Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France"

Transcription

1 Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Cycle Innovation & Connaissance 54 petit déjeuner Pr. Jacques COLIN 22 janvier 8h30-10h Grasse Animatrice : Valérie BLANCHOT COURTOIS

2 LE PHENOMENE DES RE- LOCALISATIONS Grasse le 22 Janvier 2013 Jacques COLIN, Professeur en Sciences de Gestion, Aix Marseille Université Directeur de recherche au Centre de REcherche sur le Transport et la LOGistique

3 Introduction Les relocalisations constituent une réponse à des situations qui, auparavant, permettaient d expliquer des délocalisations, cependant, il convient de bien différencier les phénomènes de délocalisation et d implantation à l étranger

4 Sommaire 1. Les facteurs favorables aux délocalisations vers des pays émergents 2. La remise en cause des facteurs favorables aux délocalisations: vers des relocalisations? 3. L apparition de nouveaux facteurs favorables aux relocalisations

5 1- Les facteurs favorables aux délocalisations vers des pays émergents 1-1 Attractivité des pays émergents Des coûts de main d'œuvre encore très faibles: en 2010 le salaire horaire d'un ouvrier manufacturier est de 0,77 aux Philippines contre 4,20 au Brésil, 17,90 aux États-Unis et 26,80 au Danemark Une accessibilité accrue, compte tenu de massifs investissements des pays émergents dans les infrastructures de transport, comme ceux engagés par les pouvoirs publics chinois Une maturité technologique proche des standards des pays développés pour la production de biens standards, qui compense des faiblesses managériales encore mal maîtrisées ( délais, ponctualité etc.)

6 1- Les facteurs favorables aux délocalisations vers des pays émergents (suite) 1-2 Des innovations majeures et rapides dans les transports maritimes et les technologies de l'information et de la communication Le transport par conteneur se généralise et restructure profondément le secteur du transport maritime de marchandises générales Une très forte baisse des coûts et une hausse de la qualité de service dans les transports Le déploiement à l'échelle mondiale de puissants et efficients réseaux de communication indispensables à la gestion des innombrables informations nécessaires aux entreprises globalisées

7 1- Les facteurs favorables aux délocalisations vers des pays émergents (suite) 1-3 Les performances logistiques (coût, niveau de service) accrues des entreprises mondialisées Une grande maîtrise logistique de l'espace mondialisé de circulation des flux de marchandises de firmes qui ont fragmenté leur outil de production et leur Supply-Chain, en délocalisant certaines activités Une grande maîtrise logistique de la dimension temporelle liée à la coordination, voire à la synchronisation, des acteurs de Supply-Chains mondialisées réactives Une grande maîtrise logistique de l' intégration des acteurs de Supply-Chains mondialisées agiles et flexibles

8 2- La remise en cause des facteurs favorables aux délocalisations: vers des relocalisations? 2-1 Une évolution quant aux problèmes posés par la main d'œuvre Une augmentation continue des coûts de main d'œuvre dans les pays émergents qui ont attiré des délocalisations: le triplement du coût de la main d'œuvre chinoise entre 2000 et 2012 rend les fournisseurs chinois de moins en moins compétitifs Une part décroissante du coût de la main d'œuvre dans le coût de revient d'une production manufacturière de plus en plus automatisée (7 % dans l'électronique grand public) favorise les pays technologiquement les plus avancés Une meilleure maîtrise des coûts de main d'œuvre dans les pays développés (+ 5% en Europe depuis 2000) les rend plus compétitifs

9 2- La remise en cause des facteurs favorables aux délocalisations: vers des relocalisations? (suite) 2-2 Des incertitudes croissantes dans les transports De fortes et brutales variations des taux de fret maritime devenus erratiques remettent en cause les délocalisations actuelles et futures, en déstabilisant les Supply-Chains dans lesquelles elles sont insérées Une récente augmentation des coûts de transport, après une diminution historique de ces coûts jusqu'au milieu des années 2000, pénalise les fournisseurs éloignés L'accessibilité difficile des nouveaux pays low-costs se révèle très défavorable à d'éventuelles délocalisations intégrées à des Supply- Chains toujours plus exigeantes

10 2- La remise en cause des facteurs favorables aux délocalisations vers des relocalisations? (suite) 2-3 Les handicaps structurels des nouveaux pays lowcosts susceptibles d'accueillir une nouvelle vague de délocalisations Leurs retards technologiques importants en termes de fiabilité des processus industriels et logistiques, et donc de qualité ou de conformité des produits et des services (réactivité, délais, ponctualité etc.), disqualifient la délocalisation de productions haut de gamme Leurs retards managériaux importants sont des obstacles à leur intégration dans les Supply-Chains exigeantes des pays développés Les pays industrialisés développent des stratégies de protection de leurs atouts technologiques favorables à la priorité donnée à l'industrie (Allemagne) ou à la ré-industrialisation (États-Unis dans l'industrie chimique ou avec Apple)

11 3- L apparition de nouveaux facteurs favorables aux relocalisations 3-1 La réorientation des priorités économiques des pays émergents L' augmentation rapide du pouvoir d'achat d'une classe moyenne en pleine ascension dans les pays émergents (475 millions de personnes en Chine?) pousse les entreprises locales à se tourner prioritairement vers leur marché intérieur Face aux risques sociaux et politiques liés aux inégalités de répartition des richesses (entre régions, entre catégories sociales), les Etats s'engagent dans des politiques économiques favorables à un essor mieux réparti de la consommation intérieure (investissements, politiques sociales etc.) Dans les pays émergents la consommation intérieure, qui ne représente que 40% du PIB contre 70% dans les pays développés, devient progressivement prioritaire aux dépens des exportations, qui avaient très largement contribué à leur décollage économique

12 3- L apparition de nouveaux facteurs favorables aux relocalisations (suite) 3-2 Les exigences accrues des marchés des pays développés Dans les pays développés, les marchés exigeants en qualité et en raccourcissement des cycles de vie et de production de marchandises toujours plus vite renouvelées, comme la «fast fashion», représentent une fraction croissante des marchés à satisfaire Dans de nombreux secteurs, la disqualification des fournisseurs lointains au profit de partenaires de proximité aux délais de livraison plus courts et fiables contribue aux relocalisations (Rossignol réalise maintenant 44% de sa production en France et 99% en Europe) Des fournisseurs technologiquement en retard, incapables d'investir dans la technologie et la qualification de la main d'œuvre nécessaires pour atteindre les standards de qualité sont disqualifiés

13 3- L apparition de nouveaux facteurs favorables aux relocalisations (suite) 3-3 Des normes et pratiques de Développement Durable Les pays développés édictent un arsenal de draconiennes normes «Développement Durable», qui deviennent autant de barrières à l'entrée sociales et environnementales pour des produits originaires de pays incapables d'en assumer les contraintes (technologies et investissements, maturité juridique et/ou sociale insuffisante etc.) Les pays développés édictent des normes éthiques, irréalistes pour de très nombreux pays (interdiction du travail des enfants, sécurité sociale,droit du travail etc.), dont le non respect conduit au boycott L'éco-conception des produits pourrait devenir un puissant facteur de relocalisations industrielles dans les pays développés

14 Conclusion À l évidence, ce mouvement de relocalisations, qui vise une «reconquête» du marché intérieur des pays développés se révèle très complémentaire de la poursuite des investissements directs à l'étranger, dont l'objectif est la conquête des marchés intérieurs des pays émergents (GM et VOLKSWAGEN en Chine, RENAULT en Algérie etc.).

15 Merci de votre écoute

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation. Épreuve composée Cette épreuve comprend trois parties. 1. Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles

Plus en détail

L EXTERNALISATION. Quels sont les enjeux stratégiques de l externalisation pour l entreprise actuellement?

L EXTERNALISATION. Quels sont les enjeux stratégiques de l externalisation pour l entreprise actuellement? L EXTERNALISATION Au sein des entreprises, l'heure est à la rationalisation des coûts. Pour parvenir à cet objectif, les stratégies sont nombreuses. Parmi elles, l externalisation est aujourd'hui considérée

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE

MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE 2015 Résumé Le niveau et la dynamique de développement du transport aérien suisse sont analysés et évalués dans le cadre d un vaste monitoring

Plus en détail

Dans quelle mesure les entreprises des pays développés ont-elles intérêt à s'installer dans les pays en développement?

Dans quelle mesure les entreprises des pays développés ont-elles intérêt à s'installer dans les pays en développement? Terminale Enseignement spécifique de SES Devoir type bac DISSERTATION Dans quelle mesure les entreprises des pays développés ont-elles intérêt à s'installer dans les pays en développement? DOCUMENT 1 :

Plus en détail

La supply chain: définition

La supply chain: définition SUPPLY CHAIN ET CREATION DE VALEUR Colloque de droit maritime Chine/France CPV Associes 41-43 Rue Périer 92120 MONTROUGE La supply chain: définition La Supply Chain : C est l ensemble des opérations nécessaires

Plus en détail

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France Intervenants : Régis BIZIEN, EC et CAC Cabinet MBV, Paris Christophe BERNARD, Consultant NSG Phase 2 Brice BLAZY, Directeur

Plus en détail

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Président de l Association Marocaine pour la logistique ( AMLOG) I- Le coût de la logistique au

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Les investissements internationaux

Les investissements internationaux Conclusion : Doit-on réguler les IDE? Les investissements internationaux Introduction : Qu est ce qu un investissement direct à l étranger (IDE)? I) L évolution des IDE 1 Les IDE : une affaire entre riches

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Introduction Lors de la campagne sur le référendum du Traité constitutionnel européen en 2005, la figure du «plombier

Plus en détail

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007 Philippe-Pierre Dornier Michel Fender LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples Deuxième édition 2007, 2007 ISBN : 978-2-7081-3384-6 Sommaire Remerciements... V Préface...

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Les basiques du Supply Chain Management

Les basiques du Supply Chain Management V3 - Mai 2011 Les basiques du Supply Chain Management Héritage et évolutions Le concept de Supply Chain est un héritage et une évolution des pratiques logistiques, industrielles et managériales. On y retrouvera

Plus en détail

Transport et Logistique face à la mondialisation

Transport et Logistique face à la mondialisation Commission Mobilité et Transport Transport et Logistique face à la mondialisation Cas des Produits Industrialisés CNISF le 13 janvier 2010 JC Raoul 1 Pourquoi les produits industrialisés? Une croissance

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale?

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Forum d été Supply Chain Magazine 10 Juillet 2012 Transform to the power of digital Les impacts de la globalisation sur la Supply

Plus en détail

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions 27 novembre 213 N 5 Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions La Chine semble vouloir développer le poids du RMB comme monnaie internationale, aussi bien financière que

Plus en détail

Le cadre itératif de la recherche collaborative est une approche concertée qui fait grandement appel aux intervenants

Le cadre itératif de la recherche collaborative est une approche concertée qui fait grandement appel aux intervenants Contexte À mesure que la concurrence s intensifie à l échelle mondiale, l innovation en matière de logistique* pour les manufacturiers canadiens s étend du niveau de à la chaîne d approvisionnement. Pour

Plus en détail

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil?

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Résumé de recherche : Affectation de crédit pour l'investissement, la stabilité et la croissance : Leçons tirées

Plus en détail

Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques

Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques Bien plus qu'un simple changement d'appellation, le nouveau BTS Transport et Prestations Logistiques, qui entre en vigueur à partir de septembre

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise TIC (Technologies de l'information et de la communication) Panorama L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise La taille du marché (en PIB réel) des technologies

Plus en détail

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Notre vision des enjeux et notre offre de service Septembre 2015 La révolution digitale est un challenge

Plus en détail

DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production d une entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL)

DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production d une entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL) DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production dune entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL) Les différents niveaux de la Délocalisation. Achats de matières premières ou de composants

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION On constate trois grandes phases depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale: 1945-fin 50: Deux blocs économiques et

Plus en détail

Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile

Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile TNS Automotive PRINCIPAUX RESULTATS Contacts TNS Sofres: Muriel GOFFARD 01 40 92 27 47 muriel.goffard@tns-sofres.com Définir la

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

Info-commerce : Incertitude économique mondiale

Info-commerce : Incertitude économique mondiale Info-commerce : Incertitude économique mondiale avril 2012 Panel de recherche d EDC Résultats du sondage de février 2012 Faits saillants Même si les É.-U. restent une importante destination commerciale,

Plus en détail

L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE

L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI DIRECTION GENERALE DE LA COMPETITIVITE DE L INDUSTRIE ET DES SERVICES L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE DERNIERES TENDANCES

Plus en détail

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 Quatre volets - Description et périmètre de la logistique - La logistique

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

Supply Chain: un regard vers le passé et un pas vers le futur

Supply Chain: un regard vers le passé et un pas vers le futur Supply Chain: un regard vers le passé et un pas vers le futur Valentina Carbone Professeur en Management de la Supply Chain et des Opérations ESCP Europe mailto: vcarbone@escpeurope.eu Agenda 1. Rôles

Plus en détail

11/12 décembre 2012. Evolution des métiers du Tour Operating

11/12 décembre 2012. Evolution des métiers du Tour Operating 11/12 décembre 2012 Evolution des métiers du Tour Operating Métier et valeur ajoutée du Tour Operator Quelles évolutions? 2 L'industrie du Tourisme et en particulier le secteur du Tour Operating est exposée

Plus en détail

ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC

ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC Ministère Chargé du Commerce Extérieur ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC Présentation du secteur agroalimentaire (IAA) Le secteur des industries agroalimentaires

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie

Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie Centre d entrepreneuriat et d essaimage Université du Québec à Chicoutimi Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie Par Louis Dussault, professeur, directeur général CEE-UQAC

Plus en détail

Les stratégies gagnantes

Les stratégies gagnantes Les stratégies gagnantes Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co A l occasion des crises, on mesure de façon évidente à quel point les entreprises font face à un cercle vicieux destructeur. Faible

Plus en détail

Capgemini BPO conçoit à vos côtés des solutions créatrices de valeur

Capgemini BPO conçoit à vos côtés des solutions créatrices de valeur Capgemini BPO conçoit à vos côtés des solutions créatrices de valeur Avec vous, nous nous engageons pour construire vos solutions de gestion Face à la globalisation des marchés, au développement des systèmes

Plus en détail

POURQUOI INVESTIR EN FRANCE

POURQUOI INVESTIR EN FRANCE POURQUOI INVESTIR EN FRANCE UN PAYS SITUÉ AU CŒUR DU MARCHÉ EUROPÉEN AVEC UNE PORTE D ACCÈS À LA ZONE EMEA 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UNE PUISSANCE ÉCONOMIQUE DE RANG MONDIAL La France est la 2 e puissance

Plus en détail

Master Développement commercial et international

Master Développement commercial et international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Développement commercial et international Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT?

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Le plan d investissement pour l Europe sera constitué d un ensemble de mesures visant à libérer au moins 315 milliards d euros d investissements publics et privés

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

CIDMEF: vision pour la prochaine décennie?

CIDMEF: vision pour la prochaine décennie? CIDMEF: vision pour la prochaine décennie? Proposition d enquête Pr Jacques Barrier Chargé de mission CIDMEF DFMCDP / Département management de la santé (faculté de médecine de Nantes) jacques.barrier@univ-nantes.fr

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

FCM ROBOTIQUE. contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80

FCM ROBOTIQUE. contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80 1 FCM ROBOTIQUE contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80 Un fonds actions internationales qui investit dans des entreprises directement ou indirectement liées au secteur de la robotique. Ce FCP procède

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Avant de réaliser un diagnostic, il y a une étape préalable à effectuer : une segmentation stratégique. 1) La segmentation stratégique A. Intérêt et définition de

Plus en détail

Internet Physique: solution e-commerce?

Internet Physique: solution e-commerce? 17 mars 2015 Internet Physique: solution e-commerce? Eric Ballot, professeur Systèmes de Production et Logistique Sommaire Internet Physique: une nouvelle théorie de la logistique pour le e-commerce Motivation

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES

RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES INSTITUT NEMO 36/38 avenue Pierre Brossolette 92240 MALAKOFF Tel : 01 79 41 13 40 Fax : 01 49 85 00 04 n VERT : 0800 80 40 22 Nouveau référentiel applicable

Plus en détail

- Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui

- Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui Plan du cours : - Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui - I. Les théories du commerce international - les avantages comparatifs (Ricardo) - les dotations de facteurs (HOS)

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé Healthcare * sdv.com Logistique. Imagination. *Santé SDV, un service de proximité et une performance assurée La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité

Plus en détail

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC L industrie française des biens de consommation prend-elle bien

Plus en détail

I) L ouverture des économies à l international

I) L ouverture des économies à l international L autarcie s oppose au système du libreéchange. I) L ouverture des économies à l international A) La mesure des échanges de biens et services. La balance des transactions courantes. Cette balance retrace

Plus en détail

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Conception de la chaîne logistique: Cas «Sucre de betteraves» Préparé par : Amina IDELOUALI. Encadré par : Mr TAJ

Conception de la chaîne logistique: Cas «Sucre de betteraves» Préparé par : Amina IDELOUALI. Encadré par : Mr TAJ Conception de la chaîne logistique: Cas «Sucre de betteraves» Préparé par : Amina IDELOUALI Encadré par : Mr TAJ Master Supply Chain Management Année Universitaire : 2010 2011 Plan: I- Généralités 1.Définition

Plus en détail

«Vaincre la crise par la solidarité» La réduction collective du temps de travail sans perte de salaire et avec embauche compensatoire

«Vaincre la crise par la solidarité» La réduction collective du temps de travail sans perte de salaire et avec embauche compensatoire «Vaincre la crise par la solidarité» La réduction collective du temps de travail sans perte de salaire et avec embauche compensatoire Congrès exceptionnel FGTB Liège-Huy-Waremme 2009 - Document de travail

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

Séance 1. diagnostic stratégique des marchés et des entreprises

Séance 1. diagnostic stratégique des marchés et des entreprises Séance 1 Les outils d analyse et de Les outils d analyse et de diagnostic stratégique des marchés et des entreprises La stratégie d entreprise La stratégie => les orientations et décisions de long terme

Plus en détail

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international 1 LES ENJEUX DE LA FONCTION R.H. Environnement : La mondialisation L accélération des changements L incontournable performance Le

Plus en détail

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN La Supply Chain vers un seul objectif... la productivité Guy ELIEN juin 2007 Sommaire Le contexte... 3 le concept de «chaîne de valeur»... 3 Le concept de la Supply Chain... 5 Conclusion... 7 2 La Supply

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus La plateforme Cloud Supply Chain Présentation de GT Nexus Une idée simple mais très efficace Les entreprises gagnantes fonctionneront en réseau A l avenir, les entreprises les plus performantes n opèreront

Plus en détail

Poussées par la croissance

Poussées par la croissance Le Cross-Canal, une étape de la transformation des modèles logistiques L ouverture d un site web pour les enseignes traditionnelles tout comme celle de magasins pour certains «Pure Players» sont les signes

Plus en détail

Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel

Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel Diplôme Spécial en Management International Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel Michel Philippart Tunis, Juin 2007 Michel Philippart 2007 0 Objectifs Parcourir le processus de planification

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

La mondialisation est-elle encore porteuse de croissance?

La mondialisation est-elle encore porteuse de croissance? Conférence de macroéconomie de M. F. Bittner, 25 mars 2009 Florian Cahagne La mondialisation est-elle encore porteuse de croissance? La mondialisation, que l on peut définir comme l émergence de marchés

Plus en détail

Informatique, traitement de données et activités de grille

Informatique, traitement de données et activités de grille Colloque de prospective ingénieurs et techniciens de l IN2P3 Informatique, traitement de données et activités de grille Solveig ALBRAND LPSC, Christian ARNAULT LAL, Jean-Michel BARBET SUBATECH, Bernard

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

POINTS DE REPÈRE SUR LA FÉVRIER 2015 PRODUCTIVITÉ EN FRANCE

POINTS DE REPÈRE SUR LA FÉVRIER 2015 PRODUCTIVITÉ EN FRANCE POINTS DE REPÈRE SUR LA FÉVRIER 2015 PRODUCTIVITÉ EN FRANCE MESURER LA PRODUCTIVITÉ Productivité du travail : valeur ajoutée / stock d heures travaillées. Elle est simple à calculer et facilement compréhensible.

Plus en détail

Définir le collectif : retour d expérience du G20 sur la sécurité alimentaire

Définir le collectif : retour d expérience du G20 sur la sécurité alimentaire Pierre Jacquet Pierre Jacquet est chef économiste de l Agence Française de Développement (AFD). Il est membre du Conseil économique pour le développement durable (CEDD). Définir le collectif : retour d

Plus en détail

Présentation. Une autre idée

Présentation. Une autre idée Présentation 2011 Une autre idée DU CADEAU Informations Générales CECOP SA FICHE TECHNIQUE 2 Nom : CECOP SA Capital : 1.000.000 Création : Novembre 1981 Siège : 24 rue Thomas Edison 92230 Gennevilliers

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE

STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE Union des Métalliers 10, rue du Débarcadère 75017 Paris Tél. 01 40 55 13 00 Fax. 01 40 55 13 01 Union@metallerie.ffbatiment.fr STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE NOVEMBRE 2012

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

- Seul le prononcé fait foi -

- Seul le prononcé fait foi - Colloque du Conseil scientifique de l AMF «La résilience des infrastructures des marchés financiers» Discours de clôture de Gérard Rameix, président de l AMF 26 mai 2014 Maison du Barreau Paris Mesdames,

Plus en détail

ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT)

ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT) UNESCWA ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT) AYADI Lotfi SELLLAMI Noureddine Décembre 2014 PLAN Résumé Méthodologie

Plus en détail

CONSEIL ET ASSISTANCE EN CONDUITE DU CHANGEMENT, PILOTAGE DE PROJETS ET GESTION DE PRODUCTION

CONSEIL ET ASSISTANCE EN CONDUITE DU CHANGEMENT, PILOTAGE DE PROJETS ET GESTION DE PRODUCTION CONSEIL ET ASSISTANCE EN CONDUITE DU CHANGEMENT, PILOTAGE DE PROJETS ET GESTION DE PRODUCTION Siège social : 23, rue du Départ / 75014 PARIS Tél. : +33 (0) 1 40 64 70 25 Fax : +33 (0) 1 40 64 74 63 contact@exid.fr

Plus en détail

LES NOUVEAUX MODES DE DISTRIBUTION EN CHINE :

LES NOUVEAUX MODES DE DISTRIBUTION EN CHINE : LES NOUVEAUX MODES DE DISTRIBUTION EN CHINE : LA VENTE EN LIGNE Raphaël Chantelot, Avocat associé, Responsable China Desk à Paris Ran HU Avocat PRC, Juriste China Desk à Paris AFCDE 26 Juin 2012 136 avenue

Plus en détail

La France est-elle compétitive?

La France est-elle compétitive? La France est-elle compétitive? Cafés Géographiques de Montpellier Gilles Ardinat, professeur agrégé et docteur en Géographie, enseignant à l Université Paul Valéry, Montpellier III C est à l occasion

Plus en détail

Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons

Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons 75 L enjeu : intervenir sur le partage de plus en plus inégalitaire de la richesse produite Économiste, Fondation Copernic Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons depuis 2007-2008

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Etats-Unis : le pays qui a le plus besoin de la mondialisation prêt à céder à la tentation protectionniste

Etats-Unis : le pays qui a le plus besoin de la mondialisation prêt à céder à la tentation protectionniste 1 avril 9 - N 17 Etats-Unis : le pays qui a le plus besoin de la mondialisation prêt à céder à la tentation protectionniste Des indices multiples montrent que la tentation protectionniste est de plus en

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Management Module 3. Le diagnostic interne

Management Module 3. Le diagnostic interne Management Module 3 Le diagnostic interne Schéma général d analyse Problèmes/opportunités Analyse interne de l organisation Ressources Compétences Existe-t-il différents segments stratégiques? Analyse

Plus en détail

La France dans la compétition économique mondiale

La France dans la compétition économique mondiale La France dans la compétition économique mondiale Bruno VALERSTEINAS (DGTPE) Pôle «Analyse des échanges et stratégies d internationalisation» Au cinquième rang des échanges mondiaux de biens, la France

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

Moniteur des branches Industrie MEM

Moniteur des branches Industrie MEM Moniteur des branches Industrie MEM Octobre 2014 Editeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch Le texte allemand fait foi Adresse BAK Basel Economics

Plus en détail