Présentation du Questionnaire des besoins en réadaptation psychosociale (QBRP)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation du Questionnaire des besoins en réadaptation psychosociale (QBRP)"

Transcription

1 Présentation du Questionnaire des besoins en réadaptation psychosociale (QBRP) 4ème Colloque interétablissements en psychiatrie et santé mentale, Montréal, 4-5 oct Jocelyn Bisson, M.Sc. Conseiller clinique en réadaptation, recherche et évaluation, Direction des services de réadaptation et d'hébergement dans la communauté (DSRHC), Hôpital Louis-H. Lafontaine Herman Alexandre, M.A.P. Directeur-adjoint, DSRHC, Hôpital Louis-H. Lafontaine Nadine Goulet, M.S.S. Travailleuse sociale, Hôpital Louis-H. Lafontaine 1

2 Plan de présentation Le contexte de développement du QBRP Scientifique Clinique Organisationnel Présentation du QBRP Objectifs du QBRP, composantes, principes d administration Description détaillée : les sections, des exemples Résultats sommaires d un projet pilote Discussion Retombées de l outil

3 Le contexte scientifique Imputabilité des organisations de santé par rapport qualité des services, pertinence, efficacité, efficience Utilisation des meilleures pratiques Utilisation des données probantes outils et méthodes scientifiques évaluer l efficacité des services, des programmes Nécessité de connaître les besoins de la clientèle d y répondre, avec des services pertinents, adaptés aux besoins de la personne, démontrés efficaces.

4 Le contexte : Les besoins en santé mentale Quels sont les besoins, quelle est la demande? troubles psychiatriques, les symptômes difficultés au plan fonctionnel : alimentation, gestion du budget difficultés au plan relationnel difficultés au plan affectif gestion des émotions, motivation, estime de soi difficultés au plan social : hébergement, travail, études, loisirs, intégration sociale

5 Contexte : La réadaptation psychosociale Le but général de la RP : améliorer la qualité de vie des personnes avec des problèmes psychiatriques en les aidant à développer et utiliser les habiletés sociales et fonctionnelles pour vivre dans la communauté avec le plus d'autonomie et de satisfaction possible ; Les moyens de la RP : l'hébergement réadaptatif, le développement et l'entraînement aux habiletés sociales et à la vie quotidienne, l'évaluation et le travail sur les besoins et les objectifs personnels, les activités de soutien à la famille, les programmes éducatifs, l'entraînement vocationnel et le soutien en emploi.

6 Contexte : Un mot sur la DSRHC à HLHL La DSRHC, une direction de l'hôpital Louis-H. Lafontaine un centre hospitalier d'enseignement offrant des services de 2ème et 3ème ligne en psychiatrie à la clientèle du RUIS de l'université de Montréal. Mission de la DSRHC soutenir les personnes aux prises avec des problèmes graves et persistants de santé mentale dans leur processus de réadaptation, de réhabilitation et de rétablissement. Services de la DSRHC 1700 clients actifs, 273 employés Hébergement : large gamme de ressources, 175 points de services Services de réadaptation vocationnelle, un Centre de jour

7 Contexte : Objectifs de développement du QBRP Un outil qui sert à identifier ou faire émerger les forces, les difficultés et les besoins spécifiques de la personne face aux multiples sphères de sa vie ses objectifs personnels, les moyens, les interventions pour mieux répondre à ses besoins mieux la soutenir dans l atteinte de ses objectifs personnels et dans le développement de son autonomie.

8 Contexte : Objectifs de développement du QBRP Orienté vers l élaboration du plan d intervention qui respecte les valeurs de la réadaptation psychosociale centré sur les besoins et les objectifs de la personne fondé sur une vision large, bien établie et positive de la personne multiples dimensions, multiples perspectives (usager, intervenants) tient compte des forces de la personne Favorise la participation active de l usager, le développement de l autonomie Fournit des données valides sur sa clientèle et les retombées de ses services Résultats quantifiés de l intensité des besoins Utiles pour les fins d évaluation des services

9 Contexte : Stratégie de développement du QBRP Mise sur pied d un comité de travail : gestionnaires, intervenants et chercheurs Examen des outils existants Ex. CodBer, Camberwell, FIBEC, SMAF Examen de la littérature sur les besoins en santé mentale et en réadaptation psychosociale Élaboration d une première version inspirée du CodBer et du SMAF (Système de mesure de l autonomie fonctionnelle, Outil multi-clientèles) 58 énoncés, manuel de l utilisateur, protocole de formation Implantation en contexte de projet pilote formation du personnel de 7 ress. d hébergement, 40 usagers informatisation, évaluation, modifications Mise à jour d une version finale : 34 énoncés Implantation et validation de l outil

10 Présentation détaillée du QBRP : Première page du questionnaire

11 Description du QBRP : ce qu on évalue Pour chacune des 34 dimensions du QBRP, trois types d'évaluation sont faits : Autonomie : Quelle est le degré d'autonomie (ou d'incapacité et de besoin) de la personne pour cette dimension (ex. pour gérer son budget)? 4 niveaux : autonome, soutien verbal, aide partielle, aide complète Objectif : La personne a-t-elle pour objectif d'améliorer ses capacités et son autonomie face à cette dimension? Commentaires : précisions sur les forces, la problématique, les besoins spécifiques ; les facteurs qui aident ou nuisent à l acquisition ou au maintien de l habileté ; les moyens (services, interventions, aide technique) mis en place, ou à mettre en place pour répondre au besoin, ou pour développer l autonomie de la personne

12 La structure : 34 dimensions dans 5 sphères A - les activités de la vie quotidienne alimentation, hygiène, tâches domestiques, utilisation des moyens de transport, gestion du budget B - la santé physique et mentale sommeil, compréhension et gestion de sa santé physique, de sa santé mentale, prise et respect des RV, gestion de la médication, des risques C-le fonctionnement affectif et social Confiance en soi, motivation, gestion des émotions, expression des besoins, vie affective et sexuelle, relations interpersonnelles, capacité d assumer la solitude, spiritualité D l'intégration sociale Hébergement, travail, études, loisirs, utilisation des ressources du milieu E Besoins spécifiques et projets personnels

13 Description du QBRP : Modalités d administration Rempli par l intervenant principal, avec l usager Participation d autres professionnels (autres disciplines, quart de jour ou de soir) Mené sous forme de discussion avec l usager Question de départ pour amorcer la discussion sur un thème. Ex. Avez-vous besoin d'aide pour préparer vos repas? Par exemple, pour couper les aliments pour vous, les cuire, vous aider à faire des repas simples et équilibrés, ou pour cuisiner pour vous? Série de questions d'orientation pour guider la discussion avec l'usager pour mieux connaître son niveau d'autonomie et ses besoins particuliers face à l'habileté en question. Est-ce que l'usager peut se faire à manger de façon autonome? A-t-il des problèmes d'ordre physique ou comportemental l'en empêchant? Quels facteurs nuisent à ce qu'il développe son autonomie à cet égard? Quels moyens mettre en place pour répondre à son besoin et favoriser son autonomie dans la mesure du possible?

14 Modalités d administration : Description générale des niveaux d autonomie 0 - Autonome L'usager réalise seul l'activité ou utilise une compensation sans aide. 1 - Soutien verbal L'usager réalise l'activité avec des rappels, de la stimulation ou du soutien verbal. Rappel : Rappeler à l'usager ce qu'il a à faire. S'il est nécessaire d'utiliser plus de trois rappels, on notera alors "Stimulation". Stimulation : Pousser à l'action ou faire penser par des encouragements, une valorisation ou une approche particulière. Ceux-ci peuvent être verbaux, gestuels ou divers renforçateurs. Soutien : Soutenir et réconforter par notre présence physique, affective ou autre. Favoriser que la personne entame, poursuive ou persévère ce qui est difficile d'entreprendre seul.

15 Modalités d administration : Description générale des niveaux d autonomie 2 - Assistance partielle L'usager réalise l'activité avec supervision ou assistance. Cette aide signifie que l'entourage participe activement mais partiellement à la réalisation de l'activité ; c'est-à-dire aider, seconder physiquement ou pallier pour une partie d'une tâche ou d'une activité, ponctuellement, partiellement ou occasionnellement. Assistance physique : Aider, compenser. Encadrement : Entourer de limites et de directives une tâche ou une activité sans nécessairement être présent à toutes les étapes. Supervision: Contrôler une action sans entrer dans les détails. S'assurer du résultat sans nécessairement être présent à toutes les étapes. Préciser le type de supervision nécessaire, pour quelle étape du processus elle est requise, à quelle fréquence.

16 Modalités d administration : Description générale des niveaux d autonomie 3 - Aide complète L'usager nécessite une présence continuelle, il faut lui donner des consignes une à la fois pour réaliser l'activité ou l'activité est réalisée par autrui. Le commentaire le problème actuel, les forces, les causes potentiels du problème ou les facteurs facilitants les actions mises en place ou à mettre en place pour répondre au besoin de l usager ou le rendre plus autonome.

17 Exemple : AVQ Q2. Préparer ses repas

18 Exemple : AVQ Q2. Préparer ses repas (2)

19 Exemple de résultats d ensemble tirés du projet pilote (N = 38) Distribution des besoins liées aux AVQ. 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100 % Se nourrir Préparer ses repas Faire l'épicerie Se laver Hygiène personnelle Entretien de la maison Utiliser le téléphone Utiliser les moyens de transport 3 Aide totale 2 Assist. partielle 1 Aide verbale Faire les courses Gérer son budget Gérer ses cigarettes

20 Exemple de résultats d ensemble tirés du projet pilote (N = 38) Distribution des besoins liées à la santé 0% 20% 40% 60% 80% 100% Sommeil 3 Aide totale 2 Assist. partielle 1 Aide verbale Gérer sa santé physique Gérer sa santé mentale Prise et respect des rendez-vous Gestion des médicaments

21 Exemple de résultats d ensemble tirés du projet pilote (N = 38) Besoins liées au fonctionnement affectif et social 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Confiance en soi Motivation Gestion des émotions Relations avec les intervenants Relations avec les pairs et les amis Relation avec la famille Assumer la solitude 3 Aide totale 2 Assist. partielle 1 Aide verbale

22 Exemple de résultats d ensemble tirés du projet pilote (N = 38) Besoins liées à l'intégration sociale 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% L'hébergement Le travail et le bénévolat Les études Les loisirs Utiliser les ressources du milieu 3 Aide totale 2 Assist. partielle 1 Aide verbale Besoins particuliers et projets personnels

23 Conclusion Au plan individuel ou de l intervention, le QBRP : fournit un portrait large et bien fondé de la personne, de ses forces, difficultés et besoins spécifiques, de ses objectifs de développement, des services et interventions mis ou à mettre en place pour y pallier, permet d'orienter l'intervention d'une façon éclairée et constructive, de mieux répondre aux besoins des usagers, de mieux favoriser leur réadaptation et leur rétablissement. Il encourage la participation active de l usager, stimule l intérêt de travailler sur des objectifs personnels, et la motivation à développer son autonomie. Permet d avoir un langage commun : facilite la discussion clinique, les échanges sur ce qui va bien, les forces de l usager, ou ce qui va moins bien et pourrait être travaillé avec lui facilite l échange multidisciplinaire, la continuité des services lors de transferts d usagers d un service à l autre.

24 Conclusion Au niveau de l intervention et de l organisation des services fournit des données valides et quantifiées sur la clientèle, ses besoins, l évolution des besoins et niveaux d autonomie permet de monitorer les profils de besoins des clientèles dans différents services fournit des indicateurs sur les retombées des interventions dans une optique d évaluation de programme.

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2012 NOTE Le présent document prend effet à compter du 1 er avril 2012 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2008 NOTE Le présent document prend effet à compter du 15 août 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis

Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis Adopté à la séance du Conseil d administration Septembre 2006 Tables des matières PRÉAMBULE 1 INTRODUCTION 2 Les définitions 3 Les valeurs fondamentales 3 Les

Plus en détail

Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme

Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme Expérimentation à partir du programme Fluppy Jenny Tremblay Doctorante en Administration et évaluation en éducation, Université

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI L ADMINISTRATION COMMUNALE DE HERVE ENGAGE : UN RESPONSABLE POUR LE SERVICE DU PERSONNEL (H/F) - APE

OFFRE D EMPLOI L ADMINISTRATION COMMUNALE DE HERVE ENGAGE : UN RESPONSABLE POUR LE SERVICE DU PERSONNEL (H/F) - APE OFFRE D EMPLOI L ADMINISTRATION COMMUNALE DE HERVE ENGAGE : UN RESPONSABLE POUR LE SERVICE DU PERSONNEL (H/F) - APE Informations générales Nombre de postes demandés 1 Catégorie de métier Secteur d activité

Plus en détail

Les 11 compétences clés du coach selon ICF

Les 11 compétences clés du coach selon ICF www.coachfederation.fr Les 11 compétences clés du coach selon ICF Selon le processus d'accréditation d'international Coach Federation. A. Établir les fondations : 1. Respecter les directives éthiques et

Plus en détail

L outil d identification des besoins de réadaptation : une autre façon d évaluer

L outil d identification des besoins de réadaptation : une autre façon d évaluer L outil d identification des besoins de réadaptation : une autre façon d évaluer XV e colloque de l Association québécoise pour la réadaptation psychosociale Montréal, novembre 2010 Martin Caouette, psychoéducateur

Plus en détail

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS Titre du poste : Nature du poste : DIRECTEUR GÉNÉRAL Poste cadre à temps complet 1 Sommaire des responsabilités : Le directeur général est responsable de la planification

Plus en détail

LES FACTEURS CONTEXTUELS INFLUENÇANT LE MODÈLE DE HIÉRARCHISATION DES SOINS MIS EN PLACE SUR LE TERRITOIRE DU CSSS LUCILLE- TEASDALE

LES FACTEURS CONTEXTUELS INFLUENÇANT LE MODÈLE DE HIÉRARCHISATION DES SOINS MIS EN PLACE SUR LE TERRITOIRE DU CSSS LUCILLE- TEASDALE LES FACTEURS CONTEXTUELS INFLUENÇANT LE MODÈLE DE HIÉRARCHISATION DES SOINS MIS EN PLACE SUR LE TERRITOIRE DU CSSS LUCILLE- TEASDALE Véronique Wilson, ergothérapeute-hôpital Maisonneuve- Rosemont, candidate

Plus en détail

Formation aux intervenants Durée: 3 jours (21 heures)

Formation aux intervenants Durée: 3 jours (21 heures) Formation aux intervenants Durée: 3 jours (21 heures) Reconnaissance OPQ : # RA00612-13 SOFÉDUC : 2 unités d éducation continue Intervenir auprès de la personne suicidaire à l aide de bonnes pratiques

Plus en détail

Gouvernance clinique de la qualité en hébergement et développement des compétences

Gouvernance clinique de la qualité en hébergement et développement des compétences Michel Levesque Inf.,M.Sc.,DSA, LL.M Cadre supérieur en hébergement Gouvernance clinique de la qualité en hébergement et développement des compétences Manon Paquin, Inf.,B.Sc., Stomothérapeute Coordonnatrice

Plus en détail

Le pouvoir d agir. La participation des habitants ; de quoi parle-t-on? Comment s y prendre?

Le pouvoir d agir. La participation des habitants ; de quoi parle-t-on? Comment s y prendre? Offre de formation 2013 Le pouvoir d agir Appui à la vie associative Projets sociaux des collectivités locales Projet associatif Actions citoyennes Bénévolat Développement social local La participation

Plus en détail

Référentiel de compétences BEJUNE pour la formation secondaire

Référentiel de compétences BEJUNE pour la formation secondaire C1 Agir en tant que professionnel, interprète critique d objets de savoirs et/ou de culture 1. Manifester une compréhension critique des savoirs à enseigner, afin de permettre aux élèves de se les approprier

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Statut : Titre du supérieur immédiat : de programmation et de recherche - DSC Temps complet Directrice ou directeur des services à la clientèle Direction

Plus en détail

Rapport synthèse des questionnaires T1 et T2 Sessions EFSHV Phase I Quelques faits saillants

Rapport synthèse des questionnaires T1 et T2 Sessions EFSHV Phase I Quelques faits saillants Rapport synthèse des questionnaires T1 et T2 Sessions EFSHV Phase I Quelques faits saillants Ce rapport présente les principaux résultats des questionnaires administrés aux participants 1 ayant suivi les

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN CLINIQUE VOLET PRÉCEPTORAT

PROGRAMME DE SOUTIEN CLINIQUE VOLET PRÉCEPTORAT PROGRAMME DE SOUTIEN CLINIQUE VOLET PRÉCEPTORAT FÉVRIER 2009 RÉDACTION : Marie-Françoise Lecomte Adjointe à la direction des soins infirmiers par intérim Anna Greco Conseillère cadre au développement et

Plus en détail

ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION

ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION PLAN D ORGANISATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE CHICOUTIMI ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 28 MAI 2008 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. LES ASSISES DU PLAN D ORGANISATION...

Plus en détail

Programme pilote d aide à la désaccoutumance au tabac chez les jeunes : étude exploratoire

Programme pilote d aide à la désaccoutumance au tabac chez les jeunes : étude exploratoire Consultation Santé Jeunes Programme pilote d aide à la désaccoutumance au tabac chez les jeunes : étude exploratoire «La dépendance, elle ne me semble pas réelle. Elle n est qu illusion. Chaque homme est

Plus en détail

FAMILLE-ENFANCE-JEUNESSE-DI-TED Travailleur social, spécialiste en activités cliniques, clientèle 6-17 ans

FAMILLE-ENFANCE-JEUNESSE-DI-TED Travailleur social, spécialiste en activités cliniques, clientèle 6-17 ans DIRECTION : POSTE: FAMILLE-ENFANCE-JEUNESSE-DI-TED Travailleur social, spécialiste en activités cliniques, clientèle 6-17 ans PROFIL DE CONNAISSANCES (SAVOIRS) LIÉES À L ORGANISATION LIÉES À LA DIRECTION

Plus en détail

Diagnostic organisationnel Rapport sommaire. Société de transport de l Outaouais

Diagnostic organisationnel Rapport sommaire. Société de transport de l Outaouais Diagnostic organisationnel Rapport sommaire Société de transport de l Outaouais 28 mai 2015 Sujets traités Éléments contextuels Objectifs Activités réalisées Diagnostic Priorités Plan d action 1 Contexte

Plus en détail

Quelques programmes modèles à Genève Professeur François Ferrero

Quelques programmes modèles à Genève Professeur François Ferrero Quelques programmes modèles à Genève Professeur François Ferrero Equipe mobile en psychiatrie adulte Programme pour les troubles psychiques débutants (JADE) Formation des médecins de premier recours Equipe

Plus en détail

Sommaire de la rencontre La Clinique sans murs

Sommaire de la rencontre La Clinique sans murs Sommaire de la rencontre La Clinique sans murs L Historique L Équipe Plus qu un programme de traitement Efficience des programmes de traitement Réponse aux enjeux du Plan d action en santé mentale 2005-2010

Plus en détail

Directives pour l Etablissement des Rapports d Achèvement de Projet

Directives pour l Etablissement des Rapports d Achèvement de Projet Approuvé par le Comite des Opérations le 04/03/2009 Directives pour l Etablissement des Rapports d Achèvement de Projet DEPARTEMENT DE L ASSURANCE DE LA QUALITE ET DES RESULTATS (ORQR) Directives pour

Plus en détail

Synthèse de l évaluation périodique de la Maîtrise en travail social (3763 et 3563)

Synthèse de l évaluation périodique de la Maîtrise en travail social (3763 et 3563) Synthèse de l évaluation périodique de la Maîtrise en travail social (3763 et 3563) Mai 2011 1 SYNTHÈSE DE L ÉVALUATION PÉRIODIQUE DE LA MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (3763 ET 3563) L évaluation du programme

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA TOGO JANVIER 2015 Avec l appui financier de DDP N : SIF/01/2015/TOG/FA

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP)

L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP) L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP) Emmanuel GODDAT directeur d hôpital, directeur adjoint aux relations

Plus en détail

À L ÉCOLE, ON PREND SOIN DE MA SANTÉ MENTALE

À L ÉCOLE, ON PREND SOIN DE MA SANTÉ MENTALE À L ÉCOLE, ON PREND SOIN DE MA SANTÉ MENTALE RÉFÉRENTIEL EN SANTÉ MENTALE À L INTENTION DES COMMISSIONS SCOLAIRES DE LA MONTÉRÉGIE Présentation faite au Congrès du CQJDC Québec 24 avril 2014 Anne-Marie

Plus en détail

Guide d'entretien Wave Styles Professionnels Jack Taylor

Guide d'entretien Wave Styles Professionnels Jack Taylor Guide d'entretien Wave Styles Professionnels Jack Taylor Styles Professionnels Généré le : 30-nov.-2011 Page 2 2009 Saville Consulting Group Ltd. Tous droits réservés. Sommaire Introduction au Guide d'entretien...

Plus en détail

SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences. I- Conduite d un examen psychiatrique

SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences. I- Conduite d un examen psychiatrique ACTIVITES Référentiel métier SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences CONNAISSANCES Référentiel de connaissances et formations de base à acquérir I- Conduite d un entretien psychiatrique à visée diagnostique

Plus en détail

Les standards CanMEDS et l évaluation des résidents

Les standards CanMEDS et l évaluation des résidents Les standards CanMEDS et l évaluation des résidents Les défis d un nouvel ère Antonio D Angelo MD Février 2006 CanMEDS Canadian adian Medical Education Directions for Specialists CanMEDS 2000 et ProMEDS

Plus en détail

Grille d entrevue de sélection Travailleur(se) social(e) professionnel(le) déficience intellectuelle adulte. Nom du ou de la candidat(e) : Date :

Grille d entrevue de sélection Travailleur(se) social(e) professionnel(le) déficience intellectuelle adulte. Nom du ou de la candidat(e) : Date : Grille d entrevue de sélection Travailleur(se) social(e) professionnel(le) déficience intellectuelle adulte Nom du ou de la candidat(e) : Date : Entrevue effectuée par : 1 ** PRÉAMBULE D USAGE ET PRÉSENTATION

Plus en détail

Comment choisir un outil de mesure dans un but d évaluation clinique? Diana Zidarov, pht Christiane Gauthier, M.Sc., pht

Comment choisir un outil de mesure dans un but d évaluation clinique? Diana Zidarov, pht Christiane Gauthier, M.Sc., pht Comment choisir un outil de mesure dans un but d évaluation clinique? Diana Zidarov, pht Christiane Gauthier, M.Sc., pht Que voulez-vous mesurer? Dimension / Construit Dimension / Construit Fonctions organiques

Plus en détail

«Transfert d expertise pédagogique dans le domaine de la gestion d événements en milieu minoritaire»

«Transfert d expertise pédagogique dans le domaine de la gestion d événements en milieu minoritaire» RCCFC Projet PRECEPT-F «Transfert d expertise pédagogique dans le domaine de la gestion d événements en milieu minoritaire» Rapport final Collège communautaire du Nouveau-Brunswick - Campus de la Péninsule

Plus en détail

Politique relative à la prévention, à la promotion et aux pratiques organisationnelles favorisant la santé globale en milieu de travail

Politique relative à la prévention, à la promotion et aux pratiques organisationnelles favorisant la santé globale en milieu de travail Politique relative à la prévention, à la promotion et aux pratiques organisationnelles favorisant la santé globale en milieu de travail Approuvée : Modifiée : Conseil d administration (Résolution CA-2011-18)

Plus en détail

T I T R E D U P R O J E T

T I T R E D U P R O J E T SECRETARIAT DU FONDS FRANÇAIS POUR L ENVIRONNEMENT MONDIAL RAPPORT D EVALUATION (Spécifier à mi-parcours ou finale) (Ce modèle de rapport doit être annexé aux TDR des évaluations) T I T R E D U P R O J

Plus en détail

Section 11 L intégration du parc immobilier et de la gestion des services de soutien

Section 11 L intégration du parc immobilier et de la gestion des services de soutien COLLECTION Implantation des centres de santé et de services sociaux Guide d implantation des centres de santé et de services sociaux Volume 2 Section 11 L intégration du parc immobilier et de la gestion

Plus en détail

PLANIFIER LA RELÈVE DU LEADERSHIP INFIRMIER

PLANIFIER LA RELÈVE DU LEADERSHIP INFIRMIER PLANIFIER LA RELÈVE DU LEADERSHIP INFIRMIER Besoins Les infirmières d aujourd hui doivent planifier longtemps à l avance la nouvelle génération de chefs de file de la profession. C est d autant plus important

Plus en détail

Démarche de développement des. transformation Lean

Démarche de développement des. transformation Lean Démarche de développement des compétences des cadres pour une transformation Lean Stéphanie Thibert, Richard Cloutier et Pierre Collerette Direction des ressources humaines Le 23 mai 2014 Contexte initial

Plus en détail

PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE. OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS

PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE. OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS Février 2011 127 Professionnalisme Se montre intègre et honnête; reconnaît ses limites Applique des principes éthiques et son code de déontologie

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Date d'approbation Date modification POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Date d'approbation Date modification TABLE DES MATIÈRES 1.0 Préambule... 1 2.0 Objectifs... 1 3.0 Valeurs organisationnelles...

Plus en détail

GRILLE DE CLASSIFICATION

GRILLE DE CLASSIFICATION INSTRUMENT DE DÉTERMINATION ET DE CLASSIFICATION DES SERVICES DE SOUTIEN OU D ASSISTANCE Nom et prénom de l usager : N o de l usager : SERVICES DE SOUTIEN OU D ASSISTANCE PARTICULIERS GRILLE DE CLASSIFICATION

Plus en détail

La mesure des habitudes de vie (MHAVIE-Enfant 0-4, 1.0)

La mesure des habitudes de vie (MHAVIE-Enfant 0-4, 1.0) La mesure des habitudes de vie (MHAVIE-Enfant 0-4, 1.0) Adaptée aux enfants de la naissance à 4 ans Formulaire de cueillette d information n 1 Nom de l enfant : JJ MM AAAA n 2 Date de naissance : / / n

Plus en détail

Evaluateur du projet : UMR EFTS, Université de Toulouse

Evaluateur du projet : UMR EFTS, Université de Toulouse Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ÉTAPE SUR L EVALUATION AU 31 DÉCEMBRE 2010 RÉDIGÉE PAR

Plus en détail

Définition. Caractéristiques

Définition. Caractéristiques RESPONSABILISER LES GESTIONNAIRES La responsabilisation des gestionnaires constitue la pierre angulaire de la démarche de modernisation de la gestion publique, cependant elle suscite de nombreuses interrogations

Plus en détail

Le Carrefour Communautaire- Institutionnel-Usagers (CCIU) : Créateur de rapprochements

Le Carrefour Communautaire- Institutionnel-Usagers (CCIU) : Créateur de rapprochements Le Carrefour Communautaire- Institutionnel-Usagers (CCIU) : Créateur de rapprochements Présenté par : Diane Laroche, CSSS Ahuntsic- Montréal-Nord; Jean-Nicolas Ouellet, CAMÉÉ et ARUCI-SMC; Valérie Coulombe,

Plus en détail

Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE

Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE 2014-2015 Définitions L entrepreneuriat en général et l esprit d entreprendre en particulier sont reliés à l action. En effet,

Plus en détail

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Rapport final Régis Blais, Ph.D., chercheur principal Université de Montréal Caroline Paquet, SF, (B.Sc.S), M.Sc., co-chercheure

Plus en détail

Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité

Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité Identifier des conséquences à la présence de comorbidités

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT DE RELATIONS HUMAINES

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT DE RELATIONS HUMAINES Description sommaire DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT DE RELATIONS HUMAINES Sous l encadrement clinique de la chef d équipe SI et dans un contexte interdisciplinaire, la titulaire du poste assume la responsabilité

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. Foyer d accueil médicalisé «Equinoxe»

LIVRET D ACCUEIL. Foyer d accueil médicalisé «Equinoxe» LIVRET D ACCUEIL Foyer d accueil médicalisé «Equinoxe» Version sept. 2012 Sommaire BIENVENUE... 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT... 2 Types d accueils proposés... 3 L internat... 3 L accueil de jour...

Plus en détail

SOMMAIRE. Page 4 PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX - CONFERENCE. Page 5 LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET LE DOCUMENT UNIQUE NIVEAU 1

SOMMAIRE. Page 4 PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX - CONFERENCE. Page 5 LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET LE DOCUMENT UNIQUE NIVEAU 1 AJOUT CATALOGUE SOMMAIRE SANTE ET TRAVAIL Page 3 ÉTUDE DIAGNOSTIC DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Page 4 PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX - CONFERENCE Page 5 LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET LE DOCUMENT UNIQUE

Plus en détail

ORIENTATIONS RÉGIONALES POUR LA SUPERVISION CLINIQUE

ORIENTATIONS RÉGIONALES POUR LA SUPERVISION CLINIQUE ORIENTATIONS RÉGIONALES POUR LA SUPERVISION CLINIQUE SERVICES INTÉGRÉS EN PÉRINATALITÉ ET POUR LA PETITE ENFANCE À L INTENTION DES FAMILLES VIVANT EN CONTEXTE DE VULNÉRABILITÉ (SIPPE) par Luce Bordeleau

Plus en détail

Normes de formation par l apprentissage. Aide-enseignant ou aide-enseignante. Code de métier : 620E. Date d élaboration : octobre 2000

Normes de formation par l apprentissage. Aide-enseignant ou aide-enseignante. Code de métier : 620E. Date d élaboration : octobre 2000 Normes de formation par l apprentissage Aide-enseignant ou aide-enseignante Code de métier : 620E Date d élaboration : octobre 2000 Ce document est la propriété de l'apprenti ou de l'apprentie dont le

Plus en détail

PET/MKT/005 - DIGITAL CHANNELS MANAGER RESPONSABILITÉS VIS-À-VIS DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION ET DU JEU RESPONSABLE

PET/MKT/005 - DIGITAL CHANNELS MANAGER RESPONSABILITÉS VIS-À-VIS DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION ET DU JEU RESPONSABLE Détail de fonction FONCTION : PET/MKT/005 - Digital Channels Manager FAMILLE DE FONCTION : Players & Markets DÉPARTEMENT : Players & Markets DATE DERNIÈRE MODIFICATION: 2014 TITRE DE FONCTION CHEF DIRECT:

Plus en détail

(Groupe de peinture sur toile)

(Groupe de peinture sur toile) Art-Quartier-CommunautéQuartier-Communaut (Groupe de peinture sur toile) Portrait de la pratique Contexte et origine : Intérêt d un client en suivi à l équipe santé mentale pour l animation d un groupe

Plus en détail

PROFIL DE FONCTION DE L ATTACHE SPECIFIQUE COORDINATEUR TECHNIQUE

PROFIL DE FONCTION DE L ATTACHE SPECIFIQUE COORDINATEUR TECHNIQUE PROFIL DE FONCTION DE L ATTACHE SPECIFIQUE COORDINATEUR TECHNIQUE INFORMATIONS TECHNIQUES FONCTION : SERVICE : NOM DE L AGENT : NOM DU SUPERIEUR HIERARCHIQUE : NOMBRE D AGENTS SOUS L AUTORITE DIRECTE DU

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU CAPITAL HUMAIN

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU CAPITAL HUMAIN TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU CAPITAL HUMAIN Avril 2014 I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La BIDC, bras financier de la CEDEAO, est une institution financière internationale appartenant aux 15

Plus en détail

ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1

ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1 ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1 1. INTRODUCTION 1.1. Le cycle de politique Le cycle de politique du service de médecine nucléaire s encadre dans celui de l hôpital, où chaque service à l automne

Plus en détail

Cadre de référence en psychoéducation et en éducation spécialisée du CSSS de la Vieille-Capitale

Cadre de référence en psychoéducation et en éducation spécialisée du CSSS de la Vieille-Capitale Cadre de référence en psychoéducation et en éducation spécialisée du Établissement agréé avec mention d honneur par Agrément Canada 2012-2016 Cadre de référence en psychoéducation et en éducation spécialisée

Plus en détail

Sommaire. Mettre en place le contrôle interne. Une mesure nécessaire? Qu est-ce que le contrôle interne? Qu est-ce que le contrôle interne?

Sommaire. Mettre en place le contrôle interne. Une mesure nécessaire? Qu est-ce que le contrôle interne? Qu est-ce que le contrôle interne? Samedi 2 octobre 2010 Sommaire Mettre en place le contrôle interne Une mesure nécessaire? Définition du contrôle interne Les composantes du contrôle interne L environnement de contrôle Identifier les risques

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS CHEF D ÉQUIPE SI

DESCRIPTION DE FONCTIONS CHEF D ÉQUIPE SI DESCRIPTION DE FONCTIONS CHEF D ÉQUIPE SI Description sommaire La chef d équipe avec la collaboration du psychiatre traitant SI sont responsables de la planification, l organisation, la coordination et

Plus en détail

La création de conditions favorables à la responsabilisation du personnel en regard de leur santé L acquisition de saines habitudes de vie

La création de conditions favorables à la responsabilisation du personnel en regard de leur santé L acquisition de saines habitudes de vie Entreprise en santé: L expérience du Centre jeunesse Chaudière-Appalaches Présenté aux journées annuelles de santé publique Par Patrick Simard Directeur des services professionnels et ressources humaines

Plus en détail

Équipe IPCDC 21 août 2012

Équipe IPCDC 21 août 2012 Extrait du Référentiel de compétences pour relever le défi de l exercice de la responsabilité populationnelle à l intention des CSSS et de leurs partenaires Équipe IPCDC 21 août 2012 Annexe II: Rôles-types

Plus en détail

Nouvelle approche gouvernementale et défis associés à la mesure de la performance au Québec

Nouvelle approche gouvernementale et défis associés à la mesure de la performance au Québec Mini-colloque de l Institut d administration publique de Québec: Portrait des approches et des défis associés à la mesure de la performance dans les diverses administrations publiques Le 5 mai 2016 Nouvelle

Plus en détail

INITIATION AU MARKETING Les concepts-clés

INITIATION AU MARKETING Les concepts-clés Sylvie MARTIN VÉDRINE INITIATION AU MARKETING Les concepts-clés Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2857-4 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE INTRODUCTIF LE CONCEPT DE MARKETING Objectifs du chapitre...

Plus en détail

A I L E S - Aide à l Intégration Lausanne Elèves du Secondaire

A I L E S - Aide à l Intégration Lausanne Elèves du Secondaire Département de la Formation et de la Jeunesse Service de l'enseignement spécialisé et de l'appui à la formation FORMULAIRE DE SIGNALEMENT POUR UNE MESURE DE SOUTIEN PEDAGOGIQUE SPECIALISE A I L E S - Aide

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Statut : Titre du supérieur immédiat : Agente ou agent de gestion du personnel dotation, formation et développement Temps complet Coordonnatrice ou coordonnateur

Plus en détail

INFIRMIÈRES ET MÉDECINS DES PREMIERS GMF: QUELS CHANGEMENTS DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE?

INFIRMIÈRES ET MÉDECINS DES PREMIERS GMF: QUELS CHANGEMENTS DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE? INFIRMIÈRES ET MÉDECINS DES PREMIERS GMF: QUELS CHANGEMENTS DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE? Présenté au déjeuner-causerie de l Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière par Lysette Trahan,

Plus en détail

Développement professionnel. Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle

Développement professionnel. Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle Développement professionnel Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle Situation initiale (1) «Ancienne organisation» de la formation professionnelle supérieure en marketing, vente, communication

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RESSOURCES INTERMÉDIAIRES ET RESSOURCES DE TYPE FAMILIAL (RI-RTF)

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RESSOURCES INTERMÉDIAIRES ET RESSOURCES DE TYPE FAMILIAL (RI-RTF) RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RESSOURCES INTERMÉDIAIRES ET RESSOURCES DE TYPE FAMILIAL (RI-RTF) Région : Chaudière-Appalaches Établissement : Centre de santé et de services

Plus en détail

Lycée SUGER. Conseils pour faire votre rapport de stage

Lycée SUGER. Conseils pour faire votre rapport de stage Lycée SUGER Conseils pour faire votre rapport de stage Un rapport de stage est un document écrit qui rend compte de votre expérience personnelle et de vos découvertes au cours de la semaine de stage. 1)

Plus en détail

Le Profil des AVQ Un outil d évaluation écologique

Le Profil des AVQ Un outil d évaluation écologique Le Profil des AVQ Un outil d évaluation écologique Freyder Mélanie, Jégousse Gaëlle, ergothérapeutes, Hôpital Raymond Poincaré, Service du Pr. Azouvi, Pavillon Netter, Garches ergo.netter@rpc.aphp.fr Objectif:

Plus en détail

Divulgation des conflits d intérêts potentiels. Je n ai aucun conflit d intérêt potentiel en lien avec cette présentation

Divulgation des conflits d intérêts potentiels. Je n ai aucun conflit d intérêt potentiel en lien avec cette présentation Les initiatives du Comité de l évolution de la pratique en soins pharmaceutiques (CEPSP) sur les enjeux des antinéoplasiques en lien avec leur usage sécuritaire. Annick Dufour, B.Pharm. M. Sc. Adjointe

Plus en détail

GUIDE D EMBAUCHE D UN MUSICOTHÉRAPEUTE. À l intention des employeurs

GUIDE D EMBAUCHE D UN MUSICOTHÉRAPEUTE. À l intention des employeurs GUIDE D EMBAUCHE D UN MUSICOTHÉRAPEUTE À l intention des employeurs Document préparé par le comité de développement professionnel de l Association québécoise de musicothérapie Dernière mise à jour : octobre

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D'ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D'ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL D ADMINISTRATION RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D'ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE article 117 de la

Plus en détail

L École de Psychologues Praticiens s associe à l Université de Montréal

L École de Psychologues Praticiens s associe à l Université de Montréal FORMATION INTENSIVE EN CRIMINOLOGIE L École de Psychologues Praticiens s associe à l Université de Montréal Pour professionnels et étudiants (possédant une licence ou l équivalent) en intervention criminologique

Plus en détail

LE MANOIR DE L ÂTRE Un processus innovateur: 5 ans d évolution

LE MANOIR DE L ÂTRE Un processus innovateur: 5 ans d évolution LE MANOIR DE L ÂTRE Un processus innovateur: 5 ans d évolution Le Manoir de l Âtre, un processus novateur Auteurs : Mélissa Boily, coordonnatrice des servises au Manoir de l Âtre Maryse Bouffard, chef

Plus en détail

ANNEXE II RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

ANNEXE II RÉFÉRENTIEL DE FORMATION ANNEXE II RÉFÉRENTIEL DE FORMATION Le référentiel de formation décrit, de façon organisée, les savoir-faire et les connaissances associées qui doivent être acquis au cours de la formation conduisant au

Plus en détail

Formation à distance : l exemple de la prise de poste dans les métiers du web en 2005

Formation à distance : l exemple de la prise de poste dans les métiers du web en 2005 Version intégrale du texte paru dans En Lignes n 34 Formation à distance : l exemple de la prise de poste dans les métiers du web en 2005 Depuis quelques années, les actions de formation mises en œuvre

Plus en détail

Apprentissages cliniques Soins infirmiers 1 re année Intervenir selon un processus

Apprentissages cliniques Soins infirmiers 1 re année Intervenir selon un processus Apprentissages cliniques Soins infirmiers 1 re année Intervenir selon un processus 180-048 Nom de l élève : N de cours : Bloc : Milieu clinique : Module formatif : Module sommatif : L élève est à l étape

Plus en détail

Certificat en administration

Certificat en administration 4 1 2 2 Certificat en administration PROGRAMME POUR LES PREMIÈRES NATIONS Un certificat est un ensemble de 10 cours de 45 heures chacun. En plus des heures en classe, les étudiants doivent prévoir des

Plus en détail

DÉVELOPPER UNE ÉQUIPE DE CHAMPIONS

DÉVELOPPER UNE ÉQUIPE DE CHAMPIONS DÉVELOPPER UNE ÉQUIPE DE CHAMPIONS ACQUÉRIR LE SAVOIR-FAIRE ET LE SAVOIR-ÊTRE POUR LE PLEIN POTENTIEL DE VOS RESSOURCES HUMAINES Sommaire MITRA est une entreprise active depuis 1990 dans les domaines de

Plus en détail

ÉVALUATION GLOBALE DE LA PERSONNE

ÉVALUATION GLOBALE DE LA PERSONNE Services externes de psychiatrie 383, boulevard du Séminaire Nord, suite 230 Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 8C5 Tél : (450) 346-2222 Nom : # dossier : Date d ouverture : Intervenant principal :

Plus en détail

Rapport final (Sommaire)

Rapport final (Sommaire) Évaluation de la Base de données en alphabétisation des adultes (BDAA) Rapport final (Sommaire) Préparé pour : Le Conseil d'administration de la BDAA Préparé par : Goss Gilroy Inc. Conseillers en gestion

Plus en détail

Gouvernance et orientation du conseil d administration Séance sur le renforcement de la capacité communautaire

Gouvernance et orientation du conseil d administration Séance sur le renforcement de la capacité communautaire Gouvernance et orientation du conseil d administration Séance sur le renforcement de la capacité communautaire Comprendre la gouvernance organisationnelle (Source : Institut sur la gouvernance : www.iog.ca)

Plus en détail

ADOPTÉ LE 3 DÉCEMBRE 2010 À LA TABLE RÉGIONALE DES GESTIONNAIRES DU PROGRAMME DE SOUTIEN À DOMICILE

ADOPTÉ LE 3 DÉCEMBRE 2010 À LA TABLE RÉGIONALE DES GESTIONNAIRES DU PROGRAMME DE SOUTIEN À DOMICILE AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LA CAPITALE-NATIONALE CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE CHARLEVOIX CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LA VIEILLE-CAPITALE CENTRE DE SANTÉ ET

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales

PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales Spécialité accompagnement de la vie à domicile Domaines

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Déclaration d activité enregistrée sous le N 93.13.14086.13 auprès du Préfet de la Région Provence Alpes Côte d Azur A ce titre, les interventions peuvent faire l objet d un financement.

Plus en détail

CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS

CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS À une heure de Montréal et à 20 minutes de Trois-Rivières, le CSSS de Maskinongé est facilement accessible par l autoroute 40 à la hauteur de Louiseville. Son territoire

Plus en détail

«d Intervenant en Organisations Accompagnateur du Changement»

«d Intervenant en Organisations Accompagnateur du Changement» DOSSIER DE PRESENTATION DU METIER «d Intervenant en Organisations Accompagnateur du Changement» Cursus de professionnalisation validé par 2 Certifications : - Coach Professionnel certifié : «ATCoaching»

Plus en détail

EXEMPLAIRE D INFORMATION

EXEMPLAIRE D INFORMATION Nom et prénom de l étudiant : PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT EN MASSO-KINESITHERAPIE EXEMPLAIRE D INFORMATION Référent Stage de l IFMK : Nom ENSEIGNANT Tél 03 83 51 83 33 email enseignant@kine-nancy.eu PROMOTION

Plus en détail

APPRENTISSAGES CLINIQUES

APPRENTISSAGES CLINIQUES APPRENTISSAGES CLINIQUES Soins infirmiers 2 e année Natalité-Pédiatrie 180-06F-ST Médecine-Chirurgie 180-07F-ST Nom de l élève : Session : Bloc : Milieu clinique : Module formatif : Module sommatif : Enseignant

Plus en détail

Les outils d évaluation et de recueil des besoins de compensation. Typhaine Mahé, chargée de mission, CNSA

Les outils d évaluation et de recueil des besoins de compensation. Typhaine Mahé, chargée de mission, CNSA Les outils d évaluation et de recueil des besoins de compensation Typhaine Mahé, chargée de mission, CNSA UNAPEI séminaire des présidents et directeurs 28 septembre 2012 La CNSA 2 Missions et objectifs

Plus en détail

L expérience de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont

L expérience de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont L expérience de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont Colloque «Un hôpital accueillant pour les personnes âgées» 1er et 2 mai 2008 Par Dr Odette Roy, Ph.D. Michel Bourbeau, M.D. Plan de la présentation Contexte

Plus en détail

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS DESCRIPTION Le Fonds collège-industrie pour l innovation (FCII)

Plus en détail

OFFRE DE RECRUTEMENT N 011/2016

OFFRE DE RECRUTEMENT N 011/2016 OFFRE DE RECRUTEMENT N 011/2016 Fonction : Consultant (M/F) Formation «AMPUTATION» 1. Fiche signalétique de la mission Titre étude/recherche : FORMATION DES KINESITHERAPEUTES, DES MEDECINS ET DES INFIRMIERS

Plus en détail

Fiche descriptive de situation d accueil en face à face n.. 1. Nom candidat :... N candidat :... Établissement :... T12.2 T12.3 T12.

Fiche descriptive de situation d accueil en face à face n.. 1. Nom candidat :... N candidat :... Établissement :... T12.2 T12.3 T12. Baccalauréat professionnel : Accueil - Relation Clients et Usagers Épreuve E3 Situation professionnelle d accueil Sous épreuve E33 Accueil en face à face CCF 1 ère Situation d évaluation ou Évaluation

Plus en détail

Evaluation, PSI et Gestion de cas Alba HERVÉ, Gestionnaire de cas

Evaluation, PSI et Gestion de cas Alba HERVÉ, Gestionnaire de cas DIU Gestionnaire de cas Formation du 11 décembre 2013 Evaluation, PSI et Gestion de cas Alba HERVÉ, Gestionnaire de cas Présentation d une Situation Clinique Mme Christiane, 86 ans. Contexte de l'évaluation

Plus en détail