Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par :"

Transcription

1

2

3 Avant propos Depuis le milieu des années 198, la Tunisie s est engagée sur la voie de l amélioration de l efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. Des mesures ambitieuses ont été initiées pour accompagner le programme de maîtrise de l énergie notamment : - La création du Fonds national de maîtrise de l énergie - L adoption des lois spécifiques à la maîtrise de l énergie - La mise en place de deux lignes de crédits (AFD et banque mondiale ) dédiées à l investissement dans le domaine de maîtrise de l énergie Les résultats de cette politique se sont traduits par : - Une décélération du taux de croissance de la demande d énergie - Une baisse substantielle de l intensité énergétique - Une réduction de l intensité carbone L objectif de cette quatrième publication des chiffres clés est de partager les résultats de cette politique avec l ensemble des acteurs concernés par la maîtrise de l énergie et la diffusion de certains indicateurs ayant une relation avec l efficacité énergétique et les énergies renouvelables. 3

4 Sommaire Sommaire I : Données générales I-1 Ressources et Consommation d énergie primaire I-2 Solde énergétique I-3 Consommation d énergie primaire par forme d énergie I-4 Consommation d énergie finale par forme d énergie I-5 Consommation d énergie primaire par habitant I-6 Croissance économique et consommation d énergie primaire I -7 Intensité énergétique primaire I -8 Intensité énergétique finale I-9 Facteurs explicatifs de la baisse de l intensité énergétique primaire I-1 Facteurs explicatifs de la baisse de l intensité énergétique finale I-11 Comparaison internationale : Intensité énergétique primaire II : Economies d énergie provenant du programme de maîtrise de l énergie II-1 Economies d énergie provenant de l amélioration de l intensité énergétique primaire II-2 Economies d énergie provenant du programme de maîtrise de l énergie II-3 Economies d énergie provenant des actions d efficacité énergétique du programme de maîtrise de l énergie par secteur II-4 Economies d énergie provenant du programme de maîtrise de l énergie par forme d énergie III: Efficacité énergétique III- 1 Nombre de contrats programmes III-2 Ventes et Parc des Lampes à Basse Consommation (LBC) III- 3 Cogénération : capacité installée et électricité produite IV : Energies renouvelables IV -1 Parc installé de CES IV- 2 Solaire photovoltaïque IV- 3 Production d>électricité à partir des énergies renouvelables IV -4 Capacité et Production d électricité à partir des énergies renouvelables IV -5 Pénétration des énergies renouvelables (hydraulique et éolien) dans le secteur électri que V : Secteur électrique et gaz naturel V-1 Taux d électrification V-2 Consommation nationale d électricité V-3 Production nationale d électricité V-4 Consommation de combustibles pour la production d électricité V-5 Production nationale par type d équipement V-6 Capacité de production (STEG et CPC) V-7 Consommation spécifique STEG et CPC (PCS) V-8 Nombre d abonnés au gaz naturel VI- Emissions de GES dues à l énergie VI-1 Emissions totales de GES dues à l énergie VI-2 Croissance économique et émissions de GES dues à l énergie VI-3 Intensité carbone VI-4 Emissions de GES dues à l énergie par habitant VI-5 Emissions spécifiques du secteur électrique VI-6 Emissions de GES dues à l énergie par gaz VI 7 Emissions de GES dues à l énergie par source VI 8 Emissions de GES dues à la combustion énergétique par secteur VI 9 Emissions de GES évitées provenant du programme de maîtrise de l énergie. VI-1 Comparaison internationale : Intensité carbone VII- Emissions de GES dues au secteur cimentier V-1- Consommation d énergie dans le secteur ciment V-2- Emissions totales de CO2 du secteur ciment : Energie et procédé V-3- Emissions de CO2 dues à l énergie du secteur ciment V-4- Emissions de CO2 dues à l énergie du secteur ciment et production de Clinker V-5- Emissions spécifiques du secteur ciment V-6- Emissions nettes de CO2 dues au procédé de fabrication de ciment V-7- Emissions nettes de CO2 dues au procédé de fabrication de ciment Par type de carbonate VIII- Glossaire 4 5

5 Liste des Acronymes et Abréviations AIE : Agence Internationale de l Energie ANME : Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie CES : CPC : GES : Chauffe-eau solaire Carthage Power Company Gaz à Effet de Serre KtéCO 2 : Kilo tonne équivalent CO 2 Ktep : LBC : MW : ONE : PCS : PV : STEG : Kilo tonne équivalent pétrole (1 tep) Lampe basse consommation Mega Watt Observatoire National de l Energie Pouvoir Calorifique Supérieur Photovoltaïque Société Tunisienne de l Electricité et du Gaz TCAM : Taux de Croissance Annuel Moyen té CO 2 : Tonne équivalent CO 2 tep : Tonne équivalent pétrole 7

6 I : Données générales 9

7 I : Données générales I : Données générales 1- Ressources et Consommation d'énergie primaire 1- Ressources et Consommation d énergie primaire 3- Consommation d énergie primaire par forme d énergie 3- Consommation d'énergie primaire par forme d'énergie ktep Excédent énergétique Equilibre Déficit énergétique ktep Coke TCAM (199-) = 4% /an Gaz naturel TCAM (-211) =1,6% /an Ressources Consommation Source : ONE % 26% 72% 199 Produits pétroliers ( hors coke de pétrole ) Pét coke Consommation d'énergie finale par forme d'énergie 2- Solde énergétique 2- Solde énergétique 4-Consommation d énergie finale par forme d énergie 54% 43% 211 Source : ONE coke de pétrole 3% 2 ktep 7 ktep Excédent énergétique 6 5 Coke 5 4 2% 61% 3 Produits pétroliers % 19% Déficit énergétique Gaz naturel 9% 2% Electriicté 11% Source : ONE 1 11

8 I : Données générales I : Données générales Consommation d'énergie par habitant 5-Consommation d énergie primaire par habitant 7-Intensité énergétique primaire : Baisse de 27 % par rapport à 199 Intensité énergétique primaire : Baisse de 27 % par rapport à 199 tep / habitant tep / 1 DT 211,75,44,42,416,78,4,389 25,73,38,36,7,34,6 199,55,,1,2,3,4,5,6,7,8,32,3, , Croissance économique et Consommation d énergie primaire 8-Intensité énergétique finale : Croissance économique et Consommation d'énergie primaire Baisse de 3% Intensité par rapport énergétique à 199 finale : Baisse de 3% par rapport à 199 Indice 199= TCAM du PIB = 5%/an TCAM de la Consommation primaire = 4 %/an TCAM du PIB =4%/an TCAM de la Consommation primaire = 1,6 %/an tep / 1 DT,34.32,32, Découplage, Consommation d'énergie primaire PIB , ,26,24,22.22

9 I : Données générales I : Données générales 9- Facteurs explicatifs de la baisse de l intensité énergétique primaire ( ) Facteurs explicatifs de la baisse de l'intensité énergétique primaire ( ) 11- Comparaison internationale : Intensité énergétique primaire Comparaison internationale : Intensité énergétique primaire % Par an tep / 1 $,% -,5% 72% 28%,8,7,6-1,%,5-1,5%,4,75,72,3-2,%,2,31,31-2,5% Variation totale Effet technique Effet structure,1,18,17 Afrique Chine Tunisie Monde OCDE France Année Source : AIE 1- Facteurs explicatifs de la baisse de l intensité énergétique finale Facteurs explicatifs de la baisse de l'intensité énergétique finale (24-211) (24-211) % Par an,% -,5% 2% -1,% 8% -1,5% -2,% -2,5% -3,% -3,5% Variation totale Effet technique Effet structure 14 15

10 II : Economies d énergie provenant du programme de maîtrise de l énergie Economies d'énergie provenant de l'amélioration de l'intensité énergétique primaire 1- Economies d énergie provenant de l amélioration de l intensité énergétique primaire ktep Economies d'énergie en 211 = ktep Economies d'énergie cumulées sur la période = ktep Consommation primaire observée Consommation primaire à intensité constante Economies Economies d énergie d'énergie provenant du du programme programme de maîtrise de l'énergie maîtrise de l énergie ktep 8 ktep ktep ( 83 % de l'objectif du programme quadriennal de maitrise de l'énergie) II : Economies d énergie provenant du programme de maîtrise de l énergie Autres Chauffage solaire de l'eau Cogénération Eolien Transport Bâtiment Contrats programmes 16 17

11 Economies d'énergie provenant des actoins d'efficacité énergétique du programme II : d énergie provenant du de maîtrise de l'énergie par secteur programme de maîtrise de l énergie 3- Economies d énergie provenant des actoins d efficacité énergétique du programme de maîtrise de l énergie par secteur Ktep -211 = ktep % 53% 9% % 46% 7% % 42% 9% 58 4% 51% 9% Economies d'énergie provenant du programme de maîtrise de l'énergie par forme d'énergie Industrie Tertiaire + Résidentiel Transport 4- Economies d énergie provenant du programme de maîtrise de l énergie par forme d énergie 1 Ktep % III: Efficacité énergétique 1 67% Gaz naturel Jet fuel Gas oil Essence Fuel oil GPL 18 19

12 III: Efficacité énergétique III: Efficacité énergétique 5- Nombre de contrats programmes Nombre de contrats programmes Cogénération : capacité installée et électricité produite 19-Cogénération : capacité installée et électricité produite Nombre (cumulé) 1 3 MW Gwh Industrie 65% ,6 36, Transport Tertiaire 211 7% 28% , , , Capacité installée (cumulée) (Mw) Production d'electricité (Gwh) 6- Ventes et parc des Lampes Basse Consommation (LBC) Ventes et parc des Lampes Basse Consommation (LBC) 1 LBC LBC Vente annuelle Parc (cumulé) 2 21

13 IV : Energies renouvelables 1- installé de CES 2m Parc installé de CES m2 (cumulé) Solaire photovoltaique Solaire photovoltaique 14 Ménages électrifiés (cumulé) IV : Energies renouvelables avant

14 IV : Energies renouvelables IV : Energies renouvelables 3-Production d électricité à partir des énergies renouvelables Production d'électricité à partir des énergies renouvelables 5-Pénétration des énergies renouvelables (hydraulique et éolien ) dans Pénétration des énergies renouvelables (hydraulique et éolien ) dans le seteur électrique le seteur électrique 25 Gwh 3,5% 3,2% 3,4% 2 3,% 2,7% 2,5% 15 66% 2,% 1,6% 1 1,5%,9% 1,3% 5 1,% 34%,5% ,% 25 hydraulique éolienne Capacité et production d'électricité à partir des énergies renouvelables Source : STEG % des énergies renouvelables dans la capacité % des énergie renouvelables dans la production Source : STEG 4-Capacité et production d électricité à partir des énergies renouvelables 14 MW Gwh Capacité ( éolien +hydraulique) MW Production ( éolien +hydraulique) GWh Source : STEG 24 25

15 Taux d'électrification V : Secteur électrique et gaz naturel 1-Taux d électrification 1 % 99,5% 95 95% % Consommation nationale d électricité TCAM (199- ) = 5% Consommation nationale d'électricité TCAM (199- ) = 5% Source : STEG TCAM(-) = 4% V : Secteur électrique et gaz naturel Gwh TCAM(199-) = 6% Source : STEG 26 27

16 V : Secteur électrique et gaz naturel V : Secteur électrique et gaz naturel 3-Production nationale d électricité Production nationale d'électricité Production nationale d'électricité par type d'équipement ( sans autoproducteur) 5-Production nationale d électricité par type d équipement ( sans autoproducteur) Gwh SEEB Gwh 16 1% % 6% % 23% 41% % 88% 73% % 11% 88% 1% 19% 16% 11% 73% 57% 19% 39% Production STEG Autoproducteurs Production CPC Source : STEG Thermique classique Turbine à gaz Cycle combiné Autres( hydraulique + éolien + production SEEB) Source : STEG 4-Consommation de combustibles pour la production d électricité: TCAM (199-) = 5% 6-Capacité de production (STEG et CPC): TCAM (199-) = 5% Consommation de combustibles pour la production d'électricité: TCAM (199-) = 5% Capacité de production (STEG et CPC): TCAM (199-) = 5% ktep MW TCAM ( ) =7 % TCAM ( 21- ) =3 % Gas oil Fuel oil Gaz naturel (CPC) Gaz naturel (STEG) Source : STEG Source : STEG

17 Consommation spécifique STEG et CPC ( PCS) : baisse de 12% par rapport à 199 V : Secteur électrique et gaz naturel 7-Consommation ,3 spécifique STEG et CPC ( PCS) : baisse de 12% par rapport à ,6 ( Deuxième cycle combiné) ,4 ( Premier cycle combiné ) tep/gwh Source : STEG Nombre d'abonnés au gaz naturel : TCAM ( 199- ) = 13% 8-Nombre d abonnés au gaz naturel : TCAM ( 199- ) = 13% 1 abonnés Source : STEG VI- Emissions de GES dues à l énergie 3 31

18 VI- Emissions de GES dues à l énergie VI- Emissions de GES dues à l énergie 1- Emissions totales de GES dues à l énergie 3- Intensité carbone Intensité carbone : Baisse de 17 % par rapport à Emissions totales de GES dues à l'énergie : TCAM = 3% ktéco ,3 1,25 téco2/1 DT 1,27 1,26 1, ,2 1,15 1,2 1,17 1,19 1,18 1,17 1, ,1 1,9 14 1,5 1, , Croissance économique et Emissions de GES dues à l'énergie 2- Croissance économique et émissions de GES dues à l énergie 4- Emissions de GES dues à l énergie par habitant Emissions de GES dues à l'énergie par habitant Indice = PIB : TCAM ( 22-) = 5% Emissions de GES : TCAM (22- ) = 2% ,69 2,69 2, ,73 14 Découplage 2 2 2,62 2, , ,37 2 2,39 2 2,36 2 2,28,,5 1, 1,5 2, 2,5 3, téco2/ habitant 32 33

19 VI- Emissions de GES dues à l énergie VI- Emissions de GES dues à l énergie Emissions spécifiques du secteur électrique : Baisse de 5 % par rapport à Emissions totales de GES dues à l'énergie par source 5- Emissions spécifiques du secteur électrique 7- Emissions de GES dues à l énergie par source 58 téco2/gwh 3 ktéco2 Emissions fugitives % 88% Emissions dues à la combustion 14% 86% Emissions totales de GES dues à l'énergie par gaz Emissions de GES dues à l énergie par gaz 8- Emissions de GES dues à la combustion énergétique par secteur 3 26 ktéco2 N2O CH4 CO2 11% Tertiaire 2% Transport 31% Résidentiel 9% Agriculture 6% Industrie énergétique 31% Industrie Manufacturière 21% 22 1% % 89% Te rtiaire 2% Résidentiel 8% Agriculture 4% Industrie énergétique 38% Transport 28% ktéco2 Industrie Manufacturière 2% 34 35

20 Emissions de GES évitées par le programme de maîtrise de l'énergie VI- Emissions de GES dues à l énergie 9 Emissions de GES évitées provenant du programme de maîtrise de l énergie. k téco2 2 5 Emissions de GES évitées en 211 = KtéCO2 Emissions de GES évitées sur la période =8 447 KtéCO2 2 Energies renouvelables ( 1%) Efficacité énergétique (9%) Comparaison internationale : Intensité carbone 1 Comparaison internationale : Intensité carbone Année : tco2/1$ 2,5 2,3 2, 1,5 1,,5 1,2,73,73,41,24 VII- Emissions de GES dues au secteur cimentier, Chine Afrique Tunisie Monde OCDE France Source : AIE 36 37

21 Consommatrion d'énergie dans le scteur ciment: croissance de 34% par rapport à VII- Emissions de GES dues au secteur cimentier VII- Emissions de CO2 dues à l'énergie de par GES formes : TCAM dues = 4 % /an au secteur cimentier 1- Consommation d énergie dans le secteur ciment 3- Emissions de CO2 dues à l énergie du secteur ciment ktep 8 1 t CO2 3 7 Coke de pétrole Gaz naturel 5% % 4 33% Fuel oil % 3 Electricité 2 25% 56% 1 12% 11 % 13% % 54% 11% 5 Emissions de CO2 dues à l'énergie du secteur ciment et production de clinker 2% 21% Electricité Fuel oil Gaz naturel coke de pétrole Emissions totales de CO2 du secteur ciment : Energie et Procédé TCAM (-)= 4 % 2- Emissions totales de CO2 du secteur ciment : Energie et procédé 4- Emissions de CO2 dues à l énergie du secteur ciment et production de Clinker 1 t CO Procédé ( 58%) Energie (42%) t CO2 1 tonnes TCAM de production Clinker ( -24) = 6% TCAM de production Clinker (24 -) = 2% TCAM émissions de CO2 ( - 24) = 5 % TCAM émissions de CO2 (24 - ) = 4 % Emissions totale Prodution clinker 38 39

22 VII- Emissions spécifiques de du GES scetur ciment dues au secteur cimentier VII- Emissions de GES dues au secteur cimentier 5- Emissions spécifiques du secteur ciment 7- Emissions nettes de CO2 dues au procédé de fabrication de ciment par type de carbonate t CO2/tonne Clinker Emissions de CO2 dues au procédé de fabrication de ciment par type de carbonate,4,35,3,25 Emission spécifique totale :TCAM (-)=,7% Emission spécifique combustible : TCAM (-) =,9% 1 t CO Emissions de CO2 dues au MgCO3/FeCO3 et Na2CO3 2%,2,15,1,5 Emissions nettes de CO2 dues au procédé de fabrication de ciment ( -) croissance de 38%, Emission spécifique électrique : TCAM (-) =,1% 6- Emissions nettes de CO2 dues au procédé de fabrication de ciment Emissions de CO2 dues au CACO % 1 t CO2 TCAM (-24) = 6 % TCAM (24 -) = 2 %

23 Glossaire 43

24 Glossaire Consommation d énergie finale: concerne les produits énergétiques consommés pour des activités autres que la conversion ou la transformation en d autres produits énergétiques. Elle représente la quantité d énergie consommée par les consommateurs finaux, c està-dire par l industrie (hors secteur énergie), transport, ménages, services et agriculture. Elle est égale, par définition, à la différence entre la consommation d énergie primaire et l autoconsommation et les pertes des transformations de l énergie (raffinage et production d électricité principalement). Consommation d énergie primaire correspond à la somme des sources d énergie à l état brut (bois, charbon, pétrole, gaz à la tête du puits), avant toute transformation physique (raffinage pétrolier, liquéfaction du gaz et conversion en électricité dans une centrale thermique conventionnelle). La consommation d énergie primaire est égale à : consommation d énergie finale + pertes + consommation des producteurs d électricité et des transformateurs d énergie. Consommation d énergie primaire par habitant : quantité d énergie consommée pendant une période donnée (en principe, un an) dans un pays, divisée par son nombre d habitants Consommation spécifique d électricité : représente la quantité d énergie consommée par les unités de production d électricité; (tep/ Gwh). Une baisse de la consommation spécifique indique une amélioration de rendement ; c est à dire des performances technologiques. Emissions évitées : volume de gaz à effet de serre non émis du fait d actions d économies d énergie, de développement des renouvelables ou de substitutions d énergie. Emission en CO2 par habitant : rapport entre les émissions totales de CO2 dues à l énergie et la population, c est un indicateur qui sert à la comparaison internationale Intensité carbone : correspond au taux d émissions de CO2 due à l énergie par rapport à la croissance économique Intensité énergétique primaire : ratio entre la consommation d énergie primaire et le PIB, permettant ainsi d évaluer les améliorations d efficacité énergétique au niveau de l économie entière. Une baisse de l intensité énergétique primaire indique une réduction de la quantité d énergie requise pour produire une unité de richesse économique et reflète un gain de productivité énergétique. PIB : Produit Intérieur Brut, mesure l activité économique d un pays ; il est couramment mesuré aux prix du marché. Le PIB au prix du marché est la somme de la valeur ajoutée au coût des facteurs, plus les taxes indirectes, moins les subventions. Solde énergétique : correspond à la différence entre la valeur des ressources et de demande énergétique du pays, cette valeur peut être positive (solde excédentaire) comme peut être négative (solde déficitaire). Découplage de la consommation d énergie et du PIB : phénomène par lequel la consommation d énergie croit à un rythme beaucoup moins rapide que le PIB. Economies d énergie: réduction de la consommation d énergie tout en fournissant le même service Emissions totales de GES dues à l énergie : émissions provenant de la combustion énergétique et des émissions fugitives. Combustion énergétique : Les émissions de GES imputables à la combustion énergétique proviennent des secteurs ; de l industrie énergétique (production d électricité et raffinage des produits pétroliers), l industrie manufacturière, le transport, les bâtiments (résidentiel et tertiaire) et l agriculture. Emissions Fugitives : découlent essentiellement des activités de production de pétrole et de gaz sur les gisements de production, aussi des différentes étapes de traitement, de transport et de distribution du gaz naturel

25

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat ENVIRONNEMENT GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Communauté d agglomération GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE OBSERVATOIRE janvier 2012 Suivi des Consommations d Energie, des émissions de GAZ À EFFET DE SERRE et de la production

Plus en détail

Opportunités de développement des Energies Renouvelables en Tunisie. Karim NEFZI Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie

Opportunités de développement des Energies Renouvelables en Tunisie. Karim NEFZI Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie Opportunités de développement des Energies Renouvelables en Tunisie Karim NEFZI Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie Le Contexte Energétique Tunisien Energie Primaire Détérioration des ressources

Plus en détail

L énergie et le climat en Côtes d Armor

L énergie et le climat en Côtes d Armor L énergie et le climat en Côtes d Armor - Panorama - DE LA COP 21 À LA COOP(ÉRATION) 22 : ENSEMBLE POUR L'ÉNERGIE ET LE CLIMAT EN CÔTES D'ARMOR Rencontre du réseau T3D 06/11/2015 - Yffiniac Panorama de

Plus en détail

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie 3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie Émissions de CO2 dues à la combustion d énergie 1 dans le monde 3 Index base 1 en 199 25 2 15 1 Afrique USA 5 UE à 15 197 1975 198 1985 199 1995 2 25 28 En Mt CO2

Plus en détail

L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement. Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne

L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement. Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement GIP Bretagne environnement GIP Bretagne environnement Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne L électricité

Plus en détail

ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DANS LE MONDE CAS DE LA PRODUCTION D ELECTRICITE. Petit aide-mémoire. Bernard Laponche 23 juin 2015

ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DANS LE MONDE CAS DE LA PRODUCTION D ELECTRICITE. Petit aide-mémoire. Bernard Laponche 23 juin 2015 ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DANS LE MONDE CAS DE LA PRODUCTION D ELECTRICITE Petit aide-mémoire Bernard Laponche 23 juin 2015 www.global-chance.org ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET

Plus en détail

Chapitre 2 : La consommation d énergie

Chapitre 2 : La consommation d énergie Chapitre 2 : La consommation d énergie Évolution de l efficacité énergétique au Canada - de 1990 à 2005 5 Chapitre 2 : La consommation d énergie Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions

Plus en détail

L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya

L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya L ANME vient d organiser un atelier sur l énergie solaire en Tunisie. L atelier est tenu en marge du Forum International de L'Investissement et

Plus en détail

Les enjeux énergétiques de la Polynésie française

Les enjeux énergétiques de la Polynésie française Service de l énergie et des mines Les enjeux énergétiques de la Polynésie française Introduction : L énergie en Polynésie française I Etat des lieux -l approvisionnement & dépendance énergétique -Le secteur

Plus en détail

Les Inventaires des Gaz à effet de

Les Inventaires des Gaz à effet de Gestion durable des gaz à effet de serre en Tunisie Mesurer, gérer et réduire les émissions de gaz à effet de serre Les Inventaires des Gaz à effet de Serre / utilisation IPCC 2006 en TUNISIE Les Défis

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

Usages actuels et économies d'énergie. I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011) (en guise d introduction au débat)

Usages actuels et économies d'énergie. I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011) (en guise d introduction au débat) CONTRIBUTION AU DEBAT SUR LA SECURITE ENERGETIQUE NATIONALE A MOYEN ET LONG TERME ALGER 22 FEVRIER 2014 Abdelatif Rebah Usages actuels et économies d'énergie I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011)

Plus en détail

PRESENTATION DU CAS TUNISEN THEME : ENERGIES RENOUVELABLES ET TERRITOIRES DANS LE BASSIN MEDITERRANEEN

PRESENTATION DU CAS TUNISEN THEME : ENERGIES RENOUVELABLES ET TERRITOIRES DANS LE BASSIN MEDITERRANEEN PRESENTATION DU CAS TUNISEN XI ièmes RENCONTRES d ÉCHANGES MED THEME : ENERGIES RENOUVELABLES ET TERRITOIRES DANS LE BASSIN MEDITERRANEEN ÉNERGIES RENOUVELABLES EN TUNISIE: SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Planification intégrée des infrastructures d énergie Introduction générale Laboratoire de Systèmes Energétiques ENAC / EPFL 1 - Sommaire Objectifs du cours Contenu du cours - Méthodes d analyse de la demande

Plus en détail

AVANT- PROPOS AVANT- PROPOS

AVANT- PROPOS AVANT- PROPOS AVANT- PROPOS PROPOS Ce document constitue un recueil des données clés du secteur de l énergie visant à apporter un éclairage concis sur l évolution des différents indicateurs énergétiques relatifs à l

Plus en détail

Tableau de bord. de l énergie et du climat. de la Martinique

Tableau de bord. de l énergie et du climat. de la Martinique Tableau de bord de l énergie et du climat de la Martinique Tableau de bord de l énergie et du climat de la Martinique En développant en 2009 un tableau de bord de l énergie et du climat, l ADEME souhaite

Plus en détail

Les Énergies. Les énergies en France

Les Énergies. Les énergies en France Les Énergies Les énergies en France L énergie : sources utilisées Energie primaire : (énergie disponible à l état brut dans la nature) Fossile : charbon, pétrole, gaz, Nucléaire Renouvelable : éolienne,

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique en Algérie

Les enjeux de la transition énergétique en Algérie Université Sétif 1 Faculté des Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion Le Premier Colloque sur 7 8 avril 2015 Les enjeux de la transition énergétique en Algérie SENOUCI Benabbou

Plus en détail

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Plan de la rencontre 1. Portrait sectoriel de la dépendance au pétrole 2. Atelier 1: Diagnostic sectoriel

Plus en détail

Fiche de développement durable

Fiche de développement durable Fiche de développement durable Continuons à mesurer notre performance. Chez Sappi Europe, nous avons choisi d être «ecoeffective» et d intégrer les principes du développement durable qui repose sur une

Plus en détail

Bilan énergétique mondial

Bilan énergétique mondial OBJECTIFS Faire un bilan de l énergie disponible dans le monde. Utilisation de cette énergie dans un cadre de développement durable. POINTS DU PROGRAMME ABORDES 1.2.2 Mise à disposition des ressources

Plus en détail

Consommation Energétique Finale de l Algérie

Consommation Energétique Finale de l Algérie Données & Indicateurs Ministère de l Energie et des Mines Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Consommation Energétique Finale de l Algérie Chiffres clés

Plus en détail

L agriculture en Midi-Pyrénées

L agriculture en Midi-Pyrénées 1 L agriculture en Midi-Pyrénées Ktep 3 000 2 500 Consommation d énergie finale en Midi-Pyrénées Résidentiel/tertiaire 42% 2 000 1 500 Transport 36% 19% 1 000 500 Agriculture Industrie 4% 0 1990 1991 1992

Plus en détail

Tunisie - Energies renouvelables : Etat des lieux et perspectives

Tunisie - Energies renouvelables : Etat des lieux et perspectives Tunisie - Energies renouvelables : Etat des lieux et perspectives Lors de la session orale du SIPS tenu le samedi 12 avril à Hammamet la Médina, Mr Omar Ounelli, directeur des énergies renouvelables à

Plus en détail

L énergie dans l avenir

L énergie dans l avenir L1 : UE Sciences, techniques et société (STS) L énergie dans l avenir Pascale Chelin, Wilfrid da Silva 2015-2016 L énergie dans l avenir Sources: Cours "énergies renouvelables" de A. Jolly (UPEC) World

Plus en détail

Observatoire de l Énergie et des Gaz à Effet de Serre. Chiffres clés pour l année 2013

Observatoire de l Énergie et des Gaz à Effet de Serre. Chiffres clés pour l année 2013 Observatoire de l Énergie et des Gaz à Effet de Serre Chiffres clés pour l année 213 Édition mai 215 Sommaire Chiffres clés régionaux Rhône- Alpes Comparatif Rhône-Alpes / France page 8 Les objectifs européens

Plus en détail

SITUATION ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES A LA STEG

SITUATION ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES A LA STEG SITUATION ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES A LA STEG Atelier de travail l Énergie éolienne avec un accent sur les fournisseurs, les services et les questions liées à l intégration

Plus en détail

OUTIL 6 Indicateurs environnementaux globaux

OUTIL 6 Indicateurs environnementaux globaux OUTIL 6 Indicateurs environnementaux globaux INDICATEURS EAU Indicateurs d'activité Volume total d'eau prélevée Volume total des rejets Consommation d'eau totale DBO 5 (Demande Biochimique en Oxygène)

Plus en détail

LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN

LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN MEDELEC/ 22 ème réunion annuelle 15 Avril 2014 LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN Rachid Ben Daly PDG de la STEG Plan de l intervention 1- Historique de la Politique Energétique 1- Bref aperçu historique 2-

Plus en détail

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010 La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010 Aperçu des données Lausanne Avril 2012 METHODOLOGIE ET DEFINITIONS La statistique vaudoise de la consommation d énergie est une statistique

Plus en détail

La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon

La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon Formation Commissaires Enquêteurs du 17 mai 2011 Danye ABOKI DREAL Languedoc Roussillon Ingénieur en charge

Plus en détail

Note d Information sur le Projet MDP

Note d Information sur le Projet MDP Note d Information sur le Projet MDP Projet de parcs éoliens de Bizerte 190 MW (1) Juillet 2011 (version 1.0) (1) Il s agit de la mise à jour du projet initial de 120 MW qui a fait l objet d une NIP approuvée

Plus en détail

Tendances Consommation et production d énergie en Auvergne-Rhône-Alpes en 2015 Tendances au 01 Novembre 2016

Tendances Consommation et production d énergie en Auvergne-Rhône-Alpes en 2015 Tendances au 01 Novembre 2016 1 Tendances 2015 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre : Consommation et production d énergie

Plus en détail

Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie. Rennes, le 10 septembre 2010

Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie. Rennes, le 10 septembre 2010 Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie Rennes, le 10 septembre 2010 La consommation d électricité en Bretagne continue de croître, plus rapidement que la moyenne nationale

Plus en détail

Le Photovoltaïque en Tunisie : Le Cadre Juridique et les Nouvelles Opportunités

Le Photovoltaïque en Tunisie : Le Cadre Juridique et les Nouvelles Opportunités Le Photovoltaïque en Tunisie : Le Cadre Juridique et les Nouvelles Opportunités Abdessalem EL KHAZEN / ANME Tunis, le 24/11/2015 Agence Nationale pour la Maîtrise de l'énergie "ANME" Création : L ANME

Plus en détail

Le Photovoltaïque en Tunisie. Abdessalem EL KHAZEN Directeur des Energies Renouvelables / ANME Tunis, le 10/11/2016

Le Photovoltaïque en Tunisie. Abdessalem EL KHAZEN Directeur des Energies Renouvelables / ANME Tunis, le 10/11/2016 Le Photovoltaïque en Tunisie Abdessalem EL KHAZEN Directeur des Energies Renouvelables / ANME Tunis, le 10/11/2016 Sommaire Etat des lieux: Contexte énergétique national Potentiel Principales réalisations

Plus en détail

Russie : émissions de CO 2 depuis 1990

Russie : émissions de CO 2 depuis 1990 Russie Terre d abondance Objectif climatique : 25-30 % de réduction des émissions à l horizon 2030 par rapport au niveau de 1990 Réduction des émissions de CO 2 actuelles par rapport au niveau de 1990

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENERGIE ET DES MINES

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENERGIE ET DES MINES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENERGIE ET DES MINES DGE/EPE Mai/2006 DGE/EPE BILAN ENERGETIQUE NATIONAL - 1 - RESUME Le bilan énergétique national de l'année 2005 fait ressortir

Plus en détail

Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires

Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION2013 1 SOMMAIRE I- DONNEES GENERALES I-1 Contribution à l

Plus en détail

Echirolles - Observatoire Energie, GES et polluants Déc 2014

Echirolles - Observatoire Energie, GES et polluants Déc 2014 Echirolles - Observatoire Energie, GES et polluants 2005-2012 Déc 2014 Plan de l intervention Rappel méthodologique Bilan des consommations d énergie à Échirolles. Zoom sur les consommations sectorielles

Plus en détail

Mise en place d un mécanisme d atténuation des émissions de GES dans le secteur cimentier Tunisien

Mise en place d un mécanisme d atténuation des émissions de GES dans le secteur cimentier Tunisien Atelier de travail régional «MRV des NAMAs» Tunis - 17 décembre 2013 Mise en place d un mécanisme d atténuation des émissions de GES dans le secteur cimentier Tunisien Projet supporté par la GIZ au nom

Plus en détail

Consommation et production d énergie en Rhône-Alpes en 2013 Tendances au 05 septembre 2014

Consommation et production d énergie en Rhône-Alpes en 2013 Tendances au 05 septembre 2014 1 Tendances 2013 Pour plus d informations : www.oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Consommation

Plus en détail

Martigny, l expérience d une «ville laboratoire» Historique Objectifs Approvisionnement Avancer ensemble Programme et bilan Et la suite

Martigny, l expérience d une «ville laboratoire» Historique Objectifs Approvisionnement Avancer ensemble Programme et bilan Et la suite Martigny, l expérience d une «ville laboratoire» Historique Objectifs Approvisionnement Avancer ensemble Programme et bilan Et la suite Une pionnière visionnaire 1986 Plan de zones énergétiques avec l

Plus en détail

Energie Photovoltaïque en Tunisie : Innovations et Cadre Réglementaire. Abdessalem EL KHAZEN / ANME Tunis, le 17/05/2016

Energie Photovoltaïque en Tunisie : Innovations et Cadre Réglementaire. Abdessalem EL KHAZEN / ANME Tunis, le 17/05/2016 Energie Photovoltaïque en Tunisie : Innovations et Cadre Réglementaire Abdessalem EL KHAZEN / ANME Tunis, le 17/05/2016 Contexte énergétique national Des ressources en déclin Baisse des ressources d énergies

Plus en détail

Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre

Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre Année référence 2011 Bilan des gaz à effet de serre -2011 1 Sommaire Sommaire 2 I - Identification de l établissement 3 II Année de référence et périmètre 4

Plus en détail

Le domaine cimentier en Tunisie -Les cimenteries en Tunisie -L envie d investissement étranger -Les axes de développement -Les remèdes

Le domaine cimentier en Tunisie -Les cimenteries en Tunisie -L envie d investissement étranger -Les axes de développement -Les remèdes Introduction Le domaine cimentier en Tunisie -Les cimenteries en Tunisie -L envie d investissement étranger -Les axes de développement -Les remèdes La Tunisie et la protection de l environnement -Projet

Plus en détail

SOMMAIRE L AFRIQUE: QUELQUES INDICATEURS

SOMMAIRE L AFRIQUE: QUELQUES INDICATEURS SOMMAIRE MAITRISE DE L ENERGIE ET ENERGIES RENOUVELABLES : LE DEFI DE L AFRIQUE Mohieddine MEJRI Chef de Département Études Énergétiques UPDEA/Tunis 15-1717 octobre 2008 1. Le continent africain : les

Plus en détail

Le bilan énergétique de la Guyane. Document explicatif sur l énergie en Guyane et les compétences de la Région Guyane

Le bilan énergétique de la Guyane. Document explicatif sur l énergie en Guyane et les compétences de la Région Guyane Le bilan énergétique de la Guyane Document explicatif sur l énergie en Guyane et les compétences de la Région Guyane Les aspects quantitatifs du bilan énergétique Les consommations finales d énergie Transports

Plus en détail

Chauffe-eau solaires en Tunisie : le programme PROSOL

Chauffe-eau solaires en Tunisie : le programme PROSOL Chauffe-eau solaires en Tunisie : le programme PROSOL L état du marché des chauffe-eau solaires L expérience tunisienne de diffusion des chauffe-eau solaires (CES) a démarré au début des années 80, avec

Plus en détail

Rapport Réglementaire

Rapport Réglementaire - 1 - Rapport Réglementaire Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) «Patrimoine et compétences» (Établi en Mars 2014 sur la base des données 2013) SDIS de l Ain - 2 - Sommaire 1. Description

Plus en détail

Bilan d émissions de GES

Bilan d émissions de GES Bilan d émissions de GES Institut Départemental Albert Calmette de Camiers Application du décret du 11 juillet 2011 relatif au bilan des émissions de GES. Format de restitution conforme à l Annexe 3 de

Plus en détail

BILAN GES 2015 (sur données 2014)

BILAN GES 2015 (sur données 2014) BILAN GES 2015 (sur données 2014) Sommaire Résultats BEGES (Bilan Gaz à Effet de Serre) ERDF 2014 Comparaison des BEGES 2011 et 2014 Bilan du plan d action de réduction des émissions GES 2011 2014 Nouveau

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

Le Photovoltaïque en Tunisie : Le Cadre Juridique et les Nouvelles Opportunités

Le Photovoltaïque en Tunisie : Le Cadre Juridique et les Nouvelles Opportunités Le Photovoltaïque en Tunisie : Le Cadre Juridique et les Nouvelles Opportunités Abdessalem EL KHAZEN / ANME Tunis, le 18/02/2016 Réalisations : Programme Bâtiments Solaires Marché Solaire +200 installateurs/

Plus en détail

Définition et développement de NAMAs possibles dans le secteur de l assainissement en Tunisie

Définition et développement de NAMAs possibles dans le secteur de l assainissement en Tunisie Définition et développement de NAMAs possibles dans le secteur de l assainissement en Tunisie 1 Le contexte national L ONAS en quelques chiffres (fin 2012) 15.400 km de réseaux 720 110 232 stations de

Plus en détail

Les Energies Renouvelables

Les Energies Renouvelables STEG ENERGIES RENOUVELABLES Les Energies Renouvelables Sousse, 30 Juillet 2010 Benaïssa AYADI Directeur Général Les énergies renouvelables, de quoi s agit-il? Les énergies renouvelables, de quoi s agit-il?

Plus en détail

Société Tunisienne de l Electricitl. Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE

Société Tunisienne de l Electricitl. Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE Société Tunisienne de l Electricitl Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE Le vent est une énergie primaire renouvelable qui permet des économies de combustible participant à la protection de l environnementl

Plus en détail

Stratégie énergétique du Congo

Stratégie énergétique du Congo Stratégie énergétique du Congo 2015-2025 Présenté par: TATY Constantin SAMBA Quevin Claize Aymard ZINGA Donald Kevin YELA Jean-Claude OKEMBA Patrick Rodrigue Plan de présentation 1-Contexte 2-Objectifs

Plus en détail

Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre

Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre Chiffres clés pour l année 214 Edition Juillet 216 * Signature provisoire : le nom de la Région sera fixé par décret en Conseil d Etat avant le 1er

Plus en détail

Les projets MDP du secteur de l él. énergie en Tunisie

Les projets MDP du secteur de l él. énergie en Tunisie Middle Eastern and North African Carbon Forum Rabat, 4-5 avril 2007 Les projets MDP du secteur de l él énergie en Tunisie Sélim JOUINI Direction des études et de la planification Agence Nationale pour

Plus en détail

Atelier de formation MDP

Atelier de formation MDP Atelier de formation MDP Session 5: Quantification des Réductions d Emission Dakar 17-20 Juin 2009 Contenu Quiz et introduction 10 min Méthodologies clées 10 min Etude de cas 20 min Travail de groupe 30

Plus en détail

Évolution des consommations en énergie électrique

Évolution des consommations en énergie électrique 1 Sécurisation de l alimentation l électrique en région r PACA Évolution des consommations en énergie électrique 2 Objectifs des prévisions de consommation : Identifier une cible réseau r permettant de

Plus en détail

Ch. IX. Besoins et ressources énergétiques

Ch. IX. Besoins et ressources énergétiques SAVOIR FAIRE SAVOIR Classes de 1 ère L et ES Thème 4 : Le défi énergétique Ch. IX. Besoins et ressources énergétiques Acquis En cours Non acquis S 1 : Connaître les besoins énergétiques engendrés par les

Plus en détail

7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES. Les Energies Renouvelables en Tunisie

7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES. Les Energies Renouvelables en Tunisie 7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES Les Energies Renouvelables en Tunisie Abdelkarim GHEZAL Directeur des Energies Renouvelables Agence Nationale pour la Maitrise de l Energie

Plus en détail

Financement de l Efficacitl En Tunisie

Financement de l Efficacitl En Tunisie Ministère de l Industrie, l de l Energie l et des Petites et Moyennes Entreprises Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energiel Financement de l Efficacitl Efficacité Energétique En Tunisie 1 I- Le programme

Plus en détail

Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec

Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec - Des Plaines B, 1220, Place George V Ouest, Québec

Plus en détail

Note d Information sur le Projet MDP

Note d Information sur le Projet MDP Note d Information sur le Projet MDP Installation d éoliennes pour la production d électricité à la Cimenterie de Jebel Oust (CJO) Septembre 2008 Page 1 sur 7 Installation d un champ éolien de 14 MW pour

Plus en détail

Programme de développement des énergies. renouvelables. et de l efficacité énergétique en Algérie

Programme de développement des énergies. renouvelables. et de l efficacité énergétique en Algérie Programme de développement des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique en Algérie Janvier 2016 Sommaire 03 Préambule 07 Chapitre I. Programme des énergies renouvelables 09 Capacités installées

Plus en détail

Atelier n 1 : Penser et conduire la transition écologique dans les territoires - Observatoire de l Energie Réunion

Atelier n 1 : Penser et conduire la transition écologique dans les territoires - Observatoire de l Energie Réunion Atelier n 1 : Penser et conduire la transition écologique dans les territoires - Observatoire de l Energie Réunion Description OER Principales données Enjeux et Perspectives Pierre-Yves EZAVIN Directeur

Plus en détail

Analyse des donne es de l Agence Internationale de l Energie

Analyse des donne es de l Agence Internationale de l Energie Analyse des donne es de l Agence Internationale de l Energie Chaque année, l agence internationale de l énergie (AIE) publie des données relatives à la production de CO 2 par la combustion de carburants

Plus en détail

PICARDIE UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION

PICARDIE UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION SOMMAIRE TERRITOIRE... 3 ACTIVITES ECONOMIQUES... 4 EMPLOI... 5 ENSEIGNEMENT FORMATION APPRENTISSAGE... 6 INTERNATIONAL... 7 RECHERCHE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Réalités de la transition vers les énergies renouvelables Professeur Marcel Lacroix Faculté de génie Université de Sherbrooke

Réalités de la transition vers les énergies renouvelables Professeur Marcel Lacroix Faculté de génie Université de Sherbrooke Réalités de la transition vers les énergies renouvelables Professeur Marcel Lacroix Faculté de génie Université de Sherbrooke Marcel Lacroix 1 Énergies renouvelables Hydroélectricité. Solaire photovoltaïque.

Plus en détail

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 1.Centrale hydraulique. Compléter le schéma. Voir livre p : 133 2. Quelle forme

Plus en détail

Marché des micro et mini-cogénération Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de

Marché des micro et mini-cogénération Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de Produits @Regis_Contreau En route vers les bâtiments à énergie positive avec la RE 2020 GRDF, acteur de la transition énergétique, agit à

Plus en détail

RADIALL 101 rue Philibert Hoffmann ROSNY SOUS BOIS Tél Fax Bilan d émissions de gaz à effet de serre 2012

RADIALL 101 rue Philibert Hoffmann ROSNY SOUS BOIS Tél Fax Bilan d émissions de gaz à effet de serre 2012 RADIALL 101 rue Philibert Hoffmann 93110 ROSNY SOUS BOIS Tél. 01 49 35 35 51 Fax 01 49 35 35 18 Bilan d émissions de gaz à effet de serre 2012 31 décembre 2012 Sommaire Pages 1 - Description de la Personne

Plus en détail

Potentiel et opportunités de la filière biogaz. Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012

Potentiel et opportunités de la filière biogaz. Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012 Potentiel et opportunités de la filière biogaz Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012 Plan de la présentation 1- Qu est-ce que le biogaz? 2- Comment est-il produit? 3- Quelles sont les avenues

Plus en détail

LE MODULE DE SENSIBILISATION

LE MODULE DE SENSIBILISATION LE MODULE DE SENSIBILISATION ÉNERGIE Les différents types d énergie Les sources d énergies fossiles : Pétrole, gaz naturel, charbon Ce sont les énergies issues de la fossilisation de matières organiques

Plus en détail

BILAN EMISSIONS GES GSK Saint Amand Dossier réglementaire

BILAN EMISSIONS GES GSK Saint Amand Dossier réglementaire BILAN EMISSIONS GES GSK Saint Amand Dossier réglementaire Gérard DE JONCKHEERE 1 rue Alfred de Musset 59242 TEMPLEUVE Tél : 07 60 54 97 23 gdejonckheere@synervie.fr Sommaire page 1. Description de la personne

Plus en détail

NORD-PAS DE CALAIS UNE PRODUCTION CHAMBRE REGIONALE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE

NORD-PAS DE CALAIS UNE PRODUCTION CHAMBRE REGIONALE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NORD-PAS DE CALAIS UNE PRODUCTION CHAMBRE REGIONALE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE SOMMAIRE TERRITOIRE... 2 ACTIVITES ECONOMIQUES... 2 EMPLOI... 2 ENSEIGNEMENT- FORMATION - APPRENTISSAGE... 2 INTERNATIONAL...

Plus en détail

Les retombées socio-économiques des énergies renouvelables et les possibilités d emploi

Les retombées socio-économiques des énergies renouvelables et les possibilités d emploi Deuxième atelier Tuniso-Allemand sur les énergies renouvelables : Stratégie & feuille de route pour le secteur Les retombées socio-économiques des énergies renouvelables et les possibilités d emploi Tunis,

Plus en détail

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Stéphane COUSIN CIBE 5 mars 2015 Salon ENR / Be Positive Lyon Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire I. Atouts

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE SELON LE DECRET DU 11 JUILLET 2011 BARILLA FRANCE 103 RUE DE GRENELLE 75007 PARIS REVISION 0 1 DATE 18/12/2012 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION... 3 1.1. OBJET... 3 1.2.

Plus en détail

1 1. Définition de l énergie :

1 1. Définition de l énergie : 1 1. Définition de l énergie : 2. Les différentes formes d énergie : 3. Les transformations d énergie : 2 Les différentes conversions de l'énergie : Transformation de l'énergie électrique en énergie thermique

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de l année 2011. Fédération ADMR de la Manche. Saint Lô (50)

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de l année 2011. Fédération ADMR de la Manche. Saint Lô (50) Bilan des émissions de gaz à effet de serre de l année 2011 Fédération ADMR de la Manche En application du décret du 11 juillet 2011 relatif au bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre. Format de restitution

Plus en détail

L accès à l énergie en Afrique Le rôle des énergies renouvelables IDEES 4 Mai 2015

L accès à l énergie en Afrique Le rôle des énergies renouvelables IDEES 4 Mai 2015 L accès à l énergie en Afrique Le rôle des énergies renouvelables IDEES 4 Mai 2015 Jean-Pierre Favennec jpfavennec@yahoo.fr 0 L AFRIQUE SUB-SAHARIENNE: 49 PAYS Le Poids Economique des Principaux Acteurs

Plus en détail

Atteinte de l objectif du Protocole de Kyoto et Politique climatique Bruno Oberle, directeur OFEV

Atteinte de l objectif du Protocole de Kyoto et Politique climatique Bruno Oberle, directeur OFEV Eidgenössisches Departement für Umwelt, Verkehr, Energie und Kommunikation UVEK Bundesamt für Umwelt BAFU Abteilung Atteinte de l objectif du Protocole de Kyoto et Politique climatique 2020 Bruno Oberle,

Plus en détail

RAPPORT STATISTIQUE SYNTHESE. Secteur de l énergie. Electricité et hydrocarbure

RAPPORT STATISTIQUE SYNTHESE. Secteur de l énergie. Electricité et hydrocarbure SERVICE DE L ENERGIE ET DES MINES RAPPORT STATISTIQUE SYNTHESE Secteur de l énergie Electricité et hydrocarbure ANNÉE 2008 Approvisionnement, production et utilisation de l énergie en Polynésie française

Plus en détail

PÂTISSERIE SALÉE VENDÉENNE

PÂTISSERIE SALÉE VENDÉENNE PÂTISSERIE SALÉE VENDÉENNE À SAINT GEORGES DE MONTAIGU (85) Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour

Plus en détail

Bilan Electrique 2012 de la région Ile-de-France

Bilan Electrique 2012 de la région Ile-de-France Bilan Electrique 2012 de la région Ile-de-France EDITO Ce bilan électrique Ile-de-France rend compte des évolutions de la consommation et de la production d'électricité dans la région ainsi que des investissements

Plus en détail

Panorama sur les énergies

Panorama sur les énergies Panorama sur les énergies F. Ravelet Laboratoire DynFluid, Arts et Métiers-ParisTech 19 février 2014 Généralités Ordres de grandeur Conventions Qu est-ce que l énergie? Grandeur caractérisant un système

Plus en détail

Un contexte général favorable au changement

Un contexte général favorable au changement Un contexte général favorable au changement De par sa situation au cœur de la mégalopole européenne, l Alsace est une région dynamique sur le plan économique. L activité de service y est très représentée,

Plus en détail

La Transition Energétique

La Transition Energétique La Transition Energétique Pascal Brault Groupe de recherches sur l Energétique des Milieux Ionisés UMR7344 Université d Orléans CNRS Polytech Orléans BP 6744 45067 ORLEANS Cedex 2 Le contexte depuis Rio

Plus en détail

LIMOUSIN UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE REGION

LIMOUSIN UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE REGION UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE REGION SOMMAIRE TERRITOIRE...3 ACTIVITES ECONOMIQUES...4 EMPLOI...5 ENSEIGNEMENT- FORMATION - APPRENTISSAGE...6 INTERNATIONAL...7 RECHERCHE - DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Etat des lieux des énergies renouvelables en Poitou-Charentes

Etat des lieux des énergies renouvelables en Poitou-Charentes Les synthèses de l AREC Etat des lieux des énergies renouvelables en Poitou-Charentes Bilan 29 Chiffres clés Energie totale annuelle produite d origine renouvelable (1) (soit 8,3 % de la consommation d

Plus en détail

Bilan. des émissions de gaz à effet de serre. réglementaire (BEGESr)

Bilan. des émissions de gaz à effet de serre. réglementaire (BEGESr) Bilan des émissions de gaz à effet de serre réglementaire (BEGESr) Rapport pour l année 2013 Décembre 2014 INTRODUCTION Ce document présente la restitution du Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 595 Janvier 5 Les émissions de CO dues à la combustion d énergie dans le monde en OBSERVATION ET STATISTIQUES énergie La combustion d énergie fossile est

Plus en détail

La maîtrise de l énergie en culture sous serre. Ariane GRISEY (Ctifl) Eric BRAJEUL (Ctifl)

La maîtrise de l énergie en culture sous serre. Ariane GRISEY (Ctifl) Eric BRAJEUL (Ctifl) La maîtrise de l énergie en culture sous serre Ariane GRISEY (Ctifl) Eric BRAJEUL (Ctifl) Etat des lieux 1265 ha de serres chauffées Production de tomate et concombre (10/12 mois) 594 ha Exclus : production

Plus en détail

Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Burkina Faso

Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Burkina Faso Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Burkina Faso Statut: adopté par le Comité Intergouvernemental d Evaluation et de Suivi du Plan d Action CIESPA YAMEOGO Jean De Dieu Directeur de s Energies

Plus en détail

Bilan d émissions de GES 2011

Bilan d émissions de GES 2011 Bilan d émissions de GES 2011 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain Code NAF : 3530Z Code SIREN : 542 097 324 Citer les numéros de SIRET

Plus en détail

L énergie, qu est-ce que c est?

L énergie, qu est-ce que c est? L énergie L énergie, qu est-ce que c est? L énergie est la capacité d un système à produire un travail (c est-à-dire l impact d une force sur un point) entraînant un mouvement qui peut générer de la lumière,

Plus en détail