Présenté à. Institut des Sciences et Techniques de l'ingénieur d'angers. en vue de l obtention. du diplôme de Master Recherche. par.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présenté à. Institut des Sciences et Techniques de l'ingénieur d'angers. en vue de l obtention. du diplôme de Master Recherche. par."

Transcription

1 MEMOIRE Présenté à Institut des Sciences et Techniques de l'ingénieur d'angers (Laboratoire d'ingénierie des Systèmes Automatisés) en vue de l obtention du diplôme de Master Recherche par RAGOUBI Refka Exploration d une base de données via les techniques de réalité virtuelle Soutenu le 27 Juin 2008, devant la commission d examen : M. Paul Richard Co-encadrant M. Julien Blanchard Co-encadrant M. Fabrice Guillet Co-encadrant

2 Exploration d une base de données via les techniques de réalité virtuelle L extraction de connaissances à partir de données (ECD) s appuie sur le fait que l esprit humain traite facilement des informations visuelles et en extrait rapidement un grand nombre d informations et de connaissances. Cette technologie nécessite la visualisation de l information à l aide de la réalité virtuelle pour permettre à l utilisateur d interagir avec les données afin d extraire les règles. Le processus d interaction et de visualisation se fait à l aide d une interface graphique pour la conception d application générant d image 3D. Notre travail consiste à améliorer la visualisation et l interaction de l utilisateur à l aide des techniques de réalité virtuelle en utilisant la librairie OpenGL dans la programmation C++. The extraction of knowledge from data (EDC) is based on the fact that the human mind deals visual information easily and quickly extracts a large amount of information and knowledge. This technology requires the display of information using virtual reality to allow the user to interact with data in order to extract the rules. The process of interaction and display is done using a graphical interface for designing application generating 3D image. Our job is to improve the display and user interaction through virtual reality techniques using the library OpenGL programming in C + +.

3 Figure1. 1 : Graphe d items Figure1. 2 : Environnement de représentation des objets Figure1. 3 : Placement des objets sur l arène Figure1. 4 : Encodage graphique dans ARVis Figure 2. 1 : Interaction de l utilisateur avec le monde virtuel Figure 2. 2 : Interfaces d'interactions visuelles Figure 2. 3 : Principe de la réalité augmentée Figure 2. 4 : Différents types de menus 3D Figure 2. 5 : interface d affichage des hits après la sélection Figure 2. 6 : Différentes interactions avec la souris Figure 2. 7 : Différentes position de la caméra Figure 2. 8 : Interface d affichage des différentes vues Figure 2. 9 : Gants de données Figure 3. 1 : Insertion de lumière sur l objet Figure 3. 2 : Sauvegarde de l'historique de l'interaction Figure 3. 3 : Exploration du monde fils... 36

4 Chapitre Introduction Découverte des connaissances : problèmes fondamentaux Fouille et extraction de données visuelles : Présentation : Caractéristiques d un système de fouille de données : Encodage graphique : Outils de visualisation interactive : Présentation : Nuage de points : Méthodes visuelles à base de points d intérêts : Présentation : Interaction avec la visualisation : Méthodes visuelles avec ARVis : Méthodologie de Rule-Focusing : Description de l outil de visualisation ARVis : Principe de fonctionnement de l outil : L encodage graphique dans ARVis : Interaction avec la visualisation : Conclusion : Chapitre Introduction La réalité virtuelle Présentation Objectif de la réalité virtuelle dans la visualisation de l information La stéréoscopie : Vision en relief La réalité augmentée Principes de la réalité augmentée Apports des techniques de RV/RA Immersion pseudo-naturelle Techniques d interaction et immersion dans les environnements virtuels (EV) Présentation Les techniques d interactions en RV Classification des techniques Les tâches d interactions dans un monde de données : Les artifices d interactions en 3D La sélection et la manipulation Matériels dédiés à la sélection et la manipulation Conclusion... 27

5 Chapitre Introduction Le VRML (Virtual Reality Modeling Language) Présentation Le monde virtuel dans le VRML Création du monde virtuelle avec le VRML Interaction avec le VRML Conclusion L interface de programmation OpenGL (Open Graphics Library) Présentation Fonctionnalités d OpenGL Exploration graphique de la base de données avec OpenGL Le Picking Ray Casting Pointeur 3D Exploration de l objet Conclusion Conclusion... 36

6 Introduction Générale 1 Donner un sens à toute l information contenue dans les bases de données (BD) est un défi pour les chercheurs en informatique. La notion de découverte de connaissances dans les bases de données est en général appréciée sous sa forme brutale de fouille des données (FD, Data Mining ). Nous utiliserons ici l expression : extraction de connaissances à partir des données (ECD). L ECD a été définie comme l extraction, à partir des données, d une information implicite, inconnue auparavant et potentiellement utile, nous reviendrons sur cette définition dans le chapitre 1. Comme nous allons le voir, ceci signifie que ce domaine présente un intérêt commun pour les chercheurs en apprentissage symbolique automatique, automatisation de la découverte, statistiques, BD, acquisition de connaissances, visualisation des données et systèmes experts. Depuis des travaux comme ceux de Fisher sur la base de données des Iris (Fisher 1936), les représentations des données ont évolué grâce aux possibilités offertes par les machines. Dans de nombreux domaines d application, les bases de données ne sont plus seulement constituées de données numériques ou symboliques mais peuvent être également enrichies par des données sonores, des images, des vidéos, des adresses web, etc. L apparition de la réalité virtuelle a également permis des avancées importantes dans le domaine de la visualisation et de l interaction avec l utilisateur. Des mondes virtuels peuvent être construits en combinant un affichage avancé, des capteurs et des effecteurs. L affichage s effectue en temps réel et en 3D, bien souvent de manière stéréoscopique. Des capteurs 3D détectent les mouvements de l utilisateur. Des effecteurs à retour d effort simulent les effets des actions virtuelles. La réalité virtuelle rend l interaction homme-machine très intuitive. C est la raison pour laquelle nous étudions également comment elle peut être utilisée dans le «visual data mining». Dans ce rapport, nous nous intéressons aux deux points que nous venons d évoquer : aider un expert du domaine à percevoir des informations/connaissances dans des données multimédia avec l aide de la réalité virtuelle. La suite de ce rapport est organisée de la manière suivante : le chapitre 1 présente un état d art des travaux liés au visual data mining et

7 Introduction Générale 2 les différentes outils de visualisation interactive. Le chapitre 2 décrit l intérêt de la réalité virtuelle dans la fouille visuelle de données. Le chapitre 3 présente les logiciels utilisés pour l interaction de l utilisateur avec les données. Le chapitre 4 conclut sur les perspectives qui découlent de ce travail.

8 Chapitre 1: Sommaire : 1.1. Introduction Découverte des connaissances : problèmes fondamentaux Fouille et extraction de données visuelles : Présentation : Caractéristiques d un système de fouille de données : Encodage graphique : Outils de visualisation interactive : Présentation : Nuage de points : Méthodes visuelles à base de points d intérêts : Présentation : Interaction avec la visualisation : Méthodes visuelles avec ARVis : Méthodologie de Rule-Focusing : Description de l outil de visualisation ARVis : Principe de fonctionnement de l outil : L encodage graphique dans ARVis : Interaction avec la visualisation : Conclusion :... 13

9 Chapitre 1- Extraction de connaissances à partir des données Introduction Donner un sens à toute l information contenue dans les bases de données (BD) est un défi pour les chercheurs en informatique à cause de la taille gigantesque des données stocké qui ne se cesse de croître. La notion de découverte de connaissances dans les bases de données est en général appréciée sous sa forme brutale de fouille des données (FD, Data Mining ). Nous utiliserons ici l expression : extraction de connaissances à partir des données (ECD). L ECD a été définie comme l extraction, à partir des données, d une information implicite, inconnue auparavant et potentiellement utile [Fra92]. Ce domaine présente un intérêt commun pour les chercheurs en différents domaines : - En apprentissage symbolique automatique (ASA). - En automatisation de la découverte, statistiques, BD. - En acquisition de connaissances, visualisation des données et systèmes experts. Pour affronter ce défit les chercheurs on besoin de techniques d exploitations des données pour trouver des formes intéressantes qui aident à expliciter une information auparavant cachée dans les données Découverte des connaissances : problèmes fondamentaux - La représentation des connaissances. - La sélection des attributs. - La prise en compte des données manquantes, bruitées et rares. - L extraction de règles utiles. Ce processus n est pas une mission simple, mais un processus compliqué pour ce faite des chercheurs on adopté une méthode nommé fouille visuelle de données qui a permis d aider l utilisateur à exécuter ce processus de façon a réunir fiabilité, facilité et rapidité Fouille et extraction de données visuelles : Présentation : Le but essentiel de cette théorie consiste à impliquer plus fortement l utilisateur dans le processus de fouille et d extraction de donnée par des méthodes graphiques interactives dans un environnement de fouille et de mieux visualiser les données pour permettre à l expert de mieux extraire les règles.

10 Chapitre 1- Extraction de connaissances à partir des données 5 Les recherches réalisés jusqu'à maintenant mentionnent utiliser de nombreuses méthodes de visualisations pour l analyse exploratoire et la fouille de données.les méthodes de visualisations sont utilisés pour le prétraitement de données (sélection) ou le post-traitement de données (affichage des résultats). La fouille et l extraction visuelle de données est d une part la représentation des données sous formes de signes visuels permettant une interprétation direct facilitant l accomplissement de la tâche à réaliser par l expert en s appuyant sur le fait que l esprit humain traite facilement des informations visuelles et en extrait rapidement un grand nombre d information et de connaissances, et d autre part de permettre une interaction, souvent très intuitive, entre l expert et cette visualisation, prenant la forme généralement de «requêtes graphiques» Caractéristiques d un système de fouille de données : Un système de fouille de donnée se caractérise par : 1-L adaptabilité à tout types de données. 2-La représentation des connaissances par des objets (Encodage graphique). 3-Le raisonnement par classification. 4-L utilisation des connaissances lors des recherches. 5-L outils de visualisation des données et des résultats. 6-La réutilisation et le suivit des connaissances extraites Encodage graphique : L encodage graphique est l étape la plus importante pour la visualisation de l information : il s agit de réécrire les données sous forme d objet graphique qui peuvent prendre plusieurs dimensions de zéro à trois en associant à chaque variable dans les données une variable graphique. Concernant l encodage graphique, les interactions consistent à modifier les associations entre donnée et graphisme. Concernant l affichage et la transformation de la vue on peut citer quelque technique d interactions : - Le contrôle du point de vue, qui s effectue par translation, rotation, ou zoom, et peut être excentrique (l utilisateur déplace la représentation alors que le point de vue est fixe) ou bien égocentrique (l utilisateur déplace le point de vue alors que la représentation est fixe) ;

11 Chapitre 1- Extraction de connaissances à partir des données 6 - Les vues multiples qui permettent à l utilisateur d avoir une vue globale et une vue détaillée sur la même représentation Outils de visualisation interactive : Présentation : Les méthodes de fouille visuelle de données ("Visual data mining") tentent de résoudre les problèmes d interprétation et d interaction dans les processus de découverte de connaissances en faisant appel a des visualisations dynamiques et à des requêtes graphiques sur les données et connaissances représentées. Nous pouvons citer l exemple des visages de Chernoff [Che73] qui représentent des données sous la forme d icônes en s appuyant sur le fait que l esprit humain analyse facilement les ressemblances et différences entre visages. Nous pouvons citer également les "scatter plots" [Bec87] qui permettent d obtenir des vues multiples sur les données et d observer les données à l aide de techniques graphiques comme le "brushing" qui donne la possibilité de sélectionner des données dans une vue tout en soulignant ces mêmes données dans les autres vues. Ces méthodes apportent des nouveautés et poursuivent des objectifs qui sont prometteurs pour le domaine de la fouille de données : utilisation de la perception visuelle et souvent de la perception pré-attentive [Hea93], interaction dynamique avec les données, simplicité d utilisation, exploitation directe des résultats. Cependant, ces méthodes ont également des limites en ce qui concerne la fouille de données : les données visualisées sont le plus souvent numériques, les visualisations et leur manipulation nécessitent un apprentissage (comme c est le cas par exemple pour interpréter des graphiques de types "parallel coordinates" [Ins85]), l interaction dynamique demande beaucoup de ressources de calcul et doit donc faire appel à des algorithmes les plus rapides possible (mais qui doivent par ailleurs fournir le plus d information possible). Plusieurs travaux on été de données faite dans ce domaine et plusieurs méthodes on été proposé pour essayé de remédier aux problèmes de fouille. On peut citer la méthode de nuages de points, la méthode à base de points d intérêts utilisés pour la visualisation de données textuelles et la méthodologie de visualisation à l aide d ARVis (Association Rule Visualisation). Dans la suite on va expliquer le principe de ces trois méthodes.

12 Chapitre 1- Extraction de connaissances à partir des données Nuage de points : Une des représentations 3D les plus courantes en visualisation d information est le nuage de points 3D. Il s agit là d une description tridimensionnelle. Elle permet de visualiser, entre autres, si un lien existe entre trois facteurs. Sur ce type de graphique, on peut noter l existence de points marginaux (points isolés) sur lesquels on peut s interroger : s agit-il de points aberrants ou de points atypiques? Une liaison faible doit exister entre les montants les trois facteurs. En bref, ce type de graphique peut être enrichi en faisant figurer, par exemple, pour chaque point, une couleur différente. On peut complexifier encore davantage le graphique mais il ne faut pas perdre de vue l objectif d une telle représentation : comprendre en un coup d oeil ce qu il y a d informatif dans les données. La principale innovation du graphe de nuage de points 3D par rapport à la 2D est l utilisation du rendu volumique, une technique classique en visualisation scientifique (en particulier en imagerie médicale) qui consiste à n afficher que les voxels qui représentent une certaine densité de matière. Cette technique a été adaptée aux nuages de points 3D dans [Bec97], faisant de l opacité de chaque voxel une fonction de la densité de points Méthodes visuelles à base de points d intérêts : Présentation : Cette méthode est désignée par les termes "points d intérêts" ou "points de références". Il s agit dans cette méthode de positionner sur une surface, représentée par un disque, quelques icônes (POIs) relatifs aux attributs d une donnée et ensuite d afficher les icônes des données à des positions déterminées par la similarité entre les POIs et les données. Par exemple, cette visualisation a été utilisée comme méthode d affichage de documents issus d un moteur de recherche, facilitant la navigation dans l ensemble des documents retournés par une requête. Les POIs sélectionnés sont généralement des mots clés utilisés dans la requête et les données sont les documents se positionnant par rapport à ces mots-clés. Le choix des mots-clés dépend de la fréquence de leur occurrence dans les documents. Pour visualiser ces données, on utilise en général pour cela des techniques à base de ressorts et de forces, la force s exerçant entre un POI et une donnée étant proportionnelle à la similitude entre ce POI et cette donnée.

13 Chapitre 1- Extraction de connaissances à partir des données 8 Il existe des systèmes appelés VIBE [Kor91], ou un système rigoureusement simplifié de VIBE [Mor02], SQWID [McC97], Radviz [Hof99] ou encore la visualisation radiale du système Information NaD. Da Costa et G.vigator [Au00] utilisent ces principes. Parfois il est difficile de voir exactement vers quel point d intérêt est attirée une donnée. Dans ce cas ces systèmes permettent alors de supprimer et d ajouter des points d intérêt sur le disque pour permettre une meilleure représentation des données. Ce sont les principales opérations interactives proposées par ces méthodes. Radial [Au00] est une visualisation qui est très semblable au système VIBE [Kor91], à Radviz [Hof99] et à Lyberworld [Hem94]. Initialement, après extraction du résultat de la requête, Radial identifie une série de termes clés relatifs à ce résultat. Ensuite les 12 premiers termes les plus recensés dans l ensemble du résultat sont arrangés tout autour d un cercle. Il est possible de modifier la liste des termes affichés, le choix se faisant sur deux listes placées à gauche de l écran. Un nuage de points est alors affiché à l intérieur du cercle, un point représente une donnée. Il n est affiché que les données en rapport avec les mots-clés alignés autour du cercle. Un point est comme suspendu par des ressorts reliés aux mots-clés en rapport avec celui-ci. Il est donc impossible de déplacer un point en cliquant dessus, du fait des forces exercées par les ressorts. Par contre, en cliquant sur un point, les mots-clés en rapport avec ce point sont éclairés et une bulle affiche des informations sur cette donnée. Il est possible de déplacer les termes à l extérieur du cercle et ainsi de déplacer tous les nœuds des données en rapport avec ces termes. Ceci permet de faire un classement manuel des résultats en catégories. Tous ces systèmes ont montré que ce type de visualisation dynamique apporte un grand intérêt pour l utilisateur qui peut extraire lui-même de l information en toute simplicité. La rapidité d affichage couplée à la possibilité d interaction apportent un plus à ces méthodes. Par ailleurs, elles peuvent a priori visualiser des données de différentes natures comme des données symboliques ou numériques. A notre connaissance, ces méthodes à base de points d intérêt n ont pas encore été utilisées pour la fouille visuelle de données comme nous allons le présenter dans les sections qui suivent Interaction avec la visualisation : Pour être réellement efficace, la visualisation d information doit être interactive et permettre d affiner et de dynamiquement l affichage répondre aux requêtes graphiques de l utilisateur. Dans avec la visualisation des POIs, l utilisateur peut : - Pointer avec la souris sur les points.

14 Chapitre 1- Extraction de connaissances à partir des données 9 - Faire un "zoomer" sur une donnée par clic de la souris. Le zoom qui se déclenche alors effectue les opérations suivantes : il centre la donnée sur le centre du cercle, il agrandit la zone centrée sur cette donnée et repousse les autres données vers les bords de la visualisation. Ce zoom permet de grossir la vue tout en conservant l ensemble des données. - Enlever un POI. Cela s effectue très simplement en faisant glisser un POI à l intérieur du cercle. La vue est recalculée dynamiquement. Une transition dynamique et progressive est mise en place pour que l utilisateur puisse suivre le changement de représentation. - Annuler son action, ce qui a pour effet de remettre le POI sur le cercle. Ces fonctionnalités sont très importantes puisqu elles vont permettre à l utilisateur de redéfinir à volonté la représentation. De cette façon l utilisateur peut représenter des données "idéales", n existant pas réellement, et par rapport auxquelles l utilisateur voudrait positionner les données réelles Méthodes visuelles avec ARVis : Méthodologie de Rule-Focusing : La méthodologie de «Rule-Focusing» consiste à laissant à l'utilisateur la possibilité de naviguer librement dans le grand ensemble de règles en explorant des sous-ensembles limités de ces derniers au moyens d une représentation graphique des règles et de leur indices. Cette méthodologie a été mise en œuvre dans l outil de visualisation ARVis (Association Rule Visualisation) Description de l outil de visualisation ARVis : ARVis (Association Règle Visualisation) est un outil visuel d'extraction et de post-traitement de règles d association, il est basé sur l application de la méthodologie de «Rule-Focusing». Il a été développé initialement pour l entreprise PerformanSe SA afin de pouvoir trouver des connaissances pour l aide à la décision dans la gestion des ressources humaines. Il existe deux versions d ARVis : la première à été développé dans les travaux de thèse de Lehn sur la visualisation des règles d association par des graphes [Leh00] et qui n implémente la méthodologie de RF que partiellement. Ces travaux qui ont débouché sur la réalisation de l outil PerformanSe-FELIX. Dans PerformanSe-FELIX, l utilisateur visualise les règles par un graphe d itemsets (Figure 1-1).La deuxième version est l implémentation la plus complète de la méthodologie

15 Chapitre 1- Extraction de connaissances à partir des données 10 RF. Contrairement à la première version, elle propose de multiples relations de voisinage et utilise un indice descriptif d écart à l équilibre, un indice descriptif d écart à l indépendance, un indice statistique d écart à l équilibre, et un indice statistique d écart à l indépendance pour évaluer les règles (ce que la méthodologie RF préconise). C A B D E Figure1. 1 : Graphe d items Principe de fonctionnement de l outil : ARVis estime des règles à conclusion simples c est à dire ne comportant qu un seul item en conclusion. Ce choix est d'habitude effectué pour la recherche de règles d association. Spontanément les utilisateurs sont souvent intéressés par ces types de règles parce qu ils sont plus intelligibles que ceux qui contiennent des conclusions multiples L encodage graphique dans ARVis : Comme nous l avons déjà mentionné précédemment l encodage graphique sert à représenter graphiquement les différentes règles et met en évidence les meilleures d entre elles. Dans ARVis une représentation 3D a été choisie pour l implémenter dans la méthodologie RF. Il s agit d un paysage naturelle(ciel bleu et sol verdâtre) Contenant des entité sous forme de boule sphérique posé au dessus d une cône représentant l ensemble de règles extraites le tous contenu dans une arène sphérique transparente pour permettre de voire le monde des entité de l extérieur de l arène. Pour pouvoir appliquer la méthodologie de «Rule-Focusing» il a fallu opter pour un encodage graphique qui s appuie sur des positions et des tailles pour mettre en valeur les indices de règles. Dans un paysage de donnée, la position d un objet pourrait nous permettre d encoder deux indices.cependant, étant donné que des règles différentes peuvent présenter

16 Chapitre 1- Extraction de connaissances à partir des données 11 les mêmes valeurs d indice, il est nécessaire de laisser une dimension libre pour pouvoir répartir les objets dans l espace et éviter qu ils ne se chevauchent. Un seul indice de règle est donc encodé par la position dans ARVis. Afin de faciliter la perception de la profondeur dans l environnement 3D, les objets sont disposés sur une aréne sphérique transparente pour voir les entités de l extérieur (Figure1-2).Ce qui permet de détecter profondeur et hauteur : plus l objet est situé à l arrière de la scène et plus il est placé en hauteur (Figure 1-3). L arène nous permet également de réduire les occultations entre objets. L encodage graphique sera donc comme suit : - La position de l objet représente l intensité d implication, - La surface visible du cône représente la confiance, - La surface visible de la sphère représente le support, - La couleur de l objet représente une moyenne pondérée de confiance et de l intensité d implication, ce qui donne une idée synthétique de la qualité de la règle. L encodage graphique permet de mieux comprendre la classification des règles et permet aussi d éliminer les mauvaises règles, on aura la possibilité d accéder mieux aux bonnes règles. Dans la première version d ARVis, étant donné que la relation de voisinage combine spécialisation et généralisation, chaque paysage 3D contient deux arènes : une pour les règles spécifiques et une pour les règles générales. Afin de bien dissocier les deux types de règles, les deux arènes sont placées face à face et l utilisateur débute l exploration de chaque paysage entre les deux arènes. De plus, le paysage que l utilisateur peut faire apparaître en appliquant une relation de voisinage sur une règle est affiché en version rétrécie dans la sphère correspondante. Les entités graphiques qui représentent l ensemble des règles sont caractérisés par des paramètres variables qui permettent de les différenciés les unes des autres à savoir la taille de la boule, l hauteur du cône et la base du cône (Figure 1-4).

17 Chapitre 1- Extraction de connaissances à partir des données 12 Figure1. 2 : Environnement de représentation des objets Figure1. 3 : Placement des objets sur l arène Taille de la boule Hauteur du cône Base du cône Figure1. 4 : Encodage graphique dans ARVis

18 Chapitre 1- Extraction de connaissances à partir des données Interaction avec la visualisation : Les travaux faits à ce jour permettent à l utilisateur de visualiser et explorer les données avec le navigateur VRML et ça pour les applications destinées au web. En effet avec ARVis trois types d interactions sont possibles : - L utilisateur peut explorer le paysage de règles en se promenant librement à l aide des primitives de déplacement du navigateur VRML, il suffit de cliquer sur la sphère d un objet pour afficher le point de vus prédéfini pour la vision rapproché pour cet objet. - L utilisateur peut filtrer les règles et seules les règles qui respectent les seuils sont affichées. - L utilisateur peut naviguer d un sous-ensemble de règles à un autre. Un autre outil peut être utilisé et peut traiter le processus en améliorant la visualisation et l interaction avec l utilisateur il s agit de la bibliothèque OpenGL intégré dans la programmation en C++.Ces deux méthodes vont être expliqué dans la suite Conclusion : Dans ce chapitre nous avons présenté un nouveau domaine de recherche l ECD qui par rapport à des domaines parents, elle est caractérisée par le fait qu elle extrait des connaissances pertinentes intéressantes et intelligibles à partir des données en utilisant aussi des techniques inductives et où toutes données fournies par l utilisateur peuvent être fouillées en se basant sur le principe de la visualisation graphique et l interaction de l utilisateur qui jouent un rôle primordial dans la précision des données à la sortie. Son but est de mesurer la pertinence et l intelligibilité de la connaissance engendrée.

19 Chapitre 2 : Sommaire 2.1. Introduction La réalité virtuelle Présentation Objectif de la réalité virtuelle dans la visualisation de l information La stéréoscopie : Vision en relief La réalité augmentée Principes de la réalité augmentée Apports des techniques de RV/RA Immersion pseudo-naturelle Techniques d interaction et immersion dans les environnements virtuels (EV) Présentation Les techniques d interactions en RV Classification des techniques Les tâches d interactions dans un monde de données : Les artifices d interactions en 3D La sélection et la manipulation Matériels dédiés à la sélection et la manipulation Conclusion... 26

20 Chapitre 2-Extraction de données visuelles et la réalité virtuelle Introduction L analyse exploratoire et l extraction visuelle de données ne sont pas seulement un ensemble d outil mais une méthode d approcher le problème de l extraction de connaissances.ce domaine s est largement améliorer à l aide de la réalité virtuelle qui ne cesse d intervenir dans de différents domaines pour faciliter de plus en plus la tache de l utilisateur et de le faire intervenir pour optimiser les résultats. Dans ce chapitre on va étudier l intervention de la réalité virtuelle dans le domaine de l extraction et de la fouille de donnée visuelles en citant les différentes techniques d interactions utilisé pour ce domaine La réalité virtuelle Présentation C est une simulation informatique interactive immersive, visuelle, sonore et/ou haptique, d environnements réels ou imaginaires. C est aussi une simulation par ordinateur dans laquelle le graphisme est utilisé pour créer un monde qui semble réaliste. Le monde synthétisé n'est pas statique, il répond aux ordres de l'utilisateur (gestes, paroles ou toutes autres commandes extérieures). L utilisation de cette technologie est fondamentale pour toutes les visualisations en 3D car seule la vision stéréoscopique permet de percevoir les trois dimensions Objectif de la réalité virtuelle dans la visualisation de l information La réalité virtuelle permet d interagir en temps réel avec un environnement virtuel multisensoriel via des techniques et métaphores d interaction basées sur les capacités naturelles d action, de perception, et de communication de l homme (Fig. 2-1). Elle commence à être utilisée en visualisation d information, en représentant l information par des objets répartis dans un grand espace affiché en 3D, où elle permet à l utilisateur de naviguer en explorant les données volumineuses et multidimensionnelles aux moyens d interface visuelles immersives. Ces interfaces procurent un grand champ visuel généralement couplé à la vision stéréoscopique, elles peuvent être :

Immersion - Vision 3D dans la RV.

Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours RVS Master II IVA Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours de Réalité Virtuelle et Simulation Master II - IVA A. Mebarki - Maître de Conférences Département d'informatique Faculté des Mathématiques

Plus en détail

pcon.planner 6 Préparer et présenter une implantation en toute simplicité

pcon.planner 6 Préparer et présenter une implantation en toute simplicité pcon.planner 6 Préparer et présenter une implantation en toute simplicité Sommaire 1. Installation :... 3 2. Démarrer le logiciel :... 3 3. Interface :... 3 4. Naviguer :... 4 5. Réaliser une implantation

Plus en détail

La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment?

La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment? La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment? Francis Felix Labo LSIS / Arts & Métiers Paritech (ENSAM) 2 Cours des Arts et Métiers 13100 Aix-en-Provence Thierry Henocque AIP-Primeca Dauphiné

Plus en détail

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Plan La première partie : L intelligence artificielle (IA) Définition de l intelligence artificielle (IA) Domaines

Plus en détail

Initiation à Flash 5. Tiré de «Apprendre Flash 5 Visuel. Édition First Interactive, 2001, 308 p.»

Initiation à Flash 5. Tiré de «Apprendre Flash 5 Visuel. Édition First Interactive, 2001, 308 p.» Initiation à Flash 5 Tiré de «Apprendre Flash 5 Visuel. Édition First Interactive, 2001, 308 p.» Introduction à FLASH 2 Ouvrir, créer, enregistrer ou fermer un fichier FLASH («FLA») Exemple : 3 La fenêtre

Plus en détail

OCLOUD BACKUP GUIDE DE REFERENCE POUR WINDOWS

OCLOUD BACKUP GUIDE DE REFERENCE POUR WINDOWS OCLOUD BACKUP GUIDE DE REFERENCE POUR WINDOWS http://ocloud.pripla.com/ Copyright 2014 Private Planet Ltd. Certaines applications ne sont pas disponibles dans tous les pays. La disponibilité des applications

Plus en détail

Guide de l utilisateur. Faites connaissance avec la nouvelle plateforme interactive de

Guide de l utilisateur. Faites connaissance avec la nouvelle plateforme interactive de Guide de l utilisateur Faites connaissance avec la nouvelle plateforme interactive de Chenelière Éducation est fière de vous présenter sa nouvelle plateforme i+ Interactif. Conçue selon vos besoins, notre

Plus en détail

IMAGERIE INTERNET (1) En janvier prochain à San Jose (CA), la Society for Imaging Sciences and Technology (IS&T) et The

IMAGERIE INTERNET (1) En janvier prochain à San Jose (CA), la Society for Imaging Sciences and Technology (IS&T) et The IMAGERIE INTERNET (1) Imagerie médicale, imagerie satellite, imagerie infrarouge, et pourquoi pas imagerie Internet? Y auraitil un ensemble suffisamment grand de technologies, applications et problématiques

Plus en détail

Environnement logiciel open source pour la création d œuvres artistiques interactives

Environnement logiciel open source pour la création d œuvres artistiques interactives Environnement logiciel open source pour la création d œuvres artistiques interactives Stéphane Donikian IRISA/CNRS Campus de Beaulieu 35042, Rennes Cedex, France donikian@irisa.fr La création artistique

Plus en détail

PRODIGE V3. Manuel utilisateurs. Consultation des métadonnées

PRODIGE V3. Manuel utilisateurs. Consultation des métadonnées PRODIGE V3 Manuel utilisateurs Consultation des métadonnées Pour plus d'information sur le dispositif : à remplir par chaque site éventuellement 2 PRODIGE V3 : Consultation des métadonnées SOMMAIRE 1.

Plus en détail

Tutoriel 7 PliAO et VRML

Tutoriel 7 PliAO et VRML Tutoriel 7 PliAO et VRML VRML (Virtual Reality Modeling Language) est un format de fichier qui permet de visualiser une scène 3D dans un navigateur internet tel que Internet Explorer ou Netscape. Pour

Plus en détail

Version 4.0. Multinet Ressources Inc. Page 1 sur 13

Version 4.0. Multinet Ressources Inc. Page 1 sur 13 Version 4.0 Page 1 sur 13 Introduction Lorsque vous obtenez l accès à Méganet, votre site est déjà construit. C est-à-dire qu il a fait l objet d une étude de style selon les couleurs de votre entreprise

Plus en détail

Cybernet : Utilisation de métaphores et des techniques de réalité virtuelle pour la représentation de données. Application à la gestion de réseau.

Cybernet : Utilisation de métaphores et des techniques de réalité virtuelle pour la représentation de données. Application à la gestion de réseau. Cybernet : Utilisation de métaphores et des techniques de réalité virtuelle pour la représentation de données. Application à la gestion de réseau. P. Abel*, P. Gros*, D. Loisel* & J.P. Paris** Institut

Plus en détail

LO12. Chap 1 1. 1. Introduction UTC A2006. 1.1 Présentation de l'uv. Bases de l infographie et Images de synthèse. Objectifs

LO12. Chap 1 1. 1. Introduction UTC A2006. 1.1 Présentation de l'uv. Bases de l infographie et Images de synthèse. Objectifs UTC A2006 1. Introduction 1.1 Présentation de l'uv Objectifs Bases de l infographie et Images de synthèse savoir se repérer dans l espace, comprendre les principaux algorithmes d infographie (leur puissance

Plus en détail

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques b- La Gestion des données Parmi les matériels dont il a la charge, le système d exploitation s occupe des périphériques de stockage. Il s assure, entre autres, de leur bon fonctionnement mais il doit être

Plus en détail

L alternative, c est malin 1. Comment faire plein de choses pour pas cher sur MacIntosh

L alternative, c est malin 1. Comment faire plein de choses pour pas cher sur MacIntosh L alternative, c est malin 1 ou Comment faire plein de choses pour pas cher sur MacIntosh (Les logiciels : Pages et Keynote de la suite iwork) (Jean Aboudarham 2006) 1 Merci à François Béranger pour qui

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Un système d exploitation (SE, en anglais Operating System ou OS) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles d un ordinateur et les

Plus en détail

PRODIGE V3. Manuel utilisateurs. Consultation des métadonnées

PRODIGE V3. Manuel utilisateurs. Consultation des métadonnées PRODIGE V3 Manuel utilisateurs Consultation des métadonnées Pour plus d'information sur le dispositif : à remplir par chaque site éventuellement 2 PRODIGE V3 : Consultation des métadonnées SOMMAIRE 1.

Plus en détail

Scolasite.net, le créateur de site web au service des enseignants. Guide d'administration du site Internet. Page 1

Scolasite.net, le créateur de site web au service des enseignants. Guide d'administration du site Internet. Page 1 Guide d'administration du site Internet Page 1 Scolasite permet de créer rapidement un site Internet, sans connaissances techniques particulières. Spécialement destiné aux établissements scolaires, son

Plus en détail

Carrefour de l information Université de Sherbrooke. Flash MX 2004 (Notions de base)

Carrefour de l information Université de Sherbrooke. Flash MX 2004 (Notions de base) Carrefour de l information Université de Sherbrooke (Notions de base) Créé par : Josée Martin (hiver 2005) Révisé et augmenté par : Geneviève Khayat (hiver 2006) Sherbrooke Hiver 2006 Table des matières

Plus en détail

Organisez vos activités quotidiennes avec Bulletin

Organisez vos activités quotidiennes avec Bulletin Organisez vos activités quotidiennes avec Bulletin Board et ReelTime Avec Toshiba LifeSpace Être organisé n a jamais été aussi simple... LifeSpace est un outil à la fois simple et élégant qui vous aide

Plus en détail

modélisation solide et dessin technique

modélisation solide et dessin technique CHAPITRE 1 modélisation solide et dessin technique Les sciences graphiques regroupent un ensemble de techniques graphiques utilisées quotidiennement par les ingénieurs pour exprimer des idées, concevoir

Plus en détail

Module d introduction Comment réaliser vos propres cartes avec ArcGIS Online

Module d introduction Comment réaliser vos propres cartes avec ArcGIS Online Module d introduction Comment réaliser vos propres cartes avec ArcGIS Online Table des matières 1 Commencer avec ArcGis Online... 2 2 Créer des cartes I (utiliser les cartes disponibles /les services de

Plus en détail

DESCRIPTION DE L APPLICATION GEOANALYSTE

DESCRIPTION DE L APPLICATION GEOANALYSTE CRENAM Centre de REcherches sur l'environnement et l'aménagement CNRS UMR5600 / Université Jean Monnet Saint Etienne Renaud.Mayoud (Renaud.Mayoud@univ-st-etienne.fr) Thierry.Joliveau (Thierry.Joliveau@univ-st-etienne.fr)

Plus en détail

Généralités sur les bases de données

Généralités sur les bases de données Généralités sur les bases de données Qu est-ce donc qu une base de données? Que peut-on attendre d un système de gestion de bases de données? Que peut-on faire avec une base de données? 1 Des données?

Plus en détail

TITRE PARTIE TITRE SECTION. Faire des anaglyphes avec CatiaV5

TITRE PARTIE TITRE SECTION. Faire des anaglyphes avec CatiaV5 TITRE PARTIE TITRE SECTION Faire des anaglyphes avec CatiaV5 1 SOMMAIRE SOMMAIRE 1. QU'EST-CE QU'UN ANAGLYPHE? 3 2. LES LOGICIELS A INSTALLER 5 3. CREATION D'UN ANAGLYPHE FIXE 6 4. CREATION D'UN ANAGLYPHE

Plus en détail

On trouvera sur le site du CCDMD un exemple d album construit avec Cantare. (http://www.ccdmd.qc.ca/ri/cantare)

On trouvera sur le site du CCDMD un exemple d album construit avec Cantare. (http://www.ccdmd.qc.ca/ri/cantare) Cantare 2 Introduction L outil logiciel Cantare s adresse à toute personne qui veut construire des leçons visant l apprentissage d une langue par l écoute de chansons ou de fichiers sonores dont les paroles

Plus en détail

M2A Outil numérique d aide à la conception Formation 3DSmax. Partie 2 Formation à l outil. Enseignant: Simone walter

M2A Outil numérique d aide à la conception Formation 3DSmax. Partie 2 Formation à l outil. Enseignant: Simone walter Partie 2 Formation à l outil M2A Outil numérique d aide à la conception 6h -Présentation de l interface de 3DSmax: paramétrage de 3DS, organisation de l interface, fonction de navigation, fonction de création,

Plus en détail

Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher

Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher Introduction WebSphere Transcoding Publisher vous permet d'offrir aux utilisateurs des informations Web adaptées à leurs besoins. Il vous permet, par exemple,

Plus en détail

Petite histoire d Internet

Petite histoire d Internet À la base, Internet est défini par des ordinateurs qui sont reliés entre eux grâce à des câbles, du WiFi ou encore des satellites, créant ainsi un réseau à échelle mondiale. Les ordinateurs communiquent

Plus en détail

Techniques d interaction dans la visualisation de l information Séminaire DIVA

Techniques d interaction dans la visualisation de l information Séminaire DIVA Techniques d interaction dans la visualisation de l information Séminaire DIVA Zingg Luca, luca.zingg@unifr.ch 13 février 2007 Résumé Le but de cet article est d avoir une vision globale des techniques

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION GESTION DU CONTENU SITE INTERNET CANATAL. 1 ère Partie. Modification du Contenu du Site WordPress de Canatal

GUIDE D UTILISATION GESTION DU CONTENU SITE INTERNET CANATAL. 1 ère Partie. Modification du Contenu du Site WordPress de Canatal INDUSTRIES CANATAL INC. GUIDE D UTILISATION GESTION DU CONTENU SITE INTERNET CANATAL 1 ère Partie Modification du Contenu du Site WordPress de Canatal Version 1.0 FR 27 février 2013 Page laissée intentionnellement

Plus en détail

Créer et partager des fichiers

Créer et partager des fichiers Créer et partager des fichiers Le rôle Services de fichiers... 246 Les autorisations de fichiers NTFS... 255 Recherche de comptes d utilisateurs et d ordinateurs dans Active Directory... 262 Délégation

Plus en détail

DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR

DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR UNIVERSITÉ D AUVERGNE FORMATION EN INFORMATIQUE CERTIFICAT INFORMATIQUE ET INTERNET DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR 1. ENVIRONNEMENT ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE WINDOWS Un système d exploitation est un

Plus en détail

l'ordinateur les bases

l'ordinateur les bases l'ordinateur les bases Démarrage de l'ordinateur - Le bureau, mon espace de travail - J'utilise la souris - Ouvertes ou fermées, les fenêtres - Dans l'ordinateur, tout est fichier - Le clavier : écrire,

Plus en détail

LES TOUT PREMIERS PAS

LES TOUT PREMIERS PAS DESMODO, un logiciel de gestion d idées http://www.desmodo.net/ LES TOUT PREMIERS PAS Desmodo est un logiciel (libre) qui permet, entre autre, de visualiser et de synthétiser, de manière organisée, sous

Plus en détail

ES Enterprise Solutions

ES Enterprise Solutions Strategic Media Technologies ES Enterprise Solutions Plateforme centralisée de collaboration en ligne www.dalim.com accès total au contenu indépendamment du lieu et fuseau horaire. N importe quand et n

Plus en détail

Chapitre II : Interfaces Interpréteurs de commandes et interfaces graphiques

Chapitre II : Interfaces Interpréteurs de commandes et interfaces graphiques Chapitre II : Interfaces Interpréteurs de commandes et interfaces graphiques Interfaces Un SE a deux fonctions principales : Gestion des ressources matérielles Présentation d'une machine virtuelle à chaque

Plus en détail

LES BASES DE FLASH CHAPITRE 1

LES BASES DE FLASH CHAPITRE 1 CHAPITRE 1 LES BASES DE FLASH Présentation... 15 Les nouveautés... 17 Le contenu du livre... 17 L interface... 19 L organisation de son espace de travail... 24 Le partage de son écran... 27 L affichage

Plus en détail

TP FrontPage : CREER UN SITE DE TROIS PAGES AVEC UN SOMMAIRE

TP FrontPage : CREER UN SITE DE TROIS PAGES AVEC UN SOMMAIRE TP FrontPage : CREER UN SITE DE TROIS PAGES AVEC UN SOMMAIRE Etape 1. Ouvrir FrontPage et créer un site Web vide...2 Etape 2 ajouter des pages...3 Etape 3 : donner un titre et renommer les 2 pages...5

Plus en détail

L EFFET PARALLAXE N EST

L EFFET PARALLAXE N EST 50 3 Objets L EFFET PARALLAXE N EST PAS SPÉCIFIQUEMENT UN TRUCAGE D AFTER EFFECTS. C est un principe que vous devriez avoir à l esprit quand vous travaillez en 3D. En raison de la nature de la 3D dans

Plus en détail

DREAL Corse. Version 2014. Atlas et catalogue de métadonnées

DREAL Corse. Version 2014. Atlas et catalogue de métadonnées Atlas et catalogue de métadonnées DREAL Corse Version 2014 Application conçue par la Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement dans le cadre de l Observatoire du Développement

Plus en détail

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 Analyse de la vidéo Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet 10 mars 2015 Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 La représentation d objets Plan de la présentation 1 La représentation

Plus en détail

Montage vidéo avec Windows Movie Maker 2

Montage vidéo avec Windows Movie Maker 2 Windows Movie Maker est le logiciel de montage vidéo livré avec Windows XP. Il faut absolument installer la version 2 de ce logiciel. On lance Windows Movie Maker par Démarrer/Programmes/Windows Movie

Plus en détail

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 éducalgo Manuel d utilisation 26 juin 2011 Table des matières 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 2 Comment écrire un algorithme? 3 2.1 Avec quoi écrit-on? Avec les boutons d écriture........

Plus en détail

Palettes d'outils et barres d'outils

Palettes d'outils et barres d'outils Montrer Palettes d'outils et barres d'outils Accueil > Référence > Palettes d'outils et barres d'outils > Palettes d'outils et barres d'outils Cette section présente les outils et les fonctions disponibles

Plus en détail

FMIN 312 Projet Flex Sérendipité

FMIN 312 Projet Flex Sérendipité Université Montpellier II UFR des Sciences FMIN 312 Projet Flex Sérendipité Réalisé par : EL ASRI Mohamed PAUL Arnaud KAHN Trsitan Sommaire 1 )Présentation...2 1.1 )Sujet :...2 1.2 )Description :...2 1.3

Plus en détail

MEGA Common Features. Guide d utilisation

MEGA Common Features. Guide d utilisation MEGA Common Features Guide d utilisation MEGA 2009 SP4 1ère édition (juin 2010) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune

Plus en détail

Mode d emploi. www.itycom.com/itystudio

Mode d emploi. www.itycom.com/itystudio Mode d emploi www.itycom.com/itystudio Sommaire Glossaire Introduction 6 Qu est ce qu ITyStudio? 6 A qui est-il destiné? 6 Le concept 7 Fonctionnement Global 8 Interface générale 9 Header 9 Création d

Plus en détail

Manuel utilisateur Netviewer one2one

Manuel utilisateur Netviewer one2one Manuel utilisateur Netviewer one2one INDEX 1. Etablissement de la connexion...2 1.1. Client... 2 2. Travailler avec Netviewer en mode Show...3 2.1. Vue écran... 3 2.2. Le panneau Netviewer... 3 2.3. Caractéristiques...

Plus en détail

Sous réserve de modifications techniques et des disponibilités, fabrication française.

Sous réserve de modifications techniques et des disponibilités, fabrication française. Sous réserve de modifications techniques et des disponibilités, fabrication française. Table des matières PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS CHAPITRE 1 : FONCTIONNEMENT GÉNÉRAL Fonctionnement général... 5 CHAPITRE

Plus en détail

Keynote. Logiciel de présentation. Sous Mac OS X. Suzanne Harvey

Keynote. Logiciel de présentation. Sous Mac OS X. Suzanne Harvey Keynote Logiciel de présentation Sous Mac OS X Suzanne Harvey Conseillère pédagogique Service local du RÉCIT Commission scolaire de Saint-Hyacinthe suzanne.harvey@prologue.qc.ca recit.cssh.qc.ca Novembre

Plus en détail

Documentation. Cartographie. Présentation générale

Documentation. Cartographie. Présentation générale Documentation Cartographie Présentation générale On accède aux cartes thématiques après avoir choisi un niveau géographique (ou découpage de la carte ou maillage), par exemple la France par commune. La

Plus en détail

Utilisation de Movie Maker

Utilisation de Movie Maker Utilisation de Movie Maker Movie Maker est un logiciel de montage vidéo fourni avec Windows XP permettant de créer facilement des montages vidéo et des Diaporamas avec des effets, des transitions animées,

Plus en détail

3D visualization techniques to support slicing-based. program comprehension. Présentation dans le cadre du cours ift6251 Guillaume Langelier

3D visualization techniques to support slicing-based. program comprehension. Présentation dans le cadre du cours ift6251 Guillaume Langelier 3D visualization techniques to support slicing-based program comprehension Par : J. Rilling et S.P. Mudur Présentation dans le cadre du cours ift6251 Guillaume Langelier 1 Préambule Visualisation en génie

Plus en détail

Gérer, stocker et partager vos photos grâce à Picasa. Janvier 2015

Gérer, stocker et partager vos photos grâce à Picasa. Janvier 2015 Gérer, stocker et partager vos photos grâce à Picasa Janvier 2015 Sommaire 1 - Découverte de Picasa 2 - Gestion des dossiers et des photos 3 - Trier, filtrer et rechercher 4 - Retoucher une image 5 - Création

Plus en détail

Gérer l activité d un service informatique

Gérer l activité d un service informatique Gérer l activité d un service informatique SOMMAIRE Les activités d un service informatique sont nombreuses et variées. Leur gestion nécessite un minimum d organisation. Heureusement, une fois encore,

Plus en détail

TP Blender n 2 : Importation d un modèle SketchUp et animation

TP Blender n 2 : Importation d un modèle SketchUp et animation TP Blender n 2 : Importation d un modèle SketchUp et animation Service de Conception Géométrique Université de Liège Aérospatiale et Mécanique Conçu avec Blender 2.66 et SketchUp 8 De SketchUp à Blender

Plus en détail

Windows 7 : les bases

Windows 7 : les bases Fiche Logiciel Ordinateur Niveau FL01011 09/12 Windows 7 : les bases L'utilisation d'un ordinateur suppose la découverte d'un environnement nouveau, qui a son propre vocabulaire et ses propres concepts

Plus en détail

Création d'un diaporama

Création d'un diaporama S JOLLY décembre2010 - v3 Création d'un diaporama avec IMPRESS 3.0 Création d'un diaporama - Utilisation du logiciel IMPRESS / Open Office 3.0 - page 1 Sommaire 1 PRÉSENTATION...3 2 DÉMARRER IMPRESS...4

Plus en détail

GUIDE Excel (version débutante) Version 2013

GUIDE Excel (version débutante) Version 2013 Table des matières GUIDE Excel (version débutante) Version 2013 1. Créer un nouveau document Excel... 3 2. Modifier un document Excel... 3 3. La fenêtre Excel... 4 4. Les rubans... 4 5. Saisir du texte

Plus en détail

Inspiration 7.5. Brève description d Inspiration. Avantages d Inspiration. Inconvénients d Inspiration

Inspiration 7.5. Brève description d Inspiration. Avantages d Inspiration. Inconvénients d Inspiration Inspiration 7.5 Brève description d Inspiration Langue : Français et anglais. Coût : 109$. Une version d essaie gratuite de 30 jours est disponible à l adresse suivante : http://inspiration.demarque.com/applicationweb/pages/publique/index.php

Plus en détail

Projet 2. Gestion des services enseignants CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE. G r o u p e :

Projet 2. Gestion des services enseignants CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE. G r o u p e : CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE Projet 2 Gestion des services enseignants G r o u p e : B E L G H I T Y a s m i n e S A N C H E Z - D U B R O N T Y u r i f e r M O N T A Z E R S i

Plus en détail

CRÉER, ROUTER ET GÉRER UNE NEWSLETTER, UN E-MAILING

CRÉER, ROUTER ET GÉRER UNE NEWSLETTER, UN E-MAILING CRÉER, ROUTER ET GÉRER UNE NEWSLETTER, UN E-MAILING Durée : 3J / 21H Formateur : Consultant expert en PAO et Web-marketing. Groupe de : 4 max Formation au web marketing Objectifs : Mettre en oeuvre des

Plus en détail

Je sais utiliser. Logiciel gratuit de gestion des photos. Étude en 5 parties

Je sais utiliser. Logiciel gratuit de gestion des photos. Étude en 5 parties Je sais utiliser Logiciel gratuit de gestion des photos Les modules ci-contre ont été élaborés lors de la sortie de Picasa 3,6 (avril 2010) Des modifications ont été apportées par les versions suivantes

Plus en détail

www.type3.com DECOUVREZ Discover TYPE EDIT V12 Français

www.type3.com DECOUVREZ Discover TYPE EDIT V12 Français www.type3.com DECOUVREZ Discover TYPE EDIT V12 Français 12-2013 1 Découvrez TYPE EDIT V12, la nouvelle version de notre logiciel de CFAO pour les applications industrielles et artistiques dédiées aux machines

Plus en détail

Windows 7 - Dossiers et fichiers

Windows 7 - Dossiers et fichiers Windows 7 - Dossiers et fichiers Explorez votre PC : dossiers et fichiers Tous les fichiers nécessaires au fonctionnement de votre ordinateur, qu il s agisse de ceux de Windows, des logiciels installés

Plus en détail

Un ordinateur, c est quoi?

Un ordinateur, c est quoi? B-A.BA Un ordinateur, c est quoi? Un ordinateur, c est quoi? Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits

Plus en détail

Windows Movie Maker Julien Rousset FTICE

Windows Movie Maker Julien Rousset FTICE Windows Movie Maker Julien Rousset FTICE Windows Movie Maker est un logiciel de montage vidéo simple, bénéficiant de fonctions avancés comme le titrage, les transitions, les effets vidéo. Windows Movie

Plus en détail

Méthode d extraction des signaux faibles

Méthode d extraction des signaux faibles Méthode d extraction des signaux faibles Cristelle ROUX GFI Bénélux, Luxembourg cristelle.roux@gfi.be 1. Introduction Au début d une analyse stratégique, la première question posée est très souvent la

Plus en détail

MANUEL TBI - INTERWRITE

MANUEL TBI - INTERWRITE MANUEL TBI - INTERWRITE TBIIW TITRE Manuel InterWrite WorkSpace INTITULE Manuel d'utilisation du logiciel InterWrite accompagnant le tableau blanc interactif CALCOMP OBJECTIF Aide mémoire sur les fonctionnalités

Plus en détail

Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique

Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique Darina Dimitrova Laboratoire Recherche et Développement de l IRCAD (Institut National de Recherche contre

Plus en détail

Atelier thématique. Mardi 25 juin 2013. Avenue Gabriel Péri 84110 Vaison-la-Romaine ESPACES MULTIMEDIA

Atelier thématique. Mardi 25 juin 2013. Avenue Gabriel Péri 84110 Vaison-la-Romaine ESPACES MULTIMEDIA Mardi 25 juin 2013 Atelier thématique Avenue Gabriel Péri 84110 Vaison-la-Romaine Page 1 / 12 SOMMAIRE Une nouvelle interface pour de nouveaux appareils...3 Passer de l'écran d accueil au bureau...4 Le

Plus en détail

Programme scientifique Majeure INTELLIGENCE NUMERIQUE. Mentions Image et Réalité Virtuelle Intelligence Artificielle et Robotique

Programme scientifique Majeure INTELLIGENCE NUMERIQUE. Mentions Image et Réalité Virtuelle Intelligence Artificielle et Robotique É C O L E D I N G É N I E U R D E S T E C H N O L O G I E S D E L I N F O R M A T I O N E T D E L A C O M M U N I C A T I O N Programme scientifique Majeure INTELLIGENCE NUMERIQUE Langage Java Mentions

Plus en détail

Comment créer des GIF animés en dix étapes?

Comment créer des GIF animés en dix étapes? Comment créer des GIF animés en dix étapes? Tutoriel GIF Movie Gear Septembre 2002 Rédigé par :Visicom Média inc. 1 TABLE DES MATIERES PRÉSENTATION DE GIF MOVIE GEAR... 2 BARRE DE MENUS... 2 BARRE D'OUTILS

Plus en détail

PAGE 1. Démarrer avec le logiciel Architecte 3D. Barre de menu: Les commandes du logiciel

PAGE 1. Démarrer avec le logiciel Architecte 3D. Barre de menu: Les commandes du logiciel PAGE Démarrer avec le logiciel Architecte 3D Double cliquer dans le bureau Windows sur l icône L écran ci-dessous apparaît : Nom du projet : Nom d enregistrement Barre de menu: Les commandes du logiciel

Plus en détail

Visual Paradigm Contraintes inter-associations

Visual Paradigm Contraintes inter-associations Visual Paradigm Contraintes inter-associations Travail de Bachelor d'informaticien de gestion Partie C Présentation de Visual Paradigm 1 Présentation de Visual Paradigm For UML L objet du travail de Bachelor

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL Calibrage du Tableau Interactif (TBI) Mise en route du Logiciel Interwrite Workspace Ouverture du logiciel : La barre d outils apparaît sur le bureau de l ordinateur Clic Droit sur l icône einstruction

Plus en détail

Fiche n 5 Paysage avec Sketchup Make. Table des matières

Fiche n 5 Paysage avec Sketchup Make. Table des matières Fiche n 5 Paysage avec Sketchup Make Table des matières Fiche n 5 Paysage avec Sketchup Make...1 1-Utiliser les outils Bac à sable...1 2-Exercices d'application...5 2.1-À partir de zéro...5 2.2-À partir

Plus en détail

Manuel Utilisateur. Indice. Your journey, Our technology. 1. Introduction 2. 6. Mettre à jour la cartographie 7. 2. Installation de Geosat Suite 2

Manuel Utilisateur. Indice. Your journey, Our technology. 1. Introduction 2. 6. Mettre à jour la cartographie 7. 2. Installation de Geosat Suite 2 Manuel Utilisateur Indice 1. Introduction 2 2. Installation de Geosat Suite 2 3. Première connection 2 4. Operations de base 4 4.1 Démarrer la Suite 4 4.2 Arrêter la Suite 4 4.3 Comment modifier la langue

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Session découverte La Gestion des photos avec Windows Vista / Windows 7 et le traitements d images numériques 1 Généralités sur le jargon de l image numérique

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Qu est-ce que Picasa? ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Organiser, traiter et partager ses photos avec Picasa C est un logiciel de gestion de photos gratuit proposé

Plus en détail

Mickaël Cosnuau- UAC Nantes Movie Maker octobre 2007- p. 1/ 18. Aide. Movie Maker

Mickaël Cosnuau- UAC Nantes Movie Maker octobre 2007- p. 1/ 18. Aide. Movie Maker Mickaël Cosnuau- UAC Nantes Movie Maker octobre 2007- p. 1/ 18 Aide Movie Maker Mickaël Cosnuau- UAC Nantes Movie Maker octobre 2007- p. 2/ 18 Sommaire 1. L interface 2. Utiliser la table de montage séquentiel

Plus en détail

L espace de travail de Photoshop

L espace de travail de Photoshop L espace de travail de Photoshop 1 Au cours de cette leçon, vous apprendrez à : ouvrir les fichiers Photoshop ; sélectionner et employer certains des outils dans le panneau Outils ; définir les options

Plus en détail

Notice du logiciel Dialux evo

Notice du logiciel Dialux evo Notice du logiciel Dialux evo Version janvier 2014 Notice Dialux Evo 2.0 et 3.0 Page 1 Sommaire I. Démarrage et configuration du logiciel :... 3 I.1 Lancement du logicel :... 3 I.2 Paramétrage du logiciel

Plus en détail

Table des matières. F. Saint-Germain / S. Carasco Document réalisé avec OpenOffice.org Page 1/13

Table des matières. F. Saint-Germain / S. Carasco Document réalisé avec OpenOffice.org Page 1/13 Voici un petit tutoriel d'utilisation du tableau numérique de la marque promethean. Ce tutoriel est loin d'être complet, il permet juste une première approche simple des outils de base du logiciel ACTIVstudio.

Plus en détail

Réalisation d une Interface Utilisateur

Réalisation d une Interface Utilisateur Réalisation d une Interface Utilisateur Pour manipuler facilement les données enregistrées dans une base de données, il est nécessaire de cacher leur implantation technique dans les tables et d offrir

Plus en détail

Formation au logiciel Typo3, pour les rédacteurs.

Formation au logiciel Typo3, pour les rédacteurs. 1 Formation au logiciel Typo3, pour les rédacteurs. 1 Accéder au système 2 1.1 Configuration du navigateur 2 1.2 Identification 2 2 L interface 2 2.1 Le module Web 3 2.2 Le module Media 3 2.3 Le module

Plus en détail

Un exemple avec WORKSPACE d'interwrite

Un exemple avec WORKSPACE d'interwrite S'approprier un utilitaire de TNI Un exemple avec WORKSPACE d'interwrite Objectifs : S'approprier un utilitaire de TNI («soft»)afin de percevoir la plus-value pédagogique de l'outil. Pour cela utiliser

Plus en détail

Virtual Universe aperçu numéro 1

Virtual Universe aperçu numéro 1 Virtual Universe aperçu numéro 1 Cet aperçu va vous permettre d observer quelques aspects et fonctionnalités du futur produit Virtual Universe. Cet aperçu est encapsulé dans un exécutable généré par AUTOMGEN8.

Plus en détail

Formation. Module WEB 4.1. Support de cours

Formation. Module WEB 4.1. Support de cours Formation Module WEB 4.1 Support de cours Rédacteur Date de rédaction F.CHEA 08/02/2012 Les informations contenues dans ce document pourront faire l'objet de modifications sans préavis Sauf mention contraire,

Plus en détail

Cyberclasse L'interface web pas à pas

Cyberclasse L'interface web pas à pas Cyberclasse L'interface web pas à pas Version 1.4.18 Janvier 2008 Remarque préliminaire : les fonctionnalités décrites dans ce guide sont celles testées dans les écoles pilotes du projet Cyberclasse; il

Plus en détail

Manuel Utilisateur. Boticely

Manuel Utilisateur. Boticely Manuel Utilisateur Boticely Auteur : Logica Version : 1.4 Droit d auteur Ce texte est disponible sous contrat Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales

Plus en détail

Efficace et ciblée : La surveillance des signaux de télévision numérique (2)

Efficace et ciblée : La surveillance des signaux de télévision numérique (2) Efficace et ciblée : La surveillance des signaux de télévision numérique (2) La première partie de cet article publié dans le numéro 192 décrit la méthode utilisée pour déterminer les points de surveillance

Plus en détail

AniPaint 3.1.3 mac : un tutoriel

AniPaint 3.1.3 mac : un tutoriel Objectifs du cours : -Apprendre à transposer une situation d apprentissage simple, à l aide de l informatique, à l écran -Apprendre à mettre en scène des dessins, des images, du son et du texte -Envisager

Plus en détail

I Pourquoi une messagerie?

I Pourquoi une messagerie? I Pourquoi une messagerie? Outlook express est un logiciel de messagerie de windows. Il est installé par défaut sur un grand nombre d ordinateurs de la planète, ceux tournant sous Windows, et proposé par

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE

CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE 1.1 C est quoi l INTERNET? C est le plus grand réseau télématique au monde, créé par les Américains et issu du réseau ARPANET (Advanced Research Projects Agency ). Ce dernier

Plus en détail

Solidworks 1 ère prise en main

Solidworks 1 ère prise en main Solidworks 1 ère prise en main Pour votre 1 ère utilisation de Solidworks, nous vous proposons de réaliser une clé USB. Vous avez téléchargé les fichiers Solidworks nécessaires? Si vous ne l'avez pas fait,

Plus en détail

Interface Homme-Machine 1

Interface Homme-Machine 1 Interface Homme-Machine 1 Interface utilisateur graphique (GUI) 01 Introduction IHM Jacques Bapst jacques.bapst@hefr.ch Interface Homme-Machine L'étude de l'interface Homme-Machine (IHM) appelée également

Plus en détail

Niveau 1. Atelier d'initiation à l'ordinateur ... Fondation de la Bibliothèque Memphrémagog inc. Magog (Québec) J1X 2E7 Tél.

Niveau 1. Atelier d'initiation à l'ordinateur ... Fondation de la Bibliothèque Memphrémagog inc. Magog (Québec) J1X 2E7 Tél. . Fondation de la Bibliothèque Memphrémagog inc. Magog (Québec) J1X 2E7 Tél. : 843-1330 Atelier d'initiation à l'ordinateur Niveau 1.......... JB septembre 20085 1 Section I : Introduction à l ordinateur

Plus en détail