Utilisation du SIG dans une entreprise industrielle pour l analyse et la prise de décision

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Utilisation du SIG dans une entreprise industrielle pour l analyse et la prise de décision"

Transcription

1 309 Schedae, 2007 Prépublication n 47 Fascicule n 2 Utilisation du SIG dans une entreprise industrielle pour l analyse et la prise de décision Mohamed Najeh Lakhoua UR : Système, Énergétique, Productique et Environnement Université du 7 Novembre A Carthage ISSAT, Route de Tabarka, Mateur 7030, Tunisie Résumé : La modélisation d un système d information d une entreprise nous permet de disposer d un outil d analyse et d aide à la prise de décision. Cet outil, s appuyant sur des modèles clairement explicités, mais non nécessairement complètement formalisés, aide à obtenir des éléments de réponses aux questions qu on peut se poser dans un processus de décision. Dans cet article, une utilisation du SIG (Système d Information Géographique) pour l analyse et la prise de décision est présentée. Le SIG a permis la gestion des flux entre les diverses entités constituant une entreprise qui sont réparties géographiquement. Cette application du SIG a été réalisée au sein d une importante entreprise publique (Office des Céréales). Mots-clés : SIG, analyse et prise de décision, application industrielle. 1 Introduction Les Systèmes d Information Géographique (SIG) sont apparus à la fin des années L idée était simple, il s agit d utiliser de grandes possibilités de calcul des ordinateurs pour saisir, gérer et analyser toute sorte d information spatiale. Ils possèdent plusieurs synonymes tels que : Systèmes d Information à Référence Spatiale (SIRS), systèmes d information à base géographique Les SIG offrent toutes les possibilités des bases de données (requêtes et analyses statistiques) et ce, au travers d une visualisation unique et d analyse géographique propres aux cartes [2, 5]. Ces capacités spécifiques font du SIG un outil unique, accessible à un public très large et s adressant à une très grande variété d applications. Dans la littérature, plusieurs définitions ont été données à ces systèmes [1] : Une technologie de l information qui stocke, analyse et visualise à la fois des données spatiales et non spatiales ; Achraf Jabeur Telmoudi, Lotfi Nalbi «Utilisation du SIG dans une entreprise industrielle pour l analyse et la prise de décision»

2 310 Une organisation structurée de ressources permettant d acquérir les données à référence spatiale, de les conserver, les traiter et en diffuser les résultats, faisant appel à la position et à la forme des phénomènes dans un espace donné ; Un ensemble puissant d outils pour saisir, conserver, extraire, transformer et afficher les données spatiales décrivant le monde réel ; Un environnement d analyse d une information spatiale ; Un système informatisé d acquisition, de gestion, d analyse et de représentation de données à référence spatiale. Un SIG est un ensemble d équipements informatiques, de logiciels et de méthodologies pour la saisie, la validation, le stockage et l exploitation des données dont la plupart est spatialement référencée, destinée à la simulation de comportement d un phénomène naturel, à la gestion et à l aide à la décision. 2 Évolution des SIG Historiquement, pour la modélisation et l interrogation, les SIG se sont développés à partir des solutions SGBD (Système de Gestion de Base de Données) propriétaires, mais l évolution des SIG outils a suivi les standard des SGBD, même les méthodes d analyse et de conception ont évolué dans le sens de la standardisation [6]. Après trente ans d évolution, les SIG sont devenus très utilisés dans différents domaines [4, 9, 10] (gestion du territoire, applications d analyse et de planification, gestion des ressources naturelles, prévention des risques naturels, assainissement et implantation des réseaux d équipement publics, étude de la démographie, ). Cette évolution est en fait liée au développement massif de l information et des réseaux de communication et à l augmentation de ses capacités. Les SIG sont des systèmes d information, mais, les entités à gérer et les traitements à effectuer possèdent une certaine originalité. Dans les SIG, nous présentons des modèles de représentation du monde réel, d où l existence d une difficulté supplémentaire du fait que les mesures de la réalité sont instrumentées et ne sont pas exactes. Les entités des SIG possèdent des descriptions relatives, au niveau de la perception thématique et de la perception spatiale. Les entités des SIG ont un cycle de vie, c est l aspect le plus complexe [3, 8] car nous devons tenir compte des processus auxquels elles sont soumises au cours du temps. Les difficultés rencontrées lors de la modélisation concernent les interactions entre entités et au sein de la même entité. Si les SIG semblent proches d autres technologies telles que la CAO (Conception Assistée par Ordinateur), le traitement d image et la gestion de bases de données, ils demeurent les seuls outils adaptés à la visualisation et à l analyse de données géographiques. 3 Fonctionnement d un SIG Un SIG stocke les informations sous la forme de couches thématiques pouvant être reliées les unes aux autres par la géographie. Ce concept, à la fois simple et puissant a prouvé son efficacité pour résoudre de nombreux problèmes concrets. L information géographique contient soit une référence géographique explicite (latitude et longitude ou grille de coordonnées nationales) ou une référence géographique implicite (adresse, code postal, nom de route ). Les cinq composants majeurs d un SIG sont : le matériel (ordinateurs), les logiciels (outils et les fonctions pour stocker, analyser et afficher toutes les informations), les données (géographiques et tabulaires), les utilisateurs et les méthodes (règles et procédures propres à chaque organisation).

3 311 Dans les SIG, il y a trois types de requêtes : Requêtes spatiales : elles permettent d effectuer des opérations géométriques, des opérations topologiques et des opérations réseaux ; Requêtes Thématiques : elles sont basées sur la manipulation de critères descriptifs ; Requêtes Temporelles : elles sont basées sur l application d opérateurs temporels de manipulation d intervalle ou des arbres de filiation. Les SIG exploitent deux types de modèles géographiques (modèle vecteur et modèle raster). Chacun d eux dispose de ses avantages. Un SIG moderne se doit d exploiter simultanément ces deux types de représentation. Un modèle vecteur où les informations sont regroupées sous la forme de coordonnées x et y. Les objets de type ponctuel sont dans ce cas représentés par un simple point. Les objets linéaires (routes, fleuves, ) sont eux représentés par une succession de coordonnées x, y. Les objets polygonaux (territoire géographique, parcelle, ) sont, quant à eux, représentés par une succession de coordonnées délimitant une surface fermée. Le modèle vectoriel est particulièrement utilisé pour représenter des données discrètes. Un modèle raster est constitué d une matrice de points pouvant tous être différents les uns des autres. Il s adapte parfaitement à la représentation de données variables continues. Un SIG n est pas un système automatique de décision mais plutôt une série d outils pour interroger, analyser et cartographier des données [11] tout au long d un processus de décision. Les SIG permettent de lier entre elles toutes sortes d informations par le biais de la géographie, ils permettent un meilleur partage d information et une meilleure communication entre les différents services. Plus la communication se développe entre les individus et les départements, plus la redondance de l information se réduit, la productivité se développe, et l organisation en général s améliore [5]. La création de cartes et l analyse géographique ne sont pas des procédés nouveaux, mais les SIG procurent une plus grande vitesse et proposent des outils sans cesse innovants dans l analyse, la compréhension et la résolution des problèmes. L avènement des SIG a également permis un accès à l information à un public beaucoup plus large. L information géographique numérique est facile à partager et à exploiter. Elle devient une information essentielle dans de nombreuses organisations qui l utilisent comme cadre référence utilisable par tous. 4 Contribution à la mise en place d un SIG Du fait de la nature des activités de transaction des céréales, la notion de l espace est déterminante puisque le mouvement des céréales se fait d un endroit à un autre et évolue dans un environnement d informations. En effet, l état de la situation des flux des céréales est suivi actuellement par deux systèmes d information : un système classique développé et utilisant un environnement de Base de données Oracle avec des outils de développement VB et un nouveau système SIG exploitant la notion de couches d informations dont celle de base relative à la localisation géographique des Unités de Stockage de Céréales (USC). Afin d assurer une gestion efficiente des activités céréalières, l Office des Céréales (OC) exploite actuellement un système d information qui stocke, analyse et visualise à la fois des données spatiales et non spatiales. C est ainsi que nous avons étudié nos diverses applications dans cet environnement du SIG du fait de son aspect innovant et de la souplesse de sa communication. Rappelons tout d abord les grandes phases pour réussir la mise en place d un SIG présenté dans un ouvrage de Faiz S. [6] : Définition des besoins ; Élaboration du cahier des Schedae, 2006, prépublication n 47, (fascicule n 2, p ).

4 312 charges ; Choix du SIG ; Conception de la base de données géographiques et son installation ; Démarrage du projet. La phase d élaboration du cahier des charges conditionne en partie la réussite d un produit. En effet, la qualité du produit résulte d un compromis entre la demande, la fiabilité et le coût final. 4.1 Identification des entités à manipuler Après l identification des différentes entités à manipuler par le SIG, nous avons adopté une codification SIG pour les différents intervenants dans le système de stockage de céréales (centres de l OC, coopératives, privées, minotiers). Nous avons déterminé les objets constituant les entités à manipuler par le SIG. Nous en citons : centre, unité de stockage, cellule de stockage, matériel de manutention, portique de chargement et de déchargement, transporteur à chaîne, élévateur à godets, bascule, pendulaire, épurateur, trémie vrac wagons, trémie vrac camions, poste de transformation électrique. Pour l objet «Centre», nous avons identifié les propriétés : Code centre (identifiant), Code gouvernorat, Capacité, Type centre, Nombre unités de stockage, Nombre de cellules, Nom propriétaire, Pont bascule camion et tonnage correspondant, Pont bascule wagon et tonnage correspondant, Prix location par an en DNT, blé dur local, blé dur importé, blé tendre local, blé tendre importé, orge locale, orge importée, Stock général, Nombre de cadres techniques, Nombre de cadres administratifs. Pour l objet «Unité de stockage», nous avons identifié les propriétés : Code unité de stockage (identifiant), Code centre, Type unité de stockage, Nombre de cellules, blé dur local, blé dur importé, blé tendre local, blé tendre importé, orge locale, orge importée. Pour l objet «Cellule», nous avons identifié les propriétés : Code de la cellule (identifiant), Code unité de stockage, Type de cellule, Capacité de cellule, Moyen de contrôle de température, Produit ensilé, Quantité ensilée. Pour l objet «Matériel de manutention», nous avons identifié les propriétés : Code Matériel de manutention (identifiant), Code Centre, Nombre Élévateurs, Nombre Transporteurs, Nombre Bascules. 4.2 Base de données géographiques Dans cette application, nous avons exploité logiciel SIG : MapInfo. Ce logiciel met à notre disposition toute la puissance de la cartographie informatisée. Il permet d organiser les données textuelles et géographiques sous forme de tables. On peut représenter les données géographiques sous différentes formes (points, polygones, lignes, arcs, ellipse, ). Le logiciel MapInfo utilise la notion de couches qui permet d associer plusieurs vues séparées sur une même page (cartes, tableaux de données et graphiques) pour représenter un document de synthèse. Les données peuvent être acquises par : digitalisation, scannage, importation des données vectorielles (MIF/MID, DXF) et importation des données alphanumériques (Excel, dbase, ). Après localisation sur la carte de la Tunisie des différents intervenants dans le secteur de stockage de céréales en utilisant différents symboles, nous avons élaboré une base de données géographique pour la gestion des flux de céréales. Nous avons dressé une liste des données dans une table relative aux produits céréaliers entrants dans l USC. Nous en citons à titre d exemple : Code lot produit entrant, code provenance, produit (blé dur, blé tendre, orge, ), provenance produit, quantité produit, qualité produit, code cellule de stockage, date entrée, instant entrée. De même, nous avons élaboré une liste des données dans une table relative aux produits céréaliers sortants de l USC. Nous en citons à titre d exemple : Code lot du produit

5 313 sortant, produit (blé dur, blé tendre, orge, ), code destination, destination produit, quantité produit, qualité produit, code cellule de stockage, date de sortie, instant de sortie. 4.3 Résultats de l utilisation du SIG Nous avons utilisé le logiciel du SIG MapInfo pour saisir, manipuler et gérer les données relatives aux diverses entités de stockage de céréales, faire des interrogations et des analyses et enfin visualiser des cartes et des graphes. C est ainsi que nous avons pu produire avec le SIG d abord de l information, de la représentation (des cartes) et de la communication. Ensuite, des scénarios d évolution du territoire permettant de passer à «l aide à la décision». La figure 1 présente les différents symboles que nous avons utilisés pour représenter l infrastructure exploitée par l OC, ainsi que les autres opérateurs tels que les minoteries et les coopératives. D autres symboles sont aussi utilisés pour représenter le réseau routier et le réseau ferroviaire. Dans le cas de notre application, la répartition des diverses USC est effectuée sur tout le territoire. À l aide du SIG, nous avons visualisé des cartes. La carte est en effet un formidable outil de synthèse et de présentation de l information. La carte présentée sur la figure 2 illustre la localisation des diverses USC appartenant au gouvernorat de Nabeul situé au Nord du pays (6 Centres de stockage et 1 minoterie). À l aide des outils d interrogation et de puissantes solutions d analyses offertes par le SIG, nous pouvons poser diverses questions simples ou des questions intégrant une analyse. La figure 3 présente une sélection de divers centres et silos de l OC. Les données affichées sont relatives à la capacité en tonnes, le nombre des unités de stockage, le nombre des cellules de stockage, L exécution des requêtes nous permet aussi, à l aide de productions de graphes, de déterminer l évolution du stock journalier d une cellule de stockage (Figure 4). L exemple présenté illustre l évolution de la quantité ensilée en tonnes et durant une période dans une cellule de stockage du silo Bir el Kassaa. Fig. 1 :Symboles de l infrastructure de l OC. Fig. 2 : Visualisation de cartes par le SIG. Fig. 3 : Interrogation de diverses USC sélectionnées. Fig. 4 : Utilisation des graphes par le SIG. Schedae, 2006, prépublication n 47, (fascicule n 2, p ).

6 314 5 Conclusion L utilisation du SIG à l OC a permis, en plus de la production des cartes et des graphes, d exécuter des requêtes et analyses géographiques, d améliorer l organisation par une plus grande fédération de l information et de prendre plus rapidement les meilleures décisions. Notre contribution consiste à introduire le SIG comme un nouvel outil de gestion moderne et pertinent dans l environnement de l entreprise cible pour la gestion des flux de céréales. Il est donc nécessaire de structurer le Système d Information de l entreprise en intégrant le SIG avec ses diverses couches de gestion à l environnement conventionnel du Système d Information existant. 6 Références [1] Ben Youssef, Modélisation Orientée-Objet et Spacio-Temporelle dans un SIG, DEA, ENIT, [2] Berry J.K., Beyond mapping : concepts, algorithms and issues in GIS, GIS World, [3] Claramunt C., Thériault M., Managing time en GIS an Event-Oriented Approach, Springer-Verlag, p , [4] Centre National de Télédétection, Projet National Mobilisateur : Sécurité alimentaire, Rapport final, Tunis, Déc [5] Collet C., Hussy C., Les systèmes d information en géographie, Rapports et Recherches, Institut de Géographie, Fribourg, [6] Faiz S., Systèmes d Informations Géographiques : Information Qualité et Data Mining, Édition CLE, Tunis, [7] Lakhoua M.N., Jomaa S., Annabi M., Gestion des flux dans un silo de stockage des céréales, Revue Géomatique, Vol.28, N 5, Févr [8] Laurent R., Real Time Spatio-Temporal Databases, Transactions on Geographic Information Systems, Vol.5, p , [9] Lebdi F., Lamaddalena N., Modélisation Techniques Informatiques et SIG pour la gestion de l eau et des réseaux hydrauliques, Tunis, Mai [10] Servigne S., Kang M., SIG pour l environnement sonore urbain : de la représentation à la visualisation animée, Revue internationale de géomatique, Vol.10, p , [11] Tanzi T., Laurent R., Servigne S., Vers un système spatial temps réel d aide à la décision, Revue Internationale de Géomatique, Vol.8, p , 1998.

Une proposition d extension de GML pour un modèle générique d intégration de données spatio-temporelles hétérogènes

Une proposition d extension de GML pour un modèle générique d intégration de données spatio-temporelles hétérogènes 303 Schedae, 2007 Prépublication n 46 Fascicule n 2 Une proposition d extension de GML pour un modèle générique d intégration de données spatio-temporelles hétérogènes Samya Sagar, Mohamed Ben Ahmed Laboratoire

Plus en détail

Cours Systèmes d Information Géographique

Cours Systèmes d Information Géographique Cours Systèmes d Information Géographique Durée : 55 h Intervenants : Pr. Amadou Tahirou Diaw 1-3, Dr Gualbert S. Dorégo 2-3, Dr Alla Manga 3, Ing. Aminata Diokhané 4, Dr El hadji Balla Dièye 5-3, Dr Cheikh

Plus en détail

Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables

Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables A - Compétences générales et transversales liées à l exercice des métiers

Plus en détail

Glossaire. base de données géographiques Voir géodatabase (GDB).

Glossaire. base de données géographiques Voir géodatabase (GDB). Glossaire analyse Processus d identification d une question ou d un problème à résoudre, de modélisation de ce problème, de recherche des résultats de modélisation, d interprétation des résultats, d élaboration

Plus en détail

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES BASE DE DONNEES La plupart des entreprises possèdent des bases de données informatiques contenant des informations essentielles à leur fonctionnement. Ces informations concernent ses clients, ses produits,

Plus en détail

et les Systèmes Multidimensionnels

et les Systèmes Multidimensionnels Le Data Warehouse et les Systèmes Multidimensionnels 1 1. Définition d un Datawarehouse (DW) Le Datawarehouse est une collection de données orientées sujet, intégrées, non volatiles et historisées, organisées

Plus en détail

Ecole des Hautes Etudes Commerciales HEC Alger. par Amina GACEM. Module Informatique 1ière Année Master Sciences Commerciales

Ecole des Hautes Etudes Commerciales HEC Alger. par Amina GACEM. Module Informatique 1ière Année Master Sciences Commerciales Ecole des Hautes Etudes Commerciales HEC Alger Évolution des SGBDs par Amina GACEM Module Informatique 1ière Année Master Sciences Commerciales Evolution des SGBDs Pour toute remarque, question, commentaire

Plus en détail

Mise en place d'un serveur d'application SIG au Conseil général de Seine-et-Marne

Mise en place d'un serveur d'application SIG au Conseil général de Seine-et-Marne Mise en place d'un serveur d'application SIG au Conseil général de Seine-et-Marne Conférence francophone ESRI 2006 12 octobre Issy-les-Moulineaux Conseil général de Seine-et-Marne Direction Générale des

Plus en détail

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Christine TURCK 1 * et **, Christiane WEBER**, Dominique THOME*

Plus en détail

Présentation du module Base de données spatio-temporelles

Présentation du module Base de données spatio-temporelles Présentation du module Base de données spatio-temporelles S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Partie 1 : Notion de bases de données (12,5h ) Enjeux et principes

Plus en détail

LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES. drainage. Micro Drainage

LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES. drainage. Micro Drainage LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES drainage Micro Drainage QUELS SONT LES DOMAINES D APPLICATION DE XPSWMM? Gestion des eaux pluviales: Modélisation

Plus en détail

La directive INSPIRE en Wallonie: le géoportail et l infrastructure de diffusion des géodonnées en Région wallonne (InfraSIG(

La directive INSPIRE en Wallonie: le géoportail et l infrastructure de diffusion des géodonnées en Région wallonne (InfraSIG( La directive INSPIRE en Wallonie: le géoportail et l infrastructure de diffusion des géodonnées en Région wallonne (InfraSIG( InfraSIG) Jean-Pierre KINNAERT Directeur Département de la géomatique Service

Plus en détail

Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie. Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif.

Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie. Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif. Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif Claire-Charlotte Butez, Francesco Beretta To cite this version:

Plus en détail

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI Cours Base de données relationnelles 1 Plan 1. Notions de base 2. Modèle relationnel 3. SQL 2 Notions de base (1) Définition intuitive : une base de données est un ensemble d informations, (fichiers),

Plus en détail

Rappel sur les bases de données

Rappel sur les bases de données Rappel sur les bases de données 1) Généralités 1.1 Base de données et système de gestion de base de donnés: définitions Une base de données est un ensemble de données stockées de manière structurée permettant

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier?

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? CA ERwin Modeling fournit une vue centralisée des définitions de données clés afin de mieux comprendre

Plus en détail

La Geo-Business Intelligence selon GALIGEO avec 26/10/2005 1

La Geo-Business Intelligence selon GALIGEO avec 26/10/2005 1 La Geo-Business Intelligence selon GALIGEO avec ESRI 2005 session «Décisionnel» 26/10/2005 1 La Business Intelligence : Une Définition La Business intelligence permet l utilisation des données opérationnelles

Plus en détail

Le Géo Décisionnel Journée SIG Aérien Business Case. Jean-Régis de MONNERON jdn@galigeo.com

Le Géo Décisionnel Journée SIG Aérien Business Case. Jean-Régis de MONNERON jdn@galigeo.com Le Géo Décisionnel Journée SIG Aérien Business Case 07 mars 2011 Jean-Régis de MONNERON jdn@galigeo.com www.galigeo.com Agenda NDA AGE Société La Géo Business Intelligence Plateforme de services Architecture

Plus en détail

CARTOGRAPHIE EN LIGNE ET GÉNÉRALISATION

CARTOGRAPHIE EN LIGNE ET GÉNÉRALISATION CARTOGRAPHIE EN LIGNE ET GÉNÉRALISATION par Julien Gaffuri JRC IES SDI unit Via Enrico Fermi, 21027 Ispra, Italie Julien.Gaffuri@gmail.com Les cartes en ligne pourraient être améliorées par l utilisation

Plus en détail

Les Géodatabases en 9.2

Les Géodatabases en 9.2 Les Géodatabases en 9.2 Session Technique Géodatabase 9.2 Versailles SIG 2007 Nouveautés dans les Géodatabases Géodatabase adaptée À la taille de l entreprise À l architecture déployée Aux processus de

Plus en détail

Gestion des données temporelles au SITG

Gestion des données temporelles au SITG Rapport de Projet Pluridisciplinaire 2ème année du Cycle des Ingénieurs diplômés de l ENSG Gestion des données temporelles au SITG Claire MEDICI le 12 septembre 2011 Non confidentiel Confidentiel IGN Confidentiel

Plus en détail

Détection des symptômes dans les SFPM par suivi des indicateurs de performance : approche qualité-flux

Détection des symptômes dans les SFPM par suivi des indicateurs de performance : approche qualité-flux 257 Schedae, 2007 Prépublication n 37 Fascicule n 2 Détection des symptômes dans les SFPM par suivi des indicateurs de performance : approche qualité-flux Achraf Jabeur Telmoudi SEPE, École Supérieure

Plus en détail

Prise en main du logiciel de SIG MapInfo

Prise en main du logiciel de SIG MapInfo Prise en main du logiciel de SIG MapInfo Myriam Vendé-Leclerc 01/08/2008 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 Données fournies pour le TP... 4 I- Structure des données sous Mapinfo... 5 II- Ouvrir une table... 6 III-

Plus en détail

ArcGIS Desktop Les nouveautés de la version 10. Gaëtan LAVENU

ArcGIS Desktop Les nouveautés de la version 10. Gaëtan LAVENU ArcGIS Desktop Les nouveautés de la version 10 Gaëtan LAVENU La plateforme ArcGIS 10 Cloud Mobile Web Visualiser Créer Collaborer Découvrir Gérer Analyser Entreprise Locale Bureautique Les nouveautés d

Plus en détail

Les bases de données Page 1 / 8

Les bases de données Page 1 / 8 Les bases de données Page 1 / 8 Sommaire 1 Définitions... 1 2 Historique... 2 2.1 L'organisation en fichier... 2 2.2 L'apparition des SGBD... 2 2.3 Les SGBD relationnels... 3 2.4 Les bases de données objet...

Plus en détail

BASES DE DONNÉES. CNAM Centre associé de Clermont-Ferrand Cycle A Année 1997-98. J. Darmont I. INTRODUCTION II. LES SYSTÈMES HIÉRARCHIQUES

BASES DE DONNÉES. CNAM Centre associé de Clermont-Ferrand Cycle A Année 1997-98. J. Darmont I. INTRODUCTION II. LES SYSTÈMES HIÉRARCHIQUES BASES DE DONNÉES CNAM Centre associé de Clermont-Ferrand Cycle A Année 1997-98 J. Darmont I. INTRODUCTION II. LES SYSTÈMES HIÉRARCHIQUES III. LES SYSTÈMES RÉSEAU IV. LES SYSTÈMES RELATIONNELS V. LE LANGAGE

Plus en détail

Modélisation de la demande de transport

Modélisation de la demande de transport Modélisation de la demande de transport Logiciels pour la modélisation déplacements-trafic Fabien Leurent ENPC / LVMT Les Systèmes d Information Géographique Les boîtes à outils de planification Logiciels

Plus en détail

PRODIGE V3. Manuel utilisateurs. Consultation des métadonnées

PRODIGE V3. Manuel utilisateurs. Consultation des métadonnées PRODIGE V3 Manuel utilisateurs Consultation des métadonnées Pour plus d'information sur le dispositif : à remplir par chaque site éventuellement 2 PRODIGE V3 : Consultation des métadonnées SOMMAIRE 1.

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. «MED LINK PORTS» : le port de Marseille Fos et 8 plateformes multimodales concluent un partenariat de promotion

COMMUNIQUE DE PRESSE. «MED LINK PORTS» : le port de Marseille Fos et 8 plateformes multimodales concluent un partenariat de promotion Avec le soutien de COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le mercredi 3 décembre 2008 «MED LINK PORTS» : le port de Marseille Fos et 8 plateformes multimodales concluent un partenariat de promotion Dans le cadre

Plus en détail

Intégration du référentiel hydrographique Bd Carthage dans le Système d Information de l agence de l eau Adour Garonne

Intégration du référentiel hydrographique Bd Carthage dans le Système d Information de l agence de l eau Adour Garonne Intégration du référentiel hydrographique Bd Carthage dans le Système d Information de l agence de l eau Adour Garonne point de vue sur l importance attributaire d un référentiel 1 Plan de la présentation

Plus en détail

L a d é m a r c h e e t l e s o u t i l s p r o p o s é s

L a d é m a r c h e e t l e s o u t i l s p r o p o s é s Guide méthodologique pour la construction d un bilan quantitatif et qualitatif des contrats de territoire. L a d é m a r c h e e t l e s o u t i l s p r o p o s é s Il est proposé de bâtir le bilan avec

Plus en détail

GEOCONCEPT. Les données font leur révolution! Production et rendu cartographiques : du cloud computing au SaaS

GEOCONCEPT. Les données font leur révolution! Production et rendu cartographiques : du cloud computing au SaaS GEOCONCEPT Les données font leur révolution! Production et rendu cartographiques : du cloud computing au SaaS par Pascal Guislain R&D Consultant pascal.guislain@geoconcept.com Albert Da Silva Pires Responsable

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

ArcGIS. for Server. Sénégal. Comprendre notre monde

ArcGIS. for Server. Sénégal. Comprendre notre monde ArcGIS for Server Sénégal Comprendre notre monde ArcGIS for Server Créer, distribuer et gérer des services SIG Vous pouvez utiliser ArcGIS for Server pour créer des services à partir de vos données cartographiques

Plus en détail

CESI Bases de données

CESI Bases de données CESI Bases de données Introduction septembre 2006 Bertrand LIAUDET EPF - BASE DE DONNÉES - septembre 2005 - page 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE 1. Objectifs généraux L objectif de ce document est de faire comprendre

Plus en détail

Dr YAO Kouassi Patrick www.yaopatrick.e-monsite.com

Dr YAO Kouassi Patrick www.yaopatrick.e-monsite.com Notion de Bases de données et Gestion de données biologiques Dr YAO Kouassi Patrick www.yaopatrick.e-monsite.com Notion de base de données Une base de données est une collection de données interdépendantes

Plus en détail

ÉVALUATION DES PRODUITS COMMERCIAUX OFFRANT DES CAPACITÉS

ÉVALUATION DES PRODUITS COMMERCIAUX OFFRANT DES CAPACITÉS pr ÉVALUATION DES PRODUITS COMMERCIAUX OFFRANT DES CAPACITÉS COMBINÉES D ANALYSE MULTIDIMENSIONNELLE ET DE CARTOGRAPHIE. Préparé par Marie-Josée Proulx, M.Sc. Sonia Rivest, M.Sc., chargées de recherche

Plus en détail

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer, sécuriser et réutiliser vos connaissances techniques et scientifiques TEEXMA est le premier outil collaboratif

Plus en détail

INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES

INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et

Plus en détail

Journée SITG, Genève 15 octobre 2013. Nicolas Lachance-Bernard M.ATDR Doctorant, Laboratoire de systèmes d information géographique

Journée SITG, Genève 15 octobre 2013. Nicolas Lachance-Bernard M.ATDR Doctorant, Laboratoire de systèmes d information géographique Monitorint spatio-temporel intégré de la mobilité urbaine Monitoring spatio-temporel de l ADN urbain Une réponse aux défis, problèmes, enjeux et risques des milieux urbains Nicolas Lachance-Bernard M.ATDR

Plus en détail

ArcGIS. for Server. Comprendre notre monde

ArcGIS. for Server. Comprendre notre monde ArcGIS for Server Comprendre notre monde ArcGIS for Server Créer, distribuer et gérer des services SIG Vous pouvez utiliser ArcGIS for Server pour créer des services à partir de vos données cartographiques

Plus en détail

Innovations Majeures de la Version 4

Innovations Majeures de la Version 4 Innovations Majeures de la Version 4 Un nouvel environnement SIG avec de puissants outils graphiques. De nouveaux moteurs hydrologiques et hydrauliques plus sûrs et plus performants. De nouveaux modes

Plus en détail

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR LAUSANNE 2012 Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR 2012, nouveaux modèles altimétriques 1 Affaire 94022 /

Plus en détail

SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie. Photo : UNIDO. Appel à candidatures

SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie. Photo : UNIDO. Appel à candidatures SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie Photo : UNIDO Appel à candidatures Tu es un éco-entrepreneur? Tu as une idée de création d entreprise verte en tête? d Entrepreneurs Verts

Plus en détail

Business Intelligence

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365 Téléchargement www.editions-eni.fr.fr Jean-Pierre GIRARDOT Table des matières 1 Avant-propos A. À qui s adresse ce livre?..................................................

Plus en détail

Manuel d utilisation de la base de données nationale sur la situation de l enfance en Tunisie CHILDINFO 6.0

Manuel d utilisation de la base de données nationale sur la situation de l enfance en Tunisie CHILDINFO 6.0 2010 Manuel d utilisation de la base de données nationale sur la situation de l enfance en Tunisie CHILDINFO 6.0 Observatoire d Information, de Formation, de Documentation et d Etudes pour la Protection

Plus en détail

Cahier des Clauses techniquesparticulières

Cahier des Clauses techniquesparticulières ARCHES PUBLICS MAIRIE DE BASTIA Avenue Pierre Guidicelli 20410 BASTIA CEDEX MARCHE D ETUDES A MAITRISE D OUVRAGE EN VUE DE L ORIENTATION ET DU DEVELOPPEMENT DU SYTEME D INFORMATION GEOGRAPHIQUE SERVICE

Plus en détail

4.2 Unités d enseignement du M1

4.2 Unités d enseignement du M1 88 CHAPITRE 4. DESCRIPTION DES UNITÉS D ENSEIGNEMENT 4.2 Unités d enseignement du M1 Tous les cours sont de 6 ECTS. Modélisation, optimisation et complexité des algorithmes (code RCP106) Objectif : Présenter

Plus en détail

Le Parc naturel régional des SIG. Restructuration d un SIG et diffusion des données dans le cadre de la directive Inspire

Le Parc naturel régional des SIG. Restructuration d un SIG et diffusion des données dans le cadre de la directive Inspire SIG Restructuration d un SIG et diffusion des données dans le cadre de la directive Inspire Comment utiliser la directive Inspire à l échelle d un SIG historique pour en assurer la refonte? Claire Devaud

Plus en détail

Cahier méthodologique sur la mise en œuvre d un SIG

Cahier méthodologique sur la mise en œuvre d un SIG Cahier méthodologique sur la mise en œuvre d un SIG en partenariat avec Cahier méthodologique sur la mise en œuvre d un SIG IAAT 2003 0 Cahier méthodologique sur la mise en œuvre d un SIG IAAT 2003 1 Introduction

Plus en détail

Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère

Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère 1 Un partenariat de 3 ans entre la Préfecture de l Isère et Schneider-Electric Instrumenter le site Innovation Créer une situation de référence Business Partenaires

Plus en détail

Le Collège de France crée une chaire pérenne d Informatique, Algorithmes, machines et langages, et nomme le Pr Gérard BERRY titulaire

Le Collège de France crée une chaire pérenne d Informatique, Algorithmes, machines et langages, et nomme le Pr Gérard BERRY titulaire Communiquédepresse Mars2013 LeCollègedeFrancecréeunechairepérenned Informatique, Algorithmes,machinesetlangages, etnommeleprgérardberrytitulaire Leçoninauguralele28mars2013 2009avait marquéunpas importantdans

Plus en détail

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION DES NOMBRES par Jean-Luc BREGEON professeur formateur à l IUFM d Auvergne LE PROBLÈME DE LA REPRÉSENTATION DES NOMBRES On ne conçoit pas un premier enseignement

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données POLYTECH Université d Aix-Marseille odile.papini@univ-amu.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bd.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu une

Plus en détail

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univmed.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bdmat.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu

Plus en détail

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ Le web developer participe aux activités concernant la conception, la réalisation, la mise à jour, la maintenance et l évolution d applications internet/intranet statiques et

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Utilisation du logigramme d activité dans un projet informatique, pour simuler les compétences futures, et évaluer la charge de travail. WWW.ANACT.FR OUTIL DE SIMULATION

Plus en détail

Esri Location Analytics pour. la Banque. Etude de cas

Esri Location Analytics pour. la Banque. Etude de cas Esri Location Analytics pour la Banque Etude de cas Améliorer la performance de la banque grâce à Esri Location Analytics Ce cas pratique détaille l intérêt de l usage de la location analytics (l analyse

Plus en détail

El Majdoubi El Idrissi Siham (a), Cherkaoui-Omari Mohamed b), Ouled Berrouigel Rabii (c)

El Majdoubi El Idrissi Siham (a), Cherkaoui-Omari Mohamed b), Ouled Berrouigel Rabii (c) DEVELOPPEMENT D UNE INTERFACE POUR LA GESTION DES DONNEES MULTI SOURCES ET SA MISE EN PLACE SUR L OUTIL SIG VULCAN 3D POUR LA MODELISATION GEOLOGIQUE ET LA PLANIFICATION MINIERE El Majdoubi El Idrissi

Plus en détail

Bases de Données. Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre

Bases de Données. Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre Bases de Données Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre Synthèse : conception de BD langage de modélisation famille de SGBD SGBD Analyse du

Plus en détail

> REnDRE LE BRuIt visible

> REnDRE LE BRuIt visible > REnDRE LE BRuIt visible > sonbase La Base de données SIG pour la Suisse Déterminer et analyser la pollution sonore pour l ensemble de la Suisse 02 > sonbase La base de données SIG pour la Suisse La base

Plus en détail

Logiciel ArpentGIS-PC Guide de l utilisateur

Logiciel ArpentGIS-PC Guide de l utilisateur D3E Electronique Logiciel ArpentGIS-PC Guide de l utilisateur D3E Electronique SA 2003-2008 D3E ELECTRONIQUE Parc du Grand Troyes 3 Rond-point Winston Churchill 10302 SAINTESAVINE Cedex Email : support@arpentgis.com

Plus en détail

Système d Information Géographique (SIG) : quels apports dans les métiers de l assurance?

Système d Information Géographique (SIG) : quels apports dans les métiers de l assurance? Système d Information Géographique (SIG) : quels apports dans les métiers de l assurance? 20 mars 2012 Agenda Présentation Esri A quels enjeux du secteur Assurance un SIG peut-il répondre? Qu est-ce qu

Plus en détail

UNIVERSITE D'ORLEANS ISSOUDUN CHATEAUROUX

UNIVERSITE D'ORLEANS ISSOUDUN CHATEAUROUX UNIVERSITE D'ORLEANS ISSOUDUN CHATEAUROUX PLAN

Plus en détail

IT203 : Systèmes de gestion de bases de données. A. Zemmari zemmari@labri.fr

IT203 : Systèmes de gestion de bases de données. A. Zemmari zemmari@labri.fr IT203 : Systèmes de gestion de bases de données A. Zemmari zemmari@labri.fr 1 Informations pratiques Intervenants : Cours : (A. Zemmari zemmari@labri.fr) TDs, TPs : S. Lombardy et A. Zemmari Organisation

Plus en détail

Cartes de bruit stratégiques

Cartes de bruit stratégiques Département de la Sarthe Cartes de bruit stratégiques Grandes infrastructures de transports Réseau autoroutier COFIROUTE Résumé non technique Article R 572-5 du code de l environnement Vu pour être annexé

Plus en détail

ETUDE ET IMPLÉMENTATION D UNE CACHE L2 POUR MOBICENTS JSLEE

ETUDE ET IMPLÉMENTATION D UNE CACHE L2 POUR MOBICENTS JSLEE Mémoires 2010-2011 www.euranova.eu MÉMOIRES ETUDE ET IMPLÉMENTATION D UNE CACHE L2 POUR MOBICENTS JSLEE Contexte : Aujourd hui la plupart des serveurs d application JEE utilise des niveaux de cache L1

Plus en détail

Esri LOCATION ANALYTICS

Esri LOCATION ANALYTICS Esri LOCATION ANALYTICS Le «où» qui fait la différence De meilleurs résultats avec Esri Location Analytics. Comment canaliser les flux de données et comment en tirer la valeur ajoutée la plus élevée? À

Plus en détail

LOGICIELS ET ORGANISATION POUR GERER LES DONNEES ET L INFORMATION GEOGRAPHIQUE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION

LOGICIELS ET ORGANISATION POUR GERER LES DONNEES ET L INFORMATION GEOGRAPHIQUE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION LOGICIELS ET ORGANISATION POUR GERER LES DONNEES ET L INFORMATION GEOGRAPHIQUE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION Pascal Bertolini, Alberto Rica EDENOR Azopardo 1025-1107 BUENOS AIRES (ARGENTINE) Tél : 54 1 43

Plus en détail

THOT - Extraction de données et de schémas d un SGBD

THOT - Extraction de données et de schémas d un SGBD THOT - Extraction de données et de schémas d un SGBD Pierre-Jean DOUSSET (France), Benoît ALBAREIL (France) pj@miningdb.com, benoit@miningdb.com Mots clefs : Fouille d information, base de données, système

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

Application SIG : élaboration d une carte de bathymétrie de la Méditerranée marocaine et de la lagune de Nador Par :

Application SIG : élaboration d une carte de bathymétrie de la Méditerranée marocaine et de la lagune de Nador Par : Application SIG : élaboration d une carte de bathymétrie de la Méditerranée marocaine et de la lagune de Nador Par : Rachida HOUSSA & Benyounes ABDELLAOUI Avril 2002 La présente étude a été menée au Centre

Plus en détail

Cours 6. Sécurisation d un SGBD. DBA - M1ASR - Université Evry 1

Cours 6. Sécurisation d un SGBD. DBA - M1ASR - Université Evry 1 Cours 6 Sécurisation d un SGBD DBA - M1ASR - Université Evry 1 Sécurisation? Recette d une application Vérification des fonctionnalités Vérification de l impact sur le SI existant Gestion du changement

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

Intégration ESRI - SAP Geo-Enablement de l ERP SAP Exemple : GEO.e. Christophe Lapierre Enrique Yaptenco Professional Services - ESRI Suisse

Intégration ESRI - SAP Geo-Enablement de l ERP SAP Exemple : GEO.e. Christophe Lapierre Enrique Yaptenco Professional Services - ESRI Suisse Intégration ESRI - SAP Geo-Enablement de l ERP SAP Exemple : GEO.e Christophe Lapierre Enrique Yaptenco Professional Services - ESRI Suisse 2010 ESRI Suisse SA Agenda + Introduction et présentation + L

Plus en détail

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn Circulaire aux Banques Intermédiaires Agréés du 3 mars 2008 Objet : Exercice de l activité de change manuel Article 1 er : Les banques intermédiaires agréés peuvent, conformément à la législation en vigueur,

Plus en détail

1 La visualisation des logs au CNES

1 La visualisation des logs au CNES 1 La visualisation des logs au CNES 1.1 Historique Depuis près de 2 ans maintenant, le CNES a mis en place une «cellule d analyse de logs». Son rôle est multiple : Cette cellule est chargée d analyser

Plus en détail

LES LOGICIELS OPEN SOURCE DANS LA GEOMATIQUE

LES LOGICIELS OPEN SOURCE DANS LA GEOMATIQUE LES LOGICIELS OPEN SOURCE DANS LA GEOMATIQUE PREAMBULE La fiche n 77 élaborée en 2004 intitulée «Le logiciel «libre» et les systèmes d information géographique» constitue un pré requis à la lecture de

Plus en détail

OCHA-IMU Immeuble Losonia 10 e étage Gombe - Kinshasa

OCHA-IMU Immeuble Losonia 10 e étage Gombe - Kinshasa OCHA-IMU Immeuble Losonia 10 e étage Gombe - Kinshasa GIS Unit Gilles Martin- GIS Coordinator Objet : Compte rendu du 17 ème meeting du «RDC GIS Working Group» Sous groupe Réseaux de communication French

Plus en détail

Etat de l art des systèmes d information géographique. Hervé Brunel. 3 avril 2005

Etat de l art des systèmes d information géographique. Hervé Brunel. 3 avril 2005 Etat de l art des systèmes d information géographique Hervé Brunel 3 avril 2005 Cette étude a été réalisée dans le cadre de l examen probatoire au mémoire d ingénieur, spécialité systèmes d information.

Plus en détail

Manuel de validation Fascicule v4.25 : Thermique transitoire des structures volumiques

Manuel de validation Fascicule v4.25 : Thermique transitoire des structures volumiques Titre : TTLV100 - Choc thermique dans un tuyau avec condit[...] Date : 02/03/2010 Page : 1/10 Manuel de Validation Fascicule V4.25 : Thermique transitoire des structures volumiques Document : V4.25.100

Plus en détail

LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN

LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN Les contenues de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et ne peuvent en aucun cas

Plus en détail

Sujet 1 : Diagnostique du Syndrome de l apnée du sommeil par des techniques d analyse discriminante.

Sujet 1 : Diagnostique du Syndrome de l apnée du sommeil par des techniques d analyse discriminante. Sujet 1 : Diagnostique du Syndrome de l apnée du sommeil par des techniques d analyse discriminante. Objectifs et formulation du sujet Le syndrome de l apnée du sommeil (SAS) est un problème de santé publique

Plus en détail

Gestionnaire de champs PRO

Gestionnaire de champs PRO Logiciel de gestion des cultures et des champs Guide de représentation cartographique Field Manager PRO 360 Gestionnaire de champs PRO 360 Guide de représentation cartographique de Gestionnaire de champs

Plus en détail

L utilisation des systèmes d information géographiques dans les Instituts/Bureaux nationaux de statistique africains

L utilisation des systèmes d information géographiques dans les Instituts/Bureaux nationaux de statistique africains L utilisation des systèmes d information géographiques dans les Instituts/Bureaux nationaux de statistique africains Par Dimitri Sanga 1 et Bakary Dosso 2 Résumé: L objectif de cette étude est de promouvoir

Plus en détail

Fiches d aide à MapInfo

Fiches d aide à MapInfo Fiches d aide à MapInfo Versions 6 à 8 Utilisation des fiches La protection du document en PDF a pour seul but d avoir un retour en cas d erreurs dans le document. N hésitez pas à me contacter pour toute

Plus en détail

Introduction au datamining

Introduction au datamining Introduction au datamining Patrick Naïm janvier 2005 Définition Définition Historique Mot utilisé au départ par les statisticiens Le mot indiquait une utilisation intensive des données conduisant à des

Plus en détail

Observatoires du Bruit. Import des données du Classement sonore : Utilisation de l'outil VSMAP

Observatoires du Bruit. Import des données du Classement sonore : Utilisation de l'outil VSMAP Observatoires du Bruit Import des données du Classement sonore : Utilisation de l'outil VSMAP SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1. INTÉRÊT DE L'UTILISATION DE L'OUTIL VSMAP POUR LA MISE EN FORME DES DONNÉES DE CLASSEMENT

Plus en détail

Gestion de projet d une base de données cartographiques

Gestion de projet d une base de données cartographiques RapportdeStage ServiceClientsAcxiomFrance Gestiondeprojetd unebasededonnées cartographiques PRESENTEETSOUTENUPAR EvelyneBALLOU AnnéeUniversitaire2005-2006 SOUSLADIRECTIONDE ChristopheLeBOUILLE (Maître

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

Démonstrateur libre Application des données Open Street Map à l analyse géographique de réseaux de voirie et Transports Collectifs

Démonstrateur libre Application des données Open Street Map à l analyse géographique de réseaux de voirie et Transports Collectifs Démonstrateur libre Application des données Open Street Map à l analyse géographique de réseaux de voirie et Transports Collectifs Manuel d Utilisation et Documentation version du 27/11/09 MOBIGiS / CETE

Plus en détail

Génie logiciel avec UML. Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique

Génie logiciel avec UML. Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique Génie logiciel avec UML Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique Claude Boutet Session hiver 2008 Modélisation de systèmes Table des matières TABLE DES

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Utilisation du logigramme d activité dans un projet informatique WWW.ANACT.FR OUTILS DE SIMULATION : Logigramme d activité Utilisation du logigramme d activité dans

Plus en détail

Système d information pour la gestion d un réseau d Université

Système d information pour la gestion d un réseau d Université Système d information pour la gestion d un réseau d Université Ibticem BEN SAID, ibticem.ben-said@u-bourgogne.fr Sophie BOURGERET, sbourgeret@u-bourgogne.fr Jean-Yves COLLIER, jean-yves.collier@u-bourgogne.fr

Plus en détail

EXCEL & XLCubed 10 raisons d en faire l assise de votre Managed Self-Service BI

EXCEL & XLCubed 10 raisons d en faire l assise de votre Managed Self-Service BI EXCEL & XLCubed 10 raisons d en faire l assise de votre Managed Self-Service BI Préambule Excel au centre de la solution Si vous manipulez des rapports et tableaux de bord en somme des données - vous connaissez

Plus en détail

Le contrôle et la certification en agriculture biologique

Le contrôle et la certification en agriculture biologique Version Tunisie 1 ère édition 2006 AGRICULTURE BIOLOGIQUE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture et des ressources hydrauliques Direction Générale de la Production Agricole TCP/TUN/2903 Le contrôle

Plus en détail

7. Recherche des essais

7. Recherche des essais 7. Recherche des essais Le chapitre précédent a insisté sur la nécessité de réaliser une recherche des essais aussi exhaustive que possible. Seule la conjonction de tous les moyens disponibles peut laisser

Plus en détail

Masses de données. 1. Introduction 2. Problématiques 3. Socle de formation (non présenté) 4. Liens avec Formation INSA

Masses de données. 1. Introduction 2. Problématiques 3. Socle de formation (non présenté) 4. Liens avec Formation INSA Masses de données 1. Introduction 2. Problématiques 3. Socle de formation (non présenté) 4. Liens avec Formation INSA Rédacteurs : Mjo Huguet / N. Jozefowiez 1. Introduction : Besoins Informations et Aide

Plus en détail