La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise"

Transcription

1 La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise AOUT 2014 Artisan Commerçant Industriel 1

2 Au programme Enregistrer votre entreprise Votre protection sociale obligatoire Les prestations Les cotisations Les aides à la création Votre déclaration de revenus Vous embauchez du personnel 2

3 Du projet à la création Enregistrer l entreprise En fonction de la nature de l activité : artisanat commerce ou industrie professions libérales un interlocuteur unique : le Centre de Formalités des Entreprises Créateur d entreprise Possibilité de faire les formalités sur Internet : CFE Chambre de Commerce et d Industrie Chambre de Métiers et de l Artisanat Greffe Urssaf Transmission INSEE GREFFE IMPOTS RSI ou URSSAF CNAVPL CNBF Le CFE permet d effectuer l ensemble des formalités administratives, sociales et fiscales en un même lieu et en un même document. 3

4 Vos revenus Quels sont-ils? La somme à prendre en compte est fonction du choix que vous faites au niveau fiscal. Bénéfice réel : Chiffre d affaires Frais réels Micro entreprise : Chiffre d affaires Abattement ( 50% prestations de services, 71 % vente de marchandises ) Micro social : Chiffre d affaires sans abattement (cf. auto entrepreneur) 4

5 Votre déclaration de revenus Elle doit être retournée chaque année pour le 1er mai au RSI. Gagnez du temps en effectuant votre déclaration de revenus en ligne : sur le portail officiel proposé par les organismes de protection sociale aux entreprises (ce service est gratuit et il permet la régularisation anticipée) 5

6 Les organismes de protection sociale obligatoires Artisans et commerçants : Le RSI est l interlocuteur social unique pour l ensemble de leur protection sociale obligatoire. 6

7 Les cotisations Artisans et commerçants : Les cotisations maladie, vieillesse, invalidité décès, allocations familiales et CSG-CRDS sont réunies sur un seul appel de cotisations adressé par le Centre de paiement du RSI (Urssaf). 7

8 Les cotisations Artisans Base forfaitaire annuelle 1 ère année d activité 2014 Maladie Indemnités journalières Allocations familiales CSG CRDS Vieillesse de base Vieillesse complémentaire Cotisation annuelle 2014 ( taux : 46 %) Invalidité décès total 3357 euros 8

9 Les cotisations commerçants Base forfaitaire annuelle 1 ère année d activité 2014 Maladie Indemnités journalières Allocations familiales CSG - CRDS Vieillesse de base Vieillesse complémentaire Cotisation annuelle 2014 ( taux : 46 %) Invalidité décès Total 3320 euros 9

10 Les cotisations artisans Base forfaitaire annuelle 2ème d activité en 2014 Maladie Indemnités journalières Allocations familiales CSG - CRDS Vieillesse de base Vieillesse complémentaire Cotisation annuelle régularisation 1 re année régularisation 1 ère année régularisation 1 ère année régularisation 1 ère année régularisation 1 ère année régularisation 1 ère année Invalidité décès total euros 10

11 Les cotisations commerçants Base forfaitaire annuelle 2 ème d activité en 2014 Maladie Indemnités journalières Allocations familiales CSG - CRDS Vieillesse de base Vieillesse complémentaire Cotisation annuelle régularisation 1 re année régularisation 1 ère année régularisation 1 ère année régularisation 1 ère année régularisation 1 ère année régularisation 1 ère année Invalidité décès Total dont CFP euros 11

12 Les cotisations Modalités de paiement - Dates d exigibilité Vous disposez d un délai de 90 jours à compter de la date de votre début d activité pour payer vos premières cotisations Pour le règlement trimestriel : 5 février : 1er trimestre civil 5 mai : 2ème trimestre civil 5 août : 3ème trimestre civil 5 novembre : 4ème trimestre civil et régularisation annuelle Pour le règlement mensuel : 5 ou 20 de chaque mois De janvier à octobre : cotisations provisionnelles De novembre à décembre : régularisation annuelle 12

13 Les modalités de paiement au démarrage de l activité Chef d entreprise artisan. Évolution sur 4 ans. Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Rémunération du dirigeant / BIC Rémunération du dirigeant / BIC Rémunération du dirigeant / BIC Rémunération du dirigeant / BIC Acompte forfaitaire Acompte forfaitaire Acompte sur BIC année Acompte sur BIC année régularisations + régularisations + régularisations cotisations sociales cotisations sociales cotisations sociales sur année 1 sur année 2 sur année Total année 1 = Total année 2 = Total année 3 = Total année 4 =

14 Les cotisations Artisans et commerçants En régime de croisière Calcul à titre provisionnel sur revenu N-2 puis régularisation en octobre de l année suivante en fonction des revenus réels. Cotisations minimales : Si les revenus sont inférieurs à certains seuils, les cotisations sont calculées sur une base minimale, (si un revenu à O) : Revenus annuels Cotisations Montant minimal annuel Artisan Commerçant Inférieurs ou égaux à Maladie maternité et indemnités journalières Inférieurs ou égaux à Retraite Inférieurs ou égaux à Invalidité - décès NB. Pas de cotisation minimale en matière d allocations familiales et CSG-CRDS (dispense si revenu inférieur à 4881 ). 14

15 Les cotisations La modulation Si vous estimez que votre bénéfice sera différent de : la base forfaitaire ou du revenu servant de base de calcul (N-2) Vous avez la possibilité à tout moment, sur simple demande écrite, de solliciter un nouveau calcul de vos cotisations sur le montant que vous aurez estimé. 15

16 Les aides à la création L ACCRE - modalités et montant Aide au chômeur créateur ou repreneur d entreprise Le formulaire de demande de l ACCRE peut être téléchargé sur les sites des CFE ou retiré auprès de votre CFE. Une fois complété, votre dossier doit être déposé auprès de votre CFE en même temps que votre déclaration ou reprise d entreprise, ou au plus tard dans les 45 jours suivant ce dépôt. La décision est prise par l Urssaf Exonération des cotisations sociales personnelles à l exception de la CSG-CRDS, CFP et retraite complémentaire Pendant 12 mois dans la limite d un revenu professionnel inférieur ou égal à 120% du SMIC ( en 2014) Cotisation forfaitaire avec l ACCRE = 1051 euros pour un artisan et 1002 pour un commerçant 16

17 Le (la) conjoint(e) du créateur Tout conjoint qui exerce de manière régulière une activité dans l entreprise de son époux(se) doit opter pour l un des 3 statuts suivants : Salarié Associé Collaborateur Vous devez déclarer votre conjoint(e) au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) en indiquant le statut choisi par votre conjoint(e) 17

18 Les conditions préalables : Le (la) conjoint(e) du créateur Le statut de conjoint collaborateur Le(la) conjoint(e) doit être marié(e) ou pacsé(e), ne pas être rémunéré(e), ne pas avoir la qualité d assuré(e). Les avantages de ce statut : Pas de contrat de travail, pas de fiche de paye mensuelle Pas de versement de salaire à votre conjoint(e) Cotisations sociales : uniquement pour la retraite de base et la retraite complémentaire et invalidité-décès pour obtenir des droits propres Bénéficie gratuitement des prestations maladie des professions indépendantes en qualité d ayant droit Indemnité forfaitaire de repos maternel et indemnité de remplacement en cas de maternité Famille : droits identiques 18

19 Les prestations Artisans et commerçants : Les prestations Maladie-maternité, invalidité/décès et retraite et dans le domaine de la famille sont alignées sur le régime des salariés. 19

20 Une protection sociale complète Les prestations sont équivalentes à celles du régime des salariés Santé Prestations maladie en nature identiques à celle des salariés (médicaments, soins, hospitalisations ) Prestations en espèces IJ, maladie / maternité (pour les artisans et commerçants) Allocation de repos maternel / congé de paternité Retraite Retraite de base identique au régime général des salariés Retraite complémentaire similaire à un salarié non cadre Invalidité / décès Famille Prestations familiales identiques à celle des salariés (selon situation familiale et revenus) 20

21 Les prestations Assurance maladie Au moment de votre immatriculation Vous choisissez un organisme conventionné qui assurera le versement de vos prestations maladie et maternité Vous indiquez vos ayants droits 21

22 Les prestations Assurance maladie Votre Carte Vitale Envoyée par l organisme conventionné que vous avez choisi Carte familiale pour vous et vos ayants droit de moins de 16 ans Une carte à chacun de vos bénéficiaires ayants droit de plus de 16 ans (conjoints, enfants ) Vos remboursements Sont effectués directement par votre organisme conventionné Nature des soins pris en charge et taux de remboursements identiques à ceux du régime général des salariés 22

23 Les prestations Indemnités journalières Artisans commerçants En cas d arrêt de travail pour cause de maladie ou d accident du travail : arrêt de travail à transmettre dans les 2 jours à l organisme conventionné de votre choix IJ calculées sur la base du revenu annuel moyen des 3 dernières années (comprises entre 20,57 /jour et 51,44 /jour en 2014) Réglées à compter du 8ème jour en cas de maladie ou d accident ou du 4ème jour en cas d hospitalisation Maximum de 360 jours indemnisés sur 3 ans ou 3 ans en cas d Affection de Longue Durée (ALD) Lors d une période d arrêt de travail, pas d activité professionnelle 23

24 Les prestations Assurance maternité Statut de la mère Allocation de repos maternel Indemnités journalières Grossesse Adoption Femme chef d entreprise ,50 Conjointe collaboratrice ,50 44 jours : 2262,92 59 jours : 3034,37 74 jours : 3805,82 Arrêt minimum : 44 jours consécutifs Indemnisation du coût réel du remplacement pendant 56 jours au maximum (2890,72 maxi) Condition : remplacement par un(e) salarié(e) limite de cumul avec allocation de repos maternel (maxi 6019,72) 24

25 Les prestations Congé paternité Congé paternité : père chef d entreprise et père «conjoint collaborateur» Indemnisation : 11 jours en cas de naissance ou adoption simple (567,82 ) et 18 jours en cas de naissance ou adoption multiple (929,16 ) 25

26 Les prestations Assurance invalidité Pour les artisans Pension d incapacité totale à l exercice de votre métier : 50 % de votre revenu annuel moyen pendant les 3 premières années de reconnaissance du droit et à 30 % les années suivantes Pension d invalidité totale et définitive : 50 % de votre revenu annuel moyen Pour les commerçants Pension d invalidité partielle en cas de perte de capacité de travail supérieure à 2/3 : 30 % de votre revenu annuel moyen Pension d invalidité totale et définitive : 50 % de votre revenu annuel moyen 26

27 Les prestations Assurance décès Pour les artisans et les commerçants en activité Versement d un capital à vos ayants droit si vous êtes cotisant : 7 509,60 en 2014 sous certaines conditions (20 % du plafond annuel de la sécurité sociale) Capital décès supplémentaire versé aux orphelins sous certaines conditions : 1 877,40 (5% du plafond annuel de la sécurité sociale) Pour les artisans et les commerçants en retraite Versement d un capital à vos ayants droit si vous êtes cotisant : 3 003,84 en 2014 sous certains conditions (20 % du plafond annuel de la sécurité sociale) 27

28 Les prestations Retraite Retraite de base : Identique à la retraite de base du régime général des salariés : Même taux de cotisations, Mêmes conditions de départ à la retraite, Calcul de la retraite identique (en fonction des trimestres acquis et de votre revenu moyen) : Revenu annuel moyen x taux x nb de trimestres validés depuis 1973 Retraite complémentaire : Durée de référence Similaire au régime complémentaire d un salarié non cadre : Chaque année : acquisition de points en fonction de la cotisation versée En fin de carrière : se calcule en multipliant le nombre de points acquis par la valeur du point revalorisé chaque année 28

29 La validation des trimestres Les prestations Retraite Une année complète travaillée ne valide pas obligatoirement 4 Trimestres. Cette validation prend en compte le montant des cotisations versées. Il est validé 1T par fraction de revenu cotisé égal à 200 x SMIC horaire (soit en 2014, de revenu pour 1T et pour 4T) dans la limite de 4T par année civile. 29

30 Les prestations Retraite La réforme des retraites : Relèvement progressif de l âge minimal permettant de partir en retraite : 62 ans en 2017 (Accélération par paliers de 5 mois du relèvement de l âge légal de départ à la retraite à partir de la génération née en 1952) Durée minimale de cotisations pour bénéficier du taux plein fixée chaque année pour les générations nées à compter de 1955 Relèvement progressif de l âge permettant de partir à la retraite à taux plein ( retraite sans décote ) : 67 ans en 2022 ( Accélération par paliers de 5 mois du relèvement de l âge permettant le calcul à taux plein à partir de la génération née en 1952) 30

31 Vous embauchez un ou des salariés? Principales formalités de l employeur La déclaration unique d embauche (DUE) : Une seule formalité auprès de l Urssaf pour 7 formalités liées à l embauche. Utilisez Internet pour faire votre DUE! A compter du 1/01/11 : les cotisations chômage sont versées à l Urssaf La déclaration et le paiement des cotisations : Utilisez nos services en ligne pour effectuer la déclaration et le paiement de vos cotisations calculées sur la rémunération de vos salariés. Découvrez nos services en ligne sur (vous pouvez aussi adhérer à net-entreprises) La DADS et le tableau récapitulatif : Une fois par an, vous devez compléter la déclaration annuelle des données sociales (DADS) sur ou Le tableau récapitulatif est à adresser à l Urssaf. Il est pré-renseigné sur internet. 31

32 Vous embauchez un ou des salariés? Les cotisations du régime général Comment sont calculées les cotisations? L employeur calcule les parts salariale et patronale. Cotisations = base de calcul (assiette) x taux La base de calcul (assiette) Vous devez cotiser sur tous les éléments qui composent la rémunération de vos salariés le salaire et ses accessoires éventuels (primes, gratifications, congés payés ) les avantages fournis à titre gratuit (repas, logement, véhicule...) Vous n avez pas à cotiser sur : les indemnités journalières d assurance maladie versées par la Sécurité sociale les indemnités légales ou conventionnelles de licenciement les remboursements de frais professionnels justifiés Le SMIC (9,53 au 1er janvier 2014) Le salaire minimum interprofessionnel de croissance constitue la base minimale sur laquelle vous devez calculer vos cotisations. 32

33 Vous embauchez un ou des salariés? Le Tese (Titre emploi service entreprise) Gérez vos salariés autrement avec le Titre emploi service entreprises Gagnez du temps et bénéficiez de formalités allégées. Découvrez ce service gratuit sur N Azur

34 Ne prenez pas de risque avec le travail illégal! Quelles conséquences? Pour le salarié : ne pas déclarer un salarié, c est le priver de ses droits (couverture sociale, retraite, chômage)! Pour l employeur : c est s exposer à de lourdes sanctions! (Suppression des exonérations pratiquées, emprisonnement jusqu à 3 ans, amendes jusqu à euros ) Ne prenez pas de risques! Effectuez toutes les déclarations obligatoires en matière fiscale et sociale! Assurez-vous du respect par votre sous-traitant de ses obligations! Ensemble luttons contre le travail illégal! 34

35 Les prestations Allocations familiales Les travailleurs indépendants ont droit aux prestations sociales dans les mêmes conditions que les salariés. Pour en savoir plus : Contactez votre Caisse d Allocations Familiales ou consultez le site 35

36 Merci de votre attention Juin

«La protection sociale du dirigeant» 18 Novembre 2015 / 9h-10h

«La protection sociale du dirigeant» 18 Novembre 2015 / 9h-10h «La protection sociale du dirigeant» 18 Novembre 2015 / 9h-10h RV CREATION REPRISE D ENTREPRISES DANS LA LOIRE Roanne 18 Novembre 2015 2 30/11/2015 La Protection Sociale du Travailleur Indépendant 3 30/11/2015

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le statut de votre conjoint Édition 2011 3 Sommaire Un statut obligatoire Si votre conjoint participe régulièrement à votre activité artisanale, industrielle ou commerciale. 03 Un statut obligatoire 04

Plus en détail

INDÉPENDANTE, VOUS POUVEZ DEMANDER LE REPORT DU PAIEMENT DES COTISATIONS SOCIALES DE LA PREMIÈRE ANNÉE D ACTIVITÉ, ET/OU LEUR ÉTALEMENT SUR 5 ANS

INDÉPENDANTE, VOUS POUVEZ DEMANDER LE REPORT DU PAIEMENT DES COTISATIONS SOCIALES DE LA PREMIÈRE ANNÉE D ACTIVITÉ, ET/OU LEUR ÉTALEMENT SUR 5 ANS LE REPORT DE PAIEMENT DES C O T I S A T I O N S S O C I A L E S VOUS CRÉEZ OU REPRENEZ UNE ENTREPRISE INDÉPENDANTE, VOUS POUVEZ DEMANDER LE REPORT DU PAIEMENT DES COTISATIONS SOCIALES DE LA PREMIÈRE ANNÉE

Plus en détail

La Protection Sociale du Travailleur Indépendant

La Protection Sociale du Travailleur Indépendant La Protection Sociale du Travailleur Indépendant Artisan Commerçant Industriel 2016 1 A proposdu RSI Le Régime Social des Indépendants est une caisse de Sécurité Sociale, administrée par des représentants

Plus en détail

Artisans, commerçants. Vos cotisations et contributions sociales personnelles

Artisans, commerçants. Vos cotisations et contributions sociales personnelles Artisans, commerçants Vos cotisations et contributions sociales personnelles Édition 2009 Qui est concerné? Le Régime Social des Indépendants est un régime obligatoire de Sécurité sociale qui gère l assurance

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Au sommaire

L auto-entrepreneur. Au sommaire L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration et paiement Le cumul avec l Accre La protection sociale La sortie du dispositif

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION DE SOLIDARITÉ SPÉCIFIQUE (ASS) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION DE SOLIDARITÉ SPÉCIFIQUE (ASS) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION DE SOLIDARITÉ SPÉCIFIQUE (ASS) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION DE SOLIDARITÉ SPÉCIFIQUE (ASS) Chômeur de longue durée, l allocation de solidarité peut prendre le relais de l allocation

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Au sommaire

L auto-entrepreneur. Au sommaire L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration et paiement Les cumuls avec d autres exonérations La protection sociale

Plus en détail

Fiche pratique Questions-réponses sur le statut de l auto-entrepreneur

Fiche pratique Questions-réponses sur le statut de l auto-entrepreneur Fiche pratique Questions-réponses sur le statut de l auto-entrepreneur Adie Conseil Fiches pratiques Introduction 1 Qu est ce qu un auto-entrepreneur? L auto-entrepreneur est une personne physique (et

Plus en détail

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU [ Entreprise & administration ] La CSG et la CRDS sur les salaires A JOUR AU 1 er janvier 2009 La contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) sont

Plus en détail

RSI de Basse-Normandie

RSI de Basse-Normandie RSI de Basse-Normandie Objectif entreprise Caen : 1 rue Ferdinand Buisson St Contest Tél : 36 48 pour les prestations 36 98 pour les cotisations Site internet : www.rsi.fr 1 Régime Social des Indépendants

Plus en détail

Statut social du dirigeant d entreprise

Statut social du dirigeant d entreprise Statut social du dirigeant d entreprise Vous envisagez de créer une entreprise, et vous vous interrogez sur le statut social du dirigeant. A travers ce guide, vous pourrez aborder cette question importante,

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2017

NOTE D INFORMATION. Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2017 NOTE D INFORMATION Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans et commerçants reçoivent dès la réalisation de la déclaration sociale des indépendants (DSI), l

Plus en détail

MICRO- ENTREPRENEUR retraite prévoyance

MICRO- ENTREPRENEUR retraite prévoyance MICRO- ENTREPRENEUR retraite prévoyance Votre retraite et votre prévoyance Édition 2017 Vous exercez une profession libérale relevant du régime de la micro-entreprise, la Cipav est votre caisse de retraite

Plus en détail

L auto entrepreneur. Sous-titre. Séance d information aux professions libérales. Au sommaire

L auto entrepreneur. Sous-titre. Séance d information aux professions libérales. Au sommaire L auto entrepreneur Sous-titre Séance d information aux professions libérales Au sommaire La Sécurité sociale Le dispositif AE Ses conditions Ses avantages L adhésion Les cotisations Les déclaration et

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Janvier 2016 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise France métropolitaine, Départements et Régions d Outre-Mer BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Contrat aidé MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ Direction de la sécurité sociale

Plus en détail

LE CONJOINT COLLABORATEUR

LE CONJOINT COLLABORATEUR LE CONJOINT COLLABORATEUR FICHE SYNTHETIQUE Vous retrouverez au sein de cette fiche synthétique les dispositions régissant le statut de conjoint collaborateur depuis la loi n 2005-882 du 2 août 2005, ses

Plus en détail

Quelles sont les limites du régime AE?

Quelles sont les limites du régime AE? La création d auto-entreprise est en plein essor. Depuis l apparition de ce nouveau statut, vous êtes plus de 600 000 auto-entrepreneurs à vous être lancés. Un record qui s explique notamment par les nombreux

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire. n o 5. emploi retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire. n o 5. emploi retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire Guide salariés n o 5 mars 2016 Cumul emploi retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE LA FONCTION PUBLIQUE (RAFP)

LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE LA FONCTION PUBLIQUE (RAFP) Circulaire C.d.G. - DOC n 301 du 25 novembre 2004 Date d effet : 1 er janvier 2005 La présente circulaire annule et remplace la circulaire C.d.G. DOC n 290 du 25 août 2004 LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE

Plus en détail

N 2009 / /04/2009

N 2009 / /04/2009 N 2009 / 024 09/04/2009 Origine : Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l'animation du réseau (DIRRCA) - Direction Retraite / Pôle Réglementation - Contact : M. MIGUEL L. PERIE discar.jadin@le-rsi.fr

Plus en détail

Formation Gestion salariale. Le Bulletin de Paie

Formation Gestion salariale. Le Bulletin de Paie Formation Gestion salariale Le Bulletin de Paie Samedi 07 janvier 2017 Introduction L établissement du bulletin de paie est régi par le code du travail Articles L3243-1 / L3243-2 / L3243-3 / L3243-4 et

Plus en détail

COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ. Exclusif de tout lien de subordination. Possibilité de développer une clientèle personnelle.

COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ. Exclusif de tout lien de subordination. Possibilité de développer une clientèle personnelle. COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ LES FONDAMENTAUX CONTRAT DE COLLABORATION 1 CONTRAT DE TRAVAIL 2 LIEN DE SUBORDINATION Exclusif de tout lien de subordination. Lien de subordination uniquement pour

Plus en détail

Le REGIME GENERAL. Urssaf de l Isère 5/11/2008 1

Le REGIME GENERAL. Urssaf de l Isère 5/11/2008 1 Le REGIME GENERAL 5/11/2008 1 2 Trois notions essentielles L assujettissement Il permet de rattacher un travailleur à un régime obligatoire de protection sociale. L assujettissement est reconnu par la

Plus en détail

[ Travailleur indépendant ] Votre conjoint participe à l activité de votre entreprise À JOUR AU

[ Travailleur indépendant ] Votre conjoint participe à l activité de votre entreprise À JOUR AU [ Travailleur indépendant ] Votre conjoint participe à l activité de votre entreprise À JOUR AU 1 er janvier 2009 Vous êtes artisan, commerçant, industriel ou profession libérale, vous êtes marié ou lié

Plus en détail

ATTESTATION DE SALAIRE (Accident du travail ou maladie professionnelle)

ATTESTATION DE SALAIRE (Accident du travail ou maladie professionnelle) N 11450*02 ATTESTATION DE SALAIRE (Accident du travail ou maladie professionnelle) Article 3 du décret n 600 du 29 juin 1973 A ADRESSER A LA CMSA - en même temps que la déclaration d accident. - ou 48

Plus en détail

[ Travailleur indépendant ] Moniteurs de ski À JOUR AU

[ Travailleur indépendant ] Moniteurs de ski À JOUR AU [ Travailleur indépendant ] Moniteurs de ski À JOUR AU 1 er janvier 2009 Les moniteurs de ski titulaires du brevet d'état, les moniteurs stagiaires titulaires du brevet de formation, seuls ou regroupés

Plus en détail

Guide du vendeur à domicile. Victoria France

Guide du vendeur à domicile. Victoria France Guide du vendeur à domicile Victoria France Conditions pour pouvoir exercer l activité VICTORIA STATUT Conditions requises Possibilité d exercer Salarié à temps plein Incompatible si clause de non concurrence

Plus en détail

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures pour l emploi des séniors Demandeurs d emploi Salariés Retraites Aide à l embauche des DE de 45 ans et plus Aides pour les DE de 50 ans et plus Période

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008 Vos contacts Si vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires sur ces garanties, n hésitez pas à prendre contact pour tous renseignements ou questions relatives : aux prestations d incapacité

Plus en détail

Le budget de la Sécurité sociale

Le budget de la Sécurité sociale Le budget de la Sécurité sociale Le montant des dépenses de la Sécurité sociale voté par le parlement était de 474 milliards d euros en 04. Comparé au budget de l État, ce montant de dépenses est de l

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX UTILITAIRES SOCIAUX COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ CONTRAT DE COLLABORATION CONTRAT DE TRAVAIL LIEN DE SUBORDINATION

LES FONDAMENTAUX UTILITAIRES SOCIAUX COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ CONTRAT DE COLLABORATION CONTRAT DE TRAVAIL LIEN DE SUBORDINATION COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ LES FONDAMENTAUX CONTRAT DE COLLABORATION CONTRAT DE TRAVAIL 2 LIEN DE SUBORDINATION Exclusif de tout lien de subordination. Lien de subordination uniquement pour

Plus en détail

1. Les taux de cotisation des travailleurs indépendant (hors auto-entrepreneur et profession libérale)

1. Les taux de cotisation des travailleurs indépendant (hors auto-entrepreneur et profession libérale) N 21 Mars 2015 Sommaire Les nouveautés 2015 : les taux de cotisations Les obligations de dématérialisation Les nouvelles modalités d'appel de cotisation Conjoint collaborateur - Accident du travail Les

Plus en détail

Le RSI Régime Social des Indépendants

Le RSI Régime Social des Indépendants Le RSI Régime Social des Indépendants Les artisans, commerçants et industriels, ainsi que les professions libérales, relèvent du régime social des Travailleurs Non Salariés «TNS». Depuis le 1 er janvier

Plus en détail

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2)

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2) Février 2016 COTISATIONS TRAVAILLEURS NON SALARIES 2016 MONTANT ANNUEL DES COTISATIONS POUR LES T.N.S. PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1er JANVIER 2016 : 38 616 par an (PASS annuel) et 3218 par mois (PASS

Plus en détail

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS :

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS : TRAVAILLEURS INDEPENDANTS : QUESTIONS REPONSES SUR VOTRE PROTECTION SOCIALE Salon solutions pour mon entreprise 4 au 6 octobre 2016 SOMMAIRE 1 Statuts 2 Affiliation 3 Cotisations (taux/base de calcul/paiement)

Plus en détail

SOMMAIRE. Inspection du travail des transports. F 211 Bulletin de paye... 2 F 212 Rémunération - Frais de déplacement..

SOMMAIRE. Inspection du travail des transports. F 211 Bulletin de paye... 2 F 212 Rémunération - Frais de déplacement.. Inspection SOMMAIRE F 211 Bulletin de paye... 2 F 212 Rémunération - Frais de déplacement.. 4 ZOOM TRANSPORT Quelles informations pour le conducteur en plus de celles du bulletin de paie? Pour lui permettre

Plus en détail

L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION

L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION 1 L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION Le statut de l auto-entrepreneur résulte de la loi de modernisation de l économie n 2008-776 du 4 août

Plus en détail

Le régime fiscal de la MICRO-ENTREPRISE

Le régime fiscal de la MICRO-ENTREPRISE Le régime fiscal de la MICRO-ENTREPRISE Déroulement de la journée Présentation générale du statut de la micro entreprise Cas pratique Les formalités d immatriculation Les cas de sortie de la micro entreprise

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE MIEUX ADAPTÉ À VOTRE PROJET

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE MIEUX ADAPTÉ À VOTRE PROJET ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE MIEUX ADAPTÉ À VOTRE PROJET AU PROGRAMME Une entreprise c est une forme et un statut juridique Une entreprise c est un choix social Une entreprise c est

Plus en détail

Le Savoir Entreprendre. Ajouter un titre à votre document. L auto-entrepreneur. Amadou Bokoum SAVOIR ENTREPRENDRE 16/02/ février 2016

Le Savoir Entreprendre. Ajouter un titre à votre document. L auto-entrepreneur. Amadou Bokoum SAVOIR ENTREPRENDRE 16/02/ février 2016 Le Savoir Entreprendre Ajouter un titre à votre document 0 2016 L auto-entrepreneur Amadou Bokoum SAVOIR ENTREPRENDRE 16/02/2016 16 février 2016 Table des matières Les principes... 1 Qui peut devenir auto-entrepreneur?...

Plus en détail

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Infos flash PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Le plafond de sécurité sociale applicable aux rémunérations versées du 1 er janvier au 31 décembre 2016 a été fixé par l arrêté du 17 décembre

Plus en détail

PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS. Année 2016 OBLIGATOIRES

PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS. Année 2016 OBLIGATOIRES PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES Année 2016 Réf. : Article L.417-1 du Code des communes. Loi 2005.1579 du 19 décembre 2005 de financement

Plus en détail

Le Petit. Paie. Les pratiques clés en 21 fiches. Jean-Pierre Taïeb

Le Petit. Paie. Les pratiques clés en 21 fiches. Jean-Pierre Taïeb Le Petit 2015 Paie Les pratiques clés en 21 fiches Jean-Pierre Taïeb le Petit paie Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ACOSS : Agence centrale des organismes de Sécurité sociale AGFF : Association

Plus en détail

La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française

La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française La sécurité sociale française distingue deux statuts, le détachement et l expatriation. Le détaché relève du régime général

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Evelyne PHILIPPE Animatrice de réseaux à la RAM région Rhône Alpes La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des

Plus en détail

Pouvez-vous racheter ou régulariser. des droits pour la retraite? À JOUR AU

Pouvez-vous racheter ou régulariser. des droits pour la retraite? À JOUR AU Pouvez-vous racheter ou régulariser des droits pour la retraite? À JOUR AU 1 er mars 2007 Vous avez fait des études supérieures et/ou vous avez peu cotisé certaines années? Si vous le souhaitez, vous pouvez

Plus en détail

DECLARATION SOCIALE DES INDEPENDANTS Articles L , L , L , R

DECLARATION SOCIALE DES INDEPENDANTS Articles L , L , L , R DECLARATION SOCIALE DES INDEPENDANTS Articles L. 114-12, L. 131-6, L. 136-3, R. 115-5 REVENUS et D. 642-3 du code de la Sécurité Sociale 2015 BULLETIN D INFORMATION N 1 Experts Comptables Mai La DSI doit

Plus en détail

Les status. PHILIPPE DAILEY Président d honneur de la fédération française de la vente directe

Les status. PHILIPPE DAILEY Président d honneur de la fédération française de la vente directe Les status PHILIPPE DAILEY Président d honneur de la fédération française de la vente directe Le statut du VDI 1 Les fondamentaux du statut du VDI 2 Le statut social 3 L ouverture des droits 4 Le statut

Plus en détail

d e s Chirurgiens Dentistes Cotisations Mémento des sages-femmes

d e s Chirurgiens Dentistes Cotisations Mémento des sages-femmes Ca i s s e Au t o n o m e d e Retraite d e s Chirurgiens Dentistes et des Sages-Femmes Cotisations Mémento des sages-femmes La sage-femme Vous débutez votre activité [1 ère et 2 ème années] Lorsque vous

Plus en détail

Le micro-entrepreneur

Le micro-entrepreneur Travailleurs indépendants : artisans, commerçants et professionnels libéraux Le micro-entrepreneur Édition février 2017 Sommaire 04 Les principes Qui peut devenir micro-entrepreneur? p 4 Avec quelles limites

Plus en détail

Fidulane. Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE. Droit du travail et paie

Fidulane. Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE. Droit du travail et paie Fidulane Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE Droit du travail et paie LES CONDITIONS GENERALES DE LA PAIE TRAVAILLEURS SALARIES ET TRAVAILLEURS NON SALARIES SOURCES JURIDIQUES DE LA PAIE

Plus en détail

LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012

LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012 Réf : CDG INFOS 2012-1/ ME Date : le 12 Janvier 2012 LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012 REFERENCES JURIDIQUES Arrêté du 30 décembre 2011 fixant le plafond de la Sécurité sociale Décret n 2011-1926

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] L aide aux. chômeurs créateurs. repreneurs d entreprise À JOUR AU. 1 er janvier 2008

[ Exonérations & aides à l emploi ] L aide aux. chômeurs créateurs. repreneurs d entreprise À JOUR AU. 1 er janvier 2008 [ Exonérations & aides à l emploi ] L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise À JOUR AU 1 er janvier 2008 L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise (ACCRE) est une mesure

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (4 mois ou 610

Plus en détail

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES N 111 - SOCIAL n 30 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 août 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES Le dispositif du chèque-vacances

Plus en détail

del Employeur e La formation supérieure optimisée par l'apprentissage

del Employeur e La formation supérieure optimisée par l'apprentissage % $ e $ % del Employeur e $ % e % 1 La formation supérieure optimisée par l'apprentissage Pourquoi embaucher un apprenti? Quels engagements pour l employeur? L apprentissage, un atout incontournable de

Plus en détail

NOUVELLES MESURES CONCERNANT LES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS (FEVRIER 2017) Mesures spécifiques à la protection sociale des indépendants

NOUVELLES MESURES CONCERNANT LES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS (FEVRIER 2017) Mesures spécifiques à la protection sociale des indépendants NOUVELLES MESURES CONCERNANT LES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS (FEVRIER 2017) Mesures concernant les catégories professionnelles Activité Artisan Stage obligatoire La qualification de l activité artisanale

Plus en détail

1 LOI DE FINANCES 2013 - Indemnité de rupture conventionnelle homologuée Forfait social

1 LOI DE FINANCES 2013 - Indemnité de rupture conventionnelle homologuée Forfait social Standard 5.10 B Le 22 janvier 2013 Sommaire 1 LOI DE FINANCES 2013 - Indemnité de rupture conventionnelle homologuée Forfait social... 3 2 LOI DE FINANCES 2013 Taxe sur les salaires... 4 2.1 Assiette de

Plus en détail

FNAROPA - Commission Retraites Formation FNAR 24 Septembre 2013

FNAROPA - Commission Retraites Formation FNAR 24 Septembre 2013 Trois composantes : la Retraite de Base la Retraite Complémentaire la Retraite Supplémentaire Deux Types de Droits : le Droit Personnel le Droit à Réversion La Retraite de Base : la CARSAT (ex CRAM) la

Plus en détail

Le régime des cotisations

Le régime des cotisations Le régime des cotisations 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 25 janvier 2016 Sommaire La contribution sociale

Plus en détail

LES NOUVEAUTES SOCIALES DE JANVIER 2016

LES NOUVEAUTES SOCIALES DE JANVIER 2016 CHAMBRE SYNDICALE DES INDUSTRIES DU BOIS DU BAS-RHIN BP 68055 3, rue Jean Monnet ECKBOLSHEIM 67038 STRASBOURG Cedex Tel: 03.88.10.28.00 - Fax:03.88.77.80.02 LES NOUVEAUTES SOCIALES DE JANVIER 2016 Objet

Plus en détail

LES CHIFFRES-CLÉS PRESTATIONS FAMILIALES MIS À JOUR AU 01/09/2013. Complément de libre choix d activité - (Depuis le 1 er avril 2013 après CRDS)

LES CHIFFRES-CLÉS PRESTATIONS FAMILIALES MIS À JOUR AU 01/09/2013. Complément de libre choix d activité - (Depuis le 1 er avril 2013 après CRDS) PRESTATIONS FAMILIALES Complément de libre choix d activité - (Depuis le 1 er avril 2013 après CRDS) Montant du complément à taux plein : 388,19 /mois / Taux majoré : 572,81 /mois Montant du complément

Plus en détail

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Rémunération N 11 28 juin 2016 Références CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Loi n 82-939 du 4 novembre 1982 Loi n 97-1239 du 29 décembre 1997 Décret n 82-1001 du 25 novembre 1982 Décret n 2005-31 du 15 janvier

Plus en détail

Votre guide pratique ÉDITION 2016 ENTREPRISES

Votre guide pratique ÉDITION 2016 ENTREPRISES Votre guide pratique ÉDITION 2016 ENTREPRISES SOMMAIRE Les acteurs du BTP... p.3 L adhésion à PRO BTP... p.4-5 Le panorama de la protection sociale du BTP... p.6 Les cotisations... p.7-9 Les formalités

Plus en détail

Le départ en retraite

Le départ en retraite Le départ en retraite Lois de financement de la Sécurité Sociale pour 2010, 2011 et 2012 Articles L1237-4 à L1237-10 du Code du travail Cette fiche traite du départ en retraite à l initiative du salarié

Plus en détail

Artistes et techniciens votre allocation chômage

Artistes et techniciens votre allocation chômage Janvier 2011 L annexe 8 au règlement général de l assurance s applique aux ouvriers et techniciens engagés par des employeurs du cinéma, de la diffusion TV, radio ou du spectacle répertoriés par des codes

Plus en détail

Taux des charges sociales sur les salaires Année Ce qui change au 1 er janvier 2016

Taux des charges sociales sur les salaires Année Ce qui change au 1 er janvier 2016 les infos DAS - n 012 18 janvier 2016 Taux des charges sociales sur les salaires Année 2016 Ce qui change au 1 er janvier 2016 Cotisation patronale d assurance maladie - hausse Assurance vieillesse - hausse

Plus en détail

MORGENSTERN ET ASSOCIES SARL 7 rue du Chevalier de Saint George PARIS. NOTE D INFORMATION n du 12 janvier 2016 Infos fiscales/sociales

MORGENSTERN ET ASSOCIES SARL 7 rue du Chevalier de Saint George PARIS. NOTE D INFORMATION n du 12 janvier 2016 Infos fiscales/sociales NOTE D INFORMATION n 2016.03 du 12 janvier 2016 Infos fiscales/sociales I -.Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles : Le taux maximal d'intérêts déductibles s'établit à 2,15 %

Plus en détail

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3 Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco Cotisations et points de la retraite complémentaire Guide salariés n o 3 mars 2017 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

«Je crée ma micro entreprise» Novembre 2016

«Je crée ma micro entreprise» Novembre 2016 «Je crée ma micro entreprise» Novembre 2016 PLAN PLAN DE L ATELIER Grands principes du régime Le régime juridique Le régime fiscal Le régime social Le paiement des cotisations Les formalités Focus sur

Plus en détail

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) *

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Annexes RPO (2.8) RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Article 1er - Objet Le présent règlement définit les garanties prévues par l'article 1-26 de la Convention Collective Nationale

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail

Dispositif Micro-entrepreneur :

Dispositif Micro-entrepreneur : Dispositif Micro-entrepreneur : Comment ça marche? Salon solutions pour mon entreprise 4 au 6 octobre 2016 Le régime Micro-entrepreneur Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations,

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1 : la création du statut VDI. Chapitre 2 : le VDI : un statut mixte. Chapitre 3 : le VDI mode d emploi.

Sommaire. Chapitre 1 : la création du statut VDI. Chapitre 2 : le VDI : un statut mixte. Chapitre 3 : le VDI mode d emploi. Sommaire Chapitre 1 : la création du statut VDI La loi de 1993 Chapitre 2 : le VDI : un statut mixte Statut social Statut fiscal Chapitre 3 : le VDI mode d emploi Les droits et les obligations Le VDI et

Plus en détail

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Rémunération N 10 14 mars 2017 Références CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Loi n 82-939 du 4 novembre 1982 Loi n 97-1239 du 29 décembre 1997 Décret n 82-1001 du 25 novembre 1982 Décret n 2005-31 du 15 janvier

Plus en détail

Salariés AVRIL 2015. Comment lire votre relevé de carrière?

Salariés AVRIL 2015. Comment lire votre relevé de carrière? Salariés AVRIL 2015 Comment lire votre relevé de carrière? B Qu est-ce que le relevé de carrière? Véritable récapitulatif de l activité professionnelle, le relevé de carrière détaille les droits que vous

Plus en détail

Les aides à la création d entreprise

Les aides à la création d entreprise Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 14-15 octobre 2010 - Parc Expo RENNES Aéroport - Bruz Les aides à la création d entreprise Animé par : Valérie JAVAUDIN, Expert-Comptable Les

Plus en détail

INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS

INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS Service Juridique, Fiscal et Social Paris, le 4 Janvier 2016 INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES NOTE D INFORMATION I II III IV V VI PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AUGMENTATION DU SMIC COTISATIONS

Plus en détail

L URSSAF : Qui sommesnous

L URSSAF : Qui sommesnous L URSSAF : Qui sommesnous?! Organisme de SS, de droit privé gérant des fonds publics! Soumis à tutelle! Conseil d Administration! 1 implantation s/département L URSSAF : nos missions! Encaisser les Ressources

Plus en détail

CHARGES SOCIALES 2010

CHARGES SOCIALES 2010 CHARGES SOCIALES 2010 Plafond sécurité sociale Plafond de sécurité sociale Périodicité 2009 Année 34 620 Trimestre 8 655 Mois 2 885 Quinzaine 1 430 Semaine 666 Jour 159 Heure (1) 1 22 pour une durée de

Plus en détail

THÈME Comprendre et gérer les charges de personnel SÉQUENCE Analyser et présenter les documents de paie... 3

THÈME Comprendre et gérer les charges de personnel SÉQUENCE Analyser et présenter les documents de paie... 3 Unité 2 Thème 5 Unité 2 COURS Thème 5 THÈME 5... 2 Comprendre et gérer les charges de personnel... 2 SÉQUENCE 1... 3 Analyser et présenter les documents de paie... 3 Thème 5 > Séquence 1 > Étape 1... 3

Plus en détail

ELUS LOCAUX RETENUE A LA SOURCE - INDEMNITES DE FONCTION 2016 A COMPTER DU 1 ER JUILLET 2016

ELUS LOCAUX RETENUE A LA SOURCE - INDEMNITES DE FONCTION 2016 A COMPTER DU 1 ER JUILLET 2016 ELUS LOCAUX RETENUE A LA SOURCE - INDEMNITES DE FONCTION 2016 A COMPTER DU 1 ER JUILLET 2016 Références Article 47 de la Loi n 92-147 du 31/12/92 de finances rectificative pour 1992 (J.O. du 5/01/1993)

Plus en détail

MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 10 > LA PAIE ET LES CHARGES SOCIALES

MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 10 > LA PAIE ET LES CHARGES SOCIALES MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 10 > LA PAIE ET LES CHARGES SOCIALES SOMMAIRE 1. Processus de traitement de la paie et notions de base 2. Classification comptable des comptes de la paie 3. Comptabilisation

Plus en détail

SERVICES CRÉER OU REPRENDRE UNE ENTREPRISE POLE-EMPLOI.FR

SERVICES CRÉER OU REPRENDRE UNE ENTREPRISE POLE-EMPLOI.FR SERVICES CRÉER OU REPRENDRE UNE ENTREPRISE POLE-EMPLOI.FR PÔLE EMPLOI VOUS AIDE À CRÉER OU REPRENDRE UNE ENTREPRISE CRÉER UNE ENTREPRISE, POURQUOI PAS VOUS? La création ou la reprise d entreprise s adresse

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise À JOUR AU 1 er janvier 2011 L aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise (Accre) est une mesure

Plus en détail

Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2016

Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2016 les infos DAS n 015 19 janvier 2016 Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2016 Il convient de rappeler qu un arrêté du 3 août 2011 (JO du 6 septembre 2011) a modifié l

Plus en détail

Régimes fiscaux des pr p o r f o ess s i s o i n o s s d e s a s nté t

Régimes fiscaux des pr p o r f o ess s i s o i n o s s d e s a s nté t Régimes fiscaux des professions de santé Notre engagement auprès de nos clients Notre volonté, offrir un service : complet de proximité adapté à notre clientèle : les entreprises les artisans-commerçants

Plus en détail

Vous êtes ou vous avez été salarié du commerce, de l industrie et. des services et vous allez bientôt prendre votre retraite : ce guide est

Vous êtes ou vous avez été salarié du commerce, de l industrie et. des services et vous allez bientôt prendre votre retraite : ce guide est Vous êtes ou vous avez été salarié du commerce, de l industrie et des services et vous allez bientôt prendre votre retraite : ce guide est fait pour vous. Il a été conçu dans le but de vous informer au

Plus en détail

DIRECTIVES RELATIVES À LA PERCEPTION DE L IMPÔT À LA SOURCE 2012

DIRECTIVES RELATIVES À LA PERCEPTION DE L IMPÔT À LA SOURCE 2012 DIRECTIVES RELATIVES À LA PERCEPTION DE L IMPÔT À LA SOURCE 2012 1. Personnes soumises à l impôt à la source A teneur des articles 108 ss de la loi fiscale du 10 mars 1976 (LF), les personnes suivantes

Plus en détail

Sommaire. 1 re partie - Généralités e partie - Les différentes zones du bulletin de paie Remerciements...5 Introduction...

Sommaire. 1 re partie - Généralités e partie - Les différentes zones du bulletin de paie Remerciements...5 Introduction... Sommaire Remerciements...5 Introduction...13 1 re partie - Généralités...15 Chapitre 1 - Règles régissant le bulletin de paie...17 1 - Tous les salariés doivent-ils recevoir un bulletin de paie?...17 2

Plus en détail

«Notre ADN : Le droit d entreprendre pour tous»

«Notre ADN : Le droit d entreprendre pour tous» «Notre ADN : Le droit d entreprendre pour tous» Le régime micro-entreprise 2016 Franchise en base de TVA Plafonds de chiffre d affaires 82 200 pour la vente 32 900 pour les services Pour les artisans et

Plus en détail

Principaux changements

Principaux changements Affaires sociales et formation professionnelle Principaux changements Les nouveautés au 1 er janvier 2014 Circulaire AS N 06.14 23/01/2014 Nous vous présentons ci-après les principales mesures à caractère

Plus en détail

AIDES A LA CREATION D ENTREPRISE REGIME FISCAL ET SOCIAL FORMALITES (SYNTHESES)

AIDES A LA CREATION D ENTREPRISE REGIME FISCAL ET SOCIAL FORMALITES (SYNTHESES) AIDES A LA CREATION D ENTREPRISE REGIME FISCAL ET SOCIAL FORMALITES (SYNTHESES) I/ AIDES DE DEMARRAGE L ASSEDIC peut vous verser une aide dès que vous démarrez votre entreprise. Cette aide correspond à

Plus en détail

Protection sociale des travailleurs indépendants

Protection sociale des travailleurs indépendants www.info-entrepriseslr.fr / Protection sociale des travailleurs indépendants Source : Agence France Entrepreneur Date de mise à jour : 02/02/2016 Les commerçants, artisans et professionnels libéraux bénéficient

Plus en détail

Majoration de la contribution patronale d assurance chômage pour les embauches en CDD

Majoration de la contribution patronale d assurance chômage pour les embauches en CDD Chère cliente, cher client, Veuillez trouver ci-dessous le rappel des nouveautés du mois de juillet 2013: 1 ) Définition de la modulation de la contribution patronale d assurance chômage (source URSSAF)

Plus en détail

SOCIAL: CE QUI CHANGE EN 2012

SOCIAL: CE QUI CHANGE EN 2012 SOCIAL: CE QUI CHANGE EN 2012 Voici, sous forme de «liste à la Prévert» les principales nouveautés à appréhender dès le début de l année. 1. Salaires, cotisations et contributions sociales Plafond de sécurité

Plus en détail

Le créateur d entreprise

Le créateur d entreprise GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS n o 1 Guide entreprises JANVIER 2016 Le créateur d entreprise Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères...

Plus en détail

Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/

Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/ Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/ A première vue, le certificat de la caisse de pension ressemble à une jungle de chiffres et de termes techniques. En fait, il n est pas si difficile

Plus en détail