Social. = = concerne exclusivement les fonctionnaires + + concerne uniquement les contractuels de droit privé = + concerne toutes les catégories

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Social. = = concerne exclusivement les fonctionnaires + + concerne uniquement les contractuels de droit privé = + concerne toutes les catégories"

Transcription

1 Social = = concerne exclusivement les fonctionnaires + + concerne uniquement les contractuels de droit privé = + concerne toutes les catégories

2 214 mutuelle et prévoyance L'adhésion à la mutuelle des PTT est volontaire pour les agents fonctionnaires ; pour les salariés de droit privé, la protection est obligatoire à travers l'accord prévoyance. == Mutuelle générale des PTT Trois niveaux de prestations existent pour les agents fonctionnaires. == Taux de cotisation La cotisation est composée de deux parties : - 0,45% du traitement brut pour la caisse autonome 1 ère section qui assure le paiement des indemnités journalières en cas d'incapacité ou d'invalidité, temporaire ou définitive, - l'autre partie pour la caisse principale qui assure le remboursement des frais médicaux et l'action sociale, dont le montant, indépendant du traitement perçu, est fixé selon les règles suivantes : * la cotisation de base des membres participants est calculée en pourcentage du plafond mensuel de la sécurité sociale : 0,60% pour le niveau 1, 1% pour le niveau 2 et 1,40% pour le niveau 3. * jusqu'à 25 ans, on paie la cotisation de base ; au-delà elle est majorée de 7,5% par année d'âge ; la cotisation ainsi obtenue est minorée de 1% par année d'ancienneté à la MG-PTT (maximum 25%). * couvertures complémentaires : 40% de la cotisation pour le conjoint ou concubin, les ascendants ou collatéraux, 5% par enfant jusqu'au deuxième. == Cas particuliers - 80% du taux pour le régime Alsace-Moselle, - réduction de 60% pour les membres participants âgés de plus de 60 ans et les veuves de membres participants, ayant adhéré avant l'âge de 40 ans et disposant de faibles ressources. == Quel niveau choisir? Seul le remboursement des frais médicaux et pharmaceutiques est affecté par le choix d'un des trois niveaux. Les autres prestations (hospitalisation, chirurgie, naissance, garantie-décès, aides diverses) sont identiques dans tous les cas. Le tableau ci-après doit permettre d'effectuer son choix à partir de la comparaison du niveau des principales prestations.

3 mutuelle et prévoyance 215 Tableau des différents niveaux prestations (taux de remboursement sécu) niv.1 niv.2 niv3 médecin, dentiste 70% 30% 30% 30% dépassement d'honoraire 0% 0% 0% 50% kiné, orthophoniste 60% 30% 40% 40% médicaments 65% 30% 35% 35% médicaments 35% 30% 65% 65% prothèse dentaire - selon nomenclature sécu 30% 30% 30% - de norme supérieure 0% 200% 250% - refus technique sécu 0% 175% 250% orthodontie - prise en charge sécu 0% 65% 100% - non prise en charge sécu 0% 100% 100% optique - enfant de moins de 16 ans 30% 100% 100% - plus de 16 ans prise en charge sécu 30% 350% 350% +200F/u +500F/u - non prise en charge sécu (lentilles) 0% 200F/u 500F/u forfait hébergement cure themale 0% 85% 85% Note : le pourcentage est en référence à la nomenclature sécurité sociale ; le remboursement peut ainsi correspondre à 100% du coût réel des soins (médecins, médicaments) ou se situer en-deçà même avec des taux supérieurs à 100%. Le niveau 1 se limite au minimum des prestations courantes sans même couvrir 100% des médicaments. Le niveau 2 qui correspond à l'ancien niveau unique s'avère le minimum indispensable pour une famille. Le niveau 3 accorde de substantielles améliorations dans les domaines les moins bien remboursés par la sécurité sociale et couvre les dépassements d'honoraires. Malgré les réserves qu'on peut émettre sur ce système à trois niveaux, nous devons continuer à préférer la mutuelle aux assurances privées, même affublées de l'appellation trompeuse de mutuelles. == La tutélaire Elle vient en complément de la MG-PTT dans les situations extrêmes et les actions d'entraide. Les principales prestations sont les suivantes : 29 F par jour en demitraitement, 40 F par jour sans traitement, allocation dépendance de 29 F par jour, indemnités de convalescence pour opérations chirurgicales à partir de KC 30 (124 F pour KC 30, 224 F pour KC 50...), capital de F en cas de décès.

4 216 mutuelle et prévoyance Pour adhérer il faut le faire dans les trois premières années d'activité. La cotisation mensuelle est de 30 F pour les actifs, 288 F annuels pour les retraités, les agents en disponibilité, congé parental, postnatal ou sans traitement, plus 60 F annuels par enfant à charge. ++ La prévoyance pour les agents contractuels de droit privé Accord du 18/12/1997, avenant du 7/9/1998 France Télécom a signé en 1998 avec certains syndicats un accord «Prévoyance/Complémentaire maladie» pour les contractuels de droit privé. Ce régime est obligatoire. Le régime de prévoyance assure des garanties complémentaires à celles prévues par la sécurité sociale, et couvre les compléments de salaire et les frais afférents à la perte de salaire causée par un décès, une incapacité, une invalidité, un arrêt de travail pour congé ordinaire de maladie ou congé de grave maladie. Le régime complémentaire maladie assure la partie non couverte par la sécurité sociale en matière de dépenses de soins de santé, et permet ainsi de couvrir tout ou partie de la dépense réelle. Les contrats de régimes de prévoyance ou de complémentaire maladie sont soit obligatoires et collectifs, soit facultatifs et individuels. Le régime donne lieu à participation de l employeur ; les cotisations salariales sont précomptées sur le salaire et versées à l organisme par l employeur. Par ailleurs, les cotisations salariales et patronales ne sont pas imposables dans un régime obligatoire. Contrairement à la situation des agents fonctionnaires, tous les contractuels sont concernés qu ils soient jeunes, âgés, célibataires, avec famille, en bonne santé, malades, quel que soit le salaire.

5 mutuelle et prévoyance Les organismes gestionnaires La MG-PTT et la Capricel sont co-assureurs de l accord. La gestion est partagée, la MG-PTT gérant la complémentaire maladie, la Capricel gérant la prévoyance. La Capricel est une caisse de prévoyance appartenant au groupe Magdebourg qui est une institution regroupant des organismes spécialisés dans la prévoyance, la retraite ou la maladie complémentaires. ++ Le régime de prévoyance proposé L employeur verse 1,22 % du salaire brut pour la tranche A et 1,37 % pour les tranches B et C ; le salarié verse 0,82 % du salaire brut pour la tranche A et 0, 91% pour les tranches B et C. ++ Prestations proposées - Indemnités journalières : le contrat prévoit le versement d indemnités afin que le salarié touche 100 % de son salaire net d activité, à partir du 91ème jour d arrêt en congé de maladie. - Pour le décès et l invalidité absolue et définitive, un capital minimum de 300 % du salaire annuel est versé, complété éventuellement par des rentes conjoint ou enfants. Par ailleurs, des compléments de salaire sont versés en cas d invalidité (de 50 à 100 % du salaire net). ++ Le régime «remboursement de soins» La cotisation se calcule sur la base de 2,93 % du salaire brut avec un plancher minimum de 200,00 F et un plafond maximum de 412,00 F. Cette cotisation est répartie entre l employeur et le salarié. L employeur verse 100,00F, le salarié verse la différence. Le contrat est de type familial puisqu il couvre automatiquement, sans cotisation supplémentaire, les enfants à charge et le conjoint s il est à charge. Les prestations offertes sont d un niveau équivalent au niveau 3 de la MG-PTT.

6 218 mutuelle et prévoyance Quelques exemples de remboursement, en médecine conventionnée frais réels pour pharmacie, analyse, radiologie, pratique médicale courante, 100% forfait hospitalier généraliste plafonné à 422 F spécialiste plafonné à 845 F professeur plafonné à 1268 F chirurgie et hospitalisation médicale plafonné à 400 % du remboursement SS verres ou lentilles acceptées par SS plafonné à 2536 F lentilles refusées plafonné à 1409 F soins dentaires plafonné à 300 % du remboursement SS prothèses dentaires acceptées plafonné à 350 % du remboursement SS frais réels montures optiques acceptées 90 %, plafonné à 986 F montures non acceptées plafonné à 845 F Tous les agents contractuels qui ont une ancienneté de 3 mois à France Télécom sont couverts par le régime obligatoire. Dans le cas de contrats à durée déterminée (CDD), le caractère obligatoire devient non seulement absurde mais surtout injuste. Certes, pour la masse des salariés, le caractère obligatoire de la prévoyance, rend possible un traitement égalitaire de toute une population donnée, mais cette forme de solidarité ne peut se faire au détriment des plus précarisés. La fédération SUD demande que les agents en CDD soient sortis du champ d application de cet accord et qu ils aient le choix d y adhérer à titre individuel, seulement s ils le souhaitent.

7 prestations en nature 219 += Les prestations téléphoniques Depuis le 1er octobre 1999, le forfait téléphonique est considéré comme une rémunération en nature, donc fiscalisé et soumis à charges sociales et patronales. En sont exemptés les cadres dirigeants qui ont de plus la gratuité totale des communications. Les personnels de France Télécom bénéficient de lignes de service à forfait, comprenant l abonnement gratuit accompagné éventuellement d un quota d unités téléphoniques. La ligne est installée au domicile principal, c est à dire le lieu de résidence habituel durant la période où les agents exercent leurs fonctions. += Les différents forfaits Les forfaits téléphoniques étant considérés comme avantages en nature, ils sont présents sur la fiche de paie et fiscalisés (voir p.53). forfait UT à la seconde A abonnement gratuit B C D E la ligne de service à forfait de type E (forfait majoré) est attribuée aux cadres supérieurs de France Télécom (IV-3 à IV-6). - la ligne de service à forfait de type D (poste de service) est attribuée aux cadres supérieurs et aux personnels participant régulièrement aux permanences et astreintes à domicile, ainsi qu aux médecins, infirmiers et assistants sociaux. - la ligne de service à forfait de type C (poste de sécurité) est attribuée aux personnels I.2 à III.3, ainsi qu aux agents mis à disposition des associations de personnel à temps partiel. - la ligne de service à forfait de type B (poste de continuité de service) est attribuée aux personnels I.1, aux agents mis à disposition des associations de personnel à temps complet, aux agents détachés au Ministère chargé des Télécommunications, aux agents en congé de longue maladie, grave maladie ou longue durée.

8 220 prestations en nature - la ligne de service à forfait de type A est attribuée aux personnels sous contrats en alternance (apprentissage, qualification, adaptation) et aux retraités (sauf cas particuliers des IV.3 à IV.6). En sont exclus les personnels en CDD d une durée inférieure ou égale à 6 mois, les agents détachés dans des filiales ou administrations, les agents en congé parental, en disponibilité, ou logés dans un foyer PTT ou assimilé. Les personnels en congé de fin de carrière bénéficient du forfait correspondant à leur grade. Les retraités bénéficient de la transformation gratuite de leur ligne à forfait en ligne ordinaire à l adresse de leur retraite et de la gratuité de l abonnement (forfait de type A). Les cadres supérieurs (IV.3 à IV.6) en retraite bénéficient, en outre, d une ligne de service à forfait de type D pendant les 2 ans qui suivent leur admission à la retraite, puis à l issue de cette période d une ligne de service de type A. L inscription à l annuaire est officiellement la règle mais il est possible de demander la non-inscription pour l intérêt du service ou pour la sécurité des personnes. La demande, faite sous couvert du chef de service, doit être motivée et soumise à l approbation du comité de direction du groupe ou du Secrétaire général de France Télécom. SUD conseille cependant aux agents qui le souhaitent de déposer systématiquement des demandes de non-inscription. Lorsque plusieurs membres d un même foyer ont droit individuellement au bénéfice de ces dispositions, les forfaits correspondants peuvent être cumulés sur une seule ligne dans une limite de UT/an. Dans le cas d un cumul de deux lignes de service, les agents peuvent demander l installation d une seconde ligne. += Rémunération du compte courant postal (CCP), et carte bleue A condition de faire virer sa paie sur un compte courant postal, il y a rémunération imposable, au taux du livret A. La carte bleue Visa est gratuite.

9 prestations familiales 221 += Prestations familiales Décret n du 6/1/95 Les prestations familiales ont un caractère légal obligatoire : leur réglementation s applique de la même façon à toute la population. L article 1 du décret reconnaît à France Télécom la qualité d organisme débiteur des prestations familiales. De ce fait, France Télécom est habilitée à verser certaines prestations familiales, uniquement, aux fonctionnaires et contractuels de droit public. Pour les prestations que France Télécom ne verse pas aux fonctionnaires et pour tous les salariés sous convention, il faut s adresser à la caisse d allocations familiales (CAF) du lieu de résidence familiale. A noter que les prestations familiales au titre du mois n sont versées par France Télécom le mois n avec la paie, alors que dans les CAF elles sont versées le mois n+1. += Récapitulatif des prestations familiales versées par la CAF à tous les contractuels ou versées aux fonctionnaires par France Télécom par la caisse d'allocations familiales Allocations familiales (1) Allocation de garde d'enfant à domicile (AGED) Allocation d'éducation spéciale (AES) Aide aux familles pour l'emploi d'une assistante maternelle agréée (AFEAMA) Complément familial (CF) (1) Allocation logement à caractère familial (ALF) Allocation pour jeune enfant (APJE)(1) Allocation au logement social (ALS) Allocation d'adoption (AD)(1) Aide personnalisée au logement (APL) Allocation parentale d'éducation (APE) Prime de déménagement Allocation de soutien familial (ASF) Allocation de parent isolé (API) (non versé par France Télécom compte tenu des conditions de ressources très faibles requises) Allocation de rentrée scolaire (ARS)(1) Assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) (1) soumis à la CRDS (0,5%)

10 222 prestations familiales += Plafond de ressources Certaines prestations familiales sont soumises à des conditions de ressources. Dans ce cas, les ressources sont révisées tous les ans. La référence est le montant net catégoriel qui est égal au montant imposable après application des déductions de 10% et 20%, des revenus des obligations et actions, des pensions alimentaires, des frais de garde des enfants de moins de 7 ans au 31 décembre de l année d imposition (maximum F par enfant à charge). Les droits à prestations courent du 1er juillet de l année n au 30 juin de l année n+1. Exemple : pour la période du 1/7/99 au 30/6/2000, il est tenu compte des revenus perçus en = Notion d allocataire L allocataire est la personne physique élevant seule ses enfants, ou désignée d un commun accord dans le couple. En l absence de désignation, c est l épouse ou la concubine qui est allocataire. La qualité d allocataire ne peut être reconnue qu à une seule personne au titre d un même enfant. += Notion d attributaire L attributaire est la personne physique, ou morale (tuteur aux prestations familiales désigné par le juge des enfants ou Aide sociale à l enfance) qui perçoit les prestations familiales. En règle générale, l allocataire et l attributaire sont une seule et même personne. La politique familiale en France a peu évolué ces dernières années, alors que la famille s'est transformée (familles monoparentales, familles recomposées). Ainsi le système distribue les prestations aux familles, et favorise les familles nombreuses à partir de 3 enfants quelles que soient les ressources. Ainsi, ce n'est pas une aide pour l' enfant mais une aide à un certain type de familles. += Ouverture et augmentation du droit à prestations familiales Elle se fait à compter du 1er jour du mois civil qui suit celui au cours duquel intervient le fait générateur ; exemple : naissance le 15 janvier, 1er versement en février.

11 prestations familiales 223 += Suppression ou diminution du droit à prestations familiales Elle se fait à compter du 1er jour du mois au cours duquel intervient le fait générateur ; exemple : 20 ans le 15 janvier, dernier versement en décembre). Le délai de prescription des réclamations en matière de prestations familiales est de 2 ans. += Notion d enfant à charge - Lien de fait : l enfant doit être à la charge effective et permanente de l allocataire : frais d entretien (logement, nourriture, habillement, éducation) et responsabilité éducative et affective. - Lien de droit : lien juridique non exigé entre l enfant et l allocataire. Il peut s agir d enfant légitime, naturel, reconnu ou non, des frères ou des soeurs, des neveux ou nièces, des pupilles, d enfant adopté ou recueilli. - Résidence : l enfant doit vivre de façon permanente en France (sauf dérogations). - Age : * jusqu à 6 ans : pas de condition * de 6 à 16 ans : être scolarisé * de 16 à 20 ans :être sans activité professionnelle (inscription à l ANPE), être scolarisé ou étudiant, être apprenti ou stagiaire de la formation professionnelle (contrats d adaptation et de qualification) ou salarié à condition que la rémunération mensuelle soit au pluségale à 55% du Smic, ou bénéficier de l Allocation d éducation spéciale (invalidité supérieure ou égale à 50%). += Base mensuelle de calcul des prestations familiales (BMPF) Il s agit d une base de référence permettant de calculer la plupart des prestations familiales et dont la date de revalorisation se situe en général le 1er janvier et/ou le 1er juillet. Le montant au 1/1/2000 : 2 157,54 F en métropole et de 1894,09 F dans les DOM sauf pour le complément familial. Toutes les prestations sont calculées en pourcentage par rapport à cette base. Nous donnons dans ce guide à titre d'exemple, les montants 2000.

12 224 prestations familiales += Allocations familiales Elles sont versées sans condition de ressources aux familles ayant au moins 2 enfants à charge. Montants (hors CRDS) au 1/1/2000 métropole DOM 2 enfants 32% (1) 690 F 606 F 3 enfants 73% (1) F 1383 F 4 enfants 114% (1) F 2159 F par enfant supplémentaire 41% (1) 885 F 777 F (1) % de la base mensuelle de calcul des prestations familiales Majoration de cette même base enfants de 11 ans à 16 ans 9% (1)(2) 194 F 170 F enfants de + de 16 ans 16% (1)(2) 345 F 303 F (2) sauf pour l aîné d une famille de 2 enfants += Allocation d éducation spéciale (AES) Elle est versée sans condition de ressources. L AES est destinée à compenser forfaitairement les frais supplémentaires inhérents à l éducation d un enfant handicapé (invalidité au moins égale à 50%). Elle n est pas soumise à la CRDS. Montant au 1/1/2000 métropole DOM taux de base 32%(1) 690 F 606 F complément 1ère catégorie 24%(1) 518 F 455 F (aide quotidienne mais discontinue d'une tierce personne) complément de 2ème catégorie 72% (1) F 1364 F (aide constante d'une tierce personne) complément de 3ème catégorie F F (soins continus de haute technicité) (1) de la base mensuelle de calcul des prestations familiales

13 prestations sous conditions de ressources 225 += Prestations familiales sous conditions de ressources += Les plafonds de ressources Les plafonds de ressources sont réévalués tous les ans (à titre d'exemple nous donnons les plafonds au 1/07/99, sur les revenus de 1998). nombre d'enfants allocation complément familial, allocation d'adoption à charge de rentrée scolaire allocation pour jeune enfant ménage avec 1 revenu ménage avec 2 revenus ou personne seule F F F F F F F F F F F F par enfant en plus F F F += Complément familial (CF) Il est versé sous conditions de ressources, aux familles assumant la charge d au moins trois enfants de plus de 3 ans. Le montant (hors CRDS) est de 41,65% de la base mensuelle soit 899 F en métropole et 513 F dans les DOM pour l'année = Allocation pour jeune enfant (APJE) Elle est versée sous conditions de ressources, dès le 4ème mois de grossesse et jusqu au 3 ans de l enfant. Le montant (hors CRDS) est 45,95% de la base mensuelle. Elle est de 991 F en = Allocation d adoption (AD) Elle est versée sous conditions de ressources, pour chaque enfant adopté à compter de son arrivée au foyer, pendant 6 mois, sauf pour l adoption de l enfant du conjoint. Le montant (hors CRDS) identique en métropole et dans les DOM : 45,95% de la base mensuelle (991 F en 2000). Elle n'est pas cumulable avec le complément familial et l allocation de soutien familial.

14 226 prestations sous conditions de ressources += Allocation différentielle (CF, APJE et AD) Elle est versée lorsque les ressources annuelles du ménage ou de la personne sont comprises entre le plafond de base et le plafond augmenté de 12 fois le montant de l APJE ou CF ou AD en vigueur au 1er juillet de l année de référence. AD = Ressources plafond + (12 x APJE ou CF ou AD) - Revenus 12 Dans le cas de l allocation différentielle, si le montant est inférieur à celui de l ASF, un droit à ASF peut être étudié et ouvert. += Allocation parentale d éducation (APE) Elle est destinée à compenser partiellement et forfaitairement la perte de revenus liée à la cessation partielle ou totale de l activité professionnelle à l occasion d une naissance, de l accueil ou de l adoption d un enfant de moins de 3 ans, portant à 2 ou plus le nombre d enfants à charge. Elle est versée sans condition de ressources jusqu à l âge de 3 ans, 6 ans en cas de naissances multiples (triplés et plus). Dans le cas d adoption d un enfant de plus de 2 ans, l APE est versée pendant 1 an, l âge limite d attribution étant fixé à 16 ans. Il faut justifier d au moins 2 ans d activité au cours des 5 dernières années (2 enfants) ou des 10 dernières (3 enfants ou plus). Les montants (hors CRDS) : - Taux plein de 142,57% de la base mensuelle, soit F au 1/01/2000 pour une cessation complète d activité (non cumulable avec le CF, l APJE, l AD et l AAH). - Taux partiel de 94,27% soit F (en 2000) en cas de passage à temps partiel au plus égal à 50%, et de 71,29% soit F pour un temps partiel supérieur à 50% et au plus égal à 80%. Il y a possibilité d un taux partiel pour chacun des 2 parents, dans la limite d un montant égal au taux plein (non cumulable avec le CF, l APJE, l AD et l AAH mais le cumul est possible avec l AGED à montant réduit). La mise en place de l'allocation parentale d'éducation dès la naissance d'un deuxième enfant a favorisé la sortie du marché du travail de très nombreuses femmes, dans un contexte où le chômage était très important. Ainsi si le père ou la mère ont le choix de prendre le congé, ce sont quasi exclusivement les mères qui le prennent.

15 prestations sous conditions de ressources 227 += Allocation de soutien familial (ASF) L'ASF est destinée à aider le parent isolé à assumer la charge des enfants. Elle est versée sans condition de ressources. Il existe 2 types d ASF : - l ASF non récupérable pour les allocataires qui élèvent seuls leurs enfants : autre parent décédé, enfant non reconnu ou abandonné, enfant adopté, autre parent ne pouvant pas subvenir aux besoins de l enfant, bénéficiaires de l API (allocation de parent isolé) ou du RMI (revenu minimum d insertion), action en contestation de filiation ; - l ASF récupérable à titre d avance sur pension alimentaire dans le cadre de l intervention des organismes débiteurs des prestations familiales, pour aider au recouvrement des créances alimentaires dues pour l entretien des enfants (pensions alimentaires partiellement ou totalement impayées). Les montants sont (hors CRDS) : le taux plein 30% de la base mensuelle soit 647 F au 1/01/2000 ; le taux simple 22,50% de la base mensuelle soit 485 F. Cette allocation est cumulable avec toutes les prestations familiales sauf l allocation différentielle. += Allocation de rentrée scolaire (ARS) Elle est versée sous conditions de ressources pour chaque enfant ayant entre 6 et 16 ans au jour de la rentrée. Le versement automatique pour les allocataires qui bénéficient d au moins une prestation familiale par France Télécom. Le montant (hors CRDS) : 20% de la base mensuelle soit 426 F au 1/09/99. Depuis quelques années, cette prestation bénéficie d une majoration exceptionnelle qui en 1999 portait son montant total (hors CRDS) à 1 602,14 F (voir plafonds de ressources p. 225). == Assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) Elle est versée au titre du conjoint du fonctionnaire ou de l agent contractuel de droit public. L AVPF est destinée à affilier gratuitement à l assurance vieillesse du régime général de sécurité sociale les personnes percevant certaines prestations familiales (APJE, CF, APE, AES). Grâce à ces cotisations, le conjoint va acquérir pour sa future retraite des trimestres qui donnent des droits personnels pouvant s ajouter à d autres acquis.

16 228 prestations sociales += Prestations d'action sociale Contrairement aux prestations familiales, elles ne présentent pas un caractère obligatoire. Les prestations d action sociale sont versées, avec la paie, aux fonctionnaires, contractuels de droit public, et contractuels de droit privé sous contrat CDI. Il existe deux types de prestations : les prestations interministérielles (communes à tous les fonctionnaires et agents de l Etat) et les prestations spécifiques à France Télécom (allocation de scolarité et prestations en faveur des agents débutants). Les demandes de prestations d action sociale peuvent être formulées dans les 2 ans qui suivent le fait générateur (exemples : séjour d enfants, garde d enfants, année scolaire, etc.). ++ Pour les agents contractuels de droit privé Les contractuels de droit privé sous contrat CDD peuvent en bénéficier depuis le 1 er janvier 1999, à condition que le contrat soit strictement supérieur à 6 mois et uniquement pour la période supérieure aux 6 premiers mois. Les prestations d action sociale sont versées aux contractuels de droit privé à condition qu aucune prestation de même nature ne soit versée par leur caisse d allocations familiales au titre des prestations extra-légales. += Conditions d attribution L attribution de prestations d action sociale est soumise, soit à une condition d indice (ristourne), soit à des conditions de ressources (quotient familial pour les prestations séjours d enfants et allocation de scolarité, ou plafond de ressources pour la prestation garde des jeunes enfants). Certaines prestations ne font l objet d aucune condition de ressources (prestations en faveur des enfants handicapés, séjour en maison de repos ou de convalescence, prestations en faveur des débutants).

17 prestations sociales 229 += Le quotient familial (QF) Il se calcule à partir de la formule suivante : QF = k x R/N où k est le coefficient modulateur et vaut : - 0,8 pour un ménage où les deux conjoints sont en activité à France Télécom ou à La Poste ; - 0,9 pour un ménage où le conjoint exerce une activité salariée (si le conjoint est assistant maternel agréé et déclare un revenu zéro, il vaut 1 au lieu de 0,9), ou pour les personnes élevant seules un ou plusieurs enfants ; - 1 pour les autres cas ; R est le revenu net imposable figurant sur l avis d imposition ou de non imposition reçu l année qui précède le fait générateur (pour 2000, il s agit de l avis d imposition ou de non imposition reçu en 1999 et se rapportant aux revenus 1998) ; N est le nombre de parts fiscales figurant sur l avis d imposition ou de non imposition. Lorsque la situation figurant sur l avis d imposition ou de non-imposition ne reflète pas la situation de l agent au moment du fait générateur (changement dans la situation familiale ou baisse de revenus), il est procédé à un calcul fictif du quotient familial à partir des revenus perçus le mois qui précède le fait générateur. Les prestations recouvrent plusieurs domaines : restauration, scolarité, séjours d enfants, enfants handicapés, garde d enfants, agents débutants... France Télécom a beaucoup évolué depuis la privatisation dans le domaine social. Certaines associations qui géraient les fonds du social ont été dissoutes. Si les fonds continuent à exister, en l'absence de comité d'entreprise, peu de transparence existe permettant aux salariés de connaître les montants en jeu, et les décisions d'affectation. Il convient donc d'être très attentifs aux évolutions dans le domaine afin de préserver ce qui constitue un complément de salaire.

18 230 prestations sociales += Subvention au prix des repas : ristourne Cette prestation est versée directement aux restaurants interentreprises France Télécom ou La Poste pour les fonctionnaires et contractuels de droit public dont l indice brut est au plus égal à 548, et aux contractuels de droit privé dont la rémunération est au plus égale à celle d un agent à temps plein doté de l indice plafond 548. Un agent doté d un indice supérieur à 548 et utilisé à temps partiel peut bénéficier de la ristourne si sa rémunération est au plus égale à celle d un agent à temps plein doté de l indice plafond 548. L'évolution récente de la restauration nécessite une attention des syndicats sur la qualité des prestations, sur les prix pratiqués, sur le nombre de points de restauration ouverts. += Allocation de scolarité Les montants sont les suivants (pour l'année scolaire 1999/2000) : F en secondaire premier cycle (QF maximum F), F en secondaire second cycle (QF maximum F), F en supérieur (QF maximum F). Une allocation différentielle est versée : - en secondaire second cycle si le QF est compris entre F et F, - en supérieur si le QF est compris entre F et F.

19 aides pour les séjours d'enfants 231 += Garde des jeunes enfants Elle versée aux parents qui, du fait de leur activité professionnelle, placent leur(s) enfant(s) de moins de 3 ans dans une structure de garde ou chez une assistante maternelle agréée. La prestation est soumise à condition de ressources. += Aides pour les séjours d'enfants Elle sont versées dans la limite de la dépense engagée. - Aide aux parents effectuant un séjour en maison de repos ou de convalescence : elle est versée pour les enfants de moins de 5 ans, qui accompagnent leur(s) parent(s) en maison de repos ou de convalescence, dans la limite de 35 jours par an et par enfant. Le séjour doit être médicalement prescrit dans un établissement agréé par la sécurité sociale. - Participation aux frais de séjour en centres familiaux de vacances agréés ou en gîtes : elle est versée pour les enfants de moins de 18 ans à charge fiscale du demandeur sous condition de plafond de quotient familial, et dans la limite de 45 jours par an et par enfant. La prestation peut être attribuée sous forme de déduction sur la facture, uniquement pour les séjours vacances PTT et MG-PTT, à condition d avoir fait une demande de certificat de bénéficiaire au préalable. - Participation aux frais de séjour en centres de vacances non PTT : elle est versée pour les enfants de moins de 18 ans à charge fiscale du demandeur fréquentant une colonie de vacances non PTT ou un stage sportif, sous condition de plafond de quotient familial, et dans la limite de 45 jours par an et par enfant. - Participation aux frais de séjours linguistiques non PTT : elle est versée pour les enfants de moins de 18 ans à charge fiscale du demandeur, sous condition de plafond de quotient familial, dans la limite de 21 jours par an et par enfant. - Participation aux frais de séjour mis en oeuvre dans le cadre du système éducatif : elle est versée pour les enfants de moins de 18 ans à charge fiscale du demandeur, pour les séjours en classes de découverte, classes vertes, classes transplantées, classes de mer, neige, ou nature

20 232 aides pour les séjours d'enfants sous condition de plafond de quotient familial, dans la limite de 21 jours par année scolaire et par enfant. - Participation aux frais de séjour en centres de loisirs sans hébergement non PTT : elle est versée pour les enfants de moins de 18 ans à la charge fiscale du demandeur, fréquentant un centre aéré pendant les temps de loisirs (mercredis et vacances scolaires), sous condition de plafond de quotient familial.

Service juridique. Annexe 47 à la C.O. 949. Annule et remplace l'annexe 47 du 25.05.1999 à la CO 949

Service juridique. Annexe 47 à la C.O. 949. Annule et remplace l'annexe 47 du 25.05.1999 à la CO 949 Rue de Trèves 70 B-1000 Bruxelles Service juridique date 23.02.2005 votre réf. Annexe 47 à la C.O. 949 contact Marthe Didier attaché téléphone 02-237 20 97 02-237 21 12 Annule et remplace l'annexe 47 du

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé Vos contacts Pour tous renseignements ou questions relatives : aux cotisations : contacter votre caisse de MSA, pour toute autre question : contacter l ANIPS au 09 69 32 34 27 (numéro non surtaxé). de

Plus en détail

Régime de prévoyance du personnel non cadre de la pharmacie d officine

Régime de prévoyance du personnel non cadre de la pharmacie d officine résumé des garanties Régime de prévoyance du personnel non cadre de la pharmacie d officine document non contractuel Régime de prévoyance du personnel non cadre de la pharmacie d officine résumé des garanties

Plus en détail

action sociale en faveur des personnels de l académie de Paris et des retraités résidant à Paris

action sociale en faveur des personnels de l académie de Paris et des retraités résidant à Paris action sociale en faveur des personnels de l académie de Paris et des retraités résidant à Paris 2014 2015 Sommaire - Les bénéficiaires de l action sociale 3 - Les différentes allocations proposées aux

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Artisan Commerçant Industriel Janvier 2009 1 SOMMAIRE 1. L organisation des Régimes 2. Les cotisations 3. Les cas particuliers 4. Les formalités 5. Les

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

Régime de prévoyance du personnel cadre de la pharmacie d officine

Régime de prévoyance du personnel cadre de la pharmacie d officine - 000.707/09 - édition janvier 2009 création et impression agme résumé des garanties Régime de prévoyance du personnel cadre de la pharmacie d officine association de prévoyance du groupe mornay europe

Plus en détail

Types d actions Bénéficiaires Conditions (2015) Où s adresser Montants (2015) Ne pas dépasser un plafond de revenus

Types d actions Bénéficiaires Conditions (2015) Où s adresser Montants (2015) Ne pas dépasser un plafond de revenus ACTIONS SOCIALES EN FAVEUR DES PERSONNELS DE L EDUCATION NATIONALE ACTIONS SOCIALES INTERMINISTERIELLES NATIONALES (circulaire FP 4 n 1931 et 2B n 256 du 15 juin 1998 ; circulaires du 24/12/2014 NOR RDFF14147715C

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale Le salaire des internes en DES de Médecine Générale *************** «Le salaire est la contrepartie du travail fourni» Guide pratique du droit au travail, La Documentation Française. **************** (I)

Plus en détail

9 - LES AUTRES PRESTATIONS

9 - LES AUTRES PRESTATIONS 9 - LES AUTRES PRESTATIONS BRH 1992 RH 17, 35 91 - GARANTIE INVALIDITE Les personnels titulaires, en cas d'incapacité permanente à l'exercice de leurs fonctions, bénéficient d'une pension calculée en fonction

Plus en détail

Santé - Prévoyance Entreprise

Santé - Prévoyance Entreprise Santé - Prévoyance Entreprise Pourquoi mettre en place ou faire évoluer votre dispositif de couverture sociale? Répondre à un besoin indispensable en santé et prévoyance pour vos salariés et leur famille

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

La solution santé et prévoyance modulable de Generali.

La solution santé et prévoyance modulable de Generali. La solution santé et prévoyance modulable de Generali. 2 Pour faire face aux aléas de la vie La Prévoyance Entreprise 6-20 de Generali est un contrat de prévoyance/santé qui vous permet d apporter à vos

Plus en détail

Circulaire du 22 avril 2014 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR : RDFF1404604C

Circulaire du 22 avril 2014 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR : RDFF1404604C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation, de la réforme de l État et de la fonction publique Circulaire du 22 avril 2014 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR :

Plus en détail

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt E4 La retraite IRCANTEC A. La retraite complémentaire IRCANTEC I. Acquisition des droits II. Montant de la retraite IRCANTEC III. En cas de décès IV.

Plus en détail

Circulaire du 28 mai 2015 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR : RDFF1427527C

Circulaire du 28 mai 2015 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR : RDFF1427527C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Ministère des finances et des comptes publics Circulaire du 28 mai 2015 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents

Plus en détail

Tous ensemble, Maitrisons nos dépenses de santé

Tous ensemble, Maitrisons nos dépenses de santé P Des outils à votre disposition Vous cherchez des tarifs de consultation, des adresses de médecins,. www.ameli-direct.ameli.fr Vous cherchez des informations sur les centres mutualistes. www.mutualite.fr

Plus en détail

en faveur des personnels de l académie de Paris éduc et des retraités résidant à Paris action sociale

en faveur des personnels de l académie de Paris éduc et des retraités résidant à Paris action sociale action sociale en faveur des personnels de l académie de Paris et des retraités résidant à Paris éduc 2013 2014 de Paris/:/:/:/:/:/:/:/:/:/:/ Sommaire Les bénéficiaires de l action sociale... 3 Les différentes

Plus en détail

Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol)

Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol) 2012 Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol) Yves Briand -référent précaires EVS-AVS sgen-cfdt Bretagne 02/01/2012 QUI PEUT BENEFICIER DE L ACTION

Plus en détail

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS 1 LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS Seuls les locataires définis comme «nouveaux locataires» sont éligibles à ces offres. Notion de «nouveau locataire»

Plus en détail

conditions générales élever les enfants

conditions générales élever les enfants 1 Vos prestations Votre caisse d Allocations familiales (Caf) vous accompagne dans les moments importants de la vie. Ce livret présente l ensemble des prestations et des aides que la Caf peut vous verser

Plus en détail

Prémi Santé. assurer l essentiel

Prémi Santé. assurer l essentiel M U T U E L L E G É N É R A L E D E L É C O N O M I E, D E S F I N A N C E S E T D E L I N D U S T R I E Prémi Santé assurer l essentiel 2015 Vos prestations* Prémi Santé vous rembourse les actes les plus

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

COMPRENDRE SA RETRAITE

COMPRENDRE SA RETRAITE Salar ié du secteur pr ivé COMPRENDRE SA RETRAITE avec l Assurance retraite, l Arrco et l Agirc??? Janvier 2012 = Le système de retraite Le système de retraite obligatoire est à deux étages. Vous cotisez,

Plus en détail

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ Circulaire n 24/2006 Cl. C 477 Colmar, le 29 juin 2006 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68000 COLMAR 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr

Plus en détail

Action sociale de la Mutuelle Audiens. de la presse, du spectacle et de la communication. Notice d information. À vos côtés tout au long de la vie

Action sociale de la Mutuelle Audiens. de la presse, du spectacle et de la communication. Notice d information. À vos côtés tout au long de la vie Action sociale de la Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication Notice d information À vos côtés tout au long de la vie Les aides complémentaires aux dépenses de santé Nature de

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 3 - Assurance Maladie Invalidité les indemnités. Plan A- INCAPACITÉ PRIMAIRE(1)(2) B- INVALIDITÉ (1)(2) (3)Principes

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES D ASSURANCES

MARCHE PUBLIC DE SERVICES D ASSURANCES MARCHE PUBLIC DE SERVICES D ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C.C.T.P. ) OPH BOBIGNY Objet de la consultation : MARCHE DE SERVICES D'ASSURANCES POUR L OPH BOBIGNY ASSURANCE COMPLEMENTAIRE

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

Couverture Frais de Santé et Prévoyance. dédiée aux franchisés et managés ACCOR. Franchisés

Couverture Frais de Santé et Prévoyance. dédiée aux franchisés et managés ACCOR. Franchisés Couverture Frais de Santé et Prévoyance dédiée aux franchisés et managés ACCOR Franchisés Septembre 2013 LE GROUPE ET SES SERVICES DÉDIÉS AUX FRANCHISÉS ACCOR Le Groupe JP COLONNA - CGAM, créé en 1972,

Plus en détail

A - Prime à la naissance ou à l adoption

A - Prime à la naissance ou à l adoption A - Prime à la naissance ou à l adoption Plafonds de ressources Nombre d'enfants au foyer (nés ou à naître) Couples avec un seul revenu Plafonds de ressources 2013 Parents isolés ou couples avec deux revenus

Plus en détail

DECISION FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE :

DECISION FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE : FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE : N dossier familial (IODAS) : Centre Médico-Social de Mende Travailleur Social Travailleur

Plus en détail

AVENANT DU 16 JANVIER 2014

AVENANT DU 16 JANVIER 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3052 Convention collective nationale IDCC : 1996. PHARMACIE D OFFICINE AVENANT DU 16 JANVIER 2014 RELATIF AU RÉGIME

Plus en détail

RESTAURATION LOGEMENTS

RESTAURATION LOGEMENTS LES PRESTATIONS MINISTERIELLES au 1 er janvier 2014 La restauration collective RESTAURATION 927 structures de restauration collective réparties en 322 restaurants financiers, 74 restaurants inter administratifs

Plus en détail

MUTUELLE DE PREVOYANCE DES SALARIES M. P. S. REGLEMENT MUTUALISTE

MUTUELLE DE PREVOYANCE DES SALARIES M. P. S. REGLEMENT MUTUALISTE MUTUELLE DE PREVOYANCE DES SALARIES M. P. S. REGLEMENT MUTUALISTE 13, rue de la Mairie 92324 CHATILLON Cedex Tél : 01 42 31 03 03 R.N.M.432 683 787 JUILLET 2010 2 ARTICLE 1 OBJET DE LA GARANTIE Garantie

Plus en détail

Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Questions sur la négociation de l accord :

Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Questions sur la négociation de l accord : Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Date de création : 31/03/2014 Date de mise à jour : 25/09/2014 SOMMAIRE : Questions sur la négociation de l accord : LEGENDE : rouge : question

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

Règlement d Action Solidaire modifié par l Assemblée générale des 15 et 16 septembre 2014 Mis à jour au 1 er janvier 2015

Règlement d Action Solidaire modifié par l Assemblée générale des 15 et 16 septembre 2014 Mis à jour au 1 er janvier 2015 1 Conformément aux articles 5 des statuts et 11 du règlement intérieur, ce présent règlement précise les conditions de mise en œuvre de l action solidaire de la Mutuelle. Chapitre I CONDITIONS GENERALES

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

PLAN-EXPERTS DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE CRÉÉES SPÉCIALEMENT POUR LES PRESCRIPTEURS

PLAN-EXPERTS DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE CRÉÉES SPÉCIALEMENT POUR LES PRESCRIPTEURS PLAN-EXPERTS DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE CRÉÉES SPÉCIALEMENT POUR LES PRESCRIPTEURS Vous êtes prescripteur de Generali Assurances Vie. Le PLAN-EXPERTS vous propose un choix de garanties pour améliorer

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

Mieux comprendre la protection sociale

Mieux comprendre la protection sociale Mieux comprendre la protection sociale www.cnrs.fr Direction des ressources humaines Service du développement social Septembre 2010 1 - En préambule Premier volet : ma protection sociale en quelques lignes

Plus en détail

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 Siège social : 37 Quai d Orsay 75007 PARIS Relevant des Livres I et II du code de la Mutualité RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 SERVICES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION OBJET DU REGLEMENT INTERIEUR Article 1 Le présent règlement intérieur est établi conformément à l article 3 des statuts. Il est établi par le conseil

Plus en détail

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT Présentation Gan Prévoyance Un spécialiste de la protection sociale complémentaire Depuis plus de 65 ans, Gan Prévoyance est dédiée à la protection sociale, individuelle et

Plus en détail

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France Protection sociale La multiplicité des régimes de protection sociale conduit les pluriactifs à des situations administratives complexes : chacune de leurs activités les rattache à une caisse spécifique.

Plus en détail

UNSA - ANPE. 6, rue de la plaine 75020 PARIS Tel : 01 44 93 20 85 Fax : 01 44 93 26 15 syndicat.unsa@anpe.fr www.unsa-anpe.fr

UNSA - ANPE. 6, rue de la plaine 75020 PARIS Tel : 01 44 93 20 85 Fax : 01 44 93 26 15 syndicat.unsa@anpe.fr www.unsa-anpe.fr UNSA - ANPE 6, rue de la plaine 75020 PARIS Tel : 01 44 93 20 85 Fax : 01 44 93 26 15 syndicat.unsa@anpe.fr www.unsa-anpe.fr MUTUELLE D ENTREPRISE : LE DROIT A LA SANTE POUR TOUS Suite à l accord signé

Plus en détail

Les guides pratiques de la MNT

Les guides pratiques de la MNT Les guides pratiques de la MNT Tout ce qu il faut savoir sur... Les aides à l acquisition d une complémentaire santé Les aides à l acquisition d une complémentaire santé : mode d emploi à l usage des agents

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS»

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS» SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SOUS DIRECTION DES POLITIQUES SOCIALES ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS» Objet :

Plus en détail

Le PACK Expat CFE. Santé et Prévoyance. Offre individuelle

Le PACK Expat CFE. Santé et Prévoyance. Offre individuelle Le PACK Expat CFE Retraite Prévoyance Santé Épargne Santé et Prévoyance Votre statut d expatrié rend votre protection en santé et prévoyance facultative. Pour conserver les mêmes avantages qu en France,

Plus en détail

LE REGLEMENT MUTUALISTE OBLIGATIONS DE LA MUTUELLE ET DE SES ADHERENTS

LE REGLEMENT MUTUALISTE OBLIGATIONS DE LA MUTUELLE ET DE SES ADHERENTS LE REGLEMENT MUTUALISTE OBLIGATIONS DE LA MUTUELLE ET DE SES ADHERENTS Le règlement mutualiste établi en conformité avec l article 4 des statuts de la M.F.C., fixe les rapports entre la mutuelle et ses

Plus en détail

Le régime gabonais de sécurité

Le régime gabonais de sécurité Page 1 of 11 Le régime gabonais de sécurité sociale 2011 A. B. C. D. Généralités Maladie, maternité Prestations familiales Accidents du travail, maladies professionnelles Voir aussi Organismes de sécurité

Plus en détail

Modalités et conditions d attribution des aides de la CAF

Modalités et conditions d attribution des aides de la CAF Modalités et conditions d attribution des aides de la CAF Familles de Martinique 2003 75 1 - Évolution de la législation sur les prestations familiales et sociales À partir de 1988, les conditions d'attribution

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord collectif

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord collectif MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS NON CADRES (Gers) (17 septembre 2009)

Plus en détail

Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE

Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE Le régime Complémentaire frais de santé prend effet au 1 er janvier 2010 et comprend : Les pourcentages indiqués

Plus en détail

ATTRIBUTION DU SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITEMENT

ATTRIBUTION DU SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITEMENT Circulaire n 43/2009 Cl. C 4315 Colmar, le 08 décembre 2009 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR CEDEX 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

Couverture Maladie Universelle

Couverture Maladie Universelle Nous sommes là pour vous aider Couverture Maladie Universelle Protection complémentaire Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir la CMU : une présentation de la CMU, une

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES PRESTIMA CHIRURGIE garantie collective

CONDITIONS GENERALES PRESTIMA CHIRURGIE garantie collective CONDITIONS GENERALES PRESTIMA CHIRURGIE garantie collective CCPMA PRÉVOYANCE 2 SOMMAIRE TITRE 1 DISPOSITIONS GENERALES PREAMBULE Article 1-1 Composition du contrat Article 1-2 Objet du contrat Article

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 4 JUIN 2015 Demande et calcul de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

Les avantages fiscaux

Les avantages fiscaux Réduction d impôt sur le revenu Les avantages fiscaux La réduction ou le crédit d'impôt Toute personne ayant recours aux services d'une aide à domicile dans sa résidence principale, secondaire ou celle

Plus en détail

Direction de la sécurité sociale. Personne chargée du dossier : Huguette Hatil. La ministre des solidarités et de la cohésion sociale

Direction de la sécurité sociale. Personne chargée du dossier : Huguette Hatil. La ministre des solidarités et de la cohésion sociale MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA COHESION SOCIALE Direction de la sécurité sociale

Plus en détail

PENSIONNES MARINE MARCHANDE. Catégorie de personnel : Retraités 06/12/2013

PENSIONNES MARINE MARCHANDE. Catégorie de personnel : Retraités 06/12/2013 PENSIONNES MARINE MARCHANDE Catégorie de personnel : Retraités Adhésion à caractère facultatif 06/12/2013 Votre conseiller : KARL THIERRY Tel : 0296016057 - Fax : 0296016099 E-mail : thierry.karl@harmonie-mutuelle.fr

Plus en détail

Guide pratique de l employeur

Guide pratique de l employeur Guide pratique de l employeur Pour les entreprises et exploitations agricoles employant des salariés non cadres relevant de l accord départemental du Gard du 26 août 2009 portant sur la garantie Frais

Plus en détail

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R 2013 LUXEMBOURG : FISCALITé des personnes physiques F R Classe d impôts sans enfant Avec enfant(s) à charge Âgé d au moins 64 ans au 1 er janvier Célibataire 1 1a 1a Marié/ Partenaire 2 2 2 Séparé 1 1a

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES REGIONALES EN FAVEUR DES ELEVES ET ETUDIANTS EN FORMATIONS SOCIALES, PARAMEDICALES ET DE SANTE

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES REGIONALES EN FAVEUR DES ELEVES ET ETUDIANTS EN FORMATIONS SOCIALES, PARAMEDICALES ET DE SANTE CP 13/09/13 REGLEMENT RELATIF AUX AIDES REGIONALES EN FAVEUR DES ELEVES ET ETUDIANTS EN FORMATIONS SOCIALES, PARAMEDICALES ET DE SANTE VU le Code Général des Collectivités Territoriales, VU la délibération

Plus en détail

La Pension d Invalidité

La Pension d Invalidité DEFINITION Elle a pour objet d accorder à l assuré une pension en compensation de la perte de salaire résultant de la réduction de sa capacité de travail La pension fait souvent suite à un arrêt de travail

Plus en détail

Le cahier de DAPHNE. Données relatives aux Aides et Prestations liées à l Habitat, au Handicap, à la Naissance et à l Education de l enfant

Le cahier de DAPHNE. Données relatives aux Aides et Prestations liées à l Habitat, au Handicap, à la Naissance et à l Education de l enfant Mise à jour : mai 2013 Le cahier de DAPHNE Données relatives aux Aides et Prestations liées à l Habitat, au Handicap, à la Naissance et à l Education de l enfant Direction de la Sécurité sociale Bureau

Plus en détail

TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE

TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 17 e année - Abonnement 144 - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE Supplément au N 3 Février 2012 Ce supplément

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE DE LA CONVENTION

FICHE TECHNIQUE DE LA CONVENTION FICHE TECHNIQUE DE LA CONVENTION CONVENTION COLLECTIVE UNIQUE annexe Maisons de Retraites CCN 3132 CCU du 18-04-2002 non étendue, applicable à compter du 1-5-2002. Pour les Etablissements accueillant des

Plus en détail

NOUS SOMMES LA POUR VOUS AIDER

NOUS SOMMES LA POUR VOUS AIDER INFORMATIONS PRATIQUES VOUS DEVEZ FAIRE FACE A DES DÉPENSES DE SANTÉ IMPORTANTES. VOUS SUBISSEZ UNE PERTE DE REVENUS DUE A LA MALADIE, LA MATERNITÉ, LE DÉCÈS, UN ACCIDENT DE TRAVAIL. NOUS SOMMES LA POUR

Plus en détail

Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998

Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998 Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998 Avenant n 51 du 22 juin 2010 portant modification de l article 11.1 «Prévoyance» du Chapitre 11 «Prévoyance Mutuelle Retraite» de la Convention Collective

Plus en détail

GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant

GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant Références Courtier Date d effet :... Echéance principale :... UN DEUX TROIS ASSURANCES Nîmes Metropole B.P.18 30320 MARGUERITTES

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE

REGLEMENT MUTUALISTE Mutuelle du Personnel Centre Hospitalier du Rouvray 4 rue Paul Eluard 76300 SottevillelèsRouen Tél. 02.32.95.11.49 Fax : 02.32.95.11.70 REGLEMENT MUTUALISTE SOMMAIRE Préambule Article 1 er Chapitre I er

Plus en détail

CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE

CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE Préambule Conformément à la loi n 89-1009 du 31 décembre 1989 dite «loi Evin», il a été choisi d instituer un régime de prévoyance obligatoire et collectif au profit de l ensemble

Plus en détail

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE SOMMAIRE 04 Introduction OBJET FINANCEMENT FONCTIONNEMENT 10 Les entreprises et le Congé de Fin d Activité ADHeSION à L AGECFA-Voyageurs PERSONNEL AFFILIe

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H.

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H. 34 GUIDE PRATIQUE MISE EN PLACE D UN REGIME DU FRAIS DE SANTE DANS LA BRANCHE DES HCR A

Plus en détail

conditions générales élever les enfants

conditions générales élever les enfants Vos prestations Votre caisse d Allocations familiales (Caf) vous accompagne dans les moments importants de la vie. Ce livret présente l ensemble des prestations et des aides que la Caf peut vous verser

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour le maintien dans le logement Vous êtes LOCATAIRE et en difficulté financière, Le Fonds de Solidarité pour le

Plus en détail

SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE

SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE LA SOLUTION SANTÉ ET PRÉVOYANCE AUX ENTREPRISES DE 1 À 100 SALARIÉS SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE DEUX OFFRES CONFORMES À VOS OBLIGATIONS MINIMALES VOS OBLIGATIONS EN SANTÉ

Plus en détail

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE SERVICES aux Adhérents NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Services aux adhérents + En partenariat avec

Plus en détail

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012 > familles monoparentales nta prévention du surendettement soutien à la parentalité familles nombreuses des C A ides F ommission > aides aux projets aux F I amilles inancières ndividuelles Guide Cafif

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs

Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs Quels sont les employeurs concernés par ces cotisations? Seuls, les employeurs de métropole et des départements d outre-mer

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2012 2 L auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec

Plus en détail

LA RÉMUNÉRATION. Calcul de la rémunération de base. Majoration de salaire pour ancienneté. La prime de vacances. La prime de fin d année

LA RÉMUNÉRATION. Calcul de la rémunération de base. Majoration de salaire pour ancienneté. La prime de vacances. La prime de fin d année LA RÉMUNÉRATION Calcul de la rémunération de base Coefficient x valeur du point x % ancienneté. Majoration de salaire pour ancienneté Années d ancienneté 6 mois 1 an 3 5 10 15 20 25 30 33 35 37 Majoration

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE DE LA CONVENTION

FICHE TECHNIQUE DE LA CONVENTION FICHE TECHNIQUE DE LA CONVENTION COMMERCE DE DETAIL DE L HABILLEMENT ET ARTICLES TEXTILES CCN N 3241 - CCN du 25-11-87 étendue par arrêté du 9-6-88, JO 18-6-88 - CC de commerces de détail du vêtement et

Plus en détail

Expatriation : régime social et cotisations

Expatriation : régime social et cotisations Pégase 3 Expatriation : régime social et cotisations Dernière révision le 16/02/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Assurance volontaire...4 Maladie Maternité Invalidité...4 Accident

Plus en détail

INPCA. Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4

INPCA. Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4 INPCA Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4 Complémentaire retraite, prévoyance et santé des professionnels de la coiffure L INPCA VOTRE PARTENAIRE PRÉVOYANCE

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE TITRE I GENERALITES TITRE II OBLIGATIONS DES ADHERENTS ENVERS LA MUTUELLE

REGLEMENT MUTUALISTE TITRE I GENERALITES TITRE II OBLIGATIONS DES ADHERENTS ENVERS LA MUTUELLE REGLEMENT MUTUALISTE SOMMAIRE TITRE I GENERALITES Article 1 - Objet Article 2 - Entrée en vigueur Article 3 - Révisions TITRE II OBLIGATIONS DES ADHERENTS ENVERS LA MUTUELLE Article 4 - Membres participants

Plus en détail

La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires. particuliers PROFESSIONNELS entreprises

La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires. particuliers PROFESSIONNELS entreprises particuliers PROFESSIONNELS entreprises La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires Document non contractuel caractère publicitaire. Les garanties peuvent donner lieu exclusions ou limitations.

Plus en détail

DOSSIER MUTUELLE ET PREVOYANCE BLOC-NOTES 2003 : UNE ANNEE DECISIVE. Numéro spécial. Le journal des activités du CE.

DOSSIER MUTUELLE ET PREVOYANCE BLOC-NOTES 2003 : UNE ANNEE DECISIVE. Numéro spécial. Le journal des activités du CE. BLOC-NOTES Mars 2003 - n 8 Le journal des activités du CE Numéro spécial DOSSIER MUTUELLE ET PREVOYANCE 2003 : UNE ANNEE DECISIVE Journal réalisé par Frédérique BINAS (binas@perluette.net ou poste 2590)

Plus en détail

Dossier Pratique Complémentaire santé septembre 2014

Dossier Pratique Complémentaire santé septembre 2014 Dossier Pratique Complémentaire santé septembre 2014 Mieux comprendre la complémentaire santé chez Renault 2 1. Les ayants droit 2 2. Pièce à fournir pour l adhésion 2 3. Les cotisations 3 4. Les garanties

Plus en détail

Le PACK Expat CFE. Santé et Prévoyance. Offre individuelle

Le PACK Expat CFE. Santé et Prévoyance. Offre individuelle Le PACK Expat CFE RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Santé et Prévoyance En tant qu expatrié, votre couverture Santé et Prévoyance devient facultative. Pour vous permettre de conserver les mêmes avantages

Plus en détail

particuliers PROFESSIONNELS entreprises La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires

particuliers PROFESSIONNELS entreprises La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires particuliers PROFESSIONNELS entreprises La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires Le statut de gérant majoritaire vous permet d alléger vos charges sociales puisque vous êtes rattaché au régime

Plus en détail