Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie. Rennes, le 10 septembre 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie. Rennes, le 10 septembre 2010"

Transcription

1 Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie Rennes, le 10 septembre 2010

2 La consommation d électricité en Bretagne continue de croître, plus rapidement que la moyenne nationale

3 Les pointes de consommation atteignent des niveaux très élevés +25 % en 5 ans! largement «tirées» par la croissance de la consommation domestique (chauffage électrique, nouveaux usages, dynamisme démographique de la Bretagne)

4 Une répartition de la consommation différente Bretagne France En Bretagne (par rapport au national) : PLUS de résidentiel (+6 %) MOINS d industriel (-5 %)

5 Modèle pour les prévisions d évolution de la consommation 1. Un secteur résidentiel basé sur l évolution des résidences ou le nombre de ménages leurs usages 2. Un secteur tertiaire établi sur la base d une décomposition par branche bâtiments (bureaux, commerces, hôpitaux, établissements d enseignement, ) hors bâtiments (télécoms, éclairage public, ) Des indicateurs pour chaque branche (effectifs salariés des bureaux et commerces, nombre d élèves dans l enseignement, ) 3. Des secteurs industrie, agriculture, énergie et transport basés sur les activités

6 Déterminants principaux et scénarios étudiés Scénario PIB Population Politique MDE Référence 2% Projection centrale INSEE Référence Prix de l électricité Tendanciel MDE renforcée 2% Projection centrale MDE renforcée Tendanciel INSEE

7 Secteur RÉSIDENTIEL Population de la Bretagne ,044 millions d habitants ,471 millions d habitants Population 2005 Ménages Entre 1999 et 2005 : 2005 Croissance du nombre de ménages 2 x supérieure à la croissance de la population ménages supplémentaires entre 2005 et 2030 (Proportion plus importante de personnes vivant seules et familles monoparentales)

8 Secteur RÉSIDENTIEL Hypothèses d évolution des taux d équipement et des consommations unitaires Principaux facteurs d économie d énergie : Nouvelles mesures de réglementation thermique des bâtiments (Grenelle) Bâtiments neufs :Basse consommation (2012) Énergie positive (2020) Parc de logements existants : Rénovation Écoconception et étiquetage des appareils électroménagers Disparition progressive de l éclairage à incandescence (Programme échelonné entre 2009 et 2016)

9 Secteur RÉSIDENTIEL Quelques hypothèses dans les usages Chauffage électrique dans l existant Scénario de référence : gain de 14 % sur les consommations unitaires en 2020 Scénario MDE renforcée : gain de 20 % sur les consommations unitaires en 2020 Éclairage : Scénario de référence Fin de la commercialisation 2012 : Incandescence 2016 : Halogènes peu performants ( classe C) 2025 : Éclairage majoritairement composé de LBC, complété par halogènes basse consommation Scénario MDE renforcée Pénétration des LBC avancée de 10 ans

10 Secteur RÉSIDENTIEL Autres usages Produits blancs (froid, congélation, lavage) : Scénario Référence : évolutions tendancielles directive européenne EuP Scénario MDE renforcée : scénario «Ambitious» Ecart lié au taux de pénétration des matériels les moins consommateurs (classe A+ et A++) Téléviseurs : Scénario Référence : classe C de EuP atteinte en 2020 Scénario MDE renforcée : classe C de EuP atteinte dès 2015

11 Impact des mesures MDE Scénarios Eléments de comparaison Scénarios Eléments de comparaison Secteur/Usages Tendancielle Référence MDE renforcée Effort = Ref/MDE renforcé Tendancielle Référence MDE renforcée Effort = Ref/MDE renforcé Résidentiel Industrie Tertiaire Agriculture Véhicule électrique Energie Traction Pertes Total pertes incluses Total hors pertes (En GWh/an à conditions normales)

12 Un programme ambitieux de MDE MW 5800 Prévisions Bretagne en Puissance MDE renforcée Référence Croissance moyenne des consommations 2010 diviser par diviser par 3 Au-delà

13 Consommation résidentielle par ménage MWH / ménage 5,8 Scénario de Référence 5,6 Scénario MDE renforcée Réalisation 5,5 5,6 5,6 5,4 5,2 5,2 5,2 5,0 5,0 4,8 4,6 4,4 4,2 4,0 4,

14 Consommation résidentielle par habitant MWH / habitant 2,8 Scénario de Référence Scénario MDE renforcée 2,7 2,6 Réalisation 2,5 2,6 2,4 2,2 2,2 2,4 2,4 2,0 1,8 1,6 1,4 1,

15 Consommation totale par habitant MWH / habitant 7,7 7,5 Scénario de Référence Scénario MDE renforcée 7,2 7,0 Réalisation 6,7 6,9 7,3 6,5 6,0 6,0 5,5 5,0 4,5 4,4 4,

Évolution des consommations en énergie électrique

Évolution des consommations en énergie électrique 1 Sécurisation de l alimentation l électrique en région r PACA Évolution des consommations en énergie électrique 2 Objectifs des prévisions de consommation : Identifier une cible réseau r permettant de

Plus en détail

Gestion et Impacts du Changement Climatique GICC Séminaire du 15 octobre 2009

Gestion et Impacts du Changement Climatique GICC Séminaire du 15 octobre 2009 Gestion et Impacts du Changement Climatique GICC Séminaire du 15 octobre 2009 ETHEL II - Energie Transports Habitat Environnement Localisations - Phase II. Jesús González-Feliu, Frédéric Henriot, Jean-Louis

Plus en détail

L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement. Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne

L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement. Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement GIP Bretagne environnement GIP Bretagne environnement Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne L électricité

Plus en détail

L énergie et le climat en Côtes d Armor

L énergie et le climat en Côtes d Armor L énergie et le climat en Côtes d Armor - Panorama - DE LA COP 21 À LA COOP(ÉRATION) 22 : ENSEMBLE POUR L'ÉNERGIE ET LE CLIMAT EN CÔTES D'ARMOR Rencontre du réseau T3D 06/11/2015 - Yffiniac Panorama de

Plus en détail

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par :

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par : Avant propos Depuis le milieu des années 198, la Tunisie s est engagée sur la voie de l amélioration de l efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. Des mesures ambitieuses

Plus en détail

L énergie Solaire, De l él. émergence à la banalisation. Richard Loyen, Délégué Général d Enerplan

L énergie Solaire, De l él. émergence à la banalisation. Richard Loyen, Délégué Général d Enerplan L énergie Solaire, De l él émergence à la banalisation Richard Loyen, Délégué Général d Enerplan Depuis 25 ans pour la promotion et le développement de l él énergie solaire Enerplan regroupe l offre l

Plus en détail

DIAGNOSTIC DÉMOGRAPHIE

DIAGNOSTIC DÉMOGRAPHIE RÉVISION DU SCOT DU PAYS DE BREST DIAGNOSTIC DÉMOGRAPHIE Co-construction SCoT 7 juillet 2015 Vanessa GIRARD Guillaume CHÉREL Éric LEMERRE Nadège LOURDEAU Réf. 15/59 RÔLE DU DIAGNOSTIC DÉMOGRAPHIQUE La

Plus en détail

Les enjeux énergétiques de la Polynésie française

Les enjeux énergétiques de la Polynésie française Service de l énergie et des mines Les enjeux énergétiques de la Polynésie française Introduction : L énergie en Polynésie française I Etat des lieux -l approvisionnement & dépendance énergétique -Le secteur

Plus en détail

TENDANCES A LONG TERME DU DÉ VEL OPPEMENT ÉCONOMIQUE

TENDANCES A LONG TERME DU DÉ VEL OPPEMENT ÉCONOMIQUE NATIONS UNIES TENDANCES A LONG TERME DU DÉ VEL OPPEMENT ÉCONOMIQUE 63 ECONOMICA 49, rue Héricart, 75015 Paris 1983 TABLE DES MA TIERES Paragraphes Page Préface v I RÉSUMÉ ET CONCLUSIONS 1-67 1 A. Situation

Plus en détail

Conseil Général de l Aude. -1er avril Samuel Puygrenier ADEME-

Conseil Général de l Aude. -1er avril Samuel Puygrenier ADEME- Conseil Général de l Aude -1er avril 2009 -Samuel Puygrenier ADEME- L énergie et les GES dans l Aude Le Bilan Carbone: de l outil à la démarche Éléments de contexte national Les «GES» dans l Aude Les usages

Plus en détail

Les Chiffres Clés de l Economie Sociale en Haute Normandie

Les Chiffres Clés de l Economie Sociale en Haute Normandie Les Chiffres Clés de l Economie Sociale en Haute Normandie 2007 Avant propos : Suite à un travail commun entre l INSEE et le Conseil National des CRES, avec l appui de la DIIESES, un périmètre de l Economie

Plus en détail

Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France

Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France Lien vers la présentation PowerPoint Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France Bertrand REYSSET Chargé de mission adaptation au changement climatique, Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE

Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE le 22 mars 2013 Brigitte LOUBET DRIEE/SECV Véronique CHARBEAUX - CRIF 1 SRCAE : le document stratégique régional Il fixe les grandes orientations

Plus en détail

TD 1 Introduction. Les Alpes-de-Haute-Provence. Université de Provence IUT de Digne-les-Bains

TD 1 Introduction. Les Alpes-de-Haute-Provence. Université de Provence IUT de Digne-les-Bains TD 1 Introduction Les Alpes-de-Haute-Provence Les Alpes-de-Haute-Provence Un territoire rural au cœur de la région PACA Des emplois tournés vers les besoins de la population locale Une économie centrée

Plus en détail

Indicateur : répartition des sphères «productive», «résidentielle» et «publique» dans l emploi salarié sur le littoral en 2005

Indicateur : répartition des sphères «productive», «résidentielle» et «publique» dans l emploi salarié sur le littoral en 2005 Indicateur : répartition des sphères «productive», «résidentielle» et «publique» dans l emploi salarié sur le littoral en 5 Contexte Les zones côtières accueillent un ensemble varié d activités économiques.

Plus en détail

TABLE DES MATIERES GLOSSAIRE INTRODUCTION I. LE PARC DES ADHERENTS DU SNEC II. LES CONTRATS DE RESULTAT CONCLUSION REFERENCES ANNEXE

TABLE DES MATIERES GLOSSAIRE INTRODUCTION I. LE PARC DES ADHERENTS DU SNEC II. LES CONTRATS DE RESULTAT CONCLUSION REFERENCES ANNEXE RESUME Dans un contexte de transition énergétique et une période d économie contraignante, les adhérents du SNEC (Syndicat National de l'exploitation Climatique et de la maintenance), acteurs majeurs en

Plus en détail

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives TOURCOING 27 septembre 2013 Marie-Hélène LEFEBVRE Éléments de contexte depuis les 30 dernières années : augmentation de 20% de la consommation

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE EN 2012

LA CRÉATION D ENTREPRISE EN 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE EN 2012 TERRITOIRE DE LA MAISON DE L EMPLOI Métropole Nord Ouest 20 juin 2013 Exploitation des données INSEE - SIRENE AVEC LA PARTICIPATION DE AVANT-PROPOS LA SOURCE Champ SIRENE

Plus en détail

Rencontre avec les territoires à énergie positive pour la croissance verte. Présentation du programme «Habiter Mieux» Mardi 19 janvier 2016

Rencontre avec les territoires à énergie positive pour la croissance verte. Présentation du programme «Habiter Mieux» Mardi 19 janvier 2016 Rencontre avec les territoires à énergie positive pour la croissance verte Présentation du programme «Habiter Mieux» Mardi 19 janvier 2016 Définition de la précarité énergétique La précarité énergétique

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique en Algérie

Les enjeux de la transition énergétique en Algérie Université Sétif 1 Faculté des Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion Le Premier Colloque sur 7 8 avril 2015 Les enjeux de la transition énergétique en Algérie SENOUCI Benabbou

Plus en détail

LES PROJETS DE LOI DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT

LES PROJETS DE LOI DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT 30 mai 2008 - Lille Réseau RAFHAEL LES PROJETS DE LOI DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT GRENELLE de l ENVIRONNEMENT groupes de travail tables rondes finales discours de clôture 33 comités opérationnels 2

Plus en détail

ECO PRET 0% en toute confiance

ECO PRET 0% en toute confiance ECO PRET 0% L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet,grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie

Plus en détail

La filière bois, un enjeu majeur pour l avenir de la Guyane? Agence de Guyane Réunion économique Novembre 2016

La filière bois, un enjeu majeur pour l avenir de la Guyane? Agence de Guyane Réunion économique Novembre 2016 La filière bois, un enjeu majeur pour l avenir de la Guyane? Agence de Guyane Réunion économique Novembre 2016 42 % de la population a moins de 20 ans Âges Pyramide des âges en 1995 et en 2015 95 ans ou

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

Evaluation du poids économique du Tourisme en Pays de la Loire Synthèse

Evaluation du poids économique du Tourisme en Pays de la Loire Synthèse Evaluation du poids économique du Tourisme en Pays de la Loire Synthèse 11, rue Tronchet - 75008 Paris Tel : 01 40 06 00 22 www.protourisme.com Juillet 2014 Evaluation du poids économique du Tourisme en

Plus en détail

Démographie, famille, parité

Démographie, famille, parité Démographie, famille, parité Evolutions sur les dernières décennies Pascale Breuil-Genier Unité des études démographiques et sociales Démographie, famille, parité Croissance démographique et vieillissement

Plus en détail

Hôtel de Ville de Valenciennes Acteurs

Hôtel de Ville de Valenciennes Acteurs Le projet part sur la base d une étude lancée par le SIAV sur son territoire qui abouti en juin/juillet 2010 sur la récupération d énergie dans les tuyaux d assainissement Avec pour OBJECTIF de CRÉER des

Plus en détail

Structure, croissance et emplois du circuit agroalimentaire. Partie Partie 11

Structure, croissance et emplois du circuit agroalimentaire. Partie Partie 11 Structure, croissance et emplois du circuit agroalimentaire Partie Partie 11 Canada Circuit agroalimentaire, valeur de la production et des ventes, 1997 Production primaire Facteurs de production achetés

Plus en détail

Comment mesurer la précarité (vulnérabilité) énergétique? Patrick Redor INSEE 2 avril 2013

Comment mesurer la précarité (vulnérabilité) énergétique? Patrick Redor INSEE 2 avril 2013 Comment mesurer la précarité (vulnérabilité) énergétique? Patrick Redor INSEE La précarité énergétique : un objet complexe Définition récente (loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 - Grenelle II) : Une personne

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION ACTIVE ET SES ENJEUX POUR LA BRETAGNE. Une synthèse des contributions : DRAF, DRTEFP, GREF, INSEE, Rectorat

LE VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION ACTIVE ET SES ENJEUX POUR LA BRETAGNE. Une synthèse des contributions : DRAF, DRTEFP, GREF, INSEE, Rectorat LE VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION ACTIVE ET SES ENJEUX POUR LA BRETAGNE Une synthèse des contributions : DRAF, DRTEFP, GREF, INSEE, Rectorat 1 Le renouvellement de la population active va concerner de

Plus en détail

PREMIERS ELEMENTS SUR LA SITUATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE

PREMIERS ELEMENTS SUR LA SITUATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE PREMIERS ELEMENTS SUR LA SITUATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE - 2015 Ce rapport est le fruit du premier groupe de travail inter-ceser qui a été mis en place

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Planification intégrée des infrastructures d énergie Introduction générale Laboratoire de Systèmes Energétiques ENAC / EPFL 1 - Sommaire Objectifs du cours Contenu du cours - Méthodes d analyse de la demande

Plus en détail

La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon

La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon Formation Commissaires Enquêteurs du 17 mai 2011 Danye ABOKI DREAL Languedoc Roussillon Ingénieur en charge

Plus en détail

Chapitre 2 : La consommation d énergie

Chapitre 2 : La consommation d énergie Chapitre 2 : La consommation d énergie Évolution de l efficacité énergétique au Canada - de 1990 à 2005 5 Chapitre 2 : La consommation d énergie Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions

Plus en détail

Visites bois - énergie

Visites bois - énergie Conférences et visites Visites bois - énergie Creil et Chantilly (60) Date 15/04/2013 Auteur MD Version 0 Résumé Visites sur site des chaufferies de Creil et Chantilly, le mercredi 10 avril 2013, organisées

Plus en détail

LA CLIMATISATION DANS LES SECTEURS RÉSIDENTIEL ET TERTIAIRE DANS LA RÉGION MIDI-PYRÉNÉES

LA CLIMATISATION DANS LES SECTEURS RÉSIDENTIEL ET TERTIAIRE DANS LA RÉGION MIDI-PYRÉNÉES LA CLIMATISATION DANS LES SECTEURS RÉSIDENTIEL ET TERTIAIRE DANS LA RÉGION MIDI-PYRÉNÉES 22 mai 2008 CEREN - OREMIP - 1 - 32 salariés permanents travaux statistiques ou techniques centrés sur la demande

Plus en détail

Réseau de chaleur Bellevue. Synthèse du rapport annuel 2012

Réseau de chaleur Bellevue. Synthèse du rapport annuel 2012 Réseau de chaleur Bellevue Synthèse du rapport annuel 2012 Sommaire Contexte contractuel Présentation du réseau Faits marquants en 2012 Consommation des abonnés Rendement du réseau CO 2 : gestion des quotas

Plus en détail

L expérience du Sdrif et de l IAU îdf : cinq ans de travail sur les projections démographiques à l horizon 2030

L expérience du Sdrif et de l IAU îdf : cinq ans de travail sur les projections démographiques à l horizon 2030 L expérience du Sdrif et de l IAU îdf : cinq ans de travail sur les projections démographiques à l horizon 2030 Séance d information du CRIES de la Région Île-de-France Paris, le 14 novembre 2011 Philippe

Plus en détail

RENOV COPRO. des ménages :

RENOV COPRO. des ménages : RENOV COPRO L énergie, un enjeu majeur pour notre territoire Un tiers des habitants dépensent aujourd hui plus de 10 % de leurs revenus pour leurs factures d énergie. Les prix de l énergie ont augmenté

Plus en détail

Donner la priorité à une rénovation profonde du parc existant

Donner la priorité à une rénovation profonde du parc existant Colloque du Syndicat des Energies Renouvelables Lyon - 21 février 2013 Donner la priorité à une rénovation profonde du parc existant Pierre HERANT Chef du Service Bâtiment de l ADEME Directeur de la Fondation

Plus en détail

Réseaux de chaleur au bois

Réseaux de chaleur au bois Besançon, 24 mars 2011 Réseaux de chaleur au bois Le point de vue d un Assistant à Maître d Ouvrage (AMO) Serge DEFAYE, DEBAT Création de réseaux de chaleur au bois en cohérence avec les objectifs du Grenelle

Plus en détail

Le modèle social français à travers les chiffres 1

Le modèle social français à travers les chiffres 1 Le modèle social français à travers les chiffres 1 1 La France se situe au 5 ème rang mondial de la production de richesses PIB 2013 : 2739 milliards de $ US derrière les Etats Unis, la Chine, le Japon,

Plus en détail

Essor économique de la Chine. Présentation pour la SCCC, Genève, le 10/12/2003

Essor économique de la Chine. Présentation pour la SCCC, Genève, le 10/12/2003 Essor économique de la Chine Présentation pour la SCCC, Genève, le 10/12/2003 Remarques introductives La présentation est basée sur un modèle simplifiant la réalité, la complétant par un cadre théorique

Plus en détail

Les perspectives de développement des EnR&R sur les réseaux de chaleur du Grand Lyon à horizon 2020

Les perspectives de développement des EnR&R sur les réseaux de chaleur du Grand Lyon à horizon 2020 Ateliers de l Agence Locale de l Energie Les Energies Renouvelables Ville de Vaulx-en-Velin 24 avril 2014 Les perspectives de développement des EnR&R sur les réseaux de chaleur du Grand Lyon à horizon

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011

SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011 SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011 CONTEXTE : Évolution des consommations et objectifs attendus A partir de la consommation électrique globale du département prévue en

Plus en détail

Schéma Régional SRCAE. du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France SCENARIOS REGIONAUX

Schéma Régional SRCAE. du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France SCENARIOS REGIONAUX Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France SCENARIOS REGIONAUX SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France 71 1. ENERGIE ET GAZ A EFFET DE SERRE

Plus en détail

n 41 - Juin 2014 Christine Chardon Un rebond plus fort de l économie du Poitou-Charentes jusqu en 2011

n 41 - Juin 2014 Christine Chardon Un rebond plus fort de l économie du Poitou-Charentes jusqu en 2011 e.décim@l n 41 - Juin 2014 Christine Chardon Un rebond plus fort de l économie du Poitou-Charentes jusqu en 2011 Après une croissance un peu plus vive jusqu en 2007 et la crise de 2008-2009 plus sévère,

Plus en détail

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création entreprises Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises existent toujours trois ans après leur création Maryse Aguer Le Limousin se place au deuxième rang des régions françaises pour le taux de survie

Plus en détail

les résidences principales en côtes d armor

les résidences principales en côtes d armor 266.353 résidences principales en : + 92.450 par rapport à (+ 53 ) 579.277 personnes habitant dans les résidences principales : + 69.774 par rapport à (+ 14 ) Progressions les plus fortes dans l espace

Plus en détail

Energie Eolienne : contexte, enjeux et perspectives

Energie Eolienne : contexte, enjeux et perspectives Energie Eolienne : contexte, enjeux et perspectives Atelier «éoliennes» Assises nationales de la Qualité de l Environnement Sonore 12 décembre 2007 Marion LETTRY Responsable de la filière éolienne Syndicat

Plus en détail

Maîtrise de l énergie et Eco-construction. Le chauffage au bois L O U V R O I L, 1 6 D É C E M B R E

Maîtrise de l énergie et Eco-construction. Le chauffage au bois L O U V R O I L, 1 6 D É C E M B R E Maîtrise de l énergie et Eco-construction Le chauffage au bois L O U V R O I L, 1 6 D É C E M B R E 2 0 1 0 Etudes et recherches : développement de l imprégnation axiale sur le hêtre Transfert de technologie

Plus en détail

Pôle n 6 : Centre-ville Saint-Amand-les-Eaux

Pôle n 6 : Centre-ville Saint-Amand-les-Eaux Pôle n 6 : Centre-ville Saint-Amand-les-Eaux Situé au centre de la commune de Saint-Amand-les-Eaux, ce pôle regroupe 4 200 emplois salariés au 31/12/2004, ce qui représente 65 % de l'ensemble de l'emploi

Plus en détail

Economies d énergie et substitution d énergies dans les Bâtiments

Economies d énergie et substitution d énergies dans les Bâtiments Economies d énergie et substitution d énergies dans les Bâtiments Jean Orselli Conseil Général des Ponts et Chaussées jean.orselli@equipement.gouv.fr www.equipement.gouv.fr/article.php3?id_article=569

Plus en détail

Avec le concours financier de la Région Bretagne. Fédération des agences d urbanisme et de développement de Bretagne

Avec le concours financier de la Région Bretagne. Fédération des agences d urbanisme et de développement de Bretagne Avec le concours financier de la Région Bretagne Fédération des agences d urbanisme et de développement de Bretagne Évènements clés : CELIB Région de programme Évènements clés après 1956 : Bataille de

Plus en détail

L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya

L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya L ANME vient d organiser un atelier sur l énergie solaire en Tunisie. L atelier est tenu en marge du Forum International de L'Investissement et

Plus en détail

Etat des lieux, gisements et potentiels de développement en Dordogne

Etat des lieux, gisements et potentiels de développement en Dordogne CONFERENCE DEPARTEMENTALE DES ENERGIES ATELIER ENERGIE SOLAIRE, ÉOLIENNE, GÉOTHERMIQUE ET HYDRAULIQUE Etat des lieux, gisements et potentiels de développement en Dordogne Manuel DUPUIS 1 1. Les EnR en

Plus en détail

Récupération de chaleur sur groupe de production de froid

Récupération de chaleur sur groupe de production de froid Certificats d économies d énergie Fiche de calcul n BAT-TH-39 Récupération de chaleur sur groupe de production de froid A- SECTEUR D'APPLICATION Bâtiments tertiaires : locaux de commerces de distribution

Plus en détail

NORD-PAS DE CALAIS UNE PRODUCTION CHAMBRE REGIONALE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE

NORD-PAS DE CALAIS UNE PRODUCTION CHAMBRE REGIONALE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE UNE PRODUCTION CHAMBRE REGIONALE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE SOMMAIRE TERRITOIRE... 2 ACTIVITES ECONOMIQUES... 2 EMPLOI... 2 ENSEIGNEMENT FORMATION APPRENTISSAGE... 2 INTERNATIONAL... 2 RECHERCHE DEVELOPPEMEN

Plus en détail

Île-de-France Le projet du Grand Paris

Île-de-France Le projet du Grand Paris Île-de-France Le projet du Grand Paris L essentiel en 10 points 1 La plus grande agglomération d Europe Avec près de 12 millions d habitants, dont plus de 2 millions à Paris, l Île-de-France est l aire

Plus en détail

Feuille de route sur les bâtiments et îlots à énergie positive et bilan carbone minimum

Feuille de route sur les bâtiments et îlots à énergie positive et bilan carbone minimum Feuille de route sur les bâtiments et îlots à énergie positive et bilan carbone minimum François MOISAN Directeur exécutif Stratégie, Recherche, International ADEME Fonds démonstrateur de recherche et

Plus en détail

«Les Géothermies» Ouverture de la session. Gwénaël Guyonvarch, Directeur Régional de l ADEME Ile de France

«Les Géothermies» Ouverture de la session. Gwénaël Guyonvarch, Directeur Régional de l ADEME Ile de France «Les Géothermies» Ouverture de la session Gwénaël Guyonvarch, Directeur Régional de l ADEME Ile de France ENJEUX Objectifs Grenelle : multiplier par 6 la production de chaleur géothermique en France Île-de-France

Plus en détail

Villes et Territoires Durables

Villes et Territoires Durables Villes et Territoires Durables Rénovation énergétique des villes de la reconstruction Construisons l énergie des villes et territoires Leviers pour des villes et territoires durables REDUIRE LA CONSOMMATION

Plus en détail

Université de Mons. Giuseppe Pagano -Service de Finances publiques et fiscalité

Université de Mons. Giuseppe Pagano -Service de Finances publiques et fiscalité Forum financier - Namur Mons & Charleroi Une stratégie pour la Wallonie : d Horizon 2022" à Marshall 2025" G. Pagano 11 février 2014 I. CONTEXTES Il n y a pas de vents favorables pour les marins qui ne

Plus en détail

Commission chargée de l élaboration du nouveau SAR 13 juin La Réunion en 4 micro-régions : atouts et faiblesses

Commission chargée de l élaboration du nouveau SAR 13 juin La Réunion en 4 micro-régions : atouts et faiblesses Commission chargée de l élaboration du nouveau SAR 13 juin 2006 La Réunion en 4 micro-régions : atouts et faiblesses Plan La population (6 diapositives) la croissance démographique Les activités économiques

Plus en détail

PICARDIE UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION

PICARDIE UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION SOMMAIRE TERRITOIRE... 3 ACTIVITES ECONOMIQUES... 4 EMPLOI... 5 ENSEIGNEMENT FORMATION APPRENTISSAGE... 6 INTERNATIONAL... 7 RECHERCHE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Comparaison internationale de l emploi dans la distribution

Comparaison internationale de l emploi dans la distribution Comparaison internationale de l emploi dans la distribution Etude réalisée auprès des Missions économiques en Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Etats-Unis, Finlande, Grèce, Irlande, Italie,

Plus en détail

Certificats d Économies d Énergie Le succès est au rendez-vous en Ile-de-France

Certificats d Économies d Énergie Le succès est au rendez-vous en Ile-de-France Certificats d Économies d Énergie Le succès est au rendez-vous en Ile-de-France PRÉFECTURE DE LA RÉGION D ILE-DE-FRANCE Direction régionale de l Industrie, de la Recherche et de l Environnement ÎLE-DE-FRANCE

Plus en détail

Tendances Consommation et production d énergie en Auvergne-Rhône-Alpes en 2015 Tendances au 01 Novembre 2016

Tendances Consommation et production d énergie en Auvergne-Rhône-Alpes en 2015 Tendances au 01 Novembre 2016 1 Tendances 2015 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre : Consommation et production d énergie

Plus en détail

Projet de fin d études

Projet de fin d études Projet de fin d études La voiture, un nouvel équipement du bâtiment? Etude de la synergie possible entre bâtiment à énergie positive et véhicule électrique ou hybride rechargeable Yves MARCOUX ENSIEG -

Plus en détail

Etude relative au potentiel d exportation du secteur agro-alimentaire

Etude relative au potentiel d exportation du secteur agro-alimentaire Etude relative au potentiel d exportation du secteur agro-alimentaire Bruxelles, le 20 janvier 2016 Une étude du SPF Economie portant sur l industrie agroalimentaire belge révèle qu entre 2000 et 2014,

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN MOINS D ÉD ÉNERGIE ET PLUS D ÉD ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN Rencontres Suisses de l Electricité Beaulieu, 17 mars 2011 Massimiliano Capezzali, PhD Adjoint du Directeur Energy Center Ecole Polytechnique

Plus en détail

Focus économique et financier BORDEAUX MÉTROPOLE : Les TPE métropolitaines face à la crise

Focus économique et financier BORDEAUX MÉTROPOLE : Les TPE métropolitaines face à la crise Focus économique et financier BORDEAUX MÉTROPOLE : Les TPE métropolitaines face à la crise SYNTHÈSE Entre 2005 et 2014, les évolutions de chiffre d affaires des Très Petites Entreprises (TPE) constatées

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. Région Pays-de-la-Loire

CHIFFRES CLÉS. Région Pays-de-la-Loire Entreprises de PropretÉ ET SERVICES ASSOCIÉS CHIFFRES CLÉS Région Pays-de-la-Loire Édition 2010 LA PROPRETÉ EN pays-de-la-loire données économiques générales de la région Pays-de-la-Loire France métropolitaine

Plus en détail

CONFÉRENCE SOCIALE des 7 et 8 juillet 2014. Table ronde 4 Accélérer le retour de la croissance par l investissement

CONFÉRENCE SOCIALE des 7 et 8 juillet 2014. Table ronde 4 Accélérer le retour de la croissance par l investissement CONFÉRENCE SOCIALE des 7 et 8 juillet 2014 Table ronde 4 Accélérer le retour de la croissance par l investissement Contexte Pour 2014, l INSEE table sur une croissance de 0,7% en France. Trop faible pour

Plus en détail

Tableau de bord. de l énergie et du climat. de la Martinique

Tableau de bord. de l énergie et du climat. de la Martinique Tableau de bord de l énergie et du climat de la Martinique Tableau de bord de l énergie et du climat de la Martinique En développant en 2009 un tableau de bord de l énergie et du climat, l ADEME souhaite

Plus en détail

SYSTEMES ENERGETIQUES INSULAIRES SAINT-BARTHELEMY

SYSTEMES ENERGETIQUES INSULAIRES SAINT-BARTHELEMY SYSTEMES ENERGETIQUES INSULAIRES SAINT-BARTHELEMY BILAN PREVISIONNEL DE L EQUILIBRE OFFRE / DEMANDE D ELECTRICITE Juillet 2015 SOMMAIRE Préambule 2 1 L équilibre offre/demande 3 1.1 La demande 3 1.2 La

Plus en détail

NORD-PAS DE CALAIS UNE PRODUCTION CHAMBRE REGIONALE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE

NORD-PAS DE CALAIS UNE PRODUCTION CHAMBRE REGIONALE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NORD-PAS DE CALAIS UNE PRODUCTION CHAMBRE REGIONALE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE SOMMAIRE TERRITOIRE... 2 ACTIVITES ECONOMIQUES... 2 EMPLOI... 2 ENSEIGNEMENT- FORMATION - APPRENTISSAGE... 2 INTERNATIONAL...

Plus en détail

Observatoire Régional de l Habitat et du Foncier 5 avril Etat des lieux des performances énergétiques du parc social de la région Centre

Observatoire Régional de l Habitat et du Foncier 5 avril Etat des lieux des performances énergétiques du parc social de la région Centre Observatoire Régional de l Habitat et du Foncier 5 avril 2012 Etat des lieux des performances énergétiques du parc social de la région Centre Contexte Plan de présentation Méthodologie Les résultats :

Plus en détail

Les réseaux de chaleur rennais

Les réseaux de chaleur rennais Les réseaux de chaleur rennais nord ET SUD Sommaire Un réseau de chaleur, qu est-ce que c est? /3 Un réseau de chaleur, qu est-ce que c est? Un réseau de chaleur ou réseau de chauffage urbain, est un équipement

Plus en détail

Un contexte général favorable au changement

Un contexte général favorable au changement Un contexte général favorable au changement De par sa situation au cœur de la mégalopole européenne, l Alsace est une région dynamique sur le plan économique. L activité de service y est très représentée,

Plus en détail

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 2. Comment impliquer les usagers de vos bâtiments publics dans les économies d énergie? Usagers des bâtiments publics, communes, partagez

Plus en détail

Journée interrégionale professionnelle d échanges Association des Directeurs Généraux des Communes de France

Journée interrégionale professionnelle d échanges Association des Directeurs Généraux des Communes de France Les enjeux de la performance énergétique dans le parc locatif social de Franche-Comté Journée interrégionale professionnelle d échanges Association des Directeurs Généraux des Communes de France - Elise

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Evolution de l emploi en Champagne-Ardenne

Evolution de l emploi en Champagne-Ardenne Cahier de l OPEQ n 105 Evolution de l emploi en Champagne-Ardenne Dynamique et facteurs d explication Réalisé par Marc Pécheux Assisté de Brigitte Romond Mars 2005 OPEQ - 2 Sommaire PRESENTATION... 5 INDICATEURS

Plus en détail

[ Vernier : du plan directeur stratégique à la planification énergétique ]

[ Vernier : du plan directeur stratégique à la planification énergétique ] Ajouter dans la bande grise les photos du projet ou faisant l objet de la présentation [ Vernier : du plan directeur stratégique à la planification énergétique ] Martigny, le 10 décembre 2013 10.12.2013

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA DECISION POUR DES MAISONS INDIVIDUELLES REHABILITEES FACTEUR 4

OUTILS D AIDE A LA DECISION POUR DES MAISONS INDIVIDUELLES REHABILITEES FACTEUR 4 OUTILS D AIDE A LA DECISION POUR DES MAISONS INDIVIDUELLES REHABILITEES FACTEUR 4 // CONSORTIUM MOBILISÉ Phénix Evolution : filiale de GEOXIA Travaux de rénovation et d embellissement Renforcement des

Plus en détail

CONFERENCE UNIVERSITE DE GENEVE

CONFERENCE UNIVERSITE DE GENEVE CONFERENCE UNIVERSITE DE GENEVE Un chauffage urbain multi-sites et multi-combustibles, un exemple sur l agglomération grenobloise Le 3 mai 2012 SOMMAIRE A. PRESENTATION DE LA COMPAGNIE DE CHAUFFAGE 1.

Plus en détail

DOMAINE DE LA CASCADE

DOMAINE DE LA CASCADE Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) BORDEAUX - ARTIGUES PRES BORDEAUX (33) - DOMAINE DE LA CASCADE Aquitaine Gestionnaire Fourchette de rentabilité locative Date de livraison Actabilité Fourchette de prix

Plus en détail

Consommation et production d énergie en Rhône-Alpes en 2013 Tendances au 05 septembre 2014

Consommation et production d énergie en Rhône-Alpes en 2013 Tendances au 05 septembre 2014 1 Tendances 2013 Pour plus d informations : www.oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Consommation

Plus en détail

Une croissance économique remarquable

Une croissance économique remarquable Approche comparée des évolutions macro-économiques des outre-mer dossier Une croissance économique remarquable L outre-mer français, mis à part la Polynésie française, a connu au cours des 10 années qui

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITOIRE DE NIMES METROPOLE & VILLE DE NIMES. Profil Climat Energie du territoire Bilan Carbone Patrimoine et Services

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITOIRE DE NIMES METROPOLE & VILLE DE NIMES. Profil Climat Energie du territoire Bilan Carbone Patrimoine et Services PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITOIRE DE NIMES METROPOLE & VILLE DE NIMES Profil Climat Energie du territoire Bilan Carbone Patrimoine et Services Votéen Conseil communautaire de Nîmes Métropole du 21 mai 2012

Plus en détail

Project MEELS IEA 2003

Project MEELS IEA 2003 Maîtrise de la demande d électricité Montpellier (FR) Aspect Généraux Montpellier compte 229.000 habitants dont 63 000 étudiants. La ville a acquis une image très dynamique. Elle s est imposée comme pôle

Plus en détail

L'apprentissage à Sénart est principalement tourné vers les diplômes de BTS et DUT

L'apprentissage à Sénart est principalement tourné vers les diplômes de BTS et DUT L'apprentissage à Sénart est principalement tourné vers les diplômes de BTS et DUT En 2013/2014, 839 apprentis Sénartais sont formés en Île-de-France et 629 apprentis sont formés à Sénart. 96 d'entre eux

Plus en détail

Le BTP toujours en marge de la reprise économique

Le BTP toujours en marge de la reprise économique Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Baromètre Deuxième trimestre 215 Distribution et Location de matériel de BTP et de Manutention Le BTP toujours en marge de la reprise économique En dépit des turbulences

Plus en détail

Communiqué de presse. Le parc hôtelier français a gagné 4 600 chambres en 2012. En résumé. Pauline Florentin. Contacts

Communiqué de presse. Le parc hôtelier français a gagné 4 600 chambres en 2012. En résumé. Pauline Florentin. Contacts Communiqué de presse Contacts Pauline Florentin Agence Rumeur Publique + 33 (0)1 55 74 52 10 pauline@rumeurpublique.fr Le parc hôtelier français a gagné 4 600 chambres en 2012 En résumé Début 2013, le

Plus en détail

L emploi dans la banque

L emploi dans la banque L emploi dans la banque www.observatoire-metiers-banque.fr Automatisation, numérisation et emploi 25/10/2016 Sommaire 1 - Le secteur bancaire o 1.1 - Le poids des banques dans l économie française o 1.2

Plus en détail

I. Une économie en développement principale activité l agriculture commerciale l agriculture vivrière L agriculture commerciale

I. Une économie en développement principale activité l agriculture commerciale l agriculture vivrière L agriculture commerciale L Afrique est le continent le plus pauvre L Afrique est riche en matières premières (bois, pétrole, agriculture,.) Il y a trois grands déserts, y a des foyers de population Forêt équatoriale dense Les

Plus en détail

Évolutions et perspectives des retraites en France Rapport annuel du COR Juin 2016

Évolutions et perspectives des retraites en France Rapport annuel du COR Juin 2016 Évolutions et perspectives des retraites en France Rapport annuel du COR Juin 2016 Point presse 16 juin 2016 Contact presse Anne-Sophie Le Guiel T. : 01 42 75 65 57 E-mail : anne-sophie.le-guiel@cor-retraites.fr

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail