Evolution des résidences secondaires entre 1990 et 2006

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evolution des résidences secondaires entre 1990 et 2006"

Transcription

1 Evolution des entre 1990 et 2006 Page 1/81

2 Page 2/81

3 Introduction 5 1 ère partie : Les par région Le nombre et la part de par région en 1999 et Evolution du nombre de par région entre 1990 et ème partie : Les par département Le nombre et la part de par département en 1999 et Evolution du nombre de par département entre 1990 et ème partie : Les dans l Orne Les par pays de l Orne 36 A - Le nombre et la part de par pays de l Orne en 1999 et B - Evolution du nombre de par pays de l Orne entre 1990 et Les par EPCI de l Orne 40 A - Le nombre et la part de par EPCI de l Orne en 1999 et B - Evolution du nombre de par EPCI de l Orne entre 1990 et Les EPCI du Pays d Alençon 44 A - Le nombre et la part de par EPCI du Pays d Alençon en 1999 et B - Evolution du nombre de par EPCI du Pays d Alençon entre 1990 et Les EPCI du Pays d Argentan Pays d Auge Ornais 48 A - Le nombre et la part de par EPCI du PAPAO en 1999 et B - Evolution du nombre de par EPCI du PAPAO entre 1990 et Les EPCI du Pays d Ouche 52 A - Le nombre et la part de par EPCI du Pays d Ouche en 1999 et B - Evolution du nombre de par EPCI du Pays d Ouche entre 1990 et Les EPCI du Pays du Bocage 56 Page 3/81

4 A - Le nombre et la part de par EPCI du Pays du Bocage en 1999 et B - Evolution du nombre de par EPCI du Pays du Bocage entre 1990 et Les EPCI du Pays du Perche 60 A - Le nombre et la part de par EPCI du Pays d Ouche en 1999 et B - Evolution du nombre de par EPCI du Pays du Perche entre 1990 et Synthèse 65 Annexes 67 Evolution du nombre de par EPCI de l'orne entre 1990 et Résidences par commune de l Orne en 1990, 1999 et Page 4/81

5 Introduction Les résidents constituent une source d enrichissement pour l économie ornaise : apport de revenus dans l économie locale, création d emplois saisonniers, augmentation de la consommation, contribution aux taxes locales, etc. Ainsi, de nombreux villages ont pu conserver leurs commerces grâce à ces habitants au pouvoir d achat plus élevé. Si l Orne a été, depuis longtemps, un lieu de villégiature pour des urbains en mal de nature, sa destination est cependant beaucoup moins prisée que les côtes normandes. Malgré les efforts de communication des collectivités locales, l Orne reste un département peu connu. Cependant, depuis quelques années, l accroissement de la fréquentation du territoire départemental s est fait grâce à la valorisation de ses régions naturelles : le Perche, le Pays d Ouche, le Pays d Auge, le Bocage. Tableau n 1 : Evolution des en France métropolitaine, en Basse-Normandie et dans l'orne entre 1968 et 2006 Années France métropolitaine Basse-Normandie Orne nombre évolution nombre évolution nombre évolution % % % % % % % % % % % % % % % Source : INSEE, recensements 1968, 1975, 1982, 19990, 1999 et 2006 La France a connu un accroissement très important du nombre de entre 1968 et Ce même phénomène s est retrouvé en Page 5/81

6 Basse-Normandie et dans l Orne. Par contre, à compter de 1990, la hausse s est fortement ralentie. L objet de cette étude n est pas d expliquer précisément les raisons de l accroissement ou de la baisse du nombre de résidents dans l Orne, mais de situer cette évolution dans ce département, en Basse-Normandie et en France. La connaissance du nombre de nous semble un indicateur intéressant de l attractivité économique d un territoire. Au niveau départemental, l analyse porte sur un découpage par pays et par établissement public de coopération intercommunal (EPCI) ; ces deux dernières entités constituent des territoires de projets. En annexe, le lecteur trouvera les données détaillées par commune. Il s agit de l actualisation d une étude réalisée en 2000 par la, portant sur l évolution des entre les recensements INSEE de 1975 et de Purement quantitative, cette étude est strictement limitée à une exploitation statistique et à l analyse du nombre de par rapport aux. Ainsi, les vacants et les occasionnels sortent du champ de la présente étude. Page 6/81

7 Quelques définitions 1. Logement : un logement est défini du point de vue de son utilisation. C'est un local utilisé pour l'habitation : séparé, c'est-à-dire complètement fermé par des murs et cloisons, sans communication avec un autre local, si ce n'est par les parties communes de l'immeuble (couloir, escalier, vestibule, etc.) ; indépendant, à savoir ayant une entrée propre avec un accès direct sur l'extérieur ou les parties communes de l'immeuble, sans devoir traverser un autre local. Les se répartissent en quatre catégories : principales,, occasionnels, vacants. Il existe des présentant des caractéristiques particulières, néanmoins pris en compte par l'insee : les -foyers pour personnes âgées, les chambres meublées, les habitations précaires ou de fortune (caravanes, mobile homes, etc.). 2. Résidence principale : c est un logement occupé de façon habituelle et à titre principal par une ou plusieurs personnes qui constituent un ménage. Il y a ainsi égalité entre le nombre de principales et le nombre de ménages. 3. Résidence secondaire : c est un logement utilisé pour les week-ends, les loisirs ou les vacances, y compris les meublés loués (ou à louer) pour des séjours touristiques. 4. Logement vacant : c est un logement inoccupé se trouvant dans l'un des cas suivants : proposé à la vente, à la location, déjà attribué à un acheteur ou un locataire, et en attente d'occupation, en attente de règlement de succession, conservé par un employeur pour un usage futur au profit d'un de ses employés, gardé vacant et sans affectation précise par le propriétaire (exemple : un logement très vétuste, etc.). 5. Logement occasionnel : c est un logement ou une pièce indépendante, utilisé occasionnellement pour des raisons professionnelles (par exemple, le pied-à-terre professionnel d'une personne qui ne rentre qu'en fin de semaine auprès de sa famille). 6. Le nombre de est la différence entre le nombre total de et le nombre de vacants. 7. La part de se calcule en divisant le nombre de sur un territoire par le nombre de (ou parc de ). Source : INSEE, Définitions et méthodes, site internet www. insee.fr Page 7/81

8 Page 8/81

9 1 ère partie Les par région Page 9/81

10 1 - Le nombre et la part de par région en 1999 et 2006 Ces deux cartes montrent que la part des 1 reste répartie de manière homogène sur le territoire et ne s est pas modifiée, de façon visible, entre 1999 et 2006 : une proportion supérieure à la moyenne nationale (11 % en 2006, 12 % en 1999) dans les régions côtières ainsi que dans les régions touristiques ; une part de nettement inférieure à la moyenne nationale dans les régions situées au nord et à l est de l Ile-de-France 1 Cf définition page 5 Page 10/81

11 En 1999 En 2006 Part des 21 % et + de 11 à 20 % de 6 à 10 % de 0 à 5 % Sources : INSEE, recensement 1999 et 2006,, février 2010 Page 11/81

12 Tableau n 2 : Résidences par région en 1999 et Régions * Part des ** * Part des ** Alsace % % 21 Aquitaine % % 9 Auvergne % % 8 Basse-Normandie % % 4 Bourgogne % % 13 Bretagne % % 5 Centre % % 14 Champagne-Ardenne % % 18 Corse % % 1 Franche-Comté % % 15 Haute-Normandie % % 17 Ile-de-France % % 22 Languedoc-Roussillon % % 2 Limousin % % 7 Lorraine % % 19 Midi-Pyrénées % % 12 Nord-Pas-de-Calais % % 20 Pays de la Loire % % 10 Picardie % % 16 Poitou-Charentes % % 6 Provence-Alpes-Côte-d'Azur % % 3 Rhône-Alpes % % 11 France métropolitaine % % - Total France métropolitaine (hors Ile-de-France) % % - Source : INSEE, recensements 1999 et 2006 * : en nb de ; ** : en part des Page 12/81

13 Avec une part de de 17 %, la Basse- Normandie occupe le 4 ème rang des régions françaises métropolitaines derrière la Corse (36 %), le Languedoc-Roussillon (23 %) et Provence-Alpes-Côte d'azur (18%). En nombre de, la Basse-Normandie se situe au 8 ème rang derrière les régions Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Bretagne, Pays de la Loire, Aquitaine et Midi-Pyrénées. Tableau n 3 : Résidences en Basse-Normandie et dans les régions limitrophes en 1999 et Régions * Part des ** * Part des ** Basse-Normandie % % 4 Bretagne % % 5 Centre % % 14 Haute-Normandie % % 17 Pays de la Loire % % 10 Source : INSEE, recensements 1999 et 2006 * : en nb de ; ** : en part des Si on la compare aux régions limitrophes, la Basse-Normandie est la région qui présente la plus forte part de dans l ensemble des. Les régions Centre et Haute-Normandie disposent respectivement de 1,5 et 3,3 fois moins de que la Basse- Normandie. Par contre, la Bretagne et les Pays de la Loire disposent respectivement de 1,8 et 1,7 fois plus de que la Basse-Normandie. Page 13/81

14 2 - Evolution du nombre de par région entre 1990 et 2006 Les deux cartes ci-contre montrent que l accroissement du nombre de dans les régions côtières, constaté durant la période , s est perpétué durant la période Il s est même accentué dans les régions Bretagne, Poitou- Charentes et Aquitaine. Par contre, à l inverse de la période précédente, le Limousin a connu une stagnation et l Ile-de-France, une augmentation du nombre de. Page 14/81

15 Entre 1990 et 1999 Entre 1999 et 2006 Evolution du nombre de 24 % et + de + 8 % à + 23 % de 0 à + 7 % de - 0,01 % à - 30 % Sources : INSEE, recensements 1990, 1999 et 2006,, février 2010 Page 15/81

16 Tableau n 4 : Evolution du parc des par région entre 1990 et 2006 Evolution Régions moyenne annuelle * Alsace % % 3 0 % 0,00 % Aquitaine % % % 2,02 % Auvergne % % % 0,04 % Basse-Normandie % % % 1,33 % Bourgogne % % % - 0,24 % Bretagne % % % 2,00 % Centre % % % - 0,93 % Champagne-Ardenne % % % - 0,63 % Corse % % % 1,94 % Franche-Comté % % % - 0,16 % Haute-Normandie % % % - 0,48 % Ile-de-France % % % 0,50 % Languedoc-Roussillon % % % 2,13 % Limousin % % % 0,73 % Lorraine % % % 0,37 % Midi-Pyrénées % % % 1,34 % Nord-Pas-de-Calais % % % 1,04 % Pays de la Loire % % % 1,78 % Picardie % % % - 1,33 % Poitou-Charentes % % % 2,94 % Provence-Alpes-Côte-d'Azur % % % 1,58 % Rhône-Alpes % % % 0,73 % France métropolitaine % % % 1,17 % Total France métropolitaine (hors Ile-de-France) % % % 1,19 % Source : INSEE, recensements 1990, 1999 et 2006 * sur 16 ans de 1990 à 2006 Page 16/81

17 Durant les deux périodes et , la moyenne de l évolution du nombre de en France métropolitaine a été respectivement + 9 % et + 8 %, soit 1,17 %/an sur 16 ans. On peut classer les régions en quatre groupes 2 : Groupes Groupe n 1 : forte hausse Groupe n 2 : hausse Groupe n 3 : stagnation Groupe n 4 : baisse Régions Aquitaine, Bretagne, Corse, Languedoc-Roussillon, Poitou-Charentes, Basse-Normandie, Limousin, Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais, Pays de la Loire, Provence-Alpes-Côte-d Azur, Rhône-Alpes, Alsace, Auvergne, Ile-de-France, Lorraine, Bourgogne, Centre, Champagne-Ardennes, Franche-Comté, Haute-Normandie, Picardie Grâce à sa situation privilégiée (proche de la région parisienne) et à ses nombreux atouts naturels (le littoral, le Mont-Saint-Michel, la Suisse normande, le Perche, etc), la Basse-Normandie enregistre une croissance continue du nombre de ses, quoique plus faible durant la dernière période (+ 9 % contre + 12 %). 2-1 er groupe : régions qui ont connu une augmentation très forte, soit plus de 30 % sur 16 ans ; - 2 ème groupe : régions qui ont connu une augmentation forte, soit de 8 % à 30 % sur 16 ans ; - 3 ème groupe : régions qui ont connu une stagnation ou une augmentation inférieure à la moyenne nationale, soit de 0 % à 7 % sur 16 ans ; - 4 ème groupe : régions qui ont connu une baisse sur 16 ans. Page 17/81

18 Page 18/81

19 2 ème partie Les par département Page 19/81

20 1 - Le nombre et la part de par département en 1999 et 2006 Un examen des cartes ci-contre permet d affiner le constat que l on faisait auparavant par région. Dans la répartition de la part des, on relève une plus grande hétérogénéité dans les départements que dans les régions : une part élevée des au sein des départements côtiers (Finistère, Calvados, Vendée, Charente- Maritime, Landes, Var, Alpes-Maritimes, etc), les départements montagneux (Savoie, Hautes-Alpes, Jura, etc), à fort attrait touristique hivernal ou estival (Ardèche, Puy-de- Dôme, Gard, Corse, etc) ; une part de en dessous de la moyenne nationale pour 60 % des départements français métropolitains ; la part la plus faible (0 à 5 %) se situe surtout dans le nord et l est de la France, et dans une partie du centre ouest. Page 20/81

21 En 1999 En 2006 Part des 21 % et + de 11 à 20 % de 6 à 10 % de 0 à 5 % Sources : INSEE, recensements 1999 et 2006,, février 2010 Page 21/81

22 Tableau n 5 : Résidences par département en 1999 et Départements * Part des ** * Part des ** Ain % % 60 Aisne % % 74 Allier % % 49 Alpes-de-Haute-Provence % % 5 Alpes-Maritimes % % 15 Ardèche % % 21 Ardennes % % 75 Ariège % % 11 Aube % % 72 Aude % % 9 Aveyron % % 25 Bas-Rhin % % 85 Bouches-du-Rhône % % 80 Calvados % % 24 Cantal % % 18 Charente % % 61 Charente-Maritime % % 12 Cher % % 45 Corrèze % % 28 Corse-du-Sud % % 2 Côte-d'Or % % 63 Côtes-d'Armor % % 27 Creuse % % 16 Deux-Sèvres % % 69 Dordogne % % 30 Doubs % % 71 Drôme % % 48 Essonne % % 92 Eure % % 54 Eure-et-Loir % % 55 Page 22/81

23 Tableau n 5 : Résidences par département en 1999 et 2006 (suite) Départements * Part des ** * Part des ** Finistère % % 31 Gard % % 34 Gers % % 40 Gironde % % 44 Haute-Corse % % 6 Haute-Garonne % % 77 Haute-Loire % % 22 Haute-Marne % % 52 Hautes-Alpes % % 1 Haute-Saône % % 53 Haute-Savoie % % 13 Hautes-Pyrénées % % 17 Haute-Vienne % % 50 Haut-Rhin % % 83 Hauts-de-Seine % % 89 Hérault % % 19 Ille-et-Vilaine % % 58 Indre % % 38 Indre-et-Loire % % 73 Isère % % 43 Jura % % 36 Landes % % 14 Loire % % 70 Loire-Atlantique % % 37 Loiret % % 65 Loir-et-Cher % % 42 Lot % % 20 Lot-et-Garonne % % 62 Lozère % % 4 Maine-et-Loire % % 82 Manche % % 29 Page 23/81

24 Tableau n 5 : Résidences par département en 1999 et 2006 (suite) Départements * Part des ** * Part des ** Marne % % 84 Mayenne % % 68 Meurthe-et-Moselle % % 90 Meuse % % 66 Morbihan % % 23 Moselle % % 86 Nièvre % % 26 Nord % % 93 Oise % % 81 Orne % % 35 Paris % % 76 Pas-de-Calais % % 56 Puy-de-Dôme % % 39 Pyrénées-Atlantiques % % 33 Pyrénées-Orientales % % 7 Rhône % % 87 Saône-et-Loire % % 47 Sarthe % % 67 Savoie % % 3 Seine-et-Marne % % 79 Seine-Maritime % % 78 Seine-Saint-Denis % % 96 Somme % % 46 Tarn % % 51 Tarn-et-Garonne % % 59 Territoire-de-Belfort % % 91 Val-de-Marne % % 95 Val-d'Oise % % 94 Var % % 10 Vaucluse % % 57 Vendée % % 8 Page 24/81

25 Tableau n 5 : Résidences par département en 1999 et 2006 (suite) Départements * Part des ** * Part des ** Vienne % % 64 Vosges % % 41 Yonne % % 32 Yvelines % % 88 France métropolitaine % % - Total France métropolitaine (hors départements de l'ile-de-france) % % - Source : INSEE, recensements 1999 et 2006 * : en nb de ; ** : en part des Avec une part de 11 % de, l Orne se situe, en 2006, dans la moyenne nationale hors départements de l Ile-de- France (11 %) et occupe le 51 ème rang national (50 ème rang en 1999). En nombre de, elle se situe au 35 ème rang, sans changement depuis Page 25/81

26 Tableau n 6 : Résidences par département bas-normand et limitrophe de la Basse-Normandie en 1999 et Départements * Part des ** * Part des ** Départements bas-normands Calvados % % 24 Manche % % 29 Orne % % 35 Départements limitrophes de la Basse-Normandie (hors départements bas-normands) Eure % % 54 Eure-et-Loir % % 55 Ille-et-Vilaine % % 58 Mayenne % % 68 Sarthe % % 67 Seine-Maritime % % 78 Source : INSEE, recensements 1999 et 2006 * : en nb de ; ** : en part des Page 26/81

27 En Basse-Normandie, l Orne est le département qui présente le plus faible taux de dans l ensemble des. Il faut toutefois noter que les deux autres départements sont côtiers, ce qui peut expliquer en partie cette différence. La Manche dispose de 2,4 fois plus de que l Orne, et le Calvados, 4,2 fois plus. Par rapport aux départements limitrophes de la Basse-Normandie (hors départements bas-normands) l Orne présente : une part plus importante de dans les ; un nombre de plus élevé que l Eureet-Loir, la Mayenne et la Sarthe, mais moins élevé que l Eure, l Ille-et-Vilaine et la Seine-Maritime. Page 27/81

28 2 - Evolution du nombre de par département entre 1990 et 2006 Les deux cartes ci-contre montrent que l accroissement du nombre de dans les départements côtiers, constaté durant la période , s est perpétué durant la période Il s est même accentué dans certains départements : Finistère, Vendée, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Gard et Bouches-du-Rhone. Page 28/81

29 Entre 1990 et 1999 Entre 1999 et 2006 Evolution du nombre de 24 % et + de + 8 % à + 23 % de 0 à + 7 % de - 0,01 % à - 30 % Sources : INSEE, recensements 1990, 1999 et 2006,, février 2010 Page 29/81

30 Tableau n 7 : Evolution du nombre de par département entre 1990 et 2006 Evolution Départements moyenne annuelle * Ain % % % - 0,56 % Aisne % % % - 1,64 % Allier % % % 0,00 % Alpes-de-Haute-Provence % % % 1,15 % Alpes-Maritimes % % % 1,44 % Ardèche % % % 1,71 % Ardennes % % % - 0,49 % Ariège % % % 1,18 % Aube % % % - 1,08 % Aude % % % 2,18 % Aveyron % % % 1,33 % Bas-Rhin % % % - 0,20 % Bouches-du-Rhône % % % 0,65 % Calvados % % % 1,33 % Cantal % % % 0,98 % Charente % % % 1,36 % Charente-Maritime % % % 4,03 % Cher % % % - 0,55 % Corrèze % % % 1,21 % Corse-du-Sud % % % 2,11 % Côte-d'Or % % % - 0,11 % Côtes-d'Armor % % % 1,70 % Creuse % % % 0,94 % Deux-Sèvres % % % 0,68 % Dordogne % % % 2,20 % Doubs % % % - 0,22 % Drôme % % % 1,28 % Essonne % % % - 2,82 % Eure % % % - 1,12 % Eure-et-Loir % % % - 1,76 % Finistère % % % 2,54 % Page 30/81

31 Tableau n 7 : Evolution du nombre de par département entre 1990 et 2006 (suite) Evolution Départements moyenne annuelle * Gard % % % 0,99 % Gers % % % 1,75 % Gironde % % % 1,19 % Haute-Corse % % % 1,78 % Haute-Garonne % % % 0,43 % Haute-Loire % % % - 0,43 % Haute-Marne % % % 0,39 % Hautes-Alpes % % % 1,74 % Haute-Saône % % % - 0,11 % Haute-Savoie % % % 1,31 % Hautes-Pyrénées % % % 2,32 % Haute-Vienne % % % - 0,03 % Haut-Rhin % % % 0,28 % Hauts-de-Seine % % % 2,95 % Hérault % % % 2,08 % Ille-et-Vilaine % % % 0,24 % Indre % % % 0,24 % Indre-et-Loire % % % - 0,53 % Isère % % % - 0,15 % Jura % % % - 0,14 % Landes % % % 2,55 % Loire % % % - 1,29 % Loire-Atlantique % % % 1,52 % Loiret % % % - 1,65 % Loir-et-Cher % % % - 0,62 % Lot % % % 1,53 % Lot-et-Garonne % % % 1,43 % Lozère % % % 1,44 % Maine-et-Loire % % % - 1,03 % Manche % % % 2,29 % Marne % % % - 1,22 % Mayenne % 19 0 % % 0,17 % Page 31/81

32 Tableau n 7 : Evolution du nombre de par département entre 1990 et 2006 (suite) Evolution Départements moyenne annuelle * Meurthe-et-Moselle % % % - 1,13 % Meuse % % % - 0,63 % Morbihan % % % 2,68 % Moselle % % 59 1 % 0,05 % Nièvre % % % 0,23 % Nord % % % 0,96 % Oise % % % - 2,61 % Orne % % % - 0,31 % Paris % % % 5,86 % Pas-de-Calais % % % 1,05 % Puy-de-Dôme % % % - 0,03 % Pyrénées-Atlantiques % % % 2,75 % Pyrénées-Orientales % % % 3,04 % Rhône % % % - 1,41 % Saône-et-Loire % % % 0,35 % Sarthe % % % - 0,95 % Savoie % % % 1,32 % Seine-et-Marne % % % - 2,05 % Seine-Maritime % % % 0,35 % Seine-Saint-Denis % % % - 1,37 % Somme % % % - 0,30 % Tarn % % % 1,11 % Tarn-et-Garonne % % % 0,63 % Territoire-de-Belfort % % % - 0,21 % Val-de-Marne % % % - 0,02 % Val-d'Oise % % % - 2,37 % Var % % % 1,91 % Vaucluse % % % 1,74 % Vendée % % % 3,17 % Vienne % 88 1 % % 0,08 % Vosges % % % 1,45 % Page 32/81

33 Tableau n 7 : Evolution du nombre de par département entre 1990 et 2006 (suite) Evolution Départements moyenne annuelle * Yonne % % % - 1,10 % Yvelines % % % - 1,53 % France métropolitaine % % % 1,17 % France métropolitaine (hors départements de l'ile-de-france) % % % 1,19 % Source : INSEE, recensements 1990, 1999 et 2006 * sur 16 ans de 1990 à 2006 Au cours des deux périodes et , les évolutions du nombre de par département en France ont été contrastées : de + 40% à - 31% durant la 1 ère période, de + 38 % à - 25 % pendant la 2 ème période. On peut classer les départements en quatre groupes 3 : Groupes Groupe n 1 : forte hausse Groupe n 2 : hausse Groupe n 3 : stagnation Groupe n 4 : baisse Départements Aude, Charente-Maritime, Corse-du-Sud, Dordogne, Finistère, Hauts-de-Seine, Hautes-Pyrénées, Hérault, Landes, Manche, Morbihan, Paris, Pyrénées- Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Var, Vendée Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ariège, Aveyron, Bouches-du-Rhône, Calvados, Cantal, Charente, Corrèze, Côtes-d'Armor, Creuse, Deux-Sèvres, Drôme, Gard, Gers, Gironde, Hautes-Alpes, Haute-Corse, Haute-Savoie, Loire-Atlantique, Lot, Lot-et-Garonne, Lozère, Nord, Pas-de-Calais, Savoie, Tarn, Tarn-et-Garonne, Vaucluse, Vosges Allier, Haute-Garonne, Haute-Marne, Haut-Rhin, Ille-et-Vilaine, Indre, Mayenne, Moselle, Nièvre, Saône-et-Loire, Seine-Maritime, Val-de-Marne, Vienne Ain, Aisne, Ardennes, Aube, Bas-Rhin, Cher, Côte-d'Or, Doubs, Essonne, Eure, Eure-et-Loir, Haute-Loire, Haute-Saône, Haute-Vienne, Indre-et -Loire, Loir-et-Cher, Loire, Loiret, Isère, Jura, Maine-et-Loire, Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Oise, Orne, Puy-de-Dôme, Rhône, Sarthe, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Somme, Territoire-de-Belfort, Val-d'Oise, Yonne, Yvelines 3-1 er groupe : départements qui ont connu une augmentation très forte, soit plus de 30 % sur 16 ans ; - 2 ème groupe : départements qui ont connu une augmentation forte, soit de 8 % à 30 % sur 16 ans ; - 3 ème groupe : départements qui ont connu une stagnation ou une augmentation inférieure à la moyenne nationale, soit de 0 % à 7 % sur 16 ans ; - 4 ème groupe : départements qui ont connu une baisse sur 16 ans. Page 33/81

34 Tableau n 8 : Evolution du nombre de secondaire de l'orne et des départements limitrophes de la Bassse-Normandie entre 1990 et 2006 Evolution Départements moyenne annuelle * Départements bas-normands Calvados % % % 1,33 % Manche % % % 2,29 % Orne % % % - 0,31 % Départements limitrophes à la Basse-Normandie (hors départements bas-normands) Eure % % % - 1,12 % Eure-et-Loir % % % - 1,76 % Ille-et-Vilaine % % % 0,24 % Mayenne % 19 0 % % 0,17 % Sarthe % % % - 0,95 % Seine-Maritime % % % 0,35 % Entre 1999 et 2006, l Orne a connu une diminution du nombre de ses. Source : INSEE, recensements 1990, 1999 et 2006 * sur 16 ans de 1990 à 2006 Des 3 départements bas-normands, l Orne est le département à avoir enregistré une baisse du nombre de durant cette période. Par contre, si l on compare l Orne aux départements limitrophes de la Basse-Normandie (hors départements bas-normands), seuls l Ille-et- Vilaine et la Mayenne ont constaté une croissance continue du nombre de leurs. Page 34/81

35 Page 35/81

36 3 ème partie Les dans l Orne Page 36/81

37 1 - Les par pays de l Orne A - Le nombre et la part de par pays de l Orne en 1999 et 2006 Ces deux cartes montrent que la part des par pays de l Orne se répartit, sur le territoire, en deux blocs homogènes : - une part égale ou supérieure à la moyenne nationale (11 %) pour les pays situés à l est et à l ouest du département : Pays du Perche, Pays d Ouche et Pays du Bocage ; - une part inférieure à la moyenne nationale pour les pays situés au centre : Pays d Alençon et PAPAO. Tableau n 9 : Résidences par pays de l'orne en 1999 et Départements Part * ** Part *** **** Part * ** Part *** **** Pays d'alençon % % % % 5 Pays d'argentan - Pays d'auge Ornais % % % % 4 Pays d'ouche % % % % 2 Pays du Bocage % % % % 3 Pays du Perche % % % % 1 Total des pays ornais % * % * % * % * Source : INSEE, recensements 1999 et 2006 * : pourcentage des du Pays par rapport au total des pays ; ** : en nb de ; *** : pourcentage des par rapport au nombre de ; **** : en part de Depuis 2006, le Pays du Bocage compte le plus grand nombre de. Pays du Bocage et Pays du Perche réunissent plus de 60 % du nombre de de l ensemble des pays. Les Pays d Alençon et Pays d'argentan - Pays d'auge ornais comptent deux fois moins de que les Pays du Bocage et Pays du Perche. Le Pays d Ouche, compte tenu de sa superficie, possède le moins de. Page 37/81

38 En 1999 En 2006 Part des 21 % et + de 11 à 20 % de 6 à 10 % de 0 à 5 % Sources : INSEE, recensements 1999 et 2006,, février 2010 Page 38/81

39 B - Evolution du nombre de par pays de l Orne entre 1990 et 2006 Tableau n 10 : Evolution du nombre de par pays de l'orne entre 1990 et 2006 Pays ornais Evolution moyenne annuelle * Pays d'alençon % % % -1,02% Pays d'argentan - Pays d'auge Ornais % -48-2% % -0,61% Pays d'ouche % 7 0% -87-5% -0,28% Pays du Bocage % 70 1% 215 4% 0,27% Pays du Perche % % % -0,40% Total des pays ornais % % % -0,33% Source : INSEE, recensements 1990, 1999 et 2006 * sur 16 ans de 1990 à 2006 Depuis 1990, le Pays d Alençon connaît, une baisse du nombre de. Cette diminution a été la plus importante au niveau départemental : 3 fois supérieure à la moyenne départementale. Le Pays du Bocage est le seul des cinq pays de l Orne, à avoir connu une augmentation durant les deux périodes de respectivement de 3 % et 1 %. Le Pays du Perche a enregistré une diminution du nombre de résidents que l on peut expliquer par : - leur «sédentarisation» : les deviennent principales : leurs occupants s installent définitivement dans le Perche pour prendre leur retraite ou pour exercer leur activité professionnelle ; - un changement de type de résidents à l occasion d une transaction immobilière : les habitations, vendues par des résidents, sont achetées par des personnes du pays pour y installer leur résidence principale. Page 39/81

40 Entre 1990 et 1999 Entre 1999 et 2006 Evolution du nombre de 24 % et + de + 8 % à + 23 % de 0 à + 7 % de - 0,01 % à - 30 % Sources : INSEE, recensements 1990, 1999 et 2006,, février 2010 Page 40/81

41 2 - Les par EPCI de l Orne A - Le nombre et la part de par EPCI de l Orne en 1999 et 2006 L examen de ces deux cartes montre que la part de par rapport aux des EPCI a peu évolué entre 1999 et Seule la communauté de communes (cdc) du Bocage carrougien a changé de tranche. A l échelle des EPCI, on note : - une faible part de dans les EPCI se situant à l ouest de l Orne ainsi que dans celles, recensant sur leur territoire une commune fortement peuplée (Alençon, L Aigle, Argentan, Flers) ; - une forte part des dans les EPCI situées à l est du département. Page 41/81

42 En 1999 En 2006 Part des 21 % et + de 11 à 20 % de 6 à 10 % de 0 à 5 % Sources : INSEE, recensements 1999 et 2006,, février 2010 Page 42/81

43 B - Evolution du nombre de de l ensemble des pays par EPCI de l Orne entre 1990 et 2006 L examen de ces deux cartes montre une nette évolution du nombre de, entre les deux périodes et A l échelle des EPCI, on note : - une forte augmentation du nombre de dans les EPCI situés à l ouest de l Orne et dans les cdc du Pays de Longny-au Perche et du Perche Rémalardais ; - une légère augmentation, voire une stagnation, dans les cdc du centre du département. Page 43/81

44 Entre 1990 et 1999 Entre 1999 et 2006 Evolution du nombre de 24 % et + de + 8 % à + 23 % de 0 à + 7 % de - 0,01 % à - 30 % Sources : INSEE, recensements 1990, 1999 et 2006,, février 2010 Page 44/81

45 3 - Les EPCI du Pays d Alençon A - Le nombre et la part de par EPCI du Pays d Alençon en 1999 et 2006 Tableau n 11 : Résidences par EPCI du Pays d'alençon en 1999 et E.P.C.I. Part * ** Part *** **** Part * ** Part *** **** Cdc de l Est-alençonnais 56 2% % % % 9 Cdc du Bocage carrougien % % % % 2 Cdc du Massif de Perseigne 125 5% % % % 5 Cdc du Pays d Essay 109 4% % % % 4 Cdc du Pays de Courtomer % % % % 1 Cdc du Pays de Sées 233 9% % % % 8 Cdc du Pays mêlois % % % % 3 Cdc du Saosnois % % % % 7 Cdc du Vallée du Sarthon 128 5% % % % 6 Communauté urbaine d Alençon % % % % 10 Total Pays d Alençon % * % * % * % * Total des pays ornais * * % * * * % * Source : INSEE, recensements 1999 et 2006 * : pourcentage des du Pays par rapport au total des pays ; ** : en nb de ; *** : pourcentage des par rapport au nombre de ; **** : en part de Dans le Pays d Alençon, on constate : - une part de très faible pour la CUA (1 %) et la cdc de l Est-Alençonnais (4 %) ; - une part de inférieure à la moyenne départementale (11 %) pour les cdc du Pays de Sées et du Saosnois ; - une part de supérieure à la moyenne départementale (11 %) pour les autres cdc avec un taux deux fois supérieur pour la cdc du Pays de Courtomer ; - à elle seule, la cdc du Saosnois réunit un quart des du Pays d Alençon. Page 45/81

46 En 1999 En 2006 Part des 21 % et + de 11 à 20 % de 6 à 10 % de 0 à 5 % Sources : INSEE, recensements 1999 et 2006,, février 2010 Page 46/81

47 B - Evolution du nombre de par EPCI du Pays d Alençon entre 1990 et 2006 Tableau n 12 : Evolution du nombre de par EPCI dans le Pays d'alençon entre 1990 et 2006 E.P.C.I Evolution moyenne annuelle * Cdc du Bocage carrougien % -30-9% % -0,74% Communauté urbaine d Alençon % % % -2,10% Cdc de l Est-alençonnais % -6-11% % -1,29% Cdc du Massif de Perseigne % -6-5% % -1,22% Cdc du Pays de Courtomer % 5 2% % -0,60% Cdc du Pays de Sées % % % -1,45% Cdc du Pays d Essay % % % -1,83% Cdc du Pays mêlois % -8-2% -34-8% -0,53% Cdc du Saosnois % -23-4% % -0,78% Cdc du Vallée du Sarthon % 0 0% % -0,88% Total Pays d Alençon % % % -1,02% Total des pays ornais % % % -0,33% Source : INSEE, recensements 1990, 1999 et 2006 * sur 16 ans de 1990 à 2006 Sur les deux périodes étudiées, les 10 EPCI du Pays d Alençon ont connu une baisse du nombre de. On peut classer les cdc en quatre groupes 4 : Groupes Groupe n 1 : forte hausse Groupe n 2 : hausse Groupe n 3 : diminution Groupe n 4 : forte diminution Cdc du Pays d Alençon Pays de Courtomer, Pays Mêlois Bocage carrougien, Communauté urbaine d Alençon, Est-alençonnais, Massif de Perseigne, Pays de Sées, Pays d Essay, Saosnois, Vallée du Sarthon 4-1er groupe : EPCI qui ont connu une augmentation très forte, soit plus de 30 % sur 16 ans ; - 2ème groupe : EPCI qui ont connu une augmentation forte, soit de 8 % à 30 % sur 16 ans ; - 3ème groupe : EPCI qui ont connu une stagnation ou une augmentation inférieure à la moyenne nationale, soit de 0 % à 7 % sur 16 ans ; - 4ème groupe : EPCI qui ont connu une baisse sur 16 ans. Page 47/81

48 Entre 1990 et 1999 Entre 1999 et 2006 Evolution du nombre de 24 % et + de + 8 % à + 23 % de 0 à + 7 % de - 0,01 % à - 30 % Sources : INSEE, recensements 1990, 1999 et 2006,, février 2010 Page 48/81

49 4 Les EPCI du Pays d Argentan Pays d Auge Ornais (PAPAO) A - Le nombre et la part de par EPCI du PAPAO en 1999 et 2006 Tableau n 13 : Résidences par EPCI du Pays d'argentan-pays d'auge Ornais en 1999 et E.P.C.I. Part * ** Part *** **** Part * ** Part *** **** Cdc du Pays du Merlerault 118 5% % % % 3 Cdc du Pays de Mortrée 221 9% % % % 5 Cdc du Pays de Camembert % % % % 2 Cdc du Pays d Exmes % % % % 4 Cdc du Pays d Argentan 137 6% % % % 9 Cdc de la Vallée de la Dives % % % % 6 Cdc de la Région de Gacé % % % % 1 Cdc de la Plaine d Argentan nord 72 3% % % % 7 Cdc d Ecouché 169 7% % % % 8 Commune isolée 14 1% * 60 23% * 18 1% * 67 27% * Total Pays d Argentan - Pays d Auge Ornais % * % * % * % * Total des pays ornais * * % * * * % * Source : INSEE, recensements 1999 et 2006 * : pourcentage des du Pays par rapport au total des pays ; ** : en nb de ; *** : pourcentage des par rapport au nombre de ; **** : en part de Dans le Pays d'argentan-pays d'auge ornais, on constate : - une part de très faible pour la cdc du Pays d Argentan (1 %) ; - une part de inférieure à la moyenne départementale (11 %) pour les cdc de la Plaine d Argentan Nord et celle d Ecouché ; - une part de supérieure à la moyenne départementale (11 %) pour les 6 autres cdc ; - à elle seule, la cdc du Pays du Camembert réunit près d'un tiers des du Pays d'argentan-pays d'auge Ornais. Page 49/81

50 En 1999 En 2006 Part des 21 % et + de 11 à 20 % de 6 à 10 % de 0 à 5 % Sources : INSEE, recensements 1999 et 2006,, février 2010 Page 50/81

51 B - Evolution du nombre de par EPCI du PAPAO entre 1990 et 2006 Tableau n 14 : Evolution du nombre de par EPCI dans le Pays d Argentan - Pays d Auge Ornais entre 1990 et 2006 Evolution E.P.C.I moyenne annuelle * Cdc d Ecouché % -6-4% % -1,23% Cdc du Pays d Argentan % % % -2,23% Cdc du Pays de Camembert % 50 8% 11 2% 0,10% Cdc du Pays de Mortrée % -11-5% % -1,02% Cdc du Pays d Exmès % -25-9% -9-3% -0,21% Cdc du Pays du Merlerault % 12 10% 23 21% 1,34% Cdc de la Plaine d Argentan nord % 5 7% % -1,58% Cdc de la Région de Gacé % -8-2% -33-7% -0,46% Cdc de la Vallée de la Dives % % % -1,54% Commune isolée % 4 29% -2-10% -0,63% Total Pays d Argentan - Pays d Auge Ornais % -48-2% % -0,61% Total des pays ornais % % % -0,33% Source : INSEE, recensements 1990, 1999 et 2006 * sur 16 ans de 1990 à 2006 Sur les deux périodes étudiées, 8 cdc sur 9 du Pays d Argentan Pays d Auge ornais ont connu une baisse consécutive du nombre de. On peut classer les CdC en quatre groupes : Groupes Groupe n 1 : forte hausse Groupe n 2 : hausse Groupe n 3 : diminution Groupe n 4 : forte diminution Cdc du Pays d Argentan Pays d Auge ornais Pays du Camembert, Pays du Merlerault Pays d Exmes, Région de Gacé Ecouché, Pays d Argentan, Pays de Mortrée, Plaine d Argentan nord, Vallée de la Dives Page 51/81

52 Entre 1990 et 1999 Entre 1999 et 2006 Evolution du nombre de 24 % et + de + 8 % à + 23 % de 0 à + 7 % de - 0,01 % à - 30 % Sources : INSEE, recensements 1990, 1999 et 2006,, février 2010 Page 52/81

53 5 Les EPCI du Pays d Ouche A - Le nombre et la part de par EPCI du Pays d Ouche en 1999 et 2006 Tableau n 15 : Résidences par EPCI du Pays d'ouche en 1999 et E.P.C.I. Part * ** Part *** **** Part * ** Part *** **** CdC de la Ferté-Fresnel % % % % 2 CdC de la Vallée de la Risle % % % % 3 CdC du Pays de L Aigle % % % % 4 CdC du Pays de la Marche % % % % 1 Commune isolée 63 3% * % * 56 3% * % * Total Pays d Ouche % * % * % * % * Total des pays ornais * * % * * * % * Source : INSEE, recensements 1999 et 2006 * : pourcentage des du Pays par rapport au total des pays ; ** : en nb de ; *** : pourcentage des par rapport au nombre de ; **** : en part de Dans le Pays d Ouche, on constate : - une part de inférieure à la moyenne départementale (11 %) pour la CdC du Pays de L Aigle ; - une part de supérieure à la moyenne départementale (11 %) pour les 3 autres cdc ; - la cdc de La Ferté-Fresnel réunit près de 30 % des du Pays d Ouche. Page 53/81

54 En 1999 En Part des 21 % et + de 11 à 20 % de 6 à 10 % de 0 à 5 % Sources : INSEE, recensements 1999 et 2006,, février 2010 Page 54/81

55 B - Evolution du nombre de par EPCI du Pays d Ouche entre 1990 et 2006 Tableau n 16 : Evolution du nombre de par EPCI dans le Pays d'ouche entre 1990 et 2006 E.P.C.I Evolution moyenne annuelle * Cdc de la Ferté-Fresnel % -18-3% -35-6% -0,39% Cdc du Pays de la Marche % 27 6% -8-2% -0,11% Cdc du Pays de L Aigle % -13-2% -31-6% -0,36% Cdc de la Vallée de la Risle % 18 6% 0 0% 0,00% Commune isolée % -7-11% % -1,18% Total Pays d Ouche % 7 0% -87-5% -0,28% Total des pays ornais % % % -0,33% Source : INSEE, recensements 1990, 1999 et 2006 * sur 16 ans de 1990 à 2006 Sur les deux périodes étudiées, 2 communautés de communes du Pays d Ouche sur 4 ont connu une baisse continue du nombre de leurs. On peut classer les cdc en quatre groupes : Groupes Groupe n 1 : forte hausse Groupe n 2 : hausse Groupe n 3 : diminution Groupe n 4 : forte diminution Vallée de la Risle La Ferté-Fresnel, Pays de la Marche, Pays de L Aigle Cdc du Pays d Ouche Page 55/81

PROCÈS-VERBAL DE CONTRÔLE 2011

PROCÈS-VERBAL DE CONTRÔLE 2011 PERIODICITE Quotidien N CPPAP 0110 C 86826 PROCÈS-VERBAL DE CONTRÔLE de la des Média PRIX DE VENTE 1,00 ABO FRANCE 330,00 CONTACT PUB. M. GRUDLER Christophe TEL 03.89.32.70.00 ABO ETRANGER FAX DATE CONTROLE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES Décret n o 2013-1289 du 27 décembre 2013 authentifiant les chiffres des populations de métropole, des départements

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1611 du 24 décembre 2014 authentifiant les chiffres des populations de métropole, des départements

Plus en détail

La société Poly Event est une société basée en région parisienne spécialisée dans la vente et la location de structures gonflables.

La société Poly Event est une société basée en région parisienne spécialisée dans la vente et la location de structures gonflables. La société Poly Event est une société basée en région parisienne spécialisée dans la vente et la location de structures gonflables. Nous intervenons dans toute la France et aussi à l international. Disposant

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2015-1851 du 29 décembre 2015 authentifiant les chiffres des populations de métropole, de la Guadeloupe,

Plus en détail

*** DONNÉES LOCALES *** ANNÉE 2011

*** DONNÉES LOCALES *** ANNÉE 2011 LA DÉLINQUANCE CONSTATÉE EN FRANCE *** DONNÉES LOCALES *** ANNÉE 2011 d après les statistiques centralisées par la Direction Centrale de la Police Judiciaire En application de la loi du 11 mars 1957 (art.41)

Plus en détail

Tableaux récapitulatifs et cartes des déploiements BLR par titulaire au 31 décembre 2009 (publication le 5 mai 2010)

Tableaux récapitulatifs et cartes des déploiements BLR par titulaire au 31 décembre 2009 (publication le 5 mai 2010) Tableaux récapitulatifs et cartes des déploiements BLR par titulaire au 31 décembre 2009 (publication le 5 mai 2010) Tableau récapitulatif des déploiements par titulaire au 31 décembre 2009 Titulaires[1]

Plus en détail

CAF Numéro de téléphone: 0821019967 Numéro non surtaxé: 0388376870 Détails, Adresse: Bas Rhin 67

CAF Numéro de téléphone: 0821019967 Numéro non surtaxé: 0388376870 Détails, Adresse: Bas Rhin 67 Numéro de téléphone: 0821019967 Numéro non surtaxé: 0388376870 Détails, Adresse: Bas Rhin 67 Numéro non surtaxé: 0472356222 Détails, Adresse: Tarn Numéro non surtaxé: 0299291752 Détails, Adresse: Rennes

Plus en détail

SALAIRES DE REFERENCE ET TAUX MENSUELS D INDEMNISATION

SALAIRES DE REFERENCE ET TAUX MENSUELS D INDEMNISATION DIRECTION DES ENQUETES ET DES STATISTIQUES SALAIRES DE REFERENCE ET TAUX MENSUELS D INDEMNISATION FRANCE METROPOLITAINE Situation au 31 Mars 2012 23 octobre 2012 Le salaire mensuel moyen de référence en

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 016-171 du 18 février 016 relatif à la fusion de caisses de base du régime social des indépendants

Plus en détail

Départements Taux voté A compter du

Départements Taux voté A compter du Annexe 2 TAUX DES DROITS D ENREGISTREMENT ET DE LA TAXE DE PUBLICITE FONCIÈRE Départements Taux voté A compter du 01 AIN 4,50% 01/03/2014 02 AISNE 4,50% 01/04/2014 03 ALLIER 4,50% 01/03/2014 04 ALPES DE

Plus en détail

Nbre % MOSELLE , , , , , , , , , , ,21

Nbre % MOSELLE , , , , , , , , , , ,21 ALSACE-LORRAINE INSCRITS VOTANTS EXPRIMÉS CGT CFDT FO MOSELLE 1989 1858 524 28,2 497 94,8 120 24,1 249 50,1 128 5,8 1995 1726 461 26,71 427 92,62 84 19,67 137 32,08 77 18,03 129 30,21 MEUSE 1989 545 208

Plus en détail

MOUVEMENT DES PTP SPORT 2016 C.A.S.

MOUVEMENT DES PTP SPORT 2016 C.A.S. ANNEXE 4-3 MOUVEMENT DES PTP SPORT 2016 CAS RG067 - Alsace Champagne-Ardenne - Lorraine: 02 RG033 - Aquitaine Limousin-Poitou-Charentes: 04 RG069 - Auvergne Rhône-Alpes: 07 RG021 - Bourgogne Franche-Comté:

Plus en détail

LA FRANCE DU RMI EN 2005

LA FRANCE DU RMI EN 2005 LA CARTE DU MOIS : Projection : Gall LA FRANCE DU RMI EN 2005 Définition : Spatiale : le cadre de la carte est la carte de la France et des Départements d Outre Mer à des échelles différentes Thématique

Plus en détail

SALAIRES DE REFERENCE ET TAUX MENSUELS D INDEMNISATION. Situation au 30 Septembre 2012

SALAIRES DE REFERENCE ET TAUX MENSUELS D INDEMNISATION. Situation au 30 Septembre 2012 DIRECTION DES ENQUETES ET DES STATISTIQUES SALAIRES DE REFERENCE ET TAUX MENSUELS D INDEMNISATION FRANCE METROPOLITAINE Situation au 30 Septembre 2012 17 avril 2013 Le salaire mensuel moyen de référence

Plus en détail

Dénombrement des entreprises 2014. Liste des variables

Dénombrement des entreprises 2014. Liste des variables Dénombrement des entreprises 2014 Liste des variables Index des variables : s de localisation : REGION DEP AU ZE UU COM s économiques : APE A64 A38 A21 A10 TAILLE s d identification : CHAMP CJ1 CJ2 ARTISAN

Plus en détail

Démographie des entreprises et des établissements Liste des variables. Bases de stocks d établissements

Démographie des entreprises et des établissements Liste des variables. Bases de stocks d établissements Démographie s entreprises et s établissements 2015 Liste s s Bases stocks d établissements Inx s s : Variables localisation : REG... ANCREG... DEP...... AU............. ZE........... UU........... COM........

Plus en détail

Spéciale «éco-prêts à taux zéro»

Spéciale «éco-prêts à taux zéro» Spéciale «éco-prêts à taux zéro» & 1 er trimestre 2016 En, 2 396 éco-prêts à taux zéro (contre 2 682 en 2014) ont bénéficié à des travaux de réhabilitation de systèmes d Assainissement Non Collectif par

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ LA RÉPARTITION DES DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de rachat de crédits

Plus en détail

Années 2001/2010 Situation au 31 décembre 2010

Années 2001/2010 Situation au 31 décembre 2010 MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Direction générale de l Aménagement, Du Logement et de la Nature Direction de l Habitat, de l Urbanisme et des Paysages

Plus en détail

PROTECTION DES CAPTAGES PAR DECLARATION D'UTILITE PUBLIQUE

PROTECTION DES CAPTAGES PAR DECLARATION D'UTILITE PUBLIQUE PROTECTION DES CAPTAGES PAR DECLARATION D'UTILITE PUBLIQUE Bilan national Nombre de captages Débit des captages (m3/j) protégé protégé 33 825 19 126 56,5 % 18 664 009 12 321 128 66,0 % Proportion de captages

Plus en détail

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2004-2009 Conférence de presse 5 octobre 2010 L observatoire des taxes foncières de l UNPI a été réalisé à partir de données issues du site

Plus en détail

Les Budgets primitifs 2014 des départements

Les Budgets primitifs 2014 des départements MINISTERE DE L'INTERIEUR MINISTERE DE LA DECENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les Budgets primitifs 2014 des départements Collection Statistiques et finances locales (tableaux) Direction générale

Plus en détail

Les déplacements touristiques des Français

Les déplacements touristiques des Français Les déplacements touristiques des Français Les déplacements touristiques des Français 5 L enquête Suivi de la Demande Touristique (SDT) Ce chapitre rassemble les données sur l activité touristique des

Plus en détail

Directions däpartementales ou interdäpartementales des Anciens Combattants et Victimes de Guerre :

Directions däpartementales ou interdäpartementales des Anciens Combattants et Victimes de Guerre : Directions däpartementales ou interdäpartementales des Anciens Combattants et Victimes de Guerre : ILE DE FRANCE 75 PARIS 77 SEINE-ET-MARNE 78 YVELINES 91 ESSONNE 92 HAUTS-DE-SEINE 93 SEINE-SAINT-DENIS

Plus en détail

ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre ANNEXES

ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre ANNEXES ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre L ATLAS DE LA DÉMOGRAPHIE MEDICALE EN FRANCE ANNEXES Situation au 1 er janvier 2007 Tableau 106 : Effectifs des médecins inscrits à l 0rdre depuis

Plus en détail

Statistiques trimestrielles PTZ

Statistiques trimestrielles PTZ RÉPARTITIONS RÉGIONALE ET DÉPARTEMENTALE - EFFECTIFS Sous Région Neuf quotité de HLM travaux tranche 1 tranche 2 tranche 3 individuel collectif 1-2 3 ou plus Ardennes 43 21 22 0 10 4 29 43 0 18 25 Aube

Plus en détail

GRILLES DES PRIX. Etudes «100% Personnalisées»

GRILLES DES PRIX. Etudes «100% Personnalisées» GRILLES DES PRIX Etudes «100% Personnalisées» Etudes «100% Personnalisées» Des tarifs adaptés aux budgets des entrepreneurs! Vous avez une simple idée de création d'entreprise ou un projet bien avancé?

Plus en détail

Contenu du fichier «mariages»

Contenu du fichier «mariages» Contenu du fichier «mariages» Liste des s Code Libellé Page AMAR Année de mariage 2 ANAISF Année de naissance de l'épouse 2 ANAISH Année de naissance de l'époux 2 DEPDOM Département de domicile après le

Plus en détail

Tarifs TTC du 01/01/2015 au 31/03/2015

Tarifs TTC du 01/01/2015 au 31/03/2015 ,,,,17,,,00,,,96,,,09,,,,,11,,,,,15,05,96,,,,18,18,,,,,,,,,07,,,18,,,14,,91,,,,,,,98,,, 92,04 93, 94, 96, 97, 99, 100,96 102, 104, 106,04 107, 109, 111,07 112,,,,93,,12,,,03,,,,,95,,,,,,16,01,,,,,,,,,,,,,,06,,,02,,,99,,91,,,,,,,,13,

Plus en détail

Les agressions déclarées par les sapeurs-pompiers volontaires et professionnels en 2013

Les agressions déclarées par les sapeurs-pompiers volontaires et professionnels en 2013 La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP Les agressions déclarées par les sapeurs-pompiers volontaires et professionnels en 2013 Premier ministre Les agressions déclarées par les sapeurs-pompiers

Plus en détail

2009 : : Année 2011 : licences soit 2,65 %

2009 : : Année 2011 : licences soit 2,65 % LES LICENCES FFGOLF 2008 : 396 990 2009 : 410 377 2010 : 407 530 Année 2011 : 418 340 licences soit 2,65 % Le nombre de licenciés ffgolf Évolution sur 10 ans Statistiques ffgolf 2011-2/17 Le nombre de

Plus en détail

Observatoire UNPI des Taxes Foncières. Conférence de presse

Observatoire UNPI des Taxes Foncières. Conférence de presse Observatoire UNPI des Taxes Foncières Conférence de presse 4 décembre 2008 I/ Présentation des taux régionaux Classement des plus forts taux régionaux en 2008 Classement par taux les moins Région Taux

Plus en détail

Contenu du fichier 2013 «naissances»

Contenu du fichier 2013 «naissances» Contenu du fichier 2013 «naissances» Liste des s Code Libellé Page ACCOUCHR Conditions de l accouchement 2 AGEMERE Age de la dans l année de naissance de l enfant 2 AGEPERE Age du père dans l année de

Plus en détail

Viticulture Mirabelle Pomme Fraise Asperge Chrysanthème Plantes en pot Sapin de noël Houblon Tabac Polyculture Elevage

Viticulture Mirabelle Pomme Fraise Asperge Chrysanthème Plantes en pot Sapin de noël Houblon Tabac Polyculture Elevage Alsace 67 Bas-Rhin Viticulture Mirabelle Pomme Fraise Asperge Chrysanthème Plantes en pot Sapin de noël Houblon Tabac Polyculture Elevage FDSEA 03 88 19 17 67 68 Haut-Rhin Viticulture Pomme Asperge Plantes

Plus en détail

Commission nationale de toponymie Collectivités territoriales françaises

Commission nationale de toponymie Collectivités territoriales françaises Forme longue Forme courte Nature grammaticale de la forme courte Usage de la forme courte en complément de nom 1 la région Alsace l Alsace nom féminin d Alsace, ou de l Alsace le département du Bas-Rhin

Plus en détail

ATLAS DE LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN FRANCE

ATLAS DE LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN FRANCE ATLAS DE LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN FRANCE SITUATION AU 1 ER JANVIER 2015 (CHAPITRE II) CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES MÉDECINS Dr Patrick BOUET, Président Sous la direction du Dr Jean-François RAULT,

Plus en détail

CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE DES VÉHICULES LÉGERS RAPPORT D ACTIVITÉ ANNUEL

CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE DES VÉHICULES LÉGERS RAPPORT D ACTIVITÉ ANNUEL O R G A N I S M E T E C H N I Q U E C E N T R A L U T A C / O T C ~ A u t o d r o m e d e L I N A S - M O N T L H E R Y ~ B P 2 0 2 1 2 ~ 9 1 3 1 1 M O N T L H É R Y C E D E X CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE

Plus en détail

Les chiffres clés de la chasse en France

Les chiffres clés de la chasse en France Les chiffres clés de la chasse en France 2006 Chiffres nationaux 2006 +,054 % 1 360 988 en 2006 1 353 627 en 2005 2 ème sport en nombre de licenciés derrière le football et devant la pêche, très loin devant

Plus en détail

Page 1 carte de la vaccination des bovins étape 3 Page 1 carte de la vaccination des ovins et caprins étape 4 Page 2 - Prévisionnel de bovins

Page 1 carte de la vaccination des bovins étape 3 Page 1 carte de la vaccination des ovins et caprins étape 4 Page 2 - Prévisionnel de bovins Page 1 carte de la vaccination des bovins étape 3 Page 1 carte de la vaccination des ovins et caprins étape 4 Page 2 - Prévisionnel de bovins vaccinables par département Page 5 - Prévisionnel de petits

Plus en détail

Variables du fichier détail Naissances de l'état Civil

Variables du fichier détail Naissances de l'état Civil Variables du fichier détail Naissances de l'état Civil 1998-2014 Variable Libellé 1998 à 2012 2013 et 2014 ACCOUCHR Conditions de l accouchement X X AGEMERE Age de la mère dans l année de naissance de

Plus en détail

ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre

ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre L ATLAS DE LA DÉMOGRAPHIE MEDICALE EN FRANCE Situation au 1 er janvier 2007 Réalisée par : Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS Géographe de la Santé

Plus en détail

ASSOCIATION FRANCAISE DES PSYCHOMOTRICIENS LIBERAUX L EXERCICE LIBÉRAL DE LA PSYCHOMOTRICITÉ EN FRANCE

ASSOCIATION FRANCAISE DES PSYCHOMOTRICIENS LIBERAUX L EXERCICE LIBÉRAL DE LA PSYCHOMOTRICITÉ EN FRANCE ASSOCIATION FRANCAISE DES PSYCHOMOTRICIENS LIBERAUX L EXERCICE LIBÉRAL DE LA PSYCHOMOTRICITÉ EN FRANCE AU 1er JANVIER 2009 Et AU 31 DÉCEMBRE 2009 Association Française des Psychomotriciens Libéraux L exercice

Plus en détail

LES CHIFFRES - CLEFS DES SEJOURS EN CENTRES DE VACANCES

LES CHIFFRES - CLEFS DES SEJOURS EN CENTRES DE VACANCES LES CHIFFRES - CLEFS DES SEJOURS EN CENTRES DE VACANCES Extraits 1994-2002 Ministère de la Jeunesse, de l Education Nationale et de la Recherche DJEPVA A1 Bureau des Centres de Vacances et de Loisirs Sommaire

Plus en détail

MeilleursAgents.com dévoile les prix détaillés de tout l immobilier résidentiel en France

MeilleursAgents.com dévoile les prix détaillés de tout l immobilier résidentiel en France MeilleursAgents.com dévoile les prix détaillés de tout l immobilier résidentiel en France Pour la première fois, les prix de marché à jour sont disponibles pour toutes les communes de France Métropolitaine

Plus en détail

Variables du fichier RP19682012

Variables du fichier RP19682012 Variables du fichier RP19682012 Index des variables : Age_Rev...2 An_Recens...2 CSP...2 Dep_Nais...2 Dep_Res_14...5 Dep_Tra_14...7 Dipl...10 Etat_Mat...10 Natio...11 NES4...11 Pond...11 Reg_Nais...12 Reg_Res_14...13

Plus en détail

Enquête auprès des établissements d hébergement pour personnes âgées en 2011 (EHPA 2011, DREES)

Enquête auprès des établissements d hébergement pour personnes âgées en 2011 (EHPA 2011, DREES) Ministère de l'économie et des finances Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Enquête auprès des établissements

Plus en détail

73 Equipes Féminines.

73 Equipes Féminines. Poule 1 Nom et prénom Ligue Grade 1 2 3 4 V P C CALVADOS Calvados - NOR 1 VENDÉE Vendée - PDL 2 OISE Oise - PIC 3 MOSELLE Moselle - LOR 4 Ordre combats : 1-2 3-4 1-3 2-4 1-4 2-3 Poule 2 JURA Jura - FC

Plus en détail

Nombre de retraités par département, concernés par la baisse de la CSG. Pour pouvoir bénéficier du taux nul, il faut remplir les critères suivants :

Nombre de retraités par département, concernés par la baisse de la CSG. Pour pouvoir bénéficier du taux nul, il faut remplir les critères suivants : retraités par département, concernés par la baisse de la CSG I. Rappel de la mesure L amendement voté en loi de financement de la sécurité sociale vise à modifier les seuils permettant aux personnes retraitées

Plus en détail

79 Equipes Masculines.

79 Equipes Masculines. Poule 1 CÔTES D ARMOR Côtes d Armor - BRE 1 HAUTE-SAVOIE - Hautes-Savoie - RA 2 VIENNE Vienne - PCH 3 Poule 2 AISNE Aisne - PIC 1 PYRÉNÉES-ORIENTALES Pyrénées-Orient - LR 2 ORNE Orne - NOR 3 Poule 3 TARN

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX PREMIER MINISTRE Arrêté du 29 décembre 2009 fixant la liste et le classement par groupes des emplois de direction des directions départementales interministérielles

Plus en détail

Fiche 4 : FILIÈRE FISCALE

Fiche 4 : FILIÈRE FISCALE CTPC EMPLOIS DE LA DGFIP (PLF 2010) Fiche 4 : FILIÈRE FISCALE 1. Ventilation des suppressions d emplois par catégorie (suppressions nettes des transferts TP et du redéploiement CF) CATEGORIE DÉPARTEMENT

Plus en détail

- Elections départementales 1 er tour - Le Cantoscope. Modèle prédictif des majorités départementales mars

- Elections départementales 1 er tour - Le Cantoscope. Modèle prédictif des majorités départementales mars - Elections départementales 1 er tour - - 23 mars 2015 - Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Elections départementales - réalisé par OpinionWay

Plus en détail

ENQUETE SUR L'EMPLOI EN TT

ENQUETE SUR L'EMPLOI EN TT ENQUETE SUR L'EMPLOI EN TT Mode d'emploi : comptabiliser en ETP (équivalent Temps plein) les postes techniques, agent de développement et administratif à partir d'un mi-temps (0,5 ETP) Ne pas comptabiliser

Plus en détail

Les chiffres de l ostéopathie en juillet 2010.

Les chiffres de l ostéopathie en juillet 2010. EXCLUSIF : la deuxième étude statistique des Ostéopathes de France Les chiffres de l ostéopathie en juillet 2010. Ostéopathes exclusifs et personnes autorisées à user du titre. Nombre de pratiiciiens ::

Plus en détail

Statistiques à l issue de l année sportive. Direction de la Vie Fédérale

Statistiques à l issue de l année sportive. Direction de la Vie Fédérale Statistiques à l issue de l année sportive 2016 Direction de la Vie Fédérale STATISTIQUES GÉNÉRALES % % % Hommes MATCHES Matches par Année Licenciés Adultes Hommes Clubs Terrains Tournois Compétit. Classés

Plus en détail

338 465 créations d entreprises au premier semestre 2010

338 465 créations d entreprises au premier semestre 2010 LA CRÉATION D ENTREPRISES EN FRANCE AU PREMIER SEMESTRE 2010 338 465 créations d entreprises au premier Un nombre record de créations d entreprises a été enregistré en France durant le premier avec 338

Plus en détail

Annexe I EMPLOIS DE SGASU DU GROUPE I

Annexe I EMPLOIS DE SGASU DU GROUPE I 2884 TRAITEMENTS Annexe I DU GROUPE I Aix-Marseille, chargé des affaires générales Directeur des relations et des ressources de l académie Secrétaire général de l inspection académique des Bouches-du-Rhône

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements Fichier Sport-Loisir

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements Fichier Sport-Loisir Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2015 Fichier Sport-Loisir Liste des variables : AN ANCREG COUVERT DCIRIS DEP DEPCOM ECLAIRE NB_AIREJEU NB_EQUIP NB_SALLES REG TYPEQU Année Région d implantation

Plus en détail

Contenu du fichier «décès»

Contenu du fichier «décès» Contenu du fichier «décès» Liste des s Code Libellé Page ACTIV Code activité du décédé 2 ADEC Année de décès 2 ANAIS Année de naissance du décédé 2 DEPDEC Département de décès 2 DEPDOM Département de domicile

Plus en détail

Taux d imposition 2016 des grandes collectivités locales

Taux d imposition 2016 des grandes collectivités locales Note d information - Mai 2016 Taux d imposition 2016 des grandes collectivités locales Cette note d information a été réalisée par : Jérôme BARBERET Tél. 06 89 70 55 46 jerome.barberet@forumgestionvilles.com

Plus en détail

Contenu du fichier «naissances»

Contenu du fichier «naissances» Contenu du fichier «naissances» Liste des s Code Libellé Page ACCOUCHR Conditions de l accouchement 2 AGEMERE Age de la dans l année de naissance de l enfant 2 AGEPERE Age du père dans l année de naissance

Plus en détail

Les chiffres de l ostéopathie en janvier 2011.

Les chiffres de l ostéopathie en janvier 2011. EXCLUSIF : la troisième étude statistique des Ostéopathes de France Les chiffres de l ostéopathie en janvier 2011. Ostéopathes exclusifs et personnes autorisées à user du titre. Nombre de pratiiciiens

Plus en détail

Démographie des entreprises et des établissements Liste des variables. Bases de créations d établissements

Démographie des entreprises et des établissements Liste des variables. Bases de créations d établissements Démographie s entreprises et s établissements 2015 Liste s s Bases créations d établissements Inx s s : Variables localisation : REG... ANCREG... DEP...... AU............. ZE........... UU...............

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Equipements Fichier Enseignement

Contenu du fichier Base Permanente des Equipements Fichier Enseignement Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2007 Fichier Enseignement Liste des variables : AN Année CANT Présence ou absence d une cantine CL_ELEM Présence ou absence d une classe élémentaire en

Plus en détail

Travail Emploi Formation professionnelle

Travail Emploi Formation professionnelle MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL N o 1 du 30 janvier 2016 Travail Emploi Formation professionnelle Plan de classement Sommaire chronologique Sommaire

Plus en détail

Fiches thématiques. Faits et chiffres

Fiches thématiques. Faits et chiffres Fiches thématiques Faits et chiffres 2008-2009 265 Faits et chiffres 2008-2009 266 1 Emploi public Faits et chiffres 2008-2009 267 Faits et chiffres 2008-2009 268 Thème 1 Emploi public Fiche thématique

Plus en détail

Contingent de promotions à l'échelle de rémunération des professeurs des écoles 2015-2016

Contingent de promotions à l'échelle de rémunération des professeurs des écoles 2015-2016 Fédération Nationale de l Enseignement, de la Culture et de la Formation Professionnelle, de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière SECTION FEDERALE DES SYNDICATS DEPARTEMENTAUX DES PERSONNELS

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Arrêté du 27 mars 2014 modifiant l arrêté du 15 mai 2007 relatif à la représentation des

Plus en détail

Les professions de santé au 1 er janvier 2009

Les professions de santé au 1 er janvier 2009 Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL Les professions de santé au 1 er janvier 2009 Daniel SICART n 131 avril 2009 MINISTERE

Plus en détail

Lieux et heures des manifestations

Lieux et heures des manifestations Lieux et heures des manifestations Particularités Alsace 67 Bas-Rhin 68 Haut-Rhin Rassemblement à 11h devant la mairie de Mulhouse rue Pierre Curie Aquitaine 24 Dordogne Rassemblement devant la bourse

Plus en détail

SÉNATORIALES LE SCRUTIN DU 21 SEPTEMBRE 2008 DONNÉES ESSENTIELLES

SÉNATORIALES LE SCRUTIN DU 21 SEPTEMBRE 2008 DONNÉES ESSENTIELLES SÉNATORIALES 008 LE SCRUTIN DU SEPTEMBRE 008 DONNÉES ESSENTIELLES LE RENOUVELLEMENT DE LA SÉRIE A EN QUELQUES CHIFFRES NOMBRE DE SIÈGES À POURVOIR : AU SCRUTIN MAJORITAIRE À DEUX TOURS 0 À LA REPRÉSENTATION

Plus en détail

Liste des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses officielles dans le domaine de la microbiologie alimentaire

Liste des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses officielles dans le domaine de la microbiologie alimentaire - Dénombrement des micro-organismes aérobies à 30 C (= colonies aérobies = flore aérobie mésophile), Il regroupe les essais - Dénombrement des entérobactéries, suivants: - Dénombrement des Escherichia

Plus en détail

NOR: DEVN A. Version consolidée au 15 mars 2008

NOR: DEVN A. Version consolidée au 15 mars 2008 Le 29 octobre 2010 ARRETE Arrêté du 4 novembre 2003 relatif à l usage des appeaux et des appelants pour la chasse des oiseaux de passage et du gibier d eau et pour la destruction des animaux nuisibles.

Plus en détail

Les chiffres de l ostéopathie en juillet Ostéopathes exclusifs et personnes autorisées à user du titre.

Les chiffres de l ostéopathie en juillet Ostéopathes exclusifs et personnes autorisées à user du titre. EXCLUSIF : la quatrième étude statistique des Ostéopathes de France Les chiffres de l ostéopathie en juillet 2012. Ostéopathes exclusifs et personnes autorisées à user du titre. Nombre de prattiiciiens

Plus en détail

Répartition des émissions de PTZ par type d'opération et catégorie de commune

Répartition des émissions de PTZ par type d'opération et catégorie de commune Répartition des émissions de par type d'opération et catégorie de commune Couronne périurbaine Commune multipolarisée Individuel Neuf 14 478 66.3% 22.8% 20 455 87.1% 32.2% 6 772 86.8% 10.7% 21 755 84.5%

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 497 Février 2014 Les ventes de produits pétroliers en 2012 Résultats par produit et par département OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE L enquête sur les

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l environnement, de l énergie et de la mer, en charge des relations internationales sur le climat.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l environnement, de l énergie et de la mer, en charge des relations internationales sur le climat. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l environnement, de l énergie et de la mer, en charge des relations internationales sur le climat Arrêté du fixant les quotas départementaux dans les limites desquelles

Plus en détail

Cross National des Sapeurs Pompiers 23/03/2013 CLASSEMENT GENERAL MASCULIN

Cross National des Sapeurs Pompiers 23/03/2013 CLASSEMENT GENERAL MASCULIN 1 SDIS 91 - Essonne 06:02:39 563 3 Cadets 00:44:07 59 5 Juniors M 01:07:43 106 20 Seniors M 01:37:35 232 10 Vétérans 1 M 01:25:02 136 1 Vétérans 2 M 01:08:12 30 2 SDIS 35 - Ille et Vilaine 06:04:30 599

Plus en détail

APRÈS L'ART. PREMIER N 570 Rect. ASSEMBLÉE NATIONALE. 25 mai RÉFORME DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES - (n 2516) AMENDEMENT

APRÈS L'ART. PREMIER N 570 Rect. ASSEMBLÉE NATIONALE. 25 mai RÉFORME DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES - (n 2516) AMENDEMENT Amendement permettant l'application des dispositions des deux derniers alinéas de l'article 99 et du dernier alinéa de l article 55 du Règlement APRÈS L'ART. PREMIER N 570 Rect. ASSEMBLÉE NATIONALE 25

Plus en détail

ENQUETE ACCIDENTS DE CHASSE 2001/2002 COMPARAISON AVEC LES RESULTATS DE 1997 A 2000

ENQUETE ACCIDENTS DE CHASSE 2001/2002 COMPARAISON AVEC LES RESULTATS DE 1997 A 2000 Délégation régionale PACA/Corse Le Tholonet BP 12 1363 AIX EN PROVENCE D.E.R. CNERA CERVIDES-SANGLIER 1 place Exelmans 55 BAR LE DUC ENQUETE ACCIDENTS DE CHASSE 21/22 COMPARAISON AVEC LES RESULTATS DE

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DU PERSONNEL

ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DU PERSONNEL ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DU PERSONNEL DES ADMINISTRATIONS FINANCIÈRES Association régie par la loi du 1er juillet 1901 18 avenue Léon Gaumont Valmy 133 75 977 PARIS Cedex 20 Télécopie : 01.57.53.22.12

Plus en détail

STATISTIQUES Ratio pénétration REGIONS. Alain DEJEAN CTR DRJSCS Midi-Py

STATISTIQUES Ratio pénétration REGIONS. Alain DEJEAN CTR DRJSCS Midi-Py STATISTIQUES Ratio pénétration REGIONS Alain DEJEAN CTR DRJSCS Midi-Py CHAMPAGNE Le champagne ignore la crise grâce aux exportations. Malgré un léger recul des ventes en France, le champagne affiche pour

Plus en détail

Présentation - Définitions

Présentation - Définitions CHAPITRE 9 ÉLÉMENTS DE CONTEXTE Présentation - Définitions 86 9-1 Le contexte européen 88 9-2 Le contexte régional 90 9-3 Le contexte départemental 92 Éléments de contexte PRÉSENTATION En 2014, le PIB

Plus en détail

COMITES LOCAUX DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE

COMITES LOCAUX DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE N 116 - SOCIAL n 43 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 28 octobre 2008 ISSN 1769-4000 COMITES LOCAUX DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE L essentiel Suite à la création d une délégation nationale à la

Plus en détail

Pour les directions départementales de l'équipement (DDE) ou les directions de l'équipement (DE) :

Pour les directions départementales de l'équipement (DDE) ou les directions de l'équipement (DE) : ANNEXE 1 FICIENTS DE Pour les directions départementales de l'équipement (DDE) ou les directions de l'équipement (DE) : 1 DDE AIN 1,00 40 DDE LANDES 0,90 2 DDE AISNE 1,10 41 DDE LOIR-ET-CHER 3 DDE ALLIER

Plus en détail

Opération de prospection CER France. Octobre 2016

Opération de prospection CER France. Octobre 2016 Opération de prospection CER France Octobre 2016 Rappel des opération proposées Depuis quelques temps, les Experts Comptables ont le droit de prospecter et de partir à la recherche de nouveaux clients.

Plus en détail

Les demandeurs d emploi ayant des droits ouverts au RSA en juillet 2010

Les demandeurs d emploi ayant des droits ouverts au RSA en juillet 2010 DIRECTION STATISTIQUES, ENQUÊTES ET PRÉVISIONS Les demandeurs d emploi ayant des droits ouverts au RSA en juillet 2010 17 septembre 2010 Le revenu de solidarité active (RSA) «a pour objet d assurer à ses

Plus en détail

Arrêtés préfectoraux points spécifiques

Arrêtés préfectoraux points spécifiques 550-1 Texte non paru au Journal officiel 249 Circulaire UHC/QC3 n o 2005-2 du 27 janvier 2005 relative à l abrogation des ordonnances préfectorales non conformes avec la réglementation ascenseurs NOR :

Plus en détail

Sites touristiques en France

Sites touristiques en France Mémento du tourisme Sites touristiques en France Sommaire Palmarès des premiers sites culturels en 2008 Palmarès des premiers sites non culturels en 2008 Monuments historiques classés et inscrits par région

Plus en détail

Variables du fichier détail Décès de l'état Civil 1998-2014

Variables du fichier détail Décès de l'état Civil 1998-2014 Variables du fichier détail Décès de l'état Civil 1998-2014 Variable Libellé 1998 à 2014 ACTIV Code activité du décédé X ADEC Année du décès X ANAIS Année de naissance du décédé X DEPDEC Département du

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 20 novembre 2014 PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 20 novembre 2014 PROJET DE LOI Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 20 novembre 2014

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DU PERSONNEL

ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DU PERSONNEL ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DU PERSONNEL DES ADMINISTRATIONS FINANCIÈRES Association régie par la loi du 1er juillet 1901 18 avenue Léon Gaumont Valmy 133 75 977 PARIS Cedex 20 Télécopie : 01.57.53.22.12

Plus en détail

ANNEXES PORTANT SUR LES OPERATIONS FINANCEES PAR AU MOINS UN PAS ANNEXES PORTANT SUR LES OPERATIONS FINANCEES PAR DES PAS SEULS

ANNEXES PORTANT SUR LES OPERATIONS FINANCEES PAR AU MOINS UN PAS ANNEXES PORTANT SUR LES OPERATIONS FINANCEES PAR DES PAS SEULS ANNEXES PREAMBULE ANNEXES PORTANT SUR LES OPERATIONS FINANCEES PAR AU MOINS UN PAS Annexe 1 : Annexe 2 : Caractéristiques des opérations PAS par génération Parts de marché des établissements pour les opérations

Plus en détail

Annuaire statistique POPULATIONS 2012

Annuaire statistique POPULATIONS 2012 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques DONNEES CHIFFREES février 2014 Annuaire statistique POPULATIONS 2012 www.msa.fr Annuaire statistique Populations Données 2012 CCMSA Direction des

Plus en détail

R.O.F. - Les chiffres de la démographique : Janvier 2014

R.O.F. - Les chiffres de la démographique : Janvier 2014 Enquête démographique Les chiffres de l'ostéopathie en janvier 2014 Ostéopathes exclusifs et praticiens autorisés à user du titre Les chiffres par département En savoir plus sur le Registre des Ostéopathes

Plus en détail

XIX STATISTIQUES NATIONALES DEVIS MOYENS AU M2 DE PLANCHERS T.T.C.

XIX STATISTIQUES NATIONALES DEVIS MOYENS AU M2 DE PLANCHERS T.T.C. XIX STATISTIQUES NATIONALES DEVIS MOYENS AU M2 DE PLANCHERS T.T.C. en t 586 - STATISTIQUES NATIONALES AU M 2 DE PLANCHER STATISTIQUES NATIONALES AU M 2 DE PLANCHER - 587 STATISTIQUES NATIONALES AU M 2

Plus en détail

Liste des conventions collectives couvertes par l'avenant n 1 du 29 octobre 2009 à l'accord national du 11 mars 2008 pour l'emploi des seniors dans

Liste des conventions collectives couvertes par l'avenant n 1 du 29 octobre 2009 à l'accord national du 11 mars 2008 pour l'emploi des seniors dans IDCC Liste des conventions collectives couvertes par l'avenant n 1 du 29 octobre Titre de la convention 7009 Accouvage et sélection avicoles 7010 Aquaculture 7018 Paysagistes cadres et non cadres (paysage)

Plus en détail

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME AGENCE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L'ILLETTRISME SARL AFTLV 220 Parc de Cassan, 95290, L'isle Adam, Île-de-France email: contact@aftlv.com www.aftlv.com Tel: 0975824949 FICHE ACTEUR GÉRANT: Didier cozin

Plus en détail