Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC"

Transcription

1 Physique - 6 ème année - Ecole Européenne Elecricié n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC I) Convenion d'algébrisaion des grandeurs élecriques : 1) Inensié e ension : L inensié i du couran élecrique e la ension u aux bornes d un dipôle son des grandeurs algébriques don le signe dépend d une convenion. Dans la convenion des récepeurs, on a deux possibiliés pour la définir : * soi, on oriene géomériquemen le dipôle par une flèche : - si un couran circule réellemen de la gauche vers la droie, on dira que son inensié i() > 0, e inversemen. - la ension es mesurée en prenan le poeniel du poin par lequel on enre, moins le poeniel du poin par lequel on sor. Cee différence de poeniel (d.d.p.) es représenée par une flèche. * soi, on désigne les bornes du dipôle par des leres (A e B), l'inensié e la ension son algébrisées par l'ordre des leres placées en indice : si un couran circule réellemen de A vers B, on dira que son inensié i AB () > 0, e inversemen. De même pour la ension. 2) Rappel de la loi d Ohm : La relaion enre l inensié du couran qui raverse un conduceur ohmique e la ension appliquée à ses bornes es connue sous le nom de loi d Ohm. En convenion des récepeurs, e en couran coninu, elle s écri : U = R.I ou U AB = R.I AB Nous admerons que cee loi rese vraie en régime variable : A chaque insan u() = R.i() ou u AB () = R.i AB () 3) Cas du condensaeur : Un condensaeur es formé de deux plaques conducrices ( armaures) e séparées par un isolan (diélecrique). Les dimensions des plaques son grandes devan l'épaisseur de l'isolan. Le condensaeur es un dipôle, on le symbolise par : La charge q es, par convenion la charge porée par la plaque par laquelle on enre dans le condensaeur. La charge qui apparaî sur l'une des plaques es l'opposée de celle qui apparaî sur l'aure plaque en effe la conservaion de la charge élecrique s'écri : q + q = 0 d où q = q. 4) Relaion enre charge e inensié : L'inensié du couran es le débi de charges e es égale à la quanié de charges qui passen par unié de emps à ravers une secion de conduceur : On a I = Q On oriene le condensaeur de A vers B (par exemple). Si des charges posiives circulen de A vers B, alors l inensié i AB > 0. Ces charges viennen s accumuler sur la plaque A par q laquelle on enre : q A augmene. Si q A augmene alors la variaion de q A es A > 0. En passan à la limie δ e en convenion des récepeurs : i AB = dq A dq où i = Ecole Européenne de Francfor Page 101

2 II) Capacié d un condensaeur : 1) Condensaion de l élecricié : Condensaeur e circui RC On charge un élecroscope muni d'un plaeau par conac ou par influence. Avec une seule plaque, la charge porée par l'élecroscope es réparie sur ou le conduceur comme le monre la lame levée de l'élecroscope. Lorsqu'on approche une deuxième plaque, la déviaion de la lame de l'élecroscope diminue : les charges son venues s'accumuler ou se condenser sur les plaques. 2) Variaion de la charge avec la ension appliquée : On peu monrer, à l'aide d'un galvanomère balisique don la déviaion de l'aiguille es proporionnelle à la charge élecrique oale qui le raverse, que la charge qui s'accumule sur les plaques d'un condensaeur es proporionnelle à la ension qu'on applique à ses bornes. On a Q = C. U Algébriquemen, en convenion des récepeurs : Q = C.U Si Q es exprimé en coulomb (C) e U en vol (V) alors : L'unié légale fondamenale de mesure de la capacié d'un condensaeur es le farad (F). Ne pas confondre avec 1 faraday 1 F = N A.e = C Le farad éan une grande unié, on uilise souven des sous-muliples : 1 nf = 10 9 F, 1 pf = F 3) Relaion algébrique insananée : On oriene géomériquemen le condensaeur de la borne A vers la borne B. Soi i AB l inensié algébrique du couran allan de A vers B e q A la charge qui apparaî sur la plaque par laquelle on enre dans le condensaeur. Nous admerons que la relaion algébrique Q = C.U es vraie à chaque insan. On a physiquemen donc : q A = q B = C.(V A V B ) En enan compe de la relaion enre i AB e q A, on a : dq Soi i AB = A d(v V ) = C. A B du = C. AB On reiendra les relaions algébriques dans la convenion des récepeurs : u() = C 1.q() e i() = dq() III) Réponse d un dipôle RC à un "échelon de ension" : 1) Expérience héorique : = C. du() Un dipôle RC es l associaion en série d un conduceur ohmique (conduceur ohmique) de résisance R e d un condensaeur de capacié C. Un échelon de ension es un signal élecrique de forme : u() = 0 si < 0 e u() = E si > 0. On considère un circui formé de deux mailles, don l'une compore un généraeur de ension coninue U PN = E e l'aure un conduceur parfai. Page 102 Chrisian BOUVIER

3 Physique - 6 ème année - Ecole Européenne 2) "Charge" du condensaeur : a) Eablissemen de l équaion différenielle : Le condensaeur éan déchargé, on bascule l'inerrupeur en posiion 1 (généraeur). A chaque insan > 0, on a : V A V B = u R () + u C () = R.i() + u C () = E dq() du On a i() = e q() = C.u C () donc i() = C. C () du soi. C () + uc () = E D où l'équaion : du C () 1 +.uc () = On di que u C () saisfai à une équaion différenielle non homogène du premier ordre. E Avec q() = C.u C (), on a dq() + 1 E.q() = R b) Soluion de l équaion différenielle : On cherche l'allure de la courbe représenaive de l'évoluion de u C () au cours du emps. duc A = 0, le condensaeur es déchargé e q(0) = C.u C (0) = 0, on en dédui : E = = 0 On a donc un poin de la courbe représenaive de u C () : (0 ; 0) ainsi que la valeur de la pene de la angene à cee courbe à l'origine des daes. Au bou d'un emps assez long ( = ) on peu considérer que le condensaeur es chargé dq duc e qu'il ne passe plus de charge dans le circui : = C. duc = 0 donc = 0 = = De l'équaion différenielle, on ire : u C ( ) = E ension aux bornes du généraeur. La courbe représenaive de u C () end vers la valeur E qui représene une asympoe avec une pene nulle. La courbe end exponeniellemen vers cee valeur. Résoluion mahémaique : les soluions de l équaion différenielle son de la forme : u C () = A.e m. + B où m > 0, m e B consanes d inégraion, A consane non définie. m. d(a. e + B) Inroduisons cee expression dans l équaion : + 1.(A.e m. + B) = D où : m.a.e m. A +.e m. B E + = Cee équaion doi êre vérifiée à chaque insan, on en dédui : B = E D où : m.a.e m. A +.e m. 1 = 0 e m = La soluion générale de l équaion différenielle s écri : u C () = A. e + E A es une consane qui dépend des condiions iniiales. Ici, à = 0, le condensaeur es déchargé, donc : u C (0) = 0 = A.e 0 + E d où A = E Compe enu des condiions iniiales imposées par l expérience, la soluion es : = E u C () = E.(1 e ) On rerouve l allure prévue. En pariculier, au bou d un emps long : u C ( ) = E Ecole Européenne de Francfor Page 103

4 c) Charge e inensié du couran : Condensaeur e circui RC du En appliquan les relaions : q() = C.u C () e i() = C. C () On a : q() = C.E.(1 E e ) e i() =. e R Au bou d un emps long : q( ) = C.E = Q 0 le condensaeur es chargé E : i( ) = 0 il n y a plus de couran 3) Décharge du condensaeur dans une résisance : a) Eablissemen de l équaion différenielle : Le condensaeur éan chargé (q(0) = Q 0 ), on bascule K en 1 (cour-circui). A chaque insan > 0, on a : V A V B = u R () + u C () = R.i() + u C () = 0 dq() du On a i() = e q() = C.u C () donc i() = C. C () du soi. C () + uc () = 0 D où l'équaion : du C () 1 +.uc () = 0 On di que u C () saisfai à une équaion différenielle homogène du premier ordre. Avec q() = C.u C (), on a dq() + 1.q() = 0 b) Soluion de l équaion différenielle : Cherchons l'allure de la courbe représenaive de l'évoluion de u C () au cours du emps. Pour cela, on considère que l'équaion différenielle es vraie à chaque insan. duc A = 0, le condensaeur es chargé q(0) = C.u C (0) = C.E, on en dédui : E = = 0 On a donc un poin de la courbe représenaive de u C () : (0 ; E) ainsi que la valeur de la pene de la angene à cee courbe à l'origine des daes. Au bou d'un emps assez long ( = ) on peu considérer que le condensaeur es dq duc déchargé e qu'il ne passe plus de charge dans le circui : = C. = 0 donc = duc = 0 de l'équaion différenielle, on ire : u C ( ) = 0 ension nulle. = La courbe représenaive de u C () end vers 0 qui représene une asympoe avec une pene nulle. La courbe end exponeniellemen vers 0. Résoluion mahémaique : les soluions de l équaion différenielle son de la forme : u C () = A.e m. + B où m > 0, m e B consanes d inégraion, A consane non définie. m. d(a. e + B) Inroduisons cee expression dans l équaion : + D où : m.a.e m. A +.e m. B + = 0 Cee équaion doi êre vérifiée à chaque insan, on en dédui : B = 0 D où : m.a.e m. A +.e m. 1 = 0 e m = La soluion générale de l équaion différenielle s écri : u C () = A. Page 104 Chrisian BOUVIER = 1.(A.e m. + B) = 0 e

5 Physique - 6 ème année - Ecole Européenne Là encore A es une consane qui dépend des condiions iniiales. Ici, à = 0, le condensaeur es chargé, donc : u C (0) = E = A.e 0 d où A = E Compe enu des condiions iniiales imposées par l expérience, la soluion es : u C () = E. On rerouve l allure prévue. En pariculier, au bou d un emps long : u C ( ) = 0 c) Charge e inensié du couran : e En appliquan les relaions : q() = C.u C () e i() = C. du C () On a : q() = C.E. E e e i() =. e R Au bou d un emps long : q( ) = 0 le condensaeur es déchargé E : i( ) = 0 il n y a plus de couran 4) Consane de emps du dipôle RC : a) Analyse dimensionnelle : Le produi : τ = es homogène à un emps, appelé consane de emps du dipôle RC. La résisance R = u/i es homogène à On en dédui que R es homogène à [Tension] dq [Charge], or i = es homogène à [Inensié] [Temps] Tension] [Temps] [Charge] [ x [Charge] La capacié du condensaeur C = q/u es homogène à [Tension] [ Tension] x[temps] La consane de emps τ = es homogène à [Charge] b) Déerminaion de la consane de emps : [Charge] x [Tension] = [Temps] - Si on dispose de l oscillogramme u C () = E.(1 C ). On race la angene à la courbe à l origine : elle coupe l asympoe y = E au poin d abscisse = τ. En effe, la angene à la courbe représenaive de u C (), à l origine des daes, a pour équaion : d[uc()] y =. = E.( R 1 ). =.C R E..C = 0 Elle coupe l asympoe y = E en un poin d abscisse : E/(). = E soi = = τ - Si on dispose de l oscillogramme u C (), on se place à la dae = τ : * Lors de la charge : u C () = E.(1 e ) On déermine : u C (τ) = E.(1 e 1 ) 0,63.E. Par lecure graphique de l abscisse du poin de la courbe don l ordonnée es égale à 0,63.E, on obien la valeur de τ. e R. Ecole Européenne de Francfor Page 105

6 * Lors de la décharge : u C () = E. e, on déermine u C (τ) = E.e 1 ) 0,37.E. Par lecure graphique de l abscisse du poin de la courbe don l ordonnée es égale à 0,37.E : on obien la valeur de τ. Condensaeur e circui RC - Si on connaî R e C, on peu calculer : τ = Exemple : Pour un circui formé d un conduceur ohmique de résisance R = 100 Ω e d un condensaeur de capacié C = 1 µf, on a : τ = = 10 4 s = 0,1 ms. c) Influence de la consane de emps : Pendan une durée de quelques τ (de l ordre 5.τ) le condensaeur se charge ou se décharge : c es le régime ransioire du phénomène. Au bou de quelques τ (de l ordre 5.τ), le condensaeur es chargé ou déchargé e l inensié du couran es nulle : c es le régime permanen du phénomène. 5) Eude expérimenale : On considère le monage suivan : Le bouon +/- B es enfoncé. Aenion aux précauions à prendre au niveau du signe des grandeurs visualisées! Page 106 Chrisian BOUVIER

7 Physique - 6 ème année - Ecole Européenne Soien A e B les bornes de la "branche" conduceur ohmique-condensaeur. On veu vérifier les résulas héoriques : On veu visualiser la charge q() porée par le condensaeur e l inensié i() du couran. - Pour avoir l allure de q(), on peu visualiser u C () = C 1.q() qui nous donne q() à 1/C près. - Pour visualiser i(), il fau se placer aux bornes du conduceur ohmique, on a en effe : u R () = R.i() IV) Energie emmagasinée par le condensaeur : On sai que la puissance élecrique dissipée, à un insan donné, dans un dipôle raversé par un couran d inensié i() e aux bornes duquel règne une ension u(), es : p() = u().i() Considérons la charge du condensaeur, on a : u R () + u C () = R.i() + C 1.q() = E Chaque erme éan homogène à une ension, muliplions le par i() : 1 R.i().i() +.q().i() = E.i() ou R.[i()] 2 1 dq() +.q(). = E.i() C C Chaque erme représene une puissance. Une parie de la puissance fournie par le généraeur (E.i()) es dissipée par effe Joule (R.[i()] 2 ) dans le conduceur ohmique e une parie ser 1 dq() augmener l énergie sockée par le condensaeur (.q(). ) (dérivée oale exace). C 2 1 [q()] d(. ) dw () On a donc p C = C = 2 C, on voi que l énergie insananée sockée par le 2 1 [ q()] 1 condensaeur es : W C () =. =.C.[u()] 2 2 C 2 W C en J, q en C, u en V e C en F. Ecole Européenne de Francfor Page 107

8 I) Rappels : Algébrisaion des grandeurs élecriques : Condensaeur e circui RC A RETENIR Rappel de la loi d Ohm : A chaque insan u() = R.i() ou u AB () = R.i AB () Cas du condensaeur : Le condensaeur es un dipôle, on le symbolise par : La charge q es, par convenion la charge porée par la plaque par laquelle on enre dans le condensaeur. Relaion enre charge e inensié : i AB = dq A dq où i = II) Capacié d un condensaeur : Variaion de la charge avec la ension appliquée : Algébriquemen, en convenion des récepeurs : Q = C.U L'unié légale fondamenale de mesure de la capacié d'un condensaeur es le farad (F). Relaion algébrique insananée : On reiendra les relaions algébriques dans la convenion des récepeurs : Associaion de condensaeurs : Condensaeurs en parallèle : u() = C 1.q() e i() = dq() = C. du() Le condensaeur équivalen aux deux condensaeurs en parallèle es celui qui pore sur sa plaque d'enrée la même charge que la somme des charges porées par les deux plaques d'enrée des condensaeurs lorsqu'on applique à ses bornes la même ension u() qu'aux bornes des deux condensaeurs : C = C 1 + C 2 b) Condensaeurs en série : Le condensaeur équivalen aux deux condensaeurs en série es celui qui pore sur sa plaque d'enrée la même charge q() que celle porée par la plaque d'enrée du premier condensaeur lorsqu'on applique à ses bornes la même ension u() que celle appliquée aux 1 bornes des deux condensaeurs : = C C C 2 Page 108 Chrisian BOUVIER

9 Physique - 6 ème année - Ecole Européenne 5) Capacié du condensaeur plan : S Si l'isolan es le vide (ou l'air) on a : C 0 = ε 0. d ε 0 es la permiivié diélecrique du vide, avec ε 0 = 1 S.I. = 8, S.I. 4. π Si l'isolan es un maériau : C = ε.s/d où ε es la permiivié diélecrique du maériau. On pose ε = ε r.ε 0 où ε r es la permiivié relaive du maériau par rappor au vide (ou à l'air). III) Réponse d un dipôle RC à un "échelon de ension" : Expérience héorique : Un dipôle RC es l associaion en série d un conduceur ohmique (conduceur ohmique) de résisance R e d un condensaeur de capacié C. "Charge" du condensaeur : Eablissemen de l équaion différenielle : du () Equaion : C 1 E +.uc () = On di que u C () saisfai à une équaion différenielle non homogène dq() 1 E Avec q() = C.u C (), on a +.q() = R du premier ordre. Soluion de l équaion différenielle : La soluion générale de l équaion différenielle s écri : u C () = A. e + E A es une consane qui dépend des condiions iniiales. Si, à = 0, le condensaeur es déchargé, donc : u C (0) = 0 = A.e 0 + E d où A = E u C () = E.(1 e ) Charge e inensié du couran : q() = C.E.(1 E e ) e i() =. e R Décharge du condensaeur dans une résisance : Eablissemen de l équaion différenielle : du C () 1 +.uc () = 0 On di que u C () saisfai à une équaion différenielle homogène dq() 1 +.q() = 0 Soluion de l équaion différenielle : du premier ordre. La soluion générale de l équaion différenielle s écri : u C () = A. Là encore A es une consane qui dépend des condiions iniiales. Si, à = 0, le condensaeur es chargé, donc : u C (0) = E = A.e 0 d où A = E u C () = E. e Ecole Européenne de Francfor Page 109 e

10 Condensaeur e circui RC Charge e inensié du couran : q() = C.E. E e e i() =. e R Consane de emps du dipôle RC : Le produi : τ = es homogène à un emps, appelé consane de emps du dipôle RC. * Lors de la charge : u C () = E.(1 e ) On déermine : u C (τ) = E.(1 e 1 ) 0,63.E. Par lecure graphique de l abscisse du poin de la courbe don l ordonnée es égale à 0,63.E, on obien la valeur de τ. * Lors de la décharge : e u C () = E., on a u C (τ) = E.e 1 ) 0,37.E. Par lecure graphique de l abscisse du poin de la courbe don l ordonnée es égale à 0,37.E : on obien la valeur de τ. - Si on connaî R e C, on a : τ = Pendan une durée de quelques τ (de l ordre 5.τ) le condensaeur se charge ou se décharge : c es le régime ransioire du phénomène. Au bou de quelques τ (de l ordre 5.τ), le condensaeur es chargé ou déchargé e l inensié du couran es nulle : c es le régime permanen du phénomène. Eude expérimenale : On considère le monage suivan : - Pour avoir l allure de q(), on peu visualiser u C () = C 1.q() qui nous donne q() à 1/C près. - Pour visualiser i(), il fau se placer aux bornes du conduceur ohmique, on a en effe : u R () = R.i() IV) Energie emmagasinée par le condensaeur : W C en J, q en C, u en V e C en F. W C () = 2 1 [ q( 1 2. =.C.[u()] 2 C)] 2 Page 110 Chrisian BOUVIER

11 Physique - 6 ème année - Ecole Européenne POUR S'ENTRAÎNER I) Condensaeur variable. Un condensaeur à lame d'air es formé de deux armaures semi-circulaires de rayon R = 6 cm disanes de d = 2 mm. Les deux armaures, don l'une es mobile auour de l'axe du demi-cercle, e l'aure fixe, se recouvren pariellemen. Soi α l'angle correspondan à leur surface en regard. a) Donner l'expression liérale de la capacié C en foncion des données, puis la calculer pour α = 0, α = 90 e α = 180. b) On fixe α = 90 e on charge le condensaeur sous une ension de U 0 = 100 V. Calculer la charge Q 0 du condensaeur e le nombre d'élecrons ayan migré lors de la charge (α = 90 ). c) Calculer W 0 l'énergie emmagasinée par le condensaeur. d) On branche alors ce condensaeur (α = 90 ) aux bornes d'un deuxième condensaeur de capacié C' = 10 pf iniialemen déchargé. Les deux condensaeurs son ainsi associés en parallèle. i. Calculer la ension U aux bornes des condensaeurs, en régime permanen. ii. Calculer les charges Q e Q' de chaque condensaeur en régime permanen. iii. Calculer l'énergie W T de l'associaion e la pere d'énergie enre le momen où le condensaeur C porai seul la charge Q 0 e le nouvelle équilibre résulan de l'associaion des deux condensaeurs. iv. Qu'es devenue cee énergie perdue? Expliquez On donne : charge élémenaire e = 1, C permiivié diélecrique du vide (ou de l'air) ε 0 = 8, S.I. II) Principe de foncionnemen d une minuerie. Le généraeur a une f.é.m. E = 15 V. M es un monage élecronique qui commande l allumage de la lampe L lorsque la ension aux bornes du condensaeur es inférieure à la valeur U C1 = 8 V. La capacié du condensaeur es C = 100 µf e la résisance du résisor es R = 150 kω. P es un bouon poussoir qui perme de mere en cour-circui le condensaeur. X e Y repèren les bornes du résisor, Y e Z repèren celles du condensaeur. a) Pourquoi la lampe L s allume--elle lorsqu on appuie brièvemen sur le poussoir P? b) Quelle es la valeur U C0 de la ension aux bornes du condensaeur quand celui-ci es complèemen chargé? c) Exprimer sans démonsraion u C () en foncion du emps. d) Représener l allure de la courbe de variaion de u C () en foncion du emps, en précisan les coordonnées de quelques poins fondamenaux. e) Quelle es la durée d allumage de la lampe L? f) Proposer rois méhodes permean de modifier (par exemple, allonger) la durée d allumage de la lampe L. Quelle es celle qui semble la plus simple à réaliser? Ecole Européenne de Francfor Page 111

12 Condensaeur e circui RC III) Durée de décharge. Un circui comprend un généraeur de f.é.m. E = 15 V e de résisance inerne négligeable, un inerrupeur, un condensaeur de capacié C = 47 µf d armaure A e B, e une résisance R. a) L inerrupeur éan fermé depuis longemps, déerminer : i. la ension U AB aux bornes du condensaeur, ii. la charge Q du condensaeur, iii. l énergie E emmagasinée par le condensaeur. b) A l insan de dae = 0, on ouvre l inerrupeur. Le condensaeur se décharge alors dans la résisance R. i. Eablir l équaion différenielle qui régi les variaions de la charge q A de l armaure A du condensaeur en foncion du emps. ii. Monrer que cee équaion différenielle adme une soluion de la forme q A = K.e λ. e exprimer liéralemen les consanes K e λ en foncion de Q, R e C. On prendra comme condiion iniiale q A = Q. iii. Donner l expression de la ension u AB aux bornes du condensaeur en foncion du emps. iv. Déerminer la valeur qu il fau donner à R pour que u AB = 1,0 V à = 1,0 min. Page 112 Chrisian BOUVIER

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension 1- Le dipôle C es une associaion en série d un condensaeur e d un conduceur ohmique ( ou résisor) : I- Inroducion 2- L échelon de ension : es le passage insanané d une ension de la valeur à une valeur

Plus en détail

Série d exercices Bobine et dipôle RL

Série d exercices Bobine et dipôle RL xercice 1 : Série d exercices Bobine e dipôle R On réalise un circui élecrique comporan une bobine d inducance e de résisance r, un conduceur ohmique de résisance R, un généraeur de ension de f.é.m. e

Plus en détail

DIPÔLE CONDENSATEUR-DIPÔLE RC

DIPÔLE CONDENSATEUR-DIPÔLE RC HAPITE P7 DIPÔLE ONDENSATEUDIPÔLE I) DIPÔLE ONDENSATEU I.1. Définiion e symbole I.2. harge e décharge d un condensaeur I.3. Inerpréaion I.4. apacié d un condensaeur I.5. Énergie emmagasinée par un condensaeur

Plus en détail

Réglage valeur moyenne

Réglage valeur moyenne P Cours : l insrumenaion élecrique A- Le généraeur de basses fréquences ou G.B.F - Présenaion uilisé : Réglage fréquence Réglage ampliude Réglage valeur moyenne Sweep : Possibilié de créer un signal de

Plus en détail

Temporisation par bascules monostables

Temporisation par bascules monostables Temporisaion par bascules Monosables TSTI 00-0 Chrisian Loverde Temporisaion par bascules monosables Rappels :. Charge d un condensaeur à ension consane i R C Débu de la charge u C (0)= 0 V u C A la fin

Plus en détail

CHAP. 5 : LES CONDENSATEURS

CHAP. 5 : LES CONDENSATEURS CHAP. 5 : LES CONDENSATEURS I. Descripion e symboles Un condensaeur es un composan consiué par, appelés séparés sur oue l'éendue de leur surface par un milieu nommé. Le es de faible épaisseur e il s exprime

Plus en détail

Contrôle de physique n 4

Contrôle de physique n 4 Conrôle de physique n 4 Un groupe délèves musiciens souhaie réaliser un diapason élecronique capable démere des sons purs, en pariculier la noe la 3 (noe la roisième ocave). Cee noe ser de référence aux

Plus en détail

au taux d intérêt court. Pour cette raison, on applique souvent des modèles explicites

au taux d intérêt court. Pour cette raison, on applique souvent des modèles explicites Chapire 5 Modèles d Inensié Les deux approches dans la modélisaion de risque de crédi approche srucurel e approche d inensié ne son pas compaibles : dans les modèles d inensié, l exisence de l inensié

Plus en détail

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1 Chapire Mécanique Exercice 0 0 Risque de collision au freinage. Une voiure roule à une viesse consane en ligne droie. Au emps = 0, le conduceur aperçoi un obsacle, mais il ne commence à freiner (avec une

Plus en détail

TRAITEMENT DU SIGNAL

TRAITEMENT DU SIGNAL Spé y -4 Devoir n TAITMNT D SIGNAL Parie I OMPOTMNT DYNAMIQ D N LAM D QATZ On considère une lame de quarz, cylindrique, de secion S consane, d axe Ox (de veceur uniaire r u X ), don les deux faces e en

Plus en détail

Équations différentielles.

Équations différentielles. IS BTP, 2 année NNÉE UNIVERSITIRE 205-206 CONTRÔLE CONTINU Équaions différenielles. Durée : h30 Les calcularices son auorisées. Tous les exercices son indépendans. Il sera enu compe de la rédacion e de

Plus en détail

Circuits R -C Réponse à un échelon de tension

Circuits R -C Réponse à un échelon de tension Lycée Viee TSI ircuis - -L -L- éponse à un échelon de ension I. égime libre. Définiion d un régime libre Le régime libre ( ou propre ) d un circui es un régime obenu lorsque les sources libres son éeines.

Plus en détail

1 Le hacheur série. 30 mars 2005

1 Le hacheur série. 30 mars 2005 e hacheur série A. Campo 30 mars 2005 1 e hacheur série 1.1 Généraliés e hacheur es un disposiif permean d obenir une ension coninue de valeur moyenne réglable à parir d

Plus en détail

REGIME TRANSITOIRE. 1 Introduction. 2 Propriétés fondamentales du condensateur

REGIME TRANSITOIRE. 1 Introduction. 2 Propriétés fondamentales du condensateur REGIME TRANSITOIRE Inroducion Lorsqu on ferme un circui pour le mere en foncion, les courans e les ensions meen un cerain emps à s éablir. C es le régime ransioire. Ce chapire fai l éude des composans

Plus en détail

Minisère de l éducaion & de la formaion D. R. E. N Lycée Secondaire -Haouaria Devoir de conrôle N 1 Classes : 4 e Sc- Exp & Mah Dae : 15/11 /2008 Durée : 2 H Maière : Sciences Physiques profs: Laroussi

Plus en détail

Réponse Temporelle d'un circuit RLC dégradé en régime quelconque : fonctions intégration et dérivation

Réponse Temporelle d'un circuit RLC dégradé en régime quelconque : fonctions intégration et dérivation INGOD Charloe MEYE Anne DAEAU Mayeul 22 GESSET omain éponse Temporelle d'un circui C dégradé en régime quelconque : foncions inégraion e dérivaion Philippe GUY 23-24 INGOD Charloe MEYE Anne DAEAU Mayeul

Plus en détail

GRANDEURS PERIODIQUES

GRANDEURS PERIODIQUES GRANDEURS PERIODIQUES I. GRANDEURS VARIABLES 1. NOAIONS Nous représenons par une lere minuscule la valeur insananée d'une grandeur élecrique variable (inensié de couran i, ension u). La valeur maximale

Plus en détail

Réponse d un dipôle RL à un échelon de tension

Réponse d un dipôle RL à un échelon de tension éonse d un diôle L à un échelon de ension Tire Descriion emarques 1- Le diôle L es une associaion en série d une bobine e d un conduceur ohmique (ou résisor) : I- Inroducion 2- L échelon de ension : es

Plus en détail

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique 1 INSUMENAION ELEIQUE OSILLOSOPE NUMEIQUE GENEAEU BASSE FEQUENE UILISE EN SINUSOIDAL Eude héorique 1 Noions élémenaires 1.1 Masse e erre : Lorsqu on mesure une ension, on mesure en fai une différence de

Plus en détail

EXERCICES D ELECTROSTATIQUE ENONCES

EXERCICES D ELECTROSTATIQUE ENONCES EXEICES D ELECTROSTATIQE ENONCES Exercice A : Champ élecrosaique crée par es charges Quare charges poncuelles son placées aux sommes un carré e côé a : +q +q +q -q Déerminer les caracérisiques u champ

Plus en détail

Carte d'acquisition Dossier ressource

Carte d'acquisition Dossier ressource Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques TP AMOS Care USB 6009 BTS SP1 Page 1 sur 9 Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques 1. Présenaion 1.1 inroducion Une care d'acquisiion es un accessoire uilisé dans

Plus en détail

Diode, thyristor : le redressement

Diode, thyristor : le redressement PAIE 11 FONCIONS 47, hyrisor : le redressemen La conversion d énergie appelée redressemen perme d obenir un couran unidirecionnel à parir d un couran alernaif sinusoïdal ne diode peu assurer cee foncion

Plus en détail

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction.

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction. Chap Chapire 9 e Chues vericales e mouvemens plans DM8 : Eude de mouvemens plans - Correcion Dae : Un cascadeur doi sauer avec sa voiure sur la errasse d un immeuble. Pour cela, il uilise un remplin disan

Plus en détail

Cas du circuit RL. I. Un exemple d application d un circuit RL : un composant du système d alimentation en gazole d une Logan.

Cas du circuit RL. I. Un exemple d application d un circuit RL : un composant du système d alimentation en gazole d une Logan. Cas du circui I. Un exemple d applicaion d un circui : un composan du sysème d alimenaion en gazole d une ogan. xrai du suje IBAN 2006 a Dacia ogan, conçue par le consruceur français enaul es produie au

Plus en détail

Corrigés des exercices sur le dipôle RC

Corrigés des exercices sur le dipôle RC ORRIG XRIS TS /0 DIPOL R orrigés es exercices sur le ipôle R orrigé e l exercice Uiliser la loi aiivié es ensions e. Pour les ensions u AB e u BM e les connexions à l inerface acquisiion voir figure ci-conre.

Plus en détail

( ) = 20 + 10 e x. x x x 1 2. lim 10e = 0. 2. Étudier les variations de la fonction f et dresser son tableau de variations.

( ) = 20 + 10 e x. x x x 1 2. lim 10e = 0. 2. Étudier les variations de la fonction f et dresser son tableau de variations. Corrigé Parie A La foncion f es définie sur l inervalle [ ; + [ par f ( ) ( ) = + e On noe C la courbe représenaive de la foncion f dans un repère orhonomal ( Oi,, j) cm) (unié graphique Éudier la limie

Plus en détail

RESOLUTION D EQUATIONS DIFFERENTIELLES APPLICATION EN SCIENCES PHYSIQUES

RESOLUTION D EQUATIONS DIFFERENTIELLES APPLICATION EN SCIENCES PHYSIQUES RESOLUTION D EQUATIONS DIFFERENTIELLES APPLICATION EN SCIENCES PHYSIQUES Sommaire I- Equaions différenielles du premier ordre I-1- Résoluion des équaions du ype : a f () + f() = g() I-- Exemple de résoluion

Plus en détail

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC Pei dicionnaire physique-chimie/mahs des équaions différenielles On compare les différenes manières de présener la résoluion d une équaion différenielle dans les différenes disciplines. Le bu de cee fiche

Plus en détail

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire 4 ircuis linéaires du second ordre en régime ransioire PSI 016 017 I Réponse d un circui RL série à un échelon de ension 1. ircui R L i() u G () +q ¹ 1 u R () u L () u () On ferme l inerrupeur K à = 0,

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 2015-2016 Devoir n 6 CNVERSIN DE PUISSANCE L obje de ce problème consise à éudier la producion d énergie élecrique à parir d une éolienne. Le disposiif pore alors le nom d «aérogénéraeur» e es consiué

Plus en détail

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7 Leçon 15 Les formes des signaux élecriques Page 1/7 1. Les différenes formes de ension ou de couran élecriques 1.1 Signal unidirecionnel C es un signal qui circule oujours dans le même sens Couran unidirecionnel

Plus en détail

Équations différentielles du premier ordre

Équations différentielles du premier ordre Équaions différenielles du premier ordre Vous rouverez ici de brefs résumés e exemples sur les applicaions concrèes des équaions différenielles du premier ordre : variaion de empéraure désinégraion radioacive

Plus en détail

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E Chapire B.3.2 Conversion coninu-coninu : hacheur série C'es un converisseur coninu-coninu, qui perme d'alimener une charge sous ension réglable à parir d'une ension coninue consane. Son rendemen es généralemen

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

Redressement commandé

Redressement commandé Redressemen commandé Exercice 1 On donne ci-dessous le chronogramme de la ension aux bornes de la charge u C.( 1 V / div ) La fréquence du signal u issue du ransformaeur es de 5 Hz. De plus, on donne E

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité BTS Mécanique e Auomaismes Indusriels Fiabilié Lcée Louis Armand, Poiiers, Année scolaire 23 24 . Premières noions de fiabilié Fiabilié Dans ou ce paragraphe, nous nous inéressons à un disposiif choisi

Plus en détail

REPONSE DES CIRCUITS A UN ECHELON DE TENSION

REPONSE DES CIRCUITS A UN ECHELON DE TENSION LTOINTIQU Duperray Lycée FBUISSON PTSI PONS DS IUITS A UN HLON D TNSION Dans les circuis élecriques, les régimes on oujours un débu Nous allons éudier commen à parir des condiions iniiales, les courans

Plus en détail

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol CH V Mouvemens I) Mouvemens e référeniel : Pour éudier un mouvemen, il fau définir : - le mobile (obje qui es en mouvemen) - le référeniel (sysème par rappor auquel le mobile se déplace) 1) Siuaion : Deux

Plus en détail

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E Chapire B.3. Conversion coninu-coninu : hacheur série C'es un converisseur coninu-coninu, qui perme d'alimener une charge sous ension réglable à parir d'une ension coninue consane. Son rendemen es généralemen

Plus en détail

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I :

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I : Filière SM Module Physique lémen : lecricié Cours Prof..Tadili 2 ème Parie Chapire 2 ude des dipôles nergie élecrique e puissance. appel Considérons un dipôle d un circui parcouru par un couran d inensié

Plus en détail

2. Repère de temps. Le système de référence est tout simplement l addition d un solide de référence et d un repère de temps.

2. Repère de temps. Le système de référence est tout simplement l addition d un solide de référence et d un repère de temps. Modélisaion des sysèmes mécaniques LA CINÉMATIQUE DU POINT Dae : Inroducion : La cinémaique es la parie de la mécanique qui éudie le mouvemen des corps, indépendammen des effors qui les produisen. Les

Plus en détail

VIII Les gaz, partie F

VIII Les gaz, partie F VIII Les gaz, parie F Exercices de niveau A Le premier exercice de niveau A s appuie sur une analyse dimensionnelle vue dans le cours pour esimer une durée de diffusion. Le deuxième aide à apprendre l

Plus en détail

Distribution de l énergie

Distribution de l énergie Disribuion de l énergie S si Cours 1. La foncion «DISTRIBUER» L énergie fournie par l alimenaion, qu elle soi élecrique ou pneumaique, doi êre disribuée aux acionneurs du sysème. Cee disribuion d énergie

Plus en détail

Les filtres passe-haut

Les filtres passe-haut Les filres passe-hau Je ais ener ici de ous expliquer le foncionnemen d un filre passe-hau. Nous allons oir dans l ordre : - le schéma ype - l éude de la ransmiance - l éude du diagramme de Bode - l uilié

Plus en détail

TD N 5 : Systèmes linéaires Les outils mathématiques

TD N 5 : Systèmes linéaires Les outils mathématiques Sysèmes Elecronique DUT APP 06 / 07 TD N 5 : Sysèmes linéaires Les ouils mahémaiques Chap. : Inroducion aux SA S.POUJOULY @poujouly hp://poujouly.ne Elémens de correcion Exercice n 3 : Modélisaion d'un

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2003-2004 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Parie I EUDE D UN CAPEUR DE POSIION ANGULAIRE A / ÉUDE D'UN CIRCUI MAGNÉIQUE Considérons le disposiif schémaisé sur la figure, composé de deux bobines

Plus en détail

SECONDE PARTIE - ELECTRONIQUE -

SECONDE PARTIE - ELECTRONIQUE - ENS de Cachan Concours d enrée en 3 ème année pour la préparaion à l agrégaion de Génie Elecrique Session 2001 SECONDE PARTIE - ELECTRONIUE - Ce problème se propose d éudier le foncionnemen de l élecronique

Plus en détail

La fonction génération d un signal rectangulaire

La fonction génération d un signal rectangulaire Secion : S Opion : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Élecrique La foncion généraion d un signal recangulaire Domaine d applicaion : raiemen du signal ype de documen : ours lasse : erminale Dae

Plus en détail

Régimes transitoires. Régimes forcés

Régimes transitoires. Régimes forcés Universié Monpellier II : UF Sciences Module A ours A : régimes ransioires égimes ransioires. égimes forcés harge/décharge d'un condensaeur à ravers une résisance. harge Soi le circui donné ci-dessous

Plus en détail

Cours d électrocinétique EC2-Bobine et condensateur

Cours d électrocinétique EC2-Bobine et condensateur Cours d électrocinétique EC2-Bobine et condensateur Table des matières 1 Introduction 2 2 Le condensateur 2 2.1 Constitution et symbole... 2 2.2 Relation tension-intensité... 2 2.3 Condensateur et régimes...

Plus en détail

u = 1, kg E = 931,5 MeV Électronvolt 1 ev = 1, J Megaélectronvolt

u = 1, kg E = 931,5 MeV Électronvolt 1 ev = 1, J Megaélectronvolt NOM : Prénom : TS5 Sciences Physiques Physique nucléaire (11 poins) Données : Unié de masse aomique Énergie de masse de l'unié de masse aomique u = 1,660 54 10-27 kg = 931,5 MeV Élecronvol 1 ev = 1,602

Plus en détail

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V Temporisaion e monosable Conrôleurs de roaion XSA-V Manuel didacique Version Française TE Sommaire Chapire Page Temporisaion - Lecure des hisogrammes 3. Définiion 3.2 Bu 3.3 Principe de foncionnemen 3.3.

Plus en détail

Corrigé des exercices de l examen du 23 janvier 2007 (Les N de page font référence au livre «Physique» de E. Hecht)

Corrigé des exercices de l examen du 23 janvier 2007 (Les N de page font référence au livre «Physique» de E. Hecht) Corrigé des exercices de l examen du 3 janvier 7 (Les N de page fon référence au livre «Physique» de E. Hech) Q1. Deux charges poncuelles de +5 µc e +1 µc se rouven sur l axe des x aux poins des coordonnées

Plus en détail

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE TERMINALE S.T.I. MOUVEMENT UNIFORME ET / hp://perso.orange.fr/herve.jardin-nicolas/ MOUVEMENT UNIFORME ET mv uniforme e uniformemen I. Domaine d applicaion de ce cours Ce chapire sera relaif d une par

Plus en détail

Nombre dérivé et interprétation graphique. h valeurs approchées du nombre dérivé de la fonction f en t 0

Nombre dérivé et interprétation graphique. h valeurs approchées du nombre dérivé de la fonction f en t 0 DÉRIVONS EN VITESSE Objecif Ouils Comparer deux approximaions du nombre dérivé d une foncion numérique en un poin, l une issue de la définiion maémaique usuelle, l aure uilisée par les calcularices. Nombre

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire (pascal.masson@unice.fr) Ediion 212-213 École Polyechnique Universiaire de Nice Sophia-Anipolis Cycle Iniial Polyechnique 1645 roue des Lucioles, 641 BIOT Sommaire I. Hisorique II. III. IV. Caracérisiques

Plus en détail

Chapitre V : Torsion simple.

Chapitre V : Torsion simple. Torsion simple. Cours RD / A.U : 2012-2013 Chapire V : Torsion simple. Objecifs Pré-requis Elémens de conenu Déerminer la répariion des conraines dans une secion de poure solliciée à la orsion. Vérifier

Plus en détail

C est lui qui va fixer la rapidité de la boucle vitesse. Nous invitons le lecteur à se reporter à la fig 13.

C est lui qui va fixer la rapidité de la boucle vitesse. Nous invitons le lecteur à se reporter à la fig 13. 1.3/ Régulaeur Proporionnel C es lui qui va fixer la rapidié de la boucle viesse. 1.3.1/ Schéma du régulaeur P Nous invions le leceur à se reporer à la fig 13. 1.3.2/ Foncionnemen Le monage perme l ajusage

Plus en détail

Installations électriques des bâtiments.

Installations électriques des bâtiments. TP 4 : Eude de la errasse (Minuerie) Objecifs : Insallaions élecriques des bâimens. Prendre connaissance du CCTP, des plans dexécuion. Prendre connaissance e simuler sous chemaplic le monage Minuerie.

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

Chapitre 4: Les modèles linéaires

Chapitre 4: Les modèles linéaires Chapire 4: Les modèles linéaires. Inroducion: Dans ce chapire on va voir successivemen les modèles linéaires saionnaires: auoregressifs (AR), de moyennes mobiles (MA) e mixes (ARMA) en pariculier. Finalemen,

Plus en détail

MODULE 8. Performances-seuils. Le condensateur (accumulateur). L élève sera capable

MODULE 8. Performances-seuils. Le condensateur (accumulateur). L élève sera capable ondensaers MODULE 8. Le condensaer (accmlaer). Performances-seils. L élève sera capable 1. de différencier ne pile d n condensaer (accmlaer) dans sa mise en œvre. ondensaers 1. Le condensaer. 1.1. Descripion.

Plus en détail

Corrigé CNC MP 2003, Math 1

Corrigé CNC MP 2003, Math 1 Corrigé CNC MP 3, Mah Parie I. a La foncion e es coninue sur ], α] prolongeable par coninuié en, elle es donc inégrable sur ],α] b La foncion e e es coninue sur [,+ [ e. + donc elle es inégrable sur [,

Plus en détail

1 - Etude d'une alimentation à découpage

1 - Etude d'une alimentation à découpage 1 - Eude d'une alimenaion à découpage BTS ELECTROTECHNIQUE - Session 1997 - PHYSIQUE APPLIQUEE Durée : 4 heures Coefficien : 3 Cee éude compore rois paries, liées enre elles, mais pouvan êre raiées indépendammen

Plus en détail

PHYSIQUE. Partie préliminaire

PHYSIQUE. Partie préliminaire PHYSIQUE Les différenes paries de ce problème son dans une large mesure indépendanes Seules les argumenaions précises e concises seron prises en compe en réponse aux quesions qualiaives Parie préliminaire

Plus en détail

Chapitre 1.3 La vitesse instantanée

Chapitre 1.3 La vitesse instantanée Chapire.3 La iesse insananée La iesse dans un graphique de posiion On peu obenir une iesse moyenne en foncion du emps en effecuan un calcul de pene. Puisqu une pene es une rappor enre une ariaion selon

Plus en détail

TPn 21 Régulation de vitesse d un train Durée: 4 heures

TPn 21 Régulation de vitesse d un train Durée: 4 heures TEE Sciences e Technologies de l'indusrie e du Développemen Durable Dae Lycée Nicolas Apper OBJECTIFS Régulaion de la viesse d un rain TP 2 Séquence 2 Décoder un schéma élecrique Décoder un schéma bloc

Plus en détail

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 5 Flux de Capitaux Internationaux et Déséquilibres Mondiaux

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 5 Flux de Capitaux Internationaux et Déséquilibres Mondiaux ECO434, Ecole polyechnique, 2e année PC 5 Flux de Capiaux Inernaionaux e Déséquilibres Mondiaux Exercice 1 : Flux de capiaux dans le modèle de croissance néoclassique Le modèle es en emps coninu. On considère

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonne Maser GSI - Capeurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriéés générales des capeurs Noion de mesure Noion de capeur: principes, classes, caracérisiques

Plus en détail

PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proportionnalité

PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proportionnalité PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proporionnalié -Acivié préparaoire n : Suies de nombres proporionnelles -l indicaion «0,88 /L» perme de calculer les pri manquans dans le ableau ci-dessous. Indiquer

Plus en détail

Elec 3 : Circuit RLC

Elec 3 : Circuit RLC Travaux Praiques de physique Elec 3 : ircui R Version du 8/3/6 Plan Rappels Théoriques ircuis R e R ircui «idéal» ircui R en ension coninue ircui R en ension sinusoïdale, résonance Applicaions Manipulaion

Plus en détail

Amplification de puissance

Amplification de puissance Académie de Marinique Préparaion Agrégaion Sciences Physiques B. Ponalier Amplificaion de puissance Objecifs Comparer les différenes classes d amplificaion du poin de vue: du foncionnemen du rendemen Classe

Plus en détail

Unité 6 : La proportionnalité numérique 3 ème ESO

Unité 6 : La proportionnalité numérique 3 ème ESO UITÉ 6 : LA PROPORTIOALITÉ UMÉRIQUE POUR DÉBUTER Il fau rappeler - Définiion de grandeur : Une grandeur es une caracérisique qui es mesurée, e la valeur es exprimée par un nombre. Le concep de grandeur

Plus en détail

Exercices sur les courbes paramétrées dans le plan

Exercices sur les courbes paramétrées dans le plan Exercices sur les courbes paramérées dans le plan Dans le plan P muni d un repère orhonormé O, i, j, on considère la courbe C définie par les équaions x paramériques y ) Eudier les variaions de x e y Donner

Plus en détail

Chapitre 3.12 La charge et la décharge d un condensateur

Chapitre 3.12 La charge et la décharge d un condensateur hapire 3. La charge e la décharge d un condensaeur Le condensaeur Un condensaeur es un composan élecroniue servan à recueillir une séparaion de charges élecriues. l es consrui à l aide de deux plaues conducrices

Plus en détail

Dipôles en régime transitoire

Dipôles en régime transitoire our au mnu! Dipôls n régim ransioir 1 laions couran nsion S il xis un rlaion linéair nr la nsion u() l couran i() dans un dipôl, cluici s «linéair». applons ls rlaions nr u() i() pour ls dipôls passifs

Plus en détail

CCP PSI Math (t) = t sin(t) 0 sur R + cos(t) t t > 0; 0 1 Z +1. t 2 dt converge. Z. 1 cos(t) t 2 e xt 1 cos(t) t 2 e xt

CCP PSI Math (t) = t sin(t) 0 sur R + cos(t) t t > 0; 0 1 Z +1. t 2 dt converge. Z. 1 cos(t) t 2 e xt 1 cos(t) t 2 e xt CCP PSI Mah 9. Eude de la foncion '... Pour > on a cos() e > donc cos(). d es C sur R e d () = sin(). d es donc croissane sur R on a donc pour : d() d() = Soi cos(). On divise par > 8 > ; cos() Remarque

Plus en détail

Représentations multiples d un signal électrique triphasé

Représentations multiples d un signal électrique triphasé Représenaions muliples d un signal élecrique riphasé Les analyseurs de puissance e d énergie Qualisar+ permeen de visualiser insananémen les caracérisiques d un réseau élecrique riphasé. Les Qualisar+

Plus en détail

PHYSIQUE APPLIQUÉE. Durée : 4 heures Coefficient 3

PHYSIQUE APPLIQUÉE. Durée : 4 heures Coefficient 3 PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée : 4 heures Coefficien 3 Le problème éudie l enraînemen d un venilaeur conrôlan le irage d une chaudière de fore puissance équipan une usine de pâe à papier. La régulaion de empéraure

Plus en détail

Exercices sur les équations diérentielles : corrigé

Exercices sur les équations diérentielles : corrigé Eercices sur les équaions diérenielles : corrigé PCSI Lycée Paseur ocobre 7 Eercice. On résou l'équaion sur R. L'équaion homogène associée y y = a pour soluions les foncions de le forme y h () = Ke, avec

Plus en détail

Traitement du Signal Déterministe

Traitement du Signal Déterministe Cours e ravaux Dirigés de raiemen du Signal Déerminise Benoî Decoux (benoi.decoux@wanadoo.fr) - s - ère parie : "Noions de base e éudes emporelles" Bases du raiemen de signal Calculer l ampliude de la

Plus en détail

. Lorsque V>Vd >>V T, la résistance dynamique peut être approximée par la formule: r d = V

. Lorsque V>Vd >>V T, la résistance dynamique peut être approximée par la formule: r d = V Universié Mohammed Khidher Biskra A.U.: 204/205 Faculé des sciences e de la echnologie nseignan: Bekhouche Khaled Maière: lecronique Fondamenale Chapire 3 : La Diode 3.. Définiion, symbole e caracérisique

Plus en détail

Commande du plafonnier d'un véhicule. CO8.sin1. Rechercher et choisir une solution logicielle ou matérielle au regard de la définition d'un système.

Commande du plafonnier d'un véhicule. CO8.sin1. Rechercher et choisir une solution logicielle ou matérielle au regard de la définition d'un système. STI2D SIN V. Commande du plafonnier d'un véhicule. CO8.sin. Rechercher e choisir une soluion logicielle ou maérielle au regard de la définiion d'un sysème. BP / Clavier Sans conac IR / ILS A conac FC Capeur

Plus en détail

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages Chapire 3 Pourcenages Objecifs du chapire : iem références auo évaluaion relier évoluions e pourcenages éudier des évoluions successives calculer le aux d évoluion réciproque 19 I lien enre une évoluion

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

ETUDE DE LA FONCTION ACQUERIR (CAPTEUR & CONDITIONNEUR DU SIGNAL)

ETUDE DE LA FONCTION ACQUERIR (CAPTEUR & CONDITIONNEUR DU SIGNAL) ETUDE DE LA FONCTION ACQUERIR (CAPTEUR & CONDITIONNEUR DU SIGNAL) ACQUISITION DE LA POSITION DU CYCLE La posiion du cycle es délivrée par un capeur à effe Hall linéaire déecan 3 posiions disinces de la

Plus en détail

Devoir de synthèse N 3 TECHNOLOGIE Classes : 1 ère Année

Devoir de synthèse N 3 TECHNOLOGIE Classes : 1 ère Année Lycée Secondaire Cherarda Kairouan Devoir de synhèse N 3 TECHNOLOGIE Classes : ère Année A.S :200/20 Durée : 2H Noe :./ 20 PATIE A : Les foncions logiques de base : (4 poins) Sysème : Anenne parabolique

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce documen a éé mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Naionale des Sujes d Examens de l enseignemen professionnel. Base Naionale des Sujes d'examens de l'enseignemen professionnel

Plus en détail

CHAPITRE 4 LA VAR MONTE CARLO... 2

CHAPITRE 4 LA VAR MONTE CARLO... 2 CHAPITRE 4 LA VAR MONTE CARLO... I. PRINCIPE... A. Quel modèle uiliser?... B. Algorihme de simulaion... 3 II. EXEMPLE D APPLICATION... 4 A. Travail préliminaire... 4 B. Simulaion des rajecoires... 6 Algorihme...

Plus en détail

df( t) P( t T t dt) ft ( ) lim

df( t) P( t T t dt) ft ( ) lim I APPROCHE DE LA FIABILITE PAR LES PROBABILITES : Définiion selon la NF X 6 5 : la fiabilié es la caracérisique d un disposiif exprimée par la probabilié que ce disposiif accomplisse une foncion requise

Plus en détail

Intégrales Généralisées

Intégrales Généralisées Inégrales Généralisées Eercice. Monrer la convergence e calculer la valeur des inégrales : I = 3 e d ; I = + d ln() ; I 3 = ( + ) d Allez à : Correcion eercice Eercice. Les inégrales généralisées suivanes

Plus en détail

CHAPITRE II Oscillations libres amorties : Systèmes à un degré de liberté

CHAPITRE II Oscillations libres amorties : Systèmes à un degré de liberté CHAPITRE II Oscillaions libres amories Sysème à un degré de liberé 011-01 CHAPITRE II Oscillaions libres amories : Sysèmes à un degré de liberé Inroducion : Le pendule élasique comme le pendule pesan,

Plus en détail

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités Universié d'angers : LSEN relaions foncionnelles p. Parie A : Proporionnalié RELATIONS FONCTIONNELLES I Généraliés / Définiion : Soien deux suies de nombres réels : (x ;x ;x ;x 4 ) e (y ;y ;y ;y 4 ). Ces

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

deux valeurs pour v 2 : v 2 = ou v 2 = donc v 2moy =, B or il nous faut v 2moy =.

deux valeurs pour v 2 : v 2 = ou v 2 = donc v 2moy =, B or il nous faut v 2moy =. Chapire.3.3 Conversion coninu alernaif 1 ) Principe 1.1) Généraliés C es un converisseur saique, qui perme des échanges d énergie enre une enrée coninue e une sorie alernaive. Symbole: Si la source coninue

Plus en détail

Lois générales de l'électrocinétique

Lois générales de l'électrocinétique Lois générales de l'élecrocinéique «Paience e longueur de emps Fon plus que force ni que rage.» Jean de La Fonaine in «Fables», le Lion e le Ra. Résumé L élecrocinéique raie de la circulaion des charges

Plus en détail

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; T(M S/ %0 ) (S) O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; T(M S/ %0 ) (S) O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2 Mécanique Cinémaique Cinémaique C bjecif : Définir, décrire e calculer la iesse ou l accéléraion d un poin d un solide. 1. Viesse CINEMATIQUE C Viesse e accéléraion 1.1. Noion de iesse Soi un solide en

Plus en détail

Chapitre 8 : Onduleur autonome de tension

Chapitre 8 : Onduleur autonome de tension Terminale GT hapire 8 : Onduleur auonome de ension I / préambule : inerrupeurs en élecronique de puissance 1. diode à joncion 2. ransisor bipolaire II / principes des onduleurs auonomes 1. définiion 2.

Plus en détail

2. Tensions et courants alternatifs

2. Tensions et courants alternatifs 2.1 Définiions 2.1.1 Tension coninue Une ension coninue es une ension qui ne change pas avec le emps. diagramme d'une ension coninue: u() 2.1.2 Tension alernaive Une ension alernaive es une ension qui

Plus en détail

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ;

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ; MATHÉMATIQUES II Dans ce problème, nous éudions les propriéés de ceraines classes de marices carrées à coefficiens réels e cerains sysèmes linéaires de la forme Ax = b d inconnue x IR n, A éan une marice

Plus en détail