LTE dans les transports: Au service de nouveaux services

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LTE dans les transports: Au service de nouveaux services"

Transcription

1 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services 1 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services Dr. Cédric LÉVY-BENCHETON Expert Télécom, Egis Rail Résumé La technologie radio LTE (Long Term Evolution) est le nouveau standard de communication radio à très haut débit qui offre des perspectives intéressantes au monde des transports. Grâce au LTE, il devient possible de mutualiser un seul canal de communication radio pour différents services : vidéosurveillance en temps réel, information voyageur géolocalisée, Internet à haut débit... LTE est le successeur logique des réseaux cellulaires, mais aussi du TETRA et du GSM-R. Dans cet article, nous étudions les possibilités offertes par LTE pour l activation de nouveaux services, tant pour les exploitants que pour les usagers. Nous présentons les contraintes liées à son déploiement dans le monde des transports, en extérieur et dans un métro souterrain, en nous appuyant sur des projets réels. Finalement, nous comparons l investissement dans un réseau LTE privé par rapport à l utilisation d un réseau public, géré par les opérateurs de télécommunications. Mots Clés : 4G/LTE, Déploiement, Services, Mobilité 1. INTRODUCTION La technologie radio LTE (Long Term Evolution) est un standard du monde télécom qui offre des capacités de communications étendues, comme des débits élevés et la mutualisation du canal par plusieurs services. De fait, LTE est de plus en plus considéré par les acteurs du monde des transports comme une solution de remplacement aux technologies actuelles : TETRA, GSM-R mais aussi CBTC. Nous constatons un besoin croissant de communications à haut débit venant du monde des transports, pour des services toujours plus innovants : Pour les exploitants : échange de données sol/bord, en particulier la vidéosurveillance embarquée en temps réel Pour les passagers : services connectés, comme l information voyageur en temps réel Dans cet article, nous étudions comment LTE permet l activation de nouveaux services pour l exploitant et pour les passagers d un métro souterrain dans la section 2. La section 3 aborde les contraintes d installation du LTE pour une autorité de transport, en distinguant les transmissions en extérieur de celles en tunnel avec des exemples. La section 4 compare les avantages et inconvénients d un réseau opéré (c est-à-dire géré par un opérateur de téléphonie mobile) avec un réseau propriétaire, entièrement dédié à l exploitant d un transport en commun. La section 5 conclut.

2 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services 2 2. LTE COMME ACTIVATEUR DE NOUVEAUX SERVICES Grâce à ses très hauts débits, LTE est un activateur de nouveaux services. Dans un premier temps, nous nous intéressons aux services dédiés aux exploitants de transports : vidéosurveillance en temps réel, unification des communications, remplacement des systèmes de communication sol/bord. Dans un second temps, nous abordons l intérêt du LTE pour les passagers, en particulier dans le cadre d un métro souterrain. Les performances du LTE offrent dès aujourd hui des débits atteignables supérieurs à 100 Mbits par seconde, soit fois plus rapides que les technologies bas débit actuelles, TETRA et GSM-R. Cette valeur, bien que théorique (c est-à-dire atteignable par un seul utilisateur à proximité du point d accès), offre la possibilité de déployer de nouveaux services sur un lien radio unique. Pour ce faire, LTE propose des mécanismes de Qualité de Service qui garantissent des performances de transmission à chaque service : priorité, débit minimum, latence 2.1 Les services dédiés aux exploitants de transports Vidéosurveillance embarquée en temps réel SAE Information réseau, Information commerciale Statistiques Temps Réel Radio d exploitation Figure 1 - Plusieurs services dédiés aux exploitants Aujourd hui, l augmentation des débits proposée par LTE permet de ne déployer qu une seule interface radio en lieu et place des multiples technologies existantes. La Figure 1 présente plusieurs services qui peuvent être intégrés aisément sur un lien radio LTE : La vidéosurveillance embarquée en temps réel est le service le plus demandés par les exploitants. Il autorise la visualisation de l intérieur d un véhicule en cas d incident. Actuellement, il est possible de transmettre jusqu à deux flux vidéo HD en temps réel dans des conditions d exploitation. Le SAE ou Système d Aide à l Exploitation permet de géolocaliser les véhicules et d assurer une bonne exploitation grâce au calcul des avances/retards. La technologie LTE offre une standardisation qui permettra de se passer de l interface propriétaire entre SAE et systèmes radio actuels. Les débits permettent d activer la géolocalisation en continu. Les informations réseau et commerciales pourront être transmises à la volée, y compris sous forme de vidéo (ces dernières étant actuellement préchargées au dépôt). Les statistiques temps réels pour l exploitation et la maintenance seront disponibles pour chaque véhicule connecté, avec la possibilité de réaliser des diagnostics à distance.

3 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services 3 La radio d exploitation pourra être remplacée par une technologie standardisée, ce qui réduit les coûts et les interfaces. Avec LTE, l intégration de la voix sur IP sera généralisée. D autres services peuvent encore être imaginés. Dans tous les cas, il est à noter que la technologie LTE offre une simplification de la vision des «services», qui se présentent désormais sous la forme d applications logicielles. Le réseau radio ne remplit alors que le rôle du transport des données. 2.2 Intérêt du LTE pour les passagers d un métro souterrain Téléphonie et Internet Mobile dans le métro (via opérateurs télécom) Information voyageurs Application multi-modale Figure 2 Quelques services pour les passagers d'un métro souterrain Les passagers d un réseau de transport moderne sont habitués à être informés grâce à divers canaux : bornes d information voyageurs embarquées ou à quai, site Internet et réseaux sociaux, annonces sonores, applications multi-modales Lorsque ces passagers voyagent dans un métro souterrain, ils s attendent à disposer des mêmes services qu en surface, et non à modifier leur comportement face à l information : certains passagers vont rallonger leur temps de trajet pour bénéficier d une connexion. Le déploiement d un réseau LTE dans un métro souterrain répond à ces enjeux numériques. Ce déploiement doit être réalisé en forte interface avec les opérateurs télécom, l autorité de transport et l exploitant du réseau de transport. La Figure 1 présente plusieurs services qui pourront bénéficier d un tel déploiement : La téléphonie et Internet mobile dans le métro est un service très demandé par les usagers, mais très peu proposé en France (uniquement dans le métro parisien). Les autorités de transports commencent cependant à comprendre ce besoin et cherchent à développer des solutions, en partenariat avec les opérateurs télécom. L information voyageurs pourra être enrichie et mise-à-jour dynamiquement, y compris avec des vidéos. Le confort des passagers s en trouvera amélioré. Les applications multi-modales pourront informer l utilisateur des dernières informations du réseau, en particulier en cas de correspondance ou d incident. Le trajet d un usager pourra automatiquement être mis-à-jour de manière dynamique. Ce service s inscrit naturellement dans le cadre d une politique Open Data. Pour une autorité de transport, l intérêt principal de proposer LTE dans un métro souterrain est

4 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services 4 d augmenter la qualité perçue du réseau de transport. Un second intérêt consiste à tisser des partenariats avec les opérateurs télécoms en vue de bénéficier de nouvelles sources de revenus. Il devient aussi possible de connaître les flux voyageurs de manière dynamique en observant les connexions des téléphones mobiles aux différents points d accès situés en station ou à proximité. 3. CONTRAINTES DE DEPLOIEMENT D UN RESEAU LTE POUR LES TRANSPORTS Cette partie détaille différentes contraintes liées au déploiement d un réseau LTE pour les transports. Puis, elle présente l exemple de deux projets en cours de réalisation pour lesquels ces contraintes s appliquent différemment : Le déploiement d un réseau LTE en tramway, pour la transmission en temps réel de flux de vidéosurveillance embarqués et la transmission des services voix/données embarqués. La mise-en-œuvre d un réseau LTE opéré dans un métro souterrain, partagé par plusieurs opérateurs. Nous expliquerons comment l autorité de transport peut générer des revenus grâce à ce déploiement. 3.1 Contraintes générales Réglementation et régulation Le déploiement d un système radio est régi par des lois et des bonnes pratiques. Le LTE n échappe pas à ces règles. Tout d abord, il est nécessaire de définir les fréquences radio qui seront utilisées, en tenant compte : 1. Des possibilités offertes au niveau national (en France, l ARCEP attribue les fréquences), 2. De la cohabitation avec les autres systèmes radio, qui ne doivent pas être perturbés par LTE. Aujourd hui, la principale difficulté réside dans la disponibilité de fréquences LTE pour un utilisateur privé. Ce problème ne se pose pas pour l utilisation de réseau LTE public opéré, les opérateurs télécom ayant déjà acquis les droits de transmission Installation, l exploitation, la maintenance De nombreuses contraintes peuvent apparaître tout au long du déploiement d un réseau LTE. Il est donc nécessaire de les anticiper afin d en réduire les impacts sur le système de transport. Nous distinguons trois types de contraintes majeures : 1. Les contraintes liées à l infrastructure, avec : o La localisation des points d accès qui nécessite une certaine surface et doit souvent faire l objet d autorisations. o La consommation des équipements qui impose un minimum de performances vis-à-vis de l alimentation électrique et des besoins en climatisation. 2. Les contraintes liées à l exploitation du réseau LTE, qui ne doit pas interférer avec

5 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services 5 l exploitation quotidienne du réseau de transport. Pour se faire, l exploitant transport aura peut-être intérêt à se reposer sur des équipes spécialistes du domaine. 3. La maintenance, qui nécessite l établissement de règles d intervention bien spécifiques dans le cas où les équipements sont installés sur les emprises de l exploitant transport. Ceci afin de ne pas perturber le fonctionnement nominal du système de transport Composants techniques 3. Équipements passifs 1. Réseau d accès 2. Équipements actifs Figure 3 - Composants techniques LTE dans une station de métro souterraine Les composants techniques d un réseau LTE se divisent en trois domaines, comme présenté à la Figure 3 dans une station de métro souterraine : 1. Le réseau d accès, qui interconnecte les points d accès et permet les communications globales. En général, il repose sur une infrastructure fibre optique. 2. Les équipements actifs, qui gèrent les communications des utilisateurs (appels, transmission de données ). Ils sont obligatoirement connectés au réseau d accès. 3. Les équipements passifs, qui regroupe les antennes et les câbles installés le long du système de transport. Ils sont connectés aux équipements actifs et transportent les signaux radio des utilisateurs vers le réseau LTE. Ils doivent être compatibles avec les fréquences utilisées. La difficulté du déploiement LTE réside dans l intégration de ces différents domaines afin de fournir un système intégré et interopérable avec les systèmes existants. Le tout dans un contexte transport, qui dispose lui-même de ses propres contraintes d intégration : respect des règles d urbanisme, faible surface des locaux techniques Figure 4 - Une micro-cellule LTE dans le métro de New York (États-Unis)

6 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services 6 Afin de répondre à ces contraintes, des solutions techniques innovantes existent : 1. Les micro-cellules (ou small cells) permettent un déploiement localisé. Grâce à cela, la capacité globale du réseau augmente et l intégration urbaine est facilitée (par exemple, installation sur les poteaux de caténaire d un tramway, au plafond d une station de métro comme présenté à la Figure 4). 2. La mutualisation des équipements actifs (ou Radio Access Network Sharing) permet de partager les points d accès entre plusieurs utilisateurs finaux, qu ils soient opérateurs télécom ou exploitants transport. Le nombre d équipements est alors réduit et on peut imaginer que des groupements d intérêts investissent dans une infrastructure LTE mutualisée entre ses différents acteurs. À noter que la mutualisation peut aussi s appliquer aux équipements passifs et au réseau d accès Enjeux économiques et politiques Plusieurs enjeux économiques et politiques ont une influence sur le déploiement d un réseau LTE pour les transports : 1. Les contraintes liées à aux droits de propriétés et à l intégration urbaine doivent être prise en compte dès le démarrage du projet. Une autorité de transport préfèrera installer les points d accès sur ses propres emprises, de manière visuellement discrète. 2. Les coûts de possession, liés aux investissements et aux coûts d exploitation sur le long terme, sont très élevés. Il est nécessaire de savoir qui finance les études, la fourniture, l installation, l exploitation du réseau LTE et sa maintenance. 3. Les limites de responsabilités doivent être définies à chaque phase du déploiement, en particulier après le déploiement. La maintenance du réseau LTE ne doit pas impacter l exploitation du réseau de transport. D autre part, l autorité de transport pourra évaluer plusieurs sources de revenus dans le but de réduire ses investissements : La location de ses locaux techniques, pour l installation des équipements actifs des opérateurs télécoms. La location de son réseau d accès fibre optique. L investissement dans des équipements actifs qui seront mutualisés par ailleurs, avec un tarif d utilisation basé sur un niveau de performance. La location des équipements passifs, en particulier les antennes ou points hauts existantes. La mise-à-disposition, contre rémunération, d une alimentation électrique, d une climatisation La nomination d une tierce partie pour réaliser l exploitation et la maintenance du réseau.

7 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services Déploiement LTE pour un tramway Lien LTE Micro-cellule et antennes Réseau d accès PC Sécurité Modem embarqué et antenne Figure 5 - Architecture proposée pour un réseau LTE tramway Nous étudions le cas réel d un opérateur de tramway, qui souhaite déployer un réseau de transmission LTE mutualisé entre différents services innovants : vidéosurveillance embarquée en temps réel dans un premier temps, voix sur IP et transmission des données embarquées (géolocalisation, statistiques, maintenance) dans un second temps. Les principales contraintes rencontrées sont liées au débit important nécessaire pour transmettre simultanément plusieurs flux vidéo en temps réel, des rames jusqu au central. Afin de garantir des débits élevés le long de la ligne, nous avons proposé une architecture à base de micro-cellules LTE intégrées dans les stations et sur les poteaux de caténaires. Cette solution est dimensionnée pour la transmission de quatre flux vidéo maximum par tout tramway (le réseau de bus n est pas concerné). Le déploiement d un tel réseau privé est aujourd hui soumis à autorisation et il est difficile d obtenir des fréquences offrant une bande passante suffisante (5 à 20 MHz). Ce point est toujours en cours de de discussion avec les autorités du pays. Une solution de repli consiste à mutualiser plusieurs réseaux publics, avec un coût d investissement moindre. Cependant, les opérateurs télécom n offrent aucune garantie de disponibilité, ce qui peut se révéler problématique en cas de crise. Dans tous les cas, le matériel roulant sera équipé d un modem LTE et de deux antennes compatibles avec les fréquences (une solution a deux modems étant trop contraignante vis-à-vis de l intégration).

8 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services Cas d un métro souterrain (a) (b) Figure 6 - Quelques contraints en métro : (a) Travaux dans une nouvelle station, (b) Accès réseau partagé La mise-en-œuvre d un réseau LTE opéré, partagé par plusieurs opérateurs télécom dans un métro souterrain doit tenir compte de plusieurs contraintes, comme présenté à la Figure 6 : a) La difficulté de réaliser des travaux dans un nouveau métro à cause de la co-activité, b) Les interventions dans les locaux techniques ne doivent pas impacter l exploitation : ici, la mutualisation des fibres optiques avec les systèmes critiques est une contrainte forte. Il est alors important de réunir les différents acteurs (opérateurs télécom, architectes, maître d ouvrage et éventuel exploitant) afin d évaluer ces contraintes en amont et pour définir le cadre économique et technique du déploiement. Pour cela, il est nécessaire d aborder les points suivants : Les fréquences LTE, qui ne doivent pas interférer avec les autres systèmes radio. L impact sur le génie civil (surface disponible dans les locaux, chemins de câbles) et les autres sous-systèmes (énergie, climatisation), dont l influence doit être mesurée. La position et la taille des antennes en station et en tunnel, afin de satisfaire aux exigences d intégration esthétique. La définition d un modèle économique et de répartition des investissements, pour générer des revenus un fois le réseau déployé. Les limites de responsabilités lors de l installation du réseau, de son exploitation et de sa maintenance, en vue de définir les périmètres de chaque intervenant sur la base de règles communes et connues de tous. La mutualisation des équipements actifs, en particulier par le biais de micro-cellules, est une solution technique qui permet de satisfaire à une majorité de ces contraintes. L interopérabilité de cette solution doit néanmoins être assurée par les opérateurs télécom. Grâce à cela, l autorité de transport peut générer des revenus au travers d investissements stratégiques, comme la mutualisation et la location de ses infrastructures (locaux et équipements).

9 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services 9 Des modèles économiques innovants peuvent être imaginés pour augmenter les revenus de l autorité de transport. Par exemple, la création d une co-entreprise en partenariat avec les opérateurs télécom amènera à définir un interlocuteur unique pour le déploiement et la maintenance du réseau LTE. 4. DISCUSSION : RESEAU PROPRIETAIRE OU PUBLIC OPERE? Une autorité de transport a deux solutions qui lui permettent d accéder à LTE : 1. En déployant un réseau propriétaire qui lui appartient, comme pour les technologies actuelles de transmission radio voix/données. 2. En utilisant les réseaux LTE existants, appartenant aux opérateurs publics. Le Tableau 1 détaille les contraintes pour chacune de ces solutions. Tableau 1 Application des contraintes aux réseaux LTE propriétaire et public opéré Réseau LTE propriétaire Réseau LTE public opéré Fréquences Soumise à autorisation (aucune attribution à ce jour) Réutilisation des fréquences opérateurs Sites radio À créer si nécessaire Nombre important requis pour la vidéosurveillance en temps réel Utilisation des sites existants Création de nouveaux sites non assurée Équipements Pris en charge par l autorité de transport Système intégral, y compris cœur de Pris en charge par les opérateurs Compatibilité des équipements avec le cœur de réseau opérateur réseau Déploiement Architecture intégrant les besoins de l exploitant Intégration dans le Matériel Roulant à la charge de l exploitant Exploitation Qualité de service garantie (débit, disponibilité) Aucune garantie de performances (débit, disponibilité) Maintenance À charge du propriétaire Contrat de maintenance Coûts Investissement important Coûts d exploitation : énergie, climatisation Faible investissement Abonnement mensuel (~80 par carte SIM) Rémunération Partage possible de l infrastructure Aucune Un réseau LTE propriétaire nécessite des investissements conséquents. Les bandes de fréquences aujourd hui disponibles ne permettent pas leur déploiement immédiat. Mais il est néanmoins nécessaire de réfléchir dès aujourd hui à leur intégration au regard des systèmes centraux, du matériel roulant et du périmètre urbain. À terme, il faudra réfléchir à de nouveaux modèles économiques permettant d amortir les coûts de déploiement de ces réseaux LTE propriétaires (par exemple : mutualisation).

10 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services 10 Bien que la solution d un réseau LTE public opéré semble poser moins de contraintes que pour un réseau LTE propriétaire, les opérateurs télécom n offre aucune des garanties demandées par les exploitants transport (en particulier au niveau de la disponibilité). Leur utilisation pour des applications critiques n est donc pas envisageable, mais elle reste intéressante dans le cadre d expérimentations en amont d un déploiement LTE propriétaire. Dans le futur, les réseaux LTE opérés cohabiteront avec les réseaux LTE privés. Ils pourront offrir des solutions de repli, par exemple en cas de défaillance du réseau propriétaire ou dans les zones non couvertes par ce dernier. 5. CONCLUSION En conclusion, nous avons montré que LTE est une technologie tout à fait adaptée aux nouveaux services, mais qui nécessite de prendre certaines précautions, afin que les choix réalisés en amont et au cours de son déploiement restent en cohérence avec son utilisation finale. Nous avons présenté les contraintes liées au déploiement d un réseau LTE : elles ne sont pas que techniques. La disponibilité des fréquences privées est aujourd hui le principal frein au développement de la technologie, en France comme à l étranger. Aujourd hui, seuls les réseaux LTE opérés peuvent offrir aux opérateurs de transports un accès anticipé à la technologie LTE, en attendant l attribution de fréquences dédiées à des usages privés. Malgré le manque de garanties pour la transmission de données critiques, cette approche peut se révéler intéressante pour des expérimentations. C est aussi les opérateurs publics qui peuvent répondre à la demande croissante des usagers de bénéficier d une connectivité sans faille sur l ensemble du territoire urbain, y compris dans un métro souterrain. Pour ce faire, il convient de réfléchir à des modèles économiques innovants afin de limiter les coûts de déploiement, tout en permettant aux opérateurs télécom d offrir leurs services, et à l autorité de transport de bénéficier d une nouvelle source de revenus.

Mutualisation des moyens héliportés sur la région Bourgogne. Etude initiale 06.06.2013 V1.2

Mutualisation des moyens héliportés sur la région Bourgogne. Etude initiale 06.06.2013 V1.2 sur la région Bourgogne Etude initiale 06.06.2013 V1.2 Contenu 1. Contexte...3 1.1. Objectifs...3 1.2. Descriptif de l existant...3 2. Etude des solutions...3 2.1. Solution n 1 : uniformisation du système

Plus en détail

Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67)

Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67) Novembre 2012 Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67) Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ISSN : 2258-3106 CONTENU DE L

Plus en détail

Présentation 4G Une longueur d avance avec la 4G! Ensemble protégeons l environnement. N imprimez ce document qu en cas de nécessité.

Présentation 4G Une longueur d avance avec la 4G! Ensemble protégeons l environnement. N imprimez ce document qu en cas de nécessité. Présentation 4G Une longueur d avance avec la 4G! Ensemble protégeons l environnement. N imprimez ce document qu en cas de nécessité. Depuis le 1 er octobre. 63% de la population couverte au 1er octobre!

Plus en détail

Comprendre et améliorer son débit internet

Comprendre et améliorer son débit internet Comprendre et améliorer son débit internet Lorraine Pour une entreprise, accéder à Internet est devenu vital. Les débits et réseaux accessibles s avèrent néanmoins très variables d un territoire à l autre.

Plus en détail

Réponse du groupe RATP à la consultation publique du CSA sur la TMP

Réponse du groupe RATP à la consultation publique du CSA sur la TMP Réponse du groupe RATP à la consultation publique du CSA sur la TMP 1) Introduction Depuis plusieurs années, la RATP et ses filiales de télécommunications Telcité et Naxos, déploient sur les emprises souterraines

Plus en détail

Tout savoir sur la 4G

Tout savoir sur la 4G Tout savoir sur la 4G Un an après avoir reçu ses premières fréquences, SFR A ouvert les premières villes 4G accessibles pour tous, aussi bien pour les entreprises que pour le grand public. La 4G pour

Plus en détail

Des solutions évoluées destinées aux entreprises

Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M En tant qu opérateur de solutions de télécommunications pour les entreprises, notre gamme Hub One Telecom repose sur des expertises

Plus en détail

Le déploiement du Très Haut Débit

Le déploiement du Très Haut Débit Le Haut Débit Débits : 512Kbit/s à 20 Mbits/s pour la voie montante Assuré sur le réseau cuivre, coaxial, réseau câblé, mobile 3G et UMTS, satellite et wifi La Technologie ADSl a été utilisée sur le réseau

Plus en détail

10 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-12) Bangkok, Thailand, 25-27 September 2012

10 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-12) Bangkok, Thailand, 25-27 September 2012 10 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-12) Bangkok, Thailand, 25-27 September 2012 Information document Document INF/9-F 31 August 2012 French SOURCE: TITLE: Autorité de régulation

Plus en détail

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris 1 2 Avec des solutions françaises et une expertise mondiale dans le domaine du transport, Thales se positionne comme un acteur clé

Plus en détail

Ouverture des réseaux câblés à la concurrence

Ouverture des réseaux câblés à la concurrence Ouverture des réseaux câblés à la concurrence Options et contraintes associées Jeudi de la Fibre du 5 mars 2015 Par Michel Triboulet La situation actuelle o Numéricâble est l acteur dominant du câbleen

Plus en détail

Alice présente sa nouvelle AliceBox

Alice présente sa nouvelle AliceBox Communiqué de presse Alice présente sa nouvelle AliceBox Nouveau design, nouvelles fonctionnalités (WiFi MiMo, Routeur, CPL ) Modem AliceBox (face avant) Décodeur TV HD AliceBox (face avant) Paris le 03

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 Société anonyme au capital de 538 668 euros. Siege social: 5-9, rue Mousset Robert 75012 Paris. RCS Bobigny 440 014 678 Activité : Services de Télécommunication

Plus en détail

ANNEXE 6 SCENARIO SYSTEME TELE-BILLETTIQUE DE LMCU

ANNEXE 6 SCENARIO SYSTEME TELE-BILLETTIQUE DE LMCU ANNEXE 6 SCENARIO SYSTEME TELE-BILLETTIQUE DE LMCU LE SCENARIO BILLETTI QUE DE BASE ET SA VA RIANTE Les grands principes fonctionnels et techniques retenus sont les suivants en termes de : > Supports retenus

Plus en détail

La Celle Saint-Cloud, ville fibrée

La Celle Saint-Cloud, ville fibrée La Celle Saint-Cloud, ville fibrée Préambule Quelles sont les caractéristiques du réseau cuivre actuellement utilisé? Actuellement, la majorité des français bénéficient des services voix, internet et TV

Plus en détail

10 Prototypage rapide de logiciel pour les systèmes avioniques

10 Prototypage rapide de logiciel pour les systèmes avioniques Introduction Le contexte aéronautique 1 a depuis plusieurs années mis en évidence le besoin croissant de technologies de sécurité permettant d éviter des utilisations malveillantes des matériels ou services

Plus en détail

Housing : le principe

Housing : le principe Housing : le principe Découvrez le principe de fonctionnement d un datacentre Housing Généralités Installation / Mise en place p 02 p 03 Gestion d un datacentre Housing p 04 Octobre 2009 Généralités Qu

Plus en détail

L assistance médicale et d urgence aux personnes (SAMU, Autoroute, transport en commun),

L assistance médicale et d urgence aux personnes (SAMU, Autoroute, transport en commun), L ARCEP organise une consultation publique sur les enjeux liés aux nouvelles fréquences pour les réseaux d accès aux services de communication électroniques. L utilisation intensive de la ressource spectrale

Plus en détail

«L autobus communicant»

«L autobus communicant» «L autobus communicant» Comment le satellite peut-il contribuer à la valorisation des déplacements dans les transports métropolitains? Sébastien AMBELLOUIS Sebastien.ambellouis@inrets.fr Contexte Projet

Plus en détail

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Le réseau étendu (WAN, wide area network) a connu bien peu d innovations pendant une grande partie de la dernière décennie. Alors que le reste

Plus en détail

LES NOUVEAUX VÉHICULES CONNECTÉS PERMETTENT UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ NOTE D'APPLICATION

LES NOUVEAUX VÉHICULES CONNECTÉS PERMETTENT UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ NOTE D'APPLICATION LES NOUVEAUX VÉHICULES CONNECTÉS PERMETTENT UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ NOTE D'APPLICATION INTRODUCTION L'ère du terminal intelligent a permis aux utilisateurs de rester constamment connectés, et ce grâce

Plus en détail

AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL REGIONAL SUR LA STRATEGIE DE COHERENCE REGIONALE DE L AMENAGEMENT NUMERIQUE (SCORAN)

AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL REGIONAL SUR LA STRATEGIE DE COHERENCE REGIONALE DE L AMENAGEMENT NUMERIQUE (SCORAN) AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL REGIONAL SUR LA STRATEGIE DE COHERENCE REGIONALE DE L AMENAGEMENT NUMERIQUE (SCORAN) Adopté à l unanimité des membres du Bureau présents et représentés,

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE?

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE? Cet équipement combine les technologies de l audiovisuel, de l informatique et des télécommunications pour permettre à des personnes situées dans des lieux différents de dialoguer, de se voir et éventuellement

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE VIDEOSURVEILLANCE Introduction 2.1 Vidéosurveillance : pourquoi? 2.2 Architecture d une installation de vidéosurveillance 2.2.1 Vidéosurveillance en circuit fermé et circuit

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE CH : 3 EVOLUTION DES SYSTEMES DE VIDEOSURVEILLANCE 3.1 Systèmes de vidéosurveillance classique CCTV : 3.2 Systèmes de vidéosurveillance analogique avec magnétoscopes traditionnels

Plus en détail

Informations destinées aux clients Connexion aux systèmes SIX Financial Information. Juillet 2013

Informations destinées aux clients Connexion aux systèmes SIX Financial Information. Juillet 2013 Informations destinées aux clients Connexion aux systèmes SIX Financial Information Juillet 2013 Sommaire 1 Introduction 3 2 Solutions de connexion 4 2.1 Vue d ensemble 4 2.2 IP VPN via MPLS 5 2.2.1 Connexion

Plus en détail

BGAN. Accès global voix et données haut débit. La référence en communications mobiles par satellite

BGAN. Accès global voix et données haut débit. La référence en communications mobiles par satellite BGAN Accès global voix et données haut débit La référence en communications mobiles par satellite BGAN (Broadband Global Area Network) Effacez les distances BGAN par Inmarsat est le premier service de

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

Une collaboration complète pour les PME

Une collaboration complète pour les PME Une collaboration complète pour les PME Êtes-vous bien connecté? C est le défi dans le monde actuel, mobile et digital des affaires où les entreprises cherchent à harmoniser les communications entre employés,

Plus en détail

Stationnement connecté. Vendredi 30 octobre 2015

Stationnement connecté. Vendredi 30 octobre 2015 Vendredi 30 octobre 2015 La Ville de Troyes s équipe d un nouveau dispositif d aide au stationnement. Le Stationnement connecté se révèle un véritable outil au service de l automobiliste. Facilitant le

Plus en détail

11 th World Telecommunication/ICT Indicators Symposium (WTIS-13)

11 th World Telecommunication/ICT Indicators Symposium (WTIS-13) 11 th World Telecommunication/ICT Indicators Symposium (WTIS-13) Mexico City, México, 4-6 December 2013 Information document Document INF/3-F 21 November 2013 French SOURCE: TITLE: Autorité de régulation

Plus en détail

Conjuguer qualité de service et performance énergétique 18/11/2014

Conjuguer qualité de service et performance énergétique 18/11/2014 Conjuguer qualité de service et performance énergétique 18/11/2014 Sommaire 1. Mieux connaitre Bouygues Energies & Services 2. L offre CityBox 3. Nos services pour les établissements de santé 4. Les offres

Plus en détail

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe de travail n 3 «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe Visio-Accueil 07/02/2014 Ordre du jour Présentation de l étude pour le déploiement d un réseau

Plus en détail

9 ème Séminaire FRATEL

9 ème Séminaire FRATEL 9 ème Séminaire FRATEL 3 & 4 avril 2012 Le déploiement de la fibre optique Table ronde 2 Quelle mutualisation du génie civil et des infrastructures en France? Jérôme Coutant Membre du Collège de l ARCEP

Plus en détail

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+ Guide de formation avec exercices pratiques Configuration et dépannage de PC Préparation à la certification A+ Sophie Lange Troisième édition : couvre Windows 2000, Windows XP et Windows Vista Les Guides

Plus en détail

CERAGON. Enterprise. Solutions de Réseaux Sans Fil en Large Bande. i t é 4 5-6 2 2 M b p s. a c. a p. e c. h a u t. s T r è 7. 5-3 8.

CERAGON. Enterprise. Solutions de Réseaux Sans Fil en Large Bande. i t é 4 5-6 2 2 M b p s. a c. a p. e c. h a u t. s T r è 7. 5-3 8. Enterprise s T r è h a u t e c a p a c i t é 4 5-6 2 2 M b p s F i b e A i r 7. 5-3 8 G H V P N z I P c e e n A T M e r g C o n v F a t a n e t r I n t r n e E t h e s t Solutions de Réseaux Sans Fil en

Plus en détail

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS.

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. SERVICES VOIX EASY PHONE NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. Pour vous aussi, le téléphone de votre lieu de travail fait sans doute partie des moyens de

Plus en détail

Bilan d activité AGURRE à fin 2013

Bilan d activité AGURRE à fin 2013 Bilan d activité AGURRE à fin 2013 Edition : 1 Date : 02/01/2014 Destinataire : Membres de l association AGURRE A n n é e 2 0 1 2 Création de l Association des Grands Utilisateurs de Réseaux Radio d Exploitation

Plus en détail

Séminaire ACSEL / Baker & McKenzie Les Objets Connectés : enjeux et confiance. L environnement réglementaire des objets connectés

Séminaire ACSEL / Baker & McKenzie Les Objets Connectés : enjeux et confiance. L environnement réglementaire des objets connectés Séminaire ACSEL / Baker & McKenzie Les Objets Connectés : enjeux et confiance L environnement réglementaire des objets connectés 19 mai 2015 Christian Blomet Avocat Groupe ITC Baker & McKenzie SCP est

Plus en détail

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 La Belgique joue actuellement un rôle de premier plan dans le déploiement de nouvelles technologies pour l internet à très haut débit. Les

Plus en détail

INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU

INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU Informatiser les réseaux d'eau permet de : Cibler et rentabiliser les investissements patrimoniaux Optimiser le rendement du réseau Maîtriser le prix de l eau Améliorer le

Plus en détail

COTITA Journée technique 27 janvier 2009. La démarche billettique interopérable en Bourgogne

COTITA Journée technique 27 janvier 2009. La démarche billettique interopérable en Bourgogne COTITA Journée technique 27 janvier 2009 La démarche billettique interopérable en Bourgogne w w w.c r-b o u rg o g n e.fr I Eléments de contexte LES FLUX TER EN BOURGOGNE Le trafic ferré* de voyageurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2014 Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées I. Pourquoi la fibre optique? II. Rappel du projet III. Calendrier de déploiement de la fibre

Plus en détail

Réseau 3RP Trunk IP, une étape vers le tout numérique

Réseau 3RP Trunk IP, une étape vers le tout numérique Réseau 3RP Trunk IP, une étape vers le tout numérique Utilisateur Marché Technologie Autoroutes de lasanef Transport Autoroutes & Routes Réseaux Radio à Ressources Partagées (3RP) MPT et DMR Tait Europe

Plus en détail

Pourquoi le projet VoIp à la SIC

Pourquoi le projet VoIp à la SIC SIC/DFSI/SSI VoIP à la SIC (Club des DSI) Pourquoi le projet VoIp à la SIC Suite à des restructurations internes de la société, le Service des Systèmes d'informations (SSI) reprend la gestion de la téléphonie

Plus en détail

PLATEFORME DE SUPERVISION

PLATEFORME DE SUPERVISION PLATEFORME DE SUPERVISION ACCOR SOLUTIONS - Page 1/10 - PRESENTATION GENERALE SMART VE est une plateforme de supervision développée par Accor, spécifiquement dédiée aux infrastructures de recharge pour

Plus en détail

annexe 6.2.4 - description détaillée du service de Colocalisation Dédiée

annexe 6.2.4 - description détaillée du service de Colocalisation Dédiée annexe 6.2.4 - description détaillée du service de Colocalisation Dédiée 1. description technique du Service (voir schémas explicatifs en fin de document) 1.1 pré-requis : débit minimal par prestation

Plus en détail

SYNTHESE DE LA RÉUNION D INFORMATION SUR LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE SUR NOTRE ZONE D ACTIVITÉS

SYNTHESE DE LA RÉUNION D INFORMATION SUR LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE SUR NOTRE ZONE D ACTIVITÉS SYNTHESE DE LA RÉUNION D INFORMATION SUR LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE SUR NOTRE ZONE D ACTIVITÉS DATE ET LIEU : Jeudi 21 février 2013 SALLE GEORGES ALTER Accueil de l Association du Pôle d Activités

Plus en détail

Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France

Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France Mise en œuvre du programme national très haut débit et de la stratégie régionale pour sa généralisation Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France Rencontre des acteurs

Plus en détail

11 juillet 2014. 1. La capacité pour les collectivités de recouvrer les coûts d investissements ;

11 juillet 2014. 1. La capacité pour les collectivités de recouvrer les coûts d investissements ; Contribution de la Caisse des Dépôts à la consultation publique de l ARCEP sur le modèle générique de tarification de l accès aux réseaux en fibre optique jusqu à l abonné en dehors des zones très denses

Plus en détail

Internet, GPRS, WIFI : Enfin de nouvelles réponses aux besoins des utilisateurs nomades? 4 mars 2004 laurent.stoupy@solucom.fr

Internet, GPRS, WIFI : Enfin de nouvelles réponses aux besoins des utilisateurs nomades? 4 mars 2004 laurent.stoupy@solucom.fr Internet, GPRS, WIFI : Enfin de nouvelles réponses aux besoins des utilisateurs nomades? 4 mars 2004 laurent.stoupy@solucom.fr Agenda 1. Les enjeux du nomadisme : les attentes des utilisateurs 2. Internet,

Plus en détail

OptiFlo la solution de géo-localisation intégrale... Mieux analyser. OptiFlo. Mieux voir. Mieux décider. OptiFlo: Géolocalisation intégrale

OptiFlo la solution de géo-localisation intégrale... Mieux analyser. OptiFlo. Mieux voir. Mieux décider. OptiFlo: Géolocalisation intégrale OptiFlo la solution de géo-localisation intégrale... Mieux analyser Mieux voir Mieux décider Optimisez votre productivité avec la géolocalisation! Vous voulez faire des économies de carburant

Plus en détail

80% des français utilisent un ordinateur à leur domicile pour accéder à Internet

80% des français utilisent un ordinateur à leur domicile pour accéder à Internet 80% des français utilisent un ordinateur à leur domicile pour accéder à Internet Foire aux questions FTTH grand public 1 Pour quels usages? Foire aux questions FTTH grand public 2 Et les besoins en débits

Plus en détail

NetABord Solutions pour les ports de plaisances

NetABord Solutions pour les ports de plaisances NetABord Solutions pour les ports de plaisances 1 C est une technique de liaison radio à haut débit et à courte portée qui s appuie sur du matériel standard fabriqué en grand volume pour les ordinateurs

Plus en détail

L OPT-NC DEPLOIE LA 4G EN NOUVELLE-CALEDONIE

L OPT-NC DEPLOIE LA 4G EN NOUVELLE-CALEDONIE Dossier de presse du 23 avril 2014 L OPT-NC DEPLOIE LA 4G EN NOUVELLE-CALEDONIE Contact presse : Gaëlle DOS SANTOS Chef du Service Communication Tél : 26 83 26 / 74 77 08 gaelle.dossantos@opt.nc Sommaire

Plus en détail

Réunion d information Accès Internet. 25 avril 2014

Réunion d information Accès Internet. 25 avril 2014 Réunion d information Accès Internet 25 avril 2014 Rappel des étapes 2011 : lancement de la démarche de gestion Associant les communes, CCI, AEZA, Grand Lyon Objectif : améliorer le «cadre de vie» des

Plus en détail

Migration vers un data center 40 Gbps grâce à la technologie Cisco QSFP BiDi

Migration vers un data center 40 Gbps grâce à la technologie Cisco QSFP BiDi Livre blanc Migration vers un data center 40 Gbps grâce à la technologie Cisco QSFP BiDi Présentation En conséquence de la consolidation des data centers, de la virtualisation des serveurs et des nouvelles

Plus en détail

REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET

REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET 25/03/2015 Autorité de Régulation des Télécommunications et de la Poste 1 REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET Salou Abdou DORO ARTP

Plus en détail

1 / Comment ça marche

1 / Comment ça marche 1 / Comment ça marche? Les technologies évoluent en permanence et ouvrent la voie à de nouveaux usages de communication. En parallèle, les offres des opérateurs se diversifient. Je peux aujourd hui, à

Plus en détail

Accédez au Très Haut Débit. www.reso-liain.fr PARTICULIERS, Testez votre éligibilité. Les opérateurs partenaires du réseau Li@in

Accédez au Très Haut Débit. www.reso-liain.fr PARTICULIERS, Testez votre éligibilité. Les opérateurs partenaires du réseau Li@in PARTICULIERS, un Nouveau Monde s ouvre à vous! Accédez au Très Haut Débit Vos Fournisseurs d Accès Internet Les opérateurs partenaires du réseau Li@in www.adeli.fr Tél : 04 78 66 11 85 www.k-net.fr Tél

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

Marc NAHMIASH CODAGE

Marc NAHMIASH CODAGE Marc NAHMIASH CODAGE 4G LTE la nouvelle génération d internet mobile Index Les évolutions du marché LTE les fondamentaux L expérience utilisateur LTE Advanced Index Les évolutions du marché LTE les fondamentaux

Plus en détail

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR)

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Enjeux et Réglementation de la VoIP Abossé AKUE-KPAKPO Telecom Manager Chair SG3RG-AFR +226

Plus en détail

Comparez nos services

Comparez nos services N attendez plus Comparez nos services Découvrez ce que LeCab fait en plus LeCab CARACTERISTIQUE SERVICE Flotte uniformisée de véhicules de standing Technologie permettant de prioriser la demande Régulation

Plus en détail

Une infrastructure de réseau de pointe pour l univers multimédia de demain

Une infrastructure de réseau de pointe pour l univers multimédia de demain Une infrastructure de réseau de pointe pour l univers multimédia de demain Patrice Haldemann, Swisscom Fixnet SA 31 octobre 2006 1 La structure Triple Play: 3 domaines Client Maison Infrastructure de réseau

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité

Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité Quels enseignements tirer de l appel à manifestation d'intérêt (AMI) «mobilité quotidienne et acheminement final des marchandises»? Mathieu.chassignet@ademe.fr

Plus en détail

Imaginez que vous disposiez enfin de tous les outils de communication à distance

Imaginez que vous disposiez enfin de tous les outils de communication à distance FORMER PARTAGER COMMUNIQUER DIFFUSER PRÉSENTER ÉVALUER Imaginez que vous disposiez enfin de tous les outils de communication à distance que vous souhaitiez REPLAY TV Chardin Business Connect, une approche

Plus en détail

Sommaire. Catalogue des services - DSP Guyane Numérique

Sommaire. Catalogue des services - DSP Guyane Numérique Sommaire SERVICE DE FIBRES NOIRES... 2... 2... 2... 3 SERVICE D HEBERGEMENT... 3... 3... 3... 4 SERVICE DE BANDE PASSANTE POINT A POINT... 5... 5... 5... 5 SERVICE DE RACCORDEMENT IP POINT MULTIPOINT...

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles

MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles Les différentes stratégies de pérennisation : étude menée par Edf avec ISO Ingénierie MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles Par Matthieu Bresciani 10/06/2010 Journée Club Automation MCO des systèmes

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION OMPI SCIT/1/4 ORIGINAL : anglais DATE : 28 mai 1998 F ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION COMITÉ PLÉNIER Première session Genève,

Plus en détail

VOTRE INTERLOCUTEUR L AGENCE NATIONALE DES FRÉQUENCES, POUR TOUT SAVOIR, SUIVEZ LE GUIDE PANNES D ÉMETTEURS? PERTURBATIONS SUR LA TNT?

VOTRE INTERLOCUTEUR L AGENCE NATIONALE DES FRÉQUENCES, POUR TOUT SAVOIR, SUIVEZ LE GUIDE PANNES D ÉMETTEURS? PERTURBATIONS SUR LA TNT? PANNES D ÉMETTEURS? ARRIVÉE DE NOUVEAUX SERVICES? PERTURBATIONS SUR LA TNT? BROUILLAGE LOCAL? L AGENCE NATIONALE DES FRÉQUENCES, VOTRE INTERLOCUTEUR POUR LA RÉCEPTION DE LA TÉLÉVISION HERTZIENNE TERRESTRE

Plus en détail

Des solutions complètes pour la sécurité d entreprise

Des solutions complètes pour la sécurité d entreprise Des solutions complètes pour la sécurité d entreprise Verex offre des produits de pointe en matière de détection des intrusions, de contrôle d accès et de vidéosurveillance afi n d assurer la sécurité

Plus en détail

Les nouveautés en UCOPIA Version 5.0

Les nouveautés en UCOPIA Version 5.0 Les nouveautés en UCOPIA Version 5.0 Pour mieux répondre aux besoins de nos clients, UCOPIA sort la toute dernière version de la solution, disponible dès septembre 2014. Chaque evolution dans cette version

Plus en détail

Niveau de service et accessibilité aux réseaux numériques des entreprises en Haute-Marne. Mars 2014

Niveau de service et accessibilité aux réseaux numériques des entreprises en Haute-Marne. Mars 2014 Niveau de service et accessibilité aux réseaux numériques des entreprises en Haute-Marne Mars 2014 Contexte et objectif de l enquête Contexte : - Démarrage effectif d internet en 1992-93. - Développement

Plus en détail

1, rue Viau 44400 Rezé Tél : 02 51 89 62 22 Fax : 02 51 89 62 29 www.nantes-networks.com

1, rue Viau 44400 Rezé Tél : 02 51 89 62 22 Fax : 02 51 89 62 29 www.nantes-networks.com 1, rue Viau 44400 Rezé Tél : 02 51 89 62 22 Fax : 02 51 89 62 29 www.nantes-networks.com Les Réseaux d Initiative Publique Le mot du directeur Le réseau La couverture du réseau Les usages de la fibre optique

Plus en détail

L ABC du Cloud Computing

L ABC du Cloud Computing L ABC du Cloud Computing Apprendre à démystifier le Cloud Computing Bien en saisir les avantages Comment aide-t-il votre entreprise? Le Cloud Computing démystifié L infonuagique, plus connue sous le nom

Plus en détail

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE.

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. SOLUTIONS D AFFAIRES ROGERS En optant pour Solutions d affaires Rogers, vous profitez d une collaboration continue avec notre

Plus en détail

L innovation au service de votre quotidien

L innovation au service de votre quotidien Le contructeur référence L innovation au service de votre quotidien Pourquoi Sovisio? Cisco n est plus à présenter. Connu pour ses gammes de produits de réseau, de sécurité, de téléphonie sur IP, le constructeur

Plus en détail

Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC

Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC Jean Bouchard, directeur général Direction générale du financement et de l équipement 28 mai 2004 Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC Séminaire de l OCDE-PEB Plan de la présentation 1. Tendances

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale

Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale Messagerie, Intranet d entreprise, applications métiers spécifi ques Avec Business Everywhere pack, vos collaborateurs en déplacement accèdent

Plus en détail

3 / Pour en savoir plus

3 / Pour en savoir plus 3 / Pour en savoir plus / Fiches techniques / Le dégroupage d une ligne téléphonique P. 38 / Les débits P. 39 / Les équipements à domicile P. 40 / Communications électroniques et accès à la télévision

Plus en détail

La reconquête de vos marges de manœuvre

La reconquête de vos marges de manœuvre La reconquête de vos marges de manœuvre Libérez vos applications critiques Bull ouvre de nouvelles portes à votre patrimoine applicatif. Bull LiberTP fait passer simplement vos applications transactionnelles

Plus en détail

Table des matières - 2 -

Table des matières - 2 - Résultat de la consultation publique se terminant au 26 juin 2006 sur l analyse de marché et les projets de mesure concernant la fourniture en gros d accès dégroupé (y compris l accès partagé) aux boucles

Plus en détail

Recommandation d'installation et de raccordement d'immeubles au réseau multimédia

Recommandation d'installation et de raccordement d'immeubles au réseau multimédia Recommandation d'installation et de raccordement d'immeubles au réseau multimédia 1. Préambule Les applications multimédia exigent l accès à des données dans toutes les pièces d un appartement. Il est

Plus en détail

Vidéosurveillance sur IP

Vidéosurveillance sur IP Vidéosurveillance sur IP Solutions de sécurité basées sur le protocole TCP/IP Pour des applications domestiques, Small Office, Professionnelles et à grande échelle. 1/12 Concept Les solutions de sécurité

Plus en détail

1. INTRODUCTION. Un peu d histoire

1. INTRODUCTION. Un peu d histoire 1. INTRODUCTION Avant de nous intéresser aux technologies des réseaux actuelles, il est important de retracer en quelques points l évolution de l outil informatique afin de nous permettre d appréhender

Plus en détail

RESEAU SANS FIL NUMERIQUE HAUT ET TRES HAUT DEBIT

RESEAU SANS FIL NUMERIQUE HAUT ET TRES HAUT DEBIT . RESEAU SANS FIL NUMERIQUE HAUT ET TRES HAUT DEBIT Le réseau sans fil numérique Hyperlan VDSyS se compose de différents équipements : - Un point d accès Serveur, - Une ou plusieurs borne(s) radio, - Une

Plus en détail

La Solution Crypto et les accès distants

La Solution Crypto et les accès distants La Solution Crypto et les accès distants Introduction L'objectif de ce document est de présenter les possibilités d'accès distants à La Solution Crypto. Cette étude s'appuie sur l'exemple d'un groupement

Plus en détail

Serveurs dédiés. Trafic et performances

Serveurs dédiés. Trafic et performances Serveurs dédiés Trafic et performances Nos services sont destinés aux entreprises et particuliers exigeants en terme de fiabilité, de sécurité et de disponibilité. Nous sommes également à même de fournir

Plus en détail

Développement effectif de la large bande en Afrique

Développement effectif de la large bande en Afrique AGENDA Développement effectif de la Introduction à la large bande. Convergence et large bande. Initiatives pour le développement de la large bande INTRODUCTION A LA LARGE BANDE Définition de la large bande

Plus en détail

Présentation de février 2012. Kit de commercialisation

Présentation de février 2012. Kit de commercialisation Présentation de février 2012 Kit de commercialisation Sommaire Présentation du Partenariat Public-Privé (PPP) objectifs de la Région Languedoc-Roussillon réalisations techniques planning de déploiement

Plus en détail

Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité

Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité Concours ERDF de l innovation 2015 «Réseaux Electriques Intelligents» Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité

Plus en détail

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP PRESENTATION DE LA PROBLEMATIQUE Dans le cadre de la dérégulation des télécommunications d un pays Africain, un industriel Européen s appuyant sur sa filiale basée dans ce pays, souhaite devenir «ISP»

Plus en détail

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE SOMMAIRE Qu est ce que le Cloud? De nouvelles offres? Approche économique Freins, moteurs et Avantages Des réponses concrètes : Les offres NC² SOMMAIRE Qu est ce

Plus en détail

WIFI sécurisé en entreprise (sur un Active Directory 2008)

WIFI sécurisé en entreprise (sur un Active Directory 2008) Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation Commerciale 3.0 non transposé. Le document est librement diffusable dans le contexte de

Plus en détail

www.dracenie.com Développons ensemble la Dracénie

www.dracenie.com Développons ensemble la Dracénie Tous droits réservés Communauté d Agglomération Dracénoise Octobre 2010 Internet et le haut débit en Dracénie Explication et évolution du réseau Conception & réalisation Nexus Communication 04 93 92 92

Plus en détail