Analyse d un sondage sur les transports

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse d un sondage sur les transports"

Transcription

1 Rapport d étude 17 février 2015 Etude 2228 Communauté de communes Gally-Mauldre Analyse d un sondage sur les transports Communauté de communes Gally-Mauldre Intervenant : Président EJE : Geoffrey LAIRD Thomas GAVOILLE Administrateur 1 : Administrateur 2 : Thomas OUIN-LAGARDE Matthieu MARTAL

2 Introduction La communauté de communes Gally-Mauldre regroupe 11 communes des Yvelines. Au sein de ces 11 entités, il en existe de tailles conséquentes comme Saint-Nom-la-Bretèche, Maule ou Feucherolles, des plus moyennes comme Mareil-sur-Mauldre, Chavenay, Bazemont ou Crespières, et enfin des petites comme Davron, Herbeville, Montainville ou Andelu. Ces communes se distribuent globalement selon une ligne étirée d est en ouest. Ce territoire, à dominante rurale, est très hétérogène et la densité des habitants y varie sensiblement. Cette communauté de communes est de plus proche de Paris, certains habitants s y rendent notamment pour aller travailler. Il convient donc d étudier la question de l efficacité des moyens de transports sous deux angles. Le premier doit s attacher à comprendre les trajets qui sont effectués entre la communauté de communes et le reste de l agglomération parisienne. Le second tend à traiter les trajets qui s effectuent à l intérieur de la communauté. Afin de mieux connaître le point de vue de ses habitants vis-à-vis des transports ainsi que leurs attentes, la communauté de communes de Gally-Mauldre a donc décidé de soumettre une fiche de renseignements à ses citoyens. Cette dernière a pour but d évaluer la situation actuelle, et en cas de problème identifié, de chercher à y remédier. Dans l étude que nous allons mener ci-dessous, plusieurs points seront étudiés, en respect du cahier des charges soumis par la communauté de communes. Dans un premier temps, nous essaierons d évaluer la réceptivité et l intérêt qu ont porté les citoyens de la communauté de communes à cette initiative. Ceci sera réalisé grâce au document Suivi du sondage transports fourni. Nous étudierons notamment les différences de taux de réponse entre les communes. Nous entamerons ensuite une étude classique des réponses aux questionnaires. Comme demandé dans le cahier des charges, nous analyserons chacune des réponses aux questions dans un premier temps, pour le territoire dans sa globalité et, dans un deuxième temps, pour chaque commune. Ceci permettra de faire émerger d éventuelles différences inter-communales. Cette analyse pourra alors servir à identifier les problèmes liés aux transports rencontrés sur l ensemble du territoire, mais également de manière locale, et facilitera ainsi la recherche de solutions. Nous concluerons enfin par une présentation globale des remarques faites par les citoyens de l intercommunalité, qui, forts de leurs expériences quotidiennes et de leur recul, nous aiguillerons sur les pistes à suivre pour pallier aux problèmes rencontrés.

3 Table des matières 1 Etude du taux de réponse au questionnaire Analyse du taux de réponse global Analyse des taux de réponse par ville Influence sur la composition du panel et modifications à mettre en place Correction des réponses Etude des déplacements domicile travail/lieu d études supérieures Travail à domicile Déplacement en voiture et covoiturage Utilisation des trains Utilisation des lignes de bus Les horaires de départ et de retour : tous moyens de transport confondus Comparaison des transports Difficultés rencontrées Etude des déplacements réguliers domicile/course-santé, ou retour des lieux d études supérieures Déplacements durant le week-end Déplacements durant le mercredi Déplacements durant les autres jours de la semaine Attentes Se rendre aux gares qui desservent les lieux de travail et d études Enfants Courses-Santé L importance du développement des transports pour les habitants Le covoiturage Parlez-nous de vous 33 6 Remarques des interrogés Fréquence et ajustement des horaires des transports Propositions et nouveautés

4 1 Etude du taux de réponse au questionnaire 1.1 Analyse du taux de réponse global Le taux de réponse global de ce questionnaire est de 7,5%. La question principale qui se pose alors est de savoir si ce taux est important ou faible, en comparaison avec d autres études réalisées avec le même mode d administration du questionnaire. Rappelons que dans cette étude, les questionnaires ont été administrés par deux moyens : par courrier et par internet (disponibles sur la page d accueil de chacune des mairies). Il convient de distinguer les deux modes d envoi qui connaissent traditionnellement des divergences dans les taux de réponse. Dans les deux cas, ces taux sont relativement faibles. Cependant, il est difficile de conclure à un inintérêt des citoyens pour cette enquête. En effet, le faible taux de réponse est probablement du à la façon dont les données ont été collectées. Les questionnaires ont en effet été distribués par courrier une seule et unique fois, sans relance. Globalement, les taux de réponse constatés par ENSAE Junior Etudes sur ce type de missions tournent autour de 8-15%. Les taux de réponse dans notre étude ne sont donc pas anormaux. Cela aurait été différent si plusieurs distributions courrier avaient été effectuées avec éventuellement des relances pour les non-répondants. La réflexion ci-dessus justifie donc qu on ne peut pas conclure à un inintérêt des habitants de la communauté de communes dans son ensemble à cause du faible taux de réponse. 1.2 Analyse des taux de réponse par ville Dans cette section, nous essayons de comprendre les différences de taux de réponse entre les communes. Plusieurs statistiques nous intéressent : le taux de réponse final par commune les taux de réponse par courrier et par internet Figure 1 Taux de réponse au final par commune Le graphique ci-dessus représente le taux de réponse final par commune. Nous observons de grandes disparités qui auront un rôle dans la suite de cette étude. Le plus gros problème étant pour la commune de Maule qui constitue une entité non négligeable en terme de population à l échelle de la communauté de communes et qui a très peu répondu. Dans la mesure où des questionnaires ont été distribués dans chaque boîte aux lettres, il n est pas légitime d avancer un argument de non-réception du questionnaire. Ce facteur est difficilement explicable, mis à part peut-être en avançant le fait que Maule est plutôt bien desservie par les transports 1

5 et que les habitants, ne recontrant peut-être que peu de difficultés, n ont pas désiré répondre à ce questionnaire. Notons aussi que la commune de Feucherolles a relativement peu répondu à cette enquête : cela est du au fait que les questionnaires ont été distribués sur le tard dans cette ville. Dans l analyse des flux d habitants à travers le territoire, nous essaierons au maximum, quand cela sera possible, de prendre en compte les différences de taux de réponse et d annuler leurs effets sur les résultats. Figure 2 Taux de réponse papier et internet par commune Nous observons d après le graphique ci-dessus que les citoyens de la communauté de communes ont davantage répondu par papier (56%) qu en ligne (44%). Il est intéressant de noter que les communes où les taux de réponse internet sont les plus élevés sont généralement celles qui ont les taux de réponse globaux les plus importants. Autrement dit, les écarts avec la moyenne sont plus grands pour le taux de réponse internet que pour le taux de réponse papier. Il est donc possible que certaines communes aient mieux mis en avant le questionnaire sur leur site web que d autres. 2

6 1.3 Influence sur la composition du panel et modifications à mettre en place Etudions maintenant l effet des différences de taux de réponse sur la composition de notre base de données. Les deux graphiques ci-dessous permettent facilement d observer une certaine déformation entre la proportion en nombre de logements de chacune des communes et leurs poids dans la base de données. Figure 3 Proportion de chacune des villes en termes de nombre de logements Figure 4 Proportion de chacune des villes en termes de nombre de réponses Il apparaît donc que certaines communes sont sous-représentées comme Maule (16% au lieu de 27%) ou Feucherolles (10% au lieu de 12%) mais également Bazemont et Mareil-sur- Mauldre. La structure de l échantillon reflète pour le reste plutôt bien la répartition des habitants au sein de la communauté de communes. Ce taux de réponse laisse également penser que les personnes qui ont répondu sont celles qui ont vraiment un (important) problème avec le réseau de transports de la communauté de Gally-Mauldre, leurs remarques seront donc particulièrement intéressantes. Il est 3

7 toutefois risqué de s engager dans la fixation d un seuil au-delà duquel les habitants d une communune seraient particulièrement intéressés par le développement des transports. Cependant, nous pouvons penser que les communes qui ont un taux de réponse élevé sont possiblement celles qui sont le plus intéressées par cette problématique. 1.4 Correction des réponses Nous avons remarqué que notre échantillon n était pas parfaitement représentatif. De plus, il s agît, par définition, d un ensemble réduit de la population. Dans cette étude, nous cherchons principalement à estimer des effectifs qui transitent d un point à un autre, ou sur une plage horaire donnée. Nous corrigeons donc les chiffres de la même manière que dans l exemple ci-dessous. Prenons une ville composée de 1000 foyers dont 100 ont répondu à notre enqûete. Supposons que lorsqu on leur a demandé le nombre de personnes qui prenaient le train dans leur foyer, les répondants aient en moyenne donné le chiffre 2,5. Il ya donc 250 personnes qui prennent le train sur les 100 foyers qui ont répondu. Et en faisant l hypothèse (forte) que les répondants ont un profil similaire au non-répondants, nous pouvons estimer que le nombre de personnes qui prennent le train à l échelle de la ville est de l ordre de Cette estimation est assez basique mais a le mérite d être très facilement interprétable et de donner des ordres de grandeurs assez satisfaisants. C est cette méthode qui sera employée par la suite lorsque un nombre sera dit corrigé. Notons que l hypothèse de similitude des profils entre les répondants et les nonrépondants est très forte et pas forcément toujours vérifiée. C est notamment pour cela que les chiffres concernant le nombre de personnes qui utilisent différents moyens de transport pour aller travailler seront élevés. Cependant, dans le cadre de notre étude, c est une approximation qui permet d obtenir des ordres de grandeurs satisfaisants et des résultats qui confirment l intuition. 4

8 2 Etude des déplacements domicile travail/lieu d études supérieures 2.1 Travail à domicile Un certain nombre de personnes travaillent à domicile dans la communauté de communes. Cela permet d éviter parfois des temps de transports conséquents. Nous avons trouvé intéressant d analyser le nombre de personnes qui travaillaient à domicile par commune. Notons que cette question a été mal comprise par de nombreux répondants, qui ont indiqué le nombre de personnes composant leurs foyers plutôt que le nombre de personnes travaillant à domicile. Nous présentons donc le graphique ci-dessous. Figure 5 Nombre de personnes (corrigé) travaillant à domicile par foyer Les communes anotées d une astérisque sont celles pour lesquelles le nombre de réponses est relativement faible (en général, ce sont les plus petites communes) et pour lesquelles les indicateurs pourraient éventuellement beaucoup changer si l on rajoutait quelques répondants. Cette notation sera conservée dans la suite de l analyse. 2.2 Déplacement en voiture et covoiturage Les graphiques ci-dessous présentent par commune le nombre de personnes qui prennent la voiture pour aller travailler ou se rendre dans un lieu d études supérieures. Figure 6 Nombre de personnes (corrigé) utilisant la voiture pour aller travailler ou se rendre dans un lieu d études supérieures Le graphique se base sur les chiffres corrigés des non-réponses au questionnaire. Il nous permet donc d estimer le nombre de personnes de chaque commune qui prennent leur voiture pour aller travailler ou se rendre dans un lieu d études supérieures. 5

9 Il est intéressant de savoir combien de personnes dans chaque commune utilisent une voiture pour aller travailler, mais l information est encore plus utile lorsque l on sait où ces personnes vont. Figure 7 Destinations (corrigé) des personnes utilisant la voiture pour aller travailler ou se rendre dans un lieu d études supérieures Nous pouvons représenter l importance de chaque destination en proportion sous la forme suivante : Figure 8 Proportion de chacune des destinations Si nous étudions les destinations des habitants à la maille de la commune, nous trouvons que les habitants se dirigent globalement vers les mêmes endroits. 6

10 Intéressons-nous enfin à la présence du covoiturage dans chacune des communes, nous avons corrigé les chiffres comme précédemment, pour obtenir l estimation sur chacune des communes suivantes : Figure 9 Estimation des personnes adeptes du covoiturage par commune Notons l importance de Maule et Bazemont sur ce graphique : certains habitants de ces communes ont déja adopté ce mode de déplacement. Concernant la destination des personnes adeptes du covoiturage, très peu de réponses ont été recueillies. Nous n essaierons donc pas d étendre ce nombre pour faire une estimation à l échelle de l intégralité de chacune des communes. Notons toutefois que Paris, La Défense, Saint-Germainen-Laye, Saint-Nom-la-Bretèche et Le Chesnay sont les destinations les plus citées. 2.3 Utilisation des trains Nous étudions dans cette partie l utilisation des trains par les habitants de la communauté de communes. Figure 10 Estimation du nombre de personnes de chaque ville prenant le train 7

11 Sur l ensemble des habitants de la communauté de communes, les gares utilisées les plus citées pour se rendre au travail sont les suivantes : Figure 11 Nombre de personnes (corrigé) se rendant dans les gares les plus citées Nous observons que la gare de Saint-Nom-la-Bretèche est la plus utilisée (34% non-corrigé) et qu ensuite deux gares situées en dehors du territoire sont fréquentées régulièrement : la gare RER de Saint-Germain-en-Laye et la gare SNCF de Plaisir Grignon. La gare de Maule arrive en 4 eme position avec 7% (non-corrigé). Nous étudions dans le graphique ci-dessous le nombre de personnes de chaque commune qui se rendent dans ces quatre gares. Figure 12 Nombre de personnes (corrigé) de chaque commune qui se rendent dans les gares les plus fréquentées Nous observons que les habitants de Maule et de Saint-Nom-la-Bretèche se rendent essentiellement dans leur gare respective. Les usagers des gares des autres communes se répartissent plus entre les autres gares, en fonction de la proximité domicile-gare. 8

12 Nous pouvons transposer le tableau précédent et obtenir une vision des choses différente : la provenance des personnes qui empruntent ces quatre gares principales. Figure 13 Provenance (corrigé) des voyageurs dans les gares les plus fréquentées Les trois principales gares drainent un flux de voyageurs en provenance de toutes les communes du territoire. Nous comprenons également que si la gare de Saint-Nom-la- Bretèche est aussi fréquentée, c est non seulement du aux habitants de cette commune, mais également à ceux des communes environnantes comme Chavenay, Crespières ou encore Feucherolles. La gare de Maule par contre ne draine des usagers que de la commune elle-même et de Bazemont. Nous pouvons désormais nous intéresser aux gares qui sont moins fréquentées que les quatre premières, mais qui restent tout de même importantes. Figure 14 Nombre de personnes (corrigé) de chaque commune qui se rendent dans les gares fréquentées (hors top 4) 9

13 Et enfin, nous présentons la provenance des personnes qui utilisent les gares un peu moins fréquentées : Figure 15 Provenance des voyageurs dans les gares les plus fréquentées (hors top 4) Nous remarquons que Maule, Bazemont et Feucherolles se tournent également vers la gare de Poissy tandis Saint-Nom-la-Bretèche et Chavenay ont plutôt tendance à se rendre à la gare de Villepreux-Les-Clayes. 2.4 Utilisation des lignes de bus Dans le questionnaire, une information portait sur le bus d Orgeval que nous traitons maintenant. Seuls 5,7% des foyers ayant répondu au questionnaire ont déclaré utiliser ce mode de transport pour se rendre sur leur lieu de travail. Comme à l accoutumée, nous corrigeons les chiffres, et nous obtenons les estimations suivantes. Les estimations basées sur peu de données sont marquées d une astérisque. Figure 16 Estimation du nombre de personnes de chaque ville prenant le bus d Orgeval 10

14 Concernant les autres lignes de bus, nous pouvons construire les estimations suivantes avec les mêmes conventions. Figure 17 Estimation du nombre de personnes de chaque ville prenant les autres bus Nous remarquons que les habitants de Saint-Nom-la-Bretèche prennent beaucoup le bus, que ce soit celui d Orgeval ou bien les autres. Notons également la place de Feucherolles sur ce sujet. Le premier graphique représente les destinations principales des personnes prenant le bus. Figure 18 Les destinations principales des autres bus (chiffres corrigées) 11

15 Les destinations des bus sont assez variées en fonction du point de départ. Nous présentons deux graphiques qui associent les points de départ aux arrivées. Sans grande surprise, les trajets de proximité sont les plus importants. Ils traduisent des déplacements pour aller travailler dans une ville proche ou bien pour se rendre dans une gare. Figure 19 Les destinations principales des autres bus (chiffres corrigées) par commune Nous constatons d après ce graphique que les trajets domicile/saint-germain-en- Laye représentent une part très importante du traffic total des bus. Cette destination est présente dans chacune des communes de la communauté. Nous remarquons également que beaucoup de personnes habitant dans la zone est se rendent dans cette commune en bus. Nous pouvons penser que cette zone est plutôt bien couverte par le réseau de bus. Nous présentons ci-dessous d autres destinations récurrentes pour les trajets en bus. Figure 20 Les destinations principales (hors top 3) des autres bus (chiffres corrigés) par commune 12

16 2.5 Les horaires de départ et de retour : tous moyens de transport confondus Nous présentons les résultats obtenus vis à vis de cette question à l aide de deux graphiques à l échelle de la communauté de communes dans sa globalité. Les chiffres sont corrigés pour tenter d estimer le traffic réel sur l ensemble de la population, ces chiffres sont bien-sûr des estimations. Figure 21 Répartition (chiffres corrigés) des horaires aller sur la globalité de la commune Figure 22 Répartition (chiffres corrigés) des horaires retour sur la globalité de la commune Cette répartition horaire se retrouve pour chacune des communes. 13

17 2.6 Comparaison des transports Nous allons maintenant comparer les moyens de transports et donner une photographie en 2015 des comportements des administrés : quels moyens de transports utilisent-ils compte tenu des déplacements qu ils doivent effectuer pour se rendre sur leur lieu de travail ou d études et de l offre actuelle en transports collectifs? Les graphiques ci-dessous fournissent les éléments de réponse à cette question. Figure 23 Nombre de personnes (corrigé) utilisant chaque moyen de transport pour aller travailler Remarquons que la somme des valeurs du graphique précédent (hors covoiturage), donne une valeur qui semble très élevée. Cela vient en partie de notre méthode de redressement. Nous avons en effet fait l hypothèse forte, implicitement dans notre redressement, que les personnes présentes dans notre base de données étaient représentatives de leur commune. Bien-sûr, il est fort probable que les actifs, les gens qui se déplacent, aient plus répondu que ceux qui ne sont que peu concernés par les moyens de transport. Cependant, il est raisonnable de penser que toutes les grandeurs sont impactées de la même façon. C est-à-dire que la surestimation du nombre de personnes qui prennent le train est proche (en %) de celle des personnes qui prennent la voiture. De plus, il faut aussi noter qu une personne peut utiliser plusieurs moyens de transport pour se rendre à son lieu de travail, par exemple en prenant le bus ou sa voiture pour effectuer un trajet domicile-gare puis un train. En moyenne, notre échantillon a déclaré utiliser 1,5 moyens de transport pour raisons professionnelles. Ce chiffre est même de 2 pour les habitants de Saint-Nomla-Bretèche. 14

18 Figure 24 Nombre de personnes (corrigé) utilisant chaque moyen de transport pour aller travailler pour chaque commune Nous présentons enfin pour conclure cette partie le pourcentage d actifs et de personnes en études supérieures qui empruntent chacun des trois modes de transport par commune. Notons que la somme des trois moyens fait généralement bien plus de 100% (voir explications précédentes). Figure 25 Pourcentages des actifs et personnes en études supérieures qui prennent chacun des trois moyens de transport Nous retrouvons dans ces graphiques beaucoup de chiffres qui sont facilement interprétables. L utilisation par les administrés des transports collectifs pour se rendre sur leur lieu de travail ou d études est plus importante dans les communes les mieux desservies en transports en commun (gare, bus,...) telles que Saint-Nom- la-bretèche ou Feucherolles. Notons également que les habitants de Saint-Nom-la-Bretèche, Crespières, Chavenay et Feucherolles prennent beaucoup le train en comparaison aux communes situées plus à l ouest. La gare de Saint-Nom-la-Bretèche semble véritablement drainer les habitants de la partie est de la communauté de communes. Notons également la forte part des bus dans le traffic de Saint-Nom-la-Bretèche et de Feucherolles. L impression générale qui ressort de ce graphique est qu une proportion très forte des habitants de la partie est de la communauté utilise les transports en commun. 15

19 2.7 Difficultés rencontrées Nous présentons ici un résumé des difficultés rencontrées par les habitants de la communauté de communes lorsqu ils se rendent sur leur lieu de travail ou sur le lieu de leurs études supérieures. Figure 26 Difficultés rencontrées par les habitants de la communauté de communes Nous retrouvons dans les grandes lignes ces résultats à la maille commune à savoir que le manque de transports en commun est le problème le plus récurrent. Le deuxième problème le plus souvent cité est celui des embouteillages, il arrive deuxième ou troisième de peu dans tous les cas. L importance des autres difficultés pour chacune des communes est plus variable, c est ce pourquoi nous les présentons dans le graphique ci-dessous. Figure 27 Difficultés rencontrées par les habitants de la communauté de communes Les difficultés à se garer sont préoccupantes pour les habitants de Saint-Nom-la- Bretèche, de Feucherolles et Chavenay en particulier et de façon plus générale pour les habitants des communes qui, nous l avons vu précédemment, se rendent à la gare de Saint-Nom-la- Bretèche principalement. Le temps de trajet trop long pour se rendre à son travail préoccupe plutôt les habitants des communes les plus à l ouest du territoire (Maule, Mareil, Bazemont...). Les gares situées dans leurs communes ne leur offrent probablement pas les dessertes vers les destinations qui les intéressent ni/ou à la fréquence suffisante. Notons que l importance du budget transports est loin d être le problème majeur des habitants de la communauté de communes. Sur les cinq difficultés à sélectionner, elle se classe en effet en 16

20 dernière position. Il est donc légitime de penser qu au vu de l état actuel de la dualité Insuffisance des transports en commun et Surcharge du budget transports, les habitants seraient prêts à accepter une augmentation des coûts des transports si cela pouvait leur permettre d être plus libres dans leurs déplacements. 17

21 3 Etude des déplacements réguliers domicile/course-santé, ou retour des lieux d études supérieures L analyse de cette partie sera basée sur un découpage de la semaine en trois tranches : le weekend, le mercredi et les autres jours de la semaine. Pour chacune de ces tranches, nous détecterons les destinations les plus fréquentes ainsi que les périodes horaires sur lesquelles ces trajets s effectuent majoritairement. Les graphiques ont été construits en regroupant les destinations associables comme Maule et sa gare, Saint-Germain-en-Laye et sa gare, etc...tous les graphiques identiques ont la même échelle dans les trois parties. Les flux de déplacement sont donc visuellement comparables. Les valeurs maximales sont atteintes le week-end. 3.1 Déplacements durant le week-end Le graphique ci-dessous présente les lieux où les habitants de la communauté de communes se rendent le plus souvent pendant le week-end. Figure 28 Destinations (corrigé) les plus fréquentes le week-end Plaisir arrive en première position et draine l ensemble du territoire. Nous le verrons plus loin, cette destination n a cette importance que pour les déplacements qui ont lieu le week-end. Son influence est moindre les autres jours de la semaine. Nous nous intéressons maintenant à la maille commune, en regardant les traffics pour les trois destinations les plus importantes. Figure 29 Destinations (corrigé) les plus fréquentes le week-end par commune 18

22 Dans les villes les plus importantes, nous détectons deux comportements : Saint-Nom-la- Bretèche, Feucherolles et Chavenay ont le même profil tandis que Maule et Mareil sur Mauldre en ont un autre. Les habitants à l ouest de la communauté de communes vont plutôt avoir tendance à se rendre à Plaisir tandis que ceux à l est vont davantage diversifier leurs destinations en se rendant également à Plaisir, mais surtout à Saint-Nom-la-Bretèche ou à Saint-Germain-en-Laye. Cette remarque semble rester vraie pour les communes plus petites bien que du fait du petit nombre de réponses, nous ne saurions trop nous avancer sur ce point. Nous pouvons faire de même sur les destinations classées de 4 à 6. Nous tirons globalement les mêmes conclusions que ci-dessus. Figure 30 Destinations (corrigé) assez fréquentes le week-end par commune Les habitants des villes proches de Saint-Nom-la-Bretèche vont plutôt en priorité au Chesnay puis à Paris tandis que ceux proches de Maule vont à Maule, et se comportent ensuite assez indifféremment entre les deux autres destinations. Il est également intéressant de savoir à quel moment de la journée s effectuent ces déplacements. Figure 31 Horaires (corrigés) les plus récurrents pour les déplacements le week-end Nous constatons donc qu il y a trois plages horaires qui concentrent une grande partie des déplacements le week-end. Il s agît du milieu de la journée. Nous retrouvons cette répartition donc toutes les villes avec parfois de légères variations. Dans la plupart des cas, la tranche 10-13h devance la tranche 16-19h, qui devance elle-même la tranche 13-16h. 19

23 3.2 Déplacements durant le mercredi Analysons maintenant les déplacements qui s effectuent le mercredi. Nous suivons le même schéma d analyse que dans la sous-partie précédente. Nous prenons les mêmes regroupements et la même échelle qu auparavant pour la construction de ce graphique. Figure 32 Destinations (corrigé) les plus fréquentes le mercredi Nous observons que les destinations principales ont changé, les déplacements ont davantage tendance à se faire à l intérieur de la communauté de communes que le week-end. Nous observons en effet un recul de Plaisir, Paris et du Chesnay et un plus grand afflux (en proportion) à Saint-Nom-la-Bretèche et à Maule. Figure 33 Destinations (corrigé) les plus fréquentes le mercredi par commune Nous observons encore une fois une fois un clivage est-ouest dans les destinations principales. Les gens proches de Saint-Nom-la-Bretèche s y rendent fréquemment le mercredi, tandis que ceux plus près de Maule y vont beaucoup moins et restent près de Maule. Figure 34 Destinations (corrigé) assez fréquentes le mercredi par commune 20

24 Nous présentons enfin les horaires pendant lesquels se font les déplacements le mercredi. Figure 35 Horaires (corrigés) les plus récurrents pour les déplacements le mercredi Ils sont différents de ceux du week-end. Nous observons un glissement de la tranche 10-13h du week-end sur la tranche 7-10h du mercredi, la population est donc plus matinale le mercredi que le week-end. Cette structure est la même pour chacune des villes de la communauté de communes. 3.3 Déplacements durant les autres jours de la semaine Nous finalisons enfin cette partie avec l étude des déplacements pendant les autres jours de la semaine. Cette question doit nous permettre de mieux comprendre les déplacements des non actifs (retraités, femmes aux foyers...). Nous nous attendons forcément à avoir des résultats différents de ceux obtenus pour le week-end et le mercredi. Figure 36 Destinations (corrigé) les plus fréquentes les autres jours de la semaine La classement est sensiblement le même que celui du mercredi, notons noutefois le recul de Maule. Nous présentons maintenant les résultats à la maille des communes. 21

25 Figure 37 Destinations (corrigé) les plus fréquentes les autres jours de la semaine par commune Figure 38 Destinations (corrigé) assez fréquentes les autres jours de la semaine par commune Les deux graphiques précédents mettent encore l accent sur des différences territoriales. L attractivité de Saint-Germain-en-Laye est encore une fois relativement forte sur la zone de Saint-Nom-la-Bretèche. Il semblerait, d après le deuxième graphique, que Paris exerce un effet attractif plus poussé sur Maule et Saint-Nom-la-Bretèche que sur les autres communes pendant la semaine. Ces déplacements durant la semaine (hors mercredi) se répartissent suivant les tranches horaires suivantes : Figure 39 Horaires (corrigés) les plus récurrents pour les déplacements les autres jours de la semaine 22

HABITUDES DE DÉPLACEMENTS ET HORAIRES DE TRAVAIL À LA PLAINE SAINT-DENIS

HABITUDES DE DÉPLACEMENTS ET HORAIRES DE TRAVAIL À LA PLAINE SAINT-DENIS HABITUDES DE DÉPLACEMENTS ET HORAIRES DE TRAVAIL À LA PLAINE SAINT-DENIS RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE IPSOS AVRIL 2015 1 CONTEXTE DU QUESTIONNAIRE Les entreprises des salariés interrogés font partie de la

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par :

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : dequestions Janvier 2010 MOBILITÉ n 4 Comment et pourquoi se déplacent les habitants? Des différences selon les communes? ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : Comment

Plus en détail

Emploi et territoires

Emploi et territoires Emploi et territoires Emploi et territoires Sondage de l Institut CSA pour le Conseil d orientation pour l emploi Octobre 2015 page 1 Sondage de l Institut CSA pour le Conseil d orientation pour l emploi

Plus en détail

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation (Synthèse) Enquête réalisée dans le cadre du projet Concert Action Septembre 2011 La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires

Plus en détail

Mobilité quotidienne des étudiants du Pays de Montbéliard

Mobilité quotidienne des étudiants du Pays de Montbéliard LES ÉTUDES DE L ADU Mobilité quotidienne des étudiants du Pays de Montbéliard Mieux connaître les déplacements des 2 000 étudiants du Pays de Montbéliard Des habitudes de mobilité spécifiques aux étudiants

Plus en détail

EDVM SCoT Nord 54 et CCPHVA

EDVM SCoT Nord 54 et CCPHVA EDVM SCoT Nord 54 et CCPHVA Rapport intermédiaire 16 décembre 2014 Landres Méthodologie L enquête :» Réalisée par téléphone du 7 novembre 2013 au 15 janvier 2014» 124 communes» 22 secteurs de tirage» Selon

Plus en détail

Femmes lectrices et Hommes lecteurs?

Femmes lectrices et Hommes lecteurs? Femmes lectrices et Hommes lecteurs? Une observation dans les transports publics J ai réalisé ce travail d enquête suite à mes travaux sur inégalités Femmes et hommes en situation d illettrisme pour l

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 463 Novembre 2013 La mobilité à longue distance des Français en 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT En 2012, la mobilité à longue distance des personnes

Plus en détail

ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS 2006 DE L AIRE MÉTROPOLITAINE LYONNAISE SCOT DE L AGGLOMÉRATION

ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS 2006 DE L AIRE MÉTROPOLITAINE LYONNAISE SCOT DE L AGGLOMÉRATION 31/05/07 13:30 Page 1 ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS 2006 DE L AIRE MÉTROPOLITAINE LYONNAISE SCOT DE L AGGLOMÉRATION LYONNAISE JUIN 2007 PRINCIPAUX RÉSULTATS maq cahier Lyon:Mise en page 1 LE SCoT DE L AGGLOMÉRATION

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques sur les familles en horaires atypiques Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a retenu un axe d étude : les modes de garde en horaires atypiques. Il s agit de rendre

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Le risque routier professionnel et la mobilité durable

Le risque routier professionnel et la mobilité durable pour Le risque routier professionnel et la mobilité durable N 19832 Vos contacts Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge / Danielle Feldstein flore-aline.colmet-daage@ifop.com Décembre 2011 1 La méthodologie 2

Plus en détail

déplacements dans les Bouches-du-Rhône 2007//2010

déplacements dans les Bouches-du-Rhône 2007//2010 Enquête globale de déplacements Enquête globale de déplacements dans les Bouches-du-Rhône 27//2 Enquête Cordon Transports Collectifs en cars D octobre 29 à décembre 29, une enquête a recensé, pour un jour

Plus en détail

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

Enquête sur les déplacements domicile travail. Printemps 2013. Faite par le SGEN-CFDT de Basse-Normandie

Enquête sur les déplacements domicile travail. Printemps 2013. Faite par le SGEN-CFDT de Basse-Normandie Enquête sur les déplacements domicile travail Printemps 2013 Faite par le SGEN-CFDT de Basse-Normandie Enquête réalisée auprès de tous les personnels du Second degré disposant d'une adresse électronique

Plus en détail

La route des vacances, la vitesse et vous. Ifop pour MMA et Europe 1

La route des vacances, la vitesse et vous. Ifop pour MMA et Europe 1 La route des vacances, la vitesse et vous ASV N 112352 Contact Ifop : Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com JUILLET 2014 Sommaire -

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Septembre 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 %

Plus en détail

Etude de stationnement sur la place du Champ de Foire (mars 2015)

Etude de stationnement sur la place du Champ de Foire (mars 2015) Etude de stationnement sur la place du Champ de Foire (mars 2015) 1. Objet L étude sur l aménagement de l îlot «Champ de Foire Calmette» porte sur le devenir de la caserne du S.D.I.S. située sur la promenade

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Juillet 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 % des

Plus en détail

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES RESULTATS DE LA 12 EME EDITION L Association Française des Credit Managers et Conseils présente la 12 ème édition de son enquête annuelle.

Plus en détail

Pour atteindre cet objectif, Ecoplan et l IMU ont appliqué les méthodes suivantes:

Pour atteindre cet objectif, Ecoplan et l IMU ont appliqué les méthodes suivantes: Résumé Objectif et méthode d analyse Au cours de ces dernières années, le marché des vélos électriques (e-bikes) a connu un fort développement en Suisse. En 2007, le nombre de vélos électriques vendus

Plus en détail

Enquête globale DE. dans les Bouches-du-Rhône 2007//2010. Enquête Cordon Transports collectifs en train

Enquête globale DE. dans les Bouches-du-Rhône 2007//2010. Enquête Cordon Transports collectifs en train Enquête globale de déplacements Enquête globale DE déplacements dans les Bouches-du-Rhône 2007//2010 Enquête Cordon Transports collectifs en train Courant 2010 une enquête a recensé pour un jour ordinaire

Plus en détail

À votre service...? Let s drive business

À votre service...? Let s drive business À votre service...? Analyse du marché : L entreprise satisfaitelle les attentes des consommateurs européens en ce qui concerne la prise de rendez-vous et les délais de livraison? Étude de marché : Prestation

Plus en détail

Les enfants et le web : enquête sur les pratiques des jeunes internautes

Les enfants et le web : enquête sur les pratiques des jeunes internautes Les enfants et le web : enquête sur les pratiques des jeunes internautes 1.Introduction Efthalia GIANNOULA La présente étude s inscrit dans le cadre des recherches entreprises en vue de ma thèse de doctorat

Plus en détail

Enquête APM sur le Gouvernement d entreprise dans les PME-PMI : quelques résultats et commentaires

Enquête APM sur le Gouvernement d entreprise dans les PME-PMI : quelques résultats et commentaires Enquête APM sur le Gouvernement d entreprise dans les PME-PMI : quelques résultats et commentaires Pierre-Yves GOMEZ Professeur EMLYON Directeur de l Institut Français de Gouvernement des Entreprises (IFGE)

Plus en détail

Note de synthèse Enquête déplacements vers les salles de spectacle du

Note de synthèse Enquête déplacements vers les salles de spectacle du Note de synthèse Enquête déplacements vers les salles de spectacle du Mars 2011 11 janvier 2011 Vincent GRAIL Olivier OUDIN Hussain Ali SYED SHUJA Claire TISSOT Synthèse, résumé Profil des spectateurs.

Plus en détail

Rapport : ville de Trois- Rivières

Rapport : ville de Trois- Rivières Assistance méthodologique pour le traitement et l analyse des données des enquêtes Origine- Destination québécoises pour dresser le portrait du vélo au Québec Projet réalisé pour le compte de Vélo Québec

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

Enquête Déplacements du personnel de l Université Joseph Fourier

Enquête Déplacements du personnel de l Université Joseph Fourier Enquête Déplacements du personnel de l Université Joseph Fourier Présentation devant le CA de l UJF Pierre Kermen. Chargé de mission développement durable UJF Etude réalisée avec le concours de la société

Plus en détail

Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise

Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise DOSSIER DE PRESSE Lundi 22 janvier 2007 Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise Premiers résultats et évolutions entre 1995 et 2006 sur le territoire du Grand Lyon L EMD en

Plus en détail

Rapport : île de Montréal

Rapport : île de Montréal Assistance méthodologique pour le traitement et l analyse des données des enquêtes Origine- Destination québécoises pour dresser le portrait du vélo au Québec Projet réalisé pour le compte de Vélo Québec

Plus en détail

FM/SA N 18530. Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16. pour

FM/SA N 18530. Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16. pour FM/SA N 18530 Contacts Ifop : Frédéric Micheau / Sarah Alby Contact Wincor Nixdorf : Mike Hadjadj Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16 frederic.micheau@ifop.com mike.hadjadj@wincor-nixdorf.com pour

Plus en détail

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Ministère de la Culture et de la Communication Direction générale des médias et des industries culturelles Service du livre et de

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE NOTE d INFORMATION 96.31 Juillet 1996 La fonction de conseiller d éducation et conseiller principal d éducation DIRECTION

Plus en détail

Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL

Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL Les trimestres acquis pour la retraite au titre des périodes assimilées et de l assurance

Plus en détail

Employeurs, améliorez les trajets de vos salariés

Employeurs, améliorez les trajets de vos salariés Employeurs, améliorez les trajets de vos salariés Un événement organisé par : www.journeedutransportpublic.fr Des pistes pour agir Le trajet domicile-travail de vos salariés est une composante importante

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

U ports en commun pour les trajets quotidiens entre son domicile et l établissement

U ports en commun pour les trajets quotidiens entre son domicile et l établissement Observatoire national de la vie étudiante Infos N 10 Février 2005 LE TRANSPORT DES ETUDIANTS: moyens, durées et coûts Ronan VOURC H, Ingénieur d études à l OVE Ce numéro d OVE Infos, le premier à rendre

Plus en détail

Sondage stratifié. Myriam Maumy-Bertrand. Master 2ème Année 12-10-2011. Strasbourg, France

Sondage stratifié. Myriam Maumy-Bertrand. Master 2ème Année 12-10-2011. Strasbourg, France 1 1 IRMA, Université de Strasbourg Strasbourg, France Master 2ème Année 12-10-2011 Ce chapitre s appuie essentiellement sur deux ouvrages : «Les sondages : Principes et méthodes» de Anne-Marie Dussaix

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS Principaux résultats de l enquête ménages déplacements de la Communauté urbaine d Arras - 2014 Introduction Cette enquête a été réalisée de janvier à février

Plus en détail

Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise : premiers résultats généraux

Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise : premiers résultats généraux DOSSIER DE PRESSE Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise : premiers résultats généraux Lundi 19 mars 2007 L EMD en chiffres sur le territoire du Grand Lyon L EMD en chiffres

Plus en détail

L'INFORMATIQUE À L'ÉCOLE MATERNELLE. Premier compte-rendu d étude exploratoire

L'INFORMATIQUE À L'ÉCOLE MATERNELLE. Premier compte-rendu d étude exploratoire 129 L USAGE DE L INFORMATIQUE À L ÉCOLE MATERNELLE Premier compte-rendu d étude exploratoire Théo PRINIOTAKIS, Sandrine COURTOIS Contexte C est une recherche en didactique de l informatique en milieu préélémentaire

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

La capacité d achat immobilier en Île-de-France :

La capacité d achat immobilier en Île-de-France : La capacité d achat immobilier en Île-de-France : Évaluation dynamique et disparités géographiques Kevin Beaubrun-Diant Juillet 2010 2 La capacité d achat immobilier en Île-de-France Introduction La compréhension

Plus en détail

Une enquête Ipsos pour l Association des Régions de France Septembre 2011 Nobody s Unpredictable

Une enquête Ipsos pour l Association des Régions de France Septembre 2011 Nobody s Unpredictable Les usagers, le Grand Public français et les transports ferroviaires régionaux Une enquête Ipsos pour l Association des Régions de France Septembre 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué

Plus en détail

Qui sont les usagers des transports en France?

Qui sont les usagers des transports en France? 1 Qui sont les usagers des transports en France? PANEL - Les usagers des transports en France - - novembre 2015 - LE PANEL Résultats d une enquête sur les aspirations et les pratiques de mobilité des Français

Plus en détail

La satisfaction à l égard des gares et des trains, en France et en Europe. Julien Damon Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme)

La satisfaction à l égard des gares et des trains, en France et en Europe. Julien Damon Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme) La satisfaction à l égard des gares et des trains, en France et en Europe Julien Damon Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme) Une multitude de sondages ponctuels et d études mesure les niveaux

Plus en détail

ENQUETE HABITANTS DU Pays Viennois

ENQUETE HABITANTS DU Pays Viennois ENQUETE HABITANTS DU Pays Viennois Résultats du baromètre -1- Retour sur l administration du questionnaire L administration du questionnaire en résumé Administration du questionnaire entre le 23 janvier

Plus en détail

LES PRIX DES VOYAGES EN FRANCE ET EN EUROPE Le cas de la France après la disparition d Aeris

LES PRIX DES VOYAGES EN FRANCE ET EN EUROPE Le cas de la France après la disparition d Aeris LES PRIX DES VOYAGES EN FRANCE ET EN EUROPE Le cas de la France après la disparition d Aeris Dossier Alain SAUVANT Après la cessation d activité de la compagnie aérienne Aeris, plusieurs transporteurs

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

COMITE DE LIGNE TER NORD - PAS DE CALAIS 12 «Dunkerque-Calais-Boulogne-Rang du Fliers» Samedi 30 mai 2015 A Calais

COMITE DE LIGNE TER NORD - PAS DE CALAIS 12 «Dunkerque-Calais-Boulogne-Rang du Fliers» Samedi 30 mai 2015 A Calais COMITE DE LIGNE TER NORD - PAS DE CALAIS 12 «Dunkerque-Calais-Boulogne-Rang du Fliers» Samedi 30 mai 2015 A Calais Cette 20ème réunion du Comité de Ligne n 12 s'est tenue le 30 mai 2015 de 10h à 12h sous

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU COMITÉ DES USAGERS DE LA LIGNE 900 PONT AUDEMER LE HAVRE SAMEDI 2 FÉVRIER 2013

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU COMITÉ DES USAGERS DE LA LIGNE 900 PONT AUDEMER LE HAVRE SAMEDI 2 FÉVRIER 2013 COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU COMITÉ DES USAGERS DE LA LIGNE 900 PONT AUDEMER LE HAVRE SAMEDI 2 FÉVRIER 2013 Objet : LR 900 : Comité des usagers n 1 Participants : Usagers : Ø Madame MOKBEL Ø Monsieur

Plus en détail

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Ministère de la Culture et de la Communication Direction générale des médias et des industries culturelles Service du livre et de

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Résumé et synthèse. 1) Introduction

Résumé et synthèse. 1) Introduction Analyse des besoins en aide scolaire d élèves de l enseignement secondaire supérieur général et de technique de qualification fréquentant une école sur la commune de Saint-Gilles. Résumé et synthèse 1)

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 20 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Week-end Les déplacements du week-end Samedi Transports collectifs Voiture 3,33 déplacements par jour et par personne 35,3 millions

Plus en détail

Mise en place du concept. Site et processus d implantation. Le visiteur du Cœur de Ville. L approche économique et sociale

Mise en place du concept. Site et processus d implantation. Le visiteur du Cœur de Ville. L approche économique et sociale SOMMAIRE Identification du Centre Commercial de Cœur de Ville Mise en place du concept Site et processus d implantation Le contenu du Centre Commercial de Cœur de Ville Mobilité et stationnement Le visiteur

Plus en détail

La CGL révèle les résultats de son étude sur les prix de l eau

La CGL révèle les résultats de son étude sur les prix de l eau La CGL révèle les résultats de son étude sur les prix de l eau Inégalités et dysfonctionnements Une étude portant sur les prix de l eau peut avoir différentes portes d entrées : elle peut porter sur l

Plus en détail

AMÉNAGEMENT D UNE AIRE MULTI-DÉPLACEMENT GARE DE MER. (parking covoiturage piste cyclable stationnement vélos sécurisé)

AMÉNAGEMENT D UNE AIRE MULTI-DÉPLACEMENT GARE DE MER. (parking covoiturage piste cyclable stationnement vélos sécurisé) Communauté de communes de la Beauce Ligérienne 9 rue Nationale 41500 MER Contact Catherine LONQUEU Mail : catherinelonqueu.ccbl@ville-de-mer.com AMÉNAGEMENT D UNE AIRE MULTI-DÉPLACEMENT GARE DE MER (sens

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

Les pratiques de stationnement automobile des habitants de la grande agglomération toulousaine

Les pratiques de stationnement automobile des habitants de la grande agglomération toulousaine Enquête Ménages Déplacements 213 Les pratiques de stationnement automobile des habitants de la grande agglomération toulousaine Le poids de l histoire L avènement de la voiture s est accompagné d une offre

Plus en détail

Résultats du sondage sur le bulletin ADPCR-INFOS : votre avis nous intéresse.

Résultats du sondage sur le bulletin ADPCR-INFOS : votre avis nous intéresse. Résultats du sondage sur le bulletin ADPCR-INFOS : votre avis nous intéresse. Vous êtes 52 adhérents à avoir répondu à notre sondage. Votre réponse? Elle est nette, un bulletin informatif de qualité. Cette

Plus en détail

«Lignes spécifiques» régulières

«Lignes spécifiques» régulières INVENTAIRE DES LIGNES DE RABATTEMENT DEFINITION Le principe de base, qui distingue une ligne de rabattement d une simple ligne de transport, est la desserte d une gare à des horaires qui soient (ou puissent

Plus en détail

TRAFIC AUX ECHANGEURS

TRAFIC AUX ECHANGEURS TRAFIC AUX ECHANGEURS On constate sur les échangeurs de l A2 dont nous avons les données une grande variation du trafic supporté. A titre d exemple, l échangeur 21, véritable porte d entrée sud sur la

Plus en détail

Analyse du questionnaire aux bénéficiaires de la prime d écomobilité

Analyse du questionnaire aux bénéficiaires de la prime d écomobilité Analyse du questionnaire aux bénéficiaires de la prime d écomobilité P. Quaglia, Genève Aéroport, Division environnement et affaires juridiques - Service Environnement 15 mai 2012 Introduction Depuis 2007,

Plus en détail

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS)

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS) Analyse de l enquête sur le devenir professionnel des artistes issus des écoles supérieures d art dramatique signataires de la plateforme de l enseignement supérieur pour la formation du comédien Enquête

Plus en détail

Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France. Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012"

Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France. Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012 Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012" SOMMAIRE 1 Structure de l échan0llon p. 3 4 2 Acteurs comptables p. 5 6 3 Organisa0on et ou0ls de

Plus en détail

RAPPORT DES QUESTIONNAIRES ENTREPRISES ET ETUDIANTS EDITION 2008

RAPPORT DES QUESTIONNAIRES ENTREPRISES ET ETUDIANTS EDITION 2008 RAPPORT DES QUESTIONNAIRES ENTREPRISES ET ETUDIANTS EDITION 2008 Version non définitive um Etudiants Entreprises de l UTC 1 Sommaire Introduction... 4 1. Point de vue des étudiants... 4 1.1. Nombre d étudiants...

Plus en détail

Les Français et les vacances en voiture

Les Français et les vacances en voiture Mai 2011 Référence Contact Damien Philippot Directeur de Clientèle au Département Opinion Damien.philippot@ifop.com Les Français et les vacances en voiture La méthodologie Etude réalisée pour : FORD Echantillon

Plus en détail

Qui fait quoi sur internet?

Qui fait quoi sur internet? Ans Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail-Université (FTU) N 2015 8, avril 2015 www.ftu.be/ep Qui fait quoi sur internet? Analyse des inégalités sociales dans l utilisation d internet

Plus en détail

ENQUÊTE GLOBALE DE DÉPLACEMENTS dans les Bouches-du-Rhône 2007//2010

ENQUÊTE GLOBALE DE DÉPLACEMENTS dans les Bouches-du-Rhône 2007//2010 ENQUÊTE GLOBALE DE DÉPLACEMENTS ENQUÊTE GLOBALE DE DÉPLACEMENTS dans les Bouches-du-Rhône 2007//2010 Enquête Cordon Départemental Routes Dans le cadre de l enquête globale de déplacements dans les Bouches-du-Rhône,

Plus en détail

Les effets de l expérimentation. «Cours le matin, sport l après-midi» note d. Année scolaire 2010-2011 11.31. «Cours le matin, sport l après-midi»

Les effets de l expérimentation. «Cours le matin, sport l après-midi» note d. Année scolaire 2010-2011 11.31. «Cours le matin, sport l après-midi» note d informationdécembre 11.31 «Cours le matin, sport l après-midi» est un dispositif expérimental d aménagement du temps scolaire autour de la pratique sportive. Les élèves engagés dans cette expérimentation

Plus en détail

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?»

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Nombre de réponses Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Erwan Le Goff Doctorant en Géographie aménagement de l espace UMR 9 CNRS Espaces

Plus en détail

Le multimédia à l école élémentaire

Le multimédia à l école élémentaire Le multimédia à l école élémentaire 1. Evolution de la problématique Notre interrogation initiale concernait la connaissance de l équipement des écoles et, plus particulièrement, des usages générés par

Plus en détail

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations Chapitre V : Résultats Les corrélations présentées par la suite, sont celles qui correspondent aux chiffres choisis (corrélation de 0,13 ou 0,13), et celles que nous avons jugées les plus significatifs

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

Les 10 ans du covoiturage dans le Finistère. Synthèse de l enquête sur le covoiturage.

Les 10 ans du covoiturage dans le Finistère. Synthèse de l enquête sur le covoiturage. Les 10 ans du covoiturage dans le Finistère Synthèse de l enquête sur le covoiturage. 1 Introduction Depuis 10 ans, le Conseil général du Finistère inscrit le covoiturage comme action de sa politique en

Plus en détail

Les véhicules utilitaires légers au 1 er janvier 2011

Les véhicules utilitaires légers au 1 er janvier 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 31 Avril 212 Les véhicules utilitaires légers au 1 er janvier 211 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT Début 211, 5,8 millions de véhicules utilitaires

Plus en détail

direction générale des Infrastructures Transports et de la Mer Déplacements VILLES MOYENNES Certu

direction générale des Infrastructures Transports et de la Mer Déplacements VILLES MOYENNES Certu direction générale des Infrastructures des Transports et de la Mer Certu L Enquête Déplacements VILLES MOYENNES Politique des Transports pour voir loin, autant voir clair Avant d engager la collectivité,

Plus en détail

Observation du territoire Parisien

Observation du territoire Parisien Observation du territoire Parisien Les services à la personne Septembre 2007 Le marché des services à la personne à Paris en 2005 A Paris, en 2005, 80,8 % du marché total des services à la personne en

Plus en détail

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 2 CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 L étude de la gestion du risque clients par secteur d activité MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE OBJECTIFS DE L ÉTUDE Bon nombre de professionnels de la relation financière clients

Plus en détail

MG/AM/AB N 110586 Contacts IFOP : Magalie GERARD / Adeline MERCERON / Alexandre BOURGINE Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com.

MG/AM/AB N 110586 Contacts IFOP : Magalie GERARD / Adeline MERCERON / Alexandre BOURGINE Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. MG/AM/AB N 110586 Contacts IFOP : Magalie GERARD / Adeline MERCERON / Alexandre BOURGINE Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Enquête d opinion des Finistériens Volet «énergie» Synthèse des principaux

Plus en détail

Rencontres citoyennes

Rencontres citoyennes Thématiques et quelques éléments de contexte Transports en commun La Nièvre est un département rural à faible densité d habitants au km2 (32,6 contre 99,9 en France). Un territoire «tiraillé» à l intersection

Plus en détail

Analyse factuelle de BVA

Analyse factuelle de BVA Analyse factuelle de BVA I. Evolution des déplacements 48% des habitants ont diminué au moins un type de déplacements Parmi les types de déplacements testés, ce sont les déplacements en ville et en voiture

Plus en détail

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Note Méthodologique Dernière mise à jour : 27-1-214 Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Présentation de l enquête L Insee réalise depuis janvier 1987 l enquête mensuelle de conjoncture

Plus en détail

Observatoire OPSIS. Lieux d accès public à Internet en Bretagne : un état des lieux de l offre proposée. Adrien Souquet, OPSIS.

Observatoire OPSIS. Lieux d accès public à Internet en Bretagne : un état des lieux de l offre proposée. Adrien Souquet, OPSIS. Observatoire OPSIS Lieux d accès public à Internet en Bretagne : un état des lieux de l offre proposée Adrien Souquet, OPSIS Avril 2011 Cet article vise à décrire les différents lieux d accès public à

Plus en détail

Pièce H Évaluation socio-économique

Pièce H Évaluation socio-économique Pièce H Pièce H Évaluation socio-économique 220 SOMMAIRE GENERAL DE LA PIECE H PARTIE 1 : CADRAGE DE L ÉVALUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE DU PROJET... 222 1. Objectifs... 222 2. Hypothèses... 222 PARTIE

Plus en détail

Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008

Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008 Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008 Hubert Verreault, Agence métropolitaine de transport Daniel Bergeron,

Plus en détail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail Thème : Transport durable Orientation : Faire évoluer les pratiques de mobilité L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail par aire urbaine et département hors aires urbaines La part

Plus en détail

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 35 Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 En 2000, un patient bénéficiaire de la CMU

Plus en détail

LES SALARIES ET LEUR PREVOYANCE

LES SALARIES ET LEUR PREVOYANCE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES SALARIES ET LEUR PREVOYANCE Marie-Odile SIMON Novembre 2000 Département «Evaluation des Politiques Sociales» dirigé par Marie-Odile

Plus en détail

DRAAF de Basse-Normandie. Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie. Situation en 2012 et évolution depuis 1984.

DRAAF de Basse-Normandie. Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie. Situation en 2012 et évolution depuis 1984. DRAAF de Basse-Normandie Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie Situation en 2012 et évolution depuis 1984 Rapport final Biomasse Normandie 19, Quai de Juillet - 14000 CAEN Tél. : 02 31 34

Plus en détail