CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT"

Transcription

1 Nature et portée du comité d audit CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Le comité d audit (le «comité») est un comité permanent dont les membres sont nommés par le conseil d administration (le «conseil») et qui est mis sur pied aux fins du respect des obligations qui incombent aux sociétés ouvertes à l égard des comités d audit. Le conseil a délégué au comité certaines de ses responsabilités de surveillance du processus de communication de l information financière pour que la fonction d audit soit exercée de façon indépendante de la direction de la Société (la «direction»). Le comité a une fonction de surveillance. Il n incombe pas à celui-ci ni à ses membres i) de planifier ou d exécuter des audits, ii) d établir que les états financiers de la Société sont complets et exacts et qu ils sont conformes aux principes comptables généralement reconnus ni iii) d exécuter aucun autre type d examen d audit ou d examen comptable ou de procédure ou enquête similaire. Le comité et son président sont des membres du conseil de la Société nommés par le conseil en vue de surveiller de façon générale les activités liées aux finances, aux risques et aux contrôles de la Société et ne sont pas particulièrement responsables de la gestion ou de l exercice quotidien de ces activités. La direction est responsable de la préparation, de la présentation et de l intégrité des états financiers de la Société. Elle est également chargée de maintenir des principes et des conventions appropriés en matière de comptabilité et d information financière, des systèmes de gestion des risques et de contrôle interne et des procédures conçus pour fournir une assurance raisonnable que les actifs sont protégés et que les opérations sont dûment autorisées, inscrites et communiquées et pour s assurer de l efficacité et de l efficience de l exploitation, de la fiabilité de l information financière et du respect des normes comptables ainsi que des lois et règlements applicables. Les auditeurs internes sont chargés de s assurer du caractère adéquat et de l efficacité du système de contrôle interne et de faire rapport sur cette question. Les auditeurs externes sont chargés de planifier et d exécuter l audit des états financiers annuels de la Société conformément aux normes d audit généralement reconnues afin de fournir une assurance raisonnable que, notamment, les états financiers sont conformes aux principes comptables généralement reconnus. Sauf comme il est mentionné ci-après, le comité n a pas le pouvoir de prendre des décisions, mais soumet plutôt ses constatations et recommandations au conseil pour qu il les examine et prenne une décision. PROCÉDURES, POUVOIRS ET FONCTIONS Les procédures, pouvoirs et fonctions du comité sont les suivants : Généralités 1. Composition Le comité doit être composé d au moins trois membres. Chaque membre du comité doit être un administrateur «indépendant» (terme défini à l occasion dans les lois sur les valeurs mobilières applicables). Les membres du comité sont en poste pour un

2 2 mandat d un an, sauf s ils démissionnent, et peuvent être reconduits dans leurs fonctions pour des mandats consécutifs. Le secrétaire de la Société est le secrétaire du comité et agit à ce titre à toute réunion du comité et, en son absence, le président de l assemblée désigne une personne, qui ne doit pas nécessairement être un administrateur, pour le remplacer. Tous les membres du comité doivent posséder des «compétences financières» (terme défini à l occasion dans les lois sur les valeurs mobilières applicables), sous réserve de toute dispense des lois sur les valeurs mobilières applicables. 2. Nomination et remplacement des membres du comité Tout membre du comité peut être destitué ou remplacé à tout moment par le conseil et cesse automatiquement de faire partie du comité dès qu il n est plus un administrateur. Le conseil peut pourvoir aux vacances qui surviennent au sein du comité en nommant un autre administrateur au comité. Le conseil doit pourvoir à toute vacance si le comité compte moins de trois administrateurs. Chaque fois qu une vacance survient au sein du comité, les membres restants peuvent exercer tous les pouvoirs du comité à la condition que le quorum soit maintenu. Sous réserve de ce qui précède, les membres du comité sont nommés par le conseil une fois par année et chacun d entre eux demeure en poste jusqu à l assemblée annuelle des actionnaires suivant son élection ou jusqu à ce qu un remplaçant compétent soit dûment élu. 3. Président du comité Sauf si un président du comité est désigné par l ensemble du conseil, les membres du comité peuvent désigner le président à la majorité des voix de l ensemble du comité. Le président du comité est chargé de diriger le comité, y compris de préparer l ordre du jour des réunions, de présider les réunions, d assigner les tâches et de faire rapport au conseil. En l absence du président, les membres du comité doivent choisir un président parmi eux. 4. Conflits d intérêts Si un membre du comité est en situation de conflit d intérêts réel ou éventuel relativement à une question soumise au comité, il doit en aviser le président du comité. Si le président du comité est en situation de conflit d intérêts réel ou éventuel, il doit en aviser le président du conseil. Si le président du comité ou le président du conseil, selon le cas, reconnaît qu il y a un conflit d intérêts réel ou éventuel, le membre qui se trouve en situation de conflit d intérêts doit faire part de son intérêt au comité et ne pas participer à l examen de la question visée par un tel conflit d intérêts ni voter à l égard de cette question. 5. Rémunération des membres du comité Les membres du comité ont droit, en contrepartie de leurs services à ce titre, à une rémunération fixée à l occasion par le conseil. Aucun membre du comité ne doit recevoir de la Société ou d un membre de son groupe une autre rémunération que celle à laquelle il a droit à titre d administrateur ou de membre d un comité du conseil de la Société ou d un membre de son groupe. 6. Quorum et réunions La majorité des membres du comité constitue le quorum pour l examen des questions soumises à une réunion du comité. Le comité doit se réunir au moins quatre fois par année et plus souvent au besoin.

3 3 7. Réunions de direction distinctes Le comité se réunit périodiquement avec le chef des finances, le responsable de la fonction d audit interne et les auditeurs externes dans le cadre de réunions de direction distinctes afin de discuter des questions dont le comité ou ces personnes ou groupes estiment devoir discuter en privé, et ces personnes peuvent communiquer en tout temps avec le comité pour soumettre des questions à son attention. Toutefois, le comité doit également se réunir périodiquement en l absence de la direction pour discuter en privé des questions qui intéressent ou préoccupent les membres du comité. 8. Processus Le comité établit ses propres procédures, y compris le moment et l endroit où auront lieu les réunions ainsi que les autres procédures qu il juge nécessaires ou souhaitables. Le président approuve l ordre du jour des réunions et s assure que des documents dûment préparés sont distribués aux membres suffisamment à l avance pour leur permettre d en prendre connaissance avant une réunion. 9. Assistance professionnelle Le comité peut demander aux auditeurs externes et aux auditeurs internes d exécuter les examens ou audits supplémentaires qu il juge souhaitables. En outre, le comité peut retenir les services de conseillers juridiques, de conseillers en comptabilité ou en finances ou d autres conseillers spéciaux, aux frais de la Société (et fixer leur rémunération) s il juge que cela est nécessaire pour l exercice de ses fonctions. 10. Confiance Sauf si des renseignements contraires lui sont fournis (qui doivent être communiqués sans délai au conseil), chaque membre du comité peut se fier i) à l intégrité des collaborateurs internes et externes de la Société desquels il reçoit de l information, ii) à l exactitude de l information financière et des autres données fournies au comité par ces collaborateurs et iii) aux déclarations faites par la direction et les auditeurs externes quant aux technologies de l information, aux services d audit interne et aux autres services non liés à l audit fournis par les auditeurs externes de la Société et de ses filiales. 11. Communication de rapports au conseil Les procès-verbaux des réunions du comité doivent reproduire avec précision les discussions importantes du comité et les décisions prises par celui-ci, y compris toutes les recommandations qu il doit faire au conseil, et doivent être distribués aux membres du comité avec copie conforme au président du conseil, au chef de la direction de la Société, aux autres membres du conseil et aux auditeurs externes. 12. Pouvoirs du comité a) Accès Le comité a libre accès à tous les livres, registres, installations et membres du personnel de la Société et de ses filiales. Il peut exiger que les membres de la direction, les administrateurs et les employés de la Société et de ses filiales et les autres personnes qu il juge appropriées à l occasion lui fournissent les renseignements sur la Société et ses filiales qu il juge appropriés et qu ils assistent aux réunions du comité. b) Délégation Le comité peut déléguer à l occasion à une personne ou à un comité de personnes ses responsabilités qui peuvent légalement être déléguées.

4 4 c) Adoption de politiques et procédures Le comité peut adopter des politiques et procédures concernant la façon dont il doit s acquitter de ses responsabilités. Responsabilités du comité - Auditeurs externes et internes Sélection et surveillance des auditeurs externes 13. Les auditeurs externes sont ultimement tenus de rendre compte au comité et au conseil à titre de représentants des actionnaires de la Société et le comité doit en informer les auditeurs externes. Les auditeurs externes doivent faire rapport directement au comité et le comité est autorisé à communiquer directement avec eux. Le comité évalue le rendement des auditeurs externes de la Société et fait des recommandations au conseil relativement à la nomination ou à la reconduction du mandat des auditeurs externes de la Société dont la candidature doit être soumise à l approbation des actionnaires dans la circulaire de sollicitation de procurations par la direction de la Société et il a le pouvoir de faire des recommandations concernant la façon de pourvoir provisoirement aux vacances survenues par suite de la démission d un auditeur. Le fait qu une recommandation du comité à l égard de la nomination ou de la rémunération des auditeurs externes n a pas été adoptée par le conseil doit être mentionné dans la notice annuelle de la Société, avec explication à l appui. Si un changement d auditeurs externes est proposé, le comité doit examiner les motifs d un tel changement et toute autre question importante liée au changement, notamment la réponse des auditeurs sortants, ainsi que les compétences des auditeurs proposés, avant de faire sa recommandation au conseil. 14. Le comité doit recommander le mandat des auditeurs externes et la rémunération que la Société doit leur verser à l égard de l exécution de l audit annuel. Le comité a adopté des politiques et procédures concernant l approbation au préalable par un membre du comité de services non liés à l audit devant être rendus par les auditeurs externes, lesquelles i) sont raisonnablement détaillées quant aux services visés, ii) exigent que le comité soit informé de chaque service non lié à l audit, et iii) ne comportent pas de délégation à la direction des responsabilités du comité d audit. L approbation préalable de services non liés à l audit par un membre du comité doit être présentée à l ensemble du comité d audit à sa réunion régulière suivante. Le comité doit approuver au préalable tous les services non liés à l audit devant être rendus à la Société ou aux membres de son groupe par les auditeurs externes ou les membres de leur groupe qui ne sont pas visés par les politiques et procédures d approbation préalable adoptées par le comité, et le comité peut déléguer à un ou plusieurs de ses membres le pouvoir d approuver au préalable les services non liés à l audit. 15. Le comité doit examiner périodiquement, et au moins une fois par année, l indépendance des auditeurs externes et faire des recommandations au conseil sur les mesures appropriées qu il juge nécessaires pour protéger et accroître l indépendance des auditeurs externes. Dans le cadre d un tel examen, le comité doit procéder comme suit : a) engager activement un dialogue avec les auditeurs externes au sujet de tous les liens ou services pouvant avoir une incidence sur leur objectivité et leur indépendance;

5 5 b) exiger que les auditeurs externes lui remettent, périodiquement, et au moins une fois par année, une déclaration écrite formelle mentionnant tous les liens entre la Société et ses filiales, d une part, et les auditeurs externes et les membres de leur groupe, d autre part; c) envisager l opportunité de procéder à une rotation régulière des associés qui font partie de l équipe de mission d audit, y compris l associé responsable de l audit et l associé chargé de procéder à un deuxième examen de l audit, ainsi que le cabinet d audit externe lui-même; d) examiner les normes sur l indépendance des auditeurs promulguées par des organismes professionnels et des organismes de réglementation de l audit compétents, et obtenir une confirmation du respect de ces normes, y compris des interdictions concernant la prestation de services non liés à l audit par des auditeurs externes en faveur de la Société et des membres de son groupe; e) conjointement avec la direction, effectuer une évaluation annuelle des auditeurs externes, y compris un examen de leurs compétences, de leurs connaissances du secteur d activité et de leur rendement, et rendre compte de ses conclusions au conseil; f) examiner et approuver l information fournie dans la notice annuelle concernant les honoraires versés aux auditeurs externes au cours de l exercice, ventilés par catégorie. 16. Le comité doit examiner et approuver les politiques de la Société restreignant l engagement par celle-ci de salariés actuels ou d anciens salariés des auditeurs externes actuels et d anciens auditeurs externes. 17. Le comité doit exiger que les auditeurs externes lui fournissent tous les rapports qu ils sont tenus de fournir au comité ou au conseil aux termes des règles, politiques ou pratiques des organismes professionnels ou de réglementation compétents et tout autre rapport que le comité peut exiger, et le comité doit examiner ces rapports et en discuter avec eux. Ces rapports doivent contenir ce qui suit : a) une description des procédures sur le contrôle de la qualité interne des auditeurs externes, toute question importante soulevée par l examen du contrôle de la qualité interne ou le contrôle par les pairs le plus récent des auditeurs externes ou par toute enquête effectuée par des autorités gouvernementales ou professionnelles au cours des cinq années précédentes à l égard d un ou de plusieurs audits indépendants exécutés par les auditeurs externes, et des mesures prises à l égard de ces questions; b) une description i) de toutes les conventions et pratiques comptables importantes devant être utilisées lors de l audit annuel, ii) de tous les traitements de rechange de données financières conformes aux principes comptables généralement reconnus ayant trait à des postes importants qui ont fait l objet d une discussion avec la direction, des ramifications de l utilisation de tels traitements et données de rechange et du traitement privilégié par les auditeurs externes et iii) de toute

6 6 autre communication écrite importante échangée entre les auditeurs externes et la direction, telle qu une lettre de recommandation ou une liste des écarts non ajustés. 18. Le comité doit être directement responsable de la surveillance des travaux des auditeurs externes engagés pour préparer un rapport d audit ou rendre d autres services d audit, d examen ou d attestation à la Société. Le comité est également responsable de résoudre les désaccords entre la direction et les auditeurs externes au sujet de l information financière. Nomination et surveillance des auditeurs internes 19. La nomination, le mandat, la rémunération et le remplacement ou la destitution des auditeurs internes doivent être soumis à l examen et à l approbation préalables du comité. Lorsque la fonction d audit interne est exercée par des employés de la Société, le comité peut déléguer la responsabilité d approuver l engagement, la durée de l engagement, la rémunération et la cessation d emploi des employés engagés pour exercer cette fonction à une autre personne que le responsable de la fonction d audit interne de la Société. Le président du comité peut donner périodiquement à la direction son avis quant aux auditeurs internes et à leur rendement. 20. Le comité doit exiger que les auditeurs internes lui fournissent un résumé des rapports importants préparés à l intention de la direction ou, s il y a lieu, le texte complet de ces rapports ainsi que les réponses fournies par la direction à l égard de ces rapports et en prendre connaissance. 21. Le comité doit, s il le juge nécessaire, communiquer directement avec les auditeurs internes au sujet de leurs rapports et recommandations, de la mesure dans laquelle les recommandations antérieures ont été suivies et de toute autre question portée à son attention par ceux-ci. Le responsable de la fonction d audit interne peut communiquer en tout temps avec le comité sur des points importants et relève du chef des finances. 22. Le comité doit se réunir périodiquement, et au moins une fois par trimestre, avec les auditeurs internes afin de discuter des progrès de leurs activités et de toute constatation importante découlant des audits internes ainsi que du caractère adéquat des réponses fournies par la direction au sujet de la correction de lacunes liées à l audit interne. Surveillance et suivi des audits 23. Le comité doit examiner périodiquement, et au moins une fois par année, avec les auditeurs externes, les auditeurs internes et la direction la fonction d audit en général, les objectifs visés par l audit, les questions liées à la dotation en personnel, aux emplacements, à la coordination et à la confiance accordée à la direction, la stratégie d audit interne et d audit en général et l étendue des audits proposés des états financiers de la Société et de ses filiales, les plans d audit généraux, les responsabilités de la direction, des auditeurs internes et des auditeurs externes, les procédés d audit devant être utilisés ainsi que le calendrier et les budgets estimatifs des audits.

7 7 24. Le comité doit discuter avec les auditeurs externes des difficultés rencontrées ou des désaccords survenus avec la direction ou les auditeurs internes durant l audit et du caractère adéquat des réponses fournies par la direction au sujet de la correction de lacunes liées à l audit. 25. Le comité doit examiner avec la direction les résultats des audits internes et externes. Surveillance et examen des principes et pratiques comptables 26. Le comité doit, s il le juge nécessaire, surveiller et examiner les éléments suivants et en discuter avec la direction, les auditeurs externes et les auditeurs internes : a) la qualité ainsi que le caractère approprié et acceptable des principes et pratiques comptables de la Société utilisés dans son processus de communication de l information financière, les changements survenus dans les principes ou pratiques comptables de la Société et l application par la direction de principes comptables et de pratiques de communication particuliers à de nouvelles opérations ou à de nouveaux événements; b) toutes les questions importantes liées à la communication de l information financière et les jugements posés dans le cadre de la préparation des états financiers, y compris l incidence de méthodes de rechange conformes aux principes comptables généralement reconnus à l égard des états financiers et les «contre-expertises» obtenues par la direction d un auditeur indépendant à l égard du traitement comptable d un poste en particulier; c) les désaccords survenus entre la direction et les auditeurs externes ou les auditeurs internes concernant la communication de l information financière ou l application de principes ou de pratiques comptables et la résolution de ces désaccords; d) tout changement important survenu dans les principes et pratiques de comptabilité et d audit de la Société recommandé par la direction, les auditeurs externes ou les auditeurs internes ou pouvant résulter de modifications proposées aux principes comptables généralement reconnus applicables; e) l effet de toute mesure réglementaire et comptable sur les états financiers de la Société et les autres données financières; f) les réserves, produits à recevoir, provisions, estimations ou programmes et politiques de la direction qui peuvent avoir une incidence importante sur les états financiers de la Société, y compris les facteurs influant sur la valeur comptable de l actif et du passif et le moment où les produits et les charges seront constatés; g) l utilisation d entités à vocation spéciale ainsi que l objectif commercial et l incidence économique des opérations, des arrangements, des obligations, des garanties et des autres liens hors bilan de la Société et leur incidence sur les résultats financiers publiés de la Société;

8 8 h) toute question d ordre juridique, réclamation ou éventualité qui pourrait avoir une incidence importante sur les états financiers (y compris les cotisations fiscales), les politiques de conformité et les rapports importants de la Société, les demandes d information ou autre correspondance reçues d organismes de réglementation ou gouvernementaux et la manière dont une telle question d ordre juridique, réclamation ou éventualité a été présentée dans les états financiers de la Société; i) le traitement aux fins de communication de l information financière de toute opération importante qui ne fait pas habituellement partie des activités de la Société; j) l utilisation de données «pro forma» ou «rajustées» d une manière non conforme aux principes comptables généralement reconnus; k) les pertes de valeur des écarts d acquisition déterminées par la direction, s il y a lieu, conformément aux exigences des normes comptables applicables. 26A. Examiner les rapports de la direction sur le plan de transition de la Société visant le passage à la communication de l information conformément aux Normes internationales d information financière, y compris repérer les principales différences entre les modes de communication, l incidence et les risques pour les activités, la communication de l information financière et les technologies de l information ainsi que les principaux besoins en matière de ressources et de formation (notamment la formation des membres du comité), ainsi que les progrès effectués par la Société dans la mise en œuvre de son plan de transition. Surveillance et suivi du contrôle interne 27. Le comité doit, s il le juge nécessaire, surveiller et examiner les éléments suivants et en discuter avec la direction, les auditeurs externes et les auditeurs internes : a) le caractère adéquat et l efficacité des contrôles financiers et du contrôle comptable interne de la Société et les recommandations de la direction, des auditeurs externes et des auditeurs internes visant l amélioration des pratiques comptables et du contrôle interne, y compris le contrôle interne à l égard de l information financière; b) les lacunes significatives de l environnement de contrôle interne, notamment en ce qui concerne les contrôles et la sécurité des systèmes informatisés; c) le respect par la direction des procédés, procédures et du contrôle interne de la Société et l évaluation par la direction de leur efficacité, y compris le contrôle interne à l égard de l information financière; d) les résumés de rapports importants préparés par les auditeurs internes à l intention de la direction ou le texte complet de ces rapports, si le comité l exige, la correspondance échangée avec les auditeurs internes au sujet de leurs rapports et de leurs recommandations, au besoin, au sujet de la mesure dans laquelle leurs recommandations antérieures ont été suivies, des réponses fournies par la

9 9 Surveillance des risques direction à l égard de ces rapports et de toute autre question portée à l attention du comité par les auditeurs internes. 27A. Le comité se réunit périodiquement avec la direction pour examiner les processus de repérage, d évaluation et de gestion des risques de la Société et les principaux risques externes et internes courus par celle-ci, y compris les risques financiers, et les mesures prises par la direction pour surveiller et contrôler ces risques, notamment le recours à des instruments dérivés financiers et à des activités de couverture, et pour discuter de ces questions avec elle. Communications avec d autres personnes 28. Le comité : a) établira et mettra périodiquement à jour le code de conduite professionnelle de la Société et sera chargé d accorder des dispenses de l application de ce code; b) examinera la surveillance, par la direction, de la conformité avec ce code de conduite professionnelle. 29. Le comité doit établir et surveiller les procédures concernant la réception, la conservation et le traitement des plaintes reçues par la Société au sujet de la comptabilité, du contrôle comptable interne ou de l audit et concernant la communication, sous le couvert de l anonymat, par les salariés de la Société, de préoccupations touchant des points discutables en matière de comptabilité ou d audit. Le comité doit examiner périodiquement ces procédures ainsi que les plaintes importantes reçues avec la direction, le comité de divulgation, les auditeurs internes et les auditeurs externes. Surveillance et suivi de l information financière de la Société 30. Le comité doit procéder comme suit : a) avant la publication de tout sommaire des résultats financiers intermédiaires, y compris tout communiqué de presse ou dépôt d un tel rapport auprès des autorités de réglementation applicables, examiner avec la direction et les auditeurs externes les états financiers consolidés intermédiaires de la Société ainsi que le rapport de gestion et le communiqué de presse y afférents et communiquer les résultats de cet examen à l ensemble du conseil avant leur approbation et leur publication par le conseil; b) examiner avec la direction et les auditeurs externes les états financiers consolidés annuels audités de la Société ainsi que le rapport de gestion et le communiqué de presse y afférents et communiquer les résultats de cet examen à l ensemble du conseil avant l approbation et la publication de ces résultats par le conseil; c) examiner avec la direction et les auditeurs externes le rapport annuel de la Société et toute donnée financière de la Société n ayant pas déjà été examinée par le comité et approuvée et publiée par le conseil qui figure ou est intégrée par renvoi

10 10 dans un prospectus, une circulaire de sollicitation de procurations par la direction, une notice d offre ou un document de la Société devant être déposé auprès d une autorité gouvernementale ou de réglementation, et communiquer les résultats de cet examen à l ensemble du conseil avant l approbation et la publication par celui-ci de ces résultats; d) s assurer que des procédures adéquates sont en place aux fins de l examen des documents publics de la Société qui contiennent de l information extraite ou dérivée de ses états financiers audités et non audités (sauf les documents susmentionnés) et évaluer périodiquement le caractère adéquat de ces procédures et systèmes; e) rencontrer les membres du comité de divulgation, au besoin, pour examiner le processus et les systèmes en place afin de s assurer de la fiabilité des documents d information publique qui renferment certains renseignements financiers audités et non audités et de leur efficacité. 31. Dans le cadre du processus qui permet au comité de s assurer de la fiabilité des documents publics qui contiennent de l information financière auditée et non auditée, le comité doit exiger que le chef de la direction et le chef des finances lui fournissent une attestation à l égard des questions relatives à chaque rapport annuel et trimestriel qu ils sont tenus d attester dans le cadre du dépôt de ces rapports en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables. Nomination des dirigeants financiers 32. La nomination des dirigeants financiers clés appelés à participer au processus de communication de l information financière de la Société, notamment le chef des finances, doit être soumise à l examen préalable du comité. Responsabilités supplémentaires 33. Le comité doit superviser les enquêtes en matière de fraudes, d actes illégaux ou de conflits d intérêts réels ou présumés concernant les affaires financières de la Société. 34. Le comité doit examiner le processus de remboursement des frais engagés par la haute direction et s assurer qu il est conforme aux normes de la Société, et le président du comité doit examiner chaque année le rapport sur le remboursement des frais du chef de la direction. 35. Le comité doit évaluer la police d assurance des administrateurs et des dirigeants de la Société et fera des recommandations à l égard de son renouvellement ou de ses modifications, ou encore du remplacement de l assureur. 36. Sous réserve des lois applicables et des statuts et règlements administratifs de la Société, le comité est chargé d administrer toutes les politiques et pratiques de la Société à l égard de l indemnisation des administrateurs par la Société et d approuver tous les versements effectués aux termes de ces politiques et pratiques.

11 Le comité doit examiner et/ou approuver toute autre question expressément déléguée au comité par le conseil et prendre les autres mesures que le conseil juge nécessaires ou souhaitables pour aider le conseil à s acquitter de ses responsabilités de surveillance à l égard de l information financière. La charte Le comité doit examiner et réévaluer le caractère adéquat de la présente charte une fois par année ou comme il le juge approprié, puis recommander des modifications au conseil. Le rendement du comité doit être évalué périodiquement en fonction de la présente charte et autrement, conformément aux exigences des lois sur les valeurs mobilières ou des règles des bourses applicables. Le comité doit s assurer que la présente charte, telle qu elle a été approuvée par celui-ci, est présentée conformément à toutes les lois sur les valeurs mobilières ou exigences réglementaires applicables dans la circulaire de sollicitation de procurations par la direction et la notice annuelle de la Société.

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités de surveillance concernant l intégrité de l information financière

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE CHARTE DU COMITÉ D AUDIT de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ... 1 2. MEMBRES DU COMITÉ... 1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ... 2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE... 2 5.

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014 CHARTE DU COMITÉ D AUDIT HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014 FONCTION Le comité d audit (le «comité») aide le conseil d administration (le «conseil») à

Plus en détail

TERANGA GOLD CORPORATION RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT

TERANGA GOLD CORPORATION RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT TERANGA GOLD CORPORATION RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT Les présentes règles (les «règles») énoncent l objectif, la composition, les responsabilités et les pouvoirs du comité d audit (le «comité») du conseil

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

GOUVERNANCE CORPORATIF RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT

GOUVERNANCE CORPORATIF RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT GOUVERNANCE CORPORATIF RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT 1.0. Introduction Les présentes règles (les «règles») énoncent l objectif, la composition, les responsabilités et les pouvoirs du comité d audit (le «comité»)

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MODIFIÉ MARS 2016 1 MANDAT DU COMITÉ D AUDIT DU GROUPE WSP GLOBAL INC. (LA «SOCIÉTÉ») MODIFIÉ MARS 2016 A. OBJET Le rôle du comité d audit de la Société (le comité d audit) consiste

Plus en détail

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société.

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société. 1. INTERPRÉTATION ET OBJECTIFS La présente charte doit être interprétée et appliquée conjointement avec les autres chartes et les politiques de gouvernance adoptées par le Conseil. La présente charte énonce

Plus en détail

RÈGLES du COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION (le «comité») du CONSEIL D ADMINISTRATION de PAGES JAUNES LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION (le «comité») du CONSEIL D ADMINISTRATION de PAGES JAUNES LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION (le «comité») du CONSEIL D ADMINISTRATION de PAGES JAUNES LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Il incombe au comité d aider le conseil d administration

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2015

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2015 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2015 13 novembre 2015 Page 2 INTRODUCTION Le comité de vérification (le «comité»)

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Objectifs MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Innovation, des Sciences

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec (L.R.Q., c. R-5, a. 14 et a. 15 ; 2007, c. 21, a. 9 et a. 11) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Plus en détail

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE MISE EN CANDIDATURE

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE MISE EN CANDIDATURE Approuvé par le Conseil d administration le 25 août 2015 BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE MISE EN CANDIDATURE Le Comité est chargé d élaborer des principes et des lignes directrices

Plus en détail

COMITÉ DE LA VÉRIFICATION ET DES FINANCES MANDAT

COMITÉ DE LA VÉRIFICATION ET DES FINANCES MANDAT Décembre 2015 COMITÉ DE LA VÉRIFICATION ET DES FINANCES MANDAT 1. CRÉATION Est constitué le Comité de la vérification et des finances (le «Comité») du Conseil d administration de la Banque du Canada. 2.

Plus en détail

Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers de 2012-2013

Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers de 2012-2013 Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers de 2012-2013 Bureau du vérificateur général du Canada N o de catalogue FA1-14/1-2013F-PDF

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Statuts du Comité de la vérification A. Mandat La fonction principale du Comité de la vérification (le «Comité») est d aider le Fonds des médias du Canada/Canada

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION Le Comité de vérification Les règlements de Suncor Énergie Inc. stipulent que le Conseil d administration a le pouvoir de constituer des comités

Plus en détail

Règlement Intérieur du Conseil d Administration

Règlement Intérieur du Conseil d Administration Règlement Intérieur du Conseil d Administration Préambule Le Conseil d Administration de U10, lors de sa séance du 28 mars 2013, a modifié son Règlement Intérieur adopté en Conseil d Administration du

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil à s acquitter

Plus en détail

Le régime général d assurance médicaments

Le régime général d assurance médicaments Le régime général d assurance médicaments Régie de l assurance maladie du Québec Rapport d activité 2000-2001 du régime général d assurance médicaments Rappel de la Loi sur l assurance-médicaments et de

Plus en détail

1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD).

1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD). 1. DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR 1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD). 1.2. La présente politique remplace la Politique du CNRC relative aux conflits d intérêts

Plus en détail

1 Les sociétés inscrites doivent compter une majorité d administrateurs indépendants.

1 Les sociétés inscrites doivent compter une majorité d administrateurs indépendants. En tant qu émetteur privé étranger inscrit au New York Stock Exchange (le «NYSE») et à la Bourse de Toronto (la «TSX»), Redevances Aurifères Osisko Ltée («Osisko») est généralement autorisée à suivre les

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION 1. Constitution Le comité de vérification (le «comité») est constitué par le conseil d administration de la Banque afin d appuyer le conseil dans l exercice de ses fonctions

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil d administration à s acquitter des responsabilités

Plus en détail

STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG

STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG Article 1 Dénomination Inscription Il existe une association qui se dénomme «AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG».

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE LA RETRAITE

CHARTE DU COMITÉ DE LA RETRAITE CHARTE DU COMITÉ DE LA RETRAITE de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ...1 2. MEMBRES DU COMITÉ...1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ...2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE...2

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE (la «société») RÈGLES DU COMITÉ DES FINANCES ET DE L AUDIT

GROUPE TMX LIMITÉE (la «société») RÈGLES DU COMITÉ DES FINANCES ET DE L AUDIT GROUPE TMX LIMITÉE (la «société») RÈGLES DU COMITÉ DES FINANCES ET DE L AUDIT 1. Généralités Le conseil d administration de la société (le «conseil») a formé un comité des finances et de l audit (le «comité»)

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE LA RETRAITE

CHARTE DU COMITÉ DE LA RETRAITE CHARTE DU COMITÉ DE LA RETRAITE de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RÔLE DE SURVEILLANCE GÉNÉRALE...1 2. MEMBRES DU COMITÉ...2 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ...2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE...2

Plus en détail

Charte du Comité d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du Comité d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du Comité d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Le Comité et d évaluation des risques du conseil d administration («le comité») a les attributions,

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2016 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration

MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration 1. Le conseil d administration (le conseil) est responsable de la gérance de La Société Canadian Tire

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE MISES EN CANDIDATURE

CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE MISES EN CANDIDATURE CHARTE DU COMITÉ DE ET DE MISES EN CANDIDATURE 1. Raison d être Le comité de gouvernance et de mises en candidature (le «Comité») du conseil d administration (le «Conseil») de Aimia Inc. (la «Société»)

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 11 août 2016

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 11 août 2016 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 11 août 2016 11 août 2016 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d administration (le «conseil»)

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D INVESTISSEMENT ET DE GESTION DES RISQUES

MANDAT DU COMITÉ D INVESTISSEMENT ET DE GESTION DES RISQUES MANDAT DU COMITÉ D INVESTISSEMENT ET DE GESTION DES RISQUES 1. Constitution Est constitué un comité du conseil d administration appelé comité d investissement et de gestion des risques. (art. 13.5) 2.

Plus en détail

Mandat du comité de vérification

Mandat du comité de vérification Mandat du comité de vérification Table des matières 1.0 Introduction... 1 2.0 Objet... 1 3.0 Composition du comité... 2 4.0 Réunions du comité... 2 4.1. Fréquence... 2 4.2. Convocation... 2 4.3. Présence

Plus en détail

FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation)

FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation) FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation) STATUTS Art. 1 Constitution Il est créé entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET DE LA GESTION DES RISQUES

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET DE LA GESTION DES RISQUES FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET DE LA GESTION DES RISQUES 1. Mandat Le Comité de vérification et de gestion des risques est un comité permanent du

Plus en détail

CHEMIN DE FER CANADIEN PACIFIQUE LIMITÉE COMPAGNIE DE CHEMIN DE FER CANADIEN PACIFIQUE COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT

CHEMIN DE FER CANADIEN PACIFIQUE LIMITÉE COMPAGNIE DE CHEMIN DE FER CANADIEN PACIFIQUE COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT CHEMIN DE FER CANADIEN PACIFIQUE LIMITÉE ET COMPAGNIE DE CHEMIN DE FER CANADIEN PACIFIQUE COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT Dans les présentes, l expression «Société» désigne à la fois Chemin de fer Canadien

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification du contrôle interne en matière de rapports financiers Préparé par la Direction générale des services de

Plus en détail

Règlements administratifs du. Conseil Qulliit de la condition féminine du Nunavut

Règlements administratifs du. Conseil Qulliit de la condition féminine du Nunavut Règlements administratifs du Conseil Qulliit de la condition féminine du Nunavut (Révisés en août 2013) 1. Ces règlements peuvent être cités sous le titre de Règlements du Conseil Qulliit de la condition

Plus en détail

Norme ISA 700 (révisée), Opinion et rapport sur des états financiers

Norme ISA 700 (révisée), Opinion et rapport sur des états financiers IFAC Board Prise de position définitive 2015 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 700 (révisée), Opinion et rapport sur des états financiers Élaborée par : Traduite par : Le présent document a

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SÉFM

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SÉFM MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SÉFM La Loi sur la Société d évaluation foncière des municipalités constitue la base du modèle de gouvernance qui établit la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION 1. Constitution Est constitué un comité du conseil d administration appelé Comité de vérification. (art. 13.3) 2. Composition Le comité est composé des membres du conseil

Plus en détail

Comptabilité et révision des fonds en faveur de la formation professionnelle selon l art. 60 LFPr

Comptabilité et révision des fonds en faveur de la formation professionnelle selon l art. 60 LFPr Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Comptabilité et révision des fonds en faveur de la formation

Plus en détail

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens FONDATION ifrap STATUTS I - But de la fondation Article 1 er - Objet et siège L'établissement dit «Fondation ifrap» a pour but d'effectuer des études et des recherches scientifiques sur l'efficacité des

Plus en détail

Notre promesse en matière de respect de la vie privée

Notre promesse en matière de respect de la vie privée Notre promesse en matière de respect de la vie privée Le Code de TELUS sur la protection de la vie privée contient les dix principes du code type sur la protection des renseignements personnels de l Association

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE 3.5 POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE 1.0 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Cette politique détermine certaines règles de gestion applicables au personnel cadre et portant sur les aspects suivants

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS du Fonds de recherche du Québec Société et culture 1

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS du Fonds de recherche du Québec Société et culture 1 CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS du Fonds de recherche du Québec Société et culture 1 Adoption : 5 avril 2012 (résolution CA50-2012.04.05-R363) Loi sur le ministère du Conseil exécutif

Plus en détail

Index GRI (Global Reporting Initiative)

Index GRI (Global Reporting Initiative) Index GRI (Global Reporting Initiative) RBC a adopté une stratégie à plusieurs volets pour son rapport sur le développement durable et publie son bilan social, environnemental et déontologique à différents

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2015

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2015 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2015 13 novembre

Plus en détail

Règlement de gestion et d organisation. de la société Implenia SA

Règlement de gestion et d organisation. de la société Implenia SA Etat au 19 juin 2014 Règlement de gestion et d organisation de la société Implenia SA 1 BASE ET CONTENU 1.1 Base statutaire et contenu Le présent règlement se fonde sur l art. 716 CO, l art. 716b CO et

Plus en détail

Mandat du comité de la gouvernance

Mandat du comité de la gouvernance Tab No. F-4 Mandat du comité de la gouvernance 9 mai 2013 1.0 INTRODUCTION... 1 2.0 OBJET... 1 3.0 COMPOSITION DU COMITÉ... 1 4.0 RÉUNIONS DU COMITÉ... 2 5.0 FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 2 5.1 Conflits

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE PLANIFICATION STRATÉGIQUE ET DE DÉVELOPPEMENT

CHARTE DU COMITÉ DE PLANIFICATION STRATÉGIQUE ET DE DÉVELOPPEMENT CHARTE DU COMITÉ DE PLANIFICATION STRATÉGIQUE ET DE DÉVELOPPEMENT 2 MISSION ET PRINCIPALES RESPONSABILITÉS Le comité de planification stratégique (le «Comité») assiste le Conseil d administration (le «Conseil»)

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE 1. Constitution MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Est constitué un comité du conseil d administration appelé comité de gouvernance et d éthique. (art. 13.3) 2. Composition Le comité est composé

Plus en détail

Mandat du comité des ressources humaines et de la rémunération

Mandat du comité des ressources humaines et de la rémunération Mandat du comité des ressources humaines et de la rémunération 1.0 INTRODUCTION... 1 2.0 OBJET... 1 3.0 COMPOSITION DU COMITÉ... 2 4.0 RÉUNIONS DU COMITÉ... 2 5.0 CONSEILLERS DU COMITÉ... 3 6.0 FONCTIONS

Plus en détail

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS conseils en placements conseils en placements RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS 31 MARS 2015 ÉQUIPE DE GESTION DU PORTEFEUILLE James Cole Premier vice-président et gestionnaire

Plus en détail

Textes de référence : 212-38-2, 212-25, 212-28, 212-29 du règlement général de l AMF. Article 2 Contenu du prospectus... 2

Textes de référence : 212-38-2, 212-25, 212-28, 212-29 du règlement général de l AMF. Article 2 Contenu du prospectus... 2 Instruction AMF Prospectus établi pour l offre au public de certificats mutualistes des sociétés d assurance mutuelles agréées (SAM), des caisses d assurance et de réassurance mutuelles agricoles agréées

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION, DES FINANCES ET DU RISQUE

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION, DES FINANCES ET DU RISQUE CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION, DES FINANCES ET DU RISQUE 1. Structure et compétences Le comité de vérification, des finances et du risque (le «comité») se compose d au moins trois administrateurs, qui,

Plus en détail

Règlements types. Guide établissant un cadre pour le fonctionnement, les procédures et les règlements d une chambre

Règlements types. Guide établissant un cadre pour le fonctionnement, les procédures et les règlements d une chambre Règlements types Guide établissant un cadre pour le fonctionnement, les procédures et les règlements d une chambre Avril 2015 Avant-propos Les règlements d une chambre de commerce sont très importants,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L'ADMINISTRATION PORTUAIRE DE TORONTO

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L'ADMINISTRATION PORTUAIRE DE TORONTO CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L'ADMINISTRATION PORTUAIRE DE TORONTO DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1. DÉFINITIONS Dans la présente charte :

Plus en détail

I. Contexte ch. 1-7 Entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat faisant l objet d un contrôle annuel

I. Contexte ch. 1-7 Entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat faisant l objet d un contrôle annuel Autorité fédérale de surveillance en matière de révision ASR Circulaire 1/2010 concernant le reporting des entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat à l intention de l Autorité de surveillance

Plus en détail

CLUB D AVIRON TERREBONNE-GPAT RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX

CLUB D AVIRON TERREBONNE-GPAT RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX CLUB D AVIRON TERREBONNE-GPAT RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Avril 2008 Corrigés le 25 octobre 2012 TABLE DES MATIÈRES Chapitre I- Généralités 1.1 Nom... page 1 1.2 Siège social... page 1 Chapitre II- Les membres

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 16 FÉVRIER 2015 Politique sur la protection de la vie privée (adoptée 2015-02) Page 1 de 14 TABLE DES MATIÈRES TABLE

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement Procédure Page 1 de 7 x Politique Directive x C.A. C.E. C.G. Direction générale Résolution 06-318-5.05 Direction x Nouveau document Amende

Plus en détail

Rapport annuel de 2007-2008 concernant la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel de 2007-2008 concernant la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel de 2007-2008 concernant la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le président du

Plus en détail

SWISS MARKETING (SMC) STATUTS

SWISS MARKETING (SMC) STATUTS STATUTS EDITION 09.007 SOMMAIRE I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES... 4 Art. Dénomination et siège... 4 Art. Objet et but... 4 Art. Dispositions obligatoires... 4 Art. 4 Langues et régions... 5 II. AFFILIATION...

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION SOMMITALE IRP AUTO

STATUTS DE L ASSOCIATION SOMMITALE IRP AUTO STATUTS DE L ASSOCIATION SOMMITALE IRP AUTO (Approuvés par l assemblée générale extraordinaire du 21 novembre 2013 et validés par la lettre AGIRC ARRCO du 10 janvier 2014) (d après les statuts de référence

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d aider le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

CHEMIN DE FER CANADIEN PACIFIQUE LIMITÉE COMPAGNIE DE CHEMIN DE FER CANADIEN PACIFIQUE COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE ET DE NOMINATION MANDAT

CHEMIN DE FER CANADIEN PACIFIQUE LIMITÉE COMPAGNIE DE CHEMIN DE FER CANADIEN PACIFIQUE COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE ET DE NOMINATION MANDAT CHEMIN DE FER CANADIEN PACIFIQUE LIMITÉE ET COMPAGNIE DE CHEMIN DE FER CANADIEN PACIFIQUE COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE ET DE NOMINATION MANDAT Dans les présentes, l expression «Société» désigne à

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ... 1 2. MEMBRES DU COMITÉ... 1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ... 2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE... 2 5. QUORUM, DESTITUTION ET POSTES

Plus en détail

1.3. Tous les membres du comité doivent être des administrateurs indépendants.

1.3. Tous les membres du comité doivent être des administrateurs indépendants. TELUS Corporation (la «société») est le commanditaire et le gestionnaire du régime de retraite à l intention des cadres et des professionnels de TELUS Corporation, du régime à cotisations déterminées de

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D ASSURANCE DE LA QUALITÉ

MANDAT DU COMITÉ D ASSURANCE DE LA QUALITÉ Objet MANDAT DU COMITÉ D ASSURANCE DE LA QUALITÉ Le comité d assurance de la qualité de la Société d évaluation foncière des municipalités (SÉFM) est établi par le conseil d administration afin de permettre

Plus en détail

des rapports annuels de gestion des agences, des ministères et des organismes

des rapports annuels de gestion des agences, des ministères et des organismes des rapports annuels de gestion des agences, des ministères et des organismes version novembre 2009 TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION... 3 B. LES PARAMÈTRES PRÉALABLES... 4 C. LE MANDAT... 5 D. LA PLANIFICATION...

Plus en détail

LA MONDIALE STA- TUTS

LA MONDIALE STA- TUTS LA MONDIALE STA- TUTS STATUTS DE LA MONDIALE Statuts approuvés lors de l'assemblée générale extraordinaire du 4 juin 2010 TITRE 1. CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIéTé Article 1 er Formation et dénomination

Plus en détail

BANQUE DE MONTREAL MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

BANQUE DE MONTREAL MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le Conseil d administration 27 novembre 2007 BANQUE DE MONTREAL MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION OBJET Le Conseil d administration est responsable de la gérance de la Banque et voit à la

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D'ADMINISTRATION. des fonds de placement gérés par CI INVESTMENTS INC.

CHARTE DU CONSEIL D'ADMINISTRATION. des fonds de placement gérés par CI INVESTMENTS INC. Le 20 mai 2015 CHARTE DU CONSEIL D'ADMINISTRATION des fonds de placement gérés par CI INVESTMENTS INC. Conseil d'administration 1. Le Conseil d administration (le «Conseil») agit à titre de comité d'examen

Plus en détail

NORMES ET MÉTHODES APPLICABLES AU VOTE PAR PROCURATION POUR. le Groupe de fonds BMO Nesbitt Burns

NORMES ET MÉTHODES APPLICABLES AU VOTE PAR PROCURATION POUR. le Groupe de fonds BMO Nesbitt Burns NORMES ET MÉTHODES APPLICABLES AU VOTE PAR PROCURATION POUR le Groupe de fonds BMO Nesbitt Burns Juin 2005 2 INTRODUCTION Les fonds d investissement doivent être exploités au profit des porteurs de titres.

Plus en détail

DOMTAR CORPORATION. Procédures relatives à l examen d opérations entre apparentés

DOMTAR CORPORATION. Procédures relatives à l examen d opérations entre apparentés 1. Introduction et définitions DOMTAR CORPORATION Procédures relatives à l examen d opérations entre apparentés Cette politique, adoptée par le conseil d administration, établit les politiques et procédures

Plus en détail

COMMISSARIAT À L INFORMATION DU CANADA COMITÉ DE VÉRIFICATION INTERNE CHARTE

COMMISSARIAT À L INFORMATION DU CANADA COMITÉ DE VÉRIFICATION INTERNE CHARTE COMMISSARIAT À L INFORMATION DU CANADA COMITÉ DE VÉRIFICATION INTERNE CHARTE 24 Mai 2007 Commissariat à l information du Canada Comité de vérification interne Charte 1 Introduction La nouvelle Politique

Plus en détail

Charte du contrôle de l ACP secteur assurance

Charte du contrôle de l ACP secteur assurance Juin 2010 Charte du contrôle de l ACP secteur assurance Instituée par l ordonnance n 2010-76 du 21 janvier 2010, l Autorité de contrôle prudentiel (ACP) est une autorité administrative indépendante adossée

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE PLACEMENTS DES RÉGIMES DE RETRAITE STRUCTURE DE GOUVERNANCE DES RÉGIMES DE RETRAITE

CHARTE DU COMITÉ DE PLACEMENTS DES RÉGIMES DE RETRAITE STRUCTURE DE GOUVERNANCE DES RÉGIMES DE RETRAITE CHARTE DU COMITÉ DE PLACEMENTS DES RÉGIMES DE RETRAITE Section 1 STRUCTURE DE GOUVERNANCE DES RÉGIMES DE RETRAITE Supremex (la «Société») parraine actuellement les régimes de retraite à prestations déterminées

Plus en détail

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION I. RAISON D ÊTRE ET OBJECTIFS GLOBAUX Le Comité de vérification (le «Comité») aide le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec

Plus en détail

ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE

ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE CONVENTION DE SUBVENTION DU CER ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE TABLE DES MATIERES CAHIER DES CHARGES POUR UN RAPPORT INDÉPENDANT SUR LES CONSTATATIONS FACTUELLES

Plus en détail

MANDAT CONSTITUTION COMPOSITION TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS BANQUE NATIONALE DU CANADA

MANDAT CONSTITUTION COMPOSITION TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS BANQUE NATIONALE DU CANADA BANQUE NATIONALE DU CANADA COMITÉ D AUDIT Le comité d audit (le «Comité») est établi par le conseil d administration (le «Conseil») de la Banque Nationale du Canada (la «Banque»). Il supervise le travail

Plus en détail

Création d'entreprises «DB_sb_Survey_Economy_FullName1» http://francais.doingbusiness.org/

Création d'entreprises «DB_sb_Survey_Economy_FullName1» http://francais.doingbusiness.org/ Création d'entreprises «DB_sb_Survey_Economy_FullName1» http://francais.doingbusiness.org/ «FirstName» «LastName», Nous tenons à vous remercier pour votre collaboration au projet Doing Business. Votre

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Objectifs Un Comité des ressources humaines (le «comité») du conseil d administration (le «conseil») de la Banque de développement

Plus en détail

La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux

La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux Davies Ward Phillips & Vineberg S.E.N.C.R.L., s.r.l. Le 21 mars 2014 La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux Le 20 mars 2014, la Commission des valeurs mobilières de l Ontario

Plus en détail

(Mise à jour le : 5 avril 2007)

(Mise à jour le : 5 avril 2007) CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE LA LOI SUR LA SOCIÉTÉ DE CRÉDIT COMMERCIAL DU NUNAVUT L.R.T.N.-O. 1988, ch. 107 (Suppl.) En vigueur le 1 er octobre 1991 : TR-013-91 (Mise à jour le : 5 avril 2007) Les dispositions

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION SRP GROUPE Société anonyme à conseil d administration au capital de 1 312 164,12 euros Siège social : 1 rue des Blés ZAC Montjoie 93212 La Plaine Saint-Denis 524 055 613 RCS Bobigny REGLEMENT INTERIEUR

Plus en détail

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC.

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. RAPPORT SEMESTRIEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS pour la période close le 30 juin 2015 Catégorie du marché monétaire Sun Life Le présent rapport

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES F UPOV/INF/7 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL ENTRÉ EN VIGUEUR LE 15 OCTOBRE 1982 Le présent document contient la version la plus récente

Plus en détail

Charte du comité d audit

Charte du comité d audit Charte du comité d audit Mars 2015 Approuvée par le conseil d administration le 15 avril 2015 Résolution n CA-503-15-14 Charte du comité d audit 1. Remarques préliminaires La présente charte énonce les

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE RETRAITE DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L'ADMINISTRATION PORTUAIRE DE TORONTO

CHARTE DU COMITÉ DE RETRAITE DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L'ADMINISTRATION PORTUAIRE DE TORONTO CHARTE DU COMITÉ DE RETRAITE DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L'ADMINISTRATION PORTUAIRE DE TORONTO DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1. DÉFINITIONS Dans la présente charte : (d) (e) (f) (g) (h) (i) (j) «Conseil»

Plus en détail

ENTENTE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTRE:

ENTENTE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTRE: CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTENTE ENTRE: DE LAVAL, personne morale de droit public légalement constituée (S.Q. 1965, c. 89), ayant son siège au 1, Place du Souvenir, à Chomedey, en les

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT Le comité d audit (le «Comité») est responsable auprès du conseil d administration (le «Conseil») des politiques et pratiques relatives à l intégrité des déclarations financières

Plus en détail

FSMA_2016_09 du 9/06/2016

FSMA_2016_09 du 9/06/2016 FSMA_2016_09 du 9/06/2016 La présente communication porte sur les contrats d assurance Incendie Risques simples Habitation qui sont proposés par les entreprises d assurances pour des habitations situées

Plus en détail

Vérification de la conformité à la Politique sur le contrôle interne du Conseil du Trésor Phase 1

Vérification de la conformité à la Politique sur le contrôle interne du Conseil du Trésor Phase 1 Vérification de la conformité à la Politique sur le contrôle interne du Conseil du Trésor Phase 1 Bureau du dirigeant principal de la vérification et de l évaluation Direction des services de vérification

Plus en détail

FEDERATION FRANÇAISE DE BOXE STATUTS TYPES POUR UN CLUB AFFILIE A LA FFB

FEDERATION FRANÇAISE DE BOXE STATUTS TYPES POUR UN CLUB AFFILIE A LA FFB FEDERATION FRANÇAISE DE BOXE STATUTS TYPES POUR UN CLUB AFFILIE A LA FFB I. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION ARTICLE 1 L association dite.. fondée le A pour objet la pratique de la boxe, de l éducation

Plus en détail

SCHWEIZERISCHE GESELLSCHAFT FÜR LYMPHOLOGIE SOCIETE SUISSE DE LYMPHOLOGIE STATUTS

SCHWEIZERISCHE GESELLSCHAFT FÜR LYMPHOLOGIE SOCIETE SUISSE DE LYMPHOLOGIE STATUTS SCHWEIZERISCHE GESELLSCHAFT FÜR LYMPHOLOGIE SOCIETE SUISSE DE LYMPHOLOGIE STATUTS STATUTS I. NOM, SIÈGE, OBJECTIFS, OBJETS ET TÂCHES Art. 1 Nom Une association au sens de l article 60 et suivants du Code

Plus en détail

STATUTS TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE.

STATUTS TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE. STATUTS ARTICLE 1 FORME. TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE. Aux termes d un acte sous seing privé, fait à Rennes le 5 Mai 1985, il a été constitué une association régie par les dispositions

Plus en détail