Cet index de la GRI constitue le complément du rapport sur la Responsabilité sociale d'entreprise (RSE) 2014 de Rogers.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cet index de la GRI constitue le complément du rapport sur la Responsabilité sociale d'entreprise (RSE) 2014 de Rogers."

Transcription

1 Cet index de la GRI constitue le complément du rapport sur la Responsabilité sociale d'entreprise (RSE) 2014 de Rogers. L index suivant offre un aperçu du rapport sur la RSE de Rogers quant aux lignes directrices G4 de la GRI. Ajouté aux commentaires des parties prenantes, cet index nous permet de cerner les sujets devant faire l objet d un rapport. Selon notre autodéclaration, notre rapport sur la RSE 2014 respecte ces lignes directrices essentielles. Nous précisons l emplacement de l information relative à chaque indicateur de la GRI dans notre rapport sur la RSE 2014 et (ou) dans d autres sources de Rogers (site web de l'entreprise, site web de la RSE, Rapport annuel 2014, circulaire de la direction sollicitant des procurations 2015). Pour certains indicateurs, nous fournissons dans l index un bref énoncé sur notre réponse. Vous trouverez ci-dessous un tableau illustrant comment nos questions importantes cadrent avec les aspects de la GRI. Nous avons également ajouté dans le présent index nos propres indicateurs de rendement clés (IRC) lorsque nous croyions que les IRC de la GRI ne correspondaient pas à notre façon de mesurer le rendement interne. En plus de nos éléments importants, nous avons inclus une divulgation de l approche en matière de gestion pour les éléments mineurs, uniquement aux fins d information. Questions importantes de Aspect des lignes directrices G4 de la GRI Rogers Gouvernance et éthique Gouvernance; Éthique et intégrité; Investissement Lutte contre la corruption Service à la clientèle et Étiquetage des produits et services ; transparence Communication marketing Leadership en matière de Communautés locales réseau et innovation Responsabilité liée aux produits Produits et services; Santé et sécurité des consommateurs Vie privée des clients Vie privée des clients Gestion des talents Emploi; Formation et éducation Diversité et inclusion Diversité et égalité des chances Santé, sécurité et bien-être Santé et sécurité au travail Consommation d énergie et Énergie; Émissions; Transport changements Réduction de la consommation Matières; Produits et services de papier Déchets et recyclage Matières; Effluents et déchets Bienfaisance communautaire Impacts économiques indirects; Communautés locales

2 Inclusion numérique Rendement économique Gestion éthique de la chaîne Politique publique Impacts économiques indirects Performance économique; Impacts économiques indirects Pratiques d achat; Évaluation environnementale des fournisseurs; Évaluation des pratiques en matière d emploi chez les fournisseurs; Évaluation du respect des droits de l homme chez les fournisseurs; Évaluation des impacts des fournisseurs sur la société Politiques publiques Éléments Lien, numéro de page et information d'information requis généraux STRATÉGIE ET ANALYSE G4-1 Un message de notre président et chef de la direction G4-2 Un message de notre président et chef de la direction RSE chez Rogers Engagement des parties prenantes Questions importantes Rapport annuel 2014 Les cibles et les tendances en matière de rendement sont indiquées tout au long du rapport. PROFIL DE L ORGANISATION G4-3 Rogers Communications Inc. G4-4 Rapport annuel 2014 Site web de Rogers G4-5 Toronto, Ontario, Canada G4-6 Principalement au Canada. G4-7 Rapport annuel 2014 G4-8 Canada G4-9 Rapport annuel 2014 G4-10 Diversité et inclusion Gestion des talents Plus de 98 % de nos employés travaillent au Canada et plus de 97 % travaillent à temps plein ou à temps partiel. Assurance externe Employées à temps plein au Canada : Employés à temps plein au Canada : Total des employés à temps plein au Canada :

3 Employées à temps partiel au Canada : Employés à temps partiel au Canada : Total des employés à temps partiel au Canada : Employées contractuelles au Canada : 71 Employés contractuels au Canada : 142 Total des employés contractuels au Canada : 213 Employés à temps plein à l échelle internationale (États-Unis/Royaume-Uni) : 173 Employés contractuels à l échelle internationale (États-Unis/Royaume-Uni) : 307 Total des employés à l échelle internationale : 480 Total des employés : G % de nos employés sont assujettis à des conventions collectives par l entremise de divers syndicats des secteurs de la câblodistribution et des médias. G4-12 Gestion éthique de la chaîne G4-13 Pas de changement important. G4-14 Nous assurons la gestion responsable des risques environnementaux par l intermédiaire de notre Stratégie environnementale et de notre Système de gestion environnementale. Notre programme de gestion des risques d'entreprise vise à assurer la cohérence des méthodes employées pour déterminer, évaluer, gérer, surveiller et communiquer les risques à l échelle de l entreprise, ainsi qu à assurer la conformité de nos efforts de gestion des risques avec notre vision, notre mission, nos valeurs et nos objectifs en matière de stratégie et d affaires. Système de gestion environnementale (en Rapport annuel 2014 G4-15 Bienfaisance communautaire Code de déontologie des fournisseurs (en

4 Leadership en matière de réseau et innovation Responsabilité liée aux produits G4-16 Adhésion à des associations ASPECTS ET PARIMÉTRES PERTINENTS IDENTIFIÉS G4-17 Le rapport englobe toutes les unités d exploitation et les activités détenues à 100 % au Canada. G4-18 Engagement des parties prenantes Questions importantes G4-19 Questions importantes G4-20 Questions importantes G4-21 Questions importantes G4-22 Indication tout au long du rapport G4-23 Questions importantes ENGAGEMENT DES PARTIES PRENANTES G4-24 Engagement des parties prenantes G4-25 Engagement des parties prenantes G4-26 Engagement des parties prenantes G4-27 Engagement des parties prenantes PROFIL DU RAPPORT G4-28 Du 1 er janvier au 31 décembre 2013 G4-29 Le rapport sur la RSE 2014 a été publié en mai Notre rapport précédent (Rapport sur la RSE 2013) a été publié en juillet G4-30 Annuel G4-31 G4-32 Le présent rapport est conforme aux lignes directrices essentielles. Les principaux indicateurs ont été assurés de façon indépendante par. Ils sont désignés dans notre Rapport sur la RSE 2013 au moyen du symbole! Énoncé sur G4-33 À propos du présent rapport Énoncé sur fournit des évaluations indépendantes. a été proposée et choisie à titre de vérificateurs de Rogers lors de la rencontre annuelle des actionnaires de la société. GOUVERNANCE G4-34 Rapport annuel 2014 Circulaire de la direction sollicitant des procurations 2015

5 Gouvernance et éthique RSE chez Rogers G4-35 Gouvernance et éthique G4-36 Gouvernance et éthique G4-37 Engagement des parties prenantes G4-38 Rapport annuel 2014 G4-39 Les rôles de président du conseil d administration et du chef de la direction sont distincts. Le président du conseil d'administration de Rogers n est pas indépendant et n est pas cadre dirigeant. Rapport annuel 2014 pages Circulaire de la direction sollicitant des procurations 2015 G4-40 Rapport annuel 2014 Circulaire de la direction sollicitant des procurations 2015 G4-41 Gouvernance et éthique Code de déontologie des administrateurs (en Rogers affaires Principes de Conduite (en G4-42 RSE chez Rogers Rapport annuel 2014 G4-43 RSE chez Rogers Gouvernance et éthique G4-44 Circulaire de la direction sollicitant des procurations 2015 Questions importantes G4-45 Engagement des parties prenantes Questions importantes Gouvernance et éthique G4-46 Gouvernance et éthique G4-47 Gouvernance et éthique G4-48 À propos du présent rapport RSE chez Rogers G4-49 En cas de préoccupation majeure relative aux répercussions économiques, environnementales ou sociales, le Comité de gouvernance de la RSE et le chef de direction se rencontreraient afin de déterminer les meilleures mesures à prendre. Ces mesures seraient par la suite transmises au Conseil d administration. G4-50 Aucune préoccupation majeure n a été soulevée relativement à des questions

6 environnementales, sociales ou économiques. G4-51 Circulaire de la direction sollicitant des procurations 2015 G4-52 Circulaire de la direction sollicitant des procurations 2015 G4-53 Les propositions et politiques en matière de rémunération sont approuvées par le Comité des RH du Conseil d administration. Le Comité des RH retient les services de consultants indépendants pour solliciter des conseils sur les questions de rémunération, comme des analyses comparatives pertinentes servant à évaluer la situation sur le marché des postes de direction clés, au besoin. Circulaire de la direction sollicitant des procurations 2015 ÉTHIQUE ET INTÉGRITÉ G4-56 Gouvernance et éthique G4-57 Gouvernance et éthique G4-58 Gouvernance et éthique IRC de Rogers Pourcentage des employés ayant suivi la formation sur le Code de déontologie de Rogers ÉLÉMENTS D'INFORMATION REQUIS PRÉCIS CATÉGORIE : ÉCONOMIE ASPECT : PERFORMANCE ÉCONOMIQU Rendement économique Rapport annuel 2014 G4-EC1 Rendement économique Oui. Distribution de la contribution économique Énoncé sur G4-EC2 G4-EC3 Consommation d énergie et changements Gouvernance et éthique Gestion des talents Gestion des talents (en Les employés à temps plein y ont droit après trois mois de service continu. Le versement

7 dans le cadre du régime de retraite à prestations déterminées de Rogers est défini par la méthode de calcul du revenu moyen en carrière. Rapport annuel 2014 G4-EC4 Rogers ne reçoit pas une aide financière importante des différents paliers de gouvernement. IRC de Rogers Salaires et avantages sociaux des employés IRC de Rogers Pourcentage des employés admissibles participant au régime de retraite à prestations déterminées de Rogers IRC de Rogers Pourcentage des employés admissibles participant au régime d actionnariat des employés de Rogers IRC de Rogers Pourcentages des employés admissibles participant au régime enregistré d épargneretraite collectif IRC de Rogers Pourcentages des employés admissibles participant au CÉLI collectif ASPECT : PRÉSENCE SUR LE MARCHÉ G4-EC6 Gestion des talents Rogers n a pas de politique ni de procédure formelle d embauche locale et ne fait pas le suivi de la proportion d employés de la haute direction de la communauté locale engagés. Nous prenons des mesures pour faire en sorte que nos effectifs soient représentatifs des collectivités que nous desservons. Plus de 98 % de nos employés sont établis au Canada. ASPECT : IMPACTS ÉCONOMIQUES INDIRECTS Rendement économique Bienfaisance communautaire Inclusion numérique G4-EC7 Leadership en matière de réseau et innovation Bienfaisance communautaire Inclusion numérique G4-EC8 Bienfaisance communautaire Inclusion numérique Rendement économique IRC de Rogers Total de l investissement communautaire

8 IRC de Rogers Impôts payés IRC de Rogers Dépenses en immobilisations IRC de Rogers Nombre de personnes abonnées à Branché sur le succès, une solution Internet abordable pour les familles et les jeunes à faible revenu ASPECT: PRATIQUES D ACHAT Gestion éthique de la chaîne G4-EC9 Rogers n est pas mandatée pour faire affaire avec des fournisseurs canadiens, mais nous essayons de le faire dans la mesure du possible. Environ 78 % de nos 230 grands fournisseurs ont leur siège social au Canada ou mènent des activités importantes au Canada. IRC de Rogers Dépenses totales liées aux fournisseurs IRC de Rogers Total des fournisseurs ASPECT : ENVIRONNEMENT ASPECT: MATIÈRES Déchets et recyclage Réduction de la consommation de papier G4-EN1 Déchets et recyclage Réduction de la consommation de papier G4-EN2 Réduction de la consommation de papier IRC de Rogers Consommation de papier totale IRC de Rogers Pourcentage des clients recevant des factures électroniques ASPECT: ÉNERGIE Consommation d énergie et changements

9 G4-EN3 Consommation d énergie et changements G4-EN4 Consommation d énergie et changements G4-EN5 Consommation d énergie et changements G4-EN6 Consommation d énergie et changements G4-EN7 Consommation d énergie et changements IRC de Rogers Consommation d énergie et changements IRC de Rogers Consommation d énergie et changements ASPECT: EAU G4-EN8 Nous avons mis en place des programmes et des initiatives de réduction de l utilisation de l eau, comme des aérateurs et des toilettes à débit réduit. La conservation de l eau est l un des principes importants énoncés dans les lignes directrices sur la conception écologique de Rogers qui régissent la conception d'immeubles et les normes d exploitation. Nous avons utilisé m 3 d eau dans nos bureaux en L'eau est principalement utilisée dans nos immeubles de bureaux et sert à combler les besoins quotidiens des employés (cuisines, salles de toilette). ASPECT: ÉMISSIONS Consommation d énergie et changements G4-EN15 Consommation d énergie et changements G4-EN16 Consommation d énergie et changements G4-EN17 Consommation d énergie et changements G4-EN18 Consommation d énergie et changements G4-EN19 Consommation d énergie et changements

10 G4-EN20 Les rejets d hydrocarbures ont été de 1 823,17 kg en 2013, une baisse par rapport aux rejets de 2013 qui s élevaient à1 970,93 kg. IRC de Rogers Émissions de GES de portée 1 IRC de Rogers Émissions de GES de portée 2 IRC de Rogers Total partiel des émissions de GES de portées 1 et 2 IRC de Rogers Émissions de GES de portée 3 IRC de Rogers Émissions de GES totales IRC de Rogers Émissions de GES totales par revenu ASPECT: EFFLUENTS ET DÉCHETS Déchets et recyclage G4-EN23 Déchets et recyclage G4-EN24 G4-EN25 Déchets et recyclage Cet indicateur n est pas jugé pertinent puisque Rogers n effectue pas le transport, l importation, l exportation ni le traitement d une quantité importante de déchets dangereux. Des procédures sont mises en place pour gérer les déchets dangereux qui proviennent de l exploitation des immeubles, comme les solvants de nettoyage et les ampoules fluorescentes. Toutefois, les volumes sont relativement petits comparativement à ceux de nos matériaux solides, et il n y a aucun système en place pour en calculer les volumes à l'échelle de l'entreprise. IRC de Rogers Total des déchets produits IRC de Rogers Total des déchets recyclés IRC de Rogers Pourcentage de la totalité des déchets détournés des sites d enfouissement ASPECT: PRODUITS ET SERVICES G4-EN27 Rogers KPI Responsabilité liée aux produits Réduction de la consommation de papier Responsabilité liée aux produits Réduction de la consommation de papier Appareils recueillis et traités à des fins de réutilisation et de recyclage ASPECT: CONFORMITÉ Système de gestion environnementale (en

11 G4-EN29 Nous n avons reçu aucune amende pour des infractions environnementales ou des incidents de non-conformité aux lois et règlements sur l'environnement en ASPECT: TRANSPORT Consommation d énergie et changements G4-EN30 Consommation d énergie et changements ASPECT: ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE DES FOURNISSEURS Gestion éthique de la chaîne G4-EN32 Gestion éthique de la chaîne IRC de Rogers Pourcentage des processus d offre concurrente où le fournisseur a accepté notre Code de déontologie des fournisseurs et notre Code de déontologie SOUS-CATÉGORIES: PRATIQUES EN MATIÈRE D EMPLOI ET TRAVAIL DÉCENT ASPECT: EMPLOI G4-LA1 Gestion des talents Gestion des talents Nous avons embauché personnes en G4-LA2 Gestion des talents, pages Gestion des talents (en Tous les avantages entrent en vigueur dès l embauche pour les employés à temps plein, et après trois mois de service continu pour les employés à temps partiel. G4-LA3 Toutes les employées à temps plein et à temps partiel ont droit à un congé de maternité et tous les parents à temps plein et à temps partiel sont admissibles à un congé parental ou d adoption. Les employés qui reviennent au travail après un congé de maternité ou un congé parental ou d'adoption reprendront leur poste, à moins que celui-ci ne soit plus disponible pour une raison valable. Dans ce cas, on offre aux employés un poste comparable avec le même salaire et les mêmes avantages sociaux. IRC de Rogers Taux de roulement volontaire

12 ASPECT: RELATIONS EMPLOYEUR/EMPLOYÉS 7 % de nos employés sont assujettis à des conventions collectives par l entremise de divers syndicats des secteurs de la câblodistribution et des médias. G4-LA4 Nos conventions collectives prévoient un préavis raisonnable, de 30 à 90 jours selon la convention, dans le cas de changements opérationnels. ASPECT: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL Santé, sécurité et bien-être des employés G4-LA5 Santé, sécurité et bien-être des employés G4-LA6 Santé, sécurité et bien-être des employés G4-LA8 Certaines conventions collectives contiennent des articles sur des questions de santé et de sécurité, d'autres, non. Rogers KPI Taux d'incidents entraînant une perte de temps Rogers KPI Décès Rogers KPI Nombre de comités de santé et de sécurité au travail dans tout le Canada Rogers KPI Nombre d ambassadeurs du programme Bien-être de Rogers dans tout le Canada ASPECT: FORMATION ET ÉDUCATION Gestion des talents G4-LA9 Gestion des talents Les données sur la formation sont rapportées en fonction des dépenses. G4-LA10 Gestion des talents Gestion des talents (en G4-LA11 Gestion des talents 100 %. Tous les employés sont soumis à des évaluations de rendement, peu importe le sexe ou la catégorie d employés. IRC de Rogers Investissement dans la formation IRC de Rogers Investissement dans la formation par employé IRC de Rogers Note d engagement des employés IRC de Rogers Taux de participation de nos employés au

13 sondage sur l engagement des employés ASPECT: DIVERSITÉ ET ÉGALITÉ DES CHANCES Diversité et inclusion G4-LA12 Diversité et inclusion Gouvernance et éthique Rogers KPI Les paramètres sur la diversité portent sur l emploi de femmes, de membres de minorités visibles, d employés autochtones et d employés ayant une incapacité, et sont présentés sous forme de pourcentage de la main-d'œuvre regroupant tous les employés et les membres de la direction. Ce paramètre comprend tous les employés actifs et sous réglementation fédérale. ASPECT: ÉVALUATION DES PRATIQUES EN MATIÈRE D EMPLOI CHEZ LES FOURNISSEURS Gestion éthique de la chaîne G4-LA14 Gestion éthique de la chaîne MATERIAL ASPECT: MÉCANISMES DE RÈGLEMENT DES GRIEFS RELATIFS AUX PRATIQUES EN MATIÈRE D EMPLOI Gouvernance et éthique SOUS-CATEGORIE: DROITS DE L HOMME ASPECT: INVESTISSEMENT Gouvernance et éthiquegestion éthique de la chaîne Code de déontologie des fournisseurs (en G4-HR2 Gouvernance et éthique ASPECT: NON-DISCRIMINATION Droits de l homme (en Rogers affaires Principes de Conduite (en Code de déontologie des fournisseurs (en ASPECT: TRAVAIL DES ENFANTS Droits de l homme (en Rogers affaires Principes de Conduite (en Code de déontologie des fournisseurs (en ASPECT: TRAVAIL FORCÉ OU OBLIGATOIRE Droits de l homme (en

14 Rogers affaires Principes de Conduite (en Code de déontologie des fournisseurs (en ASPECT: ÉVALUATION DU RESPECT DES DROITS DE L HOMME CHEZ LES FOURNISSEURS Gestion éthique de la chaîne G4-HR10 Gestion éthique de la chaîne SOUS-CATÉGORIE: SOCIÉTÉ ASPECT: COMMUNAUTÉS LOCALES Bienfaisance communautaire G4-SO1 Leadership en matière de réseau et innovation Bienfaisance communautaire ASPECT: LUTTE CONTRE LA CORRUPTION Gouvernance et éthique G4-SO3 Gouvernance et éthique G4-SO4 Gouvernance et éthique ASPECT: POLITIQUE PUBLIQUE Politique publique G4-SO6 Politique publique IRC de Rogers Contributions à des partis politiques ASPECT: COMPORTEMENT ANTICONCURRENTIEL Service à la clientèle et transparence G4-SO7 Rapport annuel 2014 ASPECT: CONFORMITÉ Service à la clientèle et transparence G4-SO8 Rapport annuel 2014 ASPECT: ÉVALUATION DES IMPACTS DES FOURNISSEURS SUR LA SOCIÉTÉ Gestion éthique de la chaîne G4-SO9 Gestion éthique de la chaîne SOUS-CATEGORIE: RESPONSABILITÉ LIÉE AUX PRODUITS ASPECT: SANTÉ ET SÉCURITÉ DES CONSOMMATEURS Responsabilité liée aux produits G4-PR2 Il n y a pas eu d incident en ASPECT: ÉTIQUETAGE DES PRODUITS ET SERVICES Service à la clientèle et transparence

15 G4-PR3 Rapport annuel 2014 ASPECT: COMMUNICATION MARKETING Service à la clientèle et transparence G4-PR7 Rapport annuel 2014 ASPECT: VIE PRIVÉE DES CLIENTS Vie privée des clients G4-PR8 Vie privée des clients ASPECT: CONFORMITÉ Service à la clientèle et transparence G4-PR9 Rapport annuel 2014

G3.1 Content Index - GRI Application Niveau B

G3.1 Content Index - GRI Application Niveau B Application Niveau B G3.1 Content Index - GRI Application Niveau B 1. Stratégie et Analyse 1.1 Déclaration du CEO Rapport Développement Durable 2013 (p4-5) 1.2 Description des principaux impacts, risques

Plus en détail

Annexe A : tableau des Indicateurs GRI

Annexe A : tableau des Indicateurs GRI Annexe A : tableau des Indicateurs GRI Ce tableau présente les indicateurs de la Global Reporting Initiative (GRI) ayant été utilisés dans la préparation de notre rapport. Symboles I Inclus P Partiellement

Plus en détail

Code de Conduite fournisseurs de Steelcase Recommandations PUBLIÉ EN MARS 2013

Code de Conduite fournisseurs de Steelcase Recommandations PUBLIÉ EN MARS 2013 Code de Conduite fournisseurs de Steelcase Recommandations PUBLIÉ EN MARS 2013 FAQ Code de conduite fournisseurs de Steelcase Sommaire Introduction et domaine d'application 3 Gouvernance organisationnelle

Plus en détail

TABLEAU DE CORRESPONDANCES

TABLEAU DE CORRESPONDANCES TABLEAU DE CORRESPONDANCES 2014 TABLEAU 2014 DE CORRESPONDANCES Ce tableau établit les correspondances entre les informations extra-financières publiées par le groupe Vivendi sur l exercice 2014 et les

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. COMPOSITION ET QUORUM Le Comité des ressources humaines et de la rémunération (le «Comité») est composé d au moins trois administrateurs,

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR LE REPORTING DÉVELOPPEMENT DURABLE

LIGNES DIRECTRICES POUR LE REPORTING DÉVELOPPEMENT DURABLE LIGNES DIRECTRICES POUR LE REPORTING DÉVELOPPEMENT DURABLE TABLE DES MATIÈRES PRÉFACE 3 1. OBJECTIF DES LIGNES DIRECTRICES POUR LE REPORTING 5 2. UTILISATION DES LIGNES DIRECTRICES 2.1 Les Lignes directrices

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

L essentiel ROGERS COMMUNICATIONS INC. RAPPORT 2014 SUR LA RESPONSABILITÉ SOCIALE D ENTREPRISE

L essentiel ROGERS COMMUNICATIONS INC. RAPPORT 2014 SUR LA RESPONSABILITÉ SOCIALE D ENTREPRISE L essentiel ROGERS COMMUNICATIONS INC. RAPPORT 2014 SUR LA RESPONSABILITÉ SOCIALE D ENTREPRISE Rogers a vraiment à cœur d être une entreprise socialement responsable. Il s agit d une valeur adoptée par

Plus en détail

Droits de l Homme Droit du travail Environnement Lutte contre la corruption

Droits de l Homme Droit du travail Environnement Lutte contre la corruption a. Un document autonome b. Un document qui fait partie d'un rapport sur la responsabilité sociale de l'entreprise c. Un document qui fait partie d'un rapport financier annuel Droits de l Homme Droit du

Plus en détail

Bulletin Commerce international et droit douanier

Bulletin Commerce international et droit douanier Bulletin Commerce international et droit douanier Août 2009 Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Le Canada cherche à imposer des droits de douane sur les frais de gestion et les paiements de

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable.

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Le RSE de BEDEL Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Notre démarche commerciale ne découle pas seulement d une maximisation des profits, mais exige

Plus en détail

CODE OF CONDUCT. à l intention des fournisseurs et partenaires commerciaux

CODE OF CONDUCT. à l intention des fournisseurs et partenaires commerciaux CODE OF CONDUCT à l intention des fournisseurs et partenaires commerciaux Version : 2.0 Valable à partir du : 01/01/2015 Contact : MAN SE, Compliance Awareness & Prevention, Oskar-Schlemmer-Straße 19-21,

Plus en détail

CONSULTATION DU FÉDÉRAL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS CIBLES

CONSULTATION DU FÉDÉRAL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS CIBLES Le 25 avril 2014 CONSULTATION DU FÉDÉRAL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS CIBLES Le 24 avril 2014, le ministère des Finances du Canada a publié un document de consultation intitulé Innover en

Plus en détail

Edition Juin 2015 Propriété de Charvet la Mure Bianco. 2 - Code de conduite

Edition Juin 2015 Propriété de Charvet la Mure Bianco. 2 - Code de conduite Code de conduite 1 Edition Juin 2015 Propriété de Charvet la Mure Bianco 2 - Code de conduite Sommaire CODE DE CONDUITE RESPECT - RESPONSABILITE - EXEMPLARITE Message du Président Qu est-ce que le Code

Plus en détail

Politique en matière d investissement responsable

Politique en matière d investissement responsable Politique en matière d investissement responsable Le 12 février 2009 1. Notre mandat... 1 2. Nos principes... 1 3. Stratégie de placement...2 4. Engagement des actionnaires...3 5. Processus d engagement...4

Plus en détail

McDonald s Switzerland Corporate Responsibility Report 2010 (Données 2008/2009): Index GRI

McDonald s Switzerland Corporate Responsibility Report 2010 (Données 2008/2009): Index GRI McDonald s Switzerland Corporate Responsibility Report 2010 (Données 2008/2009): Index GRI La «Global Reporting Initiative» (GRI) est une organisation internationale élaborant les directives générales

Plus en détail

ANNEXE G MANDAT DU COMITÉ RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

ANNEXE G MANDAT DU COMITÉ RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Mis en place par conseil d administration, le comité responsable des ressources humaines et de la rémunération (le «comité») a pour mission d élaborer la philosophie et les lignes directrices de la société

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

Renseignements sur la rémunération de 2011 et 2012 (conformément aux exigences de Bâle II Pilier 3)

Renseignements sur la rémunération de 2011 et 2012 (conformément aux exigences de Bâle II Pilier 3) Renseignements sur la rémunération de 2011 et 2012 (conformément aux exigences de Bâle II Pilier 3) La Banque Laurentienne a préparé la présente publication conformément aux exigences de Bâle II Pilier

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

exigences de Bâle II Pilier 3

exigences de Bâle II Pilier 3 Renseignements ents sur la rémunération de 23 et 24 conformément aux exigences de Bâle II Pilier 3 La Banque Laurentienne a préparé la présente publication conformément aux exigences de Bâle II Pilier

Plus en détail

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Secrétariat Corporate Service corporatif August 7, 2014 V1.0 7 août 2014 V9.0 Pour usage interne Table des matières

Plus en détail

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Vérification interne et externe : exemples et bénéfices 25 novembre 2009 Institut de la Gestion Financière du Canada:

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. Interprétation «administrateur indépendant» désigne un administrateur qui n entretient pas avec la Compagnie ou avec une entité reliée,

Plus en détail

Les régimes d avantages sociaux au Canada

Les régimes d avantages sociaux au Canada Les régimes d avantages sociaux au Canada Les Canadiens vivent de plus en plus longtemps et doivent plus que jamais faire face à leur responsabilité d épargner pour la retraite. Leur espérance de vie étant

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Dr Hervé LECLET Médecin radiologue Consultant et formateur en management, gestion des risques et évaluation des pratiques en

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Transcontinental inc. (la Société) est une société dont les valeurs sous-tendent une saine gestion d entreprise. Son conseil d administration (le conseil) a pour mission

Plus en détail

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL)

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) Conseil d administration I. Mandat Le conseil d administration (le «conseil») de BCE Inc. (la

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Le comité de gouvernance et d éthique («comité») est un comité du conseil d administration de Groupe SNC-Lavalin inc. («Société») qui aide le conseil

Plus en détail

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Groupe de travail sur les normes en matière de sondage Avril 2011 Les opinions exprimées dans le présent document ne doivent

Plus en détail

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group «Comment Vignal Lighting Group intègre les problématiques de développement durable dans son activité» Page 1 Mot du Président Le Développement

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non auditée) Exercice 2014-2015

Plus en détail

CODE DE CONDUITE CONFORMITÉ AUX EXIGENCES JURIDIQUES

CODE DE CONDUITE CONFORMITÉ AUX EXIGENCES JURIDIQUES CODE DE CONDUITE LE PRÉSENT CODE DE CONDUITE EST FONDÉ SUR LES VALEURS DE GMI- DISTRIBUTION. IL A POUR OBJET DE GARANTIR QUE L ENSEMBLE DES EMPLOYÉS, DES GESTIONNAIRES ET DES DIRIGEANTS DE GMI-DISTRIBUTION

Plus en détail

Domaines clés d expertise

Domaines clés d expertise Domaines clés d expertise Évaluation de l'impact sur l'environnement Évaluation de site Échantillonnage environnemental et travail analytique Durabilité Communications et gestion des liaisons avec des

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

OBSERVATIONS VIGEO REPORTING DES ENTREPRISES FRANCAISES COTEES

OBSERVATIONS VIGEO REPORTING DES ENTREPRISES FRANCAISES COTEES OBSERVATIONS VIGEO REPORTING DES ENTREPRISES FRANCAISES COTEES Vigeo Mars 2014 Notre référentiel d analyse couvre l ensemble des sujets à couvrir selon l article 225 2. Ressources humaines - Promotion

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. Définition des termes Dans la présente charte, les termes suivants ont le sens que voici : «Charte» s entend de la charte du Comité, tel

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Lois sur les investissements étrangers 13 LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur les investissements étrangers d application générale.

Plus en détail

2. Comment l'exactitude et le périmètre des informations dans votre COP est-elle évaluée par un tiers crédible?

2. Comment l'exactitude et le périmètre des informations dans votre COP est-elle évaluée par un tiers crédible? Oui/ 2015 Global Compact Communication On Progress - Advanced (2014 data) Questions d'auto-évaluation 1. Votre COP contient-elle, si pertinent, une description de politiques et de pratiques liées aux opérations

Plus en détail

Conseil d administration MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

Conseil d administration MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Conseil d administration MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Le Comité des ressources humaines et de la rémunération Les règlements de Suncor Énergie Inc. (Suncor) stipulent

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis

CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis Avant-propos Chers collaborateurs, Umanis, en tant qu entreprise cotée en Bourse, affirme une volonté

Plus en détail

Tableau GRI Rapport sur la durabilité 2005 2007

Tableau GRI Rapport sur la durabilité 2005 2007 Holcim (Suisse) SA Hagenholzstrasse 83 Case postale 8050 Zurich Téléphone +41 58 850 68 68 Téléfax +41 58 850 68 69 Tableau GRI Rapport sur la durabilité 2005 2007 Sommaire Ce document est partie intégrante

Plus en détail

ORANGE RESPONSABILITE SOCIALE D'ENTREPRISE - RAPPORT 2014

ORANGE RESPONSABILITE SOCIALE D'ENTREPRISE - RAPPORT 2014 ORANGE RESPONSABILITE SOCIALE D'ENTREPRISE - RAPPORT 2014 Tableau de correspondance GRI - ISO 26000 - Pacte Mondial Pour GRI, ce tableau a été établi sur la base de GRI-G3, mais en intégrant les indicateurs

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Communiqué Juin 2011 Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Les provinces du Québec et de l Ontario ont adopté l

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

CHRONOLOGIE DU CHANGEMENT DE LA GOUVERNANCE À L AIIC

CHRONOLOGIE DU CHANGEMENT DE LA GOUVERNANCE À L AIIC CHRONOLOGIE DU CHANGEMENT DE LA GOUVERNANCE À L AIIC Le texte qui suit présente un compte rendu factuel des événements liés aux changements de la gouvernance de l AIIC imposés par la nouvelle Loi canadienne

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs de Bombardier

Code de conduite des fournisseurs de Bombardier Code de conduite des fournisseurs de Bombardier 1 À PROPOS DE BOMBARDIER Bombardier croit qu un solide engagement et une approche stratégique à l égard de la responsabilité d entreprise sont essentiels

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

3. Négliger de présenter au conseil d administration dans les plus brefs délais un rapport dans les circonstances suivantes :

3. Négliger de présenter au conseil d administration dans les plus brefs délais un rapport dans les circonstances suivantes : TITRE : Conformité aux lois CATÉGORIE : Limitation des pouvoirs exécutifs SURVEILLANCE : mai Numéro : LE 2j En vigueur : 13 mai 2008 Dernière révision : 13 mai 2014 Révisée le : 12 mai 2015 Les politiques

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale www.inspection.gc.ca/alimentssalubres Balayer le code de réponse

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. RAISON D ÊTRE La présente charte décrit le rôle du conseil d administration (le «conseil») d Aimia Inc. (la «Société»). La présente charte est assujettie aux dispositions

Plus en détail

TRANSCONTINENTAL. simplifier collaborer innover

TRANSCONTINENTAL. simplifier collaborer innover TRANSCONTINENTAL simplifier collaborer innover faits saillants du rapport sur le développement durable 2012 «Pour continuer de progresser en matière de développement durable, nous devons simplifier nos

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

Bureau du directeur général des élections

Bureau du directeur général des élections Chapitre 4 Section 4.10 Bureau du directeur général des élections Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section 4.10 Contexte Connu sous

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE INTRODUCTION Les Lignes directrices sur la gouvernance d entreprise encadrent les responsabilités du Conseil d administration et de la direction afin

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

Dimensions, critères et indicateurs de performance. Estelle M. Morin psychologue et professeure titulaire HEC Montréal

Dimensions, critères et indicateurs de performance. Estelle M. Morin psychologue et professeure titulaire HEC Montréal Dimensions, critères et indicateurs de performance Estelle M. Morin psychologue et professeure titulaire HEC Montréal 1 Introduction Mesurer la performance organisationnelle : un exercice nécessaire pour

Plus en détail

Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac

Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac Table des matières INTRODUCTION... 2 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR LA LOI SUR LA RÉGLEMENTATION DE

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

La vision de l'investissement responsable de Petercam Institutional Asset Management repose sur trois piliers :

La vision de l'investissement responsable de Petercam Institutional Asset Management repose sur trois piliers : La vision de l'investissement responsable de Petercam Institutional Asset Management repose sur trois piliers : 1. soulever les questions essentielles concernant les conséquences de nos activités ; 2.

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. RÔLE DU CONSEIL Le rôle du conseil est d assumer la responsabilité

Plus en détail

N'imprimez ce document que si nécessaire. Protégez l'environnement. Principes de Conduite ÉTHIQUE. des affaires. SPIE, l ambition partagée

N'imprimez ce document que si nécessaire. Protégez l'environnement. Principes de Conduite ÉTHIQUE. des affaires. SPIE, l ambition partagée Protégez l'environnement. N'imprimez ce document que si nécessaire Principes de Conduite ÉTHIQUE des affaires SPIE, l ambition partagée Les ENGAGEMENTS de SPIE LES 10 PRINCIPES DIRECTEURS COMPORTEMENT

Plus en détail

Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle»

Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle» Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle» Ontario East Municipal Conference, le 16 septembre 2009

Plus en détail

La bonne place pour faire carrière

La bonne place pour faire carrière La bonne place pour faire carrière Chez SSQ Groupe financier, nous partageons les mêmes valeurs et soutenons la croissance et les réalisations de nos employés. Joindre nos rangs, c'est s'associer à un

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS Pour conjuguer rendement et environnement COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS 2014 1. Introduction La présente vise à renouveler l engagement de National Écocrédit envers les dix principes établis dans le Pacte

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion ~ ~ Superviser la gestion de l entreprise et des affaires de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Nous assurons la surveillance nécessaire

Plus en détail

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA 1. Définitions Pour les fins du présent régime, les termes énumérés ci-dessous ont le sens suivant : «actions ordinaires» désigne

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION Les règles du comité de vérification qui suivent ont été mises à jour en juin 2009 après un examen annuel de toutes les règles des comités du conseil. I. OBJET Le comité

Plus en détail

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010 Les entreprises et le Développement durable FEDERE 23 mars 2010 Fiche technique Mode de recueil Échantillon Dates du terrain Enquête par téléphone (sur système CATI) 200 décideurs en entreprises > 500

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Le comité des risques associés à la sécurité, au milieu de travail et aux projets («comité») est un comité

Plus en détail

Charte des Achats Responsables

Charte des Achats Responsables Charte des Achats Responsables Engagements attendus des fournisseurs du groupe Manitou en matière de Responsabilité Sociétale d Entreprise (RSE) 1- Solutions durables p. 5 Respect des normes et des réglementations

Plus en détail

Les rachats de service

Les rachats de service Les rachats de service Table des matières 3 3 5 7 8 9 10 11 12 13 Qu est-ce qu une proposition de rachat? Avez-vous vraiment besoin de racheter du service? Est-ce financièrement avantageux pour vous d

Plus en détail

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE En vigueur en date du 1er avril 2014 1. Objet Le comité des ressources

Plus en détail

Revenu de retraite. RentÀvie Rente viagère différée 100 % garantie à vie

Revenu de retraite. RentÀvie Rente viagère différée 100 % garantie à vie Revenu de retraite RentÀvie Rente viagère différée 100 % garantie à vie RentÀvie Conservez votre niveau de vie à la retraite Si vous avez entre 40 et 60 ans et que la planification de votre revenu de retraite

Plus en détail

MANUEL DE GOUVERNANCE GLOSSAIRE

MANUEL DE GOUVERNANCE GLOSSAIRE Dans tout le présent Manuel de gouvernance (à l exception de la politique d autorisations, qui comporte son propre glossaire), les mots en caractères gras s entendent au sens des définitions suivantes

Plus en détail