SFPQ. express. Forum récréotourisme. AUGMENTATION DE TAXES (contrat Desjardins)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SFPQ. express. Forum récréotourisme. AUGMENTATION DE TAXES (contrat 30000 Desjardins)"

Transcription

1 SFPQ express Forum récréotourisme ASSURANCES COLLECTIVES AUGMENTATION DE TAXES (contrat Desjardins) Le 2 décembre dernier, le gouvernement du Québec a annoncé une hausse de 1 % de la taxe sur le capital qu une société d assurance doit percevoir (taxe sur les primes). Du même souffle, le gouvernement a également annoncé l augmentation de la taxe compensatoire de 0,18 %, jusqu au 31 mars Ces hausses de taxation ont une répercussion directe sur toutes les primes d assurances collectives. Ainsi, les primes versées au régime d assurances collectives de Desjardins sécurité financière seront augmentées rétroactivement au 3 décembre Cependant, le comité des assurances du SFPQ a décidé d utiliser les fonds en réserve pour acquitter la rétroactivité à payer. Les cotisants n auront donc rien à débourser quant à cette rétroactivité. Selon les calculs effectués par l assureur, et vérifiés par la firme d actuaires du Syndicat, l augmentation de prime oscillera entre 1,27 % et 1,38 %, en fonction des différents régimes de protections sélectionnés. Rappelons que les régimes d assurances collectives sont financés à 99 % par les membres. La part du gouvernement (l employeur) est dérisoire comparativement à plusieurs autres régimes où l employeur y contribue entre 50 % et 100 %. Dans le cadre du renouvellement des conventions collectives des différentes accréditations, les demandes syndicales du SFPQ visent une augmentation de la contribution de l employeur pour atteindre de 50 %. Ces rectifications de taxes devraient entrer en vigueur sur la paie du 28 mai MARCHE ACTION CLIMAT À QUÉBEC Le 11 avril dernier, plus de marcheuses et marcheurs se sont rassemblés autour de la fontaine de Tourny, devant le Parlement du Québec, pour former un thermomètre humain géant afin de rappeler aux premiers ministres des provinces et des territoires qu il était grand temps d agir en matière de climat. Les nombreuses personnes militantes et les membres du SFPQ présents ont contribué à la réussite de l événement.

2 Forum récréotourisme PAYER LE DOUBLE Le 14 avril dernier, le SFPQ a présenté aux médias une série d exemples où le recours à la sous-traitance par le gouvernement du Québec entraîne une explosion des coûts par rapport à l exécution du travail par le personnel de la fonction publique et parapublique. La sous-traitance dans les secteurs des services et de la construction représente plus de contrats totalisant plus de 4 milliards de dollars annuellement. Plusieurs études, dont celles du Vérificateur général du Québec, ont démontré qu il est systématiquement plus cher d avoir recours à la sous-traitance pour des activités récurrentes comme l entretien des routes ou le support aux usagers dans le domaine informatique pour ne nommer que celles-là. Pour la présidente générale du SFPQ, Lucie Martineau, le gouvernement cherche à faire des économies en sacrifiant les services à la population alors qu il a sous les yeux des dépenses en sous-traitance qui ne cessent d augmenter. «Pourquoi détourne-t-il le regard chaque fois qu on lui parle de cette problématique et choisit obstinément de couper dans ses effectifs? Résultats : le personnel de la fonction publique et parapublique quitte le monde du travail pour la retraite sans être remplacé, une expertise précieuse est alors perdue et les jeunes se tournent vers d autres employeurs offrant de meilleures conditions de travail, a-t-elle expliqué. Les entreprises privées ont alors beau jeu d exiger des sommes élevées pour faire ce que le gouvernement n est plus en mesure de faire». une campagne publicitaire a été organisée. Le premier segment de la campagne a eu lieu à la télévision en avril. D une manière humoristique, le message télévisuel démontrait l absurdité dans la vie de tous les jours de payer le double du prix ; ce que fait le gouvernement en sous-traitant. Pour découvrir la campagne publicitaire et consulter des fiches explicatives sur l explosion des coûts de la sous-traitance : payerledouble.ca. Les contribuables québécois paient jusqu au double du prix pour la sous-traitance. Publicité Le SFPQ occupe l espace médiatique ces jours-ci. En effet, pour sensibiliser la population à la sous-traitance, Le deuxième segment de la campagne publicitaire a pris place aux abords des routes, en mai. MONTÉRÉGIE NOUVELLE REPRÉSENTANTE TECHNIQUE Le 2 avril dernier, lors de l assemblée régionale, Chantal Hurteau a été élue à titre de représentante régionale technique pour la Montérégie. Elle occupera le poste laissé vacant par Normand Moreau qui a pris sa retraite. 2

3 ALLONS À LA CABANE À SUCRE PAR SOLIDARITÉ Saguenay Lac-Saint-Jean - Afin de soutenir et d encourager les 450 employés des concessionnaires membres de la CSD, en lock-out depuis plus 770 jours, le SFPQ a organisé une activité «Cabane à sucre» le mercredi 15 avril dernier. Après plus de deux ans dans la rue, et un hiver particulièrement froid, les membres du SFPQ ont réchauffé le cœur de ces travailleuses et travailleurs, tout en se sucrant le bec avec de la tire d érable. Forum récréotourisme DES FUSIONS DE COMMISSIONS ET DES QUESTIONS Le SFPQ craint les impacts du projet de loi 42 concernant la fusion de la Commission de l équité salariale (CÉS), de la Commission des normes du travail (CNT) et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) ainsi que des tribunaux qui leur sont liés. différents organismes concernés. «Il nous semble improbable que le gouvernement puisse tirer de cette réorganisation des économies significatives sans remettre en cause les services offerts à la population. Les cinq organismes concernés par la fusion ont chacun leurs réalités et leurs champs juridiques propres. L expertise acquise au sein des organismes s effritera, car le gouvernement annonce dans la foulée de la fusion que 80 postes ne seront pas remplacés», a indiqué la présidente générale du SFPQ, Lucie Martineau. Le 14 mai, le SFPQ a fait entendre ses craintes en commission parlementaire. La vice-présidente du SFPQ, Denise Boileau, la présidente générale du SFPQ, Lucie Martineau et le conseiller au Service de la recherche, Julien Gaudreau. Lors de son passage en commission parlementaire, le SFPQ a affirmé que cette réorganisation majeure est inquiétante pour la préservation des missions des Exclure la Commission de l équité salariale de la fusion Pour le SFPQ, une telle fusion serait une grave erreur pour la mission de la CÉS et mettrait en péril la pérennité de la démarche devant mener à l équité salariale. De par sa petite taille et l originalité de sa mission, la visibilité et l expertise de la CÉS seraient noyées dans la nouvelle structure. Le personnel de ces trois commissions n est pas plus interchangeable que leur mission. L harmonisation des bureaux en région, quant à elle, ne devra pas engendrer des délais d attente supérieurs pour les citoyens. À la CSST, par exemple, les indemnités sont souvent le seul revenu des travailleuses et des travailleurs blessés ou malades. Le Syndicat se demande comment s assurer que ces gens recevront leurs indemnités dans des délais raisonnables. 3

4 Forum récréotourisme 1 ER MAI FÊTE INTERNATIONALE DES TRAVAILLEUSES ET DES TRAVAILLEURS PERTURBATIONS SOCIALES ET ÉCONOMIQUES À TRAVERS LA PROVINCE Au Québec, à l occasion de la fête internationale des travailleuses et des travailleurs, des centaines de manifestations, d actions-surprises de perturbations économiques et sociales et des lignes de piquetage devant des établissements et des lieux de travail ont été organisées dès l aube du 1 er mai afin de contester les politiques d austérité du gouvernement de Philippe Couillard. R1. Québec Chaudière-Appalaches R4. Centre-du-Québec Estrie Mauricie Québec Shawinigan R2. Montréal Laval Montréal R3. Montérégie Sherbrooke R5.Laurentides Lanaudière Outaouais Brossard Gatineau 4

5 Forum récréotourisme Saint-Jérôme R6.Bas-Saint-Laurent Côte-Nord Gaspésie et les Îles Îles-de-la-Madeleine Chandler Sept-Îles R7.Saguenay Lac-Saint-Jean Chibougamau Charlevoix Haute-Côte-Nord Chandler Chicoutimi Sainte-Anne-des-Monts Alma 5

6 R8.Abitibi-Témiscamingue Nord-du-Québec Forum récréotourisme Rouyn-Noranda Mont-Laurier 6

SFPQ. Forum Revenu. juste pour nous NÉGO 2015 RÉGIME DE RETRAITE DU SECTEUR PUBLIC EN EXCELLENTE SANTÉ

SFPQ. Forum Revenu. juste pour nous NÉGO 2015 RÉGIME DE RETRAITE DU SECTEUR PUBLIC EN EXCELLENTE SANTÉ SFPQ juste pour nous Forum Revenu FRONT COMMUN NÉGO 2015 Selon «l Évaluation actuarielle du RREGOP», révélée en avril dernier, avec un taux de capitalisation qui atteint maintenant 98,4 %, le Front commun

Plus en détail

SFPQ. express. Forum Fonctionnaires NÉGO 2015 RÉGIME DE RETRAITE DU SECTEUR PUBLIC EN EXCELLENTE SANTÉ

SFPQ. express. Forum Fonctionnaires NÉGO 2015 RÉGIME DE RETRAITE DU SECTEUR PUBLIC EN EXCELLENTE SANTÉ SFPQ express FRONT COMMUN NÉGO 2015 Selon «l Évaluation actuarielle du RREGOP», révélée en avril dernier, avec un taux de capitalisation qui atteint maintenant 98,4 %, le Front commun a constaté que le

Plus en détail

Parlons assurance 2013. Taux de prime. www.csst.qc.ca

Parlons assurance 2013. Taux de prime. www.csst.qc.ca Parlons assurance 2013 Taux de prime www.csst.qc.ca La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) fournit un service d assurance essentiel aux travailleurs ainsi qu aux employeurs établis

Plus en détail

Parlons assurance. Taux de prime

Parlons assurance. Taux de prime Parlons assurance Taux de prime 2010 La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) fournit un service d assurance essentiel aux entreprises établies au Québec. Cette assurance obligatoire

Plus en détail

Parlons assurance 2015. Travailleurs. La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST)

Parlons assurance 2015. Travailleurs. La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) Voici les étapes à retenir en ce qui concerne la prime d assurance : Octobre 2014 La CSST informe l employeur de la classification de ses activités. Elle lui transmet sa Décision de classification, dans

Plus en détail

Parlons assurance. Taux de prime

Parlons assurance. Taux de prime Parlons assurance Taux de prime 2011 La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) fournit un service d assurance essentiel aux entreprises établies au Québec. Cette assurance obligatoire

Plus en détail

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Office des personnes handicapées du Québec Un peu d histoire Dans les années 70, la plupart des personnes handicapées vivaient en institution.

Plus en détail

L assignation temporaire

L assignation temporaire L assignation temporaire pour favoriser la réadaptation du travailleur et assurer son retour au travail Qu est-ce que l assignation temporaire? L assignation temporaire consiste à affecter un travailleur

Plus en détail

ANALYSE DU PROJET DE LOI NO 42

ANALYSE DU PROJET DE LOI NO 42 ANALYSE DU PROJET DE LOI NO 42 Loi regroupant la Commission de l équité salariale, la Commission des normes du travail et la Commission de la santé et de la sécurité du travail et instituant le Tribunal

Plus en détail

Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial. www.csst.qc.ca

Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial. www.csst.qc.ca www.csst.qc.ca Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial La Structure de cotisation parallèle Les commissions des accidents du travail de toutes les provinces canadiennes et des

Plus en détail

Parlons assurance. Un régime d assurance équitable

Parlons assurance. Un régime d assurance équitable Parlons assurance Taux de prime 2006 Parlons assurance Un régime d assurance équitable La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) fournit un service d assurance essentiel aux entreprises

Plus en détail

Le trio, un outil de gestion indispensable!

Le trio, un outil de gestion indispensable! Le trio, un outil de gestion indispensable! Relevé à la moyenne et à la grande entreprise Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs www.csst.qc.ca Le trio comporte : Le Relevé des prestations

Plus en détail

Épargnez-vous bien des formalités

Épargnez-vous bien des formalités -------------------------------------------------------- --------------------------------------- ----------------------------------------------------------------- ------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

La gestion de la santé et de la sécurité du travail,

La gestion de la santé et de la sécurité du travail, La gestion de la santé et de la sécurité du travail, c est rentable! Un accident du travail, ça coûte cher! La gestion de la santé et de la sécurité du travail, c est rentable! L employeur inscrit à la

Plus en détail

La CSST a besoin de l avis d un autre professionnel de la santé : ce qu il faut savoir. www.csst.qc.ca

La CSST a besoin de l avis d un autre professionnel de la santé : ce qu il faut savoir. www.csst.qc.ca À L INTENTION DES TRAVAILLEUSES ET DES TRAVAILLEURS La CSST a besoin de l avis d un autre professionnel de la santé : ce qu il faut savoir. www.csst.qc.ca Vous avez subi un accident du travail, vous souffrez

Plus en détail

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean Rencontre régionale de mobilisation, Comité mauricien sur la persévérance et la réussite scolaires, Cap-de-la-Madeleine, 11 novembre 2009 Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale PROJET DE LOI N O 108 LOI MODIFIANT LA LOI SUR L ASSURANCE PARENTALE ET D AUTRES DISPOSITIONS LÉGISLATIVES Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales

Plus en détail

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec BILAN ROUTIER 2014 Société de l assurance automobile du Québec SAAQ BILAN ROUTIER 2014 1 SOMMAIRE IL Y A EU 336 DÉCÈS SUR LES ROUTES EN 2014, SOIT 55 DE MOINS QU EN 2013, CE QUI REPRÉSENTE UNE DIMINUTION

Plus en détail

Pour mieux comprendre le mode de

Pour mieux comprendre le mode de L Avis de calcul du taux 2011 Le Sommaire des données ayant servi au calcul du taux 2011 Les Données financières ayant servi au calcul du taux 2011 En s adressant au personnel du Service aux employeurs

Plus en détail

SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF

SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF Pour De Tous Service de fiscalité Marcel Bergeron, CPA auditeur, CA Date Le 1 er décembre 2013 SECTEUR MANUFACTURIER,

Plus en détail

Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires

Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires La trousse d identification des mandataires La Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ)

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

Si la tendance se maintient, quelle sera l évolution des clientèles de la formation professionnelle, du collégial et de l universitaire?

Si la tendance se maintient, quelle sera l évolution des clientèles de la formation professionnelle, du collégial et de l universitaire? Colloque de l Aide financière aux études, 14 novembre 2006 Si la tendance se maintient, quelle sera l évolution des clientèles de la formation professionnelle, du collégial et de l universitaire? Claudine

Plus en détail

VOUS ÊTES TRAVAILLEUR AUTONOME? AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LA FISCALITÉ. revenuquebec.ca

VOUS ÊTES TRAVAILLEUR AUTONOME? AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LA FISCALITÉ. revenuquebec.ca VOUS ÊTES TRAVAILLEUR AUTONOME? AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LA FISCALITÉ revenuquebec.ca VOS RELATIONS AVEC NOTRE ORGANISATION Lors du démarrage et de l implantation de vos activités, vous devez vous assurer

Plus en détail

Volet 1 : La sous-traitance et les ressources informationnelles

Volet 1 : La sous-traitance et les ressources informationnelles Lévis, le 21 août 2015 Monsieur Julien Gaudreau Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec 5100, boulevard des Gradins Québec (Québec) G2N 1N4 Objet : Demande d accès à l information N/Réf

Plus en détail

Demande d information sur l état de conformité et demande d attestation de conformité. généraux. www.csst.qc.ca

Demande d information sur l état de conformité et demande d attestation de conformité. généraux. www.csst.qc.ca Demande d information sur l état de conformité et demande d attestation de conformité Renseignements généraux www.csst.qc.ca De nvelles dispositions Le 1 er janvier 2011, de nvelles dispositions concernant

Plus en détail

FÉDÉRATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTÉ DU QUÉBEC

FÉDÉRATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTÉ DU QUÉBEC FÉDÉRATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTÉ DU QUÉBEC La FIQ poursuit des objectifs de défense et de promotion des intérêts socioéconomiques et professionnels de ses membres tout en jouant un rôle d agente

Plus en détail

RÉGIONS ADMINISTRATIVES

RÉGIONS ADMINISTRATIVES RÉGIONS ADMINISTRATIVES 01 Bas-Saint-Laurent 02 Saguenay Lac-Saint-Jean 03 Capitale-Nationale 04 Mauricie 05 Estrie 06 Montréal 07 Outaouais 08 Abitibi-Témiscamingue 09 Côte-Nord 10 Nord-du-Québec 11 Gaspésie

Plus en détail

Propositions de dates de formation par région : «Promouvoir des rapports égalitaires en milieu scolaire»

Propositions de dates de formation par région : «Promouvoir des rapports égalitaires en milieu scolaire» Propositions de dates de formation par région : «Promouvoir des rapports égalitaires en milieu scolaire» Toutes les rencontres sont offertes de 9 h à 16 h 30 (pause-dîner de 1 h 30) Région Région 11 :

Plus en détail

RÉGIONS ADMINISTRATIVES

RÉGIONS ADMINISTRATIVES RÉGIONS ADMINISTRATIVES 01 Bas-Saint-Laurent 02 Saguenay Lac-Saint-Jean 03 Capitale-Nationale 04 Mauricie 05 Estrie 06 Montréal 07 Outaouais 08 Abitibi-Témiscamingue 09 Côte-Nord 10 Nord-du-Québec 11 Gaspésie

Plus en détail

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 La saisonnalité de l emploi au Québec Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 Plan de la présentation: Définition Mesure, causes et conséquences Certaines

Plus en détail

Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM

Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM Plan de présentation Mission du FAQDD Programmation III Programme Actions en développement durable Programme Partenariat

Plus en détail

Outaouais. Portrait régional

Outaouais. Portrait régional Outaouais Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

INFORMATION A07-CFS-I-D6

INFORMATION A07-CFS-I-D6 INFORMATION A07-CFS-I-D6 D6 SECTEUR NÉGOCIATION Équité salariale Diverses conséquences du versement des ajustements Présenté au conseil fédéral spécial du 12 mars 2007 Mises-à-jour : 26 avril 2007 2 avril

Plus en détail

DOCUMENT DE PRÉSENTATION SUR LA CARAVANE

DOCUMENT DE PRÉSENTATION SUR LA CARAVANE DOCUMENT DE PRÉSENTATION SUR LA CARAVANE DES RÉSISTANCES ET SOLIDARITÉS FÉMINISTES MARCHE MONDIALE DES FEMMES 2015 Objectifs : Pourquoi organiser une tournée lors des actions de l automne 2015? En octobre

Plus en détail

sociodémographique Coup d œil INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme DÉMOGRAPHIE

sociodémographique Coup d œil INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme DÉMOGRAPHIE DÉMOGRAPHIE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Coup d œil sociodémographique Avril 2013 Numéro 25 Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme par Chantal Girard L année 2012

Plus en détail

www.csst.qc.ca En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir!

www.csst.qc.ca En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir! www.csst.qc.ca En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir! Qu arrive-t-il si je dois m absenter à la suite d un accident du travail? M on revenu Vous recevrez une indemnité

Plus en détail

au Québec /// inspection professionnelle / Améliorer la qualité de l exercice de la profession / Sélection des établissements pour 2014-2015

au Québec /// inspection professionnelle / Améliorer la qualité de l exercice de la profession / Sélection des établissements pour 2014-2015 Surveillance générale de l exercice de la profession d infirmière auxiliaire au Québec Afin d assurer la protection du public, les ordres professionnels ont recours à des mécanismes prévus dans le Code

Plus en détail

en aménagement de bibliothèque www.reseaubiblioduquebec.qc.ca

en aménagement de bibliothèque www.reseaubiblioduquebec.qc.ca en aménagement de bibliothèque www.reseaubiblioduquebec.qc.ca L HISTORIQUE Les membres du Réseau BIBLIO du Québec, en créant le Prix d excellence Gérard-Desrosiers, désiraient rendre hommage à un homme

Plus en détail

Foire aux questions. Qu est-ce que l équité salariale?

Foire aux questions. Qu est-ce que l équité salariale? Foire aux questions Qu est-ce que l équité salariale? Selon la Commission de l équité salariale, le principe de l'équité salariale réfère au droit des personnes occupant un emploi à prédominance féminine,

Plus en détail

Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec

Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec Trousse média 205 Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec Imprimé Revue L interaction p. 3 Offres d emploi Affichage sur le site Internet p. 5 Le pharmacien : au service

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES

CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES Le crédit d impôt pour les activités de transformation est prolongé jusqu au 31 décembre pour les régions ressources éloignées

Plus en détail

Collecter le Web : mission possible! Montréal, 25 novembre 2013

Collecter le Web : mission possible! Montréal, 25 novembre 2013 Collecter le Web : mission possible! Montréal, 25 novembre 2013 Mireille Laforce, Chef de service, acquisitions des collections patrimoniales Carole Gagné, Bibliothécaire, dépôt des publications numériques

Plus en détail

Laurentides. Portrait régional

Laurentides. Portrait régional Laurentides Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

Taux de décrochage (ou sorties sans diplôme) et taux de diplomation après sept ans

Taux de décrochage (ou sorties sans diplôme) et taux de diplomation après sept ans Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire Taux de décrochage (ou sorties ) et taux de diplomation après sept ans Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec

Plus en détail

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec l e m a r c h é d e l h a b i t a t i o n Rapport sur les résidences pour Personnes âgées S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion : Table des

Plus en détail

Vous pouvez vous inscrire en ligne. (voir les détails à la dernière page)

Vous pouvez vous inscrire en ligne. (voir les détails à la dernière page) La formation syndicale Nom de l'organisation SCFP 2 0 1 5 Vous pouvez vous inscrire en ligne (voir les détails à la dernière page) TABLE DES MATIÈRES La déléguée et le délégué syndical... 4 Leadership...

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014

Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014 1 Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014 QUI EST RECYCLEMÉDIAS? 2 RecycleMédias est un organisme privé à but non lucratif. Formé en décembre 2000 et agréé par le

Plus en détail

Parlons assurance 2016 TAUX DE PRIME. csst.qc.ca

Parlons assurance 2016 TAUX DE PRIME. csst.qc.ca Parlons assurance 2016 TAUX DE PRIME csst.qc.ca La CSST fournit un service d assurance essentiel aux travailleurs ainsi qu aux employeurs établis au Québec. Travailleurs Protection du revenu Cette assurance

Plus en détail

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS)

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Introduction Le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) offre, à tous les deux ans, une mammographie

Plus en détail

Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles

Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles Alain Pouliot Vice-président Assurances et protection du revenu Sommaire Évolution des coûts ASRA Orientations

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 37080 FRA Québec, le : 11 juin 2015 Membre : Sophie Raymond, commissaire Commission de l équité salariale et Toiture bon prix Abitibi inc. Partie mise en

Plus en détail

Guide pour le modèle de cautionnement

Guide pour le modèle de cautionnement Guide pour le modèle de cautionnement Le formulaire de cautionnement qui accompagne ce guide est le fruit d une collaboration entre l Association canadienne de caution et le ministère du Développement

Plus en détail

Rapport annuel 2013 2014. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2013 2014. www.crepic.ca

Rapport annuel 2013 2014. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2013 2014. www.crepic.ca Rapport annuel 2013 2014 Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2013 2014 www.crepic.ca Table des matières MEMBRES DU COMITÉ DE GESTION... 4 STATISTIQUES SUR DIFFÉRENTES RECHERCHES DES

Plus en détail

Les mutuelles de prévention

Les mutuelles de prévention Les modes de tarification de la Commission sur la Santé et Sécurité au Travail (CSST) Annuellement, chaque employeur doit remettre à la CSST une prime dont le montant est calculé selon le taux de prime.

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

Pénalités et intérêts

Pénalités et intérêts Pénalités et intérêts Guide Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs www.csst.qc.ca Pénalités et intérêts Vice-présidence aux finances Révision linguistique Direction des communications Impression

Plus en détail

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public Ordre du jour La prévention à la ferme AGRI-VISION Journée Relève et établissement 22 janvier 2013 Luc Lefebvre, ing. inspecteur CSST La CSST en bref : un assureur public Les obligations légales en matière

Plus en détail

Le RREGOP : Saviez-vous que

Le RREGOP : Saviez-vous que Le RREGOP : Saviez-vous que Session nationale sur la sécurité sociale 8 et 9 avril 2015 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale, CSQ-Québec Quelques notions de base Passif d un régime de retraite (engagements)

Plus en détail

Faits saillants sur les mesures fiscales annoncées par le ministre des Finances du Québec le 2 décembre 2014

Faits saillants sur les mesures fiscales annoncées par le ministre des Finances du Québec le 2 décembre 2014 Actualité juridique Faits saillants sur les mesures fiscales annoncées par le ministre des Finances du Québec le 2 décembre 2014 Décembre 2014 Fiscalité Le ministre des Finances du Québec, M. Carlos Leitão,

Plus en détail

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Par : Service de fiscalité PRÉSENTATION Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues

Plus en détail

L expression. de la diversité. municipale au Québec. www.umq.qc.ca

L expression. de la diversité. municipale au Québec. www.umq.qc.ca L expression de la diversité municipale au Québec 1 2 3 4 5 6 7 8 3 4 1 2 3 4 5 8 9 1 2 3 4 5 1 2 3 0 0 2 1 2 1 2 1 6 1 9 2 8 3 7 4 6 5 www.umq.qc.ca Depuis sa fondation en 1919, l Union des municipalités

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 4. Chapitre I - Objet et application de la loi... 6. Chapitre II Dirigeants de l information...

TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 4. Chapitre I - Objet et application de la loi... 6. Chapitre II Dirigeants de l information... MÉMOIRE DE L AQESSS SUR LE PROJET DE LOI N o 133 «LOI SUR LA GOUVERNANCE ET LA GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES DES ORGANISMES PUBLICS ET DES ENTREPRISES DU GOUVERNEMENT» L Association québécoise

Plus en détail

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE La Ville de Montréal et le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP) LE 9 FÉVRIER 2011 Dans le cadre du deuxième affichage faisant

Plus en détail

Imprimé Revue Santé Québec. Offres d emploi Affichage sur le site Web Offre d emploi en vedette. Activité Congrès annuel. Électronique Site Web

Imprimé Revue Santé Québec. Offres d emploi Affichage sur le site Web Offre d emploi en vedette. Activité Congrès annuel. Électronique Site Web TROUSSE MÉDIA 2012 Partout, nous veillons à votre santé! Imprimé Revue Santé Québec Offres d emploi Affichage sur le site Web Offre d emploi en vedette Activité Congrès annuel Électronique Site Web Partout,

Plus en détail

RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE (R.Q.A.P.) QUE FAUT-IL SAVOIR?

RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE (R.Q.A.P.) QUE FAUT-IL SAVOIR? RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE (R.Q.A.P.) QUE FAUT-IL SAVOIR? Les renseignements contenus dans le présent document constituent une vulgarisation des textes légaux en vigueur et ne les remplacent

Plus en détail

Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec

Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Mai 2013 Sous la coordination de : Julie Auclair Avec la collaboration

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Les Jeudis de la Gouvernance Publique Organisés par le PARGEP La gestion documentaire publique : le modèle québécois

Les Jeudis de la Gouvernance Publique Organisés par le PARGEP La gestion documentaire publique : le modèle québécois Les Jeudis de la Gouvernance Publique Organisés par le PARGEP La gestion documentaire publique : le modèle québécois Maude Doyon Archiviste Direction des centres d'archives de l'est du Québec et des archives

Plus en détail

Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque nationale du Canada 3e trimestre 2015. www.cpq.qc.ca

Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque nationale du Canada 3e trimestre 2015. www.cpq.qc.ca Commentaires du CPQ sur le projet de loi n 58 Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec - Septembre 2015 - Le CPQ a pour mission

Plus en détail

Liens pour «protecteur de l élève» Version 1 er mars 2011

Liens pour «protecteur de l élève» Version 1 er mars 2011 Liens pour «protecteur de l élève» Version 1 er mars 2011 Commission scolaire Téléphone Adresse courriel 1 - Bas-Saint-Laurent Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs 418 894-4587 lebpe@videotron.ca

Plus en détail

ALERTE budget provincial

ALERTE budget provincial Mars 2015 ALERTE budget provincial présence locale portée mondiale Dans un premier budget équilibré depuis des années, le ministre des Finances Carlos Leitão a introduit plusieurs changements qui affectent

Plus en détail

Mutuelles de prévention. Guide en vue de la création d une mutuelle. www.csst.qc.ca Guide en vue de la création d une mutuelle

Mutuelles de prévention. Guide en vue de la création d une mutuelle. www.csst.qc.ca Guide en vue de la création d une mutuelle Mutuelles de prévention Guide en vue de la création d une mutuelle www.csst.qc.ca Ce guide a pour but de répondre aux questions des employeurs qui prévoient se regrouper pour faire de la prévention. Ce

Plus en détail

Le projet de loi n o 33

Le projet de loi n o 33 Le projet de loi n o 33 Loi éliminant le placement syndical et visant l amélioration du fonctionnement de l industrie de la construction Mémoire du Conseil du patronat du Québec soumis à la Commission

Plus en détail

La retraite. n est pas un privilège! Avant-propos. Qu est-ce que le RREGOP? En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus

La retraite. n est pas un privilège! Avant-propos. Qu est-ce que le RREGOP? En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus La retraite n est pas un privilège! Fascicule 1 Avantpropos Depuis plusieurs mois déjà, de grands médias tirent à boulets rouges sur les régimes

Plus en détail

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de et de services sociaux Présenté le 11 novembre 2003 Principe adopté le 10 décembre

Plus en détail

Croissance des entreprises et des régions

Croissance des entreprises et des régions Programme Croissance des entreprises et des régions pour les régions du Québec for Quebec Regions L Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec a pour mission d appuyer les

Plus en détail

Travailler pour profiter de la VIE, mais pas au risque de la PERDRE!

Travailler pour profiter de la VIE, mais pas au risque de la PERDRE! Travailler pour profiter de la VIE, mais pas au risque de la PERDRE! La sécurité au travail, ça s apprend. Parce qu on a juste une vie à vivre la SÉCURITÉ AU TRAVAIL, ça commence tout de suite! < 2 > Questions

Plus en détail

L analyse des besoins des usagers Les indicateurs de performance. Danielle Chagnon Directrice de la référence et du prêt

L analyse des besoins des usagers Les indicateurs de performance. Danielle Chagnon Directrice de la référence et du prêt L analyse des besoins des usagers Les indicateurs de performance Danielle Chagnon Directrice de la référence et du prêt Objectifs Découvrir l importance des indicateurs dans la connaissance des usagers

Plus en détail

Spécialisé. SYNONYME de sécurité

Spécialisé. SYNONYME de sécurité SYNONYME de sécurité Vous recherchez un hangar pouvant être doté d une porte principale très large, résistant aux combinaisons de charges tout en protégeant vos précieux investissements? Ne cherchez plus!

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Deux des mesures fiscales annoncées le 2 décembre 2014 1. Bonification de 800 000 $ à 1 million de dollars de l exonération des gains en capital sur les

Plus en détail

Une formation obligatoire pour les frigoristes et les mécaniciens en protection-incendie qui travaillent avec les halocarbures.

Une formation obligatoire pour les frigoristes et les mécaniciens en protection-incendie qui travaillent avec les halocarbures. Une formation obligatoire pour les frigoristes et les mécaniciens en protection-incendie qui travaillent avec les halocarbures. À compter du 1 er juin 2007, les frigoristes* et les mécaniciens en protection-

Plus en détail

Pour un régime d assurance médicaments entièrement public. Conseil général, CSQ 7 octobre 2010

Pour un régime d assurance médicaments entièrement public. Conseil général, CSQ 7 octobre 2010 Pour un régime d assurance médicaments entièrement public Conseil général, CSQ 7 octobre 2010 Qu est-ce que notre régime d assurance médicaments? Au Québec, 43% de la population est couverte par le régime

Plus en détail

Résumé des principales positions des partis politiques 15 octobre 2015

Résumé des principales positions des partis politiques 15 octobre 2015 Présentation Ce document a été produit à l occasion de la campagne électorale fédérale 2015. Il vise à informer les membres de la Coalition et ses partenaires des positions des principaux partis politiques

Plus en détail

Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec

Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec Par Alexandre Moïse 1 Marie Hélène Noiseux 2 1-Alexandre Moïse, B.Gest., M.Sc.A., Chercheur à l'université du Québec

Plus en détail

www.csst.qc.ca À propos du remboursement de vos frais de déplacement et de séjour

www.csst.qc.ca À propos du remboursement de vos frais de déplacement et de séjour www.csst.qc.ca À propos du remboursement de vos frais de déplacement et de séjour Ce document est réalisé par la Direction de l indemnisation et de la réadaptation, en collaboration avec la Direction des

Plus en détail

ON A SIGNALÉ LA SITUATION DE VOTRE ENFANT AU DPJ LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE

ON A SIGNALÉ LA SITUATION DE VOTRE ENFANT AU DPJ LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE ON A SIGNALÉ LA SITUATION DE VOTRE ENFANT AU DPJ LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE CETTE BROCHURE A ÉTÉ RÉALISÉE SOUS LA SUPERVISION DU SERVICE DES JEUNES ET DES FAMILLES DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET

Plus en détail

Q1 Quel est votre sexe?

Q1 Quel est votre sexe? Q1 Quel est votre sexe? Répondues : 458 Ignorées : 0 Homme Femme Homme Femme 18,56% 85 81,44% 373 Total 458 1 / 11 Q2 Quel est votre âge? Répondues : 458 Ignorées : 0 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54

Plus en détail

SFPQ. Soyez informés. Forum Revenu. juste pour nous. Matières intersectorielles : loin d une entente! L état propose un gel salarial pour 2015-2016.

SFPQ. Soyez informés. Forum Revenu. juste pour nous. Matières intersectorielles : loin d une entente! L état propose un gel salarial pour 2015-2016. NÉGO 2015 Matières intersectorielles : loin d une entente! Le 15 décembre dernier, le gouvernement déposait ses offres à la table de négociation des matières intersectorielles (Front commun). Tout d abord,

Plus en détail

Les arpenteurs victimes de discrimination Résultats de l exercice de relativité salariale mené dans l industrie de la construction

Les arpenteurs victimes de discrimination Résultats de l exercice de relativité salariale mené dans l industrie de la construction Maquette0 /08/0 00:0 Page Les arpenteurs victimes de discrimination Résultats de l exercice de relativité salariale mené dans l industrie de la construction Samuel de Champlain, premier arpenteur au Québec

Plus en détail

Formation sur les Halocarbures

Formation sur les Halocarbures Formation sur les Halocarbures Information générale 1 888 EMPLOIS (1 888 367-5647) www.emploiquebec.net QUALIFICATION ENVIRONNEMENTALE H1 APPAREILS FRIGORIFIQUES Commission scolaire des Draveurs Territoires

Plus en détail

Le risque de négociation dans la gouvernance des régimes de retraite

Le risque de négociation dans la gouvernance des régimes de retraite dans la des Professeur au département des relations industrielles Université Laval frederic.hanin@rlt.ulaval.ca 30 mars 2015 - InterContinental Montréal, 14h10 Introduction Cette communication porte sur

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Le maintien de très faibles taux d intérêt depuis la dernière récession incite les ménages canadiens à s endetter

Plus en détail

Version 14-01-2015 PARTIE X Titre II La retenue pour le fonds des pensions de survie

Version 14-01-2015 PARTIE X Titre II La retenue pour le fonds des pensions de survie Version 14-01-2015 PARTIE X Titre II La retenue pour le fonds des pensions de survie 1. Bases légales et réglementaires 2. Les cotisations pour la pension 2.1 La cotisation de l employeur 2.2 La cotisation

Plus en détail

SFPQ. forum Revenu. juste pour nous. Négociations 2015 TOURNÉE AUTOMNALE

SFPQ. forum Revenu. juste pour nous. Négociations 2015 TOURNÉE AUTOMNALE SFPQ Négociations 2015 TOURNÉE AUTOMNALE Au cours de l automne, l Exécutif national du SFPQ ira à la rencontre de ses membres de l Agence du revenu du Québec, en lien avec la négociation qui s amorce.

Plus en détail

BAUX DE LOCATION D ESPACES OCCUPÉS PAR LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

BAUX DE LOCATION D ESPACES OCCUPÉS PAR LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL Paragraphe 27 e de l'article 4 du Règlement sur la diffusion DIVULGATION DES RENSEIGNEMENTS RELATIFS AUX DÉPENSES BAUX DE LOCATION D ESPACES OCCUPÉS PAR LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

Plus en détail

ÊTRE MEMBRE DU SFPQ. vous permet de participer à la vie démocratique du syndicat, donc, entre autres, de voter lors des assemblées.

ÊTRE MEMBRE DU SFPQ. vous permet de participer à la vie démocratique du syndicat, donc, entre autres, de voter lors des assemblées. ÊTRE MEMBRE DU SFPQ ÊTRE MEMBRE DU SFPQ vous permet de participer à la vie démocratique du syndicat, donc, entre autres, de voter lors des assemblées. Payer une cotisation syndicale est obligatoire, en

Plus en détail