Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient diabétique sortant : expérience du service de diabétologie.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient diabétique sortant : expérience du service de diabétologie."

Transcription

1 Mme Nathalie GROUAS, IDE service de Diabétologie Dr SANGUIN, Médecin Diabétologue Dr Anne-Marie CAMINONDO, Pharmacien Dr Annie ATHOUEL, Pharmacien Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient diabétique sortant : expérience du service de diabétologie. 1

2 Diabétologie : Education Hôpital de semaine «Néphrologie Diabétologie Endocrinologie» : 18 lits dont 4 lits pour Education Thérapeutique Hospitalisation de Jour : 4 patients par jour (maximum 6) Education sur 1 semaine pour : Equilibrage de Diabète Changement de traitement Mise sous pompe à insuline Découverte de diabète Insulinothérapie fonctionnelle Education sur 1 journée pour : Diabète gestationnel Prise en charge des adolescents (Pédiatrie Adulte) Suivi de traitement Remplissage de Pompe à insuline interne

3 Qui adresse les patients? Parcours de soin du patient Pour le diabète gestationnel Vers l hôpital De la ville Médecin Sage-femme (pour diabète gestationnel) Prise de rendez-vous avec Transmission écrite des examens de laboratoire avant admission 3

4 Intervenants du CHM pendant le séjour? Parcours de soin du patient Interrogatoire du patient par IDE Infirmières / Médecins / Diététiciennes IDE Addictologues / Assistante sociale Pharmacie Habituelle du patient intégrée dans la MACRO CIBLE DE SORTIE 4

5 Intervenants extérieurs pendant le séjour? Parcours de soin du patient ETP 72 92/94 rue Molière Le Mans Continuité de l activité du Réseau Diabète 72 ETP 72 (Education Thérapeutique Patient 72) Prestataire de service si pompe à insuline Psychologue / Ergothérapeute Famille / Aidant INFORMATION en aval pour continuité d éducation : Patients majeurs atteints de Diabète Obésité (IMC > 30), Surpoids (IMC = 25-30) et 1 FRC, 2 Facteurs de Risque CardioVasculaire 5

6 Intervenants extérieurs en sortie? vers la ville Parcours de soin du patient Appel téléphonique avant la sortie par l IDE ou le patient De l hôpital IDE Domicile Pharmacien de ville Prestataire (pompe à insuline) Famille / Aidant Transport Pharmacien habituel du patient 6

7 Exemple du PARCOURS DE SOIN DIABETE GESTATIONNEL 8h00 : accueil / information des Patients par IDE / suivi des glycémies capillaires / carnet de suivi 9h00 : Présentation des différents modèles de lecteurs de glycémies / choix par le patient Une journée pour être informé 9h30 : Appel du Pharmacien de ville 9h30 : Appel du Pharmacien de ville par les patients ou IDE si difficultés. 10h00 : visite médicale individuelle 14h00 : information et conseils diététiques / enquête alimentaire Mise à disposition du lecteur de glycémie ou des traitements dès la sortie du patient 15h30 : prise de rendez-vous pour consultation de suivi 7

8 Lundi : accueil / visite médicale d entrée / information des Patients Mardi : Education : Conseils diététiques / vivre avec le diabète / activité physique / adaptation des doses d insuline Une semaine pour être Eduqué mercredi soir ou jeudi matin : Appel des Pharmaciens de ville par l IDE Mercredi : Objectif nutritionnel individuel / ETP 72 / Réseau addictologie (alcool, tabac) / conseil Hypoglycémie et interrogatoire patient par IDE / Evaluation de la semaine. Jeudi : Visite médicale individuelle : comment agit mon traitement?/ Hyperglycémie / pied diabétique Type de Lecteur de glycémie (code ACL) Taille des aiguilles : 5mm Type d insuline : initiation Changement d insuline Spécificité de traitement (ex : insuline Mix 25) Vendredi : Visite médicale de sortie / Entretien diététique individuel 8

9 Enquête auprès de 11 Pharmaciens de ville Transmission Diabétologie : Pour les dispositifs de contrôle (9) parfois les médicaments (5) A la question êtes vous satisfaits de ce service? Par téléphone (11) et FAX (5) Avec un délai satisfaisant (11) Souhait des Pharmaciens de villes : Par téléphone (10) et FAX (3) Par Fax (1) Messagerie électronique? 1 Observation : Laisser choisir le Pharmacien de ville. Majoritairement satisfait 5 Très satisfait 4 Satisfait 2 Ni satisfait ni insatisfait 9

10 Enquête auprès de 11 Pharmaciens de ville Transmission Hôpital Ville : 5/11 contactée par d autres Services : Oncologie (3) /Service d urgence Stomatologie/ Cardiologie / Urologie Souhait des Pharmaciens de villes : Traitement ou protocole particulier : Médicament d exception Traitement lourd ou pathologie lourde Médicament d urgence ou nécessitant la non interruption d'un traitement Hospitalier Formes injectables, soluté perfusion, Nutrition parentérale Dispositifs médicaux : sondes, stomies (3), pansements spéciaux A la question Pour quel type de traitement souhaitez-vous être contacté? Cancérologie (4) Rhumatologie Antirétroviraux Nouveaux traitements en sortie d Hôpital (y compris HBPM) Dispositifs médicaux 10

11 Conclusion : Ne pas mettre le patient en difficulté 171 nouveaux patients en 2013 inclus dans le programme d Education du patient Diabétique. Transmission systématique d informations aux Pharmacies de ville depuis plusieurs années. Une majorité de retours positifs de la part des pharmaciens sauf quelques cas de réticences. Evolution : Cancérologie, coordonnées du Pharmacien habituel dans le dossier du patient. Parcours de soin au delà de l hôpital Nécessite une coordination entre les acteurs Eviter les avis discordants Pharmacien : Acteurs du parcours de soins Conciliation entrée/sortie 11

Soirée Médicale : 19/11/205

Soirée Médicale : 19/11/205 Nouveautés dans la prise en charge des patients Diabétiques au CH de Montélimar Soirée Médicale : 19/11/205 Dr Sawsan Olivieri Service de Diabétologie Endocrinologie Sawsan.olivieri@ch-montelimar.fr Tél

Plus en détail

Centre Hospitalier D Etampes

Centre Hospitalier D Etampes Centre Hospitalier D Etampes Offre des soins pour vos patients diabétiques En collaboration avec le réseau REVEDIAB SOMMAIRE AVEC LIENS CONSULTATION MEDICALE CONSULTATION DE DIETETIQUE CONSULTATION INFIRMIERE

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64.

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64. LIVRET D ACCUEIL Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie C.S.A.P.A L ASTROLABE 74, rue de Brest B.P. 97237 29 672 MORLAIX CEDEX Tel : 02.98.62.64.02 Fax : 02.98.62.64.77 Mail

Plus en détail

L éducation du patient diabétique au CHRSO. Paulette LION Marie-Hélène OLIVE

L éducation du patient diabétique au CHRSO. Paulette LION Marie-Hélène OLIVE L éducation du patient diabétique au CHRSO Paulette LION Marie-Hélène OLIVE En hospitalisation L infirmière d éducation intervient: Dans le service de médecine interne et d HPDD Dans le service de gynéco-obstétrique

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE. Livret d accueil du stagiaire

HOSPITALISATION A DOMICILE. Livret d accueil du stagiaire Livret d accueil du stagiaire Page 2 HOSPITALISATION A DOMICILE Sommaire Présentation du service Modalités pratiques de votre stage Les prises en charge réalisées Les situations prévalentes Numéros utiles

Plus en détail

L hospitalisation à domicile

L hospitalisation à domicile DOSSIER DE PRESSE L hospitalisation à domicile Avril 2016 Qu est-ce que l hospitalisation à domicile (HAD)? DÉFINITION Selon le décret du 2 octobre 1992, «Les structures d'hospitalisation à domicile permettent

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL ETUDIANT EN SOINS INFIRMIERS SERVICE DE MEDECINE B

LIVRET D ACCUEIL ETUDIANT EN SOINS INFIRMIERS SERVICE DE MEDECINE B LIVRET D ACCUEIL ETUDIANT EN SOINS INFIRMIERS SERVICE DE MEDECINE B Document réalisé par le groupe de travail «Tutorat EIDE» - 2012/2015 SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION DU SERVICE 1 2. PRESENTATION DE L

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie L'HAD

Plus en détail

Organisation de la prise en charge en

Organisation de la prise en charge en Réunion Régionale Oncomip 30 Avril 2015 Organisation de la prise en charge en Soins Oncologiques de Support Dr Nathalie Caunes-Hilary Responsable du département de Soins de Support IUCT- Oncopole A chaque

Plus en détail

S'adresser au secrétariat de l'utep

S'adresser au secrétariat de l'utep L UNITE TRANSVERSALE D EDUCATION ET DE PREVENTION DE L HOPITAL LOUIS PASTEUR DE DOLE VOUS PROPOSENT DIFFERENTES ACTIONS EDUCATIVES CH Dole Unité Transversale Education Prévention CARDIOLOGIE Journées d

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

Diabète et grossesse

Diabète et grossesse Diabète et grossesse I. Définition du diabète gestationnel Le diabète gestationnel (DG) est un trouble de la tolérance glucidique de gravité variable, survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant

Plus en détail

SSIAD DE DUNKERQUE. Capacité places PA - 25 places PH - 20 places Spécialisées Alzheimer

SSIAD DE DUNKERQUE. Capacité places PA - 25 places PH - 20 places Spécialisées Alzheimer SSIAD DE DUNKERQUE Capacité - 291 places PA - 25 places PH - 20 places Spécialisées Alzheimer 1 SSIAD DE DUNKERQUE Ces places couvrent les communes du SSIAD Réparties en 4 secteurs 2 SSIAD DE DUNKERQUE

Plus en détail

L HOSPITALISATION A DOMICILE. 4 décembre 2014

L HOSPITALISATION A DOMICILE. 4 décembre 2014 L HOSPITALISATION A DOMICILE 4 décembre 2014 ZONE D INTERVENTION MONTASTRUC LA CONSEILLERE LEGUEVIN TOULOUSE prochainement VILLEFRANCHE QU EST-CE QUE L HAD? Une HOSPITALISATION alternative, polyvalente

Plus en détail

JANVIER Horaire de pleine mer. Accès possible Mercredi h30 06h40 08h20. Mercredi h56 19h10 20h50

JANVIER Horaire de pleine mer. Accès possible Mercredi h30 06h40 08h20. Mercredi h56 19h10 20h50 JANVIER 2015 aux Mercredi 21 103 12.60 07h30 06h40 08h20 Mercredi 21 106 12.55 19h56 19h10 20h50 Jeudi 22 109 13.00 08h16 07H50 08H50 07h20 09h30 Jeudi 22 109 12.75 20h42 20h30 20h50 19h50 21h40 Vendredi

Plus en détail

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile 15 décembre 2016 Santélys Association Association loi 1901 reconnue d utilité publique créée en 1900 Santé

Plus en détail

Réanimation et Unité de Surveillance Continue (RUSC) Règlement Intérieur

Réanimation et Unité de Surveillance Continue (RUSC) Règlement Intérieur Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes Groupe Hospitalo-Universitaire Caremeau Place du Professeur Robert Debré 30029 NIMES Cedex 9 Réanimation et Unité de Surveillance Continue (RUSC) Règlement Intérieur

Plus en détail

UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE. E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs.

UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE. E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs. UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs. Les objectifs sont définis par : Les objectifs La circulaire DHOS du 16

Plus en détail

La réadaptation cardiovasculaire à l HFR. Billens : mission et concept. Conférence de presse du 8 janvier 2010

La réadaptation cardiovasculaire à l HFR. Billens : mission et concept. Conférence de presse du 8 janvier 2010 La réadaptation r cardiovasculaire à l HFR Billens : mission et concept Conférence de presse du 8 janvier 2010 Sommaire Présentation de la mission Hubert Schaller, directeur général Prise en charge médicale

Plus en détail

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche FICHE IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE INTITULE Intitulé du service, de l unité : MEDECINE INTERNE Pôle : 4 - Médecine Etablissement : L Hôpital Nord-Ouest Villefranche (HNO) Localisation

Plus en détail

Accompagnement, Soins et Services à la Personne. Épreuve E2 Analyse de situations professionnelles

Accompagnement, Soins et Services à la Personne. Épreuve E2 Analyse de situations professionnelles BAC PRO 7sujets zéro INÉDIT Nouveau référentiel SUJETS D ENTRAÎNEMENT Bac Pro ASSP Accompagnement, Soins et Services à la Personne Épreuve E2 Analyse de situations professionnelles Eyrolles Éducation /

Plus en détail

Quelle est la place de l infirmier libéral dans la PEC globale à domicile d un patient atteint d un cancer?

Quelle est la place de l infirmier libéral dans la PEC globale à domicile d un patient atteint d un cancer? Coordination ville-hôpital et continuité des soins en ville Quelle est la place de l infirmier libéral dans la PEC globale à domicile d un patient atteint d un cancer? Marina Dauzou, Hélène Labrosse Canat

Plus en détail

Enquête sur la mobilité et l autonomie des patients bénéficiant d une Prestation de Santé A Domicile Enquête réalisée en novembre 2016

Enquête sur la mobilité et l autonomie des patients bénéficiant d une Prestation de Santé A Domicile Enquête réalisée en novembre 2016 Enquête sur la mobilité et l autonomie des patients bénéficiant d une Prestation de Santé A Domicile Enquête réalisée en novembre 2016 Avec le soutien de la Fédération des PSAD Carenity, communauté de

Plus en détail

Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien

Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien Etude COMPHOR Appel à projet DGOS 2016 «Mise en œuvre de la pharmacie clinique en Etablissement de Santé» Journée

Plus en détail

JOURNÉES RÉGIONALES D HYGIÈNE Annick JACQUES Cadre de Santé Virginie RICHARD - IDE Référente Hygiène Véronique THIERY IDE Hygiéniste

JOURNÉES RÉGIONALES D HYGIÈNE Annick JACQUES Cadre de Santé Virginie RICHARD - IDE Référente Hygiène Véronique THIERY IDE Hygiéniste JOURNÉES RÉGIONALES D HYGIÈNE - 2016 Annick JACQUES Cadre de Santé Virginie RICHARD - IDE Référente Hygiène Véronique THIERY IDE Hygiéniste RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE EPIDEMIE DE GRIPPE - FEVRIER 2015

Plus en détail

DÉPISTAGE ET TRAITEMENT DE LA DÉNUTRITION CHEZ L ADULTE EN CANCÉROLOGIE

DÉPISTAGE ET TRAITEMENT DE LA DÉNUTRITION CHEZ L ADULTE EN CANCÉROLOGIE DÉPISTAGE ET TRAITEMENT DE LA DÉNUTRITION CHEZ L ADULTE EN CANCÉROLOGIE Marie-Noëlle Lombarte. Diététicienne CHU Besançon Service de Radiothérapie-Oncologie médicale/gastroentérologie-nutrition Référent

Plus en détail

Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale.

Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale. MISE EN OEUVRE DE LA NUTRITION Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale. Régionales de cancérologie, 24 juin 2011 Nutrition? Perfusion

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-BRIEUC ---------- CENTRE GERIATRIQUE DES CAPUCINS 17 Rue des Capucins 22027 SAINT-BRIEUC cedex1 Tel : 02 96 01 77 69_02 96 01 71 23 FAX :02 96 01 73 14 accueil-jour-geriatrique@ch-stbrieuc.fr

Plus en détail

Retour d expérience N 1

Retour d expérience N 1 Retour d expérience N 1 Etablissement CH de Laon Intervenant(s) Anne-Sophie TRIFFAUX : Cadre de santé infirmière, Service d accueil et d urgences Thème Retour d expérience sur la démarche de mise en place

Plus en détail

L Hospitalisation A Domicile

L Hospitalisation A Domicile L Hospitalisation A Domicile Outils de sécurisation du circuit du médicament lors de l administration d une chimiothérapie à domicile (AZACITIDINE) 11 février 2015 Mme Véronique VITTU (infirmière chef)

Plus en détail

SOMMAIRE. Page 1. Présentation du service Localisation 1 Nombre de lits 1 Raisons du placement 1 Filière d admission 1

SOMMAIRE. Page 1. Présentation du service Localisation 1 Nombre de lits 1 Raisons du placement 1 Filière d admission 1 Document réalisé par le groupe de travail «Tutorat EIDE» - 2012/2015 SOMMAIRE Page 1. Présentation du service Localisation 1 Nombre de lits 1 Raisons du placement 1 Filière d admission 1 2. Présentation

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

Adresse postale : 556 avenue Willy Brandt 59777 EURALILLE - 03.62.72.77.00 Site Internet : http://ars.nordpasdecalais.sante.fr

Adresse postale : 556 avenue Willy Brandt 59777 EURALILLE - 03.62.72.77.00 Site Internet : http://ars.nordpasdecalais.sante.fr Recommandations pour l identification de consultations interdisciplinaires d évaluation oncogériatrique en hôpital de jour dans le cadre des missions régionales de l UCOG et des filières gériatriques.

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

XXIIe congrès AFICV Paris 2012

XXIIe congrès AFICV Paris 2012 XXIIe congrès AFICV Paris 2012 PROJET D ACCUEIL ET DE SORTIE DU PATIENT EN CHIRURGIE VASCULAIRE : une démarche qualité DUDORET ELISE infirmière CAQUELARD MARC aide soignant CHU DE ROUEN - PR PLISSONNIER

Plus en détail

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER Gilles Nallet Odile Romanet Céline Henriot Définition des soins de support: Les soins de support désignent l ensemble des soins et soutien

Plus en détail

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Dr Audinet cardiologue, Dr Quélennec pharmacien Centre Hospitalier

Plus en détail

Présentation générale du projet. A.S.B.L. Maison Médicale de Barvaux

Présentation générale du projet. A.S.B.L. Maison Médicale de Barvaux Présentation générale du projet A.S.B.L. Maison Médicale de Barvaux 1 NOTRE PROJET : VOUS SOIGNER DE MANIÈRE : GLOBALE : en tenant compte des différents aspects de votre santé (physique, psychologique,

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ADULTES ENFANTS. Hôpital Pontchaillou 2, rue Henri Le Guilloux Rennes cedex

LIVRET D ACCUEIL LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ADULTES ENFANTS. Hôpital Pontchaillou 2, rue Henri Le Guilloux Rennes cedex CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ADULTES ENFANTS UNITÉS AMBULATOIRES DE CHIRURGIE ET D ANESTHÉSIE Hôpital Pontchaillou 2, rue Henri Le Guilloux - 35033 Rennes cedex 9

Plus en détail

L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du. patient en Cancérologie

L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du. patient en Cancérologie L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du patient en Cancérologie Nicole Gérentes, Cécile Migala, Patrice Moreau, Véronique Tarit IDE pivots de l Institut de Cancérologie Lucien Neuwirth

Plus en détail

Parcours des patients en dialyse à domicile à Calydial AGNÈS CAILLETTE-BEAUDOIN CALYDIAL

Parcours des patients en dialyse à domicile à Calydial AGNÈS CAILLETTE-BEAUDOIN CALYDIAL Parcours des patients en dialyse à domicile à Calydial AGNÈS CAILLETTE-BEAUDOIN CALYDIAL Comité MRC Fehap, Orléans 5 et 6 juin 2014 plan DP: un parcours robuste et évalué HDD: un parcours à reactiver Dialyse

Plus en détail

La gestion d une épidémie de poux dans un établissement de santé mentale. Centre Hospitalier du Rouvray. Janvier 2007

La gestion d une épidémie de poux dans un établissement de santé mentale. Centre Hospitalier du Rouvray. Janvier 2007 La gestion d une épidémie de poux dans un établissement de santé mentale Janvier 2007 Sylvie Gasparin Grisel 1 Contexte du 10 janvier 2007: La Pdte du CLIN me signale que 8 patients ont des poux dans une

Plus en détail

L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP)

L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP) L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP) Emmanuel GODDAT directeur d hôpital, directeur adjoint aux relations

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

LE RESEAU RHÔNE ALPES SEP. Une prise en charge individualisée homogène, de qualité et de proximité pour les patients SEP en Rhône-Alpes.

LE RESEAU RHÔNE ALPES SEP. Une prise en charge individualisée homogène, de qualité et de proximité pour les patients SEP en Rhône-Alpes. LE RESEAU RHÔNE ALPES SEP Une prise en charge individualisée homogène, de qualité et de proximité pour les patients SEP en Rhône-Alpes. LES OBJECTIFS DU RÉSEAU Offrir la même qualité de soins (diagnostic,

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. Service d ophtalmologie. 8ème étage Aile Nord

LIVRET D ACCUEIL. Service d ophtalmologie. 8ème étage Aile Nord LIVRET D ACCUEIL Service d ophtalmologie 8ème étage Aile Nord 1 Equipe médicale Professeur B. DELBOSC : Chef de service Professeur M. SALEH Docteur A.PRONGUE Docteur C. SCHWARTZ Deux chefs de clinique

Plus en détail

Rôle du pharmacien dans la prise. orales : l expérience du réseau du marsan. MP.Brechet, B.Gosselin

Rôle du pharmacien dans la prise. orales : l expérience du réseau du marsan. MP.Brechet, B.Gosselin Rôle du pharmacien dans la prise en charge des chimiothérapies orales : l expérience du réseau du marsan MP.Brechet, B.Gosselin CONTEXTE Contexte réglementaire : Décret «rétrocession» du 15 juin 2004 Décret

Plus en détail

santé d'arcachon pôle T.4 - Identification des entrées Cadre de l'étude :. Pôle de santé d Arcachon

santé d'arcachon pôle  T.4 - Identification des entrées Cadre de l'étude :. Pôle de santé d Arcachon Cadre de l'étude :. Pôle d Arcachon Missions :.Etude d'implantation.conception du système.définition du design produit.définition du design graphique.fabrication et mise en place 35 Typologie :.Signalétique

Plus en détail

Double vocation Soins ambulatoires Santé publique

Double vocation Soins ambulatoires Santé publique Projet Ambulatoire VIH à l Hôtel-Dieu «VIHD» Jean-Paul Viard Septembre 2009 Hôtel-Dieu D bl ti Double vocation Soins ambulatoires Santé publique Un projet médical En gestation depuis 2 ans Constat de départ

Plus en détail

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES «Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES Lieux de décès en France Loi du 9 Juin 1999 : «Toute personne malade

Plus en détail

Votre annuaire. diabète dans le Cher

Votre annuaire. diabète dans le Cher Votre annuaire diabète dans le Cher Edito Cet annuaire a pour vocation de faire connaître aux professionnels de santé et aux patients diabétiques les partenaires diabète du Cher. Il présente l ensemble

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale Tél 04 66 68 30 01 Fax 04 66 68 34 00 www.chu-nimes.fr

Plus en détail

6 EME JOURNEE ROMANDE EN ONCOLOGIE COLLABORATION,CONTINUITE ET COORDINATION

6 EME JOURNEE ROMANDE EN ONCOLOGIE COLLABORATION,CONTINUITE ET COORDINATION 6 EME JOURNEE ROMANDE EN ONCOLOGIE COLLABORATION,CONTINUITE ET COORDINATION DISPOSITIF EMRAD EQUIPE MOBILE DE RETOUR A DOMICILE Pakize PALAN 1 DEROULEMENT DE L ATELIER Présentation de la structure de travail

Plus en détail

ADHESIONS POUR LES PATIENTS. QUI? Toute personne, majeure, diabétique de type 1 ou type 2 POUR LES PROFESSIONNELS

ADHESIONS POUR LES PATIENTS. QUI? Toute personne, majeure, diabétique de type 1 ou type 2 POUR LES PROFESSIONNELS ADHESIONS POUR LES PATIENTS QUI? Toute personne, majeure, diabétique de type 1 ou type 2 POUR QUOI? Aider à la prise en charge de sa maladie Bénéficier des prestations du réseau (diététique, podologie,

Plus en détail

CONCOURS GENERAL SESSION 2009

CONCOURS GENERAL SESSION 2009 CONCOURS GENERAL SESSION 2009 Epreuve d admission Partie écrite : Durée : 2 heures Le Centre hospitalier du Val d Ariège (CHVA) est inscrit dans un réseau local de lutte contre les infections nosocomiales

Plus en détail

Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007

Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007 Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007 1 RAPPEL DES TEXTES Décret 22 Fév 2007 Arrêté 27 Fév 2007 Arrêtés 16 Mars et 25 Avril 2007 Décret 30 Avril 2007 Circulaire du 5 octobre 2007 + annexes Modèle

Plus en détail

6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie

6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie 6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie ANGOULEME le 16 Avril 2015 6ème Rencontre Régionale d Oncogériatrie 2 ème PARTIE Education thérapeutique chez le sujet âgé : thérapies orales L expérience du CHU de

Plus en détail

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Autorisation ARH Auvergne (Agence Régionale de l Hospitalisation) 23/10/07 attribuée au Centre Hospitalier Partenariat: Centre

Plus en détail

- 1 unité de médecine aigue MG Bgériatrique de 26 lits - 1 unité de Soins de Suite SSR et Bde Réadaptation gériatriques de 30 lits

- 1 unité de médecine aigue MG Bgériatrique de 26 lits - 1 unité de Soins de Suite SSR et Bde Réadaptation gériatriques de 30 lits Gérontologie B - Médecine gériatrique Aigüe, SSR et EHPAD Pôle gérontologie - gériatrie Hôpital Félix Maréchal - EHPAD Saint-Jean - EHPAD Le Parc - Hôpital de Mercy - Chef de service Dr Noël BLETTNER -

Plus en détail

FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE

FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE INTITULE Intitulé du service, de l unité : Médecine 2 Pôle : Médecine Etablissement : Clinique de FONTAINE Adresse postale : 1 rue des Créots

Plus en détail

UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6

UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6 UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6 Hors compétence 1 ECTS en S5 1 ECTS en S6 TD: 10h en S5 TD: 10h en S6. Intervenants : Formateurs Evaluation en S5 : Compte rendu écrit collectif sur une discipline

Plus en détail

Système d information des réseaux de santé. Journée Nationale des Industriels 18 octobre 2011.

Système d information des réseaux de santé. Journée Nationale des Industriels 18 octobre 2011. Système d information des réseaux de santé Journée Nationale des Industriels 18 octobre 2011. Les acteurs au service du patient différents profils, différentes missions, différentes organisations Radiologue

Plus en détail

HAD et EHPA (D) Textes réglementaires. JOURNEES ARS : HAD et EHPAD

HAD et EHPA (D) Textes réglementaires. JOURNEES ARS : HAD et EHPAD HAD et EHPA (D) Textes réglementaires L intervention de l Hospitalisation à Domicile en EHPAD est possible depuis février 2007. Les textes législatifs réglementent prises en charge. et limitent les Bases

Plus en détail

Assises du médicament Groupe 6. Séance du 1er avril 2011

Assises du médicament Groupe 6. Séance du 1er avril 2011 Assises du médicament Groupe 6 Séance du 1er avril 2011 Présentation des statistiques de l assurance maladie Analyse des dépenses Près de 6 milliards de dépenses en 2010 tous régimes (y compris les dispositifs

Plus en détail

PR OPC 13 Page 1 sur 6. Indice de révision 01 Procédure de Prise en charge en Post Partum Date d application : 31 juillet 2008

PR OPC 13 Page 1 sur 6. Indice de révision 01 Procédure de Prise en charge en Post Partum Date d application : 31 juillet 2008 PR OPC 13 Page 1 sur 6 Indice de révision 01 Procédure de Prise en charge en Post Partum Date d application : 31 juillet 2008 Objet de la procédure Décrire les étapes de la prise en charge d une patiente

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

Livret d accueil des internes RHUMATOLOGIE

Livret d accueil des internes RHUMATOLOGIE Livret d accueil des internes RHUMATOLOGIE Rhumatologie novembre 2013 1 I Bienvenue dans le service de Rhumatologie! - Chef de service : Dr Carine SALLIOT (poste 29922) - PH : Dr Emilie DUCOURAU BARBARY

Plus en détail

Unité de revalidation neurologique

Unité de revalidation neurologique Centre Hospitalier Universitaire et Psychiatrique de Mons-Borinage Site Ambroise Paré Centre Montois de Réadaptation Unité de revalidation neurologique - Site du Chêne aux Haies - 065/41 84 70 Infirmière

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique :

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : La structure d HAD du Centre Hospitalier Gérard Marchant (15

Plus en détail

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Accompagnement : Ed Innov Santé Dr. GENET Dominique, Médecin

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

tique et Diabète de type 2

tique et Diabète de type 2 Diététique tique et Diabète de type 2 Démarche éducative au RSND41 DU Education pour la santé / Education thérapeutique SALHI Latifa Diététicienne Réseau Santé Nutrition Diabète 41 Réseau Santé Nutrition

Plus en détail

13.2 millions estimés en 2020 dont déments

13.2 millions estimés en 2020 dont déments Le grand âge: notre avenir IAS et EHPAD JC SEGUIER Responsable de l Unité Hygiène et Prévention du Risque Infectieux Centre Hospitalier Poissy St Germain en Laye 13.2 millions estimés en 2020 dont 1300

Plus en détail

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque C.JUBE Infirmière coordinatrice du Réseau Territorial de Nantes Réseau Territorial

Plus en détail

Soins de support et cancer : De l hôpital vers le domicile

Soins de support et cancer : De l hôpital vers le domicile Congrès national Vendredi 17 novembre 2017 Hôtel Mercure Bd Lascrosses, 8 Esplanade Compans Caffarelli - 31000 Toulouse Soins de support et cancer : De l hôpital vers le domicile Sous la Présidence des

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

Modalités STAGE 3 Promotion VAN GOGH 2015-2016 IFAS ST QUENTIN S L ENFANT Janvier 2016

Modalités STAGE 3 Promotion VAN GOGH 2015-2016 IFAS ST QUENTIN S L ENFANT Janvier 2016 Modalités STAGE 3 Promotion VAN GOGH 2015-2016 IFAS ST QUENTIN S L ENFANT Janvier 2016 2 DEROULEMENT STAGE DATE: 11 janvier au 5 février 2016 MSP entre le Vendredi 22 février et le 4 février 2016 Mercredi

Plus en détail

Travail en collaboration avec le service de diabétologie du Professeur Agnès HARTEMANN

Travail en collaboration avec le service de diabétologie du Professeur Agnès HARTEMANN GROUPE HOSPITALIER PITIE SALPETRIERE Service de gynécologie Obstétrique Professeur M DOMMERGUES Auteurs : D. VAUTHIER BROUZES J. NIZARD (GO) S. JACQUEMINET C. CIANGURA A. HARTEMANN (Diabétologues) Date

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

Spécial ALSH stages et sorties été 2015

Spécial ALSH stages et sorties été 2015 té é d s e c n a c a v s e d e m Program Spécial ALSH s et sorties été 2015 Au Jardin des Loisirs pour les 3-5 ans Activité Tarifs Tranche d âges Transport Mercredi 8 juillet Jardin de Brocéliande Journée

Plus en détail

Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité

Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité 1 Contexte : Certification V2014 Objectifs de la 4 ème itération de la certification V2014

Plus en détail

LE RESEAU RHÔNE ALPES SEP. Une prise en charge individualisée homogène, de qualité et de proximité pour les patients SEP en Rhône-Alpes.

LE RESEAU RHÔNE ALPES SEP. Une prise en charge individualisée homogène, de qualité et de proximité pour les patients SEP en Rhône-Alpes. LE RESEAU RHÔNE ALPES SEP Une prise en charge individualisée homogène, de qualité et de proximité pour les patients SEP en Rhône-Alpes. LES OBJECTIFS DU RÉSEAU Offrir la même qualité de soins (diagnostic,

Plus en détail

5EME UNIVERSITE D ÉTÉ DE MEDECINE EN MILIEU PENITENTIAIRE

5EME UNIVERSITE D ÉTÉ DE MEDECINE EN MILIEU PENITENTIAIRE 5EME UNIVERSITE D ÉTÉ DE MEDECINE EN MILIEU PENITENTIAIRE Et après la prison quelles conditions pour réussir un traitement? Hugues WENGER IDE Coordinateur Equipe mobile hépatites 26/27 juin 2014 LES FACTEURS

Plus en détail

Hélène JEUDY cadre de santé hôpital de Morez 1

Hélène JEUDY cadre de santé hôpital de Morez 1 Hélène JEUDY cadre de santé hôpital de Morez 1 64 lits d EHPAD sur 2 services GMP : 740 1 médecin coordonnateur 40 % 1 cadre de santé 100 % Lamartine, rez de chaussée : 29 lits Service Lamartine : 1 IDE

Plus en détail

Évaluation d un programme d éducation à la santé VIH: Apport de l expertise de l Unité Transversale d Éducation du Patient.

Évaluation d un programme d éducation à la santé VIH: Apport de l expertise de l Unité Transversale d Éducation du Patient. Évaluation d un programme d éducation à la santé VIH: Apport de l expertise de l Unité Transversale d Éducation du Patient. AFDET 3 février 2012 HUSTACHE-MATHIEU L 1, ESSERT M 2 1 Service de maladies infectieuses

Plus en détail

lutter contre la douleur

lutter contre la douleur lutter contre la douleur Dans cet établissement, nous nous engageons à prendre en charge votre douleur. Avoir moins mal, ne plus avoir mal, c est possible. VOUS AVEZ PEUR D AVOIR MAL... PRÉVENIR, TRAITER

Plus en détail

Le rôle du cadre de santé dans l EPP

Le rôle du cadre de santé dans l EPP Le rôle du cadre de santé dans l EPP Adeline Krikilion, Cadre de santé Service des Brûlés Annie Couton, Cadre supérieure de Santé Nicolas Pruvot, Directeur des soins Groupement hospitalier Cochin-Hôtel

Plus en détail

Le Réseau Rhône-Alpes SEP

Le Réseau Rhône-Alpes SEP Le Réseau Rhône-Alpes SEP Dr Géraldine ANDRODIAS Dr Laurence GIGNOUX Médecins coordonnateurs Journée Rhônalpine d Information sur la SEP Session pour les professionnels Espace Tête d Or, Villeurbanne samedi

Plus en détail

INFORMATIONS PATIENTS. Le Centre d Hémodialyse du CHU de Nice

INFORMATIONS PATIENTS. Le Centre d Hémodialyse du CHU de Nice INFORMATIONS PATIENTS Le Centre d Hémodialyse du CHU de Nice Le Centre d Hémodialyse du CHU de Nice se situe au Pavillon S de l Hôpital Pasteur. Il prend en charge des patients en insuffisance rénale chronique

Plus en détail

Programme personnalisé de soins (PPS)

Programme personnalisé de soins (PPS) Programme personnalisé de soins (PPS) FÉVRIER 2012 Définition et objectifs Le PPS est un outil opérationnel proposé aux professionnels de santé pour organiser et planifier le parcours de soins des personnes

Plus en détail

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015 Forum HAD organisé par l ARS Poitou Charentes Poitiers le 5 novembre 2015 Intervention Mode d organisation de l HAD Intervenants Dr Nelly GRIMAUD, Médecin de l HAD Mutualiste 16 Ludovic GERBOU, IDE Libéral

Plus en détail

Décret N relatif au financement des réseaux de santé. Décret N relatif au fonctionnement des réseaux de santé

Décret N relatif au financement des réseaux de santé. Décret N relatif au fonctionnement des réseaux de santé Réseaux de prise en charge du diabète Décret N 2002-1298 relatif au financement des réseaux de santé Décret N 2002-1463 relatif au fonctionnement des réseaux de santé Circulaire MINDHOSDSSCNAMTS N 2002-610

Plus en détail

Comment assurer la continuité des traitements médicamenteux? La mise en place de la conciliation médicamenteuse en service d Orthopédie-Traumatologie

Comment assurer la continuité des traitements médicamenteux? La mise en place de la conciliation médicamenteuse en service d Orthopédie-Traumatologie Comment assurer la continuité des traitements médicamenteux? La mise en place de la conciliation médicamenteuse en service d Orthopédie-Traumatologie Bénédicte GOURIEUX, Pharmacien Thérèse SADORGE, Cadre

Plus en détail

ROLE PARAMEDICAL EN ADDICTOLOGIE

ROLE PARAMEDICAL EN ADDICTOLOGIE Journée thématique : association IDEES le 17 mars 06 Paris ROLE PARAMEDICAL EN ADDICTOLOGIE Hôpital Universitaire Paul Brousse Villejuif (94) Fédération d Addictologie - PR Boissonnas - PR Reynaud Equipe

Plus en détail

CENTRE DE SANTÉ HÔPITAL DE SAINT-FÉLICIEN

CENTRE DE SANTÉ HÔPITAL DE SAINT-FÉLICIEN CENTRE DE SANTÉ HÔPITAL DE SAINT-FÉLICIEN 2 rue du pont vieux 07 410 Saint Félicien hopital@hopitalstfelicien.fr 04 75 06 02 00 Le promoteur du projet : Martine Rouxel, directrice direction@hopitalstfelicien.fr

Plus en détail

vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr

vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr La PRÉVENTION Un enjeu majeur pour la Santé des assurés agricoles et leur famille Le programme de prévention

Plus en détail

Médecine. Dr Marie-Claude ICARD. Dr Roxane MONON Dr Romain CLARYSSE Cadre de Santé : Thierry FRASCHILLA

Médecine. Dr Marie-Claude ICARD. Dr Roxane MONON Dr Romain CLARYSSE Cadre de Santé : Thierry FRASCHILLA Médecine Dr Marie-Claude ICARD Dr Roxane MONON Dr Romain CLARYSSE Cadre de Santé : Thierry FRASCHILLA 04 91 10 46 40 DISCIPLINES Court Séjour & SSR indifférencié PATHOLOGIES PRINCIPALES Neurologique, cardiovasculaire

Plus en détail