Aménagements pédagogiques pour les élèves avec troubles envahissants du développement. Catherine Chermain enseignante spécialisée I.M.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aménagements pédagogiques pour les élèves avec troubles envahissants du développement. Catherine Chermain enseignante spécialisée I.M."

Transcription

1 Aménagements pédagogiques pour les élèves avec troubles envahissants du développement Catherine Chermain enseignante spécialisée I.M.E Henri Lafay

2 Les enfants souffrant d autisme se caractérisent par des difficultés majeures (sous des aspects différents) dans trois champs suivants : Les interactions sociales La communication verbale et non verbale en réception et en expression Le comportement : restriction des centres d intérêt, stéréotypies, rituels. A cela s ajoute une hyper sensorialité, l absence de repères (temps espace), des difficultés d anticipation ce qui provoque beaucoup d angoisseet entraine des troubles du comportement

3

4 Utilisation de supports visuels Les personnes avec autisme ont des difficultés dans le champ de la communication que ce soit en réception ou en expression: retard, absence, utilisation inappropriée ou difficultés de compréhension. En revanche, elles ont de très bonnes capacités de discrimination visuelle, ce sont des «penseurs visuels» (Temple Grandin). Les supports visuels aident à mieux comprendre les situations, le déroulement des activités, permettent une permanence de la consigne et favorisent l autonomie

5 Mise en place et utilisation de supports visuels dans l ensemble des domaines d apprentissage Utilisation de supports visuels en appui de la compréhension verbale Montrer àl enfant la photo ou le pictogramme de l activité suivante peut faciliter la transition Utiliser un support-livre individuel pendant les temps de regroupement autour de la lecture d albums.

6 L utilisation des aides visuelles pour donner des informations sur le déroulement de la séance, sur l organisation de l activité permet à l'élève d anticiper, vise à développer l autonomie et à réduire les angoisses. Exemple Visualisation du déroulement de la séance de comptines et jeux de doigts par la présentation successive des pictos représentant chaque comptine

7 Emploi du temps visualisé

8 Utilisation de pictos_consignes

9 Structuration du cadre Les élèves avec T.E.D sont caractérisés par: un traitement préférentiel de tous les stimuli de façon fragmentée en insistant sur les détails (niveau local) plutôt que comme un tout intégré et significatif (niveau global). Ils présentent un défaut de liaison entre les différentes informations. Des difficultés à attribuer un état mental aux autres et à eux-mêmes ce qui entraine des difficultés à construire un monde social guidé par les intentions, les désirs. Ce qui donne un caractère incohérent, imprévisible et angoissant à l environnement et peut entrainer des troubles du comportement. Un cadre structurant c est-à-dire un environnement clair, stable et prévisible rassure en donnant des informations explicites.

10 Prévisibilitéet anticipation par des repères temporels Les élèves autistes éprouvent des difficultés dans le traitement de l information, le repérage dans le temps, l estimation des durées. Ils recherchent l immuabilité et la répétition et sont donc très sensibles aux changements. Donner des repères temporels sur la succession des activités pour permettre à l élève d anticiper et donc de réduire ses angoisses. Rechercher une régularité dans l emploi du temps pour un meilleur contrôle de l environnement. Prévenir les changements dans l organisation : lieux, encadrement

11 Emploi du temps quotidien Emploi du temps adapté au développement de chacun (objets, photos, pictos, mots). Photos de repères essentiels Pictogrammes des activités de la journée

12 Emploi du temps pictos et apprentissages des mots

13 Emploi du temps hebdomadaire

14 -Prévisibilité: sécurité -Permanence de la consigne -Favorise l autonomie Plan de travail individuel

15 Utilisation des outils de gestion du temps Multiplier les rituels et routines pour scander le temps Développer l utilisation de sablier, minuteur, time-timer. Donner des repères sur horloge Développer l apprentissage de l heure.

16 Organisation de l espace Aménagement de l espace classe Des aires d activité clairement définies : Coin regroupement ( en maternelle : attribuer une place fixe ) Table de travail individuelle fixe identifiée Espace de travail collectif Espace jeux Coin repli Dans la mesure du possible essayer d attribuer une fonction à un espace (Éviter par exemple un coin regroupement coin jeux ) Apporter une attention particulière à la mise en place d un espace individuel de travail sobre, limitation des affichages et des stimulations qui peuvent parasiter l attention.

17 Ritualisation des activités Adaptations pédagogiques Adaptation des supports ( consignes visuelles, sobriété du cadre ) Séquençage des apprentissages, fractionner les activités pour n introduire qu une difficulté à la fois. Entraînement et transfert des acquisitions en faisant varier le contexte. Prise en compte du niveau et des modalités d apprentissage de chacun: prendre appui sur les points forts de l élève, sur ces centres d intérêts, personnalisation des supports et des démarches d apprentissage Rassurer, aider àl autonomie, mettre en situation de réussite

18 Rituels de démarrage de la journée séquence de regroupement de l accueil du matin Présentation visuelle Structuration temporelle de l activité Prévisibilité du rôle de chacun train de la semaine q écrire la date sur le tableau de présence q écrire la datesur le grand tableau G compter les enfants G compter les adultes la météo Romain Hedi Jérémy Aurélien benjamin Ali la date jour date mois Benjamin

19 Les aides visuelles en classe : déroulement de la séance, consignes, pictogrammes

20 Aide àla réalisation: utilisation d étiquettes, banques de mots, outils informatiques

21 Adaptations des supports Sobriété du cadre Séquençage des activités Utilisation de consignes visuelles Aménagement de l activité pour réduire l impact des difficultés motrices

22 Adaptations des supports Aide visuelle sur le document: étayage de la tache

23 Éléments de pratiques pédagogiques Quelle démarche pédagogique utilisée avec les élèves T.E.D? Constats: Les situations de recherche sont génératrices d angoisse car les enfants ne comprennent pas ce que l on attend d eux dans ce type de situations pédagogiques en lien avec leurs difficultés pour imaginer, anticiper, planifier. Ne pas proposer de démarches de recherche, ni d approche socioconstructivisme. Exemple : la main à la pâte Privilégier les démarches déductives qui présentent une logique de pensée, une règle à appliquer. Utilisation de modèle, démonstration commentée, présentation de la notion puis proposition d exercices d application nombreux et variés.

24 Structuration des apprentissages Nécessité de l évaluation initiale Séquencer les apprentissages, une notion àla fois, cibler la notion travaillée Prendre en compte la lenteur de compréhension, d exécution, le temps de latence plus important, l émission de réponses en différé. Les élèves avec T.E.D apprennent dans la répétition : Proposer des fichiers individuels de travail en autonomie par exemple ( type matériel PMEV, fichier Freinet.)

25 Fiche effaçable Consignes visuelles Répétition

26 Proposer des contrats de travail Répéter plusieurs fois les mêmes exercices

27 Apprentissage de la lecture Les fonctions du langage et de la communication sont altérées de manière variable chez les élèves avec TED. Ceci implique des difficultés phonologiques fréquentes, les élèves souvent peu réceptifs à l approche syllabique, il apparait souvent plus aisé pour eux de démarrer la lecture avec une partie globale importante en appui sur leurs bonnes capacités de discrimination et mémorisation visuelles.

28 Utilisation d aides visuelles (consignes, picto, dessins..) pour favoriser la compréhension verbale. Développement de la constitution d un bagage de mots globaux par mémorisation visuelle. Utilisation de picto pour la structuration des phrases

29 La compréhension du langage Simplifier au maximum la consigne verbale. Eviter les double consignes. Ne pas hésiter àrépéter (perte de la trace sonore). Inclure l enfant dans les consignes collectives. Solliciter l attention conjointe (le regard + l écoute si possible). Souligner ce qui est important (difficultés de tri sélectif). Utiliser les pictogrammes ou le langage écrit dès que possible.

30 Aménagements pédagogiques particuliers Difficultés à laisser des traces: Utiliser tableau de sable, tableau blanc, ardoises plus feutres effaçables. Délimiter le contour sur la feuille blanche dans les situations de dessins. Proposer des cartouches pour l écriture de mots. Utilisation de l outil informatique.

31 Difficultédans les situations faisant appel àl imagination Donner des modèles à reproduire.(dessins) Proposer des activités type «j apprends à dessiner» Récits d inventions: Proposer des images séquentielles comme support à l activité. Proposer d inventer un nouvel épisode d un conte de randonnée par exemple en s appuyant sur la structure répétitive. Demander de raconter une histoire connue, un livre déjàlu en classe, un album illustré dont on a retiré le texte.

TROUBLES ENVAHISSANTS DU DEVELOPPEMENT Aménagements pédagogiques

TROUBLES ENVAHISSANTS DU DEVELOPPEMENT Aménagements pédagogiques TROUBLES ENVAHISSANTS DU DEVELOPPEMENT Aménagements pédagogiques Des postures à adopter face à ces enfants différents Des conseils pratiques. Parce qu ils sont tous différents : Apprendre à connaître cet

Plus en détail

Les aménagements pour la scolarisation d un enfant avec TED. ou en CLIS

Les aménagements pour la scolarisation d un enfant avec TED. ou en CLIS Les aménagements pour la scolarisation d un enfant avec TED en classe ordinaire ou en CLIS Armande Perrier Enseignante spécialisée SMPEA II - Peyre-Plantade Unité Enfance - Villa Saint Georges Montpellier

Plus en détail

QUELQUES POINTS SUR LES TROUBLES DU SPECTRE AUTISTIQUE RESUME DE LA PRESENTATION LORS DE LA FORMATION DU 2 NOVEMBRE

QUELQUES POINTS SUR LES TROUBLES DU SPECTRE AUTISTIQUE RESUME DE LA PRESENTATION LORS DE LA FORMATION DU 2 NOVEMBRE QUELQUES POINTS SUR LES TROUBLES DU SPECTRE AUTISTIQUE RESUME DE LA PRESENTATION LORS DE LA FORMATION DU 2 NOVEMBRE Ce document est une reprise de ce qui vous a été présenté lors de cette formation. C

Plus en détail

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire Les aménagements pour la scolarisation d un enfant avec TED en classe ordinaire Armande Perrier Enseignante spécialisée - SMPEA Peyre-Plantade Villa Saint Georges - Montpellier 2008 Fonctionnement cognitif

Plus en détail

Les nouveaux programmes pour l école maternelle : quels enjeux? quelles évolutions?

Les nouveaux programmes pour l école maternelle : quels enjeux? quelles évolutions? Les nouveaux programmes pour l école maternelle : quels enjeux? quelles évolutions? Illfurth, 13 octobre 2015 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l éducation nationale 1 Plan 1. Repérer les évolutions

Plus en détail

PROGRAMMATION DU DOMAINE «MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS»

PROGRAMMATION DU DOMAINE «MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS» PROGRAMMATION DU DOMAINE «MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS» Dans la classe d Elfydia- Esteve E. Compétences attendues en fin de maternelle À la fin de l école maternelle l enfant est capable

Plus en détail

STRUCTURER LE TEMPS EN MATERNELLE

STRUCTURER LE TEMPS EN MATERNELLE STRUCTURER LE TEMPS EN MATERNELLE La structuration du temps est un apprentissage de longue haleine qui débute en Petite Section et se poursuit tout au long des 3 cycles de l école primaire. En maternelle,

Plus en détail

QUELLLES COMPETENCES TRAVAILLER AVEC LES ELEVES TED

QUELLLES COMPETENCES TRAVAILLER AVEC LES ELEVES TED QUELLLES COMPETENCES TRAVAILLER AVEC LES ELEVES TED 1. Compétences adaptées lors d'une première scolarisation pour un jeune qui n arrive pas à entrer dans des tâches scolaires. Objectif et travail avec

Plus en détail

- Le DSM* IV (1994): définissait l autisme et ses troubles associés comme des «troubles envahissants du développement» (TED).

- Le DSM* IV (1994): définissait l autisme et ses troubles associés comme des «troubles envahissants du développement» (TED). - Le DSM* IV (1994): définissait l autisme et ses troubles associés comme des «troubles envahissants du développement» (TED). - Le DSM V (2013): définition remplacée par le terme «troubles du spectre autistique

Plus en détail

La clis ted. ouverture en septembre 2009

La clis ted. ouverture en septembre 2009 La clis ted ouverture en septembre 2009 Sommaire Présentation de la CLIS TED Le dispositif CLIS-SESSAD Structuration de l espace: notre classe Structuration du temps Langage et compréhension Langage et

Plus en détail

Favoriser l accès aux apprentissages des élèves non-verbaux porteurs de Troubles Envahissants du Développement. Mireille Cagnioncle IMF ASH Centre 77

Favoriser l accès aux apprentissages des élèves non-verbaux porteurs de Troubles Envahissants du Développement. Mireille Cagnioncle IMF ASH Centre 77 Favoriser l accès aux apprentissages des élèves non-verbaux porteurs de Troubles Envahissants du Développement Sources Troubles envahissants du développement : guide de stratégies psychoéducatives ed CHU

Plus en détail

INTRODUCTION. Programme de la journée. Un objectif visé : la qualité de vie de l enfant et de son entourage. Communication. Autonomie.

INTRODUCTION. Programme de la journée. Un objectif visé : la qualité de vie de l enfant et de son entourage. Communication. Autonomie. INTRODUCTION Programme de la journée Communication Autonomie Socialisation Loisirs Apprentissages Un objectif visé : la qualité de vie de l enfant et de son entourage INTRODUCTION Répétition d un thème

Plus en détail

LIVRET D EVALUATION CYCLE II

LIVRET D EVALUATION CYCLE II LIVRET D EVALUATION CYCLE II NOM : Photo de l élève Prénom : Né(e) le :. Langue(s) parlée(s) avec la mère :. Langue(s) parlée(s) avec le père :.. Autre langue parlée à la maison : SCOLARITE ANNEES ECOLES

Plus en détail

Centre Ressources Autisme Midi-Pyrénées. JONVEL Sabrina, Psychologue CARROUSSEL Laureline, Psychologue

Centre Ressources Autisme Midi-Pyrénées. JONVEL Sabrina, Psychologue CARROUSSEL Laureline, Psychologue Centre Ressources Autisme Midi-Pyrénées JONVEL Sabrina, Psychologue CARROUSSEL Laureline, Psychologue Le CRA MP est un GIP (Groupement d Intérêt Public) constitué de membres publics et associatifs Missions:

Plus en détail

Objectifs Activités Support

Objectifs Activités Support Plan de travail Mois de septembre Mois de Septembre Thèmes, projets Je rentre à l Ecole Idée directrice : C est avec quelques craintes que Tchoupi fait son entrée à l école, comme tous les enfants. Avec

Plus en détail

LIAISON GS/CP GRAPHISME

LIAISON GS/CP GRAPHISME Lundi 17 juin 2013 LIAISON GS/CP GRAPHISME Véronique Champion CPC Le Mans Ouest Dessin, graphisme, écriture: une même gestualité des finalités différentes Le dessin mobilise la gestualité dans une intention

Plus en détail

La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle

La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle Armande Perrier Enseignante spécialisée 15 mai 2014 La loi du 11 février 2005 pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Scolariser les élèves autistes ou présentant des troubles envahissants du développement

Scolariser les élèves autistes ou présentant des troubles envahissants du développement Scolariser les élèves autistes ou présentant des troubles envahissants du développement Armande Perrier Enseignante spécialisée MPEA Peyre-Plantade Montpellier Janvier 2011 Depuis la loi du 11 février

Plus en détail

LE JEU A L ECOLE MATERNELLE. Introduction

LE JEU A L ECOLE MATERNELLE. Introduction LE JEU A L ECOLE MATERNELLE Introduction L enfant passe six heures par jour de trois à six ans à l école maternelle. On doit donc de lui proposer des activités qui, au fur et à mesure de l évolution de

Plus en détail

Comment les aider à l école

Comment les aider à l école Les enfants et adolescents avec un Trouble du Spectre de l Autisme (TSA) ou Trouble Envahissant du Développement (TED) Comment les aider à l école Département Formation Centre Ressources Autisme Aquitaine

Plus en détail

Les Troubles des Fonctions Cognitives. Circonscription de Calais ASH

Les Troubles des Fonctions Cognitives. Circonscription de Calais ASH Les Troubles des Fonctions Cognitives Circonscription de Calais ASH 1 Concerne tous les troubles qui affectent les FONCTIONS INTELLECTUELLES 2 4 catégories de Fonctions Intellectuelles Les fonctions réceptives

Plus en détail

Programmes de Mars Repères pour organiser une progressivité des apprentissages. Octobre 2015.

Programmes de Mars Repères pour organiser une progressivité des apprentissages. Octobre 2015. MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS Entrer en communication avec autrui. Prendre l initiative d exprimer un besoin de la vie courante. Prendre l initiative de poser des questions simples. Abandonner

Plus en détail

La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux.

La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux. Liaison GS/CP La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux. Ses objectifs constituent l aboutissement de ceux de l école

Plus en détail

MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS LISTE D OBSERVABLES EN RELATION AVEC LES ATTENDUS DE FIN DE CYCLE 1. Ce que l on observe

MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS LISTE D OBSERVABLES EN RELATION AVEC LES ATTENDUS DE FIN DE CYCLE 1. Ce que l on observe MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS LISTE D OBSERVABLES EN RELATION AVEC LES ATTENDUS DE FIN DE CYCLE 1 Ce que l on attend en fin de cycle 1 S exprimer dans un langage syntaxiquement correct

Plus en détail

Projet personnalisé de scolarisation Document de mise en œuvre École maternelle

Projet personnalisé de scolarisation Document de mise en œuvre École maternelle ANNEE SCOLAIRE : Projet personnalisé de scolarisation Document de mise en œuvre École maternelle En application de l arrêté du 6 février 2015 relatif au PPS Vu la circulaire Renseignements administratifs

Plus en détail

Les nouveaux programmes. Ecole maternelle. Petite Section.

Les nouveaux programmes. Ecole maternelle. Petite Section. Les nouveaux programmes. Ecole maternelle. Petite Section. Caroline BICHON. PETITE SECTION DE MATERNELLE. I/ S approprier le langage. 1) Echanger, s exprimer. - S exprimer dans un langage mieux structuré,

Plus en détail

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES COMPETENCES DE COMMUNICATION répondre aux sollicitations de l adulte en se faisant comprendre dès la fin de la première année de scolarité (3 à 4 ans) prendre l initiative

Plus en détail

Prises en charge précoces et autisme. Colloque Petite Enfance, CRAHN, 22/09/2012

Prises en charge précoces et autisme. Colloque Petite Enfance, CRAHN, 22/09/2012 Prises en charge précoces et autisme Colloque Petite Enfance, CRAHN, 22/09/2012 Plan Prise en charge précoce? Trois exemples d approches développées pour le tout petit En pratique Quelques vignettes cliniques

Plus en détail

ACTIVITE QUOTIDIENNE : L ACCUEIL. Niveau : GS Horaire : 8h20-8h40 Durée : 20 min

ACTIVITE QUOTIDIENNE : L ACCUEIL. Niveau : GS Horaire : 8h20-8h40 Durée : 20 min ACTIVITE QUOTIDIENNE : L ACCUEIL Niveau : GS Horaire : 8h20-8h40 Durée : 20 min Domaines d activités : Le temps d accueil concerne plusieurs domaines d activités, mais il favorise en particulier le développement

Plus en détail

UN ABÉCÉDAIRE MULTIMEDIA Steve BLAZEK PRNE 68

UN ABÉCÉDAIRE MULTIMEDIA Steve BLAZEK PRNE 68 UN ABÉCÉDAIRE MULTIMEDIA Steve BLAZEK PRNE 68 IMAGIERS ET ABÉCÉDAIRES Définition Un imagier est un regroupement de photographies ou dessins présentant des objets, animaux, personnages isolés ainsi que

Plus en détail

Les stratégies éducatives pour l'élève autiste. Sandrine Thomas, Conseillère pédagogique ASH-26

Les stratégies éducatives pour l'élève autiste. Sandrine Thomas, Conseillère pédagogique ASH-26 Les stratégies éducatives pour l'élève autiste Extrait du 3ème Plan Autisme (2013-2017) «Il est à craindre que les enfants autistes et TED représentent une part significative des enfants qui ne seraient

Plus en détail

Projet : Constituer un répertoire de traces Dominante : Sensibilité, Imagination, Création Le regard et le geste : vers le graphisme

Projet : Constituer un répertoire de traces Dominante : Sensibilité, Imagination, Création Le regard et le geste : vers le graphisme Projet : Constituer un répertoire de traces Dominante : Sensibilité, Imagination, Création Le regard et le geste : vers le graphisme 1- Objectifs d apprentissages et de l enseignant - expérimenter divers

Plus en détail

!"#$%"&'"&("))*+%,")&-+$.)/"&0&(12.*#&-3)4,"!"#$%&'()*+,#%-+.,+/0%$/%12*#$03$+/0%4%1+/$++$%56!!!"#$%&%'(%#)"*)+

!#$%&'&())*+%,)&-+$.)/&0&(12.*#&-3)4,!#$%&'()*+,#%-+.,+/0%$/%12*#$03$+/0%4%1+/$++$%56!!!#$%&%'(%#)*)+ !"#$%"&'"&("))*+%,")&-+$.)/"&0&(12.*#&-3)4,"!"#$%&'()*+,#%-+.,+/0%$/%12*#$03$+/0%4%1+/$++$%56!!!"#$%&%'(%#)"*)+!"#$%&'()"*+,-./') 0.1/.23)(2)#4-'(35(.23)6) #.2(..()78 7*+0)$89:%7,!"#$%"&C*)5.$43."%& '"&(*+884,@

Plus en détail

Approche bilingue. LSQ / français. Gadbois. Lucien-Pagé

Approche bilingue. LSQ / français. Gadbois. Lucien-Pagé Approche bilingue LSQ / français Gadbois À la CSDM, les élèves sourds gestuels ont leurs écoles : Gadbois, école primaire Lucien-Pagé, école secondaire Approche bilingue LSQ / français dans les deux écoles

Plus en détail

CPC de Strasbourg 5. Année 2005/06

CPC de Strasbourg 5. Année 2005/06 CPC de Strasbourg 5 Document réalisé par les enseignants d école maternelle de la circonscription de Strasbourg 5 lors de l animation pédagogique obligatoire sur le temps scolaire à l école maternelle

Plus en détail

Carnet de suivi des apprentissages. à l école maternelle

Carnet de suivi des apprentissages. à l école maternelle Carnet de suivi des apprentissages d Enzo à l école maternelle 2014-2015 École maternelle : section TPS 2015-2016 École maternelle : section PS 2016-2017 École maternelle : 2017-2018 École maternelle :

Plus en détail

Les ateliers en maternelle

Les ateliers en maternelle Les ateliers en maternelle Les différents types d ateliers Les ateliers dirigés Il est dirigé par l enseignant-e. Privilégier un atelier de construction de savoir : situation de recherche ou problème,

Plus en détail

C est la récréation. Dans la cours de l école, ça court, ça crie, ça rit. Parfois, ça pleure. Enzo, 6 ans, est seul dans son coin.

C est la récréation. Dans la cours de l école, ça court, ça crie, ça rit. Parfois, ça pleure. Enzo, 6 ans, est seul dans son coin. DYSPHASIE? 1 C est la récréation. Dans la cours de l école, ça court, ça crie, ça rit. Parfois, ça pleure. Enzo, 6 ans, est seul dans son coin. Il regarde les autres avec envie. Il aimerait bien jouer

Plus en détail

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert Mise en route PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Découvrir l autisme Classe : CE-CM Niveau : cycles 2 & 3 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Descriptif du projet coopératif

Plus en détail

PRODUIRE DE L ECRIT EN MATERNELLE

PRODUIRE DE L ECRIT EN MATERNELLE PRODUIRE DE L ECRIT EN MATERNELLE France Barbot - CPC - Evreux III - Avril 2015 LES NOUVEAUX PROGRAMMES Ecouter de l écrit et comprendre Découvrir la fonction de l écrit Commencer à produire des écrits

Plus en détail

ACTIVITES POSSIBLES POUR L AIDE INDIVIDUALISEE EN MATERNELLE

ACTIVITES POSSIBLES POUR L AIDE INDIVIDUALISEE EN MATERNELLE ACTIVITES POSSIBLES POUR L AIDE INDIVIDUALISEE EN MATERNELLE Elève agité, peu mature, peu concentré : Jouer à remplir/vider, transvaser Jouer à trouver/cacher Transporter, faire rouler, manipuler Activités

Plus en détail

Circonscription d Etampes 16 novembre 2011

Circonscription d Etampes 16 novembre 2011 Circonscription d Etampes 16 novembre 2011 Références Loi du 11 février 2005 Loi d orientation et de programme du avril 2005 Plan Autisme 2008-2010 Politique de prise en charge des personnes atteintes

Plus en détail

Rituels et ateliers à l école maternelle : pourquoi? Comment?

Rituels et ateliers à l école maternelle : pourquoi? Comment? Rituels et ateliers à l école maternelle : pourquoi? Comment? ANNEE 2012 12013 D LEDREAU CPC QUIMPER EST Porter un regard actualisé sur ces deux pratiques généralisées en école maternelle. Les considérer

Plus en détail

Les ateliers en maternelle

Les ateliers en maternelle Les ateliers en maternelle Le es différents ateliers Atelier dirigé Atelier semi-dirigé ou accompagné Atelier autonome Les ateliers dirigés Par qui? Atelier mené par l'enseignant Quand? En début d'apprentissage

Plus en détail

École maternelle. aménagement des espaces, voir p. 26 aménagement du temps (différents temps, )voir p.16

École maternelle. aménagement des espaces, voir p. 26 aménagement du temps (différents temps, )voir p.16 BO n 5 du 12/04/07 HS École maternelle Introduction Une école de plein exercice Responsabilité double : mener à bien les apprentissages du C1 et engager tous les élèves, sans exception, dans la première

Plus en détail

GRILLES D'EVALUATION PAR OBSERVATION CONTINUE TPS - PS

GRILLES D'EVALUATION PAR OBSERVATION CONTINUE TPS - PS GRILLES D'EVALUATION PAR OBSERVATION CONTINUE TPS - PS DOMAINE : VIVRE ENSEMBLE TPS PS ANNEE :... PERIODE :... accepte la séparation avec la famille établit une relation avec l enseignant et l ATSEM réalise

Plus en détail

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Cadrage général 1. Langue et langage à l école maternelle La langue La langue de l école / La ou les langues de la maison Le langage Le langage de la maison

Plus en détail

Cécile Cavalier-Gasiglia Les situations problèmes

Cécile Cavalier-Gasiglia Les situations problèmes Les situations problèmes Structuration des apprentissages Apprendre à attendre et à chacun son tour Attendre Présentation du déroulement d une activité Sitographie de pictogrammes Moufle: http://www.moufle.net

Plus en détail

Enfant instables et hyperactifs. Compte rendu de la conférence de Paul Fernandez du 28 mars 2007 (rédigé par Agnès Guyard)

Enfant instables et hyperactifs. Compte rendu de la conférence de Paul Fernandez du 28 mars 2007 (rédigé par Agnès Guyard) Enfant instables et hyperactifs Compte rendu de la conférence de Paul Fernandez du 28 mars 2007 (rédigé par Agnès Guyard) I- Le TDAH ou THADA : trouble déficitaire de l attention avec hyperactivité ( approche

Plus en détail

Les comptines : un support pour développer des compétences dans différents domaines

Les comptines : un support pour développer des compétences dans différents domaines Les comptines : un support pour développer des compétences dans différents domaines Définition Ce sont des textes simples, ludiques, issus de la tradition orale qui sert au départ à compter et désigner

Plus en détail

L écrit à l école maternelle

L écrit à l école maternelle Virginie HUEL institutrice de grande section Sophie BAILLY CPC Mai 2007 L écrit à l école maternelle S initier au monde de l écrit Il est important que les élèves soient dans un «bain d écrit» c est à

Plus en détail

Spectacle de l enseignant

Spectacle de l enseignant Intervention d'un médiateur : la marionnette Inventaire d activités Christophe Lécullée Pour commencer : Le choix de la marionnette : attirante pour les enfants, pas trop petite, qui plaît à l enseignant,

Plus en détail

Les nouveaux programmes. Ecole maternelle. Moyenne Section.

Les nouveaux programmes. Ecole maternelle. Moyenne Section. Les nouveaux programmes. Ecole maternelle. Moyenne Section. Caroline BICHON. MOYENNE SECTION DE MATERNELLE. I/ S approprier le langage. 1) Echanger, s exprimer. - S exprimer dans un langage mieux structuré,

Plus en détail

Stratégies éducatives

Stratégies éducatives La scolarisation des enfants et adolescents porteurs de TED Stratégies éducatives Problématique soulevée par la prise en charge d enfants porteurs de TED Quelles sont les erreurs à éviter face à des comportements

Plus en détail

L accueil des deux ans, Les conditions de scolarisation

L accueil des deux ans, Les conditions de scolarisation L accueil des deux ans, Les conditions de scolarisation Programme d action pour l école maternelle 1. Les déterminants de la réussite d une scolarisation à deux ans Connaître, respecter et répondre aux

Plus en détail

Progression/programmation École maternelle En conformité avec les programmes de 2015

Progression/programmation École maternelle En conformité avec les programmes de 2015 Progression/programmation École maternelle En conformité avec les programmes de 2015 Sections : TPS-PS ou MS/GS Domaine : Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Sous domaine : L oral Objectifs

Plus en détail

La liaison GS-CP dans le domaine de la construction du nombre

La liaison GS-CP dans le domaine de la construction du nombre La liaison GS-CP dans le domaine de la construction du nombre Pourquoi? Comment? Sandra Levasseur, TPS-PS-MS, Sauviat/Vige Christine Pujol, CP Limoges 4 Emmanuel Blancher, CP Maths & Sciences Etats des

Plus en détail

Ecoute et conscience phonologique

Ecoute et conscience phonologique Ecoute et conscience phonologique Contexte de l expérience Apprendre à écouter au cycle 1 Problématique posée Comment et quelles activités d écoute peuvent favoriser l accès aux compétences phonologiques?

Plus en détail

Nice, 07 mars 2013 Anne GUENNOUN Directrice Adjointe IME Les Coteaux d Azur

Nice, 07 mars 2013 Anne GUENNOUN Directrice Adjointe IME Les Coteaux d Azur Nice, 07 mars 2013 Anne GUENNOUN Directrice Adjointe IME Les Coteaux d Azur CIM 10 Triade Autistique Altération de la communication Altération des interactions sociales réciproques Comportements restreints

Plus en détail

L élève avec autisme à l école. Intervention auprès des AVS Mars 2015

L élève avec autisme à l école. Intervention auprès des AVS Mars 2015 L élève avec autisme à l école Intervention auprès des AVS Mars 2015 Plan Présentation des Troubles Envahissants du développement Particularités fréquentes des personnes présentant un TED Les adaptations

Plus en détail

La prise en charge orthophonique auprès des personnes avec autisme

La prise en charge orthophonique auprès des personnes avec autisme La prise en charge orthophonique auprès des personnes avec autisme Sophie Lemarié Qui suis-je? 80 % en libéral / 20% à la fondation des amis de l atelier dans 2 unités d enseignement en Seine et Marne

Plus en détail

Reformuler pour se faire. - Participer à des échanges à l intérieur du groupe

Reformuler pour se faire. - Participer à des échanges à l intérieur du groupe Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre - S exprimer et se faire comprendre - Attendre son tour de parole - Ecouter - Répondre aux sollicitations

Plus en détail

La bataille la réussite. Analyse en vue de la mise en œuvre d une séquence d apprentissage

La bataille la réussite. Analyse en vue de la mise en œuvre d une séquence d apprentissage La bataille la réussite Analyse en vue de la mise en œuvre d une séquence d apprentissage Analyse de : La bataille / La réussite Connaissances et compétences visées Obstacles potentiels (du point de vue

Plus en détail

Progressions moyenne section

Progressions moyenne section Découvrir le monde * différencier des objets selon leur forme *reconnaître des petites quantités : jusqu à 4 * résoudre des petits problèmes : compléter une petite collection *exprimer des petites quantités

Plus en détail

LES ETAPES DU DIAGNOSTIC DE L AUTISME

LES ETAPES DU DIAGNOSTIC DE L AUTISME LES ETAPES DU DIAGNOSTIC DE L AUTISME Dr Elisabeth Martin-Lebrun Pédiatre AFPA 8 avril 2011 La nécessité d un diagnostic précoce de l autisme chez l enfant La difficulté d un diagnostic clinique La discordance

Plus en détail

Qu est ce que l autisme?

Qu est ce que l autisme? Qu est ce que l autisme? Pour comprendre le comportement des enfants Delphine Mauuary-Metz, enseignante Gwendoline Girodin, psychologue Définition Trouble neuro-développemental 1 naissance sur 150 Trouble

Plus en détail

MAKATON Association Avenir Dysphasie. UN PROGRAMME de communication d éducation au langage Parole Signe Pictogramme

MAKATON Association Avenir Dysphasie. UN PROGRAMME de communication d éducation au langage Parole Signe Pictogramme MAKATON Association Avenir Dysphasie UN PROGRAMME de communication d éducation au langage Parole Signe Pictogramme Makaton- AAD Les systèmes de communication Il existe différents systèmes de communication:

Plus en détail

S APPROPRIER LE LANGAGE/ CONTRIBUER A L ECRITURE DE TEXTES

S APPROPRIER LE LANGAGE/ CONTRIBUER A L ECRITURE DE TEXTES S APPROPRIER LE LANGAGE/ CONTRIBUER A L ECRITURE DE TEXTES Module Lire pour imaginer Au travers de l exploitation d un album ( la reine des bisous ) rendre les élèves capables d inventer une histoire (

Plus en détail

Semaine 2 : jeudi et vendredi

Semaine 2 : jeudi et vendredi Semaine 2 : jeudi et vendredi 8h20 8h45 JEUDI VENDREDI Accueil organisé accueil individuel des enfants dans la classe Jeux libres : puzzles, dessins libres, différents coins jeux, table de manipulation

Plus en détail

«Ecrire à l école maternelle et les gestes graphiques au cycle 1»

«Ecrire à l école maternelle et les gestes graphiques au cycle 1» «Ecrire à l école maternelle et les gestes graphiques au cycle 1» Conférence de Sophie et Gaëtan DUPREY 14 octobre 2009 Deuxième partie : Les activités graphiques à l école maternelle 1- Introduction Dès

Plus en détail

Programmation Période 4 Petite section En lien avec les progessions et les cartes d apprentissage

Programmation Période 4 Petite section En lien avec les progessions et les cartes d apprentissage Programmation Période 4 Petite section 2014 2015 En lien avec les progessions et les cartes d apprentissage S approprier le langage, échanger s exprimer, comprendre, progresser vers la maîtrise de la langue

Plus en détail

PROJET D'EVEIL SONORE

PROJET D'EVEIL SONORE PROJET D'EVEIL SONORE et MUSICAL PETITE ENFANCE Parce que la ville de Metz considère que l'accès aux loisirs, aux arts et à la culture représente un fondement du développement et du bien-être de l'enfant,

Plus en détail

La séance d EPS. Méthodologie

La séance d EPS. Méthodologie La séance d EPS Méthodologie Les différentes étapes 1- Le processus d accueil des élèves 2- Le processus d enrôlement dans la tâche 3- Le processus de passation des consignes 4- Le processus de mise au

Plus en détail

LES ATELIERS COMMUNICATION

LES ATELIERS COMMUNICATION LES ATELIERS COMMUNICATION Tout un chacun, quelles que soient l étendue ou la gravité de son handicap, dispose d un droit fondamental à influer, via la communication, les conditions de son existence (

Plus en détail

Accompagner un élève avec autisme dans sa scolarisation

Accompagner un élève avec autisme dans sa scolarisation Accompagner un élève avec autisme dans sa scolarisation I. L autisme L autisme fait partie d un ensemble de troubles que l on appelle TED ou plus récemment Troubles du Spectre Autistique (TSA). Il en est

Plus en détail

Indicateurs de progressivité Mobiliser le langage dans toute ses dimensions

Indicateurs de progressivité Mobiliser le langage dans toute ses dimensions Indicateurs de progressivité Mobiliser le langage dans toute ses dimensions «Chaque enseignant s attache à mettre en valeur, au-delà du résultat obtenu, le cheminement de l enfant et les progrès qu il

Plus en détail

Autisme. Troubles Envahissants du Développement

Autisme. Troubles Envahissants du Développement SESSAD des Goélettes En partenariat avec : ENVOL ISERE AUTISME Autisme Troubles Envahissants du Développement Mieux me comprendre c est mieux m aider UN POINT SUR L AUTISME Définition : L autisme est une

Plus en détail

Nice, 07 janvier 2014 Anne GUENNOUN Directrice Adjointe IME Les Coteaux d Azur

Nice, 07 janvier 2014 Anne GUENNOUN Directrice Adjointe IME Les Coteaux d Azur Nice, 07 janvier 2014 Anne GUENNOUN Directrice Adjointe IME Les Coteaux d Azur CIM 10 Triade Autistique Altération de la communication Altération des interactions sociales réciproques Comportements restreints

Plus en détail

JE IME IEM Que deviennent les IME ET IEM?

JE IME IEM Que deviennent les IME ET IEM? JE IME IEM Que deviennent les IME ET IEM? Atelier 2 Comment l accueil des enfants avec autisme et troubles envahissants du développement vient réinterroger les pratiques médico-sociales? L accueil des

Plus en détail

Livret de compétences : Moyenne section

Livret de compétences : Moyenne section Livret de compétences : Moyenne section Année scolaire: Nom: Classe: École: Prénom: Enseignant: Directrice: Ce bulletin de suivi de l'élève est conforme aux programmes de 2008. Quatre fois dans l'année,

Plus en détail

LA LITTERATURE A L ECOLE MATERNELLE. Huguette-Françoise BRASSEUR Conseillère pédagogique Circonscription de Lannion sud

LA LITTERATURE A L ECOLE MATERNELLE. Huguette-Françoise BRASSEUR Conseillère pédagogique Circonscription de Lannion sud LA LITTERATURE A L ECOLE MATERNELLE Huguette-Françoise BRASSEUR Conseillère pédagogique Circonscription de Lannion sud 1 LES COMPTETENCES A DEVELOPPER, EN RELATION AVEC LE BO 2002-2ans : verbaliser - 3

Plus en détail

LANGAGE D EVOCATION autour des albums. UNE CHRONIQUE LITTERAIRE RADIO avec des élèves de moyenne section ZEP de la MADELEINE EVREUX

LANGAGE D EVOCATION autour des albums. UNE CHRONIQUE LITTERAIRE RADIO avec des élèves de moyenne section ZEP de la MADELEINE EVREUX LANGAGE D EVOCATION autour des albums UNE CHRONIQUE LITTERAIRE RADIO avec des élèves de moyenne section ZEP de la MADELEINE EVREUX Sommaire Ecoute de l émission enregistrée : 1) Les enfants présentent

Plus en détail

Stage «Langage oral à l école Maternelle» Dakar 18,19,20 février 2016

Stage «Langage oral à l école Maternelle» Dakar 18,19,20 février 2016 Stage «Langage oral à l école Maternelle» Dakar 18,19,20 février 2016 Programme du stage Matin Lundi 18 janvier Mardi 19 janver Mercredi 20 janvier Le langage oral à l école Maternelle: - Repères du développement

Plus en détail

ANIMATION PEDAGOGIQUE. Claire RIGAUD/ Gilles DUMAS Circonscription Bresse

ANIMATION PEDAGOGIQUE. Claire RIGAUD/ Gilles DUMAS Circonscription Bresse ANIMATION PEDAGOGIQUE Programmes de l école maternelle Découvrir l écrit / Se préparer à apprendre à lire et à écrire : Distinguer les sons de la parole Aborder le principe alphabétique A la fin de l

Plus en détail

Inspection de l Education Nationale Circonscription de DOUAI-WAZIERS. Nom de l école. Cycle I. Nom : Prénom : Date de naissance :

Inspection de l Education Nationale Circonscription de DOUAI-WAZIERS. Nom de l école. Cycle I. Nom : Prénom : Date de naissance : Inspection de l Education Nationale Circonscription de DOUAI-WAZIERS Nom de l école Cycle I Nom : Prénom : Date de naissance : Année scolaire 2009/2010 Sommaire Note explicative.5 CYCLE I PAGES S'approprier

Plus en détail

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Cette nouvelle édition de CAP MATHS CP reste fidèle aux choix de la première édition. Ses fondements reposent toujours : Sur les recommandations des

Plus en détail

Les aménagements pour la scolarisation des élèves avec TSA en classe ordinaireou en Ulis

Les aménagements pour la scolarisation des élèves avec TSA en classe ordinaireou en Ulis Les aménagements pour la scolarisation des élèves avec TSA en classe ordinaireou en Ulis Armande Perrier, Enseignante spécialisée CHU de Montpellier et Centre de Ressources Autisme Languedoc-Roussillon,

Plus en détail

Dijon 1-2 et 3 avril 2015

Dijon 1-2 et 3 avril 2015 Dijon 1-2 et 3 avril 2015 Aurélie BRONNEC- PELTIER Orthophoniste 1) Trame générale du bilan orthophonique 2) Évaluation spécifique de la communication Les aspects sensoriels : auditif : Bilans déjà réalisés

Plus en détail

LES AMÉNAGEMENTS PÉDAGOGIQUES POUR LA SCOLARISATION D UN ENFANT AVEC TSA (TROUBLES DU SPECTRE DE L AUTISME)

LES AMÉNAGEMENTS PÉDAGOGIQUES POUR LA SCOLARISATION D UN ENFANT AVEC TSA (TROUBLES DU SPECTRE DE L AUTISME) LES AMÉNAGEMENTS PÉDAGOGIQUES POUR LA SCOLARISATION D UN ENFANT AVEC TSA (TROUBLES DU SPECTRE DE L AUTISME) Formation des AVS / AESH 1 Thierry Fritih, chargé de mission départemental pour la scolarisation

Plus en détail

Plan de transition et modèle de prestations en autisme

Plan de transition et modèle de prestations en autisme SERVICES À L ÉLÈVE Plan de transition et modèle de prestations en autisme Rôles des consultantes en trouble du spectre de l autisme (TSA) Présentation offerte aux membres du Comité consultatif pour l enfance

Plus en détail

Construire le temps en maternelle: de l acquisition de la notion de temps vers la construction du temps social

Construire le temps en maternelle: de l acquisition de la notion de temps vers la construction du temps social Construire le temps en maternelle: de l acquisition de la notion de temps vers la construction du temps social Animation pédagogique Mercredi 14 novembre 2012, Ussel Mercredi 28 novembre 2012, Egletons

Plus en détail

STRUCTURER LE TEMPS ORGANISER AVEC UN AUTISTE

STRUCTURER LE TEMPS ORGANISER AVEC UN AUTISTE AIDER UNE PERSONNE AUTISTE C EST LUI DONNER DES REPÈRES, LUI PERMETTRE DE COMPRENDRE LE MONDE QUI L ENTOURE ET DE MAITRISER SA VIE. ET C EST AUSSI LUI APPRENDRE À RÉPONDRE AUX QUESTIONS : QUAND? COMBIEN

Plus en détail

DOCUMENTS et OUTILS PPRE

DOCUMENTS et OUTILS PPRE Académie de Besançon Commission académique PPRE Octobre 2008 DOCUMENTS et OUTILS PPRE TITRE : EXEMPLES DE PPRE PROPOSES EN COLLEGE OBJET- DESTINATION : EQUIPE PEDAGOGIQUE - ENSEIGNANTS GUIDE D UTILISATION:

Plus en détail

LANGAGE : Dimension communicationnelle

LANGAGE : Dimension communicationnelle LANGAGE : Dimension communicationnelle Phrases simples. -parler -échanger -écouter Cycle 1 Cycle 2-3 -Répondre aux sollicitations de l adulte en se faisant comprendre. -Engager une conversation avec les

Plus en détail

Penser la progressivité des apprentissages et des activités à l école maternelle

Penser la progressivité des apprentissages et des activités à l école maternelle Penser la progressivité des apprentissages et des activités à l école maternelle Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale 20 février 2013 Plan de l exposé 1. Où va-t-on et d où part-on?

Plus en détail

Propositions pour que l enfant à besoin éducatif particulier devienne progressivement élève

Propositions pour que l enfant à besoin éducatif particulier devienne progressivement élève Propositions pour que l enfant à besoin éducatif particulier devienne progressivement élève MAIS chaque enfant est singulier et a sa propre personnalité. L'intensité et la forme des troubles varient d'une

Plus en détail

La compréhension de consignes en CM2 et en 6ème.

La compréhension de consignes en CM2 et en 6ème. La compréhension de consignes en CM2 et en 6ème. 1 Autonomie et organisation de l élève Activités possibles à prévoir pour l enseignant Compétences attendues du CM2 vers 6ème Les consignes orales Quel

Plus en détail

Plan de l exposé. Etat des lieux : éléments principaux du rapport IGEN «L école maternelle» (octobre 2011) Pause. Langage et oral à la Maternelle

Plan de l exposé. Etat des lieux : éléments principaux du rapport IGEN «L école maternelle» (octobre 2011) Pause. Langage et oral à la Maternelle Plan de l exposé Etat des lieux : éléments principaux du rapport IGEN «L école maternelle» (octobre 2011) Pause Langage et oral à la Maternelle 1 Etat des lieux : éléments principaux du rapport IGEN «L

Plus en détail

GRILLE D OBSERVATION DES ÉLÈVES

GRILLE D OBSERVATION DES ÉLÈVES GRILLE D OBSERVATION DES ÉLÈVES Prénom : Date de naissance : Classe : Enseignant : Observateur : COMPÉTENCES LANGAGIÈRES Communication L élève s exprime aisément avec son entourage en utilisant - un langage

Plus en détail

LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE

LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE AFPA AUVERGNE V.04/06 Sommaire OBJECTIF du LIVRET D APPUI TECHNIQUE...2 LE TUTORAT DANS LA LOI...3 CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION DES TUTEURS EN ENTREPRISE...4

Plus en détail