Fuites, fausses photos et violation de l'instruction Assassinat de Haroune et d Ibrahim. La double peine. Ils dénoncent la valse des tutelles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fuites, fausses photos et violation de l'instruction Assassinat de Haroune et d Ibrahim. La double peine. Ils dénoncent la valse des tutelles"

Transcription

1 - Fuites, fausses photos et violation de l'instruction Assassinat de Haroune et d Ibrahim La double peine > Pages 2 et 3 Affaire Hariri au Liban (2 e partie) Un procès politique sous habillage juridique Le Tribunal spécial sur le Liban ( TSL) chargé de juger les responsables de l assassinat de l ancien Premier ministre, Rafic Hariri, le 14 février 2005, devrait ouvrir ses travaux le 25 mars à Leidschendam, dans la banlieue de La Haye, sur fond d une sanglante épreuve de force entre le bloc atlantiste et ses contestataires régionaux, particulièrement en Syrie et le nord du Liban dans la région de Tripoli,où le bras de fer tourne à la guerre confessionnelle. > Pages 11 à 13 Consommation Notre café serait hautement cancérigène Les importateurs compensent la perte de poids de la matière première en ajoutant des additifs dangereux, comme le sucre brûlé. > Page 5 Ils dénoncent la valse des tutelles Les travailleurs de l ONS en grève Depuis sa création en 1963, l ONS a connu neuf changements de tutelle, sans que cela ne soit bénéfique au personnel. > Page 4 En plus des rapts et assassinats d enfants L AVV réclame la peine de mort pour les corrompus La coalition islamiste de l Alliance de l Algérie Verte (AAV), a appelé, hier, pour l application de la peine de mort pour les auteurs qui dépassent les quatre lignes rouges, à savoir enlèvements d'enfants, viols, agressions sexuelles, corruption, détournement des deniers publics et le trafic de drogue. > Page 4 Quotidien national - Dimanche 17 mars N Prix : 10 DZD - 1 EURO - ISSN

2 2 > A L A U N E LE LIEN Kamel Aït Bessaï Devoir d éthique L affaire du rapt suivi de l assassinat de deux enfants à Constantine, la semaine dernière, a mis tout le monde en émoi. Du coup, le traitement médiatique de cette affaire, prêtant à équivoque, interpelle pouvoirs publics, partis politiques, sociétés civile et bien entendu les médias. Certes, la liberté de la presse est un acquis inaliénable et ne s use que si on ne l utilise pas. Mais il y a manifestement des formes d exercice qui en précipitent l usure. Dans le cas du drame constantinois et des couvertures médiatiques, notamment l affaire des photos des suspects et la fausse photo du défunt Haroun, l écart est flagrant. La médiatisation à outrance de cette affaire a eu le mérite d'amener Ould Kablia à revoir sa copie en considérant, hier, que les kidnappings d'enfants sont un sujet préoccupant, alors que ses services de police considéraient récemment que 80% des cas d'enlèvements de mineurs ne sont que des fugues! Cependant, ce traitement médiatique pose un double problème. Le premier est en rapport avec l arsenal juridique et réglementaire relatif à la fonction du journaliste. Le second renvoie à l éthique et à la déontologie de presse. Le nouveau code de l information voté en janvier 2012, comme son prédécesseur de 1990 d ailleurs, a prévu la mise sur place une autorité de régulation pour la presse écrite, l audiovisuelle ainsi qu un Conseil d éthique et de déontologie. Si pour les deux premiers mécanismes, la responsabilité de l Etat est pleinement engagée, étant donné que les pouvoirs doivent garantir les conditions pour l exercice de la liberté de la presse au même titre que la liberté d entreprendre et d investir, le Conseil d éthique et de déontologie, en revanche est l affaire des médias. Cette professionnalisation tant réclamée ne semble pas près d arriver de sitôt. Au plan interne, chaque organe, celui qui a publié une photo choquante et non vérifiée en l occurrence dans cette affaire, conscient de son impact sur l opinion publique de par son tirage, son audience ou son audimat, doit faire attention à ne pas mettre en péril l ordre public dans le traitement qu il fait sur des sujets sensibles, comme c est le cas dans cette affaire de kidnapping suivi de l assassinat de deux innocentes victimes. Traitement médiatique de l assassinat de Haroun et Ibrahim L information victime du scoop éhonté L affaire de l assassinat sauvage des deux enfants, Haroun et Ibrahim, à Constantine continue à avoir des répercussions. Parallèlement aux nombreuses voix qui s élèvent pour revendiquer l exécution de la peine de mort contre les auteurs de cet ignoble double assassinat, l aspect médiatique de cette affaire prête à équivoque avec notamment la mise en ligne des photographies des deux suspects, et la publication par un confrère arabophone dans sa une de jeudi dernier d une fausse photo du défunt Haroun. Devant cette «dérive», le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général Abdelghani Hamel, aurait ordonné l ouverture d une enquête suite à la publication via les réseaux sociaux des photos prises dans l enceinte du commissariat de police où ils sont détenus, des deux suspects dans ce double assassinat, selon le quotidien El-Khabar. Le respect des règles d éthique et de la déontologie suscite débat dans cette médiatisation via la publication des photographies en ce sens. Il bafoue les droits de l enfant pour le cas du défunt Haroun, et des prévenus dans le cas des suspects appréhendés par la justice dans cette affaire. En outre, la manipulation qui en a Belkacem Ahcène-Djaballah «Nous sommes prêts à tout avaler» Le traitement médiatique de certains événements laisse aujourd'hui à désirer. C'est le cas notamment pour la couverture médiatique de l'assassinat abominable des deux enfants à Constantine, où un quotidien «à grand tirage» s est distingué par la publication d une fausse photo de l'une des deux malheureuses victimes. Un autre titre a, quant à lui, rendu public les photos des deux suspects, obligeant leurs familles à quitter Constantine de peur des représailles. Belkacem Ahcène-Djaballah, professeur associé à l'ecole nationale supérieure de journalisme de Ben Aknoun plaide pour le retour aux fondamentaux du journalisme. Algérie News : La publication, jeudi, d'une fausse photo de l'un des deux petits garçons enlevés est assassinés à Constantine et de celles des deux suspects arrêtés par la police, a suscité de nombreuses réactions, notamment sur les réseaux sociaux. Peut-on, au nom de la liberté d'expression et d'information, tout rendre public? Belkacem Ahcène-Djaballah : Pour ce qui nous concerne en tant que citoyens, c'est tout simplement une atteinte grave aux textes de loi. Ce qui démontre l'extrême «légèreté» de ceux qui ont fourni (gratuitement ou contre paiement ou par «engagement» ou pour causer des problèmes au système) les photos. Il est vrai que la «présemption» d'innocence est souvent allègrement «violée» par ceux-là mêmes qui ont la charge de la défendre, qui ne savent pas aussi communiquer, surtout lorsqu'ils n'ont pas de texte écrit sous les yeux Peut-on parler aujourd'hui d'une dérive dans le traitement de l'information? En tant que journaliste, c'est plus qu'une dérive, c'est une falgrante atteinte à l'éthique et à la déontologie de la profession quels que soient les sentiments qu on pourrait éprouver contre les criminels, des assassins d'enfants entre autres. Cela montre à quel point on assiste à la dégradation de la moralité et la perte de l échelle des valeurs. Nous sommes descendus au plus bas niveau, sans nous en rendre compte. A qui la faute? Aux animateurs des réseaux découlé a provoqué un sentiment de psychose extrême dans l ensemble du territoire national mettant ainsi en jeu la sécurité du pays. Des observateurs avertis s interrogent sur le silence de la justice suite à la publication d une photographie supposée du défunt Haroun montrant un corps ayant subi des sévices, aux antipodes de la version officielle du procureur général, qui, lui, avait déclaré que les deux victimes ont été tuées par étranglement et leurs corps n ont pas subi de sévices. Si le procureur général, Mohamed Abdelli, privilégiant la piste de l acte isolé, étant dans son rôle de protecteur de l enquête et de la sécurité publique, les comptes rendus de certains médias, notamment ceux qui ont excellé dans le sensationnel, l ont-ils été? Si ce n est pas le cas, pourquoi la justice n a pas agi conformément aux codes et textes en vigueur pour protéger les droits de tout un chacun? Entre-temps, notre confrère arabophone a publié un mot d excuse affirmant s être trompé de photographie. Par ailleurs, le drame de Constantine remet au goût du jour un débat biaisé par les politiciens, il y a quelques mois de cela. Il s agit de l application de la peine de mort. Dernièrement, le sujet avait donné lieu à un duel à fleurets mouchetés entre partisans et opposants à l application de la peine capitale, et au sujet du moratoire signé par l Algérie. Les conditions ayant prévalu, en 1994, à cette décision de suresoir à l application de la peine de mort ne sont plus de mise aujourd hui. L Algérie qui s était retrouvée transformée en laboratoire du terrorisme dans les années 1990, avec l expérimentation de toutes les formes de djihadisme par les officines occidentales et du Golfe, a redressé la tête depuis et sa voix est celle qui porte aujourd hui. Ce drame devrait provoquer le sursaut de dignité et de rigueur et amener les autorités à refuser de se soumettre à l idéologie des droits de l Homme, séquelle des nombreuses années passées à subir les coups de boutoir des sanguinaires. Cependant, le traitement médiatique de ce genre d affaires n a malheureusement pas dépassé le stade du sensationnel et de la recherche du scoop éhonté. Kamel Aït Bessaï sociaux qui sont des «informateurs» rapides, certes, mais qui sont souvent irrespectueux des règles d'éthique et de déontologie journalistiques? Aux journalistes en quête de vedettariat et de scoop? Aux éditeurs de presse motivés uniquement par la vente et le bénéfice à tout prix? A une société en pleine déliquescence morale prête à tout «avaler»? Le débat est ouvert. Vous ne pensez pas que le nouveau code de l'information a atteint déjà ses limites. Ou bien s'agit-il seulement du non-respect des lois? Aujourd'hui, le texte de loi sur l'information existant n'a rien à voir avec les dérives enregistrées, car, s agissant de la dérive professionnelle journalistique, ce n est pas un précédent. Même à l époque du parti unique, avant les années 90, des cas semblables survenaient avec des répercussions négatives, notamment sur les registres politique et économique. Il faudrait, de nos jours, de toute urgence revenir aux fondamentaux (et les imposer), en commençant par l'ecole pour apprendre aux enfants, aux collégiens et aux lycéens à lire et à utiliser la presse. Et pour ceux qui sont déjà en exercice, il faut rapidement mettre en place l'autorité de régulation de la presse écrite, la Commission nationale de la carte professionnelle et surtout le Conseil supérieur de l'éthique et de la déontologie. Des point qui ont été pourtant soulignés dans la loi relative à l'information de janvier Entretien réalisé par Yahia Maouchi

3 > A L A U N E 3 Violation de l instruction et des droits des victimes Ce que prévoit le code de l information Le traitement de l'information par certains organes de la presse écrite devient de plus en plus banalisé à tel point qu'on ne croit plus à ce qui se dit ici et là. Bien qu'il soit critiqué par les professionnels du métier, quelle utilité pour le code de l'information s'il est quotidiennement violé à tort et à travers? Que prévoit-il dans ce cas de figure? Dans le deuxième chapitre du 6 e titre traitant de la profession de journaliste, de l'éthique et de la déontologie, la loi organique n du 12 janvier 2012 relative à l'information énumère un certain nombre de points que le journaliste doit respecter et s'interdire dans l'exercice de son activité. Selon l'article 92 de cette loi, le journaliste doit «s'interdire de diffuser ou de publier des images ou des propos immoraux ou choquants pour la sensibilité du citoyen». C'est donc une grave infraction à la loi que les quotidiens ayant osé publier des images, - même si ces dernières auraient été vraies-, ont commise. Se précipiter à publier les photos d'un cadavre pourrait choquer plus d'un parmi les lecteurs sensibles, encore plus la famille de la victime, ses proches ou ses amis. L'article 122 de la loi prévoit des amendes de à DA contre tout journaliste qui publie ou diffuse, par l'un des moyens d'information prévus, des photographies, dessins, et autres illustrations reproduisant tout ou partie des circonstances des crimes ou délits prévus par certains articles du code pénal. L'autre aspect que les «novices» de la profession n'ont pas pris en considération en allant courir derrière de «faux scoops», c'est l'enquête et l'instruction judiciaire ouverte à la suite du crime commis à la cité Ali Mendjeli. Par leur bourde qui est allée jusqu'à publier la photo du présumé assassin, ces derniers auraient certainement mis les enquêteurs en difficulté. Abdelghani Hamel, directeur général de la Sûreté nationale (DGSN) aurait d'ailleurs ordonné l'ouverture d'une enquête sur la fuite des photos des prévenus. Une grave dérive au sein du service de la police dont certains quotidiens ont trouvé la source. Bien que l'accès à l'information en Algérie reste insuffisant, il faut noter que l'article 84 de l'ordonnance 12-05, reconnaît au journaliste professionnel l'accès aux sources, excepté dans certains cas, notamment lorsque «l'information porte sur le secret de l'enquête et de l'instruction judiciaire». Le procureur général près la cour de Algérie News : Quel commentaire faites-vous après la publication de certaines photos des victimes du rapt de Constantine? Maître Ben Brahem : Généralement, quand on publie une photo, c'est pour montrer que le fait est réel. Mais quand on publie une fausse photo, là il s'agit d'une atteinte à l'encontre de la victime, mais en même temps, c'est une double peine contre les deux victimes. Tout le monde semble oublier qu'il s'agit de mineurs, et que dans ce cas, c'est très sensible. Avant toute publication, il faut au préalable avoir l'autorisation des parents. Les familles peuvent, le cas échéant, Constantine avait indiqué même dans une conférence de presse que les deux enfants sont morts par «étranglement» et que leurs corps n'ont pas subi de sévices. Ce que la photo publiée par certains médias a contredit. Au même titre que l'article 84, l'article 2 de cette loi définit l'information comme étant une activité librement exercée dans le respect de quelques dispositions, parmi lesquelles figure le respect de l'instruction judiciaire. C'est dire que la couverture médiatique réservée par certains organes, au crime de Constantine, relève de tout sauf de la profession de journaliste, puisque rien qu'à consulter leur une, plusieurs transgressions sont à relever. Enfin, dans l'article 99 du code de l'information, «le Conseil supérieur de l'éthique et de la déontologie de la profession de journalisme est mis en place au plus tard une année à compter de la promulgation de la présente loi organique». Cette autorité qui devait être installée bien avant janvier 2013, ne voit toujours pas le jour. Aïssa Moussi Maître Ben Brahem «La fuite de documents peut profiter aux assassins» entamer des poursuites judiciaires contre toute personne ayant participé à la fuite de ces photos. En plus, même la police n'a pas le droit de publier des photos des victimes pour protéger le bon déroulement de leur enquête. Le rédacteur en chef adjoint d'echourouk Tous les journaux peuvent commettre des erreurs Contacté hier par téléphone pour avoir plus de détails sur la publication d'une photo légendée à sa une comme étant celle du petit Ibrahim après la découverte de son cadavre, le rédacteur en chef adjoint de notre confrère Echourouk a estimé qu'une erreur a été commise et que le quotidien a assumé ses responsabilité en publiant des excuses à ses lecteurs. «Nous avons toujours été professionnels dans nos couvertures. Pour ce qui est de l'enlèvement de Constantine, Echourouk a veillé à transmettre fidèlement l'information en donnant la parole aux familles des victimes et aux voisins. Pour ce qui est de la photo, c'est une erreur professionnelle que chaque journal, méme le vôtre, peut commettre. Une fois que nous nous sommes rendu compte Pensez-vous que l'instruction dans cette affaire peut en pâtir après la publication des photos des deux suspects? Oui effectivement, car le dossier judiciaire doit être tout à fait secret. En plus, trop d'informations risquent de porter préjudice à l'enquête que mènent les autorités concernées. La police doit également protéger ses sources d'informations pour ne pas entraver l'enquête préliminaire. Pour cela, il faut traiter avec précaution ce genre d'information avant de la publier. En plus la publication de quelques indices peut être en la faveur des auteurs de ce genre de crime ; pour cela, il faut protéger l'information judiciaire. Que prévoit le code pénal? Ce sont des cas très rares qui dépendent de la réaction des familles et parfois des victimes elles-mêmes. Après ce qui s'est passé à Constantine, des voix s'élèvent et plaident pour l'application de la que c était une erreur, nous l'avons reconnu et présenté nos excuses». En effet, suite à la découverte de cette erreur, le quotidien a publié le lendemain (vendredi ndlr) un démenti et des excuses aux lecteurs. En voulant aborder la question de la vérification des informations avant publication, un dilemme qui se pose à tous les médias à travers le monde, notre interlocuteur, gêné, nous rétorque : «Il ne faut pas que des confrères puissent porter des jugements à l'encontre d'autres confrères. Vous aussi aviez transgressé les règles du professionnalisme en rendant publics des enregistrements sonores après la publication de l'enquête sur Amar Ghoul», a-til tenu à préciser. Khalifa L. peine capitale contre ces mons - tres, quel est votre avis? Non, il ne faut pas réfléchir de cette manière! Je vous garantis que même les assassins ne savaient pas pourquoi et comment ils en sont arrivés à cela. Il y a d'autres peines qui peuvent se substituer à la peine de mort. Avant de penser au retour de la peine capitale, vaut mieux assurer la transparence de la justice et la liberté de ses juges. En plus, la restitution de cette peine nécessite un large débat et la réunion de tous les acteurs de la société. Propos recueillis par Yahia Maouchi

4 4 > A L A U N E En plus des rapts et assassinats d enfants L AVV réclame la peine de mort pour les corrompus La coalition islamiste de l Alliance de l Algérie Verte (AAV) a appelé, hier, pour l application de la peine de mort pour les auteurs qui dépassent les quatre lignes rouges, à savoir enlèvement d'enfants, viols, agressions sexuelles, corruption et détournement des deniers publics et trafic de drogue. Lors d une conférence de presse tenue, hier, à l hôtel Safir, les trois responsables de l Alliance de l Algérie Verte ont demandé l application de la peine de mort pour ce genre de crimes abominables. «Pas de pitié pour les assassins d enfants», a indiqué Aboudjerra Soltani, président du MSP. Les intervenants pensent qu une peine de prison, même à vie, ne suffit pas pour punir un tel crime. Les auteurs du crime abominable ne méritent même pas d être enterrés. «Je suis pour la peine de mort. Ces criminels doivent payer de leur vie. La prison se termine un jour. Ils peuvent refaire la même chose un autre jour. Donc, ils doivent mourir», a affirmé le président du MSP. De son côté, le secrétaire général du Mouvement Ennahda, Fateh Rabiai, est catégorique! La peine de mort est la seule solution pour mettre fin à ce genre de crimes abominables. Devant l ampleur de la situation, l intervenant a cité l exemple d un établissement scolaire où l on constate un nombre de parents plus important que les élèves. Selon lui, c est une preuve concrète que les parents ont très peur pour leurs enfants. Il faut que les autorités agissent plus vite avant qu il ne soit trop tard, suggère-t-il. Abordant la situation dans les wilayas du sud du pays, Rabiai a estimé que les pouvoirs Gouvernance économique Une délégation algérienne mardi à Paris Plusieurs représentants algériens à l image de M me C hafia Mentalecheta, députée à l APN, Mohamed Larbi Ghanem, directeur général de la comptabilité au ministère des Finances et Mme Houria Medhar, sous-directrice de la concurrence au ministère du Commerce, prendront part mardi prochain au colloque international «Coopérer pour une bonne gouvernance économique en promouvant la mixité», organisé par Adetef (Assistance technique France) à Paris. Ce colloque est organisé en partenariat avec les directions des ministères en charge de l Économie et des Finances, ainsi que la direction de l OCDE pour la Gouvernance publique et le Développement territorial et le programme Mena-OCDE pour la Gouvernance. publics sont «responsables de la situation. Il a appelé ces derniers à trouver des solutions radicales à ces revendications. «Les revendications légitimes des jeunes du Sud, qui sont les mêmes que dans les autres régions du pays, nécessitent des solutions radicales qui passent par un système économique à même de développer le Sud, d'absorber le chômage et d'assurer des emplois permanents», a souligné Rabiai. «Il faut prendre en charge sérieusement les revendications des jeunes du Sud» et à «ne pas se contenter de solutions conjoncturelles», a-t-il indiqué. Le colloque «Coopérer pour une bonne gouvernance économique en promouvant la mixité» apportera un éclairage sur l influence de la mixité pour une bonne gouvernance économique et le soutien que peut y apporter l assistance technique internationale. «La participation des femmes au processus de réforme économique constitue un enjeu de taille pour de nombreux pays méditerranéens et d Afrique subsaharienne», indique un communiqué parvenu à notre rédaction. La tendance mondiale vers une meilleure prise en compte de l égalité homme-femme fait évoluer la manière dont les gouvernements envisa-gent des challenges tels que l efficacité des politiques publiques, la modernisation de l administration ou la lutte contre la Pour le premier responsable d'ennahda, «le gouvernement a tendance à répondre aux manifestations des jeunes par des solutions conjoncturelles et non en fonction d'une stratégie économique», n'hésitant pas à faire le parallèle avec les mesures d'urgence prises en Pour le secrétaire général du Mouvement Ennahda, ignorer les revendications légitimes des jeunes risque de préparer le terrain à l ingérence étrangère dans nos affaires intérieures. Il dira tout de même que «le fait que les autorités officielles évoquent l ingérence Kahina./D. News étrangère au sujet de la colère des jeunes n est qu une fuite en avant pour éviter d'aborder les multiples pratiques négatives de l'autorité». Dans ce contexte, l intervenant incombe la responsabilité au gouvernement. «Le gouvernement doit assumer la responsabilité de son échec à consacrer le développement et la justice sociale», a déclaré Rabiai. Evoquant les réformes politiques, il n'hésitera pas à appeler à la nécessaire révision de leur contenu en saisissant l'opportunité de la révision de la Constitution pour ouvrir un dialogue national «en profondeur et d'envergure» en vue de trouver de véritables solutions «faisant l'objet de consensus. Pour eux, les revendications des jeunes du Sud ne sont pas d ordre social, comme le prétendent certains responsables. Les revendications des jeunes du Sud sont politiques, alors il leur faut une solution politique. Les trois leaders de l Alliance de l Algérie Verte ont appelé à une évaluation générale des réformes politiques après deux ans de leur lancement. Tout en reconnaissant l échec de ces réformes, ils appellent à un traitement politique profond de tous les phénomènes de corruption. Notons enfin que lors de cette rencontre, la présidence de l Alliance de l Algérie Verte est passée du MSP au Mouvement Ennahda. Mohammed Zerrouki corruption. A travers des exemples de projets qu ils ont mis en place, des hauts représentants d administration, de bailleurs de fonds internationaux et de la société civile partageront leurs expériences et bonne pratique. Ils aborderont également l impact de l assistance technique internationale. A cet effet, de nombreuses personnalités internationales sont attendues, notamment Rolf Alter, directeur de la division Gouvernance de l OCDE, Dionké Diarra, directeur général des impôts, Mali, Orlando Robimanana, directeur général du Trésor, Madagascar, M me Ginette- Ursule Yoman, directrice Genre et suivi du développement social, Banque africaine de développement, Mass LO, secrétaire général d Enda Tiers Monde et bien d autres. A cette occasion, M me Chafia Mentalecheta de la délégation algérienne interviendra lors de ce colloque à une table ronde sur le thème «Gouvernance et politiques sectorielles : l impact de la mixité». Par ailleurs, les représentants de l Algérie seront également reçus par Mme Agnès Arcier, présidente-directrice générale d Adetef. Cette visite, qui intervient dans la suite d échanges fructueux entre l Algérie et la France, sera l occasion pour Ghanem de signer, en marge du colloque, avec Bruno Bézard, directeur général des finances publiques, le renouvellement d un accord de coopération qui réunit les deux directions dans le cadre des relations bilatérales très riches. Hasna Zobiri Ils dénoncent la valse des tutelles Les travailleurs de l ONS en grève Les travailleurs de l Office national des statistiques entrent à partir d aujourd hui dans une grève de trois jours. Un débrayage à travers lequel ils dénoncent la perturbation de l activité de l Office depuis qu il est passé sous la tutelle du ministère des Finances. Depuis sa création en 1963, l ONS a connu 9 changements de tutelle, sans toutefois bénéficier des avantages du personnel de ces tutelles. Pour preuve, certains techniciens supérieurs de l ONS sont sortis en retraite sans bénéficier d augmentation, ni de promotion de poste, affirment les travailleurs. Les protestataires réclament également la prime relative au Fonds de revenus complémentaires, FRC, avec effet rétroactif. Une prime qui a été annulée en Sur un autre plan, les travailleurs de l ONS menacent de retirer la confiance à son syndicat affilié à l UGTA car, affirment-ils, il ne fait rien pour défendre la cause des employés. Pour rappel, l Office national des statistiques (ONS) est passé sous la tutelle du ministère des Finances en vertu du décret présidentiel n publié dans le Journal officiel du 9 octobre Créé au lendemain de l indépendance, cet organisme public était auparavant sous la houlette du département de la Prospective et des Statistiques. L objectif de ce changement étant d améliorer le statut des statisticiens d autant plus que le ministère des Finances dispose de moyens importants. Hasna Z. Avis de décès Les familles Semmar, Abdelaziz, Zemourit, Benouadah, Kermezli, Bertouche, Houidèche et Mokhtari ont l'immense douleur d'annoncer le décès, à l'âge de 76 ans, de Sid Ahmed Semmar L'enterrement a eu lieu vendredi dernier au cimetière de Sidi M'hamed à Alger. Qu'Allah Le Tout-Puissant accorde au défunt Sa sainte miséricorde et l'accueille en Son vaste paradis. A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.

5 L'UGCCA tire la sonnette d'alarme Le café consommé est hautement cancérigène! Les importateurs compensent les pertes de poids de la matière première en rajoutant des ingrédients dangereux pour la santé des citoyens. Lors d'une conférence de presse tenue, hier, au siège de là l'union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), le président-directeur général d'africafé, Fouad Hamdani, a tiré la sonnette d'alarme quant à la mauvaise qualité du café disponible sur le marché algérien. Selon lui, ce produit de large consommation n'échappe pas à la fraude et à la contrefaçon. Hamdani qui s'exprimait aux côtés du porteparole de l'ugca, a affirmé que «L'Algérie importe entre à tonnes du café par an. Mais lorsqu'il est torréfié et séché, ce produit perd 20% de son poids initial. Ce qui pousse certains opérateurs indélicats à compenser cette perte de poids par d'autres ingrédients, c'est-àdire du sucre brûlé», a-t-il expliqué. En se référant à une étude menée par l'organisation mondiale de la santé (OMS), le même conférencier a indiqué que, ce taux de sucre brûlé provoque des maladies cancérigènes. «A titre d'exemple, ce sucre brûlé provoque le cancer du sein chez les femmes. Malheureusement, les pouvoirs publics ont tourné le dos à ces transformateurs de café qui sont en train de dicter leur loi», a- t-il regretté. Selon lui, tonnes du café sont consommées annuellement en Algérie. Interrogé sur les causes de la cherté des prix du café sur le marché national, Hamdani déclare : «Notre pays n'est pas producteur de café. Les transformateurs et importateurs sont confrontés à plusieurs charges financières. D'ailleurs, nous payons 10 % sous forme de taxe intérieur à la consommation (TIC), 17% de TVA et 30% de droits de douane. Ce qui nous revient très cher! En 2012, nous avons sollicité les pouvoirs publics pour réduire la TIC, une proposition rejetée. Si l'etat consent à diminuer le taux de la TIC, le prix du café diminuera de Marche des chômeurs de Ouargla Sellal satisfait! Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, s est dit samedi à Béchar «content» du récent sit-in des jeunes de Ouargla qui réclamaient leur droit au travail d une manière pacifique sans avoir eu recours à la violence. «Je suis content du sit-in des jeunes à Ouargla, car il est tout a fait légitime de réclamer son droit au travail. Oui, il est du droit de ces jeunes de demander du travail», a déclaré Sellal, lors d une rencontre nationale de l Union générale des étudiants algériens (UGEA) à l université de Béchar sur le thème «Rôle de l université dans la consolidation et la consécration de la culture de la paix». Il a, notamment, salué la manière choisie par ces jeunes protestataires pour présenter leurs revendications. «Une manière loin de toute sorte de violence», a-t-il insisté. «Ces protestataires ont appelé à l unité du pays et à l instauration de la paix et la stabilité de la société algérienne. Ils n ont pas appelé à la violence», a-t-il noté. Le Premier ministre a appelé, par la même occasion, la jeunesse algérienne à garder sa confiance en son pays, affirmant que l Etat algérien ne ménagera aucun effort pour être à la hauteur de cette confiance. «Gardez confiance en votre pays», a-t-il dit, ajoutant que l'etat a confiance en son peuple et en sa jeunesse et que le moment est venu pour que les Algériens se réconcilient entre eux. Auparavant, le Premier ministre était à Béchar où il inspecté plusieurs projets d'importance pour le développement social et économique, mais également culturel pour la capitale de la Saoura. Cette visite, qui s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme du président de la 50 DA le kilogramme», a-t-il noté. De son côté, le porte-parole de l'ugcaa, Hadj-Tahar Boulenouar, a indiqué que l'importation illégale menée par certains opérateurs et importateurs est à l'origine de cette contrefaçon qui règne dans le domaine du café dans le pays. «Il y a des dizaines d'importateurs qui travaillent sans registre de commerce. Alors comment voulez-vous contrôler la marchandise qu'ils importent», s'est-il interrogé. «Le café mis à la disposition des Algériens est de très mauvaise qualité», a-t-il dit. République, a permis à Sellal de prendre connaissance de l'état d'avancement des travaux de réalisation d'un centre anticancéreux (CAC), de 140 lits localisés au nord de la ville de Béchar. Cette structure, mise en chantier en décembre dernier pour un coût de 677 millions de dinars dégagés au titre du programme complémentaire de soutien à la croissance (PCSC), sera réceptionnée au mois d'octobre 2015, a-t-on signalé. Sellal s'est enquis ensuite du projet de réalisation d'une imprimerie de presse dont la réalisation a été entamée en février dernier par la société d'impression d'alger (SIA), avec une enveloppe de 689 millions de dinars dont 305 millions de dinars provenant des fonds propres de la SIA. Cette unité à vocation régionale, dont la mise en service est prévue en novembre prochain, aura une capacité de tirage de 35 Boulenouar a pointé du doigt l'etat qui encourage l'informel dans le domine du café. «Les pouvoirs publics encouragent l'informel dans ce domaine. La preuve : les opérateurs qui importent le café prêt sont prioritaires par rapport aux minoteries et aux transformateurs qui veulent investir dans ce domaine dans notre pays.» A cet effet, le même conférencier a lancé un appel aux pouvoirs publics pour la révision de la loi sur la commercialisation des produits alimentaires. Zohra Chender 000 exemplaires/heure des différents titres de la presse quotidienne et hebdomadaire nationale. Elle a également une capacité d'impression quotidienne de livres et ouvrages, notamment scolaires. Par la suite, Sellal a inauguré la nouvelle gare routière de la ville, réceptionnée au mois de novembre Cette gare de classe «A», dont le coût de réalisation et des équipements est de plus de 348 millions de dinars, devrait fluidifier à l'avenir le flux des différentes dessertes du transport terrestre des voyageurs à travers la wilaya. Le Premier ministre a, d'autre part, visité la nouvelle gare ferroviaire de Béchar, dont la réalisation a été rendue nécessaire du fait de la forte demande sur le secteur des transports dans cette wilaya, qui dessert plusieurs autres wilayas du sud du pays, notamment Tindouf et Adrar. Mohamed B. > A C T U 5 Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou Les étudiants demain dans les rues Les étudiants de l université Mouloud-Mammeri sortiront, demain, dans les rues de la ville pour dénoncer l insécurité qui prévaut au sein des facultés et résidences, et pour réclamer l amélioration des conditions sociopédagogiques. La marche prévue à 10 h, s ébranlera du campus de Boukhalfa vers le siège de la wilaya. Une halte sera observée devant la cour de justice dans le but d attirer l attention des services de sécurité et des magistrats sur «la dégradation effrénée de la sécurité» dans les campus et les cités universitaires. Trois rassemblements sont prévus aujourd hui en vue de haranguer les étudiants du campus de Boukhalfa et ceux des deux résidences, filles et garçons. Dans une déclaration laminaire, les étudiants ont dressé un tableau noir de la situation qui prévaut au sein de toute l université de Tizi Ouzou, qui tire ses origines, selon leurs propres propos, de «la corruption qui se métastase et gangrène tout l appareil de l administration.» «L université Mouloud Mammeri de Tizi- Ouzou connaît pour une énième fois une année universitaire accablante par des problèmes sociopédagogiques sans qu elle trouve une véritable issue à son marasme et à sa médiocrité. La situation désastreuse que vit le pôle de Boukhalfa n est que l image qui peut refléter le profond malaise de notre chère université», est-il écrit dans la déclaration rendue publique hier par les représentants des comités d étudiants de l Institut des sciences juridiques (CISJ), de la cité universitaire Berkani Mustapha (CCUBM), et de la cité universitaire Boukhalfa 1 (CCUB1). Le volet sécuritaire s est taillé la bonne partie des préoccupations des étudiants qui signalent que «le climat d insécurité qui règne dans l enceinte du pôle de Boukhalfa expose l étudiant à un réel danger d agressions morale et physique». Et d expliquer que «des extra-universitaires envahissent les amphithéâtres, les salles de TD, les restaurants des deux résidences, voire même les blocs d hébergement», et ce, précisent-ils, «malgré les mouvements de contestation marqués par les étudiants à plusieurs reprises en marchant même à des heures tardives de la nuit pour attirer l attention des autorités de la wilaya.» Plus virulents à l égard de l administration de l université, les étudiants ont usé de termes très durs et accusateurs. Quinze points ont été soulevés par les initiateurs de l action de demain, après avoir fait l objet d un débat mercredi dernier, lors de la réunion ayant regroupé les représentants des trois comités. Une plateforme de revendications sera remise, à l issue de la marche de demain, au wali ou à son représentant «dans l espoir d être écoutés sincèrement.» M. A. T.

6 6 > A C T U Constantine Sensibilisation contre le cancer Une caravane de sensibilisation et de prévention du cancer du sein a été organisée hier dans la wilaya de Constantine à l initiative de l Agence régionale de développement social (ADS) de Annaba. L opération, organisée par les quatre cellules de proximité et de solidarité de la wilaya, avec le concours de la Direction de l action sociale, est inscrite «dans le cadre du programme de la semaine nationale de lutte contre le cancer» a précisé Abdelhak Saidi El-Alouani, directeur régional de l ADS de Annaba. Cette action de sensibilisation et d information cible une population d environ 650 personnes relevant de deux zones rurales classées défavorisées, en l occurrence le village de Moualkia, à proximité de la localité de Salah Derradji (El Khroub) et la mechta Safsafa, dans la commune de Beni H midene, selon le même responsable. Ces deux régions ont été choisies du fait qu elles sont dépourvues de structures sanitaires, a-t-il ajouté, soulignant que trois équipes regroupant des médecins, des psychologues, des sociologues et des assistants sociaux ont été mobilisées pour assurer la réussite de cette opération. Béchar Arrestation de quatre trafiquants de stupéfiants plus de 100 kilogrammes de kif traité ont été saisis à Béchar et quatre individus ont été arrêtés, a-t-on appris hier de source sécuritaire. Les quatre mis en cause ont été arrêtés au nord de la ville de Béchar, en flagrant délit de déchargement d un camion contenant une quantité de kif traité pour l'entreposer dans un véhicule léger, a-t-on précisé. L arrestation de ces individus et la saisie de la quantité de drogue a eu lieu à la suite de renseignements parvenus à la Police judiciaire relevant de la Sûreté de wilaya faisant état de la présence suspecte de deux véhicules et de ces individus, a-t-on ajouté. L arrivée rapide sur les lieux des policiers a permis la découverte de cette quantité de drogue et l arrestation des mis en cause pour «détention illégale et trafic de drogue». Les quatre individus ont été placés samedi en détention préventive par la justice, selon la même source sécuritaire Sétif Secousse tellurique à Aïn Azal Un tremblement de terre d'une magnitude de 4,3 sur l'échelle de Richter a eu lieu hier à 10h49 (heure locale) dans la wilaya de Sétif, a indiqué le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (Craag) dans un communiqué. L'épicentre du tremblement de terre a été localisé à 17 km sudest de Aïn Azal dans la wilaya de Sétif, a précisé la même source. Implication des opérateurs dans la gestion des zones industrielles La plaidoirie des experts La redynamisation des zones industrielles est également tributaire de l implication des opérateurs. Une implication des opérateurs économiques dans la gestion des zones industrielles (ZI), considérées parfois comme des «zones mortes», contribuerait à leur dynamisation et à l'amélioration de leurs services, recommande un responsable du secteur et des experts. Les organismes de gestion des zones industrielles devraient impliquer dans une première phase les opérateurs économiques dans les comités de budgets et leur permettre d'être membres au Conseil d'administration s'ils s'organisent en associations, a indiqué également, Hacène Hamouche, président du directoire de la SGP- Zones industrielles-centre (Sogezic). Ce responsable préconise également une prise de participation par des capitaux privés (opérateurs activant dans les ZI) dans les entreprises publiques de gestion pour améliorer les services dans ces espaces économiques notamment en matière d'entretien de la voirie et de réseaux divers (VRD), a-t-il ajouté. Selon lui, beaucoup d'opérateurs sont conscients de Fella Henni à propos de l affaire Heboul «Les magistrats n ont commis aucune faute» L es cinq magistrats du Conseil d'etat (CE) accusés de fraude par l'ancien magistrat, Abdellah Heboul, «n'ont commis aucune faute, ni professionnelle ni autre», a affirmé la présidente du Conseil, Fella Henni. «Les cinq magistrats du Conseil d'etat n'ont fait qu'appliquer une jurisprudence qui s'impose à eux parce que dégagée par un arrêt des chambres réunies du Conseil d'etat, et n ont commis aucune faute professionnelle», a souligné Henni. Elle a estimé que l'action introduite par Haboul contre les cinq magistrats est «un cas unique et procède d'une méchanceté gratuite et d'une intention de nuire caractérisée», parce que l'auteur de cette action qui a exercé comme magistrat et qui est actuellement avocat, «ne peut pas ignorer les dispositions de l'article 149 de la Constitution, la loi suprême du pays», a-t-elle expliqué. L article 149 de la Constitution stipule que «le magistrat est responsable devant le conseil supérieur de la magistrature et dans les formes prescrites par la loi de la manière dont il s'acquitte de sa mission». Sur cette base, elle a expliqué qu'«aucun magistrat ne saurait être attrait devant une quelconque juridiction de l'ordre judiciaire ou administratif pour rendre compte de la façon dont il s'acquitte de sa mission». La chambre civile près la cour d'alger avait confirmé le 7 mars 2013, le jugement rendu par le tribunal de Birmandreis le 31 octobre Ce dernier avait rejeté l'action et déclaré ne pas avoir le pouvoir de discuter un arrêt du Conseil d'etat. Heboul, qui a déclaré à la presse qu'il allait introduire un pourvoi en cassation devant la cour suprême, accuse les 5 magistrats de fraude et dol dans les jugements rendu à son encontre. L'affaire remonte à 2005, lorsque Heboul a été déféré devant le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) «pour faute professionnelle». Le CSM, siégeant en matière disciplinaire, a décidé sa mutation d'office comme sanction. Heboul avait demandé l'annulation de cette décision devant le Conseil d'etat. Le ministère de la Justice avait répliqué que les décisions du CSM ne sont pas susceptibles d'un recours en annulation, mais plutôt d'un recours en cassation, conformément à l'arrêt rendu par les chambres réunies du conseil d'etat en date du 7 juin 2005 sous le numéro 16886, dont Heboul nie l'existence. L'arrêt en question figure à la page 57 de la revue du CE numéro 9 publié en 2009 et le numéro 10 de la même revue, page 59 et suivantes où il a cette nouvelle approche qui les oblige, tout de même, de s'acquitter notamment de leur devoir de contribuer aux frais de gestion mais aussi de formuler des propositions pour une meilleure gestion de ces zones. Le non-paiement par certains opérateurs des frais de gestion constitue l'un des problèmes auxquels font face les entreprises publiques de gestion de ces sites industriels. Néanmoins, le taux de recouvrement est passé de 4% en 2003 à environ 40% actuellement pour les zones industrielles gérées par Sogezic, selon Hamouche. Les tarifs pratiqués actuellement ne dépassant pas les 14 DA pour le mètre carré, connaîtront des augmentations à «des niveaux acceptables» parallèlement à l'amélioration des services, a-t-il précisé. Interrogé sur les futurs projets de réhabilitation des zones industrielles du centre, ce professionnel recommande d'engager les travaux dans des zones prioritaires au lieu de les entamer dans toutes les zones au même temps et ne pas les achever, afin d'assurer une meilleure qualité des travaux. Ces projets s'inscrivent dans le cadre d'une nouvelle vision qui consiste à «insuffler de la vie» à ces sites économiques par la réalisation notamment d'espaces verts, de services d'appui aux entreprises (bureaux de douanes, d'assurances, d'impôts...) des lieux de restauration, des moyens de transport et des motels, selon Hamouche. La mission de cette SGP est de définir les besoins en matière de travaux d'entretien nécessaires pour le bon fonctionnement de ces zones, mais c'est le ministère de l'industrie qui élabore un plan de réhabilitation, de mise à niveau et de modernisation, en prenant en compte les zones prioritaires. En 1999, ces zones avaient déjà bénéficié d'un programme de réhabilitation doté de plusieurs milliards de DA, a-t-il rappelé. Créée en 2004, Sogezic gère 9 sociétés de gestion de zones industrielles (SGI) implantées dans 13 wilayas du centre du pays notamment à Chlef, Béjaïa, Alger, Djelfa, Bouira, M'sila, Médéa, Tissemssilt et Blida. Mohamed. B. été publié entièrement suivi d'un commentaire. Cette jurisprudence considère que les décisions du CSM dans sa composante disciplinaire sont des décisions judiciaires et non administratives et sont en cette qualité, susceptibles de pourvoi en cassation et non en annulation. Dans le cadre d'un recours en annulation, le Conseil d'etat réexamine l'affaire dans le fond et la forme, tandis qu'en cas de pourvoi en cassation, le magistrat n'examine que l'aspect droit, soit, le respect de la loi. La présidente du CE a estimé que, l'action de Heboul «était irrecevable à la base» et que «les juges qui ont eu à en connaître ne pouvaient que la déclarer en tant que telle, puisque seul le CSM dans sa composition disciplinaire est habilité à juger un magistrat de la manière dont il s'acquitte de sa mission», a-t-elle encore expliqué. Y. R.

7 Forum d affaires algéro-catalan L ANDI sensibilise les promoteurs potentiels > C A P I T A L BOOM 7 Dans le cadre de la dynamisation des relations de coopération et de partenariat entre les entreprises algériennes et espagnoles, s est tenu le 14 mars, à Barcelone, le Forum d'affaires algéro-catalan, sous le thème «la promotion de l'investissement et le climat d'affaires en Algérie». Cette rencontre sera organisée avec la participation d'une importante délégation algérienne représentant différentes institutions algériennes, des associations et organisations patronales, des opérateurs économiques issus des secteurs public et privé. L objectif étant de favoriser les contacts et la mise en relation d'affaires et de partenariat entre les porteurs de projets algériens et catalans, opérant dans les secteurs du BTPH, des matériaux de construction, des équipements industriels, notamment électriques, électroniques et dans les filières agroalimentaires. Saisissant cette occasion, le directeur général de l'andi s'est adressé aux promoteurs potentiels pour susciter leur intérêt à investir en Algérie à la faveur des avantages comparatifs que recèle le pays telles ses opportunités d'investissement, ses ressources naturelles abondantes, des coûts des facteurs de production compétitifs, une situation financière confortable, un système fiscal d entreprises incitatif, des infrastructures de base importantes et un cadre institutionnel, législatif et réglementaire en adéquation à l évolution économique internationale. Des opérateurs économiques inscrits dans la bourse de partenariat mise en place par l'andi ont été mobilisés pour participer aux sessions «B to B» programmées lors de cet événement.il a été rappelé à l occasion notamment la mission de l ANDI qui s occupe en premier lieu de l'accueil, de conseil et d accompagnement des investisseurs au niveau de ses structures centrales et régionales; de l'information des investisseurs à travers notamment son site web, ses supports de promotion et ses divers points d information sur les évènements économiques organisés en Algérie et à l étranger et de la formalisation sur une base d équité et dans des délais courts des avantages prévus par le dispositif d encouragement. L ANDI veille également à l exécution concertée avec les différentes institutions concernées (Douane, Impôts, etc.), des décisions d encouragement à l investissement, à la contribution à la mise en œuvre des politiques et des stratégies de développement en synergie avec les secteurs économiques concernés et à la mise à la disposition des investisseurs potentiels sa bourse de partenariat. F.A.A Algérie-Portugal Projet d ouverture d une nouvelle ligne maritime D ans le cadre de son programme d extension pour l année 2013, l Entreprise portugaise de navigation maritime Navex (groupe ETE) envisage de lancer une nouvelle navette maritime régulière qui reliera le port portugais de Leixões (nord du Portugal) successivement aux ports d Alger et d Oran. Cette ligne de fret maritime vise à consolider et à promouvoir les échanges commerciaux maritimes entre l Algérie et le Portugal. Le port portugais de Leixões est l'un des plus actifs et importants ports sur la côte portugaise et la façade Atlantique, en étant un trait d'union capital reliant beaucoup de ports. On longe l'avantport et les bassins de ce port créé à la fin du XIXe siècle, transformé dans les années 1930 et terminé en Il double celui du Douro qui souffrait de l'ensablement périodique du fleuve. Deuxième port de commerce du Portugal, il s'agit également d'un important port de pêche à la sardine. Cette nouvelle ligne de fret maritime régulière à destination et en provenance d'alger et d'oran vise à consolider et promouvoir les échanges commerciaux maritimes et le développement de la coopération économique entre l'algérie et le Portugal. Il est à noter que l'algérie et le Portugal ont signé en 2012, à Lisbonne, neuf accords de coopération et de partenariat dans plusieurs domaines et secteurs à l'issue des travaux de la 3e réunion de haut niveau algéro-portugais. BMW a enregistré un bénéfice supérieur aux attentes au quatrième trimestre 2012 pour les automobiles, grâce à un envol de la demande en Chine et à un accroissement de ses marges qui contredit la tendance observée par ses concurrents. Le numéro un mondial des voitures haut de gamme a fait état jeudi d'une hausse d'un tiers de son bénéfice avant impôt et intérêts (Ebit) pour ses activités automobiles, à 2,08 milliards d'euros, alors que les analystes interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne à 1,76 milliard. Le groupe propose un dividende en hausse d'environ 8%, à 2,50 euros, ce qui reverserait en gros un tiers du bénéfice total aux actionnaires de BMW, un peu moins que ce que prévoyaient les analystes. La marge d'exploitation des activités automobiles du groupe allemand, qui permet le mieux de comparer ses performances à ses concurrents Mercedes-Benz et Audi, a augmenté à 10,6% au cours du dernier trimestre CRASH La production industrielle de la zone euro a baissé plus fortement que prévu au mois de janvier, y compris en France et en Allemagne, dernier signal en date des difficultés de la zone à sortir de la récession. La production industrielle a baissé de 0,4% en variation mensuelle, montrent les dernières statistiques publiées par Eurostat. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un recul limité à 0,1%. Sur un an, la production industrielle des 17 pays de la zone euro, qui est réalisée aux deux tiers en Allemagne, en France et en Italie, a baissé de 1,3% au mois de janvier. Les économistes attendaient une baisse de 2,2%. L'évolution de la production industrielle du mois de décembre a été révisée à +0,9% (au lieu de +0,7% initialement) sur un mois et à - 1,7% (au lieu de -2,4%) sur un an. CHIFFRE 10,59 milliards de dollars L Algérie a consacré 10,59 milliards de dollars en 2010 à la subvention de la consommation de l énergie, selon cette étude de l ONU.

8 8 > P U B L I C I T E Algérie News Anep Algérie News Anep Algérie News Anep Anep Algérie News Algérie News

9 > C O U P S D E P R O J E C T E U R ILS ONT OSÉ LE DIRE En hausse > 9 Abdelghani Hamel Abderrezak Mokri «Si nous étions majoritaires à l'apn, nous n'aurions pas hésité une seconde à appliquer la Charia. Nous aurions levé le moratoire sur la peine capitale pour les crimes d'enfants.» Un violon du Titanic retrouvé Le violon dont jouait le directeur de la fanfare du Titanic alors que le navire sombrait dans les eaux glaciales de l'atlantique a été retrouvé, a annoncé vendredi une maison d'encan britannique. Plusieurs survivants du naufrage ont dit se souvenir que l'harmonie, dirigée par Wallace Hartley, avait continué à jouer sur le pont même si les passagers se bousculaient pour embarquer dans les bateaux de sauvetage après que le gigantesque navire eut heurté un iceberg. On croyait que l'instrument avait été perdu lors de la tragédie, mais les encanteurs Henry Aldridge & Son ont soutenu que de rigoureux tests avaient permis de déterminer qu'un violon retrouvé en 2006 était bel et bien celui dont jouait Wallace Hartley. La maison d'encan a passé les sept dernières années - et des milliers de dollars -à tenter de déterminer l'origine du violon parsemé de taches d'humidité. L'avis de plusieurs experts, dont des experts judiciaires gouvernementaux et des spécialistes de l'université d'oxford, a été sollicité pour les besoins de la cause. Ahmed Benbitour «A aucun moment je n'ai cherché à avoir le soutien de l'institution militaire pour la présidentielle de Personne n'a pris attache avec moi et je n'accepterais aucun soutien de ce genre.» Le monde de l insolite Un faux doigt pour masquer les absences Plusieurs médecins d'un hôpital de Sao Paulo sont parvenus, pour certains pendant plusieurs années, à dissimuler leurs absences grâce à des copies de leurs doigts en silicone que des collègues complices passaient dans les contrôleurs biométriques de l'établissement, a rapporté la presse locale. La chaîne de télévision brésilienne Globo a diffusé les images accablantes d'un médecin enregistrant son entrée, puis celle de deux autres médecins avec des répliques de leurs doigts en silicone, dans un hôpital de Vasconcelos, dans la région métropolitaine de Sao Paulo. Confondue par la police, cette femme médecin a été arrêtée et a révélé que 11 autres médecins et 20 infirmiers et infirmières de l'hôpital étaient impliqués dans ce stratagème. «Elle a assuré être innocente car (les autres médecins) lui ont dit que (sa complicité) était une des conditions pour qu'elle garde son emploi», a indiqué à la presse son avocat, Celestino Gomes Antunes. Ali Laskri «Distribuer des milliards dans le Sud ne réglera aucun problème tant que la gestion reste la même. C'est les politiques et les mentalités qu'il faut changer. Maintenir en poste les mêmes responsables locaux à l'origine de l'exclusion est une erreur.» Il rend un livre aprés 69 ans! Un Estonien a remis un livre avec un retard de 69 ans, blâmant en partie un bombardement aérien de la Deuxième Guerre mondiale ayant endommagé la bibliothèque du secteur. Ivika Turkson, de la bibliothèque centrale de Tallinn, a affirmé que l'octogénaire avait retourné la semaine dernière le livre - emprunté le 7 mars, 1944, alors que l'estonie était occupé par l'allemagne nazie -, en s'excusant et en offrant de s'acquitter de certains frais. Mais Ivika Turkson a indiqué mardi que l'institution avait effacé tous les frais de retard. L'ouvrage contenait encore les inscriptions originales et un numéro de série, permettant d'en confirmer la provenance. On ignorait dans l'immédiat pourquoi l'homme avait attendu si longtemps pour retourner le livre, un ouvrage de fiction de l'auteur estonien Eduard Vilde. > > Le Directeur général de la Sûreté nationale, Abdelghani Hamel, a demandé l'ouverture d'une enquête sur la fuite des photos des deux cadavres des petits Ibrahim et Haroune. Leurs publications sur les réseaux sociaux ont soulevé le tollé du chef de la police. Une enquête qui devrait identifier la source de ces fuites est en cours. En baisse François Hollande Le président français n'a pas réussi à convaincre ses homologues européens sur la nécessité de lever en urgence l'embargo sur la vente d'armes à la Syrie. Comme pour le Mali, Hollande se retrouve diplomatiquement isolé. Chakib Khalil Après la justice italienne, c'est le FBI qui s'intéresse, désormais à l'ex-ministre de l'energie et des Mines. Selon certains confrères, le Bureau fédéral d'investigation enquête sur l'origine des biens mobiliers et immobiliers de l'exministre aux Etats-Unis.

10 10 > P U B L I C I T E

11 dclg é a a e Analyses & Décryptages La rédaction d'algérie News propose une nouvelle rubrique dédiée à l'analyse et au décryptage de l'actualité qui nous concerne et qui nous entoure. Nous lançons un appel à tous ceux et toutes celles qui veulent y contribuer à travers des articles ou des propositions. Vos contributions seront les bienvenues. Contact : 11 Affaire Hariri au Liban (2 e partie) Un procès politique sous habillage juridique Par René Naba Le Tribunal spécial sur le Liban ( TSL) chargé de juger les responsables de l assassinat de l ancien Premier ministre, Rafic Hariri, le 14 février 2005, devait ouvrir ses travaux le 25 mars à Leidschendam, dans la banlieue de La Haye, sur fond d une sanglante épreuve de force ente le bloc atlantiste et ses contestataires régionaux, particulièrement en Syrie et le nord du Liban dans la région de Tripoli,où le bras de fer tourne à la guerre confessionnelle. Lire > pages Chronique des deux rives Les avatars de François Hollande Par Abdelmadjid Kaouah L état de grâce dont bénéficiait le président français, F r a n ç o i s Hollande, prolongé ces derniers mois, par l effet de l intervention militaire au Mali et le dossier «mariage pour tous» est bel et bien fini. Il semble qu en l occurrence, un divorce avec l opinion publique ait acté. Il n'y a qu un tiers de Français qui soutient sa politique. Dans ses propres rangs, on sent le début d une certaine mollesse bon enfant qui pouvait lui devenir à la longue préjudiciable. Pour couper court à ses alarmes, François Hollande vient donc de reprendre son bâton de pèlerin pour renouer le fil avec la France profonde. Il s est imposé un agenda de sortie sur le terrain en commençant par Dijon, la cité de la fameuse moutarde. Le fait n est pas nouveau, ses prédécesseurs l ont déjà pratiqué, chacun selon son style. Le premier d entre eux, Charles de Gaulle, que les questions de gestion n inspiraient pas outre mesure, trouvait là, l occasion de grands discours visionnaires. Et comme, la France baignait alors dans les bienfaits des Trois Glorieuses, le message passait. Jusqu au jour, où une jeunesse nouvelle qui n y voyait qu ennui et conservatisme lui demanda de s en aller. Le Général finit par s en aller bien avant son heure et à sa manière. Récemment, le vibrionnant Nicolas Sarkozy, qui fut malgré tout remercié par les électeurs, pratiquait aussi les déplacements. Spectaculaires et brefs que l opposition qualifiait de simple agitation médiatique avec des effets d annonce successifs. François Hollande président inattendu qui se voulait un président normal, reprend le procédé mais y met ses ingrédients propres. Il prend plus de temps et va au-devant des gens. Durant sa campagne présidentielle, il avait redonné de l espoir dans les chaumières et provoqué quelques frissons au grand Capital. Dans une Europe en crise, toute présidence aussi modeste, soit-elle, a devant elle des travaux d Hercule. C est le cas de F. Hollande. Réduire les déficits publics, infléchir la courbe du chômage et s emparer des questions sociétales laissées en suspens par la droite. Dans l opposition, François Hollande n eut pas aussi assez de mots pour critiquer la France- Afrique. Il a pris pied au Mali, assure-t-il, brièvement, surtout pour sauver l intégrité et la souveraineté du pays face au péril intégriste. Pour l heure, le consensus national sur l intervention reste en vigueur. Sauf pour les exactions de militaires maliens qui font désordre Mais dix mois depuis son accession à l Elysée, François Hollande peine à vendre ses mesures les plus positives, tels les emplois d avenir et les contrats de génération censées donner un coup de fouet à l emploi. Force est de constater que si la courbe du chômage ne s est pas infléchie, celle de la cote de popularité du président Hollande a connu une chute significative dans l opinion publique. Il est même selon des sondages le président de la Ve République le plus impopulaire à ce jour Il a enregistré un réel décrochage dans les catégories populaires et ses alliés du front de Gauche et des Verts. Jean- Luc Mélenchon, le leader du front de Gauche, n a pas trop de mots durs à son égard. A gauche, on soupçonne Dans l opposition, François Hollande n eut pas aussi assez de mots pour critiquer la France-Afrique. Il a pris pied au Mali, le gouvernement de préparer à force d euphémismes un virage vers la rigueur. C est en tout cas ainsi que L Humanité, le quotidien du PCF, a décrypté certaines phrases de François Hollande lors de son déplacement à Dijon : «J entends ceux qui s inquiètent. Il y en a toujours quand il y a des changements, des transitions, des évolutions. Mais le risque le plus grand, ce serait le statu quo». Les ruptures ont déjà commencé sur des projets de loi contestés comme par exemple, l ANI, l accord national interprofessionnel entre le patronat et des syndicats estimés comme minoritaires par la CGT et FO. Ces deniers globalement considèrent que les nouveaux droits sont de portée limitée, assortis de multiples dérogations, masquant des reculs et donc au final, facilement contournables. (Suite de la page 13)

12 12 dclg é a a e Décryptage Analyses & Décryptages Affaire Hariri en Liban (2 re partie) Un procès politique sous h Imad Mougnieh et la responsabilité des attentats du 11 septembre Une mise en scène pour camoufler les informations procurées de sources israéliennes? Imad Moughnieh, chef de la branche militaire du Hezbollah, tué par une explosion à la voiture piégée à Damas, en 2008, ainsi que l Iran ont été mis en cause dans les attentats du 11 septembre dans une déposition faite devant un tribunal du district de Manhattan, rapportait une dépêche du samedi 26 aout 2011, citant le spécialiste des affaires du renseignements au journal israélien Yedioth Aharonoth, Ronine Bergman, se référant à des responsables du renseignement américain. Selon le journal, Imad Moughnieh aurait personnellement assuré la livraison des explosifs. Curieux cheminement que cette information qui reviendrait à imputer la responsabilité des attaques du 11 septembre aux Chiites et à blanchir rétrospectivement les Sunnites, particulièrement les alliés de l Amérique, les adversaires implacables tant de l Iran que des chiites qu ils considèrent comme des parias de l islam, alors que les Etats-Unis ont envahi l Afghanistan précisément pour châtier les taliban de cette opération, l Irak laïc pour sa connivence supposée avec Al-Qaïda, enfin le Pakistan pour l élimination du chef d Al-Qaïda, Oussama Ben Laden. Doublement curieux, le cheminement que cette information qui consiste à confier à un ancien responsable des services de renseignements israéliens de charger l Iran et le Hezbollah en se référant à des anciens responsables de la CIA. Que n a-t-on cité directement les responsables américains, sans s abriter derrière les Israéliens. Pourquoi une telle révélation si tardive? Pourquoi avoir attendu dix ans pour révéler une information explosive détenue par les Américains eux-mêmes? S agit d il de préparer une nouvelle campagne de diabolisation de «l axe du mal» en détournant l attention sur la question palestinienne, en pleine offensive diplomatique pour la reconnaissance de l État de Palestine à l ONU. Le lendemain, le Yedioth Aharonoth, en phase d inspiration aiguë, faisait état de l installation d une base de Hezbollah à Cuba, pour servir de tête de pont au déploiement du mouvement chiite pour l observation et le repérage des activités américaines et israéliennes dans la zone des Caraïbes. Intervenant après la chute de Tripoli aux mains de l Otan, dans la foulée de la déstabilisation de la Syrie, la mise en cause du Hezbollah, viserait à stranguler le noyau dur de la résistance à l hégémonie israélo-américaine dans la zone en cherchant à faire rétrospectivement payer, par le biais judiciaire, au trio Hezbollah-Syrie- Iran, la responsabilité des attentats anti-occidentaux de Beyrouth, contre le QG des Marines à Beyrouth, en 1983, et les deux attentats contre l ambassade américaine, en 1983 et 1984 (2). Les instances judiciaires de Manhattan paraissent répondre aux mêmes motivations que le Tribunal spécial sur le Liban, mettant en cause le Hezbollah dans l assassinat de l ancien Premier ministre Rafic Hariri sur la base des relevés des données téléphoniques, sans tenir compte du fait que le réseau libanais des télécommunications était virussé par des taupes israéliennes. L équipe des enquêteurs internationaux en rapport avec la CIA, affectée au service du TSL, témoigne en tout état de cause de cette préoccupation. La mystérieuse disparition du général ALI Akhbar Asghari La mise en scène du TSL vise-t-elle à blanchir les informations biaisées procurées de source israéliennes, par le traficotage des données téléphoniques libanaises et les informations présumées fournies sous la torture par le général Ali Akbar Asghari? Vice ministre de la défense sous le régime du Président Mohamad Khatami, évincé par son successeur Mohamad Ahmadi Nijad, le général Asghari est l ancien responsable des Pasdarans et des services secrets iraniens au Liban. Disparu le 7 février 2007 à Istanbul, il se serait officiellement réfugié aux Etats-Unis. Des informations fuitées dans la presse laissent entendre que l officier iranien aurait été liquidé par ses tortionnaires israéliens après un interrogatoire musclé sur la coopération du Hezbollah avec l Iran notamment le rôle de la brigade de Jérusalem (Faylaq Al Qods) de la garde révolutionnaire iranienne dans la défense de la banlieue sud de Beyrouth lors de la guerre israélienne contre le Hezbollah, en juillet Les aveux qui pourraient lui être attribués valent-ils quitus pour les manipulations israéliennes? Autrement dit, le général Asghari servira-t-il de blanchisseur aux turpitudes israéliennes, en accord avec les Etats-Unis. Au vu des dysfonctionnements relevés dans la mission du tribunal, la question mérite d être posée. A l arrière plan d un printemps arabe corrosif pour les principaux pivots de l influence occidentale sur la rive arabe de la Méditerranée, -le tunisien Ben Ali et l Egyptien Moubarak-, la valse des instances dirigeante pourrait donner le coup de grâce au Tribunal Spécial sur le Liban, déjà considérablement discrédité. Le mandat triennal du tribunal a expiré fin février 2012 et prorogé par tacite reconduction aux mépris des dispositions constitutionnelles. La cause de la justice internationale est-elle servie par une falsification permanente des preuves? par une violation permanente des lois du pays hôte en ce que le Tribunal a été institué au mépris des procédures constitutionnelles du Liban sans approbation du président de la République, seule autorité habilitée à ratifier les Conventions internationales, sans approbation du Conseil des ministres, ni ratification par le Parlement? Dans la perspective du retrait américain d Afghanistan et d Irak, la cause de la justice internationale a-t-elle servipar un dévoiement de sa fonction par son instrumentalisation en guerre de substitution de basse intensité contre l Iran, la Syrie et le Hezbollah, c est-à-dire le dernier carré des récalcitrants à l ordre hégémonique israélo-américain. Saâd Hariri, un héritier problématique, un dirigeant Off shore L histoire des Relations internationales abonde d exemples de gouvernement en exil, de gouvernement provisoire ou de gouvernement transitoire, mais nulle part ailleurs qu au Liban ne s est pas pratiqué l exercice au quotidien d un gouvernement off shore. Un Chef de gouvernement dument investi mais quasiment absent du siège de son pouvoir, n y faisant escale qu entre deux voyages, gérant à distance un pays pourtant considéré comme l épicentre d une zone névralgique. Le mérite en revient à Saâd Hariri, l héritier problématique de son père assassiné, Rafic Hariri, le milliardaire libano-saoudien, dont le mandat gouvernemental constituera, c est là son unique titre de gloire, une rare contribution aux sciences politiques contemporaines. Le premier cas dans l histoire d un gouvernement par télécommande (remonte-contrôle), dans la double acception du terme, un gouvernement téléguidé par ses commanditaires saoudiens, dont il répercute les consignes par télécommande, depuis son lieu d exil, à ses collaborateurs délocalisés au Liban. Premier ministre du Liban du 27 juin 2009 au 12 janvier En 548 jours de pouvoir l homme aura passé 200 jours hors du pays, la moitié de sa mandature gouvernementale, de surcroît, jamais un mois plein au Liban. Chargé de l expédition des affaires courantes dans la foulée de sa démission forcée, en janvier 2011, il vaquera à ses propres affaires, déserta et le sérail et sa capitale, dont il est l élu, faisa le siège du royaume saoudien pour assainir s propres affaires sinistrées par ses propos inco sidérés à l égard de ses bienfaiteurs saoudien révélés par Wikileaks, ainsi que par sa gesti calamiteuse de son patrimoine qui le fe dégringoler au hit-parade des fortunes mo diales. En pleine tourmente de la révolte ara du Printemps 2011, l homme insensible a bouleversements de sa zone, demeurera s mois en Arabie saoudite en quête d un mirob lant contrat de près de huit milliards de dolla pour la construction d un chemin de fer ent La Mecque et Médine, à l effet de le renflouer de payer ses créanciers ses propres frères sœurs, ayant opté pour la séparation des bien face à un être aussi aléatoire. Crime de lès majesté s il en est, Saudi Oger, la florissan firme héritée de son père, accusera trois ans retard dans la livraison du projet phare d Royaume «la route du Roi Abdallah», la gran artère de la capitale saoudienne, du fait d sous-traitances multiples de ce projet, de mêm que le projet de l Université Noura Be Abderrahman (1).

13 Décryptage 13 > Suite en page 11 nt nt es n- s, on ra n- be ux ix o- rs re et et s, e- te de u de es e nt abillage juridique L ancien Premier ministre cherchera à compenser sa faillite par une jonglerie financière, la vente anticipée de l espace aérien surplombant les présumées grattes ciels que sa firme libanaise «Solidere» se proposait de construire dans l espace de Beyrouth, une transaction sulfureuse de l ordre de douze milliards de dollars. Ambitieux sans substrat intellectuel, celui qui passe pour le moins futé des héritiers Hariri a été choisi, au mépris des règles de la primogéniture, par le tandem Bandar Ben-Sultan, président du Conseil national de sécurité, et son beau-frère Turki Ben-Faysal, l ancien chef des Services de renseignements saoudiens, le gestionnaire d Oussama Ben Laden durant la guerre d Afghanistan, avec le soutien actif du vibrionnant Jeremy Feltman, la cheville ouvrière de là contre-révolution au Moyen- Orient. Son amateurisme en politique, comme dans la gestion des affaires, lui vaudra, toutefois, fait unique dans les annales politiques du royaume saoudien, une volée de bois vert de la part d un des éditeurs les plus en vue du journal panarabe saoudien «Al-Hayat», Daoud Al-Charyane, qui l accusera de dilapider le prestige du Royaume et son capital par sa politique erratique et de mettre en péril le sunnisme libanais par l exaspération des antagonismes communautaires. L éviction des cercles du pouvoir saoudien de son compagnon festif, le prince Abdelaziz Ben Fahd, le propre fils de l ancien roi saoudien et un des gros actionnaires de Saudi Oger, accentuera les tourments de l héritier présomptueux. Au point qu un prédicateur du vendredi en Arabie saoudite se posera publiquement la question de savoir s il était judicieux de confier les rênes d un pays à un homme qui ne sait pas gérer correctement sa propre société. La désignation du prince Nayef Ben Abdelaziz, comme héritier du Royaume a accentué son désarroi pour avoir qualifié, audelà des règles de la prudence politique, de «boucher» le propre fils du ministre saoudien de l Intérieur et son principal collaborateur dans la lutte anti Qaïda en Arabie, le prince Mohamad Ben Nayef. Ses déboires financiers ont entraîné le licenciement de près d un millier d employés y compris dans le fleuron de son groupe la chaîne TV «Future» et «Radio-Orient». Grand vainqueur des élections législatives qui ont suivi le retrait syrien du Liban, en juin 2005, l homme en guise de baptême de feu, désertera le champ de bataille durant la guerre destructrice d Israël contre son pays, en juillet Il traînera alors comme un boulet le sobriquet de «planqué de Beyrouth» par allusion à son exil de six semaines hors du Liban, durant les bombardements aériens israéliens, alors qu en sa triple qualité de député, chef de la principale formation politique de Beyrouth et héritier du rénovateur de la capitale libanaise, sa présence sous les bombes aux côtés de ses électeurs et néanmoins compatriotes aurait eu valeur d exemple : l exemple du courage dans l adversité. Son retour à bord d un appareil de l armée française a accrédité l idée d un homme revenu au pouvoir dans «les fourgons de l étranger». Pressenti pour le poste de Premier ministre, en juin 2009, l homme mettra six semaines pour former son gouvernement, qu il laissera en pan aussitôt la confiance obtenue pour aller se reposer en Sardaigne, laissant le pays en proie à des incendies de forêts particulièrement ravageurs. Saâd Hariri empruntera le chemin de la fuite, pour la troisième fois, en novembre 2010, en plein débat gouvernemental sur le jugement des faux témoins de l enquête sur l assassinat de son père, entreprenant une longue tournée diplomatique de trois semaines au Koweït, à Abou Dabi, Téhéran, Moscou et Paris, pour se donner une contenance internationale, à défaut de consistance, accréditant l idée d un fugitif. La 4 e fuite interviendra, au printemps 2011, au moment de la publication de l acte d accusation du Tribunal spécial sur le Liban pointant du doigt la responsabilité du Hezbollah dans l assassinat de Rafic Hariri. Le journal Libération, charitable, se dévouera pour justifier son absence du Liban par une mystérieuse tentative d assassinat dont il aurait été la cible sur le chemin de l aéroport de Beyrouth, alors que le fugitif n avait plus mis les pieds dans son pays depuis plus de trois mois, se plaçant à l abri en France pour s épargner les retombées politiques de sa connivence avec la Justice internationale; une connivence marquée notamment par l incarcération abusive de quatre officiers supérieurs libanais pendant quatre ans sur la base de faux témoignages présentés par des hommes aiguillonnés par le clan Hariri. L homme a justifié sa longue absence du Liban par les menaces physiques contre sa personne, comme s il était le seul dirigeant libanais en danger dans un pays ouvert à tous les vents, en proie à une quasi-guerre civile, comme si le chef du Hezbollah libanais, Cheikh Hassan Nasrallah, n encourait pas de plus grands risques alors qu il fait l objet d une traque minutieuse depuis près de vingt ans par la quasitotalité des services israéliens et américains secondé par les autres services occidentaux et arabes, sans jamais fuir son pays. En six ans, l homme de la relève aura fui quatre fois, soit une fuite en moyenne tous les dix-huit mois. N est pas Invectus (l Invincible) qui veut. Le credo quotidien de Nelson Mandela, scandé depuis sa captivité à Robben Island (Afrique du Sud), ne constitue manifestement pas sa déclamation quotidienne : «aussi étroit soit le chemin, bien qu on m accuse et qu on me blâme, Je suis le maître de mon destin, le capitaine de mon âme» Signe de son attachement au Liban, sa famille réside à Riyad et les vacances familiales du couple ne se passent, jamais au Liban, toujours dans les pays étrangers en France, en 2009, dans la foulée de sa nomination comme Premier ministre, en Sardaigne, en 2010, dans la foulée de la passe d armes avec le Hezbollah à propos des faux témoins du Tribunal spécial sur le Liban. Son épouse, Lara Al Azm, fille de l homme d affaires syrien Bachir Al-Azm, un des plus gros entrepreneurs de travaux publics d Arabie saoudite, n a jamais fait d apparition publique au Liban et ni participé à la moindre manifestation caritative ou culturelle dans le pays dont son mari est le chef du gouvernement Références 1- Le document contient une demande d exemption d impôts directs présentée par la mission diplomatique de l ONU à Jérusalem à la direction des douanes israéliennes. La demande a été formulée, selon une transcription phonétique, par «Miho Hiros», l un des directeurs de l équipe d observateurs de la trêve appartenant aux Nations unies, UNTSO. Les autorités israéliennes avaient ratifié cette demande d exemption concernant la cargaison numéro 29148, dont le contenu a été mentionné également dans la demande. Le deuxième document concerne le manifeste des produits de la cargaison portant le numéro au profit de la commission d enquête indépendante UNIIIC. Le chef du mouvement chiite libanais a montré un bordereau des douanes israéliennes attestant que 97 ordinateurs saisis par la commission d enquête internationale avaient transité par Israël -pour décryptage? - avant de prendre le chemin de La Haye. 2- Le bureau de la défense du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a désigné le 26 octobre 2011, huit avocats pour les quatre prévenus membres du Hezbollah, commis d office pour le procès en contumace qui devrait se tenir en Chaque prévenu a eu droit à un conseil principal et un co-conseil. Me Antoine Korkmaz, avocat franco-libanais défenseur du général Jamil As Sayed, qui poursuit le parquet international pour son incarcération abusive, a été chargé de la défense de Moustapha Badreddine; Eugene d. Sulivan (GB) et Émile Aoun (Liban) pour Salim Ayyache; Vincent Courcel de la brousse (français, ancien du tribunal spécial pour la Rwanda) et Yasser Hassan (Liban) pou Hussein Oneissi ; David Yoing (GB et Gwenaelle Metro Assal (ancien du TPS Yougoslavie) pour Y Sabra. L ANI est donc vécu par ces syndicats comme une grave menace pour le droit du travail, en généralisant la logique du «travailler plus pour gagner moins», la mobilité forcée, en facilitant les licenciements et en réduisant le pouvoir des prud hommes. Pour les socialistes, cet accord vise au contraire la sécurisation de l'emploi et l adaptation des entreprises au contexte économique actuel, tout en assurant le mieux possible aux salariés de garder leur emploi et leur salaire. C est là, un point fort de désaccord entre les socialistes et leurs alliés de gauche les plus radicaux, comme le front de Gauche et le PCF. Au Sénat, où la gauche est majoritaire, le gouvernement a vu cependant son projet de loi sur le «bonus/malus» sur l énergie retoqué car il n a pas eu les voix du PCF. Ce n était pas une première. Les communistes avaient déjà refusé de voter la loi de programmation des finances publiques au motif que le texte donnait la priorité à la réduction des déficits publics imposée par le traité budgétaire européen (le déficit public à 3% du PIB en 2013 et jusqu à 0,3% en 2017). Autant de «sorties» qui font grincer les dents chez les socialistes et qui font même dire au ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, «il y a ceux qui sont qui ne le sont pas». Est-ce à dire que les communistes se sont mis en dehors de la majorité? Selon eux, ils œuvrent à ce que la gauche réussisse et dénoncent une volonté d amalgame qu ils rejettent. D autres projets du gouvernement en cours ou à venir (loi d orientation de l école, retraites, allocations familiales.) risquent d être le lieu de confrontations entre alliés. D autant plus que le message du président de la République française est clair : «Il y a des choix courageux à faire», en particulier sur l objectif de la réduction du déficit des comptes publics qui est selon lui non seulement une obligation financière mais aussi «morale envers les générations futures et un enjeu de souveraineté». Ainsi donc par touches successives, les esprits sont préparés à une nouvelle cure de rigueur. Le tableau est déjà austère, fermetures d usines, licenciements, chômage en progression, nouvelle pauvreté et exclusions diverses, surtout dans les banlieues -ou le chômage atteint de hauteurs vertigineuses. Il n est pas loin le temps où François Hollande critiquait les marchés financiers et affirmait sa détermination de ne pas les laisser lui dicter sa conduite. Mais François Hollande a toujours été un homme de synthèse. Dans ce rapide panorama, il ne faut pas oublier l extrême droite en embuscade. Elle a rondement mené sous la houlette de Marine le Pen, sa dédiabolisation au point que des franges dures de la droite ne craignent plus d afficher leurs affinités mutuelles. À l'image de la météo qui a surpris par ses neiges tardives, le printemps qui arrive réservera des surprises à gauche. A.K.

14 14 dclg é a a e Kiosque international Analyses & Décryptages Egypte: Des citoyenspoliciers Gamila El-Tawila, Ahram Hebdo Le procureur général et plusieurs partis islamiques demandent aux citoyens de jouer le rôle de la police. Des appels dangereux qui risquent de faire empirer la situation, déjà inquiétante. populaires», à l instar de ceux qui ont vu le jour dans la foulée de la révolution du 25 janvier Le communiqué a été signé par les partis Liberté et justice (Frères musulmans), Al-Watan (salafiste), la Construction et le développement (Jamaa islamiya), entre autres. Unilatéralement, ce dernier parti a annoncé, vendredi, son plan de mettre sur pied des «milices» pour protéger la ville d Assiout en Haute-Egypte, «si la police échoue à le faire». La branche de ce même parti à Minya (plus au nord) a annoncé une initiative similaire conjointement avec le parti salafiste Al-Nour. Une coalition regroupant la majorité des forces islamistes en Egypte a publié un communiqué, samedi, exprimant son soutien aux forces de l ordre et critiquant les attaques commises contre les commissariats et les QG de la police. Une sympathie doublée d un appel adressé au peuple : «Toute personne devra soutenir la police dans le maintien de l ordre et la sécurisation des biens publics et privés». Toujours d après ce communiqué, tous les mouvements patriotiques doivent soutenir la police par tous les moyens, y compris par la formation de «comités Une alternative controversée Parallèlement, un dirigeant du Parti Liberté et justice des Frères musulmans, dont est issu le président Morsi, a détaillé, de son côté, un projet de loi sur les entreprises privées de la sécurité (voir article ci-contre), qui va encore plus loin que celui qu aurait préparé le ministère de l Intérieur. «On étudie des alternatives pour répondre à la grève déclarée dans plusieurs commissariats et casernes de la Sécurité centrale au Caire et en province», a déclaré Saber Aboul-Fotouh. D après lui, la nouvelle loi, loin de se limiter à l armement des entreprises privées de la sécurité, permettra à leurs agents de procéder à l arrestation de citoyens suspects, au même titre que la police. «Bien que ce droit ait été accordé aux militaires, il n est pas souhaitable d occuper l armée par ce genre de tâche», ajoute Aboul-Fotouh, qui n a pas oublié de souligner que son projet de loi est une initiative personnelle «n ayant rien à voir» avec son parti et «n est destinée à servir les intérêts d aucun groupe ou formation». Le bureau du procureur général, Talaat Ibrahim, a appelé les Egyptiens à arrêter leurs concitoyens pris en flagrant délit de vandalisme et de les traduire à la justice, ce qui pose le problème de la banalisation des dénonciations et de la répression. «La police et l armée, voire les simples citoyens, doivent exercer leur droit légal d arrestation contre ceux qui menacent l ordre et les biens publics», a déclaré le procureur, qui dit se référer à l article 37 du code pénal. L échec américain Randa Takieddine, Al-Hayat de l Irak, en 2003, a été catastrophique. Le retrait des L invasion troupes, mal préparé, l est aussi. Le dixième anniversaire de la chute de Saddam Hussein aurait dû être un grand moment de joie pour le peuple irakien. Or la situation est loin d être satisfaisante. Sur le plan politique, les tensions entre sunnites et chiites s aggravent, ainsi que le conflit avec les Kurdes, et le Premier ministre Nouri Al-Maliki n est plus aimé ni par son gouvernement, ni par la population. Par ailleurs, la corruption s est répandue dans tous les secteurs du pays [lire ci-contre], et la stabilité et la sécurité sont loin d être rétablies. Cette tragique situation soulève des questions sur la politique d Obama au Moyen-Orient. Le président américain a abandonné l Irak à l Iran et permet au Premier ministre irakien de se mettre au service des deux régimes voisins, iranien à l est et syrien à l ouest. Incontestablement, l invasion américaine de l Irak avait été une catastrophe. Aussi l histoire jugera sévèrement l action de Bush, mais elle blâmera également Obama. Car le retrait de troupes auquel Obama a procédé n a pas été accompagné des mesures nécessaires pour permettre une vie démocratique échappant aux ingérences iraniennes. La politique d Obama soulève beaucoup de questions égalment en ce qui concerne la Syrie, puisqu il refuse toujours d armer l opposition. Que cherche-t-il? En retirant les forces américaines de l étranger et en se montrant conciliant, tente-t-il de se mettre à l abri de tensions avec des acteurs politiques inconfortables tels qu Al-Maliki en Irak, Khamenei en Iran et les Frères musulmans en Egypte? La responsabilité d Obama dans le fait que depuis la chute de Saddam Hussein l Irak n est toujours pas rétabli est d autant plus grande qu il laisse la situation syrienne évoluer vers une catastrophe. Tout cela sous prétexte de ne vouloir à aucun prix intervenir militairement à aucun endroit. Le destin de l Irak est inquiétant. Ce qui est certain, c est qu Obama, comme George Bush avant lui, a échoué dans sa politique irakienne.

15 Kiosque international dclg é a a Analyses & Décryptages e 15 Footballeur à 8 ans, viré à 9 ans Peta Bee, The Times Les clubs de football anglais recrutent les enfants dès 6 ans, mais seulement 1 % d'entre eux accéderont au niveau professionnel. Dur, dur pour les autres.thomas Garner vit et respire pour le football. A11 ans, il tape dans le ballon dès qu'il peut dans le jardin de sa maison du Berkshire ou dans le parc du quartier, pour son club le dimanche et pour l'équipe de son école la semaine. Il est agile, léger et rapide ; le football est clairement inscrit dans ses gènes : son père, Simon Garner, est un ancien professionnel et meilleur butteur de tous les temps des Blackburn Rovers [club fondé à Blackburn (Lancashire) en 1875 et actuellement relégué en Ligue 2]. Pourtant, le très prometteur Thomas a déjà été victime de ce qui constitue peut-être l'aspect le plus impitoyable de ce sport. Repéré à 8 ans, il a été invité à rejoindre la catégorie des moins de 10 ans du club de Premier League Reading FC, où il s'entraînait avec trente autres jeunes talents exceptionnels. Il avait signé pour jouer exclusivement avec le club. Un an après, il a été libéré. On ne lui a pas vraiment donné d'explication, si ce n'est qu'il était plus petit que les autres enfants de son âge. "Ç'a été une leçon pour nous deux, affirme Simon. Selon moi, les clubs recrutent les garçons quand ils sont trop jeunes. Ils les font signer avant l'âge de 10 ans pour qu'ils jouent exclusivement pour eux. Ils imposent leur emploi du temps du week-end et, souvent, ils privilégient le physique au détriment du talent. C'est ridicule parce que les enfants ne grandissent pas tous au même rythme." Un programme d'élite Conscients que la croissance et les progrès ne sont pas uniformes, les clubs gardent les joueurs le plus longtemps possible, indique Eamonn Dolan, le responsable des moins de 10 ans du Reading FC. Pour les enfants qui ne sont pas retenus à 9 ou 10 ans, cela peut être un "moment douloureux", convient Dolan, mais ils réapparaissent souvent dans la structure de formation plus tard. Cela évoque tout de même une sorte de tapis roulant sans fin. "Nous voulons des joueurs les plus jeunes possibles, dès l'âge de 6 ans, explique-t-il. C'est un programme d'élite et nous cherchons les meilleurs." Pour Thomas, la déception a fini par être remplacée par la simple envie de jouer au football. Mais ce n'est pas le cas pour tout le monde. Josh, 10 ans, a été entraîné dans un club de Championship [Ligue 2] avant d'avoir 7 ans, mais, quelques mois seulement après sa sélection, on lui a demandé de ne pas revenir. "Lui qui ne faisait rien d'autre que jouer au foot, il s'est transformé en enfant introverti qui ne voulait plus jouer au ballon avec ses copains", commente Julie, sa mère. Stress, épuisement et surmenage On pourrait penser que les heureux élus sont à envier, mais ils subissent d'autres types de pressions. Dans le cadre d'une étude publiée récemment dans le Journal of Sport and Exercise Psychology (Journal de la psychologie du sport et de l'entraînement), le Dr Andrew Hill, qui enseigne les sciences du sport à l'université de Leeds, a interrogé 167 jeunes joueurs dans 8 écoles de football rattachées à des clubs professionnels anglais. Il a découvert que nombre d'entre eux souffrent de stress chronique, d'épuisement et de surmenage. Un quart de ces jeunes se disent épuisés, 1 % d'entre eux le sont fréquemment et se sentent désabusés. "C'est parfois très dur, affirme le Dr Hill. C'est un environnement qui peut favoriser un état d'esprit où les joueurs se croient destinés à un bel avenir dans le football. Ils se mettent également à se définir uniquement par rapport à leur sport, et cela a créé un déséquilibre. Quand les choses ne marchent pas, c'est la catastrophe et ils n'arrivent pas toujours à y faire face." Nombre de clubs professionnels recrutent des enfants dès l'âge de 6 ans, les font intégrer leur école à 8 ans. Chaque année, certains joueurs sont priés de partir. S'ils réussissent à rester jusqu'à 12 ans, ils signent un contrat de deux ans. Cependant, ils risquent encore de ne pas être retenus à 14 ou à 16 ans. Dans la pratique, moins de 1% des joueurs passant par les écoles de football accéderaient au niveau professionnel. Une bulle de foot Quand on interroge des parents ou des entraîneurs qui ont eu affaire aux écoles de football, les témoignages écœurés pleuvent. On m'a parlé de clubs de Premier League qui ont proposé de déménager toute la famille de joueurs exceptionnels de 11 ans en raison de l'obligation pour les "élèves" de vivre à moins d'une heure du club. Ou encore de recruteurs traînant dans les parkings après les entraînements à la chasse des jeunes joueurs. "Il est très rare d'entendre des choses positives sur les écoles, explique Speakman, directeur de formation au Birmingham City. C'est facile de nous critiquer, mais c'est comme ça partout. Il y a un orchestre d'élite pour les violonistes les plus talentueux, des écoles de danse et des équipes de natation d'élite, par exemple. Nous ne sommes pas différents. Pour les entraîneurs, il est important de rester ferme. "Nous devons les préparer à affronter la vie en dehors du football, estime Kristjaan Speakman. Ça ne sert à rien de les protéger dans une espèce de bulle de foot." Passer du temps, même peu, dans les circuits du sport de haut niveau présenterait tout de même quelques avantages. Application, discipline, sens de l'effort, autant d'expressions qui reviennent régulièrement et de qualités que l'on dit acquises pour la vie si elles sont gravées dans l'esprit et le corps à un âge tendre. Simon Garner estime au contraire que subir la pression des écoles de football quand on est enfant peut tuer le plaisir. "J'ai entendu que les clubs devaient dénicher un joueur [qui deviendra professionnel] par an. Un joueur qu'ils pourront vendre pour 1 million de livres [un peu plus de 1 million d'euros]. La bagarre pour trouver ce joueur commence quand les garçons ont 8 ans, et elle est féroce."

16 16 > N O T R E V I S I O N D U M O N D E Les gens François 1 er «Comme je voudrais une Eglise pauvre, pour les pauvres», a déclaré hier le pape François à l'occasion d'une rencontre au Vatican avec les journalistes. Le nouveau pape avait auparavant expliqué pourquoi il avait choisi de s'appeler François, en référence à Saint François d'assise, le saint des pauvres. «François est le nom de la paix, et c'est ainsi que ce nom est venu dans mon cœur», a-t-il notamment raconté. «Durant l'élection, j'étais à côté de l'archevêque de Sao Paulo Claudio Hummes, un grand ami (...) Quand les choses sont devenues dangereuses, il m'a réconforté. Quand les votes ont atteint les deux tiers, il m'a serré dans ses bras et embrassé et m'a dit : «Et n'oublie pas les pauvres.» Elle pourrait liquider des extrémistes syriens avec des drones La CIA entre en action La CIA recueille actuellement des renseignements sur des islamistes radicaux en Syrie en vue de les liquider ultérieurement par des frappes de drones, rapporte avant-hier soir le Los Angeles Times. Cameroun Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a réaffirmé samedi à Yaoundé que la France devait faire preuve de «détermination et de discrétion» pour retrouver la famille de sept Français enlevés dans le nord du Cameroun. «Tout notre effort aux uns et aux autres doit être tendu vers la libération de nos compatriotes. Dans ce genre d'affaire il faut à la fois beaucoup de détermination et de discrétion, c'est la règle que nous suivons», a déclaré Fabius lors d'un point presse à la résidence de l'ambassadeur de France à Yaoundé avant de se rendre au Nigeria pour s'entretenir sur ce sujet avec les autorités. «Je réaffirme notre souhait que très très vite la libération puisse avoir lieu pour des raisons simplement humaines. Je crois que c'est vraiment l'objectif numéro 1», a-t-il ajouté. Citant d'actuels et d'anciens responsables américains, ayant gardé l'anonymat, le quotidien indique que le président Barack Obama n'a pas encore autorisé des attaques de drones en Syrie, mais que le service de contre-terrorisme de la CIA y a récemment affecté plusieurs agents à la surveillance de militants extrémistes. Les agents «chargés de les cibler» ont formé une unité avec leurs collègues, ayant suivi les opérations menées par al-qaïda en Irak. Certains éléments de l'organisation terroriste, croit-on savoir, auraient gagné la Syrie et rejoint les milices islamiques anti-gouvernementales, poursuit le journal. Les agents «chargés de cibler» la Syrie sont basés dans le quartier générale de la CIA à Langley, (Virginie), précise le journal. La centrale américaine, selon le Times, maintient également des liens étroits avec les services de renseignement saoudiens, jordaniens ainsi qu'avec d'autres, actifs en Syrie. Les combattants islamistes jouent un rôle croissant dans la lutte contre les forces gouvernementales syriennes, indique le Los Angeles Times, ce qui a entraîné un regain d'intérêt à leur égard pour la CIA, ajoute le journal. Le département d'etat américain croit que l'une des plus puissantes milices syriennes de l'opposition, le Front Al-Nusra Front, est une organisation terroriste qu'il est impossible de distinguer de l'organisation Al-Qaïda en Irak, relève le Times. Le Liban inquiet Le Liban doit empêcher les combattants de franchir la frontière pour entrer en Syrie, a affirmé son président Michel Sleimane, après les menaces de Damas de riposter en cas de poursuite des infiltrations. Le chef de l'etat a fait cette déclaration lors d'une réunion avec la communauté libanaise de Côte d'ivoire durant une visite officielle, selon un communiqué publié samedi par la présidence à Beyrouth. Pour lui, la stabilité du Liban est l'affaire «de nous tous... Il ne faut pas envoyer des militants en Syrie et ne pas en recevoir (...) Nous devons maintenir notre neutralité», dans le conflit syrien. Il a souligné avoir donné l'ordre à l'armée libanaise «d'arrêter tout homme armé ayant l'intention (d'aller) combattre (en Syrie) qu'il appartienne à l'opposition ou pas». Des jeunes sunnites libanais ont cherché à rejoindre les rebelles syriens alors que l'opposition accuse le mouvement chiite libanais Hezbollah, un allié du président Bachar al-assad, de prêter main forte aux forces du régime. Jeudi, le ministère syrien des Affaires étrangères a menacé de frapper en territoire libanais les «bandes armées» passant clandestinement en Syrie. «Les forces syriennes font preuve de retenue en ne frappant pas ces bandes à l'intérieur du territoire libanais (...) mais cela ne durera pas indéfiniment», a-t-il averti dans une lettre aux Affaires étrangères libanaises. L'armée syrienne a tiré durant le conflit sur des zones frontalières au Liban, mais c'est la première fois que la Syrie menace officiellement et publiquement de frapper son petit voisin libanais, divisé entre partisans et adversaires du régime Assad. Sous couvert de l'anonymat, un haut responsable libanais a affirmé hier que le gouvernement prenait la mise en garde «très sérieusement», ajoutant que «des consultations intensives sont en cours pour trouver le meilleur moyen pour protéger la frontière". L'opposition libanaise, hostile au régime Assad, a appelé au déploiement de l'armée le long de la frontière pour empêcher le passage d'armes et de combattants et pour protéger le territoire libanais. Le Liban a adopté une politique de «distanciation» vis-à-vis du conflit chez son voisin et ancienne force tutélaire. Sur le terrain quelque 250 manifestants se sont rassemblés vendredi soir à Bruxelles pour réclamer la «fin du bain de sang» en Syrie, deux ans après le début de l'insurrection, a rapporté l'agence Belga. «Nous avons regardé et parlé du conflit en Syrie depuis trop longtemps. Parler ne sert plus à rien, il faut mettre un terme au bain de sang que commet le président (Bachar Al-Assad. La communauté internationale doit, de façon contrôlée, fournir des armes aux rebelles pour qu'ils puissent se défendre», a déclaré sur place un membre du Conseil national syrien (CNS, opposition), Georges Chachan, cité par l'agence de presse belge. La manifestation s'est déroulée à proximité de la gare Centrale de Bruxelles, en présence de militants d'amnesty International, de Human Rights Watch et de la Ligue belge des Droits de l'homme, au moment même où un rassemblement similaire réunissait un millier de personnes à Paris, dont des personnalités telles que les anciens ministres Jack Lang et Robert Badinter et la chanteuse Jane Birkin. R. I. Sur le fil Inde Une touriste suisse a été victime d'un viol collectif en présence de son mari avanthier dans le centre de l'inde, a annoncé hier la police. La victime circulait à vélo vendredi soir avec son époux dans l'etat du Madhya Pradesh quand sept à huit hommes ont attaqué le couple, attaché l'homme et violé sa femme en sa présence, avant de leur voler roupees (185 dollars) et un téléphone portable, a précisé l'officier de police S.M. Afzal. La femme, âgée d'environ 40 ans, a été hospitalisée à Gwalior, à quelque 340 km de Bhopal, la capitale de l'etat, a ajouté M.S. Dhodee, un autre officier de police. Elle était consciente samedi et a pu témoigner de son épreuve, a précisé la police, sans toutefois pouvoir fournir de détails sur son état. Les victimes ont déclaré être de nationalité suisse, selon la police, qui a précisé toutefois ne pas avoir encore vu leur passeport. L'ambassade de Suisse en Inde n'était pas joignable samedi. Les deux touristes se rendaient au célèbre palais de Taj Mahal, à Agra, dans le nord, l'un des lieux touristiques les plus prisés d'inde. Madagascar Le naufrage d'un bateau surchargé a fait 5 morts et 7 disparus jeudi dans l'ouest de Madagascar, selon un nouveau bilan de la gendarmerie samedi. «Nous avons retrouvé jusqu'ici 5 corps sans vie et recensé 7 disparus parmi les habitants des villages bordant le fleuve Betsiboka», a indiqué le commandant de la gendarmerie d'ambato Boeny (ouest), le lie tenant-colonel Ramaroson. «Comme il est difficile de déterminer le nombre exact des passagers, il est difficile aussi de déterminer le nombre exact des disparus»,a-t-il reconnu. «Le bateau n'a enregistré dans son carnet de bord que trente passagers alors qu'il en transportait une cinquantaine», a ajouté le gendarme. La gendarmerie avait estimé vendredi à au moins 28 le nombre des disparus.

17 Reprise des pourparlers Sahara occidental- Maroc Christopher Ross en visite dans la région L'Envoyé personnel du Secrétaire général de l ONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross, se rendra du 20 mars au 3 avril dans la région, y compris au Sahara occidental occupé, a annoncé avant-hier le porte-parole de l'onu, M. Eduardo del Buey. Ross rencontrera les représentants des deux parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc, et tiendra également des consultations avec des représentants des gouvernements des pays voisins, l Algérie et la Mauritanie, a souligné M. del Buey lors d'une conférence de presse au siège de l ONU à New York. La visite, qui entre dans le cadre du mandat de M. Ross et des différentes résolutions du Conseil de sécurité, vise à préparer la prochaine étape dans le processus des négociations et une éventuelle reprise des pourparlers directs en vue de parvenir à «une solution politique mutuellement acceptable, qui devra assurer l exercice du droit à l autodétermination du peuple du Sahara occidental», a insisté le porte-parole de l ONU. «Le conflit actuel au Mali et les risques d'instabilité dans le Sahel et au-delà accentuent l'urgence de trouver une solution au conflit sur le Sahara occidental», a-t-il soutenu. Cette nouvelle visite de M. Ross dans la région intervient après celle effectuée en octobre dernier à la suite de laquelle il avait présenté un rapport devant le Conseil de sécurité de l ONU. L Envoyé personnel de Ban Ki-moon avait alors exprimé sa forte préoccupation du statu quo de la situation en prévenant que s il perdurait, «ce conflit pourrait nourrir une frustration croissante et déclencherait de nouvelles violences et hostilités qui seraient tragiques pour les peuples de la région». En conséquence, il avait soutenu que la question du Sahara occidental, qui dure depuis bien trop longtemps, «doit être résolue et elle peut être résolue s il y a une volonté de s'engager dans un véritable dialogue». C'est ainsi qu'il avait annoncé qu au lieu de convoquer immédiatement un autre round de négociations entre le Front Polisario et le Maroc, il allait entreprendre de larges consultations à l'échelle internationale et régionale suivies de "navettes diplomatiques" à travers plusieurs visites dans les pays de la région dont le Sahara occidental. Dans ce sens, il avait émis l espoir qu une telle démarche soit susceptible «de jeter les bases pour une reprise efficace des réunions» entre les deux parties au conflit. A la fin janvier dernier, Ross avait entrepris, dans ce cadre, des consultations afin d établir un soutien international supplémentaire pour les négociations en effectuant une visite, tout d abord, à Washington où il s était entretenu avec de hauts responsables du Département d Etat américain. Maroc Un autre prêt de la Banque mondiale La Banque Mondiale (BM) a accordé au Maroc un prêt de 100 millions d'euros destiné au financement du programme de politique de développement du secteur des déchets ménagers (PPD3-DM). L'accord de prêt, remboursable sur 29 ans, a été signé, vendredi à Rabat, par le ministre de l'economie et des finances, Nizar Baraka et le directeur du département Maghreb, bureau régional Moyen-Orient et Afrique du Nord, Simon Gray. Intervenant à cette occasion, M. Baraka a précisé que ce nouveau PPD vise à renforcer la gouvernance, à améliorer la soutenabilité institutionnelle et financière du secteur, à mettre à niveau le système de suivi et de contrôle de l'environnement du pays ainsi qu'à développer les filières de valorisation des déchets ménagers financièrement viables et socialement inclusives. Il a rappelé que le Programme National de Gestion des Déchets Ménagers (PNDM) qui représente le point de départ et le cadre de référence de la nouvelle politique du Maroc dans ce secteur, a bénéficié de l'appui de la BM, à travers l'amélioration de la performance financière, environnementale et sociale et la bonne gouvernance du secteur des déchets ménagers. > N O T R E V I S I O N D U M A G H R E B Libye Une église copte incendiée à Benghazi Des personnes non identifiées ont brûlé avant-hier une église copte égyptienne à Benghazi, en Libye, causant des dégâts sur le bâtiment, a annoncé l'agence libyenne d'information, citant un conseiller du consulat d'egypte dans la ville, Mohamed Kamel. Le porte-parole des services de sécurité de Benghazi a assuré que toutes les mesures ont été prises pour déterminer les motivations de cette attaque et que la police fera tout pour arrêter ses auteurs. Selon des témoins oculaires, un groupe armé est arrivé sur les lieux en tirant en l'air, avant de mettre le feu sur l'église qui était vide au moment de l'attaque qui n'a pas encore été revendiquée. Cette même église avait fait l'objet d'une attaque en février au cours de laquelle, le gardien et son collègue ont été blessés. Les autorités libyennes ont annoncé avoir ouvert une enquête sur l'attaque de févier et affirment avoir aussi pris toutes les mesures pour assurer la sécurité de l'église et de ses fidèles. Cinquante-cinq chrétiens égyptiens, accusés de mener des actions de prédication ont été libérés, alors que quatre autres sont toujours en détention. Selon une source proche des 'Forces du bouclier de Libye', 50 chrétiens égyptiens ont été arrêtés mi-févier à Benghazi et quatre étrangers dont un Egyptien ont été aussi Après de récents échos portant sur l' existence d'un appareil sécuritaire parallèle pro-islamistes en Tunisie, le président du parti islamiste majoritaire, Ennahdha, Rached Ghanouchi, a démenti vendredi les informations laissant croire à une mainmise de ce parti sur les rouages et organes du ministère de l'intérieur et à l'existence de structures sécuritaires parallèles exerçant pour son compte. Lors d'une conférence de presse, M. Ghanouchi a estimé que ces informations «relèvent de l'affabulation destinée à polluer le climat politique et à alimenter les craintes des Tunisiens». Après l'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd le 6 février 2013, le parti Ennahdha fut fortement critiqué pour ses politiques adoptées en tant que parti majoritaire au pouvoir notamment aux niveaux sécuritaires et socioéconomiques. Des proches à Belaïd ont même accusé Ennahdha d'être derrière l' assassinat et de défendre les Ligues de protection de la révolution, des associations pro-islamistes qui sèment, d'après l' opposition, la violence et le désordre dans le pays. Dans ce cadre, le numéro un d'ennahdha a exprimé que son mouvement refuse «la violence d'où qu'elle vienne et quel que soit son auteur». Ennahdha, a-t-il ajouté, «est attachée au modèle social tunisien de juste milieu, aux droits de la femme et à l' égalité entre tous». Il a également espéré voir l'institution sécuritaire, parvenir rapidement à «démasquer le meurtrier du dirigeant du Front populaire Chokri Belaïd afin que ce crime cesse d'être une source de surenchères». D'un autre côté, arrêtés en janvier dernier pour des actions de prédication et d'impression de livres. L'Egyptien a trouvé la mort en prison à Tripoli, victime d'hypertension, selon les informations fournies cette semaine par les autorités libyennes. Selon des personnes rassemblées devant l'église de Benghazi, 'l'attaque est une réponse, apparemment, aux protestations organisées pour dénoncer la mort de l'egyptien devant l'ambassade de la Libye au Caire, par des personnes brandissant des croix et brûlant un drapeau libyen. Le Tunisie Ennahdha nie toute mainmise sur l'institution sécuritaire M. Ghanouchi a assuré que le nouveau gouvernement d'ali Laarayedh «n'est pas le gouvernement d'ennahdha bien que ce soit Ennahdha qui conduit la coalition dont il est l' émanation pour autant nous nous opposerons à tout programme du nouveau gouvernement qui serait incompatible avec celui du mouvement Ennahdha». Le président d'ennahdha a par ailleurs évoqué la question de l' engagement de jeunes tunisiens dans les combats contre le régime syrien, niant par la même que son mouvement soit partie prenante dans l'envoi de ces jeunes. «Nul ne sait s'il y a des commanditaires de telles opérations et si certains jeunes sont poussés par un engagement personnel à participer à la révolution syrienne», toujours selon Rached Ghanouchi. 17 ministère égyptien des Affaires étrangères a condamné, jeudi, l'attaque contre l'église, selon un communiqué officiel qui ajoute que les autorités du Caire sont en contact avec leurs homologues libyennes pour suivre la situation. R. M. Sahara occidental Une conférencedébat à Londres Les violations des droits de l homme au Sahara occidental ont été le thème d une conférence-débat organisée, jeudi soir à Londres, par l organisation des droits de l homme «Adala», avec la participation de représentants d Amnesty International et du Front Polisario. Une grande affluence a été enregistrée à cette rencontre ouverte au public, marquée également par la projection du court métrage documentaire «La Badil», suivie d une discussion sur la situation des droits de l homme au Sahara occidental. Un grand intérêt a été exprimé par l audience qui a suivi avec beaucoup d attention l exposé présenté par un représentant du Front Polisario sur la situation dramatique qui prévaut dans les territoires occupés du Sahara occidental et les violations systématiques des droits de l homme par le Maroc. Les participants à cette conférence, dont un grand nombre de militants en faveur des droits de l homme, des étudiants et des artistes, ont demandé à la communauté internationale d agir pour le respect des droits des Sahraouis, a travers l élargissement du mandat de la MINURSO (Mission des Nations unies pour l organisation du référendum au Sahara occidental). Le débat a également porté sur le procès des 24 prisonniers sahraouis condamnés par un tribunal militaire marocain.

18 18 > S P O R T S CAN U-20/ Algérie Nobilo intéressé par un nouveau challenge avec la sélection olympique L entraîneur de la sélection algérienne de football des moins de 20 ans, Jean-Marc Nobilo, dont le contrat expirera à l issue du championnat d Afrique qui débute hier, s est dit intéressé par les commandes techniques de la future sélection olympique appelée à disputer prochainement les éliminatoires des jeux olympiques (JO- 2016). «Normalement, c est l actuelle sélection des moins de 20 ans qui sera concernée par les prochaines éliminatoires des JO. Poursuivre avec cette jeune équipe que je suis en train de construire depuis 15 mois m intéresse, mais on n en est pas encore là», a déclaré l entraîneur français. Engagé par la fédération algérienne de football (FAF) en janvier 2012, Nobilo a signé un contrat d objectif, par lequel il est censé qualifier les juniors algériens au Mondial de juin prochain en Turquie. Cela passe par décrocher l une des quatre premières places à la fin de la CAN qu organisent les villes d Aïn Temouchent et Oran (ouest d Algérie) à partir d aujourd hui et jusqu au 30 de ce mois. Si cet objectif est atteint, Nobilo bénéficiera d un prolongement de contrat de trois mois, lui permettant ainsi d emmener son équipe au rendez-vous planétaire, comme le stipule l une des clauses du document signé avec la FAF. «J ai de très bons rapports avec les membres de la FAF. Le président de cette instance, Mohamed Raouraoua, est quelqu un qui prône la continuité dans le travail, d où son désir de suivre de très près cette équipe des moins de 20 ans afin d éviter une éventuelle déperdition de ses joueurs à l issue de la CAN», a commenté le sélectionneur national. Lors de son discours au cours de la récente assemblée générale élective de la FAF qui l a élu pour un nouveau mandat à tête du football algérien, Raouraoua avait annoncé que l actuelle sélection des ju iors sera appelée à représenter l Algérie dans les éliminatoires des JO-2016, mais sans pour autant préciser si elle le fera avec ou sans son entraîneur actuel. «Franchement, Raouraoua n a pas évoqué le sujet avec moi. On est tous concentrés sur notre objectif essentiel, à savoir la qualification à la coupe du monde des moins de 20 ans. Les choses pourraient s éclaircir davantage à l issue du dernier match du premier tour de cette CAN», a estimé l entraîneur français. Equipe nationale A' de football Belloumi et Cheradi, entraîneurs adjoints L'ancienne vedette du football algérien, Lakhdar Belloumi, et l'ex-entraîneur national Rachid Cheradi ont été nommés entraîneurs adjoints de l'équipe nationale A' de football, composée de joueurs locaux, a-t-on appris auprès de la fédération algérienne de football (FAF). Les deux membres du staff technique seront les adjoints de l'entraîneur national Toufik Kourichi dont la désignation s'est faite lors de la réunion du Bureau fédéral de la FAF, vendredi matin à Oran, précise la même source. Le staff technique de la sélection nationale A' des joueurs locaux, aura la tâche de mener l'équipe pour la prochaine phase finale du CHAN, prévu en 2014 en Afrique du Sud. L'Algérie devra passer l'écueil de la Libye pour se qualifier. Le match aller aura lieu à Alger entre le 21 et 23 juin prochain, alors que le match retour se déroulera à l'extérieur entre le 5 et le 7 juillet. Il s'agit du même adversaire éliminé par les Verts pour se qualifier au CHAN Mohamed Salah, entraîneur-adjoint d'egypte «Nous sommes prêts pour la CAN» L équipe nationale d Egypte des moins de 20 ans de football, qui fait partie du groupe «A» du championnat d Afrique des nations des moins de 20 ans, est prête pour disputer le CAN (U20) a affirmé, à Aïn-Témouchent, son entraîneur-adjoint. Animant une conférence de presse au centre de presse du stade «Oucief Omar», Mohamed Salah a précisé que l objectif tracé par le staff technique vise la qualification aux demi-finales de cette 18e édition de la CAN des U-20 et par conséquent à la phase finale de la coupe du monde des U20 prévue en juillet en Turquie. «Pour ce championnat d Afrique 2013, nous comptons négocier les matches un par un, surtout que nous débutons nos rencontres face au Ghana qui n est plus à présenter», a-t-il souligné. La défaite contre le Ghana influera, selon lui, énormément, sur la suite de la compétition pour son équipe. S agissant de la rencontre face à l EN algérienne, il a signalé qu elle sera une «simple rencontre de football» où il y' aura du fair-play. Revenant sur la préparation de son équipe, Mohamed Salah a indiqué qu elle s est déroulée dans de bonnes conditions, notamment au Maroc où l Egypte a disputé une rencontre de préparation face au Mali, qui évoluera dans le groupe «B» domicilié à Oran. Ligue des champions d'afrique (1/16 e de finale aller) JSM Béjaïa sauve les meubles La JSM Béjaïa s est laissée piéger par l Ashanté Kotoko (Ghana), qui lui a imposé un score de parité (0-0), ce vendredi après-midi, au stade de l Unité maghrébine, pour le compte du match aller des 32 es de finale de la coupe d Afrique des clubs champions. Les Verts et Rouge, visiblement timorés, voire frileux, n ont pu et su prendre l avantage sur une équipe, de grande notoriété certes, mais qui n a pas montré grand-chose, s étant contenté essentiellement de se défendre et de préserver tactiquement sa cage vierge, en perspective du match retour prévu en avril prochain à Kumasi. Les poulains de l Italien Gianni Solinas ont manqué autant de concentration que d audace pour faire parler, la poudre, faisant le jeu de leur adversaire, qui n en demandaient pas tant. «Nous sommes venus limiter les dégâts», répétait a satiété avant le début de la rencontre l entraineur, Didier Dramani, refusant de prendre quelques risques devant une équipe dont il méconnaissait tout. Si bien que ses protégés, à la moyenne d âge à peine de Alger tentera aujourd hui face aux Camerounais de L'USM Panthère Ndé de décrocher un résultat rassurant, en match prévu au stade Omar Hamadi (18h00), comptant pour les 1/16 e de finale (aller) de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF). Après avoir disputé la demi-finale (aller) de la Coupe de l'union arabe de football (UAFA), soldée par un match nul à Alger face aux Egyptiens d'al-ismaïly (0-0), les coéquipiers de Nacereddine Khoualed replongeront dans l'ambiance africaine avec cette confrontation devant Panthère Ndé, un novice sur le plan continental. Les joueurs du coach français Roland Courbis, devront impérativement sortir le grand jeu ce dimanche face aux Camerounais, s'ils ne veulent pas hypothéquer leurs chances de qualification pour le prochain tour de l'épreuve. Une victoire sur un score sécurisant permettrait aux Rouge et noir de franchir un grand pas vers le passage aux 1/16 e de finale, d'autant que le déplacement au Cameroun s'annonce périlleux. «C est une nouvelle compétition que nous allons aborder. C est sûr que ça va être une nouvelle expérience pour certains. Personnellement, j ai déjà disputé cette compétition. Je vais essayer de mettre mon expérience au service du groupe. Ce match sera ordinaire et nous tâcherons de le gagner. C est vrai que nous 23 ans, n ont eu de reflexes que celui de dégager et de monopoliser le ballon autant que faire se peut. Résultat des courses : repli général en défense et peu d action offensive qui a eu comme effet de ternir la qualité de la rencontre. «Il y a une équipe qui attaque et l autre qui défend», a déploré à la mi-temps, Tallah, l ancien entraineur du M.O.Béjaïa, dépité surtout par la réaction des «verts et rouges», qui n ont «pas su presser assez les visiteurs». Bien qu ayant fait l essentiel du jeu, les camarades de Cédric si Mohamed ont péché par leur manque d efficacité et le peu d inspiration de leur attaque. Egaré en pointe, ne connaissons pas notre adversaire, c est ce qui nous poussera à l aborder avec beaucoup de vigilance», a affirmé le défenseur usmiste, Mohamed Rabie Meftah. Toutefois, l'usma devra faire face à un manque d'efficacité flagrant en attaque, en dépit de la présence de joueurs de talent, à l'image de Ziaya, Deham, et autre Bouazza. Pour cela, le club algérois est appelé à faire preuve de lucidité pour transpercer la défense camerounaise, qui va être certainement mise à rude épreuve dimanche, devant un public usmiste qui ne va pas hésiter à prêter main forte à son équipe à l'occasion de cette sortie. De son côté, la formation de Panthère Ndé, à pied l excellent Mébarki, n a pu donner la mesure de son opportunisme, ayant été privé, à l instar au demeurant de son camarade Boussaha, il est vrai moins en verve, de ballons exploitables. La vrai action entreprise, durant la première mi-temps à été l apanage d un défenseur, Mébarakou en l occurrence, qui d un tir tendu à la 13e minute, a fait résonner la barre transversale. Une alerte, cependant qui n a pas produit le déclic attendu. Au retour des vestiaires, les choses sont restées en l état, marquées par des actions laborieuses et poussives, jusqu'aux dernières minutes de la rencontre durant lesquelless deux assauts su cessifs ont été menés, avec le but au bout du pied mais en vain. Ashanté Kotoko a réussi son pari, et Béjaïa doit s en mordre les doigts pour n avoir pas cru en ses possibilités. R. S. Coupe de la CAF (1/16 e de finale aller) USM Alger vise une option pour la qualification LES GENS d'oeuvre à Alger depuis vendredi, aura à cœur de repartir avec un bon résultat, une manière de préserver toutes ses chances pour la qualification. En championnat local, Panthère Ndé, actuel lanterne rouge avec 2 points en quatre matchs, reste sur une défaite face au New Star FC (1-0). Cette rencontre sera dirigée par un trio arbitral tunisien, composé de Nacerallah Djaoudi, assisté de ses compatriotes Arbi Mansouri et Mohamed Bettouta, alors que le commissaire au match sera le Malien Moussa Kounati. Lors du précédent tour, l'usma avait réussi à passer l'écueil des Mauritaniens du FC Tevragh Zeina (aller 2-0, retour 2-1). Joseph Blatter La décision d'organiser le Mondial-2022 en hiver plutôt qu'en juin, défendue par le président de l'uefa Michel Platini, doit d'abord faire l'objet d'une demande du Qatar, a déclaré le président de la Fifa Joseph Blatter avant-hier à Knokke-Heist (Belgique). «La demande de jouer en hiver doit venir de l'organisateur. Or la Fédération internationale (de football) n'a encore reçu aucun requête en ce sens de la part du Qatar», a dit Blatter à quelques journalistes en marge d'une réunion du Comité médical de la Fifa. «Quand le Qatar s'est vu attribuer l'organisation de la Coupe du monde en 2022, chacun des votants savaient que ce Mondial était programmé en été», a rappelé le dirigeant suisse.

19 Surveillance d'internet par le FBI Jugée anticonstitutionnelle > M E D I A N E T Les gens Miguel Caron 19 Une juge américaine a ordonné vendredi au FBI de cesser d'utiliser des lettres dites «de sécurité nationale», jugeant que cette méthode employée pour surveiller secrètement des utilisateurs sur internet, au nom de la lutte contre le terrorisme, était anticonstitutionnelle. Le «Patriot Act», adopté après le 11-Septembre, autorise le FBI à envoyer de telles lettres à des groupes privés pour obtenir d'eux les renseignements nécessaires pour surveiller des comptes Internet, tout en leur interdisant de révéler que de telles demandes ont été faites. Google a récemment indiqué qu'il avait reçu du gouvernement entre zéro et 999 demandes, de 2009 à Ces demandes concernaient chaque année entre 1000 et 1999 comptes, à l'exception de l'année 2010, au cours de laquelle les demandes visaient entre 2000 et 2999 comptes, selon Google, qui a précisé ne pas publier de chiffres précis à la demande des autorités. Dans son jugement rendu vendredi, la juge d'une cour de San Francisco, Susan Illston, note que des éléments suggèrent que des dizaines de milliers de ces demandes sont envoyées chaque année et que, dans 97% des cas, elles sont accompagnées d'une interdiction de mentionner leur existence. «L'utilisation généralisée de ces ordres de non-divulgation (...) met en lumière un risque pour la liberté d'expression alors que ce n'est pas nécessaire», écrit-elle dans sa décision. L'interdiction qu'elle a prononcée entrera en vigueur dans 90 jours pour laisser le temps aux législateurs américains de faire appel, «étant donné l'importance des questions constitutionnelles et de sécurité en jeu», ajoute-telle. Ce jugement faisait suite à une plainte déposée en 2011 par un groupe de défense de la liberté d'internet, Electronic Frontier Foundation (EFF), au nom d'un groupe de télécoms qui est resté anonyme. Le directeur général du studio de jeux vidéo Funcom de Montréal jusque tout récemment, déménage ses pénates chez Behaviour, l'un des plus importants éditeurs de jeux vidéo à propriété québécoise. M. Caron avait été choisi par l'entreprise norvégienne Funcom pour mener son projet à Montréal, lors de son implantation en Il en a assuré la direction jusqu'à une récente vague de mises à pied, avec lesquelles il s'était dit en désaccord, en janvier dernier. Chez Behaviour, il occupera le poste de chef de studio «online». L'entreprise québécoise se tourne de plus en plus vers les jeux en ligne. Elle a notamment récemment conclu un accord pour participer au développement du jeu Star Citizen, dont le financement a été en grande partie récolté par le biais du site Kickstarter. Jeux vidéo Lent décollage pour la Wii U Les lancements de consoles se suivent et ne se ressemblent pas pour Nintendo. Alors qu'il était presque impossible de mettre la main sur une Wii dans les premiers mois suivant son lancement, en novembre 2006, la nouvelle Wii U perce très, très lentement. Des données publiées cette semaine par le NPD Groupe font état de ventes d'à peine unités de la Wii U en février aux États-Unis. C'était encore pire en janvier, puisque les résultats de février représentent une amélioration de 45%, selon une note envoyée à ses clients par l'analyste Ben Schachter, d e Macquarie C apitale. Elles étaient d'environ unités en décembre. En comparaison, Nintendo avait écoulé 1,25 million d'unités de la Wii sur le continent américain en décembre 2006, puis 2,37 millions d'unités dans le trimestre suivant. Alors que la Wii affichait de meilleures ventes que la Xbox 360 et la Playstation 3 combinées à l'époque, elle est aujourd'hui loin derrière ses concurrentes. Les consoles de Microsoft et Sony ont trouvé et preneurs respectivement en février. Les deux appareils doivent normalement être remplacés par de nouvelles versions avant la fin de l'année. Lancé en 2005 Google Reader sera fermé en juillet Google a annoncé la fermeture prochaine de Google Reader, son service de lecture de contenus en syndication (RSS).Lancé en 2005, Google Reader s'arrêtera le 1er juillet, a indiqué la firme sur son blogue officiel. Un nombre d'utilisateurs de plus en plus déclinant a incité Google à clore le service. Les données présentes dans Reader peuvent cependant être exportées vers un autre gestionnaire de flux, via Google Takeout. Google Reader est victime du nettoyage de printemps 2013 de l'entreprise. Cette dernière a également décidé d'interrompre d'autres services, à l'image de Google Cloud Connect ou encore la Google Voice App pour Blackberry. New York Samsung dévoile un Galaxy S4 tout équipé Nommez une fonction, peu importe laquelle, et Samsung a probablement trouvé le moyen de l'intégrer dans son nouveau modèle Galaxy S4, dévoilé jeudi soir à New York.L'entreprise avait réservé le prestigieux Radio City Music Hall de New York afin de dévoiler pour la première fois une édition de son modèle phare en territoire américain. Et comme le dictait l'endroit, elle a agit en grande, avec la présence sur scène d'un orchestre et de nombreux comédiens venus reproduire avec humour des scènes de la vie courante afin de mettre en contexte les nombreuses fonctionnalités de l'appareil.point de vue matériel, le Galaxy S4 sera doté d'un écran de cinq pouces, légèrement plus grand que le modèle précédent, avec résolution «Full HD» (1920 X 1080). Deux processeurs différents y seront intégrés, selon les régions du monde : l'un aura quatre coeurs et sera cadencé à 1,9 Ghz, l'autre en aura huit et une fréquence de 1,6 Ghz. Ses deux caméras, à l'arrière et à l'avant, auront respectivement des résolutions de 13 et 2 mégapixels. Finalement, il sera compatible avec les fréquences 4G LTE un peu partout dans le monde.

20 20 > I M M O B I L I E R Agence immobilière Rahal Toutes Transactions Immobilières Agrée par Fnai & Cnrp Banque agrement n VDS appart F3, surface : 70m 2, 1 étage, à mercure 2 position, acte, prix : 1500u/nèg. - VDS appart F3, 1 étage, à bechdjerrag, participative, prix : 850u/nèg. - VDS appart F3, 1 étage, à Cité Zouaoui Sidi Moussa, pas de porta, prix : 420u/nèg. - VDS villa R+2, surface : 173m 2, à beylot 2 rue Eucalyptus, papier tibre, 2 façades, RDC : cour + F3, 1étage : F4 fini, 2 étage : dalle + terrasse, prix 1800u/nèg. - VDS carcasse, surfac : 165m 2, à Khorchef cherarba, papier timbre, RDC + poteaux, prix 650u/nèg. - VDS maisonnettre, surface : 125m2, à lot moin Eucalyptus, acte, F3 + cour + garage 45m 2, 8m de façades sur 22m 2, réelle, prix : 1300u/nèg. - VDS villa R+1, surface : 350m 2, acte + p/c, à tikesrain côté moufion d Or, RDC : grande salon + hammam + WC + suisine + garage pour 2 voiture + jardin, 1étage : 5 chambre, prix : 11000u/nèg. - VDS terrain 6000m2, papier timbre, à cherarba canada sotecom, prix : 2,8u/nèg. - VDS terrain 200m2, papier timner, à douéra prix : 450u. - VDS terrain 1 hectare, papier timbre, à Cherarba canada Khorchef, prix : 2,8u/nèg. - VDS douche de 11 cabines + salon de coiffure 3 fautal, place marché meftah wilaya de Blida, acte prix : 650u/nèg. Lot Monin n 26 n 48 Eucalyptus - Alger Tél / Fax : Tél : Mob : AGENCE IMMOBILIERE TRANSIKO 02. RUE DUGUET (Vieux Kouba ).ALGER TEL : MAIL : EL ACHOUR Vente Appartement / F4 / 95 m 2 Prix : 1520U OUED ROMANE, cité 100 logts : vend un F4, 1 er étage, sup.95m 2, propre, prix : 1520U/nég. BIRTOUTA Vente Terrain / 403 m 2 Prix : 920U DOUAR EL KAHLA : vend un terrain de 403m 2, une façade, prix : 920U/nég. KOUBA - Vente Villa / R+1 / 5 Pièces / 800 m 2 Prix : 15000U - Vente Appartement / F3 / 75 m 2 Prix : 1550U Vend une villa à démolir, R+1, sup.800m 2, composée de 05 pièces avec jardin. prix : 15000U/nég. GARIDI 1 vend un f3 rdc.propre SIDI MOUSSA Vente Appartement / F5 / 105 m 2 Prix : 1050U Avec garage - Vend un F5, rdc, sup.105m 2, bien fini, avec un jardin de 250m 2, avec arbre et garage. prix : 1050U /neg KOUBA - Loue un duplex de 350m 2 Rdc : garage pour 2 voitures +grand salon +cuisine +sanitaire 1er :5 pieces +sdb. 2éme : 2piéces +sdb Jardin.chauffage centrale.meublé ou sans meuble. Prix : 25 millions sans meuble - Loue une villa à kouba composée de Rdc : garage pour 4 voitures 1er : salon+cuisine. 2éme : 3 pièces +sdb+toilette 3éme : 4 pièces +toilette +douche Prix :15 millions /nég GUÉ DE CONSTANTINE : Loue un f2 80m 2 composeé de deux pieces cuisines sdb. Prix : da *CHERCHE pour des clients très sérieux et en attente des appartements pour location et pour achat, les environs de Garidi I et II, coop. Sud et Nord, les Annassers, Kouba centre, Alger et Bab Ezzouar Agence immobilière Rahal Toutes Transactions Immobilières Agrée par Fnai & Cnrp Banque agrement n VDS appart F3, sup : 56m 2, à cité 1600 logts Eucalyptus, RDC, prix : 550u/nèg. - VDS appart F4, 4 étage, à cité CNEP château rouge Eucalyptus, acte en cour, prix : 750u. - VDS villa R+1, sup : 130m 2, à Saadlia Eucalyptus, papier timbre, RDC : F2 + Cuisine + sanitaire + WC + cour bien fini, 1 étage : F4 + cuisine + hammam, prix : 1100u/nèg. - VDS carcasse, à Ouled el Hadj coté akrad, papier timbre, prix : 950u/nèg. - VDS carcasse, sup : 165m2, à Khorchef cherarba, papier timbre, RDC + poteaux, prix : 650/nèg. - VDS terrain 650m 2, à Cherarba papier timbre, prix 4u/m 2 nèg. - VDS terrain 600m 2, papier timner, à Cherarba Canada Sotecom, prix : 2,8u/nèg. - VDS terrain 1 hectare, à Cherarba Canada Khorchef, papier timbre prix : 2,8u/nèg. - VDS terrain 3 hectare, à Chebli coté Bouinan R+3, certaficat d urbanisme, prix : 1,3u/m 2 nèg. Lot Monin n 26 n 48 Eucalyptus - Alger Tél / Fax : Tél : Mob : Demande d emploi J. F. 26 ans titulaire d un diplôme de licence en information que Mathématique cherche emploi. N Tél : AVIS DE PERTE D'un cachet rectangulaire portant mention : EURL PAPILLON, croissanterie, pâtisserie. Route du Nouveau Stade Rouiba Vous êtes des particuliers! agences immobilières! Vous voulez faire paraître une annonce gratuitement. Cela est possible!! Sur Algérie News Envoyez vos annonces par fax au ou par profitez, IMMOBILIER Cherche Achat Appt d un F2 ou F3 ou une petite maisonnette colonel le prix raisonnable. Tél :

HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND

HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND Mandat de la Rapporteuse spéciale sur l indépendance des juges et

Plus en détail

La preuve pénale à l ère numérique La géolocalisation dans tous ses états. Myriam Quéméner Avocat général Cour d appel de Versailles

La preuve pénale à l ère numérique La géolocalisation dans tous ses états. Myriam Quéméner Avocat général Cour d appel de Versailles La preuve pénale à l ère numérique La géolocalisation dans tous ses états Myriam Quéméner Avocat général Cour d appel de Versailles Géolocalisation? La géolocalisation englobe toutes les techniques permettant

Plus en détail

La fraude fiscale : Une procédure pénale dérogatoire au droit commun. Par Roman Pinösch Avocat au barreau de Paris

La fraude fiscale : Une procédure pénale dérogatoire au droit commun. Par Roman Pinösch Avocat au barreau de Paris La fraude fiscale : Une procédure pénale dérogatoire au droit commun Par Roman Pinösch Avocat au barreau de Paris La volonté affichée au printemps 2013 par le Président de la République d intensifier la

Plus en détail

LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES

LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES Les juridictions pénales jugent les infractions à la loi pénale. Ces infractions sont définies dans le code pénal. Il existe en France, trois types d'infractions, définies

Plus en détail

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que :

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que : LE DEPOT LEGAL ANNUEL DES COMPTES SOCIAUX AU CENTRE NATIONAL DU REGISTRE DU COMMERCE 0. PRESENTATION : Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article

Plus en détail

Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. François Lefort : Le Conseil d Etat a-t-il estimé l évasion fiscale à partir de Genève?

Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. François Lefort : Le Conseil d Etat a-t-il estimé l évasion fiscale à partir de Genève? Secrétariat du Grand Conseil QUE 72-A Date de dépôt : 15 mai 2013 Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. François Lefort : Le Conseil d Etat a-t-il estimé l évasion fiscale à partir

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

LA CHAMBRE TERRITORIALE DES COMPTES DE POLYNESIE FRANCAISE, LE CODE DES JURIDICTIONS FINANCIERES ET LA QPC. Bernard Poujade

LA CHAMBRE TERRITORIALE DES COMPTES DE POLYNESIE FRANCAISE, LE CODE DES JURIDICTIONS FINANCIERES ET LA QPC. Bernard Poujade 11 LA CHAMBRE TERRITORIALE DES COMPTES DE POLYNESIE FRANCAISE, LE CODE DES JURIDICTIONS FINANCIERES ET LA QPC Bernard Poujade La loi organique du 10 décembre 2009 (entrée en vigueur le 1er mars 2010) détermine

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 102 (1 er avril au 30 juin 2006)

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 102 (1 er avril au 30 juin 2006) BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 102 (1 er avril au 30 juin 2006) Circulaires de la Direction des affaires criminelles Signalisation des circulaires du 1 er avril au 30 juin 2006 Circulaire

Plus en détail

La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante

La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante Rapport adopté lors de la session du Conseil national de l Ordre des médecins du 8 octobre 2010 Dr Irène KAHN-BENSAUDE Dr Jean-Marie FAROUDJA La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante

Plus en détail

Les responsabilités à l hôpital

Les responsabilités à l hôpital Les responsabilités à l hôpital Pour aller à l essentiel Dans leurs activités de prévention de diagnostic et de soins, les établissements publics de santé et les personnels qui y exercent relèvent principalement

Plus en détail

N 107 S É N AT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. tendant à simplifier la procédure applicable. en matière de contraventions.

N 107 S É N AT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. tendant à simplifier la procédure applicable. en matière de contraventions. PROJET DE LOI adopté le 27 mai 1971. N 107 S É N AT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1970-1971 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT tendant à simplifier la procédure applicable en matière de contraventions. Le

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE)

TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE) - 67 - TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE) Texte en vigueur Texte du projet de loi organique Texte adopté par l Assemblée nationale Texte élaboré par la commission en vue de l examen en Projet

Plus en détail

GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE. Servir et protéger

GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE. Servir et protéger GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE Servir et protéger En bref Comité international de la Croix-Rouge 19, avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T +41 22 734 60 01 F +41 22 733

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

Mise en œuvre de la responsabilité du maire

Mise en œuvre de la responsabilité du maire Mise en œuvre de la responsabilité du maire Les conditions d engagement de la responsabilité du maire relèvent du droit commun de l engagement de la responsabilité des personnes publiques. A ce titre,

Plus en détail

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE Nicolae Cochinescu Juge à la Cour constitutionnelle de la Roumanie CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE 1. Conformément à l article 146 de la Constitution de la

Plus en détail

Garanties fondamentales préconisées par le CPT et les initiatives de l UE

Garanties fondamentales préconisées par le CPT et les initiatives de l UE Strasbourg, le 6 juillet 2010 CPT (2010) 69 (cf. point 29 de l ordre du jour de la 72e réunion) COMITE EUROPEEN POUR LA PREVENTION DE LA TORTURE ET DES PEINES OU TRAITEMENTS INHUMAINS OU DEGRADANTS (CPT)

Plus en détail

ASSIGNATION Devant le Tribunal de Grande Instance de PARIS

ASSIGNATION Devant le Tribunal de Grande Instance de PARIS ASSIGNATION Devant le Tribunal de Grande Instance de PARIS L'AN DEUX MILLE QUATRE ET LE trois septembre (ajouté ensuite) A la demande de Monsieur Claude VORILHON Né le 30 septembre 1946 à VICHY De nationalité

Plus en détail

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2 Le tribunal administratif de Paris annule le refus opposé à une candidate de participer aux épreuves d entrée à l Ecole Nationale de la Magistrature au regard de la condition de bonne moralité. Le 3 de

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1314533/9 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ASSOCIATION PARENTS CONTRE LA DROGUE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1314533/9 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ASSOCIATION PARENTS CONTRE LA DROGUE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1314533/9 ASSOCIATION PARENTS CONTRE LA DROGUE Mme Régnier-Birster Juge des référés Audience du 30 octobre 2013 Ordonnance du 31 octobre 2013 54-035-02-03 C RÉPUBLIQUE

Plus en détail

Guide pour adolescents

Guide pour adolescents Guide pour adolescents Guide pour adolescents Nous remercions le ministère de la Justice du Canada pour sa contribution financière. Nous remercions également Public Legal Education Association Saskatchewan

Plus en détail

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL REUNION DU BUREAU DE L ASSEMBLEE DES ETATS PARTIES AU

Plus en détail

Être juge au Maroc et en Espagne.

Être juge au Maroc et en Espagne. Fundación CIDOB - Calle Elisabets, 12-08001 Barcelona, España - Tel. (+34) 93 302 6495 - Fax. (+34) 93 302 6495 - info@cidob.org Être juge au Maroc et en Espagne. Vérité matérielle et garanties dans le

Plus en détail

La déclaration à la CNIL

La déclaration à la CNIL La déclaration à la CNIL Est-on obligé de déclarer son site à la CNIL? Une déclaration du site Internet à la CNIL est obligatoire lorsque le site diffuse ou collecte des données à caractère personnel.

Plus en détail

CHAMBRE NATIONALE DE DISCIPLINE AUPRES DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES

CHAMBRE NATIONALE DE DISCIPLINE AUPRES DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHAMBRE NATIONALE DE DISCIPLINE AUPRES DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES AUDIENCE PUBLIQUE DU 13 MAI 2014 LECTURE PUBLIQUE DU 13 MAI 2014 APPEL N 701 Commissaire du Gouvernement près

Plus en détail

Administration fédérale des contributions. Confidentiel n est pas destiné à la publication. Rapport

Administration fédérale des contributions. Confidentiel n est pas destiné à la publication. Rapport Administration fédérale des contributions D3.A.12 DUS Confidentiel n est pas destiné à la publication Rapport sur la conclusion d un protocole modifiant la convention de double imposition avec la République

Plus en détail

Un nouveau départ pour servir l économie nationale

Un nouveau départ pour servir l économie nationale LA PROFESSION COMPTABLE ALGERIENNE : LA LOI 10/01 DU 29 JUIN 2010 Un nouveau départ pour servir l économie nationale Ali MAZOUZ, Expert Comptable et Commissaire aux Comptes. La loi sur la profession comptable

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-132 QPC du 20 mai 2011. (M. Ion C.) Incapacité et interdiction d exploiter un débit de boissons

Commentaire. Décision n 2011-132 QPC du 20 mai 2011. (M. Ion C.) Incapacité et interdiction d exploiter un débit de boissons Commentaire Décision n 2011-132 QPC du 20 mai 2011 (M. Ion C.) Incapacité et interdiction d exploiter un débit de boissons Par arrêt en date du 24 mars 2011 (n 490), la troisième chambre civile de la Cour

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Droit Le Service correctionnel du Canada : au cœur de la justice pénale Descriptif Le module Le Service correctionnel du Canada : au cœur de la

Plus en détail

DIXIEME FORUM INTERNATIONAL SUR LA DEONTOLOGIE ET LES BONNES PRATIQUES Paris 19-21 mai 2011

DIXIEME FORUM INTERNATIONAL SUR LA DEONTOLOGIE ET LES BONNES PRATIQUES Paris 19-21 mai 2011 DIXIEME FORUM INTERNATIONAL SUR LA DEONTOLOGIE ET LES BONNES PRATIQUES Paris 19-21 mai 2011 Patrick Martowicz, Magistrat, Ministère de la justice et des libertés, Direction des affaires civiles et du Sceau,

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Droit Le système correctionnel canadien : un travail d équipe Descriptif Le module Le système correctionnel canadien : un travail d équipe permet

Plus en détail

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE»

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Ministère de l Industrie de la PME et de la de la Promotion des Investissements Communication «L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Présentée par: Mr A.C. BOUDIA Madrid, Octobre 2012 Une importante position Géo-Stratégique

Plus en détail

Deuxième Cycle d Evaluation. Addendum au Rapport de Conformité sur l Albanie

Deuxième Cycle d Evaluation. Addendum au Rapport de Conformité sur l Albanie DIRECTION GENERALE DES DROITS DE L HOMME ET DES AFFAIRES JURIDIQUES DIRECTION DES MONITORINGS Strasbourg, le 8 octobre 2009 Public Greco RC-II (2007) 12F Addendum Deuxième Cycle d Evaluation Addendum au

Plus en détail

Article 1. a) fausse monnaie;

Article 1. a) fausse monnaie; Arrêté royal n 22 du 24 OCTOBRE 1934 relatif à l'i nterdiction judiciaire faite à certains condamnés et aux faillis d'exercer certaines fonctions, professions ou activités Article 1. Sans préjudice des

Plus en détail

Synthèse. Les transformations de l administration de la preuve pénale : approches et perspectives

Synthèse. Les transformations de l administration de la preuve pénale : approches et perspectives Synthèse Les transformations de l administration de la preuve pénale : approches et perspectives Alain PELLET Professeur à l Université de Paris X-Nanterre Olivier de FROUVILLE Maître de conférences à

Plus en détail

Jurisprudences Harcèlement moral

Jurisprudences Harcèlement moral Jurisprudences Harcèlement moral Les éléments constitutifs du délit de harcèlement Des agissements se déroulant sur une courte durée n écartent pas la qualification de harcèlement moral Rappel : l'article

Plus en détail

N 125 SÉNAT PROJET DE LOI. concernant la centralisation de la documentation relative à la circulation routière. (Texte définitif.)

N 125 SÉNAT PROJET DE LOI. concernant la centralisation de la documentation relative à la circulation routière. (Texte définitif.) PROJET DE LOI adopté le 12 juin 1970. SECONDE N 125 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 1969-1970 PROJET DE LOI concernant la centralisation de la documentation relative à la circulation routière. (Texte définitif.)

Plus en détail

Au nom du peuple français REJET du pourvoi formé par : Dalloz jurisprudence Cour de cassation Chambre criminelle

Au nom du peuple français REJET du pourvoi formé par : Dalloz jurisprudence Cour de cassation Chambre criminelle Dalloz jurisprudence Cour de cassation Chambre criminelle 3 avril 1995 n 93-81.569 Publication :Bulletin criminel 1995 N 142 p. 397 Citations Dalloz Codes : Code de procédure fiscale, art. l. 103 Revues

Plus en détail

La FIDH remercie le Bureau du Procureur (le Bureau) de donner à la société civile la possibilité de s'exprimer sur sa politique.

La FIDH remercie le Bureau du Procureur (le Bureau) de donner à la société civile la possibilité de s'exprimer sur sa politique. DÉCLARATION DE LA FIDH SUR LA STRATÉGIE EN MATIÈRE DE POURSUITES DU BUREAU DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE Introduction La Haye, 26 septembre 2006 La FIDH remercie le Bureau du Procureur

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS

AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS par Jean-Michel ETCHEVERRY président du tribunal de grande instance de Roanne (2 février 2009) Plusieurs réformes législatives intervenues ces dernières

Plus en détail

AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT

AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT Direction de la Mobilité et des Transports 4 ième réunion 21 et 22 octobre 2010 AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT Merci de prendre en compte ce

Plus en détail

Tribunal correctionnel de Paris Pôle Chambre N Parquet : CONCLUSIONS EN NULLITE POUR : Ayant pour avocat : EN LA PRESENCE DU MINISTERE PUBLIC

Tribunal correctionnel de Paris Pôle Chambre N Parquet : CONCLUSIONS EN NULLITE POUR : Ayant pour avocat : EN LA PRESENCE DU MINISTERE PUBLIC Tribunal correctionnel de Paris Pôle Chambre N Parquet : CONCLUSIONS EN NULLITE POUR : M. Ayant pour avocat : EN LA PRESENCE DU MINISTERE PUBLIC PLAISE AU TRIBUNAL 1. Après avoir été placé en garde à vue,

Plus en détail

Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm

Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm REUNION RESTREINTE CONSACREE AU SECTEUR DU COMMERCE 8 septembre 2008 Dans le

Plus en détail

Comment un. accident. peut-il engager la. responsabilité pénale. des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux?

Comment un. accident. peut-il engager la. responsabilité pénale. des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux? Les cahiers de l Observatoire Comment un accident peut-il engager la responsabilité pénale des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux? table des matières Avant-propos de Bernard Bellec... P. 5

Plus en détail

LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006

LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006 Janvier 2007 LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006 Note sur la méthodologie : Les données chiffrées présentées dans ce document sont issues de l état 4001, qui est tenu et mis à jour par la Direction

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

Le rôle de conseil du comptable public et le devoir d alerte

Le rôle de conseil du comptable public et le devoir d alerte Le rôle de conseil du comptable public et le devoir d alerte Rappel : Le devoir d'alerte concerne tous les fonctionnaires et pas expressément les comptables. En aucun cas, sous couvert de ce principe,

Plus en détail

CADRES JURIDIQUES D INTERVENTION

CADRES JURIDIQUES D INTERVENTION Etre capable d apprécier le cadre juridique d intervention et mettre en œuvre la procédure judiciaire. Connaître et articuler les cadres juridiques des interventions. Etre capable de situer son action

Plus en détail

Titre I Des fautes de Gestion

Titre I Des fautes de Gestion Base de données Loi n 85-74 du 20 Juillet 1985 relative à la définition et à la sanction des fautes de gestion commises à l égard de l Etat, des établissements publics administratifs, des collectivités

Plus en détail

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945 Exposé des motifs Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent la protection de l enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort de l enfance traduite

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION 1 Document Unique de Délégation Un document qui permet de définir les responsabilités : civiles - pénales Des dirigeants pleinement conscients de leur périmètre de responsabilité,

Plus en détail

Code de déontologie de la police nationale et de la gendarmerie nationale

Code de déontologie de la police nationale et de la gendarmerie nationale Ministère de l'intérieur Code de déontologie de la police nationale et de la gendarmerie nationale Le code de déontologie de la police et de la gendarmerie nationales est codifié au livre IV, titre 3,

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2015-464 QPC du 9 avril 2015. M. Marc A. (Délit d obstacle au droit de visite en matière d urbanisme)

Commentaire. Décision n 2015-464 QPC du 9 avril 2015. M. Marc A. (Délit d obstacle au droit de visite en matière d urbanisme) Commentaire Décision n 2015-464 QPC du 9 avril 2015 M. Marc A. (Délit d obstacle au droit de visite en matière d urbanisme) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 11 février 2015, par la Cour de cassation

Plus en détail

Catherine Chini Germain et Alain Yung-Hing Réglez vos litiges sans avocat

Catherine Chini Germain et Alain Yung-Hing Réglez vos litiges sans avocat Catherine Chini Germain et Alain Yung-Hing Réglez vos litiges sans avocat 2010 ISBN : 978-2-212-54655-2 Partie 1 La justice : comment ça marche? Cet ouvrage a pour vocation de donner des informations pratiques

Plus en détail

CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux. Nos 374524,374554 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux. Nos 374524,374554 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux Nos 374524,374554 SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres Ordonnance du 5 février 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LE JUGE DES RÉFÉRÉS Vu 1, sous

Plus en détail

Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale

Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale Le 13 octobre 2010, Madame GOUTTENOIRE, Professeur à la faculté de Droit de Bordeaux 4, Directrice de l institut des Mineurs

Plus en détail

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

PROJET DE CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE. authentique de ce projet de loi, dont je vous prie de vouloir N 368

PROJET DE CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE. authentique de ce projet de loi, dont je vous prie de vouloir N 368 N 368 CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE SESSION ORDINAIRE DE 1957-1958 Annexe au procès-verbal de la séance du 20 mars 1958. PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE portant amnistie dans les Territoires

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ Instructions: 1. Le rapport doit être renvoyé au REFJ (exchanges@ejtn.eu) dans le mois suivant le stage. 2. Veuillez utiliser le formulaire ci-dessous pour rédiger votre rapport

Plus en détail

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 L élaboration du Projet de Budget Citoyen au titre de l année 2016 s inscrit dans le cadre de la consécration des droits garantis par la Constitution

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Circulaire du 22 mars 2012 présentant les dispositions pénales d application immédiate de la loi n 2012-304 du 6 mars 2012 relative à l établissement d un contrôle des armes moderne, simplifié et préventif

Plus en détail

DÉLIT DE FAUX EN ÉCRITURE AUTHENTIQUE par AFPCAN.org

DÉLIT DE FAUX EN ÉCRITURE AUTHENTIQUE par AFPCAN.org DÉLIT DE FAUX EN ÉCRITURE AUTHENTIQUE par AFPCAN.org (Précédent: Ordonnance du 2 novembre 1945) Le faux en écriture authentique consiste en une altération frauduleuse de la vérité, de nature à causer un

Plus en détail

Article 1er. - La présente loi a pour objet de déterminer les obligations à la charge² des assujettis, en matière de sécurité sociale.

Article 1er. - La présente loi a pour objet de déterminer les obligations à la charge² des assujettis, en matière de sécurité sociale. Loi n 83-14 du 2 juillet 1983 relative obligations des assujettis en matière de sécurité sociale, p. 1217. N J.O.R.A. N 28 DU 05/07/1983 TITRE I DISPOSITIONS PRELIMINAIRES Article 1er. - La présente loi

Plus en détail

Recommandations sur les dispositifs de prise en charge des risques psychosociaux

Recommandations sur les dispositifs de prise en charge des risques psychosociaux Conseil National de l'ordre des Médecins Recommandations sur les dispositifs de prise en charge des risques psychosociaux Recommandations sur les dispositifs de prise en charge des risques psychosociaux

Plus en détail

CONSEIL CONSULTATIF DE PROCUREURS EUROPEEN (CCPE)

CONSEIL CONSULTATIF DE PROCUREURS EUROPEEN (CCPE) CONSEIL CONSULTATIF DE PROCUREURS EUROPEEN (CCPE) Introduction sur les relations entre procureurs et médias REPONSES DE LA DELEGATION FRANCAISE La Recommandation Rec(2003)13 du Comité des Ministres du

Plus en détail

Les cours administratives suprêmes et l évolution du droit à la publicité, à la vie privée et à l information

Les cours administratives suprêmes et l évolution du droit à la publicité, à la vie privée et à l information Les cours administratives suprêmes et l évolution du droit à la publicité, à la vie privée et à l information (Questionnaire) 1. Décrivez brièvement le soutien institutionnel administratif de l accès à

Plus en détail

MODE D EMPLOI DES REQUISITIONS POUR POUVOIR Y FAIRE FACE!

MODE D EMPLOI DES REQUISITIONS POUR POUVOIR Y FAIRE FACE! MODE D EMPLOI DES REQUISITIONS POUR POUVOIR Y FAIRE FACE! VOUS ETES REQUISITIONNE EN TANT QU AUXILIAIRE DE JUSTICE Textes juridiques : Article 4124-2 du Code de la santé publique Article 101 à 108 du Code

Plus en détail

M. ------------------ AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

M. ------------------ AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N 1300371 TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN ------------------ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. ------------------ AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS DB M. M ondésert juge des référés Le juge des référés, Audience du 20 mars

Plus en détail

PERMIS D ENVIRONNEMENT MAINTIEN ET SANCTIONS. 1. Généralités 2. Inspections du permis 3. Mesures de contrainte 4. Sanctions

PERMIS D ENVIRONNEMENT MAINTIEN ET SANCTIONS. 1. Généralités 2. Inspections du permis 3. Mesures de contrainte 4. Sanctions PERMIS D ENVIRONNEMENT MAINTIEN ET SANCTIONS 1. Généralités 2. Inspections du permis 3. Mesures de contrainte 4. Sanctions 1. GÉNÉRALITÉS Le décret du 11 mars 1999 relatif au permis d environnement, vise

Plus en détail

Le parquet français malade de son statut.

Le parquet français malade de son statut. Le parquet français malade de son statut. A la fin du mandat de Nicolas Sarkozy, le parquet était en état de "coma dépassé" 1. Au-delà, c'est toute l'institution judiciaire qui était diminuée. 63% des

Plus en détail

ACCÉDER ET SE MAINTENIR EN HÉBERGEMENT D'URGENCE 1. LE DROIT À L'HÉBERGEMENT D'URGENCE, C'EST QUOI?

ACCÉDER ET SE MAINTENIR EN HÉBERGEMENT D'URGENCE 1. LE DROIT À L'HÉBERGEMENT D'URGENCE, C'EST QUOI? ACCÉDER ET SE MAINTENIR EN HÉBERGEMENT D'URGENCE 1. LE DROIT À L'HÉBERGEMENT D'URGENCE, C'EST QUOI? 2. QUELLES DÉMARCHES POUR ACCÉDER OU SE MAINTENIR EN HÉBERGEMENT D URGENCE? 3. EN L'ABSENCE DE PROPOSITION

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Ministère de la Justice Vous êtes victime Vous pouvez, en tant que victime d une infraction, déposer une plainte

Plus en détail

Section I : Les centres régionaux de formation professionnelle d'avocats Sous-section 1 : Organisation. Article 42 Chaque centre régional de

Section I : Les centres régionaux de formation professionnelle d'avocats Sous-section 1 : Organisation. Article 42 Chaque centre régional de Section I : Les centres régionaux de formation professionnelle d'avocats Sous-section 1 : Organisation. Article 42 Chaque centre régional de formation professionnelle est doté d'un conseil d'administration

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Nantes N 10NT00063 Inédit au recueil Lebon 2ème Chambre M. PEREZ, président Mme Catherine BUFFET, rapporteur M. DEGOMMIER, rapporteur public COIN, avocat(s) lecture du vendredi

Plus en détail

Avons ordonné et ordonnons:

Avons ordonné et ordonnons: Sanctions pécuniaires - principe de reconnaissance mutuelle Loi du 23 février 2010 relative à l'application du principe de reconnaissance mutuelle aux sanctions pécuniaires. - citant: L du 30 mars 2001

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEO PROTECTION

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEO PROTECTION CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEO PROTECTION 1 Préambule La ville de Saint Jean de la Ruelle a décidé de procéder à la mise en place d un système de vidéo protection dans un cadre partenarial avec un bailleur.

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 09DA01584 Inédit au recueil Lebon 2e chambre - formation à 3 (bis) M. Mortelecq, président M. Vladan Marjanovic, rapporteur M. Minne, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

Vu la Constitution, notamment ses articles 119, 120, 122 et 126 ;

Vu la Constitution, notamment ses articles 119, 120, 122 et 126 ; Loi n 04-16 du 27 Ramadhan 1425 correspondant au 10 novembre 2004 modifiant et complétant la loi n 01-14 du 29 Joumada El Oula 1422 correspondant au 19 août 2001 relative à l'organisation, la sécurité

Plus en détail

Séance de rentrée de l École du Barreau de Paris. Jean-Louis DEBRÉ Président du Conseil constitutionnel. Paris 3 janvier 2011

Séance de rentrée de l École du Barreau de Paris. Jean-Louis DEBRÉ Président du Conseil constitutionnel. Paris 3 janvier 2011 Séance de rentrée de l École du Barreau de Paris Jean-Louis DEBRÉ Président du Conseil constitutionnel Paris 3 janvier 2011 Monsieur le Bâtonnier, Monsieur le Directeur, Chers amis, Depuis le 1 er mars

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX ET DES SERVICES MULTIMEDIAS DANS L ECOLE. Département des Ardennes

CHARTE D UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX ET DES SERVICES MULTIMEDIAS DANS L ECOLE. Département des Ardennes CHARTE D UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX ET DES SERVICES MULTIMEDIAS DANS L ECOLE Département des Ardennes Septembre 2007 Annexe 4 CHARTE D UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX ET DES SERVICES

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Contentieux n A.2009.002 et A.2009.007

REPUBLIQUE FRANCAISE. Contentieux n A.2009.002 et A.2009.007 REPUBLIQUE FRANCAISE 1 COUR NATIONALE DE LA TARIFICATION SANITAIRE ET SOCIALE Contentieux n A.2009.002 et A.2009.007 Président : M. DURAND-VIEL Rapporteur : Mme WOLF Commissaire du gouvernement : Mme PICARD

Plus en détail

Secret professionnel Déontologie Responsabilité de l infirmière. Dr Jérôme LANGRAND Centre Antipoison de Paris

Secret professionnel Déontologie Responsabilité de l infirmière. Dr Jérôme LANGRAND Centre Antipoison de Paris Secret professionnel Déontologie Responsabilité de l infirmière Dr Jérôme LANGRAND Centre Antipoison de Paris 1 SECRET PROFESSIONNEL 2 Secret professionnel Bases juridiques - Code pénal - article 226-13

Plus en détail

Charte d éthique pour la vidéo protection

Charte d éthique pour la vidéo protection Charte d éthique pour la vidéo protection La vidéo protection est un dispositif mis au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville du Perreux-sur-Marne. Ses objectifs sont de prévenir

Plus en détail

* Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani.

* Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani. * Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani. MINISTERE DE L'AGRICULTURE Par décret n 2013-4505 du 6 novembre 2013. Messieurs Ahmed Dhaoui et Khaled Gannouni,

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale 61 TABLEAU COMPARATIF Projet de loi relatif aux enquêtes techniques sur les accidents et les incidents dans l aviation civile Projet de loi relatif aux enquêtes techniques sur les accidents et les incidents

Plus en détail

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC)

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) Strasbourg, 4 juillet 2003 MONEYVAL (2003)6 Res COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) COMITE RESTREINT D'EXPERTS SUR L'EVALUATION DES MESURES DE LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX (MONEYVAL)

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

Avons ordonné et ordonnons:

Avons ordonné et ordonnons: Recouvrement CE créances,cotisations,taxes et autres mesures Loi du 20 décembre 2002 concernant l'assistance mutuelle en matière de recouvrement dans la Communauté européenne des créances relatives à certains

Plus en détail

RÈGLEMENT 330.11.1 sur le casier judiciaire et le contrôle cantonal (RCJ)

RÈGLEMENT 330.11.1 sur le casier judiciaire et le contrôle cantonal (RCJ) Adopté le 05.03.1993, entrée en vigueur le 05.03.1993 - Etat au 01.07.2009 (abrogé) RÈGLEMENT 330.11.1 sur le casier judiciaire et le contrôle cantonal (RCJ) du 5 mars 1993 LE CONSEIL D'ÉTAT DU CANTON

Plus en détail

En avril 2006, un citoyen produit sa déclaration de revenus 2005. En septembre de la même année, il constate une erreur dans sa déclaration initiale et produit une déclaration amendée à laquelle il joint

Plus en détail

La loi dite «Salduz» et ses implications pour la Défense

La loi dite «Salduz» et ses implications pour la Défense La loi dite «Salduz» et ses implications pour la Défense Nicolas LANGE - Attaché DGJM-LEGAD Int 26 mars 12 Plan 1. Cadre légal européen et belge 2. Notion d audition 3. Catégories de personnes visées par

Plus en détail

En effet comme vous le rappelle toujours le ministre le jour où il prend soin de vous écrire pour vous retirer votre permis :

En effet comme vous le rappelle toujours le ministre le jour où il prend soin de vous écrire pour vous retirer votre permis : (Mini) Tremblement de terre dans les juridictions pénales (avril 2009) Alors que depuis des années on ne cesse de s élever contre la durée moyenne de 2 à 3 ans des recours devant les juridictions administratives

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOPROTECTION

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOPROTECTION CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOPROTECTION PREAMBULE Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la Communauté d agglomération Val-et-Forêt a décidé

Plus en détail

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS RESPONSABILITE PEDAGOGIQUE JURIDIQUE MORALE CIVILE PENALE ETHIQUE TRIBUNAUX TRIBUNAUX MORALE CIVILS REPRESSIFS - Conscience du devoir - Instance - Police - Grande Instance

Plus en détail

TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE)

TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE) TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE) Article 2 L'Union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d'égalité, de l'état de droit, ainsi que de

Plus en détail

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL LI Bin Résumé 1. Thème. Le droit de propriété a été l objet de réformes successives en Chine.

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

Code de déontologie des pharmaciens

Code de déontologie des pharmaciens Code de déontologie des pharmaciens AFEF HAMMAMI MARRAKCHI MAITRE ASSISTANTE UNIVERSITE DE SFAX I- Présentation La déontologie fournit un cadre au pharmacien tout au long de son activité professionnelle.

Plus en détail