Exposé de la question

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exposé de la question"

Transcription

1 Droits comptable pour les comptables généraux accrédités du Canada Exposé de la question Remarque importante : Certains renseignements relatifs à l Ontario ne sont plus à jour depuis l adoption, dans cette province, de la Loi de 2004 sur l expertise En outre, un groupe spécial formé aux termes de l Accord sur le commerce intérieur (ACI) a établi que les mesures législatives du Québec en ce qui concerne l exercice comptable sont restrictives, injustes et ont causé un préjudice, et a recommandé à la Province de refondre son régime d expertise Le gouvernement du Québec a enclenché un processus de réforme. Mis à jour en mai 2005

2

3 Droits comptable pour les comptables généraux accrédités du Canada Exposé de la question L économie canadienne repose sur la compétence, la crédibilité et la fiabilité des services de vérification et de certification offerts par les professionnels exerçant l expertise Les entreprises et les particuliers canadiens doivent pouvoir avoir recours aux professionnels comptables de leur choix. Pour leur part, les professionnels comptables doivent être en mesure de fournir un éventail complet de services professionnels à leurs clients dans toutes les provinces canadiennes. Or, dans certaines provinces, les professionnels comptables n ont pas tous le droit d offrir un éventail complet de services même s ils ont la compétence, les habiletés et les connaissances pour le faire. Ces restrictions limitent les choix des consommateurs et la mobilité des professionnels, et font obstacle à la concurrence entre les professionnels comptables. CGA-Canada estime que les gouvernements fédéral et provinciaux doivent réagir rapidement en vue d éliminer les restrictions imposées à certains professionnels comptables possédant toutes les compétences voulues pour exercer pleinement l expertise Une profession offrant une plus grande diversité de choix et favorisant par le fait même la concurrence saura mieux servir les intérêts du public. La politique publique : un peu de contexte Les entreprises ont besoin de structures transparentes et stables qui fonctionnent avec efficience. Au Canada, les gouvernements se sont engagés publiquement à éliminer les obstacles au commerce interprovincial, y compris ceux qui entravent actuellement la mobilité de la main-d œuvre. CGA-Canada était persuadé que l Accord sur le commerce intérieur, qui est entré en vigueur en juillet 1995, fournirait les outils nécessaires pour supprimer les obstacles au commerce et favoriser la mise en place d un marché intérieur ouvert, performant et stable. En bref, l Accord sur le commerce intérieur : établit clairement l ensemble des règles applicables au commerce intérieur; établit une structure administrative permettant aux gouvernements de gérer le marché intérieur; met en place des mécanismes assurant la mobilité interprovinciale de la main-d œuvre. En quoi consiste l expertise comptable? De nombreux professionnels comptables offrent des services au public. S il n existe généralement aucune limite aux services qu un professionnel comptable exerçant l expertise comptable peut offrir, une seule activité reste toutefois réglementée ou «réservée». Il s agit du secteur comptable qui comprend la prestation de services de certification et d attestation aux termes desquels l expert-comptable est appelé à émettre une opinion quant à la fiabilité des états financiers ou d autres comptes. Comme la plupart des autres organisations professionnelles au Canada, les organisations regroupant des professionnels comptables sont auto-réglementées, c est-à-dire qu elles établissent et maintiennent leurs propres normes en matière de formation, de prestation des services, de déontologie et de performance. Ces organisations, qui voient à ce que leurs membres acquièrent les compétences requises et qui sont responsables de la délivrance des permis, 3

4 assujettissent à des règles les professionnels offrant des services au public. Elles reçoivent les plaintes, peuvent appliquer des mesures disciplinaires et offrent du perfectionnement professionnel dans le but de préserver la qualité, la fiabilité, la crédibilité et la compétence des titulaires du titre professionnel. Les mandats, les obligations et les privilèges des organisations professionnelles sont établis en vertu de lois provinciales qui empêchent l utilisation des titres professionnels par des non-comptables. Au Canada, les professionnels comptables se répartissent en trois groupes, soit les comptables généraux accrédités (ou licenciés CGA), les comptables en management accrédités (CMA) et les comptables agréés (CA). Les titulaires de ces titres exercent leur profession dans toutes les provinces et tous les territoires du Canada et doivent se conformer à des normes rigoureuses en matière de formation et de compétence professionnelle. Des normes nationales assurent la pleine mobilité des professionnels membres d une organisation donnée. Toutes les missions de vérification et d examen sont exécutées selon les mêmes normes par tous les experts-comptables au Canada. Ces normes sont établies par le Conseil des normes de vérification et de certification en consultation avec de nombreuses parties prenantes, dont l Association des comptables généraux accrédités du Canada. Il existe donc des normes nationales applicables aux missions de vérification et d examen et tout professionnel comptable exerçant l expertise comptable au Canada a reçu la formation nécessaire pour pouvoir se conformer à ces normes. Si les approches diffèrent en ce qui concerne la formation et la délivrance des permis, les normes de compétence et d exécution, quant à elles, sont les mêmes pour tous les experts-comptables. Exposé de la question Les CGA sont des professionnels hautement compétents qui, depuis des années, fournissent des services d expertise comptable de qualité à des clients satisfaits partout au Canada. Dans la plupart des provinces et territoires du Canada, les CGA offrent une gamme complète de services de comptabilité professionnelle. Dans certaines provinces, toutefois, des restrictions sont imposées quant à l éventail des services pouvant être offerts, même s il a clairement été établi que ces mesures, qui ne contribuent pas à protéger le consommateur, entravent la concurrence et restreignent les choix des entreprises. En janvier 2005, la loi intitulée An Act to Amend the Public Accounting and Auditing Act (projet de loi 17) a été adoptée à l Île-du-Prince-Édouard. Les mesures législatives qu elle contient permettent aux CGA qui possèdent les compétences voulues d exercer l expertise comptable, un droit qui était auparavant réservé aux comptables agréés de cette province. En Ontario, l adoption de la Loi de 2004 sur l expertise comptable (projet de loi 94) permettra la création de nouveaux règlements et la constitution du Conseil des experts-comptables, auparavant le Conseil des comptables publics. Ce conseil régira l exercice comptable en élaborant et en maintenant les normes que doivent respecter les organismes d attribution des permis. En vertu de cette loi, CGA-Ontario sera l une des trois organisations comptables professionnelles ontariennes autorisées à délivrer à ses membres des permis d experts-comptables et à régir leurs activités à ce titre. Le cadre de réglementation devrait être complet et en place en Il remplacera un régime vieux de 40 ans qui donnait aux titulaires d un titre professionnel comptable, les comptables agréés, le monopole de la prestation de services d expertise 4

5 De même, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador, des conseils constitués par des instances législatives délivrent les permis Ces organismes assument des fonctions limitées sur le plan de la réglementation et s appuient sur les organisations professionnelles comptables pour l établissement et l application des normes en matière de formation ainsi que pour l acquisition et le maintien des compétences des membres, leur surveillance et l application de mesures disciplinaires. Selon CGA-Canada, ces conseils devraient être structurés de manière à servir les intérêts du public. En d autres termes, la composition des conseils doit être représentative de l ensemble des organisations comptables et du public, les délibérations doivent être transparentes et le conseil doit rendre compte de ses actions. Au Québec, la loi réserve l exercice comptable aux comptables agréés. Le Québec est la seule province canadienne qui ne reconnaît pas la compétence des CGA en matière d expertise Cette situation est injuste et désavantage les CGA sur le plan de la concurrence sans motif valable apparent. Elle limite également les choix des entreprises et des particuliers et, en vertu de l Accord sur le commerce intérieur du Canada (l ACI), constitue un obstacle à la mobilité de la main-d œuvre. CGA-Nouveau-Brunswick a entrepris une procédure en vertu de l ACI pour assurer à ses membres l accès à l exercice comptable au Québec. L organisation a demandé à ce qu un groupe spécial se penche sur la question. Une décision devrait être rendue par ce groupe vers la fin de En 2001, un groupe spécial formé sur les bases des mêmes dispositions de l ACI a examiné le régime de délivrance des permis comptable de l Ontario. Le groupe a établi que le monopole de l exercice comptable en Ontario constituait un obstacle à la mobilité de la main-d œuvre et ne contribuait pas à la protection des consommateurs ou des marchés financiers ontariens. Quels sont les avis sur la question? Dans un document publié en mars 2005 par l Organisation de coopération et de développement économiques, les auteurs indiquaient que les obstacles au commerce entravaient la concurrence : «le code canadien de conduite réglementé exonère les comportements anticoncurrentiels lorsqu ils sont couverts par une réglementation, de sorte que certains pans importants de l économie restent non couverts par le droit de la concurrence. Ce problème est particulièrement aigu dans le cas des réglementations sous autorités provinciales. Des restrictions continuent de limiter les échanges provinciaux, et la mise en œuvre de l Accord sur le commerce intérieur est moins effective qu elle pourrait l être. Il conviendrait de chercher plus activement à supprimer les réglementations qui freinent la concurrence dans les professions libérales.» Les mesures à prendre En signant l Accord sur le commerce intérieur, toutes les administrations gouvernementales du Canada ont approuvé le principe de la mobilité des professionnels à l échelle nationale, y compris les professionnels exerçant l expertise À titre de signataires de l ACI, les provinces et territoires doivent s assurer que leurs régimes de délivrance des permis sont impartiaux et fondés sur une évaluation des compétences en matière d expertise comptable uniforme pour tous les postulants, quelles que soient leur formation et leur expérience. Le Québec doit modifier sa 5

6 réglementation de manière à permettre aux professionnels comptables possédant la formation et les compétences voulues, autres que les comptables agréés, d exercer l expertise comptable dans d autres provinces. Enfin, le gouvernement fédéral doit réviser ses lois afin d éliminer toute disposition restreignant l exercice comptable aux membres d une organisation comptable particulière ou empêchant les professionnels qui possèdent les compétences voulues d exercer l expertise comptable dans l une ou l autre des provinces ou territoires du Canada. La profession comptable ne pourra régler seule le problème. La participation des gouvernements est essentielle. Il faut agir maintenant. Les Canadiens seront mieux servis par une profession comptable qui, en leur donnant la possibilité de choisir, stimulera la concurrence indispensable à la prestation de services de qualité à des prix raisonnables sur les marchés canadiens. Pour obtenir des précisions, veuillez consulter les documents suivants : Document de discussion publié par CGA-Canada en mai 2001 intitulé Accord sur le commerce intérieur L issue ne tient qu à nous ( voir la section Rapports, sous Promotion et recherche) Rapport de la Commission de réduction des formalités administratives de l Ontario sur l expertise comptable (en anglais) ( Rapport du groupe spécial de règlement des différends sur l Accord sur le commerce intérieur ( Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez consulter le site Web de CGA-Canada ( canada-fr) ou communiquer avec Carole Presseault, vice-présidente, Affaires gouvernementales et réglementaires, CGA-Canada, au , poste 222. Annexe : Survol des régimes d expertise comptable au Canada 6

7 Survol des régimes d expertise comptable au Canada Les gouvernements provinciaux et territoriaux sont responsables de l établissement des normes régissant les professions. Les obligations et les droits des organisations professionnelles sont établies en vertu des lois provinciales. Dans chaque province ou territoire du Canada, les associations de CGA sont responsables de l acquisition, par leurs membres, des compétences requises et réglementent les activités de leurs membres. Les CGA sont des professionnels hautement compétents qui possèdent un niveau de scolarité élevé et qui, depuis des années, offrent des services comptables de qualité à des clients satisfaits partout au Canada. Territoire Accès à l exercice Loi conférant les droits Autres lois conférant des droits comptable comptable comptable Canada Certaines lois confèrent les pleins droits de l expertise Loi sur les banques, Loi électorale du Canada, Loi sur la Société canadienne des postes, Loi sur les sociétés d investissement, Loi sur les associations coopératives de crédit, Loi sur les compagnies fiduciaires, Loi sur la Société canadienne d hypothèques et de logement, Loi sur les arrangements fiscaux entre le gouvernement fédéral et les provinces, Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension, Loi sur la concurrence, Loi sur les sociétés de prêt et Loi sur les banques d épargne de Québec. Colombie- Britannique Accountants (Certified General) Act En vertu de la Company Act, les membres de CGA-C.-B., les CA ou toute autre personne titulaire d un permis peuvent procéder à la vérification des comptes des sociétés ouvertes. Autres lois habilitant les CGA et les CA à agir à titre de vérificateurs : Financial Institutions Act, International Financial Business Act, Legal Profession Act, Real Estate Act, School Act, Society Act et Securities Act. Alberta En vertu de la Regulated Accounting Profession Act, la réglementation applicable est la même pour les trois organisations comptables de l Alberta. Les rapports des vérificateurs déposés en vertu de la Securities Act peuvent être signés par un CGA, un CA ou un CMA. Saskatchewan The Certified General Accountants Act La Commission des valeurs mobilières de la Saskatchewan a établi que les rapports des vérificateurs déposés en vertu de la Securities Act peuvent être signés par un CGA, un CA ou un CMA. En 2001, le gouvernement provincial a modifié les lois intitulées Urban Municipalities Act, The Rural Municipalities Act et Northern Municipalities Act comme suit : chaque conseil doit nommer un vérificateur qui est un membre en règle d une organisation comptable reconnue conformément à l une des lois suivantes : The Certified Management Accountants Act, 2000, The Certified General Accountants Act, 1994, et The Chartered Accountants Act,

8 Territoire Accès à l exercice Loi conférant les droits Autres lois conférant des droits comptable comptable comptable Manitoba Loi sur les comptables généraux accrédités La Commission des valeurs mobilières du Manitoba a établi que les rapports des vérificateurs déposés en vertu de la Loi sur les valeurs mobilières doivent être signés par un CGA, un CA ou un CMA. Les CGA, les CMA et les CA peuvent également agir à titre de vérificateurs en vertu des lois suivantes : Loi sur les municipalités, Loi sur les offices régionaux de gestion des déchets, Loi sur le financement des campagnes électorales, Loi sur les valeurs mobilières, Loi sur les écoles publiques, Loi sur la Ville de Winnipeg, Loi sur les relations du travail et Loi sur la Société du Barreau. Ontario La Loi de 2004 sur l expertise comptable (projet de loi 94) a reçu la sanction royale le 17 juin 2004 mais n a pas encore été promulguée. Les organisations comptables provinciales pourront directement délivrer des permis d expert-comptable à leurs membres et régir leurs activités à ce titre, dès que leurs règles seront conformes aux normes établies par le nouveau Conseil des experts-comptables. Le Conseil établira des normes dans 14 domaines et procédera à des tests afin de déterminer si les trois organisations comptables satisfont à ces normes. Dans l affirmative, elles pourront commencer à délivrer des permis. Québec Seuls les CA sont autorisés à agir à titre de vérificateurs. Il existe toutefois des exceptions importantes. La Loi sur les comptables agréés et le Code des professions du Québec régissent l expertise Une décision judiciaire et divers textes de loi font état des droits des CGA de fournir des services de vérification sans restrictions. Il s agit de lois visant les commissions scolaires, les compagnies d assurance, les coopératives, les municipalités, les courtiers immobiliers et les cégeps. En outre, l Association des comptables généraux accrédités du Nouveau-Brunswick a déposé une plainte contre le gouvernement du Québec en vertu de l Accord sur le commerce intérieur à l effet que l article 24 de la Loi sur les comptables agréés, qui stipule que seul un comptable agréé peut exercer la fonction d expert-comptable, est contraire aux dispositions de l ACI. Nouveau- Brunswick En vertu de la Loi sur les comptables généraux licenciés, les CGA ont pour l éventail complet des services de comptabilité professionnelle. En vertu des lois ci-après, les CGA peuvent agir à titre de vérificateurs : Loi sur le vérificateur général, Loi sur les caisses populaires, Loi sur les municipalités, Loi sur les débentures émises par les municipalités, Loi sur les compagnies de prêt et de fiducie et Loi sur la Commission de la santé, de la sécurité et de l indemnisation des accidents au travail. 8

9 Territoire Accès à l exercice Loi conférant les droits Autres lois conférant des droits comptable comptable comptable Nouvelle- Écosse Seules les personnes ayant obtenu un permis du Public Accountants Board sont autorisées à agir à titre de vérificateurs. La Public Accountants Act réglemente la délivrance des permis comptable par le Public Accountants Board (PAB). Le PAB a modifié ses normes en décembre 2002 et délivre des permis aux postulants qui satisfont à ces normes. Environ 20 CGA ont obtenu un permis. Île-du-Prince- Édouard La loi intitulée An Act to Amend the Public Accounting and Auditing Act (projet de loi 17) a été adoptée en janvier Une foi promulguée, la Loi donnera libre accès à l exercice de l expertise comptable aux CGA qui possèdent les compétences voulues. Terre-Neuveet-Labrador La Public Accountancy Act réglemente la délivrance des permis comptable par le Public Accountants Licensing Board, lequel compte un nombre égal de représentants de chacune des trois organisations comptables ainsi que trois représentants du public, dont un agissant à titre de président. En vertu des lois ci-après, les CGA peuvent agir à titre de vérificateurs : City of Mount Pearl Act, City of Cornerbrook Act, Law Society Act, Real Estate Trading Act et Act to Remove Anomalies and Errors in the Statute Law. T.N.-O./ Nunavut En vertu de la Loi sur l Association des comptables généraux licenciés, les CGA ont pour l éventail complet des services de comptabilité professionnelle, y compris la vérification. 9

10 Territoire Accès à l exercice Loi conférant les droits Autres lois conférant des droits comptable comptable comptable Yukon En vertu de la Loi sur l Association des comptables généraux licenciés, les CGA ont pour l éventail complet des services de comptabilité professionnelle, y compris la vérification. En vertu des lois ci-après, les CGA peuvent agir à titre de vérificateurs : Loi sur l éducation, Loi sur les sociétés et Loi sur la profession d avocat. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le bureau des Relations gouvernementales, au , poste 222. Mis à jour en mai

Accord de libre circulation nationale

Accord de libre circulation nationale Accord de libre circulation nationale Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada / Federation of Law Societies of Canada 445, boulevard Saint-Laurent, bureau 480 Montréal (Québec) H2Y 2Y7

Plus en détail

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités de surveillance concernant l intégrité de l information financière

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014 CHARTE DU COMITÉ D AUDIT HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014 FONCTION Le comité d audit (le «comité») aide le conseil d administration (le «conseil») à

Plus en détail

Avis relatif à l intégrité du marché

Avis relatif à l intégrité du marché Avis relatif à l intégrité du marché 27 juin 2003 Nº 2003-014 Acheminement proposé : Négociation, affaires juridiques et conformité SOLLICITATION DE COMMENTAIRES DÉFINITION D UNE «PERSONNE AYANT DROIT

Plus en détail

Les fonds communs de placement : la protection des épargnants au Québec

Les fonds communs de placement : la protection des épargnants au Québec Les fonds communs de placement : la protection des épargnants au Québec MÉMOIRE Présenté à la Commission des finances publiques 30 janvier 2007 Monsieur le président de la Commission des finances publiques,

Plus en détail

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009 ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009 États financiers 31 décembre 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Rapport des vérificateurs 1 Bilan 2 État des résultats et du capital 3 État des flux de trésorerie 4 5 13 RAPPORT

Plus en détail

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE»

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» WANG Haiyuing, directeur général adjoint du département de recherches de la China Law Society L énergie est la base matérielle importante pour

Plus en détail

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2011

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2011 ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2011 États financiers 31 décembre 2011 TABLE DES MATIÈRES Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 Bilan 3 État des résultats et du capital 4 État des flux de trésorerie

Plus en détail

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE 013-2015 Table des matières M p E 03 Message du président et chef de la direction 04 Contexte 06 Actions 15 Annexe 1 : Tableau synoptique du plan d action de développement

Plus en détail

Reddition de comptes annuelle CIBC 2005 Pour ce qui compte dans votre vie

Reddition de comptes annuelle CIBC 2005 Pour ce qui compte dans votre vie 22 La CIBC et la société > Notre personnel Reddition de comptes annuelle CIBC 20 Notre personnel La CIBC et la société Stratégie En vue d être reconnue comme chef de file des relations avec la clientèle,

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION DE LA POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

GUIDE D APPLICATION DE LA POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS D APPLICATION DE LA POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS Le présent guide a pour but de fixer les paramètres ainsi que les

Plus en détail

ANNEXE A CALENDRIER DE TRANSITION

ANNEXE A CALENDRIER DE TRANSITION ANNEXE A CALENDRIER DE TRANSITION Sociétés inscrites avant le 28 septembre 2009 (date d entrée en vigueur du Règlement 31-103) Obligation demander l inscription de leur personne désignée responsable demander

Plus en détail

Document de consultation publique

Document de consultation publique Document de consultation publique Rénovations et réparations domiciliaires Devis, contrats et coûts finaux Protéger les intérêts des consommateurs le 5 février 2014 Introduction Les maisons sont les plus

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION CLIENT

BULLETIN D INFORMATION CLIENT Taux d imposition en Ce guide a été conçu pour vous servir de référence tout au long de l année en ce qui concerne les divers taux d imposition pour. Remarque : Les renseignements contenus dans ce guide

Plus en détail

Police afférente au régime de pension collectif

Police afférente au régime de pension collectif Police afférente au régime de pension collectif Numéro de police : PRPP 0005 En vigueur le 3 mars 2014 La London Life, Compagnie d Assurance-Vie (l émetteur) verse les prestations prévues conformément

Plus en détail

Programme de recouvrement des coûts de la CCSN

Programme de recouvrement des coûts de la CCSN Programme de recouvrement des coûts de la CCSN Programme de recouvrement des coûts de la Commission canadienne de sûreté nucléaire Publié par la Commission canadienne de sûreté nucléaire Also published

Plus en détail

Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation

Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation Ébauche datée du 22 mai 2002 Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation Rapport annuel au Secrétariat de l ACI Bureau de la consommation, Industrie Canada,

Plus en détail

LOIS SUR LA VIE PRIVÉE

LOIS SUR LA VIE PRIVÉE 125 LOIS SUR LA VIE PRIVÉE Toutes les entreprises au Canada sont assujetties aux lois qui régissent la collecte, l utilisation et la communication de renseignements personnels dans le cours des activités

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2014. novembre 2013

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2014. novembre 2013 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2014 novembre 2013 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2014 Dépôt légal - Bibliothèque

Plus en détail

Taux d imposition en 2012

Taux d imposition en 2012 Taux d imposition en 2012 Ce guide a été conçu pour vous servir de référence tout au long de l année en ce qui concerne les divers taux d imposition pour 2012. Remarque : Les renseignements contenus dans

Plus en détail

Programme services-conseils (PSC)

Programme services-conseils (PSC) Programme services-conseils (PSC) Dans le présent document, l emploi du masculin pour désigner des personnes n a d autres fins que celle d alléger le texte. Des mesures d aide décrites dans ce programme

Plus en détail

Programme d Aide Juridique pour les Réfugiés au Maroc QUEL AVENIR POUR LES DEMANDEURS D ASILE AU MAROC?

Programme d Aide Juridique pour les Réfugiés au Maroc QUEL AVENIR POUR LES DEMANDEURS D ASILE AU MAROC? Programme d Aide Juridique pour les Réfugiés au Maroc QUEL AVENIR POUR LES DEMANDEURS D ASILE AU MAROC? Recommandations de l association Droit et Justice pour un exercice réel et effectif du droit d asile

Plus en détail

CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Nature et portée du comité d audit CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Le comité d audit (le «comité») est un comité permanent dont les membres sont nommés par le conseil d administration

Plus en détail

Couverture syndicale au Canada, 2012

Couverture syndicale au Canada, 2012 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Couverture syndicale au Canada, 2012 Division de l information sur les milieux de travail Direction de la politique stratégique, de

Plus en détail

FÉDÉRATION CANADIENNE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS SERVICE OUTRE-MER 2007

FÉDÉRATION CANADIENNE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS SERVICE OUTRE-MER 2007 FÉDÉRATION CANADIENNE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS SERVICE OUTRE-MER 2007 (Une entreprise commune de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants et de ses organisations Membres

Plus en détail

Projet de loi n o 221 (Privé) Loi concernant la Société de fiducie TD et Compagnie Trust Central Guaranty

Projet de loi n o 221 (Privé) Loi concernant la Société de fiducie TD et Compagnie Trust Central Guaranty DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 221 (Privé) Loi concernant la Société de fiducie TD et Compagnie Trust Central Guaranty Présenté le 18 décembre 1997 Principe adopté le 19

Plus en détail

CRC 007M C.P. P.L. 60 Protection du consommateur

CRC 007M C.P. P.L. 60 Protection du consommateur CRC 007M C.P. P.L. 60 Protection du consommateur Vue d ensemble des cartes prépayées Visa Visa exploite le plus vaste réseau de paiements électroniques au détail du monde, et gère la marque de services

Plus en détail

Loi sur les divulgations faites dans l intérêt public (protection des divulgateurs d actes répréhensibles)

Loi sur les divulgations faites dans l intérêt public (protection des divulgateurs d actes répréhensibles) Loi sur les divulgations faites dans l intérêt public (protection des divulgateurs d actes répréhensibles) Ce que les fonctionnaires du gouvernement du Manitoba doivent savoir sur la procédure à suivre

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE 3.5 POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE 1.0 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Cette politique détermine certaines règles de gestion applicables au personnel cadre et portant sur les aspects suivants

Plus en détail

Genève - Vaud - Fribourg

Genève - Vaud - Fribourg présentation Une dynamique familiale Entreprise familiale indépendante depuis son origine, l agence a été créée en 1957 par Francis Bostico sous sa propre raison sociale. En 1967, le fondateur a été rejoint

Plus en détail

CONSEIL PROVINCIAL-TERRITORIAL DES MINISTRES RESPONSABLES DE LA RÉGLEMENTATION DES VALEURS MOBILIÈRES RAPPORT D ÉTAPE ANNUEL

CONSEIL PROVINCIAL-TERRITORIAL DES MINISTRES RESPONSABLES DE LA RÉGLEMENTATION DES VALEURS MOBILIÈRES RAPPORT D ÉTAPE ANNUEL CONSEIL PROVINCIAL-TERRITORIAL DES MINISTRES RESPONSABLES DE LA RÉGLEMENTATION DES VALEURS MOBILIÈRES CONTEXTE RAPPORT D ÉTAPE ANNUEL Janvier à décembre 2014 Conformément au Protocole provincial-territorial

Plus en détail

La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux

La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux Davies Ward Phillips & Vineberg S.E.N.C.R.L., s.r.l. Le 21 mars 2014 La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux Le 20 mars 2014, la Commission des valeurs mobilières de l Ontario

Plus en détail

POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Rapport pour le conseil régional MARS 2016 Présenté par Valerie Pécresse Présidente du conseil régional d'ile-de-france POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE NOUVEAU

Plus en détail

Projet de loi n o 61 Loi sur les comptables professionnels agréés. Résumé

Projet de loi n o 61 Loi sur les comptables professionnels agréés. Résumé Projet de loi n o 61 Loi sur les comptables professionnels agréés Résumé NOTES EXPLICATIVES Le projet de loi a été déposé à l Assemblée nationale du Québec le 28 mars 2012 par le ministre de la Justice

Plus en détail

Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique. Rapport final Mars 2004

Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique. Rapport final Mars 2004 Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique Rapport final Projet entrepris par le Recycling Council of Alberta en partenariat avec

Plus en détail

Texte final 4 décembre Chapitre sept Mobilité de la main-d œuvre

Texte final 4 décembre Chapitre sept Mobilité de la main-d œuvre Texte final 4 décembre 2008 Chapitre sept Mobilité de la main-d œuvre Annexe n o 1 du neuvième protocole de modification Approuvé le 16 janvier 2009-1 - Chapitre sept Mobilité de la main-d oeuvre Article

Plus en détail

Approbation du financement des programmes d études

Approbation du financement des programmes d études Approbation du financement des programmes d études TABLE DES MATIÈRES But et portée... 2 Glossaire... 2 Obligations... 5 Collèges... 5 Ministère... 6 Modalités d approbation... 6 Résumé des responsabilités...

Plus en détail

DEMANDE D ALLOCATION POUR LE LOYER (pour les personnes ne recevant pas de prestations d aide à l emploi et au revenu)

DEMANDE D ALLOCATION POUR LE LOYER (pour les personnes ne recevant pas de prestations d aide à l emploi et au revenu) N o de CS: N o de demande: de réception: Services provinciaux Division de la prestation de services dans les communautés Services à la famille Manitoba 114, rue Garry, bureau 102, Winnipeg (Manitoba) R3C

Plus en détail

PROVINCE/TERRITOIRE LÉGISLATION ARTICLE RÈGLE

PROVINCE/TERRITOIRE LÉGISLATION ARTICLE RÈGLE Le Comité de gestion des risques est heureux de présenter aux membres de l ICDC cet outil de gestion des risques sous forme de tableau de comparaison des délais de prescription en vigueur dans les différentes

Plus en détail

(Actes législatifs) RÈGLEMENTS

(Actes législatifs) RÈGLEMENTS 9.12.2014 Journal officiel de l Union européenne L 352/1 I (Actes législatifs) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (UE) N o 1286/2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 26 novembre 2014 sur les documents d informations

Plus en détail

Cadre pancanadien pour l évaluation et la reconnaissance des titres de compétences étrangers

Cadre pancanadien pour l évaluation et la reconnaissance des titres de compétences étrangers Cadre pancanadien pour l évaluation et la reconnaissance des titres de compétences étrangers L Association canadienne pour la reconnaissance des acquis (CAPLA) Le Cadre est disponible sur le site Web de

Plus en détail

JORF n 0125 du 31 mai 2014. Texte n 14. ORDONNANCE Ordonnance n 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif NOR: FCPX1406454R

JORF n 0125 du 31 mai 2014. Texte n 14. ORDONNANCE Ordonnance n 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif NOR: FCPX1406454R Le 1 juin 2014 JORF n 0125 du 31 mai 2014 Texte n 14 ORDONNANCE Ordonnance n 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif NOR: FCPX1406454R Le Président de la République, Sur le rapport

Plus en détail

ACCORD DE PRINCIPE Chapitre sur la mobilité de la main d œuvre de l Accord sur le commerce intérieur Profession enseignante

ACCORD DE PRINCIPE Chapitre sur la mobilité de la main d œuvre de l Accord sur le commerce intérieur Profession enseignante ACCORD DE PRINCIPE Chapitre sur la mobilité de la main d œuvre de l Accord sur le commerce intérieur Profession enseignante 1999 09 29 Le présent accord de principe, rédigé conformément aux dispositions

Plus en détail

1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD).

1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD). 1. DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR 1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD). 1.2. La présente politique remplace la Politique du CNRC relative aux conflits d intérêts

Plus en détail

L EXPERIENCE DU SENEGAL EN MATIERE DE CONVENTION VISANT A EVITER LA DOUBLE IMPOSITION

L EXPERIENCE DU SENEGAL EN MATIERE DE CONVENTION VISANT A EVITER LA DOUBLE IMPOSITION REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS ET DES DOMAINES L EXPERIENCE DU SENEGAL EN MATIERE DE CONVENTION VISANT A EVITER

Plus en détail

Crédits d impôt personnels

Crédits d impôt personnels Crédits d impôt personnels Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2017 1 Fédéral C.-B. Alb. Sask. Man. Taux d imposition s appliquant aux crédits 15,00 % 5,06

Plus en détail

Bulletin de l Autorité des marchés financiers

Bulletin de l Autorité des marchés financiers Bulletin de l Autorité des marchés financiers 16 septembre 2005, vol. 2, n 37 Section Distribution de produits et services financiers Section Distribution de produits et services financiers Information

Plus en détail

Vers le titre de CPA : une carrière en comptabilité professionnelle Info-carrière BAA

Vers le titre de CPA : une carrière en comptabilité professionnelle Info-carrière BAA Vers le titre de CPA : une carrière en comptabilité professionnelle Info-carrière BAA Diane Paul M. Sc., CPA auditrice, CA Responsable pédagogique DESS et M. Sc. en comptabilité professionnelle 2 Info

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 16 FÉVRIER 2015 Politique sur la protection de la vie privée (adoptée 2015-02) Page 1 de 14 TABLE DES MATIÈRES TABLE

Plus en détail

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) Objet; but de l accréditation et de la désignation

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) Objet; but de l accréditation et de la désignation Ordonnance sur le système suisse d accréditation et la désignation de laboratoires d essais et d organismes d évaluation de la conformité, d enregistrement et d homologation (Ordonnance sur l accréditation

Plus en détail

Avis 31-324 du personnel des ACVM

Avis 31-324 du personnel des ACVM . Avis 31-324 du personnel des ACVM Obligations relatives aux relevés de compte des courtiers sur le marché dispensé prévues par la Norme canadienne 31-103 sur les obligations et dispenses d inscription

Plus en détail

Résolution des différends en matière d instruments documentaires

Résolution des différends en matière d instruments documentaires RÈGLEMENT DOCDEX Règlement d expertise de la Chambre de commerce internationale pour la Résolution des différends en matière d instruments documentaires Première revision En vigueur à compter du 15 mars

Plus en détail

SOMMAIRE OUVRIR UN BUREAU DE REPRESENTATION A CANTON OU A SHENZHEN

SOMMAIRE OUVRIR UN BUREAU DE REPRESENTATION A CANTON OU A SHENZHEN 11 SOMMAIRE 1 L IMPLANTATION D'UN BUREAU DE REPRESENTATION...13 1.1 Présentation, avantages et inconvénients...13 1.2 Procédures d implantation...14 1.2.1 Enregistrement auprès de l Administration de l

Plus en détail

Le service correctionnel du Canada un aperçu

Le service correctionnel du Canada un aperçu Le service correctionnel du Canada un aperçu Un élément du système de justice criminelle Dans le portefeuille du solliciteur général du Canada Autres organismes du portefeuille : Gendarmerie Royale Canadienne

Plus en détail

REGLEMENT SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE COMPTABLE EN MANAGEMENT ACCREDITE EN SOCIETE

REGLEMENT SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE COMPTABLE EN MANAGEMENT ACCREDITE EN SOCIETE REGLEMENT SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE COMPTABLE EN MANAGEMENT ACCREDITE EN SOCIETE Code des professions (L.R.Q., c. C-26, a. 93, par. g et h et a. 94, par. p) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.

Plus en détail

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours d accès au grade de rédacteur

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours d accès au grade de rédacteur CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours d accès au grade de rédacteur Mise à jour : 17 août 2012 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS 1 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS

Plus en détail

CAHIER DE CHARGES DES CENTRES DE GESTION AGREES

CAHIER DE CHARGES DES CENTRES DE GESTION AGREES RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail - Patrie ---------- MINISTÈRE DES FINANCES ---------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work - Fatherland ---------- MINISTRY OF FINANCE ---------- CAHIER DE CHARGES DES

Plus en détail

On trouvera l Avis 52-314 des ACVM, Lancement d un sondage sur XBRL, et le sondage sur le site Web de plusieurs membres des ACVM.

On trouvera l Avis 52-314 des ACVM, Lancement d un sondage sur XBRL, et le sondage sur le site Web de plusieurs membres des ACVM. POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Les autorités en valeurs mobilières du Canada sondent le marché au sujet de extensible Business Reporting Language («XBRL») Le 29 juin 2006 Toronto Les Autorités canadiennes

Plus en détail

Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt

Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt L Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (ci-après l Autorité),

Plus en détail

Emploi et Développement social Canada

Emploi et Développement social Canada imputés au compte du Régime de pensions du Canada par Emploi et Développement 31 mars Pour l exercice clos le 31 mars Table des matières Page Rapport de l auditeur 3 imputés au compte du Régime de pensions

Plus en détail

l'association de la gestion de la châine d'approvisionnement Reconnaissance des acquis

l'association de la gestion de la châine d'approvisionnement Reconnaissance des acquis l'association de la gestion de la châine d'approvisionnement Janvier 2014 Contexte En 2007, l AGCA a lancé un nouveau programme d accréditation le programme de leadership en gestion stratégique de la chaîne

Plus en détail

Politique sur la protection des renseignements personnels

Politique sur la protection des renseignements personnels Politique sur la protection des renseignements personnels INTRODUCTION La Compagnie mutuelle d assurance Wawanesa (la «Compagnie») s engage à protéger les renseignements personnels de ses Clients. La Compagnie

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

POLITIQUE D ACHAT RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION POLITIQUE D ACHAT RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION Adopté le 26 septembre 2000 par le conseil d administration (216 e assemblée - résolution n o 1784)

Plus en détail

Comparaison de différents régimes de capitalisation

Comparaison de différents régimes de capitalisation Comparaison de différents régimes de capitalisation et encarts pour les lois provinciales et fédérales en matière de régimes de retraite 1 er janvier 2015 Les régimes d épargne et de retraite, communément

Plus en détail

Rapports sur les pratiques d inscription équitables : Directive à l intention des organismes de réglementation de l Ontario

Rapports sur les pratiques d inscription équitables : Directive à l intention des organismes de réglementation de l Ontario Rapports sur les pratiques d inscription équitables : Directive à l intention des organismes de réglementation de l Ontario Décembre 2015 Bureau du commissaire à l équité 595, rue Bay, bureau 1201 Toronto

Plus en détail

Travailleurs migrants : sans soutien et à statut précaire

Travailleurs migrants : sans soutien et à statut précaire Conseil canadien pour les réfugiés Canadian Council for Refugees Travailleurs migrants : sans soutien et à statut précaire Une étude pancanadienne sur l accès aux services des travailleurs migrants Mars

Plus en détail

Vu la loi du 15 janvier 1990 relative à l institution et à l organisation d une Banquecarrefour de la sécurité sociale, notamment son article 15 ;

Vu la loi du 15 janvier 1990 relative à l institution et à l organisation d une Banquecarrefour de la sécurité sociale, notamment son article 15 ; 1 CSSS/07/004 DÉLIBÉRATION N 07/002 DU 9 JANVIER 2007 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR L OFFICE NATIONAL DE SÉCURITÉ SOCIALE ET L OFFICE NATIONAL DE SÉCURITÉ SOCIALE DES

Plus en détail

Le détachement de travailleurs et la coopération entre administrations

Le détachement de travailleurs et la coopération entre administrations Le détachement de travailleurs et la coopération entre administrations Coopération transfrontalière La légalité de l opération de détachement suppose le respect de la directive 96/71 et des règlements

Plus en détail

DEMANDE D ENREGISTREMENT D UN RÉGIME DE RETRAITE

DEMANDE D ENREGISTREMENT D UN RÉGIME DE RETRAITE Commission des services financiers de l Ontario DEMANDE D ENREGISTREMENT D UN RÉGIME DE RETRAITE Formule 1 - Approuvé par le surintendant des services financiers conformément à la Loi sur les régimes de

Plus en détail

La Corporation McKesson Canada Politique externe sur la protection des renseignements personnels

La Corporation McKesson Canada Politique externe sur la protection des renseignements personnels La Corporation McKesson Canada Politique externe sur la protection des renseignements personnels Novembre 2012 www.mckesson.ca 2 Politique externe sur la protection des renseignements personnels Politique

Plus en détail

Avis du personnel des Autorités canadiennes en valeurs mobilières

Avis du personnel des Autorités canadiennes en valeurs mobilières . Avis 52-311 du personnel des Autorités canadiennes en valeurs mobilières Forme prévue des attestations en vertu du Règlement 52-109 sur l attestation de l information présentée dans les documents annuels

Plus en détail

Décision de radiodiffusion CRTC 2016-38

Décision de radiodiffusion CRTC 2016-38 Décision de radiodiffusion CRTC 2016-38 Version PDF Référence : Demande de la Partie 1 affichée le 8 décembre 2015 Ottawa, le 4 février 2016 Avis de recherche incorporée Province de Québec Demande 2015-1326-8

Plus en détail

PROJET DE DECRET. portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux

PROJET DE DECRET. portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux PROJET DE DECRET portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux Public concerné : Fonctionnaires territoriaux de la filière administrative. Objet : Intégration du cadre d emplois

Plus en détail

Document d information sur le transport rémunéré de personnes par automobile

Document d information sur le transport rémunéré de personnes par automobile MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITÉ DURABLE ET DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS Document d information sur le transport rémunéré de personnes par automobile HIVER 2016 TABLE DES MATIÈRES Consultation...

Plus en détail

LES ARRÊTÉS de DÉLÉGATIONS de FONCTIONS et de SIGNATURES du MAIRE. Généralités Règles communes à toutes les délégations

LES ARRÊTÉS de DÉLÉGATIONS de FONCTIONS et de SIGNATURES du MAIRE. Généralités Règles communes à toutes les délégations LES ARRÊTÉS de DÉLÉGATIONS de FONCTIONS et de SIGNATURES du MAIRE Fiche 2 Base réglementaire : (voir annexe fiche 2) Délégations aux adjoints et conseillers municipaux : o CGCT : article L. 2122-18 Délégations

Plus en détail

MÉMOIRE. Présenté à la Commission des institutions

MÉMOIRE. Présenté à la Commission des institutions MÉMOIRE de l Ordre des comptables agréés du Québec de l Ordre des comptables généraux accrédités du Québec et de l Ordre des comptables en management accrédités du Québec Présenté à la Commission des institutions

Plus en détail

DE L UNION EUROPEENNE VERS LES USA : ETAT DES LIEUX. En un seul coup d œil. L accord Son domaine Son statut

DE L UNION EUROPEENNE VERS LES USA : ETAT DES LIEUX. En un seul coup d œil. L accord Son domaine Son statut TRANSFERT DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DE L UNION EUROPEENNE VERS LES USA : ETAT DES LIEUX En un seul coup d œil L accord Son domaine Son statut Privacy shield (remplacera le Safe Harbor) Umbrella

Plus en détail

Norme ISA 700 (révisée), Opinion et rapport sur des états financiers

Norme ISA 700 (révisée), Opinion et rapport sur des états financiers IFAC Board Prise de position définitive 2015 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 700 (révisée), Opinion et rapport sur des états financiers Élaborée par : Traduite par : Le présent document a

Plus en détail

Programme des travailleurs étrangers

Programme des travailleurs étrangers Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) Modifications au Règlement sur l immigration et la protection des réfugiés et au processus d avis relatif au marché du travail Loi sur l immigration

Plus en détail

Les parents et les employeurs doivent

Les parents et les employeurs doivent Guide des lois régissant le travail des enfants au Canada Les parents et les employeurs doivent veiller sur la sécurité des jeunes travailleurs et protéger leur santé sur les lieux de travail. Lorsqu ils

Plus en détail

IMMIGRATION. Immigration

IMMIGRATION. Immigration 97 IMMIGRATION L immigration est une responsabilité fédérale, bien que quelques provinces aient conclu des accords sur l immigration. Ces accords fédérauxprovinciaux, appelés Programme des candidats des

Plus en détail

Si vous avez une formation et de l expérience en. Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada INSTRUMENTATION

Si vous avez une formation et de l expérience en. Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada INSTRUMENTATION MC Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada Si vous avez une formation et de l expérience en sciences appliquées ou en génie, une carrière à titre de technicien ou de

Plus en détail

Les normes légales du travail au Canada (Québec, autres provinces, territoires et fédéral)

Les normes légales du travail au Canada (Québec, autres provinces, territoires et fédéral) Les normes légales du travail au Canada (Québec, autres provinces, territoires et fédéral) Recours pour harcèlement psychologique et sexuel Pour une évolution historique, voir : Recours pour harcèlement

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION novembre 2011

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION novembre 2011 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2012 novembre 2011 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2012 Dépôt légal - Bibliothèque

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES POUR LE COMPTE DE L ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS EN VALEURS MOBILIÈRES

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES POUR LE COMPTE DE L ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS EN VALEURS MOBILIÈRES ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES POUR LE COMPTE DE L ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS EN VALEURS MOBILIÈRES Affaire intéressant : LES STATUTS DE L ASSOCIATION

Plus en détail

Politique relative aux normes d accessibilité

Politique relative aux normes d accessibilité 1.0 Survol 1.1 Introduction L Entreprise a pris l engagement de traiter toutes les personnes d une manière qui leur permet de conserver leur dignité et leur indépendance. ABB croit à l intégration et à

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DE VANUATU LOI MODIFICATIVE Nº 2 DE 2010 (DISPOSITIONS DIVERSES)

RÉPUBLIQUE DE VANUATU LOI MODIFICATIVE Nº 2 DE 2010 (DISPOSITIONS DIVERSES) RÉPUBLIQUE DE VANUATU LOI MODIFICATIVE Nº 2 DE 2010 (DISPOSITIONS DIVERSES) Sommaire 1 Modifications... 2 Caducité de la loi... 3 Entrée en vigueur... Loi Modificative N 2 de 2010 (Dispositions Diverses)

Plus en détail

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC.

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. RAPPORT SEMESTRIEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS pour la période close le 30 juin 2015 Catégorie du marché monétaire Sun Life Le présent rapport

Plus en détail

L évolution des normes du travail au Québec et au Canada ( ) Pierre Boutet avec la collaboration de Rose-Marie Étienne

L évolution des normes du travail au Québec et au Canada ( ) Pierre Boutet avec la collaboration de Rose-Marie Étienne L évolution des normes du travail au Québec et au Canada (1985-2009) Pierre Boutet avec la collaboration de Rose-Marie Étienne Mars 2010 Table des matières Pages Salaire minimum (taux horaire) 1 Durée

Plus en détail

Examen de la. loi de 2007 sur les éducatrices et les éducateurs de la petite enfance. Rapport de consultation Décembre 2013

Examen de la. loi de 2007 sur les éducatrices et les éducateurs de la petite enfance. Rapport de consultation Décembre 2013 Examen de la loi de 2007 sur les éducatrices et les éducateurs de la petite enfance Rapport de consultation Décembre 2013 Introduction Aux termes de l article 58 de la Loi de 2007 sur les éducatrices et

Plus en détail

Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants

Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants Octobre 2014 Aperçu Aperçu des modifications apportées à l article 91 de la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés (LIPR). Intention

Plus en détail

STATUTS TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE.

STATUTS TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE. STATUTS ARTICLE 1 FORME. TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE. Aux termes d un acte sous seing privé, fait à Rennes le 5 Mai 1985, il a été constitué une association régie par les dispositions

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE CHARTE DU COMITÉ D AUDIT de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ... 1 2. MEMBRES DU COMITÉ... 1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ... 2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE... 2 5.

Plus en détail

Notre promesse en matière de respect de la vie privée

Notre promesse en matière de respect de la vie privée Notre promesse en matière de respect de la vie privée Le Code de TELUS sur la protection de la vie privée contient les dix principes du code type sur la protection des renseignements personnels de l Association

Plus en détail

États financiers semestriels au 30 septembre

États financiers semestriels au 30 septembre États financiers semestriels au 30 septembre À l intérieur Aperçu... 1 Le Conseil d administration des Fonds CI Lettre du Conseil d administration des Fonds CI... 2 Fonds G5 20 2038 T3 CI... 3 Fonds G5

Plus en détail

Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Trousse de demande de nouveau permis et de modification de permis

Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Trousse de demande de nouveau permis et de modification de permis Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Trousse de demande de nouveau permis et de modification de permis INTRODUCTION Les membres du Conseil canadien des responsables de la

Plus en détail

Accord multilatéral entre autorités compétentes concernant l échange automatique de renseignements relatifs aux comptes financiers

Accord multilatéral entre autorités compétentes concernant l échange automatique de renseignements relatifs aux comptes financiers Texte original Accord multilatéral entre autorités compétentes concernant l échange automatique de renseignements relatifs aux comptes financiers Considérant que les juridictions des signataires de l Accord

Plus en détail

Élaboration du Plan stratégique d Ingénieurs Canada

Élaboration du Plan stratégique d Ingénieurs Canada Élaboration du Plan stratégique d Ingénieurs Canada Résultat souhaité : Les organismes de réglementation et les membres du conseil ont des preuves qu Ingénieurs Canada travaille sur les bonnes choses pour

Plus en détail

Les programmes de détection et d intervention précoces des troubles auditifs (DIPTA) des provinces et territoires du Canada : Rapport d avancement

Les programmes de détection et d intervention précoces des troubles auditifs (DIPTA) des provinces et territoires du Canada : Rapport d avancement Les programmes de détection et d intervention précoces des troubles auditifs (DIPTA) des provinces et territoires du Canada : Rapport d avancement www.oac-sac.ca www.canadianaudiology.ca 1 DIPTA : Rapport

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Portefeuilles confortables Portefeuille confortable TD revenu équilibré (anciennement le Portefeuille confortable TD conservateur) Portefeuille confortable TD équilibré (anciennement

Plus en détail