L organisation apprenante ou comment devenir un leader mondial?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L organisation apprenante ou comment devenir un leader mondial?"

Transcription

1 L organisation apprenante ou comment devenir un leader mondial? Daniel Nadeau, DBA Directeur du développement des affaires internationales Soprema Inc. MEQ / 20 février

2 I attribute my success to this: I never gave or took any excuse. Florence Nightingale 2

3 Ordre du jour 1. Mise en contexte à l international 2. Présentation de Soprema 3. Mission, vision et valeurs 4. Soprema à l international 5. Les différences culturelles de nos marchés 6. L apprentissage par la conviction organisationnelle 7. Sélection du modèle de développement des affaires Soprema à l étranger 8. Un exemple d apprentissage récent 9. Revoir ce qu on a afin d apprendre pour nos marchés 10. S imprégner de nos marchés 11. Critères de sélection des apprentissages 12. Apprentissages en fonction des marchés 13. Sélection des points d apprentissage 14. Processus et critères de sélection des clients/partenaires pour apprendre 15. Construction de l équipe locale 16. Défis à l international pour Soprema 17. Apprentissages à faire de ces expériences 3

4 1. Mise en contexte à l international La globalité des marchés fait en sorte qu un client canadien de Soprema se retrouve au Moyen Orient, inversement un client de Soprema en Chine se retrouve aussi au Moyen Orient. Parfois, on retrouve un client canadien et chinois qui se concurrencent sur un même projet au Moyen Orient. Cette globalité des marchés rend le monde petit et ce qui est bon pour un client chinois devient aussi bon pour un client canadien, entre deux, Soprema doit apprendre et innover pour rencontrer les besoins tripartites canado-sinoafricains. Un rôle intègre que Soprema prend au sérieux afin de maintenir sa position de chef de file des meilleures solutions d enveloppe du bâtiment au monde. Soprema doit apprendre rapidement et innover pour maintenir son développement!

5 2.Présentation de Soprema Groupe indépendant depuis sa création il y a plus de 100 ans, SOPREMA s affirme comme l une des toutes premières entreprises mondiales dans le domaine de l étanchéité, des toitures végétalisées, des complexes d étanchéité photovoltaïque, de la couverture, des sous-couches acoustiques minces et de l isolation thermique. Forte d un effectif de personnes et d un chiffre d affaires de 2,5G USD (1,8G d Euros) en 2013, SOPREMA dispose d une présence industrielle et commerciale mondiale avec 34 usines, 60 filiales d'exploitation et distributeurs. Une présence dans 90 pays, 7 centres R&D fortement axés Développement Durable et 18 centres de formation dans 5 pays. 5

6 1.Présentation de Soprema Types de systèmes 6

7 3.Mission, vision et valeurs Mission Assurer la croissance et la rentabilité de l entreprise en misant sur : L innovation et les occasions d affaires L autonomie et la compétence de nos employés La production efficace de produits de qualité Un support technique supérieur à l industrie La synergie entre les divers secteurs de l entreprise La vente de produits pour : Les systèmes d étanchéité : bâtiment et travaux de génie civil Les applications industrielles 7

8 3.Mission, vision et valeurs Vision Être le chef de file dans le développement, la production et la vente de produits qui répondent aux exigences de nos marchés, et qui les surpassent. Être leader dans un marché niche à l international Les valeurs L intégrité et le respect L intégrité et le respect doivent être à la base de nos rapports avec les clients, les fournisseurs, les collègues et la collectivité. L engagement Nous nous engageons à viser l excellence dans tout ce que nous entreprenons. Nous devons faire preuve de jugement, de professionnalisme, de rigueur, de discipline personnelle, de persévérance, d esprit d équipe et d une attitude centrée sur le client. L environnement Nos activités et notre croissance doivent viser un développement durable afin de minimiser les effets sur l environnement. 8

9 4.Soprema à l international 1975 Début des activités à l export par Strasbourg 1978 Entrée au Québec (Amérique du nord) 1992 Pierre-Etienne Bindschedler devient président (3 e génération) 2000 Richard Voyer nommé Chef de l Exploitation au Canada 2005 Début des activités internationales par Soprema Canada en Chine 2010 Richard Voyer devient VP Amérique du nord Importance de la direction générale dans le bon développement des affaires à l international. 9

10 4.Soprema à l international Quelques réalisations 1)Stade de Beijing, Chine 2)Flatiron building, NY 3)Ferrari World, EAU 4)Château de Beaufort à Goudet, France 5)Marina Bay sand, SIngapour 10

11 4.Soprema à l international (Canada) Soprema Amérique du Nord HQ 360 M m2 Shanghai Trading Co (2005) 60M m2 40% des ventes Soprema Middle East (2010) 5% des ventes 40 M m2 20% des ventes 100M m2 Soprema Singapore (2012) Soprema Do Brasil (2013) Soprema Australia (2011) 40M m2 15% des ventes 20% des ventes 600 M m2 de potentiel (APP/SBS/PVC/TPO/PU/PMMA) Vs 300M m2 en Amérique du Nord 11

12 5. Les différences culturelles de nos marchés 5 dimensions d Hofstede Distance hiérarchique Orientation long terme Canada France Chine Singapour Brésil EAU Australie Contrôle de l incertitude Individualité Contrôle de l incertitude Masculinité/ féminité 12

13 Pour devenir un leader dans une niche de marché en Chine, en Asie du sud, en Océanie, au Moyen Orient ou au Brésil, il faut savoir apprendre. Comment Soprema apprend? 13

14 6. L apprentissage par la conviction organisationnelle Décisions stratégiques Changement de la culture et des habitudes Soutien des Personnes-Produits-Processus Sélection de partenaires stratégiques à l externe 14

15 7.Sélection du modèle de développement des affaires Soprema à l étranger Construction de la stratégie internationale: Chaque région doit enraciner 5 systèmes pertinents (forte valeur ajoutée) qui peuvent représenter des ventes dans leur marché dans 10 ans de plus de 50 millions USD. Une région devra avoir une équipe d employés afin de répondre à 80% des problèmes localement (gestion, vente, service clientèle, techniciens, R&D, usine, etc) et 20% continuera d être répondu au siège social. Elle devra construire ou acquérir une usine pour répondre à ses besoins. Buts d ici 2020: Implanter au moins 2 usines dans 2 régions 15

16 Un produit dormant Un domaine dormant 8. Un exemple d apprentissage récent Un domaine à fort potentiel Une idée d équipe du Moyen Orient Une révision du produit à Drummondville Une révision des processus d application Un nouveau système est créé! UNE INNOVATION SOPREMA! Une nouvelle niche de ventes en 2014 Autant à l international qu en Amérique du Nord Une révision d une système dormant apporte l innovation dans un nouveau marché 16

17 9. Revoir ce qu on a afin d apprendre pour nos marchés! MACADEN 17

18 10. S imprégner de nos marchés Révision de la normes ou des références mondiales? Compétences clés capacités dynamiques timing de Soprema Canada Triangle Interventionnel d apprentissage Marges de tolérance du marché ou potentiel et occasions d affaires du marché 18

19 11. Critères de sélection des apprentissages 1) APPRENTISSAGE SIMPLE COPIE À VALEUR AJOUTÉE Ex: Sopralène vs APP Concepts connus Éducation améliorée Formation améliorée Régulateurs intéressés Représentations moyennes 2) APPRENTISSAGE COMPLEXE Souvent RADICALE Ex: Macaden vs manuel Nouveaux concepts Éducation forte des marchés Formations intenses Régulateurs à convaincre (incrédules) Représentations fortes 19

20 12. Apprentissages en fonction des marchés Moyen Orient: Étanchéité des fondations, innovation du nouveau Colphène BSW Australie: Étanchéités liquides, innovation du nouveau Alsan 500 sans OVC Chine: Étanchéité des ponts, innovation de l Antirock avec Macaden Singapour: Étanchéité des sous-toitures, innovation par importation LB1236 Brésil: Étanchéité des bassins, Innovation par l importation de membranes synthétiques bassin d eau 20

21 13. Sélection des points d apprentissage INDIRECT DIRECT POINTS D APPRENTISSAGE CONSEILLERS/ EMPLOYÉS (AGENTS) DISTRIBUTION indirecte Guardian Blue Linx PAL Hutting Do it Best Boise MARCHANTS DISTRIBUTION directe ABC Allied Bradco Competiteurs Marques de distributeurs D.I.Y / CONTRACTEURS (Commercial) DISTRIBUTORS CONSEILLERS / EMPLOYÉS/AGENTS Approbations 3 Prescripteurs Architectes Ingénieurs Consultants CONTRACTEURS / DONNEURS D ORDRE RESIDENTIEL 6 COMMERCIAL INSTITUTIONNEL INDUSTRIEL 21

22 14.Processus et critères de sélection des clients/partenaires pour apprendre 1. Dominant dans l étanchéité/volume important/capacité d influencer l industrie 2. Vision long terme et valeurs similaires à Soprema 3. Bonnes capacités (financières, matériels, humaines, etc) 4. Engagement de qualité mutuelle/certification/réputation/standards élevés 5. Désir d apprentissage continu/formation/éducation de l industrie 6. Connaissance des partenariats internationaux (délais, crédit, douanes, etc) 7. Création de capacités Soprema de soutien/ expert en étanchéité/ spécification 8. Le client devient un PARTENAIRE À LONG TERME LE CLIENT-PARTENAIRE DEVIENT NOTRE PARTENAIRE D APPRENTISSAGE Court terme (changer les spécifications ou vente de commodités): copie améliorée des systèmes de la compétition Long terme (se différentier par la spécification): innovation et entrer de nouveaux systèmes 22

23 15. Construction de l équipe locale 1. Élaboration du plan d affaires (sélection des systèmes, volume, clients, marge, etc) 2. Engagement de la direction Soprema (R Voyer et autres directions) 3. Embauche local (connaissance locale) ou expat Soprema (connaissance Soprema) 1. Rapidité de connaissance de la culture du marché (local) 2. Rapidité de connaissance de la culture Soprema (expat Soprema) 4. Alignement avec la vision long terme et les valeurs de Soprema 5. Plan de formation des employés/soprema Drummondville (spécificités nationales) 6. Défi du coaching local/distance/drummondville ou autres 7. Mise en place de rapports de suivi et rétroaction (contôle) 8. Synergie inter-soprema 9. Apprentissage dans l action (correction et amélioration continue) 23

24 Mener Construction de l équipe locale LE WOW DE SOPREMA : UNE EXPÉRIENCE CLIENT UNIQUE Le cube du talent To Lead To Sell To Support + - Vendre 24

25 16. Défis à l international pour Soprema? 1. La culture locale vs Soprema 2. Export versus Développement des affaires internationales 3. Adéquation des systèmes au marché local 4. Rapidité d apprentissage et augmentation de la flexibilité de Soprema 5. Forte croissance avec une rentabilité pour le développement des régions 6. Autonomie des régions : construction ou acquisitions d usines 7. Instabilité politique et bureaucratie gouvernementale 8. Menaces terroristes/guerres/révolution/lois vs conventions locales 9. Corruption/prises d otage/risques physiques et psychologiques 25

26 17. Apprentissages à faire de ces expériences 1. Proximité de la haute direction et des parties prenantes 2. Avoir une vision internationale vs corporative 3. Stratégie long terme vs court terme (jusqu où investir dans un pays?) 4. Sélection des partenaires locaux vs valeurs Soprema 5. Investir dans la bureaucratie gouvernementale du pays (frein au développement) 6. S allier d experts externes (comptables, avocats, courtiers en douanes, transport, etc) 7. Toujours demeurer flexible/réactif (think outside the box) 8. Persévérance/communautés des meilleures pratiques 9. Être un bon représentant des valeurs Soprema 10.Être un bon citoyen corporatif (éthique et gouvernance) 11.Se remettre en question tout le temps 26

27 Est-ce un ancien ou un nouveau moyen de transport? Tout recèle une beauté, ce n est pas tout le monde qui le voit! 27

28 En 2012, la Chine compte 50% des TGV mondiaux 28

29 En résumé, L international c est avoir l impression de naviguer autant dans le passé, le présent que le futur, un paradoxe qui pousse les organisations à se remettre en question encore plus qu auparavant 29

30 Whatever the mind of man can conceive and believe, it can achieve. Napoleon Hill 30

31 Questions et commentaires? Merci beaucoup! 31

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

L art de négocier au Mexique et au Brésil

L art de négocier au Mexique et au Brésil L art de négocier au Mexique et au Brésil Plan de la présentation 1. Introduction 2. La négociation: est-ce un art ou une science? 3. La négociation en contexte culturel différent 4. Les aspects de la

Plus en détail

Le rôle du gestionnaire dans la gestion du changement

Le rôle du gestionnaire dans la gestion du changement Le rôle du gestionnaire dans la gestion du changement Nathalie Lemieux, M.Sc. HEC Montréal Étudiante programme DBA, Université de Sherbrooke 1 Le 11 mars 2003 Plan de la présentation 1. Introduction 2.

Plus en détail

USA: STRATÉGIE D IMPLANTATION ET GESTION DES OPÉRATIONS. Présenté par Philippe Beaulieu, Celcius22 Inc. en collaboration avec Expansion Québec et MEQ

USA: STRATÉGIE D IMPLANTATION ET GESTION DES OPÉRATIONS. Présenté par Philippe Beaulieu, Celcius22 Inc. en collaboration avec Expansion Québec et MEQ USA: STRATÉGIE D IMPLANTATION ET GESTION DES OPÉRATIONS Présenté par Philippe Beaulieu, Celcius22 Inc. en collaboration avec Expansion Québec et MEQ CONCLUSIONS! FAIRE AFFAIRE AUX USA N EST PAS D UNE TRÈS

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE Croix Bleue du Québec CanAssistance 550, rue Sherbrooke Ouest Montréal (Québec) H3A 3S3 Tél. : 514 286-8329 www.croixbleue.

DESCRIPTION DE POSTE Croix Bleue du Québec CanAssistance 550, rue Sherbrooke Ouest Montréal (Québec) H3A 3S3 Tél. : 514 286-8329 www.croixbleue. , bureau 2000 DESCRIPTION DE POSTE Croix Bleue du Québec CanAssistance 550, rue Sherbrooke Ouest Montréal (Québec) H3A 3S3 Tél. : 514 286-8329 www.croixbleue.ca Titre du poste Lieu du poste Supérieur immédiat

Plus en détail

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Exportation et développement Canada Juin 2012 Quelques mots sur EDC Organisme de crédit à l exportation du Canada créé

Plus en détail

Devenir franchiseur Le droit et la franchise. Franchise 3.0 Conseillers d exception

Devenir franchiseur Le droit et la franchise. Franchise 3.0 Conseillers d exception Référence en développement de compétences pour les franchiseurs et franchisés au Québec, l Académie québécoise de la franchise a été fondée en 2013 par le Conseil québécois de la franchise et se différencie

Plus en détail

Le leader d Ingénieurs Canada

Le leader d Ingénieurs Canada Le leader d Ingénieurs Canada Sommaire Ingénieurs Canada existe pour fournir du soutien et du leadership à l échelle nationale au nom des organismes de réglementation du génie, afin de promouvoir et de

Plus en détail

a) «Conseil» : désigne le Conseil d'administration de la Société ; c) «Gouvernement» : désigne le gouvernement du Québec ;

a) «Conseil» : désigne le Conseil d'administration de la Société ; c) «Gouvernement» : désigne le gouvernement du Québec ; RÈGLEMENT CONCERNANT LES FONCTIONS ET LES POUVOIRS DU PRÉSIDENT ET DU VICE-PRÉSIDENT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION AINSI QUE DES DIRIGEANTS ET D'AUTRES CADRES D'HYDRO-QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 731 MODIFIÉ

Plus en détail

Innovation chez les PME : nécessité, diversité et facteurs de succès

Innovation chez les PME : nécessité, diversité et facteurs de succès Innovation chez les PME : nécessité, diversité et facteurs de succès Par : Josée St-Pierre 1, Ph.D., professeure titulaire Directrice du Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises Présidente

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL FINANCEMENT

RÉFÉRENTIEL FINANCEMENT GÉNÉRALE Lexique et abréviations utilisées par l auteur MODULE 1 Introduction MODULE 2 Compréhension de l environnement MODULE 3 Établissement d une stratégie de financement MODULE 4 Planification de la

Plus en détail

Les défis du marché américain.

Les défis du marché américain. Les défis du marché américain. Qui sommes-nous???? Entreprise familiale fondé en 1980 par M. James R. Leahy et ses Fils, Michael et Daniel. Qui sommes-nous???? Entreprise agro-alimentaire dans le domaine

Plus en détail

Bureau : 514-872-0589 Télécopie : 514-872-2896 Résidence : 514-737-0886 Courriel : Louis.roquet@ville.montreal.qc.ca

Bureau : 514-872-0589 Télécopie : 514-872-2896 Résidence : 514-737-0886 Courriel : Louis.roquet@ville.montreal.qc.ca LOUIS L. ROQUET 270, Avenue Kenaston Mont-Royal, Québec H3R 1M5 Bureau : 514-872-0589 Télécopie : 514-872-2896 Résidence : 514-737-0886 Courriel : Louis.roquet@ville.montreal.qc.ca PROFIL DE CARRIÈRE Président

Plus en détail

L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes

L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes Équipe expansion Mondiale de BDC Mission L équipe de l expansion mondiale apporte son soutien aux PME canadiennes qui étendent

Plus en détail

Etudes de Marché à l Internationale

Etudes de Marché à l Internationale Etudes de Marché à l Internationale Hofstede / Mesurer la culture via 5 indices : - Individualisme vs. Collectivisme - Masculinité vs. Féminité - Incertainty avoidance - Power distance - Court terme vs.

Plus en détail

Les niveaux de changement d ISF

Les niveaux de changement d ISF Les niveaux de changement d ISF Les défis du développement international sont multidimensionnels. Le pouvoir, l interconnectivité, la géographie, le comportement humain, l économie, et d autres éléments

Plus en détail

Click to edit Master title style DÉJEUNER D INFORMATION Du financement pour aider les entreprises manufacturières à innover et/ou à exporter

Click to edit Master title style DÉJEUNER D INFORMATION Du financement pour aider les entreprises manufacturières à innover et/ou à exporter Le Service des délégués commerciaux Au service des entreprises canadiennes au Canada et à l étranger Click to edit Master title style DÉJEUNER D INFORMATION Du financement pour aider les entreprises manufacturières

Plus en détail

Lallemand obtient des informations sur ses marges globales

Lallemand obtient des informations sur ses marges globales Lallemand obtient des informations sur ses marges globales Accélération de la production de rapports et de la planification budgétaire Présentation Défi commercial En raison de sa présence dans plusieurs

Plus en détail

16/03/2010. Qui sommes-nous? Qui sommes-nous? (suite) Séminaire. Rivière-du-Loup, le 24 mars 2010

16/03/2010. Qui sommes-nous? Qui sommes-nous? (suite) Séminaire. Rivière-du-Loup, le 24 mars 2010 Séminaire Financement d entreprises des solutions! En collaboration avec le SADC de la MRC de Rivière-du-Loup Rivière-du-Loup, le 24 mars 2010 Qui sommes-nous? Mission Investissement Québec est une société

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable

La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable Atelier : Les employeurs et la diversité ethnoculturelle 11 ième Conférence Internationale Métropolis 4 octobre 2006 Lisbonne, Portugal

Plus en détail

www.pwc.com/middle-east Les perspectives de la bancassurance Développements et facteurs clefs de succès

www.pwc.com/middle-east Les perspectives de la bancassurance Développements et facteurs clefs de succès www.pwc.com/middle-east Les perspectives de la bancassurance Développements et facteurs clefs de succès Agenda 1- Pourquoi la bancassurance? 2- La bancassurance dans le monde 3- Les modèles de la bancassurance

Plus en détail

Présentation de l Entreprise

Présentation de l Entreprise Présentation de l Entreprise Raison sociale : SOFTEN Forme juridique : S.A Date de création : 25 décembre 1995 Domaine d activité: Fabrication de Capteurs et Chauffe eau solaires - Chauffe eau électriques

Plus en détail

Hubert de Boisredon et l équipe de direction. Dossier de presse. prennent le contrôle de l entreprise DOSSIER DE PRESSE.

Hubert de Boisredon et l équipe de direction. Dossier de presse. prennent le contrôle de l entreprise DOSSIER DE PRESSE. Hubert de Boisredon et l équipe de direction Dossier de presse prennent le contrôle de l entreprise DOSSIER DE PRESSE 7 avril 2014 Sommaire Communiqué P. 1 Armor : projet industriel ambitieux P. 2 Le CMII

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Présentée par: Heny Fitahiana Andrianjatovo Raharinoro Houcine Chraibi Virginie Doutrepont Paul Steinwede

Présentée par: Heny Fitahiana Andrianjatovo Raharinoro Houcine Chraibi Virginie Doutrepont Paul Steinwede Présentée par: Heny Fitahiana Andrianjatovo Raharinoro Houcine Chraibi Virginie Doutrepont Paul Steinwede 3 OBJECTIFS 1 Présenter les CARACTÉRISTIQUES du MARCHÉ AMÉRICAIN et identifier les ATOUTS des PME

Plus en détail

VICE-DÉCANAT À LA RECHERCHE LA GESTION DE PROJET EN ADMINISTRATION DE LA RECHERCHE

VICE-DÉCANAT À LA RECHERCHE LA GESTION DE PROJET EN ADMINISTRATION DE LA RECHERCHE LA GESTION DE PROJET EN ADMINISTRATION DE LA RECHERCHE NATHALIE DROUIN, VICE-DOYENNE À LA RECHERCHE, ESG UQAM ALEXANDRA PROHET, ADJOINTE À LA VICE-DOYENNE, ESG UQAM 19 NOVEMBRE 2015 Déroulement de la séance

Plus en détail

Energisez votre capital humain!

Energisez votre capital humain! Energisez votre capital humain! Nos outils, notre conseil et nos méthodologies permettent à nos clients «d Energiser leur Capital Humain». Qualintra est l un des leaders européens pour la mesure et le

Plus en détail

L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015

L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015 L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015 26 mai 2015- Grande rencontre BIM Souha Tahrani I Daniel Forgues I Erik Poirier I GRIDD, Chaire Pomerleau École de technologie

Plus en détail

Sondage sur la pénurie des talents Résultats mondiaux 2008

Sondage sur la pénurie des talents Résultats mondiaux 2008 Offre Demande Sondage sur la pénurie talents Résultats mondiaux 2008-1 - Résultats 2008 du sondage sur la pénurie talents Manpower Inc. (NYSE: MAN) a interrogé plus de 42 500 employeurs dans 32 pays et

Plus en détail

Les relations d affaires entre le Québec et la Chine / Hong-Kong

Les relations d affaires entre le Québec et la Chine / Hong-Kong Les relations d affaires entre le Québec et la Chine / Hong-Kong Mathieu Cormier / Daniel Dignard Conseillers en affaires internationales Pupitre Chine - MDEIE 29 mars 2011 Plan de la présentation 1. Relations

Plus en détail

La formule Leadership en Action TM. Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Leadership en Action TM

La formule Leadership en Action TM. Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Leadership en Action TM La formule Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Nous contacter : Monique Cumin, monique.cumin@lasting-success.com Tel : 06 95 09 10 31 La formule Formation-action : entraînement

Plus en détail

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING Consulting DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING Un véritable expert pour réussir votre développement international Développement International Consulting / SAS / Siège :70, rue LAURISTON, 75116 PARIS

Plus en détail

STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-3106 Z1 (21921)

STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-3106 Z1 (21921) Faculté des sciences de l administration École de comptabilité Plan de cours Hiver 2010 Le 1 er avril 2010 STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-3106 Z1 (21921) Responsable du stage (École de comptabilité - pédagogie)

Plus en détail

TROUSSE DE REDRESSEMENT

TROUSSE DE REDRESSEMENT TROUSSE DE REDRESSEMENT Par Dominic Deveaux Table des Matières Page 2 Transformez votre entreprise Page 3 La fabrique d une compagnie Page 4 Le contexte pour le leadership Page 5 Responsabilité la distinction

Plus en détail

DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ EN CHINE. Do you Renminbi?

DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ EN CHINE. Do you Renminbi? ENTREPRISES COMMERCE INTERNATIONAL DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ EN CHINE Do you Renminbi? PROSPECTEZ ET LANCEZ-VOUS SUR LE MARCHÉ CHINOIS ADOPTEZ LE RENMINBI, LA DEVISE CHINOISE SÉCURISEZ ET FINANCEZ VOS

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

ENTREPRISES EN EXPANSION ET FABRICANTS : OCCASIONS ET BESOINS Sondage Points de vue BDC. Recherche et intelligence de marché de BDC Juin 2013

ENTREPRISES EN EXPANSION ET FABRICANTS : OCCASIONS ET BESOINS Sondage Points de vue BDC. Recherche et intelligence de marché de BDC Juin 2013 ENTREPRISES EN EXPANSION ET FABRICANTS : OCCASIONS ET BESOINS Sondage Points de vue BDC Recherche et intelligence de marché de BDC Juin 2013 Faits saillants MÉTHODOLOGIE 140 professionnels provenant d

Plus en détail

LEADERSHIP & MANAGEMENT

LEADERSHIP & MANAGEMENT LEADERSHIP & MANAGEMENT 3 JOURS SEQUENCES Présentation DE LA VISION A L ACTION Diriger aujourd hui un service, une direction régionale, une filiale ou une entreprise nécessite la maîtrise des outils et

Plus en détail

Assurer une plus grande protection du public par une industrie compétente, saine et durable

Assurer une plus grande protection du public par une industrie compétente, saine et durable Assurer une plus grande protection du public par une industrie compétente, saine et durable Mémoire présenté au Ministère des Finances du Québec Dans le cadre de la consultation sur le Rapport sur l application

Plus en détail

CONDUITE DU CHANGEMENT

CONDUITE DU CHANGEMENT REGISTRE DES PAG (Préoccupations, Activités d accompagnement et Gains) 2015 - Maletto et Associés Inc. www.editionsmaletto.com Types de changements L expérience issue de nos interventions nous a amenés

Plus en détail

Les entrepreneuriales - soirée Tools 1

Les entrepreneuriales - soirée Tools 1 TOOL 2 Pourquoi réaliser une étude de marché? Les entrepreneuriales - soirée Tools 1 Chambre de Métiers et de l Artisanat du Morbihan Intervenante : Florence MOUNIER Conseillère en Développement Économique

Plus en détail

Le Port de Montréal au cœur des chaînes d approvisionnement mondiales

Le Port de Montréal au cœur des chaînes d approvisionnement mondiales Le Port de Montréal au cœur des chaînes d approvisionnement mondiales février 2014 Nouvelles dynamiques du commerce international Qu est-ce que cela signifie pour les ports? 3 défis 1. Comment la migration

Plus en détail

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE?

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? SERVICES DE FINANCEMENT DU COMMERCE INTERNATIONAL LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? PRENDRE AVANTAGE DE L INFORMATION DISPONIBLE Un accès sécuritaire à de l information

Plus en détail

L internationalisation de sa PME : certainement possible!

L internationalisation de sa PME : certainement possible! L internationalisation de sa PME : certainement possible! 1 L internationalisation de sa PME : certainement possible! Depuis la fin des années 1980, l accélération du rythme des changements dans l économie

Plus en détail

OÙ QUALITÉ ET SERVICE SONT PLUS QUE DES PROMESSES!

OÙ QUALITÉ ET SERVICE SONT PLUS QUE DES PROMESSES! OÙ QUALITÉ ET SERVICE SONT PLUS QUE DES PROMESSES! Filiale de la société française ECL et présente au Québec depuis 2000, ECL Services se spécialise dans la vente et la réparation d équipements de levage

Plus en détail

Association des économistes québécois (ASDEQ)

Association des économistes québécois (ASDEQ) Association des économistes québécois (ASDEQ) Le Canada et le Québec sont-ils compétitifs sur le marché international de la main d œuvre hautement qualifiée? Par : Germain Lamonde Date : 13 mai 2010 Table

Plus en détail

Info-commerce : Incertitude économique mondiale

Info-commerce : Incertitude économique mondiale Info-commerce : Incertitude économique mondiale avril 2012 Panel de recherche d EDC Résultats du sondage de février 2012 Faits saillants Même si les É.-U. restent une importante destination commerciale,

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION POUR LES CLIENTS CANADIENS

GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION POUR LES CLIENTS CANADIENS GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION POUR LES CLIENTS CANADIENS À PROPOS DE MARSH Marsh est un leadeur mondial dans le domaine du courtage d assurances et du conseil en matière de gestion des risques. Nous aidons

Plus en détail

Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM

Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM Etre un homme ou une femme ne fait pas grande différence au fond au regard du projet. Ce qui importe c est l investissement de chacun et la richesse des collaborations.

Plus en détail

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007 Corporation Financière Canada-Vie 2007 RAPPORT ANNUEL APERÇU DE LA COMPAGNIE La Corporation Financière Canada-Vie (la CFCV) est établie depuis 1999. Sa principale filiale, La Compagnie d Assurance du

Plus en détail

OPTIMISER ET SECURISER SES TRANSACTIONS AVEC UN PARTENAIRE CHINOIS. 4/07/2013 Aéroport - Aulnat

OPTIMISER ET SECURISER SES TRANSACTIONS AVEC UN PARTENAIRE CHINOIS. 4/07/2013 Aéroport - Aulnat OPTIMISER ET SECURISER SES TRANSACTIONS AVEC UN PARTENAIRE CHINOIS 4/07/2013 Aéroport - Aulnat Atelier animé par Stéphane BOIS et Samir FILALI, senior sales manager HSBC (stephane.bois@hsbc.fr samir.filali@hsbc.fr

Plus en détail

A-Typic Parcours. Le Bilan de Compétences Parcours Accompagnement au repositionnement professionnel. Intégral Manager Accompagnement au changement

A-Typic Parcours. Le Bilan de Compétences Parcours Accompagnement au repositionnement professionnel. Intégral Manager Accompagnement au changement A-Typic Parcours Le Bilan de Compétences Parcours Accompagnement au repositionnement professionnel Intégral Manager Accompagnement au changement A-Typic Parcours est un cabinet de Repositionnement professionnel

Plus en détail

Investissement direct (WOFE) 1

Investissement direct (WOFE) 1 Investissement direct (WOFE) 1 2 Pourquoi créer une WFOE en Chine? Les sociétés commerciales à capitaux étrangers ont la capacité de s'engager dans les activités suivantes: L'achat en Chine pour l'export

Plus en détail

Objet : Remarques de Manufacturiers et exportateurs du Québec sur le régime d assuranceemploi

Objet : Remarques de Manufacturiers et exportateurs du Québec sur le régime d assuranceemploi Le 15 juillet 2013 Madame Rita Dionne-Marsolais Monsieur Gilles Duceppe Coprésidents Commission nationale d examen sur l assurance-emploi Tour de la Place Victoria, C.P. 100 800, rue du Square Victoria,

Plus en détail

Coût d Achat d Energie Electrique Pass Through

Coût d Achat d Energie Electrique Pass Through Coût d Achat d Energie Electrique Pass Through ATELIER DE REGULATION D ERERA/ WAGPA juin 2011, Abuja, NIGERIA Prof. Jorry M. Mwenechanya juin 2011 jorry@zamnet.zm Pourquoi est-ce que le Pass Through est

Plus en détail

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation Questionnement Si, aujourd hui, vous voulez savoir exactement : le

Plus en détail

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer!

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! www.forum-export.ca Palais des Congrès de Montréal Montréal (Québec) 12 et 13 novembre 2003 Un forum de mobilisation des exportateurs québécois Paul-Arthur

Plus en détail

Klako Group. Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux. Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité

Klako Group. Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux. Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité Klako Group Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité Beijing Hong Kong Shanghai Shenzhen Visitez notre site web à http://www.klakogroup.com Notre société

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions

LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions PLAN DE LA PRÉSENTATION Congrès des milieux documentaires 25 novembre 2013 1. Introduction 2. Le SDIH de la Société d habitation du Québec

Plus en détail

STEPHANE DODIER, M.B.A. Sommaire. Compétences. Formation académique 514-608- 5865. sdodier@stephanedodier.com. Stephane Dodier MBA

STEPHANE DODIER, M.B.A. Sommaire. Compétences. Formation académique 514-608- 5865. sdodier@stephanedodier.com. Stephane Dodier MBA STEPHANE DODIER, M.B.A. 514-608-5865 Sommaire J occupe le poste de Vice-Président Exécutif pour Optimum informatique, une firme de servicesconseils informatique appartenant au Groupe financier Optimum.

Plus en détail

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE Une présentation au Comité permanent des finances de Recherches en sciences et en génie Canada (CRSNG) Octobre

Plus en détail

Diagnostic Export. 1) phase de diagnostic Etat des lieux des forces et faiblesses de l entreprise vis-à-vis de l international.

Diagnostic Export. 1) phase de diagnostic Etat des lieux des forces et faiblesses de l entreprise vis-à-vis de l international. Diagnostic Export L entreprise doit faire le point sur sa capacité à atteindre les marchés qu elle s est fixé afin de pouvoir déterminer la meilleure façon pour elle de les exploiter. 1) phase de diagnostic

Plus en détail

CONSULTATION, FORMATION, COACHING

CONSULTATION, FORMATION, COACHING CONSULTATION, FOMATION, COACING GESTION DES ESSOUCES UMAINES Michèle Bergeron, BAA, emba Consultante, formatrice agréée, coach 97, rue Guay, Trois-ivières, (Québec) G9A 3B4 819-379-9663 michele@gestionmichelebergeron.com

Plus en détail

Mobiliser son équipe! reconnaissance!

Mobiliser son équipe! reconnaissance! Mobiliser son équipe! Un outil indispensable, la reconnaissance! Agenda La mobilisation Pourquoi s intéresser à la reconnaissance? Les composantes de la reconnaissance Les intervenants Les phrases qui

Plus en détail

Le Mouvement Desjardins:

Le Mouvement Desjardins: Le Mouvement : Coopérer pour créer l avenir Présentation à l occasion du Rendez-vous de l habitation Le 1 er octobre 2012, Laval , de 1900 à aujourd hui 1900-1920 Fondation des premières caisses par Alphonse

Plus en détail

PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME IMMOBILIER DU COLLÈGE

PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME IMMOBILIER DU COLLÈGE CONFÉRENCE PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME IMMOBILIER DU COLLÈGE COLLOQUE Courtiers, êtes-vous prêts pour les prochains défis de votre profession? 30 mai 2008 Par : Francine Forget, directrice générale

Plus en détail

Urgence Leadership. Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises

Urgence Leadership. Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises Urgence Leadership Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises Forum de réflexion sur le leadership d avenir - CIRANO 26 janvier 2009 1 Urgence Leadership Un programme

Plus en détail

Institut de la Banque mondiale Promouvoir l acquisition et le transfert des connaissances pour un monde meilleur

Institut de la Banque mondiale Promouvoir l acquisition et le transfert des connaissances pour un monde meilleur Institut de la Banque mondiale Promouvoir l acquisition et le transfert des connaissances pour un monde meilleur WORLD BANK INSTITUTE Promouvoir l acquisition et le transfert des connaissances pour un

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen

COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen Session 2013 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers CORRIGÉ CORNILLEAU 1. Identifiez, parmi les sources documentaires

Plus en détail

Aspects juridiques de la conduite des affaires en Chine Plusieurs pièges à éviter

Aspects juridiques de la conduite des affaires en Chine Plusieurs pièges à éviter Aspects juridiques de la conduite des affaires en Chine Plusieurs pièges à éviter Chambre de commerce du Montréal métropolitain 10 avril 2015 Vivian Desmonts Avocat (Guangzhou, Chine) Quelques rappels

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE TEGA: UNE APPROCHE INNOVATRICE POUR DES ÉCHANGEURS GAZ NATUREL À HAUT TAUX DE MODULATION

LA TECHNOLOGIE TEGA: UNE APPROCHE INNOVATRICE POUR DES ÉCHANGEURS GAZ NATUREL À HAUT TAUX DE MODULATION LA TECHNOLOGIE TEGA: UNE APPROCHE INNOVATRICE POUR DES ÉCHANGEURS GAZ NATUREL À HAUT TAUX DE MODULATION i TABLE DES MATIÈRES 1.0 PRÉSENTATION DE LA COMPAGNIE TÉGA 1.1 Résumé du projet 2.0 LA MISSION DE

Plus en détail

PARTIE 1 DE LA STRATÉGIE À LA PRISE DE DÉCISION : UNE FONCTION FINANCE AU CŒUR DE LA VIE DE L ENTREPRISE

PARTIE 1 DE LA STRATÉGIE À LA PRISE DE DÉCISION : UNE FONCTION FINANCE AU CŒUR DE LA VIE DE L ENTREPRISE PERFORMANCE : LE CPA ET L INFORMATION DÉCISIONNELLE GÉNÉRALE PARTIE 1 DE LA STRATÉGIE À LA PRISE DE DÉCISION : UNE FONCTION FINANCE AU CŒUR DE LA VIE DE L ENTREPRISE PARTIE 2 OUTILS DE GESTION DE LA PERFORMANCE

Plus en détail

Diagnostic de l industrie Tendances Main-d œuvre Gestion des ressources humaines Besoins de formation Forces et faiblesses

Diagnostic de l industrie Tendances Main-d œuvre Gestion des ressources humaines Besoins de formation Forces et faiblesses Édition spéciale sur l industrie biopharmaceutique Diagnostic sectoriel de main-d œuvre des industries des produits pharmaceutiques et biotechnologiques 2014-2015 Faits saillants Contexte du secteur Monde

Plus en détail

* Agnès Heller : L Homme de la Renaissance, Budapest, 1967 CROP 2

* Agnès Heller : L Homme de la Renaissance, Budapest, 1967 CROP 2 L APOGÉE D UN NOUVEL HOMME DE LA RENAISSANCE (et de sa fiancée) OU COMMENT S ADAPTER AU CONSOMMATEUR-CITOYEN D AUJOURD HUI Par ALAIN GIGUÈRE, PRÉSIDENT, CROP inc. de la vie aux idées L homme nouveau, l

Plus en détail

Assistant(e) Administratif et Financier G4 Mbuji Mayi 4 Administration et Finances OIM Kinshasa, RDC SVN 2015-14-RDC Oui Non

Assistant(e) Administratif et Financier G4 Mbuji Mayi 4 Administration et Finances OIM Kinshasa, RDC SVN 2015-14-RDC Oui Non TERMES DE REFERNCES CANDIDATURES INTERNES&EXTERNES I. RENSEIGNEMENTS SUR LE POSTE Titre Grade Lieu d affectation Tranche d ancienneté Famille d emplois Unité administrative Numéro du poste Position Classifié

Plus en détail

Les investissements étrangers dans l immobilier canadien

Les investissements étrangers dans l immobilier canadien Les investissements étrangers dans l immobilier canadien La compréhension des principaux enjeux sous-jacents à l acquisition, à la location, au financement ou à l aménagement d un immeuble au Canada permettra

Plus en détail

Mémoire. La littératie financière. en perspective avec la planification financière. l Institut québécois de planification financière

Mémoire. La littératie financière. en perspective avec la planification financière. l Institut québécois de planification financière Mémoire La littératie financière en perspective avec la planification financière présenté par l Institut québécois de planification financière au Groupe de travail sur la littératie financière le 31 mai

Plus en détail

Conseil d administration MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

Conseil d administration MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Conseil d administration MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Le Comité des ressources humaines et de la rémunération Les règlements de Suncor Énergie Inc. (Suncor) stipulent

Plus en détail

COMMENT MIEUX OUTILLER LES AVOCATS ET AVOCATES POUR QU ILS SOIENT PLUS INNOVANTS RENDEZ-VOUS AU POLLEV.COM/BARREAU POUR PARTICIPER À L ATELIER.

COMMENT MIEUX OUTILLER LES AVOCATS ET AVOCATES POUR QU ILS SOIENT PLUS INNOVANTS RENDEZ-VOUS AU POLLEV.COM/BARREAU POUR PARTICIPER À L ATELIER. COMMENT MIEUX OUTILLER LES AVOCATS ET AVOCATES POUR QU ILS SOIENT PLUS INNOVANTS RENDEZ-VOUS AU POLLEV.COM/BARREAU POUR PARTICIPER À L ATELIER. PAR TEXTO, AU NUMÉRO 37607 ET ÉCRIVEZ BARREAU COMME MESSAGE.

Plus en détail

Président et chef de la direction

Président et chef de la direction Sommaire descriptif du rôle et responsabilités Président et chef de la direction Novembre 2015 Pour de plus amples renseignements, contactez: Nathalie Francisci, CRHA, IAS. A Associée nathalie.francisci@odgersberndtson.ca

Plus en détail

E9 Documenter les politiques et procédures de la paie

E9 Documenter les politiques et procédures de la paie E9 Documenter les politiques et procédures de la paie Karima Balfoul, l Association canadienne de la paie Documenter les politiques et procédures de la paie Présenté par : Karima Balfoul, G.A.P Avez-vous

Plus en détail

CERTIFICATION DE COACH PROFESSIONNEL (CCP)

CERTIFICATION DE COACH PROFESSIONNEL (CCP) Nos formations lient le corps, l âme et l esprit. L être humain au cœur du coaching Devenez un coach humaniste certifié. Nous sommes membres de ACPNL (Association Canadienne de PNL) SICPNL (Société internationale

Plus en détail

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013 Service Alternance Travail-Études et Placement Les étapes de la recherche d emploi La démarche 1. Établir un projet de carrière réaliste. Avant de vous fixer des objectifs de carrière, il faut d abord

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE LPA UNE PRESENCE FORTE EN CHINE Shanghai Francfort PARIS Guangzhou Hong Kong AlgER CASABLANCA Créé il y a 25 ans, Lefèvre Pelletier & associés (LPA)

Plus en détail

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Si les répercussions économiques annuelles devaient se prolonger à long terme, et compte tenu du potentiel

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? - Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale...

Plus en détail

Commerce de l énergie: conformité à la réglementation de part et d autre de frontières internationales et provinciales

Commerce de l énergie: conformité à la réglementation de part et d autre de frontières internationales et provinciales Commerce de l énergie: conformité à la réglementation de part et d autre de frontières internationales et provinciales Le point de vue du développeur et exploitant Le 16 avril 2010 1 Table des matières

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 1

Table des matières. Introduction... 1 Table des matières Introduction... 1 Sommaire... 4 Introduction... 5 1.1 Intermédiaires impliqués dans la transaction internationale... 5 1.1.1 Fournisseurs en matières... 5 1.1.2 Courtiers en douane...

Plus en détail

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP Travaux souterrains Génie civil industriel Ouvrages d art Infrastructures linéaires Barrages Travaux maritimes et fluviaux Environnement et qualitatif Génie urbain Travaux Publics RAZEL-BEC, expert en

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Vérification environnementale Association Québécoise de Vérification Environnementale CONTEXTE ET ENJEU La préservation de l environnement devient

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Améliorez vos résultats clients

Améliorez vos résultats clients Améliorez vos résultats clients Améliorez la fidélisation de vos clients Les conditions actuelles de notre marché rendent plus facile l infidélité de nos clients. Pourtant, l enjeu est d importance. Il

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Groupe Lavoie Bergeron Racette

Pour bâtir votre avenir financier. Groupe Lavoie Bergeron Racette Pour bâtir votre avenir financier Groupe Lavoie Bergeron Racette Notre équipe Martin Lavoie, B.A.A Conseiller en placement et directeur de succursale Compte une quinzaine d années dans le domaine du placement

Plus en détail

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS CONFÉRENCE À L'ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS COLLOQUE SUR LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE QUÉBEC Pierre Fournier

Plus en détail