Anti-infectieux: 7. antiviraux 1: herpes influenza et RSV

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Anti-infectieux: 7. antiviraux 1: herpes influenza et RSV"

Transcription

1 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 1 Anti-infectieux: 7. antiviraux 1: herpes influenza et RSV Paul M. Tulkens, Dr Med. Lic. Sc. Biomed., Agr. Ens. Sup. Faculté de pharmacie et sciences biomédicales Faculté de médecine et de médecine dentaire Université catholique de Louvain Bruxelles, Belgique Université d'abomey-calavi Cotonou, Bénin Ces diapositives sont reprises du cours des Prof. F Van Bambeke et P. Tulkens

2 MEDICAMETS ATI-HERPETIQUES Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 2

3 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 3 Voies d infection par les virus herpes Virus herpes et leur voies d'infection HSV-1-2 (herpes simplex) cellules épithéliales HSV-3 (VZV varicella zoster) syst. respiratoire syst. lymphatique syst. réticuloendothélial peau VARICELLE HSV-4 (EBV Epstein-Barr virus) HSV-5 (CMV - cytomegalovirus) salive tissus lymphatiques sang lymphocytes lymphocytes, monocytes rein, coeur, glandes sécrétoires fluides biologiques

4 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 4 Pathologies causées par les virus herpes primo-infection réactivation HSV1-2 lésions mucocutanées herpes génital (bouche, oeil, génitales) herpes cutané HSV3 (VZV) varicelle zona HSV4 (EBV) mononucléose asymptomatique HSV5 (CMV) mononucléose-like asymptomatique infection de l oeil fièvre, myalgie! : retard mental

5 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 5 Pathologies causées par les virus herpes Herpes labial

6 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 6 Pathologies causées par les virus herpes varicelle

7 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 7 Pathologies causées par les virus herpes zona A classical pattern for shingles. The infection follows a nerve root from the spine, along a rib, to the front of the chest. The area innervated by the nerve is called a "dermatome".

8 Pathologies causées par le virus Herpes simplex Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 8

9 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 9 Infections virales à virus Herpes genre de virus voie de transmission latence HSV1 simplex contact; orale neurones HSV2 simplex contact; génitale neurones HSV3 varicella zoster (VZV) contact, aérosol neurones HSV4 Epstein Barr (EBV) orale lympho B HSV5 cytomegalovirus (CMV) orale, génitale monocytes lymphocytes épithelia HSV6 roseolovirus orale lympho T HSV7 orale lympho T HSV8 lymphocytes (Sarcoli s syndrome) orale, génitale monocytes (KSHV)

10 Infections virales à virus Herpes Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 10

11 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 11 Traitement des infections à virus Herpes Virus Herpes genre de virus vaccin médicaments HSV1 aciclovir simplex famciclovir valaciclovir foscarnet HSV2 (en développement) aciclovir simplex famciclovir valaciclovir foscarnet HSV3 aciclovir varicella zoster (VZV) + famciclovir valaciclovir brivudine HSV4 (en développement) Ebstein Barr (EBV) HSV5 (en développement) ganciclovir cytomegalovirus (CMV) foscarnet cidofovir

12 Analogues des nucléosides Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 12

13 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 13 Structure chimique des analogues de guanosine H H 2 H H ()H (deoxy)guasie H H H H 2 H H 2 H H 2 H H H H ACICLVIR GACICLVIR PECICLVIR

14 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 14 Prodrogues des analogues de guanosine H H H 2 H H 2 H H ACICLVIR H H PECICLVIR H H 2 C H 2 H 3 CC (H 3 C) 2 HC CH H 2 H CCH 3 VALACICLVIR FAMCICLVIR

15 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 15 Virus Herpes cycle infectieux

16 - Mode d action des analogues de guanosine P - 5 Base 3 H H H P - H 2 P-P-P Kinases H 2 H Base H H ACICLVIR H Aciclovir = analogue de guanosine P - Base Aciclovir = terminateur de chaîne (bloque la synthèse des ac. nucléiques) H Fixation d un nouveau nucléotide impossible car absence d'h en 3' Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 16

17 Activation des analogues de guanosine Enzyme virale responsable de la 1ère phosphorylation activation uniquement dans les cellules infectées Infectious Diseases, by J. Cohen and W.G. Powderly Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 17

18 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 18 Résistance aux analogues de guanosine constitutive ou inductible insuffisance de production de la kinase virale mutation de la kinase ou de l AD polymérase rare mais attention chez les patients immunodéprimés (inoculum important)

19 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 19 Pharmacocinétique des analogues de guanosine absorption orale faible faible aciclovir et penciclovir sous forme de prodrogues orales voie locale (dermato, gynéco) et voie intraveineuse bonne distribution y compris dans le SC élimation rénale ajuster le dosage en cas d IR demi-vie courte (2-4 h) (formes phosphorylées à demi-vie plus longue)

20 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 20 Usage clinique des analogues de guanosine Aciclovir : Herpes simplex et Varicella zoster Herpes simplex: patient immunocompétent: - infection primaire (labiale, oculaire, génitale): pas systématiquement - infection récidivante - herpes néonatal, - (encéphalite) patient immunocompromis - toute poussée herpétique - prophylaxie en cas de sérologie + avant d instaurer une chimiothérapie Varicella zoster: patient immunocompétent: patient immunocompromis - atteinte pulmonaire et oculaire - zona - (encéphalite) - toute poussée herpétique

21 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 21 Usages cliniques des analogues de guanosine Aciclovir : effets secondaires troubles gastro-intestinaux par voie orale inflammation et phlébite au site d injection par voie IV insuffisance rénale réversible troubles SC (céphalées, agitation, hallucination, convulsion)

22 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 22 ATIVIRAUX ACTIFS SUR LE VIRUS IFLUEZA

23 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 23 Le Virus de l influenza: constituants Electron micrographs of purified influenza virions. Hemagglutinin (HA ) and neuraminidase (A) can be seen on the envelope of viral particles. Ribonucleoproteins (RPs) are located inside the virions. A (neuraminidase) Lipid bilayer M1 (membrane protein) RPs (RA, P) M2 (ion channel) Transcriptase complex (PB1, PB2 and PA) HA (hemagglutinin)

24 Virus Influenza: Antigènes de surface Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 24

25 Influenza A Virus Shift Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 25

26 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 26 La Grippe Commissariat interministériel Influenza A distinguer : Grippe saisonnière (Maladie humaine) Attendue chaque hiver Cas humains de grippe aviaire (Zoonose) Situation récente en Asie Pandémie de grippe (Zoonose évoluant en maladie humaine) Situation actuelle (H 1 1 )

27 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 27 Histoire des pandémies A/H A/H A/H11 Spanish Flu A/H22 Asian Flu A/H32 Hong Kong Flu ( ) A/H11 Russian Flu 2009 A/H11 Mexican Flu Australian Red Cross 1918

28 Voies de transmission Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV aérosolisation 2. Voie aérienne 3. bjets contaminés

29 La grippe: signes cliniques Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 29

30 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 30 Cibles des antiviraux P. Palese ature Medicine 10 : 2004

31 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 31 H Adamantanes H H 2.HCl H H 2.HCl H CH 3 H H Amantadine Rimantadine

32 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 32 Mode d action neuraminidase hemaglutinine Inhibiteurs de la protéine virale M2 du virus influenza A prévention du désassemblage du virus inhibition de l acidification de l endosome et prévention des fusions de membranes induites par les protéines virales

33 La neuraminidase Moscona, EJM (2005) 353: Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 33

34 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 34 La neuraminidase Sialic acid 2,3 Galactose 1,4 -acetyl-glucosamine Core sugars protein Sialic acid Galactose -acetyl-glucosamine Core sugars protein La neuraminidase clive l acide sialique des glycoprotéines de surface cellulaire auquelles sont attachées les nouvelles particules virales Functions: favorise la libération des particules virales détruit les récepteurs de surface reconnus par les hémagglutinines prévient l aggrégation des virus à la surface cellulaire prévient l inactivation par le mucus respiratoire

35 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 35 L acide sialique Lien osidique avec galactose (2 3) H C1 2-H H H H 4-H H H H H

36 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 36 Découverte du premier inhibiteur 1969! 2-deoxy H C1 K i ~ 0.01 mm vs K m de l acide sialique ~ 1mM peu efficace! H H 4-amino H 2 H 2 H H 2,4-dideoxy-2,3-didehydro-4-amino-D--acetylneuraminic acid Meindl et al., Hoppe-Seyler s Z. Physiol. Chem., 350: , 1969

37 Le zanamivir H 2-deoxy 4-guanidino H 2 H H H H H H H 2,4-dideoxy-2,3-didehydro -4-guanidino-D-acetylneuraminic acid von Itzstein et al., ature (1993) 363: , 1993 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 37

38 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 38 L oseltamivir 2-deoxy H Esterases H P H H 4-amino H 2 H 2 H H oseltamivir utilisé sous forme de sel (Phosphate) de prodrogue résorbé par voie orale

39 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 39 Résistance: mutation de la cible euraminidase 119 Glu Gly: Résistance au zanamivir (Glu 119 interagit avec guanidinium) 292 Arg Lys (R292K): Résistance à l oseltamivir (Arg 292 interagit avec acide carboxylique mais conformation de la poche enzymatique adhoc pour le zanamivir) 274 His Tyr (H274Y) et 294 Asn Ser (294S) Résistance à l oseltamivir Hemagglutinine Certaines mutations ( 198 Thr Ile) diminuent l affinité pour le récepteur

40 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 40 Comparaison des inhibiteurs de neuraminidase propriété zanamivir oseltamivir spectre Influenza A et B Voie d administration Traitement (5 jours) Prophylaxie Inhalation 10 mg 2X/jour Voie orale: mg 2 X/jour durée des symptômes grippe saisonnière 4 semaines: du nb de personnes malades 6 semaines: du nb de personnes malades Activité sur Peu efficace chez les patients contaminés H51 tolérance Bonne sauf path. respir. bonne

41 Zanamivir: comment l administrer correctement? 1 dose: = 2 cupules Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 41

42 Zanamivir: comment l administrer correctement? 1 dose: = 2 cupules Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 42

43 Et l oseltamivir? Prophylaxie : efficace Traitement : n gagne 1-2 jours JAMA (1999) 282:31-36 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 43

44 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 44 Bénéfice potentiel des inhibiteurs de neuraminidase Thérapeutique: durée des symptomes de 1-2 jours risque de transmission du virus risque de complications (sinusite, bronchite) usage d antibiotiques Prophylaxie: Prévention saisonnière de l infection

45 Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 47 Isoprinosine Inosine pranobex Inosine pranobex is a combinatinon of inosine (A), acetamidobenzoic acid (B), and dimethylaminoisopropanol (C) used as an antiviral drug. Inosine pranobex has no effect on viral particles itself. It acts as a powerful immunostimulant It is most commonly used to treat the rare measles complication subacute sclerosing panencephalitis in conjunction with intrathecal interferon therapy, with promising results A B C plusieurs articles sur Pubmed.com non enregistrée en Belgique pas de mention auprès de l Agence européennne du médicament refus d importation aux E.U.

46 Isoprinosine Février 2014 Pahrmacologie spéciale: antiviraux-1: herpes - influenza et RSV 48

Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes

Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes préparé par F. Van Bambeke Antiherpétiques - année 2006 1 Propriétes du foscarnet inhibiteur de l AD polymérase

Plus en détail

Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes

Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes préparé par F. Van Bambeke Antiherpétiques - année 2006 1 Propriétes du foscarnet inhibiteur de l AD polymérase

Plus en détail

MEDICAMENTS ANTI-HERPETIQUES

MEDICAMENTS ANTI-HERPETIQUES MEDICAMETS ATI-HERPETIQUES Enseignant : F. Van Bambeke FARM2129 année 2009-2010 07/12/2009 FARM2129 - Antiherpétiques 1 Voies d infection par les virus herpes Virus herpes et leur voies d'infection HSV-1-2

Plus en détail

Traitements anti-infectieux notions de sensibilité et de résistance. en virologie

Traitements anti-infectieux notions de sensibilité et de résistance. en virologie Traitements anti-infectieux notions de sensibilité et de résistance Pr Diane Descamps Laboratoire de Virologie Hôpital Bichat-Claude Bernard EA 4409 Université Paris 7 en virologie Plan Généralités Les

Plus en détail

Fiche cours 17 : Les infections à Herpes Virus

Fiche cours 17 : Les infections à Herpes Virus Fiche cours 17 : Les infections à Herpes Virus I.Généralités: Il existe 3 sous familles d herpès virus : Sous famille Espèce Alpha-herpesvirinae Herpès simplex type 1 HHV1 Herpès simplex type 2 Varicelle-Zona

Plus en détail

Bases moléculaires de la chimiothérapie antivirale 1 ère Partie

Bases moléculaires de la chimiothérapie antivirale 1 ère Partie Cours du 07/11/09 Dr. Bénédicte Roquebert Pr. Diane Descamps RT : Sébastien Nguyen (I-III) RT : Charlotte Calvo (IV-V) Bases moléculaires de la chimiothérapie antivirale 1 ère Partie Ce cours a été fait

Plus en détail

Grippe A/H1N Premier bilan. JP Stahl CHU et UJF Grenoble 1

Grippe A/H1N Premier bilan. JP Stahl CHU et UJF Grenoble 1 Grippe A/H1N1 2009 Premier bilan JP Stahl CHU et UJF Grenoble 1 A(H1N1)v : Extension en Quelques Semaines Alerte OMS OMS Phase 6 : Pandémie France : OMS Pandémie Phase 4OMS Phase 5. Trois premiers cas

Plus en détail

Zanamivir et Oseltamivir Phosphate inhibiteurs de Neuraminidase. Traitement de la Grippe (Influenza)

Zanamivir et Oseltamivir Phosphate inhibiteurs de Neuraminidase. Traitement de la Grippe (Influenza) Zanamivir et seltamivir Phosphate inhibiteurs de Neuraminidase Traitement de la Grippe (Influenza) Zanamivir Relenza N N C 2 N 2 C 2 Et N 2. 3 P 4 setalmivir Phosphate Tamiflu Pr. Pierre van de Weghe,

Plus en détail

Propriétés des antiviraux

Propriétés des antiviraux Stratégies antivirales : l exemple de la chémothérapie anti-grippale Nadia Naffakh Unité de Génétique Moléculaire des Virus Respiratoires CNRS URA 1135 Institut Pasteur, Paris Académie Vétérinaire de France-

Plus en détail

Le virus de la grippe. Présenté par GRATOL Rémy

Le virus de la grippe. Présenté par GRATOL Rémy Le virus de la grippe Présenté par GRATOL Rémy Introduction La Grippe décrite par Hippocrate en 412 av. J-C. 1580 Première pandémie grippale Depuis, 31 pandémies recensées, dont 3 au XXème 1918, 1957 et

Plus en détail

4 - Traitements. DGS -Version 1-20/12/05 1

4 - Traitements. DGS -Version 1-20/12/05 1 4 - raitements DG -Version 1-20/12/05 1 2 familles d antiviraux nhibiteurs de la protéine 2 (amantadine, rimantadine): ils empêchent le virus de se multiplier dans la cellule infectée. ls ne sont actifs

Plus en détail

Infection. transformante. Infection aiguë lytique. Infection persistante. Infection. Cellule infectée par le virus. latente.

Infection. transformante. Infection aiguë lytique. Infection persistante. Infection. Cellule infectée par le virus. latente. DIVERSITE DES INFECTIONS VIRALES Dr Rafik HARRATH Laboratoire de Virologie, Faculté de Pharmacie de Monastir Les infections virales Infection transformante Infection aiguë lytique Infection latente Cellule

Plus en détail

Les HERPES VIRIDAE. Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre

Les HERPES VIRIDAE. Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre Les HERPES VIRIDAE Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre CLASSIFICATION Virus à ADN, bicaténaire Alpha herpes virus, réplication rapide et affinité pour le système nerveux : HSV1 & HSV2

Plus en détail

LA REPLICATION VIRALE

LA REPLICATION VIRALE LA REPLICATION VIRALE I Généralités! Virus = parasite intracellulaire obligatoire!virus détourne le métabolisme et la machinerie de la cellule pour se multiplier 1 Virus «n» Virions Infection = rencontre

Plus en détail

Physiopathologie de l infection herpétique

Physiopathologie de l infection herpétique Physiopathologie de l infection herpétique Epidémiologie HSV-1 : bouche, œil, cerveau 67 % des adultes (conditions socio-économiques) acquisition : première enfance, jeunes adultes HSV-2 : sphère génitale,

Plus en détail

LA GRIPPE. Épidémiologie Clinique Complications Traitement prophylaxie

LA GRIPPE. Épidémiologie Clinique Complications Traitement prophylaxie LA GRIPPE Épidémiologie Clinique Complications Traitement prophylaxie La grippe : une maladie contagieuse Réplication virale Voies aériennes supérieures ET Voies respiratoires inférieures Incubation :

Plus en détail

Vaccinations et avenir de ces pathologies infectieuses émergentes. D. Christmann

Vaccinations et avenir de ces pathologies infectieuses émergentes. D. Christmann Vaccinations et avenir de ces pathologies infectieuses émergentes D. Christmann Vaccinations Vaccin «grippe saisonnière» Vaccin 2009 Cultivé sur œufs embryonnés Fragmenté, inactivé Composition 2009 A/Brisbane/59/2007(H1N1)

Plus en détail

Paule Tissot C.O.S.Beauséjour-hyères IFSI. 2 Année 2004-05. Les généralités

Paule Tissot C.O.S.Beauséjour-hyères IFSI. 2 Année 2004-05. Les généralités Les antiviraux Paule Tissot C.O.S.Beauséjour-hyères IFSI. 2 Année 2004-05 Objectifs fixés Généralités Classification multiplication Mode d action des médicaments Les effets indésirables Les précautions

Plus en détail

Virus Herpes Simplex

Virus Herpes Simplex Virus Herpes Simplex 5A Internat Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille 2014 2.1 Table des matières I - Taxonomie et structure 4 1.

Plus en détail

Introduction aux Antiviraux «Qu est ce qu un antiviral?» Pr Patrice Morand Laboratoire de Virologie

Introduction aux Antiviraux «Qu est ce qu un antiviral?» Pr Patrice Morand Laboratoire de Virologie Introduction aux Antiviraux «Qu est ce qu un antiviral?» Pr Patrice Morand Laboratoire de Virologie Diplôme d Université Thérapeutiques Anti-Infectieuses Grenoble janvier 2016 Les différentes étapes du

Plus en détail

Zelitrex est indiqué dans le traitement du zona et du zona ophtalmique chez l adulte immunocompétent (voir rubrique 4.4).

Zelitrex est indiqué dans le traitement du zona et du zona ophtalmique chez l adulte immunocompétent (voir rubrique 4.4). Société pharmaceutique (GLAXOSMITHKLINE) 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Zelitrex 500 mg comprimés pelliculés 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Zelitrex 500 mg comprimés pelliculés : chaque comprimé

Plus en détail

TRAITEMENT du S I S D I A

TRAITEMENT du S I S D I A ANTIVIRAUX TRAITEMENT du SIDA Sida - épidémiologie Monde : 40 Millions Afrique 26 millions Asie du Sud est : 8 Millions Amérique Latine 1,3 Millions Amérique du Nord 920000 Europe : 520000 France Entre

Plus en détail

LES ANTI HERPES VIRIDAE

LES ANTI HERPES VIRIDAE LES ANTI HERPES VIRIDAE Dr Adnene TOUMI Sousse le 13.3.2009 INTRODUCTION Progrès de la biologie moléculaire : identification de cibles virales spécifiques Agents antiviraux : Atteindre les organes cibles

Plus en détail

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise)

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise) Immunologie = partie de la médecine et de la biologie qui étudie l immunité. Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent

Plus en détail

Traitement et comportement préventif en cas de grippe dans une institution. Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Claude Bernard CCLIN Paris Nord

Traitement et comportement préventif en cas de grippe dans une institution. Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Claude Bernard CCLIN Paris Nord Traitement et comportement préventif en cas de grippe dans une institution Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Claude Bernard CCLIN Paris Nord Impact de la grippe sur les résidents dans institutions= études

Plus en détail

Cours n 27 : ANTIVIRAUX, MÉCANISMES D ACTION, MÉCANISMES DE RÉSISTANCE

Cours n 27 : ANTIVIRAUX, MÉCANISMES D ACTION, MÉCANISMES DE RÉSISTANCE UE9 Agents infectieux Lundi 25 février 2013 15h 30 16h 30 Pr. Descamps RT : SEBBAG Clara RL : MAAREK Laura Cours n 27 : ANTIVIRAUX, MÉCANISMES D ACTION, MÉCANISMES DE RÉSISTANCE 1 SOMMAIRE : I. Développement

Plus en détail

Les Carnets de l'hygiéniste

Les Carnets de l'hygiéniste n 01 01/10/04 La grippe est une infection virale due aux virus influenza A ou B. Elle est connue depuis l antiquité survenant le plus souvent en hiver lors d épidémies ou plus rarement de pandémies. Cette

Plus en détail

Hépatites virales Hépatites virales Hépatite A Hépatite A Hépatite E Hépatite G Hépatite D ou agent delta VHB Généralités - Virus de l hépatite B. Famille des Hepadnaviridae. Genre des Othohepadnavirus

Plus en détail

Pneumonies virales. O. Leroy

Pneumonies virales. O. Leroy Pneumonies virales O. Leroy Pourquoi moi?? Je n y connais rien!!! Merci Benoit Mr X, 65 ans Pas d antécédents connus Admission aux urgences pour hyperthermie et toux A votre avis Quel agent causal? Pneumocoque

Plus en détail

Aciclovir Sandoz 200 mg comprimés Aciclovir Sandoz 800 mg comprimés aciclovir

Aciclovir Sandoz 200 mg comprimés Aciclovir Sandoz 800 mg comprimés aciclovir Notice : information de l utilisateur Aciclovir Sandoz 200 mg comprimés Aciclovir Sandoz 800 mg comprimés aciclovir Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament, car elle contient

Plus en détail

Grippe A(H1NI) : situation, transmission, prévention, prise en charge

Grippe A(H1NI) : situation, transmission, prévention, prise en charge Grippe A(H1NI) : situation, transmission, prévention, prise en charge Caractéristiques des virus de la grippe (influenza) Plusieurs sous-types : parmi les 24 sous types, 4 sont humains et 17 sont aviaires

Plus en détail

Imagerie du petit animal. ******** Un exemple d imagerie moléculaire

Imagerie du petit animal. ******** Un exemple d imagerie moléculaire Imagerie du petit animal ******** Un exemple d imagerie moléculaire Pr Pierre-Olivier Kotzki Certificat optionnel: Imagerie métabolique et moléculaire I- La transgénèse Addition d'un gène étranger, appelé

Plus en détail

Variabilité des génomes viraux et conséquences physiopathologiques Modèle des virus influenza

Variabilité des génomes viraux et conséquences physiopathologiques Modèle des virus influenza Variabilité des génomes viraux et conséquences physiopathologiques Modèle des virus influenza marie-edith.lafon@viro.u-bordeaux2.fr 2007 2008 Structure des virus Génome : ARN ou ADN Capside (nucléocapside)

Plus en détail

Infections à Herpes Simplex virus

Infections à Herpes Simplex virus CBP Infections à Herpes Simplex virus 1.0 ANNE GOFFARD UNIVERSITÉ LILLE 2 DROIT ET SANTÉ FACULTÉ DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES DE LILLE ANNE.GOFFARD@UNIV-LILLE2.FR 2012 Table des matières

Plus en détail

Prise en charge de la grippe. F. Jacobs Clinique des maladies Infectieuses Hôpital Erasme 8 octobre 2009

Prise en charge de la grippe. F. Jacobs Clinique des maladies Infectieuses Hôpital Erasme 8 octobre 2009 Prise en charge de la grippe F. Jacobs Clinique des maladies Infectieuses Hôpital Erasme 8 octobre 2009 Plan de l exposé Présentations cliniques Méthodes diagnostiques Traitements Vaccination La grippe

Plus en détail

Infections cutanées à Herpes simplex

Infections cutanées à Herpes simplex Infections cutanées à Herpes simplex Stephan Lautenschlager Dermatologisches Ambulatorium des Stadtspitals Triemli, Zürich Quintessence La séroprévalence du HSV-1 est d env. 2 3 et celle du HSV-2 de 1

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialités : - Biotechnologies - Sciences physiques et chimiques en laboratoire SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de Chimie biochimie

Plus en détail

Nouvelle Grippe A(H1N1)v Notes Cliniques

Nouvelle Grippe A(H1N1)v Notes Cliniques X èmes Journées Nationales d Infectiologie 10-12 juin 2009, Lyon Nouvelle Grippe A(H1N1)v Notes Cliniques Christian Chidiac Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU de Lyon INSERM U851, Université Claude

Plus en détail

Virus. Virus HIV. IFMT-MS-Nov

Virus. Virus HIV. IFMT-MS-Nov Virus Virus HIV IFMT-MS-Nov.2005 1 Qu est ce qu un virus? les micro-organismes agents des maladies sont classés en 4 types de / taille décroissante : parasites certains visibles à l œil nu champignons

Plus en détail

Grippe A (H1N1) Ex grippe «Porcine» ou «mexicaine» M Bouskraoui

Grippe A (H1N1) Ex grippe «Porcine» ou «mexicaine» M Bouskraoui Grippe A (H1N1) Ex grippe «Porcine» ou «mexicaine» M Bouskraoui Le pire n est pas certain mais il faut s y préparer Épidémie de grippe H1N1 de 2009 Les virus grippaux C : uniquement humain, cas sporadiques

Plus en détail

Prévention de la grippe chez le patient immunocompromis: vaccination et autres mesures. Dr. Oriol Manuel MIN/CTO Forum Hygiène 28.10.

Prévention de la grippe chez le patient immunocompromis: vaccination et autres mesures. Dr. Oriol Manuel MIN/CTO Forum Hygiène 28.10. Prévention de la grippe chez le patient immunocompromis: vaccination et autres mesures Dr. Oriol Manuel MIN/CTO Forum Hygiène 28.10.2008 Plan de la présentation Introduction Épidémiologie et clinique Transplantation

Plus en détail

«la rhinotrachéite infectieuse»

«la rhinotrachéite infectieuse» Fiche technique n 4 2 ème édition L herpèsvirose féline, «la rhinotrachéite infectieuse» L herpèsvirus félin (agent de la rhinotrachéite infectieuse féline) fait partie des agents impliqués dans le syndrome

Plus en détail

VIROLOGIE SYSTEMATIQUE

VIROLOGIE SYSTEMATIQUE VIROLOGIE SYSTEMATIQUE 1. Herpesviridae 1.1. Structure 1.2. Classification Abréviation Nom complet Transmission Voie d entrée Cellules cibles HSV1 ou HHV1 Herpes Simplex Virus 1 Contact direct Muqueuses,

Plus en détail

Grippe A (H1N1)v : caractéristiques et modalités de prise en charge

Grippe A (H1N1)v : caractéristiques et modalités de prise en charge 30 Juillet 2009 Grippe A (H1N1)v : caractéristiques et modalités de prise en charge Pr François CARON, Dr Manuel ETIENNE Maladies Infectieuses et Tropicales Virus grippaux : Myxovirus influenzae Sérotype

Plus en détail

François BRICAIRE Hôpital Pitié-Salpêtrière Paris VI

François BRICAIRE Hôpital Pitié-Salpêtrière Paris VI GRIPPE François BRICAIRE Hôpital Pitié-Salpêtrière Paris VI Bilan epidemiologique,prevention et traitement, vaccination et alternative therapeutique Un fléau familier La grippe est hautement contagieuse

Plus en détail

L actualité du risque lié à la grippe pour les soignants. Dr Pierre Tattevin, Maladies Infectieuses et Réanimation Médicale, CHU Rennes

L actualité du risque lié à la grippe pour les soignants. Dr Pierre Tattevin, Maladies Infectieuses et Réanimation Médicale, CHU Rennes L actualité du risque lié à la grippe pour les soignants Dr Pierre Tattevin, Maladies Infectieuses et Réanimation Médicale, CHU Rennes La Grippe: Généralités A. Fixation du virus par l hémagglutinine B.

Plus en détail

Atelier vaccin Vaccin zona

Atelier vaccin Vaccin zona Atelier vaccin Vaccin zona Emmanuel Grimprel Odile Launay 17 es JNI, Lille, du 7 au 9 juin 2016 1 Déclaration de liens d intérêt avec les industries de santé en rapport avec le thème de la présentation

Plus en détail

4.5 Interactions avec d autres médicaments et autres formes d interaction

4.5 Interactions avec d autres médicaments et autres formes d interaction RESUME DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT VIRATOP 5% crème 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Substance active : aciclovir 50 mg par gramme de crème. Excipient à effet

Plus en détail

Nouvelles immunodépressions, nouveaux risques infectieux. Pierre Loulergue Hôpital Cochin Paris

Nouvelles immunodépressions, nouveaux risques infectieux. Pierre Loulergue Hôpital Cochin Paris Nouvelles immunodépressions, nouveaux risques infectieux Pierre Loulergue Hôpital Cochin Paris Types d immunodépression Innée Déficits immunitaires héréditaires (>150 décrits) Acquise Liée à une maladie

Plus en détail

AGENDA. Introduction. Bactériophage. Prion. Nouvelles thérapies

AGENDA. Introduction. Bactériophage. Prion. Nouvelles thérapies AGENDA Introduction Bactériophage Prion Nouvelles thérapies LES VIRUS Le Bactériophage VIRUS II Cours de Cytologie VIRUS II Cours de Cytologie VIRUS II Cours de Cytologie Où trouve t-on les bactériophages?..

Plus en détail

Le système de défense de l organisme

Le système de défense de l organisme Le système de défense de l organisme Chapitre 12 Marieb (2008) Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Le système excréteur comprend de glandes Quelle est l unité de fonctionnement

Plus en détail

Introduction aux nouveaux adjuvants vaccinaux et à leur rôle dans la vaccination antigrippale. Jean Haensler Sanofi Pasteur

Introduction aux nouveaux adjuvants vaccinaux et à leur rôle dans la vaccination antigrippale. Jean Haensler Sanofi Pasteur Introduction aux nouveaux adjuvants vaccinaux et à leur rôle dans la vaccination antigrippale Jean Haensler Sanofi Pasteur 1 Besoin d adjuvant DES ADJUVANTS POUR QUELS VACCINS? Peptides synthétiques Protéines

Plus en détail

EVALUATION DE LA SENSIBILITE AUX ANTIVIRAUX

EVALUATION DE LA SENSIBILITE AUX ANTIVIRAUX BURNICHON Nelly MARCILLY Alexandre DES bactériologie / virologie Semestre été 2003 Exposé du 11 juillet 2003 EVALUATION DE LA SENSIBILITE AUX ANTIVIRAUX Page 1 sur 24 I. GENERALITES : CYCLES DE REPLICATION

Plus en détail

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Fiche technique n 14 2 ème édition Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Le syndrome de l'immunodéficience féline est communément appelé le «SIDA du chat». Il se transmet entre

Plus en détail

Méningites et Méningo-encéphalites virales physiopathologie et pathogénie

Méningites et Méningo-encéphalites virales physiopathologie et pathogénie Méningites et Méningo-encéphalites virales physiopathologie et pathogénie H. Karray-Hakim Laboratoire Microbiologie - Sfax Congrès de la STPI. Tunis le 22-24 avril 2010 Méningo-encéphalite Encéphalite

Plus en détail

Epidémies et Pandémies: pourquoi sont-elles possibles? Werner Wunderli Laboratoire Central de Virologie HUG

Epidémies et Pandémies: pourquoi sont-elles possibles? Werner Wunderli Laboratoire Central de Virologie HUG Epidémies et Pandémies: pourquoi sont-elles possibles? Werner Wunderli Laboratoire Central de Virologie HUG Sujets Structure générale d un virus Comment les virus se multiplient-ils? Comment un virus peut-il

Plus en détail

AFFECTIONS CUTANEO- MUQUEUSES AU COURS DE L INFECTION L VIH/SIDA. Dr LANDO Marie Jeannette, Dermato-Vénérologue, HDJ/HCY

AFFECTIONS CUTANEO- MUQUEUSES AU COURS DE L INFECTION L VIH/SIDA. Dr LANDO Marie Jeannette, Dermato-Vénérologue, HDJ/HCY AFFECTIONS CUTANEO- MUQUEUSES AU COURS DE L INFECTION L A VIH/SIDA 1 PROGRAMME DE FORMATION WAF/ECS/ESTHER/CNLS Formation du personnel paramédical et associatif en prise en charge globale des PVVS 2 INTRODUCTION

Plus en détail

MALADIES VIRALES PORCINES

MALADIES VIRALES PORCINES MALADIES VIRALES PORCINES Pathologie des maladies virales Chapitre 9 MALADIES VIRALES RESPIRATOIRES Pathologie des maladies virales, Chapitre 9.2. Page 1 1 GRIPPE PORCINE Etiologie Orthomyxovirus, virus

Plus en détail

Pharmacologie générale: 8. Applications pharmacocinétiques

Pharmacologie générale: 8. Applications pharmacocinétiques Décembre 2012 Pharmacologie générale: 8. Applications pharmacocinétiques 1 Pharmacologie générale: 8. Applications pharmacocinétiques Paul M. Tulkens, Dr Med. Lic. Sc. Biomed. Faculté de pharmacie et sciences

Plus en détail

Antiviraux, mécanisme d action et résistance

Antiviraux, mécanisme d action et résistance UE 9 Agents infectieux Pr Diane Descamps (diane.descamps@bch.aphp.fr) 15h30-16h30 le 20/02 RF : Rosana Anton-Xavier RT : Maïlys Vaugon Antiviraux, mécanisme d action et résistance 1/8 Plan I- Développement

Plus en détail

Diagnostic des infections respiratoires d origine virale

Diagnostic des infections respiratoires d origine virale ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE MICROBIOLOGIE Diagnostic des infections respiratoires d origine virale Dr Salma MHALLA Laboratoire de Microbiologie CHU F. Bourguiba Monastir Monastir le 16/02/2012 Pourquoi

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2016

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2016 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2016 Durée : 3 heures Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes

Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes Service de Maladies Infectieuses et tropicales, Hôpital de la Croix-Rousse, Lyon Généralités Caractères res communs à tous les virus

Plus en détail

La grippe. Un fléau familier.!!! Le pire n est pas certain mais il faut s y préparer

La grippe. Un fléau familier.!!! Le pire n est pas certain mais il faut s y préparer La grippe Un fléau familier.!!! Le pire n est pas certain mais il faut s y préparer La grippe: Histoire Décrite depuis Hippocrate 500 avt JC Grande vague épidémique au moyen âge Grippe terme germanique

Plus en détail

Virus respiratoires Comment distinguer infection et colonisation. GrrrOH 11 avril 2013

Virus respiratoires Comment distinguer infection et colonisation. GrrrOH 11 avril 2013 Virus respiratoires Comment distinguer infection et colonisation GrrrOH 11 avril 2013 Colonisation à virus respiratoires?? Arbre respiratoire = Exposition aux particules aériennes, alimentation, eau Inorganiques,

Plus en détail

LA GRIPPE ET SES VIRUS Grippe Peste aviaire Grippe aviaire

LA GRIPPE ET SES VIRUS Grippe Peste aviaire Grippe aviaire LA GRIPPE ET SES VIRUS Grippe Peste aviaire Grippe aviaire Patrice MASSIP Toulouse, le 15/02/2006 La grippe «classique» Grippe vient de l anglais l to grip ou allemand grippen La grippe se déclare d brutalement

Plus en détail

INFECTION HIV, MANIFESTATIONS CLINIQUES ET ASPECTS THERAPEUTIQUES Présenté par: DR K.CHARAOUI 1. Introduction: Problème majeur de santé publique 33

INFECTION HIV, MANIFESTATIONS CLINIQUES ET ASPECTS THERAPEUTIQUES Présenté par: DR K.CHARAOUI 1. Introduction: Problème majeur de santé publique 33 1 INFECTION HIV, MANIFESTATIONS CLINIQUES ET ASPECTS THERAPEUTIQUES Présenté par: DR K.CHARAOUI 1. Introduction: Problème majeur de santé publique 33 millions de personnes infectées dans le monde /25 millions

Plus en détail

L Infection à VIH (1)

L Infection à VIH (1) L Infection à VIH (1) Epidémiologie-Virologie-Histoire Naturelle. Docteur Patrick Miailhes Service d Infectiologie du Pr. Peyramond, Hôpital Croix-Rousse, Lyon VIH/Sida 2011 1 Epidemiologie mondiale :

Plus en détail

Cinétique des marqueurs viraux VIH

Cinétique des marqueurs viraux VIH Vous êtes amenés à voir en consultation un patient de 36 ans pour la découverte d une séropositivité pour le VIH1 dépistée à l occasion d un dossier pour prêt bancaire. 1. Décrivez brièvement l histoire

Plus en détail

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH On sait aujourd hui que le VIH est transmis par voie sexuelle, sanguine et de la mère à l enfant au cours de la grossesse : il se propage donc par

Plus en détail

Pharmacologie générale: 4. principaux types de médicaments

Pharmacologie générale: 4. principaux types de médicaments Décembre 2012 Pharmacologie générale: 4. principaux types de médicaments 1 Pharmacologie générale: 4. principaux types de médicaments Paul M. Tulkens, Dr Med. Lic. Sc. Biomed. Faculté de pharmacie et sciences

Plus en détail

Les «encéphalites» sont des affections inflammatoires du tissu cérébral, de causes infectieuses ou non, et qui évoluent de manière variable sur un

Les «encéphalites» sont des affections inflammatoires du tissu cérébral, de causes infectieuses ou non, et qui évoluent de manière variable sur un Encéphalites Les «encéphalites» sont des affections inflammatoires du tissu cérébral, de causes infectieuses ou non, et qui évoluent de manière variable sur un mode aiguë, subaiguë ou chronique Le plus

Plus en détail

Virologie. Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse

Virologie. Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse Virologie Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse 06/09/2006 Qu est-ce qu un virus? Aspect fonctionnel : entité qui se caractérise par : un seul type d acide nucléique

Plus en détail

Date d application : 09/09/2008 Approbateur(s) Dr V Gandemer, Responsable d Unité. N de version du document : 1 Gestionnaire : N.

Date d application : 09/09/2008 Approbateur(s) Dr V Gandemer, Responsable d Unité. N de version du document : 1 Gestionnaire : N. Unité d onco-hématologie pédiatrique IT 3.3.2.9 version n 1 page 1/7 Unité d onco-hématologie pédiatrique Prendre en charge des infections virales autres que le CMV chez le patient greffé Codification

Plus en détail

HERPES VIRIDAE. γ Herpés - HSV1 - HSV2 - VZV - CMV - HHV6 - HHV7 - EBV - HHV8

HERPES VIRIDAE. γ Herpés - HSV1 - HSV2 - VZV - CMV - HHV6 - HHV7 - EBV - HHV8 HERPES-VIRIDAE Herpès virus type 1 (HSH-1) et de type 2 (HSV-2) Virus de la varicelle et du zona (VZV) Cytomégalovirus (CMV) Virus Epstein-Barr (EBV) Herpes virus humain 6 (HHV6) Herpes virus humain 7

Plus en détail

Infections du système nerveux central

Infections du système nerveux central Méningite: définition: infection de l espace subarachnoïde qui contient le LCR Infectious Diseases - D. Armstrong & J. Cohen, Eds. 1999. Méningite: définition: infection de l espace subarachnoïde qui contient

Plus en détail

Dr Jalel Boukadida - Dr Naila Hannachi Laboratoire de Microbiologie CHU F.Hached Sousse

Dr Jalel Boukadida - Dr Naila Hannachi Laboratoire de Microbiologie CHU F.Hached Sousse Journée de formation pour les résidents en Microbiologie et Maladies Infectieuses 23 Septembre 2011 Dr Jalel Boukadida - Dr Naila Hannachi Laboratoire de Microbiologie CHU F.Hached Sousse Virus : principaux

Plus en détail

Prévention du risque CMV chez le transplanté cardiaque

Prévention du risque CMV chez le transplanté cardiaque Prévention du risque CMV chez le transplanté cardiaque Catherine Amrein Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris 3 risques de gravité différente Primo-infection: D+/R Réactivation-réinfestation: D+/R+

Plus en détail

VIROLOGIE ADENOVIRUS : CULTURES ORIENTEES ET IDENTIFICATION

VIROLOGIE ADENOVIRUS : CULTURES ORIENTEES ET IDENTIFICATION VIROLOGIE ADENOVIRUS : CULTURES ORIENTEES ET IDENTIFICATION ADENOVIRUS : RECHERCHE DIRECTE SUR LIQUIDES BIOLOGIQUES AUTRES QUE SELLES PAR IMMUNOFLUORESENCE OU PAR AMPLIFICATION MOLECULAIRE ADENOVIRUS :

Plus en détail

Antiviraux. Les substances utilisées sont des analogues des nucléosides : elles bloquent la synthèse des acides nucléiques.

Antiviraux. Les substances utilisées sont des analogues des nucléosides : elles bloquent la synthèse des acides nucléiques. Antiviraux I. Généralités Médicaments anti-infectieux utilisés dans la prévention / le traitement de maladies virales : - hépatites virales chroniques - infections à herpesvirus (herpes cutané, génital,

Plus en détail

La vaccination zona : le point en 2014

La vaccination zona : le point en 2014 La vaccination zona : le point en 2014 Dr Christophe TRIVALLE christophe.trivalle@pbr.aphp.fr Actualités en Médecine Gériatrique 18 Juin 2014 Conflits d intérêts Varicelle Histoire naturelle du Zona Virus

Plus en détail

DENOMINATION DU MEDICAMENT Valaciclovir Apotex 500 mg comprimés pelliculés

DENOMINATION DU MEDICAMENT Valaciclovir Apotex 500 mg comprimés pelliculés DENOMINATION DU MEDICAMENT Valaciclovir Apotex 500 mg comprimés pelliculés COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque comprimé pelliculé contient 500 mg de valaciclovir (sous forme de chlorhydrate

Plus en détail

Les antiviraux et les antirétroviraux

Les antiviraux et les antirétroviraux ntiviraux antirétrovirau 23/10/02 15:48 Page 1 Chapitre 3 N N F Les antiviraux et les antirétroviraux N PF PF ntiviraux antirétrovirau 23/10/02 15:48 Page 2 F Chapitre 3 : Les antiviraux et les antirétroviraux

Plus en détail

Je m informe sur la grippe

Je m informe sur la grippe Je m informe sur la grippe Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Adresse du site : www.docvadis.fr/malinf.sat.paris Validé par le Comité Scientifique Infectiologie La grippe est une maladie infectieuse

Plus en détail

SIDA et défenses immunitaires

SIDA et défenses immunitaires SIDA et défenses immunitaires Chapitre 1 : le SIDA I- Une enquête médicale de plusieurs années a) Les débuts de l épidémie L épidémie de SIDA débute en 1981 : aux Etats Unis des hommes jeunes, toxicomanes

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 2 avril 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 2 avril 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 2 avril 2003 ACICLOVIR QUALIMED 250 mg, poudre pour solution pour perfusion avec set de transfert, ACICLOVIR QUALIMED 500 mg, poudre

Plus en détail

La grippe chez la personne âgée la grippe en gériatrie. Bruno Hoen 25 mars 2004

La grippe chez la personne âgée la grippe en gériatrie. Bruno Hoen 25 mars 2004 La grippe chez la personne âgée la grippe en gériatrie Bruno Hoen 25 mars 2004 La grippe chez la personne âgée Epidémiologie Traitement curatif spécifique Prophylaxie vaccinale médicamenteuse La grippe

Plus en détail

Interactions hôte agent infectieux. Herpesvirus. Ganglion du nerf trijumeau Ganglions sacrés Ganglions rachidiens et des paires crâniennes

Interactions hôte agent infectieux. Herpesvirus. Ganglion du nerf trijumeau Ganglions sacrés Ganglions rachidiens et des paires crâniennes La famille des Herpesviridae comporte une centaine d espèces virales dont 8 sont responsables d infections strictement humaines : HSV-1 et -2, VZV, CMV, HHV6, EBV, HHV7 et HHV8. Ce sont des virus enveloppés

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 juin 2003. ACICLOVIR AGUETTANT 250 mg - 500 mg, poudre pour solution pour perfusion, flacon (B/5)

AVIS DE LA COMMISSION. 18 juin 2003. ACICLOVIR AGUETTANT 250 mg - 500 mg, poudre pour solution pour perfusion, flacon (B/5) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 juin 2003 ACICLOVIR AGUETTANT 250 mg - 500 mg, poudre pour solution pour perfusion, flacon (B/5) Laboratoires AGUETTANT aciclovir

Plus en détail

Nouvelles souches de grippes aviaires et humaines

Nouvelles souches de grippes aviaires et humaines Nouvelles souches de grippes aviaires et humaines Données épidémiologiques, cliniques et virologiques Vincent ENOUF CEMI 19 / 2014 Paris L'actualité!!! Diversité et origine des virus influenza David McCandless

Plus en détail

Grippe saisonnière Mesures de prévention. Unité HPCI octobre 2011

Grippe saisonnière Mesures de prévention. Unité HPCI octobre 2011 Grippe saisonnière Mesures de prévention Unité HPCI octobre 2011 Cours élaboré par l Unité HPCI Octobre 2010 Révisé en octobre 2011 Objectifs du cours I. Grippe saisonnière II. Mesures de prévention 1)

Plus en détail

Epidémie de grippe H1N1. 06 juin 2009

Epidémie de grippe H1N1. 06 juin 2009 Epidémie de grippe H1N1 06 juin 2009 Le virus grippal Comporte plusieurs genres: A, B, C. Seuls les genres A et B sont pathogènes pour l homme Chaque genre est divisé en sous types selon la composition

Plus en détail

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Introduction Les virus de la grippe sont des virus «instables». Les virus actuellement en circulation

Plus en détail

Cours de Virologie. Qu est-ce qu un virus? Rafik HARRATH. Laboratoire de Virologie, LR99-ES27; Faculté de Pharmacie de Monastir

Cours de Virologie. Qu est-ce qu un virus? Rafik HARRATH. Laboratoire de Virologie, LR99-ES27; Faculté de Pharmacie de Monastir Cours de Virologie Qu est-ce qu un virus? Propriétés générales des virus Rafik HARRATH Laboratoire de Virologie, LR99-ES27; Faculté de Pharmacie de Monastir Virus? Particule infectieuse: Structure acellulaire:

Plus en détail

Mode d'administration En instillation oculaire dans le cul-de-sac conjonctival inférieure de l'œil affecté.

Mode d'administration En instillation oculaire dans le cul-de-sac conjonctival inférieure de l'œil affecté. 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Virgan 1,50 mg/g gel ophtalmique 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 1 g de gel contient 1,50 mg ganciclovir. Excipient : chlorure de benzalkonium (75 μg/g). Pour la

Plus en détail

Ch Dherbomez Cadre de Santé, service des Maladies Infectieuses CH de Tourcoing

Ch Dherbomez Cadre de Santé, service des Maladies Infectieuses CH de Tourcoing Ch Dherbomez Cadre de Santé, service des Maladies Infectieuses CH de Tourcoing Soit en hôpital de jour : Suite annonce séropositivité sur lextérieur En suivi de linfection En suivi de trithérapie À la

Plus en détail

Maladies contagieuses transmissibles à l hôpital et en EHPAD

Maladies contagieuses transmissibles à l hôpital et en EHPAD Maladies contagieuses transmissibles à l hôpital et en EHPAD Epidémiologie et conduite à tenir autour d un cas Dr JAFFUEL Sylvain Définitions Maladies infectieuses à transmission directe inter-humaine

Plus en détail

Item n 84 : Infections à herpes virus de l enfant et de l adulte immunocompétents

Item n 84 : Infections à herpes virus de l enfant et de l adulte immunocompétents Item n 84 : Infections à herpes virus de l enfant et de l adulte immunocompétents OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et traiter une poussée d herpès cutané et muqueux II. Diagnostiquer et traiter une

Plus en détail

La chimio - prophylaxie des maladies infectieuses dans la pratique. Maître de conférence Dr. Irina Brumboiu

La chimio - prophylaxie des maladies infectieuses dans la pratique. Maître de conférence Dr. Irina Brumboiu La chimio - prophylaxie des maladies infectieuses dans la pratique Maître de conférence Dr. Irina Brumboiu Définition L administration des substances chimique, y comprise des antibiotiques pour prévenir

Plus en détail