Table des matières. Table des matières 3 I - COMMENT COMMUNIQUONS NOUS? 7 A. COMMENT COMMUNIQUONS NOUS?...7

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. Table des matières 3 I - COMMENT COMMUNIQUONS NOUS? 7 A. COMMENT COMMUNIQUONS NOUS?...7"

Transcription

1 LA COMMUNICATION

2

3 Table des matières Table des matières 3 I - COMMENT COMMUNIQUONS NOUS? 7 A. COMMENT COMMUNIQUONS NOUS?...7 B. QU'EST-CE QU'UNE BONNE COMMUNICATION? Techniquement : Psychologiquement... 8 II - LES RAISONS D'UNE MAUVAISE COMMUNICATION 9 A. l'émetteur...9 B. Le message émis...9 C. Le récepteur...9 III - LES MOYENS DE LA COMMUNICATION 11 A. la communication verbale...11 B. La communication non verbale L'expression corporelle L'affectivité La distance interindividuelle IV - COMMUNICATION ENTRE SOIGNANT ET SOIGNE 13 A. COMMUNICATION ENTRE SOIGNANT ET SOIGNE...13 B. POUR UNE BONNE COMMUNICATION...13 V - CONSEQUENCES D'UNE BONNE COMMUNICAITON 15 A. Un effet individuel...15 B. Un effet collectif

4

5 Introduction «Personne n'est plus sourde que celui qui ne veut pas entendre» Une bonne relation entre deux personnes dépend de leur façon de communiquer. Nous avons tous intérêt à bien communiquer avec les autres et à connaître leurs points de vue, pour ne pas vivre enfermé dans nos seules perceptions, qui ne tiennent pas, la plupart du temps, compte de la complexité de la réalité ( «nul ne peut prétendre détenir la vérité absolue» ). A l'ère actuelle, celle de l'internet et des multimédias, nous vivons une véritable révolution dans les moyens de communication, qui occupent une place grandissante, dans notre vie quotidienne. La pratique médicale n'échappe pas à cette prépondérance de la communication. En effet, pour bien traiter le malade, il faut savoir communiquer avec lui c'est-à-dire le comprendre, être compris de lui, créer un climat de confiance, orienter la discussion, analyser la situation à tout moment, etc. Ces mêmes consignes sont valables pour ce qui concerne la communication des confrères médicaux entre eux ou avec le personnel paramédical et administratif. Sur le plan personnel, le fait d'exprimer et de communiquer nos sentiments et nos idées importantes, nous amène à mieux les connaître et à pouvoir ainsi, mieux les gérer, ce qui nous permettra de nous libérer de la charge affective qui leur est liée et d'évoluer. 5

6

7 COMMENT I - COMMUNIQUONS NOUS? COMMENT COMMUNIQUONS NOUS? 7 QU'EST-CE QU'UNE BONNE COMMUNICATION? 7 I A. COMMENT COMMUNIQUONS NOUS? Quand deux personnes communiquent, il y a un émetteur (celui qui parle et qui a l'intention, de transmettre un message) et un récepteur (celui qui va recevoir le message et qui en accusera l'impact ou l'effet) entre lesquels circule l'information ou le message. Emetteur Message Médium Récepteur Impact (qui parle) (intention) (moyen utilisé) (qui reçoit) (effet) Ce processus n'est pas linéaire, ni à sens unique, puisqu'il y a un réajustement perpétuel du message de la part de l'émetteur, en fonction du feed-back provenant du récepteur. B. QU'EST-CE QU'UNE BONNE COMMUNICATION? La communication est bonne, lorsque l'émetteur obtient l'effet qu'il voulait avoir sur le récepteur, c'est-à-dire quand l'intention égale l'effet. Pour cela, les différents maillons de la communication doivent être optimisés : 1. Techniquement : l'émetteur Il doit bien fonctionner, c'est à dire pouvoir clarifier ses intentions, en exprimant le plus fidèlement possible ce qu'il pense, veut ou ressent. Cela suppose que l'émetteur connaît bien ses intentions, ce qui passe par une bonne connaissance de ses pensées et de ses sentiments. Cela nécessite d'être attentif à ce que nous ressentons dans notre corps et de notre façon de percevoir la situation, car nos sentiments ne nous arrivent pas avec des noms écrits dessus!! Plus notre conscience de notre excitation et de notre perception de la situation est bonne, plus nos émotions sont claires et plus nous savons ce que nous voulons dire à l'autre (intention) 7

8 COMMENT COMMUNIQUONS NOUS? Le médium savons ce que nous voulons dire à l'autre (intention) - Le médium : le langage doit être clair et précis, pour que le récepteur n'ait pas à deviner ce que l'autre veut dire ni à lire entre les lignes. En effet, personne ne peut lire les pensées des autres, ni deviner leurs désirs, ni n'est obligé de comprendre ce qui n'a pas été clairement exprimé. Pourtant, dans la vie de tous les jours, il n'est pas rare de rencontrer des gens qui se plaignent ou même nous reprochent de ne pas comprendre les désirs qu'ils n'ont même pas exprimé ou d'être insensibles à leurs besoins, que les autres doivent deviner!! Le récepteur il doit saisir le plus fidèlement possible l'intention de l'émetteur. Pour cela, il doit non seulement comprendre le contenu du message, mais aussi reconnaître le sentiment qui accompagne les mots. 2. Psychologiquement la bonne communication doit favoriser le bien être et l'épanouissement de chacun et nécessite : la reconnaissance de ses propres sentiments, besoins et désirs. la reconnaissance des sentiments, besoins et désirs des interlocuteurs l'acceptation que notre logique et nos arguments peuvent paraître illogiques ou non convaincants aux yeux des autres. l'écoute de ce que les autres pensent de nous. La meilleure communication sera affirmative (ou assertive), c'est-à-dire dans laquelle on exprime ses pensées, ses sentiments et ses points de vue, par des mots et des gestes, d'une façon calme, honnête et appropriée, tout en cherchant à connaître les sentiments, les pensées et les points de vue de l'autre. Cela revient à dire ou à signifier à l'autre : ««voici ce que je pense, ce que je ressent et comment je vois la situation ; mais je suis prêt à écouter et à essayer de comprendre ce que tu penses, tu ressens et comment tu vois la situation.»» 8

9 LES RAISONS II - D'UNE MAUVAISE COMMUNICATION II l'émetteur 9 Le message émis 9 Le récepteur 9 Il nous arrive tous d'avoir des communications de mauvaise qualité, dans lesquelles l'intention recherchée par l'émetteur ne correspond pas à l'effet obtenu sur le récepteur. Ce qui peut être en rapport avec une défaillance de : A. l'émetteur qui fonctionne mal. Par exemple : quelqu'un qui est inhibé socialement, ne pouvant pas exprimer clairement ses désirs et ses opinions. B. Le message émis qui peut ne pas refléter exactement l'intention, surtout lorsque l'expression non verbale, la structure de la phrase ou les mots employés ne correspondent ni au sens exprimé ni à l'intention. Exemple : vous retournez fâché du travail et votre épouse vous demande votre avis sur le repas et vous répondez sèchement «c'est bon». Elle comprend, à partir de votre ton de voix, de votre visage, etc. que vous n'avez pas apprécié le repas, alors que ce n'était pas votre intention. C. Le récepteur qui peut mal saisir le message, en fonction de ses expériences passées, en rapport avec ce type de message. Exemple : quelqu'un qui s'est habitué à entendre les autres lui dire «je suis fatigué», pour obtenir son aide, peut mal comprendre celui qui lui dira la même chose, mais dans l'intention qu'il le laisse seul pour dormir!! Plus le récepteur montrera à l'émetteur qu'il l'écoute, meilleure sera la communication Ainsi, pour éviter ces mauvaises communications, il faut bien identifier notre intention, puis vérifier si notre message a été bien compris ou si nous avons bien 9

10 LES RAISONS D'UNE MAUVAISE COMMUNICATION compris le message de l'autre, en demandant souvent une confirmation (demander l'effet que le message a eu sur le récepteur, pour vérifier si l'effet égale bien l'intention) NB : dans les problèmes d'affirmation de soi, on retrouve des difficultés concernant l'émission et/ou la réception de trois types de messages : neutres, des critiques ou des compliments. 10

11 LES MOYENS DE LA III - COMMUNICATION III la communication verbale 11 La communication non verbale 11 Pour communiquer adéquatement, il ne suffit pas de savoir quoi dire, il faut aussi savoir comment le dire. Ainsi, la communication utilise aussi bien les moyens verbaux que non verbaux. A. la communication verbale le discours verbal peut être significatif autant par ce qu'il apporte que par ce qu'il tait!! Parfois, le non-dit est plus important que ce qui est dit. Ainsi, certains silences sont-ils plus éloquents que de longs discours!! D'autres fois, le langage infra verbal, acquiet une importance capitale dans la communication et nécessite de «lire entre les lignes» de cette communication verbale : c'est surtout le cas devant les allusions, les sous-entendus, etc. Leur ignorance peut être une source d'erreur non négligeable. Il y a les erreurs du discours, ou «lapsus linguae» très significatifs sur le plan communicationnel, car donnant une idée sur un discours latent, caché, refoulé, et différent du message que le sujet s'acharne à transmettre autrement. B. La communication non verbale est souvent plus subtile et plus efficace que la communication verbale, car elle permet de transmettre des intentions que les mots n'arrivent à transmettre que difficilement. Cette communication non verbale coexiste toujours avec la communication verbale pour la compléter, la nuancer ou parfois la contredire. En effet elle est très souvent inconsciente et échappe au contrôle de son auteur, d'où l'intérêt particulier qu'elle revêt et l'importance d'apprendre à observer l'interlocuteur qui parle (ou qui se tait!!). Souvent, la contradiction entre le langage parlé et le langage du corps permet de précieux renseignements, qui resteraient inaccessibles autrement. 11

12 LES MOYENS DE LA COMMUNICATION 1. L'expression corporelle comprend 3 dimensions : Statique mimique, posture, contact des yeux, mais aussi notre apparence générale (maquillage, vêtements, parfums, tatouage, etc..). Par exemple : un sourire ou un clin d'œil peuvent dirent beaucoup sur nos émotions ou changer complètement la signification d'une phrase. Neurophysiologique Sueur, ton de la voix, rougeur ou pâleur du visage. Dynamiques gestes et les mouvements du corps. 2. L'affectivité Elle est présente dans toute relation humaine et son contrôle n'est pas aisé (d'où son importance, puisqu'elle reflète des aspects latents du discours). Elle s'exprime à travers des réactions motrices (tremblements, agitation, fuite, attaques, etc.), neurovégétatives (coliques intestinales, troubles du rythme respiratoire ou cardiaque, etc..). 3. La distance interindividuelle est réglée par des facteurs sociaux et culturels. On distingue trois types : Distance d'observation (> à 1,5 m) elle autorise une vision globale, les échanges verbaux sont rares (salut, assistance à un concert, etc..). Distance sociale (0,5 à 1,5 m) c'est la distance habituelle des relations sociales. Tous les moyens de communication sont utilisés : voix, vision, odorat, toucher. Distance intime (< 0,5 m) c'est la distance des contacts physiques : combat, étreinte sexuelle, etc.. Cette distance est souvent celle du médecin examinant le patient, d'où un certain nombre de précautions à prendre pour éviter que la situation ne soit vécue comme une agression ou une relation érotisée par le patient ou par le médecin (expliquer certains gestes, maîtriser les pulsions éventuelles au cours de certains examens, en particuliers des zones érogènes). 12

13 COMMUNICATION IV - ENTRE SOIGNANT ET SOIGNE IV COMMUNICATION ENTRE SOIGNANT ET SOIGNE 13 POUR UNE BONNE COMMUNICATION 13 A. COMMUNICATION ENTRE SOIGNANT ET SOIGNE L'exercice de la médecine implique nécessairement la communication et les relations humaines. Dans la relation médecin malade, le praticien doit en tenir compte : savoir écouter le patient, comprendre et interpréter ses plaintes qui ne sont pas toujours exprimées dans le langage adapté (il faut mentionner les difficultés inhérentes aux traductions que doit faire le médecin du langage du patient en termes médicaux), il doit savoir observer le comportement, l'expression du malade et y détecter ce qui n'est pas exprimé par le langage (une douleur peut être reconnue sur le visage d'un patient qui ne s'en plaint pas). Le médecin doit être capable d'informer son malade, de lui expliquer un diagnostic, un examen, un traitement sous une forme compréhensible. La thérapeutique fournit un bon exemple de l'intérêt de la communication médecin malade. En effet, l'efficacité thérapeutique d'un médicament est optimale s'il est prescrit et administré par un individu ou une équipe, ayant un comportement de conviction et de persuasion vis-à-vis du malade (c'est «l'effet placebo»). B. POUR UNE BONNE COMMUNICATION Savoir exprimer ses idées Utiliser plusieurs moyens de la communication : c'est le principe des multimédias (la vue permet une mémorisation de 85 % du message contre 11 % pour l'oreille seule). Encore faut-il faire preuve de cohérence entre l'expression verbale et non verbale. Le langage verbal doit être clair, simple et précis. Eviter les formules standard et stéréotypées, les mots passe-partout. Enoncer des idées précises, concises et structurées. Préférer les phrases qui commencent par «je», «cela me..», au lieu de celles qui commencent par «tu». Exemple : «cela m'embête que tu ne m'aies pas rapporté mon disque» (on exprime directement nos sentiments : «quand tu fais telle action dans telle situation, je ressent tel sentiment»), au lieu de : «tu as une très mauvaise habitude de ne pas rapporter les choses que tu empruntes» (phrase accusatrice, qui présente nos sentiments 13

14 COMMUNICATION ENTRE SOIGNANT ET SOIGNE comme des points de vue universels, et donc mieux acceptables par autrui. Or, c'est souvent le contraire qui se produit, car cela ramène une réaction défensive chez l'autre, refusant tout simplement de nous entendre) Utiliser la voie la plus efficace : le face à face et veiller à avoir la distance opportune avec l'interlocuteur. Adapter son discours à celui de l'interlocuteur (son niveau socioculturel, intellectuel, moral, etc.). Savoir écouter en effet, on tache à apprendre à lire et à écrire mais rarement à écouter!! Or, l'art d'écouter est aussi important que l'art de parler («si la parole est en argent, le silence est en or», disait la chanson tunisienne). L'écoute doit être active : Laisser l'interlocuteur parler, écouter tout le message, ne pas entendre seulement ce qu'on a envie d'entendre. Cela signifie aussi qu'on accepte les critiques des autres, sans se sentir rabaissé pour autant. Synthétiser assez régulièrement le message et vérifier sa compréhension en reformulant, si besoin, les propos de l'interlocuteur («si j'ai bien compris, vous voulez dire ceci», etc.). Reconnaître ses limites quant à la compréhension des autres. Il faut éviter de chercher à tout deviner de l'autre ou à lui montrer qu'on a tout compris du premier coup. Il faut accepter qu'il y ait des moments où l'on ne se comprend bien et savoir s'en parler. Bien analyser le message et le décoder, en fonction des différents signes reçus (verbaux, non verbaux) et le vérifier. Poser des questions précises qui amènent des réponses concrètes. Encourager l'échange relationnel en cherchant à dénouer les obstacles à la communication et en favorisant l'expression franche et ouverte des opinions, même en cas de désaccord. Eviter toujours, de porter un jugement de valeur sur autrui. En cas de tension relationnelle, chercher à rétablir le lien et à ne pas rompre avant de détendre l'ambiance. Maintenir un feed-back mutuel qui permet à chacun de savoir où il en est dans cette communication 14

15 CONSEQUENCES V - D'UNE BONNE COMMUNICAITON V Un effet individuel 15 Un effet collectif 15 Le développement des capacités de communication aura un double effet positif : Un effet individuel Un effet collectif A. Un effet individuel se traduisant par une meilleure estime de soi. En effet, l'individu qui sait bien communiquer avec les autres, aura des sentiments de compétence, de capacité et de pouvoir ; A l'inverse, un sujet qui communique mal s'estime peu et souffrira d'un sentiment d'infériorité. Il se sentira inapte à faire face au stress suscité par les évènements de la vie, ce qui peut être à l'origine de manque de confiance en soi, de dépression nerveuse et de multiples maladies psychosomatiques (asthme, hypertension artérielle, etc.). B. Un effet collectif, à savoir une meilleure ambiance collective et une optimisation du fonctionnement et du rendement du groupe. Une bonne communication interpersonnelle constitue donc, l'assise du bon fonctionnement d'une équipe, d'un groupe de travail ou d'une entreprise, à telle enseigne qu'on peut lancer l'adage : «savoir communiquer, c'est savoir-vivre et savoir réussir». 15

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation Communication Description La capacité de communiquer efficacement est une compétence très importante pour réussir au travail. Une bonne communication en milieu de travail permet aux gens de recevoir et

Plus en détail

Atelier n 4n. Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr

Atelier n 4n. Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr Atelier n 4n Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr rent Docteur Agnès Riché Référente en antibiothérapie, CH Angoulême Docteur Remy Gauzit Anesthesiste Réanimateur, Hôtel Dieu, AP-HP

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION: ANALYSE SEMANTIQUE II. CONTENU ET ELEMENTS DE LA COMMUNICATION III. PRINCIPALES QUESTIONS A SE POSER

Plus en détail

COMMUNIQUER C EST QUOI?

COMMUNIQUER C EST QUOI? Michel Fauré- La communication du médecin acupuncteur- 1 POURQUOI UN PATIENT VIENT CHEZ VOUS? Le monde change, la performance individuelle s appuie, certes, sur les compétences médicales du médecin, mais,

Plus en détail

Comment exprimer et tenir une position sans être débordé par l émotion? L ASSERTIVITÉ

Comment exprimer et tenir une position sans être débordé par l émotion? L ASSERTIVITÉ Comment exprimer et tenir une position sans être débordé par l émotion? L ASSERTIVITÉ 1 Laurie LAUFER laurie.laufer@wanadoo.fr L ASSERTIVITÉ : le "JE" qui prend place Assertivité vient du verbe anglo-saxon

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE (CIP)

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE (CIP) COMMUNICATION INTERPERSONNELLE (CIP) COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ÉLÉMENTS DE DÉFINITIONS La communication interpersonnelle est un processus naturel entre deux personnes. Quoiqu il se passe entre deux

Plus en détail

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement.

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. Centre - Pays de Loire CHRU Tours COMMUNICATION «Conflits internes et Cohérence personnelle» SOMMAIRE Introduction page 3 Communication Page 4 Les paramètres d

Plus en détail

EXPOSE : La Communication Interpersonnelle

EXPOSE : La Communication Interpersonnelle EXPOSE : La Communication Interpersonnelle Introduction : Tout activité humaine est communication, elle est partout, elle est inévitable. Elle a lieu avec des individus, des groupes, des objets ; à l occasion

Plus en détail

RECADRER UN COLLABORATEUR

RECADRER UN COLLABORATEUR RECADRER UN COLLABORATEUR Le recadrage du collaborateur s effectue en entretien individuel. Ses objectifs sont nombreux : Il permet au manager d exprimer son désaccord afin de faire évoluer positivement

Plus en détail

Institut Jean-Pierre Lallemand

Institut Jean-Pierre Lallemand Institut Jean-Pierre Lallemand Théorie de la communication Chapitre 6 PNL (2 e partie) (30 périodes) Bachelier Educateur spécialisé Niveau I Approche conceptuelle I Année académique 2011-2012 Cours de

Plus en détail

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille L affirmation de soi Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille S affirmer «Communiquer de façon affirmée, c est exprimer ses sentiments et ses façons de voir, par des mots, des gestes,

Plus en détail

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue en recherche qualitative Méthodologie de la recherche qualitative dans le domaine de la santé Séminaire 28 & 30 septembre 2015 (Besançon et Dijon)

Plus en détail

Initiation à LA COMMUNICATION

Initiation à LA COMMUNICATION Commission treuil FFVL Page 1 sur 10 Initiation à LA COMMUNICATION Postulats de base On ne peut pas ne pas communiquer. Nous communiquons consciemment et inconsciemment. Nous communiquons au niveau verbal,

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION 2014 Formations en image professionnelle, en efficacité relationnelle, en développement personnel 1 SOMMAIRE Image professionnelle Page 3 Valoriser son image et sa communication

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

Catalogue de Formations 2014

Catalogue de Formations 2014 Catalogue de Formations 2014 Bienvenue Le fil conducteur de nos formations: Optimiser l image de soi et la communication personnelle pour une meilleure relation aux autres et développer le bien-être du

Plus en détail

Communiquer avec efficacité

Communiquer avec efficacité Communiquer avec efficacité Intégrer les processus d influence Les réactions de chacun, la capacité à intégrer, à analyser une situation, sont directement déterminées par le mode de raisonnement appris.

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Communication avec ses pair-e-s

Communication avec ses pair-e-s Communication avec ses pair-e-s Atelier de formation SPPE 21 mai 2007 Nathalie Junod & Marianne Aerni Plan Argumenter Convaincre Négocier Questionner et débattre Déroulement atelier Partie théorique (I)

Plus en détail

TECHNIQUES DE COMMUNICATION INTERPERSONNELLE

TECHNIQUES DE COMMUNICATION INTERPERSONNELLE Michel JOSIEN TECHNIQUES DE COMMUNICATION INTERPERSONNELLE Analyse transactionnelle École de Palo Alto PNL Troisième tirage 2007 142 Savoir utiliser les techniques de communication interpersonnelle locuteur

Plus en détail

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?»

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» UVA FOREZ Nathalie Monge Rodriguez 1 PLAN DE L INTERVENTION I. Communiquer :quelques rappels théoriques. II. De la communication à la relation.

Plus en détail

LE PROCESSUS DE LA COMMUNICATION

LE PROCESSUS DE LA COMMUNICATION LE PROCESSUS DE LA COMMUNICATION Citation "parler est un besoin, écouter est un art' W.Goethe 'Les mots représentent des ponts entres les hommes' A.Hitler Objectif: L'objectif de ce cours c'est de définir

Plus en détail

FORMATION 2011. Formation IMC «La relation client gagnante en 2011-2012» Module Commerciaux Module 2. Didier RICHET. www.d2r-consulting.

FORMATION 2011. Formation IMC «La relation client gagnante en 2011-2012» Module Commerciaux Module 2. Didier RICHET. www.d2r-consulting. Tout simplement efficace www.d2r-consulting.com FORMATION 2011 Formation IMC «La relation client gagnante en 2011-2012» Module Commerciaux Module 2 Didier RICHET DRR Consulting Mauritius The orchard -

Plus en détail

Communication non violente

Communication non violente Intervalle coaching formation conseil Communication non violente Il n est pas rare qu un dialogue paisible, que ce soit au travail avec un collègue ou en famille avec ses enfants ou son (sa) conjoint(e),

Plus en détail

LA COMMUNICATION. 10/03 Stage initial INITIATEUR - CTR74 - Lionel MOREL

LA COMMUNICATION. 10/03 Stage initial INITIATEUR - CTR74 - Lionel MOREL LA COMMUNICATION LA COMMUNICATION Introduction Schéma de la communication Communiquer = écouter Transmission d un message Capacité d attention Conclusion INTRODUCTION En tant que futur initiateur, vous

Plus en détail

Management Training + 33 6 23 26 36 05. info@gilldeanmanagement.com

Management Training + 33 6 23 26 36 05. info@gilldeanmanagement.com Management Training Contact + 33 6 23 26 36 05 info@gilldeanmanagement.com - +33 6 23 26 36 05 - info@gilldean-management.com Management Training Objectifs: Rôle, mission, stratégie Organisation, délégation

Plus en détail

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles St Malo 5 février 2010 Audrey Lesieur Psychologue Le dispositif d annonce Plan Cancer 2005 ( Mesure 40) Apporter une information

Plus en détail

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager!

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager! La gestion d une équipe vie scolaire Quelques petits conseils pour être un super manager! Les facteurs de stress Dans une équipe, on peut repérer différents facteurs de stress Une direction trop autoritaire

Plus en détail

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014 Communication non-violente et médiation Étienne Godinot 04.06.2014 La communication non-violente et la médiation Sommaire 1 - La communication non-violente Qu est ce que la CNV? Définition, rôle Une démarche

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION 2012 Formations professionnelles à destination des étudiants Ecoles Supérieures 1 SOMMAIRE La mission et la mission d'image Attitude Page 3 Les valeurs qui nous animent Page 4 Image

Plus en détail

FAVORISER LA COMMUNICATION

FAVORISER LA COMMUNICATION 5 FAVORISER LA COMMUNICATION Communication efficace Promotion de l estime de soi Gestion du stress Promotion de l assertivité Promotion des compétences sociales Promotion de la résolution de problèmes

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX?

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? Projet formulé à partir de ma pratique de terrain: Constats Public défavorisé Plus le niveau d instruction est bas plus plus le risque est grand de développer des troubles

Plus en détail

La démarche du message clair

La démarche du message clair La démarche du message clair Au fil des mois passés à la maternelle, l enfant prend de plus en plus conscience des liens qui le lient aux autres et de l importance de développer une saine interdépendance

Plus en détail

L étudiant sera capable de :

L étudiant sera capable de : L entretien infirmier Promotion 2014-20172017 UE 4. 2 S3 J LECLERCQ Objectifs de la séquence L étudiant sera capable de : Définir l entretien infirmier Différencier les types d entretiens infirmiers Définir

Plus en détail

La relation de confiance avec le manager. Christine Harache

La relation de confiance avec le manager. Christine Harache La relation de confiance avec le manager Christine Harache Cegos, le partenaire formation le plus proche de l assistante 2 100 formations inter-entreprises spécialement destinées aux assistantes 5 500

Plus en détail

Client difficile? Que se passe-t-il?

Client difficile? Que se passe-t-il? lnforum 2006 27/04/2006 Le spécialiste de l'information et ses clients Client difficile? Que se passe-t-il? Marc De Tienne, leaming Advisor au FOPAS (Fonds de promotion de l'emploi et de la formation dans

Plus en détail

Principes fondamentaux de la communication. Atelier sur les compétences en communication orale

Principes fondamentaux de la communication. Atelier sur les compétences en communication orale Principes fondamentaux de la communication Atelier sur les compétences en communication orale Qu est est-ce que la communication? Passage ou échange de messages entre un sujet émetteur et un sujet récepteur

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

PLAN: (by Samiroft - TETOUAN, Morocco)

PLAN: (by Samiroft - TETOUAN, Morocco) 1 PLAN: (by Samiroft - TETOUAN, Morocco) I. Définitions : II. Les éléments qui constituent l acte de : III. Les formes de la : le rôle de la non verbale : IV. Les fonctions de la 1-Le développement personnel:

Plus en détail

STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable)

STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable) STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable) B) COMMENT MIEUX FAIRE FACE AU STRESS? Institut Prévenir Guérir 1 1) OBJECTIF : MIEUX FAIRE FACE AU STRESS La finalité d une bonne «gestion» du stress -

Plus en détail

Un exerciseur avec intelligence artificielle pour entraîner les psychologues à diagnostiquer les patients.

Un exerciseur avec intelligence artificielle pour entraîner les psychologues à diagnostiquer les patients. Un exerciseur avec intelligence artificielle pour entraîner les psychologues à diagnostiquer les patients. DESCRIPTION Pendant mon bachelor en psychologie, je me suis aperçue que les cours étaient très

Plus en détail

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement Formation animée par le Dr Pascale Molho, formatrice certifiée par le Centre pour la Communication

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES HUMAINES Optimiser sa communication et ses relations de travail Communiquer face à des situations difficiles Développer et optimiser les capacités de sa mémoire Gérer son temps Gérer et anticiper

Plus en détail

Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1.

Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1. Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1. DÉFINITION GÉNÉRALE. La communication est l ensemble des processus physiques et psychologiques par lesquels

Plus en détail

Stages : Ateliers pratiques

Stages : Ateliers pratiques Stages : Ateliers pratiques ***** Pour nous contacter ou pour vous inscrire : Tel : 06 68 65 20 20 ou mail : dforcari@gmail.com Stages Automne/Hiver 2015/2016 1 - Savoir se relaxer, s entraîner au lâcher-prise

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER EFFICACEMENT améliorer sa communication avec son entourage professionnel et/ou personnel Objectifs Développer son aisance relationnelle S adapter à ses s Faire preuve

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation?

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation? THÈME DE L INDIVIDU À L ACTEUR L organisation, que ce soit une association, une administration ou une entreprise, ne peut pas fonctionner sans la mise en œuvre de processus de gestion assurant la coordination

Plus en détail

Accompagner un élève ayant des troubles de la conduite et du comportement. Avril 2009 ASH 04 1

Accompagner un élève ayant des troubles de la conduite et du comportement. Avril 2009 ASH 04 1 Accompagner un élève ayant des troubles de la conduite et du comportement 1 Ce que peuvent révéler r des troubles du comportement Un désir d d être d et de communiquer quelque chose Une peur, une inquiétude

Plus en détail

L'écoute bienveillante

L'écoute bienveillante L'écoute bienveillante «Entendre ne veut pas dire écouter, car l'ouïe est un sens mais l'écoute est un art» Anonyme «Lorsque nous écoutons, nous n'avons besoin ni de connaissance en psychologie, ni de

Plus en détail

L écoute active est une attitude destinée à augmenter la qualité de l écoute. Elle permet à l interlocuteur de se sentir entendu et compris.

L écoute active est une attitude destinée à augmenter la qualité de l écoute. Elle permet à l interlocuteur de se sentir entendu et compris. L ECOUTE ACTIVE DEFINITION L écoute active est une attitude destinée à augmenter la qualité de l écoute. Elle permet à l interlocuteur de se sentir entendu et compris. Ecouter c est donner à l autre de

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

Le schéma de l entretien de vente comporte quatre étapes :

Le schéma de l entretien de vente comporte quatre étapes : I- Le schéma de l entretien de vente Le schéma de l entretien de vente comporte quatre étapes : Première étape : réussir le premier CONTACT. Deuxième étape : écouter le client, découvrir ce qui l intéresse.

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

CAFDES Communication Communiquer, c est quoi?

CAFDES Communication Communiquer, c est quoi? CAFDES Communication Communiquer, c est quoi? Communiquer, c est parler v En Grèce antique, Rome, la communication était synonyme d éloquence Ø Le talent de communicateur était assimilé à l art de bien

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

arbitres et entraîneurs de haut niveau

arbitres et entraîneurs de haut niveau La gestion des conflits arbitres et entraîneurs de haut niveau A quel type de conflits entraîneurs et arbitres sont-ils confrontés? Les Conflits CONSTATS La plupart du temps se sont les mêmes situtations

Plus en détail

Comprendre les différentes formes de communication

Comprendre les différentes formes de communication Chapitre 2 Communiquer de façon professionnelle 2. Lisez la mise en situation ci-dessous. Ensuite, nommez les attitudes favorisant la communication qui n ont pas été mises en pratique et expliquez votre

Plus en détail

1- QU EST-CE QUE LE CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE?

1- QU EST-CE QUE LE CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE? 1- QU ST-C QU L CAD UOPÉN COMMUN D ÉFÉNC?!"#$$%"!#%& &!%" '! %"($!%" $!% )*! * ") %% )$+$!, %% ), %!!%"!!#" &!!"'!" %"!%")$$!,-!$+#$!%)!! %%!)%%. %, %" &! ), '!"&!)$$!!## '' ))* "%)!!# %% )!(), %!!#*!'!,

Plus en détail

Programme du séminaire:

Programme du séminaire: Organisation de séminaires à thèmes Estime de soi confiance en soi... 1 La communication dans le couple... 2 Gestion du Stress... 3 Ces 9 mois là, préparation à la maternité... 4 Estime de soi pour jeunes

Plus en détail

Tu as des droits.. Document original d Annie Simard TES

Tu as des droits.. Document original d Annie Simard TES Pourquoi dire non? Savoir dire non est indispensable pour me protéger, poser mes limites face aux autres et éviter de me laisser envahir par des demandes abusives. Quand les autres envahissent mon territoire

Plus en détail

Le dictionnaire des aptitudes professionnelles

Le dictionnaire des aptitudes professionnelles Le dictionnaire des aptitudes professionnelles Le dictionnaire des aptitudes présenté ci-dessous est le résultat de recherches sur internet et d interventions conduites en entreprise dans différents secteurs

Plus en détail

Activité : L'île déserte

Activité : L'île déserte CPS : Problèmes, Décisions Thème : Prise de décision collective Type d'activités : Exploration Activité : L'île déserte Niveau : 8-12 ans Participants : 25 Durée : 45 45 mn Objectifs : S inscrire en groupe

Plus en détail

Stage Nouveaux Directeurs. Vendredi 28 novembre 2014. Communication et Gestion de conflits ------------ Intervention de F.

Stage Nouveaux Directeurs. Vendredi 28 novembre 2014. Communication et Gestion de conflits ------------ Intervention de F. Stage Nouveaux Directeurs Vendredi 28 novembre 2014 Communication et Gestion de conflits ------------ Intervention de F. Robin SOMMAIRE 1. Quelques postulats... P. 2 2. Comment établir un «bon rapport»

Plus en détail

Catalogue des formations intra entreprise 2015/2016 ****************

Catalogue des formations intra entreprise 2015/2016 **************** Catalogue des formations intra entreprise 2015/2016 ****** Communication /Efficacité professionnelle AF1 - S affirmer dans ses relations professionnelles : Initiation à l assertivité Durée AF2 Maîtriser

Plus en détail

Rôles et techniques de l animateur

Rôles et techniques de l animateur Rôles et techniques de l animateur L animateur n est pas le leader dans le sens où nous l entendons habituellement (celui qui dirige, commande, influence). Il est le catalyseur des influences et des contributions

Plus en détail

Formation professionnelle. Pédagogie perceptive et accompagnement des apprentissages, du changement et des projets (par module)

Formation professionnelle. Pédagogie perceptive et accompagnement des apprentissages, du changement et des projets (par module) Formation professionnelle Pédagogie perceptive et accompagnement des apprentissages, du changement et des projets (par module) Module 1. Comprendre et mettre en œuvre le sens corporel interne en situation

Plus en détail

Influencer avec intégrité

Influencer avec intégrité Influencer avec intégrité 1 Les objectifs généraux d une communication. Aider (conseils, directives) Apprendre (acquérir habiletés, connaissance de soi et du monde) Créer des liens (amitiés, formation

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl)

Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl) Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl) Introduction Plan Introduction Définition de la PNL Que veut dire la programmation neuro

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

Coaching Gestion de conflit : Privilégier la méthode offensive

Coaching Gestion de conflit : Privilégier la méthode offensive Dossier Coaching Gestion de conflit : Privilégier la méthode offensive Auteur : Didier Reuter - ISBN 9791023710205 Free Auteur : Didier Reuter www.bookiner.com Usage libre de droit (non marchand) avec

Plus en détail

Accueillir les Personnes en Situation de Handicap dans les Commerces et les Hôtels.

Accueillir les Personnes en Situation de Handicap dans les Commerces et les Hôtels. Accueillir les Personnes en Situation de Handicap dans les Commerces et les Hôtels. Avec le concours des associations intervenant dans le domaine du handicap 1) Le handicap moteur : En France, on estime

Plus en détail

COMPÉTENCES RELIÉES AUX ENTREVUES. Entrevue béhavioriste

COMPÉTENCES RELIÉES AUX ENTREVUES. Entrevue béhavioriste COMPÉTENCES RELIÉES AUX ENTREVUES Entrevue béhavioriste Comprendre l approche d une entrevue béhavioriste. Détecter d éventuelles questions-sondes et réagir adéquatement. Table des matières COMPÉTENCES

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

Gérer les émotions au téléphone

Gérer les émotions au téléphone Contact Les auteurs RSS Alerte mail des Assistantes Gérer les émotions au téléphone Par Esther Barale Cherpreau le 10 septembre 2014 Boite à outils Testez vos compétences 6 Commenter 25 2 0 0 La communication

Plus en détail

FORMATIONS ET CALENDRIER 2014

FORMATIONS ET CALENDRIER 2014 FORMATIONS ET CALENDRIER 2014 Recruter Manager Vendre Communiquer Etre efficace ATHENA RH, fondé en 1991, vous propose des formations au sein de ses locaux de SAINT LAURENT DU VAR ou sur site en fonction

Plus en détail

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Bien accueillir les enfants et leurs parents est une des clefs essentielle, pour qu à l école maternelle,

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Manon Fabi, inf. M.Sc. Coach professionnelle certifiée PNL Présentation Un peu de définition Objectifs Réalité quotidienne Stratégie d intervention

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

La souffrance au travail, comment la

La souffrance au travail, comment la SIMUP Service de Santé au Travail de la Vallée de la Lys La souffrance au travail, comment la déceler pour mieux la gérer? 1 QUELQUES CONSTATS D après l Institut Français de Veille Sanitaire, un homme

Plus en détail

Un projet pour votre organisation

Un projet pour votre organisation Un projet pour votre organisation DRH / Salariés 4 jours pour améliorer sa qualité bien-être et la dynamique des équipes Formateur / Animateur : Pierre Pyronnet Siège administratif : 94 Galerie Arlequin

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e)

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e) OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager Assistant(e) secrétaire commercial(e) Référentiel d activités+analyse d activités Référentiel de compétences Référentiel

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

PROGRESSER DANS SA FONCTION DE MANAGER

PROGRESSER DANS SA FONCTION DE MANAGER PROGRESSER DANS SA FONCTION DE MANAGER 1 QUEL MANAGER JE SUIS? 2 La connaissance de soi et des autres Déterminer et comprendre quel est l impact de sa communication personnelle Prendre conscience de ses

Plus en détail

Indicateurs de la compétence. de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003

Indicateurs de la compétence. de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003 Indicateurs de la compétence de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003 Indicateurs de la compétence de l infirmière et infirmier auxiliaire Édité par : L Ordre des infirmières et des infirmiers

Plus en détail

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens.

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation Yann FORNER RÉSULTATS Nom: Sexe: 15/04/2010 Féminin Âge: 17 Étalonnage: Lycéens Introduction Le Questionnaire de Motivation en situation de Formation

Plus en détail

M2S. Formation Communication orale. formation. Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication

M2S. Formation Communication orale. formation. Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication Formation Communication orale M2S formation Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication Accueil téléphonique Etre professionnel au téléphone Développer sa capacité

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

14 clés pour communiquer efficacement

14 clés pour communiquer efficacement L art de parler en public Apprenez à vous exprimer et communiquer en toutes circonstances 14 clés pour communiquer efficacement 1 Sommaire ----- 1) Choisissez la simplicité 2) Optez pour le face-à-face

Plus en détail