Résultats du Sondage sur le recrutement et la rétention des officiels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résultats du Sondage sur le recrutement et la rétention des officiels"

Transcription

1 Résultats du Sondage sur le recrutement et la rétention des officiels Nombre total de réponses : 811 Nombre de réponses complètes : 543 Section 1 : Questions générales (n 1 n 2) 1. Quelle section représentez-vous? C.-B./Yn 13,97 % 112 Alb./T.N.-O./Nt 11,72 % 94 Sask. 3,49 % 28 Man 1,87 % 15 NO 6,48 % 52 CO 15,59 % 125 OO 13,34 % 107 EO 12,59 % 101 Qc 5,36 % 43 N.-B. 2,12 % 17 N.-É. 8,85 % 71 Î.-P.-É. 0,50 % 4 T.-N. 4,11 % 33 Total 802 1

2 2. Quel est votre rôle actuel au sein de la communauté du patinage artistique? Administrateur du club ou de la section 3,75 % 30 Membre de la direction du club ou de la section 17,27 % 138 Officiel 33,92 % 271 Patineur 18,77 % 150 Parent 42,93 % 343 Entraîneur 15,14 % 121 Autre 6,88 % 55 Total de répondants : 799 Section 2 : Questions s adressant aux administrateurs de club ou de section n 3 n Votre club ou votre section fait-il la promotion d occasions ou de la publicité pour attirer de nouveaux officiels? Oui 49,41 % 84 Non 50,59 % 86 Total À quelle fréquence votre club ou votre section mène-t-il des projets de recrutement des officiels? Une ou deux fois par année était la réponse la plus courante Quelques personnes ont mentionné un recrutement «continu» au moyen d approches informelles (bouche-à-oreille, renseignements sur le site Web, etc.) 5. Quel type d activités ou de stratégies votre club ou votre section utilise-t-il pour recruter des officiels? Bouche-à-oreille Courriel, site Web, Facebook, etc. 2

3 Relations/recommandations d entraîneurs, recrutement de patineurs plus âgés Séances d essai ou d information pour les juges 6. À votre avis, y a-t-il quelque chose que votre club ou section fait qui pourrait involontairement décourager ou empêcher les personnes de devenir des officiels? Oui 31,13 % 47 Non 68,87 % 104 Total 151 Veuillez expliquer : Perception d un environnement de type «vieux copains». Certains se sentent intimidés ou mal accueillis par les officiels actuels Manque d occasions offertes aux nouveaux juges (mêmes invitations envoyées aux mêmes personnes pour les journées de tests et les événements) Manque de suivi et de soutien après un stage Être un juge stagiaire devient très cher ou trop compliqué (trop de paperasserie, exigences de promotion non clairement définies, etc.) Journées de compétition trop longues, niveau d engagement trop élevé 7. Votre club ou section a-t-il un lien sur son site Web pour orienter les personnes intéressées vers la personne de contact appropriée qui pourrait leur donner de l information sur les démarches à faire pour devenir un officiel? Oui 49,32 % 73 Non 50,68 % 75 Total Où conduit ce lien et quel type d information y trouve-t-on? Coordonnées du bureau de la section ou du président du comité des officiels de la section Page d information sur l arbitrage et description des divers postes d officiels Renseignements sur les occasions de formations qui seront bientôt offertes Exigences en matière d admissibilité 3

4 9. Si une personne souhaite devenir un officiel, y a-t-il un processus mis en place pour assurer le suivi et le soutien de cette personne par le club ou la section? Oui 61,86 % 73 Non 38,14 % 45 Total 118 Veuillez expliquer : La personne est adressée au président du comité des officiels Le nom de la personne est ajouté à une liste et elle est contactée lorsqu un stage est offert La personne doit contacter son représentant régional de la formation (C.-B./Yn) *Idée : Inviter les personnes intéressées à un simulacre d événement ou une journée de tests immédiatement (ou dès que possible) après leur demande initiale. 10. Le bureau national de Patinage Canada aimerait trouver d autres moyens pour aider votre club ou votre section à recruter des officiels en plus grand nombre. Quelles seraient vos trois recommandations principales concernant de la documentation de soutien efficace? Matériel promotionnel, brochures et vidéos normalisés du bureau national Apprentissage en ligne exigé pour faciliter l accès au processus de promotion Occasions de mentorat Faciliter l accès et la navigation pour les renseignements sur la façon de devenir un officiel et d être promu Mettre à jour la documentation et les examens de stages Rendre les profils des officiels accessibles à tous. Célébrer les promotions et montrer toutes les qualifications * Idée : inclure une section sur le recrutement dans la formation des entraîneurs et fournir des renseignements pour les aider à faciliter la transition de leurs athlètes à l arbitrage. * Idée : blogue/articles d officiels sur le site Web ou création de désignation de «l officiel du mois» pour susciter la prise de conscience et l intérêt. 4

5 11. Votre club ou votre section organise-t-il des compétitions de Patinage Plus? Oui 89,60 % 112 Non 10,40 % 13 Total Les assistants de programme servent-ils d examinateurs (dans un jury qui compte au moins un entraîneur certifié du PNCE)? Oui 56,82 % 50 Non 43,18 % 38 Total Les assistants de programme reçoivent-ils à la suite de leur expérience de l information pour devenir officiel ou encore informe-t-on le président du comité des juges et des évaluateurs ou du comité des spécialistes des données de la section du recrutement de ces officiels potentiels? Oui 20,48 % 17 Non 79,52 % 66 Total 83 Veuillez expliquer : La majorité des répondants ont répondu qu ils étaient incertains ou n y avaient pas pensé On a signalé qu il serait utile d avoir une documentation ou une brochure normalisée pour ces personnes 5

6 14. Si les assistants de programme ne sont pas utilisés en qualité d examinateurs pour vos compétitions de Patinage Plus, serait-il possible d avoir recours à leurs services la saison prochaine? Oui 76,71 % 56 Non 23,29 % 17 Total 73 Veuillez expliquer : La majorité des répondants ont répondu qu ils ne savaient pas que c était possible ou ne comprenaient pas le rôle du jury d évaluation 15. Votre club ou section est-il en contact régulier avec vos officiels? Oui 73,74 % 73 Non 26,26 % 26 Total 99 Veuillez expliquer : Un contact régulier est maintenu grâce à des diffusions massives de courriels, le site Web et Facebook Certains ne sont contactés qu aux journées d événements ou de tests Certains ne sont contactés que lorsqu on a besoin d eux pour un événement ou une journée de tests 16. Croyez-vous que le type et la fréquence des contacts sont efficaces pour ce qui est de la satisfaction et de la rétention des officiels? Oui 67,42 % 60 Non 32,58 % 29 Total 89 Une plus grande cohérence est exigée pour les communications Un environnement ouvert et inclusif est nécessaire 6

7 Certains ont indiqué qu ils se sentent négligés ou sous-appréciés 17. Que fait votre club ou votre section pour soutenir vos officiels ou s assurer qu ils demeurent actifs? Payer les frais d inscription annuels pour leurs officiels Informer leurs officiels des séminaires à venir et des possibilités de formation et offrir un soutien pour assister à des formations en dehors de la section Aider leurs officiels à rester actifs durant les journées d événements ou de tests Offrir un prix pour les officiels à la fin de la saison 18. Que fait votre club ou votre section pour soutenir les objectifs et les exigences de promotion des officiels? Certaines sections ont signalé qu elles envoient des sondages pour permettre aux officiels de faire part de leurs buts Beaucoup communiquent par le bouche-à-oreille ou par dialogue informel avec le président ou le représentant de la région ou de la section 19. Que fait votre club ou votre section pour soutenir et promouvoir l éducation continue et le perfectionnement des officiels (en dehors des démarches de promotion)? (Par exemple, des programmes de jugement à l essai, des séances de mise à jour, des séances éclair d apprentissage, etc.) Veuillez expliquer. Séances d essai ou d évaluation pour les juges Séances de recyclage annuelles Échanges d officiels avec une autre section Formations de groupe 20. Votre club ou votre section offre-t-il des services de mentorat à ses officiels? Oui 48,86 % 43 Non 51,14 % 45 Total 88 7

8 21. Auriez-vous des idées ou des suggestions à donner pour aider votre section (ou les autres sections) à améliorer ses stratégies de recrutement ou de rétention des officiels? Veuillez expliquer. Améliorer les voies de communication Créer une trousse d information pour les clubs Fournir des renseignements sur le site Web sur les différents types d officiels et la personne à contacter Simplifier le processus de nomination et de promotion Section 3 : Questions s adressant aux officiels (n 22 n 31) 22. Veuillez indiquer votre ou vos fonctions d officiel (cochez toutes les cases qui s appliquent à votre situation) : Juge 67,56 % 152 Arbitre 38,67 % 87 Évaluateur 52,89 % 119 Spécialiste technique 16,00 % 36 Contrôleur technique 18,67 % 42 Officiel technique de niveau de base 14,67 % 33 Spécialiste des données 17,78 % 40 Autre (veuillez préciser) 12,89 % 29 Total de répondants : Pourquoi êtes-vous devenu un officiel? Pour redonner au sport Amour du patinage artistique 24. Qu est-ce qui fait que vous demeurez engagé et motivé à titre d officiel? Le défi de rester à jour et de faire un bon travail Les gens, la camaraderie Regarder les patineurs s épanouir et se développer et les aider 8

9 25. Quelles sont les trois raisons principales qui vous amèneraient à recommander à une personne de devenir un officiel? Une façon de redonner L occasion de rester engagé de façon active L amour du sport 26. À quelle fréquence votre club ou votre section vous communique-t-il de l information relative aux officiels ou vous donne-t-il du soutien (en dehors des invitations aux compétitions)? Veuillez préciser le type de communication et la fréquence des communications : Toute une gamme de réponses, allant de jamais à tous les mois 27. Veuillez indiquer votre degré de satisfaction relative au type et à la fréquence de contact avec votre club ou section? Satisfait du type et de la fréquence de contact 63,94 % 133 Satisfait du type de contact, mais non satisfait de la fréquence de contact 11,06 % 23 Non satisfait du type de contact, mais satisfait de la fréquence de contact 5,29 % 11 Non satisfait du type de contact et de la fréquence de contact 19,71 % 41 Total 208 Ceux qui ne sont pas satisfaits ont cité un manque de communication et d information Absence d un président ou d une représentation du comité des officiels 28. Votre club ou votre section fait-il la promotion d occasions d éducation continue ou de perfectionnement? Oui 68,27 % 142 Non 31,73 % 66 Total 208 9

10 À noter : réponses réparties par section; certaines n offrent pas de stage Veuillez expliquer : Besoin de souvent d aller en dehors de la section pour profiter d occasions Le perfectionnement des compétences est parfois immédiatement refusé en raison de conditions préalables qui ne font pas sens (c est-à-dire impossibilité de faire partie du jury technique parce qu il ne s agissait pas d un patineur de niveau novice et aucune autre solution de rechange offerte) Mettre davantage l accent est mis sur le développement des patineurs 29. À votre avis, votre club ou votre section connaît-il vos objectifs de promotion d officiel? Oui 69,12 % 141 Non 30,88 % 63 Total 204 La majorité a répondu oui. Ceux qui ont répondu non croient qu il s agit d un manque de leadership 30. Votre club ou section entre-t-il en contact avec vous et soutient-il vos objectifs de promotion d officiel? Oui 61,62 % 122 Non 38,38 % 76 Total 198 À noter : résultats partagés selon la section La plupart ont mentionné que le club ou la section n offrait son appui que lorsque l officiel avait des buts personnels de promotion 10

11 31. Auriez-vous des idées ou des suggestions sur les moyens que pourraient prendre votre section (ou toutes les sections) pour améliorer ses activités de recrutement et de rétention des officiels? Veuillez expliquer : Formation en ligne, webinaires, etc. afin de réduire le nombre de voyages Connexion avec les assistants de programme ou d anciens patineurs pour s assurer qu ils sont conscients de leurs options Être ouvert aux différents niveaux d engagement Programme de mentor ou de jumelage pour offrir un soutien Implication au niveau du club Section 4 : Questions s adressant aux patineurs, parents et entraîneurs et autres (n 32 n 39) 32. Savez-vous s il existe des possibilités de devenir officiel dans votre club ou section? Oui 39,30 % 237 Non 60,70 % 366 Total 603 La plupart des répondants ne sont au courant que des compétitions qui ont lieu, pas nécessairement des occasions d arbitrage ou des possibilités de formation 33. Connaissez-vous les démarches à faire pour devenir un officiel ou savez-vous à qui vous devez vous adresser pour avoir plus d information? Oui 52,01 % 311 Non 47,99 % 287 Total 598 À noter : surtout «non» des parents et des patineurs Processus trop long et trop de paperasserie 11

12 Les renseignements sur la façon de devenir un juge ne sont pas facilement accessibles Souvent une seule occasion par année et habituellement communiquée dans un court délai 34. Votre club ou section fait-il la promotion d occasions de devenir un officiel? Oui 36,47 % 213 Non 63,53 % 371 Total Quelles stratégies ou activités votre club ou votre section utilise-t-il pour attirer de nouveaux officiels? Bouche-à-oreille Courriel Site Web 36. Que fait votre club ou votre section pour décourager ou empêcher les personnes de devenir des officiels? Manque d information Manque de communication Nombre insuffisant de stages Coût 37. Entraîneurs : Vous arrive-t-il de recommander à vos patineurs de devenir des officiels? Oui 24,64 % 86 Non 8,31 % 29 Sans objet 67,05 % 234 Total

13 38. Auriez-vous des idées ou des suggestions sur les moyens que votre section (ou d autres sections) pourrait prendre pour inciter des personnes comme vous à devenir un officiel? Occasions de jumelage Création d un jury fictif durant une compétition pour se faire une idée Contact direct avec les clubs, contact et discussion du juge avec les parents et les patineurs plus âgés Plusieurs recommandations pour des officiels rémunérés 39. Veuillez indiquer votre degré de satisfaction à l égard des services fournis par les officiels : Non satisfait 4,85 % 22 Un peu satisfait 23,57 % 107 Satisfait 45,15 % 205 Extrêmement satisfait 21,15 % 96 Autre 5,29 % 24 Total 454 Besoin d examiner les normes dans tout le pays 13

PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS

PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS BFL CANADA risques et assurances inc. 2001 McGill College, Bureau 2200, Montréal, Québec, H3A 1G1 Tél. (514) 843-3632 / 800 455-2842 Télec. (514) 843-3842 Renseignements

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

Le livret. de formation. de la Fédération Française de Rugby. Photos I. Picarel - P. Rouzières - P. Capelle

Le livret. de formation. de la Fédération Française de Rugby. Photos I. Picarel - P. Rouzières - P. Capelle Le livret de formation de la Fédération Française de Rugby Photos I. Picarel - P. Rouzières - P. Capelle Fiche de renseignements Photo Numéro d affiliation éducateur :... Date d entrée en formation :...

Plus en détail

Sondage sur le climat. scolaire. Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs

Sondage sur le climat. scolaire. Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs Sondage sur le climat scolaire Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs SONDAGE EN LIGNE Table des matières Introduction...2 Instructions étape par étape à l intention

Plus en détail

NORMES D OPÉRATION DES JEUX DU QUÉBEC Page 1 de 6 RH-12 - PATINAGE ARTISTIQUE 25 mai 2015

NORMES D OPÉRATION DES JEUX DU QUÉBEC Page 1 de 6 RH-12 - PATINAGE ARTISTIQUE 25 mai 2015 NORMES D OPÉRATION DES JEUX DU QUÉBEC Page 1 de 6 Patinage Québec sanctionne les épreuves au programme des Jeux du Québec et les règlements de la Fédération, spécifiques aux Jeux du Québec, sont en vigueur.

Plus en détail

Merci beaucoup de votre collaboration

Merci beaucoup de votre collaboration QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra de recueillir des informations sur l intégration des technologies de l information et de la communication (TIC) chez les futurs enseignants

Plus en détail

Lignes directrices de participation à l'initiative Orientation de carrière IFE

Lignes directrices de participation à l'initiative Orientation de carrière IFE Lignes directrices de participation à l'initiative Orientation de carrière IFE Direction des politiques et de l'innovation en matière de soins infirmiers, ministère de la Santé et des Soins de longue durée

Plus en détail

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue Réservé à l administration Associés Questionnaire - Enseignants associés 1 QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra

Plus en détail

FICHE D INSCRIPTION ÉQUIPE DE COMPÉTITION ET DÉVELOPPEMENT CPA TOUNE SOL de la Ville de Shawinigan (2014-2015)

FICHE D INSCRIPTION ÉQUIPE DE COMPÉTITION ET DÉVELOPPEMENT CPA TOUNE SOL de la Ville de Shawinigan (2014-2015) FICHE D INSCRIPTION ÉQUIPE DE COMPÉTITION ET DÉVELOPPEMENT CPA TOUNE SOL de la Ville de Shawinigan (2014-2015) Écrire lisiblement s.v.p. Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Téléphone rés. : cell : Date

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Un engagement profond envers l apprentissage continu Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Table des matières Message du Bureau des affaires professionnelles...3

Plus en détail

CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC. Préambule

CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC. Préambule CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC Préambule L intention de ce contrat est de favoriser une compréhension mutuelle sur les différentes possibilités d interactions entre le Centre pour la Communication

Plus en détail

Base de données Guide de l utilisateur 2014-2015

Base de données Guide de l utilisateur 2014-2015 Base de données Guide de l utilisateur 2014-2015 TABLE DES MATIÈRES NOTES 3 1. CONNEXION 3 2. GESTION DE L AFFILIATION 4 1. Vérification du profil du club 4 2. Affiliation du club pour la saison en cours

Plus en détail

ÉTAPES RELATIVES À L INSCRIPTION EN LIGNE D UN ENTRAÎNEUR

ÉTAPES RELATIVES À L INSCRIPTION EN LIGNE D UN ENTRAÎNEUR ÉTAPES RELATIVES À L INSCRIPTION EN LIGNE D UN ENTRAÎNEUR Vous trouverez ci-dessous un aperçu simplifié des étapes relatives à l inscription à un stage ou une formation en ligne d un entraîneur par le

Plus en détail

Formulaire de mise en candidature pour le prix d excellence du Sceau rouge

Formulaire de mise en candidature pour le prix d excellence du Sceau rouge Formulaire de mise en candidature pour le prix d excellence du Sceau rouge Le prix d excellence du Sceau rouge a été créé dans le but d honorer les contributions des employés provinciaux, territoriaux

Plus en détail

TROUSSE DE NOMINATION DE COORDONNATEUR DE DISTRICT MULTIPLE

TROUSSE DE NOMINATION DE COORDONNATEUR DE DISTRICT MULTIPLE TROUSSE DE NOMINATION DE COORDONNATEUR DE DISTRICT MULTIPLE Les Lions qui remplissent les conditions de candidature à la fonction de coordonnateur EME de DM devraient être pris en considération pour ce

Plus en détail

TROUSSE DE NOMINATION DE COORDONNATEUR DE DISTRICT

TROUSSE DE NOMINATION DE COORDONNATEUR DE DISTRICT TROUSSE DE NOMINATION DE COORDONNATEUR DE DISTRICT Les Lions qui remplissent les conditions de candidature à la fonction de coordonnateur EME de district devraient être pris en considération pour ce poste.

Plus en détail

Le livret de formation d e l a F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e R u g b y

Le livret de formation d e l a F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e R u g b y Le livret de formation d e l a F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e R u g b y Création 31mille / Photo Fotolia Fiche de renseignements L e l i v r e t d e f o r m a t i o n d e l a Fé d é r a t i

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

POLITIQUES ET PROCÉDURES DE LA CERTIFICATION DES ENTRAÎNEURS

POLITIQUES ET PROCÉDURES DE LA CERTIFICATION DES ENTRAÎNEURS POLITIQUES ET PROCÉDURES DE LA CERTIFICATION DES ENTRAÎNEURS 31 mai 2012 ORGANISATION DU NOUVEAU PNCE Les ateliers du PNCE sont mis sur pied pour répondre aux besoins de tous les entraîneurs, de celui

Plus en détail

Rapport d étape Examen des hauts fonctionnaires de l Assemblée législative le 7 juillet 2011

Rapport d étape Examen des hauts fonctionnaires de l Assemblée législative le 7 juillet 2011 A. Examen Rapport d étape Examen des hauts fonctionnaires de l Assemblée législative le 7 juillet 2011 En mai 2011, le président de l Assemblée législative du Nouveau-Brunswick a officiellement chargé

Plus en détail

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap)

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Qu est ce que le Programme Santé Cap? Le Programme interuniversitaire de formation en recherche

Plus en détail

Le Club de Patinage Artistique Masson-Angers. vous convie à sa. 25 e édition de la compétition Invitation Les 2LL -Masson-Angers 2012

Le Club de Patinage Artistique Masson-Angers. vous convie à sa. 25 e édition de la compétition Invitation Les 2LL -Masson-Angers 2012 Le Club de Patinage Artistique Masson-Angers vous convie à sa 25 e édition de la compétition Invitation Les 2LL -Masson-Angers 2012 17 au 19 février 2012 À l ARÉNA ROBERT ROCHON Cette compétition s adresse

Plus en détail

Plan d Action 2011-2013

Plan d Action 2011-2013 Plan d Action 2011-2013 www.arsq.qc.ca Association Régionale de Soccer de Québec Adopté le 17 mars 2011 Introduction Plan d action 2011-2013 L Association Régionale de Soccer de Québec (ARSQ) a célébré

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

DÉMYSTIFICATION DE L AUTO-ASSURANCE

DÉMYSTIFICATION DE L AUTO-ASSURANCE POURQUOI L AUTOASSURANCE? Une chaîne de casinos canadiens offre l expérience client idéale. Dès l arrivée des clients et jusqu à leur départ, c est satisfaction garantie! Leurs chambres offrent tous les

Plus en détail

COMMENT OUVRIR UN CLUB DE BOXE OLYMPIQUE

COMMENT OUVRIR UN CLUB DE BOXE OLYMPIQUE COMMENT OUVRIR UN CLUB DE BOXE OLYMPIQUE Adhésion de club Club (membre actif) Les clubs qui sont dédiés à la promotion de la boxe olympique doivent déposer une demande pour devenir membre actif avec Boxe-Québec

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Résultats du sondage en ligne

Résultats du sondage en ligne Résultats du sondage en ligne Octobre 2012 Sondage SwissCommunity.org Avec 4 090 réponses sur un total de 13 000 membres, c est presque un tiers de l ensemble des membres de la plate-forme qui y ont répondu.

Plus en détail

Décembre 2009. Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte

Décembre 2009. Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Décembre 2009 Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Sommaire Introduction La loi handicap Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Résultats de l enquête nationale Recrutement, sous-traitance,

Plus en détail

PROTOCOLE DE SÉLECTION DU PROGRAMME DE HAUTE PERFORMANCE BOXE CANADA ANNÉE DE PROGRAMME 2015-2016

PROTOCOLE DE SÉLECTION DU PROGRAMME DE HAUTE PERFORMANCE BOXE CANADA ANNÉE DE PROGRAMME 2015-2016 PROTOCOLE DE SÉLECTION DU PROGRAMME DE HAUTE PERFORMANCE BOXE CANADA ANNÉE DE PROGRAMME 2015-2016 INTRODUCTION 1. Le programme de haute performance (PHP) réunit les athlètes qui reçoivent un soutien direct

Plus en détail

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015 Observatoire de l image des banques 2015 8 Juillet 2015 Méthodologie Mode de recueil Une étude en face à face, réalisée à domicile par système CAPI (Computer Assisted Personal Interview). Cible Un échantillon

Plus en détail

Auto-évaluation des organisations de l hémophilie

Auto-évaluation des organisations de l hémophilie Auto-évaluation des organisations de l hémophilie Introduction À l instar de nombreuses organisations bénévoles, les organisations de patients hémophiles ont parfois du mal à subvenir aux besoins de la

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ Vérification de la gouvernance ministérielle Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 27 juin 2012 Table des matières Sommaire... i Énoncé d assurance...iii

Plus en détail

Veuillez noter que les questions des sondages en ligne s inspirent des questions posées aux groupes de discussion.

Veuillez noter que les questions des sondages en ligne s inspirent des questions posées aux groupes de discussion. Groupe de discussion, questions du sondage en ligne et entrevues avec les informateurs clés Adapté du Centre for Organizational Effectiveness Inc. Groupes de discussion Veuillez noter que les questions

Plus en détail

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation Cours 7 Audit : Exemple de questionnaire Questionnaire de sondage: de la communication interne dans 1. Votre organisation s est-elle dotée officiellement d une stratégie, d un programme ou d une politique

Plus en détail

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS AVANT-PROPOS 1. Le Programme des cadres dirigeants (PCD) est un programme de séminaire en résidence de quatre jours et demi à l intention des officiers

Plus en détail

Planification financière

Planification financière Planification financière Introduction La planification financière couvre un large éventail de sujets et dans le meilleur des cas, elle les regroupe d une manière ordonnée et intégrée. Toutefois, vu qu

Plus en détail

De nouveaux régimes et de nouvelles prestations que vous aimerez.

De nouveaux régimes et de nouvelles prestations que vous aimerez. Assur ance vie simplifiée et SANS exigence médicale Aide-mémoire pour les conseillers seulement De nouveaux régimes et de nouvelles prestations que vous aimerez. Vous aimerez nos nouveaux régimes plus

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015)

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) Préparée pour les Comptables professionnels agréés du Canada Le 1 er mai 2015 Renseignements sur le sondage Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles

Plus en détail

Informations aux athlètes en matière de fiscalité et de finances

Informations aux athlètes en matière de fiscalité et de finances Table des matières 1. Introduction 2. Revenus 3. Dépenses 4. Impôts 5. Budget 6. Planification financière 7. Assurances 8. Épargne-retraite 9. Autres responsabilités 10. Remarques finales 1 1. Introduction

Plus en détail

CLUB DE PATINAGE ARTISTIQUE DE BOISBRIAND. Document régissant l'organisation de la Revue sur glace

CLUB DE PATINAGE ARTISTIQUE DE BOISBRIAND. Document régissant l'organisation de la Revue sur glace CLUB DE PATINAGE ARTISTIQUE DE BOISBRIAND Document régissant l'organisation de la Revue sur glace Document original approuvé par le conseil d'administration en octobre 1991 Dernière modification : 31 mai

Plus en détail

C.P.A. Duberger-Les Saules et C.P.A. Québec Neufchâtel. en collaboration avec Association des clubs de patinage artistique de la ville de Québec

C.P.A. Duberger-Les Saules et C.P.A. Québec Neufchâtel. en collaboration avec Association des clubs de patinage artistique de la ville de Québec A. C. P. A. V. Q. C.P.A. Duberger-Les Saules et C.P.A. Québec Neufchâtel en collaboration avec Association des clubs de patinage artistique de la ville de Québec École Élite 2015 du 29 juin au 24 juillet

Plus en détail

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT Résultats du questionnaire «collégiens» La première phase de la concertation citoyenne Condorcet Diderot organisée par le Conseil Général porte

Plus en détail

Votre voix en. médecine familiale. Votre voix en. médecine familiale

Votre voix en. médecine familiale. Votre voix en. médecine familiale médecine familiale Sommaire 1 Sections provinciales et sections spéciales 2 Avantages de l adhésion 3 Services du CMFC 5 Catégories de membres du CMFC/ Droits d adhésion 6 Demande d adhésion Mission Le

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

Voici le premier système de gestion des clubs au monde conçu exclusivement pour les clubs de patinage artistique

Voici le premier système de gestion des clubs au monde conçu exclusivement pour les clubs de patinage artistique AU SERVICE DES ATHLÈTES DES ENTRAÎNEURS ET DES CLUBS Voici le premier système de gestion des clubs au monde conçu exclusivement pour les clubs de patinage artistique WWW.UPLIFTERINC.COM Uplifter est un

Plus en détail

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Ce Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance a été adapté, avec la permission de Quantum Transformation Technologies, de son Governance & Managerial

Plus en détail

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 Novembre 2011 . Pour faciliter la lecture, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent

Plus en détail

SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST

SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST BILAN DU SONDAGE Sondage distribué du 1 er décembre 2012 au 28 mars 2013. Nombre de répondants : 72 PORTRAIT DES RÉPONDANTS Groupe d âge 24 ans et moins : 2,8 %

Plus en détail

Les catégories suivantes conserveront les frais d adhésion de 3,00 $ o Joueur développement jeunesse (Atomic/Mini) o Leader

Les catégories suivantes conserveront les frais d adhésion de 3,00 $ o Joueur développement jeunesse (Atomic/Mini) o Leader Chers directeurs généraux et administrateurs, Volleyball Canada aimerait profiter de cette occasion pour vous rappeler des changements apportés à la structure des frais d adhésion pour la saison 2013-2014.

Plus en détail

Obtenir de bons résultats en réalisant de bonnes actions

Obtenir de bons résultats en réalisant de bonnes actions Obtenir de bons résultats en réalisant de bonnes actions Un guide pratique destiné au programme de mentorat portant sur les services juridiques bénévoles de l ABC www.cba.org Un grand nombre d entre nous

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Annexe #3 Questionnaire # 1 : Responsables du projet CRM

Annexe #3 Questionnaire # 1 : Responsables du projet CRM Annexe #3 Questionnaire # 1 : Responsables du projet CRM Chèr Collègue : 25 Mars 2005 Dans le cadre de sa stratégie CRM, PANALPINA WORLD TRANSPORT, vous propose de participer à une enquête sur le CRM.

Plus en détail

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins?

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins? Finalité De quoi s agit-il? Evaluer la formation est nécessaire pour toute entreprise qui souhaite connaître le «retour sur investissement» des actions de formation qu elle a initiées. Il convient de distinguer

Plus en détail

Pénétration des ICT dans l enseignement obligatoire (Projet ICTVS)

Pénétration des ICT dans l enseignement obligatoire (Projet ICTVS) Pénétration des ICT dans l enseignement obligatoire (Projet ICTVS) Pour les personnes qui utilisent un ou plusieurs ordinateurs dans l enseignement en classe, que l établissement soit porteur ou non d

Plus en détail

Faites votre part avec L agriculture, plus que jamais

Faites votre part avec L agriculture, plus que jamais Faites votre part avec L agriculture, plus que jamais Table des matières 1. Faites la promotion de notre partenariat sur votre site Web 2. Suivez-nous sur Twitter et participez à la conversation 3. Aimez-nous

Plus en détail

Parrainer la candidature d un. nouveau membre. Parrainer un nouveau membre est un jeu d enfants

Parrainer la candidature d un. nouveau membre. Parrainer un nouveau membre est un jeu d enfants Parrainer la candidature d un nouveau membre Parrainer un nouveau membre est un jeu d enfants Il est vital de développer nos effectifs si le Rotary veut répondre aux besoins locaux et internationaux. L

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 1 SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 Document d information Le 2 décembre 2014. Le Sondage national des médecins est un important projet de recherche continu qui permet de recueillir les opinions de médecins,

Plus en détail

Projet. de la Découverte à la Performance, un Club pour Toutes les Pratiques

Projet. de la Découverte à la Performance, un Club pour Toutes les Pratiques Projet Sportif de la Découverte à la Performance, un Club pour Toutes les Pratiques 2 Projet Sportif Pourquoi un projet sportif? Don Bosco est devenu, depuis l ouverture de la nouvelle salle en 2007, l

Plus en détail

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 RAPPORT DE SYNTHÈSE Est de Terre-Neuve Ouest de Terre-Neuve Labrador TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 2. Portrait de la population répondante... 4 3. Les avis

Plus en détail

Question 1 (Relève) Question 2 (Plan d expansion)

Question 1 (Relève) Question 2 (Plan d expansion) Question 1 (Relève) Quel est le pourcentage d employés dans les postes clés qui prendront leur retraite dans les cinq prochaines années? a) Moins de 10 % b) 10 % à 30 % c) 31 % à 50 % d) Plus de 50 % Si

Plus en détail

SOIRÉE RECONNAISSANCE FINANCIÈRE MANUVIE 2014

SOIRÉE RECONNAISSANCE FINANCIÈRE MANUVIE 2014 ENTRAINEUR(E) Un bon entraîneur(e) inspire, conseille et aide chaque nageur dans l atteinte de leurs objectifs personnels. Ils investissent beaucoup de temps, d'énergie et d'enthousiasme pour le faire.

Plus en détail

Sondage public 2012 sur les services policiers

Sondage public 2012 sur les services policiers Sondage public 2012 sur les services policiers 2 Sixième sondage public depuis 1995. Le sondage est conçu pour faire comprendre les perceptions des citoyens sur la criminalité i et la sécurité et mesurer

Plus en détail

Besoin de protéger vos informations? Prenez des mesures grâce à l ISO/IEC 27001 de BSI.

Besoin de protéger vos informations? Prenez des mesures grâce à l ISO/IEC 27001 de BSI. Besoin de protéger vos informations? Prenez des mesures grâce à l ISO/IEC 27001 de BSI. L ISO/IEC 27001 de BSI - votre premier choix en matière de sécurité de l information. BSI est l organisme de normalisation

Plus en détail

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix.

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Pourquoi BSI? Parce que nous savons reconnaître une bonne ISO 9001 quand nous en voyons une. Nous pouvons vous aider à avoir

Plus en détail

CaRMS en ligne Guide d aide pour les candidats Connexion à la plateforme CaRMS en ligne et remplir votre candidature

CaRMS en ligne Guide d aide pour les candidats Connexion à la plateforme CaRMS en ligne et remplir votre candidature CaRMS en ligne Guide d aide pour les candidats Connexion à la plateforme CaRMS en ligne et remplir votre candidature Le 22 juillet 2015 Ce guide a été conçu afin de faciliter votre utilisation de la plateforme

Plus en détail

ÉTAPES RELATIVES À L INSCRIPTION EN LIGNE D UN ENTRAÎNEUR

ÉTAPES RELATIVES À L INSCRIPTION EN LIGNE D UN ENTRAÎNEUR ÉTAPES RELATIVES À L INSCRIPTION EN LIGNE D UN ENTRAÎNEUR Vous trouverez ci-dessous un aperçu simplifié des étapes relatives à l inscription à un stage ou une formation en ligne d un entraîneur par le

Plus en détail

RBC Assurances vous entraîne vers des sommets toujours plus élevés

RBC Assurances vous entraîne vers des sommets toujours plus élevés RBC Assurances vous entraîne vers des sommets toujours plus élevés Préparez-vous à vous engager sur la voie de la croissance en augmentant votre clientèle et vos revenus. Nous offrons, à toutes les agences

Plus en détail

Pour débuter sur LinkedIn

Pour débuter sur LinkedIn Pour débuter sur LinkedIn Ça sert à quoi? Remplir son profil Développer et réseauter 1 LinkedIn, ça sert à quoi 1. Communication externe Oubliez les adresses courriel erronées, les CRM et les applications

Plus en détail

La Loi canadienne anti-pourriel. Séance d information 2014

La Loi canadienne anti-pourriel. Séance d information 2014 La Loi canadienne anti-pourriel Séance d information 2014 Avis Cette présentation a été préparée par le personnel de la Commission dans le but de fournir des informations générales à l égard de la Loi

Plus en détail

Guide du Président de commission de district

Guide du Président de commission de district C o n c o u r s d A f f i c h e s d e l a P a i x d u L i o n s I n t e r n a t i o n a l COMMENT DEMARRER Familiarisez-vous avec le concours international d affiches de la paix. Ce guide vous apporte

Plus en détail

2300, Père Lelièvre, C.P. 56054 Québec, Qc G1P 4P7 Patinage Canada : 1001044

2300, Père Lelièvre, C.P. 56054 Québec, Qc G1P 4P7 Patinage Canada : 1001044 2300, Père Lelièvre, C.P. 56054 Québec, Qc G1P 4P7 Patinage Canada : 1001044 N.B. Les patineurs, parents et entraîneurs du C.P.A. Duberger-Les Saules de Québec Inc. ont le devoir de lire et de respecter

Plus en détail

FINANCEMENT DIRECT RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

FINANCEMENT DIRECT RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX FINANCEMENT DIRECT RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Services d auxiliaires autogérés Mai 2000 4 e édition FINANCEMENT DIRECT RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Services d auxiliaires autogérés Mai 2000 4 e édition Programme

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Annexe A Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Afin de jouer son rôle de chef de file dans le développement et la croissance des diverses communautés de langue française sur son territoire

Plus en détail

Satisfaction à l égard des cours de francisation suivis au cégep

Satisfaction à l égard des cours de francisation suivis au cégep Satisfaction à l égard des cours de francisation suivis au cégep Synthèse du rapport de recherche Janvier 2012 CONTEXTE ET OBJECTIFS 6 MÉTHODOLOGIE 8 PROFIL DES RÉPONDANTS 10 ANALYSE DÉTAILLÉE DES RÉSULTATS

Plus en détail

Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés

Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés 1. De quelle zone géographique vos PDG/Responsables pays expatriés proviennent-ils? Les dirigeants expatriés proviennent à 42% d'europe occidentale

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 Carol Campbell, Ann Lieberman et Anna Yashkina avec Nathalie Carrier, Sofya Malik et Jacqueline

Plus en détail

DÉCLARATION D INTÉRÊT DATE LIMITE DE SOUMISSION : 31 AOÛT 2015 Par courriel : gshiu@abilitiescentre.org Par télécopieur : 905 665-8501

DÉCLARATION D INTÉRÊT DATE LIMITE DE SOUMISSION : 31 AOÛT 2015 Par courriel : gshiu@abilitiescentre.org Par télécopieur : 905 665-8501 DÉCLARATION D INTÉRÊT DATE LIMITE DE SOUMISSION : 31 AOÛT 2015 Par courriel : gshiu@abilitiescentre.org Par télécopieur : 905 665-8501 10 juillet 2015 L Abilities Centre et la région de Durham, en collaboration

Plus en détail

Collège St JO Votre avis nous intéresse

Collège St JO Votre avis nous intéresse Collège St JO Votre avis nous intéresse Généré par WysuForms - http://www.wysuforms.com 1 Questions et Variables Questions En quelle classe est votre enfant? Sans réponses 0 0 % 6e 69 34.2 % 5e 53 26.2

Plus en détail

La déontologie, le courriel et la profession de counseling

La déontologie, le courriel et la profession de counseling Aide-mémoire sur la déontologie, les questions d ordre juridique, et les normes pour les conseillers Il me fait plaisir d accueillir Dan et Lawrence comme les premiers invités de la chronique Aide-mémoire.

Plus en détail

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL C-WP/Simulation 5/12/14 CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL DÉFIS RELATIFS AUX PRÉVISIONS DE PÉNURIE DE PERSONNEL AÉRONAUTIQUE QUALIFIÉ

Plus en détail

OUTIL D AUTOEVALUATION DU DEVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL

OUTIL D AUTOEVALUATION DU DEVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL OUTIL D AUTOEVALUATION DU DEVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL Introduction Le module répond à un besoin réel des membres du réseau Youth to Youth (Jeunes pour Jeunes) afin des les aider à faire face aux entraves

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

2012, Direction des services aux familles des militaires (DSFM)

2012, Direction des services aux familles des militaires (DSFM) 2012, Direction des services aux familles des militaires (DSFM) TABLE DES MATIÈRES Présentation du sondage aux fins de l approbation du Comité d examen de la recherche en sciences sociales...4 Suggestions

Plus en détail

bénévolat de groupe OUTILS ET RESSOURCES À L INTENTION DES ORGANISMES ET DES CENTRES D ACTION BÉNÉVOLE

bénévolat de groupe OUTILS ET RESSOURCES À L INTENTION DES ORGANISMES ET DES CENTRES D ACTION BÉNÉVOLE bénévolat de groupe OUTILS ET RESSOURCES À L INTENTION DES ORGANISMES ET DES CENTRES D ACTION BÉNÉVOLE Financé en partie par le gouvernement du Canada par le biais du Programme de partenariats pour le

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

Orchestras Canada/Orchestres Canada. Plan de développement du leadership et de perfectionnement professionnel

Orchestras Canada/Orchestres Canada. Plan de développement du leadership et de perfectionnement professionnel Orchestras Canada/Orchestres Canada Plan de développement du leadership et de perfectionnement professionnel 2010 2013 Issu des recherches, discussions et propositions du groupe de travail, le 21 juin

Plus en détail

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS PREMIÈRE ÉDITION (4 Juin 2014) LISTE DE CONTROLE POUR ENGAGER UN BON CONSULTANT I. Travaux préparatoires en interne II. Critères personnels concernant le consultant III.

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

Analyser votre impact

Analyser votre impact Analyser votre impact Objectif : Analyser le niveau de succès des activités du club, notamment des projets de service et des collectes de fonds Buts : Améliorer l'impact de votre club dans la ville Mission

Plus en détail

À LA RECHERCHE D UN CABINET D AVOCATS PRO BONO

À LA RECHERCHE D UN CABINET D AVOCATS PRO BONO À LA RECHERCHE D UN CABINET D AVOCATS PRO BONO Guide à l intention des étudiant(e)s «L accès à la justice constitue une caractéristique fondamentale de la société canadienne. Trop souvent les besoins juridiques

Plus en détail