La robotique au sein du Pôle Métropolitain. recherche, formation et offres d appui. déc / Appel à idées Urbagare.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La robotique au sein du Pôle Métropolitain. recherche, formation et offres d appui. déc. 2014. 1 / Appel à idées Urbagare."

Transcription

1 La robotique au sein du Pôle Métropolitain recherche, formation et offres d appui déc studio-3d 1 / Appel à idées Urbagare

2 Sommaire Sommaire 2 1 Introduction 3 2 Méthode Identification des formations en robotique Identification des centres de recherche en robotique Identification des principales offres d appui à la robotique 8 3 Cartographie et analyse de l offre de formation La formation en robotique au sein du Grand Lyon La formation en robotique au sein de Saint-Etienne Métropole La formation en robotique à l échelle du Pôle Métropolitain 12 4 Cartographie et analyse des centres de recherche La recherche en robotique au sein du Grand Lyon La recherche en robotique au sein de Saint-Etienne Métropole La recherche en robotique à l échelle du Pôle Métropolitain 19 5 Cartographie et analyse des principales offres d appui à la robotique Les principales offres d appui à la robotique au sein du Grand Lyon Les principales offres d appui à la robotique au sein de Saint-Etienne Métropole Les principales offres d appui à la robotique à l échelle du Pôle Métropolitain 28 6 Conclusion 29 Annexes Liste des formations identifiées Liste des centres de recherche identifiés Liste des lieux d appui à la robotique identifiés 37 Lexique 38 2

3 1 Introduction D après France Robots Initiatives 1, «la robotique est une filière d'avenir au croisement de plusieurs secteurs : mécatronique, électronique, optronique, logiciel embarqué, énergie, nanomatériaux, intelligence artificielle, connectique, etc. Elle a vocation à investir tous les domaines : transport, industrie, logistique, agriculture, santé, loisir, défense, éducation». La robotique s est principalement développée au milieu du siècle dernier dans l industrie et le militaire, notamment avec l objectif d une meilleure productivité pour l industrie. Nous assistons à une certaine démocratisation de la robotique depuis quelques années, notamment aux yeux du grand public, grâce aux applications de services à la personne (activités ménagères, loisirs, etc.). Le marché de la robotique ne cesse en effet de croître, et les prévisions sont très largement positives. D après l IFR, Fédération Internationale de la Robotique, l année 2014 devrait voir le nombre de robots vendus dans le monde croître de +15% par rapport à 2013, avec un marché mondial qui pourrait atteindre 26 milliards US$ en Au niveau global, ce marché est principalement dominé par les États-Unis (notamment dans le domaine militaire), le Japon (pays historique de la robotique), la Corée du Sud (ayant massivement investi dans ce secteur ces dernières années) et la Chine A l échelle européenne, le continent représente actuellement un quart du nombre de robots vendus au niveau mondial, soutenu par deux locomotives que sont l Allemagne et l Italie. L Allemagne est très influente sur le marché de la robotique industrielle, l Italie sur celui de la robotique médicale, alors que la France, qui exerce son influence dans le secteur de la recherche scientifique, semble plus en retrait. Le marché de la robotique est actuellement en plein développement et nous pouvons supposer que cette tendance va encore davantage s affirmer dans les années à venir, comme le laisse supposer les trois tableaux fournis par World Robotics 2014 respectivement sur la robotique de services pour un usage professionnel, la robotique de services pour un usage domestique et la robotique industrielle. Plusieurs facteurs permettent de le penser : la poursuite du progrès technologique qui dote les robots d une intelligence artificielle ; le vieillissement de la population qui suppose un recours croissant à la robotique de service (assistance) ; les besoins de plus en plus importants des entreprises en matière d automatisation des gestes humains ; etc. 1 France Robots Initiatives : plan national pour la filière robotique dévoilé en mars 2013, qui doit permettre à la robotique de bénéficier de plus de visibilité et de renforcer sa position en France, tout en permettant à la France de faire partie des cinq pays leaders sur le marché mondial d ici France Robots Initiatives 3

4 Estimation du nombre de ventes de robots de services pour un usage professionnel dans le monde, en unités Estimation du nombre de ventes de robots ots de services pour un usage professionnel dans le monde, en unités Estimation du nombre de ventes de robots de services pour un usage domestique dans le monde, en unités 4

5 Estimation du nombre de robots industriels opérationnels en fin d année dans le monde, en unités Source : World Robotics 2014 Néanmoins, si le marché des robots présente de réelles opportunités, il faut également être conscient de l existence de freins dont les coûts d acquisition qui restent encore élevés et l acceptabilité sociétale de l introduction des robots (éthique). La région Rhône-Alpes représente 1,1% de la production européenne d articles scientifiques et de brevets dans le domaine de la robotique, avec 8% des articles scientifiques et 10% des brevets en France. Dans le domaine de la robotique de services, la région Rhône-Alpes est la 9 e région européenne et la 2 e région française avec respectivement 1,6% et 15% de la production d articles scientifiques et de brevets. Entre 2008 et 2011, la production d articles scientifiques et de brevets a augmenté de 100% dans le domaine de la robotique de services en Rhône-Alpes 3. La robotique a été identifiée comme l une des cinq filières stratégiques d intérêt métropolitain. Le Pôle Métropolitain se positionne comme un territoire de compétences et de diffusion des usages associés à la robotique pour inventer les robots de demain. Grand Lyon porte pour le compte du Pôle Métropolitain la dynamique autour de la robotique ; l ambition du Grand Lyon en matière de robotique consiste à devenir le territoire de référence en Europe pour les événements et rencontres business liées à la robotique et pour l'émergence et l'accompagnement, jusqu'au marché, de projets «robotique» (qui soient issus de startups, PME, ETI ou grandes entreprises). Les quatre territoires du Pôle Métropolitain, concentrent des compétences et des savoir-faire qu il convient d identifier, de structurer (renforcement des liens entreprises/recherche/formation, complémentarités entre les territoires) et de valoriser. Dans ce contexte, cette étude a pour objectif d identifier et de cartographier les acteurs de la recherche, de la formation et les offres d appui à la robotique à l échelle métropolitaine. Pour cela, l étude s articule autour de trois points : identi dentification et cartographie des formations du territoire et du nombre d'étudiants correspondant ; identification et cartographie des acteurs de la recherche, avec les projets «clefs» qu ils portent et le réseau de partenaires avec lesquels ils coopèrent ; identification et cartographie des principales «offres d appui à la robotique» (plateformes, fab lab, living lab, accélérateurs) permettant de concevoir, produire, tester des robots puis d accélérer leur mise sur le marché. 3 Étude commandée par la région Rhône-Alpes à TKM 5

6 2 Méthode 2-1- Identification des formations en robotique L identification des formations en robotique à l échelle métropolitaine repose sur un parti-pris méthodologique : la prise en compte de toutes les formations post-bac (hors BTS). Les BTS sont cependant identifiés dans le tableau regroupant les formations du territoire en annexe. Six types de formation et le nombre d étudiants associés ont ainsi été identifiés : - DUT ; - licence ; - licence professionnelle ; - master recherche ; - master professionnel ; - école d ingénieur. Un focus a également été porté sur les formations dédiées ou ouvertes à la formation continue sur le territoire. Les formations, et donc le nombre d étudiants, sont finalement divisés en trois niveaux, ces derniers correspondant à l intégration relative de la robotique au sein des formations : - Niveau 1 : formations dédiées à la robotique ; - Niveau 2 : formations dans un champ connexe à la robotique (automatisme, mécatronique, etc.) avec intégration des cours de robotique ; - Niveau 3 : formations dans un champ connexe à la robotique (automatisme, mécatronique, etc.) sans intégration de cours de robotique. La collecte d information s est déroulée en deux temps : - recherches internet, permettant d identifier les différents établissements susceptibles d accueillir les formations visées ; - contacts téléphoniques ou par avec ces établissements dans le but d identifier précisément les formations concernées, leur contenu (pour sélectionner le niveau dans lequel chacune s intègre) et le nombre d étudiants associé Identification des centres de recherche en robotique Avant d identifier les chercheurs en robotique ainsi que les programmes de recherche en cours, il a été nécessaire de définir les «champs» de la robotique. L expertise du Grand Lyon en matière de robotique a permis, dans un premier temps, d esquisser les contours de cette thématique (cf. schéma). Dans un second temps, ce schéma a été présenté et discuté avec des représentants des centres de recherche impliqués dans la robotique, aussi bien dans le Grand Lyon que dans l agglomération stéphanoise. 6

7 Internet / web / Cloud Système robotisé Neurosciences Communication / échange de données (dont internet et web des objets & cybersécurité) Robot Robot Capteurs Actionneur / Mécatronique Logiciel (dont Intelligence Artificielle) Cognition (apprentissage automatique, autoorganisation...) Energie Interaction Homme-Robot Humain Interactio n cerveaumachine Comportement Remarque : la «communication» rend le robot connecté Source : Grand Lyon In fine, la robotique, telle qu elle est analysée dans le cadre de cette étude, prend en compte quatre axes, eux-mêmes décomposés en sous-axes : Capteurs / actionneurs / énergie Capteurs et systèmes embarqués Actionneur/mécatronique/automatique Gestion de l'énergie Logiciel de haut niveau / échange de données Logiciel haut niveau et sécurité Communication/échange de données Intelligence artificielle / Interaction homme-robot Intelligence artificielle Interaction homme-robot Modélisation et usages Compréhension et modélisation de systèmes Analyse d'usages et comportements humains (dont cognition) 7

8 Pour compléter cette analyse, la robotique est également abordée via ses marchés applicatifs : Véhicules et systèmes autonomes Robotique domestique - aide à la personne Robotique industrielle - cobotique Robots ludiques et éducatifs Robotique médicale - assistance aux gestes & implants Humanoïdes Les approches «marché» et «technologie» sont complémentaires et sont analysées de manière indépendante dans le cadre de cette étude, une technologie pouvant desservir plusieurs marchés selon l utilisation qui en est faite. La collecte d information s est déroulée en deux temps : - recherches internet, permettant d identifier les différents centres de recherche impliqués dans la robotique ; - entretiens qualitatifs (1h 2h) avec les responsables des principaux centres de recherche afin de quantifier le nombre de chercheurs impliqués dans la robotique et d identifier les projets de recherche clefs illustratifs et les principaux partenaires associés Identification des principales offres d appui à la robotique Les offres de soutien pour le développement d un secteur d activité sont essentielles, la robotique ne déroge pas à la règle. Seuls les accélérateurs, les «lieux d appui» et les pôles/clusters liés à la robotique ont été retenus pour ne pas risquer d avoir une définition trop large, qui nuerait à l identification des offres d appui liés à la robotique. Les «lieux d appui» à la robotique retenus sont les suivants : - les lieux permettant de prototyper / produire re des robots, que ce soit des FabLab (FABrication LABoratory) ou des plateformes de production mutualisées ; - les lieux pour tester des robots dans des conditions sécurisées, ces lieux permettent notamment de valider la faisabilité technique / technologique d un robot ; - les lieux pour tester de robots dans des conditions réelles, notamment les living labs. Ne sont pas pris en compte les hôtels d entreprises, les pépinières, les espaces de co-working et les espaces showroom. Seules les structures qui ont des liens directs avec des entreprises ont été retenues. Il existe des lieux d appui généralistes, qui n interviennent pas sur un secteur d activité précis, mais qui peuvent être amenés à soutenir une entreprise de la robotique. L objectif était de préciser ici autant que possible la nature de l activité de chacun des lieux d appuis pour savoir s ils étaient spécialisés ou non dans un secteur d activité. 8

9 3 Cartographie et analyse de l offre de formation 3-1- La formation en robotique au sein du Grand Lyon Sur la base des différents niveaux de formation retenus, environ étudiants au sein de l agglomération lyonnaise suivent des cours de robotique ou des matières proches de la robotique, répartis en 70 formations différentes (hors BTS, soit 96 avec les BTS), de BAC +2 à BAC +5. A noter qu environ 750 étudiants suivent des cours de robotique au sein de l agglomération, qu il s agisse d une partie prépondérante de leur programme ou seulement de quelques heures par semestre (niveau 1 et 2). 9

10 Plus de la moitié de ces étudiants dépendent d établissements situés au sein du campus de la Doua, à Villeurbanne. Ce site accueille en effet l IUT Lyon 1 (avec notamment la licence professionnelle «Chargé d'intégration en robotique industrielle» pour une vingtaine d étudiants), l Université Claude Bernard Lyon 1, 1 l Institut National des Sciences Appliquées de Lyon (avec une option transversale «objets et robots communicants» suivie par une vingtaine d étudiants), ou encore l École supérieur de Chimie Physique Électronique (CPE) qui propose la spécialité "Robotique et systèmes embarqués" ouverte à une trentaine de ses élèves-ingénieurs. Il est intéressant de noter que Polytech, initialement présent sur ce campus, a délocalisé une partie de sa formation à Roanne, le parcours ingénieur «Systèmes industriels et robotique», suivi par 80 étudiants. Il existe ensuite une offre diffuse au niveau du territoire, avec notamment : - plus de 200 étudiants qui suivent les parcours de sciences cognitives (licences et masters) sur le campus Porte des Alpes de l Université Lumière Lyon 2 à Bron ; - des formations d ingénieurs regroupant 450 étudiants au sein de l Epitech et 140 au sein de l ESME Sudria dans le 3 e arrondissement ; - l Ecole d ingénierie informatique EPSI avec plus de 250 étudiants dans le 6e arrondissement ; - l ECAM et ses 210 étudiants dans le 5e arrondissement ; - l Ecole Nationale Supérieure de Lyon dans le 7e arrondissement avec 85 étudiants. Enfin, certaines écoles ouvrent la majorité des formations présentées dans cette étude à la formation continue, comme CPE, l INSA, l Ecole Centrale ou l Université Claude Bernard Lyon 1. Niveaux de formations Nombre d étudiants Niveau 1 : Formations dédiées à la robotique 154 Niveau 2 : Formations dans un champ connexe à la robotique et intégrant des cours de robotique 606 Niveau 3 : Formations dans un champ connexe à la robotique (automatisme, mécatronique, etc.) Total La formation en robotique au sein de Saint-Etienne Métropole Saint-Etienne Métropole ne répertorie pas de formation supérieure dédiée à la robotique et détient seulement une formation dont une partie prépondérante du programme concerne cette thématique. Il s agit de la Licence professionnelle Automatisme et informatique industrielle qui est délivrée par l IUT de Saint-Etienne et qui comptabilise près de 40 étudiants. En revanche, l agglomération stéphanoise comptabilise près de étudiants qui suivent des formations dans un champ connexe à la robotique (Niveau 3), à savoir l automatisme, la mécatronique, etc. Au total, ce ne sont pas moins de 50 formations différentes de BAC +2 à BAC +5 qui sont concernées. La quasi-totalité des étudiants concernés par ces formations dépendent de trois campus : le e campus Fauriel concentre près de étudiants, soit un peu plus d un tiers des étudiants qui suivent des formations annexes à la robotique. Les formations sont exercées pour partie au sein de l École Nationale Supérieure de Mines de Saint-Etienne (ENSMSE) et pour partie à l ISTP. Alors que la première délivre des formations initiales de niveau ingénieur (ingénieurs civils des Mines), le second pilote les formations sous statut salarié de l ENMSE, soit dans le cadre d une formation par apprentissage soit dans le cadre d une formation continue (ingénieur génie industriel, ingénieur génie des installations nucléaires). Il existe donc un partenariat très étroit entre ISTP et ENSMSE. 10

11 le Campus de la Métare concentre près de étudiants, soit un tiers des étudiants qui suivent des formations annexes à la robotique. Les formations sont exercées dans trois principaux établissements : l ENISE pour les formations d ingénieur (Génie mécanique, Génie sensoriel) ; la faculté des sciences et des techniques de Saint-Etienne pour les formations en Master 1 et 2 (énergie, matériaux, procédés, data mining, web intelligence, etc.) ; l IUT de Saint-Etienne pour les formations en DUT et Licence professionnelle (Génie mécanique, électronique et informatique industrielle, systèmes de production, etc.). le campus Carnot concentre plus de 900 étudiants, soit un peu moins d un tiers des étudiants qui suivent des formations annexes à la robotique. Les étudiants sont dispersés dans un nombre important d établissements : l Institut d optique de Saint-Etienne pour les formations d ingénieur ; Télécom Saint-Etienne (en partenariat avec l ITII Loire (Institut des techniques d'ingénieur de l'industrie de la Loire) pour les formations d ingénieurs ; l École supérieure d Art et de Design de Saint-Etienne pour des formations de niveau Bac + 5 (Master prospective design, DNSEP spécialité design) ; le Pôle formation des industries technologiques pour des formations de niveau BAC +2 (Génie optique, électrotechnique, industrialisation des produits mécaniques, systèmes de production). Niveaux de formations Nombre d étudiants Niveau 1 : Formations dédiées à la robotique 0 Niveau 2 : Formations dans un champ connexe à la robotique et intégrant des cours de robotique Niveau 3 : Formations dans un champ connexe à la robotique (automatisme, mécatronique, etc.) Total

12 3-3- La formation en robotique à l échelle du Pôle Métropolitain En prenant en compte les différentes formations au sein des quatre EPCI (Grand Lyon, Saint-Etienne Métropole, ViennAgglo et la CAPI), on comptabilise à l échelle du Pôle Métropolitain environ étudiants répartis en 80 formations environ (hors BTS) liées à la robotique. Ce nombre permet d apprécier la masse d étudiants que la filière robotique regroupe au sein du territoire. Il est également important de noter qu environ 800 étudiants suivent des cours de robotique, qu il s agisse d une partie prépondérante de leur programme ou seulement de quelques heures par semestre (niveau 1 et 2). 12

13 Dans le détail, Grand Lyon accueille le plus grand nombre d étudiants (plus de 4 400). Il est intéressant de noter que la principale différence entre l agglomération lyonnaise et Saint-Etienne Métropole s effectue plus qualitativement que quantitativement puisque 760 des 800 étudiants suivant des cours en robotique (niveau 1 et 2) sont situés dans le Grand Lyon. Cette différence s explique par le fait que les écoles supérieures lyonnaises (CPE, INSA, Polytech, Epitech) proposent des parcours intégrant des cours de robotique. Nombre d étudiants par EPCI et par niveau au sein du Pôle P Métropolitain (hors BTS) Grand Lyon Saint-Etienne Métropole Total Pôle Métropolitain Niveau Niveau Niveau Total Nombre de formations identifiées par EPCI et par niveau au sein du Pôle métropolitain (BTS inclus) Grand Lyon Saint-Etienne Total Pôle CAPI ViennAgglo Métropole Métropolitain Niveau Niveau Niveau Total Les deux agglomérations se rejoignent cependant au niveau de la proportion d étudiants inscrits en BAC +5 (écoles d ingénieurs et master professionnel et recherche). Ainsi, la majorité des étudiants s inscrivent en BAC +5, même si les formations BAC +2 et BAC +3 conservent une part importante. Chacun des deux territoires possèdent des écoles reconnues sur le plan national, comme l Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne ou l INSA Lyon, qui participent au rayonnement des agglomérations et donc du Pôle Métropolitain. ViennAgglo et la CAPI accueillent, quant à elles, 6 BTS de niveau 3 chacun. 13

14 Attention : les nombres d étudiants qui sont répertoriés dans ce schéma n inclus pas les BTS. Seuls les étudiants des écoles supérieures et universités (hors BTS) sont comptabilisés. D où un nombre d étudiants nul pour ViennAgglo et la CAPI.. 14

15 4 Cartographie et analyse des centres de recherche 4-1- La recherche en robotique au sein du Grand Lyon Grand Lyon se compose d une vingtaine de centres de recherche dont la robotique est susceptible d être l une des thématiques de recherche. Une brève analyse spatiale de ces structures sera réalisée ici. En effet, trois «pôles» géographiques semblent se dessiner au sein de l agglomération : Bron, accueille en tout neuf structures, parmi lesquelles le Centre de Recherche en Neurosciences N de Lyon (CRNL), l Institut cellule souche et cerveau avec son équipe Robot Cognition Laboratory spécialisée dans l apprentissage du langage (citée parmi «les treize labos qui comptent» dans le monde en matière d intelligence artificielle par Les Dossiers de la Recherche 4 ), le Laboratoire d analyse du mouvement ou encore l Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR), qui travaille notamment sur les véhicules et systèmes autonomes. L ensemble de ces centres de recherche représente environ 200 chercheurs amenés à travailler sur la thématique de la robotique, au travers de sous-axes tels que la modélisation, l analyse d usage et du comportement humain, l intelligence artificielle ou encore l interaction homme-robot robot. Villeurbanne/Doua abrite pour sa part six structures, parmi lesquelles le Centre d'innovation en télécommunications et intégration de services (CITI lab), qui travaille notamment sur la robotique domestique et les véhicules et systèmes autonomes, Créatis, spécialisé dans le traitement de l image et du signal, Ampère, présent dans la robotique médicale et les systèmes autonomes, ou encore le Laboratoire d'informatique en Image et Systèmes d'information (LIRIS), positionné sur la robotique ludique et éducative et la robotique domestique. L ensemble de ces centres de recherche représente environ, là aussi, 200 chercheurs, pouvant être amenés à travailler en robotique, sur des sous-axes comme le logiciel haut niveau, les capteurs et e t systèmes embarqués, les actionneurs/mécatronique/automatique ou encore la gestion de l énergie. Ecully accueille quatre structures représentant environ 80 chercheurs, parmi lesquelles l Institut de Nanotechnologies de Lyon (INL), spécialisé dans les capteurs biomédicaux et les dispositifs électroniques, et le Groupement d Analyse et de Théorie Economique Lyon Saint-Etienne (GATE), spécialisé dans la modélisation économique. Enfin, six autres centres de recherche sont dispersés dans l agglomération, notamment le Laboratoire de l'informatique et du Parallélisme (spécialisé notamment dans le logiciel haut niveau, ou les systèmes embarqués) et le Laboratoire d'économie des Transports qui sont installés dans le 7 e arrondissement (modélisation, analyse d'usages et de comportements humains). L analyse du nombre de chercheurs en fonction des quatre grandes catégories composant la robotique, telle que définie auparavant, montre que près de la moitié des chercheurs (environ 250) travaillent sur des programmes de recherche portant sur la compréhension et la modélisation de système ou sur l analyse d usages et de comportements humains (dont la cognition). Ces deux sous-axes, s ils ne semblent pas concerner directement la robotique, sont indispensables à son développement, notamment à celui de la robotique de services. 4 Les dossiers de la recherche n 8, février/mars

16 Sous-axes Nombre de chercheurs Capteurs et systèmes embarqués 40 Actionneur/mécatronique/automatique Gestion de l'énergie 45 Logiciel haut niveau et sécurité 140 Communication/échange de données Intelligence artificielle 30 Interaction homme-robot Compréhension et modélisation de systèmes 100 Analyse d'usages et comportements humains (dont cognition) Total L agglomération lyonnaise semble également disposer d une expertise dans le domaine du logiciel de haut niveau et de l échange de données, avec environ 160 chercheurs. Plus particulièrement, le sous-axe «logiciel haut niveau et sécurité» regroupe près de 140 chercheurs grâce notamment à une forte présence du traitement du signal et de l image. Le couple intelligence artificielle / interaction homme-robot présente le nombre de chercheurs le moins élevé. Un nombre de chercheurs à relativiser puisque l Université de Lyon est le 1er publiant de Rhône-Alpes en matière d interaction homme-robot et la Région Rhône-Alpes représente 14.6% de la production française d articles scientifiques 5. Il est important de noter que ces secteurs (et particulièrement le laboratoire cellules souches et cerveau) sont au coeur de la recherche en robotique et que leurs résultats ont une influence directe sur les autres domaines de recherche en robotique. Au total, ce sont donc plus de 550 chercheurs susceptibles de travailler sur des thèmes de recherche liés à la robotique e au sein de l agglomération lyonnaise, répartis sur une vingtaine de centres de recherche. 5 Etude commandée par la région Rhône-Alpes à TKM 16

17 4-2- La recherche en robotique au sein de Saint-Etienne Métropole Saint-Etienne Métropole se compose de plusieurs centres de recherche dont les compétences intègrent le champ de la robotique. Pour plus de lisibilité, les centres de recherche peuvent être regroupés autour de quatre pôles aujourd hui implantés dans la ville de Saint-Etienne. L analyse ci-dessous consiste en une tentative de rapprochement entre les pôles (zones géographiques concentrant plusieurs centres de recherche et organismes de formation) et la présence significative de certaines activités économiques dédiées à la robotique : le Campus Nord se tourne vers «l Ingénierie et santé». Il va regrouper d ici la fin de l année 2014, autour du Centre Hospitalier Universitaire de Saint-Etienne, les formations et les activités de recherche liées à la santé (Faculté de médecine ainsi que le Centre Ingénierie Santé de l Ecole Nationale Supérieure des Mines). Actuellement, une partie de ces activités se trouvent sur place et l autre partie reste encore établi au Sud de la ville, sur le site de Bellevue, en attendant leur transfert (Centre ingénierie et Santé, Laboratoire de Physiologie et de l Exercice). On retrouve dans cette catégorie environ 17

18 90 chercheurs qui sont amenés à travailler sur la thématique de la robotique. Parmi les champs les plus représentés, on identifie clairement l analyse d'usages et de comportements humains, et plus spécifiquement les neurosciences (Centre de recherche en neurosciences, Equipe neuro-éthologie sensorielle, Equipe Système nerveux autonome) ainsi que les activités de robotique de santé (Laboratoire de Physiologie de l Exercice, Centre Ingénierie Santé, Laboratoire de Biologie intégrative du Tissu Osseux). le Campus Carnot (quartier Manufacture Plaine Achille) tourné vers «les sciences et le design» regroupe les formations et les activités de recherche en sciences et techniques (télécommunications, informatiques, chimie et physique) et au design. De plus, il a vocation à concentrer les infrastructures de transferts technologiques dans les domaines des télécommunications et des medias ainsi que dans les procédés avancés de fabrication. On comptabilise près de 70 chercheurs impliqués dans la thématique de la robotique ; chercheurs que l on peut retrouver dans deux grands axes : d une part, l analyse d'usages et de comportements humains et plus spécifiquement le design (Cité du design, ENISE, CETIM) et d autre part, les activités dédiées au logiciel de haut niveau et à l échange de données (Laboratoire Télécom Claude Chappe). A noter qu une partie des activités de recherche concerne également les capteurs, actionneurs, l intelligence artificielle et les interactions hommes-robots. le Campus Fauriel, où se situent l Ecole des Mines, l Ecole de commerce et l ISTP, dispose de savoir-faire transversaux dans le domaine de la robotique avec des compétences relatives aux capteurs, à la communication, aux interactions hommes-robots et aux usages. La robotique y est également appliquée dans le domaine de l industrie. Il comptabilise denviron 30 chercheurs. le Campus Tréfilerie axé «Sciences humaines et économie» regroupe les formations et les activités de recherche de lettres, sciences humaines et sociales et économie. On retrouve dans cette catégorie les compétences en matière de compréhension et de modélisation économiques des systèmes (GATE L-SE). Environ 10 chercheurs sont concernés. Sous-axes Capteurs et systèmes embarqués 20 Actionneur/mécatronique/automatique 10 Gestion de l'énergie 5 Logiciel haut niveau et sécurité 30 Communication/échange de données 35 Intelligence artificielle 10 Interaction homme-robot 5 Compréhension et modélisation de systèmes 15 Analyse d'usages et comportements humains (dont cognition) 70 Nombre de chercheurs Total Saint-Etienne Métropole répertorie aujourd hui près de 165 chercheurs dans le domaine de la robotique. L axe de recherche le plus représenté est clairement celui des usages et de la modélisation et plus particulièrement l analyse d usages et des comportements humains (47% des chercheurs en robotique). Un positionnement qui s explique par la présence sur le territoire d un certain nombre d acteurs spécialisés dans le design, l usage et les services. Arrive en seconde position l axe dédié au logiciel de haut niveau et à l échange de données (33% des chercheurs en robotique), un constat dont l explication réside essentiellement dans la présence de chercheurs spécialisés dans le traitement du signal et l instrumentation

19 4-3- La recherche en robotique à l échelle du Pôle Métropolitain Avec près de 760 chercheurs à l échelle du Pôle Métropolitain, la robotique représente un domaine scientifique majeur. L axe «Usages et modélisation» est de loin le plus représenté avec 325 chercheurs. Il est suivi par l axe «Logiciel de haut niveau / échanges de données» qui répertorie 225 chercheurs. Les deux autres axes, à savoir «Capteurs/actionneurs/énergie» et «intelligence artificielle/ihm» sont plus modestes avec respectivement 135 et 65 chercheurs. 19

20 20

21 21

22 L analyse de la recherche en robotique à l échelle métropolitaine ne présente pas de différence majeure entre les agglomérations de Lyon et de Saint-Etienne si l on se réfère à la répartition du nombre de chercheurs par grands s axes. Les axes qui concentrent le plus grand nombre de chercheurs à l échelle métropolitaine sont les mêmes qui ressortent au niveau des deux agglomérations, et inversement. A noter que la CAPI et la Pays Viennois ne répertorient pas de centre de recherche dans le domaine de la robotique. Sous-axes Nombre de chercheurs Capteurs et systèmes embarqués 60 Actionneur/mécatronique/automatique Gestion de l'énergie 50 Logiciel haut niveau et sécurité 170 Communication/échange de données Intelligence artificielle 40 Interaction homme-robot Compréhension et modélisation de systèmes 115 Analyse d'usages et comportements humains (dont cognition) Total De manière globale, Grand Lyon concentre 73% des chercheurs en robotique du Pôle Métropolitain, Saint-Etienne Métropole répertoriant les 27% restants. En revanche, l analyse par sous-axes fait apparaître quelques disparités : Sous-axes Valeur absolue Grand Lyon En % du PM Valeur absolue SEM En % du PM Total Pôle Métropolitain Capteurs et systèmes embarqués 40 67% 20 33% 60 Actionneur/mécatronique/automatique 25 71% 10 29% 35 Gestion de l'énergie 45 90% 5 10% 50 Logiciel haut niveau et sécurité % 30 18% 170 Communication/échange de données 20 36% 35 64% 55 Intelligence artificielle 30 75% 10 25% 40 Interaction homme-robot 20 80% 5 20% 25 Compréhension et modélisation de systèmes Analyse d'usages et comportements humains (dont cognition) % 15 13% % 70 33% 210 Total % %

23 des sous-axes où le Grand Lyon comptabilise près de 90% des chercheurs du Pôle Métropolitain : le sous-axe «Gestion de l énergie» et le sous-axe «Compréhension et modélisation de systèmes». Le Grand Lyon confirme donc son rôle de leader à l échelle du Pôle Métropolitain sur ces sous-axes puisque la quasi-totalité des chercheurs y sont recensés (LaMCoS, LET, GATE, etc.). des sous-axes où le Grand Lyon comptabilise entre 75% et 82% des chercheurs du Pôle Métropolitain : le sous-axe «Intelligence artificielle», le sous-axe «Interaction homme-robot» ; le sous-axe «Logiciel haut niveau et sécurité». Le Grand Lyon affiche encore ici son savoir-faire, notamment grâce à la présence du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, l Institut cellule souche et cerveau ou encore Créatis et le LIRIS. A noter la présence à Saint-Etienne du laboratoire CNRS Hubert Curien 6 qui entrerait potentiellement dans le sous-axe «Logiciel haut niveau et sécurité» mais qui ne souhaite pas être affecté à la thématique de la robotique puisque sa reconnaissance se base sur son hyperspécialisation. des sous-axes où le Grand Lyon comptabilise les 2/3 des chercheurs du Pôle Métropolitain : le sous-axe «Capteurs et systèmes embarqués», le sous-axe Actionneurs/mécatronique/automatique ; le sous-axe «Analyse des usages et des comportements humains». Dans ce cas, même si le Grand Lyon affiche le plus grand nombre de chercheurs (INL, Ampère, CNC, ), Saint-Etienne Métropole se positionne relativement bien, en particulier via la présence sur le territoire de la Cité du design, du LTDS, du CIS, de l Institut Fayol et du CETIM. Le sous-axe «communication/échange de données» en revanche comptabilise plus de chercheurs au sein de Saint- Etienne Métropole (Institut Henri Fayol, Laboratoire Télécom Claude Chappe), tous les autres répertoriant au contraire davantage de chercheurs au sein du Grand Lyon. 6 Les thématiques principales de recherche du laboratoire Hubert Curien sont l Optique et la photonique, l Informatique/télécommunications/image, le traitement d'image et l apprentissage automatique. Ce laboratoire compte 75 chercheurs et enseignants-chercheurs, 20 ingénieurs ainsi que 55 doctorants et post-doctorants. 23

24 L analyse des centres de recherche impliqués dans la robotique appliquée confirme l état des lieux précédent. Certaines applications sont communes aux deux agglomérations, à savoir la robotique de santé, les systèmes autonomes et la robotique domestique. En revanche, des spécificités territoriales apparaissent : les humanoïdes et les robots éducatifs dans le Grand Lyon ; la robotique industrielle dans l agglomération stéphanoise. 24

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr Programme Avenir Lyon Saint-Etienne palse.universite-lyon.fr Qu est-ce que le PALSE? Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) est un programme porté par l Université de Lyon dans le cadre du programme

Plus en détail

L INstitut Polytechnique de Bordeaux devient Bordeaux INP

L INstitut Polytechnique de Bordeaux devient Bordeaux INP . Communiqué de Presse L INstitut Polytechnique de Bordeaux devient Bordeaux INP Bordeaux, 1 er septembre 2014 Aujourd hui, l INstitut Polytechnique de Bordeaux (3200 étudiants, 280 enseignants-chercheurs,

Plus en détail

«Les projets collaboratifs pour les nuls»

«Les projets collaboratifs pour les nuls» «Les projets collaboratifs pour les nuls» Les jeudis du numérique à Vannes 28/05/15 Sommaire 1) Le projet collaboratif 2) Les appels à projets 3) Le financement 4) Le rôle d Images & Réseaux Les questions

Plus en détail

CREATION DE LA PREMIERE FILIERE DE FORMATION D INGENIEURS EN CYBERDEFENSE PAR ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE EN FRANCE

CREATION DE LA PREMIERE FILIERE DE FORMATION D INGENIEURS EN CYBERDEFENSE PAR ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE CREATION DE LA PREMIERE FILIERE DE FORMATION D INGENIEURS EN CYBERDEFENSE PAR ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE EN FRANCE Conférence de presse 24 septembre 2013 - Vannes La cyberdéfense est

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique

Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Energie et environnement

Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées de français

Plus en détail

ÉCOLE SUPÉRIEURE D INGÉNIEURS DE LUMINY - MARSEILLE

ÉCOLE SUPÉRIEURE D INGÉNIEURS DE LUMINY - MARSEILLE ÉCOLE SUPÉRIEURE D INGÉNIEURS DE LUMINY - MARSEILLE former des ingénieurs spécialistes des hautes technologies Créée en 1993, l École Supérieure d Ingénieurs de Luminy a pour vocation de former des professionnels

Plus en détail

Le pôle AIP Priméca Rhône-Alpes Ouest

Le pôle AIP Priméca Rhône-Alpes Ouest Le pôle AIP Priméca Rhône-Alpes Ouest Didier Noterman: Directeur du Pôle AIP-Priméca RAO, Enseignant-Chercheur à l INSA Lyon Le réseau des pôles AIP Priméca Nantes Valenciennes Paris Nancy Besançon AIP:

Plus en détail

INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL

INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL INTÉGREZ LA LUMIÈRE INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL UNE GRANDE ÉCOLE SCIENTIFIQUE TROIS DIPLÔMES POUR FORMER AU MEILLEUR NIVEAU INTERNATIONAL en partenariat avec les universités de Paris-Saclay, Saint-Étienne

Plus en détail

Les écoles d ingénieurs de la région Nord-Pas de Calais

Les écoles d ingénieurs de la région Nord-Pas de Calais Les établissements publics Centrale Lille École Centrale de Lille Cité scientifique BP 48 59651 Villeneuve d Ascq Cedex Tél. 03 20 33 53 53 Fax 03 20 33 54 99 www.ec-lille.fr Droits d inscription : 564

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

FORMATION ÉOLIENNE LEADERSHIP DE LA CHAMPAGNE-ARDENNE

FORMATION ÉOLIENNE LEADERSHIP DE LA CHAMPAGNE-ARDENNE FORMATION ÉOLIENNE LEADERSHIP DE LA CHAMPAGNE-ARDENNE 1 L ÉOLIEN EN CHAMPAGNE-ARDENNE EN 2014 Grâce à son excellente ressource en vent et ses vastes espaces disponibles, la Champagne-Ardenne s est positionnée

Plus en détail

Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot

Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot Vendredi 5 juin 2015 Dossier de presse Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot Communauté de communes Le Grésivaudan 390 rue Henri Fabre 38926 Crolles Tél : 04 76 08 04 57 www.le-gresivaudan.fr

Plus en détail

Les métiers de la mécanique industrielle : bac et études supérieures

Les métiers de la mécanique industrielle : bac et études supérieures 2.8632 Les métiers de la mécanique industrielle : bac et études supérieures Complément régional au dossier Actuel CIDJ n 2.8632 «Les métiers de la mécanique industrielle : bac et études supérieures» Actuel

Plus en détail

LES FORMATIONS EN INDUSTRIE ET TRANSPORT LOGISTIQUE DANS L AIN

LES FORMATIONS EN INDUSTRIE ET TRANSPORT LOGISTIQUE DANS L AIN BUREAU INFORMATION JEUNESSE 8 Boulevard De Brou 01000 BOURG EN BRESSE Tel 04 74 24 69 49 Mail bij@mife01.org Site Internet http://bijbourg.free.fr 2009-2010 LES FORMATIONS EN INDUSTRIE (mécanique, productique,

Plus en détail

Focus sur. métiers du numérique. métiers. les. Contexte régional. La piste. des

Focus sur. métiers du numérique. métiers. les. Contexte régional. La piste. des La piste des métiers Focus sur les métiers du numérique D ans sa définition la plus large, la filière numérique regroupe les entreprises des secteurs producteurs de biens et services numériques : électronique

Plus en détail

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 3, Hors-Série 1, 11 (2004) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bib-j3ea:2004611 EDP Sciences, 2004 Formation

Plus en détail

Présentation formations SPI/EEA

Présentation formations SPI/EEA ISIFC Présentation formations SPI/EEA Université de Franche-Comté U.F.R. Sciences et Techniques ISIFC Besançon UFR Sciences et Techniques Licence: icence Bac+3 années d étude Licence professionnelle (1

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE 2014

TAXE D APPRENTISSAGE 2014 TAXE D APPRENTISSAGE 2014 3 ÉCOLES POUR ACCOMPAGNER Investissez dans les cursus de nos trois écoles et apportez ainsi votre d un vivier de 2 700 étudiants à fort potentiel." En alliant formation opérationnelle,

Plus en détail

LES FORMATIONS SUPERIEURES DE BOURG-EN-BRESSE ET DE L AIN

LES FORMATIONS SUPERIEURES DE BOURG-EN-BRESSE ET DE L AIN LES FORMATIONS SUPERIEURES DE BOURG-EN-BRESSE ET DE L AIN Classement par secteurs d activité ASSURANCE-BANQUE-IMMOBILIER 2 DROIT-NOTARIAT 2 CLASSE PREPARATOIRES 2 TOURISME-HOTELLERIE 2 SCIENCE HUMAINES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014

DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014 Délégataire de Service Public du DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014 Lotim Télécom et Saint-Etienne Métropole lancent le premier Cloud Park de France : un concept ultra-innovant de zone d activité «augmentée»

Plus en détail

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les Métiers évoluent, la formation s adapte - Présentation rapide de l Ecole Centrale Marseille et de quelques

Plus en détail

Septembre 2014. Dossier de presse Bordeaux INP / 2014-2015

Septembre 2014. Dossier de presse Bordeaux INP / 2014-2015 Septembre 2014 Dossier de presse / 2014-2015 SOMMAIRE I 2014 : année marquante pour l INstitut Polytechnique de Bordeaux p.3 A. L INstitut Polytechnique se dote d une nouvelle identité p.3 B. Nouveaux

Plus en détail

Biopôle de Gerland. Présentation des projets

Biopôle de Gerland. Présentation des projets Biopôle de Gerland Présentation des projets Une économie lyonnaise tirée par des filières prioritaires et le développement de grands sites économiques Une stratégie de développement économique offensive

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

Arts et. métiers. Demain

Arts et. métiers. Demain Arts et métiers Concevoir Demain Sommaire 4-5 Arts et Métiers, le grand établissement de la technologie 6-7 Formations, du post-bac au doctorat 8-9 La recherche au service de l industrie 10-11 Une école

Plus en détail

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire )

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Bientôt en Alsace : La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Création d une usine-école unique en Europe L Etat, dans

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique

COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique Clermont-Ferrand, le 13 mai 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique Une centaine d acteurs du numérique auvergnat étaient

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE. UFR Sciences Orsay. Isabelle DEMACHY

FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE. UFR Sciences Orsay. Isabelle DEMACHY FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE UFR Sciences Orsay Isabelle DEMACHY Les étudiants à la faculté des Sciences 9000 étudiants (1/3 de l ensemble de l université) 800 enseignants-chercheurs, 800

Plus en détail

PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille UNIF

PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille UNIF No ÉCOLES HABILITÉES À DÉLIVRER UN TITRE D'INGÉNIEUR DIPLÔMÉ PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille 2 Ingénieur diplômé de l'école polytechnique universitaire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014

DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014 Axione et Saint-Etienne Métropole lancent le premier Cloud Park de France : un concept ultra-innovant de zone d activité «augmentée» Contact Presse : Caroline Nigdelian,

Plus en détail

Rappel des grande lignes de l Initiative Créative valley. CREATIV Labs

Rappel des grande lignes de l Initiative Créative valley. CREATIV Labs Rappel des grande lignes de l Initiative Créative valley CREATIV Labs Atelier 2 du 12 décembre 2013 À l Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower 1 Le Territoire de l Initiative Créative Valley

Plus en détail

Usine IO, plateforme de prototypage et d innovation produits, ouvre son capital à «French Tech Accélération» et Prodways Entrepreneurs

Usine IO, plateforme de prototypage et d innovation produits, ouvre son capital à «French Tech Accélération» et Prodways Entrepreneurs Paris, le 10 juin 2015, 07h00 Systèmes Intelligents de Sûreté Protection en Milieux Nucléaires Projets et Services Industriels Impression 3D À propos de Groupe Gorgé Créé en 1990, Groupe Gorgé est un groupe

Plus en détail

Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD. www.em-lyon.com

Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD. www.em-lyon.com Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD www.em-lyon.com Préparer des entrepreneurs pour le monde Mission EMLYON est une Business School européenne dédiée à l apprentissage du management

Plus en détail

Les Formations en alternance

Les Formations en alternance Les Formations en alternance Contrat d apprentissage Contrat de professionnalisation BAC + 2 DUT Institut Universitaire de Technologie (IUT) - www.univ-valenciennes.fr/iut Génie Electrique et Informatique

Plus en détail

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France Avril 2012 Sommaire 1. Les effectifs salariés et entreprises employeurs 2 2. Les profils des salariés 10 3. Les caractéristiques de l emploi

Plus en détail

DUT GMP Quelques pistes

DUT GMP Quelques pistes Poursuites d études après un DUT GMP Quelques pistes SIOU Antenne de Troyes site de l IUT 1 er étage du bâtiment administratif Tél 03 25 42 46 39 mél : siou.iut-troyes@univ-reims.fr www.univ-reims.fr Nos

Plus en détail

SYLABE et Plaine innovation Meeting

SYLABE et Plaine innovation Meeting La Seine Saint Denis, et plus particulièrement le territoire de Plaine Commune concentre un pôle important de compétences tant au niveau des entreprises que de la recherche et des formations pluridisciplinaires

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC Alain STORCK, Président de l Université de Technologie de Compiègne LES BESOINS DES PME PMI Réponse à un besoin d innovation

Plus en détail

Conception graphique : Nicolas Piroux - Photos : Campus communication - Camille Boulycault ; UPS mission Campus ; Florent Delaigue ; Gwenaël Le Garff

Conception graphique : Nicolas Piroux - Photos : Campus communication - Camille Boulycault ; UPS mission Campus ; Florent Delaigue ; Gwenaël Le Garff Polytech 3 volets V7.indd 3 27/10/12 19:11 Conception graphique : Nicolas Piroux - Photos : Campus communication - Camille Boulycault ; UPS mission Campus ; Florent Delaigue ; Gwenaël Le Garff ; Shutterstock

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

Lancement du premier Campus des métiers et des qualifications d Aix-Marseille : le Campus Aéronautique Provence-Alpes-Côte d'azur

Lancement du premier Campus des métiers et des qualifications d Aix-Marseille : le Campus Aéronautique Provence-Alpes-Côte d'azur Lancement du premier Campus des métiers et des qualifications d Aix-Marseille : le Campus Aéronautique Provence-Alpes-Côte d'azur Signature de la convention de partenariat Lycée Pierre Mendès France -

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard A Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux La Vision d ALLISTENE 5 janvier 2012 Michel Cosnard Missions d Allistene Stratégie de recherche et d innovation Distingue

Plus en détail

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Préambule Aujourd hui à travers l activité de «Recherche-Développement» l application technologique des acquis de la science est devenue non seulement l équivalent d une

Plus en détail

Arrêté du. fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR :

Arrêté du. fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Arrêté du fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR : La ministre de l enseignement

Plus en détail

A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr

A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr RESPONSABLE DU PROJET NOM GUIDERDONI- Prénom Karine JOURDAIN Courriel : karine.guiderdoni-jourdain@univ-amu.fr Tél : 0611260235 Composante ou UFR UFR ALLSH-

Plus en détail

Fonctions économiques et secteurs d activité dans la région urbaine de Lyon MUTATIONS ECONOMIQUES ANALYSES ET ÉTUDES JANVIER 2014

Fonctions économiques et secteurs d activité dans la région urbaine de Lyon MUTATIONS ECONOMIQUES ANALYSES ET ÉTUDES JANVIER 2014 MUTATIONS ECONOMIQUES ANALYSES ET ÉTUDES JANVIER 2014 Fonctions économiques et secteurs d activité dans la région urbaine de Lyon Coordination générale: Région Urbaine de Lyon Réalisation et pilotage:

Plus en détail

La Presse parle de l ECAM Lyon

La Presse parle de l ECAM Lyon 01/12/2013 Forum Catalyze de recrutement pour les étudiants grandes écoles du 10 au 12 Décembre 2013 Le Forum Catalyz est un salon créé sur mesure par des étudiants pour des étudiants. Les entreprises

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Projet réalisé avec le soutien financier du Programme d Investissements d Avenir

Projet réalisé avec le soutien financier du Programme d Investissements d Avenir Projet réalisé avec le soutien financier du Programme d Investissements d Avenir > LE CAMPUS DES MÉTIERS EN BREF Projet initié en 2009, le Campus des Métiers est né de la volonté commune de l UIMM Loire

Plus en détail

DUT GEII Quelques pistes

DUT GEII Quelques pistes Poursuites d études après un DUT GEII Quelques pistes SIOU Antenne de Troyes site de l IUT 1 er étage du bâtiment administratif Tél 03 25 42 46 39 mél : siou.iut-troyes@univ-reims.fr www.univ-reims.fr

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Pourquoi. cette thématique. de recherche

Pourquoi. cette thématique. de recherche cette thématique Pourquoi de recherche Depuis vingt ans, la robotique s est introduite progressivement dans de nombreux secteurs d activité et de la vie quotidienne. Cette intégration a débuté avec les

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Vins et commerce de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

CONTENU DE LA PLATEFORME

CONTENU DE LA PLATEFORME FICHE D IDENTITÉ DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL / Olivia Rofidal CONTENU DE LA PLATEFORME PRINCIPE / Plateforme d innovation technologique Partenariats R&D pour les industriels dans le domaine du traitement de surfaces

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

Droit fondamental et appliqué et droit de l'entreprise (DEG)

Droit fondamental et appliqué et droit de l'entreprise (DEG) Annexe n 1 : Offre de formation de l Université Paris-Sud 11 Diplômes de Masters demandés en habilitation ou cohabilitation pour le contrat quadriennal 2010-2013. Deux domaines (DEG = Droit Economie Gestion,

Plus en détail

Devenez ingénieur autrement. École d Ingénieurs Arts & Métiers depuis 1900

Devenez ingénieur autrement. École d Ingénieurs Arts & Métiers depuis 1900 Devenez ingénieur autrement École d Ingénieurs Arts & Métiers depuis 1900 histoire éditorial 112 ans d histoire 1900 Naissance à Reims de l école d Arts et Métiers créée par les Frères des Écoles Chrétiennes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

ESC SAINT-ETIENNE UN TREMPLIN VERS L EMPLOI DOSSIER DE PRESSE. Mars 2011

ESC SAINT-ETIENNE UN TREMPLIN VERS L EMPLOI DOSSIER DE PRESSE. Mars 2011 ESC SAINT-ETIENNE UN TREMPLIN VERS L EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Mars 2011 1 SOMMAIRE Communiqué de presse Fiche d identité 2010-2011 Une Grande Ecole autrement qui travaille son ouverture et ses réseaux

Plus en détail

DIX, école supérieure du numérique RAMBOUILLLET. 6 formations post bac, de Bac+1 à Bac+5 :

DIX, école supérieure du numérique RAMBOUILLLET. 6 formations post bac, de Bac+1 à Bac+5 : DIX, école supérieure du numérique RAMBOUILLLET http://ecole-superieure-du-numerique.fr http://dix-rambouillet.fr 6 formations post bac, de Bac+1 à Bac+5 : 3 formations de Bac+1 à Bac+3 aux métiers du

Plus en détail

DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION

DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION Journées SFRP : Démantèlement des installations nucléaires et problématiques associées Serge PEREZ CEA/INSTN, Alain PIN CEA/INSTN. www-instn.cea.fr GRENOBLE 23 ET 24 OCTOBRE

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

Licence professionnelle Intégration de progiciels de gestion dans la PME

Licence professionnelle Intégration de progiciels de gestion dans la PME Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Intégration de progiciels de gestion dans la PME Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Ressources Humaines. CNPE de Gravelines. Commission Locale d Information 13 février 2013

Ressources Humaines. CNPE de Gravelines. Commission Locale d Information 13 février 2013 Ressources Humaines CNPE de Gravelines Commission Locale d Information 13 février 2013 Sommaire 1. Les effectifs 2. Les embauches 3. La formation 4. L alternance 5. Les stagiaires 6. Les salons / expositions

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence Professionnelle Production industrielle spécialité design de produits et packaging Autorité responsable de

Plus en détail

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles Baromètre 2015 de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et

Plus en détail

Autres bacs technologiques : STAV / STG

Autres bacs technologiques : STAV / STG Autres bacs technologiques : STAV / STG STAV Pour les élèves attirés par la biologie et l'écologie, l'agriculture et l'environnement, l'agroalimentaire Un module au choix parmi : production agricole transformation

Plus en détail

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études.

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. SUIO Octobre 2010 GENERALITES Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. Des poursuites d études peuvent être envisagées dans

Plus en détail

PLANIFICATION ET OPERATIONS INTEGREES DU TRANSPORT MULTIMODAL

PLANIFICATION ET OPERATIONS INTEGREES DU TRANSPORT MULTIMODAL PLANIFICATION ET OPERATIONS INTEGREES DU TRANSPORT MULTIMODAL KEYWORDS : SYSTEMX, Transport, Multimodal, Simulation, Optimisation, Supervision CONTEXTE de l IRT SYSTEMX L IRT SystemX est un institut de

Plus en détail

Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne

Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne 1 septembre 2012 Introduction Depuis plusieurs décennies, le système IUT en Bretagne

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

Licence professionnelle Lean manufacturing

Licence professionnelle Lean manufacturing Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Lean manufacturing Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

1 Intitulé du diplôme

1 Intitulé du diplôme Répertoire National des Certifications Professionnelles Résumé descriptif de la certification (préparation de l'évaluation CTI 2010) 1 Intitulé du diplôme Ingénieur de l Institut Supérieur de l Automobile

Plus en détail

Etude réalisée par Ambroise Bouteille et Associés pour le compte de l OPIIEC. Juin 2008, Synthèse OPIIEC

Etude réalisée par Ambroise Bouteille et Associés pour le compte de l OPIIEC. Juin 2008, Synthèse OPIIEC ETUDE SUR LES CERTIFICATIONS LIEES AUX METIERS DU REFERENTIEL DE LA BRANCHE DES BUREAUX D ETUDES TECHNIQUES, CABINETS D INGENIEURS-CONSEILS ET SOCIETES DE CONSEIL Etude réalisée par Ambroise Bouteille

Plus en détail

Stages - le calendrier

Stages - le calendrier Stages - le calendrier BIOCHIMIE ET BIOTECHNOLOGIES Ingénieurs pluridisciplinaires formés en chimie, biochimie analytique et fonctionnelle, biologie cellulaire et moléculaire, microbiologie, physiologie

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ ÉLECTRONIQUE

ÉLECTRICITÉ ÉLECTRONIQUE ÉLECTRICITÉ ÉLECTRONIQUE Licence pro électricité et électronique spécialité chargé d'affaires en ingénierie électrique spécialité conception et management en éclairage spécialité gestion de l'énergie dans

Plus en détail

APRES LE BAC S 2012-20133

APRES LE BAC S 2012-20133 APRES LE BAC S 2012-20133 2012-2013 Après le Bac ES acquérir une qualification professionnelle validée par un diplôme professionnel Quelle que soit la durée des études envisagées ne pas interrompre ses

Plus en détail

CAMPUS DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS ÉNERGIE ET MAINTENANCE LORRAINE

CAMPUS DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS ÉNERGIE ET MAINTENANCE LORRAINE CAMPUS DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS ÉNERGIE ET MAINTENANCE LORRAINE Localisation Vallée de la Fensch (vallée européenne des matériaux et de l énergie), zones de Thionville-Hayange-Knutange Secteurs

Plus en détail

Master Energie spécialité Energie électrique

Master Energie spécialité Energie électrique 03/12/2013 http://www.univ-fcomte.fr Master Energie spécialité Energie UFR Sciences, techniques, et gestion de l'industrie http://stgi.univ-fcomte.fr/ Dénomination officielle : Master Sciences, technologies,

Plus en détail

Formations d'ingénieurs en Partenariat

Formations d'ingénieurs en Partenariat 27/11/09 12:03 Page 1 Arts et Métiers ParisTech (Ecole Nationale Supérieure d'arts et Métiers) est une Grande Ecole d'ingénieurs. Elle forme des ingénieurs aux disciplines du génie mécanique, du génie

Plus en détail

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE ///////////////////////////////////////////////////////////////////////// DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE BAC +2 p. 4 à 5 LICENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs note d 1.1 informationdécembre Enseignement supérieur & Recherche En 29-21, 87 8 étudiants suivent une formation dans l une des 84 écoles de management reconnues et habilitées à délivrer un diplôme visé,

Plus en détail

AVEC L ALTERNANCE, METTEZ UN PIED CHEZ SNCF ET DEVENEZ UNE POINTURE.

AVEC L ALTERNANCE, METTEZ UN PIED CHEZ SNCF ET DEVENEZ UNE POINTURE. AVEC L ALTERNANCE, METTEZ UN PIED CHEZ SNCF ET DEVENEZ UNE POINTURE. SNCF RECRUTE SUR SNCF.COM/FR/ALTERNANCE L ALTERNANCE EST POSSIBLE CHEZ SNCF Soit dans le cadre de dispositifs de formation organisés

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

>> Dossier de presse. Octobre 2014

>> Dossier de presse. Octobre 2014 Octobre 2014 >> Dossier de presse Contact : Estelle Barré, Chargée de communication I Angers Technopole Tel : 02.41.72.14.13 / 06.46.10.14.74 estelle.barre@angerstechnopole.com 2 Au programme 1. > Contexte

Plus en détail

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

PLM PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT MASTÈRE SPÉCIALISÉ

PLM PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT MASTÈRE SPÉCIALISÉ INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE LYON PLM MASTÈRE SPÉCIALISÉ FORMATION PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT SYSTEMES D INFORMATION ET STRATEGIES POUR MAÎTRISER LE CYCLE DE VIE DES PRODUITS INDUSTRIELS

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT STRATEGIE, SPECIALITE CONSULTANT EN MANAGEMENT, ORGANISATION, STRATÉGIE

MASTER MANAGEMENT STRATEGIE, SPECIALITE CONSULTANT EN MANAGEMENT, ORGANISATION, STRATÉGIE MASTER MANAGEMENT STRATEGIE, SPECIALITE CONSULTANT EN MANAGEMENT, ORGANISATION, STRATÉGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention :

Plus en détail

Licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle, Automation et Robotique

Licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle, Automation et Robotique Licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle, Automation et Robotique Contact Responsable de la formation Pierre LAGUILLAUMIE Tél. : 05 49 49 65 01 - Fax : 05 49 49 65 04 pierre.laguillaumie@univ-poitiers.fr

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

Une exposition : «Les métiers du numérique»

Une exposition : «Les métiers du numérique» Une exposition : Les métiers du numérique Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 5 panneaux (200 x 80 cm) disponible gratuitement. Les métiers du numérique

Plus en détail

SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901. siliconsentier.org

SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901. siliconsentier.org SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901 SILICON SENTIER L ASSOCIATION Silicon Sentier est une association d entreprise regroupant 175 PMEs et TPEs en région Ile-de-France, spécialisées dans

Plus en détail