Le 25 Mars Défis du reporting Risque et réglementaire : Comment gérer la problématique d ensemble? Norbert HENSGEN Vincent MARIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le 25 Mars 2014. Défis du reporting Risque et réglementaire : Comment gérer la problématique d ensemble? Norbert HENSGEN Vincent MARIE"

Transcription

1 Le 25 Mars 2014 Défis du reporting Risque et réglementaire : Comment gérer la problématique d ensemble? Norbert HENSGEN Vincent MARIE

2 CONTACTS

3 Where is the wisdom we have lost in knowledge? Where is the knowledge we have lost in information? T.S.Eliot Sommaire I. Besoins Régulateurs vs. Métiers: Enjeux, besoins et conséquences II. Gestion du Projet et Apport des nouvelles technologies III. Conclusion

4 Mai 2013, Gfi Informatique CARTE D IDENTITÉ LE GROUPE GFI COLLABORATEURS GFI FRANCE 5 MÉTIERS CONSULTING APPLICATION SERVICES INFRASTRUCTURE SERVICES SOLUTIONS D ENTREPRISE SOFTWARE 1 ÈRE ESN généraliste française certifiée ISO CONTACT FRANCE ESPAGNE PORTUGAL BELGIQUE 7 PAYS AMBITION MAROC SUISSE LUXEMBOURG 5 VALEURS INNOVATION ENGAGEMENT ESPRIT D ÉQUIPE RESPONSABILITÉ SOCIALE 40 IMPLANTATIONS EN FRANCE + d industrialisation 750 M DE CHIFFRE D AFFAIRES Pro forma CENTRES DE SERVICES PARTAGÉS LILLE NANTES TOULOUSE VÉLIZY ALICANTE (Espagne) CASABLANCA (Maroc) 43 ANS D EXISTENCE SECTEURS D ACTIVITÉS BANQUE-FINANCE-ASSURANCE INDUSTRIE-AEROSPACE-TRANSPORT SECTEUR PUBLIC TELECOM-MEDIA-ENTERTAINMENT ENERGY-UTILITIES-CHEMICALS DISTRIBUTION-SERVICES ET LA BOURSE? L action Gfi Informatique est cotée à la bourse de Paris, Euronext. Code ISIN : FR Testing PRACTICES GROUPE Business Intelligence Cloud Computing Digital Mobilité Outsourcing

5 5 Position de leader dans le secteur de la banque et de l assurance Augmentation de notre activité chez nos Top Accounts 55 m 30 m 25 m 15 m (CA annuel) 4m 8 m 8 m 5 m 5 m 2014/03/17 Massification AT Prestige Gestion Projets MOE et PROD - Proposition de Gfi Informatique à CA-CF

6 I Besoins Régulateurs vs. Métiers : Enjeux, besoins et conséquences 24/03/2014 6

7 7 Le contexte : Une décade de régulation et d harmonisation > Meilleure prévention et gestion du risque systémique Refonte des autorités de supervision (EBA, EIOPA, ESMA, ESRB, ACPR) Union Bancaire, Mécanisme de Supervision Unique Résolution Bancaire Garantie des dépôts LEI standardisation des procédures de reporting Bâle 3 CRD-4/ CRR, Solvabilité 2 Séparation des activités bancaires pour compte propre > Harmonisation/ Transparence des marchés/ Protection des investisseurs Fonds alternatifs AIFM Dérivés : EMIR MIFID dépositaires + repositories centraux Marchés de gros de l énergie : REMIT Passeport européen (Titres, AIF), T2S, UCITS (KID, PRIPS, SRRI), règles communes CSD/ SLD Paiements : SEPA, DSP 2 > Lutte contre les fraudes Abus de marché (MAD), LAB/ LAT (4 ème directive) FATCA + extension OCDE prévue à fin 2014 (échange automatisé d informations) Une avalanche de nouvelles réglementations et d évolutions => nouvelles exigences de reporting

8 8 Les attentes du Régulateur : Focus sur le risque systémique AUTORITÉS DE SUPERVISION ET DE REGULATION Surveillance macro-prudentielle Anticiper Gérer les crises Résolution Les contribuables Clef d agrégation = LEI Bilan complet des risques Données de haute qualité Fourniture à temps Périodique & à la demande Planifié & inopiné Stress Tests Audits/ contrôles Police/ sanctions BANQUES ASSURANCES ETABLISSEMENTS FINANCIERS Gouvernance (Administrateurs) et Pilotage Stratégie Risques Anticipation des problèmes Adaptabilité et réactivité Connaissance des limites Capacités de capture et d analyse de données en volume croissant Enjeu majeur et mobilisation de tous les acteurs

9 9 Les nouvelles exigences : Mieux, Plus, Plus Vite et Evolutif Exigence accrue LIMITES ET MANQUES Profil de Risque AIDE A LA DECISION Maîtrise du modèle PLUS DE PILOTAGE Simulations, Prévisions FIABILITE Granularité Fréquence Volumes DONNEES PASSEES Haute Qualité PLUS DE QUALITE DE DONNEE RISQUES & REGLEMENTAIRE PLUS DE REPORTING Agrégation Multi-critères TRACABILITE Consolidée Validée Exactitude PREVISIONS Scalabilité PERFOR- MANCE DU SI Réactivité EVOLUTIF Adaptabilité TEMPS NORMAL ET CRISE Passage d une relation de fourniture à un mode de pilotage responsable

10 10 Environnement concurrentiel en transformation : Exigence de maîtrise des coûts Exigence accrue * Informés, exigeants * Plus volatiles (Digital) * Transparence des coûts * Vitesse de réaction * Réputation de la Banque Les Clients QUELLES SOLUTIONS? * Forte pression * Coût des contrôles et du Reporting * Baisse des commissions d intermédiation (ex:sepa) * Coût du Capital (Immobilisation de fonds propres supplémentaires) * Baisse des barrières à l entrée * Compétition accrue * Nouveaux types d acteurs (CCP, acteurs de paiement) La pression réglementaire La Concurrence Quelle Rentabilité? QUELLES OPPORTUNITES? Les évolutions sociétales, réglementaires et technologiques, imposent de repenser les modèles de business et d opérations 10

11 11 L existant : Résultat d une décennie de régulations Bâle Collecte Notation Traitement SI Reporting Indicateurs Solvabilité Collecte Notation Traitement SI Reporting Indicateurs EMIR Collecte Traitement SI Reporting Déclarations AIFM Collecte Traitement SI Reporting Déclarations LAB/LAT KYC, Cotation Collecte Traitement SI Reporting Déclarations FATCA KYC Collecte Traitement SI Reporting Déclarations Un empilement de systèmes de type Datawarehouse successifs, souvent indépendants, et parfois dupliqués à plusieurs endroits

12 Volume de données 12 La nouvelle cible à terme : Comment traiter les nouvelles exigences de reporting? Dans un contexte mouvant et évolutif Nouvelles modalités de reporting Prévision Simulation Back-Testing (prévu, ou inopiné) Détection de comportements (concentrations de risques etc.) Aujour d hui Complexité flux/ règles de traitement

13 13 La nouvelle cible : Comment traiter la problématique de construction? Quelques questions structurantes pour la transformation de cet existant dans un contexte mouvant et évolutif : > Quels changements apporter à la gouvernance et au pilotage? > Comment améliorer la qualité et l explicabilité des données et processus? > Comment avancer rapidement en impliquant toutes les parties prenantes? > Comment diffuser rapidement une information adaptée aux niveaux de responsabilité? > Comment augmenter la flexibilité, la scalabilité et l évolutivité du système? > Dans quel ordre de priorité faut il avancer? > Est il possible de créer en outre une valeur ajoutée business? Accélérer le Time To Market Valoriser son patrimoine de données Anticiper les tendances,,,,,,,,

14 II Gestion du projet et apport des nouvelles technologies Proposition de valeur de Gfi 24/03/

15 15 Une évolution du traitement de la donnée et du reporting Reporter Piloter Découvrir et Anticiper Donnée de production Donnée collectée, contrôlée et transformée Donnée collectée Donnée répliquée Donnée de détail modélisée Donnée agrégée et consolidée Valorisation des données inter silots : Approche Data Driven Reporting opérationnel Tableau de bord Indicateurs Analyse statistique Leviers d action Explication quantitative Anticipation/Prévision Donnée «Brute» Information Valeur

16 16 Axes de solutions : Proposition de valeur de Gfi Organisationnelle Concepts communs - Référentiels Documentation Processus & Règles Gouvernance Et organisation Méthodes Et Outils Approche type BI Traditionnelle Rapidité et efficacité BI AGILE Accélérateurs Valorisation Données EXPLORATION BIG DATA Facilitateurs Une approche industrialisée centrée sur la donnée avec des accélérateurs méthodologiques et technologiques

17 17 Documentation de la donnée, tout au long de son cycle de vie - Processus et règles > Concepts et définitions communs, partagés et complets : La base d une interprétation commune, partagée et d une consolidation maîtrisée! Les référentiels communs pour l inventaire des risques, la classification des données Le dictionnaire de données permettant la documentation des procédures, algorithmes de calcul et d agrégation, etc Documentation Processus & Règles Concepts communs - Référentiels > Assurer la maîtrise de bout en bout : Des données et de la chaîne de traitement, en phase avec la stratégie de l entreprise, de la collecte jusqu à la synthèse et à l analyse Des processus associés pour maintenir et faire évoluer le contenu > L accélération de la rétro-analyse de données et documentations structurées est possible à l aide d outils de parsing adéquats Renforcer la connaissance de son patrimoine, le documenter et le cartographier pour mieux maitriser les évolutions et impacts à venir Un travail de fond pour la maîtrise du système, A conduire en parallèle des impératifs de production immédiats

18 18 Une gouvernance et organisation projet Gouvernance Et organisation > La démarche de construction des outils de pilotage dans une approche «Model Driven». > A partir d un besoin exprimé par l utilisateur ou le régulateur, un programme est lancé autour d une gouvernance adaptée au besoin : Gouvernance : définition des sponsors, des instances de décision et du calendrier Organisation : Cadrage du périmètre et mise en place de l organisation projet et des streams associés (Métier, MOA, IT, Process.) > Deux cycles projet possibles : En V ou Agile. Exigences Exigences Déploiement Déploiement Cadrage Cadrage Homologation Spécification Et modélisation Recette Recette et homologation Spécification et modélisation Réalisation Et Test Réalisation et tests

19 Un système de pilotage des risque Une chaîne d information en 5 grandes étapes Approche type BI Traditionnelle Extraction Collecte et contrôle Consolidation Moteur de Calcul Diffusion Extraction : les données sont extraites des systèmes amonts (outils ALM, datawarehouse, GL ). Les données comptables et de gestion sont extraites. Collecte et contrôle : les données sont contrôlées à partir des référentiels Groupe (Devise, tiers ) ou mis en place spécifiquement (typologie Titre, typologie tiers ) Consolidation : les données sont consolidées par filiale, ligne métier, pôle, groupe avec identification/élimination des opérations internes. Moteur de calcul : suivant sa propre base paramétrable de règles de gestion, le moteur de calcul affecte à chacune des données éligibles une rubrique de calcul. Ces rubriques sont ensuite agrégées suivant les axes d analyse (produit, devise.) pour être calculées sous forme d indicateurs (ratio LCR, FSA, Gaps.) Restitution : les utilisateurs peuvent consulter au format «tableau de bord» les indicateurs calculés en fonction de leurs habilitation (filiale, pôle, groupe) et analyser les résultats L étape de bouclage comptable est réalisée soit en amont de la chaine de traitement soit au cours de la chaine de transformation des données Toute la chaîne de calcul et le paramétrage utilisé sont versionnés et stockés à des fins d audit. Pilotage des risques 19

20 Un système de pilotage des risques Exemple d implémentation Approche type BI Traditionnelle La chaîne de traitement est lancée pour chacune des sources de données Le bilan Groupe est consolidé lorsque l ensemble des données sources a été chargé. La prise en compte des évolutions réglementaires et de l organisation du périmètre prudentiel est traitée via le module de paramétrage Données de gestion Données comptables Référentiels Banque de détail Gestion d actifs Financement Assurance Banque détail Devise Banque privée BFI BFI Comptabilité sociale groupe Tiers Titres a j u s t e m e n t Format pivot Collecte, contrôle et enrichissement Bouclage comptable Consolidation élimination des intercos Agrégation Calcul des indicateurs Reporting Groupe Analyse - Audit a j u s t e m e n t Modèles Règles de gestion Périmètre prudentiel Indicateurs de pilotage Paramétrage 24/03/

21 21 Une construction du «SI Pilotage des Risques» au fil du temps et des règlementations Approche type BI Traditionnelle Le système d information s est construit progressivement, en strate ou silo, en réponse aux exigences successives en tenant compte à la fois de la typologie de risque à traiter et des directions métier à adresser Données détail Données agrégées Restitution Compta1 Gestion1 Compta2 DWH1 DWH2 DWH Consolidé Datamart Groupe Bâle 2 Gestion2 Compta Groupe Référentiel Groupe Langage commun DWH Groupe Datamart Groupe Bâle 3 CRDIV Une évolution vers une maturité et une complexité croissance

22 Les principaux points d attention Approche type BI Traditionnelle Modèle commun Définition d un format unique pour traiter les l hétérogénéité des données sources (titres, dépôts, compta, hors bilan.) Mise en place de référentiels spécifiques (Titres, stabilité ) Performance et volume de données Tests de montées en charge, optimisation et parallélisation de la chaine de traitement, Appliance Contexte réglementaire en évolution constante Mise en place d un moteur de règles paramétrable Définition d algorithme spécifique et prototypage de solutions (encombrance des actifs ) Industrialisation des processus Restituer et Analyser A différents niveaux de consolidation A partir d une maille fine d information Pour le pilotage interne et régulateurs Analyse Simulation Modèle commun Résilience évolutif Performa nce Construire un système industriel, robuste et évolutif Pilotage des risques 22

23 23 L accroissement des exigences Apports des nouvelles technologies Système information Contexte mouvant Nouvelles technologies Production : Donnée éclatée, hétérogène et en croissance Système de pilotage : donnée organisée et dupliquée Règlementaire Business Concurrentiel Numérique Budgétaire BI Agile Data Exploration Big Data Accélérer le time To Market Valoriser son patrimoine de données Anticiper les tendances

24 24 Rapidité et Efficacité Accélérer le Time to Market Rapidité et efficacité BI AGILE > Réduire le nombre d itérations et la durée des cycles de réalisation projet pour mieux anticiper les évolutions règlementaires à venir et minimiser les impacts sur mon système d information et mes processus métier Exigences Anticiper la prise en main du nouveau reporting Déploiement Cadrage Minimiser les incompréhensions Optimiser le gap analysis des données BI AGILE Réduire les anomalies et les évolutions Recette et homologation Spécification et modélisation Améliorer l organisation des données et les règles de gestion Réalisation et tests Etre plus efficace dans les développements

25 25 Les apports des nouvelles technologies Valorisation Données EXPLORATION BIG DATA 1. Scalable 2. Analytique 3. In Memory 4. Dataviz 5.Ouvert 6. Data Centric

26 26 Analyse exploratoire des données "Do the small things that make others feel big" Valorisation Données EXPLORATION BIG DATA

27 Illustration de la cible applicative Valorisation Données 27 EXPLORATION BIG DATA > Une approche complémentaire permettant de valoriser pleinement le patrimoine de données réparti sur les différentes briques applicatives du système (silo ou cross silo) ou sur un datawarehouse centralisé Format pivot DWH Groupe Datamart Groupe Report Report Organisation transverse des données BIG DATA «Data Labs» Règles métiers Prévision Leviers Alertes Signaux faibles Explorer sur des données de détail «certifiées» DWH Entité DWH Groupe Datamart Groupe Report Report Comprendre par la couche Data Labs Apprendre et anticiper Suivre la dérive et alerter

28 28 La mobilité une façon complémentaire de diffuser les indicateurs clés > Permettre aux décideurs, à tout moment, l accès à des indicateurs clefs pertinents et à jour Suivi à distance, hors heures ouvrées, accès à des données intraday ou en cas de crise, etc. > Personnalisable en fonction du profil de l utilisateur > Dans un cadre d accès sécurisé MA BANQUE COMPANY HUB Variation du LCR depuis janvier Accès aux indicateurs clefs France Italie Lux Groupe UK Espagne

29 IV Conclusion 24/03/

30 30 Conclusion Points clefs et écueils à éviter Points clefs > Données et concepts communs, partagés Référentiels Risques Important > Mettre en place les processus associés pour les faire vivre au fil du temps > Donner rapidement une visibilité sur les données, leur disponibilité > Outiller la démarche > Connaître son patrimoine de données > Rétrodocumenter, analyser et cartogaphier les chaines d informations depuis la source jusqu à la diffusion des reports > Valoriser son patrimoine > Croiser les analyses. Intérêt des approches hybrides «model driven + data driven» > Prévoir l évolutivité et penser «plus large» (Pilotage commercial, Digital Banking, etc.) > Anticiper et mieux préparer les transformations à venir > Robustesse, performance > Migrer les données dans une «appliance» pour aussi bénéficier des possibilités d analyse et d exploration

31 31 Conclusion et Perspectives > La mise en œuvre des nouvelles exigences réglementaires constitue un défi opérationnel important, surmontable moyennant la mise en place de méthodes de travail adéquates > Un bénéfice important est d amener l entreprise à mieux se connaître et à mieux piloter et anticiper ses risques, dans un dispositif de gouvernance réactif, basé sur des données de meilleure qualité, intégré à chaque niveau de l entreprise jusqu au top-management. > En complément des systèmes existants, les nouvelles techniques d exploration de données, sur des socles de type big data, permettront en outre de mieux anticiper le futur (prévisions, simulations, alertes, détection de concentration de risques, etc.) > Outre le pilotage du risque, les connaissances et informations ainsi valorisées peuvent être couplées à d autres fonctions de l entreprise pour créer de la valeur. Par exemple : Finance : optimisation de gestion (actif-passif, allocation des fonds propres, cash management, etc.) Activités : centrage sur un cœur de business optimisant les fonds propres (ex : Bqe Privée, Asset Mgt) Produits : promotion de produits «favorables» pour les ratios (ex : dépôts à terme) Digital / Personnalisation : couplage des données KYC, FATCA, etc aux bases marketing pour proposer des offres ciblées Pilotage réactif des risques et du business au niveau de l entreprise, soutenu par un système d information évolutif et adaptable

32 Merci de votre attention

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014.

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014. Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives 2014 Contexte du BCBS 239 2 Une nouvelle exigence Les Principes aux fins de l agrégation des données sur les et de la notification des

Plus en détail

Solutions d ingénierie de la performance et du risque

Solutions d ingénierie de la performance et du risque Solutions d ingénierie de la performance et du risque Une expertise de premier ordre au service des investisseurs institutionnels et de leurs gestionnaires COMPRENDRE et expliquer votre performance Vous

Plus en détail

Le 10 Février 2015. Optimisation de la gestion des Risques Opérationnels : Enjeux et Objectifs. Norbert HENSGEN

Le 10 Février 2015. Optimisation de la gestion des Risques Opérationnels : Enjeux et Objectifs. Norbert HENSGEN Le 10 Février 2015 Optimisation de la gestion des Risques Opérationnels : Enjeux et Objectifs Norbert HENSGEN CONTACTS Where is the wisdom we have lost in knowledge? Where is the knowledge we have lost

Plus en détail

Entreprises Nationales - Internationales - Assurances - Prestataires de services BPO

Entreprises Nationales - Internationales - Assurances - Prestataires de services BPO Entreprises Nationales - Internationales - Assurances - Prestataires de services BPO Connectez toutes vos applications Pilotez vos processus métiers POUR UNE CIRCULATION COHERENTE,CONTINUE ET COLLABORATIVE

Plus en détail

La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers

La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers Présentation de BI consulting Faits & chiffres NOS EXPERTISES MÉTIER 100% Secteur Financier : Retail Banking, CIB, Assurance, Asset Management,

Plus en détail

Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire

Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire Les turbulences financières actuelles, symptômes de mutations structurelles du système financier, Les évènements

Plus en détail

Gfi Informatique, partenaire de vos stratégies digitales

Gfi Informatique, partenaire de vos stratégies digitales 2014 e-commerce by Gfi Gfi Informatique, partenaire de vos stratégies digitales DIGITAL BY Gfi 2014, Gfi Informatique CARTE D IDENTITÉ Le Groupe Gfi Informatique Gfi Centre de Compétence Magento FRANCE

Plus en détail

BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques

BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques 1 BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques Etude Ailancy du 19 janvier 2015 2 1. Quelques mots sur Ailancy 2. Présentation de BCBS 239 et de ses impacts pour les Banques QUELQUES MOTS SUR AILANCY

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence Gestion de la Performance, Business Intelligence, Big Data Domaine d expertise «Business Intelligence» Un accompagnement adapté à votre métier dans toutes

Plus en détail

Le Collateral Management

Le Collateral Management Le Collateral Management Éclairage, par Harwell Management 1 Table des Matières Grises Collateral Management 2 GESTION DU COLLATERAL En quelques mots Collatéral : actif financier servant de garantie dans

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal

Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal Plateforme intégrée de gestion des risques et de conformité réglementaire Solvabilité II - Gestion et Qualité des données Des enjeux essentiels pour une remise

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION

DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION Par Jacques Labat, Directeur BU Gestion d Actifs 13 Le compte à rebours a commencé. Les sociétés de gestion ont jusqu au 22 juillet

Plus en détail

DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION

DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION Par Jacques Labat, Directeur BU Gestion d Actifs 13 Le compte à rebours a commencé. Les sociétés de gestion ont jusqu au 22 juillet

Plus en détail

Comment réussir la mise en conformité BCBS 239 dans les délais: «Enjeux réglementaires et défis organisationnels»

Comment réussir la mise en conformité BCBS 239 dans les délais: «Enjeux réglementaires et défis organisationnels» Comment réussir la mise en conformité BCBS 239 dans les délais: «Enjeux réglementaires et défis organisationnels» Avril 2015 Contact Dominique Peneau-Gerbaux d.peneau-gerbaux@b-a-w.com Business At Work

Plus en détail

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015 Optimisation de la gestion des risques opérationnels EIFR 10 février 2015 L ADN efront METIER TECHNOLOGIE Approche métier ERM/GRC CRM Gestion Alternative Approche Technologique Méthodologie Implémentation

Plus en détail

BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ

BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ COMMENT AMELIORER LA LIQUIDITE DE VOS ACTIFS? «Bâle III, dispositif international de mesure, normalisation et surveillance du risque de liquidité» est paru en

Plus en détail

Anticiper. Définir. mesurer. optimiser DE GAMMA - ARCOLE RH DE GAMMA. arcole rh. Gestion de la Paie et des Ressources Humaines

Anticiper. Définir. mesurer. optimiser DE GAMMA - ARCOLE RH DE GAMMA. arcole rh. Gestion de la Paie et des Ressources Humaines Définir Analyser planifier optimiser mesurer Anticiper 01 DE GAMMA arcole rh T Gestion de la Paie et des Ressources Humaines Accélérateur de Performance Métier L optimisation de la productivité de votre

Plus en détail

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Présentation de l offre BI CONSULTING La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Mai 2013 Valeur ajoutée 100% Banque Assurance 100% Systèmes de synthèse & de pilotage Des expertises

Plus en détail

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé www.thalesgroup.com SYSTÈMES D INFORMATION CRITIQUES ET CYBERSÉCURITÉ HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé Le cloud computing et la sécurité au cœur des enjeux informatiques L informatique

Plus en détail

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014 Présentation à l EIFR 25 mars 2014 1 Contexte BCBS 239 Les établissements font face depuis les cinq dernières années aux nombreux changements réglementaires visant à renforcer la résilience du secteur:

Plus en détail

BI2BI. Migrer avec succès son capital décisionnel Business Objects vers Microsoft BI

BI2BI. Migrer avec succès son capital décisionnel Business Objects vers Microsoft BI 2013 BI2BI Migrer avec succès son capital décisionnel Business Objects vers Microsoft BI Migrer son Capital Décisionnel Le saviez-vous? La BI est la priorité n 1 des DSI Vos attentes Effectuer un changement

Plus en détail

Les défis du reporting macro-prudentiel

Les défis du reporting macro-prudentiel Les défis du reporting macro-prudentiel EIFR 25 mars 2014 Bruno LONGET Banque de France Direction de la Balance des paiements Réf : D14-014 Introduction : pourquoi renforcer le dispositif de surveillance

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

EXL GROUP FILIÈRE ERP - QUI SOMMES NOUS?

EXL GROUP FILIÈRE ERP - QUI SOMMES NOUS? EXL GROUP FILIÈRE ERP - QUI SOMMES NOUS? 94 Rue de Provence - 75009 Paris - Tél : +33 (0)1 53 32 21 40 - Fax : +33 (0)1 53 16 35 85 - www.exl Group.com EXL GROUP - Tous droits réservés SOMMAIRE 1. Présentation

Plus en détail

Offre «Directive UCITS V»

Offre «Directive UCITS V» Offre «Directive UCITS V» Undertakings for the Collective Investment In Transferable Securities V Aurélie GONCALVES T : +32 (0) 499 74 83 28 @ : a.goncalves@kpdp-consulting.fr UCITS V Opportunités et défis

Plus en détail

Titre : La BI vue par l intégrateur Orange

Titre : La BI vue par l intégrateur Orange Titre : La BI vue par l intégrateur Orange Résumé : L entité Orange IT&L@bs, partenaire privilégié des entreprises et des collectivités dans la conception et l implémentation de SI Décisionnels innovants,

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 Novembre 2015. Rapport consultatif sur l harmonisation des identifiants uniques des transactions.

Récapitulatif: Du 17 Novembre 2015. Rapport consultatif sur l harmonisation des identifiants uniques des transactions. Du 17 Novembre 2015 Récapitulatif: Rapport consultatif sur l harmonisation des identifiants uniques des transactions. Retard d intégration d Euroclear à T2S. Remplacement du système de règlement au Nigéria.

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT MODELLIS & DATAVALUE CONSULTING

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT MODELLIS & DATAVALUE CONSULTING COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT MODELLIS & DATAVALUE CONSULTING 12/01/15 La Direction Financière du Groupe Chèque Déjeuner innove en optant pour une solution Cloud d élaboration budgétaire, gage d agilité

Plus en détail

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Enjeux L accélération des délais de clôture ou Fast Close s est tout d abord très largement répandu dans les grandes entreprises

Plus en détail

Les attentes du marché

Les attentes du marché www.pwc.com Les attentes du marché Octobre 2012 L état des lieux à propos des formats de reporting et de l appropriation par le marché du XBRL La taxonomie XBRL pour les reportings Solvabilité 2 a fait

Plus en détail

OFFRE D ACCOMPAGNEMENT

OFFRE D ACCOMPAGNEMENT OFFRE D ACCOMPAGNEMENT DU TRÉSORIER Votre partenaire opérationnel Copyright Netilys Consulting, 2013. Tous droits réservés www.netilys.com La mission de Netilys Le trésorier a pour mission de garantir

Plus en détail

Réussir sa transformation grâce à l architecture d entreprise

Réussir sa transformation grâce à l architecture d entreprise POINT DE VUE Réussir sa transformation grâce à l architecture d entreprise Delivering Transformation. Together. Hichem Dhrif Hichem est Directeur de la division Défense et Sécurité de Sopra Steria Consulting.

Plus en détail

Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise

Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise Financial Services the way we do it Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise Le risk management : une exigence réglementaire au service du pilotage de la performance de l

Plus en détail

Chapitre 9 : Informatique décisionnelle

Chapitre 9 : Informatique décisionnelle Chapitre 9 : Informatique décisionnelle Sommaire Introduction... 3 Définition... 3 Les domaines d application de l informatique décisionnelle... 4 Architecture d un système décisionnel... 5 L outil Oracle

Plus en détail

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI + Président du Conseil d administration DIDIER FAUQUE + Directeur Général NICOLAS REBOURS + Directeur Général Délégué ORDRE DU JOUR FAITS MARQUANTS ET RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE

Plus en détail

Problématique, Constats

Problématique, Constats Problématique, Constats Réactivité de la DSI pour les projets numériques consommateurs Contraintes de temps et de coûts Forte pression des métiers Compétitivité des sociétés externes Décalage de démarrage

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

Business Intelligence

Business Intelligence Business Intelligence Enjeux, Projets, Données, Indicateurs Gilles FONTANINI g.fontanini@decision-network.eu +33 (0)6 11 21 24 53 2? Gilles Fontanini Consultant et Administrateur d un GIE d experts en

Plus en détail

SAB : PRÉSENTATION DU GROUPE ET DU PROGICIEL SAB AT

SAB : PRÉSENTATION DU GROUPE ET DU PROGICIEL SAB AT Des solutions globales qui n oublient pas le détail Juillet 2014 SAB : PRÉSENTATION DU GROUPE ET DU PROGICIEL SAB AT Présentation SAB Version Juillet 2014 SOMMAIRE 1 Le Groupe SAB 3 La couverture fonctionnelle

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013

Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013 Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013 Eléments de contexte Un coût significatif, une évolution des typologies Selon l ALFA (sur la base

Plus en détail

Les Eléments clés du projet

Les Eléments clés du projet THE GLOBAL LEADER IN CLOUD BI & CPM Les Eléments clés du projet 1 THE GLOBAL LEADER IN CLOUD BI & CPM Les Eléments clés du projet Périmètre fonctionnel 2 Le Core Model Le point central de constitution

Plus en détail

Références des missions en Gestion des Risques

Références des missions en Gestion des Risques Références des missions en Gestion des Risques DIRECTION DES RISQUES Service Calculs, Modèles et Reporting Depuis janvier 2011, ALGOFI accompagne la Direction des Risques sur la maîtrise d ouvrage bancaire

Plus en détail

Conférence XBRL France. Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014. Olivier BOYER et Aurélia MULLER

Conférence XBRL France. Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014. Olivier BOYER et Aurélia MULLER Conférence XBRL France Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014 Olivier BOYER et Aurélia MULLER 1 2 1- Présentation du Groupe CNP Assurances Un métier, la protection des personnes Assureur

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

Résultats annuels 2012

Résultats annuels 2012 www.gfi.fr Résultats annuels 2012 1 Disclaimer Disclaimer Cette présentation peut contenir des informations de nature prospective relatives à la situation financière, aux résultats, aux métiers, à la stratégie

Plus en détail

FICHE CONCEPT 01 ETL (EXTRACT TRANSFORM & LOAD)

FICHE CONCEPT 01 ETL (EXTRACT TRANSFORM & LOAD) FICHE CONCEPT 01 ETL (EXTRACT TRANSFORM & LOAD) BIEN GERER SES REFERENTIELS DE DONNEES : UN ENJEU POUR MIEUX PILOTER LA PERFORMANCE DE SON ETABLISSEMENT octobre 2008 GMSIH 44, Rue de Cambronne 75015 Paris.

Plus en détail

Présentation ORSYP. L Innovation au service de la Performance. Alexandra Sommer. Directeur Marketing ORSYP Labs

Présentation ORSYP. L Innovation au service de la Performance. Alexandra Sommer. Directeur Marketing ORSYP Labs Présentation ORSYP L Innovation au service de la Performance Alexandra Sommer Directeur Marketing ORSYP Labs 1 Le groupe ORSYP Au service de la Performance & de la Productivité des Opérations IT +25 ans

Plus en détail

Sommaire. Présentation OXIA. Le déroulement d un projet d infogérance. L organisation du centre de service. La production dans un centre de service

Sommaire. Présentation OXIA. Le déroulement d un projet d infogérance. L organisation du centre de service. La production dans un centre de service Mars 2012 Sommaire Présentation OXIA Le déroulement d un projet d infogérance L organisation du centre de service La production dans un centre de service 2 Fournisseurs Technologies Banque & Finance Telecom

Plus en détail

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance :

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Contexte Il est naturel de construire et d adapter son système d information à son métier pour répondre aux besoins opérationnels et quotidiens. Facturation, production, gestion de stocks, ressources humaines,

Plus en détail

Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs

Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs Synthèse Petit-déjeuner «Démat-finance» Octobre 2012 SOMMAIRE I. LA PERFORMANCE DU PROCESSUS ACHATS FOURNISSEURS 2 II. GRANDS ENSEIGNEMENTS

Plus en détail

Pôle FINANCE INNOVATION Groupe de Travail : Gestion d Actifs

Pôle FINANCE INNOVATION Groupe de Travail : Gestion d Actifs Pôle FINANCE INNOVATION Groupe de Travail : Gestion d Actifs Présentation du 18 octobre 2012 RAPPORT -Etude 2012 des dispositifs de gestion des risques en asset management Confidentialité OTC GROUPE ONEPOINT

Plus en détail

Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence?

Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence? Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence? CNIS, commission Système financier et financement de l'économie Jeudi 25 septembre 2014 Omar Birouk DGS-Banque de France Yamina Tadjeddine EconomiX,

Plus en détail

Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage. Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015

Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage. Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015 Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015 Executive summary Dans un contexte concurrentiel croissant, une situation

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

ONSOLIDATION. Yourcegid Solutions de gestion FINANCE. Consolidation

ONSOLIDATION. Yourcegid Solutions de gestion FINANCE. Consolidation ONSOLIDATION Yourcegid Solutions de gestion FINANCE Consolidation 1 Parce que votre organisation est unique, Parce que vos besoins sont propres à votre métier et à votre environnement, Cegid crée Yourcegid,

Plus en détail

Enjeux prudentiels des données utilisées par les entreprises d assurance : le point de vue du superviseur

Enjeux prudentiels des données utilisées par les entreprises d assurance : le point de vue du superviseur Enjeux prudentiels des données utilisées par les entreprises d assurance : le point de vue du superviseur Atelier «Information et assurance» Institut de Science Financière et d Assurances ISFA Université

Plus en détail

Accélérer l agilité de votre site de e-commerce. Cas client

Accélérer l agilité de votre site de e-commerce. Cas client Accélérer l agilité de votre site de e-commerce Cas client L agilité «outillée» devient nécessaire au delà d un certain facteur de complexité (clients x produits) Elevé Nombre de produits vendus Faible

Plus en détail

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val O Val Operational Value JSI Groupe 2, rue Troyon 92310 Sèvres 1 AGENDA 1. QUI SOMMES-NOUS? 2. NOS OFFRES 3. UNE ORGANISATION COMMERCIALE DÉDIÉE À NOS CLIENTS 4. O VAL : OPERATIONAL

Plus en détail

Présentation CA T3 2012

Présentation CA T3 2012 www.gfi.fr Présentation CA T3 2012 25/10/2012 Titre de la présentation 1 Sommaire i. Chiffres d affaires du T3 et perspectives 2012 ii. iii. iv. Point sur la stratégie M&A Focus sur les dernières acquisitions

Plus en détail

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales EIFR Risques opérationnels Enjeux structurels et défis à venir Paris, 5 novembre 2014 Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales Philippe BILLARD Chef du service des affaires internationales

Plus en détail

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance :

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Contexte Il est naturel de construire et d adapter son système d information à son métier pour répondre aux besoins opérationnels et quotidiens.

Plus en détail

«ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI»

«ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI» THE ALCYONIX NAME, LOGO AND BASELINE ( CONSULTING FOR SIMPLICITY ) ARE REGISTERED TRADEMARKS OWNED BY SQLI GROUP PETIT-DÉJEUNER 9H00-10H30 «ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI»

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

Observatoire Marocain du Commerce Extérieur Un ambitieux projet de transformation

Observatoire Marocain du Commerce Extérieur Un ambitieux projet de transformation Observatoire Marocain du Commerce Extérieur Un ambitieux projet de transformation Projet de présentation de la réunion du Bureau Exécutif du 15 novembre 2011 Sommaire 1 CONTEXTE 2 DEMARCHE DE MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE

THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE SOMMAIRE Les enquêtes du CXP SaaS / Cloud Mobilité Big Data Conclusion 2 SOMMAIRE Les enquêtes

Plus en détail

ITIL : Premiers Contacts

ITIL : Premiers Contacts IT Infrastructure Library ITIL : Premiers Contacts ou Comment Optimiser la Fourniture des Services Informatiques Vincent DOUHAIRIE Directeur Associé vincent.douhairie douhairie@synopse. @synopse.fr ITIL

Plus en détail

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires TIME WINDOW DRIVEN REPORTING POUR DES ANALYSES ET DES RAPPORTS COMPLETS ET EXACTS, À TEMPS TOUT LE TEMPS www.secondfloor.com eframe pour optimiser

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Directeur de projets Maîtrise d ouvrage

Directeur de projets Maîtrise d ouvrage Charbel ACHKAR e-mail Téléphone Adresse pro@charbelachkar.com 06 52 95 22 96 2 Allée Bienville 78420 Carrières Sur Seine France Marié, 2 enfants Né le 23 février 1966 FORMATION Directeur de projets Maîtrise

Plus en détail

Aligner les nouveaux modèles de croissance des ESN

Aligner les nouveaux modèles de croissance des ESN Offre de Conseil DUE DILIGENCE STRATEGIQUE Une tendance de rationalisation chez les donneurs d ordre donnant lieu à une massification des achats, une fermeture des référencements et une contraction des

Plus en détail

CLUB AM N 14. MIFID ET GESTION PRIVEE : 2ème partie

CLUB AM N 14. MIFID ET GESTION PRIVEE : 2ème partie CLUB AM N 14 MIFID ET GESTION PRIVEE : 2ème partie Impacts MIF sur les systèmes d informations : Éléments de réponse grâce à un progiciel de gestion de portefeuilles Ordre du jour MIFID, un enjeu pour

Plus en détail

SEPA, prochaine étape : de la centralisation de trésorerie à la centralisation des paiements. Syrtals Mars 2014. Tous droits réservés SYRTALS SI

SEPA, prochaine étape : de la centralisation de trésorerie à la centralisation des paiements. Syrtals Mars 2014. Tous droits réservés SYRTALS SI SEPA, prochaine étape : de la centralisation de trésorerie à la centralisation des paiements Syrtals Mars 2014 Tous droits réservés SYRTALS SI 1 2 Agenda De quelle centralisation parle-t-on? Pourquoi mettre

Plus en détail

Luxembourg School for Commerce 1

Luxembourg School for Commerce 1 Les Midis de la Conso - 24 avril 2012 - Quelques clés pour l optimisation du processus de consolidation Olivier Nardi Luxembourg Country Manager LE PEUT SE DIVISER EN 3 GRANDES ÉTAPES : Process Input Output

Plus en détail

Un spécialiste s engage à vos côtés

Un spécialiste s engage à vos côtés Un spécialiste s engage à vos côtés Smart Technology Services Société de service et de conseil spécialisée dans la technologie de l information Accompagnement complet dans chacun de ses pôles d activité:

Plus en détail

RÉPONSE DE SGSS POUR FACILITER LA GESTION DES RISQUES PAR LES SGP

RÉPONSE DE SGSS POUR FACILITER LA GESTION DES RISQUES PAR LES SGP Lundi 30 Mars 2015 Séminaire EIFR sur le thème «CCP : Evaluation du risque pour les utilisateurs» RÉPONSE DE SGSS POUR FACILITER LA GESTION DES RISQUES PAR LES SGP Présenté par Clément Phelipeau, Société

Plus en détail

Financial Services. Au cœur de la gestion d actifs Une expertise adaptée aux enjeux du marché

Financial Services. Au cœur de la gestion d actifs Une expertise adaptée aux enjeux du marché Financial Services Au cœur de la gestion d actifs Une expertise adaptée aux enjeux du marché Enjeux et perspectives du marché de la gestion d actifs L horizon 2011 devrait marquer une nouvelle étape dans

Plus en détail

Gouvernance et qualité des données sous Solvabilité II Grégoire VUARLOT

Gouvernance et qualité des données sous Solvabilité II Grégoire VUARLOT Gouvernance et qualité des données sous Solvabilité II Grégoire VUARLOT Directeur adjoint, Contrôles spécialisés et transversaux en assurance Autorité de contrôle prudentiel et de résolution 01/04/2015

Plus en détail

BI Haute performance. Jean-François Vannier Responsable Infrastructures Décisionnelles, Bull

BI Haute performance. Jean-François Vannier Responsable Infrastructures Décisionnelles, Bull BI Haute performance Jean-François Vannier Responsable Infrastructures Décisionnelles, Bull Bull aujourd'hui - La seule expertise 100% européenne des infrastructures et des applications critiques - Une

Plus en détail

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur.

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur. 2 Toute entreprise dispose d un capital informationnel qui, s il est efficacement géré, contribue à sa valeur et à sa performance. La société RHeport, propose une solution logicielle : RH&View, innovante,

Plus en détail

Data 2 Business : La démarche de valorisation de la Data pour améliorer la performance de ses clients

Data 2 Business : La démarche de valorisation de la Data pour améliorer la performance de ses clients Data 2 Business : La démarche de valorisation de la Data pour améliorer la performance de ses clients Frédérick Vautrain, Dir. Data Science - Viseo Laurent Lefranc, Resp. Data Science Analytics - Altares

Plus en détail

Surabondance d information

Surabondance d information Surabondance d information Comment le manager d'entreprise d'assurance peut-il en tirer profit pour définir les stratégies gagnantes de demain dans un marché toujours plus exigeant Petit-déjeuner du 25/09/2013

Plus en détail

PROGICIELS DE GESTION INTÉGRÉS SOLUTIONS DE REPORTING

PROGICIELS DE GESTION INTÉGRÉS SOLUTIONS DE REPORTING PROGICIELS DE GESTION INTÉGRÉS SOLUTIONS DE REPORTING 8 rue de Prague 75012 Paris contact@predixia.com DES SOLUTIONS SIMPLES ET INNOVANTES POUR LA GESTION ET LE PILOTAGE DE VOTRE ACTIVITÉ CONCEVOIR TRÉSORERIE

Plus en détail

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Notre vision des enjeux et notre offre de service Septembre 2015 La révolution digitale est un challenge

Plus en détail

Introduction au reporting COREP

Introduction au reporting COREP Introduction au reporting COREP «Un chantier à part au sein du projet Bâle II» Réalisé par Matthias LAVALEE Consultant Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com Avril 2006

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

Le MDM Cross canal. Jean-Claude Bernardon (Edifixio) Christophe Bertin (IBM) SolutionsConnect 2013

Le MDM Cross canal. Jean-Claude Bernardon (Edifixio) Christophe Bertin (IBM) SolutionsConnect 2013 Le MDM Cross canal Jean-Claude Bernardon (Edifixio) Christophe Bertin (IBM) Les changements dans les canaux de vente nécessitent de nouvelles approches pour aider à maximiser la rentabilité et le rendement.

Plus en détail

INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION

INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION DU 2 OCTOBRE 2014 POINT 3 SDSI 2014 2017 1. PREAMBULE La COG 2014 2017, afin de consolider le rôle de la branche recouvrement au cœur du financement solidaire de la protection

Plus en détail

Les 6èmes rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change

Les 6èmes rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change Les 6èmes rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change Les nouveaux enjeux de la gestion du collatéral EUROCLEAR Cyril Louchtchay de Fleurian Head of Collateral Management & Securities

Plus en détail

ETUDE : Impact de la mise en œuvre des directives de MIFID (I et II) sur les progiciels en gestion de portefeuille

ETUDE : Impact de la mise en œuvre des directives de MIFID (I et II) sur les progiciels en gestion de portefeuille ETUDE : Impact de la mise en œuvre des directives de MIFID (I et II) sur les progiciels en gestion de portefeuille Delphine BENOIST Patrick ROUILLON Bia Consulting 2015 Sommaire Introduction sur les directives

Plus en détail

Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel

Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel Agenda 1 Introduction 2 Les enjeux métiers 3 La solution fonctionnelle et technique 4 L approche marché 5 Les références 01 Présentation myconstruction@augustareeves.fr

Plus en détail

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise En convention avec la chaire Ecole Polytechnique Thales «Ingénierie des systèmes complexes» Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise Etude de cas: Transformation d un Système d Information Philippe

Plus en détail

Colloque Groupama AM CEPII. La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle?

Colloque Groupama AM CEPII. La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle? Colloque Groupama AM CEPII La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle? Table ronde 1 : la stabilité et l unité du système financier européen vont- elles être rétablies? Patrick Goux et Christophe h Morel

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

transformer en avantage compétitif en temps réel vos données Your business technologists. Powering progress

transformer en avantage compétitif en temps réel vos données Your business technologists. Powering progress transformer en temps réel vos données en avantage compétitif Your business technologists. Powering progress Transformer les données en savoir Les données sont au cœur de toute activité, mais seules elles

Plus en détail