Axe 3 : Développer une économie durable et créative

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Axe 3 : Développer une économie durable et créative"

Transcription

1 Axe 3 : Développer une économie durable et créative Intitulé de la fiche Responsable technique de la fiche : Etat d avancement de la fiche : 32.0 Mise en œuvre du plan d actions MECABOURG Frédérique Laroche Phase de réalisation Juillet 2008 Contexte initial: L Ain, un territoire attractif et innovant Le département de l Ain fait preuve d une grande diversité, aussi bien géographique qu économique. Département attractif, l Ain connaît une évolution démographique forte qui se caractérise par une population jeune attirée par un taux de chômage faible (5%). Cette dynamique est soutenue par un réseau de P.M.E. et P.M.I. dense, qui place le département de l Ain comme le 3 ème exportateur de Rhône-Alpes. L innovation est l un des principaux moteurs du dynamisme économique, le département de l Ain est le troisième département de Rhône-Alpes pour les demandes de dossiers d appui à l innovation. Le Bassin de Bourg-en-Bresse se caractérise par une économie géographiquement bien répartie sur le territoire et équilibrée en matière de secteurs d activité avec une prédominance de P.M.E. et P.M.I. Malgré un dynamisme économique incontestable, des problématiques se font cependant ressentir : difficultés de recrutement, développement exogène, insuffisance d immobilier d entreprises ; celles-ci pouvant entraîner un ralentissement de la dynamique économique. Enjeux : Objectifs : Réaliser son plan d actions. Identifier le Bassin de vie comme le pôle majeur en matière de M.M.C.I. (Mécanique, Métallurgie, Carrosserie, Industrie) ; Développer l attractivité de la filière auprès des donneurs d ordre ; Renforcer les actions en matière de qualité et sécurité ; Reconnaître le territoire par la dynamique régionale.

2 Stade d avancement du projet : Phase de réalisation (B) L action de MECABOURG est en cours de réalisation, elle se décline autour de quatre pôles : compétences, développement, excellence et réseau. ETAT DES FINANCEMENTS

3 ANALYSE ET SUIVI INDICATEURS SPECIFIQUES Efficacité des actions de Mécabourg Critère : pourcentage d entreprises dont la recherche en main d œuvre a été facilitée En 2007, 45% des entreprises contre 33% en 2006 ont déclaré que la recherche en main d œuvre a été facilitée par l action de Mécabourg. Evolution de l image de la filière Critère : enquête qualité réalisée par mécabourg en 2006 En 2006, 71% des entreprises et industries interrogées ont déclaré avoir noté un impact positif concernant l image de la filière. Certification ISO et 9001 Critère : rôle de mécabourg dans la certification Mécabourg a accompagné quelques entreprises vers une certification qualité et environnement ISO et RESULTATS SPECIFIQUES L action de Mécabourg a permis de faciliter le recrutement, cependant ces efforts ne sont pas suffisants puisqu on note une augmentation des entreprises en recherche de main d œuvre entre 2006 et 2007 : en 2007, 63% d entre elles étaient en recherche de main d œuvre contre 57% en Cette hausse peut s expliquer par le fait que Mécabourg a intégré de nouvelles entreprises, elles-mêmes en recherche de main d œuvre. En effet, en 2007, 45% des entreprises contre 33% en 2006 ont déclaré que la recherche en main d œuvre a été facilitée par l action de Mécabourg. En conclusion, son action a facilité le recrutement mais cet effort doit être poursuivi et soutenu afin d obtenir un impact conséquent. Pour cela, il serait intéressant que l association Mécabourg lance des campagnes de communication à un niveau plus large que celui du Bassin de Bourg-en-Bresse. Malgré la multitude d actions réalisées 1 quant à la promotion de la filière, les impacts réels sont limités. Nous notons une évolution de la perception de l'industrie par les publics féminins, cependant, la promotion de la filière envers les collégiens et les lycéens a un impact limité. Cette dernière analyse s explique par le fait que les évolutions liées aux changements de mentalité suite aux campagnes de communication ne sont pas immédiates, il faut parfois plusieurs années afin de pouvoir les mesurer. 1 Formation «sécurité», «anglais filière Mécabourg», séminaire de management de la ressource humaine, participation au forum de l emploi, etc.

4 En conclusion, Mécabourg doit poursuivre ces efforts en matière de communication, de promotion de la filière afin de pouvoir en mesurer, plus tardivement, les effets réels. En 2006, 71% des entreprises et industries interrogées 2 ont déclaré avoir noté un impact positif concernant l amélioration de l image de la filière, bien que cet impact soit modéré. Un des objectifs de l association est d accompagner les P.M.E. et P.M.I. dans une démarche de développement durable et d innovation. Elle a accompagné quelques entreprises vers une certification qualité et environnement ISO et Certaines ont obtenu la certification et d autres ont fait les démarches administratives pour l obtenir. De plus, des réflexions ont été entreprises afin de réduire et optimiser la consommation d énergie. 2 Au total 27 dirigeants d entreprise ont été interrogés, 19 ont déclaré que l image de la filière s est améliorée (Diagnostic du réseau de Mécabourg, A. SOTO MACIEL, avril 2006)

5 INDICATEURS COMMUNS Degré de partenariat et d implication des acteurs Critère : mobilisation des acteurs Mobilisés (A) Degré d autonomie de l action Critère : pérennité de l action en fonction de ses financements et de son animation Action qui nécessite un suivi et un accompagnement (B) Rôle du C.D.R.A. Critère : rôle du C.D.R.A. dans la réalisation de l action Action n aurait pas pu être développée sans l appui du C.D.R.A. (A) Intégration de la démarche de développement durable Critère : axes du développement durable dont les impacts sont directs et mesurables Oui, de manière totale (A) Impact territorial des projets Critère : rayonnement du territoire d action du projet A l échelle du bassin de Bourg-en-Bresse et à l extérieur (A)

6 RESULTATS COMMUNS Nous pouvons noter que les partenaires et les entreprises membres sont dynamiques et s impliquent dans l association. Cette mobilisation est visible si l on regarde la progression des effectifs : une augmentation de 250 salariés entre 2007 et En revanche, les partenariats d entreprises formels sont très peu développés au sein de l association, cependant, les partenariats informels sont, quant à eux, en perpétuelle évolution. Par le biais de ces partenariats entre les entreprises et le réseau interne, Mécabourg a permis à de nombreuses entreprises de développer de nouvelles affaires (clientèle, fournisseurs, etc.) avec d autres membres adhérents. Cette action concernant principalement une mission d animation du réseau nécessite un suivi et un accompagnement financier après la fin de contrat. Elle n aurait pas pu voir le jour sans le financement du C.D.R.A., capital pour les actions relatives à l animation. Le développement durable est pris en compte de manière totale, des impacts directs et mesurables sur l environnement par le biais des certifications ISO et 9001 mais aussi sur l aspect social dans le sens où mécabourg met en relation les entreprises avec les ouvriers de la filière. Son rayonnement est à l échelle du C.D.R.A. et à l extérieur du Bassin de Bourg-en-Bresse car des entreprises membres sont de renommée nationale voir internationale.

7 A B C

CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE LA HAUTE-SAVOIE. Une année marquée par la régionalisation Bilan d activité - CCI de la Haute-Savoie

CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE LA HAUTE-SAVOIE. Une année marquée par la régionalisation Bilan d activité - CCI de la Haute-Savoie CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE LA HAUTE-SAVOIE 2011 Une année marquée par la régionalisation Bilan d activité - CCI de la Haute-Savoie BILAN D ACTIVITE 2011 CCI de la Haute-Savoie CHIFFRES CLES

Plus en détail

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS MISSION Par la concertation et la mobilisation des acteurs du secteur, le Comité sectoriel de main-d œuvre des pêches maritimes (CSMOPM) a pour mission d analyser, développer et diffuser un ensemble d

Plus en détail

l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC LES CHIFFRES REPERES FONDERIE

l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC LES CHIFFRES REPERES FONDERIE Accompagner l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC 1 LES CHIFFRES REPERES FONDERIE CHIFFRE D AFFAIRES 5,6 milliards d euros

Plus en détail

Journées Alésiennes de l air

Journées Alésiennes de l air Dossier de presse Mars 2015 De la métrologie au traitement Contact presse Lucile Lallié 06 01 20 83 93 lucile.lallie@pole-risques.com twitter.com/polerisques Sommaire Communiqué de presse p. 3 A propos

Plus en détail

Trophée de l innovation

Trophée de l innovation Trophée de l innovation Dossier de candidature 2016 Dossier à retourner dûment rempli à la Chambre de commerce et d industrie de Nouvelle-Calédonie jusqu au mercredi 6 juillet 2016. Les dossiers devront

Plus en détail

Plan d'actions État / Région dans le cadre de la Stratégie Régionale de l'innovation

Plan d'actions État / Région dans le cadre de la Stratégie Régionale de l'innovation Plan d'actions État / Région dans le cadre de la Stratégie Régionale de l'innovation >> 22 février 2010 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes - 2010 Oser l innovation En Poitou-Charentes

Plus en détail

«La formation des dirigeants de PME : enquêtes et expériences françaises récentes»

«La formation des dirigeants de PME : enquêtes et expériences françaises récentes» Note «La formation des dirigeants de PME : enquêtes et expériences françaises récentes» Pierre-Laurent Bescos Revue internationale P.M.E. : économie et gestion de la petite et moyenne entreprise, vol.

Plus en détail

Digitalisation de la relation client. Résultats de l étude menée par IDC pour Axys Consultants

Digitalisation de la relation client. Résultats de l étude menée par IDC pour Axys Consultants Digitalisation de la relation client Résultats de l étude menée par IDC pour Axys Consultants Méthodologie de l étude L enquête a été menée auprès de 200 dirigeants (ou de leur N-1) au sein d organisations

Plus en détail

Quelques chiffres clés sur la sous-traitance haut-savoyarde

Quelques chiffres clés sur la sous-traitance haut-savoyarde Octobre 2004 Les DOSSIERS L influence des stratégies achats des grands donneurs d ordre sur le développement des entreprises de sous-traitance haut-savoyardes Un vrai cluster dans la Vallée de l Arve CA

Plus en détail

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile CRÉATION ET DÉVELOPPEMENT D UNE COOPÉRATIVE DE SERVICES À LA PERSONNE SPÉCIALISÉE DANS L INFORMATIQUE. Initiative

Plus en détail

1. Volet Emploi du Plan de Cohésion Sociale

1. Volet Emploi du Plan de Cohésion Sociale Mise en œuvre du Plan de cohésion sociale 1. Volet Emploi du Plan de Cohésion Sociale UNE MOBILISATION SANS PRECEDENT EN FAVEUR DE L EMPLOI Une évolution positive de l emploi depuis mars 2005, qui coïncide

Plus en détail

Votre avenir professionnel commence au Campus de la CCI! enseignement supérieur

Votre avenir professionnel commence au Campus de la CCI! enseignement supérieur Votre avenir professionnel commence au Campus de la CCI! enseignement supérieur Le Campus de la CCI d Eure-et-Loir Acteurs du développement économique territorial, les Chambres de Commerce et d Industrie

Plus en détail

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES Articulation politique régionale RSE et PRIDES Direction de l Economie Régionale, de l Innovation et de l Enseignement Supérieur (DERIES) Mission PRIDES 3 juin 2015 La Région, convaincue que la RSE constitue

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES ILE-DE-FRANCE SEPTEMBRE 2006

TENDANCES RÉGIONALES ILE-DE-FRANCE SEPTEMBRE 2006 TENDANCES RÉGIONALES ILE-DE-FRANCE SEPTEMBRE 2006 Vue d ensemble de l activité économique INDUSTRIE 13% de la totalité des effectifs Période sous revue : JUILLET 2006 Production passée et prévisions 90

Plus en détail

LE TEXTE LU FAIT FOI. Cap sur l innovation et la productivité 2

LE TEXTE LU FAIT FOI. Cap sur l innovation et la productivité 2 Allocution de Josée Fortin Directrice générale de Sherbrooke Innopole Chambres de commerce de Sherbrooke et Fleurimont 30 avril 2013 LE TEXTE LU FAIT FOI Cap sur l innovation et la productivité 2 Bonjour,

Plus en détail

La création nette de 80 emplois. Des réponses concrètes au contexte de crise. Ploudaniel, le 17 juin 2014

La création nette de 80 emplois. Des réponses concrètes au contexte de crise. Ploudaniel, le 17 juin 2014 Ploudaniel, le 17 juin 2014 COMMUNIQUÉ de PRESSE Chiffres 2013 et actualités 1er semestre 2014 Des signaux positifs pour les agriculteurs adhérents et les salariés : - un chiffre d affaires à 2,1 milliards

Plus en détail

DFCG Les financements publics de l innovation en France et à l International

DFCG Les financements publics de l innovation en France et à l International Association Nationale des Directeurs Financiers et du Contrôle de Gestion DFCG Les financements publics de l innovation en France et à l International Brésil Canada Espagne France Portugal Singapour Dominique

Plus en détail

Dossier de Presse. Défense Mobilité 7 Avril 2011 CONTACTS PRESSE

Dossier de Presse. Défense Mobilité 7 Avril 2011 CONTACTS PRESSE Dossier de Presse Défense Mobilité 7 Avril 2011 CONTACTS PRESSE Défense Mobilité - Séverine Petitgas - 01 57 24 80 95 severine.petitgas@defense.gouv.fr Publicis Consultants - Cécile Draunet - 01 44 82

Plus en détail

Convention de création d une «PACES» sur le site du Centre Universitaire de la Charente

Convention de création d une «PACES» sur le site du Centre Universitaire de la Charente Convention de création d une «PACES» sur le site du Centre Universitaire de la Charente Vu le code de l éducation ; Vu le code général des collectivités territoriales ; Vu la loi du 7 août 2015 portant

Plus en détail

L Observatoire des Achats Responsables. Novembre 2011. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00

L Observatoire des Achats Responsables. Novembre 2011. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 L Observatoire des Achats Responsables Vague 3 Novembre 2011 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie et structure de l échantillon page 2 Méthodologie de l

Plus en détail

Le travail, entre prescription et réalisation

Le travail, entre prescription et réalisation Journées professionnelles de formation de l Association Nationale des Directeurs de Mission Locale «Direction des Missions Locales : Nouveaux enjeux, nouveaux métiers» 25 et 26 Juin 2015, Rennes Le travail,

Plus en détail

Mot d accueil. Conjoncture économique & emploi. Quelles dynamiques dans l Aire urbaine? M. Alain SEID. Président de la CCI du Territoire de Belfort

Mot d accueil. Conjoncture économique & emploi. Quelles dynamiques dans l Aire urbaine? M. Alain SEID. Président de la CCI du Territoire de Belfort Conjoncture économique & emploi Quelles dynamiques dans l Aire urbaine? Mardi 13 septembre 2011 - CCI du Territoire de Belfort 1 Mot d accueil M. Alain SEID Président de la CCI du Territoire de Belfort

Plus en détail

«LE PLAN D ACTION REGIONAL A L EXPORT (2015-2017)»

«LE PLAN D ACTION REGIONAL A L EXPORT (2015-2017)» «LE PLAN D ACTION REGIONAL A L EXPORT (2015-2017)» AVIS présenté par Patrice TAPIE COMMISSION N 2 Développement économique, emploi, innovation, tourisme SEANCE PLENIERE DU 10 MARS 2015 1 LE CONSEIL ECONOMIQUE,

Plus en détail

Licence professionnelle Développement des ingrédients pour les produits cosmétiques, de nutrition et de santé

Licence professionnelle Développement des ingrédients pour les produits cosmétiques, de nutrition et de santé Formations Rapport d'évaluation Licence professionnelle Développement des ingrédients pour les produits cosmétiques, de nutrition et de santé Université de Bretagne-Sud - UBS Campagne d évaluation 2015-2016

Plus en détail

Licence professionnelle Marketing des produits agroalimentaires sous signe de qualité

Licence professionnelle Marketing des produits agroalimentaires sous signe de qualité Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Marketing des produits agroalimentaires sous signe de qualité Université Toulouse II- Jean Jaurès- UT2J Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Paris, le 20 décembre 2009

Paris, le 20 décembre 2009 Paris, le 20 décembre 2009 REPONSE A LA CONSULTATION SUR LE LIVRE BLANC DU COMITE DES REGIONS SUR LA GOUVERNANCE A MULTINIVEAUX Think tank européen dédié à la promotion des idées communautaires et de la

Plus en détail

Propreté & pratiques tutorales

Propreté & pratiques tutorales Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 3 Synthèse Juillet 2009 Propreté & pratiques tutorales Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 3 Synthèse Juillet 2009 Quatre ans après le lancement

Plus en détail

Railenium, deux ans après

Railenium, deux ans après Mars 2015 1 Railenium, deux ans après Soutenu par l Agence Nationale pour la Recherche ANR sur un principe de soutien de 80M (selon la Convention le 24 mai 2013) IRT de référence de la filière ferroviaire,

Plus en détail

BIENVENUE. Acteurs de changement

BIENVENUE. Acteurs de changement BIENVENUE Acteurs de changement Création de la Maison de l Emploi du Blaisois Labellisation du projet : 26 septembre 2006 Création de l association loi 1901: à l initiative de la Communauté d Agglomération

Plus en détail

L entreprise LA S UNNY F RENCH T ECH AT T IT UDE

L entreprise LA S UNNY F RENCH T ECH AT T IT UDE L entreprise innovante moteur de croissance FRENCH TECH MONTPELLIER LA S UNNY F RENCH T ECH AT T IT UDE Étude économique des entreprises accompagnées par le BIC de Montpellier Méditerranée Métropole -

Plus en détail

Le digital et la relève managériale, moteurs de la transformation des entreprises

Le digital et la relève managériale, moteurs de la transformation des entreprises Paris, le 8 septembre 2015 Baromètre Eurosearch & Associés 2 nd semestre 2015 : Le renforcement externe des équipes dirigeantes tiré par la préparation de la relève managériale et la transformation digitale

Plus en détail

Comité National du 13/06/2012. Projet d'évolution de l organisation de la Direction des Achats et des Partenaires Stratégiques (DAPS)

Comité National du 13/06/2012. Projet d'évolution de l organisation de la Direction des Achats et des Partenaires Stratégiques (DAPS) Comité National du 13/06/2012 Projet d'évolution de l organisation de la Direction des Achats et des Partenaires Stratégiques (DAPS) 1. Objectif Chaque année, les achats du CEA représentent de l ordre

Plus en détail

[Diagnostic] Les musiques actuelles, une filière dynamique et structurée en Pays de la Loire

[Diagnostic] Les musiques actuelles, une filière dynamique et structurée en Pays de la Loire DÉCLARATION COMMUNE D INTENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DES MUSIQUES ACTUELLES EN PAYS DE LA LOIRE ÉTAT - DRAC des Pays de la Loire, Région des Pays de la Loire, Centre National de la Chanson des Variétés

Plus en détail

7DEPARTEMENT DES VOSGES

7DEPARTEMENT DES VOSGES Direction des finances - 7DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 14 décembre 2011 «L accès à l'emploi des jeunes» Dispositif «Jeunes Prêts à Bosser» M. Leclerc,

Plus en détail

Tours, le 12 mai 2014. Présidence. Le Président de l université de Tours

Tours, le 12 mai 2014. Présidence. Le Président de l université de Tours Présidence Tours, le 12 mai 2014 Le Président de l université de Tours A Mesdames, Messieurs, les directeurs de composante et responsables administratifs Objet : lettre de cadrage budgétaire pour l année

Plus en détail

Le Plan de développement durable : son encadrement légal. par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint

Le Plan de développement durable : son encadrement légal. par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint Le Plan de développement durable : son encadrement légal par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint Présentation à la journée de travail sur l intégration des principes de développement durable dans les

Plus en détail

GAMME INITIER VOTRE PROJET. Guide du. Créateur CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR

GAMME INITIER VOTRE PROJET. Guide du. Créateur CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR GAMME INITIER VOTRE PROJET Guide du Créateur CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR Les solutions pour entreprendre GAMME INITIER VOTRE PROJET CREER une entreprise nécessite du temps et de l énergie

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL ECOLOGIE HUMAINE

MASTER PROFESSIONNEL ECOLOGIE HUMAINE MASTER PROFESSIONNEL ECOLOGIE HUMAINE Mention : Géographie, science de l'espace et du territoire Spécialité : Ecologie humaine : enjeux environnementaux des activités de production et de consommation Contacts

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ «Ensemble, développons vos compétences» MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ RÉACTIVITÉ ADAPTABILITÉ QUALITÉ PROXIMITÉ Dernière version consultable sur le site : http://ouestberre.gretanet.com MMQ K Septembre

Plus en détail

les entreprises doivent constamment améliorer leur compétitivité et pour cela, développer une véritable dynamique d innovation.

les entreprises doivent constamment améliorer leur compétitivité et pour cela, développer une véritable dynamique d innovation. Innovation, moteur de la chimie en France 1,64 Mds d à la R&D En 2012, les industries chimiques ont consacré : 32 Pour que l industrie chimique en France garde une place prépondérante sur la scène internationale,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et aménagement durable des espaces et des ressources de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague

Plus en détail

ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES?

ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES? ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES? Synthèse En France, la compétitivité des PME, reconnues comme essentielles à la prospérité du pays,

Plus en détail

Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME

Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME Fiche Action 5 : Management des ressources humaines (RH) 1 SOMMAIRE I. PLAN

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015

JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015 JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015 Le réseau des conseillers CCI Un réseau d experts pour vous aider dans vos démarches QSEDD Accompagnement personnalisé

Plus en détail

Hori r zon o n 2 016

Hori r zon o n 2 016 Horizon 2016 3 priorités, 14 actions PRIORITÉ 1 : développer l ingénierie touristique et l émergence de projets Action 1 a : accompagner les projets structurants inscrits au Pôle d Excellence Rurale Action

Plus en détail

Licence Professionnelle - Spécialité activités juridiques : assistant juridique

Licence Professionnelle - Spécialité activités juridiques : assistant juridique Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 24/06/2016. Fiche formation Licence Professionnelle - Spécialité activités juridiques : assistant juridique - N : 4742 - Mise à jour

Plus en détail

Délégation d Alençon. Séminaire de clôture Projet Télétravail et PME 26 janvier 2016

Délégation d Alençon. Séminaire de clôture Projet Télétravail et PME 26 janvier 2016 Délégation d Alençon Séminaire de clôture Projet Télétravail et PME 26 janvier 2016 1 CCI Alençon 2 octobre 2012 Ordre du jour CONTEXTE LES ACTEURS DU PROJET PRESENTATION DU PROJET ET DE SES RESULTATS

Plus en détail

Diplôme Universitaire de Gestionnaire des Organisations Sportives

Diplôme Universitaire de Gestionnaire des Organisations Sportives Diplôme Universitaire de Gestionnaire des Organisations Sportives Guide du Club Promotion 2014-2016 Qu est-ce que le DU Gestionnaire des Organisations Sportives? Cette formation de niveau bac + 2, inscrite

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métrologie dimensionnelle - Qualité de la production en mécanique de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D

Plus en détail

Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local. Edition 2012-2013

Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local. Edition 2012-2013 Fiche de synthèse du Concours REGALIME Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local Edition 2012-2013 REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local Le Concours s adresse

Plus en détail

DOCUMENT DE SOUMISSION EN VUE DE LA SELECTION. Premier appel à projets «Plates-formes mutualisées d innovation»

DOCUMENT DE SOUMISSION EN VUE DE LA SELECTION. Premier appel à projets «Plates-formes mutualisées d innovation» DOCUMENT DE SOUMISSION EN VUE DE LA SELECTION Premier appel à projets «Plates-formes mutualisées d innovation» RECOMMANDATIONS SUR LA REDACTION DU DOCUMENT Le présent document a pour but d aider et d accompagner

Plus en détail

La Commission des Titres d Ingénieur a adopté la présente décision :

La Commission des Titres d Ingénieur a adopté la présente décision : Décision n 2015/06-06 relative à l accréditation de l École catholique d arts et métiers de Lyon (ECAM Lyon) à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet Dossier A : renouvellement, à compter du 1er

Plus en détail

Séminaire Clusters - Euro-Institut. Réalités de clusters en France et en Allemagne

Séminaire Clusters - Euro-Institut. Réalités de clusters en France et en Allemagne Séminaire Clusters - Euro-Institut Réalités de clusters en France et en Allemagne Kehl le 3 mai 2012 Intervention de Marie-Claude Stoffel Directrice ARIA INDUSTRIES DE L ALIMENTAIRE CONTEXTE REGIONAL l

Plus en détail

Catalogue des Formations 2015

Catalogue des Formations 2015 1 Catalogue des Formations 2015 décembre 2014 2 Edito «Le monde professionnel, toujours plus compétitif, plus rapide dans ses restructurations, plus étendu, nous impose, à nous ingénieurs comme aux autres

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU

PROGRAMME NATIONAL DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU PROGRAMME NATIONAL DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU I. PROBLEMATIQUE DE LA RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DES ENTREPRISES EN COTE D'IVOIRE Une enquête, menée par le BNETD auprès d un échantillon

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE

PLAN STRATÉGIQUE PLAN STRATÉGIQUE 2016-19 But d effectuer un processus de planification stratégique Répondre aux questions suivantes : Où en sommes-nous? Où allons-nous? Que faire pour y arriver? mobiliser l industrie,

Plus en détail

«Évaluation aides aux très petites entreprises»

«Évaluation aides aux très petites entreprises» CAHIER DES CHARGES «Évaluation aides aux très petites entreprises» LE CONTEXTE DE LA DEMANDE D EVALUATION Les dispositifs d aides publiques pour la création, la transmission et le développement des entreprises

Plus en détail

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 Observatoire du SCoT des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 L édito du Président SOMMAIRE Edito 1 Activité de construction 2 Approche géographique 4 Construction par type de logements Rappel

Plus en détail

RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE SERVICES RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - Document commun aux lots n 1 et n 2- SMPI Magelis V1 8/3/2013 1/8 SOMMAIRE 1. Objets de

Plus en détail

Plan stratégique du Cégep de Thetford

Plan stratégique du Cégep de Thetford RAPPORT D ÉVALUATION Plan stratégique 2015-2020 du Cégep de Thetford Février 2016 Introduction Le plan stratégique du Cégep de Thetford couvre les années 2015 à 2020. Il a été adopté par le conseil d administration

Plus en détail

Appel à Candidature. Entrepreneur social

Appel à Candidature. Entrepreneur social Appel à Candidature Entrepreneur social «Etude de faisabilité et création d un espace de co-working sur la commune de Tournefeuille» 1) Eléments de contexte Depuis 2006, La Maison de l emploi et de la

Plus en détail

NOROIT : La première entreprise s installe sur le nouveau Village d Artisans-TPE de Loire-Atlantique

NOROIT : La première entreprise s installe sur le nouveau Village d Artisans-TPE de Loire-Atlantique Communiqué de presse 26 mai 2010 NOROIT : La première entreprise s installe sur le nouveau Village d Artisans-TPE de Loire-Atlantique Présenté à l occasion de son inauguration en septembre 2009, le premier

Plus en détail

Les dispositifs d accompagnement et de

Les dispositifs d accompagnement et de Organics Cluster in Rhône-Alpes, partenaire du colloque Bio Bio Transfo Les dispositifs d accompagnement et de financement des projets Bio Transfo: 7 octobre 2010- Technopole Alimentec Audrey Bouton, Chargée

Plus en détail

Pratiques DD & RS de l Ecole des mines de Nantes

Pratiques DD & RS de l Ecole des mines de Nantes Pratiques DD & RS de l Ecole des mines de Nantes AXE : GOUVERNANCE Action : Formaliser une politique et une organisation DD & RS AXE : FORMATION Action : Favoriser l apprentissage d une vision systémique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Outils et financement de l Etat en faveur de l emploi

DOSSIER DE PRESSE. Outils et financement de l Etat en faveur de l emploi DOSSIER DE PRESSE Outils et financement de l Etat en faveur de l emploi Réunion du service public de l emploi élargi aux acteurs économiques Lyon, le 22 septembre 2016 1 Michel DELPUECH, Préfet de la région

Plus en détail

Emploi des jeunes et des femmes au Bénin

Emploi des jeunes et des femmes au Bénin Emploi des jeunes et des femmes au Bénin 1 PLAN INTRODUCTION 1. Le Benin en bref 2. Spécificités de l emploi chez les jeunes et les femmes au Benin 3. Organisation du Service Public de l Emploi au Bénin

Plus en détail

Dossier de candidature Trophées RSE 2016

Dossier de candidature Trophées RSE 2016 Dossier de candidature Trophées RSE 2016 Avec la participation de : Règlement - Trophées RSE des P.O. 2016 1 Si la fonction prépondérante d'une entreprise (à but lucratif ou non) est de créer de la valeur,

Plus en détail

Management des risques

Management des risques ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SECTEUR SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Management des risques Conseil - Formation - Information Partageons plus que l assurance Dans un environnement en évolution

Plus en détail

Définition, opportunités et mécanismes d un pôle de compétitivité

Définition, opportunités et mécanismes d un pôle de compétitivité 6ème pôle de compétitivité Nouvelles technologies environnementales Séance d information sur les axes liés à la construction durable Définition, opportunités et mécanismes d un pôle de compétitivité Alain

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des emplois et des compétences de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Outils «Agenda 21» scolaire. COREN asbl - Rue van Elewyck, 35 - B-1050 Bruxelles Tel & Fax: 02 640 53 23 - info@coren.be

Outils «Agenda 21» scolaire. COREN asbl - Rue van Elewyck, 35 - B-1050 Bruxelles Tel & Fax: 02 640 53 23 - info@coren.be Outils «Agenda 21» scolaire COREN asbl - Rue van Elewyck, 35 - B-1050 Bruxelles La méthode Méthodologie Guide méthodologique Explication de la méthode et de l objectif des différents documents à rédiger

Plus en détail

Chiffres clés en Provence-Alpes-Côte d Azur. PACA, une région où il fait bon vivre. Communiqué de presse Marseille, le 21 octobre 2015

Chiffres clés en Provence-Alpes-Côte d Azur. PACA, une région où il fait bon vivre. Communiqué de presse Marseille, le 21 octobre 2015 Communiqué de presse Marseille, le 21 octobre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Provence-Alpes-Côte d Azur et évalue leur impact sur la performance

Plus en détail

Chargé de mission animation économique Auprès de la Direction du Développement Economique

Chargé de mission animation économique Auprès de la Direction du Développement Economique Chargé de mission animation économique Auprès de la Direction du Développement Economique Communauté d agglomération du Pays Ajaccien 1. La collectivité La Communauté d Agglomération du Pays Ajaccien compte

Plus en détail

I. FORMATION DES ARCHITECTES LIBERAUX : LES DISPOSITIFS DE SOUTIEN EXISTANTS

I. FORMATION DES ARCHITECTES LIBERAUX : LES DISPOSITIFS DE SOUTIEN EXISTANTS Le comité stratégique du Plan Bâtiment du Grenelle a réuni les organisations représentant les entreprises du bâtiment, les architectes, les bureaux d études et les grandes écoles du bâtiment, afin de renforcer

Plus en détail

La parole aux chefs d entreprise

La parole aux chefs d entreprise Municipales 2014 La parole aux chefs d entreprise Dossier de presse Méthodologie Mettre l économie au cœur de la campagne 1. Mettre en place un partenariat MEDEF Paris-CGPME 75, avec AFILOG (association

Plus en détail

Exportation wallonne et certification ISO

Exportation wallonne et certification ISO Exportation wallonne et certification ISO Janvier 2015 1 Contenu 1. Introduction... 3 2. Méthodologie d analyse... 3 3. Résultats chiffrés... 4 3.1. Au global... 4 3.2. Répartition par province... 4 3.3.

Plus en détail

2015 : membre actif du réseau ALLIANCES : réseau d'entreprises de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) en Nord-Pas de Calais.

2015 : membre actif du réseau ALLIANCES : réseau d'entreprises de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) en Nord-Pas de Calais. Thierry RIGAUX 21 rue St Louis - BP 774 62327 Boulogne Sur Mer Email : thierry.rigaux@univ-littoral.fr Tél. : 0033 321 994 103 Expériences professionnelles Depuis décembre 2010 : Directeur du pôle universitaire

Plus en détail

L ENQUÊTE SUR L ÉCHANTILLONNAGE DANS LES PLANS MARKETING

L ENQUÊTE SUR L ÉCHANTILLONNAGE DANS LES PLANS MARKETING ET PRÉSENTENT L ENQUÊTE SUR L ÉCHANTILLONNAGE DANS LES PLANS MARKETING RÉALISÉE AUPRÈS DE PROFESSIONNELS DU MARKETING MARS 2011 Plan de l étude 1 - Introduction 2 - Méthodologie 2 - L échantillonnage et

Plus en détail

Investissement Québec. Votre partenaire d affaires

Investissement Québec. Votre partenaire d affaires Investissement Québec Votre partenaire d affaires 1 Notre mission Favoriser la croissance de l investissement au Québec et contribuer ainsi au développement économique et la création d emploi. 2 2 Nos

Plus en détail

2014 : les agences d emploi, 1 er recruteur privé en France

2014 : les agences d emploi, 1 er recruteur privé en France 19 juin 2015 2014 : les agences d emploi, 1 er recruteur privé en France Les agences d emploi ont continué en 2014 d œuvrer pour la sécurisation des parcours professionnels et le développement de l employabilité

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 27 mai 2015 1 Le calendrier 22 avril 2015 : communication en Conseil

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL

POLITIQUE D ACHAT LOCAL POLITIQUE D ACHAT LOCAL 1. VISION... 2. PORTÉE... 3. PÉRIODE D'APPLICATION 4. RESPONSABILITÉS 5. PRINCIPES DIRECTEURS 5.1 VITRINE DE CHOIX POUR LES PRODUITS RÉGIONAUX 5.2 PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE ALIMENTS

Plus en détail

Fiche de poste - Chargé(e) de mission «Enseignement supérieur, Education, Formation, Culture, Emploi et Euroméditerranée» Février 2016

Fiche de poste - Chargé(e) de mission «Enseignement supérieur, Education, Formation, Culture, Emploi et Euroméditerranée» Février 2016 Fiche de poste rédigée le 16 février 2016 Par Emmeline ALLIOUX, directrice du bureau de représentation de la région à Bruxelles N du poste ASTRE.. IDENTIFICATION DU POSTE Intitulé Cadre statutaire Direction

Plus en détail

Présentation E2C Marseille

Présentation E2C Marseille 21 mai 2010 Présentation Marseille Les enjeux en France En France environ 150 000 jeunes quittent chaque année le système scolaire sans qualification ni diplôme (soit 17% d une classe d âge). Dans les

Plus en détail

Note économique. Compétitivité future du secteur manufacturier et création de richesse dans les régions du Québec

Note économique. Compétitivité future du secteur manufacturier et création de richesse dans les régions du Québec Note économique Compétitivité future du secteur manufacturier et création de richesse dans les régions du Québec Préambule Grâce à son vaste réseau de plus de 140 chambres de commerce et 1 100 membres

Plus en détail

Reperes & bons réflexes. Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables

Reperes & bons réflexes. Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables Reperes & bons réflexes Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables Achats publics socialement responsables : de quoi parle-t-on? Les achats socialement responsables se manifestent

Plus en détail

Prestation régionale de diffusion de l innovation : retour d expérience des entreprises un an après. Résultats d enquête Septembre 2012

Prestation régionale de diffusion de l innovation : retour d expérience des entreprises un an après. Résultats d enquête Septembre 2012 Prestation régionale de diffusion de l innovation : retour d expérience des entreprises un an après Résultats d enquête Septembre 2012 Qu est-ce que la PRDI? LE RBI Le Réseau Breton de l Innovation a vocation

Plus en détail

Inauguration de l hippodrome international de La Capelle. Dimanche 14 septembre 2008

Inauguration de l hippodrome international de La Capelle. Dimanche 14 septembre 2008 Inauguration de l hippodrome international de La Capelle Dimanche 14 septembre 2008 Intervention de Claude GEWERC Président du Conseil régional de Picardie Sous réserve du prononcé Monsieur le Président

Plus en détail

Validation Acquis Expérience

Validation Acquis Expérience FORMATION CONTINUE Théodore MONOD CPSA COMBOURG CENTRE DE PROMOTION SOCIALE AGRICOLE Validation Acquis Expérience La validation des acquis de l expérience, c'est: 1- La possibilité pour une personne d

Plus en détail

Des animateurs pour des opérations collectives sur l assainissement non domestique

Des animateurs pour des opérations collectives sur l assainissement non domestique Des animateurs pour des opérations collectives sur l assainissement non domestique Stéphanie BOULAY Direction des Rivières Ile-de-France Service Investissements Industries Dépolluer les rejets des activités

Plus en détail

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «SCHEMAS INTERCOMMUNAL D ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE» INFORMATIONS : Territoire concerné : Communauté de Communes Eyrieux aux Serres L

Plus en détail

Problématique : Comment définit -on la GPEC? Et que peut-elle rapporter à l entreprise moderne qui est confronté à des changements en continu?

Problématique : Comment définit -on la GPEC? Et que peut-elle rapporter à l entreprise moderne qui est confronté à des changements en continu? Problématique : Comment définit -on la GPEC? Et que peut-elle rapporter à l entreprise moderne qui est confronté à des changements en continu? Plan : Définition de GPEC Objectifs de GPEC Démarche de GPEC

Plus en détail

Présentation du projet de budget du Ministère de l Economie et des Finances pour la Gestion 2017

Présentation du projet de budget du Ministère de l Economie et des Finances pour la Gestion 2017 Présentation du projet de budget du Ministère de l Economie et des Finances pour la Gestion 2017 SOMMAIRE 1 CADRE GÉNÉRAL D ÉLABORATION DU BUDGET DU MEF POUR 2017 2 3 4 5 6 PRÉSENTATION DU MINISTÈRE DE

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES Mise en place d un agenda «CHU 21» Amélioration continue

ACTIONS GLOBALES Mise en place d un agenda «CHU 21» Amélioration continue FICHE ACTIONS CHU Angers ACTIONS GLOBALES Mise en place d un agenda «CHU 21» Amélioration continue ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Plan de déplacement d établissement Amélioration des conditions de travail

Plus en détail

PROJET. Un collectif au service des cantons : Albens / Aix nord / Aix centre / Aix sud

PROJET. Un collectif au service des cantons : Albens / Aix nord / Aix centre / Aix sud PROJET Un collectif au service des cantons : Albens / Aix nord / Aix centre / Aix sud Le mot des élus Créé en 2007, le collectif Atout-Jeunes est un regroupement de structures œuvrant pour l enfance et

Plus en détail

«Avec ALIZE, je garde le vent en poupe!»

«Avec ALIZE, je garde le vent en poupe!» «Avec ALIZE, je garde le vent en poupe!» APPEL A PROJETS Septembre 2011 Identifier et de sélectionner les meilleurs projets de développement de PMI créateurs d activité et d emplois sur le bassin d Alès

Plus en détail

CLUSTER MARITIME DE POLYNÉSIE FRANÇAISE

CLUSTER MARITIME DE POLYNÉSIE FRANÇAISE Présentation CLUSTER MARITIME DE POLYNÉSIE FRANÇAISE Création et valeurs du Cluster Maritime de Polynésie française L association loi 1901 «Cluster Maritime de Polynésie française» [CMPF] a été créée le

Plus en détail

Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * *

Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * * Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * * Je renouvelle l engagement pris par Publicis Groupe en 2003, visant à appliquer et respecter les 10 principes du Pacte Mondial,

Plus en détail

QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE

QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE CO-181 QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE FAVE P. IGN, RAMONVILLE SAINT-AGNE, FRANCE 1. OBJECTIFS ET CONTEXTE 1.1. Contexte Le service IGN Espace, rattaché

Plus en détail

Renforcez vos compétences professionnelles

Renforcez vos compétences professionnelles PROCHAINS STAGES DE FORMATION TOULOUSE BUSINESS SCHOOL - TBS FORMATION CONTINUE - BEST-OF DES MODULES COURTS Renforcez vos compétences professionnelles Formation achat pour Dirigeant d entreprise : 12

Plus en détail