S amuser au soleil en toute sécurité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "S amuser au soleil en toute sécurité"

Transcription

1 Santé publiqu Public Halth S amusr au solil n tout sécurité Rssourc pour curriculum sur la protction solair pour ls élèvs d la matrnll à la 4 anné Adaptation du programm SunSaf for th Early Yars avc la prmission du Norris Cotton Cancr Cntr 2013 ottawa.ca/sant ATS :

2 Un rssourc pour curriculum sur la protction solair t ls rayons ultraviolts (UV) pour ls élèvs d la matrnll d nfants à la 4 anné Santé publiqu Ottawa (SPO) tint à rmrcir ls profssionnls suivants d avoir contribué à la création d la présnt rssourc d nsignmnt : La doctur Ardis Olson du srvic d médcin familial t communautair du Darthmouth-Hitchcock Mdical Cntr, qui a donné à SPO la prmission d rproduction. La doctur Tlisa Stwart du Norris Cotton Cancr Cntr, Hanovr, Nw Hampshir qui a facilité l procssus d approbation rlatif aux droits d autur.

3 Santé publiqu Public Halth Tabl ds matièrs RPrésntation d la rssourc pour curriculum d SPO 2 Introduction RProtction solair t ls rayons ultraviolts (UV) : Objctifs d apprntissag pour ls nsignants Rnsignmnts généraux Rnsignmnts pour ls nsignants RProtction solair à l échll d l écol RList ds rssourcs Résumé ds ligns dirctrics n matièr d protction UV du programm d éducation physiqu t santé RL curriculum sur l'éducation physiqu t la santé du Ministèr d l'éducation d l'ontario: suggstions sur la façon d'utilisr la rssourc d SPO sur la protction solair, d la matrnll à la quatrièm anné. Lin vrs l curriculum d l Ontario sur l éducation physiqu t la santé RActivités supplémntairs RBibliographi /2013 ottawa.ca/sant ATS :

4 Présntation rssourc pour curriculum : La rssourc pour curriculum n matièr d protction solair t ls rayons UV st offrt par SPO aux nsignants du primair pour ls élèvs d la matrnll à la 4 anné. Ell s dvis n cinq partis pour chaqu anné scolair : objctifs d apprntissag, aprçu d la rssourc pour curriculum, plans d lçons proposés, activités d soutin t activités supplémntairs. La rssourc pour curriculum rspct ls Norms d santé publiqu d l Ontario (2008) t ls Norms du programm-cadr Éducation physiqu t santé du Ministèr d l Éducation (2010). L Organisation mondial d la Santé (OMS) [2003] insist égalmnt sur l importanc ds programms scolairs qui font la promotion ds msurs prévntivs contr l solil par l nsignmnt, la participation d la collctivité, la création d zons ombragés, l attribution d subvntions t l élaboration d politiqus. Vous aurz bsoin d dux périods d cours pour présntr ls princips ds plans d lçons proposés pour l nsignmnt d la protction UV t solair. Nous vous ncouragons à choisir parmi ls activités d soutin ou ls activités supplémntairs clls qui convinnnt l miux à votr group. Ds activités d rappl t d suivi sont égalmnt incluss afin d vous assistr dans l rnforcmnt ds mssags d protction solair tout au long d l anné. Mrci d présntr la rssourc pour curriculum S amusr au solil n tout sécurité t d prndr l initiativ d promouvoir la sécurité au solil dans votr écol. 2

5 Protction UV t solair : objctifs d apprntissag pour ls nsignants 1. Snsibilisr ls élèvs aux dangrs ds rayons ultraviolts d sourcs naturll (du solil) ou artificill (produits au moyn d'équipmnt d bronzag) incluant : ls dommags aux yux : cataracts, cécité ds nigs (brûlur suprficill tmporair d la corné t d la conjonctiv causé par ls rayons UV réfléchis par la nig, l au, l sabl ou l béton, ou découlant d un surxposition au bronzag artificil); ls dommags à la pau : bronzag, coups d solil, apparition prématuré d rids, cancr d la pau t ds lèvrs (considéré comm un cancr d la bouch); l affaiblissmnt du systèm immunitair 2. Ensignr aux ls élèvs ls msurs prévntivs contr l solil n lur apprnant l ABCD d la sécurité au solil, c'st-à-dir : Abritz-vous du solil t chrchz l ombr: évitz l xposition au solil ntr 11 h t 16 h, au momnt où ls rayons sont ls plus intnss; Bloquz ls rayons du solil n appliquant un écran solair avc un factur d protction solair (FPS) d 30 ou plus; Couvrz-vous; Dits-l à tout l mond. Dits aux autrs c qu ils puvnt fair pour s protégr du solil. 3. Ensignr aux élèvs à consultr l indic UV ainsi qu ls msurs d protction solair slon chaqu nivau d indic UV. 4. Crér un contxt scolair favorabl grâc aux stratégis suivants : Donnr l xmpl; Organisr ds activités transvrsals, n mttant à profit ls rssourcs fournis dans l curriculum d SPO : l manul pour ls nsignants, la trouss d nsignmnt, ls jux intractifs, ls documnts à distribur t ls activités; Fournir aux parnts ds fichs d rnsignmnts pour complétr l nsignmnt n class; Appuyr la création d zons ombragés dans ls airs d jux; Villr à c qu ls élèvs prnnnt ds msurs prévntivs lors ds activités scolairs à l xtériur; 3

6 Objctifs d apprntissag sur la protction UV t solair pour ls nsignants (suit) Connaîtr ls ligns dirctrics d votr Consil scolair n c qui concrn la protction contr ls rayons UV t l solil; Fournir ds activités pour l curriculum qui ncouragront ls élèvs à promouvoir ls comportmnts prévntifs dans lur class, à l écol, à la maison t dans la collctivité. 4

7 Rnsignmnts généraux : Pour trouvr l programm scolair l plus approprié n matièr d protction contr l solil t ls rayons UV, Santé publiqu Ottawa (SPO) a ffctué un étud approfondi ds pratiqus xmplairs. Ctt étud s'st arrêté sur l programm SunSaf, conçu par l Norris Cotton Cancr Cntr n association avc l Dartmouth- Hitchcock Mdical Cntr du Nw Hampshir. C curriculum st fondé sur un rigourus évaluation par ls pairs. Un modèl d'adaptation au contxt local a été inclus, c qui prmt à SPO d modifir ctt rssourc n fonction ds norms locals, provincials t fédérals. La rssourc S amusr au solil n tout sécurité st dstiné aux élèvs d la matrnll à la 4 anné. Il offr un rssourc pour curriculum complèt visant à réduir ls risqus qu ls nfants dévloppnt ds maladis liés au solil plus tard dans lur vi. Pourquoi ls nsignants dvraint-ils promouvoir la protction solair? Ensignr aux nfants à adoptr ds comportmnts prévntifs d protction solair put réduir ls risqus qu'ils dévloppnt un cancr d la pau ou ds cataracts plus tard dans lur vi, dux maladis rliés à l xposition aux rayons ultraviolts (OMS, 2003). Ls nfants, d la périod préscolair à la 4 anné, sont ls plus récptifs aux mssags sur la santé. Ls sains habituds d prévntion qu prnnnt cs juns nfants ls suivront probablmnt jusqu'à l'âg adult, t c'st là un princip important, puisqu 80 % ds cancrs d la pau auraint pu êtr évités (OMS, 2003 a). Cs habituds d protction solair doivnt donc êtr consolidés chz ls nfants, car n Ontario, on constat qu'lls s prdnt avc l'âg (Ontario Sun Safty Working Group, 2010). Slon la duxièm nquêt national sur l'xposition au solil, réalisé n 2006, 74 % ds nfants ontarins d 6 à 12 ans sont protégés contr l solil, contr 99 % ds nfants d 1 à 5 ans (Ontario Sun Safty Working Group, 2010). 5

8 Rnsignmnts généraux (suit) : Slon l'organisation mondial d la Santé (OMS), la majorité d l'xposition aux rayons UV a liu avant 18 ans (OMS 2003). Étant donné qu ls nfants passnt un grand parti d lur tmps à l'xtériur lorsqu'ils sont à l'écol, il st important qu ls nsignants villnt à c qu'ils disposnt ds connaissancs nécssairs pour s protégr contr l solil (OMS, 2003 b). Ls nfants sont particulièrmnt récptifs aux mssags sur la santé lorsqu cux-ci sont transmis à l'échll d l'écol t dans un contxt où ls élèvs s sntnt à l'ais, rçoivnt l'appui d lurs pairs t puvnt prndr xmpl sur lurs nsignants. 6

9 Rnsignmnts pour ls nsignants : Quls sont ls typs d cancr d la pau? Il xist trois grands typs d cancr d la pau: l carcinom basocllulair, l carcinom squamux t l mélanom malin. L plus répandu st l carcinom basocllulair, suivi du carcinom squamux (Association canadinn d drmatologi). En Ontario, nviron nouvaux cas d cs typs d cancr applés non-mélanoms, auront été diagnostiqués n 2011 (Partnariat Canadin contr l cancr 2010). L'xposition fréqunt au solil augmnt considérablmnt ls risqus d dévloppr cs cancrs. L troisièm typ d cancr d la pau, l mélanom malin, st l plus mortl. Dès qu'il commnc à s dévloppr, il put s propagr rapidmnt au rst du corps. Ls coups d solil doulourux formant ds cloqus, subis à l'nfanc ou à l'adolscnc, augmntnt d baucoup ls risqus d contractr un mélanom malin (OMS, 2003 b). En 2011, Ontarins ont rçu c diagnostic (Comité dirctur ds statistiqus sur l cancr d la Société canadinn du cancr, 2011). Malhurusmnt, ls cas d mélanoms t l taux d mortalité d ctt maladi sont à la hauss n Ontario dpuis ls annés 1960 (Société canadinn du cancr, 2006). D 1986 à 1996, on a obsrvé un fort augmntation du taux d'incidnc d mélanoms malins à Ottawa, qui a prsqu doublé (SPO, 2006). On a nsuit obsrvé, à partir d 1996, un chut du taux d'incidnc qui pourrait êtr attribué aux msurs d protction t d promotion d la santé priss par l'association canadinn d drmatologi t la Société canadinn du cancr (SPO, 2006). L taux d incidnc d mélanoms s'st d nouvau mis à grimpr vrs la fin ds annés 1990, chz ls homms t ls fmms. En 2012, ls taux d incidnc d mélanoms malins sont ls mêms à Ottawa qu dans l rst d l Ontario (SPO, 2006 & 2012). 7

10 Rnsignmnts pour ls nsignants (suit): Pourquoi s préoccupr du cancr d la pau? En Ontario, l cancr d la pau st l typ d cancr l plus répandu (Ontario Sun Safty Working Group, 2010). Au Canada, un tirs ds nouvaux diagnostics d cancr sont ds non-mélanoms d la pau (Société canadinn du cancr, 2006). Slon l'ontario Sun Safty Working Group (2010), nviron un prsonn sur spt n Ontario dévloppra un cancr d la pau. Ls chrchurs stimnt qu 90 % ds mélanoms sont l résultat d tout un vi d coups d solil gravs t d surxposition aux rayons ultraviolts (Association canadinn d drmatologi). Cs donnés sont troublants puisqu, dans un sondag d 2010, à pu près 35 % ds adults d'ottawa intrrogés ont affirmé avoir attrapé au moins un coup d solil (SPO, 2012). D tous ls groups d'âg, ls juns homms sont ls plus suscptibls d attrapr un coup d solil (SPO, 2012). Ls nfants n'ont-ils pas bsoin d'un pu d solil? Nous avons n fft bsoin ds rayons du solil. Ls rayons ultraviolts d typ UVB du spctr solair stimulnt la production d vitamin D, qui st ssntill à la santé ds os. En été, au printmps t à l'automn, l corps produit naturllmnt ctt vitamin lorsqu'il st xposé au solil d façon «occasionnll» t quotidinn (Ontario Sun Safty Working Group, 2010; Société canadinn du cancr, 2006). Ls alimnts t ls supplémnts vitaminiqus sont un sourc plus sécuritair d vitamin D (Ontario Sun Safty Working Group, 2010). Slon Santé Canada (2008), l'xposition au solil n suffit pas à la production d ctt vitamin chz ls Canadins durant ls mois d'hivr. Par conséqunt, il st particulièrmnt important d consommr suffisammnt d'alimnts richs n vitamin D, comm l lait, ls poissons gras t ls jauns d'œufs, pndant ctt périod (Santé Canada 2008). Il st rcommandé d consultr un médcin avant d'administrr ds supplémnts d vitamin D à un 8 nfant (Santé Canada, 2008).

11 Rnsignmnt pour ls nsignants (suit) : Un bon bronzag n m protèg-t-il pas ds coups d solil? L'idé qu'un bronzag put protégr la pau du solil st un myth. Il st important d fair la distinction ntr l pigmntation naturll t la pigmntation induit par l xposition aux rayons UV. Lorsqu la pau st xposé au solil, ll brunit parc qu ll produit un pigmnt nommé mélanin. C pigmnt st un mécanism d protction d la pau. Malhurusmnt, l taux d mélanin qu produit la pau n st pas suffisant pour la protégr contr ls séqulls d un xposition quotidinn au solil. Mêm si l taux d cancr st considérablmnt plus bas chz ls prsonns à la pau foncé qu chz ls autrs, cs drnièrs puvnt subir un coup d solil t doivnt s protégr contr ls rayons UV. Ainsi, bin qu la plupart ds gns voint la pau bronzé comm un sign d santé, ll st n fait un sign d brûlur. En réalité, un bronzag santé, ça n'xist pas. Faut-il s préoccupr d la protction solair? À caus d l'amincissmnt d la couch d'ozon, la quantité d rayons qui pénètrnt l'atmosphèr t ndommagnt la pau augmnt. Il faut savoir qu ls rayons ultraviolts n dégagnt aucun chalur. Un bris fraîch, un cil nnuagé ou un journé d'hivr puvnt portr à croir qu nous n risquons pas d attrapr un coup d solil, mais c'st faux : la pau brûl aussi n hivr. La nig rflèt nviron 80 % ds rayons UV, augmntant ainsi ls risqus d coups d solil t d cataracts (OMS, 2003 b). L'au aussi rflèt ls rayons ultraviolts; ls msurs prévntivs d protction solair sont donc tout aussi ssntills lors d la baignad (OMS, 2003 b). Il st important d notr qu l sabl t l béton rflètnt égalmnt ls rayons du solil. Enfin, la pau put aussi bin brûlr un jour modérémnt nnuagé qu'un jour d cil blu. 9

12 Rnsignmnts pour ls nsignants (suit) : Ls nuags ont tndanc à bloqur ls rayons infrarougs, qui produisnt d la chalur, t non ls rayons ultraviolts, qui ndommagnt la pau. L tmps frais put nous portr à rstr dhors plus longtmps, donnant liu à un coup d solil plus grav qu s'il avait fait bau, car la chalur nous aurait poussés à rntrr. Ls comportmnts d sécurité au solil sont d'autant plus importants qu'un nombr croissant d adults n Ontario passnt d plus n plus d tmps au solil, sans toutfois prndr davantag d précautions (Ontario Sun Safty Working Group, 2010). Qui a bsoin d protction? Nous avons tous bsoin d nous protégr contr ls ffts nocifs du solil, pu import notr âg ou la coulur d notr pau. Il st particulièrmnt important d protégr la pau d cux qui n puvnt l fair ux-mêms, c'st-à-dir ls bébés t ls nfants. Ils ont non sulmnt la pau snsibl, mais aussi bin ds annés d'xposition aux rayons solairs dommagabls qui ls attndnt. Ls nfants d l'ontario passnt baucoup plus d tmps à l'xtériur qu ls adults; il st dux fois plus probabl qu'un nfant pass au moins dux hurs par jour à l'xtériur qu'un adult (Ontario Sun Safty Working Group, 2010). D plus, ls nfants plus âgés (d 6 à 12 ans) passnt plus d tmps dhors qu ls plus juns (Ontario Sun Safty Working Group, 2010). C'st pourquoi la protction solair pndant l nfanc t la pris d'habituds sains n bas âg sont ds moyns clés d'évitr qu ls nfants contractnt un cancr d la pau plus tard dans lur vi. 10

13 Rnsignmnts pour ls nsignants (suit) : Commnt profitr du solil tout n protégant notr pau? Si vous suivz l'abcd d la sécurité au solil présnté ci-dssous, vous pourrz vous amusr au solil n tout sécurité! Abritz-vous du solil. Evitz d vous xposr au solil ntr 11 h t 16 h, au momnt où ls rayons du solil sont ls plus intnss. Concntrz l plus possibl vos activités xtériurs l matin ou vrs la fin d l'après-midi. Ensignz aux nfants à rchrchr l'ombr s'ils sortnt durant ctt périod : «D onz à siz hurs, à l'ombr ls jouurs». Buvz d l'au lorsqu vous jouz dhors t qu'il fait chaud. Bloquz ls rayons du solil. Appliquz un écran solair avc un factur d protction solair (FPS) d 30 ou plus sur touts ls partis xposés d votr corps. Pour vos lèvrs, utilisz un baum avc un FPS d 30 ou plus. C ouvrz-vous n portant un chapau, ds vêtmnts appropriés t ds luntts solil. Portz un chapau qui protèg suffisammnt votr cou, par xmpl un chapau à larg bord ou d styl «légionnair». Enfilz un chandail à manchs longus t un short qui dscnd jusqu'aux gnoux. Mttz ds luntts d solil nvloppants qui bloqunt ls rayons ultraviolts (UVA t UVB) t qui protègnt ls yux sur ls côtés si vous prévoyz rstr à l'xtériur pour la plus grand parti d la journé (Société canadinn d'ophtalmologi). Dits-l à tout l mond Nous dvons nous protégr du solil. Rapplz à votr famill t à vos amis qu il st important d portr un chandail, un chapau, ds luntts d solil, du 11 baum pour ls lèvrs t un écran solair chaqu fois qu'ils passnt du tmps au solil, afin d s protégr.

14 britz-vous du solil Y a-t-il d bonns nouvlls? Oui, il y a d bonns nouvlls concrnant l cancr d la pau. Puisqu 90 % d tous ls cancrs d la pau sont causés par l'xposition au solil (Albrta Halth Srvics, 2009), nous pouvons réduir d baucoup ls risqus pour nos nfants n suivant ls ligns dirctrics pour S'amusr au solil n tout sécurité. Aussi, l cancr d la pau put êtr traité complètmnt si l'on s'y prnd assz tôt. La millur nouvll, c'st qu nous n somms pas obligés d rstr toujours à l'intériur; il nous faut simplmnt apprndr à nous amusr au solil n tout sécurité. 12

15 Protction solair à l'échll d l'écol : 1. Snsibilisation t information Informr ls gns au sujt ds qustions rlativs à la santé t ls aidr à adoptr un mod d vi sain. Ct objctif put êtr attint d plusiurs façons : Accrochr ds affichs Distribur ds brochurs Invitr ds conférncirs Mttr n œuvr un curriculum sur la protction d la pau 2. Création d'un contxt scolair sain Nous somms influncés par notr nvironnmnt. La création d'un contxt favorabl à la protction contr l solil put donc nous poussr à adoptr un mod d vi sain. Ct objctif put êtr attint d plusiurs façons : Incitr l prsonnl t ls parnts à s'ngagr à êtr ds modèls d comportmnt prévntif, à l'écol comm n dhors ds hurs d class; Mttr n œuvr ds politiqus d protction solair; Rvoir l'horair ds périods d ju xtériur ou ds événmnts spéciaux pour réduir l'xposition ds élèvs au solil; Encouragr l port du chapau t l'application d écran solair chz ls nfants; Accroîtr ls zons ombragés n plantant ds arbrs t n construisant ds structurs d'ombrag. Adaptation du projt d rchrch Cancr Action in Rural Towns(CART) mné à Quirindi, n Australi 13

16 List ds rssourcs : Pour obtnir ls rssourcs suivants, vuillz contactr l'infirmièr d votr écol. Trouss d sécurité au solil (bilingu) La trouss contint : ds chapaux (casqutts, chapaux à largs bords, chapaux d styl «légionnair», tc.); ds chandails à manchs longus t ds pantalons; ds luntts d solil; un parasol; d l écran solair avc un FPS d 30; du baum pour ls lèvrs avc un FPS d 30; un apparil d msur ds rayons UV; ds bills photosnsibls; ds fuills photosnsibls; un pochtt accordéon; un frisb photosnsibl. La pochtt accordéon contint un nsmbl d'activités liés à la protction contr l solil qui puvnt srvir d'activités supplémntairs ou d soutin : Fichs d rnsignmnts Affichs t brochurs Dssins à colorir Échantillons d cahirs d'activités L DVD Bin protégés pour s'amusr sous l solil - (dstiné aux élèvs d la matrnll à la 2 anné). Dans c dssin animé d cinq minuts, ls nfants puvnt chantr avc Guy, un garçon qui prnd ds précautions lorsqu'il s'amus au solil. L Ju du solil, un tapis conçu pour l gymnas - (dstiné aux élèvs d la matrnll à la 4 anné). Dans c ju, ls nfants chrchnt à arrivr ls prmirs à la plag n répondant à ds qustions t n accumulant tous ls objts dont ils ont bsoin pour s protégr contr l solil t la chalur. 14

17 List ds rssourcs (suit) : La présntation PowrPoint «S amusr au solil n tout sécurité» - (dstiné aux élèvs d la matrnll à la 4 anné). Ctt présntation st un façon visullmnt attrayant d fair passr ls mssags principaux d la protction contr l solil à vos élèvs. L'activité sur la sécurité au solil D'accord/Pas d'accord - Ctt activité put êtr organisé séparémnt ou n lin avc la présntation «S amusr au solil n tout sécurité». On dmand aux élèvs d montrr s'ils sont «d'accord» ou «pas d'accord» avc ls énoncés qu lira l'nsignant n s déplaçant d'un côté ou d l'autr d la sall d class. Ls instructions s trouvnt dans la présntation PowrPoint t un copi papir st fourni dans la pochtt accordéon. 15

18 Résumé ds ligns dirctrics n matièr d protction solair t UV du programm d éducation physiqu t santé Rsponsabilité ds parnts dans la réduction d l'xposition aux rayons UV L implication ds parnts dans l'éducation d lurs nfants rprésnt un occasion pour ux d promouvoir ls comportmnts sécuritairs nsignés dans l cadr du programm d'éducation physiqu t santé, comm l'utilisation d l'écran solair t l port d vêtmnts protcturs. Rôl ds profssionnls d la santé publiqu dans la collaboration avc ls partnairs communautairs Slon ls Norms d santé publiqu d l'ontario, ls profssionnls d la santé doivnt collaborr avc ls consils scolairs t ls écols pour mttr n œuvr un stratégi complèt d promotion d la santé afin d'influncr l'élaboration d politiqus sains t la création d'un contxt favorabl, dans l but d réduir l'xposition ds élèvs aux rayons UV, conformémnt aux pratiqus xmplairs. Vi sain - Sécurité L'nsignmnt d la sécurité prsonnll vis non sulmnt à prévnir ls blssurs chz ls nfants, mais aussi à lur prmttr d rconnaîtr, d'évalur t d'évitr ls situations potntillmnt dangruss. La protction solair fait parti ds sujts abordés lorsqu il st qustion d sécurité. Ls élèvs apprndront commnt limitr ls blssurs dans ds situations concrèts. 16

19 Résumé ds ligns dirctrics n matièr d protction solair t UV du programm d éducation physiqu t santé (suit) Planification d l nsignmnt t d l apprntissag protction solair Ls élèvs démontrront ls connaissancs, ls aptituds t ls habituds nécssairs à un participation sécuritair aux activités d'éducation physiqu t santé n portant ls vêtmnts appropriés (par xmpl, un chapau t d l'écran solair lors d'un activité à l'xtériur) t n prnant ls msurs d protction adéquats. Planification d l nsignmnt t d l apprntissag éducation nvironnmntal Ls élèvs démontrront un compréhnsion ds dangrs pour la santé associés à l'xposition au solil t apprndront à rconnaîtr l'importanc d l nvironnmnt sur ls comportmnts d santé dans la réduction ds risqus. 17

20 Ministèr d l'éducation d l'ontario Ls attnts du curriculum sur l'éducation physiqu t la santé d la matrnll à la 4 anné r A3. Sécurité 1 anné : A3.2 - Idntifir ds facturs nvironnmntaux qui comportnt ds dangrs lors d activités physiqus t xpliqur ls msurs à prndr afin d n profitr plinmnt. C3. Promotion d la santé C3.1 - Sécurité : Nommr ds sourcs d dangr à domicil t dans son nvironnmnt, ls risqus qui y sont associés t ls précautions à prndr pour réduir cs risqus. A3. Sécurité 2 anné : A3.2 - Idntifir, lors d la pratiqu d activités physiqus, ds façons d prévnir ds risqus pour soi t ls autrs n incluant ds risqus liés à un condition médical. C1. Compréhnsion d la santé C1.1 - Sécurité : Idntifir ls pratiqus sécuritairs à suivr à la maison t dans son nvironnmnt. C2. Réflxion sur la santé 3 anné : C2.2 - Sécurité : Élaborr ds ligns dirctrics d pratiqus sécuritairs à l xtériur d la sall d class dans divrss situations. A3. Sécurité 4 anné : A3.1 - Démontrr un comportmnt favorisant un participation sécuritair pour soi t autrui n suivant ls msurs d sécurité appropriés à l activité physiqu A3.2 - Décrir ds méthods prévntivs pour évitr ds blssurs t ds accidnts lors d l activité physiqu. C2. Réflxion sur la santé C2.2 Nommr ds précautions à prndr pour assurr sa sécurité prsonnll. 18

21 Lin vrs l curriculum d l Ontario sur l éducation physiqu t la santé SUGGESTIONS POUR INCORPORER LA PROTECTION SOLAIRE r À VOTRE CURRICULUM (1 À 4 ANNÉE) Anné Dévloppmnt prsonnl t idntitair Domain A - Vi activ Domain C - Vi sain 1 C4.2 Habiltés prsonnlls (HP) C4.4 Pnsé critiqu t créativ (PC) Mod d vi sain : Présntr t xpliqur ls msurs d protction contr l solil, comm l port d un chapau ou l application d un écran solair. A3 Sécurité : Fair pruv d un comportmnt rsponsabl afin d assurr sa sécurité t cll ds autrs lors d activités physiqus. (x. : dangrs d l xposition au solil) A3.2* Idntifir ds facturs nvironnmntaux qui comportnt ds dangrs lors d activité physiqu t xpliqur ls msurs à prndr afin d n profitr plinmnt* (un trop grand xposition au solil causra ds coups d solil). C3. Promotion d la santé : Établir ds rapprochmnts ntr sa santé, son bin-êtr, ls autrs t son nvironnmnt. C3.1** Sécurité Nommr ds sourcs d dangr à domicil t dans son nvironnmnt, ls risqus qui y sont associés t ls précautions à prndr pour réduir cs risqus. (x. : ls dangrs associés au solil ou aux conditions météorologiqus)**. *A3.2 - L nsignant dit : «Si vous êts bin habillés, vous aurz plus d plaisir à jour dhors. Qu faut-il portr n été pour participr aux activités xtériurs n tout sécurité, pu import la tmpératur?» Ls élèvs répondnt : «En été, il faut portr un chapau t d l'écran solair quand on sort.» **C3.1 - L nsignant dmand : «Qu faut-il fair pour jour dhors n tout sécurité?» Ls élèvs répondnt : «L été, il faut portr d l'écran solair t un chapau.» 19

22 Anné Dévloppmnt prsonnl t idntitair Domain A - Vi activ Domain C - Vi sain 2 Habiltés prsonnll (HP) C1. Compréhnsion d la santé: Expliqur ls facturs qui influncnt t favorisnt un dévloppmnt sain (x. : protction solair) C1.1 Sécurité: Idntifir ls pratiqus sécuritairs à suivr à la maison t dans son nvironnmnt (sécurité prsonnll à l xtériur: mttr d l écran solair)*. *C1.1 L nsignant dmand : «Pouvz-vous m donnr ds xmpls d c qu il faut fair pour s amusr à l xtériur n tout sécurité?» Anné Dévloppmnt prsonnl t idntitair Domain A - Vi activ Domain C - Vi sain 3 Habiltés prsonnlls (HP) Pnsé critiqu t créativ (PC) A3. Sécurité : Fair pruv d un comportmnt rsponsabl afin d assurr sa sécurité t cll ds autrs lors d activités physiqus. A3.1 Comportmnts : Démontrr un comportmnt t un rspct ds procédurs qui favorisnt la sécurité prsonnll t cll ds autrs lors d activité physiqu. (Ex. : Pratiqur auto survillanc t la maîtris d soi, êtr conscint d son nvironnmnt, coopérr, rspctr ls règls, n pas trichr, communiqur d façon positiv, utilisr corrctmnt l équipmnt n class t à l xtériur.) C2. Réflxion sur la santé: Utilisr ss connaissancs t ss habiltés afin d prndr ds décisions éclairés t posr ds gsts qui sont bénéfiqus pour sa santé t qui contribunt à son bin-êtr. C2.2 Sécurité: Élaborr ds ligns dirctrics d pratiqus sécuritairs à l xtériur d la sall d class dans divrss situations**. C3. Promotion d la santé: Établir ds rapprochmnts ntr sa santé, son binêtr, ls autrs t son nvironnmnt. **C2.2 L nsignant dmand : «Qu fait-il fair pour s protégr du solil à l xtériur?» Ls élèvs répondnt : «À l xtériur, il faut portr un chapau pour s protégr du solil.» 20

23 Anné Dévloppmnt prsonnl t idntitair Domain A - Vi activ Domain C - Vi sain 4 Habiltés prsonnlls (HP) Pnsé critiqu t créativ (PC) A2. Condition physiqu: Mttr n pratiqu ls concpts liés à la condition physiqu d façon à mnr un vi sain t activ. A2.3 Apprécir t comparr sa condition physiqu avant t après différnts séancs d activités physiqus à l aid d méthods simpls afin d précisr ds facturs qui modifint l nivau d ffort (tmpératurs xtrêms incluant l xposition au solil t à la chalur). Expliqur commnt ls facturs xtrns puvnt influncr l ffort nécssair pour pratiqur crtains activités physiqus (x. : ls xtrêms météorologiqus, comm l xposition au solil t à la chalur)*. *A2.3 L nsignant dmand : «Qu st-c qui influnc c qu l on rssnt quand on st actif?» Ls élèvs répondnt : «La chalur t l solil influncnt c qu l on rssnt.» 21

24 Activités supplémntairs Touts ls activités suivants s trouvnt dans la trouss d sécurité au solil (pochtt accordéon), qu vous dvz résrvr auprès d l infirmièr d votr écol. Activité Nivau scolair rcommandé Forms à découpr (pochtt accordéon) : Poupés n papir avc vêtmnts pour la protction solair 2 à 4 anné Société canadinn du cancr (SCC) (pochtt accordéon) : Cahir d activités Méfiz-vous du solil Ju «coin-coin» (Communiquz avc la SCC pour obtnir ls trousss complèts.) Association canadinn d drmatologi DVD «Bin protégés pour s amusr sous l solil!» Fuill à colorir «Protèg-toi du solil» t cliquz sur programs/rsourcs Santé Canada - programm l indic UV pour la snsibilisation aux ffts du solil (pochtt accordéon) : Mots cachés Dssins à colorir L Club scolair d prudnc au solil : Guid d activités t d information Affich S protégr du solil Activitiés d détction ds rayons UV (papir photosnsibl) Instructions sur l utilisation d l apparil d msur ds rayons UV Instructions sur l utilisation ds bills photosnsibls MC Sun-Bow Santé publiqu Ottawa (activités d soutin joints aux plans d lçons) : Pas d coup d solil pour moi! S amusr au solil n tout sécurité Tst d l ombr Cours à rlais d la sécurité au solil Frisb Wham-O UMAX (4 frisbs compris dans la trouss d sécurité au solil à résrvr auprès d l infirmièr d votr écol) Présntation powrpoint «S amusr au solil n tout scurité» (disponibl auprès d l infirmièr d votr écol) Dans la pochtt accordéon : Quiz sur la sécurité au solil Tst d la sécurité au solil Mobil «Prudnc au solil» Activité D acord/pas d accord 2 à 4 anné 3 à 4 anné matrnll à 2 anné matrnll à 2 anné 2 à 4 anné 1 à 4 anné 3 à 4 anné matrnll à 4 anné 3 à 4 anné 3 à 4 anné 3 à 4 anné 2 à 4 anné 2 à 4 anné matrnll à 4 anné 3 à 4 anné 3 à 4 anné matrnll à 4 anné matrnll à 4 anné 3 à 4 anné 22

25 Bibliographi : Albrta Halth Srvics Cancr Prvntion Program : Environmnt Unit. Snapshot of Skin Cancr Prvntion Facts and Figurs: A Rsourc to Guid Skin Cancr Prvntion in Albrta. Calgary: Albrta Halth Srvics, Association Canadinn d Drmatologi. L mélanom malin (n lign), s.d. a. Sur Intrnt : Association Canadinn d Drmatologi. Cancr d la pau (n lign), s.d. b. Sur Intrnt : Ministèr d la Santé t ds Soins d Longu Duré d l Ontario. «Maladis chroniqus t blssurs», Norms d santé publiqu d l Ontario, Toronto, Imprimur d la Rin pour l Ontario, 2008, p Sur Intrnt : standardsf/ophop/progstdsf/pdfs/ophs_2008f.pdf. Ministè d L éducation d l Ontario. L curriculum d l Ontario d la 1r à la 8 anné : Éducation physiqu t santé (n lign), Sur Intrnt : lmntary/santcurr18.pdf. Ontario Sun Safty Working Group. Sun Exposur and Protctiv Bhaviours in Ontario: An Ontario Rport Basd on th 2006 Scond National Sun Survy. Toronto: Société canadinn du cancr, succursal d l Ontario, Sur Intrnt : tivbhavioursinontariofinal.pdf. Organisation Mondial d la Santé. La protction solair n miliu scolair : guid pédagogiqu pour l écol primair (n lign), 2003 b. Sur Intrnt : /a84928_V2.pdf. 23

26 Bibliographi (suit): Organisation Mondial d la Santé. La protction solair n miliu scolair : commnt fair évolur ls choss (n lign), 2003 a. Sur Intrnt : sunprotschoolshmdfrnch.pdf. Partnariat Canadin Contr l Cancr. Th Economic Burdn of Skin Cancr in Canada, Sur Intrnt : Santé Publiqu Ottawa. Vill d Ottawa - Rapport d 2006 sur l état d santé : «msurr la santé à Ottawa pour bâtir un communauté plus fort t plus sain», Ottawa, Vill d Ottawa, Santé Publiqu Ottawa. L cancr à Ottawa, Ottawa, Vill d Ottawa, Société Canadinn du Cancr. Facts on skin cancr in Ontario : Nws and information on ultraviolt radiation (n lign), Sur Intrnt : Société Canadinn du Cancr. Faits pruv d bon sns sous l solil (n lign) Sur Intrnt : Prvntion/Us%20SunSns/Using%20SunSns.aspx?sc_lan g=fr-ca. Société Canadinn du Cancr. Comité Dirctur ds Statistiqus Sur l Cancr. Statistiqus canadinns sur l cancr 2011, Toronto, la Société, Santé Canada. Ls ffts ds Uvs sur la santé (n lign), Sur Intrnt : Société Canadinn D ophtalmologi. La vu au quotidin : ls luntts d solil (n lign), s.d. Sur Intrnt : 24

La Filosette. Pour nous trouver : La Filosette SAINT-VICTORET (13) > 80 lits > Séjours résidentiel > Unité Alzheimer (14 places)

La Filosette. Pour nous trouver : La Filosette SAINT-VICTORET (13) > 80 lits > Séjours résidentiel > Unité Alzheimer (14 places) La résidnc «La Filostt» st un liu d vi accuilnt, sécurisant t raffiné. Résidnc pour Prsonns Agés Un équip d soignants attntifs t disponibls accompagn ls résidants. Un cuisin soigné t équilibré ravit l

Plus en détail

Numéro 10 I Décem. des Fêtes!

Numéro 10 I Décem. des Fêtes! br 2011 Numéro 10 I Décm diplômés Srvics aux s n o t i a h u o s Nous vous d o i r é p l b un agréa ds Fêts! Voux ds Fêts 2011 d José Arsnault Bonjour, Nous profitons d c momnt d fin d anné pour nous adrssr

Plus en détail

Avant-propos. Remerciements. Programme de français en immersion 2 année

Avant-propos. Remerciements. Programme de français en immersion 2 année Avant-propos Rmrcimnts C programm d étuds s adrss aux nsignants d la 2 anné du Français n immrsion t précis ls apprntissags du Français n immrsion pour ls élèvs à c nivau. Il fournit l information d bas

Plus en détail

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance Univrsité d Nic-Sophia Antipolis -L2 MASS - Probabilités Corrction fuill TD 3 : probabilités conditionnlls, indépndanc Exrcic Dans ct xrcic, nous supposons pour simplir qu ls yux d'un êtr humain sont soit

Plus en détail

Pionnier de l éco-efficacité

Pionnier de l éco-efficacité SOLUTIONS, SERVICES ET OPERATIONS KONE ECO-EFFICIENT Pionnir d l éco-fficacité Pionnir d l éco-fficacité Fac à l xpansion ds zons urbains, l accroissmnt ds préoccupations nvironnmntals t la hauss ds coûts

Plus en détail

PROJET COMPLÉMENTAIRE MAKING THE CHOICE OF LEARNING FRENCH (DÉCIDER D APPRENDRE LE FRANÇAIS) 2009-2010 - 2010-2011

PROJET COMPLÉMENTAIRE MAKING THE CHOICE OF LEARNING FRENCH (DÉCIDER D APPRENDRE LE FRANÇAIS) 2009-2010 - 2010-2011 PROJET COMPLÉMENTAIRE MAKING THE CHOICE OF LEARNING FRENCH (DÉCIDER D APPRENDRE LE FRANÇAIS) 2009-2010 - 2010-2011 Projt financé dans l cadr d l Entnt Canada - Nouvau-Brunswick rlativ à l nsignmnt n français

Plus en détail

Le français intensif : introduction

Le français intensif : introduction L français intnsif : introduction http://www.utpjournals.prss/doi/pdf/10.3138/cmlr.60.3.251 - Tusday, Jun 28, 2016 1:14:05 PM - IP Addrss:178.63.86.160 Claud Grmain Joan Nttn En guis d introduction à c

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES SUR LA SÉCURITÉ EN ÉDUCATION PHYSIQUE e. Maternelle à 12 année

LIGNES DIRECTRICES SUR LA SÉCURITÉ EN ÉDUCATION PHYSIQUE e. Maternelle à 12 année LIGNES DIRECTRICES SUR LA SÉCURITÉ EN ÉDUCATION PHYSIQUE Matrnll à 12 anné REMERCIEMENTS C documnt st un adaptation ds ligns dirctrics émiss par l Ontario Physical and Halth Education Association (OPHEA),

Plus en détail

Plan d études: Mathématiques 2e année

Plan d études: Mathématiques 2e année Modul 1 : J class t j fais ds suits Plan d étuds: Mathématiqus 2 anné E3 classr ds figurs à dux t à trois dimnsions, t érigr ds constructions t construir ds suits avc clls-ci C2 montrr qu il comprnd qu

Plus en détail

Préposée ou préposé aux renseignements

Préposée ou préposé aux renseignements Pag 1 sur 5 Préposé ou préposé aux rnsignmnts Numéro 24910RS93470001 Ministèr ou organism Fonction publiqu du Québc Région Touts ls régions Corps-class d'mplois 249.10 - Préposé aux rnsignmnts Catégori

Plus en détail

Accueil. Accueil. Accueil. Soirée d ouverture de l été. Accueil. Fermeture. Lundi 29 Juin. Mardi 30 Juin. Mercredi 1er Juillet.

Accueil. Accueil. Accueil. Soirée d ouverture de l été. Accueil. Fermeture. Lundi 29 Juin. Mardi 30 Juin. Mercredi 1er Juillet. Dat Activité Horair Prix Lundi 29 Juin Accuil Mardi 30 Juin Accuil Mrcrdi 1r Juillt Accuil Judi 02 Juillt Soiré d ouvrtur d l été 19h00-23h00 Vndrdi 03 Juillt Accuil Lundi 06 Juillt Coutur créativ Lundi

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

Conception du Projet «Sid Power»

Conception du Projet «Sid Power» Concption du Projt «Sid Powr» Sid Powr st un projt porté par l group d scond santé social du lycé ph. Dlorm accompagnés d lur profssur Mm Brt ainsi qu d l infirmièr scolair Mm Dauois. Il fait référnc dans

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 2 cycle. 4 année

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 2 cycle. 4 année TIRÉ À PART Raymond Brthiaum Plaisir d écrir Activités d écritur à partir d sujts déclnchurs 2 anné du 2 cycl 4 anné 9900, avnu ds Laurntids Montréal (Québc) H1H 4V1 Téléphon : (514) 329-3700 Télécopiur

Plus en détail

salon l entreprise SALON du NUMÉRIQUE Tous connectés! DOSSIER > PRESSE 1 date, 1 lieu, 2 événements économiques incontournables!

salon l entreprise SALON du NUMÉRIQUE Tous connectés! DOSSIER > PRESSE 1 date, 1 lieu, 2 événements économiques incontournables! Charnt-Maritim Charnt-Maritim DOSSIER > PRESSE d l ntrpris 11-12 octobr 2016 La Rochll Espac Encan FRANCHISE ENTRÉE GRATUITE FORMATION EMPLOI Nouvau! Espac spécial Tourism Plus d infos sur www.-ntrpris.fr

Plus en détail

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire A Nous avons dmandé à ds millirs d élèvs canadins comm toi d répondr à ctt important nquêt, qui prmttra à Santé Canada d miux comprndr la consommation d tabac, d alcool t d drogus chz ls juns. Nous t rmrcions

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine.

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine. EXERCICE 5 points Commun tous ls candidats Au rayon «imag t son» d'un grand magasin, un télévisur t un lctur d DVD sont n promotion pndant un smain. Un prsonn s présnt : T st l'évènmnt : «la prsonn achèt

Plus en détail

ATR : le cahier des charges

ATR : le cahier des charges ATR : l cahir ds chargs On ntnd par Tourism Rsponsabl, un tourism visant à : Encouragr l dévloppmnt d un tourism qualitatif pour un découvrt authntiqu ds régions d accuil t d lur cultur ; Villr à c qu

Plus en détail

Fabrique, importe ou vend des produits dangereux. Achète, utilise ou fabrique lui-même des produits dangereux

Fabrique, importe ou vend des produits dangereux. Achète, utilise ou fabrique lui-même des produits dangereux SIMDUT systèm d information sur ls matièrs dangruss utilisés au travail L SIMDUT 2015 st un systèm fixant ls xigncs rlativs à la transmission ds informations sur ls produits dangrux utilisés au travail.

Plus en détail

Bibliothèque Mazarine

Bibliothèque Mazarine Bibliothèqu Mazarin Collctions Histoir Srvics Histoir Ls origins d la Bibliothèqu Mazarin sont liés aux collctions prsonnlls du cardinal Juls Mazarin, principal ministr du roi d Franc d 1643 à 1661. Rassmblés

Plus en détail

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur Ont contribué à la rédaction tchniqu : ls partnairs Cntr hospitalir univrsitair Dupuytrn Srvic d pharmacologi t toxicologi pharmacovigilanc 2, avnu Martin Luthr King 87042 LIMOGES cdx Tél. 05 55 05 55

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

Conception et validation d un capteur de mesurage de la température extérieure équivalente d une paroi opaque d un bâtiment

Conception et validation d un capteur de mesurage de la température extérieure équivalente d une paroi opaque d un bâtiment Conférnc IBPSA Franc-Arras-2014 Concption t validation d un captur d msurag d la tmpératur xtériur équivalnt d un paroi opaqu d un bâtimnt Rémi Bouchié* 1, Stéphani Drouinau 1, Charlott Abl 1, Jan-Robrt

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques LES COMPOSANTS ACTIFS

J AUVRAY Systèmes Electroniques LES COMPOSANTS ACTIFS J AUVRAY Systèms lctroniqus LS OMPOSANTS ATIFS L TRANSISTOR IPOLAIR Il st constitué d 3 couchs d smi-conductur rspctivmnt N P t N (ou PNP).La couch cntral, la bas,st minc, sa largur doit êtr très infériur

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 22 juin 2015 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 22 juin 2015 Corrigé Baccalauréat S Antills-Guyan juin 05 Corrigé A. P. M. E. P. EXERCICE Commun à tous ls candidats 6 POINTS. On put calculr par xmpl ls ordonnés ds points d absciss d cs différnts courbs : f ()=ln =0< g 0,05

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011

CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011 CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011 OBJET : Modalités d organisation d l nsignmnt scondair spécialisé n altrnanc. La collaboration t la coopération avc un CEFA Résaux : CF Nivaux t srvics : Scondair (Spéc)

Plus en détail

Traitement du Signal - Travaux Dirigés - Sujet n 3 : "Echantillonnage, Transformée de Fourier d un signal échantillonné"

Traitement du Signal - Travaux Dirigés - Sujet n 3 : Echantillonnage, Transformée de Fourier d un signal échantillonné raitmnt du Signal - ravaux Dirigés - Sujt n 3 : "Echantillonnag, ransormé d Fourir d un signal échantillonné" Exrcic : Sur-échantillonnag L objcti d ct xrcic st d mttr n évidnc l intérêt qu il put y avoir

Plus en détail

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes 6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Princips But : Résultats : Convnir ds documnts dont l'ntrpris va s dotr Not adrssé au prsonnl; ligns dirctrics sur la documntation Tâch confié au : Tmps total nécssair : Rprésntant

Plus en détail

Grille-horaire de l enseignement primaire ordinaire organisé par la Communauté française.

Grille-horaire de l enseignement primaire ordinaire organisé par la Communauté française. CIRCULAIRE n 3646 DU 01/07/2011 OBJET : Grill-horair d l nsignmnt primair ordinair organisé par la Communauté français. Résaux : Communauté français Nivaux t srvics : Fondamntal (primair ordinair) Périod

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

Ateliers et jeux collectifs

Ateliers et jeux collectifs Cycl «courir» Atlirs t jux collctifs Grand Sction Courir Ls Instructions officills : Ls programms d 2002 Réalisr un action qu l on put msurr : Etr capabl d courir d différnts façons Agir t s xprimr avc

Plus en détail

Modèles de simulation en génétique quantitative et des populations

Modèles de simulation en génétique quantitative et des populations Modèls d simulation n génétiqu quantitativ t ds populations Apha Niango,Hélèn Muranty Léopoldo Sanchz Modèl d simulation n génétiqu Contxt Dans l procssus d amélioration, l éfcacité d la sélction dépnd

Plus en détail

de votre Centre de Gestion Agréé

de votre Centre de Gestion Agréé Trimstr 0 du Bâtimnt d votr Cntr d Gstion Agréé édito La Banqu publiqu d invstissmnt (BPIFRAE), a ouvrt ss ports n janvir 0 afin d rlancr la compétitivité ds ntrpriss françaiss t crér ds mplois. Présnt

Plus en détail

Une extension pleine de tendresse par Antoine Bauza & Corentin Lebrat

Une extension pleine de tendresse par Antoine Bauza & Corentin Lebrat Un xtnsion plin d tndrss par Antoin Bauza & Corntin Lbrat CHIBIS_rgls_09032015.indd 1 13/03/2015 15:44:50 P L t M REPRODUCTION DES PANDAS La saison ds accouplmnts ds pandas s étal d mars à mai. En captivité

Plus en détail

Polynésie 2012 BAC S Correction

Polynésie 2012 BAC S Correction Polynési 1 BAC S Corrction 1 / 6 Exrcic 1 1. a. L point B appartint à la courb Γ donc f() c'st-à-dir a + b Par conséqunt a + b 1 t donc a + b L point C appartint à la courb Γ donc f(5) 5 c st-à-dir 5 +

Plus en détail

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT.lausann.ch/sil Il st vrt t il fait l bin autour d vous : l FEE Pour financr ds projts d économis d énrgi ou d dévloppmnt ds énrgis rnouvlabls, ls Srvics industrils d Lausann

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

Correction du bac blanc de mathématiques

Correction du bac blanc de mathématiques Corrction du bac blanc d mathématiqus Exrcic (commun à tous ls candidats, point) Rstitution organisé d connaissancs :. Démontrr par récurrnc l inégalité d Brnoulli : pour tout x >, pour n N, (+x) n +nx.

Plus en détail

Sensibilité spectrale et formats couleur

Sensibilité spectrale et formats couleur Caméras FirWir Snsibilité spctral t formats coulur A l'ntré d'un caméra s trouv un puc CCD. Ell transform ls photons n élctrons. La snsibilité spctral d ctt transformation st un caractéristiqu important

Plus en détail

e s p a c e AQUA sport détente Saint-Cyprien

e s p a c e AQUA sport détente Saint-Cyprien s p a c AQUA sport détnt & Saint-Cyprin ss p aac c s c n i op l ai si r c L spac Aquasud st und bassin ouvrtconcrn à l'anné.l apprntissag Ctt structur couvrt st accssibl à tous publics : La principal activité

Plus en détail

La formation personnelle et sociale

La formation personnelle et sociale Programm d étuds 8 anné La formation prsonnll t social Ministèr d l'éducation t du Dévloppmnt d la ptit nfanc 2010 Avant-propos C programm d étuds s adrss aux nsignants du cours d Formation prsonnll t

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

Correction du devoir de vacances Les suites dans plusieurs situations

Correction du devoir de vacances Les suites dans plusieurs situations L.E.G.T.A. L Chsnoy TB2 21-211 D. Blottièr Mathématiqus Corrction du dvoir d vacancs Ls suits dans plusiurs situations Exrcic 1 : Un pas vrs ls fractals On considèr un carré F 1 d côté d longuur 1. Au

Plus en détail

L entreprise est pour moi la suite logique de mes études. Nous accumulons des connaissances, nous

L entreprise est pour moi la suite logique de mes études. Nous accumulons des connaissances, nous JEU Témoignag L ntrpris st pour moi la suit logiqu d ms étuds. Nous accumulons ds connaissancs, nous apprnons un métir qui trouv nfin son application concrèt. L ntrpris, c st l ntré dans la vi activ, la

Plus en détail

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul M ATHÉMATIQUES MENTALES Apprntissag ds faits Calcul mntal Estimation d calcul 4 anné Guid d nsignmnt 2010 Rmrcimnts L présnt manul d mathématiqus mntals a été mis à jour avc la prmission du ministèr d

Plus en détail

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 1 année du 3 cycle. 5 année

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 1 année du 3 cycle. 5 année TIRÉ À PART Raymond Brthiaum Plaisir d écrir Activités d écritur à partir d sujts déclnchurs r 1 anné du 3 cycl 5 anné 9900, avnu ds Laurntids Montréal (Québc) H1H 4V1 Téléphon : (514) 329-3700 Télécopiur

Plus en détail

1. Droit de la concurrence

1. Droit de la concurrence Calndrir 2014 1. Droit d la concurrnc 1.1 Droit d la concurrnc t média 1.2 La procédur dvant l Autorité d la concurrnc 1.3 Ls politiqus tarifairs n droit d la concurrnc 1.4 Notification d concntrations

Plus en détail

Corrigé - Baccalauréat blanc TS

Corrigé - Baccalauréat blanc TS Corrigé - Baccalauréat blanc TS - 00 EXERCICE 5 points Commun à tous ls candidats Parti A : Étud d un fonction On considèr la fonction f défini sur ]0 ; + [ par f = + ln On not C la courb rprésntativ d

Plus en détail

AIDE ET SOINS À DOMICILE

AIDE ET SOINS À DOMICILE AIDE ET SOINS À DOMICILE L Aid au Maintin A Domicil offr un appui à tout prsonn nssitant ds t un assistanc. Tous nos sont rmboursés par l assuranc d bas A.M.A.D Vaud 021.711.41.22 079 694.27.36 sit wb:

Plus en détail

RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'est non!

RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'est non! Réunion Publiqu à Grnobl 29 sptmbr 2015 RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'st non! avc Roland Hubrt, scrétair général du SNES 1/24 1. Introduction : Ls grands princips d la réform 2. Ctt réform n'améliorra

Plus en détail

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs Mb!Ibvuf.Tbjoupohf B!m(bwbou.hbsf!ft! ofshjft!v!gvuvs Edition 2011!!!!!!!!!!!!!!Qfstqfdujwft!!!!!!!S vttjuft!!!!!!!joopwbujpo Fofshjft www.haut-saintong.com Edito Au nivau mondial, il y a trois mois ncor,

Plus en détail

Février Vacances d hiver. pour les 6-16 ans

Février Vacances d hiver. pour les 6-16 ans Févrir 2008 Vacancs d hivr pour ls 6-16 ans 6 à 8 ans Jarsy p. 3 9 à 11 ans Pralognanla-Vanois p. 4 12 à 13 ans Lurisia p. 5 14 à 16 ans Artésina p. 6 Modalités d inscriptions p. 7 artir à la découvrt

Plus en détail

t Petits métiers - pêche à pied

t Petits métiers - pêche à pied FICHE D'AIDE A LA LOCALISATION DES ENJEU - CRITERES SOCIO-ECONOMIQUES Bassin vrsant n : Littoral 1. Thèm 2. Usags (ou srvics ou fonctionnalités) liés au thèm Agricultur Industri Enrgi Activités xtractivs

Plus en détail

Allégez la charge! Soulever et porter des charges. Présentation PowerPoint pour entreprises

Allégez la charge! Soulever et porter des charges. Présentation PowerPoint pour entreprises Allégz la charg! Soulvr t portr ds chargs Présntation PowrPoint pour ntrpriss 1 Plan d la présntation 1 r parti: Bass, constitution du dos Transmission ds connaissancs d bas 2 parti: Facturs influnts lors

Plus en détail

Certification Cahier des charges Etude d opportunité et création de CQP. OPCA Commerce & Distribution -----

Certification Cahier des charges Etude d opportunité et création de CQP. OPCA Commerce & Distribution ----- Crtification 2014 Cahir ds chargs Etud d opportunité t création d CQP OPCA Commrc & Distribution ----- Branch profssionnll du Négoc t prstations d srvics dans ls domains médico-tchniqus Appl à propositions

Plus en détail

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson Ls Nombrs n Coulurs L s d jux Labuchtt J an Husson Nots méthodologiqus L matéril 1. Ls régltts sont évidmmnt l matéril cntral qui doit prmttr à l nfant d jour d abord t d calculr surtout. Ells ont subi

Plus en détail

Vendredi 30 Juin 2017 à 19h30 Salle Domino. Présentation des Résultats du Questionnaire Citoyen

Vendredi 30 Juin 2017 à 19h30 Salle Domino. Présentation des Résultats du Questionnaire Citoyen Vndrdi 30 Juin 2017 à 19h30 Sall Domino Présntation ds Résultats du Qustionnair Citoyn En 2013, 1840 ménags étaint rcnsés à Dscarts. Un maximum d qustionnairs a été distribué dans chacun d lurs boîts aux

Plus en détail

Baccalauréat S Polynésie juin 2012

Baccalauréat S Polynésie juin 2012 Baccalauréat S Polynési juin 1 EXERCICE 1 L plan st rapporté à un rpèr orthonormal On considèr ls points B 1 ; 1 t C 5 ; O ; i ; j. 5 t la droit D d équation y = x. On not f la fonction défini sur R dont

Plus en détail

Février Vacances d hiver. pour les 6-16 ans

Février Vacances d hiver. pour les 6-16 ans Févrir 2009 Vacancs d hivr pour ls 6-16 ans 6 à 8 ans Ristolas p. 3 9 à 11 ans Pralognanla-Vanois p. 4 12 à 13 ans Lurisia p. 5 14 à 16 ans Clavièr p. 6 Modalités d inscriptions p. 7 u srvic ds famills

Plus en détail

Programme ACCUEIL- Juillet et Septembre 2002 (Programme d accueil des fonctionnaires des pays candidats)

Programme ACCUEIL- Juillet et Septembre 2002 (Programme d accueil des fonctionnaires des pays candidats) Programm ACCUEIL- Juillt t Sptmbr 2002 (Programm d accuil ds fonctionnairs ds pays candidats) Evaluation par ls 45 fonctionnairs ds pays candidats rçus pndant un smain à Bruxlls dans ds famills francophons

Plus en détail

LOI EXPONENTIELLE EXERCICES. La durée T, en minutes, d une conversation téléphonique suit une loi exponentielle de moyenne 4 minutes.

LOI EXPONENTIELLE EXERCICES. La durée T, en minutes, d une conversation téléphonique suit une loi exponentielle de moyenne 4 minutes. EXERIES 3 La duré T, n minuts, d un convrsation téléphoniqu suit un loi xponntill d moynn 4 minuts. ) alculr P(T>5) ) alculr P( < T < 8). Pour un variabl T, xprimé n minuts, qui rprésnt un duré d vi t

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉCOLES PUBLIQUES

PROGRAMME DES ÉCOLES PUBLIQUES 2003-2004 PROGRAMME DES ÉCOLES PUBLIQUES # Buts t politiqus # Dscription ds programms d étuds t ds cours # Srvics, procédurs t publications TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS LES BUTS DE L ÉCOLE PUBLIQUE

Plus en détail

CFA. Centre. de Formation des Apprentis. CFA du Travail Social de Lorraine IRTS de Lorraine. du Travail Social.

CFA. Centre. de Formation des Apprentis. CFA du Travail Social de Lorraine IRTS de Lorraine.  du Travail Social. 51% 63% 2èm anné 59% 71% 73% 2èm anné 69% 81% 3èm anné 70% 78% 98% L salair ds apprntis st xonéré ds cotisations patronals, n totalité pour ls ntrpriss d moins d 11 salariés, partillmnt pour ls ntrpriss

Plus en détail

Où la France. se situe-t-elle par rapport aux autres pays de l Union européenne et de l OCDE?

Où la France. se situe-t-elle par rapport aux autres pays de l Union européenne et de l OCDE? Ls NEET Où la Franc s situ-t-ll par rapport aux autrs pays d l Union uropénn t d l OCDE? En 2013, la Franc métropolitain compt 13,8 % d NEET parmi ls juns âgés d 15 à 29 ans, alors qu la part d NEET d

Plus en détail

6. Echanges et taux de change

6. Echanges et taux de change 6. Echangs t taux d chang Réalisation : Natacha Gilson! Mankiw, chapitr 29 6.1. Flux d bins t srvics 6.1.1.Facturs influnçant ls XN préférncs ds consommaturs pour ls bins intériurs ou étrangrs prix ds

Plus en détail

Microprogramme en bioéthique

Microprogramme en bioéthique SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Microprogramm n bioéthiqu ÉCOLE DE SANTÉ PUBLIQUE DÉPARTEMENT DE MÉDECINE SOCIALE ET PRÉVENTIVE Sommair t particularités NUMÉRO 2-495-6-0 Admission à l'automn Chminmnt

Plus en détail

Table des matières. Le Club de toutes les couleurs En marche!... 6 Que faire?... 6 La création : fragile et puissante... 7

Table des matières. Le Club de toutes les couleurs En marche!... 6 Que faire?... 6 La création : fragile et puissante... 7 L É N I G M A T I Q U E Esprit Saint L Esprit Saint nous fait vivr 2 m FASCICULE Ens ign EDR-084-S5BR ISBN 978-2-89581-833-5 r t n i lig ux 5 anné Tabl ds matièrs L Club d touts ls coulurs... 5 En march!...

Plus en détail

Mathématiques Bac Blanc TES du jeudi 28 mars 2013

Mathématiques Bac Blanc TES du jeudi 28 mars 2013 Mathématiqus Bac Blanc TES du judi 8 mars 03 (3 hurs) Ls calculatrics sont autorisés (mais aucun formulair prsonnl). La qualité d la rédaction, la clarté d la copi t la précision ds raisonnmnts ntrront

Plus en détail

Doctorat de 1 cycle en pharmacie

Doctorat de 1 cycle en pharmacie SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Doctorat d 1 cycl n pharmaci FACULTÉ DE PHARMACIE Sommair t particularités NUMÉRO 1-675-1-1 Admission à l'automn COTE DE RENDEMENT COLLÉGIALE (COTE R) CYCLE TYPE

Plus en détail

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS Automat d états finis (vu dans d autr nsignmnt? ) Spécification très utilisé n Informatiqu (Circuits, Résaux, Pruv...) Réalisation matérill d un automat à l aid d circuits

Plus en détail

18 e Championnat du Monde 2015 au Qatar. Sept boxeurs de l EN depuis hier, à Doha. Par Abdou Seghouani

18 e Championnat du Monde 2015 au Qatar. Sept boxeurs de l EN depuis hier, à Doha. Par Abdou Seghouani 18 Championnat du Mond 2015 au Qatar Spt boxurs d l EN dpuis hir, à Doha Par Abdou Sghouani Spt pugilists d l équip national d box sniors mssiurs s sont nvolé dans l après-midi d hir à dstination d Doha,

Plus en détail

Application de Gestion des Congés de Formation Professionnelle Guide du Candidat

Application de Gestion des Congés de Formation Professionnelle Guide du Candidat Application d Gstion ds Congés d Formation Profssionnll Guid du Candidat I - GENERALITES Conditions d accès à l application d candidatur : Ctt application s adrss aux nsignants titulairs t non titulairs

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 3 cycle. 6 année

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 3 cycle. 6 année TIRÉ À PART Raymond Brthiaum Plaisir d écrir Activités d écritur à partir d sujts déclnchurs 2 anné du 3 cycl 6 anné 9900, avnu ds Laurntids Montréal (Québc) H1H 4V1 Téléphon : (514) 329-3700 Télécopiur

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Hygiène et Sécurité HS 2

Hygiène et Sécurité HS 2 Hygièn t Sécurité HS 2 Lçon N 7 : Ls Acid, ls Bass t l ph Introduction La plupart ds boissons commrcialisés sont acids. Ls solutions d acid chlorhydriqu sont par aillurs très corrosivs. Par aillurs ls

Plus en détail

BEAUFORT.COMmunication

BEAUFORT.COMmunication Baufor t.commu nica tion Baufort.communication Baufor t.commu nica tion Baufort.communication BEAUFORT.COMmunication Bulltin municipal n 3 - Novmbr 2010 Dans c numéro Edito du mair..............................................

Plus en détail

Université Paris Sorbonne (Paris IV) Master Histoire, parcours «Recherche et Agrégation d Histoire»

Université Paris Sorbonne (Paris IV) Master Histoire, parcours «Recherche et Agrégation d Histoire» Univrsité Paris orbonn (Paris IV) Mastr Histoir, cours «Rchrch t Agrégation d Histoir» 1 Intitulé d l UE Hurs Cof / Cof / 2 Intitulé d l UE Hurs UE1 Fondamntaux variabl 2/10 UE1 Fondamntaux variabl 1/5

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Date : Communication technique. L isolement

Date : Communication technique. L isolement Kz5/z& Dat : Communication tchniqu Pag 2 L isolmnt. Problématiqu La prmièr msur d sécurité adopté pour la protction ds utilisaturs contr ls partis sous tnsion st l isolation ds partis activs. Toutfois,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

L économie, pourquoi?

L économie, pourquoi? L économi, c st quoi? Satisfair ds bsoins illimités Sous contrain d rssourcs limités Assurr l pouvoir d achat ds ménags n présrvant la compétitivité d l économi Acquérir ds bins t srvics Sous la contrain

Plus en détail

SYSTEMES DE PRODUCTION DES SEMENCES DE COTON EN AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE. IYA Mohammed. Sodecoton, Cameroon

SYSTEMES DE PRODUCTION DES SEMENCES DE COTON EN AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE. IYA Mohammed. Sodecoton, Cameroon SYSTEMES DE PRODUCTION DES SEMENCES DE COTON EN AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE IYA Mohammd Sodcoton, Camroon 1 INTRODUCTION La smnc constitu un élémnt ssntil pour la réussit d la production cotonnièr

Plus en détail

Une intervention en 2 parties, 4 étapes

Une intervention en 2 parties, 4 étapes Un intrvntion n 2 partis, 4 étaps ÉTAPE 1 Êtr capabl d construir t d maintnir mon idntité n lign Un présntation du wb social t ds conséquncs n trm d idntité numériqu ÉTAPE 2 Êtr capabl d utilisr Googl

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

La difficulté scolaire

La difficulté scolaire La difficulté scolair Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Idntifir la difficulté Outils t dispositifs Différnts nivaux d aid L rôl du Dirctur Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Un pu d Histoir : 1883

Plus en détail

Terminale ES DS n 4 Vendredi 14 décembre 2012

Terminale ES DS n 4 Vendredi 14 décembre 2012 Trminal ES DS n Vndrdi décmbr Ercic. Sur points Ls qustions sont indépndants.. Résoudr ls équation t inéquation suivants. a) b). Etudir l sign d a) b). Pour chacun ds fonctions suivants, calculr sa fonction

Plus en détail

Saison Saison

Saison Saison Challng Michl L Vnt (20/11/2015) Saison 2015-2016 Amis d la carambol, l tournoi intrn 2015-2016 st OUVERT! L rcord d match d la saison 2012-2013 st à battr : 344 matchs y ont été réalisés! L tablau complt

Plus en détail

Situations d apprentissage. d évaluation. Intégration linguistique, scolaire et sociale (ILSS)

Situations d apprentissage. d évaluation. Intégration linguistique, scolaire et sociale (ILSS) Situations d apprntissag t d évaluation Intégration linguistiqu, scolair t social (ILSS) CONCEPTION ET RÉDACTION Schila Bric, Commission scolair d la Point-d-l Îl Ann-Mari Brodur, Commission scolair Mari-Victorin

Plus en détail

Mériba. Maison de Soins Psychiatriques. Service mix

Mériba. Maison de Soins Psychiatriques. Service mix Mériba Maison d Soins Psychiatriqus t bilisé hiatriqu sta Srvic mix c y s p l b u o nt d un tr nns souffra o rs p r u o P dvraint êtr ls i u q c t n étai s comm s ils n g s l z it» (Goth) tr ê «Tra t n

Plus en détail

.., signal (X(t),t R), ex: sinusoïde. .., tout signal est une somme de sinusoïdes. .., filtre passe-bas idéal et filtre à moyenne mobile

.., signal (X(t),t R), ex: sinusoïde. .., tout signal est une somme de sinusoïdes. .., filtre passe-bas idéal et filtre à moyenne mobile Information, Calcul t Communication Lçon 2.2: Echantillonnag d signaux (2èm parti) Information, Calcul t Communication O. Lévêqu Faculté Informatiqu t Communications Modul 2 : Information t Communication

Plus en détail

air p (t) T ext = 2 C V = m 3 h = 10 m l = 30 m

air p (t) T ext = 2 C V = m 3 h = 10 m l = 30 m Problèm : Stockag intr saisonnir d chalur. (Thèm : équation différntill du 1 r ordr, résolution xact t avc GoGbra) L résau d chalur d la vill d Marstal au Danmark utilis 33 000 m² d capturs solairs thrmiqus

Plus en détail

TP Filtrage numérique

TP Filtrage numérique TP Filtrag On chrch à réalisr un filtrag pass-bas puis pass-band d un signal périodiqu t à mttr n évidnc la limitation introduit par l échantillonnag. I. Introduction I.1. Du filtrag au filtrag Jusqu à

Plus en détail

8 clones de Cabernet Sauvignon en comparaison

8 clones de Cabernet Sauvignon en comparaison Pag : 1/5 En 1999, la découvrt d la présnc d l Enroulmnt typ 2 dans ls clons d Cabrnt Sauvignon ls plus utilisés dans l Bordlais rmt n caus lur utilisation à moyn trm. Conscint d l nju, la Chambr d Agricultur

Plus en détail