L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le"

Transcription

1 APPAREIL GENITAL MASCULIN L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le médecin andrologue est le spécialiste de l andrologie. Les principaux organes de l appareil génital masculin sont : - Les testicules : ils sont suspendus dans le scrotum, par le cordon spermatique (artère testiculaire, veines testiculaires, vaisseaux lymphatiques, nerfs testiculaires et conduit déférent). Les testicules sont des gonades qui produisent des spermatozoïdes. Et sont aussi des glandes endocrines qui produisent des hormones sexuelles mâles, surtout la testostérone. - Les épididymes : ils sécrètent un liquide entrant dans la composition du sperme, et sont le lieu de stockage et de maturation des spermatozoïdes. - Les canaux déférents : ils sont le prolongement des épididymes et servent à conduire les spermatozoïdes de l'épididyme à la région vésicale, puis au canal éjaculateur. - Les vésicules séminales : elles assurent la sécrétion d'un liquide entrant dans la composition du sperme, qui donnera la capacité de mobilité aux spermatozoïdes. - La prostate sécrète un liquide clair qui précède les spermatozoïdes et permet de réduire l'acidité des sécrétions vaginales. - Le pénis humain se constitue de trois couches de tissu érectile: les deux corps caverneux et le corps spongieux. Le pénis permet la copulation ou accouplement. 1

2 La spermatogenèse a lieu dans les tubes séminifères des testicules ; elle correspond à l'ensemble des phénomènes qui vont transformer des cellules souches, les spermatogonies contenant 2 fois 23 chromosomes en spermatozoïdes, gamètes masculins contenant 23 chromosomes. La spermatogenèse est un processus continu qui commence à la puberté et se poursuit, dans des conditions normales, jusqu à la fin de la vie. La durée de fabrication d un spermatozoïde est d environ 72 à 75 jours. Trois hormones jouent un rôle important lors de la spermatogenèse : la lutéostimuline (LH), l'hormone de stimulation folliculaire (FSH) et la testostérone. LH et FSH sont produites, sur ordre de l'hypothalamus par l'hypophyse située à la base du cerveau. Stérilité : globalement, on estime que 4 à 5 % des couples ne pourront pas avoir d'enfant au cours de leur vie. Les hommes sont impliqués dans pratiquement 50 % des problèmes de procréation. Les causes de stérilité masculine sont très nombreuses. Dans certains cas, l'infécondité peut découler d'un obstacle sur les voies génitales masculines, d une éjaculation rétrograde, d une varicocèle. Dans d'autres cas, les altérations du sperme découlent d'une infection ancienne, d une intoxication alcoolo tabagique, d une maladie endocrinienne, ou d'anomalies génétiques. On peut citer encore les traitements du cancer (radiothérapie, chimiothérapie). Dans 30 à 40 % des cas, aucun motif précis n'est retrouvé. Le test diagnostique, qui permet de reconnaître le plus souvent une infertilité masculine, est le spermogramme. Il consiste à examiner au laboratoire les spermatozoïdes contenus dans le sperme et à en évaluer le nombre. Un manque de spermatozoïdes, un défaut de leur mobilité, une anomalie de leur forme, signent la présence d'une hypo fécondité. L'impuissance sexuelle ou dysfonction érectile consiste, dans l'impossibilité durable d obtenir une érection suffisante pour l'accomplissement de l'acte sexuel. Causes : 20 % des impuissances sont dues à des maladies sévères, dont les plus connues sont le diabète, les maladies cardio-vasculaires, les traumatisme au niveau de la moelle épinière, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, l'alcoolisme, les troubles hormonaux, les troubles du sommeil profond Parfois elles sont les suites de certaines interventions qui obligent à couper artères et nerfs (prostatectomie radicale ou radiothérapie suite à cancer de la prostate). Elles peuvent être dues à certains médicaments (antihypertenseurs, antidépresseurs, tranquillisants ). Dans 80% des cas aucune cause objective n est identifiée. 2

3 LE CANCER DU TESTICULE est un cancer rare puisqu'il ne représente que 1 à 2 % des cancers de l'homme. Cependant, son incidence est en augmentation dans tous les pays industrialisés. Deux éléments majeurs caractérisent ce cancer : l âge de survenue : c est un cancer qui touche surtout le sujet jeune (entre l âge de la puberté et 45 ans), l excellent pronostic, avec un taux de guérison proche de 90 %, voire supérieur, dans la plupart des cas. Circonstances de découverte : dans la grande majorité des cas, c est le patient lui-même qui remarque une masse dure dans un testicule. Traitement : L'orchidectomie (ablation du testicule) est systématique et constitue la première étape du traitement. Elle n'entraîne pas d'infertilité puisqu il reste un testicule. Toutefois, par précaution, il est conseillé au patient de faire une préservation de sperme au CECOS (CEntre de COnservation du Sperme). Il est possible, mais non indispensable, de remplacer le testicule par une prothèse. L analyse histologique de la tumeur permettra d en déterminer le type, ce qui conditionnera une éventuelle suite du traitement (radiothérapie et/ou chimiothérapie). 3

4 UROLOGIE L'UROLOGIE est le domaine de la médecine qui s'applique à l ensemble du système urinaire : reins, voies urinaires des hommes et des femmes, et au système reproducteur masculin. L'urologie est une spécialité chirurgicale. Principales pathologies : infections urinaires, colique néphrétique, hypertrophie bénigne de la prostate, cancer de la prostate, cancer de la vessie, cancer du rein En cas de cancer de la vessie, l ablation de la vessie nécessite la réalisation d une stomie urinaire qui consiste en l abouchement direct ou indirect des uretères à la peau par un ou deux orifices situés sur la paroi abdominale. L urine s écoule en permanence dans une poche de recueil, collée au niveau de cet orifice. Juste après l intervention chirurgicale, c est l infirmière qui réalise les changements de poche et les soins d hygiène au niveau de la stomie. Dans un deuxième temps le malade apprend à faire lui-même ce type de soins, pour les réaliser seul ensuite à son domicile. NEPHROLOGIE LA NEPHROLOGIE est la spécialité médicale visant à prévenir, diagnostiquer et soigner les maladies des reins. Le rein assure des fonctions vitales pour l organisme, en particulier l élimination des déchets solubles, l équilibre en eau et électrolytes (sodium, potassium ), l équilibre acido basique. Il participe indirectement à la fabrication des globules rouges, à l équilibre du calcium et du phosphore, à la régulation de la tension artérielle, à l activation de la vitamine D. Les reins peuvent être affectés par de nombreuses maladies qui peuvent entrainer des lésions sévères aboutissant à la défaillance de la fonction rénale. Cette dernière peut être temporaire ; on parle d insuffisance rénale aiguë (cette insuffisance est réversible, après un délai de quelques heures à une ou deux semaines la fonction rénale sera à nouveau effective). L insuffisance rénale peut être chronique et aboutir à l insuffisance terminale ou définitive. Dans ce cas la survie du patient impose d avoir recours à un traitement par dialyse ou greffe rénale. 4

5 L hémodialyse est un traitement qui supplée à la défaillance des reins, grâce à un appareil extérieur au corps (le rein artificiel). L hémodialyse est parfois réalisée à domicile (par le patient lui mêle). Le plus souvent le patient se rend dans un centre de dialyse. Les séances de dialyse doivent être renouvelées 3 fois par semaine elles durent environ 4H. Ces séances sont indispensables à la survie du patient, elles ne peuvent être arrêtées qu en cas de greffe rénale. Le traitement par dialyse est complété par un traitement médicamenteux, et une alimentation adaptée. La dialyse péritonéale est une autre méthode de traitement de l insuffisance rénale, elle est le plus souvent réalisée par le patient lui-même à son domicile. C est une méthode plus douce, le traitement est réalisé tous les jours (3 à 4 fois par jour), il peut aussi être réalisé la nuit pendant le sommeil du patient. Les deux méthodes sont contraignantes et affectent la vie sociale et familiale des personnes. Le choix de la méthode est fonction des indications médicales et des souhaits des patients. La greffe rénale : Il s'agit d'une opération chirurgicale par laquelle on implante un rein fonctionnel (appelé greffon) d un individu à un autre. Ce greffon permet à lui seul le rétablissement d une fonction rénale normale. Il y a deux types de transplantation rénale, selon que le rein provient d'une personne en état de mort encéphalique ou d'une personne vivante (donneur vivant). Avant la greffe le patient subi de nombreux examens médicaux pour prévenir toute complication liée à la greffe. Il faut plus particulièrement connaître les systèmes antigéniques du futur greffé, afin de prévenir au maximum les risques d incompatibilité vis-à-vis du greffon du donneur. La transplantation n est pas synonyme de guérison, elle nécessite un suivi et un traitement toute la vie. La durée de vie d un greffon est de 10 à 30 ans, d où la nécessité d une ou de plusieurs greffes au cours de la vie (alternance avec période de dialyse) 5

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DU BAS APPAREIL URINAIRE

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DU BAS APPAREIL URINAIRE ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DU BAS APPAREIL URINAIRE 1 L APPAREIL URINAIRE 2 L APPAREIL URINAIRE Le haut appareil urinaire (les deux reins, les deux uretères) Le bas appareil urinaire (vessie et urètre). 3

Plus en détail

Ne fermez pas les yeux sur le cancer de la prostate.

Ne fermez pas les yeux sur le cancer de la prostate. Ne fermez pas les yeux sur le cancer de la prostate. MDS_503041_Depl-FR.indd 1-2 30/03/07 15:48:56 Le cancer de la prostate Les maladies de la prostate comptent parmi les plus fréquentes chez l homme.

Plus en détail

Chapitre 6 Le système endocrinien et reproducteur. Section 3B Le système reproducteur mâle

Chapitre 6 Le système endocrinien et reproducteur. Section 3B Le système reproducteur mâle Chapitre 6 Le système endocrinien et reproducteur Section 3B Le système reproducteur mâle Résultats d apprentissagesd V6.1 Décrire en détail d la mitose et la méiose m et expliquer comment la gamétogen

Plus en détail

INTRODUCTION ÊTRE HUMAIN. I)Les niveaux d'organisation structurale du corps humain. Niveaux d organisation structurale du corps humain

INTRODUCTION ÊTRE HUMAIN. I)Les niveaux d'organisation structurale du corps humain. Niveaux d organisation structurale du corps humain UE 2.1-Biologie Fondamentale INTRODUCTION ÊTRE HUMAIN I)Les niveaux d'organisation structurale du corps humain 1) L'atome Niveaux d organisation structurale du corps humain C'est le plus petit composant

Plus en détail

CANCER DU REIN ÉPIDÉMIOLOGIE

CANCER DU REIN ÉPIDÉMIOLOGIE CANCER DU REIN ÉPIDÉMIOLOGIE Par ordre de fréquence, le cancer du rein arrive en 3ème place, parmi les tumeurs urologiques après le cancer de la prostate et celui de la vessie et au 8ème rang des cancers

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système reproducteur masculin

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système reproducteur masculin Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 Le système reproducteur masculin Nom: Prénom: Groupe: Date: Anatomie du système reproducteur masculin 2 On retrouve dans l appareil génital masculin

Plus en détail

Le maintien de la vie. 6. Capuchon du clitoris Repli de peau qui protège le clitoris Situé à la jonction supérieure des petites lèvres

Le maintien de la vie. 6. Capuchon du clitoris Repli de peau qui protège le clitoris Situé à la jonction supérieure des petites lèvres Le maintien de la vie J apprends Les organes externes de la femme : Ces organes forment la Vulve Méat urinaire 1. Grandes lèvres Replis de peau qui entourent les petites lèvres. 2. petites lèvres Replis

Plus en détail

Comprendre.. LES REINS. Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale..

Comprendre.. LES REINS. Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale.. Comprendre.. LES REINS Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale.. www.nephro-liege-chr.be Les rôles du rein Station d épuration de l organisme - Tel un filtre, le rein élimine les déchets produits

Plus en détail

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE I] La production des spermatozoïdes Rappel : Les premiers signes du fonctionnement de l appareil génital masculin sont les premières émissions

Plus en détail

CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Cystectomie

CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Cystectomie CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Cystectomie Cher patient, Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association of Urology (BAU) avec l aide du Groupement des unions professionnelles

Plus en détail

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge du cancer de la vessie

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge du cancer de la vessie GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du cancer de la vessie Novembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer sur le cancer de la

Plus en détail

Anatomie et physiologie du système endocrinien

Anatomie et physiologie du système endocrinien Anatomie et physiologie du système endocrinien Glandes endocrines = elles déversent directement dans le sang leur produit de sécrétion ; les hormones. Les sécrétions diffusent ensuite dans des vaisseaux

Plus en détail

Partie 2 : Féminin Masculin

Partie 2 : Féminin Masculin Partie 2 : Féminin Masculin Fiche 1 : Différences à différentes échelles entre sexes féminin et masculin L appareil génital de la femme Ovaires : lieu de production des ovocytes. Chaque mois, un ovocyte

Plus en détail

SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE OBJECTIFS DE LA SEQUENCE SEMIOLOGIE URO- NEPHROLOGIQUE

SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE OBJECTIFS DE LA SEQUENCE SEMIOLOGIE URO- NEPHROLOGIQUE SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE 2007/2008 1 OBJECTIFS DE LA SEQUENCE Etre capable quelle que soit la demande de soin : De repérer les signes objectifs et ou subjectifs évoquant une atteinte

Plus en détail

L appareil génital masculin. Fonctionnement et régulation hormonale

L appareil génital masculin. Fonctionnement et régulation hormonale L appareil génital masculin Fonctionnement et régulation hormonale L appareil génital masculin Fonctionnement et régulation hormonale L appareil génital masculin Fonctionnement et régulation hormonale

Plus en détail

Fiche Info-Patient VASECTOMIE CONTRACEPTIVE. Pourquoi cette intervention? Existe-t-il d autres possibilités? Préparation à l'intervention

Fiche Info-Patient VASECTOMIE CONTRACEPTIVE. Pourquoi cette intervention? Existe-t-il d autres possibilités? Préparation à l'intervention Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 VASECTOMIE CONTRACEPTIVE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du

Plus en détail

CHAPITRE 8 : DEVENIR HOMME OU FEMME

CHAPITRE 8 : DEVENIR HOMME OU FEMME CHAPITRE 8 : DEVENIR HOMME OU FEMME L'APPAREIL GÉNITAL DE L'HOMME Urètre Vésicule séminale Prostate Pénis Canal déférent (spermiducte) Epididyme Testicule L'APPAREIL GÉNITAL DE LA FEMME Trompe de Fallope

Plus en détail

L appareil génital masculin

L appareil génital masculin L appareil génital masculin Fonctionnement et régulation hormonale 1 L appareil génital masculin Fonctionnement et régulation hormonale 1 L appareil génital masculin Fonctionnement et régulation hormonale

Plus en détail

SYMPTOMATOLOGIE DES URINES

SYMPTOMATOLOGIE DES URINES SYMPTOMATOLOGIE DES URINES OBJECTIFS SPECIFIQUES : A la fin du cours les étudiants de l année commun (infirmier ou sage femme) devront être capable de : 1- Décrire la physiologie de système urinaire 2-

Plus en détail

«Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans. Dr. Luc Radermacher

«Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans. Dr. Luc Radermacher «Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans Dr. Luc Radermacher Plan Les reins sains. Les reins malades. Les symptômes. Les traitements. La prévention de l insuffisance

Plus en détail

THEME 3A FEMININ, MASCULIN TP3 La fonction testiculaire et sa régulation chez l homme

THEME 3A FEMININ, MASCULIN TP3 La fonction testiculaire et sa régulation chez l homme THEME 3A FEMININ, MASCULIN TP3 La fonction testiculaire et sa régulation chez l homme Nous avons vu que la mise en place des organes génitaux est liée à un déterminisme génétique mais également à la production

Plus en détail

La mitose vs la méiose p. 265

La mitose vs la méiose p. 265 LES GONADES: Les organes qui fabriquent les gamètes (ovules et spermatozoïdes). GONADES MÂLES : TESTICULES GONADES FEMELLES: OVAIRES La mitose vs la méiose p. 265 1 Division cellulaire particulière se

Plus en détail

Les organes de cet appareil sont: les os, les articulations et les muscles.

Les organes de cet appareil sont: les os, les articulations et les muscles. Appareil locomoteur Les organes de cet appareil sont: les os, les articulations et les muscles. Le squelette (axial et appendiculaire) protègent le corps, permettent les mouvements et stockent les minéraux

Plus en détail

Chapitre 1 : Régulation de la fonction reproductrice chez l homme. Rappels de 1 ère

Chapitre 1 : Régulation de la fonction reproductrice chez l homme. Rappels de 1 ère Connaissances La régulation de l axe gonadotrope masculin intègre des communications nerveuses et hormonales. L'hypothalamus et l'hypophyse sont deux organes étroitement associés et situés à la base du

Plus en détail

Fonction élimination

Fonction élimination Fonction élimination Table des Matières ChapitreI. Introduction... 4 ChapitreII. Situation anatomique de l'appareil urinaire...5 ChapitreIII. Le rein... 6 A. LE REIN...6 B. LE NEPHRON...7 C. LE GLOMERULE...7

Plus en détail

Croissance et développement

Croissance et développement Croissance et développement Auteur : Frédéric Puech Formateur SVT ESPE de Bretagne Objectifs Ce cours en ligne vous apportera une information de base, richement illustrée, concernant la thématique «Croissance

Plus en détail

Activité sur le système reproducteur (Masculin et féminin) 1. Sur le schéma ci-dessous, identifie les structures indiquées.

Activité sur le système reproducteur (Masculin et féminin) 1. Sur le schéma ci-dessous, identifie les structures indiquées. Activité sur le système reproducteur (Masculin et féminin) 1. Sur le schéma ci-dessous, identifie les structures indiquées. A B C D G H I E F A) Pavillon de la trompe de Fallope B) Ovaire C) Trompe de

Plus en détail

Item 37 (Item 29) Stérilité du couple : conduite de la première consultation EVALUATIONS

Item 37 (Item 29) Stérilité du couple : conduite de la première consultation EVALUATIONS Item 37 (Item 29) Stérilité du couple : conduite de la première consultation EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Parmi les propositions suivantes, quels sont les facteurs de risque d infertilité masculine?

Plus en détail

Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation. Dr Thierry Lambert

Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation. Dr Thierry Lambert Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation Dr Thierry Lambert La prostate Problème : La prévalence de l hypertrophie bénigne de la prostate est de : 42 % entre

Plus en détail

B. Féminin/Masculin. Caryotype d une femme : 44 chromosomes homologues + XX Caryotype d un homme : 44 chromosomes homologues + XY

B. Féminin/Masculin. Caryotype d une femme : 44 chromosomes homologues + XX Caryotype d un homme : 44 chromosomes homologues + XY c. LEXIQUE AMH (Hormone Anti-Mulérienne) : Hormone produite par les testicules du foetus mâle entraînant la régression des canaux de Mu ller au cours du développement foetal. Canal de Müller : fait partie

Plus en détail

Urologie. Flavie MONDOUT

Urologie. Flavie MONDOUT u ECN EN QUESTIONS ISOLEES Urologie Flavie MONDOUT Editions Vernazobres-Grego 99 bd de l Hôpital 75013 PARIS - Tél. : 01 44 24 13 61 www.vg-editions.com Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage

Plus en détail

Appareil reproducteur mâle. Université d Alger. Faculté de Médecine. Première année Médecine et Chirurgie Dentaire. Centre Biomédical de Dergana

Appareil reproducteur mâle. Université d Alger. Faculté de Médecine. Première année Médecine et Chirurgie Dentaire. Centre Biomédical de Dergana Université d Alger Faculté de Médecine Première année Médecine et Chirurgie Dentaire Centre Biomédical de Dergana Appareil reproducteur mâle D r A. Bouaziz, Maître de Conférences au C.B.M. 2 1 Différenciation

Plus en détail

L activité testiculaire

L activité testiculaire L activité testiculaire Les cellules de Leydig sont localisées dans le testicule, dans un tissu de remplissage constitué de filets nerveux, de capillaires sanguins. Elles sécrètent, en quantité, de la

Plus en détail

Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée?

Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée? Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée? En plus de produire les gamètes (.....), Spermatozoïde les testicules contrôlent le fonctionnement

Plus en détail

Anomalies de la migration des testicules. Dr KERROUMI Service d urologie EHU Oran

Anomalies de la migration des testicules. Dr KERROUMI Service d urologie EHU Oran Anomalies de la migration des testicules Dr KERROUMI Service d urologie EHU Oran Cas clinique Mr M Omar agé de 31ans tabagique qui consulte pour une infertilité primaire depuis 2 ans. L examen clinique

Plus en détail

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille PATHO URO NEPHRO 1 ère session M.VIRECOULON 20/06/2011 (Durée 1h) ISO 4 Indiquez pour chaque question, dans la grille correspondante, la lettre de la réponse exacte (une seule réponse exacte par question).

Plus en détail

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille PATHO URO NEPHRO 1 ère session M.VIRECOULON 20/06/2011 (Durée 1h) ISO 4 Indiquez pour chaque question, dans la grille correspondante, la lettre de la réponse exacte (une seule réponse exacte par question).

Plus en détail

L'APPAREIL GENITAL MASCULIN

L'APPAREIL GENITAL MASCULIN L'APPAREIL GENITAL MASCULIN 1) LES ORGANES GENITAUX EXTERNES Les testicules : 2, de forme ovoïde, surface lisse, blanc / bleu, ferme, le testicule droit est placé plus haut que le gauche. Les testicules

Plus en détail

UE 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions. Appareil reproducteur masculin. Livret d'apprentissage DOC Formateur

UE 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions. Appareil reproducteur masculin. Livret d'apprentissage DOC Formateur UE 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions Appareil reproducteur masculin Livret d'apprentissage DOC Formateur Intention pédagogique : Permettre à l étudiant en soins infirmiers d acquérir les bases

Plus en détail

LES SITUATIONS A RISQUE EN PEDIATRIE. Dr Anne Notz-Carrère Dr Vanessa Vautier CHU Bordeaux

LES SITUATIONS A RISQUE EN PEDIATRIE. Dr Anne Notz-Carrère Dr Vanessa Vautier CHU Bordeaux LES SITUATIONS A RISQUE EN PEDIATRIE Dr Anne Notz-Carrère Dr Vanessa Vautier CHU Bordeaux «A RISQUE»car : Prise en charge médicale susceptible d altérer la fertilité : Hémato-cancérologie Fertilité qui

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE Cette fiche d information, a été réalisée l Association Française d

Plus en détail

Reproduction Humaine : Devenir Homme ou Femme. Tania DERY Génétique Médicale

Reproduction Humaine : Devenir Homme ou Femme. Tania DERY Génétique Médicale Reproduction Humaine : Devenir Homme ou Femme Tania DERY Génétique Médicale Vendredi 14 Février 2014 Définitions Caryotype : Examen des chromosomes contenus dans le noyau d une cellule et qui sont le support

Plus en détail

Quand demander une consultation andrologique?

Quand demander une consultation andrologique? Quand demander une consultation andrologique? Docteur F. VIGNON- Centre d Endocrinologie et Maladies Métaboliques. Strasbourg. Quand demander une consultation andrologique? Origine de l infertilité: -30

Plus en détail

Partie 2 :La procréation.

Partie 2 :La procréation. Partie 2 :La procréation. Chap.1 : La fonction reproductrice chez la femme. Appareil génital féminin A l aide des documents 1 et 2 page 84 : Citer les principaux évènements du cycle féminin? Indiquer les

Plus en détail

CLASSE PREPARATOIRE TD n 55... Biologie, Reproduction QCM 1. La spermatogenèse : a. la spermatogenèse est un phénomène continu qui débute à la puberté b. La spermatogenèse concerne toutes les cellules

Plus en détail

La question LA VASECTOMIE LE PRÉSERVATIF. Je vote pour. Mon conseil. Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception.

La question LA VASECTOMIE LE PRÉSERVATIF. Je vote pour. Mon conseil. Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception. La question Je vote pour Mon conseil Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception. LA VASECTOMIE Section chirurgicale des canaux déférents sous anesthésie locale ou générale Pas

Plus en détail

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire La surveillance du fonctionnement de vos reins permet à l équipe néphrologique de suivre votre maladie

Plus en détail

Service de Néphrologie-Dialyse PRÉSENTATION DU SERVICE

Service de Néphrologie-Dialyse PRÉSENTATION DU SERVICE Service de Néphrologie-Dialyse PRÉSENTATION DU SERVICE 2 INTRODUCTION INTRODUCTION Les reins sont des organes vitaux qui assurent de nombreuses fonctions dans l organisme : ils éliminent l eau et les déchets

Plus en détail

Table des matières. Préface 3. Introduction 5. Première partie Aspects médicaux 9. Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11

Table des matières. Préface 3. Introduction 5. Première partie Aspects médicaux 9. Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11 Table des matières Préface 3 Introduction 5 Première partie Aspects médicaux 9 Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11 1. L appareil reproducteur masculin et la fonction reproductrice 11

Plus en détail

Cr 3 : La folliculogenèse et l ovogenèse

Cr 3 : La folliculogenèse et l ovogenèse Titre Cr 3 : La folliculogenèse et l ovogenèse A partir de la puberté on constate l apparition des CSS avec des menstruations cycliques jusqu à la ménopause. Problématique : Comment fonctionne l appareil

Plus en détail

L HEMODIALYSE AU CHG CARCASSONNE. Sandrine MONT- Marc PARRIELmars

L HEMODIALYSE AU CHG CARCASSONNE. Sandrine MONT- Marc PARRIELmars L HEMODIALYSE AU CHG CARCASSONNE A quoi servent les reins? Les reins sont des organes vitaux, aussi indispensables à notre vie que notre cœur ou nos poumons Anatomie des reins Les reins sont localisés

Plus en détail

Transplantation Rénale

Transplantation Rénale Transplantation Rénale Maïté JAUREGUY 20/11/2013 Transplantation rénale Avantages * Moins de contraintes -Temps - Régime, restriction hydrique * Restauration fonction endocrine (possibilité de grossesse)

Plus en détail

VASECTOMIE. Dr M.VINET. Urologie Hôpital Privé Jean Mermoz

VASECTOMIE. Dr M.VINET. Urologie Hôpital Privé Jean Mermoz VASECTOMIE Dr M.VINET Urologie Hôpital Privé Jean Mermoz DÉFINITION Méthode de stérilisation qui consiste à sectionner ou bloquer chirurgicalement les canaux déférents qui transportent les spermatozoïdes.

Plus en détail

Infertilité et procréation assisté

Infertilité et procréation assisté Infertilité et procréation assisté 02.12.2008 2 décembre 2008 Définitions La fertilité est une potentialité La fécondité est un fait (avoir un enfant) L infécondité (ou infertilité) est la difficulté pr

Plus en détail

Partie II LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME

Partie II LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME NOM : 2014-15 Prénom : Classe : Cours de Sciences de la Vie et de la Terre Partie II LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME M. VIORA Page 1 sur 16 II. Séance 1 : Représentations initiales Schéma des appareils

Plus en détail

Prostatite chronique / syndrome douloureux pelvien chronique

Prostatite chronique / syndrome douloureux pelvien chronique Prostatite chronique / syndrome douloureux pelvien chronique Résumé vulgarisé des articles : - «Approche symptomatique des douleurs prostatiques chroniques et du syndrome douloureux pelvien chronique»

Plus en détail

Présentation et organisation du département

Présentation et organisation du département Présentation et organisation du département L Urologie est la spécialité médicochirurgicale qui traite les maladies de l appareil urinaire, de l homme et de la femme, et de l appareil génital de l homme.

Plus en détail

Doc1 (à gauche). Un testicule vu en coupe longitudinale. Belin TS Doc2 (à droite). Coupe de tube séminifère. Bordas 1ES 2001, modifié 01/05

Doc1 (à gauche). Un testicule vu en coupe longitudinale. Belin TS Doc2 (à droite). Coupe de tube séminifère. Bordas 1ES 2001, modifié 01/05 I.6 Procréation 2/6. Le contrôle de la fonction reproductrice chez l homme Chez les mammifères, les structures et la fonctionnalité des appareils sexuels mâle et femelle sont acquises en quatre étapes

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé Chap. 3 «FONCTIONNEMENT DES APPAREILS ET SEXUALITE»

Thème 3 : Corps humain et santé Chap. 3 «FONCTIONNEMENT DES APPAREILS ET SEXUALITE» Thème 3 : Corps humain et santé Chap. 3 «FONCTIONNEMENT DES APPAREILS ET SEXUALITE» TP 11 : «LE CONTROLE DU FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL REPRODUCTEUR MASCULIN» On cherche à mettre en évidence les mécanismes

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Urologie Néphrologie»

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Urologie Néphrologie» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Urologie Néphrologie» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Urologie Néphrologie - Public cible : Cinquième année médecine

Plus en détail

6.37. Stérilité du couple : conduite de la première consultation

6.37. Stérilité du couple : conduite de la première consultation 6.37. Stérilité du couple : conduite de la première consultation Argumenter la démarche médicale et les examens complémentaires de première intention nécessaires au diagnostic et à la recherche étiologique.

Plus en détail

L examen andrologique : une perte de temps?

L examen andrologique : une perte de temps? L examen andrologique : une perte de temps? Bénéfice d un examen andrologique en association avec un spermogramme chez les hommes infertiles M. Walschaerts, R. Mieusset, F. Isus, G. Massat, E. Huyghe,

Plus en détail

LE CANCER DU PANCREAS

LE CANCER DU PANCREAS LE CANCER DU PANCREAS Docteur Nicolas Williet, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive Ce document est destiné

Plus en détail

Torsion de testicule

Torsion de testicule DOULEURS SCROTALES Les deux grandes causes sont à identifier : la torsion du testicule et les orchiépididymites. Les diagnostics différentiels sont développés pour chacune de ces deux maladies. Torsion

Plus en détail

Le contrôle endocrinien du fonctionnement de l appareil reproducteur masculin

Le contrôle endocrinien du fonctionnement de l appareil reproducteur masculin Le contrôle endocrinien du fonctionnement de l appareil reproducteur masculin On cherche à montrer que chez l homme, le fonctionnement de l appareil reproducteur est contrôlé par un dispositif neuroendocrinien

Plus en détail

2010 - Nouvelle Calédonie. Le complexe hypothalamo-hypophysaire est impliqué dans un grand nombre de régulations dans l'organisme.

2010 - Nouvelle Calédonie. Le complexe hypothalamo-hypophysaire est impliqué dans un grand nombre de régulations dans l'organisme. PROCREATION Leçon 2 : REGULATION DE L'AXE PHYSIOLOGIQUE GONADOTROPE CHEZ L HOMME ROC 2010 - Nouvelle Calédonie Le complexe hypothalamo-hypophysaire est impliqué dans un grand nombre de régulations dans

Plus en détail

L'appareil génital masculin

L'appareil génital masculin L'appareil génital masculin Il se divise en 4 parties : Partie scrotale : bourses, testicules, épididymes et la partie duconduit déférent qui quitte cette région Partie funiculaire et inguinale : situé

Plus en détail

Plan annuel des Sciences Classe : EB Date / Durée Unité Chapitre Objectifs

Plan annuel des Sciences Classe : EB Date / Durée Unité Chapitre Objectifs Date / Durée Unité Chapitre Objectifs Septembre / Octobre Les plantes et Chapitre 1: L organisation des plantes vertes Citer l'utilité du microscope. Nommer les différentes parties du microscope et leurs

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Il peut se présenter sous la forme d une tumeur localisée (circonscrite à la prostate) ou sous une forme évoluée, avec des métastases ganglionnaires et osseuses. La prostate est une

Plus en détail

Carcinome in situ: Cancer qui se limite aux cellules dans lesquelles il s est développé et qui n a pas encore envahi les tissus voisins.

Carcinome in situ: Cancer qui se limite aux cellules dans lesquelles il s est développé et qui n a pas encore envahi les tissus voisins. GLOSSAIRE DES TERMES RELATIFS AU CANCER DE LA VESSIE Abdomen: Partie du corps qui contient le pancréas, l estomac, les intestins, les reins, la vessie, le foie, la vésicule biliaire et d autres organes.

Plus en détail

Le Bilan pré-transplantation Rénale. Lionel Couzi Unité de Transplantation Rénale Département de Néphrologie C.H.U de Bordeaux

Le Bilan pré-transplantation Rénale. Lionel Couzi Unité de Transplantation Rénale Département de Néphrologie C.H.U de Bordeaux Le Bilan pré-transplantation Rénale Lionel Couzi Unité de Transplantation Rénale Département de Néphrologie C.H.U de Bordeaux Consultation initiale Au cours d une consultation Information orale et écrite

Plus en détail

Dans tous les cas il s agit d une intervention majeure, techniquement difficile, qui peut imposer une hospitalisation relativement prolongée et le

Dans tous les cas il s agit d une intervention majeure, techniquement difficile, qui peut imposer une hospitalisation relativement prolongée et le ARTHRODESE LOMBAIRE L arthrodèse lombaire est une intervention chirurgicale qui a pour objectif de bloquer définitivement une ou plusieurs des articulations intervertébrales de la colonne lombaire. La

Plus en détail

Indications et contre-indications de la transplantation rénale. 4 ème journée de l infirmier en néphrologie

Indications et contre-indications de la transplantation rénale. 4 ème journée de l infirmier en néphrologie Indications et contre-indications de la transplantation rénale 4 ème journée de l infirmier en néphrologie Transplantation rénale Traitement de choix de l insuffisance rénale chronique terminale (IRCT)

Plus en détail

Pénis Prostate Testicule Rein Bassinet et uretère Vessie Urètre

Pénis Prostate Testicule Rein Bassinet et uretère Vessie Urètre Pénis................................... 242 Prostate................................ 249 Testicule................................ 255 Rein.................................... 266 Bassinet et uretère......................

Plus en détail

Les Guides Visuels du Patient Le traitement hormonal du cancer de la prostate

Les Guides Visuels du Patient Le traitement hormonal du cancer de la prostate Les Guides Visuels du Patient Le traitement hormonal du cancer de la prostate Avec le soutien de Les Guides Visuels du Patient sont une publication ViVio ViVio sprl Rue Rodenbach, 70 1190 Bruxelles Tél.:

Plus en détail

GAMETOGENESE. Dr M. TOUKAM Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales (F.M.S.B.)

GAMETOGENESE. Dr M. TOUKAM Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales (F.M.S.B.) GAMETOGENESE Dr M. TOUKAM Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales (F.M.S.B.) I - Généralités Gamétogenèse = processus de formation des gamètes Testicules chez l homme Site Gonades Ovaires chez

Plus en détail

LE SANG Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie. I)Introduction

LE SANG Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie. I)Introduction 29.10.08 Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie I)Introduction LE SANG Cela constitue un moyen de communication entre les cellules des différentes parties du corps et l'environnement externe. Il

Plus en détail

Question 1. Parmi ces propositions préalables à l étude des azoospermies laquelle est fausse?

Question 1. Parmi ces propositions préalables à l étude des azoospermies laquelle est fausse? Question 1. Parmi ces propositions préalables à l étude des azoospermies laquelle est fausse? a- Un testicule normal mesure 4 à 5 cm de longueur, 3 cm de hauteur et 2,5 cm de largeur. b- La spermatogenèse

Plus en détail

Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE

Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE I. ANATOMIE DE L APPAREIL GENITAL FEMININ A. Description anatomique 3 1 6 2 7 4 5 Vessie 8 Urètre 9 11 12 13 10 DESCRIPTION ANATOMIQUE 1 : Ovaires

Plus en détail

Chapitre 2 : Régulation de la fonction reproductrice chez la femme

Chapitre 2 : Régulation de la fonction reproductrice chez la femme Connaissances La régulation de l axe gonadotrope féminin intègre des communications nerveuses et hormonales. L'hypothalamus et l'hypophyse sont deux organes étroitement associés et situés à la base du

Plus en détail

Général. Identification. Etude longitudinale sur des patients ayant subi. Nom détaillé. une greffe rénale : pharmaco-économie

Général. Identification. Etude longitudinale sur des patients ayant subi. Nom détaillé. une greffe rénale : pharmaco-économie EPHEGREN - Etude longitudinale sur des patients ayant subi une greffe rénale : pharmaco-économie Responsable(s) : Marquet Pierre, INSERM UMR-S850 «Pharmacologie des immunosuppresseurs et de la transplantation»

Plus en détail

AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI

AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI Le site du Docteur Philippe WEBER Adresse du site : www.docvadis.fr/philippe-weber Validé par le Comité Scientifique Fertilité Plus de

Plus en détail

QUI DONNE SON SANG A DU CŒUR.

QUI DONNE SON SANG A DU CŒUR. Tel. e Fax don de Tel. e Fax don de Tel. e Fax don de Tel. e Fax don de Le sang et ses composants. Le sang est un tissu fluide qui circule dans les vaisseaux sanguins, il représente 8% du poids corporel

Plus en détail

Quels sont les effets des PE chez l Homme? Le d un épidémiologiste

Quels sont les effets des PE chez l Homme? Le d un épidémiologiste Quels sont les effets des PE chez l Homme? Le d un épidémiologiste Luc MULTIGNER Inserm U1085 IRSET Rennes & Pointe à Pitre Congrès Annuel de la Société Française de Toxicologie Evaluation du Risque des

Plus en détail

NOTICE D ACCOMPAGNEMENT PREGNYL MD. (gonadotrophine chorionique pour injection, USP) 10 000 unités/fiole. Gonadotrophine humaine

NOTICE D ACCOMPAGNEMENT PREGNYL MD. (gonadotrophine chorionique pour injection, USP) 10 000 unités/fiole. Gonadotrophine humaine NOTICE D ACCOMPAGNEMENT PREGNYL MD (gonadotrophine chorionique pour injection, USP) 10 000 unités/fiole Gonadotrophine humaine Merck Canada Inc. 16750 route Transcanadienne Kirkland QC Canada H9H 4M7 Date

Plus en détail

Insémination artificielle

Insémination artificielle Insémination artificielle En quoi consiste l insémination artificielle? L insémination artificielle est une technique de reproduction assistée qui consiste à introduire des spermatozoïdes, préalablement

Plus en détail

Cancer de la prostate

Cancer de la prostate Informations destinées aux patients Une attention particulière est portée sur le traitement par Curiethérapie (Implants permanents d Iode125) Sommaire 1 Rappels anatomiques 2 Cancer de la prostate 2 1

Plus en détail

F2 / Imagerie médicale : observation du monde vivant à l échelle des organes

F2 / Imagerie médicale : observation du monde vivant à l échelle des organes F2_Activité 1 : Quelques rappels sur les ondes Dans tout ce chapitre, on se restreint à une approche ondulatoire des ondes. 1. Travail élève : Faire un schéma d une représentation simplifiée d une onde.

Plus en détail

Chapitre 15 AFFECTIONS ENDOCRINES ET MÉTABOLIQUES

Chapitre 15 AFFECTIONS ENDOCRINES ET MÉTABOLIQUES Chapitre 15 AFFECTIONS ENDOCRINES ET MÉTABOLIQUES Introduction Ce chapitre contient les critères permettant d évaluer la déficience permanente résultant des affections endocrines et métaboliques. Le système

Plus en détail

INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME

INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME P. MASSIP Janvier 2002 1 L ORCHI-EPIDIDYMITE L infection des testicules et/ou de l épididyme se rencontre à l occasion d une maladie sexuellement transmissible ou plus

Plus en détail

URORADIOLOGIE Rédacteurs : Pour la Société d Imagerie Génito-Urinaire (SIGU) : Olivier Helenon

URORADIOLOGIE Rédacteurs : Pour la Société d Imagerie Génito-Urinaire (SIGU) : Olivier Helenon URORADIOLOGIE Rédacteurs : Pour la Société d Imagerie Génito-Urinaire (SIGU) : Olivier Helenon Relecture : Pour le Collège des Enseignants de Radiologie de France (CERF) : Nicolas Grenier, Alain Luciani

Plus en détail

Partie 2 : la régulation des fonctions de reproduction.

Partie 2 : la régulation des fonctions de reproduction. Partie 2 : la régulation des fonctions de reproduction. Introduction : On réalise des dosages sanguins chez des patients souffrant de retards pubertaires : LH (UIL 1) Concentration plasmatique des hormones

Plus en détail

LES TESTS DE STIMULATION GONADIQUE : comment les utiliser en consultation?

LES TESTS DE STIMULATION GONADIQUE : comment les utiliser en consultation? LES TESTS DE STIMULATION GONADIQUE : comment les utiliser en consultation? Seront abordés dans ce chapitre les tests endocriniens sexuels d un point de vue pratique. Chez le cheval, il s agit essentiellement

Plus en détail

SVT 4ème Sc. Reproduction masculine Mr. Saïd Mounir. a. Légendez le document 1. b. Faites un schéma de détail annoté de l élément n 7.

SVT 4ème Sc. Reproduction masculine Mr. Saïd Mounir. a. Légendez le document 1. b. Faites un schéma de détail annoté de l élément n 7. SVT 4ème Sc. Reproduction masculine Mr. Saïd Mounir Série n 1 Exercice n 1 : Pour chaque item suivant (de 1 à 5), il peut y avoir une ou deux réponse(s) exacte(s). Indiquez pour chaque cas la (ou les)

Plus en détail

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr 4/5 Tissus et Organes Les Tissus Un ensemble de cellules qui ont une structure semblable et qui remplissent la même fonction constitue un tissu. Quatre tissus primaires s enchevêtrent pour former la «trame»

Plus en détail

Chapitre 6 : LA PROCREATION H1 + - H2. ces caractères, on en déduit que les testicules produisent une hormone masculinisante : la testostérone

Chapitre 6 : LA PROCREATION H1 + - H2. ces caractères, on en déduit que les testicules produisent une hormone masculinisante : la testostérone Chapitre 6 : LA PROCREATION Introduction Définition : LA PROCREATION : C est l action d engendrer un nouvel individu en parlant de l espèce humaine. Elle comprend toutes les étapes allant de la formation

Plus en détail

Le diabète. Qu est- ce que le

Le diabète. Qu est- ce que le Le diabète Le diabète est une maladie insidieuse et sournoise. La plupart des personnes qui entendent le mot diabète pensent tout de suite aux conséquences négatives que le diabète non contrôlé apporte.

Plus en détail

Vaporisation prostatique par laser Greenlight

Vaporisation prostatique par laser Greenlight Vaporisation prostatique par laser Greenlight Site des urologues de la polyclinique de Picardie Amiens Adresse du site : www.docvadis.fr/www.urologie-polycliniquedepicardie Vous allez être opéré d un adénome

Plus en détail

Quelques définitions

Quelques définitions L AMP Introduction 14% des couples Le délai nécessaire àconcevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine 20% sont d origine masculine 40% des

Plus en détail

Chapitre 1 : Devenir capable de se reproduire

Chapitre 1 : Devenir capable de se reproduire Chapitre 1 : Devenir capable de se reproduire Ce que je sais : à la naissance et pendant son enfance l être humain n est pas capable de transmettre la vie. Son organisme doit se transformer pour devenir

Plus en détail