Club Développement Durable Arseg

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Club Développement Durable Arseg"

Transcription

1 Club Développement Durable Arseg 17 janvier 2011

2 1. Sinteo en quelques mots 2. La Française REM en quelques mots 3. Une démarche pionnière entreprise par La Française REM 4. Les principaux résultats de l Etude 5. Conclusion 2

3 Sinteo en quelques mots Sinteo est une société indépendante de conseil et d ingénierie spécialisée en efficacité énergétique et gestion environnementale de bâtiment. Créé en 2007 par trois ingénieurs Supélec et Sciences-Po, Sinteo s'est rapidement imposé comme référence de marché, avec des centaines de missions réussies auprès d'acteurs privés et publics. Plus de 70 grands comptes font régulièrement confiance à Sinteo. Sinteo est constitué d une quarantaine de collaborateurs, essentiellement d ingénieurs. Sinteo est une société indépendante de tous fournisseurs d énergies et entreprises de BTP. 3

4 Sinteo acteur du marché Membre du Comité Stratégique Membre du Groupe de travail «Valeur Verte» Contributeur de la mission «Contrat de Performance Énergétique» Membre du Groupe de Travail Obsolescence et Grenelle Membre fondateur Membre du GT de normalisation européenne des Audits Énergétiques Membre du GT sur l affichage environnemental des produits de consommation. Membre des travaux sur les éco-technologies et la ville durable. Association des professionnels en conseil carbone Pilote du GT «Qualité des prestataires» Membre de l ARSEG et du Comité Développement Durable de l Association Membre de l Agence Parisienne du Climat 4

5 Immobilier Durable Eco-Construction Environnement Trois pôles de compétences CarbonScreen Solution de cartographie et reporting énergétique de portefeuille Smart-E Solution de suivi des consommations énergétiques. Bail vert, HQE Exploitation, BREEAM In-Use, LEED for Existing Building, CPE Audit énergétique, Simulation Thermique Dynamique, Audit technique Maitrise d Œuvre Thermique & Fluide Bilan Carbone de chantier & ACV de projet ACV & Affichage environnemental de matériaux de construction Certification de bâtiment HQE, H&E, BREEAM, LEED, BBC, BEPOS Etude de faisabilité ENR Conseil en stratégie environnementale et ISR Conseil en immobilier Durable (Carbon Due Diligence, commercialisation, ) Bilan Carbone, Bilan GES, démarche RSE, ISO Formations CarbonCube Solutions logiciel multi sites de cartographie et reporting environnemental 5

6 Nos références 1 Propriétaires privés Investisseurs institutionnels, foncières, sociétés de gestion de portefeuille, promoteurs Grands comptes publics Ministères, Collectivités locales, Office HLM, CCI 6

7 Nos références 2 Grands comptes privés Tertiaire, industriel, commerce Exploitants Administrateurs de biens, gestionnaires 7

8 1. Sinteo en quelques mots 2. La Française REM en quelques mots 3. Une démarche pionnière entreprise par La Française REM 4. Les principaux résultats de l Etude 5. Conclusion 8

9 La Française REM en quelques mots Présentation La Française Real Estate Managers couvre l ensemble des activités du Groupe La Française AM relatives à l investissement en immobilier. La Française REM propose toute une gamme de produits destinée aux clients particuliers : SCPI de rendement, SCPI fiscales, OPCI, Unité de compte immobilière, répondant ainsi aux besoins variés de cette clientèle. La Française REM accompagne également les clients institutionnels français et internationaux dans leur réflexion immobilière en s adaptant à leurs contraintes spécifiques réglementaires, fiscales, financières et d organisation. 9

10 La Française REM en quelques chiffres Les chiffres clés au 31/12/2010 : o 5,8 milliards d euros encours gérés ; o 2,1 millions de m² gérés ; o immeubles gérés ; o 330 M d investis pour le compte de ses SCPI ; o 157 hôtels ; o 21 Groupements Financiers Viticoles ; o clients. La Française Real Estate Managers est leader du marché des SCPI avec près de 24% de part de marché (source IEIF au 31/12/2010). 10

11 1. Sinteo en quelques mots 2. La Française REM en quelques mots 3. Une démarche pionnière entreprise par La Française REM 3.1. Les trois enjeux clés du développement durable pour La Française REM 3.2. La réponse de La Française REM, une méthode structurée en deux étapes 4. Les principaux résultats de l Etude 5. Conclusion 11

12 Les trois enjeux clés du développement durable pour La Française REM SE CONFORMER AUX EXIGENCES REGLEMENTAIRES Le Grenelle II impose pour les bâtiments tertiaires existants : 1) L obligation de travaux d amélioration de la performance énergétique : Objectif global de diminution de -38% des consommations énergétiques 2) La réalisation de diagnostics de performance énergétique (DPE) 3) La mise en place d annexes environnementales pour les baux commerciaux conclus ou renouvelés portant sur des locaux de plus de 2000m² GARANTIR UN RENDEMENT AUX INVESTISSEURS 1) Mettre en place une stratégie d investissement immobilier intégrant la performance énergétique 2) Prendre en compte la performance énergétique dans la politique d arbitrage 2) Identifier les financements possibles pour les SCPI REPONDRE AUX ATTENTES ENVIRONNEMENTALES DES LOCATAIRES 1) Proposer aux locataires des bâtiments énergétiquement performants 2) Proposer aux locataires plusieurs gammes d annexes environnementales 3) Proposer des diagnostics approfondis (Guides de Développement Durable ) 12

13 La réponse de La Française REM, une méthode structurée en deux étapes Etape 1 : L Etude GreenBook L Etude GreenBook est une campagne d audits énergétiques réalisée sur un échantillonnage du patrimoine géré par La Française REM. Le patrimoine a été classé en 9 typologies, dont 27 actifs ont été audités (3 par typologie). Afin d arriver à des résultats significatifs, les actifs ont été sélectionnés suivant : - Le type d occupation (mono-locataire/multi-locataire) ; - La surface ; - La localisation géographique ; - La nature du véhicule de détention (SCPI gérées par La Française REM). 13

14 La réponse de La Française REM, une méthode structurée en deux étapes Etape 2 : Déploiement GreenWay La deuxième étape est le déploiement cette stratégie verte à l ensemble du portefeuille géré par La Française REM. Cette étape, baptisée la démarche GreenWay, comporte principalement : o o Le déploiement du process déterminé et la mise en place de l ensemble des outils élaborés. La systématisation de la prise en compte de la performance énergétique dans le cadre de travaux de rénovation. La démarche GreenWay est ponctuée par la parution d une étude institutionnelle publiée par L Ademe et La Française REM et préfacée par Philippe Pelletier : «Les enseignements de la cartographie énergétique d un parc tertiaire» 14

15 La réponse de La Française REM, une méthode structurée en deux étapes Etat d avancement La démarche entreprise par La Française REM et Sinteo a débuté en Après deux ans de collaboration, le périmètre est le suivant : audits énergétiques réalisés DPE réalisés - Des labellisations et certifications sont en cours GreenBook Travail sur un échantillon 2. GreenWay Déploiement sur le portefeuille Les moyennes de consommations sont les suivantes réelles : 50 A 51 à 90 B 91 à 150 C 151 à 230 D 231 à 330 E 331 à 450 F 451 à 500 G 501 à 750 H >750 I Entrepôts Bureaux Commerces 148 kwh EP /m 2.an 422 kwh EP /m 2.an 560 kwh EP /m 2.an 15

16 1. Sinteo en quelques mots 2. La Française REM en quelques mots 3. Une démarche pionnière entreprise par La Française REM 4. Les principaux résultats de l Etude 5. Conclusion 16

17 Les principaux résultats de l Etude La synthèse des études énergétiques réalisées sur 110 actifs immobiliers tertiaires du patrimoine géré par La Française REM a permis d extraire les résultats clés du projet GreenBook. EXISTANT Il faut définir une grandeur représentative de la performance énergétique intrinsèque* Les consommations intrinsèques s améliorent de 35% depuis les années 1960 TRAVAUX L impact financier lié aux travaux d amélioration de la performance énergétique n apparait pas insurmontable 3 typologies d actifs composent un axe prioritaire pour les travaux d amélioration de la performance énergétique La prise en compte de la performance énergétique doit être systématique lors de travaux de rénovation EXPLOITATION L occupation du bâtiment a un impact important sur ses consommations énergétiques réelles Un décalage existe entre modularité, adaptabilité des équipements et optimisation du confort La mise en place d annexes environnementales est une priorité incontournable *Performance énergétique intrinsèque : Prise en compte uniquement des spécificités structurelles et techniques de l actif. Les consommations relatives à l utilisation et à l exploitation de l actif sont retirées.

18 Les principaux résultats de l Etude EXISTANT Il faut définir une grandeur représentative de la performance énergétique intrinsèque L évolution de la performance énergétique intrinsèque est impactée par : - Le cycle de rénovation des actifs - Les équipements de + en + performants - Les réglementations thermiques de + en + contraignantes - L implantation géographique des actifs Les consommations intrinsèques s améliorent de 35% depuis les années Le portefeuille géré par La Française REM est classé en 9 typologies d actifs immobiliers - Les consommations intrinsèques diminuent régulièrement depuis les années 1960 Cycle de travaux Evolution de la performance énergétique intrinsèque (kwhep/m².an) 18

19 Les principaux résultats de l Etude TRAVAUX L impact financier lié aux travaux d amélioration de la performance énergétique n apparait pas insurmontable - Les travaux énergétiques sont indissociables des travaux de remise en état - Les options techniques retenues depuis plusieurs années sont pertinentes 3 typologies d actifs composent un axe prioritaire pour les travaux d amélioration de la performance énergétique - Les Bureaux Haussmanniens rénovés avant l apparition de la réglementation thermique de Les Bureaux des années non rénovés -Les Entrepôts à activité dense La prise en compte de la performance énergétique doit être systématique lors de travaux de rénovation Actifs s rénovés ou non appartenant à la même typologie Les travaux d amélioration de la performance énergétique sont intégrés aux plans pluriannuels de travaux 19

20 Les principaux résultats de l Etude EXPLOITATION L occupation du bâtiment a un impact important sur ses consommations réelles Les consommations réelles sont impactées par l occupation au travers : - Des plannings d occupation - Du comportement de l occupant - De la qualité de l exploitation Un décalage existe entre modularité, adaptabilité des équipements et optimisation du confort La consommation liée à l occupation connait une légère mais constante augmentation au cours du temps La mise en place d annexes environnementales est une priorité incontournable La mise en place d annexes environnementales est incontournable pour impliquer le preneur dans une démarche vertueuse de diminution de ses consommations Evolution des consommations énergétiques réelles et intrinsèques au cours de 50 dernières années 20

21 1. Sinteo en quelques mots 2. La Française REM en quelques mots 3. Une démarche pionnière entreprise par La Française REM 4. Les principaux résultats de l Etude 5. Conclusion 21

22 L objectif de -38% issu du Grenelle de l environnement devant être atteint d ici 2020, les surinvestissements moyens, de l ordre de 135 HT/m²SHON 22

23 Siège social & Adresse Postale 38, Rue Nicolo Paris Agence Paris 29, rue Dussoubs Paris Téléphone: +33 (0) Sinteo

1. GreenWay : Une démarche pionnière entreprise par UFG REM

1. GreenWay : Une démarche pionnière entreprise par UFG REM 1. GreenWay : Une démarche pionnière entreprise par UFG REM 2. Une réponse globale aux évolutions du marché 3. Un avantage concurrentiel déterminant pour le groupe UFG-LFP 2 1. GreenWay : Une démarche

Plus en détail

Club Développement Durable Arseg

Club Développement Durable Arseg Club Développement Durable Arseg Plan Bâtiment Grenelle et la rénovation énergétique du tertiaire 5 juillet 2011 1. Sinteo en quelques mots 2. La réglementation Grenelle dans le tertiaire privé 3. Les

Plus en détail

FICHES REGLEMENTAIRES

FICHES REGLEMENTAIRES Conseil & Etudes CODE : FR7 FICHES REGLEMENTAIRES RT 2012 Décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des constructions. Thème associé

Plus en détail

L optimisation des factures d électricité

L optimisation des factures d électricité L optimisation des factures d électricité 22 novembre 2011 CCI Essonne 1 Document confidentiel CONSEIL INGENIERIE ENERGIE Sommaire 1. Généralités 2. Facturation : Comment ça marche? 3. Présentation des

Plus en détail

«Immobilier durable : de la théorie à la pratique»

«Immobilier durable : de la théorie à la pratique» «Immobilier durable : de la théorie à la pratique» Conférence / Débat Jeudi 22 octobre 2009 «Immobilier durable : de la théorie à la pratique» I. La réalité de l offre durable Laurence Escleine-Dumas,

Plus en détail

Bilan d activités à la direction immobilière de BNP Paribas Cardif

Bilan d activités à la direction immobilière de BNP Paribas Cardif Bilan d activités à la direction immobilière de BNP Paribas Cardif (Période du 16/03/2011 au 29/02/2012) Djawad Nabil BOURI Institut supérieur d étude en alternance du développement durable Assureur et

Plus en détail

Au service de l énergie dans le respect de l environnement

Au service de l énergie dans le respect de l environnement Au service de l énergie dans le respect de l environnement Services Gestion Installation La maîtrise de l énergie et des fluides Notre force Optimiser votre efficacité énergétique À travers une expertise

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015

JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015 JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015 Le réseau des conseillers CCI Un réseau d experts pour vous aider dans vos démarches QSEDD Accompagnement personnalisé

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2015

RESULTATS ANNUELS 2015 Paris, le 15 mars 2016, 8h00 RESULTATS ANNUELS 2015 Résultat net part du groupe en nette progression à 5,4 M Impact significatif des acquisitions récentes (Immeubles de Gentilly et de Levallois) Poursuite

Plus en détail

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives TOURCOING 27 septembre 2013 Marie-Hélène LEFEBVRE Éléments de contexte depuis les 30 dernières années : augmentation de 20% de la consommation

Plus en détail

Colloque Sorbonne Immo - RICS du 23 juin 2010 L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? Synthèse des débats Jean-Eric FOURNIER

Colloque Sorbonne Immo - RICS du 23 juin 2010 L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? Synthèse des débats Jean-Eric FOURNIER Dassault Systèmes Campus à Vélizy, un immeuble Foncière des Régions Colloque Sorbonne Immo - RICS du 23 juin 2010 L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? Synthèse des débats Jean-Eric

Plus en détail

Réhabilitation énergétique

Réhabilitation énergétique Université de La Rochelle Sciences, Technologies, Santé LICENCE PRO Énergie et génie climatique Réhabilitation énergétique du patrimoine bâti Alternance Objectifs de la formation Formation également accessible

Plus en détail

Le développement durable et l immobilier

Le développement durable et l immobilier Le développement durable et l immobilier COMMENT VOUS ACCOMPAGNER ÉCO-DURABLEMENT? JANVIER 2014 SOMMAIRE édito 03 Enjeux et avantages d une démarche environnementale 04 le contexte réglementaire et normatif

Plus en détail

L immobilier de conviction

L immobilier de conviction L immobilier de conviction Noda, Issy-les-Moulineaux (92), acquis en juillet 2015 * Primonial REIM est une société de gestion de portefeuille, agréée par l Autorité des Marchés Financiers, qui crée, structure

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Mardi 5 octobre 2010, Paris LES RENCONTRES Conférence - Mardi 5 octobre 2010 EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Comment répondre aux objectifs du Grenelle II Quel potentiel de croissance pour la filière

Plus en détail

2 de Édition 2015. Le dossier des candidats. 01 - La fiche d'inscription Page 2 02 - Le projet en compétition Page 3

2 de Édition 2015. Le dossier des candidats. 01 - La fiche d'inscription Page 2 02 - Le projet en compétition Page 3 2 de Édition 2015 Le dossier des candidats 01 - La fiche d'inscription Page 2 02 - Le projet en compétition Page 3 À remettre avant le 14 septembre 2015 par mail > cfp.redaction@edipa.fr par courrier :

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

IFPEB 3 juillet Transition Energétique du Parc Immobilier du Groupe La Poste De l annexe environnementale à

IFPEB 3 juillet Transition Energétique du Parc Immobilier du Groupe La Poste De l annexe environnementale à IFPEB 3 juillet 2017 Transition Energétique du Parc Immobilier du Groupe La Poste De l annexe environnementale à Le parc immobilier du Groupe La Poste 11 300 immeubles 6,5 Millions de m² SUN (Surface Utile

Plus en détail

Garantir l efficacité énergétique de votre bâtiment dans la durée

Garantir l efficacité énergétique de votre bâtiment dans la durée Garantir l efficacité énergétique de votre bâtiment dans la durée EFFINELY, être utile à votre patrimoine Utilisateur d un bâtiment, gestionnaire de patrimoine ou propriétaire, l évolution permanente du

Plus en détail

Comment concilier immobilier durable et économies

Comment concilier immobilier durable et économies Comment concilier immobilier durable et économies 2 Sommaire AVANT-PROPOS 5 IMMOBILIER : ETAT DES LIEUX, EVOLUTION REGLEMENTAIRE ET BONNE GESTION 7 DPE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE 9 AUDIT ENERGETIQUE

Plus en détail

Une expertise immobilière reconnue depuis plus de 60 ans

Une expertise immobilière reconnue depuis plus de 60 ans Une expertise immobilière reconnue depuis plus de 60 ans Éthique Un acteur de référence Accompagner vos projets dans la proximité Pionniers de l immobilier d entreprise, les frères Jean et Auguste THOUARD

Plus en détail

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl P a s c a l e M a e s Labels d efficacité énergétique HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl P a s c a l e M a e s Les certifications et labels appliqués au bâtiment et à l immobilier

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Informations financières du 2 ème trimestre Chiffre d affaires consolidé du 2 ème trimestre : 4,72 millions d euros, en hausse de 2,8% par rapport au 2 ème trimestre à périmètre comparable

Plus en détail

le recyclage et la valorisation des déchets, un levier de performance

le recyclage et la valorisation des déchets, un levier de performance recyclage et valorisation France des solutions innovantes pour le recyclage et la valorisation de vos DÉCHETS le recyclage et la valorisation des déchets, un levier de performance Nous sommes engagés dans

Plus en détail

HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant

HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant De la maintenance à la rénovation du patrimoine Prise en compte de l état du bâti et des exigences réglementaires Patrimoine existant et réglementation

Plus en détail

CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre

CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre Un contexte en pleine évolution Crise économique internationale majeure - des acteurs économiques endettés - diminution des aides - avenir incertain Développement

Plus en détail

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 2. Comment impliquer les usagers de vos bâtiments publics dans les économies d énergie? Usagers des bâtiments publics, communes, partagez

Plus en détail

DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES»

DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES» LES DOSSIERS THEMATIQUES DE L APESA DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES» Juillet 2012 INTRODUCTION : L ACHAT, LEVIER EFFICACE POUR UN DEVELOPPEMENT PLUS DURABLE! La définition précise de ses besoins

Plus en détail

Villes et Territoires Durables

Villes et Territoires Durables Villes et Territoires Durables Rénovation énergétique des villes de la reconstruction Construisons l énergie des villes et territoires Leviers pour des villes et territoires durables REDUIRE LA CONSOMMATION

Plus en détail

Les émissions de CO2 dans les projets de construction : comment mettre en place une stratégie carbone?

Les émissions de CO2 dans les projets de construction : comment mettre en place une stratégie carbone? Les émissions de CO2 dans les projets de construction : comment mettre en place une stratégie carbone? Sommaire I. Introduction. Cédric le Forestier (consultant sénior) / Utopies II. Les émissions de CO2

Plus en détail

Conférence CEMATER. Contexte réglementation et financier

Conférence CEMATER. Contexte réglementation et financier Conférence CEMATER Les clefs du financement et du montage des opérations de rénovation énergétique des copropriétés Contexte réglementation et financier Catherine BONDUAU-FLAMENT Montpellier, le 15 octobre

Plus en détail

Observatoire Régional de l Habitat et du Foncier 5 avril Etat des lieux des performances énergétiques du parc social de la région Centre

Observatoire Régional de l Habitat et du Foncier 5 avril Etat des lieux des performances énergétiques du parc social de la région Centre Observatoire Régional de l Habitat et du Foncier 5 avril 2012 Etat des lieux des performances énergétiques du parc social de la région Centre Contexte Plan de présentation Méthodologie Les résultats :

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

La certification exploitation HQE

La certification exploitation HQE Document réservé à usage interne Bouygues Telecom octobre décembre 2007 2009- Gérard LAPICHE La certification exploitation HQE Les objectifs de la certification exploitation HQE les enjeux, pourquoi? quelle

Plus en détail

efficacité énergétique P.61 Industrie

efficacité énergétique P.61 Industrie efficacité énergétique nergies P.52 bâtiment Réglementation et cadre normatif P.53 C3615 Les fondamentaux de la réglementation thermique pour la maîtrise d ouvrage P.54 C3616 La réglementation thermique

Plus en détail

Présentation de la certification

Présentation de la certification Point presse CertiVéA 9 décembre 2009 NF Bâtiments Tertiaires en exploitation - Démarche HQE : Présentation de la certification Contact Presse Le Bonheur est dans la Com - Ingrid Launay Tél : 01 43 83

Plus en détail

La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL. Pascal LOCOGE - Décembre 2007

La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL. Pascal LOCOGE - Décembre 2007 La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL Pascal LOCOGE - Décembre 2007 Qui sommes-nous? Un organisme précurseur de la certification, créé en 1974 Reconnu et indépendant,

Plus en détail

IMMOBILIER «VERT», VALEUR D USAGE ET VALEUR VERTE

IMMOBILIER «VERT», VALEUR D USAGE ET VALEUR VERTE IMMOBILIER «VERT», VALEUR D USAGE ET VALEUR VERTE Jean Carassus Immobilier Durable Conseil Professeur à l Ecole des Ponts ParisTech jean.carassus@immobilierdurable.eu 1/ Un immeuble n est pas fait pour

Plus en détail

*Avançons en confiance

*Avançons en confiance *Avançons en confiance Bureau Veritas Services France - 66, rue de Villiers - 92300 Levallois-Perret - France Tél : + 33 (0)1 55 24 80 89 - Fax : + 33 (0)1 55 24 80 88 - info@fr.bureauveritas.com - www.bureauveritas.fr

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE A l issue d une excellente année, quelle peut-être la résistance de nos marchés dans un environnement financier complexe? AGGLOMÉRATION LYONNAISE 25 janvier 2012 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre

Plus en détail

REPÈRES SYNDIC ET GESTION LOCATIVE

REPÈRES SYNDIC ET GESTION LOCATIVE REPÈRES SYNDIC ET GESTION LOCATIVE DATA ET CHIFFRES NEXITY H2 H1 H3 N 01 JUIN 2015 SOMMAIRE NOTRE AMBITION : ÉCLAIRER LES ENJEUX DES MÉTIERS DE SERVICES IMMOBILIERS par Frédéric Verdavaine, Directeur général

Plus en détail

COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE

COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE Jeudi 21 mars, de 9h30 à 11h30 DÉBUT DE LA CONFÉRENCE PROGRAMME Publiée en juin 2011,

Plus en détail

Gestion et optimisation de votre immobilier. Externaliser pour se renforcer.

Gestion et optimisation de votre immobilier. Externaliser pour se renforcer. Gestion et optimisation de votre immobilier Externaliser pour se renforcer. Externaliser pour se renforcer. En charge de la gestion et de la valorisation du patrimoine de nos clients depuis plus de 25

Plus en détail

LA GESTION DE VOTRE BIEN en toute confiance GESTION LOCATIVE LOCATION COPROPRIÉTÉ. plaquette_pis_2016.indd 1 24/03/2016 17:16

LA GESTION DE VOTRE BIEN en toute confiance GESTION LOCATIVE LOCATION COPROPRIÉTÉ. plaquette_pis_2016.indd 1 24/03/2016 17:16 LA GESTION DE VOTRE BIEN en toute confiance GESTION LOCATIVE LOCATION COPROPRIÉTÉ plaquette_pis_2016.indd 1 24/03/2016 17:16 www.pichet-adb.fr Filiale du Groupe Pichet Groupe Immobilier Intégré 25 années

Plus en détail

Guide de la rénovation thermique

Guide de la rénovation thermique Guide de la rénovation thermique et de la performance énergétique A B C D E F Dépensez moins Polluez moins Vivre mieux Les réponses aux questions que vous vous posez pour la rénovation de votre logement

Plus en détail

Master Classes RSE 2013 / Institut RSE Management /p 2 Inscrivez-vous en ligne!

Master Classes RSE 2013 / Institut RSE Management /p 2 Inscrivez-vous en ligne! Master RSE Avec les master-classes Institut RSE Management, vous pouvez être assuré de faire partie de la communauté des professionnels du reporting RSE qui font avancer la performance de leur entreprise.

Plus en détail

Anticiper les besoins futurs pour durer

Anticiper les besoins futurs pour durer LEAD YOUR FUTURE Anticiper les besoins futurs pour durer Les incertitudes internationales et nationales rendent les perspectives de plus en plus difficiles pour les entreprises. La faible croissance de

Plus en détail

SCPI SCPI. Marché des parts et performances en 2010. Marché des parts SYNTHÈSE

SCPI SCPI. Marché des parts et performances en 2010. Marché des parts SYNTHÈSE SYNTHÈSE Mars 2011 SCPI Marché des parts et performances En 2010 l immobilier a conquis sa position de valeur refuge pour les épargnants. Dans un environnement où l incertitude domine, où la rémunération

Plus en détail

PRIMOVIE L ESSENTIEL. au 01.01.2016 L IMMOBILIER DE CONVICTION

PRIMOVIE L ESSENTIEL. au 01.01.2016 L IMMOBILIER DE CONVICTION PRIMOVIE L ESSENTIEL au 01.01.2016 L IMMOBILIER DE CONVICTION SANTÉ ET ÉDUCATION : DES ACTIVITÉS SOCIALEMENT UTILES DES INVESTISSEMENTS EN FRANCE ET EN ZONE EURO UNE CAPITALISATION SUPÉRIEURE À 400 MILLIONS

Plus en détail

Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants :

Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants : SCPI EDISSIMMO DÉCOUVREZ LES AVANTAGES DE SCPI EDISSIMMO L opportunité de souscrire à une SCPI de bureaux parmi les leaders du marché français L accès à l immobilier d entreprise au travers d un patrimoine

Plus en détail

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise?

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? Le 3 avril àlyon La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? François Fatoux Présentation de l ORSE

Plus en détail

Schneider Electric se renforce dans les Automatismes du Bâtiment et se développe dans la Sécurité

Schneider Electric se renforce dans les Automatismes du Bâtiment et se développe dans la Sécurité Schneider Electric se renforce dans les Automatismes du Bâtiment et se développe dans la Sécurité Paris, 19 mai 2004 Building a New Electric World Notre stratégie d acquisitions Une stratégie d acquisitions

Plus en détail

L INNOVATION AU SERVICE DES CLIENTS

L INNOVATION AU SERVICE DES CLIENTS Une expertise d Amundi, leader européen de la gestion d actifs* Entreprises professionnels de l immobilier Mandat, fonds dédié DES FONDS COLLECTIFS ET DES CLUB DEALS #1 (français) #2 (français) (international)

Plus en détail

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés Chef de file en matière d habitat depuis plus de 30 ans, la Communauté urbaine du Grand Nancy

Plus en détail

Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt

Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt Paris, le 19 Avril 2013 Introduction Ce document a pour but de

Plus en détail

EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants

EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants L utilisation du bois répond parfaitement au respect de l environnement et aux attentes

Plus en détail

QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. Les Solutions Vie Citoyenne du Groupe Chèque Déjeuner

QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. Les Solutions Vie Citoyenne du Groupe Chèque Déjeuner QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. LE GROUPE CHÈQUE DÉJEUNER N 3 MONDIAL SUR LE MARCHÉ DES SOLUTIONS SOCIALES, CULTURELLES, CADEAUX, ET DES DISPOSITIFS DE STIMULATION

Plus en détail

I. FORMATION DES ARCHITECTES LIBERAUX : LES DISPOSITIFS DE SOUTIEN EXISTANTS

I. FORMATION DES ARCHITECTES LIBERAUX : LES DISPOSITIFS DE SOUTIEN EXISTANTS Le comité stratégique du Plan Bâtiment du Grenelle a réuni les organisations représentant les entreprises du bâtiment, les architectes, les bureaux d études et les grandes écoles du bâtiment, afin de renforcer

Plus en détail

La rentabilité 2010 d Epargne Foncière était de 5.34%, la prévision pour 2011 est de 5.3%.

La rentabilité 2010 d Epargne Foncière était de 5.34%, la prévision pour 2011 est de 5.3%. Notre proposition SCPI Epargne Foncière (UFG) Nous avons sélectionné pour vous la SCPI de bureaux «Epargne foncière» distribuée par UFG. La SCPI «Epargne Foncière», fermée depuis plus de 20 ans, rouvre

Plus en détail

A travers le projet GreenOValley, Schneider Electric affirme son ancrage en France, en investissant dans de nouveaux bâtiments à Grenoble.

A travers le projet GreenOValley, Schneider Electric affirme son ancrage en France, en investissant dans de nouveaux bâtiments à Grenoble. A travers le projet GreenOValley, Schneider Electric affirme son ancrage en France, en investissant dans de nouveaux bâtiments à Grenoble. Le projet GreenOValley représente un investissement de 120 millions

Plus en détail

Journée du Confort et de. l Eau Atelier 1 Labels et certifications

Journée du Confort et de. l Eau Atelier 1 Labels et certifications Journée du Confort et de l Eau 2012 Atelier 1 Labels et certifications Jean Pascal Roche (Adret) Qu est ce qu un label? Les labels, dans le neuf, sont définis par l arrêté de mai 2007; ils sont liés à

Plus en détail

Votre tranquillité d esprit passe par nos experts

Votre tranquillité d esprit passe par nos experts Votre tranquillité d esprit passe par nos experts Sommaire Le groupe SECO... L expertise «bâtiments»... L expertise «mobilité et infrastructures»....l expertise «eau et énergie»... Les experts SECOLUX...

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE EN GESTION D ACTIFS SICAV ET FCP - GESTION SOUS MANDAT - ÉPARGNE SALARIALE

VOTRE PARTENAIRE EN GESTION D ACTIFS SICAV ET FCP - GESTION SOUS MANDAT - ÉPARGNE SALARIALE VOTRE PARTENAIRE EN GESTION D ACTIFS SICAV ET FCP - GESTION SOUS MANDAT - ÉPARGNE SALARIALE LES BELLES PERFORMANCES SE CONSTRUISENT DANS LA DURÉE Société Générale Gestion est la société de gestion dédiée

Plus en détail

Rapport développement durable. Bouygues Immobilier

Rapport développement durable. Bouygues Immobilier Reporting Extra-financier Direction du développement durable Rapport développement durable Bouygues Immobilier Période 1er Octobre 2012 30 Septembre 2013 (Contributions environnementales et sociétales)

Plus en détail

Dossier de contribution Carte Vitale du logement

Dossier de contribution Carte Vitale du logement Dossier de contribution Carte Vitale du logement 30 juin 2014 1) Notre Société Structure : BUREAU VERITAS Nom, prénom : SIGDA Mickael / PEREZ Marie-Caroline Coordonnées (mail, téléphone) : marie-caroline.perez@bureauveritas.com

Plus en détail

Les copropriétés à l'heure. Le 22/9/2011

Les copropriétés à l'heure. Le 22/9/2011 Les copropriétés à l'heure du Grenelle Le 22/9/2011 Les copropriétés à l'heure du Grenelle Présentation de la journée Etude sur les enjeux de la rénovation énergétique en copropriété Xavier Faure Le Grenelle

Plus en détail

Directions Immobilières et Développement Durable

Directions Immobilières et Développement Durable Directions Immobilières et Développement Durable Alors qu une de nos précédentes enquêtes menée en 2005 soulignait, au moment du passage aux nouvelles normes comptables, la lente émergence et reconnaissance

Plus en détail

JORF n 0109 du 10 mai Texte n 169

JORF n 0109 du 10 mai Texte n 169 Le 12 mai 2017 JORF n 0109 du 10 mai 2017 Texte n 169 Décret n 2017-918 du 9 mai 2017 relatif aux obligations d amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants à usage tertiaire

Plus en détail

LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX HQE PERFORMANCE DU BÂTIMENT : RETOUR DE L ÉTUDE. Anne-Sophie Perrissin-Fabert Directrice

LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX HQE PERFORMANCE DU BÂTIMENT : RETOUR DE L ÉTUDE. Anne-Sophie Perrissin-Fabert Directrice Congrès AvniR - Atelier Bâtiment La construction durable, est-ce juste une question de consommation énergétique? 9/11/2016 LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DU BÂTIMENT : RETOUR DE L ÉTUDE HQE PERFORMANCE Anne-Sophie

Plus en détail

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance énergétique

Plus en détail

Formation en alternance

Formation en alternance Formation en alternance EN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EN CONTRAT D APPRENTISSAGE en raison des couts et de l impact environnemental de l énergie, les secteurs utilisateurs d énergie (industrie, agriculture,

Plus en détail

PASSEPORT TERRITORIAL SUD-EST SNCF IMMOBILIER ACTEUR DU DÉVELOPPEMENT URBAIN INNOVANT

PASSEPORT TERRITORIAL SUD-EST SNCF IMMOBILIER ACTEUR DU DÉVELOPPEMENT URBAIN INNOVANT SNCF IMMOBILIER ACTEUR DU DÉVELOPPEMENT URBAIN INNOVANT QUI SOMMES-NOUS? NOTRE ORGANISATION TERRITORIALE AU SERVICE DES ACTEURS LOCAUX SNCF IMMOBILIER EN QUELQUES CHIFFRES 12 MILLIONS DE M 2 de bâtiments

Plus en détail

Environnement et bâtiment : le contexte

Environnement et bâtiment : le contexte Environnement et bâtiment : le contexte a- Le Grenelle de l environnement : le plan bâtiment Outre la hausse de la fiscalité, notamment par la taxe foncière, qui incite les entreprises à négocier et réviser

Plus en détail

Donner la priorité à une rénovation profonde du parc existant

Donner la priorité à une rénovation profonde du parc existant Colloque du Syndicat des Energies Renouvelables Lyon - 21 février 2013 Donner la priorité à une rénovation profonde du parc existant Pierre HERANT Chef du Service Bâtiment de l ADEME Directeur de la Fondation

Plus en détail

LES PROJETS DE LOI DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT

LES PROJETS DE LOI DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT 30 mai 2008 - Lille Réseau RAFHAEL LES PROJETS DE LOI DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT GRENELLE de l ENVIRONNEMENT groupes de travail tables rondes finales discours de clôture 33 comités opérationnels 2

Plus en détail

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 10/03/2016 Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment Les politiques publiques de la performance énergétique et environnementale et l innovation José Caire Directeur Villes

Plus en détail

LABEL BBCA LABEL BBCA PAR CERTIVEA MARS

LABEL BBCA LABEL BBCA PAR CERTIVEA MARS LABEL BBCA LABEL BBCA PAR CERTIVEA MARS 2016 1 Qui est Certivéa? Filiale du CSTB créée en 2006, Certivéa est dédiée à la certification des acteurs de l immobilier, des bâtiments non résidentiels et des

Plus en détail

L offre en immobilier d entreprise en. Seine-et-Marne. OBIE 7 Novembre 2014 présenté par

L offre en immobilier d entreprise en. Seine-et-Marne. OBIE 7 Novembre 2014 présenté par L offre en immobilier d entreprise en Seine-et-Marne OBIE 7 Novembre 2014 présenté par Avant propos GEMOFIS en quelques chiffres Un accompagnement sur mesure La force d un réseau, la proximité pour atout

Plus en détail

Le bâtiment à basse consommation en France Situation et enjeux

Le bâtiment à basse consommation en France Situation et enjeux Réunion nationale du projet européen en ECO-BUILDING CLUB 5 juin 2008 6 e Programme Cadre de Recherche et Développement Conférence Internationale DERBI Perpignan 5, 6 et 7 juin 2008 Le bâtiment à basse

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Groupe de travail thématique : EPINAL, 16 Mai 2011 «Maîtrise de l énergie et valorisation des énergies renouvelables dans l habitat privé et social.» Plan Climat-Energie

Plus en détail

Vendredi 8 avril 2011

Vendredi 8 avril 2011 www.laregion.fr Vendredi 8 avril 2011 La Région et la Banque Européenne d Investissement (BEI) mettent en place le Fonds photovoltaïque régional en partenariat avec trois banques régionales Muriel PIN

Plus en détail

Fiche 5 Densification pavillonnaire & Bail à construction

Fiche 5 Densification pavillonnaire & Bail à construction Direction Territoriale Normandie Centre/ Direction Territoriale Ile de France Septembre 2014 Action Bimby 3.2 : Intégration de la démarche aux outils fonciers et procédures d aménagement Fiche 5 Densification

Plus en détail

Dossier de presse 2011 Generali Belgium

Dossier de presse 2011 Generali Belgium Dossier de presse 2011 Generali Belgium Sommaire I. Generali Belgium 3 II. Le Groupe Generali 4 III. Histoire 6 IV. Expertise en assurances et offre de produits 7 V. Direction et membres du Conseil d Administration

Plus en détail

NF Bâtiments Tertiaires Démarche HQE Hôtellerie

NF Bâtiments Tertiaires Démarche HQE Hôtellerie Point presse CertiVéA 29 octobre 2010 NF Bâtiments Tertiaires Démarche HQE Hôtellerie Contact Presse : Le Bonheur est dans la Com Ingrid Launay Tél. / Fax : 01 43 83 53 32 Email : launay@bcomrp.com La

Plus en détail

Pour relier création de valeur et développement durable

Pour relier création de valeur et développement durable Investissement Socialement Responsable Pour relier création de valeur et développement durable BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS La performance financière

Plus en détail

KLEBER DEFENSE 42 boulevard National LA-GARENNE-COLOMBES. Document non contractuel

KLEBER DEFENSE 42 boulevard National LA-GARENNE-COLOMBES. Document non contractuel KLEBER DEFENSE 42 boulevard National 92250 LA-GARENNE-COLOMBES Résumé d opération Une situation stratégique à 4 minutes de la Grande Arche Une adresse Paris-La Défense Les avantages de La Défense côté

Plus en détail

Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel»

Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel» Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel» 26 octobre 2012 L association Énergies et Avenir Énergies

Plus en détail

notre responsabilité sociale & environnementale

notre responsabilité sociale & environnementale notre responsabilité sociale & environnementale 2015 Une conscience et une responsabilité sociétale La RSE est désormais au cœur de nombreuses communications. La RSE n est plus un simple phénomène de mode

Plus en détail

Services énergétiques

Services énergétiques N 14-9 septembre 2008 Stratégie & études Services énergétiques et Contrats de performance énergétique: des outils pour la mise en œuvre du Grenelle Le Grenelle de l Environnement l a confirmé : l efficacité

Plus en détail

Nos services pour garantir votre performance budgétaire par la maitrise et l optimisation de vos énergies. audit energetique

Nos services pour garantir votre performance budgétaire par la maitrise et l optimisation de vos énergies. audit energetique Nos services pour garantir votre performance budgétaire par la maitrise et l optimisation de vos énergies. audit energetique POUR LES professionnels Contexte et dispositions Entreprises petites ou moyennes,

Plus en détail

Développement durable en santé La qualité environnementale des bâtiments

Développement durable en santé La qualité environnementale des bâtiments Développement durable en santé La qualité environnementale des bâtiments Mardi 20 janvier 2009 Source : CHSF- Eiffage Bâtiment et environnement Le bâtiment, c est chaque année en France : 25% des émissions

Plus en détail

Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic. Dossier de presse

Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic. Dossier de presse Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic Dossier de presse Pornic, le 8 juillet 2011 Sommaire I- Un village d artisans TPE à Pornic : un tremplin pour les petites entreprises des secteurs de

Plus en détail

Septembre 2007 Document non contractuel

Septembre 2007 Document non contractuel Présentation des s de travaux et des Gains en économies d énergie générés par la réalisation des travaux préconisés, en logement ancien de taille moyenne La définition de bouquets de travaux a pour objectif

Plus en détail

Axi Connect. Santé Tertiaire Industriel. Quels marchés? Comptage. Analyse. Pilotage

Axi Connect. Santé Tertiaire Industriel. Quels marchés? Comptage. Analyse. Pilotage Quels marchés? Santé Tertiaire Industriel 00/00/2015 TITRE DE LA PRESENTATION ( MENU "INSERTION / EN-TETE ET PIED DE PAGE") 2 Santé Tertiaire Industriel Quels besoins? Suivi réglementaire (T ECS, T Blocs,

Plus en détail

AMO pour la définition d une stratégie énergie patrimoine

AMO pour la définition d une stratégie énergie patrimoine Ensemble des missions AMO pour la définition d une stratégie énergie patrimoine Définir une stratégie énergétique et patrimoniale prenant en compte les enjeux liés à l énergie, à la réglementation et au

Plus en détail

Sous-Groupe de Travail Approche Globale (équipe : Thierry CHAMBON, Michel DUCOMMUN-RICOUX, Fabien BRICAULT, Laurent CUVELIER)

Sous-Groupe de Travail Approche Globale (équipe : Thierry CHAMBON, Michel DUCOMMUN-RICOUX, Fabien BRICAULT, Laurent CUVELIER) Sous-Groupe de Travail Approche Globale (équipe : Thierry CHAMBON, Michel DUCOMMUN-RICOUX, Fabien BRICAULT, Laurent CUVELIER) Objectif du groupe de travail 1. CARTOGRAPHIER ET PRIORISER LES ENJEUX POUR

Plus en détail

Prise en compte d une démarche de prévention des déchets de type BAZED dans

Prise en compte d une démarche de prévention des déchets de type BAZED dans Prise en compte d une démarche de prévention des déchets de type BAZED dans la certification BREEAM Document établi dans le cadre du projet BAZED Version 1-2013 Index 1. Certification BREEAM... 3 2. Traitement

Plus en détail

La ville durable grandit avec le bois DOSSIER DE PRESSE ADIVBOIS MARS.16

La ville durable grandit avec le bois DOSSIER DE PRESSE ADIVBOIS MARS.16 La ville durable grandit avec le bois DOSSIER DE PRESSE ADIVBOIS MARS.16 Présentation du Plan Industries Bois et des Immeubles à Vivre Bois LE PLAN INDUSTRIES BOIS ET SA GENÈSE Novembre 2013, la présidence

Plus en détail

CRITERES DE PRISE EN CHARGE 2014

CRITERES DE PRISE EN CHARGE 2014 CRITERES DE PRISE EN CHARGE 2014 ARCHITECTES 7111 Z I. Thèmes et plafonds de prise en charge sur fonds à gérer de la profession Prise en charge annuelle par professionnel plafonnée à 1 750 dans la limite

Plus en détail

L OBSERVATOIRE 2013. DES DIAGNOSTICS GAZ À EFFET DE SERRE 3 ème édition. Transition carbone : Élément clé de la compétitivité des entreprises

L OBSERVATOIRE 2013. DES DIAGNOSTICS GAZ À EFFET DE SERRE 3 ème édition. Transition carbone : Élément clé de la compétitivité des entreprises L OBSERVATOIRE 2013 DES DIAGNOSTICS GAZ À EFFET DE SERRE 3 ème édition Transition carbone : Élément clé de la compétitivité des entreprises Le 17 juin 2014 Caline Jacono, Directrice de l Association Bilan

Plus en détail