Manque de reconnaissance. Manque de contrôle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Manque de reconnaissance. Manque de contrôle"

Transcription

1 CONTRE-VALEURS 7 octobre 2014 Les contre-valeurs représentent ce que l on cherche à fuir. Elles nous motivent négativement en ce sens où elles incarnent des situations que nous évitons ou que nous cherchons à éviter à tout prix. Elles représentent un refus de vivre certaines situations. Bonheur/réussite Colère Conflit Conformisme Culpabilité Dépression Échec Ennui Frustration Injustice Insécurité affective Insécurité matérielle Inutilité Le malsain Manque de confiance Manque de contrôle Manque de reconnaissance Manque de respect Médiocrité Rejet/exclusion Routine Rupture Solitude Souffrance Stress Trahison Adaptation du livre: Je suis comme je suis, Isabelle Nazare-Aga, les éditions de l homme, 2008

2 Reconnaitre la peur et tenter d en minimiser l impact : Souffrir d un conflit intérieur de façon consciente porte moins à conséquence qu en souffrir de façon inconsciente. Les tensions intérieures que nous portons en toute connaissance de cause n ont pas l effet dévastateur de celles que nous abritons sans le savoir. La peur peut se manifester de plusieurs façons selon les individus. Les émotions telles que l anxiété, l angoisse, le sentiment d isolement, l agressivité, le stress négatif sont souvent l expression cachée de la peur. La procrastination, la tristesse et l insomnie peuvent en être une conséquence ou le résultat d une action posée sous l influence de la peur. Elle peut se manifester par le doute de soi, d une solution, d une personne, ou lorsque la confiance est ébranlée pour quoi que ce soit. Lorsqu on vit de la tristesse il s agit peut être d un signe de peur également ou encore lorsqu on sent une pression sur soi. 1. Prenez la liste des contre-valeurs et cochez les 5 plus importantes pour vous; 2. Retirez en 2 de la liste; 3. Mettez les 3 qui restent dans l ordre de la plus importante à la moins importante; 2

3 Si vous vous trouvez dans une situation donnée et que vous avez une manifestation possible de la peur, exercez-vous en écrivant les réponses à ces questions : 1. Reconnaitre la peur, posez-vous cette question : Est-ce que j ai peur? 2. Si on croit que oui, identifiez la source de votre peur : Qu est-ce qui fait que j ai peur? De quoi ai-je peur? 3. Minimisez l impact de vos peurs en répondant aux questions suivantes : Quelles sont les conséquences d agir malgré ma peur? Pensez à ces conséquences et demandez-vous : Quelle serait la pire chose qui pourrait arriver? Répétez l exercice jusqu à ce que vous ayez identifié la source de votre peur. Quelle sont les conséquences de ne pas agir? Pensez à ces conséquences et demandez-vous : Quelle serait la pire chose qui pourrait arriver? Répétez l exercice jusqu à ce que vous ayez identifié la source de votre peur. 3

4 Définitions des contre-valeurs : Bonheur/réussite : Vous refusez involontairement ou inconsciemment le bonheur durable, le sentiment de bienêtre vous angoisse, vous êtes doué pour saboter vos moments heureux ou vos chances de réussir, le bonheur/la réussite des autres vous dérange. Colère : Vous ne supportez pas la colère, vous vous sentez menacé lorsque l autre exprime sa colère, vous êtes incapable de répondre immédiatement à quelqu un qui s exprime avec vivacité, ça ne se voit pas quand vous-même êtes en colère, vous ne savez pas très bien identifier la colère en vous, vous avez de la difficulté à exprimer une critique. Conflit : La simple idée d avoir un conflit vous fige, vous fuyez systématiquement le conflit, vous ne haussez jamais le ton, vous avez peur de faire preuve de fermeté, vous avez du mal à exprimer un refus, vous redoutez inconsciemment qu on vous désapprouve ou qu on ne vous estime plus. Conformisme : Vous n obéissez pas à la pression sociale, vous ne faites pas grand-chose comme tout le monde, vous êtes en rébellion contre l ordre établi selon vos propres convictions, vous n affichez aucun signe de prestige, vous êtes irrité par le manque d esprit critique des autres, vous aimez les gens et votre intention n est pas de choquer mais bien de prendre les libertés qui vous correspondent. Culpabilité : Vous vous sentez rarement coupable même si vous pouvez vous sentir responsable, vous faites le maximum pour ne pas mal faire ou faire du mal, lorsque vous formulez une critique, elle est toujours constructive. Dépression : Vous cherchez toujours à éviter la tristesse, vous n avez jamais les blues, vous vous éloignez des gens dépressifs, vous ne comprenez pas les gens qui se laisse aller à la déprime, vous êtes irrité par l apathie, vous allez toujours bien, même quand ce n est pas le cas. Échec : Vous travaillez beaucoup, vous faites en priorité ce que vous êtes certain de réussir, vous vous remettez difficilement des échecs, vous redoutez le regard des autres dans le cas où vous échoueriez, vous exagérez les conséquences d un échec (souvent seul avec vousmême), il vous arrive de prendre un temps fou à faire des taches secondaires, vous êtes un perfectionniste. Ennui : Vous fuyez les situations ou vous pourriez vous ennuyer, vous anticiper même de vous ennuyer, vous partez lorsque vous percevez qu il y a une possibilité de vous ennuyer quelque part. Frustration : Vous ne supportez pas les situations frustrantes, vous avez toujours un plan B et même C lorsque vous avez un projet, vous vous attendez souvent à ce que vos demandes ou vos désirs ne soient pas réalisés, vous vous débrouillez pour ne pas être déçu. 4

5 Injustice : L injustice qui sévit dans le monde vous affecte, vous ne faites rien d injuste, vous fuyez les situations qui pourraient comporter des injustices, l injustice vous rend malade mais vous ne posez pas nécessairement d action concrète pour contrer cela, vous éprouvez de l admiration pour ceux qui posent des actions contre l injustice. Insécurité affective : Vous avez besoin des autres autour de vous, vous ne craignez pas la solitude nécessairement et vous êtes assez autonome dans vos décisions, vous n êtes pas étouffant avec votre conjoint même si vous tendez à exiger d eux, vous ne cherchez pas nécessairement un autre conjoint en cas de rupture mais il s agit là d une inquiétude pour vous. Insécurité matérielle : Vous avez une inquiétude de manquer d argent pour vivre confortablement, vous assurez vos arrières pour ne pas ressentir cette inquiétude, vous économisez, vous savez prendre des risques mais calculés, vous pouvez effectuer des changements qui déstabiliserait temporairement votre situation matérielle. Inutilité : Vous détestez vous sentir inutile, vous êtes serviable et attentif aux besoins des autres, vous êtes actif, vous savez vous rendre utile sans être intrusif, vous savez ce qui est utile de faire, vous vous mettez facilement à la place des autres. Le malsain : Vous avez horreur des gens qui ont des intentions malsaines, perverses qui consiste à se délecter de la provocation, de l utilisation d autrui à des fins égoïstes, vous êtes éthique et rigoureux, vous ne vous laissez pas humilier ou insulter d une quelconque façon, vous ne vous détruisez pas. Manque de confiance : Vous avez un besoin viscéral de faire confiance, elle est au cœur de toutes vos entreprises, votre premier réflexe est la méfiance, vous avez une tendance naturelle à ne pas faire confiance. Manque de contrôle : Vous vous informez beaucoup pour ne pas vous faire avoir, vous tenez les comptes justes en couple ou en affaire, vous êtes capable de déléguer mais vous vous assurez que la personne soit compétente, vous êtes attentif aux détails, vous êtes organisé et n aimez pas les surprises. Manque de reconnaissance : Vous êtes sensibles aux compliments et aux remerciements, vous êtes capable d un moment à l autre d exploser de colère par frustration, sans le réaliser vous attendez les marques de gratitudes ou de reconnaissance, vous avez besoin d être cautionné par les autres, votre propre jugement ne suffit pas. Manque de respect : Vous ne supportez pas que l on vous manque de respect, vous n appréciez pas que les gens privilégient leurs besoins à votre détriment, vous pouvez devenir agressif si on vous manque de respect et vous ne pardonnez pas ce manque de respect. 5

6 Médiocrité : Vous fuyez ce qui ne s élève pas au-dessus de la moyenne, vous avez et appréciez un très haut standard et exigences, vous aimez la beauté, vous recherchez le raffinement et la qualité, vous sélectionnez minutieusement votre entourage. Rejet/exclusion : Vous ne supportez pas d être rejeté ou exclu, vous faites donc tout pour être accepté. Vous ne critiquez personne ouvertement, si vous êtes fâché, vous ne le faites pas savoir, vous n osez pas exprimer spontanément vos refus et vos préférences. Routine : Un jour ne doit pas ressembler à l autre, la routine crée un sentiment d ennui, vous aimez avoir l impression d avoir plusieurs possibilités, vous êtes toujours engagés dans toutes sortes d activités. Rupture : Tous les départs vous angoissent, ils vous rendent triste, chaque conflit direct réveille en vous la crainte d une rupture définitive, vous pouvez conserver des relations toxiques pour éviter d y mettre fin, vous avez du mal à changer d habitudes ou de manière de vivre, s il vous arrive de tromper votre conjoint ou de vous faire tromper, vous ne romprez pas pour autant. Solitude : Vous fuyez la solitude, vous vous sentez anxieux à l idée de passer une fin de semaine ou même une soirée seul(e), vous vous débrouillez généralement pour avoir beaucoup d activités et être entourés presque tout le temps. Souffrance : Vous trouvez des moyens rapidement pour éliminer toute souffrance, les émotions négatives, la tristesse, la dépression, la frustration, l anxiété, la colère vous ne supportez pas de voir un humain ou un animal souffrir. Stress : Vous faites en sorte de vivre une vie rodée au quart de tour pour éviter le stress, vous n appréciez pas les changements, c est comme si vous aviez neutralisé un maximum d émotions pour éviter le stress. Trahison : Vous ne pardonnez aucune forme de trahison, la découverte d une trahison provoque en vous une très grande colère, vous allez assurément briser le lien après une trahison, la confiance ne pourra plus jamais y être. 6

4.1. Exercice pour mieux se connaître

4.1. Exercice pour mieux se connaître Fiche de travail 4.1 4.1. Exercice pour mieux se connaître Objectif: Trouver ou retrouver qui vous êtes. Identifier ce que vous aimez chez vous. 1 ère étape Compléter les phrases suivantes: 1. Ce que j'aime

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction?

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction? Le trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? Emmanuelle Pelletier, M.Ps., L.Psych. Psychologue scolaire Octobre 2004 Trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? La personne oppositionnelle

Plus en détail

Introduction par effraction

Introduction par effraction Introduction par effraction Les gens qui sont victimes d une introduction par effraction peuvent être affectés pour d autres raisons que la perte de leurs biens. Ils peuvent ressentir de fortes émotions

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca 5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 LES TECHNIQUES D INTERVENTION Accepter mes propres émotions, éviter l affrontement, respecter l image du jeune. Ce n est pas toujours évident d intervenir

Plus en détail

L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée

L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée 1 L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée Dans notre compréhension actuelle du trouble d anxiété généralisée (TAG), nous estimons que l intolérance à l incertitude joue un rôle

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence Justice alternative Lac-Saint-Jean Printemps 2013 OBJECTIFS Démystifier la problématique violence. Promouvoir les solutions pacifiques en matière de résolution de

Plus en détail

Avoir confiance en soi

Avoir confiance en soi Sarah Famery Avoir confiance en soi Nouvelle édition Groupe Eyrolles, 1999, 2001, 2004, ISBN 2-7081-3537-6 Chapitre 2 Mettez-vous en situation et faites votre autodiagnostic L expression du manque de confiance

Plus en détail

Exprimer sa reconnaissance

Exprimer sa reconnaissance Atelier - le 30 juin 2010 dans le management au quotidien :, consultante RH Une rencontre organisée par Les principaux besoins par rapport au travail 1 TABLEAU RÉCAPITULATIF SUR LES SIGNES DE RECONNAISSANCE

Plus en détail

Maladie d Alzheimer Que faire?

Maladie d Alzheimer Que faire? Maladie d Alzheimer Que faire? Que faire? Les changements que vous constatez vous rendent probablement inquiet ou anxieux. Maintenant que vous savez que vous avez la maladie d Alzheimer, vous vous préoccupez

Plus en détail

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE Avant d aborder le sujet de l amélioration du sommeil, permettez-moi de vous présenter quelques faits concernant le sommeil. Plusieurs études ont démontré qu on a besoin

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Comprendre les différentes formes de communication

Comprendre les différentes formes de communication Chapitre 2 Communiquer de façon professionnelle 2. Lisez la mise en situation ci-dessous. Ensuite, nommez les attitudes favorisant la communication qui n ont pas été mises en pratique et expliquez votre

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Stress et enseignement Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Recherche sur Internet Moteur de recherche: GOOGLE Mots-clés: + stress + enseignement Nombre de pages francophones

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Nom : # Dossier : Date : QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Dans le questionnaire suivant, nous nous intéressons à votre propre vision de votre condition actuelle,

Plus en détail

La politique de l entreprise (esprit et incitation au challenge) implique :

La politique de l entreprise (esprit et incitation au challenge) implique : Introduction Image classique = Cadre supérieur + grande responsabilité Mais aussi le bas de l échelle Zéro défauts, l excellence a un prix = Le Stress I Définition Interaction entre un environnement et

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée

Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée L objectif est de repérer des personnes âgées à risque de perte d autonomie. Certains indices observables sont énumérés ici. Un seul critère n est

Plus en détail

survivre au stress financier

survivre au stress financier survivre au stress financier Une publication mise gratuitement à votre disposition par Consolidated Credit Counseling Services du Canada Inc., Un organisme de charité enregistré de services-conseil en

Plus en détail

SNAP-IV Instructions pour la cotation

SNAP-IV Instructions pour la cotation SNAP-IV Instructions pour la cotation La SNAP-IV est une version modifiée du questionnaire de Swanson, Nolan & Pelham (SNAP ; Swanson et al., 1983). Les items du DSM-IV (1994) du Trouble Déficitaire de

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Blessure : LA TRAHISON - Masque : de contrôlant Structure de caractère : Psychopathe

Blessure : LA TRAHISON - Masque : de contrôlant Structure de caractère : Psychopathe Po/Gi Blessure : LA TRAHISON - Masque : de contrôlant Structure de caractère : Psychopathe 1. Trahison Cesser d être fidèle à quelqu un ou à une cause ; livrer quelqu un. 2. Réveil de la blessure Entre

Plus en détail

Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté

Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté Chapitre 7 Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté Il y a en moi un désir profond d avoir une relation longue et pleine de sens avec quelqu un, mais cela me fait peur, parce que si vous

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005)

QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005) QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005) Nom : Date : VOTRE VISION DE LA MALADIE DE VOTRE ENFANT Ci-dessous

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An

25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An 25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An Une nouvelle année apporte de nouvelles possibilités, de nouveaux choix et un nouvel espoir pour l'avenir. C'est pourquoi, chaque Nouvel

Plus en détail

Ce que vous pouvez faire et ne pouvez faire pour l aider

Ce que vous pouvez faire et ne pouvez faire pour l aider Ce que vous pouvez faire et ne pouvez faire pour l aider Quoi faire ou ne pas faire? Voilà souvent la question que se posent les parents et ami(e)s proches d une personne souffrant d anorexie et de boulimie.

Plus en détail

Prise en charge TCC du stress au travail. Dr Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille

Prise en charge TCC du stress au travail. Dr Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille Prise en charge TCC du stress au travail Dr Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille Le stress au travail De quoi parle t - on? Les bouleversements de l organisation du travail depuis plusieurs

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif Isabelle Cyr, B.sc. Psychologie. B.sc. Service social. T.s. Thérapeute Josée Dostie, B.A. Psychologie. Thérapeute

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

3. Obsessionnelle 2. Possessive 1. Vigilance (Normale)

3. Obsessionnelle 2. Possessive 1. Vigilance (Normale) 3. Obsessionnelle 2. Possessive 1. Vigilance (Normale) Deux types de trahison: sexuelle et affective Première cause de violence chez les jeunes couples Danielle Bédard, sexologue, Cégep Marie-Victorin

Plus en détail

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort relation SRLF Paris, 11-12-13 mai C.LE BRIS BENAHIM Psychothérapeute - Formatrice Quimper CHIC Comment le vécu

Plus en détail

LA PENSÉE. À quel point habile est votre pensée en ce moment? 1

LA PENSÉE. À quel point habile est votre pensée en ce moment? 1 LA PENSÉE À quel point habile est votre pensée en ce moment? 1 Il n y a rien de plus pratique qu une pensée saine. Peu importe les circonstances ou les buts, peu importe où vous vous trouvez ou les problèmes

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

Savoir et oser dire Non

Savoir et oser dire Non Sarah Famery Savoir et oser dire Non Deuxième édition, revue et corrigée, 2000, 2003, ISBN 2-7081-3514-7 Commencez par y voir clair n ne peut résoudre et aller au fond d un problème que s il est bien posé.

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

La confiance en soi ça se développe. Créez le rapport de confiance!

La confiance en soi ça se développe. Créez le rapport de confiance! La confiance en soi ça se développe Créez le rapport de confiance! Rencontre Réseau EAF 23 septembre 2010 Esc Brest Introduction Installer son leadership, croire en ses capacités, en son produit/service,

Plus en détail

Relation soignant / soigné

Relation soignant / soigné Relation soignant / soigné 3 métiers impossibles selon Freud : gouverner soigner éduquer Car met les personnes dans une situation de dépendance et d autorité Relation = activité ou une situation dans laquelle

Plus en détail

La santé mentale et les maladies mentales chez les enfants et les adolescents Renseignements à l intention des parents et des aidants

La santé mentale et les maladies mentales chez les enfants et les adolescents Renseignements à l intention des parents et des aidants La santé mentale et les maladies mentales chez les enfants et les adolescents Renseignements à l intention des parents et des aidants Qu est-ce que la santé mentale? La santé mentale (comme la santé physique)

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

L ESTIME DE SOI, C EST...

L ESTIME DE SOI, C EST... L'estime de soi Sources : C.A.P. Santé Outaouais. Votre guide d'animation Mieux-être en tête, 1994. SCRIPTOGRAPHIC COMMUNICATIONS LTD, Ce que vous devez savoir sur l'estime de soi, 1989. FORTIN, BRUNO.

Plus en détail

D où viennent nos émotions

D où viennent nos émotions D où viennent nos émotions Il y a des émotions qui sont vraiment désagréables : l anxiété, la culpabilité, la colère, les grosses rages qui nous réveillent la nuit, la dépression, la tristesse, la peur,

Plus en détail

Expertis. Étude Stress. Stress. sur le Éléments statistiques. Dr Brigitte Lanusse-Cazalé. Production : Le Laussat.

Expertis. Étude Stress. Stress. sur le Éléments statistiques. Dr Brigitte Lanusse-Cazalé. Production : Le Laussat. Expertis Étude Stress Stress sur le Éléments statistiques Dr Brigitte Lanusse-Cazalé Production : Le Laussat. Les réactions au stress Les phases de stress + le stress dure, + le capital d adaptation s

Plus en détail

La psychothérapie. Se poser les bonnes questions

La psychothérapie. Se poser les bonnes questions La psychothérapie Se poser les bonnes questions? LA PSYCHOTHÉRAPIE Au Québec, la psychothérapie est une activité réservée par la loi * depuis juin 2012, ce qui signifie que seules les personnes autorisées,

Plus en détail

LES CROYANCES LIMITANTES

LES CROYANCES LIMITANTES 1998 Séminaire de Robert DILTS LES CROYANCES LIMITANTES Les 3 domaines les plus courants de croyances limitantes sont ceux qui concernent le manque d espoir (ce n est pas possible), le manque de confiance

Plus en détail

Guide Confiance en soi

Guide Confiance en soi Guide Confiance en soi Phase Être en relation avec soi Guide.Confiance-juillet 2014.doc 27-07-14 Ce document, créé par ÉCOUTE TON CORPS, est destiné pour votre usage personnel seulement. Seuls nos diplômés

Plus en détail

Aider une personne atteinte de cancer

Aider une personne atteinte de cancer Aider une personne atteinte de cancer Ce que vous pouvez faire Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Il est fort probable que vous connaissez une personne peut-être un voisin, un collègue

Plus en détail

Se sentir bien dans sa peau

Se sentir bien dans sa peau MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Se sentir bien dans sa peau Aperçu de la trousse L estime de soi est une auto-évaluation de ses capacités, de ses

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Les enjeux existentiels du dirigeant

Les enjeux existentiels du dirigeant La complexité, tout simplement Les rencontres Trajectives Les enjeux existentiels du dirigeant S accomplir pour mieux diriger la transformation Qui sommes-nous? Un cabinet avec 10 années d expérience et

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAITEMENT pour les personnes affectées par le jeu problématique CAHIER D EXERCICES

PROGRAMME DE TRAITEMENT pour les personnes affectées par le jeu problématique CAHIER D EXERCICES PROGRAMME DE TRAITEMENT pour les personnes affectées par le jeu problématique Comment arrêter de jouer ou modérer ses activités de jeu CAHIER D EXERCICES Tony Toneatto, Ph.D. Barbara Kosky, M.Sc.A. Gloria

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

Accordez-vous le nombre de points correspondant à chaque réponse. Sauf avis contraire, pour chaque question, vous pouvez cumuler les réponses.

Accordez-vous le nombre de points correspondant à chaque réponse. Sauf avis contraire, pour chaque question, vous pouvez cumuler les réponses. Évaluez votre qualité de vie Source : LORTIE, MICHELINE. Évaluez votre qualité de vie, (Reportages, Coup de pouce), 1997. La santé mentale est un bien que tous, consciemment ou non, nous désirons posséder.

Plus en détail

QUI ES-TU MON AMOUR?

QUI ES-TU MON AMOUR? QUI ES-TU MON AMOUR? 200 questions à se poser pour mieux se connaître. Un livre jeu créé par Mon Couple Heureux 1 Sommaire 1. Informations importantes à propos de ce livre... 3 2. Présentation... 4 3.

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Pendant la grossesse Troubles mineurs, dépressions

Plus en détail

CESSONS D INSTRUMENTALISER NOS COMPETENCES!

CESSONS D INSTRUMENTALISER NOS COMPETENCES! 1 / 5 Revue économique et sociale de décembre 2002 Les compétences dans et autour de l organisation. CESSONS D INSTRUMENTALISER NOS COMPETENCES! Pascaline Caligiuri Archéologue, Ordinata Fribourg, Suisse

Plus en détail

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 Introduction : Questions/réponses : Qu est-ce que pour vous un bon recrutement? Cela dépend de quoi? Qu est-ce qui est sous votre contrôle?

Plus en détail

Synthèse et capitalisation des réflexions menées. Lors des conviviales 2013,

Synthèse et capitalisation des réflexions menées. Lors des conviviales 2013, Synthèse et capitalisation des réflexions menées Lors des conviviales 2013, 5 thèmes ont été identifiés comme primordiaux dans la réussite de son intégration professionnelle et sont le sujet d'ateliers

Plus en détail

69 trucs le pour réduire stress

69 trucs le pour réduire stress ASSOCIATION CANADIENNE POUR LA SANTÉ MENTALE - CHAUDIÈRE-APPALACHES Promouvoir la santé mentale, c est promouvoir le meilleur de nous-mêmes! 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V 4K8 Tél. : (418)

Plus en détail

COMMENT AIDER LES ENFANTS EN BAS ÂGE A SURMONTER UN TRAUMATISME

COMMENT AIDER LES ENFANTS EN BAS ÂGE A SURMONTER UN TRAUMATISME COMMENT AIDER LES ENFANTS EN BAS ÂGE A SURMONTER UN TRAUMATISME Toute personne ayant survécu à une catastrophe en ressort forcément profondément bouleversée ; en particulier les enfants, les personnes

Plus en détail

Comment retrouver ou développer une saine confiance en soi

Comment retrouver ou développer une saine confiance en soi Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment retrouver ou développer une saine confiance en soi À l attention du lecteur, Ce texte est protégé par la

Plus en détail

De précieux conseils pour l utilisation des jeux de hasard

De précieux conseils pour l utilisation des jeux de hasard Aides aux personnes concernées et à leurs proches Pour une consultation professionnelle, veuillez vous adresser à un centre de consultation ou à un groupe de parole proche de chez vous. Avec un carnet

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

L'usager est prêt. L'usager n'est pas prêt. Outil d évaluation 1 : L usager est-il prêt à s engager dans une démarche pour mieux gérer son énergie?

L'usager est prêt. L'usager n'est pas prêt. Outil d évaluation 1 : L usager est-il prêt à s engager dans une démarche pour mieux gérer son énergie? Outil d évaluation 1 : L usager est-il prêt à s engager dans une démarche pour mieux gérer son énergie? Nom de l usager L'usager est prêt L'usager vit un malaise par rapport à la fatigue ; il identifie

Plus en détail

SOMMAIRE DES ANNEXES. Annexe 6 Questionnaire sur le déséquilibre effort/récompense (Siegrist, 1996)

SOMMAIRE DES ANNEXES. Annexe 6 Questionnaire sur le déséquilibre effort/récompense (Siegrist, 1996) SOMMAIRE DES ANNEXES Questionnaires en français Annexe 1...Lettre Conseil d Ordre des Chirurgiens-dentistes...249 Annexe 2...Note d information...250 Annexe 3...Coordonnés...251 Annexe 4 Questionnaire

Plus en détail

Questions typiques d entrevue

Questions typiques d entrevue Questions typiques d entrevue 1- Parlez-moi de vous? Question la plus importante de l entrevue; pourrait être la seule. Soyez bref. Ne tombez pas dans le piège de donner tout en détail. Ne dépassez pas

Plus en détail

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX?

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? Projet formulé à partir de ma pratique de terrain: Constats Public défavorisé Plus le niveau d instruction est bas plus plus le risque est grand de développer des troubles

Plus en détail

* Source : le livre «Bébé en garderie»

* Source : le livre «Bébé en garderie» L intégration * Source : le livre «Bébé en garderie» Il est parfois difficile pour certains enfants de vivre l intégration en service de garde. Les pleurs de l enfant et l insécurité des parents nous amènent

Plus en détail

Les compétences émotionnelles au cœur de la performance individuelle et collective

Les compétences émotionnelles au cœur de la performance individuelle et collective Quand psychologie et émotions riment avec recherche et application Les compétences émotionnelles au cœur de la performance individuelle et collective Lisa Bellinghausen Psychologue du travail / Chercheuse

Plus en détail

a1 : Le questionnaire South Oaks Gambling Screen (sogs)

a1 : Le questionnaire South Oaks Gambling Screen (sogs) a1 : Le questionnaire South Oaks Gambling Screen (sogs) 1. Veuillez indiquer auxquels des types de jeux suivants vous avez déjà joué dans votre vie. Pour chacun, répondez «pas du tout», «moins d une fois

Plus en détail

Livre d Or Dale Carnegie. www.dale-carnegie.fr

Livre d Or Dale Carnegie. www.dale-carnegie.fr Dale Carnegie www.dale-carnegie.fr Principes tirés de Comment se faire des Amis Devenir une Personne Amicale 1. Ne critiquez pas, ne condamnez pas, ne vous plaignez pas. 2. Complimentez honnêtement et

Plus en détail

Comment aider votre enfant à avoir CONFIANCE EN LUI. Pensez mieux pour etre heureux! T hérapie Comportementale Cognitive

Comment aider votre enfant à avoir CONFIANCE EN LUI. Pensez mieux pour etre heureux! T hérapie Comportementale Cognitive Pensez mieux pour etre heureux! Comment aider votre enfant à avoir CONFIANCE EN LUI Cabinet de T T hérapie Comportementale Cognitive 53 rue Alsace Lorraine. 79200 Parthenay emmanuel.boudier@gmail.com et

Plus en détail

Représentations. être bien dans sa tête,

Représentations. être bien dans sa tête, Représentations être bien dans sa tête, education permanente «La santé mentale n'est pas seulement une question de bien-être personnel. C'est une question de société, et ça regarde tout le monde.» Claude

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Rapport candidat. John Sample. 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL

Rapport candidat. John Sample. 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL Introduction 6 juillet 2012 Introduction Toutes les informations contenues dans ce rapport sont confidentielles et uniquement destinées à la personne ayant rempli le questionnaire.

Plus en détail

L ENTRETIEN DE RECRUTEMENT :

L ENTRETIEN DE RECRUTEMENT : L ENTRETIEN DE RECRUTEMENT : EXEMPLES DE QUESTIONS CLASSIQUES Voici une liste de questions à lire absolument pour vous préparer à votre entretien de recrutement. Avant d aborder la partie questions, le

Plus en détail

Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide?

Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Soutien après le suicide d un jeune À la mémoire de Adam Cashen Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Si une personne de votre entourage

Plus en détail

L art de la reconnaissance en gestion

L art de la reconnaissance en gestion L art de la reconnaissance en gestion Sophie Tremblay Coach & Stratège Dans votre parcours professionnel, quelle est la personne qui vous a offert la reconnaissance qui vous a le plus marqué? Quelles sont

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

TROP, C EST COMBIEN? Chaque verre compte

TROP, C EST COMBIEN? Chaque verre compte Votre consommation d alcool TROP, C EST COMBIEN? Chaque verre compte Cette brochure explique les effets de l alcool sur votre santé ainsi que sur votre vie sociale, familiale et professionnelle. Elle vous

Plus en détail

Partie II. Sensibilisation à l auto-coaching. Partie I: Auto-coaching et la gestion du stress

Partie II. Sensibilisation à l auto-coaching. Partie I: Auto-coaching et la gestion du stress Partie II Sensibilisation à l auto-coaching Gestion des risques Equipe Psychosociale Alleur: 042221655 Erpent:081229449 Table des matières Partie I: Auto-coaching et la gestion du stress Partie II: Autocoaching/outils

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

Judy TAIANA, Dr en Psychologie Clinique, Psychanalyste 1

Judy TAIANA, Dr en Psychologie Clinique, Psychanalyste 1 Judy TAIANA, Dr en Psychologie Clinique, Psychanalyste 1 INTRODUCTION Vous avez en permanence le besoin de vous sentir soutenu(e), reconnu(e), encouragé(e), aimé(e) par votre conjoint et vos amis? La peur

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation

RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation DEVELOPMENT CENTER Damien xxx Poste cible : Entreprise : Assesseurs Evaluesens : Responsable

Plus en détail

Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale

Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale 19 juin 2008 Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale Dr. Ariane Zermatten Dr. Christian Osiek Dr. Françoise Jermann Dr. Yasser Khazaal Dr. Guido Bondolfi Pourquoi

Plus en détail

Le pouvoir de l attraction

Le pouvoir de l attraction Le pouvoir de l attraction Comment attirer tout ce que vous désirez dans votre vie Manuel pratique Par David KOMSI Sommaire Introduction Chapitre 1 : Au-delà des apparences Chapitre 2 : Qu est-ce que le

Plus en détail