Usages actuels et économies d'énergie. I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011) (en guise d introduction au débat)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Usages actuels et économies d'énergie. I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011) (en guise d introduction au débat)"

Transcription

1 CONTRIBUTION AU DEBAT SUR LA SECURITE ENERGETIQUE NATIONALE A MOYEN ET LONG TERME ALGER 22 FEVRIER 2014 Abdelatif Rebah Usages actuels et économies d'énergie I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011) (en guise d introduction au débat) Production nationale d énergie(2011) Energie primaire 157,6 MTep Par agent énergétique Pétrole brut 38,1% Gaz naturel 49,6% Condensat 7% GPL aux champs 5,3% Pétrole brut Gaz naturel Condensat GPL aux champs

2 Production d énergie dérivée par combustible Produits pétroliers GNL GPL (ex raffineries et unités GNL) Electricité thermique Répartition de la production nationale d énergie primaire Exportations 71% Consommation interne 29% Exportations Consommation interne

3 Consommation nationale d énergie 46 MTep Par agrégat Industries énergétiques 14,9% Industries non énergétiques 4,5% Consommation finale 73,7% Industries énergétiques Industries non énergétiques Consommation finale Consommation finale d énergie par secteur d activité Industrie et BTP 23,3% Transport 36,4% Ménages et autres 40,4%

4 Industrie et BTP Transport Ménages et autres Part dans la consommation finale du secteur Industrie et BTP Matériaux de construction 42% BTP 8% Part dans la consommation finale du secteur transport Transport routier 94% Source : Bilan énergétique national-mem Part du transport routier Voyageurs 97% Marchandises 97% Consommation énergétique par mode de transport (Grande Bretagne) Voiture moyenne occupée par 4 personnes : 20 KWh par Km Train : 3 KWh par Km Consommation finale d énergie par source d énergie Produits pétroliers 39,9% Gaz naturel 25,7% GPL 6,9%

5 Produits pétroliers Gaz naturel GPL Produits pétroliers 39,9% Gaz naturel 25,7% GPL 6,9% Source : Bilan énergétique national-mem Consommation de gaz du marché national Consommation Gaz marché national Mm Consommation Gaz marché national Mm3 Répartition de la consommation gaz par secteur

6 CE CI DP SH CE CE

7 DP DP SH SH

8 3 500 CI CI Source : Bilan énergétique national-mem

9 Consommation énergétique par habitant(2011) Algérie 1,108 Tep/hab Maroc 0,539 --//-- Tunisie 0,890 --//-- Ce ratio situe l Algérie à la 67 ème place sur un classement de 110 pays. Consommation d électricité par habitant(2011) Algérie Kwh/hab Maroc //-- Tunisie //-- Ce ratio situe l Algérie à la 97 ème place sur un classement de 131 pays Sources : données Banque mondiale II. La déconnexion entre la dynamique énergétique et celle du reste des activités industrielles Structure de la consommation finale d énergie par source d énergie (%)

10 Electricité Autres Gaz (GPL et autres) Gaz naturel Produits pétroliers et raffinés Pétrole brut et condensats Combustibles solides Part de l électricité dans la consommation finale d énergie % 16,37 21,68 26,84 29,73 27,20 28,50 Part du gaz naturel dans la consommation finale d énergie(%) % 7,97% 17,33 16,25 20,71 25,34 34,70 Part des produits raffinés dans la consommation finale d énergie (%) % 54,10 45,86 42,21 37,69 38,77 29,80

11 Structure de la consommation nationale énergétique (en %) 40,00% 35,00% 30,00% 25,00% 20,00% 15,00% Industries non énergétiques Industries énergétiques 10,00% 5,00% 0,00% Structure de la consommation finale d énergie (en %)

12 60,00% 50,00% 40,00% 30,00% 20,00% 10,00% Secteur Industrie et BTP Secteur Transports Secteur des ménages et autres 0,00% Evolution de la consommation nationale énergétique Consommation nationale Industries non énergétiques Industries énergétiques Consommation finale Secteur Industrie et BTP Secteur Transports

13 Taux de croissance annuel moyen de la consommation finale d énergie par secteur d activité 16,00% 14,00% 12,00% 10,00% 8,00% 6,00% 4,00% Industrie et BTP Transport Ménages et autres 2,00% 0,00% -2,00% Indice de la production industrielle - Secteur public national Base 1989 = Eau-Energie Hyd. Mines et Carrières I.S.M.M.E.E. Total Indice Général Total indice Industries hors hyd.

14 Source ONS

15

16 Source ONS Structure sectorielle du PIB 120,00% 100,00% 80,00% 60,00% 40,00% 20,00% Services non marchands Services marchands BTP Industrie Hydrocarbures Agriculture 0,00% Structure des ventes d électricité en Gwh HT MT BT 20% 29% 51% HT MT BT

17 Evolution des ventes d électricité-gwh HT MT BT Structure des ventes d électricité en Gwh (en %) HT MT BT

18 Evolution du message tarifaire (%R/%V) HT MT BT 0,62 0,57 0,66 0,65 0,84 0,89 0,90 0,96 1,70 1,44 1,24 1,15 L énergie dans la consommation des ménages Accès de la population à l électricité Algérie Maroc Tunisie South Africa Inde En % de la population 99,3% 98,9% 99,5% 75% 75% Sources : Banque mondiale Taux d électrification 99% Taux de pénétration gaz 47,4% Sources : MEM, Sonelgaz Consommation d électricité par logement Tep/logement 0,39 0,40 0,42 0,42 0,44 Consommation d électricité par abonné Tep/abonné 0,41 0,43 0,47 0,45 0,47 Sources MEM, Sonelgaz

19 Dépenses des ménages(2011) Structure Alimentation et boissons 41,8% Logement et charges 20,4% Transports et communication 12,0% Source : ONS Evolution du taux d équipement des ménages en véhicules pour 1000 habitants 120 Nombre de véhicules Nombre de véhicules Source : ONS Parc auto Véhicules à moteur pour 1000 habitants : comparaison par pays Pays Unités Algérie 114 Maroc 70 Tunisie 125 Egypte 45 Arabie 195 Iran 128 Turquie 155 Inde 18 Source : Statistiques internationales

20 Ratio nombre de véhicules pour 1000 hab Pays Production 2010 (unité/an) Algérie 110 Tunisie 125 Maroc 70 Arabie Saoudite 192 Egypte Iran Turquie Venezuela 147 Norvège 584 Chili 184 Mexique Slovaquie Autriche Portugal Tchéquie Hongrie Slovénie Pologne Source : statistiques internationales Consommation de carburants par habitant T /HAB 0,45 0,4 0,35 0,3 0,25 0,2 0,15 0,1 0, T /HAB

21 Source : MEM Dépenses des ménages liées aux véhicules Evolution de l indice : 2001=base 100 Achat de véhicules, cycles et motos Réparation, entretien de véhicules Pièces détachées, accessoires véhicules Autres dépenses pour véhicules ,31 146,36 160,30 109,85 124,61 155,84 104,10 131,32 174,84 103,28 116,11 120,76 Consommation des produits raffinés :10,5%/an soit 1,4MT/an : 9,4%/an soit 3,6 MT/an : 3,9%/an soit 7,3 MT/an : -0,5%/an soit 7,8 MT/an : 5,4%/an soit 11,3 MT/an Source : MEM La diésélisation du parc auto % 35% Evolution de la consommation de gas-oil ,9 MT 8 MT

22 Part du gas-oil dans le mix des carburants routiers 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% Essences Gas-oil GPL/C 10% 0% Sources : MEM, Naftal Différentiel de prix des carburants GAS OIL GPL/C Algérie 60,6% 40% Maroc 71% Tunise 89% 44% Emirats Arabes Unis 200% Arabie Saoudite 41,6% Allemagne 88,5% 50% Belgique 89,9% 42% Canada 97,7% 59% Espagne 96,8% 55% France 88,66% 58% Italie 95% 48% Royaume Uni 105% Suède 101% Suisse 108% Source : Statistiques internationales

23 Evolution de l indice des prix à la consommation : base 100= Biens alimentaires Entretien et réparation Combustibles Eau potable Electricité et gaz Services Biens manufacturés Source : ONS A propos du signal prix

24 Les inégalités de revenu engendrent des inégalités de consommation La population la plus aisée a une dépense 7,4 fois supérieure à celle de la population la plus défavorisée. 50% de la population la moins aisée ne réalise que 28,7% de la dépense totale des ménages La consommation d énergie des ménages croît avec le niveau de vie(en Algérie, selon l enquête 2000 de l ONS, 10% de la population consommait plus du 1/3 du parc véhicules tourisme ; en France, les ménages les plus «electrivores» consomment 6 à 9 fois plus que les ménages les plus modestes) La sensibilité au «signal prix» Le «consommateur d énergie moyen» est une variable statistique. Les consommateurs d énergie sont pluriels, selon le niveau de vie, le type de logement, la zone climatique, etc. Les consommations d énergie des ménages dépendent principalement du niveau d équipement électrique. Le niveau d équipement électrique est fortement lié aux revenus des membres du ménage. Les ménages ne sont pas égaux vis-à-vis du budget énergie. L augmentation du prix de l énergie est souvent présentée comme un levier de réduction de la consommation d énergie grâce au «signal prix». Si le lien entre augmentation du prix et baisse de la demande est vérifié tout à fait pour les Etats ou dans certains secteurs comme l industrie, l effet est beaucoup moins évident du côté des ménages. Contrairement à la consommation de carburants, la demande d énergie domestique est dite «faiblement élastique», cela signifie que les ménages adaptent peu leurs comportements quotidiens à l évolution du prix de l énergie. Dans les couches défavorisées, risques de précariat énergétique et de piratage

25 Revenus d exportation des hydrocarbures en dollars courants Evolution du revenu brut de la TEP exportée en dollars courants (tous hydrocarbures) Année US $ /TEP 93,70 135,90 242,00 262,90 237,30 208,00 178,50 188,30 Année US $ /TEP 106,60 120,20 103,60 115,80 148,90 142,20 126,30 113,90 Année US $ /TEP 104,80 111,60 131,00 125,00 81,00 103,00 173,00 157,00 Année US $ /TEP 150,00 185,00 250,00 323,00 396,00 455,00 563,00 - US $ /TEP 150,00 185,00 250,00 323,00 396,00 455,00 563,00 -

26 Evolution du revenu brut de la TEP exportée en dollars courants (tous hydrocarbures) 600,00 500,00 400,00 300,00 US $ /TEP 200,00 100,

27 Evolution du volume d'hydrocarbures exporté en millions TEP 160,00 140,00 120,00 100,00 80,00 MTEP 60,00 40,00 20, Sources: statistiques Sonatrach et ministère de l Energie

28 Premières observations majeures --L offre nationale d énergie est destinée à 71% à l exportation et à 29% à la consommation interne --Près de ¾ de cette consommation interne constitue la consommation d énergie finale --La consommation d énergie finale est dominée par deux secteurs : les ménages (40,4%) et le transport (36,4%) --Le secteur industriel représente moins du quart de cette consommation --Hors BTP et matériaux de construction, il occupe la portion congrue de cette structure : 11,6% --Le transport routier constitue le mode de transport quasi exclusif (97%) --Par source d énergie, les produits pétroliers dominent, près de 40% --Le gaz naturel a vu sa part tripler entre 1972 et Au cours de la période , la consommation de gaz naturel a cru à un taux moyen de 4,1% par an --Cette croissance a été tirée essentiellement par les besoins de la génération électrique qui ont doublé durant la période et par la demande des distributions publiques gaz qui a triplé --Ce profil «non industriel» prédominant de la consommation finale d énergie est corroboré par la structure de la consommation d électricité dominée par la basse tension (51%) et la part du secteur des transports. Le classement de l Algérie pour ce qui est du ratio consommation énergétique par habitant en témoigne.

29 --Au classement de la consommation énergétique par habitant, l Algérie occupe la 67 ème place sur un classement de 110 pays. Le ratio consommation d électricité par habitant1 091 Kwh/hab situe l Algérie à la 97 ème place sur un classement de 131 pays, devant le Maroc 826 Kwh/hab et derrière la Tunisie Kwh/hab --//-- Ce profil «improductif» prédominant croissant est la résultante de la déconnexion entre le rythme de croissance des secteurs de l énergie (électricité, hydrocarbures) et le reste des secteurs industriels --Le mode de transport privilégie le secteur routier, le véhicule particulier et la consommation des carburants déficitaires, couteux en devises et polluants Les gisements d économies d énergie GPL/Carburant Le «SIRGHAZ» est aujourd hui le carburant le moins cher du marché algérien avec son prix de 9 DA/litre ; mais sa part relative dans le mix carburant n est que de 3% et sa consommation stagne à un niveau bas. La surconsommation des équipements électrodomestiques de classe énergivore (climatiseurs notamment) L Algérie torche 6 milliards de m3/an depuis plus d une dizaine d années L autoconsommation des unités GNL a représenté en moyenne un volume de 5 milliards de m3/an au cours de cette dernière décennie La consommation énergétique finale ne traduit ni les priorités productives d industrialiser le pays, ni le profil de nos disponibilités, ni le souci de la contrainte devises, ni l impératif de préserver l environnement. Elle est en revanche caractérisée par de grandes disparités socio économiques croissantes et porteuses de risques pour la stabilité. Il y a eu rupture de cohérence des choix stratégiques et rupture de sens quant à la place et au rôle de l énergie dans notre pays Changer de modèle devient pressant. Les questionnements du point de vue de l équilibre dynamique offre-demande interpellent sur la question des orientations implicites qui ont conduit aux déséquilibres actuels..

Modèle de consommation énergétique nationale et problématique de la régulation tarifaire

Modèle de consommation énergétique nationale et problématique de la régulation tarifaire Modèle de consommation énergétique nationale et problématique de la régulation tarifaire «Du cristal parfait à la vague. Le modèle de l ordre est aujourd hui, non plus le cristal parfait mais la vague

Plus en détail

ITALIE NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN N 763 du 20 août 2015

ITALIE NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN N 763 du 20 août 2015 763 ITALIE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2014 Sources : Ministerio dello Sviluppo Economico - http://dgerm.sviluppoeconomico.gov.it/dgerm/ Unione Petrolifera - www.unionepetrolifera.it NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Flash conjoncture à fin décembre 2011.

Flash conjoncture à fin décembre 2011. % Population (milieu de l'année 10 3 ) 35 978 36 300 * Taux de croisance en volume du PIB (%) 3,3 2,6 ** Taux de croissance en volume du PIB hors Hydrocarbures (%) 6,0 5,8 ** Le PIB (Mds US $) 161,9 197,9

Plus en détail

Résultat du Commerce Extérieur

Résultat du Commerce Extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du Commerce Extérieur Mars 2015 Prochaine publication Avril 2015 08 Mai 2015 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information Tél : (216)71

Plus en détail

Introduction. Elle présente également la place de l'algérie sur ce marché mondial et son positionnement par rapport aux autres pays.

Introduction. Elle présente également la place de l'algérie sur ce marché mondial et son positionnement par rapport aux autres pays. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE M I N I S T E R E D U C O M M E R C E CHAMBRE ALGERIENNE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE ANALYSE STATISTIQUE DU MARCHE MONDIAL DE LA DATTE ET PLACE DE L ALGERIE

Plus en détail

LE QUÉBEC ET L'UNION EUROPÉENNE

LE QUÉBEC ET L'UNION EUROPÉENNE Juillet 2013 PORTRAIT DES ÉCHANGES ENTRE LE QUÉBEC ET L'UNION PORTRAIT DES ÉCHANGES ENTRE LE QUÉBEC ET L'UNION Le 1 er juillet 2013, la Croatie est devenue le 28 e État membre de l UE. Les statistiques

Plus en détail

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie 3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie Émissions de CO2 dues à la combustion d énergie 1 dans le monde 3 Index base 1 en 199 25 2 15 1 Afrique USA 5 UE à 15 197 1975 198 1985 199 1995 2 25 28 En Mt CO2

Plus en détail

ITALIE NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013

ITALIE NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013 ITALIE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013 Sources : Ministerio dello Sviluppo Economico - http://dgerm.sviluppoeconomico.gov.it/dgerm/ Unione Petrolifera - www.unionepetrolifera.it NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE

Plus en détail

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2016

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2016 LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 216 (Principaux graphiques) Département des statistiques et des études économiques (version du 7/2/217) SOMMAIRE 1. Historique sur 1 ans 2. Analyse «PAYS» Structure

Plus en détail

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par :

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par : Avant propos Depuis le milieu des années 198, la Tunisie s est engagée sur la voie de l amélioration de l efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. Des mesures ambitieuses

Plus en détail

Analyse du système énergétique camerounais dans une perspective de développement soutenable (résumé) 1 par Valérie Nkue (*) et Donatien Njomo (**)(a)

Analyse du système énergétique camerounais dans une perspective de développement soutenable (résumé) 1 par Valérie Nkue (*) et Donatien Njomo (**)(a) Analyse du système énergétique camerounais dans une perspective de développement soutenable (résumé) 1 par Valérie Nkue (*) et Donatien Njomo (**)(a) Depuis le début des années 2000, le Cameroun est tombé

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 595 Janvier 5 Les émissions de CO dues à la combustion d énergie dans le monde en OBSERVATION ET STATISTIQUES énergie La combustion d énergie fossile est

Plus en détail

chiffres clés du tourisme édition 2005 direction du Tourisme

chiffres clés du tourisme édition 2005 direction du Tourisme www.tourisme.gouv.fr chiffres clés du tourisme édition 2005 direction du Tourisme Le poids économique du tourisme en France en 2004 l échanges extérieurs dépenses des touristes et excursionnistes étrangers

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENERGIE ET DES MINES

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENERGIE ET DES MINES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENERGIE ET DES MINES DGE/EPE Mai/2006 DGE/EPE BILAN ENERGETIQUE NATIONAL - 1 - RESUME Le bilan énergétique national de l'année 2005 fait ressortir

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique en Algérie

Les enjeux de la transition énergétique en Algérie Université Sétif 1 Faculté des Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion Le Premier Colloque sur 7 8 avril 2015 Les enjeux de la transition énergétique en Algérie SENOUCI Benabbou

Plus en détail

Commerce extérieur. 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs. Dynamisme des échanges. L'Alsace très tournée vers l'europe

Commerce extérieur. 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs. Dynamisme des échanges. L'Alsace très tournée vers l'europe 12 Commerce extérieur 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs Dynamisme des échanges Les échanges extérieurs occupent une place de premier plan dans l'économie de la région.

Plus en détail

Chiffres de Catalogne Generalitat de Catalunya Gouvernement de la Catalogne

Chiffres de Catalogne Generalitat de Catalunya Gouvernement de la Catalogne www.idescat.cat Chiffres de Generalitat de Catalunya Gouvernement de la POPULATION ESTRUCTURE DE LA POPULATION 5-9 0-4 5 4 3 2 1 0 0 1 2 3 4 5 Population (1.000) 7 479 46 704 505 730 49,3 49,3 48,8 51,0

Plus en détail

chiffres clefs du tourisme édition 2004 direction du Tourisme

chiffres clefs du tourisme édition 2004 direction du Tourisme www.tourisme.gouv.fr chiffres clefs du tourisme édition 2004 direction du Tourisme Le poids économique du tourisme en France en 2003 l échanges extérieurs dépenses des touristes et excursionnistes étrangers

Plus en détail

Les enjeux énergétiques de la Polynésie française

Les enjeux énergétiques de la Polynésie française Service de l énergie et des mines Les enjeux énergétiques de la Polynésie française Introduction : L énergie en Polynésie française I Etat des lieux -l approvisionnement & dépendance énergétique -Le secteur

Plus en détail

IMPORTANCE ET PRODUCTIVITE DE L AGRICULTURE MAROCAINE: COMPARAISON INTERNATIONALE R. Doukkali 1

IMPORTANCE ET PRODUCTIVITE DE L AGRICULTURE MAROCAINE: COMPARAISON INTERNATIONALE R. Doukkali 1 Art. 12 Doukkali(139) 29/06/09 11:46 Page 47 IMPORTANCE ET PRODUCTIVITE DE L AGRICULTURE MAROCAINE: COMPARAISON INTERNATIONALE R. Doukkali 1 L exposé porte sur la place de l agriculture dans l économie

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 49 Janvier 4 Les émissions de CO dues à la combustion d énergie dans le monde en OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La combustion d énergie est responsable

Plus en détail

Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires

Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION2013 1 SOMMAIRE I- DONNEES GENERALES I-1 Contribution à l

Plus en détail

Consommation Energétique Finale de l Algérie

Consommation Energétique Finale de l Algérie Données & Indicateurs Ministère de l Energie et des Mines Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Consommation Energétique Finale de l Algérie Chiffres clés

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 103 mars 2016

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 103 mars 2016 EVOLUTION DE LA CONSOMMATION MONDIALE D OLIVES DE TABLE Au cours des 25 dernières années, entre les campagnes 1990/91 et 2015/16, la consommation mondiale d olives de table a été multipliée par 2,8 (+

Plus en détail

Table des matières

Table des matières Table des matières Australie 0 0 28.4 9.4 5.1 57.1 0 Autriche 0.4 0.2 27.5 29 1.7 6.9 34.3 Belgique 0 0.7 24.2 35.6 7.8 0 31.7 Canada 0 0 10.4 24.2 47.5 2.1 15.8 Chili

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2012 19 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l énergie et des Mines. Résultat du Secteur de l Energie et des Mines pour l'année 2005

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l énergie et des Mines. Résultat du Secteur de l Energie et des Mines pour l'année 2005 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l énergie et des Mines Direction des systèmes d information, des analyses économiques et de la documentation Résultat du Secteur de l Energie

Plus en détail

4.1 La combustion d énergie : première source d émission de CO2

4.1 La combustion d énergie : première source d émission de CO2 4.1 La combustion d énergie : première source d émission de CO2 Répartition par source des émissions de CO2 dans l UE en 2008 (4 089 Mt CO2 hors UTCF 1 ) Déchets 2 0,1 % Procédés industriels 3 7,1 % Solvants

Plus en détail

Chapitre 2 : La consommation d énergie

Chapitre 2 : La consommation d énergie Chapitre 2 : La consommation d énergie Évolution de l efficacité énergétique au Canada - de 1990 à 2005 5 Chapitre 2 : La consommation d énergie Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions

Plus en détail

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2013

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2013 LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2013 (Principaux graphiques) Département des statistiques et des études économiques (version du 7/02/2014) SOMMAIRE 1. Historique sur 10 ans 2. Analyse «PAYS» Structure

Plus en détail

Une étude du Crédit Foncier

Une étude du Crédit Foncier Une étude du Crédit Foncier Décembre 2013 Synthèse Le Crédit Foncier a réalisé, en collaboration avec le Cabinet Asterès, une étude sur l état du marché du crédit immobilier souscrit par les particuliers

Plus en détail

l arrivées, nuitées et recettes arrivées nuitées recettes

l arrivées, nuitées et recettes arrivées nuitées recettes Le tourisme international en France l arrivées, nuitées et recettes arrivées nuitées recettes total 76 millions 566,9 millions 34 milliards d euros Europe 88,8 % 84,3 % 70,6 % Amériques 6,1 % 8,5 % 15,7

Plus en détail

OCDE-OMS EXAMEN DU SYSTÈME DE SANTÉ SUISSE

OCDE-OMS EXAMEN DU SYSTÈME DE SANTÉ SUISSE OCDE-OMS EXAMEN DU SYSTÈME DE SANTÉ SUISSE 1 (Fig. 1.6) Part du PIB consacrée aux dépenses de santé dans les pays de l'ocde, 2009, et évolution des dépenses de santé par habitant en termes réels, 1999-2009

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 102 février 2016

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 102 février 2016 ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION MONDIALE D HUILE D OLIVE La consommation d huile d olive dans le monde a été multipliée par 1,8 entre 1999/00 et 2015/16. Comme on peut l observer dans le graphique 1, cette

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE AGENCE NATIONALE DE PROMOTION LE COMMERCE EXTERIEUR

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE AGENCE NATIONALE DE PROMOTION LE COMMERCE EXTERIEUR REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE AGENCE NATIONALE DE PROMOTION DU COMMERCE EXTERIEUR LE COMMERCE EXTERIEUR UN MIROIR ECONOMIQUE 10 MOIS 2009 Décembre 2009 LE COMMERCE

Plus en détail

Chiffres clés. du tourisme. Édition 2012

Chiffres clés. du tourisme. Édition 2012 Chiffres clés du tourisme Édition 2012 oc Le poids économique du tourisme en France La consommation touristique en France et son poids dans le PIB 2010 (p) Évolution 2010/2009 Consommation touristique

Plus en détail

I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL

I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL I. I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Commerce des marchandises et PIB Le commerce mondial des marchandises en termes réels croît plus rapidement que la production En 2006, le volume du commerce mondial

Plus en détail

Chiffres de Catalogne

Chiffres de Catalogne PAPER ECOLÒGIC Generalitat de Catalunya Gouvernement de la www.idescat.cat Chiffres de POPULATION 5 Densité (hab./km ) 3, 9,5 6, Population (.) () 448 46 438 5 53 hommes 49, 49, 48,8 femmes 5, 5,9 5, Structure

Plus en détail

Corée du Sud Principaux indicateurs, Population (millions) 49,0 PIB aux prix courants (milliards de dollars américains), PPA

Corée du Sud Principaux indicateurs, Population (millions) 49,0 PIB aux prix courants (milliards de dollars américains), PPA L économie de la Corée du Sud Corée du Sud 27 juillet 2012 Population (millions) 49,0 PIB aux prix courants (milliards de dollars américains) PIB aux prix courants (milliards de dollars américains), PPA

Plus en détail

Transport. Graphique 29.1 Produit intérieur brut aux prix de base, certaines industries des transports. Transport par camion.

Transport. Graphique 29.1 Produit intérieur brut aux prix de base, certaines industries des transports. Transport par camion. Transport 29 Le réseau de transport canadien, desservant l un des plus grands pays du monde, compte plus de 1,4 million de kilomètres de routes, 10 grands aéroports internationaux, 300 petits aéroports,

Plus en détail

Les échanges commerciaux entre la France et les Etats-Unis en 2015

Les échanges commerciaux entre la France et les Etats-Unis en 2015 Les échanges commerciaux entre la France et les Etats-Unis en 2015 En 2015, les échanges commerciaux franco-américains atteignent 67,5 Mds EUR, soit une croissance de 14,7 % par rapport à 2014. Le déficit

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs* venant de l étranger (EVE) L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

ECHANGES COMMERCIAUX ALGERIE INDE. Avril 2015

ECHANGES COMMERCIAUX ALGERIE INDE. Avril 2015 ECHANGES COMMERCIAUX ALGERIE INDE Avril 2015 PRESENTATION DU PAYS PARTENAIRE : Pays Nom officiel Président Capitale Superficie km 2 Habitants (2013) Inde République de l Inde Pranab Mukherjee New Delhi

Plus en détail

Conseil du développement industriel Vingt et unième session Vienne, juin 1999 Point 4 de l ordre du jour

Conseil du développement industriel Vingt et unième session Vienne, juin 1999 Point 4 de l ordre du jour Distr. GÉNÉRALE IDB.21/14/Add.1 24 juin 1999 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel FRANÇAIS Original: ANGLAIS Conseil du développement industriel Vingt et unième session Vienne,

Plus en détail

Structure des échanges aux niveaux mondial et régional

Structure des échanges aux niveaux mondial et régional Chapitre V Structure des échanges aux niveaux mondial et régional En 215, la Chine a été de nouveau le premier exportateur mondial de marchandises et les États Unis le premier importateur mondial. Les

Plus en détail

ETUDES DEPF. Le transport maritime des marchandises au Maroc : Evolution et perspectives. Royaume du Maroc

ETUDES DEPF. Le transport maritime des marchandises au Maroc : Evolution et perspectives. Royaume du Maroc ETUDES DEPF Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions Financières Le transport maritime des marchandises au Maroc : mars 2016 Table des matières Table des matières... 2 Liste des graphiques...

Plus en détail

ARTISANAT I- CUIRS ET PEAUX. Les marchés actuels d exportation du Sénégal

ARTISANAT I- CUIRS ET PEAUX. Les marchés actuels d exportation du Sénégal Etude des marchés de destination des produits «Origine Sénégal» et exposition universelle Shanghai 2010 : la Chine, un marché porteur pour les secteurs de l artisanat, du tourisme et du textile Dans le

Plus en détail

Géo-Marketing Les Pays-Bas. Justine BIALASIK GB-IAAL 5

Géo-Marketing Les Pays-Bas. Justine BIALASIK GB-IAAL 5 Géo-Marketing Les Pays-Bas Justine BIALASIK GB-IAAL 5 Présentation du pays Capitale Superficie Gouvernement 12 provinces - Amsterdam - 780 000 habitants - 41 526 km² - Monarchie constitutionnelle Pyramide

Plus en détail

Italie. Analyse de Marché 2015 Italie

Italie. Analyse de Marché 2015 Italie Analyse de Marché 2015 Italie 1 Sommaire 1. DONNEES ECONOMIQUES ET STRUCTURELLES... 3 2. PERIODES DE VACANCES... 5 3. PROFIL DES TOURISTES ITALIENS... 6 4. FREQUENTATION DES HÔTES ITALIENS EN SUISSE ET

Plus en détail

Filières avicoles / cunicoles

Filières avicoles / cunicoles Filières avicoles / cunicoles cheptel / abattages / consommation n poulets / dindes / canards / lapins... / / échanges /Europe/Monde Les cahiers de AgriMer 29 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /71 Filières

Plus en détail

La part consacrée aux dépenses en produits agricoles et agroalimentaires diminue en France

La part consacrée aux dépenses en produits agricoles et agroalimentaires diminue en France La part consacrée aux dépenses en produits agricoles et agroalimentaires diminue en France 198 199 2 28 % milliard d euros En produits agricoles* En produits agroalimentaires Total des dépenses de consommation

Plus en détail

Le marché des céréales : campagne

Le marché des céréales : campagne Le marché des céréales : campagne 2005-2006 I Données mondiales Par rapport à la production céréalière mondiale moyenne des cinq dernières années (1499 Mt.), la récolte de la campagne 2005/2006, avec ses

Plus en détail

Generalitat de Catalunya Gouvernement de la Catalogne Chiffres de Catalogne

Generalitat de Catalunya Gouvernement de la Catalogne Chiffres de Catalogne www.idescat.cat 2013 02013000 20132013 02013000 20132013 Generalitat de Catalunya Gouvernement de la Chiffres de POPULATION 2011 Population (1.000) (1) 7 436 46 196 503 680 hommes 49,3 49,1 48,8 femmes

Plus en détail

Structure, croissance et emplois du circuit agroalimentaire. Partie Partie 11

Structure, croissance et emplois du circuit agroalimentaire. Partie Partie 11 Structure, croissance et emplois du circuit agroalimentaire Partie Partie 11 Canada Circuit agroalimentaire, valeur de la production et des ventes, 1997 Production primaire Facteurs de production achetés

Plus en détail

Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec

Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec - Des Plaines B, 1220, Place George V Ouest, Québec

Plus en détail

COUP DE PROJECTEUR. Commerce extérieur régional : 2016 et début 2017 ÉCLAIRER L ÉCONOMIE D AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

COUP DE PROJECTEUR. Commerce extérieur régional : 2016 et début 2017 ÉCLAIRER L ÉCONOMIE D AUVERGNE-RHÔNE-ALPES COUP DE PROJECTEUR ÉCLAIRER L ÉCONOMIE D AUVERGNE-RHÔNE-ALPES É Commerce extérieur régional : 2016 et début 2017 Président de la CCI de région Auvergne-Rhône-Alpes S P.8 COMMERCE EXTERIEUR PANORAMA 2016

Plus en détail

Impact environnemental du développement du GNC en Algérie

Impact environnemental du développement du GNC en Algérie SOCIETE NATIONALE DE COMMERCIALISATION ET DE DISTRIBUTION DE PRODUITS PETROLIERS Filiale à 100% de SONATRACH, spa au capital social de 15 650 000 000 DA Impact environnemental du développement du GNC en

Plus en détail

L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U

L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U CROISSANCE INCLUSIVE L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U COPE Éléments clés Centre pour les Opportunités et l Égalité Novembre 2016 http://oe.cd/idd-fr Les fruits de la reprise

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Novembre 2012 Prochaine publication Décembre 2012 06 janvier 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 7.6% en janvier 2014

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 7.6% en janvier 2014 Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 7.6% en janvier 201 Le taux de chômage de la zone OCDE était stable à 7.6% en janvier 201. Dans la zone OCDE, 6.2 millions de personnes étaient au chômage, 3.8

Plus en détail

N 751 Les comptes économiques en volume de 2000 à 2015

N 751 Les comptes économiques en volume de 2000 à 2015 N 751 Les comptes économiques en volume de 2000 à 2015 La présente publication est consacrée aux comptes économiques en volume de la période 2000 à 2015. Cette publication porte sur le partage volume-prix

Plus en détail

Légère baisse du taux de chômage de la zone OCDE à 7.9% en juillet 2013

Légère baisse du taux de chômage de la zone OCDE à 7.9% en juillet 2013 Légère baisse du taux de chômage de la zone OCDE à 7.9% en juillet 201 Le taux de chômage de la zone OCDE était en baisse à 7.9% en juillet 201, comparé à 8.0% le mois précédent. Dans la zone euro, le

Plus en détail

TECHNIP / CHIYODA CONTRAT DE 4 MILLIARDS DE DOLLARS AU QATAR. CONFÉRENCE DE PRESSE 16 décembre 2004

TECHNIP / CHIYODA CONTRAT DE 4 MILLIARDS DE DOLLARS AU QATAR. CONFÉRENCE DE PRESSE 16 décembre 2004 TECHNIP / CHIYODA CONTRAT DE 4 MILLIARDS DE DOLLARS AU QATAR CONFÉRENCE DE PRESSE 16 décembre 2004 I. LE MARCHÉ DU GAZ NATUREL II. LE GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ III. LE PROJET QATARGAS II 2 I. LE MARCHÉ DU GAZ

Plus en détail

Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée

Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée Premières estimations : 16 janvier 2013 Les chaînes de valeur mondiales (CVM) jouent aujourd hui un rôle de premier plan dans l économie de l

Plus en détail

2.4 Le poids économique et social, et les objectifs. 2.4 Des productions primaires aux consommations finales

2.4 Le poids économique et social, et les objectifs. 2.4 Des productions primaires aux consommations finales Partie 1 : industrie et construction 2.1 Le poids économique et social 2.2 L'industrie : on compte comment? 2.3 Bâtiment et construction Partie 2 : énergie 2.4 Le poids économique et social, et les objectifs

Plus en détail

Faible croissance de la demande énergétique mondiale en 2011

Faible croissance de la demande énergétique mondiale en 2011 Faible croissance de la demande énergétique mondiale en 211 Forte réduction de la demande des pays de l OCDE largement compensée par la bonne santé de l économie chinoise Enerdata analyse les tendances

Plus en détail

Bilan énergétique wallon. Présentation à la Plateforme d Intelligence territoriale wallonne. Namur, Institut Destrée / SPW-DG04

Bilan énergétique wallon. Présentation à la Plateforme d Intelligence territoriale wallonne. Namur, Institut Destrée / SPW-DG04 Bilan énergétique wallon Présentation à la Plateforme d Intelligence territoriale wallonne Namur, Institut Destrée / SPW-DG4 Hugues Nollevaux Le 14 octobre 214 Bilan énergétique wallon Consommation Production

Plus en détail

Données clés du Potentiel Assurable

Données clés du Potentiel Assurable Données clés du Potentiel Assurable Evolution des Indicateurs Macroéconomiques de 2000 à 2011 Indicateurs Année En Milliards dinars 2000 2005 2010 2011 Evol(%) Produit intérieur Brut (PIB) 4 123,50 7 498,60

Plus en détail

Statistiques Agriculture Biologique

Statistiques Agriculture Biologique Statistiques Agriculture Biologique Agriculture biologique dans le monde édition 2008 1 SAU bio par continent en 2006 (en ha et en % de la SAU mondiale) 2 224 000 ha 7% 4 916 000 ha 7 390 000 ha 24% 417

Plus en détail

1.1 Pays du Monde. La population mondiale en 2016 est de

1.1 Pays du Monde. La population mondiale en 2016 est de 1.1 Pays du Monde La population mondiale en 2016 est de 7,4 milliards et devrait atteindre 8,5 milliards d ici 2030, 9,7 milliards et 11,2 milliards en 2100 d après le scénario moyen des projections des

Plus en détail

Quelles causes peuvent pousser à la hausse le prix de l électricité et du gaz naturel en France mais aussi partout dans le monde en 2014?

Quelles causes peuvent pousser à la hausse le prix de l électricité et du gaz naturel en France mais aussi partout dans le monde en 2014? Prix de l énergie : des tensions à prévoir en 2014. Quelles causes peuvent pousser à la hausse le prix de l électricité et du gaz naturel en France mais aussi partout dans le monde en 2014? D abord le

Plus en détail

Quel est le montant total des dépenses publiques d éducation?

Quel est le montant total des dépenses publiques d éducation? Indicateur Quel est le montant total des dépenses publiques d éducation? Les pays de l OCDE consacrent, en moyenne, 12.9 % de leurs dépenses publiques totales à l éducation. Cette part varie toutefois

Plus en détail

Regards sur l'éducation 2012 : Les indicateurs de l'ocde. Sous embargo jusqu au 11 septembre 2012, 11h, heure de Paris

Regards sur l'éducation 2012 : Les indicateurs de l'ocde. Sous embargo jusqu au 11 septembre 2012, 11h, heure de Paris NOTE PAYS Regards sur l'éducation 2012 : Les indicateurs de l'ocde FRANCE Sous embargo jusqu au 11 septembre 2012, 11h, heure de Paris Pour toute question, veuillez contacter Eric Charbonnier (Eric.Charbonnier@oecd.org)

Plus en détail

Tour d horizon des marchés d ici et d ailleurs. Rendez-Vous du transport 2014 JEUDI, 12 JUIN 2014 Victoriaville, Québec

Tour d horizon des marchés d ici et d ailleurs. Rendez-Vous du transport 2014 JEUDI, 12 JUIN 2014 Victoriaville, Québec Tour d horizon des marchés d ici et d ailleurs Rendez-Vous du transport 2014 JEUDI, 12 JUIN 2014 Victoriaville, Québec Les principaux Importateurs Secteur transport - Automobiles Les principaux Importateurs

Plus en détail

Les comptes économiques en volume de 2000 à 2014

Les comptes économiques en volume de 2000 à 2014 N 710 Les comptes économiques en volume de 2000 à 2014 La présente publication est consacrée aux comptes économiques en volume de la période 2000 2014. Cette publication porte sur le partage volume prix

Plus en détail

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010 La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010 Aperçu des données Lausanne Avril 2012 METHODOLOGIE ET DEFINITIONS La statistique vaudoise de la consommation d énergie est une statistique

Plus en détail

Fiches thématiques. Énergie et développement durable

Fiches thématiques. Énergie et développement durable Fiches thématiques Énergie et développement durable 4.1 Consommation d énergie dans l industrie En 214 en France, la consommation brute d énergie des secteurs de l industrie (hors industrie de l énergie

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE en légère baisse à 6.9% en mars 2015

Le taux de chômage de la zone OCDE en légère baisse à 6.9% en mars 2015 Le taux de chômage de la zone OCDE en légère baisse à 6.9% en mars 201 Le taux de chômage de la zone OCDE était en baisse de 0.1 point de pourcentage à 6.9% en mars 201, avec une baisse cumulée de 1.2

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs.

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. www.destinationcanada.com Novembre Volume 11, numéro 11 Points saillants En novembre, les

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 7.3% en août 2014

Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 7.3% en août 2014 Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 7.3% en août 2014 Le taux de chômage de la zone OCDE était en baisse de 0.1 point de pourcentage à 7.3% en août 2014. Dans l ensemble, 44.4 millions de personnes

Plus en détail

Production et consommation de miel dans le monde

Production et consommation de miel dans le monde Production et consommation de miel dans le monde --Version réduite-- Capucine MENEAU Chargée d études de marché, de la communication et des relations internationales APINOV Pôle Technologique 40 rue Chef

Plus en détail

Conjoncture énergétique Mars 2011

Conjoncture énergétique Mars 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 215 Mai 211 Conjoncture énergétique Mars 211 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La production d énergie primaire de mars est supérieure de 2,7 % à son niveau

Plus en détail

L ACTIVITE HIPPIQUE EN FRANCE Horseracing Industry in France. Madrid Dominique de Wenden

L ACTIVITE HIPPIQUE EN FRANCE Horseracing Industry in France. Madrid Dominique de Wenden L ACTIVITE HIPPIQUE EN FRANCE Horseracing Industry in France Madrid 10-07-2012 Dominique de Wenden 1. La France est un grand pays de courses France is a major racing country 2. Les raisons de ce succès

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 196 Semaine du 2 au 5 mars 2015

MEDEF Actu-Eco - n 196 Semaine du 2 au 5 mars 2015 MEDEF Actu-Eco - n 196 Semaine du 2 au 5 mars 2015 SOMMAIRE FRANCE 1. Immatriculations de véhicules neufs en février 2015 : +0,4% en moyenne mobile sur trois mois, grâce aux voitures de marques étrangères

Plus en détail

Chiffres de Catalogne

Chiffres de Catalogne 22 22 2 2 2 2 2 2 1 1 6 2 2 22 22 2 2 2 2 1 1 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 22 22 2 2 2 2 2 2 2 2 Generalitat de Catalunya Gouvernement de la Catalogne www.idescat.cat 22 22 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2

Plus en détail

Le tourisme dans le monde

Le tourisme dans le monde Le tourisme dans le monde Le tourisme dans le monde 1 Définitions Les données présentées dans ce chapitre sont issues de l Organisation mondiale du tourisme (OMT), une institution spécialisée des Nations

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Planification intégrée des infrastructures d énergie Introduction générale Laboratoire de Systèmes Energétiques ENAC / EPFL 1 - Sommaire Objectifs du cours Contenu du cours - Méthodes d analyse de la demande

Plus en détail

Statistique annuelle Plantes potagères et florales

Statistique annuelle Plantes potagères et florales 2005 2006 Semences et plants Statistique annuelle Plantes potagères et florales Utilisation libre sous réserve de mention de la source groupement national interprofessionnel des semences et plants STA.912-1

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 91 février 2015

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 91 février 2015 ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION MONDIALE D HUILE D OLIVE Le volume de la consommation mondiale a été multiplié par 1,7 durant la période 1990/91-2014/15. Cette évolution est principalement caractérisée, comme

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 7.9% en octobre 2013

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 7.9% en octobre 2013 Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 7.9% en octobre 2013 Le taux de chômage de la zone OCDE, à 7.9% en octobre 2013, était inchangé par rapport aux deux mois précédents. Dans l ensemble, 7.8 millions

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.4% en avril 2016

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.4% en avril 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.4% en avril 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE était stable à 6.4% en avril 2016, 1.7 point de pourcentage endessous de sa valeur du pic de janvier 2013.

Plus en détail

Stratégie énergétique du Congo

Stratégie énergétique du Congo Stratégie énergétique du Congo 2015-2025 Présenté par: TATY Constantin SAMBA Quevin Claize Aymard ZINGA Donald Kevin YELA Jean-Claude OKEMBA Patrick Rodrigue Plan de présentation 1-Contexte 2-Objectifs

Plus en détail

Indicateurs d intensité énergétique par Secteur de l Algérie

Indicateurs d intensité énergétique par Secteur de l Algérie Réunion finale du projet sur les indicateurs MEDENER ADEREE, Rabat, 2-3 Juillet 2013 Indicateurs d intensité énergétique par Secteur de l Algérie [Melle Klouche Wahida -APRUE-] Statut final de la collecte

Plus en détail

tourisme en bref Commission canadienne du tourisme

tourisme en bref Commission canadienne du tourisme Commission canadienne du tourisme Canadian Tourism Commission tourisme en bref www.canada.travel Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires Février Volume 5, Numéro 0 points saillants Du point de

Plus en détail

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 1 1) Hausse des exportations des biens en valeur de 10.3 % (5898.5 M.D contre 5349.3 M.D) 2) Progression des exportations des industries manufacturières

Plus en détail

CHELEM LA BANQUE DE DONNEES DU CEPII SUR CD-ROM

CHELEM LA BANQUE DE DONNEES DU CEPII SUR CD-ROM CHELEM LA BANQUE DE DONNEES DU CEPII SUR CD-ROM Une représentation complète et cohérente des flux commerciaux, des balances des paiements, et des revenus mondiaux Un outil d analyse des performances nationales

Plus en détail

Etude des couples payssecteurs. porteurs à l exportation

Etude des couples payssecteurs. porteurs à l exportation Etude des couples payssecteurs porteurs à l exportation M. Ramon FERNANDEZ, directeur Directeur général g du Trésor Objectifs de l él étude Quantifier la demande mondiale par pays et secteur à horizon

Plus en détail

Le commerce extérieur de la région Poitou-Charentes en 2011

Le commerce extérieur de la région Poitou-Charentes en 2011 PREFET DE LA REGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Jeudi 16 février 2012 Pôle 3 E Service Veille

Plus en détail

Les marchés d exportation des produits artisanaux

Les marchés d exportation des produits artisanaux REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------- MINISTERE DU COMMERCE ------------- ASEPEX Les marchés d exportation des produits artisanaux 1 Cette présente étude a pour objectif d identifier

Plus en détail