Unité Anesthésie Chirurgie Ambulatoire. Chirurgie Ambulatoire. 15 décembre Facteurs culturels Perspectives de développement à l hôpital Nord

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Unité Anesthésie Chirurgie Ambulatoire. Chirurgie Ambulatoire. 15 décembre 2011. Facteurs culturels Perspectives de développement à l hôpital Nord"

Transcription

1 Unité 15 décembre 2011 Facteurs culturels Perspectives de développement à l hôpital Nord 1

2 Unité 2009 En 2009, le Pôle Tête et Cou NORD disposait de 3 services d hospitalisation complète de 56 lits sur 2 étages différents Au 1 er A, un Service de Stomatologie et Maxillo Faciale et Plastique de 15 lits Au 2 ème A, un Service d Ophtalmologie de 14 lits Au 2 ème B, un service d ORL de 27 lits Au vu des faibles taux d occupation des unités d hospitalisation de l ORL et de l Ophtalmologie et de la politique institutionnelle nationale (CHU Nantes, Nice ), sous la direction Madame Sorentino une restructuration a été envisagée en hospitalisation multidisciplinaire - - De semaine - Conventionnelle 2

3 La à l Hôpital NORD L Unité d et de, située au 2 ème Etage du Pavillon de L Etoile, a accueilli ses premiers patients le 18 janvier 2010 Cette unité placée sous responsabilité médicale est composée de 12 places multidisciplinaires Unité Cette unité a été ouverte d abord sur quelques semaines aux seules disciplines du pôle Tête et Cou, puis à tous les services de chirurgie de l établissement 3

4 Spécialités concernées Unité A ce jour, l Unité d et de a accueilli différentes spécialités chirurgicales suivantes Tête et Cou Nord - Ophtalmologie - ORL - Stomatologie, Maxillo-Faciale - Plastique (18 janvier) - Digestive (17 février 2010) - Orthopédique (10 mars 2010) - Urologique - Vasculaire 4

5 Organisation de l Unité: UF 3338 Unité Accueil : 7h00 19h00 Equipe: 1 puéricultrice, 3 IDE, 2 AS, 1 ASHQ, 2 SM Capacité d accueil: 14 places sur 12 box (Pls Rotations possibles) Equipement Hôtelier : 12 brancards-lits, 4 lits BB Encadrement 1 cadre soignant 1 cadre administratif Coordonnateur médical: 1 référent chirurgical 5

6 Chemin clinique 6

7 Prise en Charge des Patients Appel à J-3 par le secrétariat Appel à J-1 par l équipe soignante Appel à J+1 par l équipe soignante Sur un échantillon de 200 réponses de patients, selon les critères suivants : Accueil du personnel, Communication, Confort / Commodités, Propreté et Délai d'attente, il en ressort le résultat suivant : 7

8 Une étroite collaboration interdisciplinaire Unité ns Anesthésistes Secrétaires Cadres d unités de soins, de bloc, d anesthésie, coordinatrice Contrôleur de Gestion du Pôle SPIM (suivi des indicateurs de l activité )

9 Unité : facteurs culturels permet de s'améliorer en tout => refonte profonde de l'organisation on doit aller plus vite => Il faut organisation plus rigoureuse : c est un «autre Rythme» rythme: délai entre accueil et passage au bloc rythme anesthésique rythme OPH: protocole (T2A) et ordonnance tapés en instantané, visite en fin de matinée pour faire tourner 2 patients sur 1 lit rythme soignant rythme secrétaire: papiers de sortie; CR d hospitalisation; ordonnance post-op répond à «une attente des patients plus qu'à des critères économiques cependant, CHA permet de baisser les coûts de production de près de 36 % pour une chirurgie de cataracte, selon l'assurance maladie 9

10 Unité La chirurgie ambulatoire est un véritable changement culturel à l AP-HM qui a été permis par l'évolution des techniques anesthésiques et chirurgicales, permettant de réduire à qqs heures la durée d'hospitalisation, tout en offrant des conditions de sécurité identiques à celle d'une H conventionnelle Le patient peut ainsi regagner son domicile le jour même et bénéficier d un suivi post-opératoire à J 1j, 1mois La montée en puissance de la chirurgie ambulatoire est une mission de l'hôpital public notamment d un CHU à triple mission de soins, de formation et de recherche (37% en France 17% AP-HM) 10

11 Unité Patient Réduit: stress, risque d infection nosocomiale (4 à 6 f) Augmente: confort Assure une sécurité et une qualité égale à celle de l'hospitalisation traditionnelle Réduit les coûts pour l assurance maladie de l ordre de 30 % à 51 % et ainsi que les listes d attente dans les services d hospitalisation

12 Activité au 30 novembre 2011 UNITES FONCTIONNELLES Libellé du service Evol n/n CHIRURGIE AMBULATOIRE UROLOGIQUE - HN ,3% 2098 CHIRURGIE AMBULATOIRE OPHTALMOLOGIE-HN ,2% 3227 CH.AMBUL.CHIR.GENERALE DIGEST.-HN ,0% 3338 GESTION COMMUNE CHIR.AMBULATOIRE-HN 2-100,0% 3387 CH.AMBUL.STOMATOLOGIE-HN ,2% 3388 CH.AMBUL.CHIR.PLASTIQUE-HN ,0% 3389 CH.AMBUL.ORL-HN ,8% 3803 CH.AMBUL.CHIR.VASCULAIRE-HN ,7% 3804 CH.AMBUL.ORTHO-TRAUMATOLOGIE-HN ,3% 3805 CH.AMBUL.NEUROCHIRURGIE-HN CH.AMBUL.CHIR.THORACIQUE-HN 2 Total général ,9%

13 2010: : ,9% de hausse

14 Les interventions réalisables en ambulatoire doivent répondre à certains critères : ❿ courte durée, ❿ suites opératoires non douloureuses, non hémorragiques, ❿ équipe d'opérateurs et d'anesthésistes confirmés L'ophtalmologie? OPH: se prête pour un certain NB d'interventions à la CA avec au 1 er plan la chirurgie de la cataracte, ( interventions/an en France) la chirurgie du strabisme, certaines vitrectomies l évolution des techniques anesthésiques et chirurgicales (microincision, implant pliable) => durée d'hospitalisation réduite à qq heures avec conditions de sécurité identiques à celle d'une HC. face à l'augmentation du NB de cataractes liée au vieillissement de la population => indispensable d adapter le système de prise en charge aussi bien dans l intérêt du patient que de la collectivité Unité 14

15 Unité Perspectives? Maintenir (AMELIORER) qualité des soins dans les circonstances actuelles Reconnaitre et traiter les freins «obstacles» Pour permettre une meilleure prise en charge PATIENT qui => augmentation du NB de séances

16 Unité Pour que la chirurgie sans hospitalisation puisse se dérouler sans difficulté et assurer une «QUALITE DES SOINS», une grande rigueur quant à 5 critères majeurs est nécessaire: Maintien la sélection des patients car tous ne sont pas éligibles à la CA. Plusieurs conditions doivent être remplies: critères sociaux et conditions de travail au niveau des CS la qualité de l'anesthésie la qualité de la chirurgie : équipement de pointe et personnel compétent dédié la qualité de la coordination : encadrement infirmier qualifié, secrétariat (programmation des RDV fonction des places disponibles, tenue et transmission des dossiers, codage et compte rendu en temps réel) la qualité de la logistique motivation 16

17 Unité Auquel il faut ajouter Disparition des freins OPH Amélioration Fonctionnement des CS pourvoyeur de CHA CR de sortie avec CAT et CODAGE: meilleure implication médicale Patient Bloc PB pré-admission: pas d autonomie et double enregistrement (CS anesthésie et pré-admission: malades fait 2 enregistrements) Partenariat avec Hôtel NB de place, souvent qu une salle SSPI unique et au bloc ETOILE( 200m) Brancardage Bloc non dédié à l ambulatoire Grève NB de CS d anesthésie: mercredi!!!! heureusement Dr Viviand NB d anesthésie par programme 17

18 Perspectives de l Unité d et de Projection 2012 Accueil : 7h00 19h00 Equipe : 3 IDE, 2 AS, 1 ASHQ, 2 SM Capacité d accueil : 14 places sur 12 boxes Equipement Hôtelier : 12 brancards-lits 4 lits Bébé Accueil : 6h30 19h00 Equipe : 4 IDE, 1 PDE, 3 AS, 2 ASHQ, 2,5 SM Capacité d accueil : 24 places sur 12 box Equipement Hôtelier : 20 brancards-lits 6 lits Bébé Doublement des équipements hôteliers Coordonnateur Médical : 1 Référent Chirurgical Coordonnateurs Médicaux : 1 Référent Chirurgical 1 Référent 18

19 Conclusion: ambulatoire = réponse à des problématiques partagées par tous les pays à plusieurs niveaux: - de la restructuration de l offre de soins - de l accroissement prévisible de la population - de l évolution nécessaire des pratiques professionnelles = défi à échelle Nationale, Européenne et Américaine Qui passe par coopération de toutes les corporations av pour clef de voute le soignant le médecin (anesthésiste, chirurgien) le cadre administratif = demande au corps hospitalier de changer ses habitudes (pratiques nouvelles, nouvelles contraintes organisationnelles) : il faut adapter l'activité chirurgicale à ces changements et 19

Regroupement des URGENCES sur la Timone 2 et restructuration des filières de soins du secteur Centre

Regroupement des URGENCES sur la Timone 2 et restructuration des filières de soins du secteur Centre De l excellence des soins à notre ambition de demain : un grand pas pour l AP-HM et nos patients Regroupement des URGENCES sur la Timone 2 et restructuration des filières de soins du secteur Centre Dossier

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ADULTES ENFANTS. Hôpital Pontchaillou 2, rue Henri Le Guilloux Rennes cedex

LIVRET D ACCUEIL LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ADULTES ENFANTS. Hôpital Pontchaillou 2, rue Henri Le Guilloux Rennes cedex CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ADULTES ENFANTS UNITÉS AMBULATOIRES DE CHIRURGIE ET D ANESTHÉSIE Hôpital Pontchaillou 2, rue Henri Le Guilloux - 35033 Rennes cedex 9

Plus en détail

CLINIQUE AMBROISE PARE

CLINIQUE AMBROISE PARE 1 COORDONNEES DE L ETABLISSEMENT Raison sociale SA CLINIQUE AMBOISE PARE Adresse 387, route de Saint-Simon Code postal 31082 Commune Toulouse cedex 1 N FINESS 310 780 382 N SIRET 300 379 765 00021 Représentant

Plus en détail

CONCOURS GENERAL SESSION 2009

CONCOURS GENERAL SESSION 2009 CONCOURS GENERAL SESSION 2009 Epreuve d admission Partie écrite : Durée : 2 heures Le Centre hospitalier du Val d Ariège (CHVA) est inscrit dans un réseau local de lutte contre les infections nosocomiales

Plus en détail

Paris Healthcare Week 26 mai 2016

Paris Healthcare Week 26 mai 2016 PRÉSENTATION DE L UNITÉ D ACCUEIL DE CHIRURGIE DU GROUPEMENT HOSPITALIER LYON SUD HOSPICES CIVILS DE LYON Paris Healthcare Week 26 mai 2016 Pierina APOLLO, cadre supérieure de santé Didier ANTOINE, responsable

Plus en détail

FICHE ETABLISSEMENT. Code établissement attribué par le C.CLIN. 1. Statut établissement : 1 public 2 privé 3 PSPH. 2. Type d'établissement :

FICHE ETABLISSEMENT. Code établissement attribué par le C.CLIN. 1. Statut établissement : 1 public 2 privé 3 PSPH. 2. Type d'établissement : FICHE ETABLISSEMENT Code établissement attribué par le C.CLIN 1. Statut établissement : 1 public 2 privé 3 PSPH 2. Type d'établissement : 1 CHU 2 CH 3 Clinique MCO 4 MILITAIRE 5 CENTRE DE LUTTE CONTRE

Plus en détail

L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP)

L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP) L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP) Emmanuel GODDAT directeur d hôpital, directeur adjoint aux relations

Plus en détail

Unité de Chirurgie ambulatoire Centre Hospitalier d Avignon

Unité de Chirurgie ambulatoire Centre Hospitalier d Avignon Unité de Chirurgie ambulatoire Centre Hospitalier d Avignon Pour mémoire, la chirurgie ambulatoire concerne : la Chirurgie Ambulatoire actes chirurgicaux programmés réalisés dans le cadre sécurisé d un

Plus en détail

Le Réseau de Psychiatrie Périnatale

Le Réseau de Psychiatrie Périnatale Juillet 2014 Le Réseau de Psychiatrie Périnatale Equipe du Réseau de Psychiatrie Périnatale Pôle Universitaire de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Charles Perrens 121 Rue de la Béchade 33 076 Bordeaux

Plus en détail

Pourquoi créer un dispensaire pour soins infirmiers au CHU Brugmann? Marie-Jo Guerreiro Dos Santos, Infirmière consultation chirurgie

Pourquoi créer un dispensaire pour soins infirmiers au CHU Brugmann? Marie-Jo Guerreiro Dos Santos, Infirmière consultation chirurgie Pourquoi créer un dispensaire pour soins infirmiers au CHU Brugmann? Marie-Jo Guerreiro Dos Santos, Infirmière consultation chirurgie Pourquoi cette augmentation? Fermeture Hôpital Français, Clinique

Plus en détail

Dossier de presse ...

Dossier de presse ... Dossier de presse Lyon, le 6 mai 2010 Opéré à l hôpital le matin, à la maison le soir Ouverture d une plate-forme de chirurgie ambulatoire commune à plusieurs spécialités à l hôpital Edouard Herriot Traitement

Plus en détail

Formation des auditeurs

Formation des auditeurs GRoupe d Evaluation des Pratiques en Hygiène Hospitalière Audit 2007 La préparation cutanée de l opéré Formation des auditeurs Groupe «POP» : Marie-Alix ERTZSCHEID, Michèle AGGOUNE, Dr. Claude BERNET,

Plus en détail

DEVELOPPER LA CHIRURGIE AMBULATOIRE EN PRATIQUE. L expérience du CHRU de TOURS

DEVELOPPER LA CHIRURGIE AMBULATOIRE EN PRATIQUE. L expérience du CHRU de TOURS 28 avril 2016 DEVELOPPER LA CHIRURGIE AMBULATOIRE EN PRATIQUE L expérience du CHRU de TOURS Unité de diagnostic et de thérapeutique ambulatoire (UDTA), CHRU de Tours Pôle Anesthésie Réanimation SAMU, CHRU

Plus en détail

Gestion des risques en chirurgie ambulatoire : Le point de vue de l assureur 26 Juin 2013, Pontivy

Gestion des risques en chirurgie ambulatoire : Le point de vue de l assureur 26 Juin 2013, Pontivy Gestion des risques en chirurgie ambulatoire : Le point de vue de l assureur 26 Juin 2013, Pontivy Sommaire Sham en quelques chiffres Sham et le management des risques Sham et la chirurgie ambulatoire

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL DES PATIENTS GREFFES RENAUX EN SECTEUR PROTEGE

PROCEDURE D ACCUEIL DES PATIENTS GREFFES RENAUX EN SECTEUR PROTEGE PROCEDURE D ACCUEIL DES PATIENTS GREFFES RENAUX EN SECTEUR PROTEGE N.Montano, V.Cerciat, S.Robert Service de réanimation vasculaire et viscérale Unité de transplantations Hépatorénales A. Quinart, Pr Sztark,

Plus en détail

Organisation d un Plateau Technique Interventionnel

Organisation d un Plateau Technique Interventionnel Organisation d un Plateau Technique Interventionnel Dr J. BEAURAIN (coordonnateur médical) D. BORDET (CSS coordonnateur) Fédération des Sites Interventionnels CHU DIJON Au commencement Les Blocs Opératoires

Plus en détail

Uniformisons. notre communication

Uniformisons. notre communication Programme d accompagnement Uniformisons développement chirurgie ambulatoire notre communication Retour d expérience du CHIC 16 juin 2015 1 Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil Quelques chiffres:

Plus en détail

Les plaies chroniques

Les plaies chroniques Organisé par C. L. E. F. Congrès National Jeudi 16 et Vendredi 17 avril 2015 s plaies chroniques Président du Comité Scientifique : Professeur Dominique Casanova Service de chirurgie plastique et réparatrice

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale Tél 04 66 68 30 01 Fax 04 66 68 34 00 www.chu-nimes.fr

Plus en détail

CHIRURGIE AMBULATOIRE MISSION D ACCOMPAGNEMENT MENEE PAR L AGENCE NATIONALE D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE HOSPITALIERE ET KURT SALMON

CHIRURGIE AMBULATOIRE MISSION D ACCOMPAGNEMENT MENEE PAR L AGENCE NATIONALE D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE HOSPITALIERE ET KURT SALMON CHIRURGIE AMBULATOIRE MISSION D ACCOMPAGNEMENT MENEE PAR L AGENCE NATIONALE D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE HOSPITALIERE ET KURT SALMON PRESENTATION DE LA METHODE A LA REUNION REGIONALE DU 12 AVRIL 2013

Plus en détail

INVESTIGATION D UNE ISO EN CHIRURGIE DU RACHIS

INVESTIGATION D UNE ISO EN CHIRURGIE DU RACHIS INVESTIGATION D UNE ISO EN CHIRURGIE DU RACHIS REUNION DU RESEAU INFIRMIERS (ERES) ET CADRES HYGIENISTES D AQUITAINE 18 JUIN 2015 DR CIPIERRE P. ROUGIER M. Pharmacien IADE Hygiéniste CLINIQUE DU PARC PERIGUEUX

Plus en détail

Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire

Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire Catherine CADINOT, IDE Hygiéniste, Bloc Opératoire Stéphanie MULLIER, Qualiticienne - Maryline LEPAGE, IDE Hygiéniste, Services d

Plus en détail

Projet de coopération entre les hôpitaux Max Fourestier (CASH) et Louis Mourier (HUPNVS) Commission médicale d établissement 8 janvier 2013

Projet de coopération entre les hôpitaux Max Fourestier (CASH) et Louis Mourier (HUPNVS) Commission médicale d établissement 8 janvier 2013 Projet de coopération entre les hôpitaux Max Fourestier (CASH) et Louis Mourier (HUPNVS) Commission médicale d établissement 8 janvier 2013 Rappel du contexte Objectif: rapprochement des hôpitaux Max Fourestier

Plus en détail

LA CHIRURGIE AMBULATOIRE au Centre Hospitalier de Beauvais. PASSÉ, PRÉSENT et FUTUR C. BONAN -LESUR

LA CHIRURGIE AMBULATOIRE au Centre Hospitalier de Beauvais. PASSÉ, PRÉSENT et FUTUR C. BONAN -LESUR LA CHIRURGIE AMBULATOIRE au Centre Hospitalier de Beauvais PASSÉ, PRÉSENT et FUTUR C. BONAN -LESUR Le concept de chirurgie ambulatoire Ce n est ni une nouvelle technique ni un nouveau concept architectural

Plus en détail

THÈME EPP CERTIFICATION V2010

THÈME EPP CERTIFICATION V2010 THÈME EPP CERTIFICATION V2010 CHIRURGIE AMBULATOIRE DES AMYGDALES DE L ENFANT AU CHU D AMIENS V. STRUNSKI, M. FERARY Service ORL et CCF PROGRESSION DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE Quatre raisons au changement

Plus en détail

RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE

RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE M me Guylaine Marquis Conseillère en soins, évaluation de la qualité pour la direction des soins infirmiers CHUM M. Stéphane

Plus en détail

INFORMATIONS PATIENTS. Le Centre d Hémodialyse du CHU de Nice

INFORMATIONS PATIENTS. Le Centre d Hémodialyse du CHU de Nice INFORMATIONS PATIENTS Le Centre d Hémodialyse du CHU de Nice Le Centre d Hémodialyse du CHU de Nice se situe au Pavillon S de l Hôpital Pasteur. Il prend en charge des patients en insuffisance rénale chronique

Plus en détail

Annexe 1 : Résultats et cibles concernant l entente de gestion

Annexe 1 : Résultats et cibles concernant l entente de gestion Annexe 1 : Résultats et cibles concernant l entente de gestion INDICATEURS PROGRAMME Cibles 2013-2014 Résultats 2013-2014 Santé publique 2.02.02-EG2 Niveau de réalisation moyen des 4 étapes pour l élimination

Plus en détail

Les urgences pédiatriques en CHU Pascal Pillet

Les urgences pédiatriques en CHU Pascal Pillet Les urgences pédiatriques en CHU Pascal Pillet Les urgences pédiatriques en CHU Urgences médicales et chirurgicales de l enfant et de l adolescent Organisent la prise en charge en pédiatrie, en chirurgie

Plus en détail

Le traitement du cancer. dans les établissements de santé en France en 2010

Le traitement du cancer. dans les établissements de santé en France en 2010 2009 2013 Mesure 19 SOINS ET vie des malades Le traitement du cancer mars 2010 dans les établissements de santé en France en 2010 868 établissements de santé sont désormais autorisés à traiter les malades

Plus en détail

RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE

RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE Comment améliorer les tensions dans les structures d urgence Dr Bénédicte Le Bihan- Dr Michel Thicoipe Le réseau territorial des urgences de Gironde : un axe

Plus en détail

Permanence d Accès aux Soins de Santé CHU de Nice

Permanence d Accès aux Soins de Santé CHU de Nice 04 92 03 32 13 Permanence d Accès aux Soins de Santé CHU de Nice Comment répondre à la précarité aux urgences? Dr Pierre-Marie TARDIEUX Responsable PASS du CHU de NICE Vous rêvez d action, de mouvement

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL ET D ENCADREMENT: BLOCS OPERATOIRES POLYVALENTS

LIVRET D ACCUEIL ET D ENCADREMENT: BLOCS OPERATOIRES POLYVALENTS LIVRET D ACCUEIL ET D ENCADREMENT: BLOCS OPERATOIRES POLYVALENTS I- IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE Centre Hospitalier de Saint-Quentin Pôle 3 : «Chirurgie et spécialités chirurgicales» Blocs

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE SAINT-NICOLAS

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE SAINT-NICOLAS COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE SAINT-NICOLAS 55 allée Charles-de-Fitte 31300 TOULOUSE Novembre 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

PRÉPAREZ VOTRE HOSPITALISATION

PRÉPAREZ VOTRE HOSPITALISATION PRÉPAREZ VOTRE HOSPITALISATION Consultation d anesthésie La consultation d anesthésie est obligatoire au minimum 48 heures avant l intervention. En cas d annulation, contactez le 01 44 12 75 80 ou envoyez

Plus en détail

Firma BRAINS CONSULTING RECRUTEAZA MEDICI SPECIALISTI PENTRU SPITALE PUBLICE SI PRIVATE DIN Franta! Spécialiste en Anesthésie - Clinique

Firma BRAINS CONSULTING RECRUTEAZA MEDICI SPECIALISTI PENTRU SPITALE PUBLICE SI PRIVATE DIN Franta! Spécialiste en Anesthésie - Clinique Firma BRAINS CONSULTING RECRUTEAZA MEDICI SPECIALISTI PENTRU SPITALE PUBLICE SI PRIVATE DIN Franta! Anesthésie Spécialiste en Anesthésie - Clinique Clinique Praticien salarié entre 8.000 et 15.000 EUR

Plus en détail

Service de Chirurgie Digestive et de Proctologie

Service de Chirurgie Digestive et de Proctologie Livret de présentation Service de Chirurgie Digestive et de Proctologie POLE DES SPECIALITES CHIRURGICALES Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph 185 rue Raymond Losserand 75674 Paris cedex 14 www.hpsj.fr

Plus en détail

INTÉRÊT DU REGROUPEMENT DES PLATEAUX MÉDICO-TECHNIQUES. RÉALISATION D UN OUTIL DE PROTOTYPAGE DES PLATEAUX CHIRURGICAUX

INTÉRÊT DU REGROUPEMENT DES PLATEAUX MÉDICO-TECHNIQUES. RÉALISATION D UN OUTIL DE PROTOTYPAGE DES PLATEAUX CHIRURGICAUX INTÉRÊT DU REGROUPEMENT DES PLATEAUX MÉDICO-TECHNIQUES. RÉALISATION D UN OUTIL DE PROTOTYPAGE DES PLATEAUX CHIRURGICAUX Présenté par Frédéric ALBERT Directeur de thèse : Eric MARCON Présentation de la

Plus en détail

La Clinique Ambroise Paré et son service Maternité-Pédiatrie

La Clinique Ambroise Paré et son service Maternité-Pédiatrie La Clinique Ambroise Paré et son service Maternité-Pédiatrie La Clinique Ambroise Paré La Clinique Ambroise Paré est une clinique de court séjour, pluridisciplinaire, qui dispose de 228 lits et places.

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

Nouveaux indicateurs du tableau de bord des Infections Nosocomiales. Mardi 25 janvier Hélène MARINI

Nouveaux indicateurs du tableau de bord des Infections Nosocomiales. Mardi 25 janvier Hélène MARINI Nouveaux indicateurs du tableau de bord des Infections Nosocomiales Mardi 25 janvier Hélène MARINI Indicateurs du tableau de bord de la lutte contre les infections nosocomiales Créés en février 2006 Objectifs

Plus en détail

Clinique Médipôle Garonne Chirurgie Ambulatoire et orthopédie Savoir changer nos habitudes

Clinique Médipôle Garonne Chirurgie Ambulatoire et orthopédie Savoir changer nos habitudes Dr Patrice Determe Clinique Médipôle Garonne Chirurgie Ambulatoire et orthopédie Savoir changer nos habitudes Une histoire de culture Lié à la terminologie même de patient. Le patient est à la disposition

Plus en détail

Soins dentaires sous anesthésie générale des personnes en situation de handicap Accueil et prise en charge

Soins dentaires sous anesthésie générale des personnes en situation de handicap Accueil et prise en charge Soins dentaires sous anesthésie générale des personnes en situation de handicap Accueil et prise en charge Pourquoi la Fondation s'est elle engagée dans ce type de soins? - Projet proposé par le RSVA et

Plus en détail

XXIIe congrès AFICV Paris 2012

XXIIe congrès AFICV Paris 2012 XXIIe congrès AFICV Paris 2012 PROJET D ACCUEIL ET DE SORTIE DU PATIENT EN CHIRURGIE VASCULAIRE : une démarche qualité DUDORET ELISE infirmière CAQUELARD MARC aide soignant CHU DE ROUEN - PR PLISSONNIER

Plus en détail

Virage ambulatoire & Hôpital de demain Université Paris-Dauphine 22 janvier 2015

Virage ambulatoire & Hôpital de demain Université Paris-Dauphine 22 janvier 2015 Virage ambulatoire & Hôpital de demain Université Paris-Dauphine 22 janvier 2015 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux SOMMAIRE 1. Contexte 2. Partenariat

Plus en détail

Le développement de la chirurgie ambulatoire en France. Mme Marinette Olivier-Thomas Dr Elisabeth Gaertner

Le développement de la chirurgie ambulatoire en France. Mme Marinette Olivier-Thomas Dr Elisabeth Gaertner Le développement de la chirurgie ambulatoire en France Mme Marinette Olivier-Thomas Dr Elisabeth Gaertner Définition de la chirurgie ambulatoire Mode de prise en charge raccourcissant à une journée (de

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

L expertise de l infirmière Praticien Formateur auprès de l étudiant utilisant le protocole ERAS

L expertise de l infirmière Praticien Formateur auprès de l étudiant utilisant le protocole ERAS Défi des maladies chroniques : un appel à l expertise infirmière L expertise de l infirmière Praticien Formateur auprès de l étudiant utilisant le protocole ERAS Céline Marion-Berthe et Anne-Marie Vernois

Plus en détail

ROLE ET PLACE DE LA PHARMACIE AU SEIN D UNE EHPAD

ROLE ET PLACE DE LA PHARMACIE AU SEIN D UNE EHPAD DIU MEDECIN COORDONNATEUR ROLE ET PLACE DE LA PHARMACIE AU SEIN D UNE EHPAD ALAIN DANOWICZ coordonnateur janvier 2007 1 1. INTRODUCTION PLAN 2. PHARMACIE ET LÉGISLATION 3. APPROVISIONNEMENT ET FOURNITURE

Plus en détail

CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE, RÉPARATRICE ET TRAUMATOLOGIQUE UNITÉ DE TRAUMATOLOGIE

CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE, RÉPARATRICE ET TRAUMATOLOGIQUE UNITÉ DE TRAUMATOLOGIE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE, RÉPARATRICE ET TRAUMATOLOGIQUE UNITÉ DE TRAUMATOLOGIE LIVRET D ACCUEIL Madame, Monsieur, Ce livret contient des informations destinées

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

LE CENTRE DE PLAIES ET CICATRISATION

LE CENTRE DE PLAIES ET CICATRISATION LE CENTRE DE PLAIES ET CICATRISATION DU C.H. DE LIBOURNE RATTACHE AU SERVICE DE CHIRURGIE GENERALE ET VASCULAIRE DU DOCTEUR François MINET Benoît Gheysens Chirurgien Vasculaire Jean-Luc Mornet Cadre de

Plus en détail

Le patient debout au bloc opératoire. Pr Claude Girard

Le patient debout au bloc opératoire. Pr Claude Girard Le patient debout au bloc opératoire Pr Claude Girard Service Lit ou brancard Lit à pied Salle d attente SAS Installation sur table d op ou brancard de transfert Tenue adaptée Table d op Salle d intervention

Plus en détail

Fédération. Cancérologie. Chiffres clés au coeur du CHU de Clermont-Ferrand

Fédération. Cancérologie. Chiffres clés au coeur du CHU de Clermont-Ferrand LA Fédération DE Cancérologie au coeur du CHU de Clermont-Ferrand Chiffres clés 2013 [ Présentation La Fédération de Cancérologie regroupe l ensemble des services de spécialité du CHU ayant une activité

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DU POSTE Titre d emploi : Assistant(e) du supérieur immédiat (ASI) Statut : Temps complet, temps partiel Quart de travail : Jour - Nuit Supérieur immédiat : Chef

Plus en détail

Service d ORL Service de Stomatologie

Service d ORL Service de Stomatologie Livret de présentation Service d ORL Service de Stomatologie POLE DES SPECIALITES CHIRURGICALES Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph 185 rue Raymond Losserand 75674 Paris cedex 14 www.hpsj.fr Téléphones

Plus en détail

A LA DÉCOUVERTE DES ÉTABLISSEMENTS. du Groupement des Hôpitaux de l'institut Catholique de Lille

A LA DÉCOUVERTE DES ÉTABLISSEMENTS. du Groupement des Hôpitaux de l'institut Catholique de Lille A LA DÉCOUVERTE DES ÉTABLISSEMENTS du Groupement des Hôpitaux de l'institut Catholique de Lille Nous sommes un ensemble universitaire d hôpitaux, de cliniques et d établissements médico-sociaux, d inspiration

Plus en détail

INSTITUT OPHTALMOLOGIQUE DE PICARDIE

INSTITUT OPHTALMOLOGIQUE DE PICARDIE INSTITUT OPHTALMOLOGIQUE DE PICARDIE POSE DE LA PREMIERE PIERRE 9 SEPTEMBRE 2011 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Cathy Josse 03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57 josse.cathy@chu-amiens.fr COMMUNIQUE DE SYNTHESE

Plus en détail

Retour d expérience de l Unité de Chirurgie Ambulatoire CHU GRENOBLE ALPES

Retour d expérience de l Unité de Chirurgie Ambulatoire CHU GRENOBLE ALPES Retour d expérience de l Unité de Chirurgie Ambulatoire CHU GRENOBLE ALPES Dr Martine RICHARD Médecin coordonnateur de l UCA Michallon Mme Sofia KOWALSKI Cadre de santé UCA Michallon C e n t r e H o s

Plus en détail

Salle hybride Projet institutionnel au service de la population namuroise.

Salle hybride Projet institutionnel au service de la population namuroise. Projet institutionnel au service de la population namuroise. CHR de Namur 29/04/2014 Dr Demelenne J. - Concept Le concept d une salle hybride est de réunir dans un même lieu les exigences d efficience

Plus en détail

Retour d expérience Urgences Adultes HÔPITAL de la TIMONE AP-HM COPACAMU 2016

Retour d expérience Urgences Adultes HÔPITAL de la TIMONE AP-HM COPACAMU 2016 Retour d expérience Urgences Adultes HÔPITAL de la TIMONE AP-HM COPACAMU 2016 Août 2013 : Constat de départ Agression Urgences CONCEPTION et Hôpital NORD Mobilisation des médias et des institutions État

Plus en détail

Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive

Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive Marie-Elodie Chicher Coordinatrice 3C GH Pitié Salpêtrière Charles Foix (Paris) 16 février 2016 Séminaire ANFH EHESP Infirmière

Plus en détail

Favoriser la continence. ASRIC 11 juin 2015 Nadia Kaious Jeanneret infirmière clinicienne

Favoriser la continence. ASRIC 11 juin 2015 Nadia Kaious Jeanneret infirmière clinicienne Favoriser la continence ASRIC 11 juin 2015 Nadia Kaious Jeanneret infirmière clinicienne La prévalence de l incontinence Plus de 3 millions de personnes en France sont concernées par l'incontinence et

Plus en détail

Les facteurs entravant la mise en place d une démarche qualité au centre Mohamed VI de traitement du cancer

Les facteurs entravant la mise en place d une démarche qualité au centre Mohamed VI de traitement du cancer Les facteurs entravant la mise en place d une démarche qualité au centre Mohamed VI de traitement du cancer Siham ABDELLAOUI, Pr A.BENIDER, Fatima HOUMMANI. CHU Ibn Rochd de Casablanca 1 Plan de présentation

Plus en détail

Chirurgie ambulatoire et Stérilisation: quel partenariat? Martine Le Verger

Chirurgie ambulatoire et Stérilisation: quel partenariat? Martine Le Verger Chirurgie ambulatoire et Stérilisation: quel partenariat? Martine Le Verger Les 36èmes Journées Nationales d Etude sur la Stérilisation, Reims, 10 avril 2014 1 Place de la stérilisation au sein de l hôpital

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie L'HAD

Plus en détail

La recherche clinique : joies et peines!

La recherche clinique : joies et peines! La recherche clinique : joies et peines! Jean Marc DAESSLE Infirmier en recherche clinique (à mi-temps) Pôle cardio-neuro-vasculaire CH Haguenau Joies Peines Ici, hôpital Salaire, Pouvoir d achat, Retraite

Plus en détail

Surveillance des Infections du Site Opératoire

Surveillance des Infections du Site Opératoire Surveillance des Infections du Site Opératoire Résultats de l interrégion Ouest 2015 Rapport disponible sur le site du CClin ouest : Surveillances\ISO\Résultats http://www.cclinouest.com/pages/surveillance-iso3-2.html

Plus en détail

COMITE DE LIAISON ET D'ACTION DE L'HOSPITALISATION PRIVEE (C L A H P)

COMITE DE LIAISON ET D'ACTION DE L'HOSPITALISATION PRIVEE (C L A H P) COMITE DE LIAISON ET D'ACTION DE L'HOSPITALISATION PRIVEE (C L A H P) RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX RELATIONS ETABLISSEMENTS-PRATICIENS ET AUX REMBOURSEMENTS DES PRESTATIONS EN EXERCICE LIBERAL du 24 FEVRIER

Plus en détail

prévention du risque infectieux pendant le parcours du patient en chirurgie ambulatoire? Paris 31 mars Jean Pierre TRIBOULET CHU Lille

prévention du risque infectieux pendant le parcours du patient en chirurgie ambulatoire? Paris 31 mars Jean Pierre TRIBOULET CHU Lille prévention du risque infectieux pendant le parcours du patient en chirurgie ambulatoire? Paris 31 mars 2016- Jean Pierre TRIBOULET CHU Lille Le parcours du patient en chirurgie ambulatoire «le chemin clinique»

Plus en détail

Prise en charge hospitalière des victimes au CHU de Nice

Prise en charge hospitalière des victimes au CHU de Nice RETEX ATTENTAT 14 Juillet 2016 à NICE Prise en charge hospitalière des victimes au CHU de Nice Lydie LEVRAUT Responsable Soignant de Pole Anesthésie Réanimation Urgences - Coordination des Blocs Opératoires

Plus en détail

Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient diabétique sortant : expérience du service de diabétologie.

Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient diabétique sortant : expérience du service de diabétologie. Mme Nathalie GROUAS, IDE service de Diabétologie Dr SANGUIN, Médecin Diabétologue Dr Anne-Marie CAMINONDO, Pharmacien Dr Annie ATHOUEL, Pharmacien Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient

Plus en détail

Un PATIENT TRACEUR en traumatologie SAMU Urgences Orthopédie. Dr LEJWI SAMU C. BOMPARD CSS URGENCES

Un PATIENT TRACEUR en traumatologie SAMU Urgences Orthopédie. Dr LEJWI SAMU C. BOMPARD CSS URGENCES Un PATIENT TRACEUR en traumatologie SAMU Urgences Orthopédie Dr LEJWI SAMU C. BOMPARD CSS URGENCES COPACAMU 2016 Patient traceur Pr Stéphanie GENTILE SSPIM Mme Anne-Claire DURAND SSPIM Dr Michael LEJWI

Plus en détail

RENCONTRES LES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Dr DUPREZ J. PRIGENT P. DELETRAZ La matrice de pilotage et de communication du pôle Médico chirurgical

RENCONTRES LES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Dr DUPREZ J. PRIGENT P. DELETRAZ La matrice de pilotage et de communication du pôle Médico chirurgical LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Dr DUPREZ J. PRIGENT P. DELETRAZ La matrice de pilotage et de communication du pôle Médico chirurgical La mise en place des pôles Un corps médical investi dans la nouvelle

Plus en détail

Unité de chirurgie ambulatoire (UCA)

Unité de chirurgie ambulatoire (UCA) livret d information Unité de chirurgie ambulatoire (UCA) Plateau technique médico-chirurgical (PTMC) 32 bd Jean-Monnet 44000 Nantes Rez-de-chaussée haut Tél. 02 44 76 69 50 livret d information Vous allez

Plus en détail

Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015

Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015 Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015 Réunion des infirmiers(e) hygiéniste CCLIN Paris Nord 1 Certification V 2014 : Procédure d évaluation externe

Plus en détail

RECRUTE UN(E) CADRE DE SANTE INFIRMIER(E) ANESTHESISTE D.E.

RECRUTE UN(E) CADRE DE SANTE INFIRMIER(E) ANESTHESISTE D.E. LE CENTRE HOSPITALIER JACQUES LACARIN RECRUTE UN(E) CADRE DE SANTE INFIRMIER(E) ANESTHESISTE D.E. Renseignement à : Madame Séverine GERIEUX Cadre Supérieur de santé du Pôle Urgences-Anesthésie! 04 70 97

Plus en détail

Galerie sainte Geneviève, porte 3 niveau 1

Galerie sainte Geneviève, porte 3 niveau 1 Pôle UBAAR : urgences, bloc, ambulatoire, anesthésie et réanimation Hôpital de jour pluridisciplinaire (Livret réalisé par l équipe d infirmières de médecine, validé par le cadre) Galerie sainte Geneviève,

Plus en détail

PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE. OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS

PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE. OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS Février 2011 127 Professionnalisme Se montre intègre et honnête; reconnaît ses limites Applique des principes éthiques et son code de déontologie

Plus en détail

Guide d'aide à la préparation des dossiers de demande d'autorisation d'activité de soins de traitement des grands brûlés

Guide d'aide à la préparation des dossiers de demande d'autorisation d'activité de soins de traitement des grands brûlés Guide d'aide à la préparation des dossiers de demande d'autorisation d'activité de soins de traitement des grands brûlés A l'attention des établissements de santé de l'inter-région Nord-Ouest Septembre

Plus en détail

Organisation de la prise en charge en

Organisation de la prise en charge en Réunion Régionale Oncomip 30 Avril 2015 Organisation de la prise en charge en Soins Oncologiques de Support Dr Nathalie Caunes-Hilary Responsable du département de Soins de Support IUCT- Oncopole A chaque

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE LA CLINIQUE SAINTE-GENEVIÈVE. 29, rue Sarette PARIS

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE LA CLINIQUE SAINTE-GENEVIÈVE. 29, rue Sarette PARIS COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE LA CLINIQUE SAINTE-GENEVIÈVE 29, rue Sarette 75014 PARIS Mars 2005 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ Juillet 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE

Plus en détail

Démarche qualité en EHPAD. Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18)

Démarche qualité en EHPAD. Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18) Démarche qualité en EHPAD Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18) LA QUALITE Aptitude à satisfaire les besoins exprimés ou implicites des utilisateurs La qualité des soins OMS Garantir à chaque patient

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction auprès des patients hospitalisés du CHU-Hôpitaux de Rouen du 11 mai 2010

Résultats de l enquête de satisfaction auprès des patients hospitalisés du CHU-Hôpitaux de Rouen du 11 mai 2010 Résultats de l enquête de satisfaction auprès des patients hospitalisés du CHU-Hôpitaux de Rouen du 11 mai 2010 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Les services concernés par l enquête Tous les services d

Plus en détail

santé d'arcachon pôle T.4 - Identification des entrées Cadre de l'étude :. Pôle de santé d Arcachon

santé d'arcachon pôle  T.4 - Identification des entrées Cadre de l'étude :. Pôle de santé d Arcachon Cadre de l'étude :. Pôle d Arcachon Missions :.Etude d'implantation.conception du système.définition du design produit.définition du design graphique.fabrication et mise en place 35 Typologie :.Signalétique

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

REEVALUATION DE L ANTIBIOTHERAPIE

REEVALUATION DE L ANTIBIOTHERAPIE REEVALUATION DE L ANTIBIOTHERAPIE ENQUETE DE PREVALENCE GUIDE METHODOLOGIQUE NOVEMBRE 2011 APPUI TECHNIQUE : MURIEL PEFAU APPUI METHODOLOGIQUE : DR CAROLINE BERVAS GROUPE DE TRAVAIL AYANT PERMIS D ELABORER

Plus en détail

Des cantous d hier aux unités de vie Alzheimer de demain

Des cantous d hier aux unités de vie Alzheimer de demain DR Florence LEBERT Centre de la Mémoire, CHU de Lille et centre médical des Monts-de-Flandre à Bailleul Michel PLETS Directeur des maisons de retraite de Halluin et Roncq ISABELLE KNAFF Adjointe au délégué

Plus en détail

RECRUTE. UN(E) CADRE DE SANTE DE BLOC OPERATOIRE (Poste à 100%)

RECRUTE. UN(E) CADRE DE SANTE DE BLOC OPERATOIRE (Poste à 100%) RECRUTE UN(E) CADRE DE SANTE DE BLOC OPERATOIRE (Poste à 100%) Renseignements à : Madame GUILLEMARD Dominique Directrice des Soins Centre Hospitalier de Vichy : 04.70.97.33.41 Mail : dominique.guillemard@ch-vichy.fr

Plus en détail

Livret d accueil de l usager

Livret d accueil de l usager Livret d accueil de l usager Service de Soins Infirmiers A Domicile E.H.P.A.D La Sofiéta 2424, Bd Edouard VII 06230 Villefranche-sur-Mer Téléphone : 04.93.01.66.24 ssiad@ehpadvillef.com Livret d accueil

Plus en détail

GASTROSTOMIES PERCUTANEES RADIOLOGIQUES ET RISQUE INFECTIEUX ANALYSE PAR PROCESSUS

GASTROSTOMIES PERCUTANEES RADIOLOGIQUES ET RISQUE INFECTIEUX ANALYSE PAR PROCESSUS GASTROSTOMIES PERCUTANEES RADIOLOGIQUES ET RISQUE INFECTIEUX ANALYSE PAR PROCESSUS Françoise BARD, infirmière hygiéniste, Dr Agnès LASHERAS-BAUDUIN Praticien Hospitalier Service Hygiène hospitalière UG

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

NOUVELLE GENERATION DE CONSTRUCTION

NOUVELLE GENERATION DE CONSTRUCTION C O N S T RUCTEUR I N D U S T R I E L A RC H I BET E X P LO I TA N T I N V E S T I S S E UR P O U V O I R S P U B L I C S E N V I RO N N E M E N T T E C H N O LOGIE P RO F E S S I O NNEL B I M E C O -

Plus en détail

PARTENARIAT DES ETABLISSEMENTS PRIVES ET PUBLICS

PARTENARIAT DES ETABLISSEMENTS PRIVES ET PUBLICS PARTENARIAT DES ETABLISSEMENTS PRIVES ET PUBLICS PARTAGE DE PLATEAUX TECHNIQUES. Congrès Unibode Metz - 23 Mai 2012. Docteur Charles PLUVINAGE Anesthésiste-Réanimateur HISTORIQUE Dès 1994 Le Schéma Régional

Plus en détail

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES «Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES Lieux de décès en France Loi du 9 Juin 1999 : «Toute personne malade

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE LA CÔTE BASQUE BAYONNE

CENTRE HOSPITALIER DE LA CÔTE BASQUE BAYONNE CENTRE HOSPITALIER DE LA CÔTE BASQUE BAYONNE DR YVES AKAPO médecin urgentiste référent en traumatologie Laetitia AUDOUX IDE référente douleur (DU douleur) Marras Jean-Michel Cadre de Santé (DU douleur

Plus en détail

L INFIRMIÈRE DE COORDINATION EN HÉMATOLOGIE CLINIQUE ADULTE

L INFIRMIÈRE DE COORDINATION EN HÉMATOLOGIE CLINIQUE ADULTE L INFIRMIÈRE DE COORDINATION EN HÉMATOLOGIE CLINIQUE ADULTE Valérie MORVAN Tiphaine RICARD Laurianne JAMES PLAN Présentation du service d hématologie et des Idecs Ide de programmation en hospitalisation:

Plus en détail

Docteur Nicole ROATTINO Equipes Opérationnelles d Hygiène AP-HM

Docteur Nicole ROATTINO Equipes Opérationnelles d Hygiène AP-HM Docteur Nicole ROATTINO Equipes Opérationnelles d Hygiène AP-HM Au-delà de la surveillance réglementaire : Améliorer les modalités de participation à la surveillance du Réseau ISO Sud-Est. Restituer des

Plus en détail

la qualité de l hôpital, le confort de la maison L hospitalisation en 2013 à domicile Assemblée Générale 2014 Pays d Artois

la qualité de l hôpital, le confort de la maison L hospitalisation en 2013 à domicile Assemblée Générale 2014 Pays d Artois la qualité de l hôpital, le confort de la maison L hospitalisation à domicile en 2013 Assemblée Générale 2014 Pays d Artois sommaire Définition de l hospitalisation à domicile 2 Les chiffres clés de l

Plus en détail