Des mots pour le dire, un consommé d articles pour réfléchir. L'entreprise... Au coeur de son territoire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des mots pour le dire, un consommé d articles pour réfléchir. L'entreprise... Au coeur de son territoire"

Transcription

1 Des mots pour le dire, un consommé d articles pour réfléchir L'entreprise... n 13 - Novembre 2013

2 Territoire. Le terreau de l entreprise Souvent opposés, le monde de l entreprise et celui des collectivités commun : leur appartenance et leur attachement au territoire. locales ont pourtant un point En France, il est de bon ton d opposer le monde de l entreprise à celui de la politique et des collectivités. Même si le langage entre ces deux mondes n est pas le même, même si les relations sont parfois complexes, même si le fameux mille-feuilles administratif est incontestablement indigeste pour les finances de la France, pour son efficacité et sa compétitivité... Les collectivités locales et l entreprise partagent au moins une identité commune, une marque repère dirait un grand nom de la distribution : le territoire. Ce territoire que les collectivités tentent aujourd hui de «marketer» en mettant en avant son identité et ses suppléments d âme pour séduire les investisseurs est le même qui permet aux entreprises de se développer et de grandir. Qu il s agisse des écoles et centres de formation, des laboratoires de recherche, des pôles de compétitivité ou même des réseaux professionnels de proximité que sont les clubs business, les CCI, les syndicats et organisations patronales... Toutes ces composantes d un même écosystème contribuent à faire du territoire un formidable terreau pour l entreprise. Le Journal des Entreprises HS L entreprise et son territoire Une définition de l attractivité économique L attractivité économique est définie comme la capacité d un territoire à attirer des ressources spécifiques provenant de l extérieur. Les contours de l attractivité économique proposés ici englobent deux aspects complémentaires : un aspect «productif» traditionnel et un aspect «résidentiel». Ils définissent ensemble une géographie de l attractivité des territoires. L attractivité économique productive est la capacité d un territoire à attirer des activités nouvelles et des facteurs de production. Elle est mesurée par l arrivée d emplois sur le territoire. On ne retient que ceux créés par des centres de décision extérieurs au territoire. Car pour mesurer l attractivité, on se limite aux apports exogènes résultant d une mise en concurrence des territoires. De plus, pour s affranchir de l effet «croissance de la population», on se restreint aux créations d emplois de la sphère non présentielle. Les emplois qualifiés sont pris en compte, ce sont les facteurs de production pour lesquels les territoires se livrent la plus vive concurrence. Ils possèdent un réel effet d entraînement sur l économie locale. Ce sont ici les cadres et les personnels de conception et de recherche du secteur privé. Les emplois du secteur public sont exclus car leurs logiques de localisation relèvent plutôt de décisions politiques. L autre enjeu économique fort pour les territoires est l attractivité économique résidentielle qui consiste à attirer des revenus. Les revenus disponibles localement peuvent être importés à travers la présence, temporaire ou permanente, de certaines personnes. Ces revenus extérieurs constituent un moteur complémentaire du développement économique local lorsqu ils sont dépensés sur le territoire et qu ils se transforment en emplois. Avec l essor de la mobilité, il existe une déconnexion croissante entre lieu de résidence, lieu de travail et lieu de consommation. Ces transferts de revenus interterritoriaux sont de plus en plus fréquents et deviennent localement un enjeu important. Ils proviennent des «navetteurs» qui habitent et travaillent dans deux zones distinctes, des retraités qui viennent habiter sur le territoire, enfin des touristes qui dépensent leur revenu lors de leurs séjours. L attractivité économique des territoires : attirer des emplois, mais pas seulement»- Insee Première 10/2012

3 Attractivité des territoires Mots clés retenus Territoire La définition du territoire ne s appuie pas sur une référence précise. C est un concept vague pour la majorité des chefs d entreprise. Du «territoire commercial, zone de chalandise», au «territoire administratif, nœud des relations institutionnelles», en passant par le territoire apatride, «le territoire c est nulle part et partout à la fois». Le territoire, c est avant tout, des hommes, des activités et des flux. Revue Management & Avenir 02/2013 Attractivité territoriale L attractivité d un territoire est défini par l OCDE comme «la capacité d un territoire à attirer et à retenir des entreprises voire des habitants et plus généralement des facteurs de production mobiles : capital et travail hautement qualifié». Elle peut s apprécier à partir : -- Des indicateurs de résultats, qui permettent de mesurer la performance de notre territoire à d autres entités nationales ou internationales, --Des déterminants de l attractivité, qui sont les facteurs sur lesquels le territoire peut agir. Les indicateurs de l ADEUS 04/2013 Indicateurs de mesure de l attractivité Différents indicateurs sont utilisés pour mesurer l attractivité d un territoire. Mais cette notion étant bien souvent calquée sur celle d attraction, elle se réduit souvent à une mesure des flux de populations, de touristes ou d emplois. Des indicateurs de richesse permettraient de révéler les dynamiques et le potentiel latent des territoires, et de penser l attractivité en cohérence avec les différentes dimensions (économiques, sociales, environnementales) qui participent à la «santé» d un territoire. Anne Le Roy, Fiona Ottaviani «Développer de nouveaux indicateurs de richesse afin de repenser l attractivité territoriale?» 06/2011 Déterminants La main d œuvre, les infrastructures, la place offerte, le coût d installation et la qualité de vie apparaissent prépondérants pour les PME françaises. Anne Musson Les Cahiers Français 11/2012 Renouvellement de l entrepreneuriat, mobilisation de l épargne, aptitudes à l innovation, intensité des coopérations interentreprises, qualité des interfaces entreprises/universités, efficacité des services supports des collectivités locales et plus globalement bonne gouvernance territoriale sont autant de facteurs clés de cet effet local, multiples et pouvant se combiner différemment d un espace à l autre. Ils constituent néanmoins ces «déterminants locaux de la croissance» sur lesquels il sera capital d agir dans les prochaines années. Les entreprises du secteur compétitif dans les territoires. Les déterminants de la croissance AdCF 06/2013 Les intentions entrepreneuriales sont la conséquence d une combinaison de caractéristiques individuelles (personnalité, motivations, compétences et expérience) et de facteurs contextuels (état des marchés, environnement socio-économique). Nadine Levratto, Denis Carré, Messaoud Zouikri Economix Pour aller plus loin L attractivité économique des territoires : attirer des emplois, mais pas seulement Insee Première n /2012 La crise qui vient : la nouvelle fracture territoriale Laurent Davezies Seuil 11/2012 Dynamique des territoires et création d entreprises : une analyse des départements français en 2008 Economix - Nadine Levratto, Denis Carré, Messaoud Zouikri Les grandes entreprises pèsent plus dans le Nord et les petites dans le Sud Insee Première, n /2013 Développer de nouveaux indicateurs de richesse afin de repenser l attractivité territoriale? Colloque Territoires, emploi et politiques publiques - Anne Le Roy, Fiona Ottaviani Université de Metz - 06/2011 Portail des professionnels territoriaux Portail de l aménagement du territoire

4 Innovation, entreprises et territoires : le trio gagnant de l économie de demain Le terreau des campagnes est fertile à l innovation, et au développement des entreprises. Pour garantir leur succès, il faut une équipe, un couple idée/marché, et surtout un environnement favorable. C est ce que peuvent proposer aujourd hui les territoires ruraux ou rurbains grâce à la cohérence et la complémentarité de leur accompagnement et grâce à la force de leurs valeurs. Un territoire, c est une campagne, un espace rural ou rurbain, un peu ou beaucoup, éloigné d un centre de décision. Le mot start-up y est quelquefois incongru, alors que ce n est finalement qu une entreprise qui doit aller vite pour développer son modèle ou prototype. Une start-up, c est également une entreprise à forte valeur ajoutée qui va créer des emplois, à forte densité. Ces territoires sont, avec le recul, l espace idéal pour créer et innover. Car une entreprise comme un territoire repose sur des valeurs Venir créer son entreprise à la campagne, c est croire et porter certaines valeurs. Comme celle d un plus grand partage, d une plus grande solidarité, d une économie plus durable. Venir créer ici, c est accepter d avoir une adresse qui ne brille pas, qui n est pas défendue par un marketing territorial intense. Le marketing territorial en milieu rural, ce sont les entreprises et leurs résultats qui le développent. Alors créer, ici, c est déjà être un héros, un brave, qui mérite d être traité en tant que tel. Les réseaux des territoires doivent être réactifs et dynamiques Seul on va vite, et ensemble nous irons plus loin. Une start-up sur nos territoires, cela doit être l accès à un pacte de Pays, à l instar du pacte PME de l État. Pour lui faire bénéficier d un accès privilégié à un test de son innovation, soit par la commande publique, soit par un partenariat avec une ETI ou PME locale, forcément intéressée à son succès. Les élus politiques sont connus, reconnus dans la rue, investis au plus près de leur collectivité, car ils connaissent leurs concitoyens presque personnellement. Ils doivent rencontrer leurs entrepreneurs, initier des dynamiques, construire des réseaux d écoute et d actions, créer des liens permanents avec les métropoles voisines. Il faut offrir la possibilité aux entrepreneurs de faire de bonnes erreurs Ce pacte de Pays, c est offrir la possibilité d échouer, d apprendre de ses erreurs, car c est ainsi qu est faite l innovation, et qu elle se renforce. C est offrir à un jeune chef d entreprise les contacts d un tutorat, d un mentorat, avec d autres entrepreneurs locaux à travers, par exemple, un club d entrepreneurs. Nous devons passer du guichet unique au guichet dynamique La Cour des comptes soulignait encore en février 2013, le millefeuille des structures et d aides à la création des entreprises. Nous devons profiter de la petite taille de nos territoires pour développer des espaces pragmatiques, regroupant les différents services à la création et au développement : Chambre de Commerce, Chambre des Métiers, BGE, Plateforme de Financement... et ne pas hésiter à créer une pépinière, un incubateur d entreprises innovantes. Plus proches, réunis dans Incubateur d entreprises Structure d accompagnement de projets de création d entreprise, mettant à disposition des porteurs de projet une multitude de services : accompagnement personnalisé, hébergement, le même bâtiment, on se parle, on échange, on co-accompagne, ce qui fait le succès de 80 % des entreprises. Quand une sur deux continue à échouer quand elle part isolée. L innovation doit être développée par tous, pour profiter à tous Créer une pépinière, un incubateur, c est faire de l innovation un fil rouge, conducteur. Nous développons alors un vrai écosystème, fait de partenariats, de soutiens, de financeurs et d acteurs locaux, régionaux, nationaux et européens. Les outils et formations utilisés pour développer les entreprises innovantes sont Ecosystème Ensemble dynamique regroupant tous les acteurs (entreprises, collectivités locales, habitants, ) qui interagissent sur le territoire qu ils occupent. alors mis au service du plus grand nombre, afin d aider les entreprises déjà créées à se renforcer et à se développer. Équilibrons nos actions entre la création, et l aide plus efficace aux entrepreneurs qui ont réussi le pari des premières années. Nous pouvons créer ensemble l environnement idéal Le métier d accompagnant, la mission des élus sont de faire réussir ces entreprises innovantes, car leurs créateurs prennent le risque capital d abandonner le miracle salarial mensuel. Ils développeront le territoire, par la création de richesses et d emplois. Une entreprise, c est une équipe, complémentaire, polyvalente. C est également un couple idée et marché, ou un problème et son opportunité d entreprendre. Mais c est surtout un écosystème positif, favorable aux créateurs et à l innovation qui ne sera plus forte que par des soutiens réels et permanents. Engageons-nous, rengagez-vous. Pierre Alzingre - Le Cercle les Echos 07/03/2013

5 Ecosystèmes locaux Mots clés retenus Pour aller plus loin Critères d implantation Il apparaît que les critères de sélection des sites d implantation sont, pour les entreprises, les suivants : --Image globale du territoire (en particulier pour fidéliser les salariés) ; -- Qualité de la desserte ; --Existence de réseaux locaux et de filières économiques ; -- Coût du foncier et des locaux ; --Capacités d accompagnement du projet ; --Disponibilité de compétences et d établissements de formation ; --Présence d équipements et de réseaux de télécommunication. Jean-François Benon - Les Mercredis de l Inet - 30/05/2012 Les entreprises ne choisissent pas un territoire en fonction de la fiscalité mais surtout de la proximité des marchés et/ou de l existence de ressources appropriées (capacité, travail, formation, infrastructures, ). C est le «marketing mix» du territoire (foncier, immobilier, main d œuvre, R&D, ) qui préside à la décision des entreprises en termes d implantation. Olivier Nicoli - Les Mercredis de l Inet - 30/05/2012 L immobilier d entreprise est un plus pour attirer les entreprises, mais ce n est pas le premier critère d attractivité. C est avant tout le climat économique et la capacité de trouver des ressources et notamment la main d œuvre. Olivier Guyon-Sangnier Le Journal des entreprises HS Dynamiques d innovation locale Relativement proches d une région à l autre, ce ne sont pas les aides publiques et les subventions qui font véritablement la différence de «performance des territoires». Leurs capacités d innovation (de produits, de procédés ou de marchés), les niveaux de qualification, la bonne organisation des filières et du système productif local, la qualité des services et équipements publics résultent d un «écosystème» auquel participent de nombreux acteurs. Nicolas Portier Intercommunalités AdCF 04/2013 Qu elle soit low-tech ou high-tech, l innovation concerne l ensemble des acteurs socio-économiques présents sur un territoire. Les technopôles constituent une solution de choix pour la valorisation des ressources et compétences des territoires. Ils représentent des exemples de partenariat public-privé financés par les collectivités locales et l Etat. Le Nouvel Economiste 23/02/2012 La dynamique d un territoire ne se résume pas à la qualité de ses infrastructures et au montant des aides aux entreprises. C est un tout, une qualité de vie tant pour les personnes que pour les entreprises. CNIS Conseil national de l information statistique 06/2013 effet d agglomération Les effets externes d agglomération et d urbanisation peuvent prendre plusieurs formes : -- existence d un marché de l emploi spécialisé constituant un gisement de main d oeuvre efficace, -- fonctionnement de réseaux locaux de créateurs permettant de réduire l incertitude et le risque des créateurs potentiels --présence de sources externes d information génératrices propices au renforcement des savoirs des créateurs et de knowledge spillovers (diffusion des connaissances). Nadine Levratto, Denis Carré, Messaoud Zouikri Economix Les performances des territoires. Les politiques locales, remèdes au déclin industriel Denis Carré et Nadine Levratto Le Manuscrit 2011 La crise et nos territoires : premiers impacts Laurent Davezies 10/2010 Dynamiques, interdépendance et cohésion des territoires Rapport de l Observatoire des territoires 2011 Datar 07/2012 Dynamiques territoriales Poitou- Charentes IAAT - juin Créativité et innovation dans les territoires Rapport du groupe de travail présidé par Michel Godet Conseil d Analyse Economique 05/2010 Les entreprises du secteur compétitif dans les territoires. Les déterminants de la croissance AdCF (Assemblée des Communautés de France) 06/2013 Gouvernance, territoires et pôles de compétitivité Sous la direction de Mohamed Bousseta et Mohammed Ezznati Ed l Harmattan 01/2010

6 Renforcer son implantation régionale pour augmenter son attractivité Dans certaines régions françaises, recruter est un vrai parcours du combattant. Pour y remédier, il est utile de revenir aux fondamentaux de son entreprise, ses racines. Pour de nombreuses entreprises, l enjeu de l attractivité est central. Comment attirer les compétences dont j ai besoin? Si la question est simple, sa mise en oeuvre l est moins, car la notion d attractivité est complexe. En effet, trois champs la composent, favorisant ou non, son efficacité : le métier de l entreprise, l entreprise elle-même et son implantation géographique. Pour le premier : Quels sont mes métiers? Quels sont les projets à développer? Quelles opportunités de carrière sont offertes? Les entreprises, qu elles soient petites ou grandes, trouvent aisément les mots justes pour parler métier et séduire ainsi les professionnels dont elles ont besoin. Pour décrire les atouts de l entreprise, l enjeu est de bien connaitre les paramètres qui retiennent l attention des candidats cibles. Car pour plus d une entreprise, la problématique d attractivité dépasse la simple question de la marque employeur. Dans les choix des candidats, l implantation géographique pèse au moins autant que celle du métier et du format de l entreprise en réduisant fortement son attractivité. C est probablement cette dimension locale qui pousse le plus à reconsidérer la caisse à outils des ressources humaines à la lumière de l histoire de l entreprise. L entreprise confrontée à cette problématique ne fera pas l économie des dispositifs classiques d incitation dédiés aux zones dites «non attractives» : primes spécifiques, promotion rapide, prestation d accompagnement familial, installation limitée dans le temps... Mais elle ne fera pas non plus l économie d une interrogation identitaire sur sa propre histoire. Pourquoi s est-elle créée ou implantée sur ce territoire, sachant qu il n y a pas de hasard? Comment s y est-elle développée? Quels sont les atouts de ce territoire pour sa croissance? De ces interrogations, elle tirera ses points forts sur lesquels elle capitalisera pour attirer les candidats dont elle a besoin. Elle sera aussi probablement amenée à redéfinir ses exigences, prenant plus en compte l expérience que les diplômes ou la formation pour recruter localement. Elle se positionnera ainsi en tant qu acteur local et développera des liens avec les écoles, les lycées de la région, pour prévenir en amont les futurs candidats des opportunités présentes et à venir. Charte Entreprise Territoire Pour que les retombées du développement économique profitent aussi aux habitants, Dreux agglomération a mis en place une Charte Entreprise-Territoire. Un contrat de confiance entre les entreprises installées sur le territoire et Dreux agglomération en faveur de l emploi local. Les sociétés Intelcia, Cordon Electronics, Loiselet et Lyonnaise des eaux sont les premières à s engager. Cette initiative fait suite au constat de Dreux agglomération que l emploi créé localement ne bénéficie pas toujours aux demandeurs d emploi locaux. La collectivité a proposé aux entreprises, par l intermédiaire de cette charte, de s engager sur des actions concrètes, portant notamment sur le champ de l emploi. Ainsi, à titre d exemple, ces entreprises prennent l engagement de privilégier le recours à des sous-traitants locaux, de recruter le plus possible localement, ou encore d anticiper leurs besoins en personnel qualifié pour nous permettre de mettre en place les formations adéquates. En s outillant pour augmenter leur attractivité à court terme et en développant leur implantation, les entreprises la développent aussi à moyen et long terme et s engagent fortement comme acteurs régionaux. Certains acteurs l ont bien compris en développant des mesures d aide à l implantation comme l Auvergne avec son New Deal : des emplois avec logement. Finalement, en investissant pleinement leur rôle d acteur régional générant des ressources locales, cette implantation qui semblait être un frein devient un atout. D ici à penser en langue régionale pour achever l attractivité, il y a un pas que je laisserai à d autres puisqu il semblerait que développer les langues régionales renforce l attractivité des territoires! Pierre Marzin Le Cercle Les Echos - Extraits 05/02/2013 Lyonnaise des eaux, Intelcia, Cordon Electronics et Loiselet sont les quatre entreprises «pilotes», les premières à avoir signé cette charte Entreprise-Territoire. Gérard Hamel, président de Dreux agglomération, a souligné, lors de la signature de la charte, son souhait «qu il y ait un maximum d entreprises qui signent ce partenariat. Nous souhaitons faire de nos entreprises un réseau de partenaires. C est avec elles que nous devons trouver les solutions à la problématique de l emploi», précisant le rôle de Dreux agglomération : «Nous ne sommes pas là seulement pour accueillir et faciliter l installation de nouvelles entreprises. Nous avons aussi le devoir de faire vivre l entreprise après son installation et devons nous positionner en facilitateurs. Nous sommes là pour mettre en contact et trouver des synergies nécessaires pour résorber les difficultés». 06/2013

7 L Entrepreneur : acteur de SON territoire Mots clés retenus Pour aller plus loin Ancrage local Un ancrage territorial fort est un gage de sécurité, ainsi qu un bon moyen, pour une entreprise, de contribuer de manière importante et concrète au dynamisme économique de son territoire créations d emploi, d activités nouvelles, etc. Entreprendre autrement : pour une économie plurielle dans un ancrage territorial refondé Mutécos 18-19/06/2013 Entreprise étendue La notion d entreprise étendue renvoie aussi bien à l ensemble formé par les entreprises donneuses d ordre et leurs sous-traitants qu à des ensembles d entités économiques reliées par le partage d un site commun ou par des choix de coopération économique sur des bases territoriales. - Note n 10 04/2013 Responsabilité sociale ou sociétale de l entreprise Le fonctionnement des entreprises peut avoir des effets positifs mais aussi négatifs sur le territoire. De fait, elles peuvent représenter des nuisances et constituer des risques pour la collectivité. Leur responsabilité sociétale ne peut se départir des territoires sur lesquels elles sont implantées. Laurence Harribey et Jean-Marie Cardebat Revue Management & Avenir 2013/1 Attractivité employeur La qualité du management, les conditions de travail, la formation ou les perspectives économiques jouent un rôle clef dans l attractivité des entreprises régionales, sur lesquelles les Français fondent beaucoup d espoirs. De quoi inciter les dirigeants qui souhaitent améliorer la marque employeur de leur entreprise à renforcer localement leurs efforts de communication sur leurs métiers. Philippe Manuel - L Express 02/10/2013 Fab Labs Les Fabrication Laboratories sont un réseau mondial de laboratoires locaux, qui rendent possible l invention en ouvrant aux individus l accès à des outils de fabrication numérique. Ces nouvelles organisations de proximité imposent de repenser à la fois le processus d innovation, et la relation entre l industrie, l usager et le client. Entreprendre autrement : pour une économie plurielle dans un ancrage territorial refondé Mutécos 18-19/06/2013 Entreprendre autrement : pour une économie plurielle dans un ancrage territorial refondé Mutécos 18-19/06/2013 L entreprise «étendue» : une réalité sociale émergente Astrees Note n 10 04/2013 France urbaine : le Lab de l économie et de l emploi Sémaphores, Maires des Grandes villes 09/2012 Fiche repère RSE : Comment réussir l ancrage territorial de son entreprise? ou comment être une entreprise citoyenne en partenariat avec les acteurs? Comité Réseau d entreprises partenaires de l emploi local Gouvernance La forme de gouvernance, l autonomie de décision et la relation au territoire sont largement influencées par l indépendance ou l inclusion dans un groupe. A priori, une PME indépendante est davantage liée à son milieu, dont elle dépend non seulement du point de vue des ressources humaines que de ses débouchés. En revanche, les décisions de croissance ou de réduction de l activité d un établissement inclus dans le périmètre d un groupe résultent essentiellement d une stratégie dite «corporate». Si les politiques locales d attractivité fondées sur des aides et subventions ont pu, un temps, laisser penser que ces établissements pouvaient avoir un rapport étroit au local, les fermetures brutales de sites industriels ont rappelé aux collectivités locales la fragilité des liens qui unissent de tels sites de production à leur environnement. Nadine Levratto, Denis Carré Intercommunalités AdCF 04/2013 Mécénat de proximite La place grandissante des PME dans le champ de l intérêt général, et du mécénat en particulier, permet de dessiner les contours d un mécénat de proximité, mené par des entreprises régionales auprès des acteurs de leur territoire. Ce poids de la proximité est lié aux PME, souvent regroupées au sein de clubs ou d associations qui mutualisent les moyens, à la recherche d une meilleure efficacité. Nicole Jimenez et Charlotte Dekoker - Revue Espaces 09/2012

8 Quand des RÉSEAUX D ENTREPRENEURS font la promotion de leur région «Produit en Bretagne», «Made in Mayenne» des logos de terroir investissent depuis quelques années nos supermarchés. Très éloignés d une communication territoriale traditionnelle, ils sont en fait des initiatives de réseaux d entreprises. En Auvergne, le conseil régional a souhaité associer entreprises locales et institutions sur un pied d égalité. Près de 200 entreprises se sont déjà fédérées pour promouvoir leur territoire. Comment travaillent-elles ensemble? Quelles sont les clés de succès d une marque partagée? Depuis quelques semaines, un nouveau magazine a rejoint les présentoirs des kiosques. Sur une centaine de pages, il présente à la fois des créateurs d entreprises, filières de pointe, laboratoires de recherches ou encore événements culturels. Sa particularité? Tout se passe en Auvergne. Le magazine «Auvergne Nouveau monde» est une des déclinaisons de la marque du même nom. Une démarche marketing peu habituelle pour une région mais qui fait déjà des émules. «Nos entreprises ont besoin de trouver des collaborateurs, des clients, nos laboratoires des chercheurs et des étudiants... Pour pouvoir combler ces besoins, nous devons impérativement attirer des talents de toute la France explique Jean Pinard, directeur du Comité Régional de Développement Touristique d Auvergne.» Les stratégies de communication traditionnelles n ayant jusqu à présent pas su attirer suffisamment d adeptes du retour au vert, le conseil régional a l idée d associer tous les acteurs régionaux en s appuyant sur les entreprises locales. Une campagne de communication territoriale portée par les entreprises Parmi les acteurs de la marque, des géants de l industrie comme Danone ou Michelin mais aussi des créateurs ou travailleurs indépendants, tous réunis en association. «C est la clé de succès de cette stratégie de marque commente Jean Pinard : rassembler le plus grand nombre, sans considération de taille ou d influence.» Ainsi lorsque Michelin organise ses «connecting days» pour recruter des étudiants sortis d école, les membres de l association Auvergne Nouveau Monde, propriétaire de la marque, sont présents et font valoir la qualité de vie locale auprès des candidats à l installation. Aujourd hui, tous les membres peuvent commander le magazine Nouveau Monde pour le présenter à leurs clients et partenaires afin d associer l image de leur entreprise à celle d un territoire en pointe. Comment réunir des centaines d entreprises et des institutionnels sous une même marque? Rassembler tout le monde à égalité, Créer un réseau des utilisateurs de la marque, Uniformiser l usage de la marque. Les logos régionaux : un impact local qui fait le tour du monde Le logo «Made in Mayenne» a commencé depuis quelques mois son tour du monde, estampillé par exemple sur les clôtures de l entreprise mayennaise Diricks. Pour son directeur commercial Hervé Maugeais «c est un argument qui peut faire la différence pour l acheteur final, d ailleurs nos clients distributeurs ont tout de suite été convaincus par la démarche». À plus petite échelle, le logo «Made in Mayenne» est devenu une fierté locale «curieusement il a aussi renforcé la cohésion au sein même des entreprises, complète Laurent Lairy, président du Medef Mayenne à l initiative du logo. C est une forme de reconnaissance pour les collaborateurs qui fabriquent ces produits labellisés.» En Bretagne, la marque «Produit en Bretagne» voit le jour alors que la région souffre du dernier choc pétrolier et de la crise de la pêche. Quatre entrepreneurs bretons ont l idée d une marque de reconnaissance pour attirer l œil des consommateurs soucieux de préserver l emploi local. Près de 260 entreprises utilisent aujourd hui le logo breton. Un incubateur d entreprises a même été créé pour poursuivre la démarche en soutenant la création d entreprises sur le territoire. La marque tient ses promesses. Les entreprises membres de l association «Produit en Bretagne» emploient salariés, soit 46% de plus qu à la création du logo en /2012

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE»

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE» Confédération Européenne des Syndicats 1 Union des Confédérations de l Industrie et des Employeurs d Europe UNICE/UEAPME 2 Centre Européen des Entreprises à Participation Publique et des Entreprises d

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

Notions et définitions utiles

Notions et définitions utiles Notions et définitions utiles 1 Notions et définitions utiles I. Notions d usage 1. La notion de compétitivité. La notion de «compétitivité» est la symbolique de l enjeu de développement des entreprises.

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger

Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger DOCUMENT PROJET Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger Synthèse de l étude Réunion CPU du 18 juin 2009 Membre du réseau Ernst & Young Global Limited Les

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises ENTREPRISES ACHETEUSES Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises Cécile Rioux, Responsable des achats, et Nicolas Pernet, Trésorier du CE d'apicil, ont fait appel à Nathalie

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy -

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy - CAROLE DELGA SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DE LA CONSOMMATION ET DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE D i s c o

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020?

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? 28 novembre 2013 Le Tertiaire Supérieur sur Lille Métropole? Les sources? Le Contrat d Etude Prospective

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Observatoire du développement durable

Observatoire du développement durable Observatoire du développement durable Volet économique décembre 2009 2 AGENDA 21 VOLET SOCIAL éditorial Le Grand Lyon a voulu se doter d un observatoire du développement durable articulé autour d un volet

Plus en détail

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle Business Forum 2011 www.business-forum.fr Entreprise & Compétitivité Après le succès de sa première édition en 2010, le Centre d Affaires CESCOM

Plus en détail

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins Besoins Idées Expertises Innovations Durables Solidarités Réseaux Partenaires Défis Projets Entreprises Emplois Besoins Idées Expertises Innovations Durables Idées Solidarités Réseaux Partenaires Défis

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

Le financement de l ESS par la BPI en France

Le financement de l ESS par la BPI en France 1 Le financement de l ESS par la BPI en France Encourager un moteur du développement urbain local Cette fiche utile se propose de revenir sur l importance de l Economie Sociale et Solidaire pour les territoires

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique 2 ORIENTATIONS DE L'OCDE POUR LES POLITIQUES CONCERNANT LE CONTENU NUMÉRIQUE Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique Le contenu numérique est devenu un élément de plus

Plus en détail

Capital Humain et Performance RH

Capital Humain et Performance RH Capital Humain et Performance RH Le bien-être performant, potentiel d avenir pour l entreprise Qualité de Vie et Santé au Travail Qualité de Vie et Santé au Travail, une opportunité pour se préparer aux

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les cabinets d avocats pour développer de nouvelles compétences professionnelles indispensables

Plus en détail

Salon de la création d entreprises

Salon de la création d entreprises Salon de la création d entreprises Tunis 17 octobre 2008 «Comment mettre l innovation au cœur de l entreprise» soutient l innovation et la croissance des PME oseo.fr 2 OSEO Soutient l innovation et la

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

Êtes-vous prêt à entreprendre?

Êtes-vous prêt à entreprendre? Êtes-vous prêt à entreprendre? 1 La CCI Oise : qui sommes nous? 20 000 entreprises Etablissement public au service des entreprises Sous la responsabilité des chefs d entreprises Proximité : 3 implantations

Plus en détail

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire Parler d économie sociale et solidaire n est plus aujourd hui ni une incongruité, ni une affirmation écoutée avec commisération

Plus en détail

DYNAMISONS LA MOBILITE AU SEIN DU GROUPE LABEL VIE!

DYNAMISONS LA MOBILITE AU SEIN DU GROUPE LABEL VIE! DYNAMISONS LA MOBILITE AU SEIN DU GROUPE LABEL VIE! La Mobilité participe à notre cohésion Rachid HADNI Chacun sait l importance que j accorde à la dimension humaine de notre entreprise. Sa taille, l ampleur

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature RESEAUX THEMATIQUES FRENCH TECH Dossier de candidature DEPOT DES CANDIDATURES : Les dossiers de candidature ne doivent pas faire plus de 30 pages (plus un maximum de 10 pages d annexes). Pour les écosystèmes

Plus en détail

GUIDE UTILISATEURS CONCREE: OVERVIEW

GUIDE UTILISATEURS CONCREE: OVERVIEW 1 Guide utilisateur GUIDE UTILISATEURS : OVERVIEW est une infrastructure conçue par des entrepreneurs, pour les entrepreneurs. C est une plateforme de mise en relation et de collaboration virtuelle au

Plus en détail

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES SOMMAIRE PAGE 5 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE PAGE 6 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES PAGE 7 3. DES AMBITIONS PARTAGEES ET DES OBJECTIFS COMMUNS PAGE 8 4.UN

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise La création d entreprise : Un axe majeur de développement professionnel

Plus en détail

Lors de la création d AXILEO nous avons réfléchi à comment exercer le métier de conseil et quelle identité nous voulions donner à AXILEO Aujourd hui,

Lors de la création d AXILEO nous avons réfléchi à comment exercer le métier de conseil et quelle identité nous voulions donner à AXILEO Aujourd hui, Lors de la création d AXILEO nous avons réfléchi à comment exercer le métier de conseil et quelle identité nous voulions donner à AXILEO Aujourd hui, AXILEO grandit et notre modèle de développement et

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire

Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire Enquête sur les besoins de compétences dans les secteurs Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire du bassin d emploi de Blois. Etude réalisée par Jean Luc VEZON et Manuel CASIMIRO 41 janvier 2008 Objectifs

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Synthèse Janvier 2014. numérique & territoires. d Initiative Publique (RIP) www.groupecaissedesdepots.fr

Synthèse Janvier 2014. numérique & territoires. d Initiative Publique (RIP) www.groupecaissedesdepots.fr numérique & territoires Synthèse Janvier 2014 Impact territorial des Réseaux d Initiative Publique (RIP) www.groupecaissedesdepots.fr synthèse Le diagnostic établi fin 2013 par l IDATE pour le compte de

Plus en détail

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents?

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? > pour un meilleur rendement des organisations et des personnes Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? L optimisation du capital

Plus en détail

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable Klépierre Nos engagements pour un Développement Durable Notre vision Notre métier Nos valeurs Nos 10 engagements Editorial Notre Groupe est porté par une puissante dynamique. Si aujourd hui de solides

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

I ORGANISATEUR I I PANORAMA DES ESPACES I

I ORGANISATEUR I I PANORAMA DES ESPACES I I ORGANISATEUR I La (association Loi 1901) est l organisation régionale représentante des entreprises, des fédérations et des syndicats d employeurs de l Économie Sociale et Solidaire (ESS) en Rhône-Alpes.

Plus en détail

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole ÉDITOS En 2013, Nantes a été la première ville en France à obtenir le titre de Capitale verte de l Europe. Cette reconnaissance européenne vient reconnaître et récompenser le travail et les efforts menés

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

17 octobre 2014 Caroline ROGLIANO

17 octobre 2014 Caroline ROGLIANO Les rencontres de l ARCES Ile de France 17 octobre 2014 Caroline ROGLIANO L APIE L APIE est née en 2007 du rapport Levy Jouyet, qui faisait le constat que l Etat, tout comme les entreprises privées, était

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail

Partenariat / Mécénat. Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises

Partenariat / Mécénat. Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises Partenariat / Mécénat Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises Parties prenantes : kezako? Pouvoirs Publics Conformité, fiscalité réglementation Actionnaires Rentabilité, maîtrise

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Sommet 2007 Montréal, métropole culturelle

Sommet 2007 Montréal, métropole culturelle Sommet 2007 Montréal, métropole culturelle Sciences et technologies, œuvres de culture Mémoire présenté par Septembre 2006 Sciences et technologies, œuvres de culture Sommet 2007 Montréal, métropole culturelle

Plus en détail

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Ile-de- France avec le Fonds européen de développement régional. Synthèse de l Etude «Innovation dans les entreprises de services

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques du territoire

Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques du territoire Evaluation Charte du pays Cœur d Hérault Séminaire/ ateliers du 30 janvier 2013 Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

Un magazine transfrontalier dédié à la création d entreprise

Un magazine transfrontalier dédié à la création d entreprise Un magazine transfrontalier dédié à la création d entreprise Mardi 18 juin 2002 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Valérie CHARRIERE-VILLIEN Tél. 04 72 40 58 37 Fax. 04 72 40 58 33 e-mail : charriere@lyon.cci.fr

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

Catalogue de formation 2012

Catalogue de formation 2012 Catalogue de formation 2012 www.h-conseil.com H comme Humain H Conseil est une société de conseil et de formation basée à Saint Nazaire et opérant partout, aussi bien en France qu à l étranger. La conviction

Plus en détail