE173 et AE123 au prix de 10,92. - DIT que les frais de notaire seront à la charge de la Communauté de communes, ainsi que les frais d'accès. - PRECISE qu'un nouveau numéro cadastral sera attribué à l'issue de ce découpage - AUTORISE le Président à signer toutes les pièces relatives à cette affaire (compromis de vente, acte de vente...) Environnement Avenant convention Entente Doux Bernard Couëdel rappelle que la Communauté de Communes du Tournonais est signataire d une convention de partenariat avec les Communautés de Communes du Haut Vivarais, du Pays de Saint-Félicien, du Pays de Lamastre et Rhône Crussol pour la gestion du bassin du Doux. Il est proposé d approuver un avenant à cette convention, permettant : 12

13 - de prolonger la durée de validité de la convention d une année (simplification administrative dans le cadre des fusions d ECPI), - d élargir la gestion du Doux à l échelle de son bassin versant, permettant éventuellement d agir sur l ensemble de ses affluents, notamment sur les masses d eau orphelines (Eal, Jointine, Perrier, Taillarès), - d ajouter la gestion du bassin versant du Mialan, sur le territoire de la Communauté de Communes Rhône Crussol. Les autres mentions et articles de la convention de partenariat signée en 2009, dont la clef de répartition, demeurent inchangés. Il est proposé au Conseil communautaire d approuver cet avenant à la convention de partenariat avec les Communautés de Communes du Haut Vivarais, du Pays de Saint-Félicien, du Pays de Lamastre et Rhône Crussol et d autoriser le Président à signer les documents en résultant. - APPROUVE l avenant à la Convention de l Entente Doux - AUTORISE le Président à le signer Convention Profils des Eaux de Baignades Jeanne Lemarchand explique qu après un peu de retard, l entente Doux est prête pour démarrer l étude sur le profil des eaux de baignade des communes de Rochepaule, Labatie d Andaure, Désaignes et Lamastre. Afin de mutualiser cette étude, il est proposé d établir une convention de groupement de commande entre la Communauté de communes du Haut Vivarais (puis Val Eyrieux) et la Communauté de communes du Pays de Lamastre. La Communauté de communes du Pays de Lamastre a accepté d être le coordonnateur de ce groupement. 1 ou 2 représentants élus de la Communauté de communes du Haut Vivarais pourront être associés à la CAO. Les dispositions financières prévoient que les 2 Communautés de communes partagent le coût de l étude commune à elles deux, et que chacune finance la part correspondant à leurs communes, soit uniquement Rochepaule pour le Haut Vivarais. - APPROUVE le groupement de commande avec la Communauté de communes du Pays de Lamastre pour la réalisation de l étude sur les profils de baignade. - AUTORISE le Président à signer la convention de groupement de commande Voirie Avenir de la voirie Bernard Couëdel, dans l optique de la désormais très proche fusion intercommunale, demande au conseil s il lui semble utile que la Communauté de Communes du Haut Vivarais exprime une opinion par rapport à l organisation future de la voirie. Quelle est l évolution que pourrait souhaiter le Haut Vivarais au niveau de la voirie? Charles Fouvet déclare que l étude de Gestion Locale sur la fusion intercommunale a révélé qu il serait plus intéressant de maintenir la voirie en Communauté de communes, en raison de dotations bonifiées et d un CIF amélioré. Il est d avis de suivre les conclusions données par l étude et de proposer le maintien de la compétence voirie en intercommunalité. Philippe Labouri et Etienne Roche, Mireille Chareyron en son nom et au nom d Henri Guillot, Henri Sénéclauze et Jean- Marie Foutry partagent l avis qu il faut maintenir une mutualisation au niveau intercommunal. 13

14 Bernard Couëdel rappelle que cette mutualisation, même si elle n a pas porté tous ses effets, a permis de financer des travaux sur des ouvrages d art notamment, qui n auraient pu se faire à l échelon communal. Charles Fouvet ajoute que l entretien des voiries par l équipe technique a été un réel bénéfice pour les petites communes, qu elles ont pu faire beaucoup plus grâce à la Communauté de communes. Ca lui paraît désormais vital de maintenir la compétence au niveau intercommunal. Maurice Weiss s exprime pour la commune de St Agrève en déclarant qu il est également favorable à une mutualisation mais pas forcément dans le cadre de la Communauté de communes, compte tenu de la complexité de gestion de cette compétence. Il considère que la piste consistant à restituer la compétence au niveau des communes, en organisant la mutualisation à une échelle territoriale plus restreinte, mérite d être étudiée. Il affirme être attaché à une organisation de la compétence voirie de façon territorialisée. De plus, Maurice Weiss doute que les territoires voisins accueillent bien le principe de généraliser la compétence voirie à l ensemble du territoire, sachant que la Communauté de communes des Boutières ne détient pas la compétence et la Communauté de communes du Pays du Cheylard a, sur la voirie, un intérêt communautaire très limité. De plus, il n est pas certain que la possibilité de «sectorialiser» l organisation de la voirie puisse demeurer une fois que l intérêt communautaire sera défini. Enfin, même si le bureau d étude l a évoqué, il semble peu légal de ne maintenir la compétence que sur une partie du territoire. Bernard Couëdel, à l issu de ces échanges propose d exprimer vis-à-vis de la future Communauté de communes Val Eyrieux, le souhait de maintenir le fonctionnement actuel de la compétence voirie sur le Haut Vivarais soit à travers une définition de l intérêt communautaire le permettant, soit à travers toute autre forme d organisation qui autorise un système d exploitation territorialisé. - EXPRIME vis-à-vis de la future Communauté de communes Val Eyrieux, le souhait de maintenir le fonctionnement actuel de la compétence voirie sur le Haut Vivarais soit à travers une définition de l intérêt communautaire le permettant, soit à travers toute autre forme d organisation qui autorise un système d exploitation territorialisé. Demande de fonds de concours des communes de Mars et de St André en Vivarais pour les travaux de régularisation des voies Le Président propose l attribution des fonds de concours pour les travaux de régularisation des voies, aux communes de Mars et de St André en Vivarais. Jeanne Lemarchand précise que les crédits votés au budget sont suffisants. Mars St André en Vivarais APPROUVE l attribution d un fonds de concours de pour la commune de St André en Vivarais, correspondant à 50% du coût résiduel pour la commune, des travaux de régularisation des voies. - APPROUVE l attribution d un fonds de concours de pour la commune de Mars, correspondant à 50% du coût résiduel pour la commune, des travaux de régularisation des voies. Jean Marie Foutry explique que sur sa commune le travail est amorcé. Il se demande si le principe d attribution de fonds de concours pour les travaux de régularisation des voies, mis en place par la Communauté de communes du Haut Vivarais perdurera et si Val Eyrieux pourra reprendre les engagements du Haut Vivarais. De l avis de Maurice Weiss, Il faudra probablement qu ils soient reconfirmés. 14

15 Questions Diverses Ordures ménagères : plan de localisation des emplacements de bacs collectifs et création d une régie pour les badges d accès aux conteneurs collectifs Jeanne Lemarchand précise que toutes les communes ont désormais transmis les éléments permettant de localiser les futurs emplacements des bacs collectifs. Bernard Couëdel explique que lorsque les bacs collectifs seront en place la Communauté de communes Val Eyrieux va devoir créer une régie pour permettre la distribution des badges d accès aux conteneurs collectifs. En effet, même si 2014 reste une année test sans facturation au volume, les usagers auront quand même à effectuer un dépôt de garantie pour avoir leur badge. Maurice Weiss sensibilise le conseil sur la nécessité d insister auprès du SICTOM pour que, lorsque le service sera opérationnel au-delà de la période de test, les badges ne soient pas à recharger par l usager. Il serait très nettement préférable d avoir un système d enregistrement de l utilisation sur la carte, l usager recevant ultérieurement la facture correspondant aux volumes déposés. Compte-rendu du dernier comité de pilotage de la fusion Bernard Couëdel informe les élus que le premier conseil communautaire de Val Eyrieux au cours duquel seraient élus les président et vice-présidents, aura lieu le 13 janvier Bernard Couëdel explique que le comité de pilotage a approuvé une gouvernance composée de 11 vice-présidences qui pourraient être constitués des thématiques suivantes : - Economie/agriculture/filière bois - Aménagement du territoire/développement durable (dont OM) - Finance - Administration générale/ressources humaines - Culture - Tourisme - Communication - Action sociale (transports, logements, maisons de santé, ) - Enfance/Jeunesse/ Sport/ Vie associative - Travaux/Voirie - Eau/assainissement Maurice Weiss précise qu il s agit d une première proposition qui pourra évoluer, notamment pour prendre en compte des points actuellement non intégrés. Il pense par exemple à la thématique importante qu est l aménagement numérique du territoire. Une réunion de la commission administration générale est prévue le 7 janvier pour préparer les candidatures des viceprésidents au 1 er conseil communautaire. Ce qui est prévu, conformément à la règle d une répartition proportionnelle à la population, c est 5 Vice-présidents pour le territoire du Pays du Cheylard, 3 pour le Haut Vivarais, 2 pour les Boutières et 1 pour les trois Communes des Châtaigniers. Maurice Weiss propose, sur les mêmes fondements, qu il y en ait 2 pour St Agrève et 1 pour les autres communes. DETR Communauté de communes des Boutières M. LE BON, Président de la Communauté de communes des Boutières a sollicité les Présidents et les conseils communautaires du Pays du Cheylard et du Haut Vivarais sur la question du dépôt d une demande de subvention DETR Le projet concerné est le futur espace permanent Bijou de Saint Martin de Valamas et plus particulièrement les tranches relatives à la construction d ateliers permettant d accueillir des artisans d art. 15

16 M. LE BON avait déjà échangé avec le sous préfet à ce sujet. Il souhaiterait qu une délibération des deux conseils puisse valider le dépôt d une demande fin 2013 voire début 2014 pour la future enveloppe DETR. - APPROUVE le dépôt d un dossier DETR pour la création du futur espace permanent Bijou à St Martin de Valamas Maurice Weiss rappelle que l Association des Maires a transmis des informations aux communes et Communautés concernant la DETR 2014, en mentionnant notamment toutes les modifications par rapport à Une délibération est normalement attendue avant le 15 janvier, date limite de dépôt des dossiers. Il y aura probablement de la souplesse compte tenu des prochaines échéances en matière de fusion intercommunale. Débroussaillage sur Rochepaule Guy Delaygue regrette que les travaux d épareuse sur Rochepaule aient été mal réalisés et au final soient plus chers cette année en raison d un plus grand nombre d heures d intervention. Il aurait souhaité poursuivre avec le même prestataire que l an passé. Bernard Couëdel en conclut qu il faudra revoir le cahier des charges en vue de la prochaine consultation, et réévaluer les prestataires. Remerciements Brigitte Morel tient personnellement à remercier l ensemble des élus et des techniciens pour le travail accompli pendant ces 6 années. Elle a apprécié le climat global de bonne entente et d écoute. En tant que femme, peu nombreuses au conseil, elle estime avoir été bien respectée. Bernard Couëdel informe le conseil qu il a accordé le financement du repas de clôture des agents et souligne pour tous les élus qui le souhaitent, qu un pot est prévu le 18 décembre à 12h dans les locaux de la Communauté de communes pour remercier les agents qui ont travaillé à la mise en œuvre de leur projet politique. Hôpital Philippe Labouri indique qu une délégation de l hôpital de Moze doit rencontrer l ARS le vendredi 13 décembre à 15h à Privas, pour défendre la position de l établissement. Il estime qu il serait bien qu il y ait des élus. Maurice Weiss tentera d être présents mais précise qu une réunion est d abord prévue avec les 3 directeurs des hôpitaux de St Agrève, Lamastre et Le Cheylard. Les élus seront reçus après. Le Président clôt la séance à 21h07. 16

BUREAU COMMUNAUTAIRE

BUREAU COMMUNAUTAIRE BUREAU COMMUNAUTAIRE LUNDI 31 AOÛT 2015 18 H 15 LE CHEYLARD SOMMAIRE 1. Tourisme : A. Demande de subvention Contrat PISTE : Etude stratégique Tourisme B. Demande de subvention Contrat PISTE : Marathon

Plus en détail

Compte rendu du Conseil de la Communauté de Communes du Haut Vivarais Séance du 12 mai 2009 (Mairie de Rochepaule)

Compte rendu du Conseil de la Communauté de Communes du Haut Vivarais Séance du 12 mai 2009 (Mairie de Rochepaule) Compte rendu du Conseil de la Communauté de Communes du Haut Vivarais Séance du 12 mai 2009 (Mairie de Rochepaule) Présents : MM. BONNEFOY Guy CHAREYRON Mireille COMBAUROURE Laurent - COUEDEL Bernard DELAYGUE

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

/ Affiché le 14/04/2015 Fin d affichage le 15/06/2015. Mairie d Orleix. COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Du mercredi 25 mars 2015 à 20H30

/ Affiché le 14/04/2015 Fin d affichage le 15/06/2015. Mairie d Orleix. COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Du mercredi 25 mars 2015 à 20H30 / Affiché le 14/04/2015 Fin d affichage le 15/06/2015 République Française Département des Hautes- Pyrénées Mairie d Orleix EXTRAIT du Registre des Délibérations du Conseil Municipal COMPTE RENDU DU CONSEIL

Plus en détail

MODELE DE DOSSIER A ETABLIR PAR LE CLUB ORGANISATEUR D UN COMITE NATIONAL

MODELE DE DOSSIER A ETABLIR PAR LE CLUB ORGANISATEUR D UN COMITE NATIONAL MODELE DE DOSSIER A ETABLIR PAR LE CLUB ORGANISATEUR D UN COMITE NATIONAL - Lettre de candidature - Contrat de mission Comité National, conditions générales - Contrat de mission Comité National, conditions

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE 2010/034 PRESENTS : 21 VOTANTS : 24 AMMAR CEAUX BEGASSAT Mesdames OTTIN DELPIAS OBJET : Reprise anticipée du résultat 2009 Monsieur PERRIMOND L instruction comptable M14 prévoit que les résultats de l

Plus en détail

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Page 1 / 13 Conseil municipal du 29 janvier 2015 L an DEUX MILLE QUINZE, le VINGT-NEUF du mois

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble BUDGET PRIMITIF 2014 Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble 2 Dans le cadre de la continuité de certains dossiers, le budget primitif 2014 ne contiendra aucune action nouvelle engageant

Plus en détail

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine Programme d action et plan de financement 2013 d opérations portées par l Etablissement au titre de la prévention et de la réduction du risque inondation - Actions territoriales Il est rappelé que l Etablissement

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014

COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014 COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014 Présents : M. d ANGLADE / M. RABANIER / M. DION / M. BARATTINI / Mme PEREZ- ZIJLMANS /M. OUDENOT / Mme DUVAL / Mme DORET / M. ROUSSEAU / M.

Plus en détail

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS Charte du Parc naturel régional du Marais poitevin STATUTS 2014 / 2026 PREAMBULE Au regard du classement du Marais poitevin en Parc naturel régional, les régions Poitou-Charentes et Pays de la Loire, les

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux»

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» Nantes, 19 juin 2014 1 Elaborer le budget de sa commune : Les fondamentaux

Plus en détail

COMPTE RENDU DE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance n 1 du 12 février 2014

COMPTE RENDU DE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance n 1 du 12 février 2014 COMPTE RENDU DE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance n 1 du 12 février 2014 Nombre de conseillers En exercice : 15 Présents : 11 Votants : 12 VOTES Pour : 12 Contre : 0 Abstention : 0 L an deux mille quatorze,

Plus en détail

DELIBERATIONS APPROUVEES LORS DE LA SEANCE DU COMITE SYNDICAL DU LUNDI 6 JANVIER 2014

DELIBERATIONS APPROUVEES LORS DE LA SEANCE DU COMITE SYNDICAL DU LUNDI 6 JANVIER 2014 Siège social : Mairie de Taverny 2, place Charles de Gaulle 9555 TAVERNY CEDEX Bureaux : Zone industrielle Rue de Pierrelaye 95550 BESSANCOURT Tél. : 0 34 8 30 8 Fax : 0 34 8 30 0 DELIBERATIONS APPROUVEES

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis OBJECTIFS Aider les apprentis et les jeunes assimilés aux apprentis suivant une formation dans les Centres de Formation d Apprentis (CFA)

Plus en détail

CONSEIL SYNDICAL. Réunion du 12 mars 2015

CONSEIL SYNDICAL. Réunion du 12 mars 2015 CONSEIL SYNDICAL Réunion du 12 mars 2015 Ordre du jour : - Rapport d activités 2014 - Compte-administratif 2014 - Budget prévisionnel 2015 - Document Unique pour l évaluation des risques professionnels

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 JANVIER 2010

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 JANVIER 2010 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 JANVIER 2010 Etaient présents : M. ARBEY, M. BERNARD, M. BOUDONIS, M. CHATONNAY, M. COMMENGE, Mme COURTEIX, M. EYNARD, M. FABIOLE, M. FEDERICI, Mme

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 Le Bureau de la Communauté d Agglomération du Haut Val-de-Marne, légalement convoqué le 1 er décembre 2006 s est

Plus en détail

Communauté De Communes du Trièves

Communauté De Communes du Trièves Communauté De Communes du Trièves CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 26 novembre 2012 18h30- Saint Martin de Clelles Ordre du jour Secrétaire de séance- Désignation Approbation du compte rendu du conseil de communauté

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015 PREFET DU LOIRET Préfecture Bureau du cabinet Pôle de sécurité intérieure AFFAIRE SUIVIE PAR : M. MATTHIEU LEDORÉ TÉLÉPHONE : 02.38.81.40.23 COURRIEL : PREF-CABINET@LOIRET.GOUV.FR LE PRÉFET DU LOIRET à

Plus en détail

Montbéliard, le 16 mars 2012. Madame, Monsieur le Maire Madame, Monsieur le Président

Montbéliard, le 16 mars 2012. Madame, Monsieur le Maire Madame, Monsieur le Président Montbéliard, le 16 mars 2012 Madame, Monsieur le Maire Madame, Monsieur le Président Pôle carrière, retraite, action sociale Affaire suivie par : Laurent THOMAS Tel. : 03 81 99 36 36 Fax : 03 81 32 23

Plus en détail

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 Le compte-rendu de la réunion précédente est lu et approuvé. Désignation des délégués à Evolis 23 Le Maire rappelle au Conseil Municipal que

Plus en détail

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité»

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Objectifs : Le Conseil Régional de Lorraine, la DRAC de Lorraine et

Plus en détail

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 1 juillet 2011

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 1 juillet 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DES YVELINES Direction Générale des Services du Département Direction du Développement Coopération internationale 2011-CP-3757 Affaire suivie par : Cédric LE BRIS Poste:

Plus en détail

Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération

Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération Rapporteur : M. Jean-Pierre TAILLARD, Vice-Président Commission n 5 séance des 26/05/04, favorable 23/03/05 et 20/05/05 Bureau séance

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion ordinaire du conseil municipal du 25 mars 2013

Compte-rendu de la réunion ordinaire du conseil municipal du 25 mars 2013 Compte-rendu de la réunion ordinaire du conseil municipal du 25 mars 2013 Membres présents : KUNTZMANN Philippe, HALTER Christian, MATHIEU Jean-Yves, MAECHEL Jean-Charles, KAES Jean-Philippe, GROSS Henri,

Plus en détail

BUREAU COMMUNAUTAIRE

BUREAU COMMUNAUTAIRE BUREAU COMMUNAUTAIRE LUNDI 27 AVRIL 2015 18 H 00 LE CHEYLARD SOMMAIRE 1. Finances : A. Consolidation d un Crédit Relais sur le Budget de la ZA Aric B. Autorisation à contracter un emprunt sur le Budget

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010.

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 Le Conseil Municipal s est réuni à la Mairie le mercredi 24 mars deux mil dix sous la présidence de Monsieur Gilles SALAÜN, Maire. Présents

Plus en détail

PROCÈS VERBAL DE LA RÉUNION DE BUREAU. DU 24 août 2010

PROCÈS VERBAL DE LA RÉUNION DE BUREAU. DU 24 août 2010 - 1 - PROCÈS VERBAL DE LA RÉUNION DE BUREAU DU 24 août 2010 L an deux mille dix, le 24 août Le Bureau de la Communauté de Communes étant assemblé en session ordinaire, au lieu de ses séances, après convocation

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

3- DECISION MODIFICATIVE N 4 DU BUDGET PRINCIPAL 2014 (délibération n 2015-02)

3- DECISION MODIFICATIVE N 4 DU BUDGET PRINCIPAL 2014 (délibération n 2015-02) RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PÉAULT Compte- rendu du 20 janvier 2015 Date de la convocation : 15 janvier 2015. PRÉSENTS : Mme Lisiane Moreau, M. Gérard Commarieu, Mme Roselyne Le Du, MM. Thibaud Renaudeau,

Plus en détail

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2)

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2) 2013-01-9/1 (1) AVENANT N 2 LOT 1 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE PREVOSTO DEMOLITION MUR ELARGISSEMENT BAIE-PORTE LOCAL ARCHIVES MASSIF PORTE-DRAPEAU Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal, un devis

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/10/MLO

Plus en détail

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etait excusée :

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etait excusée : Etaient présents : Mme BELLOCQ Chantal BERGES Isabelle CANDAU Valérie CLAVIER Hélène LAHOURATATE Nicole MOURTEROT Josiane MM AUSSANT Claude CARRIORBE Arnaud CASAUBON Jean-Paul 6 ESQUER Philippe - HARCAUT

Plus en détail

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS. 1. Contexte et objectifs

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS. 1. Contexte et objectifs CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS Délibération CPR N 12.10.24.35 du 16 novembre 2012 Abroge et remplace à partir du 1 er janvier

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Année:. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Nom de l association:.. Cadre réservé à l administration Date d arrivée du dossier à la Communauté de Communes

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du mercredi 10 Décembre 2014 Après avoir approuvé le compte rendu de la réunion du 12 novembre 2014, le conseil municipal a examiné les dossiers et pris

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR La Ville du Mans, représentée par Monsieur Patrick DELPECH, Adjoint au Maire en

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

OBJET 2012-136) CHOIX ENTREPRISE TRAVAUX CONSTRUCTION STATION D EPURATION

OBJET 2012-136) CHOIX ENTREPRISE TRAVAUX CONSTRUCTION STATION D EPURATION 2012-136) CHOIX ENTREPRISE TRAVAUX CONSTRUCTION STATION D EPURATION Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal le rapport d analyses des offres définitif établi par le Cabinet IRH Ingénieur Conseil,

Plus en détail

DELIBERATION relative aux bureaux d information touristique

DELIBERATION relative aux bureaux d information touristique République Française ASSEMBLEE SECRETARIAT GENERAL N 32 2005/APS Du 1 er décembre 2005 AMPLIATIONS HC 1 Com Del 1 Gouvernement 1 Congrès 1 APS 40 SGPS 2 Trésorier 1 Directions 11 JONC 1 DELIBERATION relative

Plus en détail

LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX

LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX Circulaire d'informations n 2008/06 du 20 février 2008 LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX Références : - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction

Plus en détail

Commune de PRINQUIAU SEANCE DU 17 DECEMBRE 2012. 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé

Commune de PRINQUIAU SEANCE DU 17 DECEMBRE 2012. 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé CONVENTION DE SERVITUDES ENTRE ERDF ET LA COMMUNE POUR LA POSE DE POTEAUX BASSE TENSION A L ATELIER MUNICIPAL DES BASSES LANDES (MISE

Plus en détail

ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT?

ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT? Accueil de jour de la petite enfance ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT? Propositions en vue d un partenariat public privé pour la mise en place de crèches et garderies Lausanne Région Août 2002

Plus en détail

COMPTE-RENDU SYNTHETIQUE CONSEIL COMMUNAUTAIRE

COMPTE-RENDU SYNTHETIQUE CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMPTE-RENDU SYNTHETIQUE CONSEIL COMMUNAUTAIRE du 18 septembre 2012 Séance publique ACCUEIL DE M. CHARIGLIONE, DIRECTEUR DU CENTRE DE PRATIQUE MUSICALE DU LAC. DESIGNATION D UN SECRETAIRE DE SEANCE : M.

Plus en détail

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMA/AUDIOVISUEL

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMA/AUDIOVISUEL Délibération n 12/02.495 du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon du 12 octobre 2012 Délibération n 14/02.250 du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon du 27 juin 2014 REGLEMENT DU FONDS REGIONAL

Plus en détail

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 14 avril 2015

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 14 avril 2015 REPUBLIQUE FRANCAISE --------------------- DEPARTEMENT DU TARN 2015-007 COMMUNE DE RIVIERES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 14 avril 2015 L'an deux mille quinze, le quatorze avril à 18h30,

Plus en détail

Numérisation des salles de cinéma. Les instruments de financement du CNC

Numérisation des salles de cinéma. Les instruments de financement du CNC Numérisation des salles de cinéma Les instruments de financement du CNC Version du 30 octobre 2009 Le fonds de mutualisation Quel est son rôle? Le fonds de mutualisation a pour objet de collecter les contributions

Plus en détail

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Ordre du jour n 9 CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Cette charte est applicable à toutes les sorties et à tous les voyages scolaires facultatifs

Plus en détail

Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006

Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006 Direction Générale Finances et Gestion Pôle Contrôle de Gestion Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006 S.E.M. NANTES-métropole GESTION EQUIPEMENTS (N.G.E.) - 1) Camping Val du Cens, salons Mauduit,

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Fédération Française de Canoë-Kayak 87 quai de la Marne 94340 Joinville le Pont Cedex REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Sommaire Article I. Objet...3

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX Centre de gestion de la fonction publique territoriale des Landes - juillet 2013 MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX CONVENTION DE PRESTATION DE SERVICES RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE D ACTIVITES PERISCOLAIRES

Plus en détail

Note relative au reclassement pour inaptitude physique à l attention des membres de la CAP

Note relative au reclassement pour inaptitude physique à l attention des membres de la CAP Note relative au reclassement pour inaptitude physique à l attention des membres de la CAP REFERENCES : - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction

Plus en détail

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00 MISE EN ŒUVRE D UN DISPOSITIF REGIONAL D AIDE AU PORTAGE FONCIER ET IMMOBILIER DESTINÉ À DES OPERATIONS DE LOGEMENT SOCIAL EN POITOU-CHARENTES CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

Plus en détail

LES CONDITIONS GENERALES

LES CONDITIONS GENERALES LES CONDITIONS GENERALES Plan de Rénovation équipement d accueil de jeunes enfants Décembre 2013 1/8 2/8 L objet de la convention La présente convention définit et encadre les modalités d intervention

Plus en détail

EXTRAIT du registre des délibérations du Conseil Municipal de la Commune de S E M E C O U R T

EXTRAIT du registre des délibérations du Conseil Municipal de la Commune de S E M E C O U R T REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE LA MOSELLE COMMUNE DE SEMECOURT Tél. 03.87.51.12.56 - Fax. 03.87.51.18.60 Email : semecourt.maire@wanadoo.fr EXTRAIT du registre des délibérations du Conseil Municipal

Plus en détail

Guide comptable. Les inscriptions comptables

Guide comptable. Les inscriptions comptables Guide comptable Les inscriptions comptables les ressources d emprunt Les emprunts sont exclusivement destinés à financer des investissements, qu'il s'agisse d'un équipement spécifique ou d'un ensemble

Plus en détail

Règlement no 144-2014 02 décembre 2014

Règlement no 144-2014 02 décembre 2014 Règlement no 144-2014 02 décembre 2014 Règlement 144-2014 décrétant les règles de contrôle et de suivi budgétaire et la délégation d autorisation de dépenses 2015 ATTENDU QU en vertu du deuxième alinéa

Plus en détail

COMMUNE DE DUPPIGHEIM

COMMUNE DE DUPPIGHEIM Département du Bas-Rhin Arrondissement de MOLSHEIM COMMUNE DE DUPPIGHEIM EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de Conseillers élus : 19 Conseillers en fonction : 19 Conseillers

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE D UN GROUPEMENT DE COMMANDES

CONVENTION CONSTITUTIVE D UN GROUPEMENT DE COMMANDES CONVENTION CONSTITUTIVE D UN GROUPEMENT DE COMMANDES ACQUISITION D UN PROGICIEL POUR LA GESTION DEMATERIALISEE DES DELIBERATIONS ET DES ACTES ADMINISTRATIFS PREALABLEMENT, IL EST EXPOSE QUE : COMPTE TENU

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

PROCES VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL 2015/I SEANCE DU 27 JANVIER 2015

PROCES VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL 2015/I SEANCE DU 27 JANVIER 2015 169 PROCES VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL 2015/I SEANCE DU 27 JANVIER 2015 La convocation a été adressée individuellement à chaque membre du Conseil Municipal le 19 janvier 2015 pour la

Plus en détail

DELIBERATIONS 31 MARS 2015

DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DCM N 2015/28 * Vote des taxes communales pour 2015 : Pour l élaboration du budget primitif, le Maire indique qu il y a lieu de fixer les taux des taxes communales et propose

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel 2 ème Section Département du Pas-de-Calais Budget primitif 2012 non voté N 2012-0097 Article L. 1612-2

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES

RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Ce règlement vient préciser le règlement intérieur adopté le 2 avril 2004 et notamment les dispositions du Titre I - chapitre IV «Du vote

Plus en détail

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES Conseillers élus : 19 Conseillers en fonction : 19 Conseillers présents : 17 Date de convocation : 6 février 2015 Extrait du procès-verbal

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE

PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE Annexe Conv GDXX/15 PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE Entre, La Communauté d Agglomération du Grand Dole Dont le siège est fixé Place de L Europe 39100 DOLE Représentée par son Président

Plus en détail

Compte-rendu de séance

Compte-rendu de séance Conseil communautaire du jeudi 19 mars 2015 Compte-rendu de séance Sous la Présidence de Denis GUILLERMARD, Présents : MMES MRS ANGELINO. BELLEMIN. BEZAT. COURTOIS. COUTAZ. FAVREAU. GIRARD. GROS. GUILLERMARD.

Plus en détail

PRESENTS : Mesdames B. BALMET - M. BERNARD-GUELLE - S. DUPISSON - G. FRIER A.HENRY - MA. SUCHEL - E. VEZZU. Madame A. CHEVALLET à Monsieur D.

PRESENTS : Mesdames B. BALMET - M. BERNARD-GUELLE - S. DUPISSON - G. FRIER A.HENRY - MA. SUCHEL - E. VEZZU. Madame A. CHEVALLET à Monsieur D. , Maire de la Commune de Noyarey. DELIBERATION N 2009/069 DEMANDE AUPRES DE L EPFL-RG DE PROLONGATION DE LA PERIODE DE RESERVE FONCIERE DE LA PROPRIETE EX-CHAVANNE, CADASTREE AB 15 et AB 17 A 20. Monsieur,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 DECEMBRE 2008

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 DECEMBRE 2008 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 DECEMBRE 2008 L an deux mille huit, le jeudi 11 décembre 2008 à 20 heures 30, le Conseil Municipal, convoqué le 5 décembre 2008, s est réuni en ses

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION AU CONSEIL GENERAL DE L'ESSONNE AU TITRE DES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES

DEMANDE DE SUBVENTION AU CONSEIL GENERAL DE L'ESSONNE AU TITRE DES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE VILLE DE BRUNOY CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 24 mars 2011 20 H 30 Salle des Fêtes C O M P T E R E N D U LE CONSEIL, 11.22/DH DEMANDE DE SUBVENTION AU

Plus en détail

SEANCE du 31 JANVIER 2014. Le compte rendu de la précédente séance est lu et adopté à l unanimité.

SEANCE du 31 JANVIER 2014. Le compte rendu de la précédente séance est lu et adopté à l unanimité. SEANCE du 31 JANVIER 2014 Nombre de membres : en exercice : 11 L an deux mille quatorze, présents : 10 le 31 janvier à 20 heures 30, votants : 10 le conseil municipal de la commune de LOUPIAC, dûment convoqué,

Plus en détail

Eveil Musical dans les écoles

Eveil Musical dans les écoles Circonscription de Rumilly Eveil Musical dans les écoles Année scolaire 2015/2016 Cahier des charges d appel à projet Développement des pratiques d'éducation musicale dans les écoles du canton de Rumilly

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES ARTICLE 2 : DEMISSION-RADIATION

REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES ARTICLE 2 : DEMISSION-RADIATION COCuMONT Mémoire et Patrimoine REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES 1.1. Membres actifs : Les membres actifs sont admis lors du paiement de la cotisation annuelle. Ils bénéficient de tous

Plus en détail

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE HERBSHEIM

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE HERBSHEIM DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE HERBSHEIM Séance ordinaire du jeudi, 27 octobre 2011 à 20h 15 A l ouverture de la séance sont présents : Tous les membres sauf MM. Jean-Georges GUTH

Plus en détail

MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de Conseillers : en exercice 11 L'an deux mil onze présents 08 le : 11 Juin à 18 h 30 votants 08 le Conseil Municipal

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 26 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 26 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 26 novembre 2012 L an deux mil douze, le vingt-six novembre à vingt heures trente minutes, le Conseil Municipal de la commune de Vasselin, légalement

Plus en détail

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018 La contractualisation Caf / Collectivités territoriales Le Renouvellement des Cej 2015-2018 Sommaire 1. La contractualisation avec la Caf : > les principes Rappel : Cej Une nouveauté : la Ctg La gouvernance

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE

CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE ENTRE Le Conseil général des Vosges, 8 rue de la Préfecture, 88000 EPINAL, représenté par le Président du Conseil général

Plus en détail

COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de PANGE

COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de PANGE DEPARTEMENT DE LA MOSELLE Nombre de membres du Bureau Communautaire 18 Membres en fonction : 18 Membres présents : 16 Nombre de votants : COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de PANGE ARRONDISSEMENT METZ-CAMPAGNE

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 Nombre de Conseillers L an deux mil quinze, le vingt-six mai, à 18 H 30, en exercice : 15 le Conseil municipal de la Commune de SAINT-BRICE, présents :

Plus en détail

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis 24 juin 2013 Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis du 24 juin 2013 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 23 avril 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 23 avril 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 23 avril 2014 L an deux mille quatorze et le vingt-trois avril à vingt heures trente, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s est réuni

Plus en détail

AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME

AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME En vue de développer la capacité et la qualité de l hébergement touristique sur le territoire hautmarnais, et d aider à la mise aux normes sécurité et accessibilité des

Plus en détail

Les Mobilités dans les Territoires

Les Mobilités dans les Territoires Rencontres Scientifiques & Techniques Territoriales Les Mobilités dans les Territoires La gestion du stationnement et les politiques de mobilités Economie du Stationnement, Maitrise du Stationnement et

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER. Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1

REGLEMENT FINANCIER. Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1 REGLEMENT FINANCIER Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1 SOMMAIRE 1. REGLEMENT FINANCIER 3 1.1. Elaboration du budget 3 1.2. Responsabilités et compétences

Plus en détail

Explications concernant les types de crédits

Explications concernant les types de crédits Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Explications concernant les types de crédits Types de crédits et plafonds de dépenses L Assemblée fédérale dispose de différents

Plus en détail

COMPTE-RENDU du CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 14 Avril 2014

COMPTE-RENDU du CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 14 Avril 2014 COMPTE-RENDU du CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 14 Avril 2014 Etaient présents : PUISSAT L. GAUTHIER M. GOUTTENOIRE M. - TASSAN C. TEINTURIER A. BARAGATTI D. CARRIERE RIGARD-CERISON S. FOURCADE P. THOMAS M.

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL PUBLIC JEUDI 28 MAI 2015

CONSEIL MUNICIPAL PUBLIC JEUDI 28 MAI 2015 CONSEIL MUNICIPAL PUBLIC JEUDI 28 MAI 2015 ORDRE DU JOUR : ADMINISTRATION GENERALE - Mandat spécial Remboursement des frais ; RESSOURCES HUMAINES - Abrogation de la notation et pérennisation de l entretien

Plus en détail

Informations sur les demandes de paiement. Principes généraux

Informations sur les demandes de paiement. Principes généraux Informations sur les demandes de paiement Principes généraux Conditions préalables Le porteur de projet et ses partenaires co-financeurs préfinancent le projet. Le versement de la subvention communautaire

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013 CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013 EN EXERCICE 14 Présents 11 Absents 03 Votants 12 Le seize octobre deux mille treize à vingt heures trente, le Conseil Communautaire de la Communauté de Commune

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

1. DIMINUTION DU CAPITAL CONSECUTIVE A DES REGROUPEMENTS DE CIL/CCI.

1. DIMINUTION DU CAPITAL CONSECUTIVE A DES REGROUPEMENTS DE CIL/CCI. 3268-07 23/02/2007 RELEVE DES PRINCIPALES DELIBERATIONS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 21 FEVRIER 2007 1. DIMINUTION DU CAPITAL CONSECUTIVE A DES REGROUPEMENTS DE CIL/CCI. Le Conseil avait émis une position

Plus en détail