Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins"

Transcription

1 Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Sommaire de gestion À la demande du Groupe de travail national sur la survie au cancer du Partenariat canadien contre le cancer (le Partenariat), nous avons procédé à une analyse de la documentation ayant été publiée et à des consultations pour déterminer l état actuel de l information disponible au Canada en ce qui a trait aux défis que les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins doivent relever lorsque des personnes atteintes d un cancer qui reçoivent des traitements ou qui ont terminé leurs traitements désirent retourner au travail (en tant qu employé ou que travailleur autonome). Jusqu à maintenant, l expérience vie-travail chez les personnes atteintes d un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins n a pas été étudiée de manière adéquate au Canada. Ce projet s est penché sur des questions relatives à la survie au cancer portant sur le retour au travail du point de vue des personnes les plus directement touchées par un diagnostic de cancer. Cette consultation comportait trois phases qui se sont chevauchées : Première phase : Nous avons procédé à une analyse de la documentation ayant été publiée et à des entrevues pour dégager, revoir et évaluer l information disponible au Canada à propos du retour au travail des personnes atteintes d un cancer et des personnes qui leur prodiguent des soins. Ce travail a été effectué dans le but de recueillir des données requises pour élaborer un sondage en ligne à l échelle nationale et créer un groupe de discussion. Toutes les activités de la première phase ont été exécutées. Les recommandations visant à élaborer un sondage en ligne à l échelle nationale et à créer un groupe de discussion précisaient qu il faut tenir compte des données démographiques pertinentes, de l état de santé de la personne atteinte d un cancer (état général de santé et effets secondaires), de l information liée au travail, de la nécessité de s absenter du travail pour recevoir des traitements contre le cancer (la durée de cette absence, le cas échéant) et, après le retour au travail, de l aide et des accommodements requis en milieu de travail. La documentation ayant été publiée nous a encouragés également à étudier l expérience de travail des personnes qui prodiguent des soins à des personnes atteintes d un cancer et à leur demander la nature des ressources auxquelles elles ont accès, les ressources qui ne sont pas à leur portée et les recommandations qu elles formuleraient. Deuxième phase : Créer et distribuer un sondage effectué en ligne à l échelle nationale auprès des personnes atteintes d un cancer et de celles qui leur prodiguent des soins dans le but de déterminer les défis associés au retour au travail. Les personnes qui ont participé à ce

2 sondage avaient au moins 18 ans et avaient fait l objet d un diagnostic de cancer ou avaient prodigué des soins à une personne atteinte d un cancer au cours des cinq dernières années. En outre, ces personnes occupaient un emploi au moment de l établissement du diagnostic ou lorsqu elles prodiguaient des soins. Toutes les activités de la deuxième phase ont été exécutées. Quatre cent soixante-dix (470) personnes ont participé au sondage effectué en ligne (N = 410 personnes atteintes d un cancer et N = 60 prodiguant des soins à une personne atteinte d un cancer). Nous avons effectué des analyses descriptives et binominales des données. Parmi les personnes atteintes d un cancer qui ont participé au sondage, 77 % étaient des femmes, 93 % étaient âgées de 25 à 64 ans au moment du diagnostic et 63 % vivaient en Ontario. Le cancer du sein était le type de cancer le plus fréquent chez les personnes qui ont participé au sondage, suivi du cancer colorectal. Chez les personnes qui prodiguaient des soins, 88 % étaient des femmes, 93 % étaient âgées de 25 à 64 ans et 44 % vivaient en Ontario. Les personnes qui prodiguaient des soins étaient le plus souvent susceptibles de s occuper d une personne atteinte d un cancer colorectal. Troisième phase : Concevoir, mettre en œuvre et divulguer les conclusions issues des groupes de discussion qui ont eu lieu dans différentes localités canadiennes afin de valider et de développer davantage les conclusions du sondage. Toutes les activités de la troisième phase ont été exécutées. Deux groupes de discussion ont permis de réunir 16 personnes atteintes d un cancer (9 femmes et 7 hommes) vivant à Montréal, à Winnipeg et à Vancouver. Les personnes qui ont participé aux groupes de discussion étaient des adultes en âge de travailler qui détenaient au moins un diplôme d études secondaires. La plupart d entre elles avaient subi une chimiothérapie et, après leur traitement, étaient retournées occuper l emploi qu elles avaient auparavant, auprès du même employeur. Évaluation globale de la deuxième phase et de la troisième phase Personnes atteintes d un cancer Les participants au sondage et aux groupes de discussion, qui étaient tous des personnes très instruites, exerçaient généralement un travail non manuel et représentaient une grande variété d expérience de retour au travail. Certains ont continué à travailler après la divulgation du diagnostic ou pendant qu ils recevaient des traitements. Ceux qui se sont absentés du travail ont parlé de la démarche de retour au travail. Le diagnostic et les traitements ont eu des répercussions sur l expérience de travail des personnes atteintes d un cancer, car ils se sont répercutés sur leur aisance financière et leurs interactions avec leur employeur. Leur état de santé a également affecté leur rendement professionnel. Les personnes atteintes d un cancer ont généralement reçu un bon appui de la part de leur employeur. Les participants ont également fait état des circonstances entourant le retour au travail qui se sont avérées particulièrement difficiles, telles que la perte de revenus, les

3 difficultés d interaction avec son employeur ou ses collègues de travail ou les répercussions des effets secondaires nuisibles sur le rendement professionnel. Revenu et soutien du revenu Soixante pour cent (60 %) des personnes qui ont participé au sondage ont déclaré avoir subi une perte de revenus dans les 12 mois qui ont suivi la divulgation du diagnostic. Les personnes qui ont continué à travailler ou qui ont été obligées de reprendre le travail pendant qu elles recevaient des traitements contre le cancer ont déclaré qu elles l avaient fait pour des motifs financiers. Plus des trois quarts des participants au sondage ont déclaré qu ils devaient compter sur un soutien du revenu, tel que des prestations d invalidité de courte durée, d invalidité de longue durée ou d assurance-emploi, pendant qu ils recevaient des traitements. La démarche d obtention des primes d invalidité ou d assurance emploi peut s avérer laborieuse en raison des délais de carence ou du temps qui s écoule entre le dépôt de la demande de prestation et le versement des premières primes. Par ailleurs, de nombreux participants ont indiqué que le nombre de semaines pris en charge par l Assurance-emploi était inférieur à la durée d un traitement prolongé contre le cancer. Interactions avec les collègues et l employeur Quarante pour cent (40 %) des personnes qui ont participé au sondage se sont absentées du travail pendant plus de six mois pour recevoir leurs traitements. Certains répondants (50 %) ont repris graduellement le travail. D autres (18 %) ont recommencé immédiatement à travailler à plein temps. Près des trois quarts des participants au sondage ont affirmé avoir repris leur travail auprès de leur employeur antérieur, 8 % ont obtenu un emploi auprès d un autre employeur et 9 % étaient des travailleurs autonomes. De retour au travail, les participants à l emploi d une grande entreprise (plus de 500 employés) étaient plus susceptibles d avoir accès à des accommodements, tels que le télétravail ou des absences rémunérées pour se rendre à leurs rendez-vous médicaux, que ceux qui travaillaient pour des organismes de taille plus restreinte. La plupart des participants aux groupes de discussion ont déclaré avoir divulgué le diagnostic à leur employeur, bien que certains s en soient abstenus. La divulgation du diagnostic a eu des répercussions négatives dans quelques cas. Les personnes atteintes d un cancer qui ont recommencé à travailler ont déclaré qu'elles n'assumaient plus les mêmes tâches qu'auparavant. Elles travaillaient moins, leur charge de travail était moins lourde, elles étaient moins stressées parce qu elles voyageaient moins, elles avaient adopté un meilleur équilibre entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle ou elles n avaient plus des perspectives professionnelles aussi ambitieuses que celles qu elles avaient entretenues avant l établissement du diagnostic de cancer. Répercussions professionnelles de l état de santé La grande majorité des personnes qui ont participé au sondage ont déclaré que les problèmes professionnels les plus marqués découlaient des effets secondaires associés aux traitements. Les problèmes cités le plus souvent sont notamment la fatigue,

4 l épuisement, les troubles cognitifs et la difficulté d essayer de surmonter ces problèmes. Les personnes qui ressentaient des effets secondaires nuisibles étaient plus susceptibles d affirmer qu elles : ne travaillaient plus comme elles le faisaient avant l établissement du diagnostic, ne pouvaient plus travailler à plein temps, avaient besoin de planifier leurs heures de travail, d augmenter graduellement nombre d heures au travail ou leur charge de travail, et de travailler moins longtemps chaque jour, avaient besoin de pouvoir s absenter, tout en étant rémunérées, pour se rendre à des rendez-vous médicaux, de soutien affectif de la part de leurs collègues et de leur supérieur hiérarchique ou employeur. Elles désirent également que leur employeur comprenne les répercussions négatives des effets secondaires sur leur rendement. Personnes qui prodiguaient des soins à une personne atteinte d un cancer Les personnes qui ont participé au sondage étaient surtout des femmes très instruites qui occupaient un emploi non manuel. Elles ont décrit des expériences semblables par rapport aux soins qu elles prodiguaient à un membre de leur famille ou à un proche qui, dans la plupart des cas, était atteint d un cancer à un stade évolué et qui recevait presque toujours des soins de chimiothérapie. Rôle de prestataire de soins Plus de 40 % des personnes qui ont prodigué des soins ont déclaré qu elles avaient rempli ce rôle pendant plus de 6 mois et que le type de soins qu elles prodiguaient comportait surtout (outre le soutien affectif) des tâches qui exigeaient une présence physique et une absence du travail (transport, aide avec les activités quotidiennes normales, entretien domestique). Les personnes qui ont prodigué des soins ont affirmé ressentir du stress et être obligées de s absenter du travail pour prendre soin d une autre personne et pour s occuper d ellemême. Prestation de soins et obligations professionnelles Quinze pour cent (15 %) des personnes qui ont participé au sondage affirment qu elles ont été obligées de quitter un emploi à plein temps, bien que la majorité d entre elles aient conservé leur poste. Quatre-vingt-dix pour cent (90 %) des personnes qui ont participé au sondage déclarent avoir été obligées de s absenter du travail et que cette absence a eu des répercussions négatives sur leur revenu. Les personnes qui prodiguaient des soins ne quittaient pas leur travail si elles n en avaient pas les moyens ou si elles ne parvenaient pas à obtenir l appui de leur employeur (63 % n ont pas obtenu l autorisation de s absenter du travail ou d adopter un horaire de travail souple). Pour s absenter du travail, les personnes qui prodiguaient des soins avaient recours à des congés de maladie, adoptaient un horaire de travail souple ou réduisaient leurs heures de travail.

5 Les principales difficultés professionnelles comprenaient les troubles de concentration, la baisse de productivité, le stress et le manque d appui de la part des collègues qui, selon les personnes qui ont participé au sondage, aurait allégé le fardeau. Mises en garde Puisque, plutôt que de brosser un tableau statistiquement représentatif des personnes atteintes d un cancer au Canada, ce projet avait pour objet de recueillir des données qui s avéreront pertinentes pour concevoir des programmes, notre échantillonnage s appuie sur les rapports que le Partenariat entretient avec les organismes nationaux et les intervenants du milieu de la lutte contre le cancer à l échelle nationale. La stratégie de recrutement que nous avons adoptée affecte nos conclusions de la manière suivante : Parmi les personnes qui ont participé au sondage, 60 % ont indiqué qu elles en avaient été avisées par un organisme de soutien communautaire. C est peut-être pour cette raison que les personnes qui ont participé au sondage étaient généralement très instruites, qu'elles étaient bien documentées et qu elles étaient surtout des femmes de l Ontario qui avaient eu un cancer du sein. Puisque 46 % des femmes qui ont participé au sondage ont eu un cancer du sein, nous n avons pas été en mesure de procéder à des analyses croisées exhaustives par type de cancer. Dans l échantillon des personnes qui ont participé au sondage, on observe également une surreprésentation par degré d instruction et par type d occupation, puisque les participants avaient tendance à avoir au moins un diplôme d études secondaires et qu elles exerçaient un travail non manuel. Recommandations Les recommandations suivantes portent sur les ressources, les partenariats, la revendication et les activités recherche pour l avenir. Nous recommandons qu une consultation auprès de tous les intervenants ait lieu pour étudier la création, l offre et la distribution des ressources les plus pertinentes. Les ressources portant sur le retour au travail devraient porter tout autant sur les personnes qui s absentent du travail que sur celles qui continuent à travailler. Les sujets sur le retour au travail abordés devraient tenir compte de toutes les étapes de l expérience globale du cancer. Ressources La recherche que nous avons effectuée nous permet de conclure que les ressources suivantes devaient être créées et offertes aux personnes atteintes d un cancer et aux personnes qui leur prodiguent des soins : Création d un site Web ou d un document d information à propos des mesures de soutien du revenu. Création de documents de sensibilisation à propos de l assurance contre les maladies graves ou de l assurance-invalidité pour les travailleurs autonomes.

6 Création de documents d information à propos des accommodements en milieu de travail destinés aux propriétaires de petites entreprises. Élaboration de documents d information à propos des effets secondaires pouvant perturber le rendement professionnel et des programmes de réadaptation qui existent. Création de programmes ou de ressources de réadaptation (en ligne ou en personne) qui traitent des préoccupations portant sur les effets secondaires. Constitution d un groupe de travail composé de personnes atteintes d un cancer, de représentants des compagnies d assurance, d employeurs et de professions dans le domaine des soins contre le cancer. Ce groupe sera chargé de créer des ressources à propos des accommodements en milieu de travail et des effets secondaires. Ces ressources seront destinées à l ensemble des intervenants et aux personnes atteintes d un cancer. Création de documents d information sur les accommodements en milieu de travail qui seront destinés aux employeurs et aux personnes qui prodiguent des soins à des personnes atteintes d un cancer. Partenariats et revendication Des partenariats devraient être conclus avec des organismes qui ont pour mandat d améliorer 1) les critères d admissibilité aux prestations d assurance-emploi 2) les critères d admissibilité aux prestations de soignant et la durée de la période pendant laquelle des prestations peuvent être versées. Ces partenariats devraient entreprendre cette tâche en établissant une stratégie visant à obtenir des changements de fonds dans ce domaine. Recherche ultérieure Nous recommandons que la recherche de consultation ultérieure fasse appel à des personnes recrutées dans les centres qui prodiguent des soins contre le cancer et que seulement des personnes ne détenant pas un diplôme d études secondaires soient retenues pour y participer.

Exonération des primes d assurance-vie. Déclaration du salarié

Exonération des primes d assurance-vie. Déclaration du salarié Exonération des primes d assurance-vie Déclaration du salarié Déclaration du salarié Garantie d exonération des primes d assurance-vie collective Le présent guide contient les formulaires à remplir pour

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ La présente recherche décrit les principales préoccupations financières des Canadiens âgés, dans

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Aon Hewitt Bulletin d information Le 21 avril 2015 Dans cette édition Budget fédéral de 2015 1 Introduction 1 Retraite et investissements 3 Remises et retenues patronales 4 Autres sujets Budget fédéral

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire Prendre soin de soi À quoi s attendre Que vous travailliez à l extérieur de la maison ou que vous soyez parent au foyer, le cancer du sein pourrait nuire à votre capacité de travailler, ce qui aura inévitablement

Plus en détail

SYNTHÈSE DU RAPPORT RAPPEL SECTION 1 : LES PRINCIPAUX IMPACTS DE LA RÉFORME DE L ASSURANCE-EMPLOI

SYNTHÈSE DU RAPPORT RAPPEL SECTION 1 : LES PRINCIPAUX IMPACTS DE LA RÉFORME DE L ASSURANCE-EMPLOI SYNTHÈSE DU RAPPORT RAPPEL Le gouvernement du Québec a créé la Commission nationale d examen de l assuranceemploi en mars 2013. Son mandat consistait essentiellement à documenter les impacts de la réforme

Plus en détail

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié Exonération des primes d assurance-vie Guide du salarié Garantie d exonération des primes d assurance-vie collective Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander le maintien de votre

Plus en détail

LA VOIX DES PROCHES AIDANTS. Consultations auprès des proches aidants

LA VOIX DES PROCHES AIDANTS. Consultations auprès des proches aidants LA VOIX DES PROCHES AIDANTS Consultations auprès des proches aidants Sommaire Le contexte actuel d innovations et de découvertes médicales permet aux personnes âgées et aux personnes atteintes d une maladie

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi [TRADUCTION] Citation : K. P. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 136 Appel n o : GE-14-2529 ENTRE : K. P. Appelante Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée

Plus en détail

Soutenir les employeurs des services éducatifs et de garde à l enfance

Soutenir les employeurs des services éducatifs et de garde à l enfance RAPPORT SCHÉMATIQUE DES ENJEUX PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX EN MATIÈRE DE RESSOURCES HUMAINES Soutenir les employeurs des services éducatifs et de garde à l enfance Conseil sectoriel des ressources humaines

Plus en détail

Page 1. 34-1327F Formulaire de demande de BEPH/BC-ESEIP - 2015-2016 (13 avril 2015)

Page 1. 34-1327F Formulaire de demande de BEPH/BC-ESEIP - 2015-2016 (13 avril 2015) Bourse d études de l Ontario pour personnes handicapées (BEPH) Bourse canadienne servant à l achat d équipement et de services pour étudiants ayant une incapacité permanente (BC-ESEIP) 2015-2016 De quoi

Plus en détail

Assurance invalidité de courte durée. Guide du salarié

Assurance invalidité de courte durée. Guide du salarié Assurance invalidité de courte durée Guide du salarié Assurance invalidité de courte durée Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander des prestations d invalidité et certains renseignements

Plus en détail

Service d orientation anticipée. Déclaration du salarié

Service d orientation anticipée. Déclaration du salarié Service d orientation anticipée Déclaration du salarié Service d orientation anticipée Déclaration du salarié Les formulaires ci-après doivent être présentés dans les dix jours ouvrables suivant le début

Plus en détail

Liste de controle. Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail

Liste de controle. Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail Liste de controle Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail GUIDE À L INTENTION DES EMPLOYEURS, DES EMPLOYÉS ET DES FOURNISSEURS DE SOINS DE SANTÉ Articulations

Plus en détail

Le chaînon manquant :

Le chaînon manquant : Le chaînon manquant : le rôle du superviseur dans la gestion de la santé des employés Les constatations du Groupe recherche Shepell fgi Le chaînon manquant : le rôle du superviseur dans la gestion de la

Plus en détail

PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES

PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SOCIÉTÉ CANADIENNE DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES LE 15 AOÛT 2007 Société canadienne de la sclérose en plaques 175, rue Bloor

Plus en détail

2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs. Revoir la notion des placements

2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs. Revoir la notion des placements 2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs Revoir la notion des placements Un message de Blake C. Goldring, m.s.m., ll.d., cfa PRÉSIDENT DU CONSEIL ET CHEF DE LA DIRECTION, LA SOCIÉTÉ DE

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel [TRADUCTION] Citation : N. B. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 504 Appel No.: 2011-2457 ENTRE : N. B. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail

PARMI LES PROGRÈS INTÉRESSANTS qui ont été réalisés

PARMI LES PROGRÈS INTÉRESSANTS qui ont été réalisés Régimes de santé des travailleurs indépendants Ernest B. Akyeampong et Deborah Sussman PARMI LES PROGRÈS INTÉRESSANTS qui ont été réalisés sur le marché du travail dans les années 9 figure la croissance

Plus en détail

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Des conclusions qui appellent à la mobilisation Rapport du RIOCM sur le sous-financement des organismes communautaires de

Plus en détail

Programme d assurance-invalidité de courte durée

Programme d assurance-invalidité de courte durée Programme d assurance-invalidité de courte durée Votre trousse de six pages Aperçu Le Programme d assurance-invalidité de courte durée (PAICD) assure un traitement uniforme pour tous les employés lorsqu

Plus en détail

ASSURANCE-SOLDE MASTERCARD MD* DE BMO MD ET ASSURANCE-SOLDE MASTERCARD DE BASE DE BMO

ASSURANCE-SOLDE MASTERCARD MD* DE BMO MD ET ASSURANCE-SOLDE MASTERCARD DE BASE DE BMO ASSURANCE-SOLDE MASTERCARD MD* DE BMO MD ET ASSURANCE-SOLDE MASTERCARD DE BASE DE BMO Assurance vie, maladie et emploi du titulaire de carte (assurance collective) Guide de distribution Police d assurance

Plus en détail

Protection du revenu. Assurance invalidité. Série Pilier

Protection du revenu. Assurance invalidité. Série Pilier Protection du revenu Assurance invalidité Série Pilier Les conséquences d une invalidité peuvent être dévastatrices. Votre capacité à gagner un revenu est la base de votre avenir financier et votre actif

Plus en détail

Services de gestion des problèmes de santé liés au travail

Services de gestion des problèmes de santé liés au travail Services de gestion des problèmes de santé liés au travail des absences liées à une blessure professionnelle pour de meilleurs résultats Assurance collective La sécurité et la productivité des employés

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

Comment gérer les retours au travail Les clauses d'assurance

Comment gérer les retours au travail Les clauses d'assurance Comment gérer les retours au travail Les clauses d'assurance Denis Gobeille, M. Sc. R.I. Conseiller en ressources humaines agréé Conseiller en régimes d assurance collective Agir face à l'invalidité en

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi [TRADUCTION] Citation : J. B. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 9 ENTRE : J. B. N o d appel : GE-13-1927 Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

Solutions de protection du vivant. Oasis MC. Un aperçu des demandes de règlement d assurance contre les maladies graves

Solutions de protection du vivant. Oasis MC. Un aperçu des demandes de règlement d assurance contre les maladies graves Solutions de protection du vivant Oasis MC Un aperçu des demandes de règlement d assurance contre les maladies graves Les gens vivent plus longtemps. Si vous êtes un jour atteint d une maladie grave, il

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche PRÉSENTATION Cette recherche 1 avait pour but de mieux connaître la situation de la population avec incapacité sur le marché

Plus en détail

Le 1 er avril 2014 : date de renouvellement du Régime des chambres de commerce

Le 1 er avril 2014 : date de renouvellement du Régime des chambres de commerce Volume 20 Numéro 2 Mars 2014 Le 1 er avril 2014 : date de renouvellement du Régime des chambres de commerce Le renouvellement annuel de vos garanties au titre du Régime d assurance collective des chambres

Plus en détail

UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail

UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail Points saillants UPSKILL propose une évaluation rigoureuse de la formation en compétences essentielles

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : N. P. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 83 Appel n o : GE-14-352 ENTRE : N. P. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail

PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX. Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau

PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX. Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau ORDRE DU JOUR Statistiques Difficultés Évaluation Rôles des intervenants Finances Mesures fiscales Exécution : planification

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

GUIDE DE DEMANDE D INSCRIPTION AU REGISTRE ONTARIEN DES PSSP

GUIDE DE DEMANDE D INSCRIPTION AU REGISTRE ONTARIEN DES PSSP GUIDE DE DEMANDE D INSCRIPTION AU REGISTRE ONTARIEN DES PSSP Ce formulaire comprend quatre sections : coordonnées, éducation et formation, renseignements sur l emploi et sondage sur les ressources humaines

Plus en détail

DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ

DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ Vous trouverez les directives pour remplir ce formulaire et de l espace supplémentaire au verso de la page 4. Nom : Adresse : Prénom rue Nom de famille

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE

LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le 17 janvier 2014 LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE La Loi sur les régimes volontaires d'épargne-retraite (la «Loi») a été adoptée par l'assemblée nationale du Québec

Plus en détail

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) interroge ses membres sur plusieurs aspects touchant leur pratique professionnelle à l aide de sondages, de groupes de

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2007-2008

Rapport annuel au Parlement 2007-2008 Rapport annuel au Parlement 2007-2008 L administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415-1 Avant-propos Le présent rapport annuel au Parlement a été rédigé sous l autorité

Plus en détail

Mémoire. La littératie financière. en perspective avec la planification financière. l Institut québécois de planification financière

Mémoire. La littératie financière. en perspective avec la planification financière. l Institut québécois de planification financière Mémoire La littératie financière en perspective avec la planification financière présenté par l Institut québécois de planification financière au Groupe de travail sur la littératie financière le 31 mai

Plus en détail

Opinion de la Société Parkinson du Québec Accessibilité du médicament «Le NEUPRO» Adoptée par le conseil d administration le 26 septembre 2013

Opinion de la Société Parkinson du Québec Accessibilité du médicament «Le NEUPRO» Adoptée par le conseil d administration le 26 septembre 2013 Adoptée par le conseil d administration le 26 septembre 2013 La mission de la Société Parkinson du Québec (SPQ) est d apporter un appui immédiat aux personnes atteintes de la maladie et à leurs proches

Plus en détail

Régime collectif de protection de revenu en cas d invalidité Demande d indemnité MEMBRES DE L AIMTA Page 3 de 5

Régime collectif de protection de revenu en cas d invalidité Demande d indemnité MEMBRES DE L AIMTA Page 3 de 5 MEMBRES DE L AIMTA Page 1 de 5 Envoyer l original par télécopieur ou par la poste à : MEDISYS INC. (À l attention des mandataires d Air Canada) 500, rue Sherbrooke Ouest, 11 e étage Montréal (Québec) H3A

Plus en détail

Procédure pour transformer l assurance invalidité de longue durée collective

Procédure pour transformer l assurance invalidité de longue durée collective Demande de transformation Assurance invalidité de longue durée collective Vous n êtes pas admissible à la transformation de votre assurance invalidité de longue durée collective (ILD) si : vous avez atteint

Plus en détail

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Commentaires du Conseil du patronat du Québec dans le cadre de la consultation sur l accessibilité

Plus en détail

ALERTE ÉQUITÉ SALARIALE

ALERTE ÉQUITÉ SALARIALE Octobre 2010 ALERTE ÉQUITÉ SALARIALE présence locale portée mondiale Droit au but Qu est-ce que l équité salariale? Une échéance au 31 décembre s applique à la majorité des entreprises Que doit-on faire?

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION Devenir citoyens : sondage d opinion auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université Dalhousie Objet :

Plus en détail

Assurance invalidité de courte durée. Déclaration du salarié

Assurance invalidité de courte durée. Déclaration du salarié Assurance invalidité de courte durée Déclaration du salarié Déclaration du salarié Assurance invalidité de courte durée Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander des prestations

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS RELATIFS À UNE DEMANDE DE CRÉDITS À LA BANQUE DE CONGÉS DE MALADIE DIVISION DES EMPLOYÉS DE LA RÉGIE DES ALCOOLS DE L'ONTARIO

RENSEIGNEMENTS RELATIFS À UNE DEMANDE DE CRÉDITS À LA BANQUE DE CONGÉS DE MALADIE DIVISION DES EMPLOYÉS DE LA RÉGIE DES ALCOOLS DE L'ONTARIO RENSEIGNEMENTS RELATIFS À UNE DEMANDE DE CRÉDITS À LA BANQUE DE CONGÉS DE MALADIE En tant que membre de la Division des employés de la Régie des alcools du SEFPO, vous pourriez être admissible à la banque

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : M. J. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 53 Appel n o : GE-14-966 ENTRE : M. J. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail

ACTION EN FAVEUR DES PERSONNES TOUCHÉES PAR LA SP

ACTION EN FAVEUR DES PERSONNES TOUCHÉES PAR LA SP ACTION EN FAVEUR DES PERSONNES TOUCHÉES PAR LA SP 1 Le Canada présente le plus haut taux de sclérose en plaques (SP) du monde. En fait, cette maladie ne touche pas seulement les 100 000 Canadiens qui en

Plus en détail

Éducation des artistes

Éducation des artistes Éducation des artistes Une analyse des antécédents scolaires des artistes actifs et des activités des diplômés des programmes d art sur le marché du travail au Canada Résumé Vol. 13 No 2 Hill Stratégies

Plus en détail

ÉCOUTER LES PERSONNES TOUCHÉES PAR LA SP ET PASSER À L ACTION

ÉCOUTER LES PERSONNES TOUCHÉES PAR LA SP ET PASSER À L ACTION ÉCOUTER LES PERSONNES TOUCHÉES PAR LA SP ET PASSER À L ACTION MÉMOIRE AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES CONSULTATIONS PRÉBUDGÉTAIRES PRÉSENTÉ LE 6 AOÛT 2014 La Société canadienne

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015 Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA 11 août 2015 Table des matières Profil des répondants sommaire 3 Mesures de rémunération sommaire 4 Profil d emploi sommaire 11 Méthodologie et

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi [TRADUCTION] Citation : E. A. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 41 N o d appel : GE-13-2379 ENTRE : E. A. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée

Plus en détail

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT INTRODUCTION Le burnout est un trouble de l adaptation lié au travail, il touche les professionnels qui exercent en relation d aide. Initialement ce terme

Plus en détail

Examen de la législation associée à l indemnisation des accidents du travail 2013 2016. Document de discussion de 2013

Examen de la législation associée à l indemnisation des accidents du travail 2013 2016. Document de discussion de 2013 Examen de la législation associée à l indemnisation des accidents du travail 2013 2016 Document de discussion de 2013 Ministère de l'éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail/Travail sécuritaire

Plus en détail

Questions de soins infirmiers : Formation

Questions de soins infirmiers : Formation Questions de soins infirmiers : Formation Introduction La présente fiche d information analyse la formation des infirmières et infirmiers des catégories suivantes : Infirmières et infirmiers autorisés

Plus en détail

Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax. Voie Réservée MC. Le défi de la gestion de l invalidité.

Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax. Voie Réservée MC. Le défi de la gestion de l invalidité. Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax Voie Réservée MC Le défi de la gestion de l invalidité Guide du preneur Table des matières INTRODUCTION L absentéisme au 21 e siècle...

Plus en détail

Formulaire A Évaluation des diplômes et des compétences Demande d inscription

Formulaire A Évaluation des diplômes et des compétences Demande d inscription Formulaire A Évaluation des diplômes et des compétences Demande d inscription Pour usage interne seulement # de dossier: PIN: 141201 Veuillez choisir une option ( ): 1 Première demande Réouverture du dossier

Plus en détail

Oasis. Le Compétiteur COUP D ŒIL SUR. Individual critical. illness insurance

Oasis. Le Compétiteur COUP D ŒIL SUR. Individual critical. illness insurance CRITICAL ASSURANCE ILLNESS INVALIDITÉ INSURANCE INDIVIDUELLE AT A GLANCE Oasis COUP D ŒIL SUR Individual critical Le Compétiteur illness insurance Table des matières Le Compétiteur...................................1

Plus en détail

Le financement des études

Le financement des études Le remboursement des prêts étudiants Warren Clark Le financement des études postsecondaires a toujours été à la charge de la société (par le biais des impôts) et des étudiants et de leurs parents (par

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT Le Comité de vérification (le «Comité») du Conseil d'administration (le «Conseil») de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (la «Société») a pour mandat

Plus en détail

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Études de cas

Plus en détail

PROGRAMME DE SOINS À DOMICILE ET EN MILIEU COMMUNAUTAIRE DES PREMIÈRES NATIONS ET DES INUITS (PSDMCPNI)

PROGRAMME DE SOINS À DOMICILE ET EN MILIEU COMMUNAUTAIRE DES PREMIÈRES NATIONS ET DES INUITS (PSDMCPNI) PROGRAMME DE SOINS À DOMICILE ET EN MILIEU COMMUNAUTAIRE DES PREMIÈRES NATIONS ET DES INUITS (PSDMCPNI) Phase 1, Mise en oeuvre «Fondations pour le succès» Rapport en Bref : Résumé et Principales Constatations

Plus en détail

La révision de la CCN 51. en 15 points. Evolution. Adaptation. Masse salariale constante. Marges. Négociations locales

La révision de la CCN 51. en 15 points. Evolution. Adaptation. Masse salariale constante. Marges. Négociations locales La révision de la CCN 51 en 15 points Masse salariale constante Marges Evolution Négociations locales Adaptation Edito Les évolutions importantes des secteurs sanitaire, social et médico-social (adaptation

Plus en détail

LISTE DES RECOMMANDATIONS

LISTE DES RECOMMANDATIONS LISTE DES RECOMMANDATIONS Recommandation 1 Le Comité recommande la présentation en 2005 d un projet de loi qui créerait une nouvelle entité de l État appelée la Commission de l assurance-emploi. Cette

Plus en détail

Changements touchant le Régime de pensions du Canada

Changements touchant le Régime de pensions du Canada RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA Changements touchant le Régime de pensions du Canada Le gouvernement du Canada apporte des changements au Régime de pensions du Canada (RPC) pour mieux tenir compte des choix

Plus en détail

Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire

Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire Mars 2010 Le Conseil RH fait progresser les enjeux relatifs à la main-d œuvre communautaire. En tant que

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

règlement invalidité Régime collectif d assurance de personnes de l Association des chirurgiens dentistes du Québec POUR NOUS JOINDRE www.ssq.

règlement invalidité Régime collectif d assurance de personnes de l Association des chirurgiens dentistes du Québec POUR NOUS JOINDRE www.ssq. Demande de règlement invalidité Demande initiale Régime collectif d assurance de personnes de l Association des chirurgiens dentistes du Québec POUR NOUS JOINDRE www.ssq.ca Police N o 14A00 ASSURANCE COLLECTIVE

Plus en détail

Programme d évaluation des compétences et des acquis Renseignements et lignes directrices

Programme d évaluation des compétences et des acquis Renseignements et lignes directrices Apprentissage et garde des jeunes enfants Manitoba Programme d évaluation des compétences et des acquis Renseignements et lignes directrices Énoncé de mission Le Programme d évaluation des compétences

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi [TRADUCTION] Citation : A. D. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 5 ENTRE : A. D. N o d appel : GE-13-1152 Appelant et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION

Plus en détail

Transfert automatisé protégé des relevés d emploi

Transfert automatisé protégé des relevés d emploi Transfert automatisé protégé des relevés d emploi Le Transfert automatisé protégé des relevés d emploi (RE TAP) est un système auquel ont recours de grandes compagnies, lesquelles sont principalement des

Plus en détail

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION Contexte L accès à une prestation de retraite ou de pension pour les employés des organismes du secteur

Plus en détail

Évaluation et recommandations

Évaluation et recommandations ÉVALUATION ET RECOMMANDATIONS 13 Évaluation et recommandations Les personnes souffrant de troubles mentaux s intègrent mal sur le marché du travail. En Belgique, par rapport aux personnes qui ont une bonne

Plus en détail

LA FORMATION CONTINUE BÉNÉFIQUE POUR VOUS?

LA FORMATION CONTINUE BÉNÉFIQUE POUR VOUS? LA FORMATION CONTINUE BÉNÉFIQUE POUR VOUS? Questions Vrai Faux J ai suivi un cours ou lu un livre traitant de mon secteur d activité au 1 cours des trois dernières années. 0 1 Mon secteur d activité a

Plus en détail

É T A T S F I N A N C I E RS pour le RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2010

É T A T S F I N A N C I E RS pour le RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2010 É T A T S F I N A N C I E RS pour le RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2010 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Au conseil des Biens non publics RÉGIME D ASSURANCE

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi [TRADUCTION] Citation : A. E. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 73 Appel n o : GE-14-944 ENTRE : A. E. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée

Plus en détail

Indice canadien de report de la retraite Sun Life

Indice canadien de report de la retraite Sun Life Indice canadien de report de la retraite Sun Life Rapport sur l Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2014 La vie est plus radieuse sous le soleil Table des matières À propos de l Indice canadien

Plus en détail

Patrimoines. Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier. Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches

Patrimoines. Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier. Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches MD Patrimoines Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches Florence et Jean sont âgés de 57 ans; ils ont deux fils

Plus en détail

Le vrai visage de l absentéisme au travail

Le vrai visage de l absentéisme au travail Un rapport de recherche préparé par Morneau Shepell Le vrai visage de l absentéisme au travail La présente étude conclut que les employeurs peuvent réduire l absentéisme, la perte de productivité et des

Plus en détail

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Toute personne accède à une activité professionnelle en devenant salarié, fonctionnaire ou travailleur indépendant. Chacun de ces trois régimes juridiques

Plus en détail

de l invalidité Pour un retour au travail en santé

de l invalidité Pour un retour au travail en santé Services de gestion de l invalidité Pour un retour au travail en santé Nous visons un retour au travail en santé pour permettre à nos clients de continuer se concentrer sur leur entreprise Dans une petite

Plus en détail

ACAE. économie du savoir. Atteindre la prospérité économique grâce à une

ACAE. économie du savoir. Atteindre la prospérité économique grâce à une Atteindre la prospérité économique grâce à une économie du savoir Budget Fédéral de 2015: Priorités soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes ACAE Mémoire de l Alliance canadienne

Plus en détail

Entrée en vigueur le : 7 mai 2015. TITRE : Procédure relative à la gestion des retours au travail et maintien au travail

Entrée en vigueur le : 7 mai 2015. TITRE : Procédure relative à la gestion des retours au travail et maintien au travail Code : PR-DRH-505-05 PROCÉDURE Instance responsable : Direction des ressources humaines Approuvée (ou adoptée) au comité de direction le : 7 mai 2015 Adoptée par le conseil d administration le : s. o.

Plus en détail

Le Centre de cancérologie de L Hôpital d Ottawa Programme d oncologie psychosociale

Le Centre de cancérologie de L Hôpital d Ottawa Programme d oncologie psychosociale Le Centre de cancérologie de L Hôpital d Ottawa Programme d oncologie psychosociale Comment faire face à la perte de revenus et aux autres problèmes financiers Avertissement Ce document présente des renseignements

Plus en détail

Comment devenir un employeur de choix

Comment devenir un employeur de choix Comment devenir un employeur de choix Qualité de l équilibre travail-vie personnelle Cahier Comment devenir un employeur de choix Qualité de l équilibre travail-vie personnelle AVERTISSEMENT La présente

Plus en détail

*Anciennement «On The Fringe»

*Anciennement «On The Fringe» VOS AVANTAGES SOCIAUX* Publication du Comité mixte des assurances (CMA) du personnel scolaire des CAAT Carte pour medicaments pour le personnel scolaire Dès le 1 er avril 2009, les membres du personnel

Plus en détail

Guide de distribution protection prêt personnel scotia Nom du produit d assurance :

Guide de distribution protection prêt personnel scotia Nom du produit d assurance : Guide de distribution protection prêt personnel scotia Nom du produit d assurance : Protection prêt personnel Scotia Type de produit d assurance : Assurance collective de crédit Protection en cas de décès

Plus en détail

Éducation permanente des conseillers

Éducation permanente des conseillers Éducation permanente des conseillers connaissances formation permanente éducation en ligne participation Description générale de l assurance de soins de longue durée. Objectifs d apprentissage Après avoir

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification du cadre de contrôle de gestion pour les subventions et contributions de 2012-2013 (Modes de financement)

Plus en détail

Stratégie visant des écoles saines

Stratégie visant des écoles saines Chapitre 4 Section 4.03 Ministère de l Éducation Stratégie visant des écoles saines Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.03, Rapport annuel 2013 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Indice canadien de report de la retraite Sun Life Rapport sur l indice canadien de report de la retraite 2015

Indice canadien de report de la retraite Sun Life Rapport sur l indice canadien de report de la retraite 2015 Indice canadien de report de la retraite Sun Life Rapport sur l indice canadien de report de la retraite 2015 La vie est plus radieuse sous le soleil Table des matières Au sujet de l indice canadien de

Plus en détail