Plan d'actions État / Région dans le cadre de la Stratégie Régionale de l'innovation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan d'actions État / Région dans le cadre de la Stratégie Régionale de l'innovation"

Transcription

1 Plan d'actions État / Région dans le cadre de la Stratégie Régionale de l'innovation >> 22 février 2010

2 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes Oser l innovation En Poitou-Charentes Plan d actions Poitou-Charentes 2010 page 1

3 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes SOMMAIRE Sommaire page 2 Méthodologie page 3 Diagnostic page 4 Axes prioritaires page 8 Gouvernance page 11 Plan d actions page 14 Axe 1 page 15 Axe 2 page 19 Axe 3 page 26 Axe 4 page 32 Axe 5 page 36 Axe 6 page 41 Axe 7 page 46 Liste des actions page 49 Liste des abréviations page 52 Plan d actions Poitou-Charentes 2010 page 2

4 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes METHODOLOGIE L élaboration du document stratégique proposé dans les pages qui suivent s est construite en deux phases : 1 ère phase : Un diagnostic établi par des cabinets de consultants Un travail d approfondissement du diagnostic sur l innovation en Poitou-Charentes a été réalisé autour des quatre enjeux clés suivants : Lots n Description Évaluation des structures de transfert (associatives ou privées) et de leurs relations avec les laboratoires de recherche et les entreprises Identification et analyse des besoins des entreprises Évaluation des politiques et actions menées pour favoriser et amplifier l emploi à haut niveau Identification et analyse des composantes des établissements d enseignement supérieur pouvant générer de l innovation dans les TPE / PME / PMI Groupements responsables inno TSD / EDATER inno TSD / EDATER inno TSD / EDATER ITD-Eu / AMNYOS 2 ème phase : un travail partenarial Etat-Région de choix stratégiques et d élaboration des actions En tirant les conclusions des diagnostics établis dans les quatre lots des cabinets de consultant, l Etat et la Région ont d abord défini les grands axes stratégiques qui ont été validés par la Commission Européenne en décembre Ils ont ensuite approfondi les pistes d actions à mener pour réaliser cette stratégie. Plan d actions Poitou-Charentes 2010 page 3

5 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes DIAGNOSTIC Plan d actions Poitou-Charentes 2010 page 4

6 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes Démographie : CARACTERISTIQUES DE LA REGION Avec une population de habitants au recensement de 2008, soit 2,7% de la population nationale, la région Poitou-Charentes se place au 15 ème rang des régions françaises par son poids démographique. Performances économiques : Son produit intérieur brut (PIB) s élève à 43,2 milliards d euros en 2007, soit 2,3% du PIB national, alors que son PIB par habitant est de euros contre euros en moyenne pour la métropole. Performances en matière d'innovation : La région Poitou-Charentes se classe 141 ème au classement des régions innovantes européennes sur 203 régions. Elle se situe au 16 ème rang national pour le dépôt de brevets avec 200 brevets déposés en 2007 par la voie nationale. Les dépenses de recherche & développement ont représenté 340 millions d'euros en 2006 soit 0,83% du PIB régional, plaçant Poitou-Charentes en 18 ème position (la moyenne nationale ressortant à 2,10% PIB). Constats Constat 1 : Poitou-Charentes, une région particulièrement attractive pour certaines activités Sur le territoire régional, l'etat et la Région ont choisi de soutenir l'économie régionale et plus particulièrement les filières déjà fortement représentées dans le tissu industriel à savoir : - Les transports regroupant le nautisme, le ferroviaire, l'aéronautique et l'automobile - L'agroalimentaire - la filière bois - la filière image - la filière éco-industrie Depuis plusieurs années déjà, des investissements importants ont été réalisés pour faire émerger des activités industrielles de la filière des éco industries notamment avec le soutien Plan d actions Poitou-Charentes 2010 page 5

7 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes de la Banque européenne d'investissement (carbone renouvelable, des énergies renouvelables, de l éco-construction et de la mobilité propre). Le Pôle des éco-industries de la région Poitou-Charentes est l'animateur de ces actions. Constat 2 : un tissu de petites et très petites entreprises peu propice au développement d activités innovantes Un tissu industriel de PME-TPE et d'établissements secondaires Poitou-Charentes compte 93% de TPE-PME De réels atouts en matière économique : Le taux de création d entreprises Poitou-Charentes étant supérieur à la moyenne nationale. Constat 3 : des PME insuffisamment structurées pour innover Faible potentiel d'emplois de haut niveau: en Poitou-Charentes le taux d'encadrement (personnel qualifié) dans les entreprises est de 10% contre 19% au niveau national. Poitou- Charentes n'est que la 20 ème région française concernant la part des bac+2 ou plus dans la population active. Une carence sur les fonctions clés dans les PME : les entreprises locales sont majoritairement sous-traitantes, elles ont peu de démarche pro-active concernant l'innovation. Leur innovation est principalement issue des fournisseurs ou des donneurs d'ordres. Des entreprises peu sensibilisées à l'innovation : une faible coopération avec les centres de recherche publics, un niveau de protection des brevets faible, etc. Constat n 4 : Des filières bien implantées sur le territoire régional... mais diversement animées 11 filières sont représentées en Poitou-Charentes. Les rapprochements et les relations inter-filières doivent être encouragés pour favoriser l'innovation. Constat n 5 : Des dispositifs de soutien à l innovation variés mais méconnus et sous utilisés Segmentation des dispositifs d accompagnement et d aide. Pertinence des dispositifs d aide (technique et financier) parfois faiblement incitatifs. Constat n 6 : Des acteurs nombreux, reconnus et compétitifs en matière de transfert de technologie mais peu tournés vers le tissu économique régional Malgré la présence d acteurs du transfert, leur activité a un impact limité sur la structuration des filières et des entreprises régionales. De même, les entreprises régionales s'appuient peu sur le système régional de transfert pour faire sauter les verrous technologiques «vecteurs d'innovation». L'animation des réseaux et des filières doit permettre de renforcer les liens entre structures de transfert et entreprises. Constat n 7 : Un potentiel significatif de recherche publique Une activité de recherche privée à développer La région Poitou-Charentes se place au 14 ème rang des régions françaises concernant la R&D publique. Plan d actions Poitou-Charentes 2010 page 6

8 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes Un fort potentiel en sciences pour l ingénieur. Une faible coopération entre laboratoires et entreprises locales. Un potentiel de valorisation des travaux des équipes de recherche qui peine à se développer. Constat n 8 : Des filières universitaires de qualité qui profitent insuffisamment à l économie régionale Présence de filières universitaires attractives aux niveaux mastère et doctorat, adossées à un potentiel de recherche diversifié (Sciences pour l'ingénieur, eaux sols et littoral, Chimie- Biochimie, Santé, TIC, Droit, Gestion & Sciences Economiques, Lettres & Langues, Sciences Humaines et Arts...), mais une insertion hors région pour la majorité des diplômés. Phénomène de «fuite des cerveaux» : malgré des filières universitaires reconnues, 80 des diplômés du troisième cycle ont quitté la région 3 ans après l'obtention de leur diplôme. Plan d actions Poitou-Charentes 2010 page 7

9 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes AXES PRIORITAIRES Les priorités définies dans ce plan d action de la stratégie régionale de l innovation découlent des besoins et des attentes des entreprises. On peut définir deux axes stratégiques et transversaux, quatre axes thématiques et enfin un axe communication. I/ Deux axes stratégiques : Les entreprises font part de leur difficulté à identifier l ensemble des dispositifs et contacts associés mis à leur disposition. Elles ont le sentiment que le dispositif d ensemble est opaque et éclaté. C est pourquoi l un des principaux enjeux est d assurer une animation régionale coordonnée entre l ensemble des acteurs de la chaîne de l innovation. Il faut développer une démarche complémentaire d intervention de ces acteurs auprès des entreprises, en apportant un service de guichet unique. Pour cela, il faut également animer et resserrer le réseau des acteurs régionaux de l innovation et le resserrer. Ceci permettra d améliorer la cohérence et la complémentarité des aides à l innovation. Le premier axe consiste donc à resserrer le réseau des acteurs de l innovation. Qu il s agisse de l accompagnement technique, financier ou organisationnel ou la mise en œuvre de leurs projets d innovation, les entreprises estiment qu elles sont face à un dispositif trop complexe, trop opaque et trop lent. Il convient donc de simplifier et de coordonner les dispositifs multiples et éparpillés en faveur de l innovation pour les rendre plus lisibles. Il faut donc proposer un «pack de services» innovation aux entreprises, c est-à-dire un programme global d accompagnement à l innovation allant des phases amont aux phases d exploitation. Ainsi, le second axe consiste à mettre en place les outils stratégiques favorisant l innovation dans la région : un parcours de l innovation ou pack de services Plan d actions Poitou-Charentes 2010 page 8

10 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes II/ Cinq axes thématiques Les dirigeants d entreprise ont conscience de l intérêt des partenariats avec les acteurs publics de la recherche, mais font face à de nombreuses difficultés allant de l identification, la prise de contact, le temps de développement des projets à la contractualisation avec ces structures. Elles souhaiteraient être accompagnées sur le montage des dossiers. Il convient donc d accompagner ces entreprises sur le plan technique, organisationnel, tout au long du processus d innovation pour développer l innovation au sein des entreprises. Ainsi, le premier axe consiste à développer l innovation au sein des entreprises en les accompagnant Les entreprises régionales n ont pas intégré l innovation dans leur stratégie de développement ou elles l ont peu anticipé. Elles réagissent plutôt en réponse à une demande client. Ceci peut s expliquer par une difficulté des entrepreneurs régionaux à identifier les enjeux technologiques et commerciaux de demain et à en décliner une stratégie de développement pour leurs entreprises. De même, l anticipation de la réglementation et la mise en œuvre des réponses adaptées apportent un avantage concurrentiel et a pour effet de générer de l innovation au sein de l entreprise. Ceci suppose que l entreprise a pu anticiper ces évolutions. Mais les entreprises du Poitou-Charentes le font insuffisamment. Elles souhaitent en revanche être accompagnées par une veille stratégique et réglementaire. De plus, l insuffisance de la culture de l innovation au sein des entreprises se matérialise par un faible niveau de dépôt des brevets ( pas de démarche de protection intellectuelle pour 60% des entreprises régionales, innovantes ou potentiellement innovantes). Le deuxième axe consiste donc à insuffler une culture de l innovation au sein des entreprises L un des vecteurs d intégration de l innovation au sein des entreprises passe par l instauration de collaborations avec les structures de transfert et les centres de recherche publics. Or les entreprises picto-charentaises ont très peu de contacts avec les établissements publics de recherche et de fait très peu de projets collaboratifs de R&D ou d intégration et d innovation issue de la recherche académique. Elles en ont conscience et le regrettent, puisque le besoin le plus souvent exprimé par les entreprises est le rapprochement avec les structures de recherches. Le troisième axe consiste donc à faciliter les collaborations entre les centres de transfert et de recherche et les entreprises Les sociétés régionales présentent un manque de compétences internes pour faire émerger et développer des projets d innovation, compte tenu de leur taille et de leur niveau de Plan d actions Poitou-Charentes 2010 page 9

11 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes structuration. Il faut donc favoriser l intégration de compétences de management de l innovation Il faut également profiter de la qualité des formations et de la recherche des Universités de Poitiers et de La Rochelle et des grandes écoles de la région, et pallier au phénomène de «fuite des cerveaux» en facilitant le recrutement par les entreprises innovantes des diplômés locaux. Le quatrième axe consiste donc à développer le capital humain en faveur de l innovation Les entreprises font part de leur difficulté à identifier l ensemble des dispositifs et contacts associés mis à leur disposition. Les dispositifs manquent de transparence. Il faut donner de la visibilité sur l ensemble des acteurs et dispositifs régionaux sur les champs de l innovation. Il faut également communiquer sur un «guichet unique» et proposer une communication unifiée pour rendre les procédures plus lisibles. Réciproquement, le plan de communication doit permettre de donner de la visibilité aux compétences et innovations régionales. Le cinquième axe est donc orienté sur la communication et la diffusion de l information Pour résumer, les axes prioritaires de la stratégie régionale de l innovation en Poitou- Charentes peuvent se représenter ainsi : Plan d actions Poitou-Charentes 2010 page 10

12 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes Gouvernance Plan d actions Poitou-Charentes 2010 page 11

13 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes I la Gouvernance stratégique La gouvernance stratégique est assurée par un Comité Régional Unique de Suivi et d Evaluation (CRUSE). Le Comité Régional Unique de Suivi et d Evaluation (CRUSE) des programmes européens et du contrat de projet Etat-Région impulse la mise en œuvre de la SRI et est en charge de sa coordination. Il s assure du bon fonctionnement du réseau. Il évalue les résultats et l adéquation des moyens aux objectifs fixés. 2. La gouvernance opérationnelle : 2.1. Le comité de pilotage de l innovation : La gouvernance opérationnelle est assurée par un comité de pilotage de l innovation (CoPI). Le comité de pilotage de l innovation (CoPI) définit les objectifs par axe, les actions, les pilotes et les indicateurs de résultat associés attendus. Ces éléments sont à valider par la gouvernance stratégique. Les travaux établis par axes sont réalisés par des comités de suivi technique dédiés. Le comité de pilotage de l innovation (CoPI) se réunit au minimum une fois par trimestre sous la co présidence du secrétaire général pour les affaires régionales de la région Poitou- Charentes et d un représentant du Conseil régional de la région Poitou-Charentes désigné par le (la) président(e) du Conseil Régional. Il comprend : - le délégué régional à la recherche et à la technologie ou son représentant assurant le secrétariat de cette instance, - le directeur régional des entreprises, de la consommation, de la concurrence, du travail et de l emploi (DIRECCTE) ou son représentant, - le directeur régional d OSEO ou son représentant, - trois représentants du Conseil régional de la région Poitou-Charentes. Il associe, en tant que de besoin, et en fonction sujets traités et de l ordre du jour, les experts des domaines concernés. Le bureau du comité de pilotage de l innovation (CoPI) est chargé de préparer les travaux du comité et se réunit en tant que de besoin. Il comprend le délégué régional à la recherche et à la technologie ou son représentant, le directeur régional des entreprises, de la consommation, de la concurrence, du travail et de l emploi (DIRECCTE) ou son représentant, le directeur régional d OSEO ou son représentant et un représentant du Conseil régional de la région Poitou-Charentes. Plan d actions Poitou-Charentes 2010 page 12

14 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes Les comités techniques par axe : Les comités techniques par axe comprennent les chefs de projets des actions de l axe. Ces chefs de projets désignent l un d entre eux comme coordonnateur du comité technique lors de la première réunion. Ces comités techniques se réunissent au moins une fois par trimestre. Les comités techniques examinent les résultats obtenus de leur axe et élaborent un bilan annuel d activité. Ce bilan est soumis pour examen à la gouvernance opérationnelle (CoPI) qui propose, le cas échéant, des modifications du dispositif. Ce bilan et les propositions de modifications sont ensuite présentés au comité stratégique (CréSI) pour approbation. Plan d actions Poitou-Charentes 2010 page 13

15 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes PLAN D ACTIONS Plan d actions Poitou-Charentes 2010 page 14

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52

53

54

55

56

57

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016 Domaine Transition industrielle et énergétique APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT Date limite de dépôt : le 15 février 2016 1- CONTEXTE La région Languedoc-Roussillon dispose de spécificités

Plus en détail

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 Une ambition à 10 ans Le décolletage est l industrie d usinage de pièces de haute précision. Celles-ci sont des

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Les missions de la CAPEB (régionale et départementale) Le positionnement de la fonction emploi-rh Le référentiel

Plus en détail

Groupe Europe du Réseau CTI

Groupe Europe du Réseau CTI Groupe Europe du Réseau CTI Atelier Mesures PME - 2 avril 2007 1 / 27 1 Partie Les Centres Techniques Industriels Atelier Mesures PME - 2 avril 2007 2 / 27 41, Boulevard des Capucines F- 75002 PARIS Tel:

Plus en détail

Contribution de la CPCA au diagnostic territorial

Contribution de la CPCA au diagnostic territorial Contribution de la CPCA au diagnostic territorial NB : Ce travail a été réalisé en interne par les équipes techniques de la CPCA Introduction La CPCA Picardie rassemble depuis 2001 les quinze grandes coordinations

Plus en détail

SENIOR INNOV : un nouvel élan pour les cadres seniors Cahier des charges pour un dispositif de formation-action

SENIOR INNOV : un nouvel élan pour les cadres seniors Cahier des charges pour un dispositif de formation-action SENIOR INNOV : un nouvel élan pour les cadres seniors Cahier des charges pour un dispositif de formation-action 29-10-2013 1 SOMMAIRE 1. LES ENJEUX ET FONDAMENTAUX DU PROJET page 3 2. LES OBJECTIFS ET

Plus en détail

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI de France Pour des jeunes compétents et des entreprises compétitives Septembre 2012 POUR DES JEUNES COMPETENTS ET DES ENTREPRISES

Plus en détail

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction générale de la recherche et de l innovation Direction générale pour la recherche et l'innovation Direction générale

Plus en détail

Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME

Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME Fiche Action 5 : Management des ressources humaines (RH) 1 SOMMAIRE I. PLAN

Plus en détail

Journées Alésiennes de l air

Journées Alésiennes de l air Dossier de presse Mars 2015 De la métrologie au traitement Contact presse Lucile Lallié 06 01 20 83 93 lucile.lallie@pole-risques.com twitter.com/polerisques Sommaire Communiqué de presse p. 3 A propos

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

Les achats SNCF Présentation externe. Direction des Achats Mai 2010 Pôle Communication

Les achats SNCF Présentation externe. Direction des Achats Mai 2010 Pôle Communication Les achats SNCF Présentation externe Direction des Achats Mai 2010 Pôle Communication SOMMAIRE 1 Le Groupe SNCF 2 Les Achats SNCF 2 Les Achats SNCF CHIFFRES-CLES 2009 Chiffre d affaires 24,9 milliards

Plus en détail

DOCUMENT DE SOUMISSION EN VUE DE LA SELECTION. Premier appel à projets «Plates-formes mutualisées d innovation»

DOCUMENT DE SOUMISSION EN VUE DE LA SELECTION. Premier appel à projets «Plates-formes mutualisées d innovation» DOCUMENT DE SOUMISSION EN VUE DE LA SELECTION Premier appel à projets «Plates-formes mutualisées d innovation» RECOMMANDATIONS SUR LA REDACTION DU DOCUMENT Le présent document a pour but d aider et d accompagner

Plus en détail

Conférence de presse de lancement TOULOUSE TECH TRANSFER. Mercredi 25 janvier 2012 à 10h30. Salle Capitulaire de l Université de Toulouse

Conférence de presse de lancement TOULOUSE TECH TRANSFER. Mercredi 25 janvier 2012 à 10h30. Salle Capitulaire de l Université de Toulouse Mercredi 25 janvier 2012 Conférence de presse de lancement TOULOUSE TECH TRANSFER Mercredi 25 janvier 2012 à 10h30 Salle Capitulaire de l Université de Toulouse Contexte Lancé fin 2009 à partir des conclusions

Plus en détail

Association France Alzheimer

Association France Alzheimer Association France Alzheimer Maladie d Alzheimer et Maladies Apparentées Appel à projets «Sciences Médicales» (AAP SM 2016) Subventions allant jusqu à 100.000 Euros Il est recommandé aux candidats de lire

Plus en détail

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL STRATÉGIE DE RAYONNEMENT ET D'ATTRACTIVITÉ DES TERRITOIRES TOURISME MARKETING TERRITORIAL

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL STRATÉGIE DE RAYONNEMENT ET D'ATTRACTIVITÉ DES TERRITOIRES TOURISME MARKETING TERRITORIAL DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL STRATÉGIE DE RAYONNEMENT ET D'ATTRACTIVITÉ DES TERRITOIRES TOURISME MARKETING TERRITORIAL DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE DES TERRITOIRES OPERATIONS D AMENAGEMENTS

Plus en détail

Appel à Candidature. Entrepreneur social

Appel à Candidature. Entrepreneur social Appel à Candidature Entrepreneur social «Etude de faisabilité et création d un espace de co-working sur la commune de Tournefeuille» 1) Eléments de contexte Depuis 2006, La Maison de l emploi et de la

Plus en détail

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES Articulation politique régionale RSE et PRIDES Direction de l Economie Régionale, de l Innovation et de l Enseignement Supérieur (DERIES) Mission PRIDES 3 juin 2015 La Région, convaincue que la RSE constitue

Plus en détail

Le travail, entre prescription et réalisation

Le travail, entre prescription et réalisation Journées professionnelles de formation de l Association Nationale des Directeurs de Mission Locale «Direction des Missions Locales : Nouveaux enjeux, nouveaux métiers» 25 et 26 Juin 2015, Rennes Le travail,

Plus en détail

Programme Usine du Futur en Nouvelle-Aquitaine

Programme Usine du Futur en Nouvelle-Aquitaine Programme Usine du Futur en Nouvelle-Aquitaine AG FIBA 24 novembre 2016 Un processus : de la reprise de l investissement à l usine numérique Investissement insuffisant (technologie, organisation, formation,

Plus en détail

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21 en Gironde Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 CDC Villandraut Conseil Départemental des Agenda 21 Locaux 64 collectivités et les partenaires

Plus en détail

CANDIDATURE DE LA VILLE DE PARIS «NOUVELLES DYNAMIQUES DE RENOVATION DES LOGEMENTS» Sommaire :

CANDIDATURE DE LA VILLE DE PARIS «NOUVELLES DYNAMIQUES DE RENOVATION DES LOGEMENTS» Sommaire : CANDIDATURE DE LA VILLE DE PARIS «NOUVELLES DYNAMIQUES DE RENOVATION DES LOGEMENTS» Sommaire : 1- Spécificités du parc parisien et priorités politiques 2- Les dispositifs parisiens d incitation à la rénovation

Plus en détail

Baromètre de l accompagnement de l innovation. Dominique Carlac h Présidente de l Association des Conseils en Innovation

Baromètre de l accompagnement de l innovation. Dominique Carlac h Présidente de l Association des Conseils en Innovation Baromètre de l accompagnement de l innovation Dominique Carlac h Présidente de l Association des Conseils en Innovation Une profession jeune et dynamique Profil des sociétés interrogées 70 sociétés de

Plus en détail

créer de l emploi dans les territoires

créer de l emploi dans les territoires 3 créer de l emploi dans les territoires 3 Créer de l emploi dans les territoires L Économie sociale et solidaire trouve sa force dans les territoires : quartiers urbains, zones rurales, bassins industriels

Plus en détail

Conseiller, Consultant, Responsable Formation. 180 h 192 h h h 420 h 372 h

Conseiller, Consultant, Responsable Formation. 180 h 192 h h h 420 h 372 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : Volume horaire étudiant : Formation dispensée en : Sciences Humaines et Sociales Education et Formation Conseiller, Consultant, Responsable Formation

Plus en détail

10 M investis au capital des entreprises régionales, 57 opérations immobilières engagées représentant 217,4 M

10 M investis au capital des entreprises régionales, 57 opérations immobilières engagées représentant 217,4 M COMMUNIQUE DE PRESSE - Marcq-en-Baroeul, le 22 juin 2016 INVITATION PRESSE, Villeneuve d Ascq, le 20 juin 2013 BILAN 2015 & PERSPECTIVES 2016 Communiqué de synthèse 10 M investis au capital des entreprises

Plus en détail

ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES?

ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES? ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES? Synthèse En France, la compétitivité des PME, reconnues comme essentielles à la prospérité du pays,

Plus en détail

FICHE DE POSTE CHEF DES SERVICES ADMINISTRATIFS D UFR LOCALISATION DU POSTE

FICHE DE POSTE CHEF DES SERVICES ADMINISTRATIFS D UFR LOCALISATION DU POSTE FICHE DE POSTE CHEF DES SERVICES ADMINISTRATIFS D UFR CORPS : AAENES, APAENES, INGENIEUR D ETUDE, INGENIEUR DE RECHERCHE BAP : J GESTION ADMINISTRATIVE ET PILOTAGE EMPLOI TYPE : RESPONSABLE DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

Débouchés : Ingénieurs dans les établissements de santé (hôpitaux publiques et privés), Chef de projet, Consultant dans

Débouchés : Ingénieurs dans les établissements de santé (hôpitaux publiques et privés), Chef de projet, Consultant dans Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 25/06/2016. Fiche formation Master ISS : Ingénierie des services et systèmes. Spécialité : technologie et territoire de santé - N : 4379

Plus en détail

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Objectif spécifique 3.9.1.2 Mobiliser des employeurs et des entreprises dans les parcours d insertion La

Plus en détail

MUTATIONS ECONOMIQUES

MUTATIONS ECONOMIQUES MUTATIONS ECONOMIQUES LES ATTENDUS D'AGEFOS PME SUR LE PROJET : COMMERCE CE DOCUMENT EST A DESTINATION DES ORGANISMES DE FORMATION SOUHAITANT SE POSITIONNER SUR LE PROJET COMMERCE PORTE PAR AGEFOS PME

Plus en détail

L Observatoire des Achats Responsables. Novembre 2011. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00

L Observatoire des Achats Responsables. Novembre 2011. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 L Observatoire des Achats Responsables Vague 3 Novembre 2011 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie et structure de l échantillon page 2 Méthodologie de l

Plus en détail

Reperes & bons réflexes. Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables

Reperes & bons réflexes. Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables Reperes & bons réflexes Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables Achats publics socialement responsables : de quoi parle-t-on? Les achats socialement responsables se manifestent

Plus en détail

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001)

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, le 13.IX.2005 C (2005) 3543 Objet: Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) Monsieur

Plus en détail

Paris, le 20 décembre 2009

Paris, le 20 décembre 2009 Paris, le 20 décembre 2009 REPONSE A LA CONSULTATION SUR LE LIVRE BLANC DU COMITE DES REGIONS SUR LA GOUVERNANCE A MULTINIVEAUX Think tank européen dédié à la promotion des idées communautaires et de la

Plus en détail

Master Classes RSE 2013 / Institut RSE Management /p 2 Inscrivez-vous en ligne!

Master Classes RSE 2013 / Institut RSE Management /p 2 Inscrivez-vous en ligne! Master RSE Avec les master-classes Institut RSE Management, vous pouvez être assuré de faire partie de la communauté des professionnels du reporting RSE qui font avancer la performance de leur entreprise.

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR DIRECCTE PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR POLE ENTREPRISES, EMPLOI ET ECONOMIE SERVICE DES ENTREPRISES DEPARTEMENT REDRESSEMENT ECONOMIQUE Marseille, le 19 avril

Plus en détail

Charte Fournisseurs Une relation client-fournisseur responsable

Charte Fournisseurs Une relation client-fournisseur responsable Charte Fournisseurs Une relation client-fournisseur responsable Édition 2015 Cette charte présente la fonction Achats chez Veolia et définit les responsabilités et engagements que le Groupe souhaite partager

Plus en détail

l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC LES CHIFFRES REPERES FONDERIE

l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC LES CHIFFRES REPERES FONDERIE Accompagner l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC 1 LES CHIFFRES REPERES FONDERIE CHIFFRE D AFFAIRES 5,6 milliards d euros

Plus en détail

CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE

CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE Il est constitué entre les établissements publics locaux d enseignement relevant de l Education nationale suivants : -. (nom, siège)

Plus en détail

L innovation par les services

L innovation par les services L innovation par les services Evelyne MAGNAVAL Concevons / Innovons / Respectons 1 09/2014 CONFIDENTIEL Portée générale de l innovation par les services Concevons / Innovons / Respectons 2 09/2014 CONFIDENTIEL

Plus en détail

L entreprise PME: quelques repères. Zohra GALLARD

L entreprise PME: quelques repères. Zohra GALLARD L entreprise PME: quelques repères Zohra GALLARD Nombre d entreprises en France : 2,6 Millions ( hors agriculture, services financiers et administration ) source INSEE 2006 Dont : 5 000 entreprises de

Plus en détail

SCHÉMAS SECTORIELS 2011-2015. Innovation et Intelligence Économique

SCHÉMAS SECTORIELS 2011-2015. Innovation et Intelligence Économique SCHÉMAS SECTORIELS 2011-2015 Innovation et Intelligence Économique Ont participé à ce Groupe de Travail et nous les en remercions vivement. Président du Groupe de Travail ECHALIER Bernard, Président CCI

Plus en détail

Transformer votre vision stratégique en réalités opérationnelles. PREZ_Diavasis_Dirigeants_vnew_090507-Kf5-TMS.ppt

Transformer votre vision stratégique en réalités opérationnelles. PREZ_Diavasis_Dirigeants_vnew_090507-Kf5-TMS.ppt Transformer votre vision stratégique en réalités opérationnelles PREZ_Diavasis_Dirigeants_vnew_090507-Kf5-TMS.ppt Diavasis, du grec ancien, désigne «le passeur» celui qui ouvre un nouveau chemin et élargit

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience Guide pratique. Outils. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique

Validation des acquis de l expérience Guide pratique. Outils. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique Validation des acquis de l expérience Guide pratique Outils ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement www.fafiec.fr

Plus en détail

Railenium, deux ans après

Railenium, deux ans après Mars 2015 1 Railenium, deux ans après Soutenu par l Agence Nationale pour la Recherche ANR sur un principe de soutien de 80M (selon la Convention le 24 mai 2013) IRT de référence de la filière ferroviaire,

Plus en détail

Terre des Hommes: Termes de référence

Terre des Hommes: Termes de référence Terre des Hommes: Termes de référence 1. Présentation de l association et du contexte Terre des Hommes France est une association de solidarité internationale qui fait partie de Terre des Hommes - International

Plus en détail

DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES»

DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES» LES DOSSIERS THEMATIQUES DE L APESA DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES» Juillet 2012 INTRODUCTION : L ACHAT, LEVIER EFFICACE POUR UN DEVELOPPEMENT PLUS DURABLE! La définition précise de ses besoins

Plus en détail

Axe 3 : Développer une économie durable et créative

Axe 3 : Développer une économie durable et créative Axe 3 : Développer une économie durable et créative Intitulé de la fiche Responsable technique de la fiche : Etat d avancement de la fiche : 32.0 Mise en œuvre du plan d actions MECABOURG Frédérique Laroche

Plus en détail

RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE SERVICES RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - Document commun aux lots n 1 et n 2- SMPI Magelis V1 8/3/2013 1/8 SOMMAIRE 1. Objets de

Plus en détail

Les dispositifs d accompagnement et de

Les dispositifs d accompagnement et de Organics Cluster in Rhône-Alpes, partenaire du colloque Bio Bio Transfo Les dispositifs d accompagnement et de financement des projets Bio Transfo: 7 octobre 2010- Technopole Alimentec Audrey Bouton, Chargée

Plus en détail

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche Comité de suivi des programmes européens de la période 2007-2013 Dossier de Presse FSE FEDER FEADER FEP Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement

Plus en détail

NOROIT : La première entreprise s installe sur le nouveau Village d Artisans-TPE de Loire-Atlantique

NOROIT : La première entreprise s installe sur le nouveau Village d Artisans-TPE de Loire-Atlantique Communiqué de presse 26 mai 2010 NOROIT : La première entreprise s installe sur le nouveau Village d Artisans-TPE de Loire-Atlantique Présenté à l occasion de son inauguration en septembre 2009, le premier

Plus en détail

Mettre ensemble tous les acteurs

Mettre ensemble tous les acteurs Mettre ensemble tous les acteurs Réponse à l Examen du soutien fédéral de la recherche-développement Ingénieurs Canada* Février 2011 *Ingénieurs Canada est le nom commercial utilisé par le Conseil canadien

Plus en détail

Présenté par Benjamin ZIMMER 29 Novembre 2011

Présenté par Benjamin ZIMMER 29 Novembre 2011 Une méthode de résolution des conflits potentiels : application au montage d'un réseau multi-acteurs et multidisciplinaire Exemple du Pôle Allongement de la vie de Hôpital Charles Foix Paris Présenté par

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Outils et financement de l Etat en faveur de l emploi

DOSSIER DE PRESSE. Outils et financement de l Etat en faveur de l emploi DOSSIER DE PRESSE Outils et financement de l Etat en faveur de l emploi Réunion du service public de l emploi élargi aux acteurs économiques Lyon, le 22 septembre 2016 1 Michel DELPUECH, Préfet de la région

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015

JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015 JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015 Le réseau des conseillers CCI Un réseau d experts pour vous aider dans vos démarches QSEDD Accompagnement personnalisé

Plus en détail

Master (M2) IREN. Industries de Réseau et Economie Numérique

Master (M2) IREN. Industries de Réseau et Economie Numérique Master (M2) IREN Industries de Réseau et Economie Numérique Une formation d excellence en économie et management sur l économie numérique et d industries de réseaux Le Master spécialité "Industries de

Plus en détail

2015 : membre actif du réseau ALLIANCES : réseau d'entreprises de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) en Nord-Pas de Calais.

2015 : membre actif du réseau ALLIANCES : réseau d'entreprises de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) en Nord-Pas de Calais. Thierry RIGAUX 21 rue St Louis - BP 774 62327 Boulogne Sur Mer Email : thierry.rigaux@univ-littoral.fr Tél. : 0033 321 994 103 Expériences professionnelles Depuis décembre 2010 : Directeur du pôle universitaire

Plus en détail

SYLLABUS DES COURS. M2 DEFI - Semestre 3

SYLLABUS DES COURS. M2 DEFI - Semestre 3 1 SYLLABUS DES COURS M2 DEFI - Semestre 3 S3 - UE1. Diagnostic économique d entreprise : outils et méthodes (phase 1) Objectif : Connaissance des méthodes et outils du diagnostic économique d entreprise

Plus en détail

Objectif 3 : jeudi 27 janvier 2005 à la Mutualité (Paris 5ème)

Objectif 3 : jeudi 27 janvier 2005 à la Mutualité (Paris 5ème) Objectif 3 : jeudi 27 janvier 2005 à la Mutualité (Paris 5ème) Maison de la Mutualité 9h30-13h Salle Monge 24, rue Saint Victor 75005 Paris - Métro Maubert- Mutualité 1 - Modifications du Complément de

Plus en détail

Réseau Mixte Technologique «Diagnostic en santé végétale»

Réseau Mixte Technologique «Diagnostic en santé végétale» Le Réseau Mixte Technologique «Diagnostic en santé végétale» VegDiag Labellisé le 13 janvier 2014 pour la période 2014-2018 Issu des réflexions du Réseau français pour la santé végétale RFSV RMT RFSV Séminaire

Plus en détail

Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification?

Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification? Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification? 30 septembre 2014 Les ambitions de la V2014 Une certification au service des démarches qualité des ES Une certification continue, mieux

Plus en détail

CONSEIL RÉGIONAL Vendredi 26 Juin 2015 DELIBERATION RELATIVE A L'INGENIERIE FINANCIERE EN FONDS PROPRES

CONSEIL RÉGIONAL Vendredi 26 Juin 2015 DELIBERATION RELATIVE A L'INGENIERIE FINANCIERE EN FONDS PROPRES CONSEIL RÉGIONAL Vendredi 26 Juin 2015 POITOU-CHARENTES 2015CR032 Réception à la Préfecture de la Vienne : 10/07/15 Affichage à la Maison de la Région : 10/07/15 ID Télétransmission : 086-238600019-20150626-16140-DE-1-1

Plus en détail

Restitution de l étude sur la

Restitution de l étude sur la Restitution de l étude sur la dynamique des AOP fromagères C o n s e i l s p é c i a l i s é f i l i è r e s l a i t i è r e s F r a n c e A g r i M e r L e 2 1 j u i n 2 0 1 6 CONTEXTE La dynamique des

Plus en détail

Magali Vergnet-C. Vivapolis l IVD L Incubateur de la Ville durable

Magali Vergnet-C. Vivapolis l IVD L Incubateur de la Ville durable Magali Vergnet-C Vivapolis l IVD L Incubateur de la Ville durable Les exigences de l approche intégrée Les usages et les besoins ont évolué : habitat, mobilités, énergie, information, loisirs, santé, commerces,

Plus en détail

les entreprises doivent constamment améliorer leur compétitivité et pour cela, développer une véritable dynamique d innovation.

les entreprises doivent constamment améliorer leur compétitivité et pour cela, développer une véritable dynamique d innovation. Innovation, moteur de la chimie en France 1,64 Mds d à la R&D En 2012, les industries chimiques ont consacré : 32 Pour que l industrie chimique en France garde une place prépondérante sur la scène internationale,

Plus en détail

Région Haute Normandie

Région Haute Normandie Région Haute Normandie > PRESTATION D ETUDES SUR L INNOVATION ET LES CLUSTERS POUR LE PROJET INTERREG CAMIS Note de synthèse juillet 2011 Contexte, objectifs, méthode Le cadre de l étude est celui du projet

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion (DEG) Mention «Marketing» Spécialité «Marketing stratégique et opérationnel» à finalité recherche

Plus en détail

VEILLEZ FUTÉ... Comment mieux maîtriser votre environnement

VEILLEZ FUTÉ... Comment mieux maîtriser votre environnement Sous l égide des Ministères Economique et Financier Service de Coordination à l Intelligence Economique VEILLEZ FUTÉ... Comment mieux maîtriser votre environnement Mardi 3 Mai 2011 Programme Ouverture

Plus en détail

CONFÉRENCE SOCIALE des 7 et 8 juillet 2014. Table ronde 4 Accélérer le retour de la croissance par l investissement

CONFÉRENCE SOCIALE des 7 et 8 juillet 2014. Table ronde 4 Accélérer le retour de la croissance par l investissement CONFÉRENCE SOCIALE des 7 et 8 juillet 2014 Table ronde 4 Accélérer le retour de la croissance par l investissement Contexte Pour 2014, l INSEE table sur une croissance de 0,7% en France. Trop faible pour

Plus en détail

T I T R E D U P R O J E T

T I T R E D U P R O J E T SECRETARIAT DU FONDS FRANÇAIS POUR L ENVIRONNEMENT MONDIAL RAPPORT D EVALUATION (Spécifier à mi-parcours ou finale) (Ce modèle de rapport doit être annexé aux TDR des évaluations) T I T R E D U P R O J

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. général et Règ. FEDER) Objectif Spécifique Priorité d'investissement (art. 5 Règ. FEDER) Page 1 Axe 3 : Améliorer la compétitivité des entreprises OT 3 : Renforcer

Plus en détail

CHARTE ACHATS GROUPE PIERRE FABRE

CHARTE ACHATS GROUPE PIERRE FABRE Pour une relation client - fournisseur profitable et responsable - Mars 2015 - SOMMAIRE Le groupe Pierre Fabre en bref... P3 1. Objectifs et contexte de la Charte Achats... P4 2. Objectifs généraux de

Plus en détail

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020»

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Introduction L Europe est au carrefour de ses propres ambitions. Le choix des voies

Plus en détail

FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise

FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise «Toutes les générations en entreprise, avec l Europe les Acteurs du Val d Oise s engagent» www.toutes-les-generations-en-entreprise.com Audition Plateforme

Plus en détail

Master Management et administration des entreprises

Master Management et administration des entreprises 19/03/2017 18:00 Master Management et administration des entreprises http://www.univ-fcomte.fr En cours d'accréditation UFR Sciences juridiques,économiques,politiques et de gestion Dénomination officielle

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROCESSUS CAVUM

TABLEAU DE BORD PROCESSUS CAVUM Date de Validation : Guillaume HU : TABLEAU DE BORD PROCESSUS CAVUM SOMMAIRE : TABLEAU DE BORD PROCESSUS CAVUM 1 1 - Indicateurs Processus de Management 2 1-1 Management opérationnel du CAVUM 2 1-2 Evaluation

Plus en détail

Biotechnologies Santé :

Biotechnologies Santé : Synthèse Septembre 2005 Biotechnologies Santé : étude sur l emploi, les métiers et la formation Quels besoins en compétences et quels enjeux spécifiques au secteur des biotechnologies ont conduit les entreprises

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice 30 septembre 2015 RAPPORT DE TRANSPARENCE Publié sur le site www.rsmfrance.fr en application des dispositions de l article R. 823-21 du Code de commerce Décembre 2015 Sommaire Préambule...4 Déclaration

Plus en détail

Préambule. Rapport du Président Exercice 2015 Version du Conseil d administration du 09 mars 2016 Page 1 sur 29

Préambule. Rapport du Président Exercice 2015 Version du Conseil d administration du 09 mars 2016 Page 1 sur 29 Rapport du Président du Conseil d administration sur les conditions de préparation et d organisation des travaux du Conseil, ainsi que sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques mises

Plus en détail

une rationalisation d ampleur inédite

une rationalisation d ampleur inédite Conférence de presse 20 octobre 2015 Dossier de presse Aides aux entreprises et au développement économique à Bruxelles : une rationalisation d ampleur inédite Didier Gosuin Ministre bruxellois de l Economie

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.4.2008 C(2008)1329 RECOMMANDATION DE LA COMMISSION concernant la gestion de la propriété intellectuelle dans les activités de transfert de connaissances

Plus en détail

Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs

Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs Guide de la mesure des résultats Le Service des Achats de l État s assure que les achats de l État et de ses établissements

Plus en détail

CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES

CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES Depuis plusieurs années, les Professions Juridiques connaissent de profondes mutations. Stratégie, marketing et management font désormais

Plus en détail

Validation Acquis Expérience

Validation Acquis Expérience FORMATION CONTINUE Théodore MONOD CPSA COMBOURG CENTRE DE PROMOTION SOCIALE AGRICOLE Validation Acquis Expérience La validation des acquis de l expérience, c'est: 1- La possibilité pour une personne d

Plus en détail

«Avec ALIZE, je garde le vent en poupe!»

«Avec ALIZE, je garde le vent en poupe!» «Avec ALIZE, je garde le vent en poupe!» APPEL A PROJETS Septembre 2011 Identifier et de sélectionner les meilleurs projets de développement de PMI créateurs d activité et d emplois sur le bassin d Alès

Plus en détail

Tours, le 12 mai 2014. Présidence. Le Président de l université de Tours

Tours, le 12 mai 2014. Présidence. Le Président de l université de Tours Présidence Tours, le 12 mai 2014 Le Président de l université de Tours A Mesdames, Messieurs, les directeurs de composante et responsables administratifs Objet : lettre de cadrage budgétaire pour l année

Plus en détail

PARTIE I L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, LEVIER DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

PARTIE I L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, LEVIER DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L engagement des territoires dans le soutien aux investissements d économie d énergie et d énergies renouvelables Comment financer l efficacité énergétique? JOSE LOPEZ/JUILLET 2012 José Lopez est en charge

Plus en détail

Stratégie économique pour la Francophonie

Stratégie économique pour la Francophonie XV e Conférence des chefs d État et de gouvernement des pays ayant le français en partage Dakar (Sénégal), les 29 et 30 novembre 2014 Stratégie économique pour la Francophonie Préambule : La Francophonie

Plus en détail

! " #$%%& Présentation du territoire

!  #$%%& Présentation du territoire ! " #$%%& Présentation du territoire Créé le 18 septembre 2000 le Pays Cœur Entre-deux-Mers est composé de 71 communes regroupées en 7 intercommunalités aux portes de Bordeaux sur la rive droite de la

Plus en détail

Guide pratique du financement de l innovation

Guide pratique du financement de l innovation Franck Debauge Directeur associé ACIES Avec la participation d OSEO Guide pratique du financement de l innovation Groupe Eyrolles, 2012 ISBN : 978-2-212-55403-8 Sommaire Avant-propos de Franck Debauge...

Plus en détail

Master Management des PME - PMI

Master Management des PME - PMI Promotion / Site : Clermont-Ferrand Objectif de ce master : Références de l'enquête : Master Management des PME - PMI - comprendre, analyser et agir dans le contexte d'évolution des PME-PMI (économie internationale,

Plus en détail

Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable

Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable CRÉDIT PHOTO : GETTYIMAGES - FÉVRIER 2008-07102 - Ce document est imprimé sur papier certifié PEFC. 10-31-1143 Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable Édition de février 2008

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA TOGO JANVIER 2015 Avec l appui financier de DDP N : SIF/01/2015/TOG/FA

Plus en détail

Séminaire Seine Nord Europe Compiègne 7 septembre 2011 Retour d expérience:

Séminaire Seine Nord Europe Compiègne 7 septembre 2011 Retour d expérience: Séminaire Seine Nord Europe Compiègne 7 septembre 2011 Retour d expérience: Les retombées économiques et sociales du chantier de la LGV Rhin-Rhône branche Est Samuel Barbou Réseau Ferré de France LGV Rhin-Rhône

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES CHAMBRES DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE D'AQUITAINE. Carte consulaire et rapport

SCHÉMA DIRECTEUR DES CHAMBRES DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE D'AQUITAINE. Carte consulaire et rapport SCHÉMA DIRECTEUR DES CHAMBRES DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE D'AQUITAINE Carte consulaire et rapport Adopté en Assemblée Générale de la C.R.C.I. Aquitaine le 15 juin 2006 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 JUIN 2006

Plus en détail

Conduire avec méthodes vos projets pastoraux

Conduire avec méthodes vos projets pastoraux Conduire avec méthodes vos projets pastoraux La journée en pratique 08h45 09h00 Accueil Laudes Pause 12h00 12h30 13h30 Messe Déjeuner Reprise Pause 17h30 Clôture Objectifs de la journée Connaître les fondamentaux

Plus en détail

Aménagement numérique de la Saône-et-Loire

Aménagement numérique de la Saône-et-Loire Aménagement numérique de la Saône-et-Loire Département de Saône-et-Loire Comité stratégique permanent du numérique du 21 septembre 2015 Sommaire 1- Un réseau d acteurs 2- Rappel de la stratégie de déploiement

Plus en détail