Exercices sur le mouvement rectiligne uniformément accéléré (MRUA) Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 3 : La cinématique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exercices sur le mouvement rectiligne uniformément accéléré (MRUA) Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 3 : La cinématique"

Transcription

1 De : No : Goupe : Réul : / 90 Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé (MRUA) Module 3 : De phénoène écnque Objec enl 3 : L cnéque. Voc le gphque de l poon en oncon du ep d un oble. / ) Quel é le déplceen du oble pè 6 econde? Répone : b) Quelle é l ee nnnée du oble u ep 6? Répone : c) Quelle éé l ee oyenne du oble pou ou le je? Répone : Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé

2 . Voc le gphque de l ee d un oble en oncon du ep. / 0 ) Quelle é l ee nle du oble? Répone : b) Quelle é l'ccéléon du oble pou ou le déplceen? Répone : c) Quelle é l'ccéléon du oble ene l deuxèe e l dxèe econde? Répone : d) Quel éé le déplceen du oble lo de ce oueen? Répone : e) Quel éé le déplceen du oble ene l quèe econde e l huèe? Répone : Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé

3 3. Lequel de gphque un peuen êe océ à un obje en chue lbe, l obje e nleen à l poon ecle 0?.. 3. / Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé 3

4 4. Voc un gphque epéenn l ee d un oble en oncon du ep. / 8 ) Quelle() econ() de ce gphque epéene(n) un MRUA? ( pon) Répone : b) Quel éé le déplceen du oble de l xèe à l ezèe econde? (4 pon) Répone : c) Quelle éé l ee oyenne du oble pou ce déplceen? (ond u dxèe; 4 pon) Répone : d) Quelle éé l ccéléon du oble pou l econ C? (4 pon) Répone : e) Quelle econ de ce gphque péene l plu gnde ccéléon? (4 pon) Répone : 5. Une «pneue» cou le 00 en,05, quelle e on ccéléon chn qu elle ccéléé de çon conne ou u long du oueen? (ond oe épone u cenèe) Répone : / 4 6. Une oue de coue o d une coube e pcou une econ doe en econde. À l n de cee econ, l odoèe de l oue ndque 34 k/h. Schn, que dn cee econ l uooble poéd une ccéléon conne de 6 /, quelle é ee nle, en k/h, à l oe de l coube? (ond oe épone u dxèe) Répone : / 4 7. S on le obe un ou no d un édce don l hueu e de 365, à quelle ee, en k/h, pecue--l le ol? (ond oe épone u dxèe) Répone : / 4 8. Aéle décde de decende l pene den chez elle en plnche à oulee. Schn que cee pene lu donne une ccéléon de 5 /, e qu elle ne e p donnée d éln, en coben de ep u-elle nch le 40 de l pene? (ond oe épone u dxèe) Répone : / 4 Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé 4

5 9. Vlée e le lle en élo n pédle, ee e lo de /. Elle décde d ccélée u 00 pou dépe un ue cycle. À l n de on ccéléon, elle poéd une ee de 7 /. Pendn coben de ep --elle ccéléé, chn que on ccéléon u conne? (ond oe épone u dxèe) Répone : / 4 0. Fnço cheche à o l hueu du pon upendu u lequel l pend plce. Ibelle lu uggèe de le obe une oche u b du pon, elle chonoé le ep que pend l oche à obe dn l èe ou le pon e pou n déene l hueu du pon. Fnço qu n p ben cop le congne de Ibelle, lnce l oche e le hu. Ibelle chonoèe qund êe le ep que pend l oche à one e à eobe dn l èe. Schn que l oche e eée dn le dun 6 econde e que l ee nle du lnce é de 3 /, à quelle hueu e ué le pon? Répone : / 4. Deux plongeue de hue olge, lo d un peccle, pennen plce u une ou. L peèe plongeue e le obe d une hueu de 5 e l deuxèe d une hueu de 5. Apè coben de ep, l plongeue élnçn de l plu be pleoe, de--elle e le obe pou ende l eu en êe ep que l peèe plongeue? Répone : / 4. Dd eu chee une uée odèle édu, deux odèle l néeen. Le pee odèle e end 00 $, le deuxèe e à 300 $, e cpble de popule l uée ec une ee nle deux o plu gnde. Dd peu-l ende, l pye le px du ple du px de l peèe uée, qu elle o o plu hu? ) Non, elle n que deux o plu hu. b) Ou, elle exceen o o plu hu. c) Ou, l peu êe ende à ce qu elle egne une hueu que o plu éleée. d) Ou, l peu êe ende à ce qu elle egne une hueu hu o plu éleée. / 4 3. Lo d un ch de bke-bll, une dee éu à échppe ec le bllon e le à une ee conne de k/h e le pne. Loque l dee en poon, Me-Èe lo oble, ccélèe à, /. Apè coben de ep peu-elle epée pe on dee? (ond oe ep u dxèe) Répone : / 4 Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé 5

6 . Cogé Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé (MRUA) Module 3 : De phénoène écnque Objec enl 3 : L cnéque ) 7 b) 6 /. L ee nnnée coepond u ux de on de l ngene à l coube cée u ep qu nou néee. On peu u l déene, en clculn l ee oyenne d un nelle de ep où le ep qu nou néee e ué en plen cene de noe nelle. Soluon : c) 6,5 / Soluon : 6 oy / oy oy oy ol ol 9 4 6,5 / Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé (Cogé)

7 . ) 0 /. L ee nle e l odonnée à l ogne du gphque ( ). b) / Soluon : c) / Soluon : 44 / 0 / 0 / 4 / d) 384 èe çon de éoude l uon : 40 / 4 / 0 / 6 / 8 bh e ecngle + e ngle bh + 4 / 0 / Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé (Cogé)

8 e çon de éoude l uon : ( B + b) h e pèze ( 44 / + 0 /) e) 8 Soluon : ( B + b) h ( 36 / + 8 /) , 8 e 0 Pou le gphque ( ), do êe nég, c e le b, e leu do ugene dn le nég, c l obje pcou une plu gnde dnce à nelle de ep. Cel coepond u gphque 3. Pou le gphque ( ), do êe nég, c e le b, e leu do ugene dn le nég, c l obje de plu en plu e en obn. Cel coepond u gphque 8. Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé (Cogé) 3

9 Pou le gphque ( ), do êe nég, c e le b. Cel coepond u gphque ) A, C e E b) 40 Soluon : e C + e D + e E e pèze + e ecngle + e ngle ( 50 / + 30 /) 4 50 / + 50 / c) 34, / Soluon : Recheche du déplceen ol oy ol ol e A + e B e ngle + e ecngle 30 / / ol ol ol Clcul de l ee oyenne oy oy oy ol ol ,/ Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé (Cogé) 4

10 d) 5 / Soluon : 50 / 30 / / 0 / 4 e) E. On ne do p condée le gne nég loque l on cope le leu d ccéléon, c l n e là que pou nou noe à popo de l oenon de l ccéléon p ppo u en du déplceen. 5.,64 / Soluon : 6. 76,4 k/h Soluon : + ( ) Recheche de l ee nle en / 00,05 0 / ( ) 00 0 /,05 00 ( ) 6,053,05,64 / 34 k/h 6 / Coneon de l ee nle en k/h , / 6 /, / 76,4 k/h 87, / k 3600, 000 h Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé (Cogé) 5

11 ,5 k/h Soluon : Recheche de l ee nle en / 8. 9, / 9,8 / ( 0 /) + ( 9,8 / ) ( 365 ) 754 / 84,583 / On cho 84,6 /, c l ee e oenée e le b. Coneon de l ee nle en k/h Soluon : 9. 6,9 Soluon : 304,5 k/h ou k , h 40 0 / 5 / + ( ) 0 / 0 ( ) 9, / 00 / 7 / 96 84,583 / Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé (Cogé) 6

12 0. 58,4 ( + ) / + 7 / 9 / 6,9 Deux éhode de éoluon on poble pou ce poblèe, une longue qu oe l copéhenon du poblèe e une coue qu oun pdeen l épone. Réoluon longue : Plueu donnée du poblèe néceen un bon décodge de l uon, c elle ne on p oune p l énoncé du poblèe. Il u d bod e ppele qu un obje lncé e néceeen ou à l ccéléon gonnelle. De plu, l ne u p ouble de dédue que loqu un obje e lncé e le hu, l cee on cenon loque ee ecle e nulle. Cee ee ecle nulle deen uô ee nle pou chue e le b. À l luèe de ce enegneen, nou deon ce oueen en deux egen, l onée e l decene. 3 / 9,8 / Monée : 0 / Tep de onée de l pee x Decene : x x x 0,306 0 / 9,8 / 6 x x 0 / 3 / x 9,8 / Hueu ene p l pee lo de l onée ( + ) 3 / + 0 / ( ) 0,459 0,306 Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé (Cogé) 7

13 Tep de decene de l pee 6 x 6 0,306 5,6939 Déplceen eecué p l pee en chue lbe ( ) ( 9,8 / ) ( 5,6939 ) 58,8604 Déplceen éuln de l pee (hueu du pon) + 0,459 58, ,40 Le pon une hueu de 58,4. (Le gne nég ndque un déplceen e le b, p ppo u pon de dép du oueen, c e ce que nou echechon.) Réoluon coue : Il e poble de pende le oueen dn globlé n d oben deceen le déplceen éuln : 3 / 6 9,8 / + 58,4 ( ) 3 / 6 + ( 9,8 / ) ( 6 ) 8 76,4 Le pon une hueu de 58,4. (Le gne nég ndque un déplceen e le b, p ppo u pon de dép du oueen, c e ce que nou echechon.). 0,5 Soluon : Duée de l plongée d une hueu de 5 5 9,8 / 0 / Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé (Cogé) 8

14 Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé (Cogé) 9 ( ) ( ),588 5,00 / 9,8 5 Duée de l plongée d une hueu de 5 / 0 9,8 / 5 ( ) ( ),7496 3,06 9,8 / 5 Tep que de ende l plongeue uée à 5 n de ue 0,5,7496, ene ene ene L deuxèe plongeue de ende 0,5 n de ue.. C Soluon : Fuée Fuée, / 0,, + /, 0,, 4 + p ubuon : 4

15 3. 5,6 Soluon : L dee e en MRU e Me-Èe en MRUA. Loque Me-Èe u pé on dee, oue deux uon exécué le êe déplceen p ppo à l poon d ogne de Me- Èe. On peu donc poe l équon une : MeÈe dee ( ) MeÈe dee MeÈe dee Me, / ( ) Èe MeÈe dee dee MeÈe ( ) dee k/h ,3 / 3,3 /, / 5,6 Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé (Cogé) 0

Chapitre 10 Le mouvement rectiligne uniformément accéléré Manuel, p. 221 à 242

Chapitre 10 Le mouvement rectiligne uniformément accéléré Manuel, p. 221 à 242 9. Ce problèe resseble u précéden su que les deu objes en oueen se déplcen en sens opposés. On chos coe ssèe de coordonnées un e des drgé de Monrél à Québec ec l orgne à Monrél. Ans pour le rn de rchndses

Plus en détail

Produits Fermiers et Maraîchers DEUX GAMMES DE CASIERS PLUSIEURS DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES

Produits Fermiers et Maraîchers DEUX GAMMES DE CASIERS PLUSIEURS DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES Podu Fm e Mîch DEUX GAMMES DE CASIERS PLUSIEURS DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES Nou dpoon du pu mpon cho de mée. Ce vou ue de ouv ceu qu coepond ecemen à vo beon Dbueu uom-que ou c In-on Inéeue, eéeue vec b

Plus en détail

Exercices sur les machines simples Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 5 : Les machines simples

Exercices sur les machines simples Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 5 : Les machines simples De : No : Goupe : Résul : / 150 Execices su les chines siples Module 3 : Des phénoènes écniques Objecif einl 5 : Les chines siples Pie 1 : Le levie 1. Quelle devi êe l longueu du bs de levie ésisn peen

Plus en détail

PREMIERE PARTIE CALCUL FINANCIER

PREMIERE PARTIE CALCUL FINANCIER PREMIERE PRTIE LUL FINNIER Lo EH lcl fce e cel hpe : lgèbe fcèe HPITRE LGEBRE FINNIERE oe 0. Rppel. Iéê ple e éê copoé. Tx d éê eel e é 3. e d é coe 4. e d é ble 5. Opéo de pê Lo EH lcl fce e cel hpe :

Plus en détail

V a c a t i o n d u 3 D é c e m b r e 2 0 0 8 à 1 3 H 3 0

V a c a t i o n d u 3 D é c e m b r e 2 0 0 8 à 1 3 H 3 0 V a c a t i o n d u 3 D é c e m b r e 2 0 0 8 à 1 3 H 3 0 L O T S N O M B R E E T N A T U R E D E S M A R C H A N D I S E S P O I D S E S T I M A T I O N S 1 1 b r i l l a n t e x t r a + F a u c u n e

Plus en détail

Chapitre 3.1c La nature ondulatoire de la lumière : interférence en deux dimensions

Chapitre 3.1c La nature ondulatoire de la lumière : interférence en deux dimensions Chape 3.c La naue ondulaoe de la lumèe : neféence en deux dmenon L neféence L neféence e la upepoon de deux onde de même longueu d onde. Loque la upepoon addonne complèemen, on d que l neféence e conucve.

Plus en détail

26 REPORTAGE l m p il li u l oi à lu déi pou di u v é, ou î l mè Fçoi, l f m lui O joi pu pè ppl fi ii cho il pouoi féu S vi c choli holi, c è ill «Mm éi d ê o fç c é ll ui im» x c ix cho l, ccompgé d

Plus en détail

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/Â / f/êv/i r» l J.

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/ / f/êv/i r» l J. _ ê â j j # W jt W j î Æ jj Æ W } " êv Y  z Wâ W w ( w # ë â F ë W Y T w S L 9 W 2 " E ï k x ü D E W W Æ v Wj E  z  z v F À OTQE W  # g L Y F h 6 L 2L NQE NTONLE N oe bnque none W W â W jâ ÿ Æ É w

Plus en détail

Automates. Notions de base Notes de cours, IR1, 2009 Sylvain Lombardy

Automates. Notions de base Notes de cours, IR1, 2009 Sylvain Lombardy 1 Alphet, mot, lngge Automte Notion de e Note de cou, IR1, 2009 Sylvin Lomdy Un lphet A et un enemle fini de ymole ppelé lette. Un mot et une uite finie de lette. On note A l enemle de mot que l on peut

Plus en détail

Exemple de problème sur le frottement. Exemple de problème sur le frottement. Exemple de problème sur le frottement

Exemple de problème sur le frottement. Exemple de problème sur le frottement. Exemple de problème sur le frottement Eemple de poblème u le ottement Vléie (60 Kg) et Ayéd (85 Kg), deu «t» d Hollywood, ont en plein tounge d une cène u ommet de l édiice le plu hut u monde (une oi teminé) à Dubi, Émit Abe Uni, à enion 800m

Plus en détail

Les marées : comment ça marche?

Les marées : comment ça marche? Le ée : coent ç ce? En e poennt u bod de l e, tu peut-ête equé que le niveu de l'eu n'ive p toujou u êe endoit : c'et le pénoène de ée. Il y une ée ute loque le niveu de l'eu et élevé et une ée be loque

Plus en détail

Correction examen Automates

Correction examen Automates Coecon exmen Auomes 011-01 1e jun 01 - heues Les documens son neds. Les execces son ndéendns. On ou dmee l éonse à une ueson ou sse à l ueson suvne. Execce 1. 1. Clcule l uome mnml du lngge comlémene de

Plus en détail

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig L ho fê o cocé vc u ouvu l o ll ouuv u fl u. Aujou hu, l ou obu u ouvll fo ov focoll ou u o ulo ou écué. Af éo ux bo cl, l ch vo élg. L éloo fê o FAKRO b u l cl, f u hbo lu lu cofobl écué. L ho fê o cocé

Plus en détail

Médiathèque Municipale Carbon-Blanc Guide du lecteur

Médiathèque Municipale Carbon-Blanc Guide du lecteur Médahèque Muncpae Cabon-Banc Gude du eceu Cene cuue Favo Avenue Vgnau Angade 33560 Cabon-banc 05-57-77-68-86 medaheque@cabon-banc.f hp://www.medaheque-cabon-banc.f Benvenue à a Médahèque de Cabon-Banc!

Plus en détail

PLAN BALLET I II III IV V VI AMPHITHÉÂTRE - HAUT AMPHITHÉÂTRE - BAS. 2e BALCON - FACE. 1er BALCON - FACE CORBEILLE. 2e BALCON 3/4 CORBEILLE 3/4

PLAN BALLET I II III IV V VI AMPHITHÉÂTRE - HAUT AMPHITHÉÂTRE - BAS. 2e BALCON - FACE. 1er BALCON - FACE CORBEILLE. 2e BALCON 3/4 CORBEILLE 3/4 er - ÔÉ e - ÔÉ e / er / / - ÔÉ 0 0 0 0 ÉÂ - ÉÂ - e - er - / - ÔÉ er / er - ÔÉ e / e - ÔÉ eprésentation du É É er - ÔÉ É e - ÔÉ e / er / / - ÔÉ 0 0 0 0 ÉÂ - ÉÂ - e - er - / - ÔÉ er / er - ÔÉ e / e - ÔÉ

Plus en détail

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE O AIT AIDER, P HOPPENOT e E COLLE CEMIF-LSC,Unesé d Ey Val-d Essonne Eal : oade@efn-eyf Résé

Plus en détail

Un père de la cryptographie Jean Trithème 1462 1516 par Daniel TANT

Un père de la cryptographie Jean Trithème 1462 1516 par Daniel TANT A Ré C Séé I U è J Tè 1462 1516 D TANT J H é 1 é 1462 à T M ù T, T Tè ç. I é à, O, œ 1482, é é 1483. E 1499 é è é éé. M è. I é 1506 é à S-J W ù é : è é, é. S, é «P, I T P, S, M C» î 1518. L 384, à. D «A

Plus en détail

Apprendre à protéger son ordinateur

Apprendre à protéger son ordinateur INORMATIQUE Appede à pége s deu Les vus s des lgcels cçus pu defe, eulse e éle des lgcels lvells (d les vus fque e s qu'ue cége). Ces dees peuve se bse su l'expl de flle de sécué, pu fece s fches écesses

Plus en détail

écoles L histoire des à Lathus-Saint-Rémy En 2014, le groupe scolaire Abel Thévenet fêtait ses soixante ans!

écoles L histoire des à Lathus-Saint-Rémy En 2014, le groupe scolaire Abel Thévenet fêtait ses soixante ans! --? 204 ê! À - ç F. j. -- :. 904 954 204 : j 205. U ç 900. J - z J J G G ë k k F V H F H j G. j ê U 953-954 ç. j -- -. : V ( 2 47 / -2 2 47 / 3 2 47 / 4-5 2 294 / 4 60 W 372 60 W 796 3 4 3 7 3 3 34). :

Plus en détail

mouvement circulaire

mouvement circulaire hapite.7 La dnaique du oueent ciculaie Le oce centipète Une oce centipète et le no de pote une oce aant une copoant oientée e le cente d une tajectoie ciculaie contibuant aini à poduie une accéléation

Plus en détail

Votre unique partenaire pour un service clef en main!

Votre unique partenaire pour un service clef en main! Vo uiqu pi pou u vic clf i! PARTICULIER NETTOYAGE FIN DE CHANTIER NETTOYAGE DE FIN DE SOIRÉE PARTICULIER Nou popoo u lg g d pio dpé ux piculi. Popiéi ou loci puv fi ppl à o vic pou u i éguli ou pocul.

Plus en détail

Exercices sur le mouvement rectiligne uniforme (MRU) Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 3 : La cinématique

Exercices sur le mouvement rectiligne uniforme (MRU) Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 3 : La cinématique Date : Nom : Goupe : Résultat : / 70 Execices su le mouement ectiligne unifome (MRU) Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif teminal 3 : La cinématique 1. Voici un gaphique epésentant la position

Plus en détail

WALLONIE-BRUXELLES ENSEIGNEMENT CHARTE GRAPHIQUE VERSION 1.0 11.2013 CHARTE GRAPHIQUE

WALLONIE-BRUXELLES ENSEIGNEMENT CHARTE GRAPHIQUE VERSION 1.0 11.2013 CHARTE GRAPHIQUE L enquê emenéeen20092010aup èdeche d é ab emen du é eaud En e gnemen o gan épa afédé a onwa on eb ux e e, dan ecad ede den éede av b éde ce é eau,a a éme gep u eu con a donunepe cep on a b ede den éde

Plus en détail

Le jeu de l'oie des sons

Le jeu de l'oie des sons Le jeu de l'oie des sons b Départ bè B b bi Arrivée ba B bo bu bé bê bou sanleane.eklablog.com Jeu de l oie des sons : Matériel : des pions, 1 dé. Règle : - le joueur tombe sur une lettre ou une syllabe

Plus en détail

Module 4 (11 cours) L ALGÈBRE Suites et séries

Module 4 (11 cours) L ALGÈBRE Suites et séries Résul d ppreissge géérl Module 4 ( cours) L ALGÈBRE uies e séries Exploier les relios mhémiques pour lyser des siuios diverses, fire des prédicios e predre des décisios éclirées.. modéliser des siuios

Plus en détail

Chapitre 1.13 La dérivée en cinématique

Chapitre 1.13 La dérivée en cinématique Chpire.3 L dérivée en cinémique L dérivée En mhémique, on défini l dérivée d une foncion f ( ) el que d f ( ) f ( + ) f ( ) f '( ) = d où f '( ) correspond à l foncion qui évlue l pene de l ngene en poin

Plus en détail

La campagne rizicole d hivernage 2009-2010: La mise en place des cultures est terminée

La campagne rizicole d hivernage 2009-2010: La mise en place des cultures est terminée 1 Bull d fomos 26 - - -u 01 u 30 pmb cmpg zcol d hvg 2009-2010: ms plc ds culus s mé É G É G É BK s chqus ssocés :l Fluv, l du z pou l fqu (), l GB, l d -ous l oopéo d F céé vc l vso d'ss pdffcoy www.gs2.ffppdffcoy.hm

Plus en détail

notice de montage Luna Luna+ XL

notice de montage Luna Luna+ XL ice de ge Lu+ Lu XL lu+ lu XL ) Cllie / 25 x 35 15 16 b) Cllie / 25 duble 4 c) Bide Cllie 25 6 6 d) Cli / 25 x 25 30 30 e) Bul 8*25 vec écu 18 31 f) Bul 8*30 vec écu 5 5 g) Vi M8 x 60 fileée clèe 1 1 h)

Plus en détail

Le Crédit Clermontois

Le Crédit Clermontois ( 2 ( è ô V ) O N U è U NUON D VN ÉD œ ( x y 94 x 922 ) y DU U Y -D -D O Q V N 927 U D D 928 üx F V ($ è / U 7 2 N 00 0 x 2 N è 0 N & ÉUÉ ND OON É D É VO N N FN ONNUN YOUOV Ê ÉVOQUÉ NÉ UOUD U UX D N -

Plus en détail

Le guide pratique pour

Le guide pratique pour L o l lg L gu pqu pou l ml, mé/pé» U vc gu -p.f Iouco C gu vou ccompg pou u -p.f vo o l ml, mé/pé. Il p chqu ép él pou u éu vo mo. Somm Accè à l éclo E. 1 : Mo pofl E. 2 : Chox u yp o E. : Rgm u l ué 7

Plus en détail

PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA...

PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA... PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA... LA VITESSE ET SON EXPRESSION... LA KIA!!! LA 4L!!! ynthè LE CROQUIS AUTOMOBILE 1- REDESSINER UNE VOITURE EN 2D D APRÈS MODÈLE : d ign z c 1. T o. n ig z c 6. T

Plus en détail

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des à 18, 19 20 2013 UN UU l C Cèl C Cl â-d P Pl P-l-Pl P-- é - -l-- -C ---C ---l --- -Nl-- ll l. 5 é à lé é l'é 3 l : Cl Zl, l',, l' l, Cl q, l' éâ. l, l lé é à, l ' l. l : ll l q l é ll l q l l. U ll q è

Plus en détail

Lorsqu un mobile se déplace avec une vitesse constante v, on dit que son mouvement est uniforme. (Attention aux unités!)

Lorsqu un mobile se déplace avec une vitesse constante v, on dit que son mouvement est uniforme. (Attention aux unités!) Mouvemen uniforme (gleichmäβige Bewegung) 1 Définiion Lorsqu un mobile se déplce vec une viesse consne v, on di que son mouvemen es uniforme. Exemple: ) Cyclise rouln vec une viesse consne de 5 km/h. b)

Plus en détail

Master en ingénierie et action sociales PROGRAMME D ÉTUDES. Formation organisée en co-diplômation avec la Haute Ecole de la Province de Liège (HEPL)

Master en ingénierie et action sociales PROGRAMME D ÉTUDES. Formation organisée en co-diplômation avec la Haute Ecole de la Province de Liège (HEPL) M n ngén con ocl PROGRAMME D ÉTUDES Foon ogné n co-plôon vc l H Ecol l Povnc Lèg (HEPL) Anné céq 05-06 . Infcon l H Ecol éfén (HELMo). No l H Ecol : H Ecol Lb Mon (HELMo). A èg ocl : Mon S-Mn 4-4000 Lèg

Plus en détail

Province des Îles Loyauté

Province des Îles Loyauté Fche ovce F c h e Nbe d'hb* Nbe d'ébleme** Deé le*** fou 9275 256 276 Mé 5648 130 230 Ouvé 3374 127 376 ovce de île oyué 18297 513 280 Nouvelle-Clédoe 268 767 11 467 427 *NSEE-SEE Receeme de l populo 2014

Plus en détail

Notre Gamme Classique

Notre Gamme Classique No l No o p q co x v vl, co l d p. No o ocx d cob bo d l v d o cl, b q o oo vo f bééfc d o pod. E âc à o I, cc p c fcl f p vl. U ppl d o épc f: Q o l dé? L Dé o d cof fbqé à p d d, obé d cocol d c. d obé

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

< 6. y»» r a. :>o. les. y',> y: ' t & % ê- @ 0 # v m. «On ne les battra jamais assez»

< 6. y»» r a. :>o. les. y',> y: ' t & % ê- @ 0 # v m. «On ne les battra jamais assez» p ONTRÉL RD 0 JNER 9 79 Y G c < 6 u é l e p d é q u p e lezzdu ch ed Pe Je ee p ce ee e plu celu de Fle Je W p Ré e T R E L Y (eé pécl de L PR E E ) P L D E L P E D le cd qu épe le ee d le ul du pecu he

Plus en détail

Livret de promotion. Master Ingénierie éditoriale et communication. Année 2012-2013

Livret de promotion. Master Ingénierie éditoriale et communication. Année 2012-2013 Le e Mae Iéee éae e a ée 2012-2013 Faç Gee Pée e UCP qeqe... L UCP e aeae à Ce-Pe, aqee 10% e éa e e e aeae, à ù a ee aae éèe à 5 %. P e ée e UCP, Faç Gee, ee aaé eqe a a eee e éabee e a a é e éqe. ee,

Plus en détail

A l aise dans mon parking!

A l aise dans mon parking! A ae dan mon pakng! Gude d uaon de voe pakng Voe accè au pakng Pou accéde à voe pakng, vou dpoez d'un badge* qu commande ouveue de poa e poe d enée Nou vou emeon évenueemen une vgnee adhéve à coe u voe

Plus en détail

Accueil d enfants et d adolescents Accompagnement des études Programme attrayant de loisirs Aides éducatives et psychologiques Soutien aux parents

Accueil d enfants et d adolescents Accompagnement des études Programme attrayant de loisirs Aides éducatives et psychologiques Soutien aux parents Accuil d nfns d dolscns Accompgnmn ds éuds Pogmm yn d loisis Aids éducivs psychologiqus Souin ux pns 5, vnu Mi-Théès, Luxmboug dss posl: b.p. 570, L-2015 Luxmboug Tél.: 44743-219, Fx: 447452 dmin@inns.lu

Plus en détail

Une exposition : «L'alternance, mode d'emploi»

Une exposition : «L'alternance, mode d'emploi» : «L' '» ' 3 (45 ) L' ' : L' : ' ' ( ' ) L' ô ' : ' - ' 82 222 572 : @ 'FLV L V L L L V LV L : - L y - L : è L y L ' ô 9 V L 2 5 2 L : V L H F É L : G ÂG VÉ È É ç L y è ) Q ( L y y â â ( ) 5 ô 3 î - :

Plus en détail

L Election de St - Maurice

L Election de St - Maurice w 2 5 8 z édçë b T d d Ü d G dépé p à d pp q d q ppé à éd b é d pb d p d bé T é d 9 q d à é q d p à p d P p d d w F é p dé d d d dépé q d w F dépé z b péé à w p b q B q d à dé d p d p q d b d Qéb p q q

Plus en détail

ron chon ton lon fon bon

ron chon ton lon fon bon SON 23 Le gaphie copexe o o Moieu O e e ez o da u ao. Su e gazo, deux coo è gouo gigoe de oo. «Laiez-ou oe da oe ao e ou ou o de oo!» e caééo Tu e di da o ez. L de o ez, c e o ; pè de o ez, c e o. o o

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

& i. a*; - I. t ' j % W >* jskjël m i r È. h. y. ' ù'i. * '-X j,y» ï. i. am as % % Y ' 3»"*' **y W1- J. :rn :

& i. a*; - I. t ' j % W >* jskjël m i r È. h. y. ' ù'i. * '-X j,y» ï. i. am as % % Y ' 3»*' **y W1- J. :rn : cnc og ï NRÉ ED 0 UN 98 w l & B 6 ï ç ÜN x " jé w x F j C DE ÇE ïu x x c GRE? " 080R0E& co 5# bo B jx UER jp? CRE DE PPEN CNREE jkjë È $ BRQEU = " EDC x " h C U x 4 Pp î CE DE BE î î h j # # EDC Ï ( c

Plus en détail

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012 École de Technologe Supéeue Pa : Fancs Boudeau, ÉcThé Révson : Aïda Ouangaoua INF35 Taval Paque # Remse le 6 ocobe 0 Inaon à la pogammaon en géne mécanque Taval ndvduel. Objecfs - Mee en applcaon des noons

Plus en détail

N45 35 40 W0 32 20. Pointsforts:lespistescyclabesetlesrandonnées.

N45 35 40 W0 32 20. Pointsforts:lespistescyclabesetlesrandonnées. B u P huff Lo o ou o o U d o u xm g m u C mbo D p dd pou ou Pou p : A dj ux dp qu p h uff p ugo mpo b dp gpog b by oo Pou po: k b u o o bo p b b u LLo odmob hom W by: 4p +1-30m² 2 h mb 1 u d2p u 2 ô à ô

Plus en détail

Diversité des espèces

Diversité des espèces L bé "T " plè V bé? Dp pp l é l y pè 38 ll é l D pè p ll! L H H p T ll pè 18 ll pè éé é à j. S PEQENIVITEVXMIHIWZIVXqFVqWIXHIWTPERXIWk¾IVW E qxq MHIRXM½qI GIVXEMRW KVSTIW FEGXqVMIW EPKIW...) p. D pl l

Plus en détail

CORRECTION DES EXERCICES DE MECANIQUE

CORRECTION DES EXERCICES DE MECANIQUE CORRECTION DES EXERCICES DE MECANIQUE Execice : système : bae AB Bilan des foces : Poids P : P = m g = 5 N Tension du essot : T T = k. l = k. (l lo) = 0 (0,43 0,8) T = 5 N Réaction de l axe en A : R A

Plus en détail

Un soir, l'âme du vin chantait dans les bouteilles :

Un soir, l'âme du vin chantait dans les bouteilles : Dans le gosier d'un homme usé par ses travaux, caveaux. En toi je tomberai, végétale ambroisie, 1. F a i t e s q u e l q u e s r e m a r q u e s g l o b a l e s. T r a v a i l d e c o m p a r a i s o n

Plus en détail

Chapitre 1.10 La chute libre à 2 dimensions

Chapitre 1.10 La chute libre à 2 dimensions Chpitre. L chute libre à diensions L nture ectorielle de l itesse en chute libre Anlsons l cinétique de trois billes lncées de l fçon suinte : A B C Une bille A et une bille B sont lncées horizontleent

Plus en détail

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques -è é. é é, é ôé É é é.,, é é é é.,, -ê à é, é é é ç éé. é éé ç œ,, é - É. é 2010. ç é,. é éé é 2012 é é éé éê é. é é é. = // é,. 38. 13/10/11, 24/11/11 î è é ç, é é., é é é à î é à î, é à è. é à,, ç, -à-.,.,

Plus en détail

Amis de tous les enfants du monde

Amis de tous les enfants du monde s de tus es enfnts du nde en Huenry Vx p 3 f4 4 - s, - s, - u- 7 f - reux de ve, nus s-es es - s, de tus es en-fnts du n - de. U - ns, u- z 13 f z - ns, ce es dgts de n, nus vu -ns pur de -n, px pur tut

Plus en détail

ALDA General Assembly and related events

ALDA General Assembly and related events L P, 10-1 2016 L Pp I f 11 12 W 11 V : Ep H (1, H) L Wk p P: H P V (1, V) T 12 V: f ff, L V: (9, W) P f 12 f V: f ff, L p f Ep Y f p: f p p L f P z p - k T K 1 V: f ff, L Wk p 1 TOOL KIT: L / E Wk p 2

Plus en détail

Psaumes. liturgie triennale. pour. Année C. Luc De Rossi. Temps ordinaire. Evangile selon Saint Luc

Psaumes. liturgie triennale. pour. Année C. Luc De Rossi. Temps ordinaire. Evangile selon Saint Luc Psaumes pour liturgie trienna Année C Evangi selon Saint Luc Temps ordinai Luc De Rossi à Agnès, Photo couvertu : «Mort Saint Joseph entouré Marie et Jésus» Vitrail l'église Saint Jean-Baptiste, à la Motte-Servox

Plus en détail

Chapitre 6 (Courant et résistance)

Chapitre 6 (Courant et résistance) . Déinitions 1. ntensité oyenne e courant. ntensité instantanée Plan e la 3 èe partie (Électrocinétique) Chapitre 6 (Courant et résistance) Q t Q (en père) t 3. Densité e courant (en père/ ) J. Théorie

Plus en détail

Sciences Po 2010: sujet 0. Correction

Sciences Po 2010: sujet 0. Correction Devoi Suveillé, Temile S 1 Scieces Po 1: suje Coecio Pie I 1) L focio # 1 + es déivble su D ; + @ e à vleus ds D ; + @ puisque pou > e >, 1 + > 1 > Aisi comme l focio # lhl es déivble su D ; + @ los p

Plus en détail

SALLE DEXP0SITI0N BE PUBLICITE ET DE DEPECHE5 au Point Central de la Ville. une particulière et significative autorité. nuos

SALLE DEXP0SITI0N BE PUBLICITE ET DE DEPECHE5 au Point Central de la Ville. une particulière et significative autorité. nuos U L~4 6 8 GE-W764- REDON DNRON 5 RUE 8N-D2EB ~~ élépho 2 Dê u L 27 u 4 h 5 Réu h LÉON NNY 26 u 797 GO h LLE DFXll DF RllN F DÉÊE LLE XN BE UBLE E EE5 u o l Vl GOULEE l o éué l o l upéu pouquo po ê bo lê

Plus en détail

Velpeau. Tours. Saint-Pierre-des-Corps. Cathédrale. La Fuye Velpeau. Grammont. Sanitas-Rotonde. Beaujardin D 751. Tours-2

Velpeau. Tours. Saint-Pierre-des-Corps. Cathédrale. La Fuye Velpeau. Grammont. Sanitas-Rotonde. Beaujardin D 751. Tours-2 Vp o Fc v é x 21 751 Q L Lo hé No ov Hop To 21 To To S-P--op v og Pompo To-2 L Fy Vp mmo P Spo S-oo S Q éé Lbé hco j opygh 201 évopp posc/oysp. hp://www.mpomc.og oé cogphq 201 OpSp.og cob (cc-by-). hp://www.opmp.og

Plus en détail

Jeu de Mississippi Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 4 : La dynamique

Jeu de Mississippi Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 4 : La dynamique De : No : Groupe : Résul : / 5 Jeu de Mississippi Module 3 : Des phénoènes écniques Objecif erinl 4 : L dynique Dns une prie de Mississippi, celui qui prien à fire glisser l rondelle le plus près du rou

Plus en détail

d D d D de dedans des dans lundi mardi dimanche une dent aujourd hui lundi mardi Aujourd hui, c est vendredi. mercredi jeudi vendredi samedi

d D d D de dedans des dans lundi mardi dimanche une dent aujourd hui lundi mardi Aujourd hui, c est vendredi. mercredi jeudi vendredi samedi d D d D dd dd d da la date de dedans des dans lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche une dent il dit il est devenu di lundi du une dune dou c est doux dre vendre dredi dir grandir dra un drap

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET. DEMI FOND. Protocole et modalité de contrôle terminal. Degrés d acquisition du Niveau 2 de compétence.

DIPLOME NATIONAL DU BREVET. DEMI FOND. Protocole et modalité de contrôle terminal. Degrés d acquisition du Niveau 2 de compétence. IPLO NTIONL U BT. I FON. Pooole odli de onôle einl. egs d qisiion d Nive 2 de oe. L vlion einle o le NB se dole fin de yle de dei-fond los de l denièe sne. (Pvoi l ossibili d'ne sne de ge s d'iossibili

Plus en détail

Cinématique. 1 - Trajectoire, vitesse, accélération. 1.1 Position d un solide

Cinématique. 1 - Trajectoire, vitesse, accélération. 1.1 Position d un solide Cinémique 1 - Trjecoire, viee, ccélérion 1.1 Poiion d un olide L poiion d un olide pr rppor à un repère R e définie pr le coordonnée de e différen poin dn ce repère. Ce coordonnée vrien en foncion du emp.

Plus en détail

Cinématique - Les engrenages LES ENGRENAGES

Cinématique - Les engrenages LES ENGRENAGES Cinémtique - Les engenges LES ENGRENAGES Génélités Les engenges ont pou onction e tnsmette une puissnce un be en ottion à un ute be tounnt à une vitesse génélement iéente, les eux vitesses estnt ns un

Plus en détail

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de :

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de : I N T R O D U C T I O N E x c e le s t u n l o g i c i e l m u l t i f o n c t i o n s i n t é g r a n t u np tu ai bs ls ea un r taé u n g e s t i o n n ad i re e b a s e d e d o n n é e saé u n g r a

Plus en détail

Roulements à billes à contact oblique

Roulements à billes à contact oblique d 1 D 1 α α 1 D d α D D 1 d Roulements à billes à contct oblique A une ngée A deux ngées Roulements à billes à contct oblique Roulements à une ngée de billes à contct oblique... 260 Pou les oulements à

Plus en détail

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur Des syllables avec r ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ra re ri ro ru ré rê rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ru ar ro ir Des syllables

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DIRECTION DE L EAU BUREAU DE LA LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DIRECTION DE L EAU BUREAU DE LA LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES MINISTÈRE DE LÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DIRECTION DE LEAU BUREAU DE LA LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES MESURESTEP SAISIE DES MESURES DAUTOSURVEILLANCE DES STATIONS DÉPURATION

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc Lges e rsfer Eerge Eecrque 8 Moéso ue ge oopsée e ue ge rpsée Moéso ue ge oopsée c r g r c g Cu e, e, pour f ps rop gr so équo e Mwe Doc r c g Crcérso e oéso es ges

Plus en détail

ISAN System: 1 Création d un ISAN

ISAN System: 1 Création d un ISAN sm: é d Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d mm: RETO D U OUVEL. OEXO. REQUETE FORMTO UPPLEMETRE é

Plus en détail

Qu est ce que Display?

Qu est ce que Display? Q q Dpy? 1 C g Ep pg Dpy. P v Ep y pp. Dpy g v ffhg. L pg pp pp q g bâ p ffh. 2 bâ 3 C f : P bâ. P pph A, p bâ. 9 Ev g, Gz à ff è. 10 : L bâ g. S g î gz à ff ( CO2 f p) phè. L gz à ff v f g bâ q. 4 C p

Plus en détail

Chapitre XI : Gaz réels

Chapitre XI : Gaz réels hite XI : Gz ées hite XI : Gz ées XI- : Intodution : L étude de omessiiité d un gz été fite en emie ieu OYLE (6) et MRIOE (676) et fut ométée u ous du XIX sièe de noueu eéimentteus : REGNL, NER, MG L omessiiité

Plus en détail

h r 1 i. ' WfMïf> * t i u e m MC % " t a T r i. Il * ^ % f c :«.v i-l s t SS ge : ; T a . E ;.r 1 - ' f 'v:" : - ~;««ww»g î$

h r 1 i. ' WfMïf> * t i u e m MC %  t a T r i. Il * ^ % f c :«.v i-l s t SS ge : ; T a . E ;.r 1 - ' f 'v: : - ~;««ww»g î$ O N R É L, E D 6 O C O R E 7 cnce oge C rr h r k W à _ ) Wï e j l C " k r l ^ c l, r " r L Fe 2 grn né é l W é ïæ, ge E h r! r W l r r j"! E O O O C, c o g O E l Ê E @8 r P n â L o ll g e d e C o rd e

Plus en détail

L Aude, une idée qui rassemble

L Aude, une idée qui rassemble d n m p é D m b i é h n c S L S N c Ep mb i q n idé, d L A d.f L 219 i d Invni Ni Adoi Un pimoin n doi xcpionn q i f pév L Ad dipo d n pimoin n o à fi xcpionn. C ich écoogiq povin d divié d miix n pén

Plus en détail

Mécanique Quantique I -- cours-v.pdf

Mécanique Quantique I --  cours-v.pdf Mécaqe Qaqe I -- Cape V p://dpcgec/ses/blodel/mecaqe-qaqe/ cos-vpdf à e pacle o aa assocé e amplde de pobablé P o foco d ode q es éléme d espace de Hlbe H L R 3 focos de caé sommable s R 3 U space de Hlbe

Plus en détail

SERVICE de NEWS. F o r m a t i o n A R S. Création 2000 : Sébastien Vautherot (CCR)

SERVICE de NEWS. F o r m a t i o n A R S. Création 2000 : Sébastien Vautherot (CCR) EVICE de NEW Cé 2000 : ébse Vuhe (CC) Pése gééle Qu es ce que les News (UENET)? us de dscuss bd des sujes ès pécs (ces eséux pc, ) déés u. Echge dl de l f à ves le pcle NNTP Bsée su l pcédue ev/écep de

Plus en détail

Poids de l'outil : 260 kg (version standard)

Poids de l'outil : 260 kg (version standard) Déouleuse Date 0/0/0 Vesion. page n / Vue globale Châssis (A) Tiangle d'attelage (B) Châpe de bas (C) Châpe de oue de jauge (D) Plaque maintien ouleau plastique (E) Bas de disque, disque et palie (F) 7

Plus en détail

FADOQ à vélo $ @ BALADE 40 KM INITIATION VÉLO 101. Centre-du-Québec - dimanche 11 mai. Montréal vendredi 20 juin

FADOQ à vélo $ @ BALADE 40 KM INITIATION VÉLO 101. Centre-du-Québec - dimanche 11 mai. Montréal vendredi 20 juin P o zno ou u! F m n n n p d Én g G M o : 55 x n u + n po n u * T ul gh M oa d y z p n b 3po h è ou u n u j x n u + n po n u Cu d:65 * T up f o m n P f o gh P ow b nd ux u h mo A z on( mou u ) * j ou 12

Plus en détail

(2 t) d t. 2 2 Partie B

(2 t) d t. 2 2 Partie B Anilles Guyne juin 007 EXERCICE 6 poins Commun à ous les cndids Quesion de cours Prérequis : posiivié e linérié de l inégrle. Soien e deu réels d un inervlle I de R els que. Démonrer que si f e g son deu

Plus en détail

R.D.M. Résistance des Matériaux

R.D.M. Résistance des Matériaux R.D.. Réitance de atéiau 1 UT DE L R.d.. La éitance de matéiau et la mécanique de olide défomable. Elle pemet de : Caactéie le matéiau ; Dimenionne une pièce à pati de effot qu elle uppote ; Détemine la

Plus en détail

CHAPITRE 7. Les Contraintes d Origine Thermique

CHAPITRE 7. Les Contraintes d Origine Thermique CHAPIR 7 Les Conines d Oigine emique Inoducion e ypoèses Les plques Les cops xisyméiques Disiuions de empéues e conines emiques Disques (pleins, nnulies) Cylindes longs (pleins, ceux) Méode gpique Plque

Plus en détail

Répondre aux difficultés des élèves Expérimentation lecture

Répondre aux difficultés des élèves Expérimentation lecture Répondre aux difficultés des élèves Expérimentation lecture Frédérique Mirgalet Conseillère pédagogique Février 2011 La question du code Questions posées au cours d un entretien avec Catherine Billard,

Plus en détail

12ème Séminaire de FRATEL 14-15 avril 2015

12ème Séminaire de FRATEL 14-15 avril 2015 12ème Séminaire de FRATEL 14-15 avril 2015 14 & 15 avril 2015 «La convergence fixe-mobile, état des lieux et perspectives de régulation» Rapport Introduction À l i n v i t a t i o n d e l ' A u t o r i

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

fi Dernière Heure Iff «*

fi Dernière Heure Iff «* 9 Ju 97 o EoB u B Téého 32 Dè u oué quo ou oo ou ux o oéé o uk? Nou o u o qu o éoé u ouo ouo é u u u) Nou ou o u u o Nou ou o béé ux éoé T Géé Pqu u y ux ho uê P o u quo o Vou z éébé Juè X o w 7 u b Uè

Plus en détail

TAXE DE VENTE DU QUÉBEC. Table des matières

TAXE DE VENTE DU QUÉBEC. Table des matières X VN U QUÉC..Q., chapitre -0.1 O U X VN U QUÉC X VN U QUÉC CHP ÉFNON NPÉON able des matières CON ÉFNON article 1. CON NPÉON 1.1. CHP POON X CON UJN 1. Fourniture taxable effectuée au Québec 16. 2. pport

Plus en détail

I. PROPRIETES PHYSIQUES DE L'AIR

I. PROPRIETES PHYSIQUES DE L'AIR BTS FEE 1 èe Année Cou de Cliatiation LP Galilée L'AIR UMIDE I. PROPRIETES PYSIQUES DE L'AIR I.1. GENERALITES L'ai abiant d'un local, quel qu'il oit, contient une cetaine quantité d'eau, péente ou foe

Plus en détail

ROULEMENTS A BILLES A GORGE PROFONDE

ROULEMENTS A BILLES A GORGE PROFONDE B 4 ROULEMENTS A BILLES A GORGE PROONDE ROULEMENTS A UNE RANGEE DE BILLES A GORGE PROONDE Ouvet, lsques, Joints Ouvet ROULEMENTS A CAPACITE MAXIMALE ROULEMENTS DE TYPE MAGNETO Dimète Alésge 10-240 mm...

Plus en détail

CHAMP MAGNÉTIQUE EN RÉGIME STATIONNAIRE

CHAMP MAGNÉTIQUE EN RÉGIME STATIONNAIRE CAMP MAGNÉTIQUE EN ÉGIME STATIONNAIE Mgnétoésistnce En 7 Albet Fet et Pete Günbeg se sont vus décene le pix Nobel de Physique pou l mgnétoésistnce génte (GM) Ils ont monté qu une fine couche d un mtéiu

Plus en détail

SCHEMAS D INSTALLATION

SCHEMAS D INSTALLATION SETION 6 (EV.) SHEMS D INSTLLTION ette section présente plusieurs schémas de base pour le branchement d installations d interphones et vidéophones dotés de système ibus e ED.. Un recueil complet de schémas

Plus en détail

L ADEC est connue comme concentrateur et intermédiaire technique entre les Donneurs d ordre et les huissiers de justice

L ADEC est connue comme concentrateur et intermédiaire technique entre les Donneurs d ordre et les huissiers de justice L ADEC s connu comm concnau nméda chnqu n ls Donnus dod ls husss d jusc LAdc m au svc d ss adhéns, ds soluons psonnalsés nnovans, fu d lxps, d lobsvaon consan ds compomns d pamn, ans qu ds opmsaons chnologqus.

Plus en détail

Les machines électriques à pôles lisses 1. I n t r o d u c t i o n 10 1 L ' i n t e r a c t i o n e n t r e u n c o u r a n t é l e c t r i q u e e t u n c h a m p m a g n é t i q u e e s t à l ' o r i

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 3 OCTOBRE 2011. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 3 OCTOBRE 2011. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 3 OCTOBRE 2011 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BRET, Maire de Villeurbanne. - : -

Plus en détail

CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE CQP «MONITEUR DE TIR SPORTIF» Modalités d organisation 2013 (1 ère relance)

CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE CQP «MONITEUR DE TIR SPORTIF» Modalités d organisation 2013 (1 ère relance) CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE CQP «MONITEUR DE TIR SPORTIF» Modlés d ognson 2013 (1 è lnc) L CQP «Monu d spof» s l pm nvu d pofssonnlson dns un sucu ssocv, pvé ou ol. Son ul vocon à vll à

Plus en détail

Travaux Pratiques de Thermodynamique Module LA 200 Turbine à Réaction

Travaux Pratiques de Thermodynamique Module LA 200 Turbine à Réaction Tavaux Patqu d Thodynaqu Modul LA 00 Tubn à Réacton Péntaton L objctf d c tavaux atqu t d llut l t cond nc d thodynaqu. L ntallaton t alnté a d l a ou on qu lo d a détnt dan un tubn fat toun l ab d ot

Plus en détail

Sciences Industrielles de l Ingénieur Chapitre 8 «cinématique» CINEMATIQUE

Sciences Industrielles de l Ingénieur Chapitre 8 «cinématique» CINEMATIQUE Sciences Inusielles e l Ingénieu Chapie 8 «cinémaique» CINEMATIQE Compéences aenues : Au eme e ce cous e es eecices qui l accompagnen vous eve connaîe : La éivaion vecoielle e la noaion à uilise. Difféenes

Plus en détail

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté»

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté» Chre IV, cours de vbrons, ondes _Phs, Pr. Bds Bennecer MD 8-9 Chre IV es oscllons coulées «es oscllons lbres d un ssèe à luseurs degrés de lberé» Dns ce chre, nous llons coencer r éuder les oscllons lbres

Plus en détail

Condensateur. Relation entre la charge et la tension aux bornes d un condensateur :

Condensateur. Relation entre la charge et la tension aux bornes d un condensateur : Formulare d élecrcé Pons de cours Condensaeur Explcaons ou ulsaons Un condensaeur es composé de deux armaures méallques séparé par un solan appelé délecrque. S une armaure se charge posvemen, l aure es

Plus en détail