RAPPORT ANNUEL PLAN BELGIQUE. Chaque enfant compte. 1 er juillet juin 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL 2009-2010 PLAN BELGIQUE. Chaque enfant compte. 1 er juillet 2009-30 juin 2010"

Transcription

1 1 er juillet juin 2010 RAPPORT ANNUEL PLAN BELGIQUE Chaque enfant compte.

2 Sommaire Rapport annuel Plan Belgique Avant-propos 3 Vision et mission de Plan Belgique 4 Notre philosophie en un coup d oeil 5 Afrique, Asie, Amérique latine : nos projets de développement 8 1 Afrique de l Ouest 10 1 Sous-région du Mékong 12 1 Amérique latine 14 Nos programmes en Belgique 16 Une solidarité aux mille visages 20 Plan Belgique en chiffres 24 La Coalition internationale Plan 27 Plan Belgique a.s.b.l. Galerie Ravenstein 3 B Bruxelles Tél. : Fax : Numéro de compte : É.R. : Plan Belgique a.s.b.l., D. Van Maele, Galerie Ravenstein 3 B 5, 1000 Bruxelles Cette publication est imprimée sur du papier écologique. Rédaction : Sarah Mulongo Rédaction finale : Agnès Denoël Photos : Plan, Eventattitude/F. Debatty, Denis Closon Graphisme : Impression : Imprimerie Arte-Print L énergie de Plan Belgique, c est vous Madame, Monsieur, Chers sympathisants, L heure est venue de faire le point sur une année qui ne fut pas de tout repos, tant pour Plan Belgique ou le secteur de l humanitaire en général que pour le reste de la planète. D abord, il y a eu la crise économique, dans tous les médias, sur toutes les lèvres et dans trop de foyers déjà très vulnérables. Nul besoin de préciser que les populations du Sud, particulièrement les enfants, en furent les premières victimes, directes et indirectes. Ensuite, plus d une fois, la terre est sortie de ses gonds. Personne n oubliera le séisme survenu en janvier 2010 en Haïti, où nos collègues font encore tout leur possible aujourd hui pour protéger les droits des enfants victimes de la catastrophe. Dans ce contexte mouvementé, nous avons poursuivi notre combat quotidien visant à améliorer durablement les conditions de vie des enfants dans le Sud : encourager l enregistrement des naissances au Burkina Faso, rendre possible l éducation des tout-petits au Cambodge, protéger la santé et les droits sexuels des jeunes en Équateur et tant d autres projets essentiels à l épanouissement des enfants dans un monde qui respecte leurs droits. En outre, comme chaque année, nous avons pu compter sur le soutien de nos sympathisants pour répondre à nos appels à la solidarité. Plus de citoyens belges ont répondu présents en signant notre pétition contre les violences quotidiennes faites aux enfants dans le Sud, remise fin 2009 à Charles Michel, ministre de la Coopération au développement. Ce type de mobilisation, au-delà de son poids effectif devant les autorités belges, nous insuffle une énergie précieuse. L énergie de faire entendre notre voix jusqu aux Nations Unies, afin que tout soit mis en œuvre pour que les Objectifs du Millénaire affectant les enfants soient atteints. L énergie de toujours mieux communiquer nos actions. L énergie d être pointus et transparents, notamment en rejoignant le portail des ONG agréées par le gouvernement belge. L énergie de faire toujours mieux pour les droits des enfants des pays en développement. Plan Belgique, ce sont près de familles et 300 volontaires qui nous soutiennent. Ce sont aussi 37 collaborateurs en Belgique et de nombreux partenaires partout dans le monde qui s investissent dans la coopération internationale. Sans leur énergie positive, notre organisation ne serait pas. C est donc à eux et aux enfants du Sud que nous dédions ce rapport annuel que vous lirez, nous l espérons, avec plaisir. Parce que chaque enfant compte. Rita Aerts Présidente, Plan Belgique Dirk Van Maele Directeur National, Plan Belgique PS : Cette année nous vous proposons un rapport annuel plus concis. Vous aurez de la sorte un aperçu clair et rapide du fonctionnement de Plan Belgique ainsi que des actions et des finances de la dernière année fiscale écoulée. Pour plus d informations, nous vous renvoyons toujours vers une section précise de notre site web, 2 3

3 Notre vision Plan Belgique a pour objectif de construire un monde où tous les enfants peuvent s épanouir pleinement au sein de leur communauté, un monde qui respecterait leur dignité et leurs droits, conformément à la Convention internationale relative aux droits de l enfant. Notre mission Plan Belgique est une organisation non gouvernementale indépendante, membre de la Coalition internationale Plan, qui s emploie à améliorer structurellement les conditions de vie des enfants dans le Sud. Afin de réaliser sa mission, l organisation met en place les moyens suivants : d une part, des programmes de développement en matière de santé, d éducation, d habitat, d amélioration des revenus et de sensibilisation. Par conséquent, la promotion et l application des droits de l enfant tels énoncés dans la Convention internationale relative aux droits de l enfant occupent une place centrale dans l ensemble des projets de l organisation.ces derniers s inscrivent dans le cadre d une approche spécifique, à savoir : le développement communautaire centré sur l enfant. d autre part, la sensibilisation du grand public et des autorités belges à l importance d une coopération internationale fondée sur les droits de l enfant. Ces actions permettent de consolider le consensus social à ce sujet et de mettre en oeuvre des réformes institutionnelles dans le secteur de la coopération au développement en Belgique. Afin de financer sa mission, Plan Belgique récolte des fonds auprès des parrains, marraines et autres donateurs, notamment les entreprises, les organisations et les autorités. Plan Belgique : notre philosophie en un coup d oeil Nos nombreuses années d expérience en Afrique, en Asie et en Amérique latine nous ont appris à reconnaître les partenaires essentiels du développement, à savoir : les communautés, y compris les enfants, les autorités et les acteurs de la société civile. Ensemble, nous construisons un monde où tous les enfants ont la chance de s épanouir pleinement, dans le respect de leurs droits. 4 5

4 Les enfants et leurs droits : un tremplin pour le développement Plan Belgique soutient des projets de développement en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Au coeur de nos actions : les enfants et leurs droits. Les enfants, car ils peuvent apporter à leur communauté entière la force motrice qu il lui faut pour se développer. Leurs droits, car depuis 1989, il a été reconnu aux enfants une série de droits élémentaires, repris dans la Convention internationale relative aux droits de l enfant (CIDE). La Convention repose sur 4 piliers à savoir les droits à la vie, au développement, à la protection et à la participation. Ce document officiel signé par 192 pays est le garant de l engagement international en faveur d une vie digne pour les enfants, en veillant à l égalité des chances pour tous : filles ou garçons, forts ou vulnérables. Plan Belgique se base donc sur ce document pour concrétiser son approche spécifique, à savoir le développement communautaire centré sur l enfant (CCCD). D une part, les enfants reçoivent des outils pour grandir, ce qui favorise le développement de leur communauté. D autre part, la collectivité et les autorités (inter)nationales sont encouragées à investir dans les enfants. Tout le monde en sort gagnant ; c est même la garantie du succès des projets. La Convention internationale relative aux droits de l enfant est la base de toutes nos actions. Ce document signé par 192 pays est le garant de l engagement international en faveur d une vie digne pour les enfants du monde entier. La participation locale est essentielle Les personnes confrontées à un problème sont souvent les mieux placées pour en parler. D où l importance d impliquer les populations locales pour mener à bien des projets de développement. Or les intervenants en développement sont souvent trop éloignés des populations (géographiquement et culturellement) pour entendre leurs points de vue et valoriser leurs connaissances. L atout de Plan Belgique : sa proximité avec les communautés. Nous employons très peu d expatriés et engageons des équipes locales, proches des populations, à l écoute de leurs besoins et de leur expertise. L essentiel est de renforcer les capacités de la population, à commencer par celles des enfants, mais aussi des intervenants locaux, comme les ONG ou les municipalités locales. À terme, l objectif est toujours l autonomisation des communautés et le retrait de Plan. Hommes, femmes et enfants sont des acteurs clés de leur propre développement. Leur voix prime dans tous les projets mis sur pied par Plan Belgique. Sensibilisation des autorités pour un impact optimal Les projets peuvent avoir un grand impact à l échelle locale. Néanmoins, pour que les résultats soient durables, ceux-ci ne peuvent pas se limiter à quelques villages. Plan met donc à profit sa proximité avec les communautés pour informer et sensibiliser les autorités locales, provinciales ou (inter)nationales et les encourager à agir à plus large échelle en faveur des enfants. Cette approche partie intégrante du développement communautaire centré sur l enfant permet de donner une ampleur régionale voire (inter)nationale aux interventions locales en incitant et en aidant les différents niveaux de pouvoir à prendre leurs responsabilités. Grâce à notre expertise et au succès local de nos projets, nous pouvons convaincre et soutenir les autorités locales pour qu elles adaptent leur législation et leurs programmes politiques, ce qui garantit des changements durables. Lobbying auprès des autorités belges Pour réellement améliorer les conditions de vie des enfants dans le Sud, il y a aussi des responsabilités à prendre en Belgique. À travers des campagnes de sensibilisation et de plaidoyer, les droits de l enfant sont mis à l agenda social et politique de notre pays. Depuis 2005, grâce au travail de lobbying de Plan Belgique et de ses partenaires, le gouvernement belge a fait des droits de l enfant une priorité de la coopération au développement belge. Avec pour conséquence, l obligation de toujours tenir compte des droits de l enfant dans toutes les initiatives de coopération internationale. Les enfants comptent aussi en Belgique En Belgique, nous mettons tout en œuvre pour que les enfants et les jeunes connaissent leurs droits. Chaque année, nous développons notamment des outils pédagogiques pour les enseignants du primaire. Adapté au jeune public, ce matériel leur permet d aborder avec leurs élèves différents thèmes liés aux droits de l enfant et aux pays en développement. Nous donnons également une voix aux ans à travers notre Youth Board (conseil des jeunes) et lors de nos campagnes annuelles de sensibilisation. Partenariats Pour répondre aux besoins des enfants, il est indispensable d agir sur plusieurs fronts. Plan Belgique a compris qu il n est pas souhaitable d agir en électron libre. Membre de la Coalition internationale Plan, l ONG est également représentée au sein des Nations Unies et de l Union européenne afin d y défendre les droits de l enfant. En Belgique, nous favorisons la collaboration avec des institutions comme la Coalition belge pour les droits de l enfant (CODE), Educaid ou la Coalition belge contre l utilisation des enfants soldats. Dans le Sud, nous collaborons étroitement avec des organisations locales, des municipalités et des groupements professionnels comme les enseignants. Coalition internationale Plan, Nations Unies, Union européenne, ONG locales, Coalition belge pour les droits de l enfant : les partenariats favorisent une politique de développement harmonieuse et efficace tant au niveau national qu international. Grâce à notre travail de lobbying auprès du gouvernement, les droits de l enfant sont devenus une priorité de la coopération au développement belge. 6 7

5 Afrique, Asie, Amérique latine : nos projets de développement Plan Belgique soutient les activités de la Coalition internationale Plan dans les 48 pays du Sud où celle-ci est active. En parallèle, nous avons choisi de collaborer plus étroitement avec 10 d entre eux : le Bénin, le Burkina Faso, le Togo, le Cambodge, le Vietnam, le Laos, l Équateur, le Pérou, le Honduras et le Salvador. Plan Belgique et la Coalition internationale Plan : qui fait quoi? La Coalition internationale Plan est active dans 66 pays : 18 bureaux nationaux financent des projets de développement dans 48 pays à travers le Parrainage Plan. Ces interventions sont mises en œuvre par nos collègues locaux et portent sur l enseignement, la santé, l amélioration des revenus, le milieu de vie, l accès à l eau potable, la défense des droits de l enfant et le renforcement des capacités locales. La coalition internationale gère les fonds récoltés, se charge du suivi des projets et de la communication à ce sujet, notamment à travers son rapport annuel, disponible sur simple demande à En parallèle, Plan Belgique collabore plus étroitement avec 10 de ces 48 pays. Nous y appuyons des projets relatifs aux droits de l enfant pour lesquels nous assurons une récolte de fonds spécifique (dons de particuliers ou d entreprises). Plan Belgique gère le suivi de ces projets, dont les thématiques sont plus circonscrites. Dans notre rapport annuel, nous rendons uniquement compte de ces projets. Focus géographique de Plan Belgique Plan Belgique concentre ses activités de suivi direct dans 3 régions : l Afrique de l Ouest, la sous-région du Mékong et l Amérique latine. Durant l année fiscale écoulée, Plan Belgique a travaillé en étroite collaboration avec Plan Bénin, Plan Burkina Faso, Plan Togo, Plan Cambodge, Plan Vietnam, Plan Laos, Plan Équateur, Plan Pérou, Plan Honduras et Plan Salvador. Dans nos choix de collaboration géographique, nous veillons à maintenir une synergie et une complémentarité avec les autres acteurs de la coopération au développement belge. Plan Belgique concentre ses activités de suivi direct dans 3 régions : l Afrique de l Ouest, la sous-région du Mékong et l Amérique latine. Focus thématique Nos efforts portent sur 3 thématiques précises : un enseignement primaire de qualité pour tous les enfants, la santé et les droits sexuels et reproductifs, et les enfants en situation difficile. Ce choix permet à Plan Belgique d effectuer un suivi qualitatif fondé sur son expertise spécifique. Nos 3 thèmes phares : l enseignement primaire de qualité, la santé et les droits sexuels et reproductifs, et les enfants en situation difficile. Naissance et vie d un projet Bien souvent, ce sont les communautés elles-mêmes qui font appel au soutien financier et à l expertise de Plan. Avant de mettre en œuvre ses propres projets et programmes, Plan s emploie d abord à renforcer les organisations communautaires existantes. S il n y en a pas, nous en encourageons la création. Quand nous estimons qu une intervention est justifiée et possible, nous élaborons un plan de développement avec l aide de nos partenaires locaux et des populations. Celui-ci est fondamental pour la collaboration future avec Plan ou d autres acteurs. Ce plan communautaire est élaboré sous la direction d un comité local. Ici, hommes, femmes, enfants et organisations locales ont voix au chapitre. Cette approche garantit la participation de la population qui s approprie alors le projet. Il est dès lors possible de monter un plan concret à long terme, qui répond réellement aux besoins de la communauté. Quand Plan n est pas en mesure de soutenir la communauté, l organisation aiguille la population vers d autres instances. Souvent, ce sont les communautés elles-mêmes qui font appel à Plan Belgique. Ensemble, nous élaborons alors un plan communautaire pour le développement qui répond réellement aux besoins de la population. 8 9

6 Nos projets en Afrique de l Ouest Projet à la une : L enregistrement des naissances au Burkina Faso a Tous nos projets sur : > que fait Plan? > tous les projets Projet à la une : L enregistrement des naissances au Burkina Faso Un acte de naissance est indispensable pour jouir pleinement du statut de citoyen. Les enfants enregistrés ont accès aux soins de santé, à l enseignement et à d autres services de base. Ils sont aussi protégés contre l exploitation et la violence et ont le droit d être entendus. Dans le cas contraire, leur vie entière est largement hypothéquée. Dans les pays en développement, il est rare que les enfants soient enregistrés à la naissance. En cause : le manque d information des parents, le manque de ressources des services d état civil, la situation trop éloignée des centres d enregistrement, etc. Depuis 2004, Plan Belgique soutient un projet de grande envergure pour que chaque naissance soit enregistrée au Burkina Faso, où moins d un enfant sur trois était en possession de son acte de naissance au début du millénaire. État d avancement du projet en enfants ont reçu un acte de naissance au Burkina Faso en 2010 Avant ce projet, développé dans 8 provinces du pays, seuls 30% des nourrissons étaient enregistrés, pour 79% aujourd hui. Depuis avril 2009, plus de enfants (mais aussi des adultes) vivant dans les 8 provinces du projet ont reçu leur acte de naissance. Cette belle progression est encourageante pour notre objectif final, à savoir : l enregistrement de naissances dans cette zone d ici décembre Grâce à la réflexion menée par le comité de pilotage du projet en collaboration avec différents ministères, le gouvernement burkinabé a décidé de garantir la gratuité des inscriptions dans les 2 mois suivant la naissance, ce «Nous avons enregistré Foussena le deuxième jour après sa naissance. Maintenant, ma fille a 9 mois et a reçu tous les vaccins.» Mamadou Ouedrago, jeune papa de Kala qui facilite considérablement les démarches des parents. Le succès du projet de Plan et le plaidoyer exercé auprès du gouvernement burkinabé ont encouragé ce dernier à organiser à partir de 2010 une campagne nationale d enregistrement des naissances. Résultat : dans le pays entier, enfants ont reçu un acte de naissance. 273 agents d état civil ont été formés depuis le début de la dernière phase du projet (avril 2010). Pour inciter les mères à venir inscrire leur enfant avant l âge de 2 mois, Plan distribue des moustiquaires, qui protègent les familles contre le parasite mortel de la malaria. Tous nos projets en Afrique de l Ouest Au cours de l année fiscale écoulée, Plan Belgique a assuré le suivi des projets suivants en Afrique de l Ouest : L enregistrement des naissances au Burkina Faso Les écoles primaires de qualité au Burkina Faso Les clubs de jeunes au Togo La traite des enfants et enseignement de qualité au Bénin et au Togo Retrouvez tous nos projets sur dans la rubrique que fait Plan > tous les projets. Un paragraphe «Résultats 2010» vous donne chaque fois un aperçu des principaux résultats obtenus en dans les communautés bénéficiaires du projet

7 Projet à la une : Développement global des enfants de 0 à 6 ans au Cambodge Nos projets dans la sous-région du Mékong Projet à la une : Développement global des enfants de 0 à 6 ans au Cambodge a Tous nos projets sur : > que fait Plan? > tous les projets Les premières années de la vie sont cruciales : en l absence de stimulants suffisants, les enfants peuvent ne pas se développer complètement. À ce jour, le gouvernement cambodgien n investit presque pas dans l enseignement des tout-petits. Le projet de Protection et développement de la petite enfance (Early Childhood Care and Development ECCD) lancé par Plan en 2009 s articule autour du développement physique, mental et cognitif des enfants de 0 à 6 ans. Le projet se concentre également sur la santé des enfants et combat ainsi la mortalité infantile au Cambodge. État d avancement du projet en 2010 Depuis janvier 2009, près de enfants âgés de 4 à 6 ans ont été préscolarisés. Pour les enfants de 0 à 3 ans, le projet vise surtout l information et le renforcement des capacités des parents, afin qu ils puissent stimuler leurs enfants et leur permettre de grandir sainement. 143 animateurs pour jeunes parents sont entrés en fonction dans la province de Siem Reap, où le projet est développé. 118 d entre eux ont déjà suivi une formation de 5 jours pour apprendre à sensibiliser et former les parents sur les 12 pratiques familiales clés (ex. l allaitement, la prévention et le traitement des maladies, l éducation sans violence, etc.). Des formations sont prévues tout au long de l année. 238 groupes de parents ont été mis sur pied. Au total, plus de parents ont participé à des réunions gérées par des animateurs qualifiés. «Les enfants sont comme de petites pousses de bambou. Ils doivent grandir et devenir plus forts pour pouvoir remplacer les bambous plus âgés.» Phon, animateur. Pour les enfants de 4 à 6 ans, il s agit de créer des écoles maternelles communautaires. 79 classes maternelles ont été créées ou rénovées dans les 3 districts du projet. Les 79 enseignants ont suivi une formation de 10 jours, leur apprenant à dispenser des leçons de qualité. L an dernier, près de enfants âgés de 4 à 6 ans ont été préscolarisés grâce au projet. Chaque jour, des petits déjeuners ont été distribués aux enfants, ce qui favorise leur santé et stimule les parents à les scolariser. Tous nos projets dans la sous-région du Mékong Au cours de l année fiscale écoulée, Plan Belgique a assuré le suivi des projets suivants dans la sous-région du Mékong : Enseignement primaire de qualité au Vietnam Écoles de rééducation au Vietnam Ligne téléphonique pour les enfants au Vietnam Développement global des enfants de 0 à 6 ans au Cambodge Éducation sur les droits sexuels et reproductifs par les jeunes au Cambodge Enseignement de qualité au Laos Retrouvez tous nos projets sur dans la rubrique que fait Plan > tous les projets. Un paragraphe «Résultats 2010» vous donne chaque fois un aperçu des principaux résultats obtenus en dans les communautés bénéficiaires du projet

8 Nos projets en Amérique latine Projet à la une : Droits sexuels et reproductifs des jeunes en Équateur a Tous nos projets sur : > que fait Plan? > tous les projets Projet à la une : Droits sexuels et reproductifs des jeunes en Équateur Les jeunes ont le droit de décider eux-mêmes de quand et avec qui ils veulent construire une relation, commencer leur vie sexuelle et avoir des enfants. Il est essentiel qu ils soient informés de ces droits, pour mieux se protéger contre les abus ou la violence sexuelle et s épanouir pleinement. Si l éducation et les soins liés à la santé sexuelle sont fixés dans la loi équatorienne, les droits sexuels et reproductifs restent tabous pour beaucoup d adultes. À travers ce projet, Plan aide les jeunes à briser l interdit de la sexualité. «Maintenant, nous sommes des experts. Nous informons les autres élèves en classe et en dehors. Mais le sujet reste difficile à aborder avec nos parents.» Xiomara, 18 ans, Portoviejo État d avancement du projet en conseils de jeunes cantonaux ont mis les maltraitances sexuelles à l agenda des écoles. 309 acteurs de la santé ont été formés à guider et sensibiliser les adolescents dans le domaine de leurs droits sexuels et reproductifs. 24 centres de santé mettent en place un programme de sensibilisation du grand public, en collaboration avec les écoles et les communautés. 33 centres organisent des consultations pour adolescents axées sur la santé sexuelle et reproductive et les droits de l enfant. 313 enseignants ont été formés à l éducation sexuelle, avec une attention particulière pour l égalité des genres et le groupe cible des adolescents. Plus de jeunes, filles et garçons, ont pris part à des activités liées aux droits sexuels et reproductifs, dans leur village à l école ou au poste de santé. 101 parents et chefs de villages ont suivi une formation sur leurs responsabilités dans la reconnaissance des droits sexuels et reproductifs de leurs enfants. S ensuit une attitude plus active à l encontre des abus sexuels, et plus seulement à l école. Il est notamment exigé du gouvernement qu il mette une politique en place dans ce domaine. 8 conseils de jeunes cantonaux ont mis les maltraitances sexuelles à l agenda des écoles. Grâce à eux, l approche basée sur les droits ressort mieux et est intégrée à l agenda politique. Tous nos projets en Amérique latine Au cours de l année fiscale écoulée, Plan Belgique a assuré le suivi des projets suivants en Amérique latine : Droits sexuels et reproductifs des jeunes en Équateur Enseignement de qualité pour les enfants de 3 à 5 ans au Pérou Promotion des droits de l enfant au Pérou Culture de la paix et participation locale au Salvador Groupes de jeunes au Honduras Retrouvez tous nos projets sur dans la rubrique que fait Plan > tous les projets. Un paragraphe «Résultats 2010» vous donne chaque fois un aperçu des principaux résultats obtenus en dans les communautés bénéficiaires du projet

9 Plan/Denis Closon Nos programmes en Belgique En Belgique, nous défendons les droits de l enfant dans la coopération au développement auprès des autorités, afin d encourager des changements législatifs à long-terme. Nous sensibilisons également la population belge, pour consolider le consensus social autour de ce sujet crucial. Nous informons aussi les enfants sur leurs droits et donnons la parole aux jeunes à travers notre Youth Board. Clôture de la campagne 2009 contre la violence En 2009, Plan Belgique attirait l attention de tous sur les violences dont plus de 40 millions d enfants sont victimes chaque année, à l école, dans leur communauté ou au sein même du cercle familial. Le 20 novembre 2009, à l occasion du 20 e anniversaire de la Convention internationale relative aux droits de l enfant (CIDE), Plan Belgique a organisé une série d ateliers ludique sur ce thème pour des élèves du primaire. Au terme de cette matinée de sensibilisation, Maria Del Rio et Koen Wauters ont rejoint les enfants afin de remettre au Ministre de la Coopération au développement, Charles Michel, la pétition contre les violences quotidiennes faites aux enfants lancée en mai. Plus de citoyens l ont signée en guise de mobilisation contre ce fléau. Plus de citoyens ont signé notre pétition contre les violences quotidiennes infligées à plus de 40 millions d enfants chaque année. Campagne 2010 pour des écoles maternelles de qualité En 2010, Plan Belgique a lancé sa campagne en faveur d un enseignement maternel de qualité pour les enfants du Sud. À l aide d un spot TV et d une édition spéciale de notre Plan Magazine insérée dans Le Vif/L Express et La Libre Belgique, nous avons tout fait pour sensibiliser la population belge à ce thème. Nous avons également mis les internautes à contribution, en leur proposant de répondre à notre quiz sur l enseignement maternel ou de partager leur rêve d enfant en ligne. Pour témoigner des réalités du terrain, des journalistes du Ligueur, de la Libre Belgique, de Vers l Avenir, de Femmes d Aujourd hui et du quotidien gratuit Metro se sont rendus au Sénégal. La visite de Marie Gillain, notre ambassadrice bénévole, à son ancienne école maternelle a elle aussi été largement couverte par les médias. L actrice, qui tenait à s impliquer sur ce thème, a interprété un conte sur l importance de la scolarisation dès le plus jeune âge, à la grande joie des tout-petits. À l occasion de la campagne, nous avons aussi organisé un séminaire au Parlement fédéral, où les jeunes du Youth Board ont également présenté leur exposition «L école maternelle, ça compte!». atout sur nos campagnes sur > que-fait-plan > campagnes thématiques Notre plaidoyer politique porte ses fruits En 2010, nos actions de plaidoyer menées durant la campagne de mai ont notamment conduit Sabine de Bethune et Georges Dallemagne à déposer une résolution au Sénat et à la Chambre. Celle-ci a amené le Ministre de la Coopération au développement à intégrer «Les violences quotidiennes faites aux enfants dans le Sud» aux priorités relatives aux droits de l enfant reprises dans sa note politique

10 Par ailleurs, en réaction aux formulations proposées par Plan Belgique et la Plate-forme droits de l enfant dans la Coopération au développement (DECD) dans le Rapport alternatif remis en ce début d année, le Comité des droits de l enfant des Nations Unies a publié ses recommandations le 11 juin dernier. Le Comité encourage notamment la Belgique à accorder plus d attention aux droits de l enfant dans la Coopération au développement. Plan Belgique a également soutenu plusieurs actions de grande envergure visant la protection des enfants. Parmi celles-ci, la campagne internationale du groupe de travail «Stop Prostitution Enfantine», lancée en juin Membre de la Coalition belge contre l utilisation des enfants soldats, Plan Belgique a également participé à l action de mobilisation annuelle dénonçant cette violation des droits de l enfant. Cette année, plus de 800 jeunes se sont rassemblés à Louvain-la-Neuve. Ils ont symboliquement déposé leurs jouets en forme d armes pour qu ils soient écrasés par un rouleau compresseur. Le Ministre de la Coopération au développement, Charles Michel, était présent pour recevoir les recommandations formulées par la Coalition. En réaction aux formulations proposées par Plan Belgique et la Plate-forme droits de l enfant dans la Coopération au développement (DECD), le Comité des droits de l enfant des Nations Unies encourage notamment la Belgique à accorder plus d attention aux droits de l enfant dans la Coopération au développement. Outils pédagogiques gratuits Au cours de l année scolaire , Lou et Lena, les sympathiques jumeaux globe-trotters de Plan Belgique, ont emmené plus de élèves de primaire (francophones et néerlandophones confondus) à la découverte des droits de l enfant dans le monde. L offre pédagogique de Plan Belgique est soutenue par la coopération belge au développement (DGD) et bénéficie d une diffusion de plus en plus large. Les enseignants du primaire se montrent séduits par les mascottes colorées et dynamiques ainsi que par l approche de l ONG, qui s inscrit parfaitement dans les objectifs d éducation à la citoyenneté repris dans les programmes scolaires. De plus, les outils de Plan Belgique peuvent être le moteur de projets solidaires passionnants. Cette année, Lou et Lena proposaient aux écoliers belges de partir à la découverte de l Équateur et se penchaient également sur la protection des enfants contre les violences quotidiennes dans le Sud, thème de la campagne 2009 de Plan Belgique. Sur le web avec Planète Prof! Grâce au cofinancement de la DGD, Plan Belgique a travaillé tout au long de cette année fiscale au développement d un nouvel espace web pédagogique. Les enseignants qui souhaitent aborder «les droits de l enfant dans les pays en développement» peuvent désormais y télécharger des outils éducatifs qualitatifs et variés. Notre base de données offre une multitude d informations géographiques et thématiques, mais aussi des films et des photos. a Découvrez Planète Prof sur planeteprof Youth Board : des jeunes qui en veulent En 2005, Plan Belgique lançait un Youth Board néerlandophone. Depuis septembre 2010, une quinzaine de jeunes francophones de 14 à 17 ans ont rejoint l aventure. Dès le départ, ils se sont impliqués sans vergogne pour les droits des enfants des pays en développement! Issus de Tournai, Verviers, Bastogne, Gembloux, Ottignies, Rixensart, Bruxelles ou Arlon, ces jeunes volontaires se réunissent un week-end par mois. Au programme : formations sur les droits de l enfant, la coopération au développement, les Objectifs du Millénaire, mais également sur l utilisation des médias par exemple. À l issue de leurs réflexions de groupe, ils déterminent les actions de sensibilisation à mettre en place durant l année scolaire. En , les jeunes se sont impliqués dans la présentation du thème de la réduction de la mortalité infantile durant l émission «Les Niouzz» de la RTBF. Ils ont également monté une exposition photos sur l importance de l école maternelle. Afin de traiter ces thèmes concrètement et en profondeur, ils ont également suivi une formation en photographie. Outre un reportage photos dans les établissements maternels belges, trois d entre eux se sont rendus au Pérou. Le vernissage de l expo photos «L école maternelle, ça compte!» s est tenu au Parlement fédéral. Les clichés présentés témoignent des différents apports de l école maternelle pour l enfant et son développement. L exposition est aujourd hui mise gratuitement à la disposition des enseignants du secondaire qui en font la demande. a Retrouvez les jeunes du Youth Board et découvrez le récit de leur reportage au Pérou sur

Plan Belgique en bref

Plan Belgique en bref Plan Belgique en bref Plan Belgique 1 Qui sommes-nous? Plan Belgique est une organisation non gouvernementale indépendante, membre de la Coalition internationale Plan, active dans 69 pays dont 50 parmi

Plus en détail

Devenez volontaire pour Plan Belgique. Photo: Plan / Denis Closon

Devenez volontaire pour Plan Belgique. Photo: Plan / Denis Closon Photo: Plan / Denis Closon Devenez volontaire pour Plan Belgique Photo: Plan / Daniel Silva le Plan Devenez volontaire pour Plan Belgique et changez l avenir des enfants du Sud et de leur communauté Qui

Plus en détail

Votre Fête, un bon Plan!

Votre Fête, un bon Plan! Votre Fête, un bon Plan! Une fête Plan, qu est-ce que c est? & Toutes les infos pratiques & Les organisateurs d une fête Plan partagent leur expérience & Quels projets soutenez-vous grâce à votre fête?

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

20 14 RT RAPPO FINANCIER

20 14 RT RAPPO FINANCIER FINANCIER RAPPORT 20 14 UNE GENEROSITÉ SANS FAILLE DE NOS DONATEURS 2014 a marqué les dix ans du tout premier programme soutenu par les parrains français au Sénégal. Après ces 10 années passées aux côtés

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES 1/7 GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES PROMOUVOIR LE PARTAGE D'EXPERIENCES POSITIVES ET LA PARTICIPATION CITOYENNE La Pairémulation Une forme de soutien mutuel pour stimuler et soutenir l accès

Plus en détail

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 Objet : semaine d éducation au développement durable «Mon assiette» du 10 au 18 novembre 2005 Réseaux : Tous Niveaux et services : SECONDAIRE et PRIMAIRE Période : Année

Plus en détail

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

35 projets humanitaires et sociaux

35 projets humanitaires et sociaux PROGRAMME AFRIQUE FONDACIO UN MOUVEMENT AU SERVICE DE l humain L aventure naît à Poitiers en 1974, à l initiative de jeunes adultes qui souhaitaient s engager au service d un monde plus humain. Fondacio

Plus en détail

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer La Fondation contre le Cancer et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE 24 heures de mobilisation contre le cancer CÉLÉBRER RENDRE HOMMAGE LUTTER STK008_Levensloop_Broch_FR_10.indd

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer La Fondation contre le Cancer et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE 24 heures de mobilisation contre le cancer CÉLÉBRER RENDRE HOMMAGE LUTTER Relais pour la Vie, une initiative

Plus en détail

FORMATION EN LIGNE. «Méthodes de collecte et d analyse d indicateurs de genre»

FORMATION EN LIGNE. «Méthodes de collecte et d analyse d indicateurs de genre» FORMATION EN LIGNE «Méthodes de collecte et d analyse d indicateurs de genre» Genre en Action, dans le cadre du Réseau des Observatoires de l Egalité de Genre (ROEG) propose 2 formations en «Méthodes de

Plus en détail

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle 1 Contexte La Fédération pour la diversité culturelle regroupe 43 coalitions nationales, dont près du deux tiers se trouvent dans des pays

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGRÉE PAR L ge Le guide du parraina F.L. - M. Dufour - EPAHN nseiller co t e r e g ra u co n e r, e Partag rs les mini-entrepreneu www.epa-hautenormandie.fr Créer ensemble La Mini Entreprise-EPA est une

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

ÉVÉNEMENT DE HAUT NIVEAU SUR LA COOPÉRATION SUD-SUD ET LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

ÉVÉNEMENT DE HAUT NIVEAU SUR LA COOPÉRATION SUD-SUD ET LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS ÉVÉNEMENT DE HAUT NIVEAU SUR LA COOPÉRATION SUD-SUD ET LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS Déclaration de Bogotá Instaurer des partenariats constructifs et ouverts pour le développement (VERSION FINALE, 25 mars

Plus en détail

Une mission commune au service de la protection sociale universelle

Une mission commune au service de la protection sociale universelle Une mission commune au service de la protection sociale universelle Note conceptuelle En ce début de XXI e siècle, c est avec fierté que nous faisons nôtre le consensus qui s est dégagé: la protection

Plus en détail

Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de

Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de l égalité femmes-hommes est une priorité de l action

Plus en détail

L'association pionnière du mécénat de produits fête ses 5ans!

L'association pionnière du mécénat de produits fête ses 5ans! DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2009 L'association pionnière du mécénat de produits fête ses 5ans! Contacts presse Dons Solidaires 13 rue de Temara 78100 St Germain en laye Responsable Communication Danièle

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

Permettez à un jeune de consolider sa formation professionnelle à l international dans le domaine de l humanitaire, +

Permettez à un jeune de consolider sa formation professionnelle à l international dans le domaine de l humanitaire, + Valorisez votre entreprise en devenant mécène pour orphelins sida international! Michel JONASZ «Le temps de la solidarité est venu. Il n est plus possible de croire que l on peut vivre heureux sans se

Plus en détail

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés Fonds européen pour les Réfugiés 2008-2013 APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés 1 Introduction : La décision n 573/2007/CE du Parlement européen

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 Dans le cadre de cet appel à projets 2011, la Fondation GlaxoSmithKline soutiendra des programmes en direction d équipes soignantes

Plus en détail

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org Le fonds de dotation d Artisans du Monde Faire un don Pour construire un monde plus juste au Nord comme au Sud Titre Crédit photo : Ellas Cuentan www.artisandumonde.org 1 Fonds de dotation d Artisans du

Plus en détail

1 er FORUM NATIONAL DU TOURISME RESPONSABLE- SENEGAL 7 décembre 2012 Parc forestier et zoologique de Hann Dakar (6 ème Sommet Africités)

1 er FORUM NATIONAL DU TOURISME RESPONSABLE- SENEGAL 7 décembre 2012 Parc forestier et zoologique de Hann Dakar (6 ème Sommet Africités) 1 er FORUM NATIONAL DU TOURISME RESPONSABLE- SENEGAL 7 décembre 2012 Parc forestier et zoologique de Hann Dakar (6 ème Sommet Africités) COMPTE RENDU DES TRAVAUX Le 1 er Forum National du Tourisme Responsable

Plus en détail

Tournoi de G lf. Dimanche 4 octobre 2015, en faveur des enfants d ici et d ailleurs. golf de montpellier massane. Dossier de Sponsoring

Tournoi de G lf. Dimanche 4 octobre 2015, en faveur des enfants d ici et d ailleurs. golf de montpellier massane. Dossier de Sponsoring Dossier de Sponsoring En marge de la compétition de golf du 4 octobre, Les Amis de TPRF et Enfance & Partage organisent le Samedi 3 octobre Un DINER DE GALA au GOLF de MONTPELLIER MASSANE Réservez votre

Plus en détail

Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations

Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations Associations (artistiques et culturelles), quels liens avec l ESS Les associations font donc automatiquement partie du périmètre de l ESS

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE :

ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE : JOURNÉES INTERNATIONALES D ÉTUDES D ENFANCE ET PARTAGE Les 20 et 21 novembre 2007 UNESCO, Paris ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE : UN ENGAGEMENT COLLECTIF Plus d informations sur : www.colloque.enfance-et-partage.org

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Dossier de partenariat

Dossier de partenariat Dossier de partenariat Les 20 ans de l ONG ESSOR : Quel avenir pour la solidarité internationale? Contact : L équipe d ESSOR est à votre disposition pour tout renseignement à l adresse suivante : essor.contact@free.fr

Plus en détail

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE FAITS ET CHIFFRES 1 NOMBRE D HABITANTS : 9,2 millions (estimation World Gazetteer) 2 POURCENTAGE DE LA POPULATION VIVANT AVEC MOINS DE 1,25 $

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES RELATIONS EXTERIEURES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 Au Gouvernement du Burundi

Plus en détail

Le Comité des Ministres, conformément à l article 15.b du Statut du Conseil de l Europe,

Le Comité des Ministres, conformément à l article 15.b du Statut du Conseil de l Europe, Recommandation CM/Rec(2009)4 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l éducation des Roms et des Gens du voyage en Europe (adoptée par le Comité des Ministres le 17 juin 2009, à la 1061e réunion

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

MECENAT SALON D ART CONTEMPORAIN. Paris New-York Miami Shanghaï. Business. Tokyo Casablanca Moscou Bruxelles. . org.

MECENAT SALON D ART CONTEMPORAIN. Paris New-York Miami Shanghaï. Business. Tokyo Casablanca Moscou Bruxelles. . org. MECENAT SALON D ART CONTEMPORAIN Tokyo Casablanca Moscou Bruxelles Business. org Paris New-York Miami Shanghaï et défiscalisation B U S I N E S S A R T Co n c e p t A.P.A.I. Association pour la Promotion

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme La France candidate au Conseil des droits de l Homme UN Photo/Jean-Marc Ferré Les droits de l Homme font partie des valeurs fondatrices de la République française et de sa politique étrangère. C est dans

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE CNUCED Division de l infrastructure des services pour le développement et l efficacité commerciale (SITE) Palais des Nations CH-1211 Genève 10

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

1 888 234-8533 devp.org

1 888 234-8533 devp.org 1 888 234-8533 devp.org À l occasion du carême, nous sommes appelés à semer la solidarité avec nos sœurs et nos frères des pays du Sud. Pour ce faire, il ne suffit pas de partager nos biens matériels avec

Plus en détail

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Strasbourg, 10 Mars 2015 DDCP-YD/NHSM (2015) 4F LA FIN DU COMMENCEMENT? Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Centre Européen de la Jeunesse, Strasbourg 27 au 30 Mai 2015 Informations et appel

Plus en détail

HELLO WORLD APRÈS MIDI SUR LA MOBILITÉ INTERNATIONALE DES JEUNES

HELLO WORLD APRÈS MIDI SUR LA MOBILITÉ INTERNATIONALE DES JEUNES HELLO WORLD APRÈS MIDI SUR LA MOBILITÉ INTERNATIONALE DES JEUNES Samedi 28 février 2015 Une initiative de l ASBL Infor Jeunes Waterloo avec la collaboration de Michel Bettendorf, Echevin de la Jeunesse

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail

Codirecteur international en assurance-maladie PÉROU

Codirecteur international en assurance-maladie PÉROU Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

[ N E W S L E T T E R ]

[ N E W S L E T T E R ] [ N E W S L E T T E R ] SEPTEMBRE 2011 TABLE DES MATIERES LES QUATRE ANS DE LA PLATE-FORME DROITS DE L ENFANT DANS LA COOPERATION AU DEVELOPPEMENT : MOMENT APPROPRIE POUR UNE EVALUATION. LES SIX ANS DU

Plus en détail

22. Stop au trafic des mineurs à des fins sexuelles Une campagne sans précédent de l ECPAT et de The Body Shop

22. Stop au trafic des mineurs à des fins sexuelles Une campagne sans précédent de l ECPAT et de The Body Shop 22. Stop au trafic des mineurs à des fins sexuelles Une campagne sans précédent de l ECPAT et de The Body Shop Patchareeboon Sakulpitakphon ECPAT International Bangkok Introduction L ONG ECPAT (End Child

Plus en détail

FICHE. Le rapport d activités

FICHE. Le rapport d activités FICHE # 6 Le rapport d activités Le rapport d activités Pourquoi est-il important de rédiger un rapport d activités? Parce qu il permet de mettre en relief ce qui rend l organisme unique et lui donne son

Plus en détail

Promotion Santé Suisse

Promotion Santé Suisse Promotion Santé Suisse Qu est-ce que promouvoir la santé? «La promotion de la santé est le processus qui confère aux populations les moyens d assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé, et d

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Les projets de coopération en faveur de l enfance vulnérable au Vietnam

Les projets de coopération en faveur de l enfance vulnérable au Vietnam MISSION DE L ADOPTION INTERNATIONALE - AMBASSADE DE FRANCE AU VIETNAM Les projets de coopération en faveur de l enfance vulnérable au Vietnam Par Mélanie Biraghi Chargée de mission Adoption & Protection

Plus en détail

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU»

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» The image part with relationship ID rid2 was not found in the file. BUT: Promotion de la Santé Sexuelle et de

Plus en détail

Contribution de l UNICEF France

Contribution de l UNICEF France Contribution de l UNICEF France Septembre 2012 I La France et la Convention internationale des droits de l enfant 1. La Convention internationale des droits de l enfant 2. Les droits de l enfant et l éducation

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Démarche RSE : Notre Responsabilité Sociale et Environnementale

Démarche RSE : Notre Responsabilité Sociale et Environnementale Démarche RSE : Notre Responsabilité Sociale et Environnementale www.bmci.ma La position de BNP Paribas parmi les leaders mondiaux des services financiers, sa présence dans 80 pays, l impact de son activité

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Les valeurs de L inis L inis adhère à des valeurs communes qui le guident dans la réalisation de ses projets pédagogiques et artistiques. Reconnaissant que les étudiants sont

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

Statuts du Lycée français Victor Hugo de Sofia

Statuts du Lycée français Victor Hugo de Sofia Chapitre I: Dénomination, Forme juridique et Durée Art. 1. La dénomination de l'école est Lycée français Victor Hugo de Sofia (l'école). Art. 2. L'École est un établissement d'enseignement français qui

Plus en détail

Coalition PLUS - 2015 - Crédits photos : Coalition PLUS AGISSONS ENSEMBLE. Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida

Coalition PLUS - 2015 - Crédits photos : Coalition PLUS AGISSONS ENSEMBLE. Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida Coalition PLUS - 2015 - Crédits photos : Coalition PLUS AGISSONS ENSEMBLE Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida Le mot de la Présidente Hakima Himmich Présidente de Coalition

Plus en détail

de présenter une optique commune de solutions aux problèmes de développement qui se posent dans ces pays.

de présenter une optique commune de solutions aux problèmes de développement qui se posent dans ces pays. PLAN DU SÉMINAIRE Guide de bonnes pratiques en matière de développement dans les pays les plus défavorisés de l environnement Euro méditerranéen Education, Egalité entre hommes et femmes et Etat de droit

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Tel qu adopté par le conseil d administration le 5 octobre 2011 Membres de l Association des écoles supérieures d art de Montréal Centre NAD Conservatoire de musique de Montréal

Plus en détail

Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr

Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr Le Gabon est un pays d Afrique Centrale, peuplé d environ deux millions d habitants. A cause de ses nombreuses

Plus en détail

S ENGAGER AVEC l association CAMELEON

S ENGAGER AVEC l association CAMELEON S ENGAGER AVEC l association CAMELEON La vision de la cause L association CAMELEON défend l idée d une société où les enfants grandissent dans la dignité et le respect de leurs droits, et où les adultes

Plus en détail

S ENGAGER AVEC La Chaîne de l Espoir

S ENGAGER AVEC La Chaîne de l Espoir S ENGAGER AVEC La Chaîne de l Espoir La vision de la cause A propos de La Chaîne de l Espoir : La Chaîne de l'espoir, présidée par le Docteur Eric Cheysson et créée en 1994 par le Professeur Alain Deloche,

Plus en détail

Editos. «Ensemble, sauvons des enfants»

Editos. «Ensemble, sauvons des enfants» Dossier partenariat Editos «L année 2014 est une année importante pour La Chaîne de l Espoir qui a vu la concrétisation de projets qui lui tiennent particulièrement à coeur : création et équipement du

Plus en détail

Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre. Bilan de l expérience UNICEF

Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre. Bilan de l expérience UNICEF Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre Bilan de l expérience UNICEF Pourquoi est-il important de se focaliser sur l éducation, en particulier celles des filles? Bénéfices individuels

Plus en détail

L égalité des sexes, un atout économique

L égalité des sexes, un atout économique L égalité des sexes, un atout économique Un plan d action du Groupe de la Banque mondiale Banque mondiale l accès aux marchés foncier, du travail, des produits et des capitaux est indispensable pour accroître

Plus en détail

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008.

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008. Fonds d assistance créé au titre de la partie VII de l Accord aux fins de l application des dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982 relatives à la conservation

Plus en détail

Les comptes de l année

Les comptes de l année Fondation Mouvement pour les Villages d Enfants Reconnue d utilité publique Les comptes de l année LE MOT DU TRÉSORIER Pour ce deuxième exercice en tant que Fondation, l année se présente sous le signe

Plus en détail

DAS / Diploma of Advanced Studies Intervenant-e spécialiste en défense et protection de l enfant et de l adolescent-e 2014 / 2016

DAS / Diploma of Advanced Studies Intervenant-e spécialiste en défense et protection de l enfant et de l adolescent-e 2014 / 2016 DAS / Diploma of Advanced Studies Intervenant-e spécialiste en défense et protection de l enfant et de l adolescent-e 2014 / 2016 CAS / Certificate of Advanced Studies Protection de l enfance et de l adolescence

Plus en détail

Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève

Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève COMPTE-RENDU Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève SYNTHÈSE GÉNÉRALE En vue de préparer sa participation à la 29 e session du Conseil des droits de l Homme

Plus en détail

Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais)

Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais) MEDECINS DU MONDE FRANCE recherche Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais) Médecins du Monde, association médicale militante

Plus en détail

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de :

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de : Foire aux questions Pourquoi avons nous besoin d une nouvelle stratégie? La stratégie 2014 2016 de Filles, Pas Epouses, qui a été élaborée en concertation avec les membres, s achève à la fin de cette année.

Plus en détail

WEB EDU TV. Quel horizon post-2015 pour les politiques d éducation en Afrique subsaharienne?

WEB EDU TV. Quel horizon post-2015 pour les politiques d éducation en Afrique subsaharienne? WEB EDU TV Quel horizon post-2015 pour les politiques d éducation en Afrique subsaharienne? Octobre 2013 1 Contexte Il y a plus d une décennie, en avril 2000, se tenait le Forum Mondial sur l Éducation

Plus en détail

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement,

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement, Projet Allocution de Monsieur le Ministre de l Economie et des Finances, Monsieur Charles KOFFI DIBY Cérémonie de Présentation Officielle de BNI GESTION Juillet 2009 Monsieur le Président de la Banque

Plus en détail

Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur. UNHCR / S. Aguilar

Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur. UNHCR / S. Aguilar Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur UNHCR / S. Aguilar UNHCR / S.Aguilar Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur UNHCR, Bureau pour l Europe, Bruxelles, Belgique

Plus en détail

CHAINE DE L ESPOIR BELGIQUE Association Internationale à but philanthropique, scientifique et pédagogique. ETATS FINANCIERS Exercice 2014

CHAINE DE L ESPOIR BELGIQUE Association Internationale à but philanthropique, scientifique et pédagogique. ETATS FINANCIERS Exercice 2014 CHAINE DE L ESPOIR BELGIQUE Association Internationale à but philanthropique, scientifique et pédagogique ETATS FINANCIERS Exercice 2014 Version 03/08/2015 CHAINE DE L ESPOIR BELGIQUE Association internationale

Plus en détail