Analyse d un sondage sur les transports

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse d un sondage sur les transports"

Transcription

1 Rapport d étude 17 février 2015 Etude 2228 Communauté de communes Gally-Mauldre Analyse d un sondage sur les transports Communauté de communes Gally-Mauldre Intervenant : Président EJE : Geoffrey LAIRD Thomas GAVOILLE Administrateur 1 : Administrateur 2 : Thomas OUIN-LAGARDE Matthieu MARTAL

2 Introduction La communauté de communes Gally-Mauldre regroupe 11 communes des Yvelines. Au sein de ces 11 entités, il en existe de tailles conséquentes comme Saint-Nom-la-Bretèche, Maule ou Feucherolles, des plus moyennes comme Mareil-sur-Mauldre, Chavenay, Bazemont ou Crespières, et enfin des petites comme Davron, Herbeville, Montainville ou Andelu. Ces communes se distribuent globalement selon une ligne étirée d est en ouest. Ce territoire, à dominante rurale, est très hétérogène et la densité des habitants y varie sensiblement. Cette communauté de communes est de plus proche de Paris, certains habitants s y rendent notamment pour aller travailler. Il convient donc d étudier la question de l efficacité des moyens de transports sous deux angles. Le premier doit s attacher à comprendre les trajets qui sont effectués entre la communauté de communes et le reste de l agglomération parisienne. Le second tend à traiter les trajets qui s effectuent à l intérieur de la communauté. Afin de mieux connaître le point de vue de ses habitants vis-à-vis des transports ainsi que leurs attentes, la communauté de communes de Gally-Mauldre a donc décidé de soumettre une fiche de renseignements à ses citoyens. Cette dernière a pour but d évaluer la situation actuelle, et en cas de problème identifié, de chercher à y remédier. Dans l étude que nous allons mener ci-dessous, plusieurs points seront étudiés, en respect du cahier des charges soumis par la communauté de communes. Dans un premier temps, nous essaierons d évaluer la réceptivité et l intérêt qu ont porté les citoyens de la communauté de communes à cette initiative. Ceci sera réalisé grâce au document Suivi du sondage transports fourni. Nous étudierons notamment les différences de taux de réponse entre les communes. Nous entamerons ensuite une étude classique des réponses aux questionnaires. Comme demandé dans le cahier des charges, nous analyserons chacune des réponses aux questions dans un premier temps, pour le territoire dans sa globalité et, dans un deuxième temps, pour chaque commune. Ceci permettra de faire émerger d éventuelles différences inter-communales. Cette analyse pourra alors servir à identifier les problèmes liés aux transports rencontrés sur l ensemble du territoire, mais également de manière locale, et facilitera ainsi la recherche de solutions. Nous concluerons enfin par une présentation globale des remarques faites par les citoyens de l intercommunalité, qui, forts de leurs expériences quotidiennes et de leur recul, nous aiguillerons sur les pistes à suivre pour pallier aux problèmes rencontrés.

3 Table des matières 1 Etude du taux de réponse au questionnaire Analyse du taux de réponse global Analyse des taux de réponse par ville Influence sur la composition du panel et modifications à mettre en place Correction des réponses Etude des déplacements domicile travail/lieu d études supérieures Travail à domicile Déplacement en voiture et covoiturage Utilisation des trains Utilisation des lignes de bus Les horaires de départ et de retour : tous moyens de transport confondus Comparaison des transports Difficultés rencontrées Etude des déplacements réguliers domicile/course-santé, ou retour des lieux d études supérieures Déplacements durant le week-end Déplacements durant le mercredi Déplacements durant les autres jours de la semaine Attentes Se rendre aux gares qui desservent les lieux de travail et d études Enfants Courses-Santé L importance du développement des transports pour les habitants Le covoiturage Parlez-nous de vous 33 6 Remarques des interrogés Fréquence et ajustement des horaires des transports Propositions et nouveautés

4 1 Etude du taux de réponse au questionnaire 1.1 Analyse du taux de réponse global Le taux de réponse global de ce questionnaire est de 7,5%. La question principale qui se pose alors est de savoir si ce taux est important ou faible, en comparaison avec d autres études réalisées avec le même mode d administration du questionnaire. Rappelons que dans cette étude, les questionnaires ont été administrés par deux moyens : par courrier et par internet (disponibles sur la page d accueil de chacune des mairies). Il convient de distinguer les deux modes d envoi qui connaissent traditionnellement des divergences dans les taux de réponse. Dans les deux cas, ces taux sont relativement faibles. Cependant, il est difficile de conclure à un inintérêt des citoyens pour cette enquête. En effet, le faible taux de réponse est probablement du à la façon dont les données ont été collectées. Les questionnaires ont en effet été distribués par courrier une seule et unique fois, sans relance. Globalement, les taux de réponse constatés par ENSAE Junior Etudes sur ce type de missions tournent autour de 8-15%. Les taux de réponse dans notre étude ne sont donc pas anormaux. Cela aurait été différent si plusieurs distributions courrier avaient été effectuées avec éventuellement des relances pour les non-répondants. La réflexion ci-dessus justifie donc qu on ne peut pas conclure à un inintérêt des habitants de la communauté de communes dans son ensemble à cause du faible taux de réponse. 1.2 Analyse des taux de réponse par ville Dans cette section, nous essayons de comprendre les différences de taux de réponse entre les communes. Plusieurs statistiques nous intéressent : le taux de réponse final par commune les taux de réponse par courrier et par internet Figure 1 Taux de réponse au final par commune Le graphique ci-dessus représente le taux de réponse final par commune. Nous observons de grandes disparités qui auront un rôle dans la suite de cette étude. Le plus gros problème étant pour la commune de Maule qui constitue une entité non négligeable en terme de population à l échelle de la communauté de communes et qui a très peu répondu. Dans la mesure où des questionnaires ont été distribués dans chaque boîte aux lettres, il n est pas légitime d avancer un argument de non-réception du questionnaire. Ce facteur est difficilement explicable, mis à part peut-être en avançant le fait que Maule est plutôt bien desservie par les transports 1

5 et que les habitants, ne recontrant peut-être que peu de difficultés, n ont pas désiré répondre à ce questionnaire. Notons aussi que la commune de Feucherolles a relativement peu répondu à cette enquête : cela est du au fait que les questionnaires ont été distribués sur le tard dans cette ville. Dans l analyse des flux d habitants à travers le territoire, nous essaierons au maximum, quand cela sera possible, de prendre en compte les différences de taux de réponse et d annuler leurs effets sur les résultats. Figure 2 Taux de réponse papier et internet par commune Nous observons d après le graphique ci-dessus que les citoyens de la communauté de communes ont davantage répondu par papier (56%) qu en ligne (44%). Il est intéressant de noter que les communes où les taux de réponse internet sont les plus élevés sont généralement celles qui ont les taux de réponse globaux les plus importants. Autrement dit, les écarts avec la moyenne sont plus grands pour le taux de réponse internet que pour le taux de réponse papier. Il est donc possible que certaines communes aient mieux mis en avant le questionnaire sur leur site web que d autres. 2

6 1.3 Influence sur la composition du panel et modifications à mettre en place Etudions maintenant l effet des différences de taux de réponse sur la composition de notre base de données. Les deux graphiques ci-dessous permettent facilement d observer une certaine déformation entre la proportion en nombre de logements de chacune des communes et leurs poids dans la base de données. Figure 3 Proportion de chacune des villes en termes de nombre de logements Figure 4 Proportion de chacune des villes en termes de nombre de réponses Il apparaît donc que certaines communes sont sous-représentées comme Maule (16% au lieu de 27%) ou Feucherolles (10% au lieu de 12%) mais également Bazemont et Mareil-sur- Mauldre. La structure de l échantillon reflète pour le reste plutôt bien la répartition des habitants au sein de la communauté de communes. Ce taux de réponse laisse également penser que les personnes qui ont répondu sont celles qui ont vraiment un (important) problème avec le réseau de transports de la communauté de Gally-Mauldre, leurs remarques seront donc particulièrement intéressantes. Il est 3

7 toutefois risqué de s engager dans la fixation d un seuil au-delà duquel les habitants d une communune seraient particulièrement intéressés par le développement des transports. Cependant, nous pouvons penser que les communes qui ont un taux de réponse élevé sont possiblement celles qui sont le plus intéressées par cette problématique. 1.4 Correction des réponses Nous avons remarqué que notre échantillon n était pas parfaitement représentatif. De plus, il s agît, par définition, d un ensemble réduit de la population. Dans cette étude, nous cherchons principalement à estimer des effectifs qui transitent d un point à un autre, ou sur une plage horaire donnée. Nous corrigeons donc les chiffres de la même manière que dans l exemple ci-dessous. Prenons une ville composée de 1000 foyers dont 100 ont répondu à notre enqûete. Supposons que lorsqu on leur a demandé le nombre de personnes qui prenaient le train dans leur foyer, les répondants aient en moyenne donné le chiffre 2,5. Il ya donc 250 personnes qui prennent le train sur les 100 foyers qui ont répondu. Et en faisant l hypothèse (forte) que les répondants ont un profil similaire au non-répondants, nous pouvons estimer que le nombre de personnes qui prennent le train à l échelle de la ville est de l ordre de Cette estimation est assez basique mais a le mérite d être très facilement interprétable et de donner des ordres de grandeurs assez satisfaisants. C est cette méthode qui sera employée par la suite lorsque un nombre sera dit corrigé. Notons que l hypothèse de similitude des profils entre les répondants et les nonrépondants est très forte et pas forcément toujours vérifiée. C est notamment pour cela que les chiffres concernant le nombre de personnes qui utilisent différents moyens de transport pour aller travailler seront élevés. Cependant, dans le cadre de notre étude, c est une approximation qui permet d obtenir des ordres de grandeurs satisfaisants et des résultats qui confirment l intuition. 4

8 2 Etude des déplacements domicile travail/lieu d études supérieures 2.1 Travail à domicile Un certain nombre de personnes travaillent à domicile dans la communauté de communes. Cela permet d éviter parfois des temps de transports conséquents. Nous avons trouvé intéressant d analyser le nombre de personnes qui travaillaient à domicile par commune. Notons que cette question a été mal comprise par de nombreux répondants, qui ont indiqué le nombre de personnes composant leurs foyers plutôt que le nombre de personnes travaillant à domicile. Nous présentons donc le graphique ci-dessous. Figure 5 Nombre de personnes (corrigé) travaillant à domicile par foyer Les communes anotées d une astérisque sont celles pour lesquelles le nombre de réponses est relativement faible (en général, ce sont les plus petites communes) et pour lesquelles les indicateurs pourraient éventuellement beaucoup changer si l on rajoutait quelques répondants. Cette notation sera conservée dans la suite de l analyse. 2.2 Déplacement en voiture et covoiturage Les graphiques ci-dessous présentent par commune le nombre de personnes qui prennent la voiture pour aller travailler ou se rendre dans un lieu d études supérieures. Figure 6 Nombre de personnes (corrigé) utilisant la voiture pour aller travailler ou se rendre dans un lieu d études supérieures Le graphique se base sur les chiffres corrigés des non-réponses au questionnaire. Il nous permet donc d estimer le nombre de personnes de chaque commune qui prennent leur voiture pour aller travailler ou se rendre dans un lieu d études supérieures. 5

9 Il est intéressant de savoir combien de personnes dans chaque commune utilisent une voiture pour aller travailler, mais l information est encore plus utile lorsque l on sait où ces personnes vont. Figure 7 Destinations (corrigé) des personnes utilisant la voiture pour aller travailler ou se rendre dans un lieu d études supérieures Nous pouvons représenter l importance de chaque destination en proportion sous la forme suivante : Figure 8 Proportion de chacune des destinations Si nous étudions les destinations des habitants à la maille de la commune, nous trouvons que les habitants se dirigent globalement vers les mêmes endroits. 6

10 Intéressons-nous enfin à la présence du covoiturage dans chacune des communes, nous avons corrigé les chiffres comme précédemment, pour obtenir l estimation sur chacune des communes suivantes : Figure 9 Estimation des personnes adeptes du covoiturage par commune Notons l importance de Maule et Bazemont sur ce graphique : certains habitants de ces communes ont déja adopté ce mode de déplacement. Concernant la destination des personnes adeptes du covoiturage, très peu de réponses ont été recueillies. Nous n essaierons donc pas d étendre ce nombre pour faire une estimation à l échelle de l intégralité de chacune des communes. Notons toutefois que Paris, La Défense, Saint-Germainen-Laye, Saint-Nom-la-Bretèche et Le Chesnay sont les destinations les plus citées. 2.3 Utilisation des trains Nous étudions dans cette partie l utilisation des trains par les habitants de la communauté de communes. Figure 10 Estimation du nombre de personnes de chaque ville prenant le train 7

11 Sur l ensemble des habitants de la communauté de communes, les gares utilisées les plus citées pour se rendre au travail sont les suivantes : Figure 11 Nombre de personnes (corrigé) se rendant dans les gares les plus citées Nous observons que la gare de Saint-Nom-la-Bretèche est la plus utilisée (34% non-corrigé) et qu ensuite deux gares situées en dehors du territoire sont fréquentées régulièrement : la gare RER de Saint-Germain-en-Laye et la gare SNCF de Plaisir Grignon. La gare de Maule arrive en 4 eme position avec 7% (non-corrigé). Nous étudions dans le graphique ci-dessous le nombre de personnes de chaque commune qui se rendent dans ces quatre gares. Figure 12 Nombre de personnes (corrigé) de chaque commune qui se rendent dans les gares les plus fréquentées Nous observons que les habitants de Maule et de Saint-Nom-la-Bretèche se rendent essentiellement dans leur gare respective. Les usagers des gares des autres communes se répartissent plus entre les autres gares, en fonction de la proximité domicile-gare. 8

12 Nous pouvons transposer le tableau précédent et obtenir une vision des choses différente : la provenance des personnes qui empruntent ces quatre gares principales. Figure 13 Provenance (corrigé) des voyageurs dans les gares les plus fréquentées Les trois principales gares drainent un flux de voyageurs en provenance de toutes les communes du territoire. Nous comprenons également que si la gare de Saint-Nom-la- Bretèche est aussi fréquentée, c est non seulement du aux habitants de cette commune, mais également à ceux des communes environnantes comme Chavenay, Crespières ou encore Feucherolles. La gare de Maule par contre ne draine des usagers que de la commune elle-même et de Bazemont. Nous pouvons désormais nous intéresser aux gares qui sont moins fréquentées que les quatre premières, mais qui restent tout de même importantes. Figure 14 Nombre de personnes (corrigé) de chaque commune qui se rendent dans les gares fréquentées (hors top 4) 9

13 Et enfin, nous présentons la provenance des personnes qui utilisent les gares un peu moins fréquentées : Figure 15 Provenance des voyageurs dans les gares les plus fréquentées (hors top 4) Nous remarquons que Maule, Bazemont et Feucherolles se tournent également vers la gare de Poissy tandis Saint-Nom-la-Bretèche et Chavenay ont plutôt tendance à se rendre à la gare de Villepreux-Les-Clayes. 2.4 Utilisation des lignes de bus Dans le questionnaire, une information portait sur le bus d Orgeval que nous traitons maintenant. Seuls 5,7% des foyers ayant répondu au questionnaire ont déclaré utiliser ce mode de transport pour se rendre sur leur lieu de travail. Comme à l accoutumée, nous corrigeons les chiffres, et nous obtenons les estimations suivantes. Les estimations basées sur peu de données sont marquées d une astérisque. Figure 16 Estimation du nombre de personnes de chaque ville prenant le bus d Orgeval 10

14 Concernant les autres lignes de bus, nous pouvons construire les estimations suivantes avec les mêmes conventions. Figure 17 Estimation du nombre de personnes de chaque ville prenant les autres bus Nous remarquons que les habitants de Saint-Nom-la-Bretèche prennent beaucoup le bus, que ce soit celui d Orgeval ou bien les autres. Notons également la place de Feucherolles sur ce sujet. Le premier graphique représente les destinations principales des personnes prenant le bus. Figure 18 Les destinations principales des autres bus (chiffres corrigées) 11

15 Les destinations des bus sont assez variées en fonction du point de départ. Nous présentons deux graphiques qui associent les points de départ aux arrivées. Sans grande surprise, les trajets de proximité sont les plus importants. Ils traduisent des déplacements pour aller travailler dans une ville proche ou bien pour se rendre dans une gare. Figure 19 Les destinations principales des autres bus (chiffres corrigées) par commune Nous constatons d après ce graphique que les trajets domicile/saint-germain-en- Laye représentent une part très importante du traffic total des bus. Cette destination est présente dans chacune des communes de la communauté. Nous remarquons également que beaucoup de personnes habitant dans la zone est se rendent dans cette commune en bus. Nous pouvons penser que cette zone est plutôt bien couverte par le réseau de bus. Nous présentons ci-dessous d autres destinations récurrentes pour les trajets en bus. Figure 20 Les destinations principales (hors top 3) des autres bus (chiffres corrigés) par commune 12

16 2.5 Les horaires de départ et de retour : tous moyens de transport confondus Nous présentons les résultats obtenus vis à vis de cette question à l aide de deux graphiques à l échelle de la communauté de communes dans sa globalité. Les chiffres sont corrigés pour tenter d estimer le traffic réel sur l ensemble de la population, ces chiffres sont bien-sûr des estimations. Figure 21 Répartition (chiffres corrigés) des horaires aller sur la globalité de la commune Figure 22 Répartition (chiffres corrigés) des horaires retour sur la globalité de la commune Cette répartition horaire se retrouve pour chacune des communes. 13

17 2.6 Comparaison des transports Nous allons maintenant comparer les moyens de transports et donner une photographie en 2015 des comportements des administrés : quels moyens de transports utilisent-ils compte tenu des déplacements qu ils doivent effectuer pour se rendre sur leur lieu de travail ou d études et de l offre actuelle en transports collectifs? Les graphiques ci-dessous fournissent les éléments de réponse à cette question. Figure 23 Nombre de personnes (corrigé) utilisant chaque moyen de transport pour aller travailler Remarquons que la somme des valeurs du graphique précédent (hors covoiturage), donne une valeur qui semble très élevée. Cela vient en partie de notre méthode de redressement. Nous avons en effet fait l hypothèse forte, implicitement dans notre redressement, que les personnes présentes dans notre base de données étaient représentatives de leur commune. Bien-sûr, il est fort probable que les actifs, les gens qui se déplacent, aient plus répondu que ceux qui ne sont que peu concernés par les moyens de transport. Cependant, il est raisonnable de penser que toutes les grandeurs sont impactées de la même façon. C est-à-dire que la surestimation du nombre de personnes qui prennent le train est proche (en %) de celle des personnes qui prennent la voiture. De plus, il faut aussi noter qu une personne peut utiliser plusieurs moyens de transport pour se rendre à son lieu de travail, par exemple en prenant le bus ou sa voiture pour effectuer un trajet domicile-gare puis un train. En moyenne, notre échantillon a déclaré utiliser 1,5 moyens de transport pour raisons professionnelles. Ce chiffre est même de 2 pour les habitants de Saint-Nomla-Bretèche. 14

18 Figure 24 Nombre de personnes (corrigé) utilisant chaque moyen de transport pour aller travailler pour chaque commune Nous présentons enfin pour conclure cette partie le pourcentage d actifs et de personnes en études supérieures qui empruntent chacun des trois modes de transport par commune. Notons que la somme des trois moyens fait généralement bien plus de 100% (voir explications précédentes). Figure 25 Pourcentages des actifs et personnes en études supérieures qui prennent chacun des trois moyens de transport Nous retrouvons dans ces graphiques beaucoup de chiffres qui sont facilement interprétables. L utilisation par les administrés des transports collectifs pour se rendre sur leur lieu de travail ou d études est plus importante dans les communes les mieux desservies en transports en commun (gare, bus,...) telles que Saint-Nom- la-bretèche ou Feucherolles. Notons également que les habitants de Saint-Nom-la-Bretèche, Crespières, Chavenay et Feucherolles prennent beaucoup le train en comparaison aux communes situées plus à l ouest. La gare de Saint-Nom-la-Bretèche semble véritablement drainer les habitants de la partie est de la communauté de communes. Notons également la forte part des bus dans le traffic de Saint-Nom-la-Bretèche et de Feucherolles. L impression générale qui ressort de ce graphique est qu une proportion très forte des habitants de la partie est de la communauté utilise les transports en commun. 15

19 2.7 Difficultés rencontrées Nous présentons ici un résumé des difficultés rencontrées par les habitants de la communauté de communes lorsqu ils se rendent sur leur lieu de travail ou sur le lieu de leurs études supérieures. Figure 26 Difficultés rencontrées par les habitants de la communauté de communes Nous retrouvons dans les grandes lignes ces résultats à la maille commune à savoir que le manque de transports en commun est le problème le plus récurrent. Le deuxième problème le plus souvent cité est celui des embouteillages, il arrive deuxième ou troisième de peu dans tous les cas. L importance des autres difficultés pour chacune des communes est plus variable, c est ce pourquoi nous les présentons dans le graphique ci-dessous. Figure 27 Difficultés rencontrées par les habitants de la communauté de communes Les difficultés à se garer sont préoccupantes pour les habitants de Saint-Nom-la- Bretèche, de Feucherolles et Chavenay en particulier et de façon plus générale pour les habitants des communes qui, nous l avons vu précédemment, se rendent à la gare de Saint-Nom-la- Bretèche principalement. Le temps de trajet trop long pour se rendre à son travail préoccupe plutôt les habitants des communes les plus à l ouest du territoire (Maule, Mareil, Bazemont...). Les gares situées dans leurs communes ne leur offrent probablement pas les dessertes vers les destinations qui les intéressent ni/ou à la fréquence suffisante. Notons que l importance du budget transports est loin d être le problème majeur des habitants de la communauté de communes. Sur les cinq difficultés à sélectionner, elle se classe en effet en 16

20 dernière position. Il est donc légitime de penser qu au vu de l état actuel de la dualité Insuffisance des transports en commun et Surcharge du budget transports, les habitants seraient prêts à accepter une augmentation des coûts des transports si cela pouvait leur permettre d être plus libres dans leurs déplacements. 17

21 3 Etude des déplacements réguliers domicile/course-santé, ou retour des lieux d études supérieures L analyse de cette partie sera basée sur un découpage de la semaine en trois tranches : le weekend, le mercredi et les autres jours de la semaine. Pour chacune de ces tranches, nous détecterons les destinations les plus fréquentes ainsi que les périodes horaires sur lesquelles ces trajets s effectuent majoritairement. Les graphiques ont été construits en regroupant les destinations associables comme Maule et sa gare, Saint-Germain-en-Laye et sa gare, etc...tous les graphiques identiques ont la même échelle dans les trois parties. Les flux de déplacement sont donc visuellement comparables. Les valeurs maximales sont atteintes le week-end. 3.1 Déplacements durant le week-end Le graphique ci-dessous présente les lieux où les habitants de la communauté de communes se rendent le plus souvent pendant le week-end. Figure 28 Destinations (corrigé) les plus fréquentes le week-end Plaisir arrive en première position et draine l ensemble du territoire. Nous le verrons plus loin, cette destination n a cette importance que pour les déplacements qui ont lieu le week-end. Son influence est moindre les autres jours de la semaine. Nous nous intéressons maintenant à la maille commune, en regardant les traffics pour les trois destinations les plus importantes. Figure 29 Destinations (corrigé) les plus fréquentes le week-end par commune 18

22 Dans les villes les plus importantes, nous détectons deux comportements : Saint-Nom-la- Bretèche, Feucherolles et Chavenay ont le même profil tandis que Maule et Mareil sur Mauldre en ont un autre. Les habitants à l ouest de la communauté de communes vont plutôt avoir tendance à se rendre à Plaisir tandis que ceux à l est vont davantage diversifier leurs destinations en se rendant également à Plaisir, mais surtout à Saint-Nom-la-Bretèche ou à Saint-Germain-en-Laye. Cette remarque semble rester vraie pour les communes plus petites bien que du fait du petit nombre de réponses, nous ne saurions trop nous avancer sur ce point. Nous pouvons faire de même sur les destinations classées de 4 à 6. Nous tirons globalement les mêmes conclusions que ci-dessus. Figure 30 Destinations (corrigé) assez fréquentes le week-end par commune Les habitants des villes proches de Saint-Nom-la-Bretèche vont plutôt en priorité au Chesnay puis à Paris tandis que ceux proches de Maule vont à Maule, et se comportent ensuite assez indifféremment entre les deux autres destinations. Il est également intéressant de savoir à quel moment de la journée s effectuent ces déplacements. Figure 31 Horaires (corrigés) les plus récurrents pour les déplacements le week-end Nous constatons donc qu il y a trois plages horaires qui concentrent une grande partie des déplacements le week-end. Il s agît du milieu de la journée. Nous retrouvons cette répartition donc toutes les villes avec parfois de légères variations. Dans la plupart des cas, la tranche 10-13h devance la tranche 16-19h, qui devance elle-même la tranche 13-16h. 19

23 3.2 Déplacements durant le mercredi Analysons maintenant les déplacements qui s effectuent le mercredi. Nous suivons le même schéma d analyse que dans la sous-partie précédente. Nous prenons les mêmes regroupements et la même échelle qu auparavant pour la construction de ce graphique. Figure 32 Destinations (corrigé) les plus fréquentes le mercredi Nous observons que les destinations principales ont changé, les déplacements ont davantage tendance à se faire à l intérieur de la communauté de communes que le week-end. Nous observons en effet un recul de Plaisir, Paris et du Chesnay et un plus grand afflux (en proportion) à Saint-Nom-la-Bretèche et à Maule. Figure 33 Destinations (corrigé) les plus fréquentes le mercredi par commune Nous observons encore une fois une fois un clivage est-ouest dans les destinations principales. Les gens proches de Saint-Nom-la-Bretèche s y rendent fréquemment le mercredi, tandis que ceux plus près de Maule y vont beaucoup moins et restent près de Maule. Figure 34 Destinations (corrigé) assez fréquentes le mercredi par commune 20

24 Nous présentons enfin les horaires pendant lesquels se font les déplacements le mercredi. Figure 35 Horaires (corrigés) les plus récurrents pour les déplacements le mercredi Ils sont différents de ceux du week-end. Nous observons un glissement de la tranche 10-13h du week-end sur la tranche 7-10h du mercredi, la population est donc plus matinale le mercredi que le week-end. Cette structure est la même pour chacune des villes de la communauté de communes. 3.3 Déplacements durant les autres jours de la semaine Nous finalisons enfin cette partie avec l étude des déplacements pendant les autres jours de la semaine. Cette question doit nous permettre de mieux comprendre les déplacements des non actifs (retraités, femmes aux foyers...). Nous nous attendons forcément à avoir des résultats différents de ceux obtenus pour le week-end et le mercredi. Figure 36 Destinations (corrigé) les plus fréquentes les autres jours de la semaine La classement est sensiblement le même que celui du mercredi, notons noutefois le recul de Maule. Nous présentons maintenant les résultats à la maille des communes. 21

25 Figure 37 Destinations (corrigé) les plus fréquentes les autres jours de la semaine par commune Figure 38 Destinations (corrigé) assez fréquentes les autres jours de la semaine par commune Les deux graphiques précédents mettent encore l accent sur des différences territoriales. L attractivité de Saint-Germain-en-Laye est encore une fois relativement forte sur la zone de Saint-Nom-la-Bretèche. Il semblerait, d après le deuxième graphique, que Paris exerce un effet attractif plus poussé sur Maule et Saint-Nom-la-Bretèche que sur les autres communes pendant la semaine. Ces déplacements durant la semaine (hors mercredi) se répartissent suivant les tranches horaires suivantes : Figure 39 Horaires (corrigés) les plus récurrents pour les déplacements les autres jours de la semaine 22

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation (Synthèse) Enquête réalisée dans le cadre du projet Concert Action Septembre 2011 La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires

Plus en détail

HABITUDES DE DÉPLACEMENTS ET HORAIRES DE TRAVAIL À LA PLAINE SAINT-DENIS

HABITUDES DE DÉPLACEMENTS ET HORAIRES DE TRAVAIL À LA PLAINE SAINT-DENIS HABITUDES DE DÉPLACEMENTS ET HORAIRES DE TRAVAIL À LA PLAINE SAINT-DENIS RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE IPSOS AVRIL 2015 1 CONTEXTE DU QUESTIONNAIRE Les entreprises des salariés interrogés font partie de la

Plus en détail

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?»

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Nombre de réponses Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Erwan Le Goff Doctorant en Géographie aménagement de l espace UMR 9 CNRS Espaces

Plus en détail

Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France

Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France 0 Enquête réalisée par Energie-Cités Peter Schilken Ian Tuner Pierre Escolar Graziella

Plus en détail

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

L espace Rhin-Rhône va connaître, dès décembre 2011, une

L espace Rhin-Rhône va connaître, dès décembre 2011, une observatoire Usages et usagers du transport ferriviaire : les principaux enseignements de «l enquête gare» Guillaume Carrouet, ThéMA, CNRS-UMR 49, Université de Bourgogne L espace Rhin-Rhône va connaître,

Plus en détail

EDVM SCoT Nord 54 et CCPHVA

EDVM SCoT Nord 54 et CCPHVA EDVM SCoT Nord 54 et CCPHVA Rapport intermédiaire 16 décembre 2014 Landres Méthodologie L enquête :» Réalisée par téléphone du 7 novembre 2013 au 15 janvier 2014» 124 communes» 22 secteurs de tirage» Selon

Plus en détail

Enquête de satisfaction Hôtel de ville

Enquête de satisfaction Hôtel de ville Enquête de satisfaction Hôtel de ville Mai Juin 2014 Youssef Bellahcen, Karen Kouakou, Matthieu Planage INTRODUCTION... 1 L ENQUETE DE SATISFACTION... 2 CONCEPTION DU QUESTIONNAIRE... 2 REALISATION DE

Plus en détail

Rapport : ville de Trois- Rivières

Rapport : ville de Trois- Rivières Assistance méthodologique pour le traitement et l analyse des données des enquêtes Origine- Destination québécoises pour dresser le portrait du vélo au Québec Projet réalisé pour le compte de Vélo Québec

Plus en détail

Résultats de l enquête EPCI

Résultats de l enquête EPCI Sondage Résultats de l enquête EPCI Intitulé du sondage : Les EPCI françaises et Internet Intranet, Extranet Référence : 02SD421 Destinataire(s) : Répondants à l enquête Version : 1.0 Date : Octobre 2002

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

Domicile-Lycée Quelles sont nos pratiques de déplacement?

Domicile-Lycée Quelles sont nos pratiques de déplacement? Domicile-Lycée Quelles sont nos pratiques de déplacement? La Fête du Lycée, le 22 décembre 2006 a été le point d ancrage d une réflexion de notre établissement sur le thème du DEVELOPPEMENT DURABLE où

Plus en détail

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES RESULTATS DE LA 12 EME EDITION L Association Française des Credit Managers et Conseils présente la 12 ème édition de son enquête annuelle.

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE URL d origine du document : http://talcod.net/?q=node/59 Juillet 2011 - version 1.0 Licence Creative Commons BY-SA

Plus en détail

Enquête sur les déplacements domicile travail. Printemps 2013. Faite par le SGEN-CFDT de Basse-Normandie

Enquête sur les déplacements domicile travail. Printemps 2013. Faite par le SGEN-CFDT de Basse-Normandie Enquête sur les déplacements domicile travail Printemps 2013 Faite par le SGEN-CFDT de Basse-Normandie Enquête réalisée auprès de tous les personnels du Second degré disposant d'une adresse électronique

Plus en détail

À votre service...? Let s drive business

À votre service...? Let s drive business À votre service...? Analyse du marché : L entreprise satisfaitelle les attentes des consommateurs européens en ce qui concerne la prise de rendez-vous et les délais de livraison? Étude de marché : Prestation

Plus en détail

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations Chapitre V : Résultats Les corrélations présentées par la suite, sont celles qui correspondent aux chiffres choisis (corrélation de 0,13 ou 0,13), et celles que nous avons jugées les plus significatifs

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Analyse du questionnaire aux bénéficiaires de la prime d écomobilité

Analyse du questionnaire aux bénéficiaires de la prime d écomobilité Analyse du questionnaire aux bénéficiaires de la prime d écomobilité P. Quaglia, Genève Aéroport, Division environnement et affaires juridiques - Service Environnement 15 mai 2012 Introduction Depuis 2007,

Plus en détail

Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon

Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Maison de l Emploi et de la Formation d Alençon 6/8 rue des Filles Notre-Dame 61 000 ALENÇON Tél : 02.50.9042.00 PÉRIMÈTRE

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

Chapitre 3 : INFERENCE

Chapitre 3 : INFERENCE Chapitre 3 : INFERENCE 3.1 L ÉCHANTILLONNAGE 3.1.1 Introduction 3.1.2 L échantillonnage aléatoire 3.1.3 Estimation ponctuelle 3.1.4 Distributions d échantillonnage 3.1.5 Intervalles de probabilité L échantillonnage

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

USAGES ET PRATIQUES DES JEUNES TARNAIS EN MATIERE DE RECHERCHE ET D INFORMATION

USAGES ET PRATIQUES DES JEUNES TARNAIS EN MATIERE DE RECHERCHE ET D INFORMATION USAGES ET PRATIQUES DES JEUNES TARNAIS EN MATIERE DE RECHERCHE ET D INFORMATION Etude 2013 Usages et pratiques des jeunes tarnais en matière de recherche d information Contexte général : La Fédération

Plus en détail

L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France

L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France Baggio, S. & Sutter, PE. Résumé de la communication orale présentée au colloque

Plus en détail

Mobilité quotidienne des étudiants du Pays de Montbéliard

Mobilité quotidienne des étudiants du Pays de Montbéliard LES ÉTUDES DE L ADU Mobilité quotidienne des étudiants du Pays de Montbéliard Mieux connaître les déplacements des 2 000 étudiants du Pays de Montbéliard Des habitudes de mobilité spécifiques aux étudiants

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Analyse factuelle de BVA

Analyse factuelle de BVA Analyse factuelle de BVA I. Evolution des déplacements 48% des habitants ont diminué au moins un type de déplacements Parmi les types de déplacements testés, ce sont les déplacements en ville et en voiture

Plus en détail

Note de synthèse Enquête déplacements vers les salles de spectacle du

Note de synthèse Enquête déplacements vers les salles de spectacle du Note de synthèse Enquête déplacements vers les salles de spectacle du Mars 2011 11 janvier 2011 Vincent GRAIL Olivier OUDIN Hussain Ali SYED SHUJA Claire TISSOT Synthèse, résumé Profil des spectateurs.

Plus en détail

Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social.

Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social. Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social. Café des Ainés 2015 Page 1 1 Introduction Les membres de la commission «bien

Plus en détail

Etude sur la mobilité locative

Etude sur la mobilité locative pour Etude sur la mobilité locative Septembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : PERL Echantillons : Echantillon de 502 actifs, locataires et éligibles au logement social,

Plus en détail

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS Principaux résultats de l enquête ménages déplacements de la Communauté urbaine d Arras - 2014 Introduction Cette enquête a été réalisée de janvier à février

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Emploi et territoires

Emploi et territoires Emploi et territoires Emploi et territoires Sondage de l Institut CSA pour le Conseil d orientation pour l emploi Octobre 2015 page 1 Sondage de l Institut CSA pour le Conseil d orientation pour l emploi

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 463 Novembre 2013 La mobilité à longue distance des Français en 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT En 2012, la mobilité à longue distance des personnes

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Heures d arrivée au travail et difficultés de stationnement

Heures d arrivée au travail et difficultés de stationnement Heures d arrivée au travail et difficultés de stationnement Sur les 592 individus de l échantillon considéré, 43 % estiment ressentir de stationnement, contre 57 % exprimant peu ou pas de difficultés.

Plus en détail

Enquête. De satisfaction. D utilisation des bus de ville. De Colomiers

Enquête. De satisfaction. D utilisation des bus de ville. De Colomiers Enquête De satisfaction D utilisation des bus de ville De Colomiers Décembre 2013 1 Préambule A l origine, ce projet est issu du programme d un candidat aux élections de 2011. C est notre rôle de choisir

Plus en détail

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002 Les Distributeurs du Secteur Dentaire [EDITO]. Le marché du matériel dentaire reste un domaine relativement parcellarisé sur le territoire français. Il est couvert par plus de

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE

TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE Retours d expériences Ce rapport présente les résultats des projets saisis dans l outil Effinergie Ecomobilité. Il détaille également une analyse des principaux

Plus en détail

Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare

Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare Guillaume Carrouet To cite this version: Guillaume Carrouet. Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux

Plus en détail

Résultats de l enquête 2014

Résultats de l enquête 2014 Gestion des déchets de verre plat/châssis usagés Menuisiers, poseurs de châssis et couvreurs belges Résultats de l enquête 2014 En partenariat avec Table des matières 1. Contexte... 3 2. Synthèse des résultats...

Plus en détail

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise?

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1.1 - Quels passagers dans les aéroports français? Elisabeth Bouffard-Savary (Chef de Bureau Direction du Transport Aérien DGAC) Chaque acteur

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Activité 1 : échantillonnage

Activité 1 : échantillonnage Activité échantillonnage, intervalle de fluctuation, prise de décision (à partir d un même thème) Les trois activités qui suivent s inspirent du document «ressources pour la classe de première générale

Plus en détail

ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES

ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES OBSERVATOIRE REGIONAL DE LA FAMILLE ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES INTRODUCTION Une étude américaine considère que les liens entre frères et sœurs, plutôt affectifs et égalitaires, représentent

Plus en détail

LE «logement idéal» vu par les consultants

LE «logement idéal» vu par les consultants LE «logement idéal» vu par les consultants de l ADIL-Espace Info Energie du Loiret 2012 Du 3 e trimestre 2011 au 1 er trimestre 2012, l ADIL-Espace Info Energie du Loiret a interrogé ses consultants, quel

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage LE RAPPORT DE STAGE Le rapport de stage a pour objet de présenter des faits et des réflexions sur un stage d apprentissage qui, généralement, s est déroulé dans le cadre d un programme de formation professionnelle.

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal Veille stratégique métropolitaine DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal par Jean-François Marchand, urbaniste

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques sur les familles en horaires atypiques Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a retenu un axe d étude : les modes de garde en horaires atypiques. Il s agit de rendre

Plus en détail

LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS?

LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS? LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS? Résultats de l enquête menée en 2013 www.provelo.org Table des matières Introduction...3 Méthodologie...3 Récolte des données... 3 Traitement des données...3 Résultats...4

Plus en détail

Un régime d assurance? Si oui, lequel?

Un régime d assurance? Si oui, lequel? Un régime d assurance? Si oui, lequel? AFESH-UQAM 20 novembre 2013 Résumé Ce texte présente quelques pistes de réflexion concernant le régime d assurance collective de l AFESH-UQAM. Il s agit d un document

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 Réflexions méthodologiques Depuis des années,

Plus en détail

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Note Méthodologique Dernière mise à jour : 27-1-214 Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Présentation de l enquête L Insee réalise depuis janvier 1987 l enquête mensuelle de conjoncture

Plus en détail

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Communiqué de presse Paris le 18 juin 2014 L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Baromètre 2014 AGEFA- PME/Ifop

Plus en détail

Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2013

Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2013 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2013 Cahier méthodologique, tableau récapitulatif 2009-2013 et Matrices importance/performance Mars 2014 Service Études et Statistiques Table

Plus en détail

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 2 CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 L étude de la gestion du risque clients par secteur d activité MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE OBJECTIFS DE L ÉTUDE Bon nombre de professionnels de la relation financière clients

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

Cahier de bord de l entreprise de transport et des conducteurs d autobus scolaire Consignes et directives

Cahier de bord de l entreprise de transport et des conducteurs d autobus scolaire Consignes et directives Cahier de bord de l entreprise de transport et des conducteurs d autobus scolaire Consignes et directives table des matières Présentation...1 1 Les cartes de transport scolaire...2 2 Présence de parents

Plus en détail

Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France

Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France Etude sur les déplacements Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France 18 Septembre 2014 ixxi-mobility.com 2 Transformer le temps de transport en temps utile Le temps

Plus en détail

Résultats du sondage sur le bulletin ADPCR-INFOS : votre avis nous intéresse.

Résultats du sondage sur le bulletin ADPCR-INFOS : votre avis nous intéresse. Résultats du sondage sur le bulletin ADPCR-INFOS : votre avis nous intéresse. Vous êtes 52 adhérents à avoir répondu à notre sondage. Votre réponse? Elle est nette, un bulletin informatif de qualité. Cette

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ACOSS, caisse nationale des Urssaf, vous a interrogé en 2007 afin d évaluer la qualité de service de la branche du recouvrement. Retour sur l enquête

Plus en détail

Cliquez sur l image pour l agrandir

Cliquez sur l image pour l agrandir Dans le détail, le principal contributeur à l évaluation globale est la qualité de réponse aux besoins. Si les Français sont particulièrement satisfaits par l accueil en mairie (57% en ont une évaluation

Plus en détail

LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE

LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le nombre d exemplaires : 3 1 pour l entreprise, 1 pour l I.U.T., 1 pour vous même Le nombre de pages : 30 pages maximum (annexes non comprises) Le format : A4 Le rapport

Plus en détail

LES LYCEENS, LES PROFESSEURS ET LES MOYENS DE TRANSPORT

LES LYCEENS, LES PROFESSEURS ET LES MOYENS DE TRANSPORT LES LYCEENS, LES PROFESSEURS ET LES MOYENS DE TRANSPORT Pendant mon séjour en France je me suis retrouvée dans une famille qui habitait à 10km du centre de la ville où j enseignais. Pendant la semaine

Plus en détail

Déclassement d'actifs et stock brut de capital

Déclassement d'actifs et stock brut de capital Extrait de : La mesure du capital - Manuel de l'ocde 2009 Deuxième édition Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264067752-fr Déclassement d'actifs et stock brut de capital Merci

Plus en détail

«Démarche participative & Méthodes de concertation» Annexe au guide d Accompagnement à l élaboration du PEDT. Préambule

«Démarche participative & Méthodes de concertation» Annexe au guide d Accompagnement à l élaboration du PEDT. Préambule «Démarche participative & Méthodes de concertation» Annexe au guide d Accompagnement à l élaboration du PEDT Préambule Ce document a été construit en complément du «Guide d accompagnement à l élaboration

Plus en détail

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par :

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : dequestions Janvier 2010 MOBILITÉ n 4 Comment et pourquoi se déplacent les habitants? Des différences selon les communes? ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : Comment

Plus en détail

Bilan d activités de septembre 2007 à décembre 2008 du Numéro unique France Alzheimer

Bilan d activités de septembre 2007 à décembre 2008 du Numéro unique France Alzheimer Bilan d activités de septembre 20 à décembre 20 du Numéro unique France Alzheimer Association France Alzheimer 1 A. Présentation En 2005, la Direction Générale de la Santé a demandé à France Alzheimer

Plus en détail

QUESTIONNAIRE MOBILITÉ réponses des communes - janvier 2005

QUESTIONNAIRE MOBILITÉ réponses des communes - janvier 2005 Rencontre du 10 mai 2005 Intervenants Ph. TOINT - A. WALGRAFFE QUESTIONNAIRE MOBILITÉ réponses des communes - janvier 2005 En date du 28 février 2005, 12 Communes ont répondu au présent questionnaire.

Plus en détail

direction générale des Infrastructures Transports et de la Mer Déplacements VILLES MOYENNES Certu

direction générale des Infrastructures Transports et de la Mer Déplacements VILLES MOYENNES Certu direction générale des Infrastructures des Transports et de la Mer Certu L Enquête Déplacements VILLES MOYENNES Politique des Transports pour voir loin, autant voir clair Avant d engager la collectivité,

Plus en détail

Les paramètres clés des déplacements professionnels

Les paramètres clés des déplacements professionnels Les paramètres clés des déplacements professionnels 9 Les déplacements professionnels Les déplacements professionnels des répondants sont effectués à 70 % via des véhicules légers (véhicule personnel ou

Plus en détail

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête 1. Les faits L enquête sous forme de questionnaire a été menée durant le mois d octobre 2011 auprès des assistants diplômés

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail

EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES

EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES Bertrand Quélin Professeur HEC François Duhamel Etudiant du Doctorat HEC Bertrand Quélin et François Duhamel du Groupe HEC ont mené,

Plus en détail

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 On ne peut parler parking sans parler de Déplacement. Le besoin de places n est que la résultante du mode de transports

Plus en détail

Note de cours de Méthodes Quantitatives 360-300-RE. Éric Brunelle et Josée Riverin

Note de cours de Méthodes Quantitatives 360-300-RE. Éric Brunelle et Josée Riverin Note de cours de Méthodes Quantitatives 360-300-RE Éric Brunelle et Josée Riverin Table des matières Chapitre 1. Méthodes scientifiques en sciences humaines 1 1. Introduction 1 2. La méthode scientifique

Plus en détail

Synthèse de l enquête sur Aix en Bus

Synthèse de l enquête sur Aix en Bus Section PCF du Pays d Aix 28 août 2013 35 rue Granet 13 100 Aix-en-Provence pcf.aix@sfr.fr 04.42.23.30.91. Synthèse de l enquête sur Aix en Bus Table des matières Synthèse de l enquête sur Aix en Bus...

Plus en détail

Enquête sur l innovation. wallonnes

Enquête sur l innovation. wallonnes Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges

Plus en détail

Service de navette GO

Service de navette GO Études de cas sur le transport durable MISSISSAUGA, ONTARIO ÉTUDE DE CAS N o 12 Service de navette GO Organisation Ville de Mississauga - Transport et voirie, Mississauga Transit Statut Début en 2001,

Plus en détail

Primaire. analyse a priori. Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1

Primaire. analyse a priori. Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1 Primaire l ESCALIER Une activité sur les multiples et diviseurs en fin de primaire Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1 Dans le but d observer les stratégies usitées dans la résolution d un problème

Plus en détail

Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail. Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006

Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail. Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006 Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006 Novembre 2009 Sommaire 1. Introduction : les caractéristiques

Plus en détail

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration Recueil du Symposium 2014 de Statistique Canada Au-delà des méthodes traditionnelles d enquêtes : l adaptation à un monde en évolution Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne

Plus en détail

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Novembre 2010 La Nuit à Paris recouvre des enjeux importants pour les pouvoirs publics, notamment en termes d activité économique, d activité culturelle,

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Pour mieux comprendre

Pour mieux comprendre Pour mieux comprendre 1. L enjeu du débat public pour le monde économique Enjeu majeur : Confirmer que le projet doit se faire et faire pencher pour le(s) scénario(s) qui desservent le mieux Orléans, capitale

Plus en détail